Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La recherche du pouvoir 2. libre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: La recherche du pouvoir 2. libre   Sam 26 Mar - 19:13

Le monstre tenta une attaque dans le dos de sa proie pendant que celui-ci était occupé avec son congénère.
Tzaark'an sentit l'attaque dans son dos et viroleta vers la droite pour éviter de se faire décapiter par les griffes de la créature,il se baissa pour éviter une nouvelle attaque,il en profita pour plonger son épée dans le poitrail du monstre et se retira précipitamment pour éviter d'être éventrer par le compère de son adversaire.
Le premier monstre s'écroula alors que la vie quittait son corps,il coupa un bras du second monstre et pendant que celui-ci hurlait sa douleur il le décapita.

tzaark'an souffla en s'assaillant,il était épuisé,cela faisait quatre jours qu'il voyageait dans ces terres désolés,sans dormir sachant que dormir signerait sa perte,qu'il serait dévoré dans son sommeil par des créatures comme celle qu'il venait d'abattre.Il pesta contre ce corps si faible d'humain mais il savait qu'il devait faire avec.Il était venue dans le monde appelé fin du monde avant de passer par un portail qui l'avait envoyé dans un monde y ressemblant fortement mais qui était sous l'influence de son dieu.
Plus tard il entreprit de découper les monstre,il fit ensuite un feu et se mit à faire cuir les créatures.

*Qu'elle ironie,le chasseur est devenue le gibier*
Philosopha t-il alors qu'il croquait dans le bras bleu d'un des monstre qu'il avait abbatu.La viande n'était pas très bonne mais il fit contre mauvaise fortune bon coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La recherche du pouvoir 2. libre   Lun 28 Mar - 13:43

    FLASH BACK: DEFINITELY DEAD (AND WILL OF HEART)


    J’ai déjà vécu tant de choses en si peu de temps, et ça ne me déplait pas. Chaque jour, les expériences s’enchaînant m’aident à renforcer ma connaissance de moi-même. Tout devient de plus en plus claire, petit à petit. Sera n’est pas morte, non. Je sens encore sa présence. C’est comme si l’appelle de ses sentiments m’ont étés parvenu, et c’est probablement pour cette raison qu’instinctivement, je suis venu dans ce monde inconnu. Je sens également les Ténèbres…

Arkh se tenait face à une immense suite de marche de couleur bleu ciel, face à un château magnifique comme il espérait un jour pouvoir en voir de si près. Il en restait songeur, ne parvenant pas à détourner son regard brillant d’émerveillement, malgré ce que l’on pouvait penser de son apparente apathie. Et pourtant, bien que tout paressait calme, que bons nombres de personnes lui faisant dos se dirigeaient à l’intérieur de l’immense édifice, arborant tous des accoutrements de luxes, les Ténèbres étaient présents ici. Il les sentait.
A son tour, le jeune homme s’était donc diriger vers l’entrée donnant sur le hall du château, lorsqu’on l’arrêta. Deux gardes ayant croisés leurs lances lui avaient barrés la route. Après tout, la raison à cela était assez évidente : comment entrer alors qu’il arborait un banal Shihakuusho et des tabis ? Toutes les personnes y pénétrant paressaient être issues de la bourgeoisie de ce monde. Un bal se préparait probablement. Se montrant quelque peu gêné, puisque de nombreux regards s’étaient penchés vers lui à cause de son accoutrement jamais vu ici, il ne s’était pas pris la peine d’écouter les gardes qu’il tourna les talons, sans réellement savoir où il pouvait trouver les vêtements appropriés, sans quoi il ne pourra pas entrer sans se faire remarquer. C’est donc en prenant suffisamment de recul, en pénétrant dans la forêt s’étendant non loin de l’entrée du château, qu’il avait trouvé un coin isolé pour réfléchir à sa situation.
Il lui faudra participer à ce bal pour anticiper le danger qui s’apprêtait à s’abattre et trouver Sera, sans quoi il risquerait de causer un grand désordre dans la foule. Adossé contre un arbre, les bras croisés, il n’avait plus eu longtemps à réfléchir qu’une voix s’était élevée à ses côtés. Malgré cet imprévu, il était resté calme, son intuition ne lui communiquant que très fréquemment le danger en lui transférant des sentiments rationnels.

« J’attendais votre venu. Ceux qui luttent contre les Ténèbres sont donc de retour… » Affirma cette présence, d’une voix dont l’intonation laissait présumer qu’il s’agissait d’une femme âgée. A sa grande surprise, lorsque le Noche sin luna avait détourné le regard, il découvrit une fée. Une dame âgée, de petite taille, lévitant dans les airs. Les histoires d’Isaïdia, comme toutes autres de chaque monde, parlaient toujours de ces êtres imaginaires, incarnant la lumière et l’espoir, mais il ignorait que ces histoires pouvaient être vraies. A vrai dire, ce château magnifique, et désormais cet être, lui donnait l’impression d’être dans un conte de fée.
Soudain, sans perdre de temps, comme si la fée avait deviné les intentions d’Arkh, celles-ci lui avait fait un réel tour de magie : sa tenue avait changée. Il n’arborait plus ses Kenseikaan, ni son Shihakusho, mais un ensemble luxueux noir, bordé de mauve. Par-dessous, une chemise plus claire, puis une sous-couche de soie de la même couleur. C’est par ailleurs sans arborer sa coiffe qu’il s’était aperçu que ses cheveux avaient beaucoup poussés. Restant un instant sans voix suite à ce tour, la fée avait repris, avant de disparaître :

« Vas ! Ma magie n’est malheureusement pas assez puissante pour combattre à tes côtés. Tout repose sur toi, à présent. Mais attention, il y a deux conditions, si tu veux garder cette magie active : Tu ne dois pas utiliser tes pouvoirs. La deuxième est que je ne peux pas maintenir la transformation au-delà des douze coups de minuits. Nous comptons sur toi, jeune homme, toi seul peut empêcher les Ténèbres de se propager. Prépares-toi, car cette nuit, tout s’enchaînera très vite, et les combats ne sont pas les épreuves les plus difficiles…»

Arkh, en tenant compte des paroles de la fée, s’était donc remis en route vers le château, là où cette fois il put passer sans aucun problème. Il avait cette fois-ci de par son accoutrement luxueux, attiré plusieurs regards charmés. Aucun des nobles ici présents ne l’avaient vu auparavant. Venait-il d’une autre contrée de ce monde ? Etait-il un riche héritier ? Des questions qui circulaient dans la foule, mais restant sans réponses.
Puis un serviteur du château vînt proposer ses services auprès du jeune homme, tenant dans sa main un plateau d’or sur lequel était posé plusieurs verres d’un vin probablement unique. Ce moment faisait rappeler à Arkh sa vie à Isaïdia, lorsque son père, PDG d’une entreprise internationale d’armement invitait sa famille aux pots offerts après ses innovations mais cependant, ici, tout était comme dans un conte de fée. Que ce soit dans leurs réactions que dans leur conduite, il n’avait en aucun l’impression d’être éveillé, plutôt au contraire croyait-il rêver. Quoi qu’il en soit, il ne devait pas s’égarer. Il ressentait toujours la présence de Sera et celle des Ténèbres, il devait se concentrer pour la trouver, et perdre le moins de temps si d’éventuels interlocuteurs viendraient pour faire sa connaissance. C’est ainsi qu’en essayant de paraître le moins suspects possibles, il lançait plusieurs regards furtifs aux alentours, essayant de pouvoir distinguer son amie. Son cœur battait, ses gestes semblaient être guidés par l’angoisse et l’envie de la retrouver. Elle n’avait donc finalement pas disparu, elle était encore en vie. Alors, c’était certain, le Despertar dissimulait encore de biens nombreux secrets. Elle était de plus en plus proche. Son aura était très présente…
C’est alors que brusquement, la foule s’était agitée, murmurant une nouvelle fois. Hommes et Dames s’accordaient à dire une personne magnifique. Une autre personne qu’ils n’avaient jamais vue. Une jeune femme aux cheveux blonds coupés court, arborant une robe bleue ciel pailletée, ne respectant néanmoins pas certaines coutumes. En effet, elle ne portait pas de corset. Cela se voyait par rapport à bon nombres de Dames que sa taille était des plus naturelles. Ses yeux d’un bleu limpide étaient contournés par un fin maquillage noir, mettant d’autant d’autant plus en valeur la couleur sereine de ses pupilles. Aussi, comme il se devait normalement chez les Dames de porter une robe flottante, elle, portait donc une simple robe, aux ornements et à la couleur magnifique. « Encore une rebelle de notre temps, adepte du romantisme », pensait certaines nobles, quelque peu outragées. Néanmoins, lorsque cette ravissante jeune femme s’était avancée vers Arkh, la foule s’était écartée, laissant les deux individus face à eux.
Arkh, néanmoins, connaissant la raison de sa présence, et ne paressait pas se laisser submerger par la joie qui était toute fois présente en lui. Son regard ainsi que son visage restait marbré par la tâche qu’il lui était assigné, et également par les multiples souvenirs de ses précédents combats. Il semblerait par ailleurs que peu à peu, il oubliait sa nature humaine. Loin de lui est la personne qu’il était autrefois. Il devait désormais penser à son destin, à l’accomplissement de son but.

Spoiler:
 
" border="0" alt="" />

… Toutefois, Sera était là, face à lui, et il ne pouvait qu’en être heureux et rassurer. Confiante, elle s’approchait de lui avec une démarche élégante. Le jeune homme ne put s’empêcher de laisser apparaître sur ses lèvres fines un léger sourire amusé. Elle qui était quelque peu garçon manqué, c’était la première fois qu’il la voyait marcher ainsi avec des chaussures à talons noires. Une fois à seulement un mètre de lui, elle fit sa révérence, se relevant ensuite avec grâce. Mais c’est de par cette occasion que l’on voyait encore le manque de civisme d’Arkh, du fait de son jeune âge et de son détachement pour ce genre d’occasion : en effet, il s’était empresser de vidé son verre de vin d’une seule gorgée, bien qu’il s’agissait probablement d’un grand cru à la valeur inestimable. Il posa ensuite son verre lorsque timidement, le serveur, de petite taille, était venu le débarrasser. Puis, d’un charmant sourire, il invita son amie à danser. C’est alors que la foule toute entière s’était engagée dans une valse avec leur cavalier, dès les premières notes de l’orchestre présent au fond de la salle, sur une scène élevée.

« Arkh… il faut que tu m’écoutes… le temps nous est compté. » chuchota Sera, rapprochant sa tête de l’oreille droite du jeune homme durant l’instant d’un pas de danse. Sans prononcer un mot, le jeune homme, d’un mouvement élégant dont il ne se doutait pas en avoir connaissance, avait avec tirer le bras de Sera, pour la ramener vers elle, avant de poursuivre la discussion.

« Je ne sais pas par quel procédé cela a été fait, mais il semblerait que ton Despertar ne m’ait pas tuée… cependant, mes pouvoirs sont très faibles, et mon Despertar se meurt. Il y a autre chose aussi… mes jours sont comptés. Mon âme se consume de jour en jour. Il semblerait que lors du rituel de récupération de tes pouvoirs, tu n’as pas seulement pris la parcelle de force qui t’appartenais… les Ténèbres qui t’habitaient à ce moment-là étaient si fort qu’ils ont drainés mon énergie vitale… »

Le duo s’échangeant encore quelques pas de danses, poursuivit à nouveau. Jusqu’à là, Arkh ne paressait pas surpris. La volonté d’un cœur, aussi grande soit-elle, ne pourra jamais lutter contre la vie et la mort sans en connaître le prix. Il s’était déjà préparer à cette éventualité, de ne pas pouvoir être en mesure de la sauver malgré ses espoirs. Triste, il ne parvenait toujours pas à piper mot. Plusieurs sentiments se confondaient à cet instant. Son cœur battait, mais pourquoi ? Pour elle et pour le dernier instant qu’ils passeront à jamais ensemble ? Ou par angoisse de la perdre, et du fait qu’il devait canaliser son courroux jusqu’à ce que l’ennemi surgisse ? Il était perdu dans ses pensées, les yeux dénués de toute lueur vive. Les deux jeunes gens, blottis l’un contre l’autre, ne bougeait plus. A cette proximité, il était capable de lire exactement le trouble sommeillant en elle. Son âme se consumait, les battements de son cœur étaient de plus en plus lents. Etait-ce alors finalement ses dernières paroles ? Arkh tremblait à l’idée de la perdre avant même de pouvoir lui faire ses adieux, avant de pouvoir lui adresser ses derniers mots. Il ne le pouvait pas, il était tétaniser, et une larme perlait sur son visage, descendant jusqu’à son menton pour s’écraser sur son habit.

« Arkh… un puissant Heartless va tenter de s’approprier le cœur d’un puissant être de lumière ici. Et ne t’inquiètes pas pour moi… j’ai accomplie mon devoir. Je ne suis pas triste de disparaître ainsi… J’ai réussi à t’amener dans ce monde car tu es la seule personne que je connais qui soit en mesure de combattre ces entités… et… »

… Et il n’avait réalisé que trop tard ce qu’il venait de se passer, qu’ils s’étaient embrassés pendant de courtes secondes. Elle était en train de disparaître, son corps s’effaçait lentement. Une vision des plus agonisantes pour le jeune homme, littéralement pétrifié. Tant de choses remontaient à lui… des souvenirs, des sentiments s’entremêlant. Tout ce qu’il avait eu à connaître jusqu’ici, tout se mélangeait, se troublait. Ses yeux vitreux et son visage marbré empêchait la diffusion de quelconque sentiment. Finalement, tout ne pouvait être aussi simple. Il était affligé, désemparé, décourager. Malgré toute la force accumulée depuis le début de son périple, il était contraint à la revoir disparaître, mais cette fois-ci à jamais. Un sentiment de culpabilité et de profonde mélancolie le traversait, faisant vibrer son corps. Désormais, il ne sentait plus son corps contre lui ; ses bras la serrant avant contre lui étaient tombés tels de lourds poids. Il ne sentait plus rien… ni sa présence, ni son aura.
Arkh restait immobile, n’entendant plus l’orchestre ni la foule, ou ne serait-ce que des bruits étouffés.

Je me demande ce qu'il me manque, ce que je fais mal ou ce qui ne va pas. Je ne peux m'attribuer de défaut, sous prétexte qu'ils sont faux ou exagérés, et pourtant de la moindre parole ressort la critique; le doigt pointé sur mes points faibles et mes erreurs. Quels sont-ils?

J'y travaille pourtant. Je ressors plus grand après chaque obstacle, retenant les leçons les unes après les autres. Mais apparemment, il me manque toujours quelque chose. Peut-être est-ce trop simple pour que je comprenne? Ou peut-être est-ce tout simplement impossible pour moi de le deviner. Aide-moi.

Des échecs de plus en plus fréquents. Des erreurs de plus en plus énormes. Des loupés de plus en plus évidents. Oui mais où? Et pourquoi? Voir même comment? Ces réponses me sont aussi indispensables que cachées, je ne peux m'en sortir seul.

Faites-moi confiance, donnez-moi les clés de l'énigme, j'en viendrai aisément à bout. C'est juste que jusqu'à maintenant, c'est l'énigme qui m'est en partie inconnue. Et pourtant je dois la résoudre. Parce-que sinon, mon coeur se brisera, et je ne m'en relèverai pas. Pas maintenant en tout cas.

Ne me lâchez pas dans un labyrinthe si sombre. N'apportez ne serait-ce qu'une lumière à son entrée, et d'une pénombre légère, je m'accommoderai.
Aide-moi encore une fois, nous nous battrons ensemble. Aide moi, laisse-moi te brandir…

« Luna Encadenado !! » S’écria soudainement Arkh, au moment où ledit Heartless s’était manifesté. Autour de lui s’était échappé une importante quantité d’énergie, comme d’habitude de couleur noir. Jamais son énergie n’avait été aussi danse et aussi instable lors de l’invocation de son arme. Puis en même temps, comme l’avait dit la fée l’ayant aidée, en recourant à ses pouvoirs, il avait brisé son sort de magie, ayant donc retrouvé son apparence normale. Néanmoins, jamais son regard n’avait été aussi froid, mais tout de même emplit d’une résolution totale, exprimant une forte volonté.

Spoiler:
 

Le flux d’énergie ayant jailli de son corps s’était par ailleurs dirigé vers sa lame désormais imbibée. Face à lui, il y avait ce Heartless à la taille imposante. Une chimère des plus effrayantes, mais qui en aucun cas, ne pourra causer de difficultés à Arkh, qui ne s’était jamais relevé aussi puissant depuis qu’il était en possession de ses capacités sous leurs formes finales.
La créature hurlait, s’agitait, dégageait une onde de choc issue de son courroux à laquelle Arkh était parfaitement capable de résister, ne bougeant d’ailleurs pas, même submergé par ce vent chaud et puissant. Une démonstration de puissance qui s’avérait vaine. Autour des deux êtres opposés, la foule courait vers la sortie de la sale de bale, apeurée. Des cris de peurs, et les personnes se brusquaient pour espérer chacune gardé la vie sauve. Par ailleurs, Arkh avait réussi un premier objectif de sa mission : empêcher le Heartless d’attenter à la vie de la personne sur laquelle Sera lui avait dit de veiller. Il n’était plus que le seul dans cette salle, faisant face à la créature. Il n’aura ainsi pas besoin de retenir la puissance du Luna Sangrianta.
D’avantage d’énergie se condensait autour de la lame. Le processus s’était stoppé net au moment où un bruit sourd avait retentit. Brandissant alors Luna Encadenado au-dessus de sa tête, tenant le manche de l’arme de ses deux mains, il avait alors promptement rabattu la lame pour lancer l’amas d’énergie encore instable tant il était danse, quittant définitivement sa forme originelle.
Le Heartless n’avait pas survécu, et toute l’énergie concentrée avait recouvert la pièce tel un immense voile noir, s’échappant ensuite par n’importe quelle ouverture vers l’extérieur. Arkh, contrairement à ses précédents combats, n’étaient pas épuiser suite à une telle concentration d’énergie, au contraire. Jamais son regard et son visage n’ont étés aussi froids. La perte d’un proche, engendrant la tristesse, mais également la colère.

Je commençais seulement à me faire à tout cela, à réellement prendre conscience que tout ne faisait que de commencer… je ne peux pas faiblir, je ne peux pas tomber. Pas comme cela.
Merci pour tout, Sera. En effet, ton sacrifice n’aura pas été vain…


FLASH BACK : END

… Le sol avait tremblé pendant un instant, comme soumis à une puissante décharge. A ce même moment, le ciel aussi paressait être soumis à une pression inconnue. En effet, un le bruit fracassant d’un grondement grave et puissant s’étendait jusqu’à l’horizon. Après quoi, un nuage sonique s’était formé en un cercle s’agrandissant toujours plus avant de s’estomper. Et une fraction de seconde plus tard, la terre s’était soulevée, volant en éclats, à environ cinq mètre du démon. Suite à cela, un nuage de poussière s’était soulevé, se déplaçant au gré du vent. Cette couche opaque laissait néanmoins entrevoir une silhouette, mais qu’approximativement dessinée.
Ensuite, des vagues de chaleurs s’étaient formées, s’étendant de plus en plus, et devenant également de plus en plus danses. Soudainement, ces vagues s’étaient teintées de noir, se mêlant à la couleur brunâtre de la poussière. Puis un geste vif et puissant avait balayé ces deux amas, ceux-là se dispersant sauvagement de toute part. L’on pouvait désormais parfaitement reconnaître Arkh, tenant Luna Encadenado dans sa main droite. Son regard n’avait jamais autant inspiré le nihilisme, et au combien celui-ci était négatif. Et pourtant, ses yeux brillaient d’une motivation implacable. Les souvenirs embrasaient son cœur, et ses sentiments les plus positifs engendraient de nombreuses interprétations sur la manière dont il devra agir.
Tout être humain est confronté un jour ou l’autre à ses peurs. Les accepter est une victoire en soi, les combattre relève du courage. Être ce que l’on est et s’assumer permet à tout instant de dire « Je suis » et non « Je parais ». Bon nombre de gens en oublie cette notion, cette entité cloisonnée dans des stéréotypes va à l’encontre des idées du progrès. Être ce que l’on est, est la richesse d’une âme. Les personnes pourvues d’un Despertar doivent comprendre cette vérité afin de s’élever au stade ultime de leur pouvoir. Pour être tout simplement en mesure d’entrer en contact avec l’âme résidant en elles. Se connaître, s’assumer, accepter la vérité selon laquelle on ne peut vivre qu’uniquement de Lumière. En cela, la vie réserve toujours des surprises. Ce sont les aléas de la vie et on ne peut rien y faire, même en étant un puissant combattant. Tout ne peut pas toujours se dérouler comme on le souhaite, et c’est qui rend la vie en elle-même constructive. Apprendre de ses erreurs, telle est une autre notion valable pour tout êtres vivants. Il n’y a que par la persévérance, le travail et le respect que l’on avance. Tomber pour se relever plus fort. C’est à force de défaites et de remises en question qu’Arkh était désormais en pleine possession de ses pouvoirs sous leurs formes les plus complètes. C’est uniquement grâce à tout cela qu’il avait pu, au final, s’élever à une dimension supérieure, raison pour laquelle on ne pouvait reconnaître la nature de son aura. Depuis l'obtention de la forme ultime de Luna Encadenado, l’on pourrait croire, en premier lieu, qu’il avait abandonné son énergie magique en l’échange d’une force physique immense. En effet, que ce soit ses impulsions renforçant considérablement sa vitesse de déplacement, sa simple force lui permettant de saisir, de projeter ou de résister, ces capacités basiques dont tout homme était pourvu, étaient devenues chez lui particulièrement grandes. Et pourtant, bien que l’on puisse chacun arriver à cette conclusion puisque son aura ne pouvait être reconnue, il ne s’agissait en aucun cas de ceci. Il s’était tout simplement bel et bien hissé à une dimension supérieure, à une force nouvelle où les Ténèbres et la Lumière fusionnent pour que, être transcendant qu’il était, puisse entièrement utiliser ses pouvoirs à leurs pleines puissances sans que les forces entre lesquelles il était partagé n’interviennent dans un déséquilibre total. Désormais, le cœur était à nouveau plus puissant que cette entité qui sommeillait en lui auparavant, en plus de l’âme de Luna Encadenado.
Puis, avec un peu de recul, Arkh lui-même n’aurait pu envisager à quel point ce gain de pouvoirs était aussi important. Après tout, il ne savait rien de ses origines, auparavant. Il n’y avait que les phrases de cette prophétie qui ne faisaient que de se répéter lors de certaines rencontres. Mais rien sur son pouvoir qu’on appelait à Isaïdia « Despertar ». Il avait, en très peu de temps, dû découvrir ce qu’il était. Comprendre sa nature, ses changements possibles à force de combat contre les autres, mais surtout contre lui-même.
C’est ainsi qu’il s’était présenter face à ce démon mythique nommé Tzaark’an. Il était dit dans les légendes qu’il était le seigneur du carnage de la guerre. Nombreuses étaient les batailles gagnées, et pourtant, le jeune homme était sûr de lui. Il avait acquis de l’expérience et un certain savoir depuis sa rencontre avec Sephiroth au Colisée de l’Olympe. Une rencontre qui s’avérait être indispensable pour sa prise de conscience et pour renforcer sa connaissance de lui-même et des combats. De plus, ses pouvoirs étaient désormais sous leurs formes ultimes, et il n’hésitera pas à recourir à l’El paso de la muerte si cela était nécessaire. D’ailleurs, il l’avait déjà envisagé, dès lors ou une forte quantité d’énergie recouvrait sa lame.
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: La recherche du pouvoir 2. libre   Mar 29 Mar - 19:07

Le démon commençait à finir le dernier membre de monstre quand il vit un jeune humain arriver,il n'était pas en position de combat mais ses intentions étaient claires.Sont regard était déterminé,son visage dure,tout montrait qu'il était prêt à se battre.
Le démon n'était lui nullement inquiété ou impressionné,juste surpris qu'un humain se trouve en un tel endroit,il avait finis le bras qu'il mangeait et continua de regarder l'intrus avec une méfiance qui lui avait permis de survivre aussi longtemps,son épée longue était plantée à côté de lui dans le sol.


-Qui es-tu et que viens tu faire en ces lieux dans lesquelles ta race ne vient jamais humain?


Lui demanda t-il tout en se curant les dents avec un os.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La recherche du pouvoir 2. libre   Mar 29 Mar - 21:16

[HS: Poste assez court, désolé! Je ne savais pas quoi écrire d'autre ^^'.]

    L’on ne lisait pas d’inquiétude dans le regard de Tzaark’an, juste de l’étonnement. Un humain ici, sur ces terres arides où régnait le chaos, seulement peuplées de monstres. Cependant, Arkh ne pipa mot, restant impassible au demeurant, tenant fermement Luna Encadenado dans la paume de sa main. Son regard bouillonnant d’une volonté absolue transmettait, en raison d’un but fixé qu’il ne pouvait pas perdre de vue, un sentiment des plus désagréables : cette froideur quasi divine, comme l’absolution d’un être incarnant le purgatoire, distribué vicieusement dans les rôles de Victime et de Vilain par les vicissitudes de la vie. Ce visage, plus qu’un vil vernis de vanité se montrait comme étant le vestige d’une dynastie aujourd’hui vacante, évanouie. Une seule personne ayant continuée à subsister et a persévéré pour tous. Vivifiée, elle avait fait vœu depuis le début de son périple, de vaincre cette vénale et virulente vermine vantant le vice. Un seul verdict : la vengeance. Arkh a été créé par ce qu’on lui avait fait, et un principe simple de l’univers veut que chaque action créé une réaction égale et opposée. Ainsi est la sentence qui s’exercera sur ceux pêchant au nom du pouvoir pour la destruction. Mourir dans le néant créé par ses propres actions, tel un démon. Tel est ce qu’était Tzaark’an. Celui-ci demeurait d’ailleurs méfiant, et ne quittait pas Arkh des yeux, veillant également à la proximité de sa longue épée en cas d’attaque, celle-ci étant plantée dans le sol, à côté de lui. Sa question s’était par ailleurs suivie d’un silence dont le Noche sin luna était maître. Ce n’est seulement qu’après quelques secondes que de sa voix légitimement monocorde et posée, il ne donna qu’en bien misérable pâture une réponse bien ambiguë, qui sans déduction, semblait n’avoir ni queue ni tête.

    « Qui ? « Qui » n’est autre que la forme qui résulte de la fonction « qu’est-ce-que », et ce que je suis, c’est un homme sous un masque de chair… Je me permets de dire, par ailleurs, que ta réaction inattendue, démon de la guerre et du carnage, est pour le moins surprenante pour un être de ta caste. Es-tu capable de concevoir que les mots sont le support de la compréhension, et pour ceux qui savent les écouter, l’énonciation de la vérité ? Cependant, ce que je constate avec juste discernement, c’est que tu es la source d’une apparente instabilité, que l’on aurait imaginée plus grande en vue de ta réputation. »

    … Et Arkh n’attaqua toujours pas, pour une raison que lui-même dissimulait. Il maintenait sa position actuelle en démontrant néanmoins une certaine nonchalance, pouvant être vue comme une preuve de sa froideur avérée et du mépris qu’il montrait pour toutes races de démons confondues. Brandissant tout de même son épée qui fumait d’une sanglante exécution en direction du démon guerrier, il avait conclu :

    « Prouves-moi que ton sens de l’honneur n’a d’égal à celui de tes pairs, et est identique à ta soif de sang. Je m’accorderais à écrire dans les légendes, du sang de tes entailles, que tu es humble, et méritant de jouir du pouvoir que les Ténèbres t’ont donnés… ou meurt comme le misérable démon que tu es peut-être. »
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: La recherche du pouvoir 2. libre   Ven 1 Avr - 17:41

Tzaark'an écouta les réponses de l'homme,si sa première tirade lui sembla sans queue ni tête il lui semblait comprendre que l'homme en face de lui se moquait de lui.Il répondit ensuite après un moment de silence pendant lequel aucun des deux ne détourna les yeux cette tirade là,en revanche était clairement agressive de plus qu'il le pointait avec son épée.

Le démon ne répondit pas,il finit de curer ses dents,comme si rien ne s'était passé.Puis,il jeta le bout d'os au loin,il se releva lentement comme si son adversaire n'avait aucune attention belliqueuse à son égard.Il s'empara de son épée et pointa son regard couleur sang dans celui de son adversaire.


-Nous somme ici sur un monde sous contrôle de Khornettoh,le dieux du sang et de la guerre.Mon dieu.Aujourd'hui quel que ce soit l'issue de ce combat une offrande de sang lui sera faite.


Il eut un petit sourire narquois.


-Le tien....ou le mien...


Puis sans aucun avertissement son épée fonça vers la nuque de son adversaire à une vitesse incroyable pour une arme aussi longue et lourde.Elle était au moins deux fois plus longue que celle de Arch et une fois et demie plus large,et pourtant Tzaark'an la magnait avec la même vitesse et aisance qu'une simple rapière,il le prouva en inversant le sens du coup prévoyant que son adversaire n'était pas quelqu'un qui se ferait avoir par une telle attaque bien qu'elle serait facilement venue à bout d'un adversaire moindre.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: La recherche du pouvoir 2. libre   Mar 5 Avr - 21:29

[ Désolé pour le temps de réponse, mais ces temps-ci c'est assez lourd à placer du temps libre. ]

    Arkh, à sa plus grande surprise, était parfaitement capable de lire les mouvements de Tzaar’kan. S’y étant penché instinctivement, il le voyait précipiter sa lame à la hauteur de son cou. Un mouvement qui lui paressait d’une légère lenteur anormale. Elle se dirigeait lentement vers lui, comme si ses capacités lui avaient permis de lire les mouvements jusqu’à une certaine rapidité, depuis l’obtention de la forme ultime de Luna Encadenado. Durant ce laps de temps, il s’était rendu compte qu’il était en parfaite mesure de se mouvoir, et de pouvoir penser à la manière avec laquelle il anticipera la première attaque de son ennemi. Ne le quittant pas du regard, Arkh, impassible au demeurant, ne bougeait pas pour le moment, tandis que la lame brandie vers lui progressait dans son élan.
    Luna Encadenado teinta d’un bruit sinistre métallique, et s’assombrissait de l’énergie noire de son porteur. Celle-ci était toujours dépourvue d’aura. Toujours ce néant inquiétant qui ne laissait rien présager, pas même une impression. Ce vide inquiétant et perpétuel n’était néanmoins qu’une nouvelle énergie qu’à présent, seule le dernier habitant d’Isaïdia détenait. Elle nécessitait d’être comprise par autrui pour être perçue, puisqu’elle était alliée à de nouvelles propriétés jamais explorées que par un possesseur d’un Despertar sous sa forme ultime.
    Et durant ce court laps de temps, comme pour l’aider à d’avantage réunir leurs forces ensemble, Luna Encadenado communiquait à Arkh des souvenirs vécus à Isaïdia, comme pour lui rappeler ce pourquoi il se battait, et pour l’aider à se souvenir pour qui il allait se battre. Sans s’absenter à quelconque moment, son regard brillait toujours plus d’une motivation implacable, et son énergie autour de sa lame ne devenait que de plus en plus danse. Ses longs cheveux lisses dansaient légèrement sous le passage soudain d’une onde orchestrée par un léger vent chaud émanant de son arme.

    FLASH BACK :

    “ Been to hell!
    I can show you the devil!
    Down you fell
    Can’t hold yourself together
    Soul to sell
    Down here you live forever
    Welcome to a world where dreams become nightmares! “

    Il n'y a pas de sable sur les côtes de la capitale d'Isaïdia. La mer se jette contre une falaise. La lande brune, parsemée de rochers anguleux, s'arrête brutalement, à pic, cédant la place au bleu de l'eau. Les vagues se jettent contre cette paroi, où elles se brisent en écume bouillonnante. Vue du ciel, cette longue bande d'écume blanche doit ressembler à la ligne complexe d'une frontière séparant l'océan du continent. Juste à cette frontière, au bord de la falaise, un énorme rocher semblait sur le point de basculer dans le vide. De plus près, il paraissait aussi haut que trois hommes. Dans l'ombre de ce roc se tenait justement Arkh, accompagné de Sera. Lui, portant comme d'habitude une tenue à la fois décontractée et originale, devait être normalement, à cette heure-ci, vêtu d'un costard/cravate, et présent à une conférence de presse accompagné de son père pour rassurer la population en ce qui concernait la fin de la guerre contre l’AIM, puisqu’il s’avérait que son intervention sur le terrain avait été particulièrement efficace. Révélant au grand jour son Despertar qui paressait légitimement plus puissants que bons nombres de ceux ayant intégrés récemment les services spéciaux de la NSL industries, il avait suscité la curiosité des médias, ceux-là affirmant qu’il sera « la digne descendance du PDG actuel ». Cependant, il n’avait aucune envie de leur mettre quelque chose sous la dent en supprimant leurs impressions et leurs préjugés. Il préférait passer encore une fois une agréable soirée en compagnie de sa meilleure amie plutôt que de se montrer sur les chaînes de télévision mondiale. Il était parfaitement conscient que tout ceci avait son importance, qu’il était désormais reconnu par le monde entier. Mais lui, il ne se battait pas pour l’armée ou pour son père. Non. Loin de lui étaient ce genre de préoccupations. Il s’était battu au nom de tous les innocents qui risquaient de périr et au nom des personnes qu’il aimait, et non bêtement pour la nation.
    Il avait tout de même beaucoup changé depuis l’obtention du El Paso de la Muerte, capacité l’ayant aidé à surmonter efficacement le danger. En peu de temps, ses cheveux avaient légèrement poussés, et il avait également un peu grandit. Ces phénomènes résultaient probablement de l’obtention de ce pouvoir ayant considérablement renforcé ses attaques magiques et physiques. Néanmoins, là n’était pas le changement le plus radical, ni le plus étonnant : avant, son regard inspirant la bienveillance est devenu, avec le temps, de plus en plus vide. D’ailleurs, ce changement avait depuis quelques temps susciter l’inquiétude de Sera. Etait-ce à cause de tous ces évènements s’étant succédés en seulement deux mois ? Il était après tout devenu plus froid après s’être éveillé au Despertar. Peut-être se doutait-il du lourd fardeau qui reposait sur ses épaules. Peut-être avait-il envisagé de continuer d’user et d’améliorer de ceux-ci pour protéger ses proches. De plus, il paressait vouloir agir seul.
    Sera aussi avait beaucoup changée. Elle s’était aussi mystérieusement éveillée au Despertar, et celui-ci reposait sur le maniement de la magie Brasier. Contrairement à lui, elle suivait des cours particuliers au sein de la NSL Industries au près d’un Maître d’armes. Elle avait également un peu grandie, mesurant désormais un mètre soixante-quinze. De plus, à mesure de ses entraînements, son corps étant soumis à de rudes épreuves obligeant celui-ci à se surpasser au-delà des capacités humaines normales, elle avait conservé une silhouette fine, et acquit une agilité et une vitesse faisant sa force. Son regard limpide, quant à lui, brillait toujours d’une lueur vive, d’une volonté de persévérer.
    Ses cheveux blonds mi-longs n’avaient pas ternis, et étaient cette fois-ci légèrement ébouriffés, puisqu’elle venait tout juste de sortir d’un entraînement au Dojo de la société des Noche sin luna. Elle portait encore son Kimono blanc. Sur celui-ci était brodé à la hauteur du torse le logo « NSL Industries ». Elle était épuisée, et essuyait de sa main droite la transpiration perlant sur son front, à laquelle sa mèche se collait désagréablement. Fatiguée, elle avait proposée à Arkh de s’adosser contre le haut roc, s’élevant en pic, et surtout leur procurant de l’ombre, puisque la chaleur suffocante du soleil à son zénith devenait difficilement supportable. D’ailleurs, la jeune femme s’était soulagée du poids de son haut trempé en séparant son col, pour le laisser tomber le long de ses épaules, ayant en dessous un débardeur également blanc, se stoppant au niveau de son nombril. Elle posa ensuite délicatement sa tête contre le rocher derrière elle, en décontractant ses muscles.

    « Je n’aurais jamais imaginé que le Despertar était aussi difficile à manier… je n’arrive toujours pas à correctement dirigé mes attaques parfaitement… Flor de Fuego n’est pas de nature à se laisser commander aussi facilement. » C’est sur ces mots que face à elle, dans sa main droite tendue, l’arme en question était apparue. Elle était teintée de rouge et ne possédait pas de garde. Son manche était recouvert de bandelettes blanches. La lame, quant à elle, était légèrement plus longue que celles des sabres habituels. »

    « … J’aimerais parler d’autres choses, s’il te plait. » Avait calmement répondu Arkh, ne montrant que très peu d’intérêt face à cela. Après tout, en quoi le Despertar était-il un dont ? C’est ce pouvoir qui a chamboulé leur vie, les obligeant à combattre, à quitter leur tranquillité et à annuler tous leurs projets. D’ailleurs, leurs sentiments, bien que probablement réciproques, étaient si intenses qu’ils ne pouvaient être déclarés dans de telles circonstances, sous peine de les fragilisés et de corrompre leur progression. Sur ces pensées, le garçon poursuivit : « Cela fait désormais deux mois que nous sommes dépendants de nos pouvoirs et que nous sommes contraints à combattre. Maintenant que la guerre et que les complots de l’AIM ne sont plus, j’aimerais essayer d’oublier tout ça… ou du moins avoir suffisamment de recul à ce sujet… » Avait-il conclu calmement, en souriant néanmoins, songeant à bien profiter de ses vacances, espérant que rien ne pourra l'empêcher de se détendre après les examens de fin d’année.

    Sera avait donc fait disparaître son Despertar, laissant derrière lui une légère trainée de flammes. Arkh ne s’était pas donner la peine d’identifier son aura ni même la quantité d’énergie s’écoulant de ce pouvoir. Non, lui aussi s’était allongé, essayant de se changer les idées, sortant son téléphone portable en essayant de convenir par messages d’une soirée avec plusieurs amis, sous l’accord de son amie. Une fois ceci fait, Sera avait de suite engagée une autre conversation, se doutant qu’elle n’en aura que très rarement l’opportunité, qu’ils ne reviendront que trop peu souvent ici.

    « … Je pense que n’aurons plus l’occasion de nous voir comme maintenant. Je voulais profiter de cette occasion pour te dire que s’est de par tout ce qui s’est passé au cours de ces derniers temps… que je sais clairement ce que je ressens pour toi. Nous avions été amenés à réfléchir sur pas mal de choses lors de l’obtention de nos pouvoirs, de faire face à nos sentiments, et ce que nous jugeons vrai en général, et… » Elle fut soudainement coupé par Arkh, qui, nonchalamment, avait décollé son dos de la paroi rocheuse, pour se tourner vers Sera, en restant assis en tailleur, sortant de sa poche une cigarette et son briquet.

    « Ouais, je sais. Je me doutais bien que c’était réciproque, mais je pense qu’on ferait mieux d’en rester là, par ordre de priorité. C’est triste à dire, mais du jour au lendemain, on peut être amené à combattre. Je ne veux pas que des projets établis dû à notre « couple » interviennent lors de nos missions personnelles. De plus, tu t’es engagée à rester fidèle aux ordres de la NSL, ce qui t’amèneras probablement à accomplir beaucoup de choses, et je ne serais certainement pas toujours là pour veiller sur toi. Reste forte, ne te laisses pas conquérir par des sentiments extrêmes. Sache juste que rien ne changera, et si un jour nous le pourrons, on remettra ça sur le tapis » Prononça-t-il avant d’allumer sa cigarette. Sera, quant à elle, était restée sans voix. Il avait raison : ils étaient loin de cette époque où ils pouvaient vivre une vie normale loin du danger. Ils pouvaient y être confrontés chaque jour.

    FLASH BACK : END.

    A ce moment-là, lorsque tant de souvenirs se succédaient, lorsque tant d’images concrètes me revenaient, je sentais Luna Encadenado vibrer et me parler en même temps que la voix de Tzaark’an se perdait dans le silence.

    « En poussant l’El Paso de la Muerte au maximum de sa force, tu risques de me perdre à tout jamais... Tu perdras tes pouvoirs à tout jamais. Mais je te fais la promesse que lorsque ceci arrivera, je ferais en sorte de t’aider jusqu’au dernier instant… pour que tu puisses me brandir.
    N’aies pas peur de tes pouvoirs, du vice qui sommeille en toi. Plus que jamais, il est temps de le surmonter. Brandis-moi, oses m’utiliser. Nous nous battrons une nouvelle fois ensemble. »

    La longue et épaisse arme de Tzaark’an n’avait finalement pas touché sa cible. En effet, dans le cours laps de temps où celle-ci se dirigeait dangereusement vers le cou d’Arkh, celui-ci s’était soudainement éclipsé, laissant à son emplacement, suite à une grande impulsion amplifiant la rapidité de son déplacement, un nuage de poussière brunâtre. Il était alors réapparu à une dizaine de mètres par rapport à son ennemi, en décidant de recourir pour la seconde fois à la forme partielle de l’El paso de la muerte. Dès lors où il avait commencé à concentrer suffisamment d’énergie pour se hisser à ce stade, celle-ci habituellement noire était contournée d’un bleu limpide.
    C’est alors qu’il prit une position indispensable quant à la première phase d’activation de la technique. Le bras tendu, Luna Encadenado pointée en direction de Tzaark’an, Arkh posa avec sang-froid et confiance sa main droite sur son avant-bras droit. Puis son regard devînt quant à lui d’avantage menaçant, témoignant de cette force acquise tout au long de son périple, de cette volonté de persévérer, et de venir à bout de son adversaire.
    L’énergie emmagasinée devenait de plus en plus danse et instable. Il ne manquait plus que quelques secondes avant qu’Arkh n’est suffisamment d’énergie pour recourir à sa technique. Et malgré toute cette intensité, il était toujours impossible de pouvoir déterminer la nature de son aura et la quantité d’énergie s’écoulant en lui. Ce vide que l’on pouvait ressentir à ce moment-là était bien plus inquiétant que lorsqu’il ne concentrait pas son énergie. Ce phénomène intimidant et unique résultait d’un pouvoir sous sa forme finale, qu’il allait pouvoir une nouvelle fois expérimenter d’avantage.

    « « Ton Dieu ? » Tu n’es donc finalement qu’un simple démon dont la pensée et tes actes sont tournés vers une dévotion n’ayant aucun sens… »

    Avait-il conclu, avant de sinistrement chuchoter le nom de sa technique. Une fois la dernière phase d’activation de l’El paso de la muerte exécutée, toute l’énergie emmagasiné avait explosée de toute part, s’élevant dans les cieux, et atteignant presque le démon guerrier.
    L’amas fut ensuite balayer par un vent fort et chaud. Il n’en restait à présent plus rien, et la transformation était enfin achevée. Le Shihakuusho que portait auparavant Arkh était remplacé par un Hakama à deux pièces de la même couleur, avec une manche déchirée, laissant clairement en évidence une longue chaîne nouée autour de son bras, et un gantelet de la même couleur que Luna Encadenado. Le haut de l’habit était séparé en deux raies descendant jusqu’à ses talons. Chaque extrémité blanche de l’habit semblait abimée.
    Par ailleurs, il semblerait que sous cette forme, son Despertar fusionnait avec son bras droit, dévoilant réellement son apparence sous sa forme ultime. Il avait ainsi, en se servant de l’El paso de la muerte sous sa forme partielle, découvert une nouvelle métamorphose qui renforçait probablement l’ensemble de ses attaques, de ses capacités physiques et mentales. Le Agrietada Luna.


    « Je vais mettre fin à tout ça… en un instant. » Prononça-t-il froidement, tout en abaissant son arme, restant néanmoins aux aguets, attendant une éventuelle attaque de la part de son vis-à-vis. Il demeurait impassible au demeurant, son visage marbré par une froideur ancrée l’ayant gagné avec le temps. Même au repos, c'était sous cette forme où le néant que l'on ressentait en essayant de lire en lui était terrifiant. L'on ne pouvait que s'interroger sur ce mystérieux pouvoir nécessitant d'être compris pour être perçu. A ne pas sous-estimer cette notion de compréhension à laquelle Arkh avait dû se soumettre par le passé pour se hisser à ce stade, à une dimension spirituelle si différente, et probablement propre à ceux ayant obtenu le symbole de maîtrise du Despertar.
    Être choisi pour manipuler une arme était une chose des plus fantastiques, mais encore fallait-il soi-même en comprendre l'intégralité des pouvoirs que celle-ci offre. Comprendre ses pouvoirs, ses affinités et ce pourquoi l'on a pu s'y éveiller. Enfin de compte, l'accepter également. Dans son cas, Arkh avait étrangement obtenu par le passé, de par les propriétés de quelconque Despertar, un pouvoir issu des Ténèbres, s'étant construit selon sa colère et sa haine longtemps contenue. Afin de compte, cette entité qui avait sommeillé aux tréfonds de son être avait pris une forme physique, et avait posséder un moment la force suffisante pour faire surface, pour finalement devenir une partie intégrante de lui.
    Puis, adaptant toujours la même posture, Arkh avait concentré dans sa lame une forte quantité d’énergie, toujours contournée de bleu. Celle-ci devenait de plus en plus instable, et recouvrait à un moment entièrement Luna Encadenado. Des fils déchainés frappaient le sol, et intervenaient dans un grondement lourd et oppressant. Il préparait un Salida de la luna Sangrianta sous sa forme la plus complète, pour la propulser ou pour renforcer sa frappe lors du prochain assaut de son ennemi. Sa réaction entièrement réfléchie avait pour but de ne laisser nul autre choix à son ennemi que d’attaquer en basant sa première attaque sur une riposte qui pourra être au mieux efficace.
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: La recherche du pouvoir 2. libre   Dim 10 Avr - 19:06

Avec une aisance étonnante l'humain évita l'attaque pourtant habile du démon.Son épée fut entouré d'une aura noir qui ne dégageait pourtant rien.C'était étrange.Ils étaient à une dizaine de mètre l'un de l'autre.Le jeune homme se mit en garde,il se mit à emmagasiner de l'énergie et l'aura devint bleu.Tzaark'an observa le phémonème impressionné malgrés lui.Il sentait la puissance qui se dégageait de l'arme et pourtant il n'en distinguait aucune aura,c'en était presque...inquiétant.
La pique sur sa foi le fit revenir sur terre,il n'était pas un simple pantin qui calquait toutes ses actions sur celle de son dieux ou qui passait sa vie à prier comme certains humains.Non,il était libre,il respectait son dieu et lui rendait hommage mais cela n'allait pas plus loin.Quelques instants plus tard l'humain lui dit qu'il allait mettre fin à tous cela en un instant.l'arme de son adversaire était entouré d'énergies bleus dont des fils déchainés frappaient le sol, et intervenaient dans un grondement lourd.Il préparait une puissante attaque.


-Toi tu mettre fin à tous cela?Si seulement tu savais tous ceux qui m'ont fais le même genre de promesse.
Dit-il avec un petit rire moqueur.

Il se mit lui aussi en garde,les jambes fléchies pour pouvoir se déplacer à grande vitesse à tout instants,son épée tenue à l'horizontal la pointe vers le visage de son ennemis.Ils restèrent tous deux en gardes,se regardant avec des regards pleins de défis.


HRP-Voilà,désolé du temps de réponse-Hrp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La recherche du pouvoir 2. libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
La recherche du pouvoir 2. libre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A la recherche de ses origines(libre)
» l'éveil d'un pouvoir perdu (libre)
» Le pouvoir et la lumière sont en toi(Libre)
» A la recherche de Ondine(libre)
» [Recherche] Technic 8292: l'élévateur à nacelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Archives :: Archives :: Role Play-
Sauter vers: