Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Lorsqu'une légende entre en scène. ( Arkh )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 8
Age : 26
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Lorsqu'une légende entre en scène. ( Arkh )   Jeu 17 Mar - 12:05

Aujourd'hui n'allait pas être un jour comme les autres, quelque chose de spécial allait se passer. Une chose qui n'arrive que très rarement, voir trop. Cette chose était plutôt menaçante, une chose à craindre, à ne pas prendre à la légère. Cette chose pourra changer le destin de chacun, le destin de la planète. Cette chose était : Le retour de Sephiroth. Effectivement, le plus puissant guerrier connut à ce jour était sur le point de faire son retour phénoménal dans le monde des vivants. Il était temps pour lui de revenir dans la partie et de réaliser enfin les objectifs qu'il compte accomplir. Autant vous dire, Sephiroth obtiendra ce qu'il veut, ce n'est pas un soucis. De plus, comme le monde est en ce moment totalement désorganisé avec tout ces clans, Sephiroth n'aura pas de mal pour supprimer chaque être de ces clans uns par uns. Mais pour le moment il fallait réapparaître en toute discrétion et ne pas trop se faire remarquer. Oui, il valait mieux attaquer furtivement, que venir en gros bourrin, non sa ne serait pas vraiment marrant et pas digne d'un Sephiroth.

Les enfers..La justice..La paix..les ténèbres..Plusieurs mots qui ne veulent rien dire. Ou plutôt qui sont mal utilisés. Vous appelez ça les ténèbres ? Vous ne savez vraiment pas ce que sont vraiment les ténèbres, ce ne sont pas ces misérables êtres inférieurs qui débarquent pour prendre vos vies, votre coeur, votre volonté. Non, les véritables ténèbres, c'est lorsqu'un seul regard peut vous détruire, lorsqu'un seul regard vous tétanise au point de ne plus pouvoir cligner des yeux. Et ça, c'est ce dont est capable Sephiroth. Ne pensez pas que les enfers sont la seule menace existante, peut-être la plus nombreuse, mais le nombre ne veut rien dire après tout. Et ça, Sephiroth le prouvera. Il agissait rarement, mais lorsqu'il agissait, c'était pour de bon et jamais il ne ratait ses objectifs. L'ancienne idole de tout le monde devenu maintenant un des êtres les plus maléfiques allait définitivement entrer en jeu.

Aujourd'hui, sa première apparition allait se faire au colisé de l'olympe, l'endroit où Sephiroth est une véritable légende, l'endroit où il reste le dernier homme à battre. Pourquoi cet endroit ? Sephiroth avait besoin de se tester à nouveau, même s'il était devenu encore plus puissant, il voulait simplement se dégourdir et offrir aux autres un combat digne de ce nom, avant d'entrer en jeu dans le coeur du conflit. Effectivement le colisé n'était pas vraiment concerné par les conflits, voilà pourquoi c'était un endroit idéal pour commencer .

Marchant doucement, en direction de celui-ci, il n'y avait personne encore, juste quelques combattants qui avaient l'habitude de s'entrainer. Sa démarche était royale, il était très grand, et marchait lentement, tel un tueur qui approchait sa proie. Ses cheveux dans le vent, le vent caressant son visage fin, ses yeux foudroyant le paysage en face de lui. En entrant dans le colisé, tout le monde ne pu s'empêcher de le fixer, de trembler légèrement face à ce charisme. Sephiroth ne prononça aucun mots, il se contenta de monter sur le ring, et de dégainer Masamune. Il y avait déjà deux guerriers sur celui-ci. L'un était avec un livre, l'autre en train d'observer Sephiroth qui avait tourné le dos aux deux guerriers, observant le ciel, laissant le vent bercer son visage à nouveau. L'un des deux hommes récitait à voix haute un récit étrange. L'écoutant, Sephiroth ne put s'empêcher de sourire. Il se tourna vers celui-ci, et l'aventure commença ainsi..



Devant les deux valeureux guerriers, posant son index sur son front, Sephiroth, à l'aide de sa voix ténébreuse et froide, prit la parole afin de dire quelques mots.

Sephiroth: "Ce récit reste honorable. Maintenant, laissez moi l'honneur de le tester."

Les trois hommes se firent face, sous les yeux d'un public peu nombreux. Se jetant sur Sephiroth, en fonçant droit vers lui, ils commencèrent une phase de passe d'armes en croisant le fer avec leurs épées.

SPLASH SPLASH SPLASH SPLASH

Ce fut le bruit des différentes lames qui se rencontraient pendant les passes d'armes, Sephiroth n'attaquait pas pour le moment, il se contentait de parer les attaques avec un sourire en coin, son visage était vraiment magnifique mais néanmoins maléfique. Les deux courageux guerriers changèrent de positions, attaquant séphiroth ensemble, mais sans pouvoir percer la défense de l'ange de la mort.

Se baissant, reculant, sautant, toutes les manières étaient bonnes pour esquiver, et de temps à autre Sephiroth donnait quelques coups de sabres qui faisaient valser les deux jeunes gens. Mais il étaient clair qu'ils n'arrivaient pas à suivre le rythme. Et d'ailleurs, un des deux hommes préféra affronter Sephiroth seul, ne souhaitant pas avoir de l'aide. Il était fou ? Suicidaire ? Surement. Mais il n'allait pas mourir ou être blessé, Sephi n'était pas là pour se battre en fait, il souhaitait juste se dégourdir et garder son titre au colisé, c'était son devoir de le défendre.

SPLASH SPLASH SPLASH

Les coups frappaient de partout, les deux hommes ne laissaient pas d'ouverture à l'autre, Sephiroth donna un puissant coup de Masamune à son adversaire, ce qui eut pour effet de le projeter dans les airs, loin. Il sauta à son tour afin de rejoindre celui-ci, continuant leur combat dans les airs, échangeant plusieurs coups. Sephi n'utilisait pas encore la magie mais son adversaire, oui. Et il le prouva en envoyant des boules de feu sur Sephi' qui esquiva celles-ci en les découpant.

Retombant au sol, L'ange de la mort envoya plusieurs ondes de choc qui eurent pour effet de couper le ring en deux. C'était un combat vraiment spectaculaire. Mais qui prit rapidement fin lorsqu'ils touchèrent le sol à nouveau, en effet, son adversaire n'avait plus de force pour tenir le rythme tandis que Sephi était en pleine forme. Il tenu son épée avant de ranger celle-ci, saluant les deux hommes honorable. Le public ne put s'empêcher d'applaudir. Mais il commençait à se faire tard et tout le monde commença à partir, tandis que Sephiroth resta sur place, à présent seul. Il tourna le dos à la porte d'entrée, puis se tenu droit, inclinant la tête afin de pouvoir admirer le ciel bleu. Légèrement pensif..


Enlevant la poussière sur sa combinaison, les apparitions de Sepiroth était très côté fantastique.

Sa prochaine destination était maintenant inconnue, à présent, vu qu'il s'était un peu dégourdit et qu'il avait visité l'un de ses endroits préféré, Sephiroth allait enfin entrer en jeu. Il ne craignait personne, bien qu'il jouait en solo, sa force était surement suffisante pour réaliser ce qu'il voulait. Cloud, quant à lui, il n'attendra pas longtemps avant de recroiser à nouveau Sephiroth, et cette fois, Cloud n'échappera pas à son destin, même s'il est aidé par ses nombreux amis, le nombre ne compte pas, seule la force compte.

Ne jamais se précipiter, la patience est la clé de la victoire, la roue tourne parfois, et cette fois pour Sephiroth, celle-ci a vraiment tournée. Mortels, Misérables soit disant être des ténèbres, à présent vous pourrez trembler face à la puissance démoniaque. Mais bien qu'après tout, la situation pour le moment était plutôt stable, aucun des deux camps ne se départageaient pour le moment, enfin pour le moment. Quelles sont les réelles intentions de Sephiroth ? Pourquoi ce retour aujourd'hui ? Personne n'arrivait à cerner ce mystérieux être qui ne parlait que très peu. Mais ce qui était sûr, c'est que Sephiroth n'allait pas disparaître pendant un longs moment comme il l'avait fait, non, là il allait vraiment s'imposer dans le conflit, mais toujours en attendant le bon moment pour le faire. Il n'avait pas de cibles précises, bien sûr quelques personnes étaient évidemment sa priorité, mais pour le reste, non.

Enfin, pour le moment il n'était pas nécessaire de brusquer les choses. Il avait juste besoin de se détendre un peu et de penser à rien. Mais il ne pourra pas se détendre longtemps, effectivement, il avait sentit comme une sorte de présence près de lui. Avait-elle assistée au combat ? Cette personne allait surement intervenir dans l'aventure. Qui était-elle ? Après tout, tous les gens normaux étaient déjà partis du colisé, pourquoi y rester à moins d'avoir une bonne raison ? Qu'importe, ce n'était pas la préoccupation de Sephiroth. Lui, il se détendait un peu avant de plus tard, disparaître aussi vite qu'il était apparut. C'était son art.

...

Le silence régnait autour de lui, c'était tellement agréable de ne rien entendre, de ne rien faire, de ne penser à rien. Allait-il pouvoir profiter de cela sans être dérangé ? Qui sait..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lorsqu'une légende entre en scène. ( Arkh )   Jeu 17 Mar - 17:38

    CHAPTER I : CROSSROADS
    « The truth of all we know, is contained in the circle of our lies »


    Tout ne faisait que finalement commencer pour Arkh. L’affrontement contre Sera à la Ville de Traverse pour l’obtention de l’ensemble de ses pouvoirs qui ont étés longtemps fragmentés, toutes ces rencontres, et finalement, l’obtention de la forme finale de tous ses pouvoirs lors de son combat le plus difficile contre lui-même. Par rapport à ce qu’il se devait encore d’accomplir, ce n’était rien, juste le nécessaire pour continuer à avancer, malgré le fait qu’à présent, il n’avait jamais été aussi fort. Il avait une parfaite connaissance des changements engendrés, de ses limites également, et surtout de son pouvoir.
    Tout avait changé. L’on pourrait croire, en premier lieu, qu’il avait abandonné son énergie magique en l’échange d’une force physique immense. En effet, que ce soit ses impulsions renforçant considérablement sa vitesse de déplacement, sa simple force lui permettant de saisir, de projeter ou de résister, ces capacités basiques dont tout homme était pourvu, étaient devenues chez lui particulièrement grandes. Et pourtant, bien que l’on puisse chacun arriver à cette conclusion puisque son aura ne pouvait être reconnue, il ne s’agissait aucun cas de ceci. Il s’était tout simplement hissé à une dimension supérieure, à une force nouvelle où les Ténèbres et la Lumière fusionnent pour que, être transcendant qu’il était, puisse entièrement utiliser ses pouvoirs à leurs pleines puissances sans que les forces entre lesquelles il était partagé n’interviennent dans un déséquilibre total. Désormais, le cœur était à nouveau plus puissant que cette entité qui sommeillait en lui auparavant, en plus de l’âme de Luna Encadenado.
    Puis, avec un peu de recul, Arkh lui-même n’aurait pu envisager à quel point ce gain de pouvoirs était aussi important. Après tout, il ne savait rien de ses origines. Il n’y avait que les phrases de cette prophétie qui ne faisaient que de se répéter lors de certaines rencontres. Mais rien sur son pouvoir qu’on appelait à Isaïdia « Despertar ». Il avait, en très peu de temps, dû découvrir ce qu’il était. Comprendre sa nature, ses changements possibles à force de combat contre les autres, mais surtout contre lui-même.
    Les Ténèbres… que sont-ils donc ? Quoiqu’il en soit, ce n’était que par prétention que bons nombres d’ennemis disaient en être l’essence. Les Ténèbres sont forcément plus puissants que le corps, que l’âme et même le cœur. En les acceptants, nous ne pouvons que devenir instinct. Seul les Ténèbres, tels qu’ils le sont, se présentent comme guides. Ainsi, il est entièrement légitime de penser que les seules entités existantes représentant cette force ne sont autres que les Ténèbres absolus. Ils ne peuvent qu’être ainsi, et sommeillent en chaque homme. Les accepter, c’est accepter de perdre son individualité en l’échange d’un pouvoir dangereux, tant pour soi que pour les autres. Tirer un trait sur sa personnalité pour s’en forger une autre, tout en obéissant inconsciemment à cette force.
    En Arkh, les Ténèbres absolus avaient existés. Les vaincre ne relève pas d’un simple combat. La prise de conscience, la remise en question de soi est importante. L’on se doit tous de les accepter, de les vaincre pour en faire une force et obtenir une mémoire sereine. Les craindre sans s’interroger sur leur existence est une aberration en soi, cela revient à renoncé à ce que l’on est réellement. Croire que l’on vit uniquement de Lumière serait se mentir, à soi, et à son cœur. La haine est naturelle, la colère l’est tout autant. Etrangement, l’on rattache étroitement ces adjectifs à la vaillance, car ce n’est qu’en combattant en pleine possession de ses moyens et en acceptant ses sentiments que l’on se lance alors au cœur de la bataille.
    Le changement radical auquel fut soumis Arkh faisait de cette thèse une vérité. C’est ainsi qu’il avait pu s’ouvrir à une nouvelle dimension spirituelle bien au-delà de celle acquise naturellement. Il vivait désormais en tant qu’homme, et non en tant qu’être de lumière ou des ténèbres. En plus de cela, si Luna Encadenado avait elle aussi évoluée, c’est parce qu’également, son pouvoir avait un enjeu crucial dans tout cela. Sa force était importante, et renforçait encore d’avantage son pouvoir et cette nouvelle caractéristique.
    C’était sur ses pensées que le jeune homme, assistant à un combat époustouflant, s’en était néanmoins très vite désintéressé, dès lors où il avait compris son dénouement, où il avait pu analyser la force de celui se montrant en très grande position de force. Cet homme vêtu de noir, aux longs cheveux argentés et au regard glacial, il n’utilisait pas entièrement sa force. Ses capacités basiques lui servaient amplement. Le moindre pas, la moindre concentration d’énergie était précisément calculée. Après s’y être penché pendant quelques minutes, il avait quitté le Colisée, sous le regard de certains spectateurs ne comprenant pas cette décision.
    Après tout, il n’était venu ici qu’en simple voyageur. Il s’était assuré, de bon matin, que personne ne l’est vu arriver depuis le portail qu’il avait ouvert. Il arborait un long manteau noir, cachant l’ensemble de ses habits, et également son visage, le masquant d’ombre. Il lui fallait après tout visiter tous les mondes afin d’avoir la chance de pouvoir récolter les informations qui lui étaient importantes. Jamais il n’aurait eu la volonté de participer à quelques combats dénués de sens.
    C’est donc après la fin de ces affrontements qu’il avait retrouvé cet inconnu, dégageant une aura qui était oppressante, même au repos. Il n’était pas de ce monde. Il y avait quelque chose dans cette aura, quelque chose de particulier et de terrifiant. Lui aussi, détenait une énergie bien supérieure à celles des autres. Il était sans aucun doute parfaitement apte à comprendre celle d’Arkh. Cette impression insupportable d’être confronté au néant, au purgatoire. Jamais il n’avait ressenti ça. Et pourtant, ce combattant ne semblait pas aussi malsain lorsqu’il avait combattu : il était loyal, et sa conduite au combat honorable. Une maturité et une expérience que le Noche sin luna, lui, n’avait pas encore.
    Le silence était maître des lieux à ce moment-là, et lui-même n’avait pas envie de le briser, en se permettant quelconque futilité se rapportant à des flatteries inutiles. C’est donc avec silence, camouflant même ses bruits de pas, qu'il s’arrêta à côté de l’inconnu, sans pourtant en avoir peur. Après tout, il ne connaissait rien de lui, et juger un homme par son aura serait une grave erreur. Il était sans doute bien plus qu’un combattant hors pair, car pour atteindre un tel niveau tout en gardant sa raison et une indépendance face à ses pouvoirs, il fallait être systématiquement rigide, et posséder un mental d’acier. Cette rencontre, qu’importent ses enjeux, pourrait être intéressante.

    « Vous n’êtes pas ici pour remporter ce stupide championnat, n’est-ce pas ? Vos capacités ne sont pas à la portée de ce monde. Je m’appelle Arkh Noche sin luna. » S’adressa-t-il à l’inconnu, de son ton naturellement posé et monocorde, son timbre s’accordant à la sérénité des lieux. C’est également sur ses mots qu’il dévoila son visage en retirant son capuchon.

    ...Et cette lame qu’il avait vue durant cet affrontement, elle était tout aussi unique que Luna Encadenado. Longue, fine, inébranlable, et reflétant les rayons du soleil. Il devait lui aussi posséder des attributs uniques, qu’il avait auparavant usés avec réflexion, et sans sous-estimer son adversaire. Au contraire, il semblait s’adapter premièrement à son style de combat en l’analysant, pour ensuite en connaître les failles, et surtout, si sa force écrasante valait la peine d’être utilisée. Arkh, à force de s’interroger sur cet homme, n’avait plus peur de lui. Non. Peu importe cette aura oppressante car après tout, lui aussi n’inspirait ni Mal ni Bien. Peut-être étaient-ils quelques peu similaires. Peut-être détenaient-ils plus ou moins la même aura. Quoi qu’il en soit, il le respectait pour le combattant qu’il était, pour son attitude et son sang-froid.

    C'est sur ces pensées qu'Arkh s'était tut, continuant à méditer, et également à profiter de cette atmosphère reposante, essayant de nier l'aura de cet homme, qui avait l'air, en vu de son comportement naturel, d'une certaine manière sage et humble, démontrant un certain respect pour ses vis-à-vis. C'est précisément ce type de rencontre qui pourra l'aider à réellement prendre conscience du poids sur ses épaules, de la manière dont il allait devoir réagir, une fois face à ses plus puissants ennemis.

    Puis Arkh se souvenait de son combat, lorsqu'il avait affronter son alter ego maléfique, au sein même de son esprit. Il y avait tout ces bâtiments. Ils étaient grands, leur couleur bleutée était vive, tout comme le ciel, caractéristique symbolisant sa fougue. Il y avait également ces paroles, lui revenant, aux quelles il s'était soumis: « Tu ne rends pas compte de la confusion qui règne dans ton cœur. Quel Mal a frappé ton monde ? Tu l’ignores encore, et tu en as peur. Comment veux-tu avancer, en ayant peur des Ténèbres ? Ils sommeillent en toi. Je suis ta haine, ta colère que tu as longtemps rejetée. Tu as peur de ta propre force, et il faudra pourtant l’accepter, si tu veux me vaincre ! » Et il avait eu également autre chose. Il avait dit vouloir le protéger, lors de sa victoire au goût pourtant amer. Il l'avait mis en garde au sujet de ses propres pouvoirs. Bien qu'il n'avait pas eu le temps d'achever sa phrase, cette information fut communiquée à Arkh lors de l'obtention de ses pouvoirs sous leurs formes ultimes.

    « Arkh… si tu utilises El Paso de la Muerte sous sa forme finale… tu… »
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 8
Age : 26
Date d'inscription : 16/03/2011

MessageSujet: Re: Lorsqu'une légende entre en scène. ( Arkh )   Jeu 17 Mar - 18:13



Effectivement, aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres. Au moment même où Sephiroth mit un pied au colisé, il était conscient qu'il allait faire une rencontre assez unique. Il l'avait sentit et c'était vraiment prévisible. Pendant qu'il combattait les deux hommes, l'ange de la mort avait observé celui qui était partit du public. Oui, Sephi l'avait remarqué, et ce grâce à son aura puissante.

Il savait reconnaitre un homme puissant quand il y en avait un, et pendant qu'il combattait, il avait prit conscience du fait qu'il allait lui adresser la parole à un moment ou un autre, c'était inévitable, quand deux aura aussi puissantes se rencontrent, cela produit des étincelles impressionnantes.

La légende était là, debout sur le ring qui était coupé en deux, tandis que l'homme qui avait quitté la scène se rapprocha du corps de Sephiroth, doucement, il faisait attention à ne pas faire de bruit, mais Sephiroth l'entendait très bien, il était très sensible au bruit et malgré les précautions de l'homme mystérieux, Sephiroth était au courant de son arrivée, et ce depuis un moment. Il n'était pas menaçant et il n'impressionnait pas Sephiroth, après tout, qu'est-ce-qui pourrait l'impressionner honnêtement ? Pour le moment, rien.

Car en effet, pendant son combat, l'ange déchu ne se battait qu'avec le minimum de sa force, et pourtant son adversaire était puissant. Il n'avait montré sa véritable force à personne, il n'en ressentait pas le besoin, ce n'était pas nécessaire, il fallait qu'il utilise sa force avec intelligence et non en étant un simple sauvage. Mais cet homme, qui était-il ? Visiblement, il n'était pas impressionné par Sephiroth, au point même de l'approcher.

L'aile noir de Sephiroth se déploya, créant un vent puissant. Il se tenait droit, en laissant l'homme l'approcher. Après tout, il ne craignait rien, et il avait encore du temps avant de s'en aller. Puis entre nous, Sephiroth ne rencontrait que très rarement quelqu'un avec une aura semblable.

Tournant la tête, il observa l'homme à l'aide de son regard glacial, ses cheveux dans le vent, il était vraiment charismatique. Il attendit que l'homme se dévoile pour sourire légèrement, un sourire dont on ne pouvait décrypter le sens. Sourire moqueur ? Arrogant ? Neutre ? Qu'importe..

Arkh Noche sin luna ? Un nom bien étrange, c'était celui de l'homme. L'homme à l'aura sombre. L'ange de la mort fit quelques pas vers l'homme, s'arrêtant à quelques centimètres de lui.

<< Pour ma part, c'est Sephiroth.>>

Il continua son chemin, avant de s'arrêter, ayant tourné le dos à Arkh'. Visiblement, il avait remarqué que Sephiroth n'était pas un être ordinaire et qu'il était très puissant, mais c'était réciproque, Sephi' avait lui aussi remarqué qu'Arkh n'était pas un être comme les autres, et d'ailleurs ,bien qu'il n'aimait pas bavarder, Sephi' allait faire un effort, vu que cette rencontre était pour le moins intéressante.

<< Pendant que je combattais, je vous observai de là haut. Je suppose au vu de votre aura, que vos capacités ne sont pas ordinaires non plus. Mais qu'est-ce-que la puissance ? Ce mot est vague et possède tellement de sens.>>

Spoiler:
 

S'adossant contre un des piliers du ring, Sephiroth posa à nouveau son regard sur Arkh, gardant toujours son sourire si mystérieux. que faisait-il ici ? Quel était son but ? Pourquoi cette rencontre ? Tant de questions mais si peu de réponses. Les deux hommes n'étaient pas intimidés par l'autre, mais néanmoins, on pouvait remarquer qu'ils se respectaient pour le moment. Sephiroth était quelqu'un qui ne prenait pas les autres à la légère. Il était peut-être très puissant, mais il restait quelqu'un de calme et de correct dans son discours.

Le ciel commença à s'assombrir d'un coup, comme ça. Les nuages étaient noirs et une sorte d'éclair fit son apparition au milieu d'eux. Ce n'était pas un orage ordinaire, il se passait certainement quelque chose de bien spécial. Sephi observa le ciel, gardant son sourire. Il n'était pas effrayé, il trouvait juste cette mise en scène stupide. Que ce soit les ténèbres ou autre, ils n'avaient pas besoin de tout ce spectacle pour apparaître, cela était du temps perdu et inutile. Enfin bref, à vrai dire, l'inconnu l'intéressait, contrairement à l'évènement qui allait se préparer. Mais bien qu'il était intéressé, Sephiroth ne comptait pas rester ici longtemps. Il n'aimait pas rester dans un endroit car sa présence était rare, il préférait apparaître, faire ce qu'il avait à faire, puis disparaître sans laisser de traces. Mais je suppose qu'aujourd'hui, ce sera différent.

Tenant fermement Masamune, Sephiroth passa sa main gauche dans ses cheveux, remettant une mèche en place, observant du coin de l'oeil Arkh, attendant une réaction de sa part, s'il avait quelque chose à dire bien sûr. Sephiroth n'allait pas lui poser de question, ce n'était pas son rôle, et cet inconnu semblait aussi être quelqu'un qui connait la solitude. Peut-être à cause de son aura si particulière ? Sephiroth pouvait le comprendre sur ça, lui aussi, était solitaire et effrayait les gens avec sa force, à tel point que personne n'ose l'approcher. Mais là encore c'était différent.

Des points communs, c'était rare d'en avoir avec Sephiroth. Finalement, être venu au colisé était peut-être pas une si mauvaise idée après tout. Pendant que les sans-coeur faisaient la guerre aux êtres de lumière, Sephiroth se détendait au colisé. Pourquoi donc ? Car intervenir maintenant serait bien trop facile, il n'y aurait pas de challenge. Même les membres de l'organisation XIII ne sont pas des ennemis comparables avec Sephiroth. Il pouvait très bien s'opposer maintenant et supprimer chaque rebelles. Mais son but était tout autre, il n'était pas intéressé par cette guerre si puérile. Son but n'était pas de détruire les mondes, à quoi bon ? Son but était de devenir un être entier, un être complet. Voila un but intéressant.

Arkh, Sephi, Arkh, Sephi, deux hommes à l'aura sombre, se rencontrant aujourd'hui, grâce au destin, ou non. Comment cette rencontre allait-elle terminée ? Surement à la parole, Sephiroth n'était pas là pour se battre, cela ne l'intéressait pas. Enfin, pour le moment. Tout ce qui l'intéressait, c'était d'en apprendre un peu plus sur cette rencontre. Et de savoir s'il avait bien fait d'accorder son temps à cet homme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Lorsqu'une légende entre en scène. ( Arkh )   Ven 18 Mar - 11:17

    Un vent fort et chaud, et pendant une fraction de seconde, cette aura s’était intensifiée, n’étant néanmoins toujours pas à son paroxysme, bien au contraire. Cependant, Arkh avait désormais une parfaite maîtrise de ses pressentiments, de son intuition lui transférant des sentiments rationnels. C’est pourquoi, nonchalamment, il s’était retourné. Un mouvement passif, tout comme son regard. Il avait néanmoins constaté avec surprise l’apparition d’une seule aile noire, sur le dos du dénommé Sephiroth, qui s’était désormais déplacé de quelques pas en avant, faisant dos au jeune homme, qui demeurait, comme toujours, plongé dans de biens nombreuses réflexions. C’était comme si cette aura l’influençait, l’invitait à méditer sur lui-même une nouvelle fois. Non pas sur l’ensemble de ses capacités, mais sur lui-même, sur ses propres opinions, et sur son propre destin. D’ailleurs, qu’attendait-on de lui ? De quelle manière devait-il sauver son monde ? Que devait-il devenir ? Aucunes réponses… mais quoi qu’il en soit, rien n’importait d’autre que de sauver Sera, et son monde. Découvrir quelle menace se cache derrière la destruction de son monde, découvrir les nombreux secrets liés à sa famille et à ses pairs. Pourquoi détenait-il ce pouvoir ? Dans son monde, il semblerait que très peu de personnes pouvaient s’y éveiller. Il n’y avait donc qu’une seule raison, et qu’il avait déjà dû admettre : il appartenait à une importante et puissante lignée. Sera, malheureusement, avait dû disparaître avant qu'elle ne puisse lui en dire d’avantage. Il était désormais seul, confronté à biens d’étranges faits engendrés par l’attaque des Heartless. Qui était cet homme à l’aura familière, qui l’avait attaqué à la Ville de Traverse avant de disparaître, sans poursuivre le combat ? Pourquoi avait-il la certitude qu’il pouvait retrouver son amie, après qu'elle ait disparue ? Toutes ces questions sans réponses ne le décourageait pas, au contraire. Son existence se résumait à l’accomplissement précis d’un but concret, à sauver son monde et y veiller. Il était après tout désormais le seul à obtenir la forme ultime du Despertar. Il était le seul à pouvoir y arriver, tel est ce que disait la prophétie dont il semblait en être l’élu : « celui qui nous conduira au paradis, les mains ensanglantées. »

    Ses sentiments étaient de plus en plus claire, mais étaient-ils purs ? Non. En aucun cas, car il semblerait que cette guerre ne lui importait peu. Il avait depuis longtemps décidé d’agir seul. Il n’y avait pas d’autres personnes aussi chères que Liam et Sera, aussi sympathiques fussent-elles avec lui. Ondine, Cécilia, Kaisui. Toutes ces personnes avaient elles aussi un but à atteindre, et cela ne le regardait pas. Si leurs routes devront un jour se croiser, et que leurs choix devaient être différents, il devra sans aucun doute les éliminer. Après tout, pourquoi se sacrifier pour les autres ? Pourquoi perdre de vue l’essentiel pour des personnes qui finalement, n’ont aussi qu’un seul but ? En cela, il vaut mieux éviter de juger une personne sur des impressions ou sur ce que l’on croit savoir d’elle. Appartenir à quelconque groupe ne fait pas de quelqu’un une personne forte. S’attacher à un groupe, c’est accepter de perdre sa personnalité et son individualité. Cela revient, à long terme, à se mettre des entraves et se laisser modeler contre son gré. On en vient à craindre et détester ce qui est différent sans même savoir ce que c’est, et il n’y a rien de plus pathétique. Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre : appartenir à un groupe et en dépendre, c’est perdre l’essentiel, il faut sacrifier une partie de soi pour le bien d’autres personnes.
    En cela, Arkh paressait également se situer au même titre que Sephiroth : ils étaient en effet tout deux des êtres libres de leurs actes, de leurs décisions et de l'expression de leurs opinions à une échelle concrète, mais également, la condition de deux êtres ayant probablement un but précis qu’ils se doivent de mettre à terme. Ainsi donc, au moment où l’homme s’était adossé contre un pilier, une question pertinente avait retenu toute l’intention du Noche sin luna, celle-ci s’accordant très bien à ses pensées actuelles. C’était, comme il le pensait, un homme possédant un pouvoir minime contrairement à son intellect. Quant à Arkh, il n’avait pas à eu à réfléchir à cette question pour en trouver la réponse :

    « La puissance. Un mot si fort ne peut qu’être associé à la perfection. Sommes-nous puissants ? Je ne pense pas. Nous n’avons pas encore atteint une limite fondée sur une Vérité universelle pour nous dire puissant. Il semblerait que nous sommes toujours capables de mieux faire, d’apprendre. La puissance ne se limite finalement pas à aux capacités que nous possédons. Elle inclut aussi nos connaissances, le fait également d’accepter ce qui est différent, et non en avoir crainte. Selon moi, puissant est un homme capable de briser l’espoir, de réduire à néant le coeur d'une personne par la parole. La force n’est qu’un ultime recours, une preuve de l’écart se trouvant entre soi et les autres. En cela, je dirais qu’un homme puissant tien sa force de son intelligence, surpassant toutes les autres. »

    Ainsi donc, atteindre la forme ultime du Despertar ne veut rien dire. Rien n’est à son paroxysme. Le surpassement de soi reste une notion valable même pour les êtres ayant une force incommensurable. Alors, jusqu’à quel point Arkh pourra-t-il devenir fort ? Et Sephiroth ? Le jeune homme s’était alors poser une autre question, à propos de ses propres pouvoirs. Un être aussi puissant ayant sommeillé en lui avait-il réellement disparu ? Il ne connaissait rien de cette entité, bien que l’ayant affrontée. Peut-être que les secrets dissimulés au sujet du Despertar pouvaient l’aider. Après tout, si il y avait des secrets, des écrits à propos de cela, c’est bien parce qu’il y a longtemps, un seul homme a réussi à devenir réellement puissant. Tous les mondes ont leur légende, et étrangement, il ne put connaître celle d’Isaïdia. Et si celle-ci se renouvelait, et que c’était désormais à son tour de revenir et de purifier ce monde ? Prophéties, légendes… tout ceci sonnait néanmoins comme des foutaises. Un homme ne construit que son propre destin selon ses choix et ses buts.
    Par ailleurs, Arkh ne semblait pas être surpris lorsque les propos de son vis-à-vis revenaient à dire qu’il était en parfaite mesure de lire son aura. Ainsi donc, ils se situaient peut-être plus ou moins à une même dimension spirituelle. Aussi, il revient souvent une phrase affirmant que « la nature de deux cœurs se révèle en combattant ». Cette phrase paressait n’avoir aucune raison d’être, puisque c’est simplement par perception et déduction que les deux hommes paressaient parfaitement être en mesure de se comprendre mutuellement, sans pour autant partager le même but. Probablement qu’ils n’allaient en aucun cas s’affronter, non pas car employé la force était un moyen des plus primitifs, mais parce que il n’y avait aucune raison à cela.
    Cependant, Arkh, au même titre que Sephiroth, était prêt à lui dévoiler sa capacité la plus basique. C’est donc avec nonchalance qu’il avait tendu son bras à la verticale, ouvrant sa main. De celle-ci se dégageait des vagues de chaleurs troublant le sol, peu à peu recouverte par son énergie de couleur noir. Ce flux s’intensifiait et s’allongeait, commençant à dessiner la forme de Luna Encadenado après plusieurs secondes. C’est donc dans un bruit sourd que cette énergie s’était soudainement échappée de toute part, dès lors où Arkh tenait fermement son arme dans sa main droite, de la même couleur maculée que son aura. Une lame plus longue que celle des sabres ordinaires. Fine, et ne reflétant en aucun cas la moindre source de lumière. Sa garde était en forme de croix, et depuis que l’arme avait évoluée, les branches de celle-ci s’étaient d’avantages allongées et espacées. La chaîne pendant à l’extrémité du manche s’étaient également allongées.

    « J’ai pu voir une partie de vos capacités principales sur le ring. La mienne se nomme Luna Encadenado. »

    Rien que de faire apparaître cette arme engendrait une forte concentration d’énergie, ceci témoignant donc de sa forme finale. Il y avait également eu, pendant un court instant, l’aura d’Arkh qui s’était intensifiée. Jamais il n’aurait cru lui-même la sentir aussi puissante et déchaînée, puisque aujourd’hui, c’était la première fois qu’il usait de Luna Encadenado depuis l’obtention de ses nouveaux pouvoirs. Il est vrai qu’elle était sombre et agressive, conformément à sa couleur.

    Et puis soudainement, un phénomène étrange se passa : le ciel s’était assombri. Un coup de Sephiroth ? Non. Certainement pas. L’aura qui commençait à émerger était plus faible et différente de la sienne. Entre eux, un éclair s’était écrasé sur le sol, volant alors en éclat. Les deux hommes regardaient donc le ciel, avec un sourire en coin. Cette énergie, c’était probablement les Heartless qui préparaient leur apparition. Cependant, ce phénomène lui rappelait également la destruction de son monde. Tout était identique : ce ciel noir, ces fortes secousses et ces orages. Peut-être allait-il pouvoir finalement en découdre avec cette créature.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Lorsqu'une légende entre en scène. ( Arkh )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lorsqu'une légende entre en scène. ( Arkh )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les killers-new entre en scène.
» Le maillot de l’OM 2009/10 entre en scène
» Fast Oni, Entre en scène !
» Lina Inverse entre en scène ! [validée]
» Gwaeron entre en scène !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Archives :: Archives :: Role Play-
Sauter vers: