Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le retour des égarés [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Le retour des égarés [Libre]   Dim 1 Jan - 21:06

Lorsque Stain avait lancé le miroir à la mer, il avait ouvert un portail sur sa trajectoire pour l'envoyer autre part. Dans la panique cependant, il n'avait pu trouver un endroit précis où l'envoyer et ne savait donc pas où le miroir avait pu atterrir. L'ironie voulut que le miroir ne changea pas de monde et réapparut autre part sur ce monde, toujours sur l'eau, flottant à la dérive avec Haruhi inconsciente dedans.

Il vogua longtemps comme ça sans but, bercé par les flots. Il finit par se retrouver sur une plage. Des pirates passaient par là, souhaitant enterrer leur trésor, quand ils aperçurent le miroir. Plutôt bien ouvragé, leur cupidité et leur curiosité les fit s'approcher de l'objet. Ils purent constater, non sans effroi, qu'à la place de leur reflet, il voyait une fille dans le miroir. L'un deux passa sa main sur le miroir. Soudain, une main sortit du miroir brusquement et saisit la main du pirate qui hurla de terreur. Il essaya de se dégager mais il n'y parvint pas, la main tenait bon.

Finalement, la main dans le miroir le tira à l'intérieur. Il passa au travers comme s'il était tombé dans une mare. Les pirates reculèrent tout doucement quand soudain, une jeune fille apparut au dessus de la surface du miroir. Elle était assise dessus, comme si elle prenait un bain de soleil. Elle se releva tout doucement dans son habit rouge. Elle regarda les pirates et sourit gentiment, avec reconnaissance.

Les pirates, pas vraiment rassurés, lui rendirent tout de même son sourire et se rapprochèrent. Apparemment, cette fille n'avait pas l'air hostile. En effet, elle s'approcha à son tour et enlaça un à un les trois pirates restants en murmurant "merci" d'une voix suave et sensuelle.

Soudain, son sourire bienveillant s'étira en un sourire diabolique et son regard s'éclaira d'une lueur mauvaise. Elle sortit deux pistolets et se mit à tirer devant elle comme une furie en riant de bon coeur. C'était comme ces poissons qui attirait les plus petits de leur lumière bienfaisante avant de les dévorer. Une vraie veuve noire.

Haruhi, puisque c'était ainsi qu'elle s'appelait, rangea ses pistolets et fouilla les corps et déroba la clé du coffre qu'ils comptaient enfermer. Elle l'ouvrit et en s'écroulant de rire, elle s'empara des pièces qu'elle rangea dans de petites bourses, elles aussi trouvés sur les corps.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 8 Jan - 1:22

Après sa renaissance aux enfers, la jeune femme avait été expédiée dans l'un des différents mondes qui entouraient le Colisée de l'Olympe. Durant le voyage, la demoiselle s'était évanouie à cause de la pression qui avait aspiré son nouveau corps pour la faire passer à Port Royal. Lorsqu'elle ouvrit ses yeux, la miss pu constater qu'elle était allongée sur une barque qui partait à la dérive. La demoiselle regarda son corps en ayant un grand sourire aux lèvres, car elle était très satisfaite de sa métamorphose qui avait éét une réussite totale, cependant, pour combien de temps pourrait-elle la possèder ? D'après le dieu des enfers, elle ne devait rien dire sur sa véritable origine, sinon le charme pourrait se rompre et petit à petit, elle redeviendrait un spectre, ce qu'elle ne voulait absolument pas, car elle ne voulait pas être coincée pour l'éternité dans le petit coin de paradis d'Hadès.

*Comment je vais faire pour me sortir de cette situation délicate ? Je ne sais ps nager. Je ne veux pas bouger, car j'ai peur que mon embarcation se retourne. Je n'aime pas les dilèmes, je n'arrive jamais à faire le bon choix... Que-ce que tu ferrais Tom si tu étais dans le même pétrin ? Je crois que tu ferrais pareil que moi : Tu attendrais*

Spoiler:
 

La demoiselle avait fermé les yeux en soupirant tout en refermant sa main sur le collier que son frère de coeur lui avait offert à Noël, après l'avoir sorti de sa poche pour le regarder tout en se posant cette question existentielle dont la réponse lui était venue très rapidement. Au bout d'un quart d'heure, à entendre les mouettes crier haut dans le ciel, sentir le vent sur son visage et la barque qui tanguait à cause des vagues, l'embarcation fini par s'échouer sur une plage. Comme plus rien ne se passait et que la jeune femme ne sentait plus la barque bouger, cette dernière eut l'intelligence de penser que son embarcation de fortune avait été stabilisée par quelque chose de non-identifié et qu'elle ne risquait plus rien. Elle rangea le collier dans l'une de ses poches, puis elle se releva pour se mettre en position assise. Dans cette position, la principale intéressée pu voir avec surprise une scène qu'elle ne s'attendait pas à voir en débarquant à l'improviste sur la plage. Un massacre, voilà ce qu'il c'était passé peu de temps avant son arrivée. Des corps ensanglantés gisaient par terre autours d'une jeune femme encore debout, était-elle l'assassin ou bien l'unique survivante ? En voyant le visage d'Haruhi, la miss comprit tout de suite que la principale intéressée n'avait pas du tout l'air d'être une victime, ce qui lui fit aussitôt penser que c'était elle qui avait pu commettre ce meutre abominable, ce qui la rendit plutôt sceptique sur l'état de santé mental de la présumée meurtièrre.

*Tu vois Emiri, sans toi, Haruhi n'est rien qu'une barbare sans émotions.. Grâce à toi, je me suis faite une nouvelle vie en m'inspirant de ton prénom et pour te remercier, si tu me fais un signe, je l'aiderais à la remettre dans le droit chemin*

Pensa la jeune femme tout en s'adressant mentalement à l'ancienne reine de Shinrya qui depuis l'endroit où elle se trouvait pouvait peut-être l'entendre. La miss remit sa casquette droite sur sa tête, puis elle fit un signe de la main à Haruhi pour lui dire bonjour. Ensuite, elle se leva pour enjamber la barque et se retrouver sur le sable.

"Bonjour. Excusez-moi de vous dérangez, mais j'aurais besoin que vous m'accordiez un peu de votre temps pour me donner quelques renseignements, si vous êtes d'accord bien sur ! Et bien, pour commencer, je voulais savoir quel est votre prénom et surtout, si ce carnage était l'une de vos oeuvres. Oh j'allais oublier le plus important : Savez-vous où nous, nous trouvons ?"

Toutes ces questions, elle les savaient, mais dans sa situation, il vallait mieux qu'elle fasse l'imbécile et puis, avec sa nouvelle apparence, la demoiselle en face d'elle n'allait pas la reconnaître, alors il vallait mieux qu'elle joue les parfaites inconnues.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 8 Jan - 12:23

[HRP: déception: c'est pas du Kanon Crying or Very sad . Par contre c'est beau. Avec ta permission voilà un thème plus adapté pour Haruhi. Ca me donne l'impression d'une fille entre la malice et la gentillesse en équilibre dangereux sur un fil. Exactement comme ça que je vois cette nouvelle Haruhi ^^ En tout cas bon choix.]

Haruhi sortit la tête du coffre après avoir rassemblé son or. Elle s'assit sur le coffre en riant, en se balançant d'avant en arrière en serrant fort ses sacs d'or fraîchement volés. Elle ne vit même pas qu'une fille venait d'arriver et qu'elle venait de la saluer de la main. Ce ne fut que lorsqu'elle s'adressa à elle qu'elle la remarqua. Haruhi rassembla ses sacs, les remit dans le coffre et se mit debout sur le coffre, les mains sur les hanches.

-Qu'est ce que tu me veux toi ?

Elle secoua la tête. Elle s'énervait un peu vite. Elle sortit son pistolet et passa le canon sur sa bouche comme pour effacer son air renfrogné et quand elle eut fini, elle afficha un sourire bienveillant.

-Moi c'est Haruhi et non, j'ai rien fait. Ces messieurs étaient là quand je suis arrivé. Une rixe qui aura mal tourné, les pirates, tu sais ce que c'est. Mais je sais pas où on est. J'ai atterri ici sur un miroir sans savoir trop où j'étais et ce que je faisais dessus. Mais ça n'a pas d'importance, on recommence une nouvelle vie.

Haruhi rangea ses pistolets. Puis, elle salua Cécilia de la main avant d'entrer dans le coffre et de refermer le couvercle sur elle. En moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, elle réapparut derrière Cécilia comme le diable sort de sa boîte. Elle la saisit par le col tout doucement, mit ses bras en collier autour de son cou et lui susurra.

-Et toi, je peux savoir qui tu es ? J'suis sûre que tu dois avoir un joli nom comme ta face de poupée. Ce serait dommage qu'elle soit abîmée.

Haruhi passa sa langue sur ses babines.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 8 Jan - 15:31

HS : Merci, je trouvais cette musique assez sympa pour la musique de fond qui m'a pas mal inspirée ^^ De quelle chanson veux-tu parler dans ta description ?

La jeune femme faisait semblant de la croire pour qu'Haruhi ne se doute de rien. Cependant, lorsqu'elle s'enferma dans son coffre pour ensuite réapparaître derrière elle pour la saisir par le col doucement et entourer son cou de ses bras, la gardienne du Crépuscule ne pu s'empêcher de lâcher un petit cri de surprise, car elle ne s'attendait pas du tout à ce retournement de situation.

"Je m'appelle Emilie. Si j'étais toi, je me méfierais de ce genre de visage, car l'eau qui dort est terrible lorsqu'elle se réveille. Que vas-tu faire de tout cet or ? Tu as sûrement une idée derrière la tête ou je me trompe ? Fais attention à ne pas devenir avare et avide de pouvoir comme le devienne souvent les hommes"

La demoiselle lui avait dit ces paroles d'une voix posée pour que son interlocutrice comprenne que ce qu'elle venait de dire n'était pas une menace, mais un conseil. Pendant ce temps, Tsuki et Ailicécy se promenaient main dans la main, côte à côte en marchant à la même vitesse, ce qui pouvait faire penser qu'elles formaient un couple, mais si elles avançaient de cette manière, c'était à cause de Tsuki qui connaissait par coeur la jeune femme et qui savait pertinemment que si elle ne surveillait pas de très prêt son amie, cette dernière allait faire des bêtises. En même temps, le fait d'avoir perdu Cécilia n'arrangeait pas la santé mental de la princesse de Neutralia qui semblait déprimée et prête à faire n'importe quoi pour aller rejoindre son clône dans les enfers, ce qui fait que la déesses de Thierriya devait surveiller encore plus attentivement qu'à l'ordinaire sa petite protègée pour éviter qu'elle ne se tue. Se rendant compte que les gens les regardaient de travers, Ailicécy ne pu s'empêcher d'être gênée.

- Tsuki, lâche-moi, tu me fais honte. Pourquoi est-ce qu'on est venue ici ? A part de la nostalgie et l'envie de me noyer, je ne trouve rien d'autre d'intéressant dans ce monde.

- Je vous fais honte ? C'est dommage que vous ne pensiez qu'aux préjugés des gens. Je vous ais emmenée dans ce monde, car j'ai pensé que l'air frais de la mer vous ferrais du bien et appaiserais votre coeur meutri. Vous ne devez pas vous laissez abattre, vous êtes la princesse de Neutralia, vous devez être forte et rester digne.

- C... Comment peux-tu rester de marbre ? Bon sang, c'était notre amie !

- Parce que... Parce que... j'ai l'impression qu'elle n'est pas morte ! Vous croyez que je n'ai pas de sentiments, mais c'est faux ! Depuis que je l'ai tuée accidentellement, je revois cette horrible scène tous les soirs, lorsque je m'endors et chaque jours, j'essaie de me mentir à moi-même en me persuadant qu'elle n'est pas décèdée, alors si vous pensez que je vais bien, détrompez-vous, car je suis aussi perturbée et terriblement triste, mais ce n'est pas en se lamantant sur son sort qu'elle reviendra.

Ailicécy était choquée par le sang-froid inhumain de l'ancienne invocation de Cécilia. Cependant, lorsque Tsuki se mit à lui parler et s'emporta, comme quelqu'un d'humain tout en haussant la voix et en sentant les larmes lui venir aux yeux pour ensuite se dématérialiser et repartir d'oû elle venait sur un coup de tête, Ailicécy comprit qu'elle l'avait mal jugée et qu'au final, c'était Tsuki qui souffrait le plus de la disparition de Cécilia. La demoiselle aux cheveux flambloyant comprenant qu'elle avait fait pleurer l'une des personnes les plus importantes dans sa vie, donna rageusement un coup de pied à une bîte d'ammarage qui se trouvait sur le quais où elle avait marché avec sa meilleure amie, mais ce geste ne calma pas sa rage. Elle soupira un grand coup, puis sursauta lorsqu'un vieux pêcheur lui adressa la parole.

- Excusez-moi mademoiselle, je sais que ce n'est pas bien, mais j'ai entendu votre conversation. Durant mes heures de pêches habituelles, j'ai vu une barque dériver.

- Avez-vous pu voir ce qu'il y avait à l'intérieur et où allait cette barque ?

- Je pense qu'une personne était à l'intérieur, car j'ai vu des cheveux dépasser. Elle dérivait vers l'ouest.

- Ce pourrait-il que Tsuki disait vrai... Merci beaucoup !

Ailicécy avait murmuré le début de sa dernière phrase, puis après avoir eut cette pensée personnelle qu'elle avait dit à basse voix, son coeur faillit lâcher et ses yeux devinrent aussi grand que des soucoupes. C'était impossible, ça ne pouvait pas être Cécilia qui pouvait être à l'intérieur de cette barque et pourtant, elle devait en être sûr. La jeune femme remercia très rapidement le pêcheur avant de tourner les talons et de piquer un sprint vers l'est, tandis que l'homme la regardait faire avec un sourire amusé. La demoiselle bifurqua ensuite sur la gauche pour entrer dans un magasin qui vendait des cartes. Elle en acheta une. En prenant le temps de la regarder, Ailicécy se rendit compte que vers l'ouest, ce trouvait une île assez éloignée du port, ce pourraît-il que Cécilia soit là-bas ? Si c'était le cas, pour la retrouver, il lui faudrait une embarcation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 8 Jan - 17:11

[HRP: ben en fait, je parlais de ta chanson, que tu as mis dans le RP. C'est ce qu'elle m'évoque. Ce pourquoi je trouve qu'elle ferait un thème parfait pour Haruhi.]

Haruhi ne put s'empêcher de pouffer à la remarque d'Emilie.

-Tu lis dans mes pensées. L'or est la plus belle des façon de corrompre le coeur des hommes. Attends un peu que je promette mon or partout. Que je le balance dans la rue pour voir les gens se battre jusqu'au sang pour une piécette... Nous allons connaître un bel âge de discorde. Un roi, deux rois, trois rois auxquels je promettrais mon or avant qu'ils ne le se disputent en assurant que c'est à un tel que je l'ai promis. J'suis sûre que les hommes seraient même prêts à se battre pour moi. Ce serait marrant d'attiser leur jalousie en une belle guerre passionnelle avec moi au dessus de la mêlée sur mon trône de déesse de l'amour.

Répondit-elle en salivant. Sa petite crise de mégalomanie passée, elle lâcha Cécilia et retourna à son coffre. Elle caressa les gonds, embrassa le bois et la serrure tout en ronronnant. Elle sauta sur le dessus du coffre en riant aux éclats en tournant sur elle-même comme une danseuse de boîte à musique.

-Tous m'aimeront et désespéreront pour un petit sourire de ma part, une petite pièce d'or pour le mendiant et un baiser pour le prince ! Ah ah ah ah ah !

Elle se roula par terre dans un long rire démentiel en se tenant les côtes qui lui faisaient affreusement mal à rire comme ça.

-Alors ? Qu'est ce que tu en dis ? N'est-ce pas un avenir radieux en perspective ? Si tu veux, on peut passer un pacte tous les deux. Toi et moi, reines de la beauté, distribuant les pommes de la discorde. Tout ce que je veux en échange, de ta part, c'est tes jolis yeux.

Haruhi éclata de rire à nouveau et se rua sur son miroir, son ancienne prison qu'elle posa par terre. Elle se concentra et créa un nouveau coffre identique au premier. Elle y engouffra le miroir dans ce dernier. Alors que le miroir était trop grand pour y entrer, il y pénétra tout entier. Puis, elle mit le coffre sur la barque, poussa pour l'obliger à prendre le large.

-Allez adieu, le passé ! Où on en était ? Continua t-elle en se tournant vers Emilie.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 8 Jan - 20:58

HS : Ah okay, désolée, je n'avais pas compris, contente d'avoir pu te rendre service =)

Emilie écouta les délires d'Haruhi en étant très impressionnée, car elle ne pensait pas que la jeune femme avait pu changer à ce point en si peu de temps. Quand cette dernière lui demanda si elle voulait faire un pacte avec elle pour goûter à son délire mégalomane en échange de ses yeux. Emilie s'imagina avec deux trous noirs à la place de ses orbites, ce qui la fit flipper.

"NAN JE NE VEUX PAS PERDRE MES YEUX !!!"

S'exclama vivement la demoiselle en hochant de droite à gauche sa tête en signe de négation, car elle en avait encore besoin pour voir ce qui l'entourait et surtout, pouvoir observer un beau pirate qu'elle ne pourrait sûrement plus approcher. Une fois qu'elle se fut calmée, elle souffla un grand coup avant d'afficher un sourire gêné.

"Ne voudrais-tu pas quelque chose d'autre à la place ? Et pourquoi faire un pacte ? Tu peux très bien me demander un service sans rien en retour non ?"

Pendant ce temps, Ailicécy s'était arrangée avec le pêcheur pour qu'il lui donne une vieille barque qui ne lui servait plus. Elle l'avait payée, puis par la suite, elle était partie à l'aventure tout en pagayant pour avancer le plus vite possible, car elle avait hâte de savoir si oui oui non, c'était bien Cécilia qui avait dérivé jusqu'à l'île ouest. Une demi-heure plus tard, la demoiselle débaraqua enfin sur la plage en ayant l'air essouflée. Une fois qu'elle eut reprit son souffle, Ailicécy se releva, puis regarda les deux jeunes femmes présentes sur l'île. L'une d'entre elle était Haruhi, une jeune femme dont Cécilia lui avait beaucoup parlé et l'autre fille, qui était-elle ? Est-ce qu'elle était bien celle qu'elle cherchait ? Lorsque cette dernière se retourna, car elle avait entendu du bruit, Ailicécy eut l'impression que son coeur allait cesser de battre. Son apparence n'était pas la bonne, mais son regard et surtout ses yeux, lui faisait penser à ceux de Cécilia, alors peut-être que c'était elle, mais sous une autre forme

"Bonjour, je peux vous..."

Emilie n'eut pas le temps de terminer sa phrase, car Ailicécy s'était jetée sur elle pour la serrer dans ses bras, ce que la demoiselle n'eut pas l'air d'apprécier, car elle essaya de se débattre pour se sortir de cette étreinte qui ne lui faisait pas plaisir. Une fois qu'elle eut terminé, Ailicécy la lâcha et la regarda avec un regard rempli de larmes de joies.

- Cécilia, quel bonheur de te revoir parmi les vivants !

"Pardon ? Vous êtes sûr que vous allez bien ? Ne me faite pas peur, je ne suis pas morte ! Je ne m'appelle pas Cécilia, je m'appelle Emilie"

En entendant sa réponse, Ailicécy eut des yeux ronds comme des soucoupes et faillit s'évanouir à cause de l'impact des mots qu'avait prononcé la jeune femme qui était sensée être morte. Pensant qu'elle l'embêtait, la princesse de Neutralia reprit confiance en elle et insista en prenant la main de la jeune femme dans la sienne.

- Tu ne me reconnaît pas ? Tu ne t'appelles pas Emilie, mais Cécilia, tu ne te souviens pas de ta vie antérieur où tu étais mécanicienne et à la tête des gardiens du Crépuscule ?

"L... Laissez-moi tranquille !"

- Attend !

Emilie avait tapé la main d'Ailicécy pour qu'elle la lâche, ce que la demoiselle avait fait à cause de la surprise qu'elle avait eue, car elle n'était pas habituée à ce que Cécilia la frappe. Ensuite, Emilie avait tourné les talons et avait piqué un sprint droit devant elle en passant devant Haruhi sans la regarder, tellement qu'elle était pressée de quitter cette île pour ne plus croiser le regard de son ancienne amie qui la faisait souffrir. Après l'avoir regardée filer comme une voleuse, Ailicécy se tourna vers Haruhi avec un regard interrogateur et déçu à la fois.

- Qu'est-ce qu'il c'est passé durant mon absence ? Tu lui as dit quelque chose de pas très gentil ?

Lui demanda Ailicécy en étant encore surprise et perturbée par ce qu'il venait de ce passer. Est-ce qu'en se réincarnant Cécilia avait perdu la mémoire ? Si c'était le cas, elle allait faire tout pour qu'elle la retrouve.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Lun 9 Jan - 1:51

-Un service sans rien en retour ? Nyeh, nyeh ! Moi je veux juste que tu m'appartiennes, c'est moi qui vais te rendre un service en échange. Et on n'a jamais rien sans rien.

Mais alors qu'elles parlaient, une nouvelle personne fit son apparition. Cette personne semblait connaître Emilie et l'appelait d'ailleurs Cécilia, ce que la dite Cécilia ne comprenait pas. Soit cette nouvelle venue se trompait de cheval, soit c'était bien Cécilia et il y avait un petit souci de mémoire.

Comme quoi les deux jeunes femmes, Haruhi et Emilie, avaient au moins plusieurs points communs. Toutes deux étaient fraîchement revenus à la vie, toutes deux avaient quelques lacunes mémorielles (encore que pour Haruhi c'était en apparence, et en apparence seulement, car c'était autre chose qui faisait qu'elle n'avait pas de souvenirs)...

Finalement, Emilie préféra s'enfuir comme pour éviter de rester avec cette personne qui devait faire ressurgir des fantômes, comme si sa présence lui faisait mal. Haruhi pesta en silence contre ce revers de fortune. Oh, elle n'avait pas grand espoir de réussir à la convaincre, mais ce n'était pas en faisant fuir sa proie qu'elle réussirait. Elle se tourna vers la nouvelle venue qui lui demanda ce qui s'était passé durant son absence et si Haruhi lui avait dit quelque chose de méchant.

-Moi ? Je lui ai juste proposé de lui arracher les yeux après que je lui ai rendu un service quelconque. Vous savez, on peut faire des tas de choses avec les yeux. Ne dit-on pas qu'ils sont les fenêtres de l'âme ?

Haruhi eut un rire nerveux.

-En attendant, tu sais ce que ça veut dire ? Commença t-elle sur un ton enjouée en baissant la tête -Ca veut dire que tu m'as fait perdre ma proie. Dit-elle plus sombre, la voix plus grave en relevant les yeux. Elle tira ses pistolets de leurs fourreaux avant de tirer sur Ailicécy en riant comme une démente, comme d'habitude. -Sens le froid de mes balles de plomb, du plomb dans les ailes, encore, encore !

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Lun 9 Jan - 23:59

Lorsqu'Haruhi lui répondit qu'elle voulait arracher les yeux de Cécilia en échange d'un service qu'elle allait rendre à la gardienne du Crépuscule, Ailicécy ne pu s'empêcher d'être horrifiée et en même temps en colère contre cette demoiselle qui voulait profiter de son ex-clone qui était à présent, grâce à sa nouvelle apparence, était une personne à part entière.

- Quelle horreur ! Je comprend qu'elle soit perturbée !

Quand la demoiselle lui demanda ce que cela voulait dire, Ailicécy hocha la tête et fit apparaître Arancia et Arancio ses deux katanas jumeaux.

Spoiler:
 

- Je sais ce que ça veut dire, ça veut dire que je vais te découper en petits morceaux pour t'apprendre à vouloir voler les yeux de Cécilia !

La réponse qu'elle venait de lui donner n'était pas la bonne, ce qui surprit un peu la jeune femme, mais bon en même temps, c'était logique, alors elle se ressaisit et se mit en position de combat pour mettre sa veangeance à execution, mais ce qui ce passa par la suite n'était pas ce qu'elle avait imaginé. Haruhi était prise d'un coup de folie, alora au lieu d'attaquer, Ailicécy se servait de ses deux katanas pour repousser les balles en les faisant tourner très rapidement devant elle pour éjecter les balles sur la folle furieuse sortie d'un asile psychiatrique ou bien, sur les côtés. Cependant, Ailicécy avait du mal à toutes les arrêter et lorsque les balles ratées se dirigèrent vers son corps frèle et fragile, un mur de glace protecteur se dressa devant elle, lui évitant la mort.

Spoiler:
 

Durant l'apparition du mur, Ailicécy avait entendu son theme qu'elle partageait avec Tsuki et qui, utilisé au combat, pouvait avoir des effets dévastateurs sur la personne qui l'entendait. Une fois qu'elle fut sûr que son amie ne courrait plus aucuns dangers, Tsuki détruisit son mur en le transperçant avec l'une de ses flèches, ce qui le fit partir en plusieurs petits morceaux de glace, ce qui était très joli à voir. Une fois que son couplet fut terminé, Tsuki arrêta de chanter et regarda Ailicécy avec un regard sévère.


- Vous êtes insortable mademoiselle Ailicécy ! Non seulement vous ne me croyez pas, mais en plus, vous, vous mettez en danger dès que j'ai le dos tourné, ça ne va pas du tout ! Je ne suis pas votre babysitter, faites plus attention la prochaine fois !

- C'est promis. Et si l'on continuait notre chanson ?

- Si on la continue, ses effets ne seront pas mortels, car je l'ai commencée, au pire, elle sera juste évanouie.

- Ce n'est pas grave, ça me suffira pour terminer ce que j'avais commencé !

- Très bien... Qu'une montre dérobée avec laquelle une fille s'amusait...

En entendant Tsuki la gronder, Ailicécy avait baissé les yeux, comme une gamine qui venait de se faire disputé par sa mère, puis après avoir fait disparaître ses deux katanas jumeaux, Ailicécy avait relevé ses deux yeux pour regarder l'ancienne déesse avec un regard déterminé pour lui exposer son plan. Tsuki pensait qu'il n'allait pas fonctionner, mais elle ne voulait pas avoir une nouvelle dispute avec son amie, car elle avait peur qu'elle fasse par la suite une bêtise à cause de son état mental qui était encore bien trop fragile pour subir un nouveau choc psychologique, mais bon au moins, pour le moment, elle ne déprimait pas ou n'avait pas envie de se suicider, ce qui était déjà un bon début et Tsuki ne pouvait qu'aller dans son sens pour l'encourager à redevenir forte comme elle l'avait été auparavant. Pendant ce temps, Emilie avait courru et courru jusqu'à arriver vers les hauteurs de la plage. En haut, il y avait une petite falaise avec un sentier qui menait jusqu'à un petit village qui était entouré par une forêt, mais l'île semblait être abandonnée. Une fois qu'elle eut reprit son souffle, Emilie s'assit au bord de la falaise et baissa la tête pour observer ce qu'il ce passait en bas. Une fois qu'elle se fut assurée que tout allait bien, la jeune femme soupira et se mit à écrire une lettre avec un vieux bout de papier et un petit crayon qui semblait aussi usée qu'elle venait de retrouver dans ses poches.

*Je ne peux tout de même pas les abandonner, mais en même temps, je ne veux pas perdre mon nouveau corps, ni mes yeux*

Spoiler:
 

Après avoir soupiré et s'être assurée que personne ne faisait attention à elle, la demoiselle avait redressé la tête et avait fermé les yeux pour chanter une chanson qu'elle venait tout juste d'inventer. En bruit de fond, on pouvait entendre les mêmes mouettes qui l'avaient accompagnées durant son petit voyage en barque et les vagues se rabattre sur la plage. Quand elle eut terminé sa chanson, la demoiselle avait ouvert très rapidement ses yeux tout en lachant le mot qui s'envola, puis elle se releva et parti faire un tour dans le village abandonné. Pendant un autre temps, du côté d'Ailicécy et de Tsuki, les deux demoielles avaiet terminé leur chanson et étaient en train de se demander si elle avait eut l'effet voulu sur le cerveau de la furie. Par la suite, Tsuki vit un bout de papier tomber sur la plage, alors elle laissa seule Ailicécy cinq minutes avant de revenir avec le fameux bout de papier dans ses mains qu'elle donna à son amie.

- C'est pour vous et c'est signé d'Emilie... Qui est cette fille ?

- C'est Cécilia !

- Je ne comprend pas pourquoi elle a changé de prénom, peut-être est-ce une blague, que dit le mot ?

- Mes chères amies, les mots sont pour moi comme une guerre sans fins entre la lumière et les ténèbres. Je suis navrée, mais nos souvenirs, pour mon bien, doivent être oubliés. Je suis morte, mais soyez sans craintes, l'histoire n'est pas terminée. Dites adieu à Cécilia et acclamer la venue d'Emilie !

Après avoir lu à haute voix le message de leur chère amie, les deux filles ne surent pas quoi penser. Etais-ce une blague que Cécilia avait inventée pour se débarasser d'elles ou bien disait-elle la vérité ? Pour ça, il faudrait lui poser la question.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Mar 10 Jan - 19:09

[HRP: ah, du kanon ^^ Et ma préférée. Un peu moins de RP pour le coup, désolé]

Haruhi tirait comme une folle mais un mur de glace protégeait sa cible et une chanson résonna, annonçant l'arrivé d'une alliée pour sa cible. Elle renifla de mépris. La musique emplissait son corps et lui faisait perdre l'esprit. Elle en fut littéralement paralysée. Son corps se raidit, et elle ne put plus bouger. Elle ne put même plus bouger les yeux durant tout la conversation de ces deux femmes.

Quand la "lettre" arriva, elle resta encore immobilisée. Quand ils eurent fini de parler, Haruhi éclata d'un cri perçant et explosa d'une vive lumière. Quand la lumière passa, elle avait changé. Elle était devenue l'exact négatif de ce qu'elle était il y a un instant, il fallait espérer que son caractère avait fait de même.

Spoiler:
 

Elle put enfin se libérer de cette entrave. Elle retrouva l'usage de ses membres et éclata de rire.

-Changer de nom, c'est renoncer à soi, à son passé, mais jamais personne n'a échappé à son passé. Il ne doit pas rester longtemps avant l'acceptation de son nouveau elle et le moment où nous pourrons la convaincre de redevenir elle-même. Il faudrait peut-être l'aider.

Elle frappa dans ses mains et fit apparaître sa keyblade.

-Allez ! Y a des souvenirs à rattraper.

Elle fusa à toute vitesse. Elle apparaissait brièvement de gauche à droite, de droite à gauche en avançant à chaque fois, comme un fantôme, dans toute sa blancheur.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Mar 10 Jan - 21:42

HS : Pas de problèmes. C'est un pur hasard, car c'est aussi ma préférée =) Désolée si je te bombarde de vidéos, mais j'en ais pleins en stock qui vont bien avec le post, donc je les mets Razz

Spoiler:
 

Ailicécy et Tsuki furent surprise par le comportement d'Haruhi qu'elles trouvaient bizarre. D'abord, elle voulait les tuer et à présent, elle voulait les aider, les deux jeunes femmes n'y comprenaient plus rien, mais bon tant pis, elle leur laissaient la chance de retrouver leur amie, alors elles ne devaient pas hésiter et foncer avant que leur "proie" ne leur file entre les doigts et disparaisse de ce monde. Pour être plus efficaces, les deux filles se séparèrent. L'une parti à gauche tandis que l'autre parti à droite. Pendant ce temps, Emilie avait fait exprès de se perdre dans la forêt qui entourait la ville, car elle avait envie d'être seule pour réflechir. Une fois qu'elle eut trouvé un gros arbre bien feuillu, la demoiselle s'agrippa à ses branches pour grimper jusqu'à son sommet comme un singe. Une fois qu'elle fut perchée sur la plus grosse branche du sommet, Emilie s'assit contre l'écorce de l'arbre et posa son pied gauche sur la branche du conifère, ce qui releva un peu son genou. Quand à l'autre jambe, elle se balançiat doucement dans le vide.

*Quand Elios disait que j'étais proche de la nature, il avait raison. J'ai l'impression d'être une sauvageonne en étant perchée sur mon arbre*

En pensant à sa petite réflexion, un sourire apparut dix minutes sur son visage de poupée de procelaine avant de se transformer en grimace de douleur. Emilie baissa par la suite sa tête en mettant ses deux mains sur les côtés de son crâne tout en emettant de leger gémissements plaintifs, car Ailicécy essayait de lui parler par télépathie, mais la demoiselle ne le voulant pas, la repoussait et c'était la raison de sa douleur. Lorsqu'elle eut enfin repoussé son ancienne amie, Emilie soupira de soulagement quelques minutes, puis elle releva sa tête et fit un geste machinal pour mettre sa casquette en arrière pour éviter qu'elle ne lui bouche la vue, mais lorsqu'elle fit son geste, la demoiselle vit avec horreur que cette dernière ne recouvrait plus sa chevelure.

*Quelle poisse ! Décidément, ce n'est pas ma journée !*

Pensa la jeune femme en étant énervée contre elle-même d'avoir laissé à l'improviste un indice qui allait rameuter l'une des trois filles qu'elle n'avait pas du tout envie de voir. Elle soupira d'exaspération avant de sentir un courant d'air sur son pied droit. La demoiselle le regarda du coin de l'oeil avec un regard désespéré, car sa chaussure n'était plus à sa place initiale. Elle avait sûrement dû mal fermer ses chassures à velcros et c'était sûrement pour cette raison que l'objet venait de tomber sur l'une des trois jeunes femmes qui cherchait la fuyarde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Jeu 12 Jan - 1:17

Haruhi utilisait sa drôle de manière de marcher à perdre haleine en cherchant Cécilia dans sa forme étrange qui lui donnait des airs de fantôme fluorescent. Quand soudain, une chaussure lui tomba sur le crâne. Elle s'écroula à terre en voyant trente-six chandelles tourner autour de sa tête.

-Passeport s'il vous plaît. Quelqu'un a t-il noté l'immatriculation de la chaussure qui m'a renversé ? Délira t-elle un peu avant de reprendre ses esprits. Elle saisit la chaussure, la renifla, fit un air dégoûté avant de lever la tête vers le haut pour apercevoir que la propriétaire de la chaussure se trouvait au dessus d'elle et que ce n'était autre qu'Emilie, en haut d'un arbre.

-Tiens tiens, Emilie dans un arbre perché tenait en son sein une grosse déprime.

Haruhi lécha son doigt puis le passa sur sa mèche pour la coiffer d'un geste vif et parfaitement inutile, puis elle sauta sur l'arbre en face en reprenant ses couleurs normales pour éviter d'être repérée, car toute blanche dans un arbre elle se ferait vite voir. Et elle voulait profiter d'avoir un peu d'avance pour parler à Emilie en se donnant le plus de chances possibles pour qu'Ailliécy et Tsuki ne les repèrent pas.

-Emilie... Emilie... Tu as réfléchi à ma proposition ? Ho, si tu ne veux pas me donner tes yeux, on peut échanger autre chose. Moi en attendant, je suis sûre de pouvoir t'aider à apaiser ton âme. On pourrait faire en sorte, que Cécilia ne soit plus qu'un lointain souvenir, même pour les autres et que tu puisses vraiment commencer une nouvelle vie.

Elle disait ça avec un regard carnassier. Elle se trouvait un petit air de diable qui proposait un pacte. Peu importait ce qu'elle en tirait tant qu'elle faisait tomber Emilie dans ses filets et qu'elle en souffrait ensuite. Elle se lécha les bâbines avant de ronronner.

-On t'a donné la chance de redémarrer une nouvelle vie, de repartir de zéro, quelle chance ! Mais tant que ton passé courra derrière toi, tu ne seras jamais que Cécilia, qu'un fantôme du passé torturé par ses propres spectres. Je peux arranger ça. Elle montra ses canines. Perchée sur son arbre, se pourléchant les bâbines, avec sa voix ronronnante, suave et douce, elle avait un petit air félin... Voir fauve.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Ven 13 Jan - 0:57

Emilie était perdue dans ses pensées, quand tout d'un coup, Haruhi l'en sorti en grimpant sur un autre arbre qui était assez proche du sien, ce qui n'eut pas l'air de la surprendre, mais plutôt de l'ennuyer, car sa stupide chaussure l'avait faite repérée. La jeune femme écouta par la suite le discourt d'Haruhi en restant silencieuse et en ayant un faible sourire aux lèvres. Elle se trompait sur son compte, car elle ne savait pas tout, enfin c'était ce que pensait la demoiselle.

"Pour appaiser mon âme, il faudrait tuer toutes les personnes que je connais et me faire un lavage de cerveau pour que j'oublie tout. J'ai vaguement réflechis à ta proposition, mais que voudrais-tu d'autres en échanges ? Mon retour parmi vous n'est pas de la chance, il ne s'agit que d'un pacte pour éviter à un dieu des morts d'avoir les oreilles cassées. En échange, je suis son pantin, sa marionnette, ainsi qu'à une autre fille qui a plaidé en ma faveur pour que ma dette soit moins douloureuse que prévue. Si je veux éviter de retourner m'êmbêter en enfer, je ne dois pas parler de mon passé, ni de ma véritable identité, sinon le sort se briser. Que-ce que tu as, à me regarder de cette façon ? Tu veux un bol de lait chatoune ?"

Emilie racontait ce qu'il lui était arrivé d'un ton monocorde tout en y mettant de temps en temps des petites pointes de dérision d'elle-même, car elle trouvait tellement pathétique ce qu'il lui était arrivé qu'elle ne pouvait qu'en rire. Cependant, à la fin de sa phrase, elle ne pu s'empêcher de se moquer gentiment d'Haruhi après l'avoir vue se comporter comme une chatte sauvage. La réincarnée en avait déjà trop dit sur son passé, car ses mains, ainsi que ses poignets devinrent transparents, ce qui n'eut pas l'air de l'étonner, ni de l'effrayer, au contraire, dès qu'elle remarqua le phénomène, la miss s'amusa avec en les faisant passer à travers tout ce qui se trouvait à sa portée. Ce qui la rendit plus hilare, ce fut de planter sa main gauche transparente dans son bras droit pour la voir ressurgir de l'autre côté. Une fois que ses mains et ses poignets furent redevenus normaux, la miss essaya de redevenir sérieuse.

"Comment pourrais-tu faire disparaître quelqu'un qui fait partie de mon corps ? C'est impossible, a moins que je ne devienne une simili comme... Ouais non oublie, ce n'est pas important."

La jeune femme avait faillit dire "Comme Elios", mais elle s'était retenue au dernier moment, ce qui fait que sa phrase n'avait pas été terminée et qu'elle n'avait pas eut de répercutions sur son corps. En même temps, Emilie s'imaginait être un simili, ce qui la rendit un peu perplexe, car elle ne savait pas si ce qu'elle venait de prononcer était une bonne idée.

"Si tu veux tant m'aider, prend en échange ma voix, sans elle, personne ne pourra savoir qui je suis véritablement et je pourrais recommencer une nouvelle vie. Oh en faite, tu n'aurais pas retrouvé ma chaussure par hasard ?"

Et voilà, Emilie avait posé la question existentielle qui cassait toute l'ambiance, mais la jeune femme s'en fichait complètement, car elle avait besoin de sa précieuse chaussure, car sans elle, elle risquait de se faire mal au pied en voulant redrescendre, plus tard, de l'arbre. Pendant un autre temps, Ailicécy avait remarqué la casquette de Cécilia qui, à cause du vent, s'était posée sur une girouette qui se trouvait sur le toit d'une maison et qui représentait la forme d'un coq. La casquette était posée sur la tête de l'animal en bois et penchait dangereusement vers le bas. En la voyant, Ailicécy eut comme premier réflexe de tourner sa tête et son corps à groite et à gauche pour voir si Cécilia n'était pas dans le coin, mais comme elle n'était pas là, la demoiselle dû trouver une autre solution.

Elle fit demi-tour et reparti d'où elle était venu pour revenir dix minutes plus tard avec une échelle sous le bras qu'elle avait trouvé et qu'elle avait empruntée ou plutôt volée, mais bon comme Ailicécy n'avait aucuns scrupules et surtout aucuns remords d'avoir fait ce geste, elle pu donc placer l'objet contre le mur de la maison en ayant la conscience tranquille. Une fois qu'elle eut rattrapé la casquette en question, la demoiselle redescendit et reparti à la recherche de Cécilia en laissant l'échelle au même endroit, car elle voulait être sûr de la retrouver le plus vite possible si jamais elle en aurait encore besoin. Après avoir fait deux-trois pas, La jeune femmes aux cheveux flamboyants s'arrêta quelques minutes pour regarder la casquette et la mettre avec un geste très solenelle. Une fois que ce geste fut fait, Ailicécy se remit à marcher tout en pensant que Cécilia ne devait pas être loin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Ven 13 Jan - 11:45

Si Haruhi avait une queue, elle la balancerait de droite à gauche, et ce serait une queue rouge et noire tigrée. Elle écoutait attentivement en essayant de déceler les clés de son coeur. Cela ne semblait pas très compliqué. Les solutions, elle les énumérait elle-même, et puis, les moyens seraient à sa discrétion. Et si elle en profitait un peu pour faire du mal, et bien soit. Seul hic, il ne faudrait jamais qu'elle cherche à nuire à Emilie ou à faire quoi que ce soit qui irait à l'encontre du pacte, comme ne rien faire, ou cela briserait le pacte et Emilie retrouverait sa voix. C'était ce qu'elle envisageait comme avenir, faire des pactes, profiter du malheur des gens pour les obliger à faire des trucs désagréables.

-Ta voix ? Oui pourquoi pas ? Moi c'est tes yeux qui me botteraient, mais ta voix c'est bien aussi. Comme ça moi aussi je pourrais vraiment reprendre à zéro quand je serais autre chose. Parce que moi, je ne suis pas comme toi. Moi je n'ai aucun souvenir , aucun de mon ancien moi, si tant est qu'il y en a eu un. Mais tant mieux, je m'en fous. Au moins je recommence totalement.

Haruhi réfléchit. Cette solution ne l'obligeait même pas à agir pour le compte d'Emilie. Elle servirait juste de gardienne de la clé de l'ancienne Cécilia. Elle lui rendait service en ne faisant absolument rien, juste en détenant ce qui lui semblait être un obstacle à sa nouvelle vie.

-Niark. Moi ça me va tout à fait. Quand j'aurais un chat dans la gorge, j'aurais une voix de remplacement. Tu es sûre que tu ne veux rien d'autre en échange ? Parce que sinon, tu ne retrouveras jamais ta voix. Donné c'est donné. Mais après tout qui a besoin d'une voix ?

Au final, pour Haruhi, c'était un beau plan qui laissait entrevoir de belles souffrances. Même lorsqu'elle se serait rendue compte de l'importance de sa voix, elle n'aurait plus que ses yeux pour pleurer, car Haruhi ne la rendrait pas. Pas facilement. Qui sait si elle ne pourrait pas se servir de cette voix à d'autres fins. Elle était convaincue que sa voix lui permettrait peut-être même de se faire passer pour elle. Elle était un peu comme une collectionneuse. Sans savoir pourquoi elle récoltait des trucs et ce qu'elle en ferait, mais avide d'avoir.

Haruhi lécha ses bâbines encore plus fort, poussant sa langue le plus qu'elle pouvait autour de sa bouche.

-Je ne sais pas qui était Haruhi, mais je suis sûre qu'elle aurait adoré ça.

Qu'était-il arrivé pour que Haruhi soit comme ça. En tout cas, Haruhi ne semblait plus être Haruhi. Ses connaissances auraient sans doute demandé: est-ce Haruhi ou pas ?

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Sam 14 Jan - 2:27

Emilie ne savait pas quoi répondre, elle était en train d'hésiter. Que devait-elle lui répondre ? Elle ne le savait pas. Pendant ce temps, Tsuki cherchait toujours Cécilia. Elle la cherchait dans la forêt qui se trouvait autours du village, car connaissant sa petite protégée, elle avait sûrement dû aller se réfugier dans un arbre pour réflechir. La chaussure qui appartenait à la gardienne du Crépuscule qu'elle découvrit au pied d'un conifère confirma sa pensée, ce qui la fit très légèrement sourire. Tsuki leva par la suite la tête pour regarder dans les hauteurs et en cherchant bien, elle pu appercevoir et entendre les deux demoiselles perchées sur leur branche en train de discuter.

L'ex déesse n'entendit pas tout de la conversation, mais ce qu'elle entendit ne lui fit pas plaisir, alors elle décida qu'elle allait sauver toute seule Cécilia de ce pétrin dans lequelle elle s'était mise. Tout d'abord, elle fit réapparaître son arc dans sa main ainsi qu'une flèche. Tsuki prit ensuite tout son temps pour trouver un bon angle de vision. Une fois qu'elle fut sûr que la flèche n'allait pas manqué sa cible, elle tira. La flèche traversa une partie de la branche qui n'était pas trop solide et qui tomba en entrainant avec ele la jeune femme revenue de chez les morts qui ne pu s'empêcher de lâcher un petit cri de surprise. Par chance, elle ne se fit pas trop mal, car Tsuki avait ammorti sa chutte en la rattrapant au vol.


- Tout va bien mademoiselle ? Rien de cassé ?

"N... Non tout va bien, merci beaucoup !"

- Alors, je suis contente.

Tout en la posant par terre, Tsuki avait eut un grand sourire qui avait un peu troublé Emilie, car ce sourire était sincère et chaleureux à la fois. Céciiia ne fit pas d'autres commentaires et s'en alla retrouver sa chaussure qu'elle remit immédiatement. Ne pouvant l'ignorer plus longtemps, Emilie s'était retournée pour lui poser une question débile dont elle connaissait déjà la réponse.

"Je peux savoir votre prénom ?"

- Je m'appelle Tsuki et vous êtes ?

"Emilie"

En répondant à sa question, Emilie lui avait fait les yeux doux, accompagné d'un sourire, ce qui avait attendrit Tsuki qui espèrait que le courrant passerait entre elles pour qu'elle puisse continuer à la protèger et à l'approcher sans problèmes, mais bon vu comme c'était parti, la demoiselel avait bel et bien l'impression qu'une nouvelle et longue amitié était sur le point de naître. Se rappellant de l'enjeu du pacte, les deux filles étaient redevenues sérieuses. Ce fut Emilie qui parla la première.

"Je vais devoir vous laissez, j'ai un problème à règler"

- Je peux vous aidez ?

"Je ne voudrais pas vous embêtez"

- Vous ne m'embêtez pas, au contraire, je vous aime bien.

"En faite, je vais devoir perdre ma voix"

Emilie avait du mal à lui dire la vérité. Elle se sentait honteuse et c'était la raison pour laquelle elle avait baissé ses yeux. Tsuki ne voulant pas la laisser règler ses affaires seule, mit ses mains sur les épaules de sa jeune protégée et la regarda avec un regard profond, comme si elle voulait noyer les yeux de son amie dans les siens avant de reprendre la parole.

- Pourquoi donnez votre voix ? Je la trouve très belle, ça serait dommage que vous la perdiez ! En plus, vous avez le droit de refusez.

"C'est moi qui ait fait la proposition, je ne peux plus reculer"

- J'ai une idée, distrayez-le un moment, je reviens plus tard, je ne voudrais surtout pas qu'une amie manque ce beau spectacle.

"D'accord"

Après avoir enlevé ses mains, Tsuki avait tourné les talons pour faire demi-tour et accelèra sa marche pour tenter de retrouver Ailicécy le plus vite possible, car elle aait besoin de ses capacités pour aider Cécilia. Pendant ce temps, Emilie avait regardé Tsuki s'éloigner en ayant un début de proposition dans sa tête pour tenter de se représenter ce qu'était capable de faire les deux filles réunies.

"Haruhi devait sûrement être une chic fille, un peu trop dynamique, mais toujours prête à rendre service sans mauvaises arrières-pensées. Je ne suis pas certaine qu'elle aurait apprécié ton geste, car ce n'était pas une psycopathe folle comme toi"

Emilie avait froncé un peu les sourcils à la fin de sa phrase pour montrer que l'attitude de son associée ne lui plaisait pas du tout, puis elle attendit une réponse de sa part en se disant mentalement à elle-même qu'elle allait sûrement se faire fracasser pour les paroles innocentes qu'elle venait de prononcer, mais ça ne lui faisait pas peur, au contaire, elle était prête à la repousser s'il le fallait.

HS : J'avais vraiment envie de répondre à ce post, mais en le faisant j'étais tellement fatiguée que je m'endormais presque en le faisant, donc s'il y a trop dincohérences dis-le moi et je modifierais ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Sam 14 Jan - 12:23

[HRP: Même pas ^^]

Haruhi feula de rage quand Cécilia tomba de sa branche. Elle sauta pour essayer de la rattraper, mais quand elle vit Tsuki, elle stoppa sa chute avec un petit bruit de vieux frein sur le bitume. Elle remonta en quatrième vitesse sur sa branche comme si on avait appuyé sur retour arrière. Sur sa branche, elle guetta Tsuki et Cécilia. Cette première semblait être le petit grain de sable dans son pacte bien huilé. Elle feula encore une fois avant de s'arrêter en grimaçant parce qu'à force, elle avait mal à la gorge.

"Dans ces moments là, j'aurais bien besoin d'une autre voix, moi. Pensa Haruhi en utilisant un spray pour humidifier sa bouche.

Elle était tellement distraite par son problème de voix qu'elle n'entendit même pas que Tsuki était partie en demandant à Emilie de la distraire et donc qu'elle allait avoir une petite riposte surprise dans quelques instants. Quand Tsuki fut partie, elle redescendit de sa branche. Elle écouta la remarque d'Emilie.

-Je sais pas, je l'ai pas connue. Se contenta t-elle de répondre. -Mais ça n'a pas d'importance. Comme je t'ai dit, si tant est que j'ai été une autre Haruhi comme il le semble, j'ai la possibilité de reprendre à zéro, alors c'est ce que je fais. Si Haruhi n'a pas été comme moi, alors disons que je la perfectionne.

Haruhi sourit en se pinçant le bras. Elle était bien réelle. A un moment, elle avait eu un doute alors discrètement, elle avait pincé son bras parce que tout le monde disait qu'elle était Haruhi et qu'elle n'était pas comme ça avant. Prise d'un doute, elle préférait s'assurer qu'elle était réelle et qu'elle ne rêvait pas.

-Bref, assez parlé de ce qui aurait pu être moi, de ce moi trop faible. Où on en était ? Ah oui, notre pacte. Tu es d'accord ou pas ? Parce que je t'avoue que moi ça me plaît tellement que je pourrais passer ce pacte sans ton accord tellement je suis impatiente.

Haruhi tira ses deux pistolets et y chargea deux harpons translucides. C'était des harpons pouvant transpercer la chair mais ne tuait pas. Cela empêchait juste la cible de bouger, cela l'immobilisait, permettait aussi de la ramener à soi et mieux encore cela pouvait arracher les choses, les âmes, les coeurs, les esprits, l'amour et même... la voix.

-Alors ? Alors ? Alors ? ALORS ? S'impatientait-elle. Autant dire que si elle n'apprenait pas à être patiente, elle aurait tendance à gâcher tous ses pactes. Haruhi s'approchait d'Emilie, en grossissant les yeux de démence et d'envie, le pistolet vers l'avant.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Sam 14 Jan - 21:01

Emilie ne savait plus quoi dire. Tout ce qu'elle réussi à faire, ce fut de reculer pendant qu'Haruhi avançait avec un regard de démence qui l'effrayait. La jeune femme recula jusqu'à ce qu'elle se fit bloquer par un arbre qui se trouvait derrière elle, ce qui ne lui laissa plus aucunes possibilités de fuir, a moins qu'elle ne saute sur les côtés, mais comme elle n'était pas du genre à fuir, elle allait devoir affronté l'adversité en prenant enfin une décision à ce dilème douloureux. Pendant ce temps, du côté de Tsuki, cette dernière courrait toujours jusqu'à ce qu'elle retrouva Ailicécy en train de jouer de l'harmonnica, ce qui l'étonna, car c'était la première fois qu'elle la voyait en jouer et l'air qui sortait de cet instrument était très beau, mais ce n'était pas le moment d'en jouer, ni de l'écouter, alors Tsuki ne se gêna pas de l'interrompre.

Spoiler:
 

- Je vous signal que ce n'est pas le moment de jouer de l'harmonica, vous devriez être en train de chercher miss Cécilia. Et puis, depuis quand savez-vous en jouer ?

- Je l'ai achêté lorsque je déprimait, ça me faisait du bien d'en jouer et vu que j'étais en train de déprimer vu que je n'arrivais pas à la retrouver, au lieu de sauter de la falaise j'ai préféré sortri mon instrument de musique. Tu ne t'en souviens pas ? Quand j'étais malade, j'apprenais la musique pour m'empêcher d'en finir, avant que Xonivilob/Taiyou n'entre dans ma vie et puis, un harmonica, ce n'est pas compliqué par apport à de l'ocarina ou de la harpe. Tu as retrouvé Cécilia ?

- Oui et elle va perdre sa voix si nous n'intervenons pas à temps ! !

- Mais pourquoi ne me l'as-tu pas dit plus tôt ? Montre-moi le chemin, je te suis !

Ailicécy avait rangé son harmonica dans la poche de son vêtement, puis elle avait suivit au pas de course Tsuki qui l'emmena sans problèmes jusqu'à l'arbre où elle avait trouvé la chaussure de la principale intéressée. Du côté d'Emilie, cette dernière hésitait toujours. Elle prit une grande inspiration avant de prononcer sa décision.

"O..."

A ce moment précis, Tsuki et Ailicécy débarquèrent sur les lieux du crimes et virent Cécilia coincée entre un arbre et une folle furieuse pointant deux pistolets dans sa direction. Emilie les regarda, puis elle baissa les yeux avant de fixer à nouveau Haruhi en étant sûr de sa décison.

"Oui, je te donne ma voix en échange du service que tu me rendras"

Zut, les deux filles n'étaient pas arrivés à temps pour sauver leur amie qu'elles s'étaient toujours jurées de protèger. Bon Cécilia n'était pas morte, mais sans sa voix, elle ne serrait plus la même, mais étais-ce vraiment ce qu'elle voulait ? Sûrement puisqu'elle avait accepté de faire un pacte avec Haruhi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 15 Jan - 0:36

Spoiler:
 

Haruhi étira son sourire d'un coup quand Cécilia accepta enfin son pacte. Elle eut juste un petit moment d'hésitation quand elle précisa "en échange du service que tu me rendras". Elles n'avaient pas encore vraiment décidé du service, mais comme les deux larbins d'Emilie arrivaient, elle préféra passer outre les détails et ne pas laisser passer sa chance. De toute façon, elle n'aurait pas complètement respecté le pacte quoi qu'il advienne, juste ce qu'il fallait pour que le pacte soit valable mais elle garderait la voix et la jouissance de posséder une chose si précieuse qui ne manquerait pas de manquer à Emilie, et, elle en était sûre de la faire souffrir des années après.

Aussi, comme le temps manquait, elle tira aussitôt de ses pistolets.

-Ah oui, j'oubliais. Ca risque de faire mal... Un peu.

Haruhi sauta en arrière, et tira d'un coup sec sur ses deux pistolets. Les grappins, bien ancrés dans le buste de Cécilia, la tirèrent vers elle. Puis, Haruhi sauta dans le ciel et tira à nouveau d'un coup sec pour l'entraîner dans son ascension. Emilie était en quelque sorte traîné comme un sac, balancé par des coups secs et violents qui ne manqueraient pas de lui faire mal. Autant dire que Haruhi faisait compliqué quand elle pouvait faire simple juste pour faire durer le plaisir.

En la tirant d'un coup sec vers le haut, elle ramena Emilie vers elle. Heureusement pour elle, c'était déjà le dernier coup qu'elle ferait. Emilie ramenée vers elle, Haruhi la saisit par la hanche et l'embrassa et aspira sa voix.

-Ah, ah, ah ! A moi, ta voix.

Elle tira un dernier coup sur ses grappins pour les enlever d'un coup sec du corps de Haruhi. Elle s'éloigna un peu, toujours dans les airs, et des grappins apparurent dans le corps d'Emilie qui se jetèrent sur Haruhi et la transperçèrent. Elles rayonnèrent d'un halo bleuté tandis qu'un flux passaient entre elles. Le pacte était scellé entre elles.

Le tout formait un magnifique ballet aérien qui se brisa quand les grappins en firent de même, laissant les deux femmes chuter. Haruhi eut la malchance de chuter au travers d'un arbre, se heurtant à toutes ses branches avant de s'écrouler au sol.

-J'espère au moins que ça valait le coup. Te voilà prête à commencer une nouvelle vie ma jolie. Mouah ah ah ah !

Les yeux devinrent bleus un court instant, et ses cheveux changèrent aussi de couleur. Comme elle le prévoyait, absorber sa voix avait transféré un peu de Cécilia en elle, ce qui la faisait changer d'apparence. Toutefois, c'était si faible comme partie d'elle, que l'effet était plus que temporaire et elle ne pourrait pas en abuser.

-Gni hi hi ! T'es tu demandé quelle service je te rendrais ? Parce que j'ai bien peur de ne plus pouvoir t'entendre formuler ce service. Jubilait Haruhi en essayant de camoufler l'horrible mal de dos qu'elle avait à cause de sa chute.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 15 Jan - 1:57

Emilie souffrait à cause des harpons et du ballet aérien que lui faisait subir Haruhi, mais cela en valait la peine. Lorsque tout fut terminé, la demoiselle tomba aussi dans un arbre dont quelques-unes craquèrent sous son poids. Cependant, elle eut plus de chance qu'Haruhi, car elle réussi à se suspendre in-extrêmit à une branche plus solide que les autres. Voyant que la branche n'était pas trop haute, la jeune femme se lâcha pour retomber sur ses deux pieds qui lachèrent et la fit se retrouver par terre et sur les genoux. En étant surprise, un faible cri sorit de sa bouche, puis elle se releva et s'approcha d'Haruhi tout en écoutant ce qu'elle venait de dire, ce qui la fit rire aux éclats, mais provenant de sa bouche, son rire semblait normal et surtout très court.

En la voyant aussi hilare, Tsuki et Ailicécy se demandèrent ce qu'il était en tain de se passer dans la petite tête de leur amie. Cette dernière ce concentra et fit apparaître un bloc-note format A4, ainsi qu'un crayon munni d'une gomme, car l'objet provenait de sa chambre à Thierryia, car elle avait encore ce petit pouvoir de bienvenue que lui avait offert Merlin lors de sa première visite à Traverse Town. Une fois ceci fait, la demoiselle prit une quinzaine de minutes pour écrire tout ce qu'elle voulait dire à Haruhi. Quand elle fut sûr de ne rien oublier, Emilie déchira la feuille et la donna à la jeune femme pour qu'elle puisse la lire.


"Ahahahah quelle est bien drôle cette blague. Tu crois pouvoir m'empêcher de parler en m'enlever ma voix et bien c'est raté. En prenant ma voix, tu m'as rendu un immense service, tu m'as enlevé une épine du pied et j'espère qu'avec tu pourras t'amuser à te faire passer pour moi. Tu l'as oublié, mais avant, tu avais une double personnalité, ton corps partageais spirituellement le corps d'une autre jeune femme qui te permettait de vivre, elle s'appellait Emiri Kimodori. Je recommence une nouvelle vie et toi, tu revis la précdente, car avec ma voix, tu ne seras plus seule, tu seras toi et moi à la fois, de nous deux, c'est moi qui ait le mieux réussi, car j'ai peut-être perdu ma voix, mais au moins, je suis libre. Merci beaucoup"

PS : Si tu veux, on peut s'entrainer à faire un numéro de ventriloque


Emilie se moquait d'Haruhi et était aussi très sérieuse avec elle dans certains propos qui lui semblait important d'avoir précisé. Du côté d'Ailicécy et de Tsuki, l'attente était longue, car elles ne pouvaient plus entendre Cécy parler, ce qui les changaient de d'habitude et les empêchaient de savoir ce qu'il ce passait. Ailicécy ne pouvant plus se retenir, donna un bon coup de pied au derrière de la gardienne du Crépuscule qui tomba de tout son long par terre, sur le ventre, à cause de son équilibre qu'elle avait perdu à cause de la surprise.

- ça, c'est pour ne pas nous avoir attendue et avoir prit une décision sans nous en parler ! Pff quelle idiote tu fais, tu me déçois !

- La brusquer n'annulera pas son pacte.

- Je sais, mais elle m'a énervée.

- Excusez-vous, c'est la moindre des choses que vous puissiez faire.

[orange]- M'excusez ? Et puis quoi encore ? Je ne vais pas m'excusez envers quelqu'un qui ne veut pas me reconnaître et qui ne me parle plus ![/color]

Sur ces bonnes paroles, Ailicécy créa un portail neutre qu'elle emprunta. après avoir regardé tout le monde avec un regard hautain puis tourné les talons sans regretter ce qu'elle venait de faire. Une fois que ce dernier eut disparut, Tsuki soupira, puis elle alla aider Cécilia à se relever et lui fit un sort de soin, ainsi qu'à Haruhi par la même occasion avant de regarderd la demoiselle avec un regard inquiet.

- Si je vous laisse toute seule avec elle, vous saurez vous en sortir ?

Emilie hocha la tête pour dire "oui", ce qui fit sourire Tsuki. La déesse regarda les deux demoiselles avant de se dématérialiser pour aller vite retrouver Ailicécy et lui éviter de faire des bêtises. A présent, Emilie était seule, face à face avec Haruhi en se demandant qui elle allait embêter le premier en utilisant sa voix.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 15 Jan - 13:27

[HRP: lol j'adore la petite sirène, j'y ai pensé après coup, j'aurais pu te faire chanter Very Happy ]

Haruhi eut un petit rictus quand la jeune fille lui présenta un papier pour lui permettre de s'exprimer, c'était assez pathétique. Toutefois, elle n'apprécia pas des masses le ton qu'elle prenait dans son mot. Elle pouvait entendre d'ici le ton moqueur et sarcastique de la jeune fille, même si elle ne l'entendait pas vraiment, elle le sentait au travers du papier et ça l'agaçait.

Toutefois, toute cette histoire d'Emiri Kimidori ne lui faisait ni chaud, ni froid. Tout simplement parce qu'elle n'avait pas la moindre idée de quoi elle parlait. Où elle voulait en venir ? Et pourquoi cette histoire de double personnalité etc... ?

-Emiri Kimidori, hein ? Je n'ai jamais entendu un nom aussi ridicule. Toutefois, ce serait rigolo de la retrouver et de la faire souffrir un peu. Si je ressemble tant que ça à cette Haruhi, je suis sûre qu'on pourrait la faire tourner en bourrique, pourquoi pas, un autre pacte ?

Haruhi passa une fois encore sa langue sur ses lèvres.

-Va falloir te rentrer ça dans la caboche, je ne suis plus la Haruhi d'avant. En fait, ça tombe, je ne suis même pas Haruhi du tout.

Et là, elle était à la moitié de la réalité en disant ceci. Mais il est encore trop tôt pour révéler la vérité. Un jour, la vérité éclaterait sur cette Haruhi. C'est ce que se disait un homme et une femme non loin qui connaissait la vraie nature de cette Haruhi.

Haruhi enroula le papier et le brûla.

-A présent, rira bien qui rira le dernier. Je peux t'assurer que tu riras bientôt beaucoup moins quand tu trouveras un joli prétendant et que tu voudras lui dire "je t'aime", tout ce qui sortira c'est le vide qui t'habite. De toute façon, tu souffriras, tu dois souffrir, tout le monde souffre un jour. Et puis, zut, voilà que je m'égosille sur une muette. Bon, faudrait pas que j'oublie mon trésor moi.

Elle se détourna pour retourner à la plage où attendait toujours sagement le coffre renfermant l'or qu'elle comptait utiliser pour manipuler toujours plus de gens et devenir leur "déesse de l'amour"

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 15 Jan - 17:17

HS : Oui moi aussi j'y ais pensé, d'ailleurs je me suis mis la chanson en lisant ton post Razz

Emilie écoutait Haruhi sagement jusqu'à ce qu'elle évoqua le sujet qui fâchait, la jeune femme se gratta l'oreille en ayant un air embarassé, car son interlocutrice avait raison, elle allait avoir beaucoup de mal à lui dire je t'aime, mais bon il y avait toujours un moyens pour contourner le problème. Quand Haruhi parti, la jeune femme se remit à écrire, puis une fois qu'elle eut fini, elle déchira le papier et fit une grosse boulette avec. Une fois que ce fut fait, elle courru après Haruhi et lorsqu'elle fut prêt d'elle, la demoiselle lui lança la boulette qui parti comme un boulet de canon sur le haut du crâne arrière de la jeune femme lorsqu'elle ne s'y attendait pas, ce qui donna plus d'importance au lancer de la revenante. En tombant par terre, la boulette s'ouvrit et Haruhi pu y trouver un mesage si elle prenait le temps de le lire.

"J'ai déjà un prétendant, mais il n'y a que lui et une autre personne qui savent comment me faire souffrir, mais toi, tu ne sais rien, alors tais-toi et puis, qui te dis que j'ai envie de souffrir ? Ce n'est pas parce que toi tu souffres que tout le monde doit avoir le coeur brisé. En parlant du trésort, maintenant qu'on a fait un pacte, j'ai le droit à la moitié"

Emilie n'en avait rien à faire de son or, mais si elle marquait sur son bout de papier qu'elle voulait la moitié du trésort, c'était juste pour embêter Haruhi et la faire réagir. En même temps, elle l'avait bien mérité après ce qu'elle venait de dire. Bien sûr, Emilie allait souffrir, cependant, Haruhi n'avait pas besoin de le préciser, car en prononçant ses paroles, elle avait remué le couteau dans la plaie. La seule pensée de vivre sans Portgas D. Ace ou de l'oublier lui déchirait le coeur, c'était évident, toufefois, elle ne voulait pas l'avouer à Haruhi, sinon ça lui aurait fait trop plaisir et puis, elle était trop bornée pour le reconnaître. Cependant, Emilie avait de la chance que seul Tom était au courant qu'elle avait la phobie de l'eau qui avait fait son apprition lorsqu'elle s'était faite enfermée dans un bloc transparent par Jembala aux ténèbres, dont à l'intérieur, il y avait de l'eau montante qui aurait pu la noyer si ses amis ne l'avaient pas sauvée à temps. En plus, pour accenturer sa phobie, Emilie ne savait pas nager, donc la souffrance psychologique était décuplée si son corps entrait en contact avec de l'eau. Tout d'un coup, une illumination vint percuter la jeune femme de plein fouet. Elle recommen4a à écrire à toutes vitesses, en faisant quelques fautes de frappes au passage, mais bon ce n'était qu'un détail, puis lorsqu'elle eut fini, elle tendit la feuille à son interlocutrice avec un grand sourire aux lèvres qui lui donnait un air stupide.

Tu dis que je ne peux plus parler, mais tu as oublié une chose. Je suis toujours une gardienne du Crépuscule. Tout les gardiens peuvent parler entre eux grâce à la pensée, tu ne voudrais pas devenir une gardienne des ténèbres ? En plus, j'ai formé mon petit copain dernièrement pour qu'il puisse aussi devenir un gardien, donc je pourrais continuer à lui parler. Et pan dans les dents ! Que-ce que tu dis de cette information ? ça te sidère n'est-ce pas ?"

C'est sûr qu'en lisant ses dernières paroles, Haruhi allait sûrement exploser de colère, enfin c'était comme ça qu'Emilie voyait la situation et c'était la raison pour laquelle la demoiselle se concentra en espèrant faire apparaître sa dague, mais à la place, ce fut un eventail orange et blanc qui apparut, ce qui surprit la demoiselle et lui fit avoir des yeux ronds comme des soucoupes.

Spoiler:
 


*Où est passée ma dague ? C'est quoi ce délire ? Que-ce que je suis sensée faire avec ? M'éventer ?*

Emilie s'éventa, mais lorsqu'elle fit le geste, son eventail se transforma en une épée longue, fine et souple dont une pumée était dessinée dessus, ce qui émerveilla la demoiselle qui eut un sourire sadique aux lèvres. Si Haruhi s'approchait trop prêt d'elle, la jeune femme revenue d'outre-tombes n'hésiterait pas à se servir de sa nouvelle arme. Toutefois, la principale intéressée se posait des questions sur les origines de sa nouvelle arme. Ce qui était sûr, c'était qu'il s'agissait d'un cadeau, mais de qui ? ça, c'était une bonne question dont Emilie n'aura jamais la réponse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 15 Jan - 23:28

Haruhi avait la tête dans le coffre et cherchait toutes ses bourses remplies d'or. Quand elle sortit la tête, elle reçut une boule de papier.

-Ah ! Ah ! Et tu voulais faire quoi avec ça ? Me froisser ? Hm ?

Elle lut le papier qui venait de s'ouvrir. Elle haussa les épaules jusqu'à tomber sur la ligne exigeant la moitié du trésor.

-Keuwah ? Ca va pas non ? Oh et puis après tout. Ok mais si tu prends ça, alors je ne te rendrais aucun autre service, ce serait mon paiement pour ta voix et on sera quittes. Na !

Elle recommença à fouiller dans son trésor. Au fond, vu la quantité d'or, cela ne répresenterait pas une grosse perte, mais bon, plus il y en aurait et plus le pouvoir de persuasion serait fort. Elle se demanda si elle allait vraiment accepter des termes comme ça. C'était un peu trop facile, il y avait sûrement moyen de la faire souffrir plus que par l'absence de sa voix. Mais Emilie lui tendit une autre feuille. Elle la lut attentivement en se grattant les cheveux.

Apparemment, elle pourrait s'exprimer par la pensée avec certains de ses congénères. Elle froissa le papier dans sa main en serrant le poing dessus. Elle n'allait quand même pas voir son plan devenir un simple échange sans conséquences ? Quoiqu'il lui restait son pouvoir de métamorphose qui devrait lui permettre d'en manipuler certains, et de ternir la réputation d'Emilie.

-Faut savoir. Tu perds ta voix pour faire un pas vers ton changement d'identité et après tu te trouves d'autres moyens de communiquer. Peu importe, je peux t'assurer que ton don ne sera pas sans conséquences. Crois-moi, tu finiras par venir me supplier de rendre ta voix. Et grâce à ton apparence, je vais te rendre infréquentable. Tu ne seras plus jamais la bienvenue où que ce soit. Et qu'est ce que c'est cette histoire de gardienne ? Je ne suis pas là pour garder quoi que ce soit, moi je ne préserve pas, je ne protége pas, je détruis les protections.

Emilie eut bientôt une arme. Bien sûr l'éventail avait bien fait rigolé Haruhi mais l'arme qu'elle venait d'avoir après coup la faisait déjà moins rire.

-Et quoi ? Tu vas faire quoi ? Me tuer ? C'était ça ton plan ? Me donner une part de ton âme pour la détruire ensuite en me tuant ? Tu... Tu... Tu es si... Cruelle. Dit-elle en pleurant peu à peu au fil de ses mots.

Elle faisait exprès de pleurer. Une autre facette de sa perfidie: la manipulation en retournant sa chemise, comme tout à l'heure avec son changement de couleur. Elle s'agenouilla en pleurant comme une fontaine.

-Pourquoi t'es comme ça avec moi ? Moi je veux juste aider. C'est pas ma faute si j'ai l'air de vouloir faire souffrir, c'est parce que moi j'ai beaucoup souffert avant quand j'étais Haruhi avec cette Amélie Kikimori. Dit-elle en écorchant le nom d'Emiri dont elle se souvenait à peine. Elle faisait semblant de se souvenir alors qu'elle n'avait même pas le moindre souvenir. On aurait pu la sonder au plus profond d'elle, il n'y aurait pas la moindre parcelle de souvenir de l'ancienne Haruhi.

Alors qu'elle pleurait, elle guetta de l'oeil Emilie pour voir sa réaction et en même temps son trésor et la mer, parce qu'elle avait cru apercevoir quelque chose au large. Un instant après, elle put voir ce que c'était. Le courant ramenait le coffre où elle avait enfermé le miroir.

"Zut, flûte et mute."

Une chose que le couple de tout à l'heure remarquèrent aussi. Ils se tinrent prêts à intervenir car ce miroir était important pour eux et eux aussi, comme Haruhi, aurait préféré qu'il reste au fond de l'eau.

[HRP: rejoindre les gardiens des ténèbres c'est pas mal, mais sans princesse c'est pas terrible ^^.]

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Lun 16 Jan - 1:09

Emilie continuait de brandir son arme jusqu'à ce qu'elle entendit Haruhi pleurer, ce qui fit apparaître un regard interrogateur, puis sceptique sur son visage de poupée de porcelaine, car ce n'était pas le genre de chose qu'aurait fait la véritable jeune femme qui avait partagé le corps et les sentiments d'Emiri. D'ailleurs en parlant d'Emiri, lorsqu'Haruhi déforma son prénom, Emilie eut envie de lui donner une bonne correction avec son arme, mais elle ne le fit pas, car elle n'avait pas envie de la tâcher avec le sang de cette voleuse d'identité et de voix. Emilie resta de marbre, puis elle fit faire un demi-cercle à l'arme qui se retransforma en eventail. La revenante voulu s'eventer de nouveau avec, mais à la place d'avoir un petit objet orange et blanc, l'Emilie se retrouva avec un superbe bouclier en bronze dans la main gauche, ce qui l'émerveilla encore une fois.

Pour le retransformer en petit eventail, la demoiselle lui fit faire un demi cercle dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, ce qui le fit redevenir comme avant. En faite, si la miss avait bien comprit l'astuce, il lui suffisait de s'eventer une fois pour faire apparaître l'arme et deux fois pour faire apparaître le bouclier, ce qui était assez simpliste et pratique à la fois. Une fois qu'elle eut terminé de s'amuser avec son nouveau joujou, Emilie mit sa main devant sa bouche pour bailler avant d'écrire à nouveau un petit mot doux pour son interlocutrice qu'elle trouvait encore plus cruelle qu'elle puisqu'elle ne faisait pas que dire les choses, elle les executaient. Quand elle eut terminé d'écrire, Emilie donna pour la xxxième fois de la journée son bout de papier à la jeune femme démoniaque.


"Pour l'or, je plaisantais, c'était juste pour t'embêter, je n'en ais pas besoin. La communication par la pensée m'aidera lorsque j'en aurais assez de ne plus pouvoir rester muette. En étant gardienne des ténèbres, tu pourras protèger une princesse de ténèbre qui voudra tout comme toi détruire, ce qui évitera à ta seule amie de mourir. Par contre, tu es bonne comédienne, je ne voulais pas te tuer, je n'ai fais que t'utiliser comme cobaye, c'est la première fois que je l'utilisais et elle est cool je trouve. Rend-moi détestable si tu le veux, je m'en tape, de toute façon, il y aura sûrement quelqu'un pour faire éclater la verité au grand jour et puis, tu oublies une chose très importante, mais je ne veux pas te le dire, sinon tu pourrais le retourner contre moi"

Même si Emilie ne laissait rien paraître et semblait s'en foutre royalement de ce qu'il pouvait lui arriver, intérieurement, cela l'énervait qu'Haruhi veuille prendre sa place pour ternir son image. Cependant, ce qu'elle avait oublié dans son plan génial, était qu'elle allait parler, ce qui pour le moment pouvait être un petit détail insignifiant, mais qui pouvait prendre par la suite, une grande ampleur sur la suite des évennements. En plus, s'il y avait besoin de témoins pour justifier son innocence, Tsuki serait la première à l'aider à corriger les fausses accusations, ainsi qu'Ailicécy si elle arrêterait de lui faire la tête entre-temps. Après être sortie de sa petite réflexion personnelle, Emilie avait donné un mouchoir à la jeune femme, puis elle l'aida à se relever en espèrant qu'elle ne lui referait pas la même scène, sinon cette fois-ci, elle l'assommerait avec le premier objet quii lui tomberait sous la main pour la calmer.

*Décidément, cette fille est pleine de ressources quand il s'agit d'embêter son monde, il faut que je me méfie d'elle*

Pensa la gardienne du Crépuscule avant de se retourner pour regarder la mer. Au loin, elle cru voir une ombre qu'elle avait prit pour une hallucination, mais en regardant mieux, l'hallucination n'en était pas une, car il y avait véritablement quelque chose qui se faisait porter par les vagues pour essayer de retourenr sur la plage. Son hallucination était en réalité la barque portant sur les flots le coffre avec le miroir qu'Haruhi avait fait prendre le large pour s'en débarasser. En le regardant tenter de revenir parmi elles, Emilie commença à se demander s'il n'avait pas un lien avec la jeune femme cruelle et sadique. Tout en regardant son embarcation dériver vers la plage, Emilie se promit mentalement de récupérer le coffre avant Haruhi, une fois que la barque se serait échouée sur l'île.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Lun 16 Jan - 21:10

[HRP: tiens ça me fait penser, si Haruhi se transforme en toi en utilisant ta voix, elle peut se changer en Emilie et en l'ancienne Cécilia ? Ca change beaucoup de chose]

Haruhi pensait qu'Emilie était un peu trop optimiste à penser que Ailliécy et Tsuki suffiraient à la laver de toutes les horreurs que Haruhi pourrait lui faire porter.

-Ca, des gens pour ne pas me croire y en a aura. Mais c'est justement quand il y a des arguments contre que naît le doute, c'est plus rigolo que la certitude. Crois-moi, même ceux qui te diront sincérement qu'ils croient tes amis ne seront pas complètement convaincus quand tu auras le dos tourné. C'est là que j'interviendrais. Sinon ce n'est pas un jeu, c'est pas drôle.

Elle continuait de surveiller la barque du coin de l'oeil. Malheureusement, elle continuait son petit bonhomme de chemin en direction de la plage. Le courant commençait à la faire stagner, la faisant légèrement avancer et reculer, la rendant quasi immobile, non loin de la côte. Nombreux seraient ceux qui auraient pied jusqu'à la barque.

Emilie l'aida à se relever et lui tendit un mouchoir. Haruhi regarda le mouchoir d'un air dégoûté. Peut-être parce qu'il était blanc immaculé et en soie douce et fine. Elle le mit dans son poing fermé, le tassa en enfonçant son index dans le creux, souffla et fit apparaître une colombe à la place.

-Oups, pardon.

Elle brûla la colombe, en faisant un joli poulet grillé. Elle en dévora un bout avant de fixer Emilie.

-Roh ça va.

Elle dévora le poulet en entier et ressortit de sa bouche un mouchoir noir, avec lequel elle réitéra la première opération pour en faire un corbeau.

-Niark. Je l'appelerais Blackie

En fait, toute cette magie ne visait qu'à distraire Emilie car elle se déplaçait en même temps comme si c'était une chorégraphie, comme pour danser, mais en fait, c'était pour se rapprocher du rivage et se rapprocher de son coffre et de la barque. A peine avait-elle fini son tour qu'elle se ruait sur la barque en essayant de la repousser là où le courant la remmènerait loin d'elle. Les deux inconnus étaient d'autant plus près à intervenir. Ils espéraient que Haruhi s'en sortirait toute seule mais il faudrait peut-être intervenir. Dommage que ce coffre et ce miroir surtout ne puisse totalement être anéanti, tout simplement.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Jeu 19 Jan - 21:29

Emilie ne dit rien, enfin c'était normal puisqu'elle était muette... Bon reprenons, Emilie n'écrit rien suite aux paroles de son interlocutrice démoniaque. Tout ce qu'elle fit, fut d'applaudir lorsqu'elle fit son tour de magie. Ensuite, quand elle la regarda se précipiter vers la barque pour tenter de la rediriger vers une autre direction. En la voyant faire, Emilie regarda la demoiselle d'un regard perçant avant de faire sa technique "Lianes Neutres" sur Hahuri. Des lianes de couleurs orangées, jaunâtres et noiraudes saisirent la folle furieuse pour la rammener vers Emilie et la plaquèrent au sol pour l'empêcher de rejoindre à nouveau l'embarcation. Une fois qu'elle fut à terre, Emilie fit une courte révérence à la principale concernée, comme pour lui dire "merci", puis elle se précipita à son tour vers l'embarcation pour la rammener avec difficultés sur la berge.

Une fois sur la plage, la gardienne du Crépuscule s'amusa à décrocheter la serrure du coffre avec un vieux trombone déplié. Dix minutes passèrent avant que la serrure cède et que l'Emilie puisse enfin soulever le couvercle pour y trouver à l'intérieur le grand miroir d'Haruhi, ce qui la fit sourire. La demoiselle fit la belle devant le miroir jusqu'à ce que l'image du marin enfermé à l'intérieur n'apparaisse. En voyant son image, la jeune femme fut choquée, puis écoeurée en ayant enfin comprit ce qu'il s'était passé. Par peur de se faire enfermer à son tour, Emilie referma d'un coup sec le couvercle du coffre, puis avec un regard noir, Emilie écrit un mot pour Haruhi qu'elle déposa devant son visage pour qu'elle puisse lire son mot.


"J'ai vu et j'ai compris, tu m'as menti ! Assassin ! J'ai bien envie de te remettre dans ta prison, mais tu as de la chance, tu portes en toi ma voix, alors je serais clémente envers toi. C'est toi qui à présent est à mon service, jure-moi fidélité et je t'aiderais à détruire ce satané bout de glace !"

Après être sûr qu'Haruhi ait bien lu ces paroles, Emilie fit disparaître les lianes qui retenaient cette femme qui s'était faite avoir à son propre jeu. Si elle acceptait de lui obéir, la demoiselle neutre pourrait rammener la demoiselle dans le droit chemin. En y réflechissant un peu mieux à ce qu'il venait de ce passer, la jeune femme ne pu s'empêcher de croire que c'était son Emiri Kimodori qui lui avait fait un signe en s'aidant du vent et des vagues pour renvoyer la barque sur la plage.

HS : Désolée, c'est trop court à mon goût... Sinon oui, elle peut faire les deux transformations =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Jeu 19 Jan - 22:42

Haruhi se vit soudain retenue par des lianes et ramenée sur la plage, ne pouvant plus bouger et même pas empêcher Cécilia de ramener le coffre et de l'ouvrir. Toutefois, elle fut soulagée de voir que tout ce que le miroir reflétait, c'était la présence du pirate et que Cécilia n'avait rien vu d'autre. Quelque part, ces inquiétudes quand le miroir était apparu sur la mer étaient retombées.

Cécilia en profita toutefois pour reprendre la conversation manuscrite.

-Comment ça je t'ai menti ? Fit-elle avec de gros yeux ronds. Elle savait qu'elle avait dû lui mentir à un moment (parce que ça lui ressemblait), mais du coup, elle était perdue, et ne comprenait pas en quoi ce pirate dans le miroir était un mensonge. Les derniers mots de ce bout de papier firent s'exclamer Haruhi. -Le détruire ? Ca va pas ? Tu me tuerais ce faisant. Oups ! Si elle avait eu les mains libres, elle en aurait mis une sur sa bouche, ça lui avait échappé. Mais ce qu'il y avait d'écrit lui avait fait peur.

Finalement, une fois qu'elle eut pu lu lire, Haruhi fut débarrassée des lianes et elle put se relever en époussetant son manteau en se demandant comment elle allait rattraper sa bourde. Elle frotta le sable avec son pied et se mit à pleurer, encore pour essayer d'apitoyer Cécilia.

-C'est vrai quoi. Veux pas mourir moi. Ou alors je veux bien te jurer fidélité, à condition que tu me débarrasses de ce miroir, dans le sens où tu le mettras en lieu sûr là où personne même pas toi ne pourra le trouver. Et puis pourquoi pas trouver le moyen de le détruire sans me tuer, mais faut pas trop en demander. Elle avait arrêté de pleurer peu à peu, d'abord parce qu'elle se disait que ça ne marcherait pas la seconde fois non plus, et parce que les idées fusaient dans sa tête à toute allure.

-En tout cas, je vois pas trop ce que je pourrais faire et ce que tu veux que je fasse pour toi, qu'est ce que tu y gagnerais ? On ne peut pas dire que je ne sois pas le genre à planter des dagues dans le dos.

Le couple n'était pas intervenu, non que ça allait trop vite, bien sûr que non, ils auraient largement eu le temps d'intervenir, mais ils hésitaient à se montrer. Il ne fallait pas qu'on les voie. Tant que le miroir restait en sécurité, il y avait encore peu de raisons d'intervenir. L'autre élément gravissime aurait été que Cécilia découvre ce qu'il se cachait derrière le miroir, au delà de ce pirate terrifié qui martelait sur le verre. Là, tout tomberait à l'eau. Mais autant dire que les muscles de ces personnes étaient tendus à l'extrême et qu'ils devraient bientôt intervenir si ça continuait à se désagrégeait.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Ven 20 Jan - 0:22

HS : Je pensais à un scénario de RP en double pour rendre fou les persos des membres Razz Tu prends mon apparence, tu fais un truc et je le reproduit 2-5 minutes après Haruhi.

Alors comme ça, il suffisait de détruire le miroir pour tuer la jolie demoiselle qui possèdait sa voix ? Hm c'était intéressant comme information, même très intéressant, car il allait lui permettre d'avoir sur son interlocutrice une pression ainsi qu'un oeil sur elle, car si elle s'amusait trop avec sa voix ou son identité, la gardienne du Crépuscule pourrait agir efficacement sans brusquer la jeune femme, ce qui règlerait sûrement pas mal de problèmes qu'elle créerait et qui lui tomberait dessus à un moment ou à un autre. Tout en entendant pleurnicher Haruhi, Emilie essayait de mettre au point, dans sa petite tête dont le cerveau était plus intelligent que prévu, un plan tordu pour avoir un contrôle total sur la situation qui lui avait échappée jusqu'à présent. Une fois qu'elle eut trouvé une idée géniale, Emilie claqua ses doigts l'un contre l'autre avant de se les fatiguer de nouveau à écrire un petit mot qui serait de toutes évidences détruit comme tous les autres qu'elle avait donné à la jeune femme.

"Pourquoi avoir peur de la mort ? L'enfer c'est sympa comme endroit. J'ai besoin de tes services pour accomplir deux tâches ingrâtes qui rallongeront mon existance parmi vous. Je dois justement rammener deux jeunes gens à Hadès, le dieu des enfers. Ce sont deux faux jumeaux. L'un s'appelle Portgas D. Ace et l'autre s'appelle Portgas D. Eva, ils manient tout les deux le pouvoir du feu. Tu devras aussi tuer un jeune homme s'appellant Sora. C'est un jeune homme aux cheveux bruns en piques et il porte souvent des grosses chaussures, tu ne peux pas le rater. Si tu fais tout ça pour moi, alors je te promet de ne pas casser le miroir"

Emilie essayait de ne pas le montrer, mais elle se sentait coupable et honteuse de lui demander de faire des choses si affreuses pour s'enlever une épine de son propre pied. Si Haruhi avait bien observé quelques minutes Emilie durant le temps oû elle avait écrit, elle avait pu voir un air ennuyé sur son visage de poupée de porcelaine et ses joues se teinter très légèrement de rouge. En faite, si elle avait fait cette tête c'était parce qu'elle avait imaginé Ace en colère. En l'imaginant avoir ce sentiment, la demoiselle avait pensé qu'il devait être très mignon quand il s'énervait, ce qui faisait que la miss avait du vite refouler ses sentiments pour protèger son cher amour de cette sorcière qui, malgré ses dires, était capable de tirer profit de la situation et de monter le jeune homme contre elle, ce qui la ferait souffrir attrcement. Après s'être gratée le menton avec le haut de l'index de sa main droite, Emilie s'était remise à écrire tout en se disant qu'à force de se muscler le poignet, sa main deviendrait plus souple et plus rapide, ce qui serait très pratique pour frapper.

"Tu es une menteuse, car tu m'a dis que ce n'étais pas toi qui avait tuer ces marins, mais on n eme l'a fait pas à moi ! Je vois très bien la scène : Tu es dans ton miroir, tu attends durant de longues que quelqu'un vienne te libérer et quand les marins sont venus, tu as sauté sur l'occasion, puis ne voulant pas qu'ils ayent chercher des secours, tu les as tous tués pour qu'ils ne disent rien. J'irais le cacher pour que seul moi sache où se trouve l'objet de toutes tes craintes et puis comme ça, j'aurais un moyen de pression sur toi et ça fera un détail en plus pour nous différencier."

Emilie ne savait pas pourquoi, mais elle avait le sentiment qu'on les observaient. A présent, étais-ce la réalité ou de la paranoïa ? Penchant plutôt pour un délire de son esprit, Emilie n'écrivit rien à ce sujet et laissa Haruhi lire en paix et parler à sa place une fois qu'elle aurait lu les deux petits mots que la jeune muette s'était appliquée à écrire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Ven 20 Jan - 1:53

[HRP: je suis pas sûr de saisir complètement la manoeuvre, mais je crois que vu l'essentiel, ce serait marrant. Un truc bien marrant genre une fois les deux ensemble, elles se mettent à parler ensemble en faisant "c'est moi emilie !" "non c'est moi" "imposteur"]

Haruhi l'avouait. Elle se retrouvait à son tour au pied du mur et son heure de gloire était bien passée. Bien sûr, Cécilia écrivit un nouveau mot afin de profiter de la situation. C'était encore un long écrit qu'elle avait mis plus de temps à écrire par trop d'émotions. Mais Haruhi avait rien à faire de ce qu'elle écrivait et de sa manière d'écrire. Elle regardait autour d'elle, les bras croisés en attendant qu'elle ait finie. Oui, car elle attendait quand même malgré tout de savoir ce qu'Emilie allait trouver comme plan pour abuser des informations qu'elle avait acquise.

Quand elle lut le mot, elle ne put s'empêcher encore une fois de répondre dès qu'elle trouvait quelque chose à dire et seulement après reprendre sa lecture.

-Ah ben voui, c'est sûr c'est cool les enfers. Mais y a personne à faire souffrir, ils souffrent déjà tous et n'ont plus rien à perdre. Pas intéressant. Les deux services étaient de ramener deux personnes à Hadès et de tuer une autre. Haruhi sourit allégrement. Le genre de boulot dans ses cordes qu'elle aimait faire. Et si seulement elle savait ce qu'elle pouvait en tirer aussi vis à vis de Cécilia, elle serait encore plus en train de jubiler. -Pff, trop facile. C'est pas du tout le genre de truc qui m'embêterait.

Elle continua de lire en se tenant la hanche de la main gauche, le papier dans la main droite.

-N'importe quoi. Je pouvais me libérer bien avant. J'attendais juste de trouver un rivage et le hasard a fait qu'il y avait des pirates. J'ai juste attendu pour pouvoir m'amuser un peu. Que dis-je un peu ? C'était hilarant oui. J'entends encore le cri de terreur qu'il a poussé le goret.

Elle froissa le papier avant de le faire avaler par Blackie qui se mit à éclaircir sa voix et déclarer:

-Nous voilà chasseurs de primes, notre carrière s'envole. On devrait vraiment songer à prendre notre retraite dans un chalet sur une plage de Miami Beach.

-Arrête l'ironie tu veux ? Bon, c'est d'accord. Vais m'occuper de ça puisque t'es tout simplement incapable de prendre tes responsabilités toute seule. Je voudrais juste que tu évites de t'approcher du miroir où que tu le caches. On ne sait jamais. Des fois que le pirate trouverait le moyen de te faire la même chose que moi à lui. Dit-elle avec un grand sourire. En fait, elle savait très bien que ce n'était pas possible, tout simplement parce que si elle avait pu faire ça c'était à cause de ce qu'elle était et de ce que le miroir avait encore à cacher. Mais elle préférait justifier cette mise en garde pour éviter qu'Emilie ne s'intéresse de trop près au miroir à cause de sa remarque.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Mer 15 Fév - 0:19

Alors comme ça, elle n'était pas capable d'assumer ses responssabilités ? Cela voulait-il dire qu'elle était lâche ? Non, ce n'était pas le cas, c'était tout autre chose, un sentiment d'impuissance qui faisait qu'elle était encore humaine après tout ce qu'elle avait vécu depuis qu'elle avait fuit Thierriya. Emilie ne savait pas pourquoi, mais elle avait l'impression qu'Haruhi se moquait d'elle au fur et à mesure des explications qu'elle lui donnait, mais malheureusement pour la jeune femme, elle s'attaquait à un os qui n'allait pas se laisser faire aussi facilement. Emilie haussa les épaules l'air de dire "Cause toujours tu m'intéresse" puis elle recommença à écrire. L'attente du mot ne dura que cinq minutes, car la gardienne du Crépuscule n'avait pas grand chose à dire.

"Je ne fuis pas mes responssabilités, je les délégues. Ah paroles, paroles et encore des paroles que tu sèmes au vent !"

Maintenant que tout était dit, Emilie était en train de réflechir à comment cacher le coffre sans que personne, a part Haruhi et elle-même sache où il se trouve, car même si elle avait bien entendu les paroles de son interlocutrice, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de ne pas suivre au pied de la lettre les conseils de cette sorcière qui lui avait retiré une grande épine du pied en lui prenant sa voix. Tout en réflechissant, Emilie senti quelque chose se frotter à sa jambe. Elle baissa les yeux et vit Takeshi sous sa forme de lionceau blanc dont on pouvait voir sur son flanc gauche le dessin d'une flamme tandis que le bout de ses pattes étaient légèrement entourés de flammes. Tout en le scruptant de haut en bas, Emilie affichait un regard étonné sur son visage d'ange comme si elle voulait dire silencieusement "Que-ce que tu fais là toi ?"

- Comme d'habitude, dès que tu as besoin d'aide, j'accours. Je sais tout ce qu'il c'est passé, Tsuki m'a tout raconté. Oh ne me dit tout de même pas que tu m'as oublié ? On s'est rencontré à Port Royal lorsque tu avais retrouvé une taille d'enfant et que tu avais encore une fois perdu la mémoire, je ne sais pas ce qu'il t'arrive, mais ça deviens fréquent, fais attention à toi. Bon on a un problème de coffre à résoudre et un corbeau à flamber... Ouais bon pas tout de suite, ça peu attendre

Une fois qu'il eût terminé son récit, Takeshi s'approcha du coffre et il en fit le tour tandis qu'Emilie se posait des question à son sujet, car elle ne savait pas ce qu'il ce passait dans la tête du félin tout en ayant fait exprès de prendre un air étonné lorsqu'elle l'avait entendu lui parler et lui raconter son récit. Tout de même, c'était terrible pour les gens passant par là avec leur embarcations, car ils devaient sûrement tous se dire qu'ils avaient tous trop bu en entendant parler le corbeau et le lionceau. Avant qu'Haruhi ne pose une question à son sujet, Takeshi reprit sa véritable forme qui était celle d'un lion adulte possèdant une crinière flamboyante.

- Si vous êtes d'accord mesdemoiselles, enterrons ici le coffre et la barque pour que personne à par nous puissions le retrouver. Oh pendant que j'y pense Cécilia, ta fille se promène dans les différent mondes, avec ma fille, je l'espère, car cela fait depuis quelques jours que je nl'ai plus vue. Elle est née il y a de ça, un ou deux mois après l'anniversaire d'Ondine

En entendant Takeshi avouer à Haruhi qu'elle avait une fille, Emilie dû faire tout son possible pour ne pas pêter un cable. Cet imbécile avait peut-être mit, sans le vouloir, Mélodie en danger, car tout pouvait arriver avec cette Haruhi. Tout ce qu'elle fit à son ancienne invocation, fût un pouce levé en signe de victoire tout en lui faisant un grand sourire pour cacher son envie de l'étriper. Une fois que cet effet d'euphorie qu'elle avait tenté de mimer se fût évaporé, Emilie se mit à regarder sa "sauveuse" avec un regard interrogateur, car elle ne savait pas ce qu'elle pensait des différentes scènes qui s'étaient déroulées sous ses yeux.

HS : Désolée pour le rp raté, je me rattraperais pour la prochaine réponse =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Mer 15 Fév - 23:44

Haruhi écoutait assez distraitement ce que disait le lion, en tout cas ses premiers mots. D'abord parce qu'elle était étonnée de le voir là, alors qu'elle ne l'avait pas vu venir et qu'elle ne savait pas ce qu'était cette étrange bestiole. Ca faisait un sacré tandem, la fille avec son corbeau et la fille avec son félin tous deux parlant. A croire que les animaux parlants étaient à la mode. Elle était aussi distraite parce que ça parlait pas mal de fidélité, de truc comme ça et qu'elle trouvait ce félin plutôt bavard.

Mais ce fut toute autre chose quand il parla d'une fille. Là, ça fit "TILT" comme quand le minuteur pour les oeufs sonne. Là, tout de suite à cet instant, cela résonna dans tout son être. Dans sa tête de tordue, ça partait dans tous les sens. Penser qu'elle avait la possibilité de prendre l'apparence de Cécilia et Emilie, le fait qu'elle ait une fille, le fait que Haruhi adorait faire du mal gratuitement, passer des contrats et qu'elle espérait bien utiliser sa nouvelle forme pour faire baisser l'estime que les gens avaient pour Cécila/Emilie, tout ça, ça faisait un plan machiavélique dans son esprit.

La balance ne cessait décidément de faire des aller-retours entre les deux femmes. D'abord elle, puis Emilie, puis elle... Fallait espérer qu'elle ne repenchera pas encore pour Emilie. En attendant, elle allait bien profiter de ce changement de côté de la balance.

-Une fille ? Tu m'avais caché ça, vilaine cachotière ! On cache ses enfants à tata Haruhi ?

-Et à tonton Blackie ?

-Toi, tu laisses parler les grandes personnes.

Le félin proposa d'enterrer le coffre ainsi que la barque.

-Pourquoi la barque aussi ? Moi je veux bien, mais on en fait du petit bois, pas envie de faire un trou de trois mètres de longueur. Pis bon... Euh... Ouais, ça me semble bien. Faut juste pas oublier où on l'a enterré quoi.

Après, en même temps, Haruhi ne projetait pas de déterrer le miroir mais bon, ça pouvait toujours être utile de savoir précisément où se trouvait le miroir.

-Et comment elle s'appelle la petite fifille ? Et y a un bébé avec ? Mais quelle bande de parents indignes, laisser des enfants comme ça en plan. Sans personne pour leur apporter du réconfort. Tata Haruhi va arranger ça. Je vais leur donner plein de câlins bien chauds, plus chauds que ceux de maman, pas dur quand on en a donné si peu. C'est si facile d'oublier une maman dans des bras bien chauds.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 11 Mar - 23:25

HS : Dommage que je n'ais pas vu ton post plus tôt, je l'adore ! ♥

En entendant ces paroles, Emilie eût envie de fracasser Haruhi, de la réduire au néant pour qu'elle ne fasse pas de mal à Mélodie, mais Takeshi se mit devant sa maîtresse et leva une patte vers sa taille pour lui faire signe de stoper ses ardeurs meurtières, car ça n'en valait pas la peine.

- Très bien, faisons du petit bois de la barque, mais tu as raison, il faudra trouver quelque chose pour s'en souvenir, qu'est-ce que tu en penses Cécilia ?

La demoiselle écrivit sur son bloc note et se baissa pour montrer uniquement au grand félin ce qu'elle pensait de leur conversation.

- Ah non, je ne pense pas que ça soit une bonne idée de transformer la barque en bûcher juste-en dessus du coffre, ça sera trop voyant ! Par contre, je suis navré de te le dire miss Haruhi, mais la petite est déjà gardée par Tsuki en attendant la venue de Yuki, qui je crois, remplaçera très bien Cécilia, car l'enfant est très attachée à elle. Ma fille est encore petite, mais elle grandira vite, d'ailleurs, sa mère projetais déjà de lui apprendre à chasser, mais je lui ais fait comprendre que c'était un peu vite eheh

Takeshi avait faillit dire plusieurs fois le prénom de Mélodie, mais il s'était souvent rattrapé au bon moment en employant d'autres mots, car il ne voulait pas avoir de problèmes avec Emilie qui lui lançait des regards noirs tout en écrivant ce qu'elle avait à Haruhi. Une fois qu'elle eût terminé d'écrire, la demoiselle déchira la feuille du bloc note pour la donner à son interlocutrice.

"Ne t'approche pas d'elle ! Ne la touche pas, ne la regarde pas et ne lui adresse même pas la parole sorcière ! Lorsqu'elle est née, j'ai dû l'abandonner, car elle me faisait trop souffrir et ça la sauvée des habitants de mon monde qui croyent à une légende qui s'est trouvée être veridique, car à cause de cette légende, je suis morte devant ses yeux, mais ce n'est pas pour autant que je vais l'abandonner à nouveau ! Je la protége dans son dos et Tsuki est là pour la protèger, alors elle n'a pas besoin de toi ! Tes bras chauds, tu peux les garder pour ton corbeau !"

Ah c'était sûr, Emilie était remontée contre cette fille et surtout, pas du tout d'accord avec sa façon de penser. Pendant ce temps, Takeshi s'était occupé de brûler la barque avec ses attaques flamboyantes. Une fois qu'elle fût transformée en petit tas de cendres, le grand lion mit ses deux pattes sur le coffre pour s'appuyer dessus et se pencher en avant tout en regardant le sable tout en se demandant comment il allait faire pour creuser un trou. Après s'être concerté avec lui-même, Takeshi trouva la solution. Il se dégagea du coffre et creusa à côté avec ses pattes, car il s'était rendu compte que s'il utilisait ses attaques de feu, le trou allait être trop profond et le coffre pourrait finir dans la mer.

- Nous planterons quatre bâtons pour former un carré autours de l'endroit où est enterré le coffre, comme ça, nous saurons oû il est enterré

Emilie trouvait l'idée excellente, alors elle se remit à écrire ce qu'elle pensait des paroles de Takeshi, puis elle les lui montra directement sur le bloc note, ce qui fît légèrement sourire le félin de feu.

- Ah, tu veux aller chercher les bâtons ? Très bien. Non ne t'en fais pas, je me tairais, allez va !

Avait répondu Takeshi en s'étant arrêté de creuser pour lire ce que son invocatrice lui montrait. Une fois qu'elle eût son accord, Emilie rangea son crayon et son bloc note dans sa poche et s'en alla chercher ce que son invocation lui avait demandé d'aller prendre. Lorsqu'il fût sûr qu'elle était partie dans la bonne direction, le félin se remit à creuser.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Sam 17 Mar - 18:17

Haruhi resta la main sur la joue en coinçant son coude sur son bras enserrant son ventre, l'air blasé. Elle se souvenait un peu, mais vraiment très peu de Yuki. Normal, elles n'avaient pas eu beaucoup de contacts ensemble, dans une vie comme dans l'autre. Mais c'était peut-être la clé de cette petite fille à la même enseigne que Tsuki.

Le message d'Emilie était clair en tout cas. Pas touche. Le genre de choses qu'il ne fallait pas dire à Haruhi puisqu'elle avait tendance à faire le contraire, juste pour le plaisir de contredire, d'aller à l'encontre des souhaits des autres, souhaitant par dessus tout la liberté totale de ses actions. Elle sourit en léchant son doigt en le goûtant avec plaisir puis elle le passa sur sa mèche. Ca faisait partie de ses gestes récurrents. Celui ci indiquait qu'elle cogitait et que ce à quoi elle pensait n'était pas très catholique et qu'elle s'amusait à imaginer ce qu'elle pourrait faire.

Quand Emilie s'éloigna, Haruhi regarda le fauve en haussant un sourcil avec ce petit sourire, genre: "t'es sûr que tu sauras tenir ta langue ? Tu ne veux vraiment rien me dire ?". Comme ce petit jeu de sous-entendus ne marchait pas, elle éclaircit sa gorge avant de dire:

-Et ça lui fait quel âge déjà ? Et elle avait quel âge quand ils se sont séparés ? Emilie et... Euh... Attends, j'ai oublié, tu veux bien me rappeler ?

On avait déjà fait mieux comme ruse, mais Haruhi s'amusait bien à tendre des perches qu'elle voyait comme des pièges hyper bien réalisés quand ce n'étaient que des pitoyables tentatives vouées à l'échec.

Il ne fallait pas oublier nos deux spectateurs passifs. Ils continuaient de regarder de loin comme s'ils avaient une vision perçante capable de leur permettre de voir loin, très loin. La femme frotta ses mains en grelottant. Il ne faisait pourtant pas froid. L'homme s'agenouilla pour se pencher, pour mieux voir.

-Moi je dis: on perd notre temps. Ce n'est pas la fille qu'on doit chercher.

-Non, mais elle a le miroir qu'on cherchait. On ne doit pas partir tant qu'on ne sera pas sûrs qu'ils le laisseront bien cachés. Ensuite... On avisera.

-Je suis d'avis de les tuer après. Comme ça, personne ne saura où il est.

-La muette ? Aucun danger. Elle ne dit rien. Le fauve ? Ptet. Mais pas touche à la fille aux pistolets, si c'est la fille auquel je pense, je veux comprendre pourquoi elle a changé à ce point.

-On devrait aller trouver Fujino avant que Cornelius la trouve.

-La course à Fujino... Une guerre ancestrale... Bof. Je ne suis pas pressée de la trouver celle-là.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Sam 17 Mar - 19:30

Takeshi creusait toujours jusqu'à ce qu'Haruhi lui pose des questions bien pertinantes qui le fît s'arrêter de creuser pour y réflechir. Cécilia voulait protéger Mélodie et n'avait rien dit à son sujet, alors pourquoi y répondrait-il ? Si cette fille était si dangereuse que sa maîtresse le pensait, alors il ne dirait rien, cependant, il ne pouvait pas l'imiter et jouer au muet, car il ne pouvait pas se montrer irrespectueux envers un être humain et encore moins envers une femme, ça ne se faisait pas, alors il devait répondre.

- Cécilia n'était encore qu'une adolescente lorsqu'elle s'est faite violée. Neuf mois après s'être faite abusée, ma maîtresse à accouché de la petite et l'a laissée à sa grand-mère qui n'a pas hésité une seule seconde et à accepté de la garder à sa place, quelle brave femme, tu ne trouves pas ?`

Pensant que ces simples informations n'auraient pas de répercutions, il les avaient balancées à la demoiselle sans problèmes, mais bon, s'il avait su que son interlocutrice était capable de prendre l'apparence de sa petite protégée, peut-être ne les auraient-il jamais dites, enfin bon il était trop tard pour revenir en arrière.

- Cependant, Cécilia à comprit son erreur et la petite à l'air de lui avoir pardonné, d'ailleurs elle l'aime de tout son coeur et elle a beaucoup pleuré quand sa mère est morte, enfin c'est Tsuki qui m'a raconté la scène, elle n'est pas du genre à mentir, donc je ne pouvais que la croire. Sa fille à entre un et vingt ans, tu n'as qu'à deviner son âge.

En donnant l'âge de Mélodie sans le donner, Takeshi avait assuré, car il était sûr qu'elle n'aurait pas le temps de le trouver avant l'arrivée d'Emilie, mais bon peut-être se trompait-il qui sait ? Si ce n'était pas le cas, ce n'était pas grave, car au moins, la gardienne du Crépuscule ne serait pas fâchée contre lui, parce que ça serait Haruhi qui l'aurait découvert toute seule.

- Je voudrais bien te rappeler son prénom, mais je ne le connais pas par coeur, je risque de te dire des bêtises si je te le donnais, donc il est préférable que je ne te le dise pas. Toutefois, il me semble qu'il commençait par un "M" et finissait par un "E".

Est-ce qu'elle allait trouver le prénom de la fille d'Emilie ou bien n'allait-elle pas y arriver ? Takeshi espèrait que ce n'était pas le cas, sinon sa maîtresse allait lui faire passer un sale quart d'heure dont il risquerait de s'en souvenir longtemps. Après avoir terminé de parler, il se remit à creuser en n'étant pas tranquille, car il avait peur d'en avoir trop dit. Pendant ce temps, Emilie apprenait une nouvelle technique dans la forêt. Elle concentra son énergie crépusculaire dans sa main gauche. Ensuite, la jeune femme monta très rapidement sa main jusqu'à la branche d'arbre et en même temps qu'elle la toucha, la demoiselle relâcha son énergie, ce qui donna l'impression que la miss venait de couper le bois avec sa main. La principale concernée recommença cette opération trois fois sur trois autres grandes branches. Une fois que ce fût fait, elle invoqua son éventail magique orange de combat et le transforma en épée pour s'amuser à faire du travail d'art en les transformant petit à petit en bâtons.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 18 Mar - 0:06

Haruhi fut bien sûr déçue de ne pas avoir ses informations. En plus, il se moquait d'elle en lui inventant des devinettes. Toutefois, il était franchement naïf. Ces infos pouvaient suffire. Commençant par M et finissant par E ? Même si elle ne devenait pas sur le coup, lorsqu'elle la rencontrerait, elle pourrait avoir un déclic. Il fallait juste prier pour que Haruhi tombe sur une fille qui porte un nom en M et finissant par E pour qu'elle se trompe. Ce serait juste dommage pour cette personne.

-Pour son âge ? Voyons voir... A quoi elle ressemble Emilie ? Quel âge elle peut avoir ? Ah non attends... Faudrait plutôt voir l'apparence de Cécilia. Tiens, je me demande si j'en suis capable. Un instant...

Elle se concentra. Ce n'était pas facile. Se changer en quelqu'un qu'on n'avait jamais vu. Elle visualisa la forme d'Emilie et chercha au plus profond de la nature de cette femme et trouva enfin ce qui restait de cette Cécilia. Et elle se transforma en Cécilia. Elle s'observa.

-Pas mal. Un ou deux bonnets de plus m'aurait plu, mais soit... Alors quel âge elle pouvait avoir ? Je dirais que Cécilia a... Hmm mouais. Vu son apparence, je dirais que Mélodie a 5 ans, quelque chose comme ça ?... Ou 14 ans en fait. Mouais bof.

C'était une réflexion un peu absurde. Haruhi avait évalué l'âge de Cécilia pour voir à quel âge elle avait pu avoir Mélodie (en oubliant qu'elle avait été violé et donc qu'elle n'avait pas choisi l'âge à laquelle elle avait eu un enfant)

-Hmm, Maxime ? Ah non, c'est un nom de fille. Marie ? Marine ? Maurine ? Michèle ? Raaah, ça m'énerve.

Pendant ce temps, on ne pouvait pas dire que les deux observateurs savaient garder patience. Le coffre semblait bien enterré. C'était le principal. Du coup, ils estimaient qu'ils pouvaient partir. Mais c'était sans compter le caractère un peu violent de la jeune femme qui frappa son poing dans sa paume.

-Rah le bol d'être restée comme ça. Si je tombe sur nos ennemis dans cet état, je vais me faire laminer, j'ai besoin d'échauffement.

-T'as de la chance. Je crois que la fille à la casquette s'entraîne.

-Ok, elle va payer pour m'avoir fait poireauter.

Elle sauta sur une impressionante distance et tomba de fort haut avant de désigner Emilie du doigt.

-Montre-moi ce que tu vaux !

-Sylvanas ! Pas le temps ! Le vent tourne. On est plus tout seuls. Cria l'homme.

-Juste un peu, juste un peu d'échauffement...

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Chef des Gardiens du Crépuscule
Spirit of the Twilight
FondaChef des Gardiens du CrépusculeSpirit of the Twilight
avatar
Nombre de messages : 1216
Age : 27
Localisation : Entre la lumière et les ténèbres
Arme : Un eventail magique
Invocation : Takeshi, un lion de feu / ???
Date d'inscription : 17/05/2008

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 18 Mar - 1:16

Une fois qu'il eût creusé à une bonne distance, Takeshi poussa le coffre avec ses pattes dans le trou qu'il avait fait pour le recouvrir en mettant dessus le sable qu'il avait enlevé tout en écoutant les paroles d'Haruhi, mais lorsqu'il la vit se transformer en Cécilia, il s'arrêta d'un coup sec en étant surprit par ce soudain changement d'apparence. Il était choqué, mais aussi émerveillé et aussi très ému, car il ne s'était pas attendu à revoir la première apparence de sa jolie et jeune invocatrice. Une fois qu'il eût retrouvé ses esprits, il pû lui dire ce qu'il pensait de son tour de passe-passe.

- Et bien, me voilà très surpris, cela faisait longtemps que je n'avais plus vu la Cécilia du passé. Serais-tu capable d'agir et de parler comme elle ? ça serait marrant de voir à quel point tu peux lui ressembler ! Oh je comprend à présent pourquoi elle mettait tant de forces à protéger la petite, tu es une sorcière redoutable. Bon maintenant que le mal est fait, autant tout te dire, même si Cécilia sera furieuse contre moi. Elle s'appele Mélodie et à treize ans. Cependant, il faut que tu m'expliques, pourquoi vouloir la remplacer auprès de sa fille et des autres ? Qu'est-ce que ça va t'apporter ?

Lorsque la femme tomba de haut, Emilie fût surprise et faillit se couper avec sa propre arme. Elle déposa tout son matériel et sorti de nouveau son éternel crayon et bloc note qui était pour la demoiselle un bon moyen de communication. Après avoir écouté la brève conversation entre les deux protagnoistes, Emilie écrivit quelques mots rapides, puis une fois qu'elle eût terminé, elle brandit son carnet en direction de la femme pour que cette dernière puisse lire ses écrits.

"Vous m'embêtez ! Moi non plus je n'ais pas le temps, je dois rapporter au plus vite mes bâtons pour terminer une mission de la plus haute importance ! Si vous tenez absolument à vous entrainez, alors préparez-vous, ça va swinguer !"

Emilie sourit, puis elle rangea son matériel d'écriture dans sa poche avant de concentrer son énergie crépusculaire dans ses mains, ce qui les fît briller très légèrement d'une leueur orangée. La demoiselle s'était proclamée cheffe des gardiens du Crépuscule lorsque son grand frère l'avait orientée dans cette voie, mais elle n'était pas très bien informée sur le sujet et ne connaissais pas toutes les capacités de son pouvoir, alors elle apprenait sur le tas. Dernièrement, elle avait apprit que les partisants du Crépuscule pouvaient aussi se servir de leurs lumières spéciales pour se défendre ou se protéger, ce qui était un sacré atout quand elle était bien utilisée. Pour s'en servir, il fallait la réveiller d'une façon qui n'était sûrement pas aléatoire, mais il était difficile de le savoir, car pour le moment, seule Emilie avait subit l'expérience. Lorsqu'elle s'était manifestée, Emilie était évanouie aux enfers et Akinoden était en danger et depuis cet instant magique, la demoiselle semblait plus forte. Quoi qu'il en soit, revenons au sujet principal qui était un petit entrainement entre Sylvanas et Emilie. Quand son énergie fût assez chargée, la demoiselle pût la manipuler comme elle le voulait. Ne sachant pas de quoi était capable son adversaire, Emilie créa une nouvelle technique pour tester la femme. La demoiselle mit la paume de ses mains vers sa bouche et elle souffla dessus pour que l'énergie se transforme en bulle qui devraient exploser en touchant le corps de sa victime pour lui faire quelques légères blessures. En faite, c'était plus pour la divertir que pour la blesser qu'elle venait de faire cette technique. Durant le temps où les petites bulles faisaient connaissance avec Sylvanas, la jeune femme était partie ramasser ses bâtons pour les mettres en lieu sûr ainsi que son épée qu'elle prit au passage.

*Je me demande bien de quoi elle est capable*

Pensa Emilie en retransformant son épée en éventail orange pour ensuite le transformer en bouclier, car elle était certaine d'en avoir besoin. Avant de l'utiliser, Emilie créa une lame d'air pour toucher son adversaire en espérant qu'elle était toujours aussi efficace qu'avant. Bon vu qu'il s'agissait d'un entrainement, Emilie essayait de faire attention et de modérer ses coups, mais si ce n'était pas le cas, alors elle se battrait à fond et arrêterait de s'amuser en distrayant Sylvanas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   Dim 18 Mar - 15:02

http://www.youtube.com/watch?v=m6Q_DYvI2dY

Sylvanas faisait partie d'un ordre d'élite, un ordre dont l'entraînement était des plus sévères. Nombreux étaient ceux qui y mourraient prématurément de ne pas avoir les épaules assez solides, ou l'esprit trop fragile. Car cet entraînement était aussi éprouvant physiquement que mentalement. Aussi, il ne faudrait pas s'étonner de deux choses: de l'habileté de Sylvanas et de la brutalité de cet entraînement.

En effet, Sylvanas tira son arc et encocha plusieurs flèches pour pouvoir toucher plusieurs bulles en même temps. Puis, elle tira sa dague pour la planter dans la toute dernière qui lui laissa en explosant une belle marque sur le bras. Cet ordre était réputé pour son indifférence face à la douleur, peu importait s'ils devaient perdre un bras ou autre chose: le résultat avant tout. Un ordre très pragmatique donc...

Puis, quand elle fut débarrassée de ces bulles, Sylvanas avisa la lame d'air au dernier moment. Elle sauta haut dans le ciel et courut au travers de la cime des arbres. Ceux-ci perdaient leur feuille quasiment ensemble tant elle allait vite, empêchant de deviner de quel arbre elle descendrait. Elle retomba finalement dans le dos d'Emilie.

-Ca un échauffement ? A peine une promenade. Elle leva sa dague bien haut avec un air de malice dans l'oeil.

La dague glissa contre une autre, plus rustique que celle de Sylvanas qui était en argent. Une jeune femme s'était interposée entre Sylvanas et Emilie.

-Toi ? Ca, ça sera un vrai échauffement.

-J'avais dit qu'on n'était plus tout seul. Rétorqua l'homme qui disparut dans un portail à même le sol. Sylvanas se rua à son tour vers le portail, mais la jeune femme, rapide, lui barra le passage une fois encore. Sylvanas pesta avant de tirer une flèche vers le ciel, d'un coup la flèche emporta Sylvanas avant de retomber en plein centre dans le portail emmenant la femme avec elle. Le portail se referma juste à temps pour ne pas laisser la jeune femme pénétrer à l'intérieur.

Haruhi, pendant ce temps, jubilait. Elle avait le nom et l'âge. Elle ne savait pas bien pourquoi ce revirement, une confiance exagérée en la protection de cette Mélodie ou bien une volonté d'en savoir plus trop forte (sans doute ce félin pensait qu'il n'aurait pas ce qu'il voulait savoir si lui-même cachait la vérité).

-M'apporter ? Rien du tout. Juste le plaisir d'être adoré. Désespérément, jusqu'à désespérer. Et ensuite ça fera du mal à la réputation d'Emilie et ça me fait plaisir. Je n'ai aucun autre but que d'être crainte, adoré et de faire le plus de mal possible... Gratuitement. Elle ne s'en rend pas encore compte mais notre pacte finira inévitablement par lui faire beaucoup de mal. Je veux la faire regretter d'avoir vendu sa voix aussi facilement. Remercie-moi, ça lui enseignera une belle leçon de vie. Elle sera moins naïve après ça, plus lucide sur la dureté de notre monde.

Soudain, elle sentit la présence de la jeune fille, mais aussi d'autres jeunes filles. Elle les connaissait. Enfin, l'ancienne Haruhi les connaissait. Une rencontre assez... Oui, la réputation de l'ancienne Haruhi serait elle aussi entâchée. Comme ça, si jamais elle se réveillait, le monde ne serait plus comme avant pour elle. Elle serait seule, quoi. Oh, quel plaisir pour Haruhi.

-En parlant de faire du mal à la réputation de quelqu'un, voilà une bonne opportunité de le faire. Elle tourna sur elle-même pour se rechanger en Haruhi et passa sa langue sur son doigt pour remettre sa mèche.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le retour des égarés [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour des égarés [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» De retour sur l'île [Libre]
» Retour au Pays Imaginaire(libre)
» Retour à Cocorico. . .(RP libre ^^)
» [Vds] Carte retour de force Atomiswave + Maximum Speed/FTS
» Retour du magazine Casus Belli

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Archives :: Archives :: Role Play-
Sauter vers: