Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Mar 27 Mar - 14:36

Fujino Asagami s'en était sortie de justesse. Elle était perdue parmi les bribes de son passé, accablée par les questions sans réponses et les vérités sans sens. Elle n'en pouvait littéralement plus... Déjà. Tant de choses lui étaient tombés dessus d'un seul coup. Comme si son mal de ventre récurrent ne suffisait pas. Et pourtant, oui, ce mal de ventre la forçait à vivre. En son sein, il y avait un enfant, le sien. Peu importait le père. Il y avait quelque chose qui ne demandait qu'à naître et à vivre et Fujino ne se sentait pas de lui ôter la vie. Tant que cet enfant serait le sien et vivrait en son ventre (et en dehors), elle ne succomberait pas à la tentation de s'arrêter.

Mais cela était pénible. Le pire restait quand même les mystères. Que lui voulait Cornelius, Shiki, et les autres ? Qui étaient-ils ? Pourquoi s'acharnaient-ils sur elle et comment faisaient-ils pour la retrouver où qu'elle fut ?

Ici, sur cette île perdue au beau milieu d'un océan bleu pur, elle avait au moins la sensation d'être à l'abri, isolée du reste du monde, réchauffée par le soleil. Un petit coin de paradis. Comment aurait-on pu vouloir quitter cet endroit ? Une question qu'elle se posait et si elle savait ce que d'autres qu'elle avait pensé de la question... Fujino s'allongea sur le sable avant de s'endormir.

Quand elle se réveilla, c'était la nuit. Ironique non ? S'endormir la journée et ne plus avoir que la nuit pour vivre ? Fujino croisa les bras sur son torse en frissonnant. Elle les descendit jusqu'à son ventre en se demandant à quoi ressemblerait cet enfant, de quel sexe il serait... Tout en se demandant si elle était quelqu'un de mauvaise, de méchante. On lui disait. Elle avait parfois des réactions méchantes, des plaisirs sadiques à son pouvoir. Qu'était-elle ? D'où venait-elle ? Elle avait toujours cru être apparue comme ça, tel qu'elle dans le pays des merveilles et n'avoir jamais existé avant... Et çà lui convenait.

Maintenant, on lui disait qu'elle avait un passé, du coup, elle le cherchait. Pourquoi ne l'avait-on pas juste laissé avec sa certitude de n'avoir jamais existé avant ? Pourquoi son passé la rattrapait-elle ? Et pourquoi elle ne s'en souvenait pas ? Pourquoi cela lui semblait presque le rêve d'un autre ?

Elle inspira un grand coup et commença à chanter une petite chanson triste:

http://www.youtube.com/watch?v=qvS92G-hkK0&feature=relmfu

(sur le refrain) "Je suis perdue, venez me chercher.
Un enfant perdu dans le noir
Je suis perdue, ne peux pas crier
Un enfant sans espoir

Je m'abîme, je disparais
Dans le flot de mes rêves
Je m'affaiblis, je le sais
Un arbre vert qui manque de sève"

Quand elle s'arrêta, elle sentit son ventre lui faire mal. Comment un petit foetus à peine assez grand pour grossir son ventre pouvait lui faire mal comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Ven 30 Mar - 22:05

Après sa petite incursion dans les ténèbres, Yuki avait emmené Alois avec elle, où qu'elle allait et gardait un œil constant sur lui. Elle ne dormait quasiment jamais avant. A présent, elle ne dormait plus et surveillait constamment le garçon fourbe qui ne manquerait aucune occasion de lui fausser compagnie. Il ne lui révélait toujours rien sur les démons. Mais ce garçon savait des choses que Yuki voulait savoir. Pour elle même, pour combattre sa malédiction, parce que les démons joueraient un rôle important dans les évènement à venir (selon elle), et peut-être pour détruire Stain définitivement. Mais comment faire parler cet enfant têtu ? Elle ne s'y prenait pas comme il fallait, c'était certain. Le frapper à chaque arrogance, chaque remarque déplacée, ça ne marcherait pas.

Sentant qu'Alois faiblissait sur sa montagne sèche et froide, Yuki décida de lui faire une petite fleur. L'emmener au soleil, dans un endroit calme et solitaire avec quelques denrées à manger. Elle l'emmena, non pas dans son monde d'origine qui risquait d'être un endroit parfait pour lui permettre de s'enfuir: il en connaissait sûrement toutes les cachettes, mais aux îles du destin.

Quand elle arriva, elle déposa l'enfant sur le sable. Il était endormi. Mais dès qu'il sentit le sol sous ses pieds, ses yeux s'ouvrirent brutalement en laissant apparaître toute sa malice. Tout de suite, il essaya de s'enfuir. Il courra en suivant la plage. En moins de temps qu'il en faut pour le dire, il avait déjà fait le tour de la petite île et retombait sur Yuki.

-Hein ? Mais comment ?

-T'as fait le tour de l'île crétin.

-Rah. C'est Alcatraz ici.

-T'as peu de chance de t'enfuir. Mais ne crois pas que je te lâcherais du regard pour autant.

-Tu vas continuer comme ça encore longtemps ?

-Jusqu'à ce que tu me dises ce que je veux savoir.

-Rêve.

Il fallait s'y attendre. Yuki haussa les épaules et resta debout, raide, sans émotions. Un vrai piquet planté dans le sable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 31 Mar - 1:40

Après sa petite balade avec tonton Akinoden et Lili sa nouvelle amie, Mélodie s'était éclipsée en douce comme à son habitude en créant un portail neutre et aléatoire qui la mena sur l'île du Destin. Quand elle en sorti et qu'il eût disparut, la jeune fille se rendit compte qu'il faisait nuit et que les étoiles, ainsi que la lune était présente. La petite demoiselle leva la tête et approcha son doigt en direction de quelques étoiles pour dessiner dans le vide une constellation en reliant les points lumineux être eux. Lorsqu'elle en eût marre de dessiner le peu de constellations que sa grand-mère lui avait montrée, la petite fille baissa son doigt et s'imagina dans sa tête le visage des gens qu'elle aimait en suivant toujours les étoiles. Une fois qu'elle en eût assez de ce jeu stupide, elle baissa sa tête pour se rendre compte que l'endroit était rempli de sable... Oh non pas encore du sable ! Elle en avait quitté pour en retrouvé dans un autre monde, décidément, elle n'avait pas de chance. Elle émit un grand soupir avant de donner un coup de pied dans un gros tas de sable. Elle n'aurait jamais dû faire cette action, car lorsqu'elle la fit, Mélodie perdit l'équilibre et tomba en arrière, sur le dos et sur le sable qui ammorti sa chutte.

"Je hais le sable !"

Pesta la petite fille en se relevant, puis en se secouant vivement pour enlever le sable qui avait prit place sur son dos. La gamine remit sa robe à l'endroit ainsi que ses cheveux, puis elle reprit sa marche en espérant ne pas attraper une insolation comme à Agrabah. Wow la logique et les enfants, ça fait deux ! Comment attraper une insolation alors qu'il n'y avait pas de soleil ? Bonne question, merci de l'avoir posée. Enfin bref, après avoir fait le tour de l'île, Mélodie tomba sur Alois et Yuki. En voyant la demoiselle, les yeux de la fillette s'aggrandirent et s'illuminèrent d'une lueur vive qui semblait remplie de joie. Sans chercher à comprendre ce qu'elle faisait là et en ignorant Alois, Mélodie prit son élan et courru en direction de Yuki pour la serrer aussi fort qu'elle le pouvait dans ses petits bras d'enfants qui ne semblaient pas très musclés.

"Yuki quel bonheur de te revoir ! Je t'ai cherchée partout et j'ai faussé compagnie à beaucoup de personnes pour pouvoir te retrouver. Tu ne peux pas imaginer comme je suis contente de t'avoir retrouvée par hasard ! Oh tient, c'est qui lui ? T'a adopté un garçon ? Oh non ! Dit-moi que ce n'est pas le cas ? Hein ?! Quelle naze, je suis arrivée trop tard !"

Lorsqu'elle avait enfin apperçu Alois, Mélodie avait lâché la taille de sa meilleure amie pour lui prendre la main, puis quand elle s'était faite des fausses idées, la gamine avait lâché la main de Yuki et elle était partie en courant pour faire plusieurs fois le tour en finissant par se rendre compte qu'elle ne pouvait pas aller plus loin, ce qui la frustra tout comme le gamin. Comme quoi, il n'y avait pas qu'Alois qui s'était avait agit comme un crétin... Quoi qu'il en soit, la réaction de Mélodie avait prouvé à Yuki qu'elle ne voulait pas la partager avec un autre et qu'elle n'avait pas fait tout ce parcourt pour rien et qu'elle avait une idée bien précise en tête. Même si elle s'était rendue compte que l'île était ronde et remplie d'eau, la petite demoiselle avait continué à courir pour faire plusieurs tours d'îles tout en espérant pouvoir continuer à tourner en rond pour faire sortir d'une autre manière ses sentiments.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 31 Mar - 12:40

[HRP: j'inverse l'ordre des deux pour que ça aille mieux avec l'action]

Yuki sentit soudain ses hanches prises entre deux bras fins. Quand elle abaissa le regard, ce fut pour une tignasse bleue. Ca aurait pu être Ondine, mais non, ce n'était pas le même bleu. Et cette voix... Mélodie. Et zut. En cet instant, on ne pouvait pas vraiment dire qu'elle tombait à pic. Retrouver Mélodie, c'était une chose qu'elle aurait aimé faire plus tard, bien plus tard. Une fois Stain parti, une fois Alois parti... En fait, jamais. Elle allait bientôt mourir, ou en tout cas, devenir un monstre, mieux valait qu'elles ne se revoient plus pour lui éviter le chagrin.

En attendant, la jeune fille eut une réaction inattendue à la vue d'Alois. Elle fut comme choquée que Yuki ait un autre "protégé" et se mit à courir sur l'île comme Alois tantôt, et ce, plusieurs fois. Yuki resta fixe en attendant qu'elle se calme. Elle ne le montrait pas mais elle était extrêmement gênée et ne savait pas quoi faire.

Alors du coup, ce fut Alois qui en profita. Il se jeta sur la petite Mélodie dès qu'elle passa à portée et serra ses mains sur le cou de la petite fille. Yuki esquissa un pas vers l'avant.

-La roue tourne ma grande. Elle est jolie ta petite fille. Dit-il en lui léchant le cou -Allez, renvoie moi d'où je viens, laisse moi tranquille ou je serre très fort le petit cou de ta copine.

Yuki savait très bien quoi faire. Elle ne laisserait pas ce gamin s'en prendre à Mélodie. En fait, elle ne laisserait personne le faire. Sans que la moindre rage transparaisse sur le visage de Yuki, une aura noire, une fumée noire émergea d'elle. Elle bouillonnait intérieurement.

-Oh oh, du calme, je plaisantais tu sais.

Le visage de Yuki grimaça. On sentait que Stain profitait de cette rage qui entraînait Yuki dans les ténèbres pour refaire surface. Le visage de Yuki épousait même certaines formes du visage du vieil homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 31 Mar - 12:44

Fujino était allongée sur le sable, tellement prise par ses maux de ventre qu'elle ne remarqua pas que deux enfants venaient de passer et repasser devant ses yeux. Quand elle se releva en tenant son ventre, elle soupira et respira fort pour essayer de faire passer la douleur. Elle chanta encore sa chanson pour essayer de se calmer.

http://www.youtube.com/watch?v=qvS92G-hkK0&feature=relmfu

(sur le refrain) "Je suis perdue, venez me chercher.
Un enfant perdu dans le noir
Je suis perdue, ne peux pas crier
Un enfant sans espoir

Je m'abîme, je disparais
Dans le flot de mes rêves
Je m'affaiblis, je le sais
Un arbre vert qui manque de sève"

Quand elle eut finit, elle ne se sentait toujours pas mieux. Elle regarda à sa gauche. Elle remarqua enfin la présence du petit groupe. Elle se leva et hésita à les approcher. Et si elle leur faisait mal ? Et si son pouvoir se réveillait et essayait de leur faire mal ? Après, encore le même souci, faire du mal lui faisait du bien et l'aiderait à se sentir mieux. Mais... Il y avait des enfants, offense suprême.

Fujino sentait en tout cas une aura bizarre de tous ces personnages. La plus grande, déjà, elle avait la sensation de l'avoir déjà vu quelque part. Son passé refaisait enfin surface de lui-même ? Elle avait une aura sombre et bonne à la fois. Les enfants, c'était plus précis. La fille, difficile à dire si elle était bonne ou mauvaise. C'était juste une enfant. Le garçon, c'était par contre un concentré de malice. Enfin c'est ce qu'elle sentait. Comment elle faisait ? Elle ne le savait pas, mais elle arrivait à voir leur aura et même à voir comment les tuer... Oui, elle voyait leur corps comme parcouru de traits comme pour dire "c'est là qu'il faut couper pour tuer".

Cette vision lui fit peur et elle préféra donc ne pas s'approcher. Mais quand elle vit le garçon se jeter sur la petite fille, son sang ne fit qu'un tour. Une image lui vint. Et si son enfant, celui qu'elle portait son ventre, venait à être menacé un jour ? Elle ne laisserait personne lui faire du mal. Cette idée elle la transposa sur cette fille en danger et décida d'intervenir.

Elle courut vers le garçon et son pouvoir le fit se tordre de douleur. Alois tomba à terre en gémissant puis en hurlant de douleur. Il ne faudrait pas longtemps pour que ses membres se déchirent. Ce fut le bras gauche d'Alois qui fit un craquement alarmant.

-Raaaaaaah !!!! Un cri à vous glacer le sang.

[HRP: A toi]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 31 Mar - 13:45

Lorsqu'elle se fit attraper par le cou, Mélodie émit un petit cri de surprise, car elle ne savait pas ce qu'il lui arrivait. Quand elle entendit les menaces qu'il fit à Yuki, la gamine baissa les yeux en se sentant stupide, puis lorsqu'il lui avait lèché son cou, elle avait frissoné, mais elle ne savait pas si c'était de dégoût, de peur ou de plaisir, car il n'était pas moche, il était même très mignon l'Alois. La gamine releva ses yeux en sentant une aura noire se dégager de son amie et lorsque leurs prunelles se croisèrent, Mélodie fût très surprise d'y voir sur le visage de la femme des traits qu'elle ne connaissait pas.

"YUKI QU'EST-CE QU'IL T'ARRIVE ??? S'il te plait, ne t'énerve pas tout va bien !!!"

Mélodie avait crié le début de sa phrase, car elle était très inquiète pour celle qu'elle considèrait plus qu'une simple amie. Ensuite, lorsque Fujino arriva et fit son sort, Alois lâcha le cou de Mélodie à cause de la douleur qui l'avait fait tomber par terre. En écoutant ses hurlements de douleurs, le sang de la gamine se glâca, puis elle mit une main sur sa bouche pour s'empêcher de crier de terreur. Quand son cri se fût appaisé, la petite demoiselle regarda l'inconnue avec un regard choqué et appeuré à la fois.

"Qu'.... Qu'est-ce que vous lui avez fait ? V... Vous êtes une sorcière ? Avant votre arrivée, il ne souffrait pas et..."

Mélodie n'eût pas le temps de finir sa phrase, car un grand mal de tête se déclancha. Il était tellement puissant que la petite demoiselle du s'agenouiller tout en mettant ses mains sur les deux extrêmités de son crâne tout en serrant les dents et en fermant son oeil gauche tout en ayant aussi l'air de souffrir le martyre.

"QU'EST-CE QU'IL M'ARRIVE ??? Yuki ça me fait très beaucoup peur !!"

Après avoir exprimé ses sentiments, Yuki pût voir sur le front de Mélodie un motif représentant la feuille verte d'un arbre. Cette feuille s'illumina et un rayon vert en sorti pour rentrer immédiatement dans le corps d'Alois. Une fois que ce fût fait, la fillette n'eût plus mal à la tête et elle s'écroula sur le sable en étant complètement épuisée. Pendant ce temps, le rayon qui était entré en Alois prit la forme d'une graine, qui très rapidement, poussa et se sépara en plusieurs parties pour former des lianes qui s'enroulèrent autours des parties cassées pour les réparer et autours de celles qui étaient en train de se casser pour les empêcher de se casser. Sans le vouloir, Mélodie avait apprit une nouvelle technique qui sauverait la vie d'Alois jusqu'à l'aube. Une fois qu'elle se fût remise de ses émotions, la gamine se releva, puis elle enleva le sable sur son corps, pour ensuite courrir vers Yuki en la serrant à nouveau dans ses bras en sanglottant très faiblement.

"Ne me refait plus jamais ce coup, j'ai eus peur de te perdre ! Sans toi, je ne suis plus rien et si jamais tu aimais quelqu'un d'autre ou que tu disparaissais, je risquerais de sombrer dans les ténèbres"

Ces paroles n'étaient sûrement pas rentrée dans l'oreille d'un sourd et s'il y avait quelqu'un de ténèbreux dans le coin, ce qui était le cas, et bien, il saurait comment rammener dans son camp cette jeune demoiselle très prometteuse. Une fois qu'elle eût terminé de pleurnicher vers sa mère de substitution, la fillette lâcha eût de la peine à lâcher Yuki, mais une fois que ce fût fait, elle essuya ses yeux du revers de sa main et elle s'approcha d'Alois tout en gardant ses distances et en le regardant avec un regard interrogateur.

"Tient, c'est bizarre, tu as l'air d'aller mieux, de moins souffrir, c'est moi qui t'ai soigné ? Sache que ce n'était pas voulu, c'était... un accident, mais je suis contente qu'il eût lieu, ça m'aurait embêté que Yuki ait de la peine à cause de toi ! Dit comment tu t'appelles ? Moi c'est Mélodie"

Mélodie ne le destait pas, mais elle même temps, elle ne l'aimait pas, ses sentiments étaient partagés, quoi que, tout à l'heure, elle avait été jalouse de lui, mais à présent, ce sentiment avait l'air de s'être estompé, cependant, elle ne voulait pas s'en faire un ami, a moins qu'il ait quelque chose en plus qui la fasse changer d'avis, mais autrement, il pouvait toujours rêver pour que ça soit le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 31 Mar - 14:15

Fujino regarda le garçon se tortiller et soudain, elle vit la jeune fille avoir mal à son tour. Elle fut alors prise de peur. Son pouvoir avait-il touché la pauvre gamine ? Mais comment ? Elle avait voulu faire du mal au garçon, pour aider la fille, et certainement pas lui faire du mal. Elle n'en tirait aucun plaisir. C'était donc que ce n'était pas elle. Un pouvoir étrange la traversa et brisa le sort sur Alois. Fujino sentit le lien entre le garçon et elle se couper violemment, ce qui la fit vaciller.

Elle porta la main à son œil comme si c'était lui qu'on avait touché, qu'on avait heurté. Que la petite fille l'ait traité de sorcière l'avait également touché. Était-elle vraiment comme les sorcières des contes qui faisaient peur aux enfants. Ces sorcières qui écartelaient gaiement les enfants, la langue pendue, les yeux remplis de démence ? Quel genre de mère serait-elle pour son enfant ? Oui, c'était une idée fixe. Dès que quelque chose la gênait, elle repensait à son ventre, à l'être dedans, pas fière de ce qu'elle serait pour lui, de ce que cet enfant verrait et penserait d'elle.

Elle fut horrifiée, une fois encore, de ce qu'elle était et du plaisir qu'elle prenait à torturer. Elle ne put que regarder les enfants devant elle au travers de ses doigts qu'elle refermait de temps en temps pour se voiler la vue.

Puis, elle recula peu à peu en se prenant le ventre qui continuait quand même à lui faire mal. Ce ventre allait-il à présent la torturer tout le temps ? Pendant neuf mois ? Si déjà là, l'enfant lui faisait mal, qu'est ce que ça serait quand il serait assez grand pour bouger dans son ventre et pour la marteler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 31 Mar - 14:36

Quand elle vit Mélodie souffrir au sol, Yuki sentit sa rage se calmer et se remplacer par une peur aussi invisible que sa rage sur son visage. De loin, ça donnait vraiment l'impression qu'elle était une femme regardant avec indifférence un spectacle difficile. Quand elle vit la magie aider Alois, elle comprit qu'il n'y avait pas à s'inquiéter et que cela devait être un pouvoir de soin, certes douloureux, mais bénéfique.

Alois sentit enfin son corps lui faire moins mal, ses membres reprendre leur place. Il souffla fort avec de grosses gouttes de sueur qui lui perlaient sur le visage. Il n'en pouvait plus de toutes ses horribles mésaventures. Il n'avait rien demandé à personne et voilà qu'une shinigami le traînait partout et lui faisait vivre les pires épreuves. Il soupçonnait même Yuki d'avoir demandé à Fujino de le torturer.

Yuki sentit soudain Mélodie la prendre encore dans ses bras. Elle lui dit que si jamais Yuki aimait quelqu'un d'autre ou que si elle disparaissait, Mélodie sombrerait dans les ténèbres. Ce à quoi Yuki répondit avec sa flegme habituel.

-Je n'aime... Elle faillit dire "personne" dans sa sale habitude de vouloir se faire oublier, mais elle repensa à ce qu'elle venait de dire. Difficilement, elle dit: -Je n'aime que toi. Ce garçon n'est qu'un outil.

-Ah ah ah ! Elle est amoureuseuh ! Fit faiblement Alois.

Yuki se retint de ne pas frapper encore ce gamin qui avait déjà assez morflé. Et puis devant Mélodie, elle préférait éviter.

A Alois, Mélodie demanda son nom. Alois fut tenté de s'esclaffer. De la peine ? Yuki s'en ficherait s'il mourrait (ou en tout cas, ça ne lui ferait pas de peine, ça l'embêterait, rapport aux infos qu'elle voulait). Mais il se retint de s'esclaffer, car non, les paroles de Mélodie n'étaient pas tombés dans les oreilles d'un sourd. Il tenait là sa vengeance.

-Moi c'est Alois. Je suis le fils adoptif de Yuki. Son préféré. Hein ? Tata Yuki. Dit-il en prenant Yuki dans ses bras. Il espérait réussir à rendre Mélodie jalouse. Si vraiment ça pouvait faire tomber Mélodie dans les ténèbres, ça attristerait Yuki et Alois aurait sa revanche. Bon, là, bien sûr, ça ne marcherait pas. Yuki était là pour démentir ce qu'il disait, mais il trouverait un moyen de soudoyer Mélodie.

Yuki, bien sûr, repoussa Alois d'une gifle dans sa joue.

-Ah. Ah. Mais elle ne l'admet pas, c'est tout. Il se rendait presque malade lui-même à se rendre affectueux avec cette sale shinigami.

Yuki regarda Fujino qui s'éloignait.

-Vous... Je vous connais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 31 Mar - 15:58

Mélodie était plutôt surprise par la révélation de Yuki, car c'était la première fois qu'elle lui disait des telles paroles. D'habitudes, elle ne disait jamais ses sentiments, alors, savoir ce qu'elle pensait n'avait pû que surprendre la gamine, mais aussi lui faire chaud au coeur. Toutefois, elle fût très étonnée par les paroles d'Alois. A voir comme Yuki le repoussait, il devait sûrement mentir, enfin c'était ce que Mélodie comprenait, car Yuki ne mentait jamais, non Yuki, c'était la perfection même et elle n'avait aucuns défauts dans l'esprit de Mélodie.

"Pourquoi tu t'inventes des histoires ? A ce que j'ai compris, tu n'as pas l'air très important aux yeux de Yuki, serais-tu jaloux ? Désolée, les sentiments que j'éprouve pour elle sont la seule chose que je ne partage pas."

Mélodie était très sûre d'elle en tenant ces propos égoïstes. Par la suite, elle regarda la femme qu'elle ne connaissait pas et qui avait agressé tout à l'heure Alois en voulant la protèger. N'ayant toujours pas compris ses intentions, Mélodie n'allait pas s'excuser pour ses paroles qu'elle lui avait prononcée quelques minutes auparavant. Cependant, cette femme l'intriguait, car elle avait l'air de souffrir attrocément, comme si un mal profond la rongeait. La gamine se mit à la regarder de haut en bas avec un regard fixe, comme si elle était en train de la scanner avec ses deux prunelles.

"Vous avez mal quelque part ? Vous avez l'air de souffrir... Si jamais c'est une insolation lunaire qui vous est montée à la tête, on peut toujours essayer d'aller sur l'autre île qui a l'air d'avoir été transformée en ville et dont vous pourrez sûrement vous procurez des médicaments, sinon allongez-vous deux minutes, mais bon, je trouve très étrange que vous souffrez autant, si vous avez des pouvoirs magiques, vous pourriez vous soignez-vous même non ?"

Mélodie ne savait pas que Fujino était enceinte, donc c'était pour cette raison qu'elle lui tenait de tel propos qui étaient assez déplacés, mais bon si elle prenait la peine de lui expliquer peut-être que la fillette comprendrait ce qu'il était en train de se passer dans le corps de la jeune femme. Quand elle avait parlé de ville, Mélodie n'avait pas inventé, car au loin, on pouvait appercevoir plusieurs points lumineux qui ne venaient ni des étoiles et encore moins d'un phare, non c'était les lumières des habitations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 31 Mar - 18:41

Fujino se tourna vers Yuki. Elle avait l'air de la connaître ou au moins, quelque chose était familier pour elle. Elle, Fujino, avait une sensation équivalente, mais c'était juste la sensation de l'avoir croisé un jour, juste croisé. Elle ne pensait pas connaître Yuki.

-Je... Je ne pense pas.

Puis, ce fut à Mélodie de lui parler, de lui donner des conseils, d'essayer de l'aider. Mais une petite fille pouvait-elle comprendre quelque chose aux problèmes complexes de Fujino ? La toute dernière question de Mélodie posa le doigt sur un point sensible. Des pouvoirs magiques... Pour se soigner... Fujino éclata en sanglots. Comme elle aurait voulu que ce soit le cas, mais...

-Mes pouvoirs ne servent qu'à faire du mal aux autres. Je n'ai que ce pouvoir. Mais faire le bien... Je n'ai rien pour ça.

Elle se sentit encore plus monstrueuse. Elle s'en rendait bien compte qu'elle ressemblait à une machine à faire le mal et que rien en elle ne pouvait servir à faire le bien. Rien. Ce n'est pas qu'elle avait la volonté de faire le bien. Elle voulait juste vivre sa vie tranquillement, mais le fait de n'avoir qu'un pouvoir qui faisait du mal et rien d'autre pour... Equilibrer. C'était affreux, la preuve de sa méchanceté cachée qui se réveillait chaque fois qu'elle torturait. Chaque fois, c'était un vrai plaisir qu'elle ressentait. Elle était vraiment mauvaise, au fond d'elle même.

-Je doute qu'ils aient quelque remède pour moi. Rien n'y fait. Et je me repose si souvent... En fait, elle se reposAIT si souvent. Cela ne faisait rien à l'époque mais aujourd'hui elle avait, en plus, à peine l'occasion de se reposer. Elle était poursuivie et en plus, elle était accablée de questions sans réponses. Comment se reposer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 31 Mar - 18:57

Alois aurait dû s'y attendre mais ça n'avait pas vraiment marché. Bah, Rome ne s'est pas construit en un jour. Il aurait d'autres occasions de retourner la situation de telle sorte à faire croire qu'il était le chouchou de Yuki, ou en tout cas, de faire baisser 'lestime de Mélodie pour Yuki. Ca ne serait pas facile, elle avait l'air d'aimer Yuki comme on aime une déesse... En même temps, Yuki en était quasiment une donc...

-Jaloux ? Je suis juste surpris. Yuki ne m'avait pas dit qu'elle avait une petite soeur.

Gnyeh ? C'était quoi cette phrase à la c... Qu'est ce qu'il espérait faire ? La draguer ? La complimenter ? Yuki ne comprit rien à la manœuvre en tout cas. Mais elle connaissait trop ce gamin pour ignorer qu'il mijotait quelque chose et qu'il était capable de tout sauf du meilleur. Il était le mal incarné, et était le souverain du complot et de la discorde. Il allait falloir se méfier. Décidément, garder Mélodie en présence de cet odieux personnage serait définitivement la pire des idées à avoir.

Yuki revint sur Fujino. Elle l'avait déjà vu quelque part. A Shinrya peut-être ? Après tout, elle en avait les traits. Cette couleur de peau, cette soie de la chevelure et la tenue... Tout respirait le Shinryen. Elle s'approcha un peu, Fujino recula. Yuki observa plus attentivement les vêtements de Fujino. Pas de doute, de la laine manufacturée à Shinrya. Du pur art Shinryen.

-Vous êtes Shinryenne, non ?... Et enceinte ? Rajouta t-elle en sentant soudain la présence d'un être en elle, trouvant ainsi l'explication au mal de ventre de Fujino. -Mais cet enfant n'est pas... Normal. Recule Mélodie.

Yuki dégaina son épée.

-Et vous non plus, vous n'êtes pas un être normal. Des ténèbres pures. Une princesse des Ténèbres ?

Alois observait la scène en grimaçant, encore un peu douloureux. Il s'approcha de Mélodie pendant cette confrontation et lui chuchota:

-Qu'est ce que tu lui trouves à cette... Yuki ? Il fut tenté de traiter Yuki de chipie ou de sorcière, mais il se rappela du rôle qu'il devait jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 31 Mar - 21:48

Mélodie se sentait mal à l'aise, car elle avait fait pleurer la femme avec qui elle avait une discussion hautement philosophique. Au final, cette inconnue n'était peut-être pas si mauvaise qu'elle prétendait l'être puisqu'elle avait l'air d'avoir envie de changer, enfin c'était ce que Mélodie comprenait. Peut-être qu'elle comprenait tout de travers, mais pour elle, cette femme pouvait changer si on l'aidait.

"Vous ne pouvez pas faire le bien ? Comme c'est triste ! J'aimerais vous aidez à acquérir un autre pouvoir, mais je ne peux pas, je ne sais d'ailleurs même pas me servir de mes propres pouvoirs... Je suis sûre qu'il y a du bon en vous et que vous pouvez l'utiliser si ont vous aide à changer ! Vous ne connaissez peut-être pas, mais vous me faites penser à une chanson d'un CD d'une comédie musicale qui s'appelle Emilie JOlie que ma grand-mère m'avait offert. C'est la chanson de la sorcière qui aimerait changer, mais elle ne peut pas parce qu'elle est prisonnière de sa page, alors Emilie va l'aider à chercher son prince charmant à la place pour qu'elle ne fasse plus de mal aux autres."

Mélodie était très sérieuse, mais elle ne savait pas si Fujino la prendrait au sérieux et même, elle devait se dire qu'elle s'en fichait royalement de son histoire de sorcière et de conte de fée, mais bon au moins, elle savait ce qu'elle pensait d'elle et peut-être que ça lui éviterait de pleurer d'avantage. Une fois qu'elle eût terminé de parler à la femme, la gamine se rendit comtpe qu'Alois avait tenté de lui parler, mais qu'elle ne l'avait pas écouté, bah ce n'était pas grave, venant de sa part, ça ne devait pas être important. Toutefois, elle fût très surprise quand elle lui demanda de reculer et qu'elle tint des propros très durs envers la demoiselle qu'elle ne connaissait pas tout en sortant son épée, alors elle la regarda avec des grands yeux étonnés tout en faisant non avec sa tête.

"Pourquoi ? Qu'est-ce qu'elle a fait de mal ? Tu ne peux tout de même pas tuer une maman et son enfant ? Si ? Bon alors... je te laisse..."

Mélodie se mit à une bonne distance derrière Yuki en se sentant un peu mal à l'aise face à cette situation qui était pour elle inhabituelle. Elle respectait le choix de son amie et même, elle l'acceptait en se disant qu'elle savait ce qu'elle faisait et qu'elle n'avait pas à se tracasser, car c'était normal d'éliminer quelqu'un de ténèbreux, mais elle trouvait tout de même dommage d'executer quelqu'un qui avait besoin d'aide pour changer. Elle ferma ses yeux pour éviter de voir la scène, mais une fois qu'elle les eût fermés, une voix chuchotta dans son oreille, ce qui lui fit ouvrir ses yeux d'un coup sec, car elle ne s'attendait pas à ce qu'Alois vienne lui parler.

"Yuki ce que je lui trouve ? Beaucoup de qualités et peu de défauts pourquoi cette question ? Elle était présente pour moi quand j'en avais le plus besoin et depuis que je la connais, ma vie à radicalement changé, je la respecte beaucoup et l'admire. Elle ne parle pas beaucoup et n'exprime pas ses sentiments, mais ce n'est pas grave, elle est peut-être timide et puis, je n'ai pas besoin qu'elle me montre ou me dise ce qu'elle ressente à mon égard, car je sais qu'elle m'aime, d'ailleurs, elle me l'a dit et c'est réciproque. Oh pourquoi cette question Alois ? Toi, tu l'as trouve comment ? J'ai remarqué qu'elle ne t'appréciais pas trop, dis-moi qu'est-ce qu'elle voulait dire en te traitant d'outil ?"

Mélodie avait parlé à voix basse pour répondre sincèrement à la question de son interlocuteur en ayant des yeux qui brillaient en parlant de la shinigami. Ensuite, elle ne s'était pas gênée de le bombarder de questions. Et oui, la petite demoiselle n'avait pas envie de s'ennuyer durant ce combat qui n'était plus le sien, alors elle comptait sur le garçon, qui ne devait pas être plus âgé qu'elle, pour la divertir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Dim 1 Avr - 1:18

Fujino regarda Mélodie en se demandant où elle voulait en venir avec son Emilie Jolie et sa sorcière. Elle trouvait la comparaison limite vexant parce qu'elle ne se sentait pas l'âme d'une sorcière, pas plus d'une méchante. Elle craignait d'avoir une âme de mauvaise, mais elle le rejetait loin devant elle, le refusait tout net.

Quand Yuki pointa son épée sur elle, Fujino réprima un cri.

-Mais je... Je ne sais pas de quoi vous parlez. De quoi vous parlez ? Laissez moi. Si vous me menacez je serais obligée de vous faire du mal, je n'en ai pas envie. Laissez-moi. Qu'est ce qu'une Shynrienne ?

Décidément, ça faisait beaucoup d'un coup. En venant ici, elle déplorait déjà qu'on ne l'ait pas laissé dans l'ignorance de son passé mais là on continuait à enfoncer le clou. Shinrya, tout ça, c'était des choses dont elle ignorait tout. Pourquoi l'appelait-elle Shinryenne ? Elle ne savait même pas ce que c'était une Shinryenne ou Shinrya elle-même. Tout le monde autour d'elle l'accusait d'être ceci ou cela et elle, elle ignorait de quoi on la traitait. C'était cruellement angoissant.

Comble de l'horreur, on insultait son enfant à présent, le traitant d'enfant anormal. Là c'en était trop. Elle ne sut pas pourquoi, mais la traiter d'anormale, passe encore, mais traiter la chair de sa chair d'être anormal, là c'était trop. Les yeux de Fujino s'illuminèrent d'une lueur violette.

Elle pointa le doigt sur Yuki et jeta son sort sur elle. C'est à ce moment qu'un gigantesque chapeau rouge tomba de nulle part et engloutit Fujino. Puis, le chapeau rétrécit et en dessous apparut un homme blond, tout vêtu de rouge avec un grand sourire en demi-lune. Un sourire aussi flippant que celui du chat du Cheshire.

-Décidément, j'arrive toujours à temps. Et quelle chance, je suis toujours le premier sur place. En même temps, tu avais raison. Qui viendrait te chercher ici ? Pas même Shiki, pas même tous les autres, là.

Fujino avait disparu dans le corps de cet homme, son mari, (encore que Fujino n'en croyait rien et qu'elle suspectait cet homme de le manipuler) comme au pays des merveilles, plongeant ainsi dans un autre de ses souvenirs (supposés).

Elle était dans un cimetière, vêtue de noir, un voile sur la tête, devant une tombe. Sûrement celle de son mari abattu froidement lors de son mariage. Une jeune fille s'approcha et posa une main sur l'épaule de Fujino.

-Je suis désolée Fujino. Haruhi n'a pas pu venir...

-Ah ? Elle va bien ?

-Ben...

Fujino se tourna vers la jeune fille qui semblait ne pas trouver ses mots. Elle fit les grands yeux. Elle redoutait le pire.

-Elle est malade. Son père dit que c'est pas très grave... Mais... En fait, non, ce n'est pas grave.

-Azaka... Insista t-elle sentant qu'elle lui cachait la vérité.

-Non, non, c'est pas grave je t'assure. Ce serait quand même un peu dur que tu doives supporter deux deuils hein ? Nan, t'inquiète elle va bien. Fit Azaka plus gaiement mais avec toujours une petite pointe d'inquiétude dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Dim 1 Avr - 1:33

Yuki vit soudain le sort se jeter sur elle. Un sort de bleu et de vert. Elle fit siffler son épée et brisa le sort d'un coup sec avant qu'elle ne l'atteigne comme s'il avait été un oiseau en plein vol. Mais quand elle aurait pu riposter, un chapeau tomba du ciel et fit disparaître Fujino, la remplaçant par un étrange personnage en rouge. Yuki garda son épée tendue. Ce personnage était encore plus inquiétant que Fujino. Il y avait une malice presque aussi grande que celle qui brillait dans les yeux d'Alois. Yuki avait la sensation que c'était le même genre d'oiseau vicieux.

Alois écouta Mélodie. Ca se confirmait: elle aimait Yuki comme on aime une déesse, comme on la vénéré et la respecte. Elle lui demanda comment il la trouvait. Bon, là, fallait voir quel rôle jouer. Très sincèrement, il doutait de ses chances de la corrompre comme ça, là, maintenant. Mais rien ne l'obligeait non plus de répondre sincèrement... Ni de répondre de toute façon. Hmm, une autre tentative pouvait être faite... Changement de plan.

-Elle m'a enlevé de mon monde, Agrabah. Cette... Sans raisons. J'ai été enlevé et maintenant elle me menace pour que je lui dise comment utiliser la magie démonique alors que je ne la connais pas. J'ai peut-être eu des relations avec un démon par le passé, mais rien d'autre. Elle me surveille jour et nuit. Je dors à peine, mange encore moins. C'est une monstre de cruauté, un robot sans pitié.

Ouf, c'est que ça faisait du bien de dire les quatres vérités même si c'était pas en face de la personne concernée. Il se sentait déjà mieux.

Yuki continuait de regarder le nouveau venu qui souriait avec un sourire jusqu'aux oreilles. Cet homme avait... Un blason sur son manteau. Un blason reconnaissable. Celui d'une grande famille Shinryenne: les Alba. En revanche, elle ne l'avait jamais vu (alors qu'elle avait été en relation avec les Alba en tant que chevalier de la reine), et son faciès n'avait rien de Shinryen pour le coup (ce qui en soit n'était pas une preuve mais bon...) Elle ne put en tout cas pas se retenir de le traiter d'imposteur, car pour elle, c'était la seule conclusion possible.

-Commen osez-vous vous parer du blason de la famille Alba ? C'est impossible que vous soyez un membre de leur famille. Dernière preuve à ce sujet: les Alba étaient tous bruns, bruns noir ébène. Lui était blond platine. Non, définitivement, pour Yuki, cet homme était un imposteur qui avait dû voler ce costume tel un charognard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Dim 1 Avr - 2:33

Qui était cet homme ? Il avait l'air encore plus étrange que Fujino qu'il avait fait disparaître après l'avoir engloutie dans un chapeau géant. D'après Yuki, c'était un imposteur, mais Mélodie ne comprenait pas en quoi porter un blason pouvait apporter autant d'embrouilles. Enfin bon en même temps, cette histoire ne l'intéressait pas, tout ce qui l'intéressait, c'était de savoir où était passée la femme enceinte et elle espérait qu'il ne lui soit rien arrivé entre-temps. Elle se concentra par la suite pour écouter ce qu'Alois avait à lui dire. Au début, elle cru qu'il mentait, puis en prenant un peu de recul, la petite demoiselle comprit qu'il disait la vérité. Elle mit de nouveau sa main pour s'empêcher de crier tout en ayant l'air choquée et horrifiée à la fois. Comment est-ce qu'une personne aussi gentille que Yuki pouvait-elle faire de telles attrocités à un garçon de son âge ? Elle ne comprenait pas et ne comprendrait peut-être jamais ces actes qui lui semblait être sortis du contexte. Cependant, elle ne pouvait pas se voiler la face et fermer les yeux sur un sujet aussi épineux que celui d'Alois. Mélodie se retourna vers son interlocuteur pour le regarder avec un regard déçu avant de le serrer dans ses bras.

"Je suis désolee, je ne savais pas"

Après lui avoir dit ce qu'elle pensait, Mélodie le lâcha en sentant qu'une fois son combat terminé contre l'inconnu effrayant, Yuki aurait une longue discussion avec elle. Tout de même, ce qu'elle avait fait était impenssable et la petite demoiselle lui cherchait, dans son petit crâne d'enfant, une multitutdes d'excuses pour justifier son geste, mais plus elle regardait Alois et plus elle avait l'impression que ce qu'elle faisait ne servirait à rien, car ce qui était fait était fait, il n'y aurait aucuns retours en arrière. Pour Mélodie, c'était très dur d'encaisser la nouvelle et d'imaginer son héroïne en train de faire du mal à autruis, qu'avait donc ce garçon pour qu'elle le traite comme un moins que rien ? Bon, il était sensé utiliser la magie démoniaque, mais vu qu'il ne la connaissait pas, elle devait peut-être se dire qu'il lui mentait et qu'elle le punissait pour lui apprendre à être désobéissant... ça, elle aurait pu comprendre, mais pas le reste, c'était trop dur pour la jeune fille qui se sentait perdue. Aimait-elle un monstre ? Non, avec elle, elle était géniale, alors pourquoi était-elle aussi sombre avec les autres êtres vivants ? Pourquoi n'était-elle pas un monstre avec elle ? En tout cas, si Yuki en était un ou l'aurait été avec elle, Mélodie était prête à lui pardonner ses fautes, car elle était trop attachée à la shinigami pour lui en vouloir.

"Je ne savais pas qu'elle était capable de tant de cruauté avec les autres... Est-ce qu'elle t'a fait subir d'autres tortures ?"

Mélodie n'avait pas envie qu'il lui raconte d'autres horreurs, mais en même temps, elle voulait savoir pour éclaircir l'affaire avec la principale concernée. Il ne lui avait pas parût sympathique au début, mais à présent, elle comprenait pourquoi il avait agit ainsi et elle avait envie de l'aider à s'enfuir, mais comment faire ? En réfléchissant bien, la seule solution qui vint à l'esprit de la gamine était le portail interdimentionnel de couleur neutre qu'elle avait apprit toute seule à créer pour se déplacer de mondes en mondes. Tient, le portail, c'était une bonne idée, mais est-ce que sa magie était assez rechargée pour activer un tel champ d'énergie ? Mélodie ne le savait pas. Elle regarda du coin de l'oeil Yuki, puis elle approcha ses lèvres de l'oreille du garçon pour lui murmurer quelques paroles.

"Je vais t'aider à t'enfuir, mais en échange, il faudra que tu me donnes quelque chose, je ne donne pas mes portails de téléportations gratuitement."

Il pouvait la traiter de radin, elle s'en fichait pas mal, car elle avait besoin d'un objet précieux à revendre ou de l'argent pour financer une immense couronne de fleurs pour la déposer à l'endroit où sa mère était morte. Il n'y avait pas de corps, mais ce n'était pas grave, c'était le geste et les sentiements qui étaient les plus importants dans cette quête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Dim 1 Avr - 14:18

L'homme s'inclina en enlevant son chapeau avec un grand sourire.

-Permettez-moi d'abord de me présenter: Cornelius Alba. Si je me "pare" comme vous dites, c'est que je suis un membre de la famille Alba. En quoi cela serait impossible ? En attendant, j'en déduis que vous êtes Shinryenne comme moi. Quelle ironie, non ? Shinrya est réputée détruite et avec elle ses habitants, et plusieurs de ses anciens habitants se retrouvent à converser sur une île loin de nos foyers.

Cornelius replaça son chapeau sur sa tête, toujours en arborant son sourire narquois. Il épousseta son manteau avant de tousser bruyamment. -Un chat dans la gorge, désole. Il retira le gant de la main avec laquelle il avait masqué sa bouche avant de tousser et tordit le gant pour enlever toute la salive qu'il avait recraché. Dégoûtant. Il remit son gant comme si de rien n'était. Clairement, tout ceci n'était que jeu, et il essayait de gagner du temps.

Pendant ce temps, le rêve de Fujino continuait. La jeune fille appelée Azaka marchait devant elle, en se tripotant les mains dans le dos, visiblement anxieuse.

-Que va devenir la brigade SOS sans Haruhi ?

-Arrête, je t'ai dit qu'elle allait s'en sortir. Pense pas à des choses comme ça.

-Pardon. Shiki est à son chevet ?

-Non. C'est Mikuru en ce moment. Shiki est partie dans la forêt sans me dire ce qu'elle allait y faire. Mais, évite de me parler d'elle s'il te plaît. Tu sais qu'elle me sort par les trous de nez.

-Je ne vois pas pourquoi.

-Pfff, elle arrête pas de tourner autour de mon frère.

-Je... Je dois te laisser. Je vais aller chercher Shiki.

-Pourquoi ?

-Rien... Rien... Ne me suis pas.

-Mais qu'est ce que tu racontes ? Fujino ? Fujino !

Trop tard, Fujino était déjà partie dans la forêt. A la poursuite de Shiki, la meurtrière. Celle qui avait tué son mari et qui espérait probablement s'enfuir. Comment une amie comme elle avait osé ? En attendant, Fujino préférait que ses amis de la brigade SOS ignore la vérité, au moins jusqu'à ce qu'elle tire les choses au clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Dim 1 Avr - 14:48

Yuki gardait en joue ce personnage extravagant. Il assurait être un membre de la famille Alba. Yuki n'en croyait rien. Elle ne goûtait pas non plus l'ironie citée par Cornelius. En fait, en pointant ce fait, elle suspectait Stain d'avoir encore joué avec les morts et d'avoir ressuscité quelques anciens Shinryens. Toutefois, cela en faisait-il un sbire de Stain ? Et Fujino dans tout ça ? Était-elle victime ou monstre ? Elle n'avait pas rêvé, il y avait du mauvais en elle, quelque chose qui dormait et n'attendait qu'un petit coup de pouce pour se réveiller...

Ca y est, Yuki commençait à y voir clair. Le coup de pouce, c'était ce Cornelius. Elle n'aurait su dire pourquoi, comment, mais elle était presque sûr que cet homme essayait de réveiller les ténèbres latentes de Fujino. Au final, son vrai ennemi, la vraie personne à anéantir, c'était cet homme en rouge. Une fois encore, elle se basait sur des hypothèses, des impressions plus que des faits, mais c'était le rôle d'un chevalier de sentir les corruptions venir de loin.

Alois sentait qu'une faille avait enfin été percé. Comme quoi un menu changement de plan pouvait être profitable. Elle sentait enfin que Mélodie lui faisait confiance et que son adoration envers Yuki vacillait. Il s'en lécha les bâbines. Allez, il était temps de grossir le tableau puisqu'elle en demandait encore.

-Oh oui, elle m'a giflé à de nombreuses reprises, elle a déjà essayé de m'extirper le pouvoir démonique de force par des moyens horribles que j'aurais du mal à décrire. Mais j'ai tenu. Et voilà qu'il se faisait presque passer pour un héros.

Mélodie lui proposa de s'enfuir. Une offre alléchante qui ne se refusait pas, surtout que c'était la toute première fois et sûrement la dernière avant longtemps que Yuki ne le surveillait pas. C'était maintenant ou jamais.

-Entendu. Mais nous n'avons que peu de temps. Je te donnerais ce que tu veux, mais nous en discuterons plus tard. Le temps presse. "Naïve", se dit-il, quoi qu'elle veuille, il ne le donnerait sûrement jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Dim 1 Avr - 23:49

En attendant la réponse d'Alois, Mélodie écouta celle que l'inconnu donnait à Yuki. Pour être honnête, la petite fille ne comprenait pas de quoi ils parlaient, mais ce n'était pas grave, car elle avait plus important à faire. Quand l'homme fit le dégoûtant avec son gant, la gamine l'avait regardé faire en le regardant avec un regard dubitatif en se disant qu'avec sa fausse grand-mère, jamais elle n'aurait pû faire ce geste et si elle aurait eût le malheur de l'executer, la vieille dame l'aurait engueulée ou punie.

*Roh, j'y comprend rien moi à leurs histoires de Shinryens ! D'ailleurs, je ne comprend plus Yuki. Je la croise elle est gentille, je la recroise, elle en veut à tout le monde. Pourquoi ce changement ? C'est à cause de moi ? Aide-moi à comprendre*

Pensa la petite demoiselle en ayant toujours l'air aussi perdue psychologiquement. Quand Alois lui répondit enfin, elle fronça légèrement les sourcils en se disant que pour les gifles, il y était sûrement pour quelque chose, mais pour le reste, elle n'en revenait pas. Comment Yuki avait-elle pût être capable de telles attrocités inimaginables et indescriptibles ? Yuki n'était pas la Yuki qu'elle connaissait dans le récit du jeune garçon et elle avait presque l'impression qu'il lui mentait, mais il avait l'air sincère, alors elle ne pouvait que le croire. Quand il lui dit de partir tout de suite, la gamine secoua négativement sa tête de gauche à droite, car elle n'arriverait jamais à s'en aller en laissant ses questions sans réponses.

"Non, pas maintenant, plus tard, je dois parler à Yuki"

Mélodie lui avait répondu sur un ton sec avant de tourner son regard vers son amie qui avait l'air très concentrée et prête à combattre noblement cet adversaire qui semblait être un sacré phénomène. La fillette baissa les yeux en angoissant, car elle avait peur de créer un malentendu avec la personne qui avait la première place dans son coeur presque pur d'enfant. Une fois qu'elle eût enfin trouvé le courage d'affronter la vérité en face, Mélodie dirigea ses deux prunelles sur la femme qui lui tournait le dos.

"Désolée de t'interrompre Yuki, mais je discutais avec Alois et il m'a parlé de ton côté sombre. Il paraît que tu lui aurait fait les pires supplices pour obtenir un pouvoir qu'il ne possède pas, est-ce vrai ? S'il te plait, répond-moi, j'ai besoin de savoir... Tu... Tu me fais peur ! Je te quitte quelques jours et déjà tu n'es plus la même, qu'est-ce qu'il c'est passé quand j'étais pas là ? Je suis vraiment naze, c'est de ma faute si tu as fait des bêties, je n'aurais jamais dû disparaître de ta vie et te laisser toute seule !!! Ah et pendant que j'y suis, c'est quoi un Shymachin... euh un Shinryen ?"

Ce qui était sûr, c'était qu'elle s'en voulait bien plus qu'elle n'en voulait à la femme, car elle se faisait des illusions et s'auto-flagolait en pensant que tout était de sa faute. En même temps, qu'avait-elle à se reprocher ? Ce n'était pas elle qui s'était faite séparée de sa préférée, alors il fallait qu'elle arrête d'être aussi dûre avec elle-même. A présent qu'elle lui avait posé ses questions existentielles, Mélodie attendait impatiamment les réponses à ses multiples questions.

HS : Désolée pour la lenteur, je n'étais pas chez moi et en plus, je me suis blessé un doigt ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 7 Avr - 16:54

Cornelius continuait de fixer Yuki comme attendant une réaction de sa part.

-Tiens Yuki. Tu veux que je te donnes une raison de vivre ? Tu étais le chevalier de la reine, et tu crois que parce qu'elle est morte, tu ne peux plus la protéger ? Imagine que son souvenir s'éteigne ou qu'il soit terni... Sauve encore ceux qui gardent Emiri dans leur coeur. Je ne sais pas pourquoi je te dis ça... Mais soit. Je sens qu'il est temps de faire revenir Fujino parmi nous.

Cornelius sentit soudain son buste lui faire mal. Il fut pris d'une violente convulsion. Et Fujino ressortit de lui comme si elle traversait la surface d'un fleuve. Elle s'étala de tout son long sur le sable avant de se relever précipitamment.

-Quoi encore ? Dis-moi si j'ai retrouvé Shiki.

-A ton avis ? Serait-elle encore vivante si oui ?

Fujino tapa du pied. Ces souvenirs l'énervaient, si souvenirs ils s'agissaient. Cette Shiki, qu'elle fut vraiment ce que Cornelius lui montrait, qu'elle soit vraiment cette personne qu'il lui présentait, tout cela était source d'énervement pour elle.

-Je ne te montrerais plus rien, Fujino. Tu ne comprends rien aux sens cachés. Je ne te montrerais plus rien tant que tu n'accepteras pas ce que je te montre.

Fujino utilisa son sort sur Cornelius qui l'évita d'un agile mouvement de hanche. Il pointa du doigt la poitrine de Fujino. Son coeur réagit aussitôt.

-Tu es la princesse de Shinrya. La princesse des ténèbres. Vas-y, laisse le plaisir qui t'habite te prendre aux boyaux. Tu aimes faire souffrir, tu aimes les ténèbres.

Fujino ne comprenait rien, mais elle sentait que son coeur transpirait d'une force obscure qui demandait à sortir. Elle utilisa son sort à plusieurs reprises sur Cornelius qui n'évita pas cette fois. Il se tordit de douleur et se démembra peu à peu. Et Fujino commença à rire de plus en plus, à y prendre du plaisir.

http://www.youtube.com/watch?v=OWeC0Dfm-s0&feature=relmfu

-Tu es à moi, tu m'appartiens !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 7 Avr - 17:15

Alois eut presque l'envie d'enlever la fille... Mais pourquoi ? Cela n'aiderait en rien ses projets. Cela briserait la confiance qu'il venait d'établir. Et en plus, ils n'iraient nulle part, lui, ne connaissant pas de sort de portails. Mais, le fait qu'elle s'adresse à Yuki était mauvais. Et si Yuki trouvait les mots justes pour la convaincre qu'Alois était vraiment une enflure et qu'elle ne faisait ça pas de gaieté de coeur ? Si elle parvenait à justifier ses actes, Alois perdrait une bonne occasion de s'en sortir. Que faire ? De toute façon, elle ne s'en irait pas sans ses réponses. Alors autant voir ce que cela allait donner et réagir après.

Yuki écouta Cornelius. Qu'est ce qu'il lui prenait de lui donner une raison de vivre ? Non pas que cela l'ennuyait car l'homme n'avait pas tort. Une dernière chose qu'elle voulait c'était que la mémoire d'Emiri soit ternie. Mais qu'est ce que cet homme savait d'elle et d'Emiri ? Et pourquoi cette "générosité" ?

Yuki entendit soudain Mélodie lui parler. Elle se retourna à demi. Dès qu'elle entendit le ton de la jeune fille et qu'elle avait parlé à Alois, elle sentit que ça ne sentait pas bon et que la jeune fille était entre deux rives opposés. Pour Yuki, elle n'avait pas changé, contrairement à ce que Mélodie insinuait. Déjà quand elle avait rencontré Mélodie, elle avait ce pragmatisme qui la forçait à ne surtout pas hésiter à faire les pires choses. Mais toutefois, elle se demandait si la présence de Stain et la punition des dieux n'avaient pas quelque peu altéré son jugement. Avait-elle changé ? Pas de beaucoup, elle en était convaincue. Elle n'avait jamais voulu de l'amitié de Mélodie. Mais c'est comme ça, elles s'étaient mutuellement accrochés l'une à l'autre.

Yuki regarda sa main, où des chaînes commençaient à se dessiner, faiblement comme si elles étaient en train de remonter des profondeurs de sa chair, poussant peu à peu sur sa peau. Elle serra le poing en se mordillant la lèvre. Elle avait sûrement un tant soit peu changé. Ce qui lui était arrivé récemment n'avait pas pu la laisser insensible, indemne.

-Je suis désolée, Mélodie. Mais... J'ai une longue histoire pleine de morts, de déception et de malheur... Toutes ces expériences m'ont peu à peu changé en machine, en soldat. Je n'ai jamais vraiment été quelqu'un de sensible, depuis la chute de Shinrya en particulier. Même quand on s'est rencontré, je n'avais qu'une envie, c'était qu'on se sépare le plus vite possible, parce que... Je ne voulais pas te faire de mal et je ne voulais pas que tu t'attaches à moi, cela aurait fini par te faire souffrir. Et puis, il y a eu... Toutes ces choses qui se sont passé après notre rencontre. Les ténèbres de Stain que j'ai laissé rentrer en moi, les dieux qui ont fait de ma vie un cauchemar... Je suis désolée. Mais je suis censée être morte. Je suis lasse. Je veux m'en aller, me reposer et qu'on m'oublie. Je ne suis qu'une erreur. Je n'aurais jamais dû exister. Ma vie est un long échec.

-C'est stupide. C'est en cherchant à t'éloigner des gens qui t'aiment que tu les fais souffrir. Regarde Mélodie à présent, elle est à deux doigts de chialer parce que tu lui fais peur à être aussi méprisante. Vociféra Alois. Une remarque plutôt lucide de sa part... Et même plutôt contre ses plans. Il ne savait pas pourquoi il avait dit ça, mais c'était sorti comme ça, tant cela le choquait ce que disait Yuki.

Quand Yuki vit Fujino sortir et faire souffrir Cornelius, elle comprit ce qu'elle avait senti en cette femme. C'était clairement une Shinryenne, mais sa nature, son passé... Elle n'était probablement pas un ange par le passé et elle l'avait oublié. Cornelius venait de réveiller son ancienne elle, la mauvaise Fujino. Voilà ce que cet étrange personnage cherchait à faire depuis le début. Yuki avait un problème. Elle avait un danger potentiel à éliminer et une Mélodie à convaincre, à rassurer, et à protéger de Fujino. Pour le moment, ces deux là, Fujino et Cornelius ne se préoccupaient pas d'elles mais cela n'allait pas durer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 7 Avr - 22:55

Spoiler:
 

Mélodie était choquée et elle devait se retenir de pleurer. Ce n'était pas possible, Yuki n'était pas cette femme qu'elle venait de lui dévoiler... Non, ça ne pouvait pas être possible, pas Yuki, non, pas Yuki ! Mélodie senti ses forces la quitter après avoir entendu cette terrible nouvelle qui la fit tomber par terre, sur les genoux. Sur le sable, elle dessina un coeur entier avec son index, puis elle continua son dessin en faisant un coeur brisé, puis une flèche qui le montrait. Elle n'avait rien dit, car ce croquis avait parlé pour elle. Mélodie senti que ses larmes voulaient sortir, alors elle ferma ses yeux pour les empêcher de couler. Elle resta immobile quelques minutes sans se soucier de ce qu'il ce passait autours d'elle, puis sans prévenir, elle planta ses mains sur le dessin pour l'effacer en les rammenant vers son corps, pour ensuite relever sa tête pour lâcher un terrible cri de colère.

"YUKI POURQUOI TU NE M'AS RIEN DIT DèS LE DEBUT ?! TU NE DOIS PAS MOURRIR !!! TU ENTENDS ? TU NE DOIS PAS MOURIR !!!!"

Une fois son cri terminé, elle baissa sa tête et réouvrit lentement ses yeux pour laisser s'échapper ses larmes qui coulèrent silencieusement sur ses joues, puis sur le sable chaud. Elle tremblait comme une feuille et elle se sentait seule, très seule... L'héroïne de ses rêves n'étaient rien d'autre qu'une coquille vide qui n'avait aucuns scrupules à comettre d'horribles actes et Mélodie était horriblement déçue. Elle avait cru si fort à cette amitié éphémère et fictive qu'elle se sentait à présent perdue et faible.

Spoiler:
 

"Je... Je ne t'en veux pas... oui... parce que... tu as illuminé ma vie qui était jusqu'à ton arrivée remplie d'échecs... Tu m'avais redonné confiance en moi et m'avais poussée à avancer, à ne jamais baisser les bras, parce que je tenais vraiment à te retrouver... Je... Je ne veux pas que tu meurs, mais si... si tu veux partir, alors... part l'esprit tranquille, j'attendrais ton retour avec impatience comme celui de maman... Après tout... c'est... c'est égoïste de ma part de vouloir te retenir.... Je... peux tout faire pour toi, sauf t'oublier ! JE NE VEUX PAS OUBLIER LA PLUS BELLE PARTIE DE MA VIE !!! Tu comprends ?"

Mélodie était bouleversée par les aveux de Yuki, mais elle essayait de tenir le coup, car malgré tout ce qu'elle venait de lui dire, elle ne pouvait pas la détester, ni lui en vouloir. La petite fille avait parlé le plus sagement possible sans pour autant penser tout ce qu'elle venait de dire, car elle avait beaucoup de mal à accepter que son amie veuille mourir. A cause de la tristesse qui envahissait son coeur, la petite fille commençait à sombrer gentiment dans la folie et les ténèbres.

*Si elle ne veut plus de moi, alors je ne veux plus de cette lumière qui réuni mes sentiments et réchauffe mon coeur. Maman, puis après Yuki... Je n'en peux plus, je veux mourir à mon tour*

Après avoir pensé ces quelques paroles, la feuille sur son front commença à s'effacer pour laisser la place à un tribal de couleur noir, signe qu'elle était à présent capable de sombrer définitivement dans les ténèbres ou d'utiliser leur force.

"MEME SI JE SAIS QU'A PRESENT TU T'EN FOUS, SACHE QUE JE T'AIME YUKI !!!"

Spoiler:
 

Après avoir crié ces mots à son amie qui avait brisé son coeur d'enfant, Mélodie s'évanouit. Dans son subconscient, elle ne vit pas un trou noir, mais un gros délire qui n'arrivait normalement qu'à ceux qui prenaient trop de produits illicites. Dans son propre corps, son âme s'était faite miniaturisée et digitalisée et elle se trouvait face à une silhouette noire qui était aussi petite et digitale qu'elle. Cette silhouette noire avait des grandes oreilles pointues qui partaient sur le côté, des yeux de reptiles et une machoire remplie de dents qui ressemblaient à celle des vampires. Cette silhouette ressemblait à l'un des monstres narrés par sa soit-disante grand-mère. En la voyant, Mélodie fût effrayée, mais elle garda son sang-froid pour pouvoir parler à la créature.

"Qui êtes-vous ? Qu'est-ce qu'il m'est arrivé ? Où suis-je ?

- Je suis tes ténèbres, j'ai pris forme pour pouvoir te parler Mélodie. Je t'ai fais perdre temporairement conscience pour discuter avec toi dans ton propre subconscient.

Cette voix avait quelque chose d'affreux, de diabolique, mais aussi douloureux comme un coup de poignard donné à un ami et dont on revoit en flash-back plusieurs fois la scène et dont l'on sent encore la douleur d'un sacrifice que l'on pense injustifié.

"Qu'est-ce que vous attendez de moi ?"

- Que tu me réveilles et me délivre de ma prison qui m'empêche d'agir, que tu me cèdes ton corps, que nous ne fassions plus qu'une et seule même personne. Tu deviendrais plus forte et tu perdras tes émotions, tu ne souffriras plus, car voir les gens souffrir te fera rire et te donneras envie de les anéantir

"Est-ce que j'ai le droit de prendre le temps de réfléchir à ta proposition ? Est-ce que tu as un nom ?"

- Appelle-moi comme tu le voudras, je m'en moque bien d'avoir un nom, ce n'est pas ça qui me fera avancer. Soit tu as besoin de temps, je pense que je n'ai pas le choix, je devrais attendre.

"Merci Shibumi !"

Après avoir remercié l'entité, Mélodie ne vit plus rien, car tout disparut et ce fût le trou noir jusqu'à ce qu'elle ouvrit lentement ses yeux. La marque sur son front avait reprit la forme d'une feuille d'arbre. Etais-ce un rêve ou un gros délire ? Si c'était véridique, alors elle allait devoir faire un choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 7 Avr - 23:41

Fujino s'évertuait sur Cornelius en riant de bon coeur, bien loin des soucis de Yuki et de Mélodie. Quand elle s'arrêta, elle reprit son souffle. Elle était exténuée. Mais cependant, elle avait la sensation de ne pas en avoir encore assez. Mais elle avait tant démembré et re démembré Cornelius que ce n'était plus qu'un tas de tout petits morceaux de chair sans intérêt. Elle se tourna vers Yuki et Mélodie avec un grand sourire.

-Tu veux mourir ? Ca peut s'arranger. Et toi petite, ta vie n'a été qu'échec. Viens que je t'offre le repos qui abrégera tes souffrances. Oh désolée, mais pas trop vite, je veux quand même pouvoir prendre mon pied. Je n'ai aucun plaisir à tuer, juste à faire souffrir.

Fujino se retourna et sentit soudain son ventre lui faire mal. Elle hurla avant de prendre sa tête dans ses mains.

-J'AI SI MAL !!!

Fujino éclata de rage. La puissance qu'elle délivrait dans cet état où toute sa malveillance était pleinement libre était tout simplement impressionnante. Fujino souffla entre ses dents comme un taureau prêt à charger. Quand elle envoya son sort de torture, elle hurla encore une fois.

-Courez ! La chasse est ouverte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 7 Avr - 23:59

[HRP: Ah ! Je me demandais quand tu nous remettrais quelques musiques. Il manquait quelque chose à tes RP. Et ben voilà, et tu te rattrapes d'un seul coup en plus ^^]

Yuki se rendit compte que malgré tout ce qu'elle avait pu faire jusque là pour s'éviter ce genre de scène, ce genre de souffrance, elle avait une fois encore échoué dans ce qu'elle avait entrepris. Et la dernière personne encore vivante qu'elle aurait voulu faire souffrir pleurait devant ses yeux.

-Mais Mélodie... Tout le monde doit mourir un jour.

Maladroite, Yuki ne savait pas quoi dire pour calmer la peine de Mélodie. Quand elle dit qu'elle ne voulait pas oublier, Yuki comprenait. Oh oui, elle comprenait. Malgré sa vie faite d'échecs, elle possédait aussi son lot de souvenirs merveilleux, des moments rares, courts mais précieux où elle avait connu le bonheur. Ses nombreuses nuits à la caserne avec ses amis, le bonheur de se faire nommer chevalier de la reine, cet amour secret pour Emiri, qui, même s'il n'était pas partagé, lui procurait du plaisir quand elle était près d'elle.

Yuki paniqua quand Mélodie s'évanouit soudainement et qu'elle sentit les ténèbres s'insinuer dans cette étrange marque sur le front. Mais les ténèbres s’immisçaient partout à présent, dont en cette femme, Fujino. Quand elle vit la puissance qu'elle dégageait, Yuki fut repoussée. Quand elle comprit le danger qu'elle représentait, elle hésita entre combattre et sauver Mélodie. Mieux vallait mettre Mélodie en sécurité.

Elle déploya ses ailes et saisit Mélodie, mais le sort de Fujino brisa ses ailes, la clouant sur place. Elle ne pouvait plus s'enfuir de cette île. Où était Alois ? Enfui, apparemment. Elle courut jusque dans la jungle, Mélodie sur l'épaule, Fujino sur ses talons.

"Je t'en supplie Mélodie, dis-moi que tu vas bien" Songea t-elle.

A présent, elle savait une chose, le mal et même les maux étaient faits. Cette fille resterait accrochée à elle. Tant pis pour les conséquences. Au fond, la vraie raison de vivre c'était peut-être ça. Mais serait-elle assez forte pour vivre ça ? Vivre encore. Elle était quand même condamnée à devenir un monstre. Tôt ou tard, Mélodie devrait affronter la mort de Yuki, peu importe laquelle. Mais Yuki ne devait plus la souhaiter, la mort. Pour Mélodie. Surtout qu'il ne fallait pas qu'elle sombre dans les ténèbres. Pas question. Elle ne voulait même pas en entendre parler. L'autre mal fait: Mélodie connaissait son vrai visage. A Yuki de montrer qu'elle pouvait changer.

Espérer que tout pourrait redevenir comme avant entre elles donnait des ailes à Yuki (fictives puisque les vrais étaient coupés). Une raison de vivre. Même une seconde fois. Plus question de déesse du Mal, de mort, ou elle ne savait encore quelle fantaisie qu'elle avait pu trouver pour passer le temps ennuyant. Tout était devenu beaucoup plus simple pour elle.

-Un beau chantage que tu me fais là. Te laisser t'accrocher à moi ou te voir changée en un pantin des ténèbres... Boulet, va. Mais un boulet dont je m’acquitterais avec plaisir. Plaisanta t-elle à haute voix, en souriant (ce qui était rare) "Mais par pitié, dieux, laissez moi ce bonheur là, ne m'enlevez pas Mélodie" Pensa t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Dim 8 Avr - 1:16

HS : Merci de me faire la remarque et désolée de n'avoir pas mit durant tout ce temps de la zique, car c'était toujours la même et ça m'embêtait un peu, mais je suis en train d'en trouver plein de nouvelles, donc je suis contente. Par contre, j'adore la dernière musique que tu as mise, je crois bien que je vais en faire un theme Razz

Mélodie avait entendu les dernières paroles de Yuki qui lui avait fait dans son coeur l'effet d'un coup de couteau. Qu'est-ce qu'elle éprouvait au final pour elle ? Devait-elle la traiter comme une amie où une ennemie ? Mélodie ne savait plus quoi penser de Yuki et Shinobi ne lui facilitait pas la tâche. Mélodie avait envie de s'arracher le coeur, car c'était la seule solution qu'elle avait trouvé pour règler son tout premier problème de coeur qu'elle n'arrivait pas à gérer. Elle soupira doucement avant de se rendre compte que quelque chose manquait à Yuki. Le pouvoir, des sentiments, de la force ? Non, ce n'était pas ce qui manquait à son amie, ce qui lui manquait, c'était des ailes pour qu'elle puisse devenir un ange à part entière.

*Des ailes, c'est ce qu'il nous manque à toutes les deux pour nous envoler vers d'autres cieux. Oh j'ai une idée, je ne sais pas si ça va fonctionner*

Mélodie sourit légèrement avant de se concentrer fortement en imaginant le look de leurs ailes. Pour Yuki, des ailes blanches faites en fleurs de cottons pour qu'elles soient aussi blanches que de la neige tandis que les siennes seraient faites avec des fleurs de cerisiers... Si son idée pouvait être réalisable, elles seraient magnifiques toutes les deux, mais la jeune fille n'arrivait pas à mettre son idée à execution, car elle manquait d'assurance. Avant qu'elle n'apprenne la verité, tout lui semblait facile et réalisable, il lui fallait vite reconstruire ce lien qui l'unissait avec Yuki pour qu'elle soit de nouveau forte.

*Tsuki disais toujours que tout peut s'arranger si l'on sait pardonner et qu'en chacun de nous, il y a une lumière qui ne s'éteindra jamais... Je n'ai jamais compris ce qu'elle voulait dire, mais si Yuki est ma lumière, j'espère la sentir à nouveau... Je dois la réanimer, c'est mon amie, tout le monde à le droit à une seconde chance !*

Spoiler:
 

En pensant ces paroles, sans qu'elle le veuille, le symbole sur son front s'activa à nouveau et une lumière verte en sorti pour recouvrir le corps des deux demoiselles. Lorsqu'elle eût disparût, Yuki se retrouva dôtée d'une belle paire d'aile solide faite en fleurs de cottons tandis que Mélodie avait ses ailes en fleurs de cerisiers qui, au premier regard, semblait faible et fragile, mais tout comme l'apparence de la jeune fille, c'était un leurre, car elles étaient assez solide pour voler. Ne sachant pas ce qu'il c'était passé durant son absence, Mélodie quitta l'épaule de la shinigami pour faire des tests de vol et éviter de justesse le sort de Fujino. Elle se posa en catastrophe sur le sol et rata son atterrissage, ce qui la fit se retrouver la tête la première dans le sable. Par chance, Mélodie arriva à se dégager à temps et éviter un nouveau sort de l'excitée de service.

"Qu'est-ce qu'il t'arrive ? Toi aussi tu as une peine de coeur ? Je connais l'ampleur de ce sort, Si ça peu te soulager, alors va-y attaque-toi à quelqu'un de plus petit que toi !"

*Si elle pouvait me voir comme une héroïne, peut-être que notre relation redeviendra comme avant*

"Maîtrise-la, je fais la diversion ! Si je m'en sort, je veux devenir guérisseuse de coeur quand je serais grande, y en a marre de ces gens qui deviennent diaboliques à cause de la souffrance !"

Même si elle était déjà bien mûre pour son âge, Mélodie restait une gamine innocente qui ne voulait que s'amuser et c'était pour cette raison qu'elle avait annoncé à Yuki sa futur vocation. Cependant, malgré son envie de soigner le coeur des autres, Mélodie devait d'abord songer à s'occuper du sien qui n'allait pas rester longtemps dans sa poitrine, car pour faire la diversion comme elle l'avait dit à Yuki, Mélodie se laissa toucher par le sort de Fujino pour l'occuper et faire gagner du temps à Yuki pour qu'elle puisse s'occuper convenablement de la future mère qui avait pêté un câble. Quand elle se fit toucher par le sort, Mélodie se posa précipitamment sur le sol en hurlant de douleur lorsque ses membres commencèrent à vouloir se démembrer tout seuls.

HS : Désolée mon rp n'est pas terrible, je n'arrêtais pas de m'endormir entre chaque paragraphe, le prochain rp sera meilleur =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 14 Avr - 14:58

[HRP: j'aime assez la tienne. Je me suis fait une recharge de musique de Yuki Kajiura le week-end dernier, celle que j'avais mise en fait partie. J'en ai tant là qu'il faudrait des dizaines de RP pour les utiliser et que je ne les connais même pas encore. A ta guise pour le thème.]

http://www.youtube.com/watch?v=oBemMKHlCJM

Fujino poursuivait Yuki et Mélodie d'un peu loin, exprès pour le plaisir de la chasse. C'était plus une féline, un prédateur qu'une jeune mère. Ou alors c'était une jeune mère qui voulait de la viande fraîche pour sa progéniture. Elle mitraillait les deux amies de sort de douleur. Elle riait de moins en moins. Le plaisir disparaissait et elle aurait bien vite besoin de toucher l'une d'elles car elle se lassait de ce jeu.

Quand Mélodie sauta de l'épaule de Yuki, Fujino s'arrêta de courir. Elle fixa la petite fille, essoufflée. Comme elle commençait vraiment à se lasser de ce petit jeu, elle n'allait pas se plaindre d'une proie facile. Mais quand en aurait-elle assez de ces tortures ? Quand serait-elle contentée ? Allait-elle devoir torturer et réduire en charpie l'humanité entière pour enfin retrouver la paix ?

Une peine de coeur ? Qu'est ce qu'il lui arrivait ? La vraie question aurait plutôt été pour elle: qui était-elle ? Etre ainsi, c'était peut-être juste ce qu'elle était. De toute façon, ça l'aveuglait tellement qu'elle n'arrivait même plus à se rendre compte de ce qu'elle faisait. Avant, le plaisir qu'elle prenait à torturer finissait par lui faire peur. Alors, elle s'arrêtait à la première victime, pleurait puis s'enfuyait. Là, cela semblait ne plus pouvoir s'arrêter.

Fujino tira sur Mélodie sans remords. Aussitôt, la vague de plaisir qui la prenait chaque fois l'emplit entièrement. Plus la petite fille criait fort, plus Fujino riait fort. Et pourtant, elle en tirait moins de plaisir qu'avec Cornelius. peut-être parce qu'elle en voulait à Cornelius, pas à Mélodie. Ou parce que c'était une petite fille. Soit d'un point de vue morale, ou d'un point de vue de taille du corps, ça ne lui faisait pas la même chose. Toutefois, cela ne lui priva pas de son envie de torturer Mélodie jusqu'à l'anéantissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Sam 14 Avr - 15:18

Yuki sentit soudain ses ailes se régénérer. Elle ne vit pas de quoi était faites ses ailes mais elle put les déployer à nouveau. En fait, elles s'ouvrirent si brutalement qu'elle en perdit presque l'équilibre. Mélodie s'échappa, évita de justesse les sorts de Fujino, sous les yeux de Yuki qui, intérieurement paniqua. Mélodie finit par recevoir volontairement le sort de Fujino, comme une diversion. Si Mélodie voulait peut-être se faire voir comme une héroïne, Yuki la vit comme une folle et déplora que Mélodie ait pris cette folle décision.

Alors que Mélodie se tordait dans tous les sens devant Yuki, celle-ci tira son épée. Que devait-elle faire ? Elle n'avait qu'une envie: trancher la tête de cette Fujino. Mais en même temps, elle connaissait un peu les moeurs de Mélodie. Si elle se montrait aussi cruelle, si elle ne tentait pas une solution plus modérée, Mélodie serait peut-être déçue. Mais en même temps, pouvait-elle seulement laisser Fujino torturer Mélodie sans la punir pour cela ?

Yuki put alors essayer de voir les choses au travers des yeux de Mélodie. Fujino n'était pas elle-même. Ou en tout cas, elle avait changé. C'était peut-être sa vraie nature, mais elle avait aussi une personnalité qui était aussi bien la sienne que celle de la folle furieuse. Une personnalité de femme fragile, perdue, qui avait peur de faire du mal. Tout comme Yuki, Fujino avait en elle l'humanité et la bête qui se battaient en elle pour avoir le contraire. Yuki, elle avait sa personnalité et Stain qui se battait, comme Fujino avait sa personnalité de mère et de princesse des ténèbres.

http://www.youtube.com/watch?v=5i8D09hH0ek

Yuki devait arrêter cette torture et laisser une chance à Fujino comme Mélodie lui en laissait une de se montrer sous un meilleur jour, celui que Mélodie avait aimé, même si Mélodie s'était simplement trompée sur les intentions de Yuki. Il ne tenait qu'à elle de faire d'un beau mensonge, une éclatante vérité.

Yuki rangea son épée et courut vers Fujino et sauta pour lui saisir les jambes et la plaquer. Elle lui agrippa les mains et l'obligea à écarter les bras, le dos des mains sur le sol. Fujino regarda Yuki en aboyant. Yuki tira sa dague et posa le tranchant sur la gorge de Fujino. Celle-ci voulut profite qu'elle avait lâché ses mains pour l'agripper mais la menace de la lame arrêta son geste. Fujino se calma peu à peu et versa une larme en demandant:

-Pourquoi ?

Elle ferma les yeux et s'endormit. Yuki se releva. Cette femme, elle allait devoir l'examiner attentivement. Il y avait beaucoup de choses en elle de pas bien clair. Son coeur, cette histoire de princesse des ténèbres, cet enfant, son passé...

Yuki regarda autour d'elle. Alois avait bien disparu. Mais il n'avait pu quitter l'île, sinon à la nage, et cela aurait été du suicide. Il devait être dans le coin, il pourrait attendre. Elle se tourna vers Mélodie et s'agenouilla devant elle. Elle posa la tête de Mélodie sur ses genoux en essayant de s'assurer qu'elle n'avait rien. Elle voyait que sa peau au niveau des articulations étaient toute rouge, parcourue d'hématomes.

-Qu'est ce qui t'a pris ? Demanda t-elle sans reproche dans la voix, plutôt avec un peu de tristesse. Ses sourcils étaient légèrement baissés. Un rien de sentiment s'exprimait sur son visage. Ses ailes se refermèrent autour d'elles, et Yuki put voir qu'elles étaient de fleurs de coton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Dim 15 Avr - 1:43

Spoiler:
 

Mélodie souffrait attrocément et elle n'espèrait qu'une chose : Que Yuki mette vite Fujino hors d'état de nuire, car la douleur était insupportable. Tandis qu'elle recevait sa punition, la marque sur son front scintillait et le symbole bougeait sans arrête, car il ne savait pas quelle force allait être utilisée. Malgré qu'elle savait ce qu'elle faisait, la petite avait tout de même encore de la rancoeur pour Yuki et pour le traitement que lui infligeait Fujino. Lorsque "la méchante" fût stabilisée, la marque disparût, car ni la force des ténèbres, ni celle des plantes n'étaient utilisée, alors elle n'avait plus de raison d'être présente. Maintenant que Fujino était hors circuit, le sortilège ne fonctionnait plus et Mélodie pouvait enfin souffler. Quand Yuki mit la tête de la petite sur ses genoux et lui posa une question très pertinante, la principale intéressée n'y répondit pas. Elle trembla un peu avant d'avancer son bras pour toucher de sa main droit les ailes qui les recouvraient.

"J'ai fais ces ailes pour toi..."

Spoiler:
 

Même si ses paroles et sa chanson qu'elle venait de lui chanter n'avaient rien à voir avec la question posée par la shinigami, les sentiments de Mélodie étaient bien présents et c'était ce qui était le plus important. Une fois sa chanson terminée, la petite fille lâcha l'aile d'un coup sec, ce qui fit que sa main retomba lourdement par terre pendant que la fillette ressombrait de nouveau dans l'inconscience. La marque noire réapparût tandis que Mélodie se retrouvait de nouveau en face de Shibumi qui à présent, possèdait un pied contrasté comme celui de la gamine, sauf que la chaussure était noire.

- Bravo, continue comme ça et j'aurais très vite un corps. Lorsque tes ténèbres auront prit forme humaines, elle te submergeront et nous pourrons enfin fusionnier, n'est-ce pas merveilleux ?

"Qu'est-ce que j'ai fais pour que tu obtiennes un pied ?"

- La colère, la haine, la peine, la tristesse et les remords sont des sentiments puissant qui sont formés par un allié précieux : L'amour ! Cet amour que tu portes à cette fille causera ta perte fufufu. Elle engendre les ténèbres ou la lumière, mais chez toi, il n'y a que de la noirceur qui peut apparaître dans ton coeur.

"Arrête de dire des choses pareilles Shibumi tu me fais peur ! ça veut dire que je ne dois plus aimer Yuki pour que tu n'apparaisse pas ? Si je n'aime plus Yuki, c'est moi qui va disparaître !"

- Ah, c'est ennuyeux, j'ai besoin de toi

La créature semblait être contente que la petite fille l'aide à se développer, mais Mélodie n'avait pas l'air d'être de son avis, ce qui fit vite déchanter Shibumi qui fit la moue, car elle n'appréciait pas le fait de perdre son hôte.

"Qu'est-ce que je vais faire Shibumi ? Je ne peux pas abandonner mes sentiments pour Yuki, mais en même temps, j'aimerais les perdre pour ne plus souffrir. Ne puis-je donc pas avoir les deux ?"

- Tu es bien compliquée jeune humaine

"Et toi, tu es bien trop bavarde l'ombre au pied noir !"

- Faire taire les ténèbres reviendrait à faire ressurgir la lumière de ton coeur, mais tu n'en as pas besoin n'est-ce pas ? Hm ?

"Je... Je ne sais pas..."

Mélodie ne savait plus quoi faire et ses ténèbres en étaient bien conscientes, c'était d'ailleurs la raison pour laquelle elle essayait de lui faire perdre la raison pour avoir le plus vite possible le contrôle de son corps. Cependant, la partie était encore loin d'être gagnée pour Shibumi, car au moment même où elle pensait avoir gagné, une sphère de glace l'emprisonna et la fit se taire, mais aussi disparaître temporairement. Tsuki avait senti que cette gamine était spéciale et qu'elle pourrait vite sombrer dans le néant, alors pour la protéger, elle avait lancé sur la fillette un sort, deux semaines en arrières, pour éviter que son côté sombre ne ressorte et prenne le contrôle de la situation. Après s'être faite sauvée de justesse de la fourberie de Shibumi, Mélodie avait ouvert à moitié ses yeux avant de parler d'une voix faible à Yuki.

Spoiler:
 

"Je voulais juste vous donnez une chance à toutes les deux de vous en sortir, de redevenir comme avant... Yuki... en moi, les ténèbres sont présentes et veulent sortir... Si je perd le combat contre elles, elles pourraient te faire du mal, je ne veux pas, mais le problème est... vient de mes sentiments... Je... Je... Je devrais les abandonner pour ne pas te perdre... Yuki, j'ai peur... Je détient un pouvoir monstrueux et je ne sais pas m'en servir... Yuki... moi aussi je veux mourir... Personne à part toi ne me regrettera et vu que tu vas mourir aussi, aucune des deux ne sera perdantes... Tient je ne sens plus la présence d'Alois... où est-il passé ? Bah peu importe, qu'il meurt lui aussi, comme ça, personne n'aura plus de problèmes..."

Mélodie était très sérieuse et ele essayait de rester neutre pour éviter que Shibumi ne devienne réel et prenne sa place ou qu'elle casse sa prison de glace à cause de ses sentiments qui lui donnerait de la force. Du côté d'Alois, le jeune homme croisa une jeune femme aux longs cheveux verts et aux yeux bruns qui lui donnaient un regard fou. Elle semblait avoir dix-huit ans et elle était habillée comme une sorcière que l'on pouvait voir dans les livres pour enfants. Elle s'amusait avec un yo-yo de couleur rouge, puis dès qu'elle l'apperçut, elle rangea son jouet pour présenter au garçon une petite malette remplie de fioles.

- Tu en veux mon chou ? C'est cinq munnies la fiole ! Hm toi tu as une tête à vouloir séduire une jeune femme je me trompe ? Un filtre d'amour te conviendrait-il ?

Qu'est-ce qu'elle faisait là celle-la ? Bonne question, elle devait sûrement avoir un lien quelconque avec Shibumi, car depuis qu'elle était présente, sans qu'on la remarque, la marque de Mélodie avait l'apparence d'un tribal noir. Etais-ce elle qui était dans le coup ? Va savoir, toutes ses questions resteraient sans réponses tant que le mystère sur Shibumi ne serait pas dévoilé.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Dim 15 Avr - 2:34

[HRP: Hanamori no Oka en live avec Yuki Kajiura au piano ? Tu me gâtes lol! ]

Sur la plage, le corps en charpie de Cornelius était inerte sur le sol. Un doigt par ci, un bras par là, une jambe ici... Inerte ? Pas totalement, car sa main droite s'agitait en frappant le sable du bout de ses doigts comme si elle s'impatientait. Et bien vite après, le corps de Cornelius se reconstitua et ce malgré l'état dans lequel il avait été.

-Là. La tête bien à sa place, sur les épaules. La suite du spectacle à présent.

Il enfila son manteau rouge et posa son chapeau sur sa tête avec un petit sourire satisfait. Il se tourna vers la jungle et s'engouffra dedans. Il ne tarda pas à tomber sur Alois et la sorcière récemment apparue devant le jeune garçon. Cornelius humidifia son doigt avant de le passer sur une mèche de ses cheveux et de s'approcher davantage.

-Permettez. Je crois avoir trouvé ce garçon le premier. Chocolat ? Sucette ? Pommes d'amour ? Ou peut-être, cyanure ?

Cornelius plongea sa main dans son chapeau pour en sortir une tablette de chocolat qu'il fit fondre d'un coup d'un seul. Le liquide gluant tomba au sol et s'assembla, s'éleva en formant une statue de chocolat représentant Mélodie.

-A croquer non ? N'est-il pas Alois ?

Fujino s'était endormie. Dans ses rêves, elle voyait Shiki devant elle et une femme blonde. La femme blonde était richement habillée. Elle portait un diadème sur la tête.

-J'aurais besoin d'aide. Je voudrais que vous... Surveilliez Zarxnos et que vous me disiez s'il représente un danger pour Shinrya comme Stain semble le penser.

-A vos ordres, reine Emiri.

-Je te trouve enfin, meurtrière ! Cria Fujino en déboulant dans leur conversation.

Fujino utilisa son sort sur Shiki qui le trancha d'un coup de dague. Fujino s'évertua à lancer d'autres corps mais Shiki arrêtait les sorts. Comment le pouvait-elle ? Comment pouvait-elle seulement voir son sort ? La reine Emiri reculait, paniquée. Shiki lança son poignard sur Fujino qui le reçut en plein front.

-Nooooooon ! Hurla Fujino jusque dans son sommeil.

Elle se releva pour ouvrir les yeux sur Yuki, de dos, les ailes autour de quelque chose, ou quelqu'un. Fujino en profita pour s'éclipser discrètement. Enfin, pas tant que ça, puisque son cri avait attiré l'attention de Yuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Dim 15 Avr - 3:02

Quand Yuki et Fujino s'étaient affrontés, Alois s'était enfui. Autant pour se mettre en sécurité que pour trouver un moyen de se défaire de Yuki. Peine perdue sur cette île minuscule. Il finit par tomber sur une étrange femme, comme une sorcière. Et à peine cette femme lui avait proposé un "philtre d'amour" que l'homme de tout à l'heure apparaissait à son tour et lui présentait une statue de chocolat épousant les formes de Mélodie. Alois regardait les deux protagonistes en ne comprenant pas bien ce qu'ils voulaient de lui. Là, comme ça, on aurait dit qu'ils avaient tous les deux cette idée fixe qu'il était amoureux ou en tout cas attiré par Mélodie.

En attendant, le ventre d'Alois grogna au vu du chocolat. Mais il se retint parce qu'il ne faisait pas confiance à cet homme en rouge.

-Cinq munnies ? J'ai même pas d'argent, gourdasse. Et pourquoi j'aurais besoin d'un philtre d'amour ? Par contre, si t'as une dague, quelque chose de coupant, je veux bien. Et toi, ta statue au chocolat, fais-en de la bouillie, j'en veux pas.

Alois sentait cependant, que, peu importait leurs buts, ces deux là pourraient lui être utile pour partir d'ici, voir se débarasser de Yuki, une bonne fois pour toutes.

Yuki sentait à quel point la situation était difficile. Elle avait envie de dire à Mélodie qu'elle ne devrait pas penser ainsi, mais Yuki pouvait bien parler, elle n'était pas un exemple. Au final, c'était peut-être sa faute si Mélodie avait ces idées noires en tête. Et pour Mélodie, il y avait quelque chose qui faisait que c'était difficile aussi de vivre simplement leur relation. Quelque chose dans le destin semblait décider que malgré leur lien très fort, rien ne pourrait les rassembler.

Yuki jura contre ses fichus dieux. Allait-elle encore échouer ? Allait-elle encore devoir renoncer à quelque chose qu'elle aimait ? Pour Yuki, c'était difficile, très difficile à accepter. Et en même temps, elle sentait que Mélodie ne mentait pas, que ce n'était pas juste des paroles en l'air à cause de la fatigue et du désespoir. Quelque chose faisait barrage.

-Non. Tu ne peux pas m'avoir fait des ailes pour m'abandonner comme ça. Je suis rongé par Stain mais je me battrais pour rester moi-même malgré lui, je vais rester forte, pour toi. Alors toi aussi, comme moi, bats-toi, je t'aiderais.

http://www.youtube.com/watch?v=n5YjszVBRl4

Bien qu'elle n'en pensait pas moins d'Alois, elle fut presque choquée d'entendre Mélodie dire ça de lui.

-Tu dis qu'aucune de nous deux ne sera perdante. Mais je ne veux pas que tu meures, toi. Je ne veux pas partir sans être sûr que tu as un bel avenir devant toi et que tu t'y accrocheras. Moi de toute façon, je ne pourrais probablement même pas mourir puisque je deviendrais une créature des dieux.

Elle avait encore cette vision qu'on avait du mal à discerner comme étant ou égoïste, ou altruiste, cette vision de "moi je peux mourir, toi pas, parce que tu es jeune et que je t'aime bien" qui pour Yuki, ne marchait que dans un sens. Mais c'était un peu la dure loi de la vie et de la mort, de ceux qui partent et de ceux qui restent, inexorablement.

Elle aurait aimé rester avec Mélodie, mais elle sentait que la jeune fille lui échappait peu à peu. Peut-être n'étaient-elles pas destinés à vivre ensemble. Mais pourquoi, bon dieu, pourquoi ? Pourquoi Yuki ne pouvait se permettre un peu de plaisir même quand elle le voulait bien ? Mais au final, n'était-ce pas pour le mieux ? Mélodie n'avait-elle pas raison ? Elle resterait peut-être préservée des ténèbres sans elle. Sacrifice, sacrifice, renonciation... C'était toute la vie de Yuki. Un de plus ou de moins... Non pas cette fois.

Quand Fujino cria, Yuki se retourna et la vit s'en aller, mais cela lui importa peu. Elle reporta son attention sur Mélodie.

-N'aie pas peur Mélodie. On trouvera un moyen. Je t'en fais le serment. Si j'ai réussi à puiser de la force en toi, tu peux en faire autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Lun 16 Avr - 0:48

Spoiler:
 

La femme attendait une réponse positive de la part du garçon, quand tout d'un coup, un homme vint lui couper l'herbe sous les pieds en proposant à Alois pleins de bonnes choses à manger, mais aussi à utiliser, ce qui lui déplu fortement.

- Va faire tes tours de passe-passe ailleurs magicien de pacotille, ce garçon ne t'appartient pas !

Dit la femme entre ses dents tout en le fusillant du regard. Quand Alois la traita de gourdasse, un regard étonné s'afficha sur son regard, car elle ne comprenait pas pourquoi il l'avait appelée ainsi et encore moins pourquoi il n'avait pas d'argent sur lui, surtout que normalement, tout les garçons de son âge avait un peu d'argent de poche ou de l'argent piqué à ses parents pour s'acheter des bonbons, comme quoi, l'entourage de Mélodie était bien étrange.

- Si tu n'as pas d'argents, un bout de ton corps me suffira, les petits garçons font toujours d'excellentes potions ! Oh n'ait pas peur, je ne vais pas te tuer, juste un bout d'ongle ou une mèche de cheveux suffira comme payement.

Elle lui fit un sourire en coin, puis elle referma sa malle à philtres, puis elle la lança en l'air tout en récitant une formule magique. Lorsqu'elle retomba dans ses bras, la malle avait changé, elle s'était élargie et elle semblait être plus lourde. La femme l'ouvrit et la présente au petit garçon. A l'intérieur, il y avait cinq dagues de tailles et de couleurs différentes ainsi que des couteaux qui étaient aussi de tailles et de couleurs différentes.

- Fais ton choix mon chou, mais n'oublie pas le payement. Dit-moi, pourquoi ne fonctionnes-tu pas comme tout les autres petits garçons de ton âge ? Tu es très étrange... Pourquoi n'as-tu pas besoin de philtre d'amour ? D'habitude, mes philtres ont du succès ! Aurais-tu préféré du poison ? Si tu le désires, je peux mettre un changement de statut à ton arme blanche qu'en dis-tu ? Comme ça, elle fera encore plus mal au moment où ta dgue s'enfoncera dans sa chaire, ça va être génial ! Cependant, si tu veux tuer une personne en particulier, dis-le moi et je le ferais, car rien ne vaut un bon meurtre pour aggrandir ma collection de potions ! Bon et toi, qu'est-ce que tu m'veux ? Marche pas sur mes plates-bandes sinon tu auras des problèmes magicien de pacotille !

Mais bon sang, qui étais cette femme qui était aussi adorable avec Alois et qui était presque imbuvable avec Cornelius ? Travaillait-elle pour cette chose qui était en Mélodie ? Si c'était le cas, alors c'était tout à fait cohérent qu'elle soit aimable avec la personne qui en voulait terriblement à Yuki ? Si cette dernière disparaissait, Mélodie s'ouvrirait complètement aux ténèbres et Shibumi pourrait enfin "vivre". M'ouais c'était un bon plan ça, si cette femme travaillait véritablement pour Shibumi, un plan de génie, surtout s'il visait Yuki, car Mélodie serait tellement surprise qu'elle ne pourrait pas retenir ses sentiments. En parlant de la petite demoiselle, cette dernière écoutait attentivement les paroles de Yuki qui l'émurent. Bien sur, le cri de Fujino l'avait surprise, mais elle s'en fichait royalement, car tout ce qui importait à présent, c'était son amie pour qui elle afficha un grand sourire.

Spoiler:
 

"C'est promis, pour toi, je vais être forte et m'accrocher, mais aussi puiser ma force en toi. Je ne savais pas qu'il y avait en toi quelqu'un, c'est rigolo, leur prénom commencent tout les deux par un S. J'ai appelé la force ténèbreuse qui est en moi "Shibumi". Je comprend à présent ce que tu ressens... Yuki, tu m'as dit que je devrais avoir un bel avenir, mais pour en avoir un, il faudrait déjà que j'ais une famille, Yuki, je t'aime comme j'ai aimé maman et j'aurais bien voulu que tu m'adoptes.... Et puis, il faudrait aussi que je sache quoi faire de ma vie et que je trouve un petit copain pour avoir un bel avenir, mais je ne pourrais rien avoir tant que Shibumi sera encore en moi, alors tu risques d'attendre un long moment avant de pouvoir partir"

Le sourire de Mélodie s'élargit pour devenir plus grand que le précédent, mais malgré ce grand sourire et ces paroles remplies d'espoirs, la petite fille ne pouvait s'empêcher d'être inquiète. Elle avait peur que Yuki lui mente à nouveau et que Shibumi s'échappe de cette prison de glace qui lui était tombée dessus sans crier gare. Il ne fallait donc pas que Mélodie soit à nouveau déçue, car peut-être que ce sentiment de tristesse donnerait assez de force à ses ténèbres pour qu'elles s'échappent et qu'elles profitent de sa faiblesse pour grandir.

"Dis, tu ne voudrais pas aller parler à Fujino ? Elle aussi n'a pas l'air bien, moi elle ne m'écoutes pas, mais toi, tu sais parler aux gens et les rassurer, alors peut-être qu'elle t'écoutera"

Cette question était peut-être déplacée, mais malgré ce qu'elle lui avait fait subir, Mélodie ne pouvait s'empêcher d'être inquiète pour la femme enceinte, car cette dernière n'avait pas l'air bien et puis, elle n'était plus elle-même quand elle avait utilisé son sort, alors elle ne pouvait pas lui en vouloir

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Lun 16 Avr - 2:04

Alois sursauta quand la femme lui demanda une partie de son corps. Ses cheveux se hérissèrent sur sa tête. Elle voulait quoi ? Un bras, une jambe, elle était pas bien ou quoi ? Il put souffler quand elle lui dit que c'était juste un ongle, un cheveu. C'était quand même bien moins embêtant. Il ne se voyait pas manchot ou unijambiste. Elle exauça son voeu avec le zèle d'un camelot. Une malle avec un choix de dagues fit son apparition. Plusieurs couleurs, plusieurs types de dague. Sacré choix. Mais pour Alois, tant que ça tranchait, ça convenait. Toutefois, il laissa son instinct de gamin lui dicter de prendre celle qui lui plaisait le plus. Une bleue saphir, comme son manteau.

Il la saisit et coupa une mèche de cheveux machinalement sans y penser. Habituellement, il aurait pris la dague comme ça et se serait tiré avec, mais là, quelque chose l'obligeait à être honnête. La peur peut-être ? Cette femme dégageait une aura qui ne pouvait que lui indiquer qu'elle le retrouverait et lui ferait payer facilement le moindre coup tordu de sa peur. Et puis, sur une île, avec cette sale Yuki, il était temps d'envisager de commencer une liste d'alliés.

Qu'est ce qu'elle y gagnait au final ? Vendre des potions pour des éléments pour faire des potions ? Ou de l'or ? On sentait qu'elle cachait quelque chose, une certaine malice, une certaine envie de faire du mal aux gens, mais qui était la cible en ce cas ? Lui ?

-L'amour c'est une perte de temps. Trouver une minette raide dingue de moi qui se collerait à moi comme une sangsue ? Bof. A la rigueur, quand j'aurais retrouvé mon manoir, j'entretiendrai bien un petit harem. Reviens me voir à ce moment. On fera affaire. La petite Mélodie pourrait en faire partie. Mais là, pas envie qu'elle me colle partout.

-Je doute pas que Yuki adorait si Mélodie était raide dingue de quelqu'un comme toi. Et mademoiselle dénué de vocabulaire, je ne marcherais pas sur vos plate-bandes comme vous dites. J'avais juste envie de voir ce gamin et voir ce qu'il pensait de cette Mélodie. Histoire de m'amuser avant de retrouver Fujino.

-La ferme. Ouais, ça la rendrait verte, Yuki, de voir Mélodie à mes pieds. Bon. J'hésite. J'adorerais que tu me débarrasses de Yuki. Mais ça servirait à rien, elle peut pas mourir. Non, j'avais besoin de cette dague pour autre chose.

Alois saisit la dague et trancha la paume de sa main. Il serra fort son poing et le dressa au dessus de sa tête, leva la tête, ouvrit la bouche et laissa quelques gouttes glisser dans le fond de sa gorge. Aussitôt, ses yeux devinrent bleus. Un sceau démoniaque se dessina sur le sol autour de lui. Des pattes d'araignée sortirent lentement du sceau. Une grosse araignée finit par sortir. Aussitôt elle muta en un homme aux cheveux noirs, en queue pie, avec des lunettes rectangulaires.

-Si Yuki me croyait mort... Merci maître.

-Ne me regarde pas avec ces yeux-là, chien ! Fit Alois en giflant l'homme. Ah, ça faisait du bien de reprendre le pouvoir sur quelque chose et de se faire supérieur. -Trouve-moi plutôt quelque chose pour m'asseoir.

-Yes Your Highness !

Un trône de soie d'araignée apparut. Des pattes surgissaient des contours du trône. Alois s'assit dessus en posant son coude sur les côtés, son poing sur son menton, un petit sourire de satisfaction.

-Revenons à nos moutons. Maintenant que ça a marché comme je voulais, on peut en effet peut-être faire affaire toi et moi. J'ai songé à ce que tu as dit, rouge-man. Si Mélodie était folle de moi, je payerais cher pour voir la tête de Yuki. Des cheveux de démon en payement, t'en penses quoi ? Ca peut donner des potions du tonnerre. Et si ça t'amuse de poignarder Yuki, vas-y, de toute façon, elle mourra pas. Mais tout ce que tu me proposes est tellement alléchant que je n'ose rien refuser. Déclara t-il en se retenant presque d'éclater de rire devant l'effarement de Cornelius.

Bien loin de ces odieuses machinations, Yuki écoutait Mélodie. Elle était contente d'avoir réussi à lui rendre le sourire.

-Shibumi ? S'étonna Yuki. Elle fut d'autant plus étonnée de la suite.

"Dis, tu ne voudrais pas aller parler à Fujino ? Elle aussi n'a pas l'air bien, moi elle ne m'écoutes pas, mais toi, tu sais parler aux gens et les rassurer, alors peut-être qu'elle t'écoutera"

Yuki savait parler aux gens ? Les rassurer ? C'était la meilleure. C'était la moins capable à ce niveau. Elle ne parlait quasiment jamais et ne montrait aucun sentiment. Elle était dure avec les gens. Ondine (pour ne citer qu'elle) pouvait en témoigner. Elles s'étaient déjà "crêpé le chignon" parce que Yuki était justement un peu trop pragmatique, trop froide.

Mélodie la connaissait si mal ? Elle se berçait d'illusion ? Ou bien elle voyait quelque chose en Yuki que Yuki ne voyait pas ? Elle préférait la deuxième solution. Mélodie aussi sûrement. Et il valait mieux qu'il en soit ainsi. Elle avait déjà assez déçue Mélodie aujourd'hui. Bien, puisqu'il le fallait. Yuki se leva et partit à la recherche de Fujino. Pas très compliqué. Elle n'était pas allé très loin et se cachait derrière les fourrés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Lun 16 Avr - 2:15

Fujino s'était enfui en prenant son visage dans ses mains. Cette fois, ses "souvenirs" étaient remontés sans l'aide apparente de Cornelius. Alors s'agissait-il d'un cauchemar dû aux visions que lui donnait cet homme ? Pour elle, c'était probablement ça. Sans Cornelius, comment aurait-elle pu voir un souvenir resurgir. Non, c'était juste parce qu'elle n'avait jamais eu la suite de l'histoire de Shiki, alors elle avait cauchemardé de la pire des essais.

Sinon, comment pourrait-elle être encore là ? Dans son cauchemar, elle était morte. Et elle était bien vivante, là. En même temps, les souvenirs que Cornelius lui donnait laissait entendre que ce dernier était censé être mort... Alors que croire ? Un autre point l'inquiétait: la présence de cette Emiri qu'elle n'avait jamais vu. Ses rêves avaient-ils inventé ce personnage ? Ou était-elle la preuve que son rêve était réelle ? Mais dans ce cas, pourquoi était-elle encore vivante ?

Soudain, elle entendit quelqu'un derrière elle. Elle ne fut pas étonnée de retrouver à nouveau Yuki. Elle baissa la tête. Elle venait sûrement la sermonner, peut-être même l'achever. Après tout, elle venait d'attenter à la vie de Mélodie. Peut-être valait-il mieux qu'elle l'abatte. Peut-être, mais c'était tellement dur pour l'enfant qu'elle portait.

-Je doute que ça puisse suffire, mais... Je suis désolée. Je sais que ça ne me rachète pas de mes pêchés.

-Mélodie n'a rien. C'est le principal.

-Rien ? Vous êtes sûre ? Pourtant... A l'entendre, on pouvait croire qu'elle était déçue mais c'était pas ça, bien sûr. -Pardon, je voulais pas dire...

-Elle n'a rien. C'est le principal. Répéta Yuki.

-Oui, vous avez raison. Alors pourquoi êtes vous là ?

-J'essaie de comprendre.

-Comprendre quoi ? Moi ? Il n'y a rien à comprendre. Je ne comprends rien moi-même.

-Vous êtes Shinryenne ?

-En théorie, non. Je viens du pays des merveilles.

-Vous êtes enceinte ?

-Oui. Si ce n'était pas le cas, je crois que j'aurais déjà mis fin à mes jours. Cet enfant a le droit de vivre.

Yuki fut tentée de répondre "Moi je pense qu'il n'a pas le droit de vivre", mais il valait mieux éviter. Pour Yuki, cet enfant n'était pas normal et il cachait quelque chose. Quelque chose de mauvais. Quand on avait une mère aussi dangereuse et aussi noire que Fujino, on ne pouvait pas être un enfant sain, un enfant gentil et psychiquement stable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Lun 16 Avr - 23:26

Spoiler:
 

La femme eût un grand sourire diabolique aux lèvres lorsqu'Alois prit la dague. Elle était belle, très belle et faite pour lui, faite pour qu'il la manie et tue de sang-froid avec. Quand Alois coupa sa mèche, la sorcière récita une formule magique, ce qui fit que la mèche s'envola toute seule dans la malle pour aller sans ranger sans aide dans un emplacement spécial concu uniquement pour les nombreuses mèches de cheveux qu'elle avait déjà récoltées. Maintenant qu'elle avait eût ce qu'elle voulait, elle n'avait plus besoin de la malle, alors la sorcière l'avait refermée pour ensuite la faire disparaître. Elle écouta par la suite la conversation que ses deux oreilles purent entendre, tout en se demandant si cela valait la peine de faire tout un cirque pour que ses projets se réalisent. En pesant le pour et le contre, elle choisit enfin son camp. La femme profita de l'apparition du serviteur d'Alois pour changer de vêtements et ressembler à une esclave ou à une prêtresse avec sa robe à grandes manches dont la couleur faisait bien ressortir ses longs cheveux verts.

Spoiler:
 

Lorsqu'elle fût prête, elle regarda avec un regard dubitatif Alois frapper son domestique en ne disant pas un mot. Une fois que le garçon fût installé, la femme s'agenouilla devant le trône en mettant ses deux mains à plat sur ses genoux pour écouter sagement Alois comme l'aurait fait une esclave envers son maître. La proposition qu'il lui fit fût très intéressante. Grâce à son plan machiavélique, Mélodie s'ouvrirait beaucoup plus facilement aux ténèbres et Shibumi pourrait casser sa prison de glace et prendre très facilement le contrôle de la situation, après tout, n'était-elle pas venue pour la servir et aider son hôte à s'éveiller durant son absence ? C'était son travail, et elle allait le faire avec le plus grand des plaisir.


Spoiler:
 

- Dans ce cas, il ne s'agit plus d'un marché, mais d'un échange de service rendus. Je vous servirais Alois-sama en attendant l'éveil de ma reine, notre reine à nous tous les démons et les êtres des ténèbres. Vous êtes d'une grande intelligence, sans le vouloir, vous venez de créer le plan parfait.

Sur ce, elle se releva d'un bond, puis elle se dématérialisa pour se rematérialiser pas très loin de l'endroit où se trouvait Yuki et Mélodie pour les espionner. Alors c'était donc cette femme qu'elle devait tuer ? Très bien, elle allait s'amuser à tenter de l'éliminer. Après avoir examiné Yuki, la femme aux cheveux verts fixa Mélodie avec un regard profond. Shibumi lui en avait parlé par télépathie, mais elle ne s'attendait pas à trouver quelqu'un de si jeune en face d'elle, bon tant pis, si sa reine s'était réfugiée en cette gamine, cela voulait dire que cette dernière en valait la peine, car la grande méchante de service n'aimait pas perdre et encore moins sacrifier son précieux temps pour une personne dite "faible". Lorsque la gamine fût seule, assise sur le sable à méditer sur ce qu'il venait de se passer, la femme en profita pour sortir de sa cachette et se montrer à la fillette qui faillit avoir un arrêt cardiaque, car elle ne s'attendait pas à voir quelqu'un surgir de nul part.

"Q... Qui êtes-vous ?"

- Moi ? Appelle-moi Irys, ça sera plus simple à retenir.

"Qu'est-ce que vous me voulez ?"

- Oh trois fois rien, tout ce que je veux, c'est que tu acceptes et fusionne avec Zéro

"Zéro ? Vous voulez parlez de Shibumi ?"

- Appelle-la comme tu veux, le résultat reste le même. N'ais pas peur, je ne te veux pas de mal, je ne suis présente que pour vous servir toutes les deux

Spoiler:
 

Mélodie s'était levée durant la conversation et lorsqu'Irys lui expliqua qu'elle n'était présente que pour jouer le rôle de servante, la petite fille tenta d'aller prévenir Yuki pour lui éviter d'avoir des problèmes, mais elle n'en eût pas le temps, car la femme aux cheveux verts la rattrapa et la plaqua violamment sur le sol avec sa main droite pour ensuite la forcer à boire la moitié d'un flacon qui l'étourdit. Après avoir fait la première partie de son plan, Irys courru dans la direction qu'avait prise Yuki, tout en récitant une formule magique qui fit apparaître dans sa main droite une petite dague. Lorsqu'elle eût retrouvé Yuki, cette dernière profita de l'effet de surprise pour planter la dague dans son dos au niveau de son omplate gauche pour la blesser.

- Tout ces bons sentiments ne vous aideront pas à faire disparaître tout vos soucis, vous ne croyez pas ? Pour toi, il n'y a que la mort qui pourra les arranger et je ne fais que te donner un coup de main. Quand à toi, la femme enceinte, si tu veux tant que cet enfant vive, tu devrais déjà te renforcer et t'entourer d'alliés qui pourraient t'aider et te protéger durant les moments sombres de ta vie

Irys resta zen en disant ses conseils avisés qu'elles ne suivraient peut-être pas. Pendant ce temps, Mélodie s'était relevée en se sentant différente. Elle enleva le sable qui était accessible à ses petites mains d'enfants, puis sans vraiment le vouloir, elle se dirigea dans une direction opposée à celle de Yuki en ayant un sourire béat aux lèvres et un regard un peu vide, comme les zombies ou les personnes qui se faisaient hypnotiser. Sa marche lui parut interminable, mais lorsqu'elle arriva enfin devant le trône d'Alois, elle comprit qu'inconsciamment, elle avait été attirée jusqu'à lui contre son gré à cause de la potion d'Irys. En braquant ses deux prunelles en direction de celles d'Alois, Mélodie se senti bizarre, que ce passait-il ? Elle ne savait pas, car elle n'avait encore jamais connu ce sentiment pour un garçon de son âge.

"Je... Mes pas m'ont menée jusqu'à toi... Dis-moi, tu n'aurais pas un peu changé de look durant mon absence ? Je te trouve plus... mignon ♥. Tient, qui est cette homme qui t'accompagne ? Un ami à toi ?"

Après avoir dit qu'il était mignon, la jeune fille avait rougit très légèrement, ce qui l'avait surprise et l'avait fait changé de conversation pour éviter qu'il comprenne ce qu'elle était en train d'éprouver sans raisons apparentes, un sentiment qui lui était plutôt néfaste et qui la gênait beaucoup, car après tout ce qu'il avait fait, dans sa tête, elle ne pouvait pas ressentir de l'amour pour Alois.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Mar 17 Avr - 0:16

Fujino observait Yuki en se demandant ce que cette femme pouvait bien lui vouloir au final. Mais qu'elle soit là et pas pour la réprimander lui faisait du bien. Ca lui faisait moins peur. Elle s'en voulait encore terriblement mais au moins, c'était plus facile à supporter en se disant que Mélodie allait bien et que Yuki ne lui en tenait pas rigueur. Toutefois, Yuki dégageait quelque chose de terrifiant. Avec son faciès figé, elle donnait quand même l'impression de reprocher quelque chose à Fujino.

Soudain, une personne surgit et poignarda Yuki. Quand la lame s'enfonça, Fujino put voir que le visage de Yuki restait figé et n'exprimait aucune douleur. C'était comme planter un couteau dans une poupée de chiffon. Ca entrait d'un coup sec, et hormis le choc, il n'y avait rien d'autre qu'un couteau planté. La seule différence entre la poupée de chiffon et Yuki, c'était que cette dernière saignait.

Fujino porta la main à sa bouche en tremblant de peur. Étonnant pour quelqu'un qui avait pris son pied à faire souffrir une gamine, de se montrer soudain aussi sensible à un simple poignard planté dans la chair. Pour d'autres yeux, ça pouvait même paraître hypocrite.

La femme lui dit des choses bien mystérieuses. Elle lui conseillait de se trouver des alliés, en tout cas, si elle voulait sauver son enfant, c'était dans son intérêt. Des alliés ? Même ceux-là, elle les torturait. Où était ces alliés ? Elle n'osait pas les choisir d'elle même. Elle ne pourrait jamais. Elle aurait trop peur de leur faire du mal. Et puis, tout ça, ça la dépassait. Elle n'avait comme souvenirs et comme connaissances du monde que le pays imaginaire. Tous ces gens, toutes ces histoires qui se jouaient autour d'elle, elle ne les connaissait pas et elle n'y trouvait pas sa place. Alors se trouver des alliés, c'était bien gentil, mais lesquels. Jusqu'à présent, on n'avait fait que la traquer comme un animal.

-Me renforcer ? Inutile. J'ai déjà exterminé Cornelius. Je pense être déjà assez... Trop forte en fait.

Fujino ne savait pas quoi faire, ou quoi penser. Ca ne changeait pas de d'habitude. Ca finissait presque par lui convenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Mar 17 Avr - 0:42

Yuki sentit soudain une lame transpercer sa peau. Intérieurement ça lui faisait mal, mais elle avait déjà reçu blessures plus graves, et ça, ce n'était au final qu'une piqûre de moustique. Ca ne l'empêchait pas de perdre pas mal de sang, mais son visage demeurait impassible.

-Un coup de main ? Tu veux m'aider ? Alors débarrasse moi de ta puanteur. Tu ne peux rien pour moi hormis ça.

http://www.youtube.com/watch?v=zdYkB-DaQ7E

Yuki se pencha en arrière, agrippa Irys et la fit passer par dessus sa tête pour la jeter devant elle. Elle tira son épée et se rua sur la sorcière. Elle posa sa lame sur sa gorge.

-Qui t'envoie ? Les dieux ? Tu es encore une de ces personnes qui veulent attraper Fujino ?

Peu de temps avant, Alois s'étonna des paroles et des actes d'Irys. Qu'est ce que c'était que cette soudaine soumission ? Elle semblait pourtant si sûre d'elle avant, elle dégageait une certaine forme de majesté, de confiance en soi, une aura de femme dominante et là, elle s'agenouillait et se rabaissait au rang d'esclave. Alois n'allait pas s'en plaindre mais c'était très étonnant.

Après coup, cette histoire de "reine des démons" lui permit une hypothèse. Comme il venait de montrer son "pouvoir" sur les démons, Irys devait le considérer comme plus ou moins un égal de cette reine, quelqu'un capable de diriger les démons en attendant le réveil de cette reine. En théorie, c'était faux. Claude n'attendait que le moment de prendre l'âme d'Alois et c'était le démon qui le dominait de toute sa hauteur. Mais tant que le contrat n'était pas rempli, en pratique, Alois était le maître.

Bref, peu importait, avoir cette sorcière comme aide de camp, c'était un atout, bien qu'Alois se demandait encore quel service elle espérait en retour. Sûrement simplement d'aider au réveil de la reine en question.

Quand elle s'en alla, Alois se tourna vers Claude et lui demanda:

-J'ignorais que les démons avaient des reines. Vous vous connaissez, elle et toi ?

Ce fut Cornelius qui répondit à sa place.

-Les démons sont encore plus inconstants en politique que les hommes. Les rois, ceux qui donnent les ordres, ça va, ça vient et au final ça n'a pas d'importance, parce que les démons ne sont motivés que par leur goût esthétique personnel, la recherche d'âmes. C'est rare qu'un démon ait assez de force et de charisme pour s'imposer comme LE démon, le roi des démons. Et Shibumi est probablement l'une des exceptions.

-Tu n'as pas répondu Claude. Vous vous connaissez ou pas ?

Claude resta muet.

-Et toi le chapelier fou, qu'est ce que tu fous encore là ?

-Je ne vais plus tarder. Fujino ne peut rester longtemps dans un même monde. Ici, c'était le dernier endroit où ils seraient venus chercher donc nous avons eu plus de temps, mais je sens que les chasseurs ont retrouvé la piste.

-Quels chasseurs ?

-Qui sait ? Certains sont là pour l'aider à se sortir la patte du piège à ours, d'autres pour resserrer le piège sur sa cheville. Les deux cas ne me conviennent pas. Si vous restez sur l'île encore un peu, vous les croiserez.

-Intéressant. Nous verrons. A présent, pars d'ici.

-Yes your Highness !

-Ne dis pas ça ! Tu n'en as pas le droit toi.

Cornelius disparut, et ce, peu de temps avant que Mélodie ne fasse son apparition à son tour. Alois s'installa dans son trône avec un sourire satisfait, contemplant sa prise en se délectant du pouvoir qu'il prenait de plus en plus sur les gens.


"Je... Mes pas m'ont menée jusqu'à toi... Dis-moi, tu n'aurais pas un peu changé de look durant mon absence ? Je te trouve plus... mignon ♥. Tient, qui est cette homme qui t'accompagne ? Un ami à toi ?"


-Oh, n'est-elle pas mignonne. Oublie celui-là, c'est qu'un larbin. Si tu venais t'asseoir avec moi. Ce trône est assez grand pour deux, je suis tellement maigre. Dit-il en se pourléchant les bâbines avec un regard malsain. Alois saisit Mélodie par le menton en continuant de se lécher les babines.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Mar 17 Avr - 22:54

Irys écouta les paroles de Fujino en se rapprochant de la jeune femme doucement, sans bruits, comme l'aurait fait un chat pour la saisir par les épaules avant d'enrouler ses bras autours de son cou pour lui murmurer au creu de son oreilles quelques mots.

- Es-tu bien sûre de l'avoir éliminé ? Les magiciens de pacotilles ne disparaissent que lorsque l'on n'a plus peur d'eux. Et s'il revenait ? Que ferais-tu ? Tu l'éliminerais à nouveau et il reviendrait encore et encore pour te hanter jusqu'à la fin de ta vie. Ce n'est pas ce que tu veux n'est-ce pas ? N'ai pas peur de moi chérie et accepte ce cadeau qui t'aidera à le réduire au néant ainsi que tout les autres ennemis qui te voudront du mal.

Ces paroles étaient dites avec tant de mièveries et de chaleur que Fujino ne pouvait que lui faire confiance ou lui donner un bon coup de coude dans l'estomact pour la repousser. Irys ne lui donna pas le choix, car elle enleva ses bras du cou de la jeune femme pour prendre ses mains dans les siennes en récitant une brève formule magique. Une fois son incantation terminée, la sorcière aux cheveux verts retira ses mains de celles de Fujino où cette dernière pouvait voir un éventail de couleur noir posé contre ses paumes. Cet éventail, c'était un double de celui de sa cousine Jembala, la soeur de Jimbolo qui était aussi une sorcière et qu'Emilie, la mère de Mélodie, avait combattut avec l'aide de Tom dans le domaine des ténèbres. Bon, l'explication était bien jolie, mais à quoi pouvait-il bien servir ? Et bien, il fonctionnait comme l'éventail des deux filles : Lorsqu'il était déplié, un coup vers la droite pour faire apparaître l'arme, deux coup vers la gauche pour la ranger, puis un coup à gauche pour sortir la protection qui était souvent un bouclier solide et pour terminer, deux coup vers la droite pour le ranger, voilà à quoi servait l'éventail, à se défendre et à se battre, ce qui allait être fort utile à Fujino durant ses aventures. Après s'être occupée du cas de la femme enceinte, Irys se laissa mettre à terre et menacer volontairement par Yuki qui lui posa plusieurs questions existentielles.

Spoiler:
 

- Tu penses que je travaille pour les dieux ? Ces gens arrogants, égoïstes et sans intérêts ? C'est une grande insulte que tu me fais, mais je n'en prendrias pas note pour cette fois. Attraper Fujino ? Ah ! Non pourquoi ? Tu veux que j'en fasse quoi ? Une vendeuse de couches ? Dans l'état où elle est, elle ne servirait à rien, à moins que je ne veuilel la garder en captivité comme un animal en voie d'extinction en attendant qu'elle accouche, mais encore une fois, j'en ferais quoi du bébé ? Je n'ai pas du tout envie de jouer les baby-sitters ! Tout ce que je veux d'elle, c'est qu'elle arrive à se défendre seule et qu'elle sache utiliser convenablement les ténèbres qui sont en elle.

Irys parlait en étant très sérieuse, mais aussi avec beaucoup de sarcasmes et d'ironies tout en ayant faillit oublier le prénom de Fujino. Ensuite, la sorcière ferma à moitié ses yeux et elle sourit comme s'il était courant de se faire tenir en respect par une arme tout en levant très lentement son bras pour permettre à sa main de se diriger vers l'arme et la toucher du bout de ses doigts qui se transformèrent en racines avant de s'enrouler autours de la lame qui menacait de lui trancher le cou à tout instants.

- Je m'appelle Irys, je suis une création de Zéro... Pardonnez ma sottise, de Shibumi comme aime l'appeler la petite Mélodie qui lui permet de vivre et de me prêter son pouvoir en attandant de pouvoir l'utiliser elle-même. Si tu meurs, elle pourras fusionner avec Mélodie et ainsi revenir parmi le monde des vivants, ce qui serait une immense joie pour moi et pour tout ceux qui attendent avec beaucoup d'impatience son retour.

Une fois son petit discourt terminé, Irys ria comme une démente, puis d'un coup sec, elle retira la la me de son cou grâce aux racines, puis elle la lança le plus loin possible de la shinigami en prenant soin de faire reprendre à ses doigts une apparence normal au moment où elle lâcha l'arme. Sans attendre une seule seconde, Irys donna un coup de poing dans l'estomact de Yuki pour la faire reculer tandis qu'elle se relevait.

- Comme d'habitude, dès que je dois tuer, la personne ne veut pas mourir, quel ennui ! Soit gentille et laisse-toi faire, ça sera moins douloureux !

Pendant ce temps, Mélodie ne disait rien, elle se contentait de regarder Alois qui tenait son menton en ne comprenant pas pourquoi il agissait ainsi. Qu'il voulait faire ? L'embrasser ? Non, ce n'était pas ça, son regard était trop malsain pour qu'il lui accorde un peu de douceur.

"Alois... A quoi tu joues ? Au chat sauvage ? Et puis, qu'est-ce que tu veux dire en le traitant de "larbin" ? Grand-mère ne m'a jamais appris ce mot ! Si tu veux partager ton trône, inutile de me montrer le chemin, je l'ai déjà trouvé. Oh sens-tu toi aussi ce mauvais pressentiment ? J'ai l'impression que Yuki à des problèmes. Peux-tu me lâcher s'il te plait ? Je dois aller l'aider !"

Mélodie pouvait peut-être paraître faible ou idiote aux yeux d'Alois, mais elle s'en fichait, car elle n'arrivait pas à lui en vouloir, d'ailleurs, après avoir eût un mauvais pressentiment, elle lui avait demandé gentiment de la lâcher, ce qu'elle n'aurait jamais fait en temps normal. Si elle avait eût toute sa tête, elle n'aurait pas attendu sa réponse pour aller aider Yuki. A cause de ce philtre et de Yuki, les défenses de son coeur et de son âme furent beaucoup affaiblies, alors Shibumi réussi à prendre temporairement le contrôle du corps de la petite demoiselle tout en restant emprisonnée dnas sa prison de glace. Les pupilles de Mélodie devinrent comme celles des reptiles et avec sa main droite, elle prit le cou d'Alois entre pour le serrer tout en le regardant avec un regard hautain et diabolique.

"Lâche-la tout de suite chien galeux sinon je me ferais un immense plaisir de te serrer doucement, avec amour et tendresse ton joli petit cou d'enfant"

Shibumi Zero n'eût pas le temps de faire plus, car elle perdit ses forces et elle s'endormit dnas sa prison glacial, ce qui fit que Mélodie redevint normal. En voyant ce qu'elle était en train de faire, elle fût horrifiée par son geste. Qu'est-ce qu'il c'était passé ? Mélodie se doutait de quelque chose, mais elle préféra ignorer la terrible réponse qui était tout de suite venue dans son esprit. Elle avait par la suite lâché Alois et reculé en ne se sentant pas du tout bien vis à vis du garçon.

"Je... Pardon Alois !!! Je ne sais pas ce qu'il c'est passé, c'est comme si... Comme si je n'étais plus moi ! J'espère que tu me pardonneras, je ne veux pas te perdre !!"

Ses paroles mélangées au philtre d'amour étaient sincères et surtout remplies d'amours, ainsi que de regrets envers celui qu'elle avait prit involontairement pour cible out en espérant ne plus revivre ce genre de scène attroce qui la ferait sûrement cauchemarder.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Mer 18 Avr - 22:43

Irys demanda à Fujino si elle était bien sûr d'avoir tué Cornelius. Quelle question ! Il était en charpie, même Seth n'avait probablement pas découpé Osiris en si petits morceaux. Mais après, n'avait-elle pas tort ? C'était un magicien. Assez puissant en apparence. Et puis, il était étonnant qu'il s'était laissé tuer si facilement. Il n'avait pas l'air du genre suicidaire et pourtant il avait souvent réclamé sa pénitence. Et si ce n'était qu'une ruse ? Et si Irys avait raison ?

En attendant la façon qu'avait Irys de parler lui faisait peur, elle déglutit difficilement, raide de peur en priant pour qu'elle la lâche et ne lui fasse rien. Très doucement, elle essayait de s'éloigner le plus possible de l'étreinte d'Irys, répugnant au toucher de sa peau. Elle fut soulagée qu'elle finisse par la lâcher d'elle-même. Ses susurrations de serpent perçaient son âme, l'hypnotisaient presque. Le timbre de sa voix langoureuse résonnait encore dans sa tête et elle frissonna.

Elle ne fut pas au bout de ses peines. La sorcière saisit ses mains. Cette fois, elle crut vraiment qu'elle allait lui trancher les veines ou bien lui lancer un sort. Ce fut le dernier cas. La sorcière jeta un sort. Fujino paniqua. Elle crut qu'elle était en train de la tuer, ou de lui lancer un sort néfaste quelconque.

Quand elle enleva ses mains, elle crut être maudite. Cette sensation ne partit pas même lorsqu'elle vit la vraie raison de ce sort. Un éventail était apparu au creux de sa main. Pour Fujino, cet éventail faisait partie de la malédiction qu'Irys venait de lui jeter. Elle se demanda pourquoi un éventail. Qu'est ce qu'il allait lui faire ? Ou qu'est ce qu'elle pouvait en faire ?

Les paroles d'Irys la surprirent avant de lui faire peur. "Apprendre à se défendre", ça c'était bien, plutôt sympathique. L'éventail servait-il à ça ? Après tout, Fujino avait déjà entendu parler d'éventail de fer. Mais comment ça marchait ? En l'ouvrant déjà, se dit-elle. Mais la suite "Qu'elle sache utiliser les ténèbres qui sont en elle", c'était à double sens. Irys voulait-elle la précipiter dans les ténèbres ou au contraire lui apprendre à les maîtriser pour ne plus avoir à les craindre et vivre enfin une vie plus normale. Dans l'idéal, Fujino préférait ne pas tomber dans les ténèbres (sans savoir qu'elle y avait le pied (et même le coeur) en plein dedans).

Quand Irys attaqua Yuki à son tour une fois encore, Fujino fronça les sourcils. Elle n'appréciait pas particulièrement Yuki, sans la détester, puisqu'elle s'était avérée plus sympathique que prévu, mais elle ne la détestait pas. Au contraire, elle pensait que Yuki cachait de la douceur, de la compréhension derrière son faciès figé. Si elle devait choisir une alliée... Manifestement, Yuki ressemblait plus au genre d'allié qu'elle aimerait avoir (même si elle en avait peur), que cette sorcière cruelle et malsaine.

Fujino se leva. Elle ouvrit son éventail. Malheureusement, cela semblait bien un éventail de tissu banal. Mais elle préférait ne pas utiliser son pouvoir. Tant pis c'était un coup d'épée dans l'eau, elle frapperait avec l'éventail. Pour se préparer à asséner un estoc avec l'éventail, elle descendit brutalement l'éventail vers sa hanche droite, derrière son dos pour se donner de l'élan dans son geste. Cela fit apparaître l'épée. Elle ne s'en rendit pas compte.

Ce fut quand elle se rua sur Irys et qu'elle fit siffler son épée qu'elle la vit. Elle se demanda d'où elle sortait cette épée même si elle se doutait que l'éventail avait à voir là dedans. Mais comment l'avait-elle fait apparaître ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Mer 18 Avr - 23:49

Yuki écoutait Irys qui ne répondait finalement que peu à sa question. En attendant ses dires, surtout concernant Fujino, lui prouvait que cette femme n'était pas nette, n'était pas une bonne personne. Décidément, elle ne rencontrait vraiment personne de fréquentable sur cette île. Seule Mélodie était un ange au dessus d'un océan de démons. Comme quoi, même sur une île perdue au milieu de l'océan, on pouvait y trouver de nombreuses personnes, et plus de mal que de bien.

Elle lui raconta enfin son vrai but. La chose qui habitait Mélodie. Et apparemment, Yuki était une clé parfaire pour parvenir à ses fins.

-Pas de chance pour toi. Même moi je ne peux m'enlever la vie. Et je ne laisserais jamais Mélodie fusionner avec cette chose.

La main d'Irys se changea en racines qui enserrèrent son épée fermement. Yuki ne pouvait pas retirer son épée. Et ce, même en forçant, en tirant fort. Finalement, Irys arracha l'épée de Yuki et l'envoya au loin. L'épée alla se planter sur la plage, dans le sable, sur le rivage, bien vite caressée par l'eau, allant et venant, emportant le sable avec elle, faisant basculer peu à peu l'épée vers le sol. Bientôt, l'épée ne tiendrait plus debout et serait emportée par les vagues.

Yuki reçut un violent coup de poing qui la fit reculer. Yuki porta son bras sur son ventre, pliée en deux.

-Me laisser faire ? Inutile. Ca ne marcherait pas. Et si ça marchait, à présent que je sais ce que tu souhaites par ma mort, je ne le laisserais pas faire.

Yuki tira sa dague, prête à riposter. Cette femme, elle l'anéantirait. Soudain, Fujino intervint à son tour. Irys semblait lui avoir donné une arme et grand mal lui avait pris. Bien que Yuki avait une dague pour se défendre, cette épée avait une valeur sentimentale assez forte. C'était celle qu'on lui avait donné lors de sa nomination au poste de chevalier de la reine, et même si ce titre était loin derrière elle, elle ne voulait pas perdre un des derniers liens entre elle, son pays et Emiri. Elle décida donc de profiter de la diversion de Fujino pour se ruer vers son épée en espérant que Fujino saurait s'en occuper le temps pour elle de revenir avec son épée.

Elle courut vers la plage et avança la main vers son épée... Aussitôt, Cornelius apparut et saisit l'épée à sa place. Il sourit avec malice.

-Quoi ? Mais tu es mort ?

-J'suis pas mort ? J'suis mort ? J'en doute. Hi hi hi hi !

Il lança l'épée vers l'horizon, vers la mer. Mais alors à peine quittait-elle sa main que quelque chose passa en coup de vent, presque invisible tant c'était rapide, et saisit l'épée à son tour.

-Malédiction. Toi.

A la droite de Cornelius, une femme atterrissait en glissant sur le sable, l'épée de Yuki dans la main gauche, une dague dans la main droite. Une femme avec des cheveux mi courts, et une lueur meurtrière dans le regard. Cornelius pesta avant de disparaître. Il réapparut non loin de Fujino.

Sur la plage, Yuki fixait la nouvelle venue. Elle dégageait une aura... Et son visage exprimait presque aussi peu de sentiments qu'elle. Elle avait vraiment la sensation d'avoir trouvé comme une soeur jumelle dans sa façon d'être (parce que physiquement c'était pas le cas)

-Tu es...

-Où est Asagami ?

-... Là pour la tuer.

Du côté d'Alois, celui-ci était légèrement déçu que Mélodie puisse encore penser à Yuki. Il s'attendait à ce que cette fille soit littéralement fou de lui et elle semblait plus troublée qu'autre chose. Ca viendrait plus tard. Il serait difficile d'effacer Yuki de sa mémoire mais elle devrait lui faire plus confiance, ce qui lui permettrait de faire baisser Yuki dans son estime. En attendant, bien sûr,

-Yuki ? Laisse tomber Yuki. Maintenant tu m'as moi et Claude pour te protéger. Nous au moins on a des sentiments, on les montre et on est sincère surtout. Qui sait ce qui se cache derrière ce faciès figé ? Oublie Yuki, elle vaut pas un clou et elle s'en fiche pas mal de toi. L'important pour elle c'est de rester seule.

Le philtre serait-il assez puissant pour que ces mots perfides suffisent à éradiquer le moment si sincère qui avait eu lieu plus tôt entre Mélodie et Yuki ? Celle-ci n'avait-elle pas prouvé plusieurs fois sa sincère amitié pour Mélodie ?

Soudain, Mélodie changea quelque peu et surtout changea de ton. Elle le menaça, le violenta, avant que Mélodie revienne, le lâche et s'excuse. Alois massa son cou en grimaçant.

-C'était sûrement cette Shibumi. Ce n'était pas prévu. Cette sale sorcière nous a bien caché que Shibumi serait aussi dangereuse. Va t-en rendre service tiens. Je n'aime pas qu'on se moque de moi. Tu diras à ta Shibumi, Mélodie, qu'elle a intérêt à se calmer et que tant que tu seras à moi, elle sera à moi également. Quant à cette sorcière, je serais tenté de lui faire payer ce petit détail qu'elle a "ommis" de nous préciser.

-Elle vous avait dit que Shibumi était en elle.

-Mais pas qu'elle s'attaquerait à moi. Ne devrait-elle pas être reconnaissante de ce que nous faisons ? Peu importe. Ma chérie. Puisque tu veux que nous aidions Yuki, et si nous allions la rejoindre ? Alois saisit Mélodie par la hanche et la força à s'asseoir tout contre lui sur son trône. Il appela Claude qui fit s'envoler le trône jusqu'au dessus de Yuki, face à face avec la nouvelle venue. Il espérait bien que Yuki verrait Mélodie ainsi accroché à lui. Si en plus, elle pouvait voir que ce n'était pas juste un enlèvement mais bien qu'elle était amoureuse... Oh oui, Yuki serait verte, et Alois pourrait s'en délecter.

Il se fichait que Yuki ait peur pour Mélodie. Non, il voulait qu'elle voie bien ce que Mélodie était devenu pour lui. Alois, une fois au dessus du petit monde, saisit Mélodie par le menton et l'embrassa violemment. Yuki en fut tétanisée. Prisonnière ? Forcée ? Ca ne pouvait être que ça. Quand même pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Jeu 19 Avr - 1:03

Lorsque Fujino se rua sur Irys, cette dernière n'avait pas prévu le coup, alors elle n'avait pu esquiver qu'au dernier moment, ce qui lui avait fait une petite erraflure à l'épaule tandis que quelques mèches de ses cheveux avaient été coupées, mais elle en avait tellement qu'elle n'avait même pas fait attention à ce leger détail. Elle regarda la scène entre Yuki et Cornelius, puis entre une nouvelle venue et la shinigami. Qu'est-ce qu'elle venait faire là celle-la ? Elle n'était pas prévue dans ses plans, rah pourquoi les humains compliquaient toujours tout ? Décidément, la sorcière ne les comprendraient jamais ! Toutefois, elle devait trouver un moyen pour se débarasser de Yuki et de savoir les véritables intentions de cette femme qui lui était inconnue. Tout de même, heureusement que Cornelius était présent pour occuper tout ce beau monde, car sans lui, elle n'aurait peut-être jamais eus le temps de concevoir un nouveau plan d'attaque.

- C'est bien Fujino, tu as très vite compris à quoi servait l'éventail. Quant à toi Yuki, si je t'ai fait ces révélations, c'était pour que tu m'offres un peu de combativité et puis, pourquoi l'empêcher de fusionner ? Mélodie n'en souffrirait pas, tu n'as vraiment pas de quoi t'inquieter. Notre combat risque d'être interminable, tant que mademoiselle Zero sera vivante, je ne pourrais pas mourir.

Que Yuki soit immortelle ne dérangeait pas Irys, car elle était contente de trouver enfin quelqu'un de son niveau, mais le problème était que tant qu'elle ne serait pas morte, elle ne pourrait pas réussir sa mission et Shibumi serait déçue, ce que la sorcière ne voulait pas, mais malheureusement, elle serait bien obligée de lui avouer la verité et recevoir la correction qu'elle mériterait pour sa minable performance. En même temps, Yuki devait être sacrément embêtée, car si elle voulait se débarasser d'Irys, elle allait devoir se débarasser de Shibumi Zero et pour la toucher, il allait falloir qu'elle tue Mélodie Shym's, ce qui allait être un gros dilème pour la shinigami si elle songeait à cette chaîne logique de personnes. Pendant ce temps, Mélodie baissait légèrement les yeux en se sentant mal à l'aise en entendant la conversation de Claude et d'Alois. Ensuite, quand il la force à s'asseoir tout contre lui, la petite demoiselle ne se fit pas prier et s'executa en étant ravie. Quand le trône s'envola, Mélodie mit ses bras autours du garçon, comme pour se cramponner à lui, car elle n'avait pas l'habitude de voler dans un trône et elle avait un peu peur, mais elle était aussi émerveillée en voyant le paysage qui défilait devant ses grands yeux ébahis.

"Wow c'est magique !"

Ne pu s'empêcher de s'exclamer la gamine en étant sincère. Lorsqu'ils furent arrivés à destination, Mélodie voulu créer à nouveau ses ailes en fleurs de cerisier pour aller retrouver Yuki, mais elle n'en eût pas le temps, car Alois lui saisit le menton pour l'embrasser violemment. Au début, elle le regarda avec des yeux ronds comme des soucoupes, car elle ne comprenait pas ce qu'il lui arrivait, puis, lorsque son petit cerveau se mit à fonctionner, elle saisit enfin ce qui était en train de se passer. Ses joues devinrent rouges comme des pivoines tandis qu'elle fermait les yeux pour apprécier le baiser, son tout premier baiser qui était fort agréable. Quelques minutes plus tard, lorsqu'il eût enfin liberé ses lèvres, Mélodie pu enfin parler.

"Encore une fois, c'était magique ! Je... Je n'ai pas tout compris ce que tu voulais faire, mais c'était bien, il faudra qu'on le refasse à l'occasion ihih. Oh euh... en faites, pour Shibumi, j'ai réflechis, je lui parlerais de ce que tu m'as dis... Je ne pense pas qu'elle va apprécier de savoir que tu veux qu'elle t'appartienne aussi"

- Tient, mais qui voilà ? Notre petit couple préferé ! Je ne savais pas que vous sortiez ensemble, vous êtes trop mignon tout les deux ! Sinon qu'est-ce que j'entend ? Tu veux que Shibumi t'appartienne aussi ? Va falloir te lever tôt pour qu'elle accepte. Oh est-ce que je me trompe ou tu as l'air en colère Alois ? Aurais-je oublié un détail en te quittant ? Bah tant pis, qu'importe, ce n'est pas grave...

- Irys ?! Je crois qu'il y a un malentendu, nous ne sortons pas ensemble, mais ça risque d'arrivé, il est adorable ♥.

Irys avait vu le trône et avait profité de cette courte pause pour parler au jeune couple tout en ayant l'air d'ironiser la scène qui se déroulait devant ses yeux, mais aussi pour leur donner un conseil fort utile ainsi qu'une question dont il lui faudrait très rapidement une réponse. Après lui avoir dit ouvertement et sincèrement ce qu'elle pensait d'Alois, en étant toujours sous le charme du philtre, Mélodie posa sa tête contre l'épaule du garçon pour lui montrer son affection tout en ayant complètement zappé Yuki quî devait sûrement se faire du soucis pour elle.

HS : J'espère que ce rp sera bien, désolée j'étais souvent à deux doigts de m'endormir en écrivant le post, alors j'espère qu'il sera cohérent Razz

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Jeu 19 Avr - 21:50

Fujino fut surprise qu'elle ait pu évité. C'était passé à un cheveu (c'était le cas de le dire). Et à présent, elle était au courant du fait qu'elle était son ennemie. Qu'est ce qu'elle avait cru ? Que parce qu'elle lui donnerait une arme elle serait son alliée ? Que parce qu'elle avait des tendances sadiques, elle ne jurait que par les êtres des ténèbres ? Fujino était au dessus de ça. Elle ne voulait sûrement pas se rabaisser à devenir une créature du Mal. De plus, elle doutait que la sorcière voulait l'aider à devenir plus forte. Au final, Fujino serait devenue un pantin, un sous-fifre même si elle était devenue plus forte.

Fujino allait attaquer à nouveau quand elle vit Cornelius sur la plage. Ainsi, la sorcière avait raison: elle n'avait pas tué Cornelius. Est-ce que cet éventail pouvait vraiment tuer définitivement Cornelius ? Elle fut tentée d'essayer, de laisser tomber cette sorcière et de se concentrer sur lui. Après tout, qu'avait-elle à gagner dans ce combat contre Irys ? Yuki savait se défendre, ne semblait pas mourir, et à cet instant, le combat entre Yuki et Irys était en stand-by.

Elle voulait en avoir le coeur net. Elle laissa Irys et se rua sur Cornelius.

-Oh ! Ma chérie ! Te revoilà !

-Ne m'appelle pas "ma chérie" !

Cornelius écarta les bras comme pour l'étreindre et Fujino fonça droit sur lui. Elle finit par passer au travers de lui en assénant un coup. Elle disparut dans Cornelius comme s'il avait été un rideau liquide.

-Retourne dans tes souvenirs ma jolie.
Spoiler:
 

Fujino ne vit que du noir, puis une lumière aveuglante. Elle était dans un lit blanc, dans une pièce toute blanche. Elle tourna la tête en gémissant et vit Cornelius, un bandage autour de la tête, comme elle, allongé, les yeux fermés, son bras ballant sur le côté de son lit. Fujino saisit la main de Cornelius avec sa main droite et lui caressa tendrement la paume avec son pouce.

Fujino passa son autre main sur son front, recouvert d'un bandage. Soudain, des hommes en blouse blanche entrèrent. Ils se postèrent devant les lits et l'un d'eux dit:

-Tiens, t'as vu ? Ils se tiennent la main. Comment c'est possible alors qu'ils sont morts ?

-Peu importe. Dépêche-toi, j'aimerais éviter de faire des heures supplémentaires.

Le médecin détacha les deux mains et poussa le lit de Fujino au dehors. Fujino cria pour leur demander d'arrêter, mais ils ne l'entendaient pas. Était-elle morte ? Le médecin l'amena devant un grand bûcher où des gens étaient réunis autour, en noir, en deuil, pleurant les uns sur les autres. Le médecin mit le corps de Fujino sur le bûcher, attendit que le second médecin mette Cornelius sur le bûcher et finalement, mit le feu à leurs corps.

-Réuni dans la mort. Enfin j'espère. Fit l'infirmier.

Quand Fujino ressortit de Cornelius, elle tremblait. Son rêve, n'en avait-il pas été un ? Elle était bien morte ? Mais alors cette fille blonde aussi faisait partie de ses souvenirs ? Mais non, ça ne pouvait pas être des souvenirs, sinon comment serait-elle vivante là maintenant ?

-Tu n'es qu'un menteur ! Ca ne peut pas être vrai !

Elle se tourna vers les autres et remarqua soudain la femme qui était venue.

-Shiki ? Non. Non. Pas toi. Laisse-moi tranquille.

-Désolée. Mais tu ne dois pas exister.

Shiki leva sa dague et Fujino tira aussitôt son éventail. La chance une fois encore fut avec elle. Elle fit un geste vif vers la gauche pour le mettre devant elle et le bouclier apparut. Shiki fut surprise et sa dague glissa contre le métal froid du bouclier.

-J'ai... Si... Mal au ventre. Laisse-moi. Laissez-moi en paix.

-Je viens t'apporter la paix petite idiote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Jeu 19 Avr - 22:15

Yuki savait à présent l'horrible vérité. Pour tuer Irys, elle devait tuer Shibumi. Et, au vu du lien qu'elle entretenait avec Mélodie, il y avait un risque que celle-ci en souffre. Pour Yuki c'était difficile à admettre. Mais en attendant, elle ne laisserait pas faire.

-Un combat éternel ? Moi ça ne me dérange pas. Je m'ennuie et j'ai une éternité à occuper. S'il faut que ça pour que tu la laisses tranquille... Nous nous battrons éternellement comme deux dieux, comme la paix et la guerre !

Il y avait une faille bien sûr. Yuki devait veiller sur Mélodie et Irys n'était sûrement pas la seule menace. Si c'était le cas, elle pourrait combattre Irys éternellement. Mais cela n'étant sûrement pas le cas, elle ne pouvait laisser Mélodie seule de peur de la voir céder aux ténèbres et de voir ce combat éternel s'avérer des plus inutiles.

Spoiler:
 

Alors qu'elle allait s'apprêter à reprendre le combat contre Irys, se fichant pas mal des problèmes de Fujino, Shiki et Cornelius, elle vit le trône d'Alois lévitant à quelques mètres du sol. Dessus, il y avait Alois, triomphant, et Mélodie. Et quand elle le vit embrasser Mélodie... Et que celle-ci sembla s'abandonner à l'étreinte et ne pas résister... Yuki eut le coeur brisé. Se pouvait-il que Mélodie soit tombé amoureuse d'un être aussi abject qu'Alois ? Le genre d'homme qui pourrait la faire tomber dans les ténèbres ?

Les paroles d'Irys furent comme des coups de couteaux dans son coeur. Elle enfonçait le couteau dans la plaie. Yuki tomba les genoux à terre en serrant les poings en jurant contre le destin. Elle finit à quatre pattes en frappant le sort de son poing.

Alois était satisfait. Tout se passait au delà de ses espérances. Ce n'était pas juste une mine déconfite que Yuki lui offrait mais un véritable écroulement sur elle-même. Et accessoirement, embrasser une fille n'était pas désagréable. Il se tourna vers Irys en fronçant les sourcils.

-Pas grave ? J'ai failli me faire tuer. Je savais qu'il y avait anguille sous roche. Tu parles d'une esclave. Il n'y a bien qu'en Claude en qui je puisse avoir confiance. Si vous voulez d'un bon serviteur, enchaînez le, comme on dit. Puisque Shibumi est en elle, et que Mélodie m'appartient, ça me semble logique que Shibumi aussi m'appartienne, non ? Si elle n'en a pas envie, elle n'a qu'à trouver un moyen de sortir.

"Appartenir" ? Ce n'était pas un terme amoureux. Mélodie n'appartenait à personne. Ce n'était pas dans son caractère d'appartenir à quelqu'un. Elle était bien trop indépendante (hormis de Yuki), trop fière pour se rabaisser au rang d'objet. Non, il y avait anguille sous roche, c'est ce que Yuki comprit. Elle n'était pas bien sûre, mais elle combattrait encore et encore.

-Alois ! Tu vas payer ! Elle se rua vers le trône à l'aide de ses ailes de coton. Le philtre risquait fort malheureusement de jouer en sa défaveur. Mélodie n'apprécierait sûrement pas de voir son "aimé" attaquer. En attendant, bien sûr, Claude, le chien de garde zélé s'interposa et les deux personnages se percutèrent violemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Lun 23 Avr - 0:58

HS : C'est trop triste le passé de Fujino et de Cornelius, en plus, la musique va trop bien avec la scène et pour être honnête, j'ai faillis pleuré ^^ Désolée soit c'est moi qui suit trop sentiment ou soit c'est toi qui fait des trop bons et beaux postes et je pense que ça doit être un peu des deux Razz J'ai aussi beaucoup aimé le momenet où Yuki découvre la vertié sur Alois et Mélodie.. Franchement, t'attend quoi pour faire un bouquin ? =)

Irys fût assez satisfaite du combat qui se déroulait sous ses yeux, car elle était en train de se dire qu'elle avait bien fait de lui confier cette arme magique qui ne pouvait pas être utilisée par tout le monde et qui ne pouvait être maniée que grâce aux ténèbres pures et comme Fujino était une princesse de ténèbre, il était tout à fait évident qu'elle arrive à s'en servir. Quand Yuki lui adressa la parole, Irys fit un demi-tour sur elle-même pour regarder la shinigami.

- ça ne sera pas nécessaire, dès que Shibumi aura fusionné avec Mélodie, tu ne nous sera plus d'aucunes utilités, mais si tu veux absolument combattre, soit j'accepterais ton duel éternelle avec le plus grand des honneurs et des plaisirs.

Irys lui fit un faible sourire, ce qui la fit devenir plus mignonne durant deux minutes, Lorsque Yuki se mit à pousser sa crise de nerf, la sorcière dû se retenir de rire, car ce n'était pas le moment, mais en même temps, elle avait bien du mal, car voir cette femme si fière et si sérieuse se comporter comme une gamine gâtée qui faisait un caprice ne pouvait que l'amuser. Ensuite, quand Alois lui expliqua pourquoi il n'était pas content, la femme haussa les épaules comme pour lui dire silencieusement qu'elle s'en fichait complètement de ce qu'il pouvait bien penser d'elle.

- Je crois que tu fais erreur sur la personne. Dans la coutume de mon espèce, c'est une impolitesse que de ne pas s'agenouiller devant une personne supérieur et de ne pas l'appeler sama, mais ça ne veut pas dire pour autant que la personne est l'esclave de l'autre. Je ne travaille que pour Shibumi et c'est normal qu'elle ait réagit ainsi, car elle ne voulait pas que tu abimes son hôte. Je suis prête à tout pour elle, quitte à jouer la comédie ou à mentir, tout ce que je veux, c'est qu'elle soit de retour parmi nous, mais tu ne peux pas comprendre, même si tu as un immense pouvoir, tu n'es qu'un petit garçon parmi tant d'autres qui doit tout apprendre de la vie. Cependant, tu oublies un détail, Shibumi n'est pas un objet, elle n'appartient à personne et elle voudrait bien sortir, mais elle ne le peut pas. Elle doit d'abord compter sur Mélodie pour fusionner avec elle, puis lorsqu'elle aura enfin retrouvé toute ses forces et sa puissance, enfin elle pourra sortir de ce corps faible pour règner à nouveau.

Après avoir donné son explication, Irys soupira d'exaspération en voyant Yuki et Claude se foncer dessus pour se percuter violemment, décidément, ces personnes étaient incorrigibles !Pendant ce temps, Shibumi avait replongé Mélodie dans un coma temporaire pour avoir une discussion hautement philosophique avec la gamine qui s'était évanouie sur Alois. Lorsqu'elle se retrouva face à face avec Shibumi dont son deuxième pied avait prit vie et était aussi voyant que l'autre.

- Je t'avais dit, l'amour n'est que source de ténèbres, mais tu ne peux pas comprendre, tu es sous le contrôle d'un puissant philtre, ihihih que c'est drôle de vous voir tous souffrir.

"Comment peux-tu dire une chose pareille ? J'aime Alois, il est gentil et très attentionné, alors tais-toi je ne souffre pas du tout !"

- Oh ! Alors ça, c'est très innatendu ! Je ne savais pas que le philtre était si puissant, Irys y a été un peu trop fort avec ses potions, mais elle a bien fait. Soit gentille et laisse-moi le contrôle de ton corps pendant dix minutes

"Mais je n'ai pas envie de... Qu'est-ce que tu fais ? Arrête !"

Spoiler:
 

Shibumi était toute hilare en voyant depuis sa prison de glace, le conflit et le bazard qu'avait fait Irys à sa place, mais lorsque Mélodie lui apprit que tout allait bien, elle fût surprise, car elle pensait que son hôte avait comprit la supercherie, mais pas du tout, bah au final, ce n'était pas grave, c'était peut-être mieux ainsi. Après lui avoir fait part de ses impressions sur le sujet, Shibumi échangea sa place avec celle de Mélodie, ce qui fit que ce fût la gamine qui se retrouva enfermée dans la prison de glace et que ce fût Shibumi qui se retrouve aux commandes de son corps durant un cours laps de temps. Quelques minutes après la colision de Claude et de Yuki, la gamine ouvrit à nouveau ses yeux, mais en les voyant, Alois pu tout de suite se rendre compte que ce n'était pas Mélodie qui allait lui parler, mais Shibumi. Cette dernière sourit avec un sourire démoniaque avant de se redresser et de prendre les mains d'Alois dans les siennes avec un geste théâtral.

"Je ne comprend pas pourquoi Mélodie ne t'a pas encore collé une bonne claque, ça aurait calmé ton égo demesuré pauvre clown. Cependant, j'ai bien réflechis et je pense que nous pouvons faire affaire tout les deux. Oh, mais qui vois-je ? Ce bon vieux Claude ! Alors te voilà devenu un vulgaire chien de garde, un pantin, pour garder et amuser un gamin pourri et gâté ? Pff que tu fais pitié, tu es tombé bien bas mon cher, mais malheureusement, je fais encore plus pitié que toi vu que je suis obligée d'utiliser ce corps faible et fragie pour continuer d'exister, mais patience mon cher, mon réveil est imminent, prépare la bouteille de saké et le lit, je te promet de t'offrir à mon retour une nuit inoubliable fufufu. Quand à toi Irys, je te remercie pour l'excellent que tu as fait. Continue de nous faire des alliés et en attendant, je te confie ce déchet qui me sert de corps, garde un oeil sur elle et continue de me servir fidèlement"

Après avoir dit ces paroles, Shibumi lâcha les mains d'Alois pour caresser sa joue avant de sauter du trône. Heureusement pour elle, Irys avait deviné ce qu'elle allait faire et elle réussi à la rattraper à temps pour lui éviter une chutte fatale. Lorsqu'elle fût en sécurité dans les bras de la sorcière aux cheveux verts qui la tenait de la même manière que l'ont portait un bébé, la gamine ouvrit ses yeux qui étaient redevenus normaux, ce qui voulait dire que c'était Mélodie qui avait retrouvé le contrôle de son corps. En se rendant compte qu'elle n'était plus avec Alois, la petite fille eût un peu peur, car elle ne savait pas ce qu'il c'était passé, car Shibumi avait coupé tout les accès magiques qui pouvaient lui faire voir la verité.

"Qu'est-ce qu'il c'est passé ? Où est Alois ?"

- Il est à sa place, tu es tombée du trône après avoir perdu connaissance, je ne sais pas ce qu'il c'est passé exactement, mais tu as eus de la chance que je sois présente pour te rattraper.

"Merci Irys"

Ce fût tout ce que trouva à dire la fillette après avoir apprit le mensonge que la sorcière avait transformé en verité pour éviter de la perturber encore plus qu'elle ne l'était déjà, mais aussi pour protéger Shibumi Zéro, car si Mélodie Shym's apprenait ce qu'il s'était véritablement passé, elle se braquerait sûrement et ferait encore plus d'efforts pour la détruire, ce qui n'était pas prévu au programme et qui n'était pas du tout une bonne idée.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Mar 24 Avr - 23:07

Fujino venait d'arrêter le coup qui lui était porté par Shiki. Mais Shiki ne voulait pas en rester là. Ce n'était pas une épée qu'elle venait d'utiliser, mais une dague, et Shiki était extrêmement agile avec une dague. Elle fit virevolter son arme, obligeant Fujino à faire aller son bouclier exactement là où Shiki voulait la faire aller. Fujino fut bien vite à découvert et Shiki put donner un coup latéral, éraflant le ventre de Fujino.

Fujino hurla de douleur. Déjà qu'elle avait mal à l'intérieur, cette garce de Shiki lui faisait une belle entaille douloureuse. Elle se laissa tomber sur les genoux. Ce n'était qu'une égratignure mais Fujino n'était pas du tout une femme endurcie. Et dire que quelques mois plus tôt, elle avait encore cette maladie d'algoataraxie. Si elle avait encore cette maladie, elle ne ressentirait rien. Qu'est ce qui l'avait guéri ? En tout cas, des années à ne pas connaître la douleur et même la moindre sensation, ne l'avait pas endurci, ne l'avait pas préparé à avoir aussi mal. La moindre piqûre d'abeille était nouvelle et horriblement douloureuse pour elle.

Shiki s'approcha. Elle ne semblait pas avoir d'états d'âmes. Seul la lueur meurtrière dans ses yeux la dirigeait. Mais avait-elle envie de tuer n'importe qui ? Ou seulement Fujino ? Etait-elle une meurtrière ou une chasseuse de primes ? Qu'est ce qui la motivait ? Fujino ne put s'empêcher de le demander.

-Pourquoi... ?

-Tu es comme moi. Tu as besoin de tuer. Tu tues pour le plaisir. Mais tu tues sans discernement. Mais ça, c'était ma raison avant. Maintenant, tu dois mourir... Parce que tu es censée être morte.

Fujino regarda Shiki dans les yeux. Elle comprenait ce qu'elle voulait dire par "Tu es comme moi", elle lisait dans ses yeux, le même désir qu'elle sentait parfois en elle. Elle percevait les mêmes ténèbres insidieuses. Elle ferma les yeux et ses paupières firent se verser une larme à ses yeux. Cornelius eut un mouvement brusque, sans doute pour venir à l'aide de Fujino.

Soudain, une boule de feu jaillit et brûla la main de Shiki.

-Arrête ça tout de suite, Shiki. Qu'elle soit revenue à la vie, ça pourrait pas être une nouvelle chance pour elle ?

-Pas pour mes employeurs, Azaka. Fit Shiki en disparaissant.

Spoiler:
 

Azaka courut vers Fujino.

-Ca va ? Soudain, une épée tomba devant elles. Elles levèrent les yeux vers le ciel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Mar 24 Avr - 23:35

[HRP: Yousei. J'suis pas très fan, un peu trop hard pour moi, mais quand on veut une musique qui donne, c'est super, j'ai bien dû l'écouter dix fois hier. (donc pas fan, mais quand même XD...) Ben merci, t'as pas à être désolé d'être touché par quelque chose, c'est même flatteur ^^. Bah, j'essaye de finir mon roman, mais c'est plus dur à faire qu'à dire. Sinon, j'ai envoyé à un éditeur une pièce de théâtre qu'on a joué en mars. Plus qu'à voir ce que ça donne ^^ Allez encore du last moment pour trouver l'inspi pour ce post.]

Yuki percuta Claude. Elle avait déjà battu Claude une fois, elle espérait que c'était pour de bon. Cette fois, elle ne le laisserait pas s'en sortir. Enfin... Claude se disait la même chose. Il allait avoir sa revanche, il se le jurait. Claude sortit ses couteaux de table dorés pour parer l'épée de Yuki. Celle-ci ne laissait pas Claude contre-attaquer. Elle sortait ses ailes toujours plus ouvertes et s'envolait toujours plus haut. Claude sortit ses ailes noires. Un ange et un démon survolaient l'île de plus en plus haut et leur combat faisait des étincelles au sens propre. Des plumes blanches et noires descendaient de temps en temps.

Claude finit par se dégager et à envoyer ses couteaux comme un jeu de fléchettes. Yuki fit tournoyer son épée pour dévier les projectiles avant de se ruer à nouveau sur son adversaire. Claude se rua à son tour, et fit sortir ses mandibules. Il mordit le bras de Yuki avant d'essayer de le saisir avec sa toile. Yuki eut bien du mal à se dégager le bras. Alors qu'elle essayait de se débarasser de la toile qui bloquait le bras, Claude utilisa sa soie sur les ailes de la shinigami. Incapable de voler, Yuki chuta et alla se heurter au sol.

Son épée, sous le choc, s'envola et alla se planter non loin d'Azaka et de Fujino. Yuki regarda son adversaire se ruer vers elle, en piqué. Yuki avait perdu l'usage de ses ailes pour l'instant, mais elle n'était pas encore immobile. Elle fit une roulade sur le côté pour éviter Claude qui eut juste le temps de se redresser pour atterrir sur ses pieds.

-J'imagine qu'entre nous deux c'est comme toi et Irys ? Un combat éternel ? Comme j'aimerais pouvoir te tuer. Te faire souffrir m'importe peu, je veux juste voir ton corps sans vie gésir sur le sol.

-Désolée de te décevoir. Mais ce ne sera pas un combat éternel, les démons peuvent être détruits.

Yuki courut vers Claude.

-Futile. M'attaquer sans arme.

-Et ça c'est quoi, sale chien !

Sa dague cachée dans son gant sortit le bout de sa lame et Yuki la planta dans la gorge de Claude. Celui-ci tomba sous le choc. Yuki dégagea son arme de la gorge de Claude et se tourna vers Alois et Irys.

-Pff c'était ennuyant. Que Shibumi sorte bientôt de ce corps en tout cas, parce que sinon ton... Enfin, notre "tu sais quoi" Irys, c'était vraiment un attrape-couillon. Eh, qu'est ce que tu fais avec elle Irys ? T'essaie de te faire passer pour une héroïne, la menteuse ? Bon et maintenant Yuki ? Tu vas affronter qui ? Irys ?

-Tu crois que je ne sais pas que Claude est encore vivant ? Non, je vais couper le lien. Tant pis pour tes secrets que j'aurais pu te prendre. Je vais me faire une joie de me débarasser de toi. Sale démon.

-Entre Claude et moi, c'est moi le démon ? Binoclarde, faut changer de lunettes.

Yuki se rua une nouvelle fois sur Alois. Celui-ci ne perdit cependant pas son sourire narquois. Cela inquiéta Yuki. Ce gamin ne savait pas se défendre et s'enfuyait au moindre problème. Qu'est ce qu'il mijotait ? Alois tira la langue pour laisser apparaître son sceau démoniaque. Aussitôt les pattes d'araignée qui ornaient son trône, s'élevèrent et se saisirent de Yuki. Elles l'enroulèrent dans de la soie et la maintinrent en l'air au niveau du trône. Elles approchèrent d'Alois alors que celui-ci se tournait vers Yuki. Il sortit sa dague et la mit en dessous du menton de Yuki.

-Gni hi hi. Tu peux pas mourir hein ? Ca ne m'empêcherait pas de te faire regretter d'exister. Si tu peux pas mourir, ça t'embête que je plante ma dague dans ton oeil et que je la fasse tourner ? Gni hi hi ! Même une shinigami peut pas m'arrêter. Je vais conquérir les cieux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Jeu 26 Avr - 0:56

HS : Moi aussi je ne suis pas très fan de Yousei Teikoku, mais je n'aime que cette chanson et une autre que j'ai déjà mise par le passé =) Sinon, j'espère vraiment que l'éditeur éditera ta pièce !

Mélodie reprenait peu à peu ses esprits, car le philtre commençait à s'estomper et voir autant de combat autours d'elle l'effrayait un peu. Pourquoi fallait-il que tout le monde se batte et se fasse mal alors qu'un simple discourt pouvait tout arranger ? Mélodie ne savait pas, d'ailleurs, elle ne savait plus rien, elle était perdue à cause des trous de mémoire que lui avait fait Shibumi en prenant sa place et à cause du philtre qui lui avait fait tourner la tête. En se rendant compte de ce qu'elle avait fait en se soumettant aux pouvoirs de ses ennemis, la petite fille ne se senti pas bien et elle eût une grande envie de vomir, car elle était dégoûtée et écoeurée de son propre corps et des gens qui l'avaient trompées. Pourquoi avait-elle dû subir ces mauvais traitements psychologique ? Elle n'avait rien demandé à personne et n'avait pas fait de mal à autruis, alors pourquoi ces mauvaises personnes lui en faisaient ? Toutes ces questions sans réponses tournaient en rond dans sa tête tandis qu'elle regardait tout le monde qui se trouvait sur l'île avec un regard fatigué et aussi appeuré, car elle ne voyait plus Yuki.

"YUKI ! Où es Yuki Irys ?!"

- Ne panique pas et regarde vers le ciel

Vers le ciel ? Pourquoi le ciel ? Qu'est-ce qu'il c'était passé ? Avait-elle un nouveau combat avec Claude ? Non ça ne devait pas être le cas, car elle avait entendu un drôle de bruit, comme celui qu'on entendant lorsque l'on plante un couteau dans de la viande pour savoir si elle est cuite ou non, alors elle pouvait supposer que Claude s'était fait transpercer, ce qui voulait dire qu'il n'était plus apte à se battre. Mélodie leva quand même la tête vers le ciel et elle poussa un cri de terreur en voyant Yuki en mauvaise posture. La fillette donna un puissant coup de poing à Irys pour qu'elle la lâche, mais ayant une force de crevette, elle ne réussi qu'à la surprendre, ce qui lui permit de sauter de ses bras et de retomber sur ses pieds en se faisant un peu mal au talon, mais elle fit comme si de rien ne s'était passé et elle s'avança un peu pour mieux voir ce qu'il ce passait vers les nuages. Quand elle vit qu'en plus d'être menacée d'une chutte importante, Yuki était menacée par Alois avec une dague, le coeur de la gamine faillit s'arrêter de battre.

"YUUUUKIIII !!!!"

Lorsqu'elle cria le nom de la Shinigami dans la position inconfortable lui avait fait retrouvé tous ses esprits, Mélodie libéra sans deuxième pouvoir sans le vouloir. Une grande colonne de flamme s'extirpa du corps de la jeune femme comme de l'eau sortant d'un tuyau d'arrosage pour s'en aller dangereusement vers la shinigami et l'enfant démoniaque. Une mini boule se détacha de la colone de feu en arc de cercle pour aller s'écraser sur la dague d'Alois pour la lui faire lâcher. Au même moment ou la boufle toucha l'arme, le reste de l'attaque toucha la toile qui crâma et cèda par la même occasion pour libérer brusquement le corps de Yuki qui tomba assez dûrement sur le sol sableur, heureusement qu'elle ne pouvait pas mourir, sinon elle serait déjà morte à l'heure qu'il est. En plongeant son regard sur son corps allongé sur le sable, Mélodie eût les larmes aux yeux et elle serra les densts pour ensuite relever sa tête pour regarder Irys, puis en direction du trône tout en ayant l'air fâchée.

"Vous m'avez tous menti et ce n'est pas bien ! Il n'y a que Fujino qui n'as pas menti, ce qui m'a beaucoup surprise, mais ça reste tout de même très vilain de votre part et j'en ais marre de vos mensonges !!! Et puis, Alois, tu as dépassé les limites de ma patience, descend de ce trône qu'on s'explique ! Oh mais qu'est-ce que je raconte ? Tu es trop bête et peureux pour descendre ! Bon j'en ais marre, désolée, mais je m'en vais !"

Mélodie était écoeurée par la méchanceté des gens qui l'entouraient, que sans le vouloir, elle avait fusionné très brièvement avec Shibumi, car ses cheveux étaient devenus orange un cour instant. Quand elle voulu partir en tentant de créer un portail de téléportation, mais Irys l'en empêcha en faisant jaillir des liannes de ses mains pour donner un coup de fouet à la jeune fille pour stoper son geste. Le coup était tellement violent qu'elle fût projetée juste à côté de Yuki. Mélodie fût surprise et terrifiée par la détermination de la sorcière aux cheveux verts qui ne voulait qu'elle parte, qu'instinctivement, elle avait serrer la main de Yuki avec ses doigts d'enfants, avant de se relever tout en tremblant et en se demandant comment elle allait faire pour se battre alors qu'elle n'avait pas d'arme et qu'elle ne contrôlait pas ses pouvoirs, car elle avait l'impression qu'elle allait devoir combattre pour pouvoir se tirer de ce coin paumé.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Lun 30 Avr - 18:34

Fujino regarda Azaka. Elle l'avait déjà vu dans ses rêves, ses souvenirs, enfin peu importe ce que c'étaient, elle l'avait déjà vu. Elle ne la connaissait pas en personne, en tout cas elle n'en avait pas le souvenir, mais elle l'avait déjà rencontré dans ses visions. Alors, se connaissaient-elles ? Apparemment oui, puisqu'Azaka l'avait appelé par son prénom. Encore une preuve que Cornelius ne mentait pas ? Que c'étaient des souvenirs réels et non pas des visions créées entièrement par lui ?

-Vous... Je vous ai déjà vu dans mes rêves.

-C'est pas vrai ? Tu m'as vraiment oublié Fujino ? Je suis Azaka, ta meilleure amie. On faisait partie de la brigade SOS de Shinrya, tu te souviens pas ?

-Non... Je suis désolée.

-Allez, c'est pas grave, va. Je t'expliquerais tout. Pour l'instant, c'est ni l'endroit ni le moment.

Bien que Fujino avait peur de voir se confirmer ce qu'elle craignait, que ses visions étaient des souvenirs, elle était heureuse de savoir qu'elle allait enfin y voir plus clair. Ce ne serait plus de pénibles incursions dans Cornelius, mais une personne qui lui raconterait, une personne amicale et avenante. Ce ne serait plus des bribes de temps en temps, mais l'histoire complète. Cela lui redonna du courage.

Elle fut étonnée de ce que Mélodie dit. Elle ne lui avait jamais mentie, elle était la seule. Vraiment ? C'était touchant. Mais de toute façon, sur quoi pouvait-elle mentir ? C'est à peine si elle avait une histoire ou des liens. Alors mentir... Elle lui aurait peut-être mentie si elle avait eu des raisons de le faire et des choses à cacher. Mais elle n'en avait pas, elle n'avait même pas de "choses" tout court. Donc Fujino ne s'en glorifia pas.

Azaka ramassa l'épée de Yuki par terre. Fujino sortit son éventail en comprenant tout de suite ce qu'elle voulait faire et ce qu'elle entendait par "ce n'est pas l'endroit ni le moment". Il y avait un combat, un destin se jouait sous leurs yeux, un destin des plus importants. Le genre d’évènement décisif et important qu'on ne voyait pas souvent. Et en apparence, ça ne tournait pas à l'avantage des plus sympathiques.

Azaka fonça droit sur Irys, les deux mains sur le pommeau, l'épée au dessus de sa tête, courant comme une tarée. Mais plutôt que de toucher Irys, elle planta son épée dans le sable et s'accrocha au pommeau pour tournoyer et donner un coup de pied.

-Pff, je déteste les épées. Moi j'suis une sorcière, une vraie. Alors mange-toi ça !

Azaka souffla sur la paume de sa main et des flammes s'avancèrent. Fujino de son côté allait assister Azaka quand soudain Claude sortit du sable droit comme un I. Fujino sursauta. Alors que Claude allait attraper Fujino, il eut soudain sa tête prise dans un chapeau rouge. Celui de Cornelius.

-Hmpff, hmmf.

-Pardon nous ne comprenons pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Lun 30 Avr - 18:53

Yuki sentit soudain l'étreinte se libérer. Alois quant à lui sentit sa main le brûler.

-Raaah ! Ca brûle ! J'ai mal bon sang !

La chute fut rude pour Yuki. Très rude. Même sans pouvoir mourir, elle le sentit passer. Elle ne put tout simplement pas se relever tout de suite. Elle serra le sable de ses mains crispés de douleur et de rage. Elle sentait que même si Mélodie venait de la sauver et de reprendre un peu de ses esprits et qu'elle venait de se faire l'ennemie de ceux qui essayaient de la contrôler, elle sentait malgré tout cela que Shibumi faisait son petit bout de chemin en profitant de la rage. C'était injuste. Elle était leur alliée, elle pouvait laisser place à Shibumi aisément, elle était du côté de Yuki, même là elle ne pouvait éviter de laisser ses sentiments rendre Shibumi plus forte. Visiblement, il serait difficile voir impossible d'empêcher Shibumi de prendre Mélodie. Irys et Shibumi semblaient avoir déjà gagné même si la situation avait changé.

Quand Mélodie se retrouva à ses côtés et que leurs doigts se rencontrèrent, Yuki, toujours face à terre, serra fort ses doigts en frissonnant. Cette froideur, alors qu'ils étaient sous le soleil de l'île du destin. Elle ne laisserait pas ces petites jeunes mains se faire emporter par quelque esprit malfaisant. Yuki planta sa dague dans le sable en essayant de se relever péniblement, le nez en sang.

Elle put apercevoir Azaka contre Irys, Fujino et Cornelius contre Claude qui était revenu. Un combat difficile étant donné les ennemis quasi-immortels mais pas désespéré au vu des alliés. Elles n'étaient pas seules. Yuki leva le regard vers Alois. Celui-là il ne valait pas la peine qu'on s'en occupe pour l'instant. Il se tenait dans son trône trop grand, ramassé sur lui-même en position foetale, priant sans doute intérieurement pour que ce combat finisse à leur avantage.

-Ta potion c'est vraiment de la gnognote Irys. Et toi la sale gamine, tu me dois le respect. C'est moi qui dirige tout ici.

Yuki regarda Claude, la tête dans un chapeau rouge. Il semblait que ce trio contrôlait la situation. N'était-ce pas le meilleur moment pour Mélodie de s'enfuir ? Toutefois, Yuki repensa à ce qu'elle venait de dire. Elle semblait encore en vouloir un peu à Yuki. Elle avait menti elle aussi. Mélodie avait failli partir seule, sans elle. Elle l'avait aidé mais elle semblait refuser ce combat et tant que Yuki continuerait à se battre contre ces fous, elle ne vaudrait peut-être pas mieux qu'eux-même. Et si elle continuait ? Le combat semblait en leur faveur, et ils étaient tous occupés. Mélodie aurait sûrement du répit tant que cela durerait. "Un combat éternel". Est ce que c'était possible, comme dans les légendes, possible de se battre des dizaines d'années durant pour éviter que le pire arrive ?

-Mélodie. Puisque tu voulais partir, je crois que tu en as l'occasion à présent. Je suis désolée, si je n'ai pas... été toujours là. Si je t'ai mentie ou blessée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Mar 1 Mai - 1:00

Lorsqu'Azaka attaque Irys d'une façon innatendue, cette dernière se prit le coup de plein fouet, ce qui lui fit mal, mais rien de plus. Quand son ennemie souffla du feu, Irys souffla sur sa main et des grosses graines se créèrent pour foncer sur les flammes. Elles ne furent pas toutes détruites et ce fut pour cette raison que la femme aux cheveux verts eût le bras droit légèrement brûlé. Elle eût mal, mais elle ne dit rien, car Shibumi lui avait apprit à supporter la douleur.

- Et c'est tout ce que sait faire une soit-disante véritable sorcière ? Mon dieu quelle frousse tu me fais, j'en tremble !

Lorsqu'elle vit la tête de Claude se faire planter dans un chapeau rouge, ses yeux devinrent ronds comme des soucoupes à cause de la surprise qu'elle venait d'avoir avant de rire de la situation grotesque dans laquelle s'était mise le domestique du jeune garnement qu'il avait l'air de servir avec beaucoup de fidèlités.

- Comme d'habitude, tu me fais honte Claude avec tes singeries ! Allez j'ai pitié de toi, je viens t'aider comme dans le bon vieux temps eheh

Irys récita une formule magique et le chapeau se transforma en petit bouquet de fleur, ce qui rendait Claude encore plus ridicule qu'avant, mais ce n'était pas grave, il avait sûrement l'habitude en travaillant pour Alois jours et nuits sans relâche.

- Et si pour une fois tu te conduisais en gentleman ? Soit gentil et offre ces fleurs à Fujino, ça lui fera peut-être plaisir ! Bon on en était où ? Ahh, je sais !

Irys récita une autre formule magique et un corbeau noir apparut pour tomber en piquée sur Azaka tout en se séparant en deux pour créer deux poignards noirs pour tenter de la transpercer, mais elle n'était pas sûre que ça fonctionnerait, car son ennemie devait sûrement être puissante pour la défier, alors elle devait rester sur ses gardes. En ce qui concernait Mélodie, cette dernière hocha la tête à contre-coeur pour confirmer ce qu'avait dit Yuki. Elle tenta de créer un portail de ténèbres, mais rien ne vint, pas une bribe de magie, rien, comme avant le fameu jour où elle rencontra Yuki.

"Je voudrais bien, mais je ne peux point... euh pas excuse-moi le vieux français à mamie qui ressort... Euh ça ne va pas être possible, parce que je viens de m'appercevoir que mes pouvoirs qui me permettent de changer de monde ont été bloqués... J'ai l'impression que mes pouvoirs se libèrent d'eux-même et que Shibumi ne les as pas encore en sa possession, mais je commence à en avoir marre d'elle aussi ! Elle joue avec mes sentiments, avec mes pouvoirs, avec mes amis, il faut que quelqu'un l'arrête avant que ça ne soit trop loin ! Dit maman 2, tu me donne la permission d'aller l'affronter ?"

Mélodie eût un petit sourire aux lèvres pour donner un petit côté humoristique à la scène et pour éviter que Yuki s'inquiète pour rien. Après tout, si elle voulait s'en débarasser, c'était maintenant où jamais ou alors elle devrait trouver un terrain d'entente avec l'entité pour pouvoir coexister en paix, mais vu que ce n'était pas ce que la créature voulait, Mélodie ne pourrait peut-être jamais faire équipe avec elle, donc il était important de s'en occuper à présent et de la détruire une bonne fois pour toute en n'ayant pas peur de perdre la face et sa vie face à cette adversaire coriace dont elle était trop sûre de vaincre avec beaucoup de facilités. Toutefois, pour exterminer Shibumi, il allait falloir attendre une nouvelle convocation de sa part dans sa propre tête pour mettre un terme à cette histoire. Cependant, c'était bien joli d'avoir un plan, mais il n'était pas complet et peut-être qu'il ne pourrait jamais se concrètiser, alors elle avait tout intérêt à ce que la suite des evenements se déroulent en sa faveur.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Jeu 3 Mai - 0:50

http://www.youtube.com/watch?v=nhiaBtAtg34

Fujino regarda Claude. Elle avait espéré qu'il ne se sorte pas de ce chapeau. En même temps, Cornelius serait sans doute là pour la protéger encore, bien qu'elle se demandait si c'était vraiment par héroisme ou si c'était parce qu'il avait besoin d'elle pour quelque plan aussi tordu que lui. Claude regarda le bouquet de fleur soigneusement arrangé, ficelé à la base.

-Irys, Irys. Cela ne te déplairait-il pas que je fasse preuve d'affection envers une autre fille que toi ? Ne m'aurais-tu pas pardonné ? Peu importe. Je n'ai pas besoin de tes fleurs empoisonnées. Ironisa t-il envers Irys.

Il jeta les fleurs avant de reporter son attention sur Cornelius. Celui-ci pencha la tête sur le côté avec un air interrogatif, comme s'il lui demandait "et maintenant ? Tu vas me faire quoi ?" Si c'était ça la question, il n'allait pas tarder à en avoir la réponse. Le démon saisit Cornelius par les épaules et il s'apprêta à le mordre en exhibant ses dents pointues. Fujino réagit aussitôt en lui assénant un coup de pied dans les valseuses. Cornelius en profita pour s'enfuir, Fujino à ses côtés.

-Ouh, alors princesse ? On fait équipe ?

-Ne rêve pas Cornelius. Pour une raison que je ne comprends pas, tu veux m'aider, soit. Alors on fait équipe, mais je sais pertinemment que c'est juste pour me maintenir en vie pour m'utiliser.

-Ou parce que je t'aime encore. Tu n'as pas envisagé ça ?

Fujino regarda Cornelius avec des yeux ronds comme des soucoupes. Il disait la vérité ? Difficile à dire avec cet air moqueur qu'il avait tout le temps. Il pouvait autant ironiser sur ses souvenirs que lui dire la vérité. Mais s'il s'agissait du vrai Cornelius, c'était peut-être vrai. De toute façon, Fujino avait beau avoir plus ou moins accepté que Cornelius eut pu être son mari, elle ne l'aimait pas pour autant. Elle se demandait comment elle avait pu aimer un homme comme lui. Soit il avait changé, soit son amour était parti avec ses souvenirs, et contrairement à eux, il ne revenait pas. Parce qu'elle le trouvait détestable.

Azaka, elle, avait fort à faire avec une sorcière. Elle fit apparaître un corbeau. Azaka attendit à ce qu'il s'approche. La surprise fut grande quand il se scinda en deux dagues. L'effet de surprise était trop grand, elle ne put réagir assez vite. Le premier couteau lui érafla l'épaule droite. L'autre lui entra dans l'épaule gauche. Azaka hurla de douleur avant d'essayer d'enlever la dague, mais ça faisait trop mal. En même temps, comment se battre avec un couteau dans l'épaule ? Elle risquait de l'enfoncer davantage. Elle inspira à fond et l'arracha d'un coup sec. Elle poussa un nouveau cri plus fort qui glaça l'ambiance.

-Alors ça... Tu vas me le payer. Dit-elle en se tenant l'épaule gauche.

Azaka fut bien embêtée car sans son deuxième bras, ses sorts manqueraient d'ampleur. Il allait falloir tout concentrer en un seul bras, et elle n'était pas encore assez bonne pour ça. Sa formation n'était pas aboutie et concentrer tout en un seul point, elle ne le pouvait pas. Tout était dans tout son corps.

Azaka avança sa main droite, elle mit ses doigts comme si elle mimait un pistolet et tira une boule de feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   Jeu 3 Mai - 1:03

Yuki fut désespérée de voir que Mélodie ne pourrait pas s'enfuir. Quand on vous disait que le sort s'acharnait, vous nous croyez à présent ? Quand elle l'appela "Maman 2", elle fut surprise et ne sut comment l'interpréter. C'est le "2" qui devait lui déplaire. Parce que "Maman", encore c'était... Bizarre, mais ça témoignait de l'amour qu'elle devait lui porter. La demande inquiéta Yuki. Mais le sourire qu'elle avait lui laissa croire qu'elle savait ce qu'elle faisait. Toutefois, elle aurait préféré un visage déterminé que ce sourire gêné qui ne laissait rien présager de bon. Ce n'était pas une blague, c'était la "guerre".

Yuki soupira avant d'acquiescer silencieusement. Après tout, si elle réussissait, ça mettrait un terme à tout ce qui se passait sur l'île... Mais si elle n'y arrivait pas... Si elle perdait. Mais Yuki, de toute façon, n'avait encore trouvé aucun moyen de réussir à vaincre Shibumi. Au final, il semblait évident que seul Mélodie aurait la possibilité d'en venir à bout sans y perdre la vie en même temps.

Yuki se pencha, s'agenouilla devant la petite fille et lui prit la main.

-Je ne sais pas si tu peux le faire maintenant, si tu y arriveras... Mais dis-toi... Que si jamais... Shibumi... Enfin... Je serais obligée de te tuer. Je ne supporterais pas que quelqu'un d'autre te contrôle. Je ne veux pas te dire que je ferais tout ce qui est en mon pouvoir et tout ça parce qu'on me l'a déjà trop fait, et que je l'ai déjà trop fait et que chaque fois on ne peut tenir sa promesse. Mais ce qui est sûre... C'est que je ne te laisserais pas entre les pattes de Shibumi, ça je te le promets.

Dans la tête de Yuki, c'était presque du mensonge. C'était un peu comme pour se dire " si je lui dis que je l'aiderais si elle échoue et qu'elle cède à Shibumi, elle ne sera pas aussi combattive. Là, elle sait qu'elle DOIT réussir". C'était un peu méchant, mesquin comme façon de voir, mais Yuki avait déjà vexée une fois Mélodie. Si c'était pour la sauver, alors soit. Ce n'était pas en la couvant qu'elle en ferait une femme forte qui saurait s'occuper d'elle quand Yuki n'en aurait plus la force.

-Tiens... Prends ma dague. Et prends ma force, ma lumière. Je serais prêt de toi, toujours. Même si tu cèdes, au fond des ténèbres, au fond de Shibumi, tu continueras à subsister et ma lumière te procurera chaleur et réconfort.

Elle insuffla un peu de sa force en Mélodie... Un cadeau fort généreux, fort utile sans doute... Mais aussi empoisonné comme Mélodie et Yuki risquaient de s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un coeur sombre dans un corps d'ange [Libre]
» BARBARA -> un démon dans un corps d'ange
» Hikaru l'ange au coeur sombre
» Megazord, l'esprit sain dans un corps sain (à quelques menus détails près !!)
» Ethan C. Anderson ~ Une tête d'ange, dans un corps de démon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Archives :: Archives :: Role Play-
Sauter vers: