Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Road to Glory (suite) [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Road to Glory (suite) [Libre]   Mer 1 Mai - 17:10

Effectivement, la présence de Fujino et Haruhi en ces lieux pouvaient étonner. A vrai dire, la présence de qui que ce soit en ce monde était toujours sujet à de nombreuses questions. Qui se rendrait en ce monde sans raisons ? Ce n'était qu'un vaste désert, un champ de batalle où seules demeuraient, ternes et silencieuses, les keyblades des guerriers vaincus lors d'une guerre oubliée.

Fujino aurait d'ailleurs préféré ne jamais revenir ici. En effet, elle avait vécu ici une expérience traumatisante. Elle avait ici-même tué Shiki, du moins c'est ce qu'elle avait cru. Bien que la mort de Shiki avait été une délivrance, elle avait aussi été traumatisante. Car ce jour-là, elle avait déchaîné ses pouvoirs, (peut-être pas autant qu'à Shinrya) et surtout elle avait éprouvé un plaisir infini et avait été d'un sadisme effrayant. Terrorisée par elle-même, elle s'était plus ou moins accidentellement jeté du haut d'une falaise pour y mourir, du moins c'est ce qu'elle avait cru. Par la suite, elle avait rencontré Icy, et cela avait été comme une renaissance.

C'était aussi ici qu'elle avait rencontré Kavitchie et bien que cela fut la plus belle chose qui fut et qu'elle pourrait se souvenir de ce monde comme le lieu de cette rencontre, elle ne pouvait s'empêcher à ce que Kavitchie avait dû penser d'elle en la voyant si cruelle et terrible. Bref, ce monde, elle espérait le quitter au plus vite.

Mais Haruhi, elle, souhaitait se rendre ici dans l'espoir de retrouver l'usage de sa Keyblade. Par le passé, quand elle et Emiri ne formaient qu'un seul corps, Emiri s'était rendu ici avec le même problème: la perte de sa Keyblade. Suite à quelques épreuves, Emiri avait pu retrouver l'usage de son arme, et aujourd'hui, Haruhi espérait qu'il en serait de même pour elle. Si seulement, elle savait pourquoi son arme lui avait été retirée...

Parmi les Keyblades, les deux jeunes femmes marchaient. Fujino jetait des regards à ces armes en se demandant si celle de son amie se trouvait parmi celles-ci. Cela avait beau n'être que des armes plantées dans le sol, elle trouvait l'ambiance du lieu particulièrement morbide. Comme celle d'un cimetière... Ces clés avaient-elles tant que ça l'air de tombes ?  
En attendant elles étaient loin de se douter des rencontres qui se préparaient. Loin de là. Ni même des retrouvailles.

Haruhi s'agenouilla devant une keyblade et fronça les sourcils. Comment avaient-ils récupéré l'arme d'Emiri ? Hum, dans son souvenir, Emiri avait invoqué sa Keyblade à maintes reprises et cela avait fait venir celle de Haruhi, non celle d'Emiri. Puis, il y avait eu des sans-coeur, Stain, et puis Emiri qui voulait prouver sa force pour que sa Keyblade se rende compte de sa valeur... Oui, c'était sans doute juste une question de valeur. Mais que devait-elle prouver ? Elle se souvenait qu'Emiri avait perdu sa Keyblade parce qu'elle avait trop laissé Haruhi se battre à sa place. Sans doute la lâcheté avait fait perdre la Keyblade à Emiri.

Mais elle ? Haruhi ? Ce n'était certainement pas la lâcheté. Alors quoi ? Ce miroir... Etait-ce depuis sa réapparition depuis le miroir ou depuis plus longtemps qu'elle ne pouvait plus invoquer son arme ? Le miroir était-il en cause en d'autres termes ? Elle avait passé beaucoup de temps dedans, sans savoir ce qui se tramait pour autant. (elle ignorait même qu'il y avait eu son reflet qui avait voyagé à sa place un certain temps).

Les histoires de valeur... Bien qu'elle ait voulu devenir chevalier de la reine et que cela l'inspirait, ces histoires de valeur finissaient par lui courir sur le haricot. N'avait-elle pas en plus déjà prouvé ce dont elle était capable ? Vaincre Marina, ce n'était déjà pas une belle preuve de force ? Fallait-il en trouver une autre de Marina pour le prouver une bonne fois pour toutes ? La vie était décidément bien injuste avec les Shinryens. Un peuple maudit... En regardant Shinrya, elle-même, Fujino, Emiri... Elle y croyait de plus en plus. Même si cela ne la faisait pas désespérer.

Alois se mit à pleurer dans le dos de Fujino. Celle-ci le prit dans ses bras et s'assit pour lui donner le sein. Haruhi en fit de même, un peu boudeuse.

-Toujours rien ? Haruhi fit non de la tête entre ses poings. -Je suis sûre que nous finirons par trouver.

[HRP: pouvez répondre dans l'ordre que vous souhaitez. Le premier qui le souhaite.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 154
Age : 18
Localisation : Chez moi.
Arme : Tendre promesse
Invocation : Ramuh
Date d'inscription : 13/10/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Lun 6 Mai - 19:00

Shen arriva dans un monde qu'il connaissait bien, la Nécropole des keyblades. C'était un monde que Shen ne voudrait plus jamais revoir mais il avait senti une présence assez familière. Il vit de loin la jeune maman, Fujino et son amie, Haruhi que Shen avait réussis à libérer des ténèbres avec l'aide de Syrus et d'un certain Mordrake. Il aimait bien Fujino malgré qu'il ne put apprendre à la connaitre plus en profondeur. le décor était toujours pareille, un désert montagneux à perte de vue avec des champs de Keyblades en tout genres mais sans leurs maitres. Eraqus lui avait appris que c'était les Keyblades de guerriers morts en combat durant la Grande guerre des Keyblades. Shen aimait bien l'histoire de cette guerre, tous s'étaient battu pour obtenir la Keyblade ultime mais sans y parvenir, les conduisant tous à mourir et à aller vers les ténèbres pour assouvir leurs propres besoins. Shen n'aurait jamais voulu participer à cette guerre, son désir de protéger les autres et plus fort que tout ses autres désirs et il ne voulait pas mettre en danger la vie des gens pour ses propres intérêts. Il arriva devant Fujino et prit la parole:

"On se retrouve Fuji, comment-va ton fils, tu te souviens de moi j'espère?"


Il attendait la réponse de Fujino où l'arrivée d'une autre personne...

(HRP: Petit post pour introduire Shen dans le rp:HRP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Jeu 9 Mai - 17:04

Plusieurs heures s’étaient écoulées depuis qu’Emi m’avait enlacé en s’allongeant avant de s’endormir paisiblement. J’aurais souhaité en faire de même : dormir dans les bras de l’être aimé aurait été l’un des, sinon le, plus doux moment de mon existence. Cependant, le sommeil n’était pas décidé à m’accepter dans son royaume, comme à son habitude. Pendant cet instant chaleureux de bien-être, je ne pensais plus à rien, afin de ne pas gâcher le moment. Un temps pour lequel plus rien d’autre ne m’affectait, juste le corps d’Emi… Sa chaleur… Sa fragrance… Les battements de son cœur… Un paradis indescriptible… Un désir égoïste souhaitait que le temps s’arrête afin de profiter de cet instant indéfiniment.

Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin : je sentais le vaisseau ralentir, certainement dû au fait que nous arrivions auprès de cette planète. Je me libérai alors doucement de son étreinte et posai un délicat baiser sur son front avant de la laisser encore endormie. En sortant de la cabine, je me dirigeais vers la salle de pilotage. Je croisai alors sur mon chemin Shiki, seule. Je me souvins que je devais lui parler en tête à tête pour essayer d’avoir quelques données supplémentaires si elle consentait à bien vouloir me les donner. Je lui demandais alors de me suivre dans une autre cabine vide et verrouillait la porte une fois rentré avec elle. Je m’assis avant de lui dire :



Bien… Ainsi il est peu probable que l’on ait des oreilles indiscrètes. Je souhaitais parler avec vous afin d’avoir des informations complémentaires qui me permettrait de mieux comprendre certains points. Je sais que vous vous méfiez de moi au moins autant que moi avec vous toutes, excepté Emi ; aussi cela instaurera-t-il peut-être une meilleure relation entre nous. Je suis tout aussi disposé à vous répondre sur les points que vous souhaiterez. Je ne vous mentirais pas, ce n’est pas dans mes habitudes ; je choisirais plutôt de ne pas répondre que de mentir: pour ma part une absence de réponse vaut mieux qu’un mensonge, j’espère pouvoir compter sur vous là-dessus aussi.
Bien… A présent je souhaiterais savoir qui vous êtes… Ou plus précisément ce que vous êtes. Votre sang est fort, je peux vous le dire pour en avoir gouté un nombre incalculable. Il n’y a à ce jour qu’un seul sang qui a été plus fort que le vôtre : celui d’une prétendue divinité. Donc, qu’êtes-vous donc Shiki ? Si vous pouviez aussi me dire ce que vous, Emi et Mei aviez pu faire à Hadès, que je sache ce qui le motive à vous faire traquer par des morts revenus à la vie.

_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Ven 10 Mai - 2:39

Dans le vaisseau, Shiki s'était tenue à l'écart du groupe. Certes, elle était toujours plus expressive que Fujimi, qui, elle aussi, se tenait dans un coin loin des autres, mais qui se tenait droit comme un I, un peu comme un droïde, ou un truc qui faisait partie du décor et attendait qu'on appuie sur son bouton off. Elle, Shiki, se tenait en travers du couloir, dos au mur, un pied contre celui-ci, les bras croisés, la mine grave. Elle aussi était un peu en attente qu'on la mette en action, sauf qu'elle, ça se voyait bien qu'elle réfléchissait et se tenait prêt à la suite et que celle-ci lui causait quelques petits remue-ménage dans sa caboche. Oui, elle s'inquiétait un peu et n'était pas certaine de la route à suivre. Elle avait un but, était-ce le bon ? Ou en tout cas, les bons moyens ?

Soudain, Zéro l'interpella. Elle se souvint qu'il avait émis le souhait de lui parler en privé. Le moment semblait bien choisi. Bien que Shiki savait déjà qu'elle n'était pas du genre bavarde et qu'elle n'avait pas très envie de répondre à quoi que ce soit, elle s'avouait curieuse de savoir ce qui le poussait à lui parler. Et puis, les derniers événements avaient quelque peu changé la façon dont elle considérait Zéro. Cela jouait en la faveur d'une entrevue privée. Elle le suivit dans une autre cabine dans laquelle ils s'enfermèrent. Shiki le regarda faire sans bouger et resta debout devant lui en croisant les bras, jetant un regard froid autour d'elle.

Zéro commença immédiatement par un long monologue dont Shiki éluda une bonne partie. L'un parlait beaucoup, l'autre parlerait beaucoup moins. Etait-ce ce que l'on appelait "parler pour deux" ? L'essentiel était deux questions: une concernant la nature de Shiki et l'autre concernant les raisons qui avaient poussés Hadès à pourchasser Mei et Emi. Plutôt sensé après tout ce qu'il s'était passé.

Shiki demeura immobile tout en jaugeant Zéro du regard. Elle se demandait bien sûr si elle pouvait lui répondre, d'autant qu'elle n'était pas certaine de ce qu'il voulait dire par "qui elle était". Elle avait très envie de faire les cents pas en silence, mais comme une proie reste immobile et attentive aux moindres gestes venant de la menace, Shiki restait droite en observant Zéro.

-Et bien, dis-toi simplement que j'ai été intronisée comme shinigami il y a plusieurs années. J'imagine que cela doit être ça que tu as dû sentir. Shiki ne disait pas tout. Mais c'était bien compréhensible. La seconde question à présent. -Hadès s'enflamme pour un oui, pour un non. Concernant Mei, j'ignore ce qui a pu justifier une telle décision. Je sais que j'ai pu avoir l'air d'être une de ses amies proches, mais il n'en est rien. Je ne suis à peine qu'une de ses clientes, je ne sais donc pas grand chose la concernant. Ca ne m'étonne pas du tout cependant. Mei a de nombreux ennemis mais je ne pensais pas que Hadès irait jusque là avec elle. Habituellement, ses clients qui deviennent ses ennemis savent qu'ils ont tout intérêt à ruminer et à attendre que Mei serve à nouveau leurs intérêts. Quoiqu'elle ait fait, cela devait être quelque chose de terrible. Me concernant, disons que j'ai travaillé pour lui. Une déesse de la mort, ça n'a rien d'étonnant, mais je l'ai trahi.

Elle marqua une pause. Concernant Sasaki... Pouvait-elle le dire ? Elle se rappela soudain d'un fait: ils allaient retrouver Fujino. Une partie de la vérité serait révélée quoiqu'il arrive. Moui, cette part de l'histoire pouvait bien être révélée. En revanche, à Sasaki le fardeau de dire toute la vérité.

-Emiri a été ramenée à la vie. Par Fujino Asagami qui souhaitait se venger de celle qui aurait été son bourreau: celle qui avait ordonné sa mise à mort. Ma trahison fut d'aider Emiri à sortir de là. Mais Fujino se trompe. Emiri n'a rien à voir là dedans.

C'était une partie de la vérité. La principale intéressée déciderait elle-même s'il fallait en dire plus. Shiki, elle, pensait qu'il valait mieux se cantonner à cette version de l'histoire, de peur que trop de monde se rende compte de la supercherie. Si l'on savait qu'il s'agissait de Sasaki... En même temps, Shiki commençait à penser que Zéro pouvait être mis dans la confidence...

-Pour ce qui s'est passé en bas, je te remercie. Tu t'es montré très brave et digne de confiance. Je pense que tu devrais protéger Emiri. Voilà. Juste ça... Merci.

Pas douée pour les remerciements, ni très enthousiaste à l'idée de faire des compliments.

Dans le cockpit, Emiko faisait le poirier. Oui. Elle faisait le poirier.

-Bouge pas, Fujimi.

Oui, elle le faisait aussi sur Fujimi. Celle-ci tendait les mains vers le haut et Emiko faisait le poirier sur ses mains. Un vrai numéro de cirque, mais Emiko appelait ça son "entraînement". A quoi exactement ? Bonne question.

-Hmm. Bon, je suis prête. On débarque bientôt ? Les voyages en vaisseau me fatiguent. Besoin d'espace, de bouger. Hmm... C'est le monde ça ? Ca ne me dit rien qui vaille. Il y a comme une méga-présence de ténèbres.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Princesse de Coeur du Crépuscule du Charme
Fille du maire de Twilight Town
AdminPrincesse de Coeur du Crépuscule du CharmeFille du maire de Twilight Town
avatar
Nombre de messages : 166
Age : 23
Arme : Couronne de Faute
Invocation : Angel, sa bonne conscience, et Akuma, sa mauvaise conscience
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Ven 10 Mai - 10:53

Aube et tout le groupe qu'elle avait rencontré dans la Cité du Crépuscule, son monde d'origine, se trouvaient toujours dans le vaisseau que la fille du maire de la Cité du Crépuscule avait volé au garage mog du monde. Il s'est révélé que ce vaisseau était équipé d'un GPS étrange du nom de Gladys, en tout cas, elle s'est présentée sous ce prénom. Et vu que Gladys faisait aussi en quelque sorte le pilote automatique, Aube ne conduisait pas le vaisseau mais regardait Émiko faire un tour bizarre avec Fujimi tand que Zéro, qui était revenu, discutait avec Shiki qui s'était mise de coté. Enfin bref, ne nous préoccupons pas de ces deux-là mais de la principale intéressée qui regarde d'un air intrigué Émiko et Fujimi car elle ne comprenait pas ce qu'elles étaient en train de faire.

"Heu...vous faites quoi là les filles? Vous vous croyez au cirque ou quoi?"

Gladys indique alors qu'ils étaient arrivés à destination. Bon, il leur suffisait donc de descendre. Aube cri alors à tout le monde : "On est arrivé! Tout le monde descend!"

Quand le vaisseau d'arrête juste au-dessus de la planète, Aube se met sur une sorte de plateforme ronde qui la fait disparaître avant de la faire apparaître dans un cercle de lumière venant de sous le vaisseau sur la terre ferme. Elle s'avance de quelques pas en regardant le paysage qui était loin d'être gai. Elle fut d'ailleurs surprise de voire toute les keyblades plantées sur le sol. Elle tend sa main et fait apparaître dans sa main sa keyblade.

"On dirait que je suis loin d'être la seule de pouvoir manier cette étrange arme".

Il est vrai que la keyblade de la jeune lui est apparu il y a peu de temps, donc elle ne savait pas vraiment que d'autres personnes en utilisaient également et qu'ils étaient très nombreux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Ven 10 Mai - 14:59

Fujino n'aimait vraiment pas voir Haruhi dans cet état. Bon, d'accord, elle était toujours un peu ronchonne. Mais pas entre elles, juste avec les étrangers. Là, elle était vraiment très contrariée. Bien que Fujino savait que Haruhi n'abandonnerait pas et qu'elle n'était pas déprimée, elle ne pouvait s'empêcher de se demander comment elle pourrait l'aider. Tout en donnant le sein à Alois, elle observait toutes ces keyblades. Il était difficile d'y comprendre quelque chose, elle ignorait ce qu'étaient toutes ces clés. Elle ne savait même pas que l'on pouvait perdre une arme de ce genre, juste parce qu'elle ne "voulait plus apparaître". Pour une non-initiée, ça passait pour une bonne excuse pour ne pas dire qu'on avait égaré son arme quelque part ou que si quelque chose clochait, ça venait de soi-même et pas de la volonté d'un bout de feraille. Facile à dire aussi quand on n'avait pas d'armes et que l'on ne comptait pas là dessus pour se défendre.

Haruhi traçait de petites motifs dans le sable distraitement. Y avait-il seulement une solution ? Ou avait-elle perdu son arme pour de bon ? Incapable de défendre Fujino... Hmm, non, elle le pourrait avec n'importe quel arme, elle se devait de le faire. Après, c'était juste une question de fierté. Elle avait été porteuse de Keyblade et elle le resterait. Point. La keyblade lui appartenait.

Alors que toutes deux étaient plongées dans leurs pensées, silencieuses, une voix les extirpa de celles-ci. Non loin, Shen venait d'arriver. Bien qu'il s'adressa à Fujino, c'est Haruhi qui réagit:

-Ah, salut machin. T'avais pas des truc à faire à la Terre du truc ?

Venant de Haruhi, pas très étonnant qu'elle ne l'appelle pas par son prénom. Au moins avait-elle évité le habituel "tocard". Toutefois, en y repensant, Fujino se souvint qu'ils n'avaient pas été présentés. De plus, elle se souvint qu'il était maître de la keyblade, il l'avait dit, c'était peut-être de bon augure pour Haruhi et son problème.

-Bonjour. Je suis surprise de vous voir. Agréablement je veux dire.

En effet, ici, c'était assez incroyable de croiser du monde (elle était loin de se douter qu'elle en croiserait davantage). De toutes les personnes qu'elle connaissait, Shen était celui qu'elle connaissait le moins, mais qui avait été bien plus aimable que son collègue. Lors de la libération de Haruhi du miroir, elle avait reçu l'aide de deux guerriers. L'un avait été très hostile à son égard quand il avait découvert la nature de Fujino, l'autre, c'était Shen, avait en revanche été serviable et courtois, bien qu'il n'avait pas été causant.

Elle passa sa main machinalement dans sa poche. Elle tomba sur le mouchoir du reflet de Haruhi. Ce même mouchoir qui fut le corbeau Blackie... Pauvre créature. Elle se demanda si Haruhi se souvenait un peu de ce qui fut à cause de son reflet. Visiblement, elle n'en avait pas eu connaissance et avait oublié même jusqu'au fait qu'il y avait eu un reflet d'elle en cavale. Tant mieux au fond.

Haruhi rugit de dépit en se levant et attrapa une keyblade... Juste un morceau de ferraille usée et sans pouvoir. Pas sa keyblade.

-La vache ! Si on a besoin de me mettre à l'épreuve, que l'on me mette cette épreuve en pleine face au lieu de me laisser là.

-Haruhi. Il s'agit peut-être d'une épreuve mentale. Au fond de toi. Mon amie ne peut plus invoquer sa keyblad.
Dit-elle d'abord à Haruhi puis à Shen.

-T'en as de bonnes, toi. J'suis pas Freud.

Alois avala de travers et toussa. Fujino le mit sur son côté pour lui tapoter le ventre, tout en prenant bien soin de rabattre sa robe sur son sein, pudique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 154
Age : 18
Localisation : Chez moi.
Arme : Tendre promesse
Invocation : Ramuh
Date d'inscription : 13/10/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Ven 10 Mai - 21:56

Shen était arrivé devant les deux jeunes filles et la première des deux à lui dire bonjour était Haruhi qui avait l'air de ne pas avoir abandonné ses mauvaises habitudes.

-Ah, salut machin. T'avais pas des truc à faire à la Terre du truc ?

Haruhi était toujours désinvolte et ses paroles piquèrent au vif Shen. Il eut l'apparence soucieuse quand Haruhi lui parla de la Terre du Départ. Mais elle n'y était pour rien, elle ne savait ce qui s'était passé à la Terre du départ. Il n'avait pas eu de chance, il s'était fissuré le cœur, il était tombé dans les Ténèbres avec Caura et ils avaient réussi à s'en sortir.

"Merci... Et pour info, je m’appelle Shen!

-Bonjour. Je suis surprise de vous voir. Agréablement je veux dire.

Au moins, Shen n'était pas de trop, en tout cas selon l'avis de Fujino.

"Merci, bonjour à toi aussi.

Shen avait aidé Fujino à libérer Haruhi de son miroir mais son reflet ne s'était pas laissé faire et Shen du l’affronter avec de violence pour réussir à la battre et avait même failli mourir. Shen aperçut plus près de Fujino son bébé. Shen avait dû lui aussi le sauver des griffes du reflet d'Haruhi. Il était dangereux pour Fujino de se balader avec cet enfant dans beaucoup de monde qui pouvait être contaminé par les Ténèbres.

"Tu as déjà pensé a trouvé un chez toi pour ton enfant et toi?"

Tout à coup, Haruhi rugit de dépit et sortit une Keyblade de terre mais c'était juste bout de métal sans pouvoir car son Maitre était mort depuis des années et des années.

-La vache ! Si on a besoin de me mettre à l'épreuve, que l'on me mette cette épreuve en pleine face au lieu de me laisser là.

-Haruhi. Il s'agit peut-être d'une épreuve mentale. Au fond de toi. Mon amie ne peut plus invoquer sa keyblad.

Shen réfléchit comment aidé Haruhi mais ne trouva aucune solution et il pointa alors son doigt vers le cœur d'Haruhi.

"Le problème est en toi! Si tu peux régler ce problème seulement seul! Et... Attendez...

Shen se retourna et vit au loin un vaisseau au-dessus du sol poussiéreux de la Nécropole des Keyblades. Qui pouvait être ces mystérieux visiteurs?


(HRP: Post court, j'ai un peu moins d'inspi en ce moment car je suis débordé de rp :p:HRP)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Mer 15 Mai - 17:43

C’était avec un étonnement dissimulé que j’écoutais les réponses de Shiki. J’appris alors qu’elle était une Shinigami, autrement dit une déesse de la mort. Plus précisément elle était devenue une Shinigami, ce qui pouvait expliquer la force de son sang tout en confirmant le statut de divinité d’un ancien ennemi que je ne souhaitais vraiment ne plus avoir à rencontrer. Ensuite vint le sujet concernant Hadès : sa haine était motivée par la trahison générée par Mei et Shiki ; Emi était quant à elle recherchée pour satisfaire la vengeance d’une autre personne : Fujino Asagami… Du peu que j’avais pu voir d’elle, je savais de quoi elle serait au moins capable de faire par vengeance… J’espérais que cette vengeance ne serait plus d’actualité, auquel cas je devrais intervenir… Je ne connaissais pas leur histoire, mais je doutais qu’elle ait pu faire une chose pareille. Il s’agissait d’une erreur de la part de Fujino concernant Emi, selon Shiki… Mais écoutera-t-elle seulement nos paroles et les croira-t-elle ? Notre rencontre future nous le dira…

Je pus par ailleurs apprendre qu’Emi avait été ressuscité… Cela expliquait une chose au moins : le goût particulier et unique que son sang avait, un goût que je n’avais retrouvé nulle part ailleurs. Il restait encore des zones ombres que Shiki éludait. Je ne pouvais lui en vouloir car elle semblait avoir respecté ma demande concernant les mensonges. Shiki me remercia par ailleurs pour les évènements de Twilight Town, ce qui m’étonna encore. Je ne pensais pas en recevoir d’elle.

Le vaisseau amorçait sa descente sur la planète. Il restait encore des zones d’ombres dans cette histoire, mais Shiki était devenu assez loquace avec moi alors que j’aurais pensé le contraire. Je décidais alors de clore notre conversation :



Je vous remercie aussi très chère Shiki pour le soin particulier dont vous avez fait preuve à son égard pour la sauver. Je pense pouvoir vous faire confiance pour vous confier la protection de son âme, tout en m’assistant si nécessaire pour le salut de son corps. Je vous remercie par ailleurs pour m’avoir accordé ce tête à tête qui m’aura éclaircit certains points. Je vais à présent réveiller Emi, elle risque de s’inquiéter à ne pas voir avec elle.
N’hésitez pas à venir me voir si le besoin ou l’envie se fait sentir…

… J’ignorais pourquoi j’avais dit cette phrase… Elle n’était pas de moi, mais d’une autre personne qui m’était chère autrefois. Une simple formule de politesse… Je déverrouillais la cabine avant de retourner auprès d’Emi encore assoupie. La voir si apaisée mettait un baume chaleureux sur mon cœur. Mais je dus me résoudre à la réveiller de sa torpeur : je lui caressais doucement les cheveux tout en déposant un doux baiser sur ses douces lèvres. Cela la réveilla avec un sourire de bonheur. Je lui dis doucement que nous arrivions à destination et qu’il fallait qu’elle se réveille.

Le vaisseau atterrit au milieu d’une allée constituée de Keyblades, ces armes utilisées par certains élus permettaient d’ouvrir des serrures, différentes sortes de serrures. Je n’avais encore jamais vu de personnes les utiliser… Je n’en avais même jamais vu. J’en extrayais une du sol pour l’examiner un peu quand, à ma grande surprise, Aube en fit apparaître une dans sa main. Ainsi elle était une porteuse de la Keyblade tout du moins. J’examinais alors son arme qui paraissait plus « vivante » que ses consœurs fichées dans le sol. La lui prendre aurait été inutile car elle reviendrait irrémédiablement auprès de celui ou celle qui la manie, et ce n’était pas mon cas. Cette révélation pourrait nous apporter des problèmes si cela venait à se savoir : certaines personnes les recherchaient pour leurs pouvoirs.

Mon masque se mit soudain automatiquement sur ma tête : mon armure agissait parfois indépendamment de ma volonté, mue par une sorte d’instinct. Il me fallut quelques instants pour percevoir à nouveau correctement comme auparavant : trois personnes se trouvaient plus loin dans cette allée. Je reconnu les odeurs et présences de deux d’entre elles ; la troisième personne m’était inconnue. Je dis alors au groupe :



Il semblerait que nous n’aurons pas à chercher longtemps : elles sont droit devant nous avec une autre personne, un jeune homme je dirais à l’odeur… Je vais à leur rencontre en éclaireur afin de m’assurer qu’il n’est pas une menace. Je vous laisse me rejoindre à votre rythme, si je ne vous rejoins pas avant.

Mon armure me recouvrit alors entièrement, puis je fonçai droit sur eux à toute vitesse furtivement parmi les Keyblades. Ils nous avaient repérés eux aussi, mais je doutais que leurs yeux puisse distinguer correctement combien nous étions. Une fois suffisamment proche j’effectuai mon déplacement instantané derrière l’inconnu, me retrouvant face à mes deux connaissances, un peu surprises.



Je ne pensais pas vous revoir aussi tôt, dame Suzumiya, dame Asagami ; je me disais bien que je connaissais ces présences. Comment vous portez-vous tous les trois ?

J’ignorais comment j’allais être accueillis, je me préparais donc à toute éventualités, en particulier concernant le jeune homme dans mon dos.

_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Jeu 16 Mai - 22:39

Son dernier sommeil n'avait pas été réparateur et avait été empli de voix et de visions qui l'avaient encore plus fatiguée et qui lui avait déplue. Toutefois, elle n'y pensait déjà plus, à tort ou à raison. Que lui importait ces visions étranges, ces voix qui parlaient de choses qu'elle ne comprenait pas ? Elle n'aurait pas la réponse, pas sans plus d'informations. Le temps viendrait peut-être illuminé ces drôles de rêves où Mei se trouvait, ainsi que Stain. Et au vu de l'aura étrange de Mei, rêver, cauchemarder d'elle après l'avoir rencontré ne semblait pas si surprenant.

Du coup, donc, le plus important, Sasaki profitait enfin d'un vrai sommeil réparateur et exempt de tous cauchemars. Un sommeil paisible qui baignait son visage assoupi d'une aura doucereuse et apaisée. Il y a des tableaux, des pauses dans la vie qui mériterait de ne jamais s'arrêter ou au moins d'être immortalisé en une peinture. Et bien, une jeune fille vierge dans un lit, un sourire aux lèvres, voilà qui était de cet acabit. Il ne manquait qu'un fin rayon de soleil coquin pour embellir le tableau et l'exposer à la face du monde.

Entre le sommeil et le réveil, Sasaki sentit le toucher des lèvres sur les siennes. Une odeur qui venait effleurer son petit nez en même temps qu'une mince mèche de cheveu chatouilleuse. Elle ouvrit les yeux tranquillement et décocha un beau sourire à son amant. Elle n'aurait pas pu rêver plus belle rencontre au réveil. Un petit ordre doux... On arrive... Sasaki sentait que son coeur battait la chamade. Mais c'était un peu tôt pour dire si c'était Zéro ou si c'était la possibilité de rencontrer sa demi-soeur.

Qu'est ce qu'elle lui dirait ? La reconnaîtrait-elle ? S'entendraient-elles bien ? Rien ne pouvait le confirmer. Mais Sasaki, fidèle à elle-même, restait optimiste et refusait de laisser des idées noires obscurcir sa rencontre avec Haruhi. Jusqu'à nouvel ordre, c'était un grand et heureux moment qui s'annonçait.

Pas vraiment un monde parfait pour les retrouvailles. Du sable et des keyblades, macabre spectacle sans que l'on puisse dire pourquoi. Même Emiko pétulante de joie en sortant du cockpit vit sa bonne humeur disparaître devant ce décor lunaire.

-Yik, pas vraiment le monde parfait pour les retrouvailles. Mais elle me pique mon texte ?!
Zéro avait repéré un groupe. Et visiblement, la recherche de la demi-soeur de Haruhi s'arrêtait là. Ils avaient déjà trouvé. Il partit en avant, laissant le groupe devant le vaisseau. Shiki descendit peu de temps après. Elle avait aussi senti la présence de Fujino. Bien sûr, elle savait déjà qu'elle la croiserait, mais elle ne pouvait s'habituer à cette puanteur des ténèbres qui accompagnait Fujino. Cette odeur, elle était presque la seule à pouvoir la sentir, sans doute à cause de son affinité avec les âmes.

Sasaki descendit la dernière mais hésita un peu:

-J'suis pas trop décoiffée ? Shiki lui tendit la main pour l'aider à descendre. Puisque le prince charmant avait pris les devants, autant qu'il y en ait un ou plutôt une qui fasse preuve d'un élan chevaleresque. Elle sentit que sa main était moite. Ouh, elle était stressée. Elle se demandait comment Sasaki réagirait au caractère, disons, particulier de Haruhi. Comment Haruhi qui avait été toujours fille unique réagirait devant de la famille ? Que son père ait copulé avec une autre que sa mère n'offusquerait-il pas Haruhi ? Ne renierait-elle pas cette possibilité ? Shiki stressait à son tour. Ce pourrait être une grande effusion de joie, comme un déni total accompagné de rage et de haine.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Princesse de Coeur du Crépuscule du Charme
Fille du maire de Twilight Town
AdminPrincesse de Coeur du Crépuscule du CharmeFille du maire de Twilight Town
avatar
Nombre de messages : 166
Age : 23
Arme : Couronne de Faute
Invocation : Angel, sa bonne conscience, et Akuma, sa mauvaise conscience
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Jeu 23 Mai - 23:47

Aube regardait sa keyblade en ayant l'air pensive. Jamais elle avait pensé que d'autres personnes qu'elle maniait une telle arme, il fallait dire que c'était pas vraiment quelque chose de commun, comme quoi, elle avait bien des choses à apprendre. Le reste du groupe sort du vaisseau. Zéro semble avoir trouvé se qu'ils cherchaient avant de partir en éclaireur. Émiri finit par sortir en posant une question que Aube trouvait stupide et elle ne put s'empêcher de dire : "Pourquoi tu poses cette question, T'as un rendez-vous?"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Ven 24 Mai - 14:48

Alois semblait se remettre de sa petite erreur d'ingurgitation. Fujino le replaça sur son bras. Le bébé lui jeta un regard, elle avait l'impression d'y voir un chaleureux "merci". Ce n'était sans doute que son imagination de mère. Il n'empêchait que derrière ce regard, elle avait aussi l'impression d'y voir un peu de fatigue. Il fallait avouer qu'ils n'avaient pas encore eu l'occasion d'offrir à Alois, un vrai lit, un vrai sommeil dans un vrai endroit chaud et confortable où se reposer. Ce à quoi Shen sembla réagir, comme s'il avait lu dans ses pensées ou dans le visage fatigué d'Alois:

"Tu as déjà pensé à trouver un chez-toi pour ton enfant et toi?"

Fujino baissa le regard. Cela lui serait bien impossible. De par sa nature, elle était poursuivie comme une sorcière du temps de l'Inquisition. Elle ne trouverait jamais une vie calme. Et si ce n'était pas ces gens qui la trouvaient, elle ne pourrait contenir ce trop plein de pouvoirs et cette nature qui lui donnait envie de faire du mal, simplement parce que cela lui procurait du plaisir, aussi effrayant soit-il. Et... En ce moment, elle ne voulait plus quitter son amie Haruhi, enfin retrouvée. Enchaînée à elle, elle la suivrait partout plutôt que d'en être une fois encore séparée et seule. Haruhi menait la barque.

Et Haruhi ne voudrait pas entendre parler d'autre chose que de sa keyblade disparue. Quant aux conseils de Shen:

-Eh, le porc-épic ! Je suis pas d'humeur à philosopher avec toi, alors soit tu me dis où trouver ma keyblade, soit tu me laisses tranquille, ok ?

En même temps, y avait-il quelque chose qu'elle était d'humeur de faire quand ça ne venait pas d'elle ? C'était rare. Ou alors, peut-être la baston. En attendant, dans un état pareil, il ne fallait pas beaucoup plus pour l'énerver davantage que la venue d'un autre personnage qui lui sortait par les yeux. Et ce quelqu'un c'était Zéro.

-Aussi tôt ? Ouais beaucoup trop tôt. Qu'est ce qu'il y a ? Ca t'a pas suffi de m'humilier une fois, faut le refaire encore et encore ? Haruhi planta rageusement la vieille keyblade dans le sol.

Fujino eut la sensation à cet instant que les petites pierres sur le sable semblait trembler, bouger d'elle-même comme si le sol se secouait imperceptiblement. Elle ne ressentait aucune secousse. Ce devait être le vent. Ou bien ce monde tremblait depuis le début et c'est seulement maintenant qu'elle s'en rendait compte. Mais en même temps, elle avait aussi l'impression qu'une légère brise se levait, passant délicatement dans ses cheveux et qu'une odeur étrange parvenait jusqu'à ses narines.

-Alors ? Qui me rend visite ? Le prétentieux ou la larve auquel j'ai dû remonter le moral dans cette clinique ? Hmm. Il y a quelque chose de changé en toi. Bon, tu veux quoi ? Un gros sans-coeur pour te la péter une fois encore ? Y en a pas. Aujourd'hui tu vas devoir te contenter des vers qui rongent les os qui pourrissent. Oh, ou bien tu veux encore que je te remonte le moral ? Entrez le cabinet Suzumiya est ouvert, mais seulement j'ai perdu la clé, vous devrez attendre.

-Haruhi...

-Je suis très calme !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 154
Age : 18
Localisation : Chez moi.
Arme : Tendre promesse
Invocation : Ramuh
Date d'inscription : 13/10/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Mer 29 Mai - 16:33

Quand Shen pausa la question si Fujino avait réussi à trouver un logement pour son fils et elle, elle baissa le regard. Elle avait l'air de ne pas avoir trouvé quelque chose qui lui permettait de vivre avec son enfant. Il fallait bien qu'elle trouve un logement si elle ne veut pas voir son fils en mauvaise santé. Élever un fils dans des conditions pareilles n'était pas un choix à faire! La jeune Haruhi n'avait pas l'air de comprendre les conseils de Shen au vu de la réponse qu'elle donna.

"Je ne peux t'aider autrement. Je vais te dire de manière plus claire! Le seul moyen de retrouver ta Keyblade, est de chercher par toi-même! Il est impossible de t'aider car une Keyblade est liée à une personne. Si elle a disparu, c'est que tu as fait quelque chose qu'il ne fallait pas!"

Au moment où Shen avait terminé sa phrase, il entendit un bruit derrière le petit groupe. Un homme dans une armure écailleuse et assez anodine arriva. Haruihi et Fujino avait l'air de le connaitre mais surement pas en bien car elle planta avec rage la Keyblade défunte dans le sol. Une odeur étrange arriva avec une brise légère. Cet odeur était inconnue à Shen et pourtant, il avait visité de nombreux mondes! Haruhi avait l'air très remontée car elle commença à s'énerver et Fujino essaya de la calmer sans grand succès! C'est à ce moment que Shen fit appraitre sa keyblade en cas de problèmes entre les jeune femmes et cet homme somme toutes très étrange de par son habillement.

"Je ne sais pas qui vous êtes mais vous n'inspirez vraiment rien de bon! Si Haruhi réagit de cette façon à votre présence c'est que vous avez quelque chose de mal en vous! Malgré qu'Haruhi réagit souvent mal aux arrivants..."

Shen posa un petit regard sur la jeune femme en question. Ce n'était pas vraiment le moment de faire de l'humour mais il fallait bien détendre l'atmosphère dans ces situations assez musclées. Shen se préparait déjà à un possible combat contre cet homme. L'homme en question semblait muni d'une bonne carrure quoique qu'un peu plus faible que celle de Shen et de plus, il portait une armure qui avait l'air très résistante et Shen s'en méfiait puisqu'il ne connaissait pas les composants de cette étrange armure...










Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Jeu 30 Mai - 1:50

Haruhi m’assaillit directement avec ses mots d’un tranchant remarquable. Une exaspération extrême était perceptible tant dans ses propos, que dans sa voix ou que les signaux qu’émettait son corps. Du peu que j’avais pu percevoir lors de ma course et de ce que j’avais pu voir aussi lors de notre première rencontre, elle semblait avoir perdu l’usage d’une arme, proche d’une épée. Le lieu comme leurs propos me permirent de déterminer la nature de l’arme : une Keyblade. Cette dernière était recherchée par ceux qui en connaissaient la valeur réelle. J’avais pu lire un grand nombre de livre traitant sur la Keyblade et leurs porteurs, sans compter les recherches portées sur différents « spécimens » comme dirait… cet homme.

Une fois qu’elle m’eut demandé mes intentions, cela suivi d’une vaine intervention de Fujino pour la calmer ; le jeune homme fit apparaître une Keyblade en me lançant des paroles accusatrices et en me prévenant par sa posture et ses mouvements qu’il interviendrait s’il jugeait mes intentions trop hostiles. Au vue de son arme et de sa pose, je jugeais qu’il jouissait d’une certaine expérience au combat, couplé à une bonne musculature. Toutefois, ces critères ne signifiaient pas grand-chose pour moi car il existait différentes formes de dopages, j’en étais la preuve. Je doutais cependant qu’une personne comme lui puisse me vaincre.

Toutefois je ne cherchais pas à me battre, ça ne serait pas d’une bonne utilité, bien au contraire. Je devais permettre à Emi de rencontrer Haruhi dans les meilleures conditions. Mes principaux soucis étaient ainsi cette humeur qui prévalait les actes et paroles d’Haruhi, ainsi que Fujino Asagami. Je devais donc faire en sorte de bien choisir ce que j’allais lui dire… Je ne pris pas la peine de me retourner avant de dire :



… Je ne leur veux aucun mal, jeune homme. Ne faites pas l’erreur de juger hâtivement les personnes uniquement sur une première impression, comme j’ai pu le faire par le passé.
J’ai effectivement changé depuis notre dernier entretien : j’ai à présent quelqu’un que je souhaite protéger plus que tout. Et… cette personne souhaiterait vous rencontrer. Je vous demande de lui laisser l’opportunité de vous parler, de se présenter à vous et de vous dire pourquoi elle recherchait à vous voir. Vous me demanderez certainement au nom de quoi vous le feriez… Si vous permettez cette rencontre d’avoir lieu, je mettrais en œuvre toutes mes connaissances pour vous permettre d’utiliser à nouveau votre Keyblade ; car c’est bien cela que vous cherchez n’est-ce pas ?
Je ne peux vous dire avec certitude que cela sera une réussite ou si cela prendra du temps, mais je ferais ce que je pourrais pour y parvenir. De plus, je pense que cette rencontre pourra aussi vous être bénéfique sur ce plan.


Une vague odeur de chair putréfié commençait à se faire ressentir… J’aurais juré qu’elle n’était pas présente au départ, mais cela ne m’étonnait pas qu’une telle odeur puisse être présente en ces lieux. Je voyais cette odeur comme une sorte de brume très légère verdâtre mais n’y prêtais guère plus d’attention.

J’ignorais si le choix de mes mots avait été correcte… Je le saurais bien assez tôt.


_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Jeu 30 Mai - 18:57

Sasaki était toute tendue. Elle était à peu près certaine que Haruhi se tenait quelques mètres plus loin. Mais de là à savoir comment se déroulerait leur rencontre... Toujours la même question, les même appréhensions qui tournaient en boucle comme un mauvais disque rayé. Elle cherchait dans le regard de Shiki la force qu'il fallait pour oser faire un pas de plus. Ce n'était pas le monde, pas plus que son atmosphère oppressante qui l'effrayait, elle ne pouvait même pas y penser. Non, il n'y avait bien qu'une seule chose qui lui faisait peur.

Aube n'aidait pas vraiment... Mais en fait, sa réaction l'amusa davantage, car Sasaki se rendait bien compte que sa question était quelque peu stupide. Ce n'était pas le mot exact, mais au fond, elle n'allait pas non plus rendre visite à son petit ami ou à son patron. Enjouée, lançant ses soucis au ciel, elle répondit:

-Bah... Hihi ! Je retrouve ma demi-soeur... C'est pas rien.

Elle prit une grande bouffée d'oxygène, non sans se rendre compte que l'odeur de l'air était pestilentielle et que cette bouffée d'oxygène ne lui faisait pas que du bien, et puis, elle fit quelques pas. Puis, elle se retourna et leur adressa à tous un sourire jovial. Une fois encore elle lança ses inquiétudes au ciel et se mit à courir droit devant elle, le coeur léger, la sensation d'avoir des ailes à la place des pieds

http://www.youtube.com/watch?v=_ah4Lbr1lUM

Shiki la regarda faire un instant avant de se joindre à la course. Plus pour être sûre qu'il ne lui arriverait rien que gagnée par la légèreté et la joie de Sasaki. Emiko fut la seconde à suivre, elle, en revanche, gagnée par cette euphorie. Fujimi, bien sûr, suivit de près sans rien montrer de ce qu'elle pensait de tout ça. On pouvait douter de sa joie.

Tout en courant, Sasaki sentait son coeur battre de plus en plus fort. Elle avait une famille qui restait en ce monde. Une seule personne était encore vivante et avait un lien particulier avec elle. Oh, certes il y avait Zéro, mais c'était un lien qui s'était créé entre eux. Là, c'était un tout autre lien, là depuis leur naissance à toutes deux. Il y avait toujours ces questions qui tournaient mais plus elle avançait, et plus ces questions n'étaient plus angoissantes mais merveilleuses. La reconnaîtrait-elle ? S'entendraient-elles ? Que se diraient-elles ?

Sasaki arriva sur les lieux, quelque peu essoufflée. Il n'y avait pas tant que ça à courir, mais elle n'avait vraiment pas d'endurance. Devait-on rappeler sa crise d'asthme à la cité du crépuscule ? Il y avait du monde, dis donc. Alors... Laquelle était sa demi-soeur ? Il y avait une femme aux cheveux bleus avec un bébé, une fille aux cheveux roux avec des rubans jaunes dans les cheveux, il y avait Zéro, il y avait un garçon aux cheveux en piques. Alors, le garçon, Sasaki se souvint l'avoir croisé très brièvement sur l'île de Besaid. Par contre elle ne se souvenait pas qu'il lui ait donné son nom.

Elle salua donc Shen d'un grand sourire, poliment, sans savoir qui il était, juste qu'elle l'avait vu une fois. Donc et après... Une fille aux cheveux bleus ??? Elle se tourna vers elle. Pas de doute, c'était Fujino. Oh mon dieu. Son bourreau était là aussi... Toutefois, Sasaki n'avait aucune rancoeur, et même pas vraiment peur. Oh, elle craignait un peu que Fujino ne s'en reprenne à elle. Mais s'il fallait voir les choses du bon côté, elle l'avait ressuscité et permis par le même coup de vivre ces quelques jours. (même si ce n'était pas volontaire, et que la vraie responsable, c'était sa soeur Emiri et Shiki). Toutefois, elle ignorait si elle lui en voulait encore, puisqu'elle n'avait pas été là quand Fujino avait conclu un marché avec Shiki, acceptant de laisser Sasaki en paix tant qu'elle n'était pas certaine de la culpabilité d'Emiri Kimidori.

Sasaki lui lança un sourire, pas vraiment sûr, mais sincère. Elle, elle ne voulait que du bien à Fujino, et refusait d'en avoir peur ou de la considérer comme une méchante femme. Ca ne ferait qu'envenimer les choses d'avoir peur d'elle. Sasaki était certaine qu'en elle-même, Fujino devait souffrir énormément et sûrement d'être rejetée, alors pas question de se montrer distante. En plus... Elle avait un bébé... Trop mignon... Elle jeta un regard à Zéro... Euh... Comment on fait les bébés ? Se demanda t-elle.

Et donc, enfin, il y avait la fille aux rubans dans les cheveux, qui avait l'air très en colère. Par élimination, ça devait être Haruhi.

Shiki et le groupe arriva à ce moment. Shiki jeta un regard à Fujino. Elle se doutait bien de ce que la mère pensait. Mais Shiki était là pour lui rappeler sa promesse.

Sasaki rentra la tête dans les épaules, timide, en se mordillant la lèvre inférieure.

-Euh... Haruhi ?

-QUOI ? Rugit cette dernière.

-Euh bah... Elle se rendit compte qu'elle ne pouvait pas se présenter sous sa vraie identité. C'était embêtant devant sa demi-soeur. En plus, elle se souvint aussi que se présenter sous le nom d'Emiri auprès de gens de Shinrya... Bah ça avait de mauvaises conséquences. Comme Yuki le lui avait montré. -On peut parler en privé, s'il te plaît ?

-Qu'est ce qu'elle me veut celle-la ? Une amie à toi, le zéro ? J'ai pas le temps pour te torcher, je cherche ma keyblade.

-Ca ne prendra que cinq minutes. Continua t-elle sans se démonter, tournant son pied dans le sable, timide. Soit le mot "torcher" lui était inconnu, soit elle se fichait de cela, ce qui était probable car elle devait bien sentir l’agressivité de Haruhi.

Quelque chose surprit Haruhi, visiblement. Etait-ce le fait que son insulte ne l'avait pas refroidi ? En tout cas, elle ne trouva rien à redire. Sasaki avait un de ces tons... C'était troublant.

-Bah euh... OK. Mais vite, parce que faut pas que je m'éloigne trop de Fuji.

-Promis. Fit Sasaki en regagnant son aplomb et une joie explosive qui troubla encore plus Haruhi. Les deux filles s'éloignèrent.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Princesse de Coeur du Crépuscule du Charme
Fille du maire de Twilight Town
AdminPrincesse de Coeur du Crépuscule du CharmeFille du maire de Twilight Town
avatar
Nombre de messages : 166
Age : 23
Arme : Couronne de Faute
Invocation : Angel, sa bonne conscience, et Akuma, sa mauvaise conscience
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Jeu 30 Mai - 19:51

A la réponse de Sasaki, Aube la regarde d'un air exaspéré et elle soupire en la voyant partir en courant comme une gamine, c'est à se demander si elle a un cerveau quoi. En tout cas, Aube ne suivit pas le groupe cette fois-ci, elle était indépendante et n'avzait besoin de personne et ça resterait comme ça. Soudain, elle sentit quelque chose de bizarre. Elle ne comprenait pas cette impression en tout cas ça lui donnait des frissons. Elle lève sa tête vers une sorte de colline où elle avait cru un moment avoir vu quelqu'un en son sommet. Curieuse et intriguée, elle décide d'aller voir. Seulement, elle ne trouve aucun chemin au pied de la colline qui pourrait la mener au sommet. Ce qui signifie qu'elle va devoir faire de l'escalade. Super, encore un truc pratique, en toute ironie bien sûr.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Jeu 30 Mai - 23:21

Fujino ne savait pas comment calmer son amie. Elle était devenue... Violente, irréfléchie... Pour ce dernier point, cela ne la changeait pas beaucoup mais Fujino s'inquiétait de ce que Haruhi pouvait faire si elle ne se calmait pas bientôt. Si la Keyblade la mettait à l'épreuve, ne risquait-elle pas de s'attaquer aux nouveaux-venus pour "prouver sa valeur" ? Surtout que Shen lui donnait des conseils certes avisés, mais Haruhi n'en avait rien à faire. Pire, cela la rendait encore et encore plus en colère. Et pour une princesse des ténèbres, Fujino savait ce que la rage pouvait engendrer, surtout dans un monde comme celui-ci.

Zéro, à son tour, proposa son aide. Mais Haruhi n'en avait rien à faire. Pire, elle n'appréciait pas beaucoup Zéro et Haruhi était du coup encore plus enragée de s'imaginer coopérer avec lui.

-Quoi ? C'est un rancard que tu me proposes ? Elle compte pour toi ? Bien, on est content pour toi. Mais je doute que cela puisse m'aider de rencontrer ta petite copine ou qui que ce soit. Vous pouvez pas m'aider, alors laissez-moi tranquille.

Fujino ne savait pas comment réagir. Devait-elle réprimander son amie pour son manque de clairvoyance ? Ou devait-elle la laisser se calmer ? Peut-être devait-elle les encourager à la laisser tranquille, poliment, pour éviter aux esprits de se chauffer davantage. En plus, Shen se méfiait et avait sorti son arme. Non, ça ne pouvait pas continuer comme ça.

-Shen, rangez votre arme. Cet homme n'est pas un ennemi. Il est certes pas notre ami, mais il a malgré tout fait preuve de courage et de volonté face aux forces du Mal. Haruhi. Je t'en prie, laisse au moins une chance à ces gens. S'il te faut rencontrer cette personne pour t'aider, pourquoi pas ? Qu'est ce que tu as à y perdre ?

-Du temps ! Beaucoup de temps ! Et pendant ce temps, je n'ai pas d'arme pour te défendre ça te va ?

-Shen est là, Haruhi. Si nous lui demandons, il pourra me protéger le temps que tu retrouves ton arme. C'est grâce à lui si tu es libérée. Tu sais qu'on peut lui faire confiance.

Haruhi frémissait de rage. Et puis, soudain, il y eut une jeune fille qui se joignit à eux. Quand Fujino la vit, elle réprima un cri de surprise. Emiri Kimidori... Déjà, elle sentait la rage la prendre. Son coeur brûlait de passion et lui et son ventre lui firent mal d'un seul coup, lui faisant lâcher un léger son de douleur. C'est à peine si elle pouvait contenir son aura qui laissait échapper des fumées noires quand elle était en "transe". La responsable de ses problèmes était là, quoiqu'en dise Shiki. Et elle devait la laisser s'en tirer ?

Heureusement, pour Sasaki en tout cas, Shiki arriva à cet instant avec Emiko et Fujimi, rappelant Fujino à l'ordre. Son regard éloquent l'intima de ne rien faire et de contenir sa haine. Si Fujino n'avait au départ rien contre la rencontre entre Haruhi et la jeune fille, à présent, elle n'en avait plus très envie. Et si Emiri parlait de ses méfaits à Haruhi ? Haruhi lui avait avoué avoir été en relation avec Emiri... Allait-elle la reconnaître ? Et se liguer contre Fujino ? Elle devait empêcher le pire d'arriver. Un très lourd secret planait et menaçait de détruire leur relation.

Shiki, elle, sentait aussi que quelques secrets risquaient de se briser aujourd'hui. Il serait de son rôle de minimiser les dégâts. C'était comme une partie d'échecs, c'était très subtil et demandait beaucoup de prudence. Au moins, Sasaki éloignait Haruhi.

Haruhi fut fort surprise par Sasaki. Elle était si... Elle avait une façon de demander qu'on ne pouvait rien lui refuser. Elle ne forçait personne, n'était pas aggressive, ne semblait même pas connaître l'agressivité. Ni chez elle, ni chez les autres. Elle aurait pu l'insulter de tous les noms, cela n'aurait rien changé, Sasaki était décidé, fixé sur son objectif et désespérément optimiste.

Elle s'éloigna avec elle et quand elles furent loin, assez pour ne pas être entendu, Haruhi se tourna vers Sasaki.

-Bon... Tocarde... Qu'est ce que tu me veux ? Cinq minutes, pas plus.

Fujino, restée seule avec les autres, refrénait les ténèbres en elle. Et bon dieu, que ça faisait mal. Emiko, toujours à l'ouest, décida de dissiper le malaise et le silence:

-Bon ! C'est génial ! Y a du monde ! Alors autant faire les présentations ! Moi c'est Emiko, voici Fujimi et voici Shiki. Le mec à l'armure, c'est Zéro et ça c'est Au... Ah ben non elle est pas là. Bon... Bien, bien... Et vous ? Dit-elle très joviale.

Fujino, le nez dans les plis du lange d'Alois, jetait un oeil au sable. Elle était convaincue de l'avoir vu bouger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 154
Age : 18
Localisation : Chez moi.
Arme : Tendre promesse
Invocation : Ramuh
Date d'inscription : 13/10/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Mer 5 Juin - 21:10

Shen avait dégainé son arme pour prévenir zéro que si il esquissait un mouvement de trop, le jeune porteur de keyblade n'hésiterait pas à l'attaquer.


… Je ne leur veux aucun mal, jeune homme.
Ne faites pas l’erreur de juger hâtivement les personnes uniquement sur
une première impression, comme j’ai pu le faire par le passé.

J’ai
effectivement changé depuis notre dernier entretien : j’ai à présent
quelqu’un que je souhaite protéger plus que tout. Et… cette personne
souhaiterait vous rencontrer. Je vous demande de lui laisser
l’opportunité de vous parler, de se présenter à vous et de vous dire
pourquoi elle recherchait à vous voir. Vous me demanderez certainement
au nom de quoi vous le feriez… Si vous permettez cette rencontre d’avoir
lieu, je mettrais en œuvre toutes mes connaissances pour vous permettre
d’utiliser à nouveau votre Keyblade ; car c’est bien cela que vous
cherchez n’est-ce pas ?

Je
ne peux vous dire avec certitude que cela sera une réussite ou si cela
prendra du temps, mais je ferais ce que je pourrais pour y parvenir. De
plus, je pense que cette rencontre pourra aussi vous être bénéfique sur
ce plan.


Shen, rangez votre arme. Cet homme n'est pas un
ennemi. Il est certes pas notre ami, mais il a malgré tout fait preuve
de courage et de volonté face aux forces du Mal. Haruhi. Je t'en prie,
laisse au moins une chance à ces gens. S'il te faut rencontrer cette
personne pour t'aider, pourquoi pas ? Qu'est ce que tu as à y perdre ?

D'accord Fujino, si je dois le faire mais j'attaquerai au moindre mouvement d'agressivité. Et sache aussi que je suis surement plus vieux que toi, je ne fais pas mon âge.

Shen planta un regard qui montrait qu'il était toujours sur ses gardes au cas où. Il posa son pied contre un rocher et attendit. La jeune Emiri était arrivée, elle avait l'air de vouloir parler à Haruhi, quelle lien existait entre Haruihi et la jeune Emiri?


-Euh... Haruhi ?

-QUOI ?

Haruhi avait rugit, visiblement énervé par son problème de Keyblade.

-Euh bah...


-On peut parler en privé, s'il te plaît ?

-Qu'est ce qu'elle me veut celle-la ? Une amie à toi, le zéro ? J'ai pas le temps pour te torcher, je cherche ma keyblade.


"Haruhi, pas besoin d'être agressive comme ça... D'ailleurs, salut Emiri!"


-Ca ne prendra que cinq minutes.


-Bah euh... OK. Mais vite, parce que faut pas que je m'éloigne trop de Fuji.

-Promis.

Décidément, Haruhi voulait protéger à tout prix Fujino. Pourtant, Shen était là et même fuji lui avait expliqué mais, le caractère d'Haruhi est un caractère plutôt... intempestif.


-Bon ! C'est génial ! Y a du monde ! Alors autant
faire les présentations ! Moi c'est Emiko, voici Fujimi et voici Shiki.
Le mec à l'armure, c'est Zéro et ça c'est Au... Ah ben non elle est pas
là. Bon... Bien, bien... Et vous ?


Cette jeune fille qui semblait un peu perdue avait l'air très joviale, Shen décida de débuter les présentations.

"Moi je suis Shen, jeune maitre de la keyblade et elle c'est Fujino."

Shen sentait une vague présence de ténèbres. Était-ce le lieu où une personne en particulier?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Ven 7 Juin - 2:36

De la rage, de l’exaspération… C’était la réponse d’Haruhi Suzumiya. Mes paroles semblaient avoir été vaines, ou presque : Fujino tenta de calmer le jeu tant bien pour Haruhi que pour Shen, et essaya de la convaincre d’effectuer cette rencontre malgré les réticences de l’intéressée. Le jeune maître de la Keyblade se posa alors, pied sur un rocher, me dévisageant dans mon dos pour montrer qu’il interviendrait s’il le jugeait nécessaire. Il me fit par ailleurs remarquer qu’il était selon ces dires certainement plus âgé que moi vu qu’il était plus vieux qu’il n’y paraissait… Quelle immaturité…



Plus vieux ? Vous semblez si sûr de vous… Si c’est le cas pour vous, cela peut aussi être le cas pour une autre personne, ne croyez-vous pas ? Vieillir est obligatoire mais grandir est un choix… Quand bien même vous seriez plus vieux que moi, vous manquez d’expérience ou de maturité… Peut-être des deux… Quoi qu’il en soit Fujino Asagami n’aura rien à craindre de ma part, tant qu’elle ne m’y contraindra pas.

Emi arriva finalement à nous, un peu timide. Elle identifia Haruhi et la salua, salutation qui ne fut pas bien accueilli. Mais face à ce calme qu’avait Emi et à sa volonté, Haruhi sembla se calmer. Elles partirent en privé toutes les deux, loin des oreilles indiscrètes. Je pouvais si je le souhaitais entendre leur conversation, mais jugeais inutile de le faire : elles avaient droit à leur intimité. Entre temps, Emiko commença les présentations entre les deux parties. Il nous manquait d’ailleurs Aube qui était partie seule de son côté.

Fujino semblait ne pas aller bien… Etait-ce dû au fait qu’elle éprouvait une haine encore palpable envers Emi, ou alors cette odeur qui s’amplifiait couplé à ces mouvements à peine perceptible, ou alors un autre mal ? Je me déplaçais alors vers elle et m’arrêtait tout prêt. J’extrayais alors de mon vaisseau un verre que je rempli d’un liquide incolore et lui dit :



Vous semblez souffrir… Cette boisson soigne les maux et vous apaisera. Il faudra cependant y mélanger au moins une goutte de votre sang avant de le boire pour que cela fonctionne. Faites comme bon vous semble…

Je lui tendis le verre qu’elle prit après un instant d’hésitation, puis elle se mordit le doigt de manière à faire perler une larme de sang dans son verre. Le liquide prit instantanément la couleur de son sang. Elle le but d’une traite avec un air de dégout puis reposa le verre. Sa petite blessure se résorba immédiatement ; j’espérais que cela calmera une partie de ses maux.



Ta boisson ne l’apaisera pas tu sais ?

Mon corps réagit instinctivement en se retournant et en brandissant ma lame qui avait remplacé mon bras droit pendant ce court laps de temps. Je reconnu aussi rapidement l’interlocuteur tant par son apparence, sa voix ou sa manière de débarquer de nulle part sans que l’on puisse l’avoir détecté auparavant. J’ignorais son nom et ce qu’il était ; il portait encore ce long manteau noir, couvrant son visage à notre vue. Étrangement je ne parvins pas non plus à en voir davantage au moyen de mes autres visions, chose que je ne pouvais expliquer.



Toujours surpris de me voir apparaître ainsi ? Pourtant tu devrais savoir comment je fais vu toi aussi tu es en mesure de faire de même.

… Oui… Il n’existe pas beaucoup de personne capable de le faire.

Certes, mais j’en fais partie.

La seule explication possible était une de mes techniques : Path of Shade. Mais dans son cas, elle semblait avoir une plus grande portée… L’interlocuteur regarda alors autour de lui et fit un tour sur lui-même avant de reprendre la parole :



Tu t’es fait de nouveaux amis à ce que je vois… En plus de ton amour et la Shinigami, il y a à présent coquille vide, une follement enthousiaste dépourvue de cerveau, un jeune maître de la Keyblade irréfléchi, un autre maître de la Keyblade en quête de son arme perdue et enfin une princesse de ténèbres devenu mère, prenant soin de son enfant comme elle le peut… Etonnant… Toi qui n’aime pas la foule…

… Qui es-tu ?

… Mon message n’a pas fait les choses correctement semble-t-il… Regrettable… Je me prénomme Kaze, Kaze Isaro. J’espère qu’il t’aura au moins délivré le message la concernant ?

… Oui. Mais je n’y accorde aucun crédit.

Du déni donc ? Je penserai la même chose que toi à ta place, aussi vais-je apporter du crédit à ce message en te faisant une prédiction, très cher Zéro.
Quand ce désert retrouvera le silence, la guerrière clamera à nouveau son arme comme étant la sienne.
Mais sous la colère des damnés, les bourreaux deviendront victimes.

Un silence se fit entendre un instant. J’essayais d’interpréter ces propos mais Kaze reprit la parole et m’empêcha même de commencer mes réflexions.



Je doute que tu sois en mesure de comprendre la totalité de cette prédiction Zéro. Par contre ta petite princesse des ténèbres ici présente devrait être en mesure de savoir de quoi il en retourne, pour peu qu’elle se souvienne de quelques évènements passés.

… Qui es-tu ?

… Encore cette question ? …Je ne suis plus rien Zéro, juste le vent…
Oh ! Une dernière chose pour toi, ton frère vit à nouveau et te cherche, Zéro Saika…

Kaze disparut alors sans que l’on ait eu le temps de réagir, nous laissant dans un état de confusion.

_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Ven 7 Juin - 4:04

Haruhi observait Sasaki d'un air à la fois empli de rage et en même temps d'impatience, qui pour le coup, n'était pas négative. Plutôt de la curiosité. Mais elle avait vraiment intérêt à faire vite cette fille ou Haruhi ne pourrait pas se retenir de... L'insulter de tocarde jusqu'à la fin des temps... Carrément. Non, mais ça lui venait d'où cette impossibilité de lui en vouloir ou d'imaginer le pire ? Haruhi se sentait incapable de lui faire la misère à cette sainte-nitouche.

Sasaki, elle, était à la fois excitée et perdue. Elle ne montrait rien de son excitation à cause du fait qu'elle ne parvenait pas à se "décoincer" et qu'elle ne savait pas comment présenter les choses. Et puis, il y avait tellement de choses à dire, tellement de choses à mettre au point pour que Shiki soit contente et que nul erreur ne soit faite. Mais dans l'ordre, il y avait une chose qu'il fallait faire. Une chose qui lui titillait les lèvres et qu'elle devait dire même si ça ne sortait pas et qu'elle ne trouvait pas tout de suite les mots.

-Ben... Tu vas trouver ça un peu fou... Je m'appelle Sasaki et je... Ben, tu vois... Euh... Je suis... Je suis ta...

-Bon, tu accouches ?

-Hmm ?

-Tu accouches ? Tu me le dis ce que tu as à dire ?

-Ah pardon, je croyais que tu parlais d'accoucher d'un bébé. Pouffa Sasaki en passant ses mains sur son ventre tandis que Haruhi ne riait pas du tout et même était un peu consterné de la bêtise dont venait faire preuve Sasaki. -Donc oui et bien... Ce petit instant de détente ragaillardit Sasaki. -Je suis ta demi-soeur, Haruhi. Nous avons le même père. Je sais, c'est difficile à croire et je ne te demande pas de me croire sur parole, j'ai pas vraiment de preuves. Mais c'est la vérité. Emiri me l'a dit... Enfin, Shiki a dit qu'Emiri l'avait dit.

Haruhi était bouche bée. Muette. Il y avait dix milles mots qui venaient tous à la fois et des centaines d'émotions différentes, radicalement différentes qui l'assaillaient. Elle faisait bien de préciser "je ne te demande pas de me croire", parce qu'elle n'y croyait pas. Son père, le docteur Suzumiya-Satrestou était un homme respectable et l'imaginer copuler avec quelqu'un d'autre que sa femme, voilà qui lui paraissait choquant, voir même insultant. Et en plus d'insulter la mémoire de son père, elle s'en prenait aussi à celle d'Emiri Kimidori, son amie. Haruhi voyait rouge.

-Tu... Je... Tu... Tu... Esp... Est-ce... Que... Raaaaah !

-Haruhi... Je sais que ça doit être dur à croire. Je te jure que je trouverais le moyen de te convaincre. Mais je tenais d'ici là te rencontrer. Ne pourrions-nous pas juste être amies en attendant ?

-Amies ? Tu viens jusqu'ici me dire que mon père a une fille cachée, qu'il a eu avec quelqu'un d'autre que ma mère, puis tu me dis que tu sais ça d'Emiri, ma meilleure amie, tu insultes plus d'une fois la mémoire de ceux qui me sont chers et tu voudrais qu'on soit amies ? T'as quoi à la place du cerveau ? C'est une blague, c'est ça ?

-Mais Haruhi...

-Y a pas de "mais". Tu vas me faire le plaisir de remonter dans ton vaisseau avec ton Zéro à la noix et de foutre le camp !

-Haruhi...

http://www.youtube.com/watch?v=8tOKgT-BEjU

Sasaki baissa la tête tandis que Haruhi lui tournait le dos. Elle se mit à pleurer à chaudes larmes, à grands coups de hoquets et bruyamment. Avait-elle déjà pleuré depuis sa renaissance ? Sans doute pas à ce point là. Jamais encore elle n'avait à ce point souffert depuis qu'elle était revenue à la vie.

-Je suis désolée... Je suis égoïste... Ca me faisait tellement plaisir de t'avoir comme demi-soeur que je n'avais pas pensé que ça pourrait te faire du mal. Je suis désolée, si désolée.

Sasaki déversait toutes les larmes de son corps. Haruhi n'était pas partie. Elle restait devant elle, dos tourné, sans savoir quoi faire, une fois de plus désemparée devant la candeur et la fragilité de Sasaki. Soudain, elle sentit que quelque chose venait de lui enserrer le buste. Sasaki venait tout juste de se ruer sur elle pour la prendre dans ses bras et terminer de vider ses dernières larmes sur son costume. Haruhi n'eut même pas la force de la repousser. Elle la laissa faire, gênée. Elle avait presque envie de la consoler, de la prendre à son tour dans ses bras, mais elle n'y arrivait pas.

-Bah... Euh... C'est normal... Moi, comme demi-soeur, tu as dû en tirer une sacrée fierté... Euh... Bon... Ecoute... J'aurais peut-être pas dû me fâcher comme ça... Tu veux bien arrêter d’inonder mon costume ?

Sasaki lâcha Haruhi, des larmes perlant encore sur ses joues, reniflant un peu, mais avec délicatesse et grâce. Haruhi put se tourner vers elle. Elle tira un mouchoir de sa manche et essuya les joues de Sasaki.

-Mais s'il te plaît, arrête un peu de pleurer d'accord ? Tu te fais du mal.

Sasaki lui rendit un sourire affectueux et reconnaissant. Haruhi ne savait pas pourquoi, mais cette fille avait un quelque chose qui la rendait... Craquante. Elle ne pouvait se résoudre à la voir pleurer ou triste. En elle, ça brisait son coeur de gamine égoïste et colérique, son coeur de pierre.

Pendant ce temps, Emiko accueillit le nom de Shen, puis de Fujino, avec beaucoup, beaucoup trop d'entrain... Puis ça retomba... Parce qu'elle n'avait rien de plus à dire ou à demander... Il y eut un peu de gêne, il y eut des questions bateaux qui lui passèrent: genre "beau temps" ou "beau costume"... Mais rien d'intéressant. Alors Emiko se contenta de sourire bêtement.

Jusqu'à ce qu'un étranger fasse son apparition. Là, Emiko se retourna brutalement, surprise et poussa un cri de surprise avant de tomber dans les pommes. Fujimi lui donna quelques claques pour la réveiller. Juste à temps pour elle pour entendre le résumé peu reluisant qu'il donnait de la communauté. Shiki avait mis sa main dans le dos, prête à dégainer sa dague. Qui que fut cet homme, il laissa un message étrange avant de disparaître. Il semblait lié à Zéro ce qui fit que Shiki lança un regard suspicieux sur celui-ci. Il ne restait désormais plus que des énigmes.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Princesse de Coeur du Crépuscule du Charme
Fille du maire de Twilight Town
AdminPrincesse de Coeur du Crépuscule du CharmeFille du maire de Twilight Town
avatar
Nombre de messages : 166
Age : 23
Arme : Couronne de Faute
Invocation : Angel, sa bonne conscience, et Akuma, sa mauvaise conscience
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Dim 9 Juin - 11:41

HRP-Je passe mon tour-HRP

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Dim 9 Juin - 14:49

Fujino avait horriblement mal au ventre. Comme au temps où elle attendait Alois, sans même le savoir, ce mal de ventre qui était souvent annonciateur de malheurs, d'une libération totale et incontrôlée de ses pouvoirs. Elle avait d'abord cru qu'une fois Alois né, cela irait mieux mais apparemment non. Elle était à peu près sûre que cela venait d'Emiri. Encore une autre raison de détester cette femme et de souhaiter sa mort. Le nez dans le lange de son enfant, elle le serrait presque trop fort pour calmer sa douleur. Alois se mit à pleurer, soit justement parce qu'elle serrait trop fort, soit une fois encore de sentir aussi près de lui la rage de sa mère. Au lieu de la calmer, de la faire revenir à la réalité et à la sécurité de son enfant, cela la rendit encore plus nerveuse.

Elle n'écoutait même pas les conversations, elle avait bien du mal à les entendre car son coeur battait à ses oreilles à la rendre sourde. Et pourtant, Fujino put discerner les paroles de Zéro qui s'était approché et lui tendait une potion. Ce que Zéro prit comme de l'hésitation fut plus une certaine incompréhension dû à ses oreilles saturées. Elle la prit, sans espoir, et avec une de ses canines pénétra la chair rose de son doigt pour agrémenter la potion d'une goutte de sang, comme préconisé. Elle avala la potion d'un trait. Ce n'était pas très bon, bien sûr et Fujino fut tenté de recracher. La morsure à son doigt se résorba rapidement... Mais son mal de ventre, lui, se poursuivit. Cela n'avait rien changé.

L'instant d'après, elle put discerner une forme. Quelqu'un approchait. Et visiblement, la tension venait de remonter d'un cran dans le groupe. Une fois encore, elle fut incapable d'entendre toute la discussion. Elle put discerner les mots "princesse des ténèbres" et comprendre qu'on parlait d'elle, mais elle ne comprit pas de quoi on parlait la concernant. Vu l'homme, il était peu probable que l'on parle d'elle en bien. Comme d'habitude.

Elle gardait l'oeil sur le sol. Il y avait quelque chose de bizarre. Plus elle y regardait, plus elle commençait à sentir que quelque chose n'allait pas. L'odeur de chair putréfiée s'amplifiait de plus en plus, en devenait insupportable, et à présent elle semblait même prendre corps. Une brume verdâtre s'était installée, aussi épaisse que de la purée de poix, on pouvait presque la prendre dans la main et elle laissait des tâches sur la robe de Fujino. Une sorte de brume surnaturelle, comme consciente.

Le sol tremblait, plus facilement discernable. De petites mais violentes secousses traversaient le sol. Rien qui puisse faire perdre l'équilibre encore, mais on les sentait. Fujino se releva et mit son bébé dans son dos. Quelque chose lui disait qu'il ne fallait pas rester ici. Sa première réaction fut aussitôt:

-Haruhi. Il faut aller chercher Haruhi.

http://www.youtube.com/watch?v=jU4raUyJiHQ

Aussitôt, il y eut une violente secousse, qui fit perdre l'équilibre à Fujino. Elle se redressa, regarda au loin. Malgré la brume, elle arrivait à discerner que quelque chose de gros se déplaçait dans le sable, à toute vitesse, déplaçant avec elle des panaches de sable. Fujino fut quelques pas en arrière quand une nouvelle secousse ébranla la terre. Aussitôt, des mains sortirent du sol et attrapèrent la cheville de Fujino, qui ne put réprimer un cri d'effroi. Même Alois poussa un cri avant de fondre en larmes. Emiko se releva de sa torpeur à cet instant, mais quand elle vit ce qu'il se passait, elle poussa un cri elle aussi avant de tomber dans les pommes une seconde fois. Fujimi fut plus rapide et saisit la main et la cassa en deux pour l'obliger à lâcher Fujino.

La forme dans le sable, qui se mouvait vers eux sortit enfin du sable. Une autre main, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, toutes plus décharnées les unes que les autres et qui grattaient le sable pour s'extirper. Fujino avait l'impression de vivre un terrible cauchemar. Quand le trou dans le sol fut bien entamée, une forme humaine sortit du sable, s'éleva, haute et noire, camouflée par la brume.

-Fujino Asagami. Votre existence est un blasphème et elle s'arrête aujourd'hui. Je viens chercher vengeance. La forme s'avança et traversa la brume verdâtre pour être davantage visible. Fujino reconnut aussitôt la personne qui se tenait là. Une personne qu'elle croyait avoir vu anéanti, réduit à un tas de cendres. Devant elle, se tenait l'elfe Sylvanas, pire encore que la dernière fois qu'elles s'étaient vues.

Des lambeaux de chair lui pendaient de partout, ses yeux étaient verts, son corps était pourri, à certains endroits il n'y avait plus de peau, comme si elle avait été rongé et on voyait ses os. Sa peau était verdâtre elle aussi. Un cadavre ambulant en état de décomposition avancée.

-Tu vas payer, Fujino. Je te jure, que TU VAS LE PAYER !

Fujino ressentit encore son mal de ventre à cet instant, une pique violente. Elle redressa le regard et jeta un sourire malsain à Sylvanas. Elle avait besoin de calmer son ventre et elle savait comment. En laissant son plaisir malsain dû à la douleur des autres s'épancher.

-Essaye pour voir. Hihihi ! Je vais te réduire en charpie.

http://www.youtube.com/watch?v=HTpnAK1RAPM

Fujino fonça vers son ennemi en lançant son pouvoir de torsion. Mais aussitôt, Sylvanas déploya des ailes noires, aussi décharnées qu'elle. Elle s'envola et mitrailla Fujino de flèches à un rythme inhumain. Fujino ne put que continuer à courir en évitant les flèches de son mieux. Jusqu'à ce que des mains squelettiques sortis du sol ne la fasse tomber. Son bébé tomba du panier, roula devant elle tandis qu'elle s'étalait à terre. Sylvanas atterrit devant elle et saisit Alois. Elle sortit une dague.

-Je ne permettrais pas au Mal de s'étendre.

-Lâche-le ou je t'étripe.

-Tu ne peux rien.

Fujino sentit les mains la tirer dans le sable. Elle n'avait plus que ses ongles pour désespérément s'accrocher à la vie, pour rester à la surface, tandis que Sylvanas s'apprêtait à poignarder son bébé.

-HARUHI !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 154
Age : 18
Localisation : Chez moi.
Arme : Tendre promesse
Invocation : Ramuh
Date d'inscription : 13/10/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Mar 18 Juin - 20:04

(hrp: salut tout le monde! Je post demain car j'ai fini mes exams seulement aujourd’hui donc j'ai pas pu post aujourd’hui voilà demain!^^:hrp)

EDIT: On passe mon tour! Pas le temps--' J'ai du taff irl:hrp)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Ven 21 Juin - 3:54

Kaze… Que cherchait-il à accomplir ainsi ? Une  partie de sa prédiction était aisément compréhensible… Haruhi retrouverait donc l’utilisation de son arme une fois la planète quittée… Mais selon la suite, nous étions au-devant d’ennuis… J’étais tellement absorbé dans mes pensées que je ne perçus que tard un grand chagrin me traverser : il s’agissait de l’état d’esprit d’Emi. Donc, Haruhi avait dû être assez dure avec elle… J’étais tiraillé par l’envie de m’en mêler, mais je me retins : ma présence n’aiderait en rien à améliorer les choses… De plus, les ennuis arrivèrent plus rapidement que je ne l’aurais souhaité…

Je ne pus percevoir la violente secousse que quelques instants avant qu’elle ne nous atteigne. Celle-ci était suffisamment puissante pour me déséquilibré sans pour autant me faire tomber au sol. Puis la brume verdâtre se rapprochait avec… autre chose. Des mains squelettiques sortirent d’un coup du sol et s’agrippèrent à Fujino. La jeune fille sans émotion fut plus prompt à réagir en brisant les mains retenant la jeune mère ; son amie qui avait à peine recouvré ses esprit était de nouveau dans les pommes.

Finalement le véritable ennemi se dévoila : une femme ayant été corrompue ou réanimée d’entre les morts qui clamait sa vengeance sur la princesse des ténèbres. Haruhi et Emi étant assez éloignées de nous, je partis m’occuper rapidement de la gamine évanouie en secouant doucement son corps afin de la réveiller. Après quelques instants, ce fut finalement Fujimi qui pris le relais en le faisant plus violement, amis qui fut couronné de succès. Je leurs demandais de rester ensemble et d’éviter les affrontements, cela m’éviterai de devoir m’occuper d’elles… Enfin plutôt l’une d’elles…

Pendant ce laps de temps, la situation était devenu plutôt critique pour Fujino : elle en train de s’enfoncer dans le sol à cause des mains ; et son enfant prêt à se faire exécuter par cette femme. Je ne pris pas le temps de réfléchir et choisit de faire confiance à mon instinct et à mes réflexes. Je me déplaçai instantanément derrière l’ennemi pour le prendre son bras armé afin de le broyer. Elle ne broncha même pas lorsque celui-ci se disloqua pour ma plus grande surprise.

Je poursuivis alors en lui reprenant l’enfant de force et en la frappant avec un coup de pied droit dans le ventre. Le coup fut intercepté par les fameuses mains squelettiques qui s’agrippèrent à mon pied. Je réagis derechef en transformant ma main libre en main griffues pour sectionner les bras et me mettre en posture de garde. Ce fut un bon réflexe car notre assaillant envoya des salves de trois flèches. Je pus esquiver la première salve mais j’allais me prendre les prochaines flèches. Je dis alors :



Path of Darkness…


Les flèches disparurent dans les ténèbres puis réapparurent mais en direction de l’envoyeur pour se ficher en elles. Cependant la dernière salve envoyée me toucherait inévitablement car les flèches étaient à présent trop proches et trop rapide. Aussi me positionnais-je de manière à ne pas exposer  mes points vitaux. Les flèches se fichèrent dans mon armure sans pour autant atteindre ma peau. Ce fut une surprise de constater des tirs ou des munitions qui le permettent ; mais ce qui m’étonna davantage était le pouvoir donné à ces flèches : empreint d’un pouvoir naturel corrompu, elles étaient corrosives et entamaient mon armure. Face à cela, elle réagit d’elle-même en libérant les parties contaminées qui s’écrasèrent au sol, et en en reproduisant de nouvelles.

A mon grand désarroi, ses flèches n’avaient pas le même effet sur elle : au contraire elles la renforçaient et rétablissaient donc son bras broyé. Je percevais toute cette rage et cette haine qui l’animait… Cette soif de vengeance la consumait… C’était comme me voir il y a quelques années…



Je connais ce regard… Cette soif de vengeance… Elle vous aveugle et va vous détruire….


Je gardais un œil sur elle tout en transformant mon bras libre en tentacule afin de sortir Fujino du sol. Dans le même temps elle s’exprima dans un autre dialecte :



Li chi ! Shyliraï shlaim ! Il ik'flarin yami ! Ik'lfarin yami !


Je comprenais ses paroles… De l’elfe… Je l’avais lu quelque part et appris, comme un bon nombre de langue… Le Mal désignait certainement la jeune mère que je venais de sauver… S’en suivit ensuit une onde de choc vers moi qui fit s’extirper une armée de morts-vivants. Je remis l’enfant dans le panier au dos de sa mère et dit :



Shiki... gardez une oeil sur elle s'il vous plait... Je sens que vous êtes récalcitrante, toutefois nous n'avons guère le choix: je vais m'occuper d'elle directement sans me soucier de ses serviteurs… et Dame asagami doit vivre.


Je me préparais alors à charger droit sur notre principal ennemi afin d’en finir au plus vite : sans elle, son armée ne serait rien… Du moins l’espérais-je…


_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Sam 22 Juin - 4:11

Haruhi était bien embêtée d'avoir fait pleurer Sasaki. Mais à présent, elle souriait à nouveau, et cela apaisait son coeur. Elle ne pensait presque plus à sa Keyblade perdue. Cela reviendrait, mais elle avait la sensation intime qu'elle devait d'abord s'occuper de cette petite fleur. Pourquoi ? Elle n'en savait rien, mais cette fille dégageait quelque chose qui donnait immédiatement envie de s'occuper d'elle, de la protéger. Autant de la douleur physique que de la douleur mentale. Sasaki, quant à elle, était contente que Haruhi se soit calmée. Elle n'avait aucune preuve de sa parenté, mais tant que Haruhi et elle s'entendaient, cela n'avait pas d'importance. Elle se souvint soudainement d'un point important:

-Ca te paraîtra bizarre. Mais... Sasaki hésita. Que pouvait-elle révéler ? Elle se disait que si elle disait à Haruhi qu'elle se faisait passer pour Emiri, alors Haruhi se fâcherait encore en prétextant que Sasaki offensait la mémoire de la vraie Emiri. Alors, comment présenter ça correctement ? Il fallait choisir les mots avec soin, parce que ça pouvait empirer les choses et cette fois pour de bon. Elle n'avait qu'une envie: se taire pour ne rien gâcher, mais elle savait qu'elle devait éviter que le secret soit révélé à d'autres que Haruhi (pourquoi elle, demanderez-vous, et pas Zéro ? Et bien, parce que c'était sa demi-soeur et que Haruhi avait fréquenté la vraie Emiri, elle pourrait le comprendre) -Ecoute, il faut que tu me promettes de ne pas dire que je m'appelle Sasaki. C'est pour protéger Emiri qu'on fait ça. Appelle-moi Emiri. Si on savait que je m'appelle Sasaki, Emiri serait en danger.

-Hein ? Comment ça ? Je comprends pas. Emiri est supposée être morte, non ? Haruhi était d'abord restée muette parce qu'elle trouvait ça bizarre et qu'elle hésitait encore à se fâcher. Mais finalement, elle était prête à écouter Sasaki, mais il allait falloir des explications et concises de préférence.

-Bah, faudrait en parler avec Shiki. Elle s'y connaît plus que moi. Moi-même je sais pas trop. On m'a dit de jouer le jeu pour protéger Emiri, qui est aussi ma demi-soeur.

-Parce qu'Emiri est ta demi-soeur ? En gros, tu prétends que mon père a fricoté avec la reine quoi ?

-Euh... C'est quoi qui te fâcherais le moins ?

Haruhi pouffa de rire. C'était nerveux. Elle aurait pu s'énerver, mais elle commençait à se dire que cette histoire était un peu trop abracadabrantesque. Mais surtout, la façon que Sasaki avait de présenter les choses, c'était assez drôle. La voir toute gênée, cherchant les mots justes. Elle sentait qu'elle était sincère et attentionnée.

-Bon, soit. Ca te dirait pas d'aller chercher cette Shiki, qu'on essaye d'y voir plus clair ?

Soudain, il y eut une violente secousse qui fit perdre l'équilibre à Sasaki et la fit tomber. Haruhi se tourna vers l'endroit qu'elles avaient quitté. Un panache de fumée verdâtre s'était formée là-bas, et même, s'avançaient vers elles. Haruhi tira son épée et d'un coup de tête, elle indiqua à Sasaki de la suivre. Toutes deux se ruèrent sur les lieux de l'attaque.

Là, Emiko venait seulement de se réveiller de sa torpeur quand une armée de morts-vivants venaient de sortir du sol et encerclaient le petit groupe. Tremblante mais résolue, Emiko sortit un fouet et se mit dos à Fujimi les poings fermés, en garde, prête à donner des coups. Shiki avait sorti sa dague et se tenait aux côtés de Fujino. Zéro lui avait indiqué de protéger celle-ci, mais cette dernière n'avait aucunement l'intention de rester à ne rien faire.

-Ils sont tellement nombreux. Mais d'où sortent-ils ? S'inquiéta Emiko.

Haruhi fonça dans le tas en donnant des coups pour rejoindre Fujino et Shiki et se mettre dos à elle, prête à riposter face à ce groupe de créatures qui avaient réussi à isoler ainsi deux groupes: Shiki, Fujino, Haruhi et Sasaki et plus loin, Fujimi, Emiko et Shen. Zéro, seul, se retrouvait face à Sylvanas.

http://www.youtube.com/watch?v=hFMx9FW5qps

Ce fut Emiko qui donna le premier coup. Son fouet lacéra la chair tuméfiée des morts-vivants. Fujimi fonça droit devant et donna des coups répétés à une allure folle. Nulle doute à la voir qu'elle s'en sortirait très bien toute seule. Même Emiko semblait faire preuve d'une adresse hors du commun. Ses coups ne faisaient pas aussi mal que ceux de Fujimi, mais elle utilisait son fouet adroitement pour immobiliser, ou paralyser, voir sectionner les membres fragiles des mort-vivants. Une alliée idéale pour Fujimi qui n'avait plus qu'à parachever le travail.

Haruhi devait se contenter de son épée et jurait haut et fort de bien horribles insultes de ne pas avoir sa keyblade en cet instant fatidique. Elle donnait des coups d'épée à qui en voulait. Sasaki, en cet instant, ne servait pas à grand chose, il fallait bien l'avouer, mais la férocité de sa demi-sœur lui donnait du baume au cœur. Et c'est donc avec une dague prêtée par Shiki qu'elle dissuadait les monstres de s'approcher. Pour le moment, le groupe menait et résistait héroïquement et habilement aux assauts répétés. Mais le nombre d'ennemis était saisissant et rien ne permettait encore de savoir quand ils auraient enfin terminé et donc, s'ils sauraient tenir jusqu'au bout.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Princesse de Coeur du Crépuscule du Charme
Fille du maire de Twilight Town
AdminPrincesse de Coeur du Crépuscule du CharmeFille du maire de Twilight Town
avatar
Nombre de messages : 166
Age : 23
Arme : Couronne de Faute
Invocation : Angel, sa bonne conscience, et Akuma, sa mauvaise conscience
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Dim 23 Juin - 23:52

Aube continuait d'escalader la colline. C'était fatigant et dure. Il lui fallait des fois s'étirer ou prendre son élan pour pouvoir trouver une prise qui lui permette de continuer de grimper. A un moment, il y avait une grosse secousse qui avait faillit la faire lâcher prise, heureusement, elle ne manquait pas de force dans ses poignets du coup elle avait tenu. Mais quand même, un peu plus et elle faisait le saut de l'ange. Elle continue donc de grimper mais ne trouve rien à son sommet. Tout se qu'elle voyait, c'est qu'elle pouvait tout voir là d'où elle était. c'est ainsi qu'elle vit ses "amis" en train d'affronter des zombis avec plus ou moins de difficultés. Que fallait-il faire? Les laisser tomber comme lui conseillerais sa mauvaise conscience ou les souver telle une héroïne qui tombe à pic comme lui suggèrerait sa bonne conscience. Aube ne savait pas quoi faire. D'un autre coté, ils ont été légaux avec elle, ils lui ont permi de se rendre dans un autre monde alors autant les aider. Aube entoure son corps de ténèbres, fait apparaître sa keyblade dans ses main et s'envole à toute vitesse vers le groupe. Elle fonce à toute vitesse dans tout les sens en frappant les zombies sans s'arrêter. Elle s'arrête ensuite, les ténèbres l'entourant disparaissent. Elle sa keyblade au-dessus de sa tête et de milliers de projectiles multicolores foncent sur les ennemis.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Mer 26 Juin - 22:49

Fujino n'avait aucunement l'envie de rester en retrait. On l'appelait peut-être princesse, mais ce n'était pas pour autant qu'elle était impuissante et que l'on devait la protéger. Certes, Haruhi avait endossé ce rôle, mais pour autant qu'un quasi-inconnu la confie à quelqu'un, qui plus est Shiki, ce n'était pas agréable. Elle avait l'impression d'être reléguée au rang de chose fragile à écarter du combat. Il n'en était pas question. Elle était princesse des ténèbres et elle saurait se défendre. Et surtout, plus encore, c'est elle qui se débarrasserait de son ennemie attitrée. Il était hors de question qu'elle reste hors de ce combat, loin de Sylvanas. 

Mais en même temps, sa fougue ne lui avait pas servi et avait même mis Alois en danger par manque de lucidité et de patience. Il fallait donc avant tout mettre son bébé en sécurité. Oui d'accord, mais où ? Encerclé par les ennemis, tous autant qu'ils étaient, il n'y avait personne et nulle part où mettre son enfant en sécurité. Mais le laisser dans son dos n'était pas non plus une solution. Alors quoi ?

C'est à cet instant que ses vœux furent exaucés. Une voix sortit de nulle part clamant:

-Et voici la réponse à vos prières, didelon-daine !

Cornelius, son manteau rouge sur le bras et son chapeau rouge sur la tête, les cheveux blonds au vent, apparut en lévitant au dessus de leurs têtes, assis dans le vide, décontracté. Alors, il y avait des personnes à qui Fujino aurait plus volontiers confié son enfant, mais lui... Disons que ça irait pour cette fois. Après tout, s'il était le père de l'enfant comme elle le pensait, il prendrait soin de lui... Non ?

-Occupe toi d'Alois. Mets-le en lieu sûr. Je reviens.

-Il faut donc jouer les baby-sitter ? Tu excuseras, je n'ai pas prévu de talc, ni de biberon bien chaud. En revanche, j'ai ramené un nounours. Dit-il en agitant la carcasse poilue d'un rat crevé.

Pas vraiment sûre, elle tendit son bébé à Cornélius qui s'en alla en lévitant au dessus de la mêlée. Étonnamment, les morts vivants ne semblaient même pas prendre attention à lui. Puis, le "fardeau" enlevé, elle s'avança dans la mêlée, quasiment sans précaution, comme on traverse une foule attendant le train sur un quai bondé. Elle fit bouillonner presque intentionnellement ses ténèbres pour dissuader, voir tuer les zombies un peu trop proches, un peu trop entreprenants.

Haruhi ne remarqua rien, trop occupée à combattre les créatures. Elle avait remarqué Cornelius mais avait été trop vite rappelée à l'ordre pour se rendre compte de quoi que ce soit d'autre. Dans ce petit groupe, la place de Fujino fut bien vite remplacée par Aube dont l'attaque eut au moins l'avantage de ragrandir l'espace vital autour du groupe. Mais bien vite, le creux d'ennemis formé par Aube se résorba grâce aux morts-vivants suivants, approchant et refermant à nouveau le cercle.

Fujino marcha de plus en plus vite vers Sylvanas. Elle ne laisserait pas Zéro s'accaparer sa proie.

-Shinrya se souvient encore de notre combat. Une plaie, une faille en son sol. Je t'ai déjà battu une fois. Tu ne t'en réchapperas pas cette fois.

Mais Sylvanas n'écoutait pas. Elle avait été comme stupéfaite. Non par l'apparition de Cornelius, non par l'aplomb de Fujino, mais par l'arrivée d'un visage qu'elle connaissait et haïssait également: celui de Haruhi. Sylvanas grogna avant de rugir, explosant une onde noire néfaste. Puis, de gigantesques mains squelettiques se refermèrent de chaque côté d'elle, comme l'enfermant dans une cage de doigts décharnés. Cette cage s'enfonça dans le sol avec l'elfe. Et puis l'instant d'après, elle réapparut plus loin libérant son colis, Sylvanas, non loin de Haruhi (et donc de Sasaki, Aube et Shiki).

-Tillo ! [Trad: Toi] Frémit Sylvanas en tendant le doigt vers Haruhi.

-Hein ? Qu'est ce qu'elle me veut celle-la ?

-Tillo ! Tu chi ! Velar tu mashni, il arh shiste kuma ! [Trad: Toi ! Ton sang ! Par ta faute, je suis devenu un monstre.]

-Quelqu'un a compris ?

Sylvanas se rua sur Haruhi. Fort heureusement, elle eut la présence d'esprit de pointer son épée droit devant elle. Sylvanas s'empala dessus. Peut-être surprise ou trop confiante, Haruhi ne tint pas son épée fermement et Sylvanas put se retirer, l'épée encore plantée dans son buste. L'elfe retira l'épée d'un coup sec et l'envoya valser sur le côté. Apparemment, ni sang, ni moindre signe de douleur. Elle n'en était pas morte, ni même ressorti blessée.

-Euh... Y a un blem, là.

Sylvanas se rua encore sur elle et cette fois, elle la plaqua à terre. Tandis que Haruhi se débattait, Sylvanas tira la langue qui s'allongea encore et encore comme un ver gluant, se rapprochant de la peau de Haruhi.

-Pouah... Dégueu !

Sasaki essayait de pousser Sylvanas de là, mais rien à faire. Ce fut elle à la place qui fut repoussée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 154
Age : 18
Localisation : Chez moi.
Arme : Tendre promesse
Invocation : Ramuh
Date d'inscription : 13/10/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Jeu 25 Juil - 22:09

Shen accusé les réponses de Zéro. Un manque d’expérience et de maturité? Peut-être... Il avait vécu plusieurs années dans une prison et n'avait pas vieilli mais il restera à jamais profondément atteint par cet emprisonnement et ça, personne ne le comprendra jamais. Fujino ne se sentait pas bien mais Shen ne pouvait rien faire pour l'apaiser car il n'avait aucun moyen de soigner des blessures autant physiques que psychologiques. Zéro semblait avoir la solution car il sortit un verre d'une mixture incolore qu'il avait sorti de son vaisseau.

Vous semblez souffrir… Cette boisson soigne les maux et vous apaisera. Il faudra cependant y mélanger au moins une goutte de votre sang avant de le boire pour que cela fonctionne. Faites comme bon vous semble…

Quand Fujino prit le verre, la mixture avait pris une couleur semblable à du sang mais Shen se disait que cela pouvait être un bon remède au souffrance de Fujino puisque il devait faire confiance à Zéro.

Ta boisson ne l’apaisera pas tu sais ?

Zéro se retourna vivement et son bras la forme de son épée et l'homme qui avait prononcé ces paroles était habillé d'un long manteau noir qui couvrait son visage. Comme Zitlei, rien que de penser à son ancien ami donnait un coup de poignard à Shen.

Toujours surpris de me voir apparaître ainsi ? Pourtant tu devrais savoir comment je fais vu toi aussi tu es en mesure de faire de même.

… Oui… Il n’existe pas beaucoup de personne capable de le faire.

Certes, mais j’en fais partie.

Shen avait fait aussi apparaitre sa Keyblade au cas où l'homme aurait des intentions hostiles envers le petit groupe mais il n'avait pas l'air de vouloir faire du mal. Du moins, pour l'instant...

 

Tu t’es fait de nouveaux amis à ce que je vois… En plus de ton amour et la Shinigami, il y a à présent coquille vide, une follement enthousiaste dépourvue de cerveau, un jeune maître de la Keyblade irréfléchi, un autre maître de la Keyblade en quête de son arme perdue et enfin une princesse de ténèbres devenu mère, prenant soin de son enfant comme elle le peut… Etonnant… Toi qui n’aime pas la foule…

… Qui es-tu ?

… Mon message n’a pas fait les choses correctement semble-t-il… Regrettable… Je me prénomme Kaze, Kaze Isaro. J’espère qu’il t’aura au moins délivré le message la concernant ?

… Oui. Mais je n’y accorde aucun crédit.

Du déni donc ? Je penserai la même chose que toi à ta place, aussi vais-je apporter du crédit à ce message en te faisant une prédiction, très cher Zéro.
Quand ce désert retrouvera le silence, la guerrière clamera à nouveau son arme comme étant la sienne.
Mais sous la colère des damnés, les bourreaux deviendront victimes.

Les bourreaux deviendront victime? Que pouvait dire ce mystérieux message? En tout cas, cet homme s'appelait Kaze et il semble qu'il faisait des jugements hâtifs puisqu'il venait d'insulter les personnes présentes ici sans les connaitre. Cet homme était bien intriguant mais Shen ne fera rien tant que la situation ne devenait pas dangereuse.

Je doute que tu sois en mesure de comprendre la totalité de cette prédiction Zéro. Par contre ta petite princesse des ténèbres ici présente devrait être en mesure de savoir de quoi il en retourne, pour peu qu’elle se souvienne de quelques évènements passés.

… Qui es-tu ?

… Encore cette question ? …Je ne suis plus rien Zéro, juste le vent…
Oh ! Une dernière chose pour toi, ton frère vit à nouveau et te cherche, Zéro Saika…

Personne ne pu réagir quand Kaze disparut sous les yeux de toutes les personnes présentes sur ces terres désolées...

L'odeur de chaire putréfiée s'intensifiait de plus de plus jusqu'à atteindre un point des plus insupportables. C'est alors qu'une sorte de brume verdâtre s'installa autour des gens présents. Cette brume apportait avec elle une puanteur improbable! Shen se boucha le nez tellement c'était insupportable! Le plus étrange, c'est que l'on pouvait prendre cette brume dans sa main et elle laissait même des tâches sur les vêtements, elle semblait... Prendre vie. De petites secousses violente commencèrent à faire leur apparition. Shen n'aimait pas ça, il revêtit automatiquement son armure en appuyant sur l'épaulette qu'il possédait sur son épaule gauche.

Shen regarda le sol en même temps que Fujino et remarqua que quelque chose de gros se déplaçait dans le sable. Shen ne savait pas ce que c'était mais il se préparait au pire. On pouvait déjà voir l'envie du combat sur son visage concentré. Il avait la mâchoire crispée et les yeux froncés ce qui lui donnait pas un mauvais air. Une nouvelle secousse ébranla la terre et Shen manqua de tomber dû à la violence du choc! Des mains décharnées sortirent du sol et attrapèrent Fujino et Shen se fit prendre par le même stratagème.

"Fujino! 


Il n'arrivait pas à se sortir des mains qui le retenait mais il les cassa avec sa keyblade pour  essayer d'aider Fujino. Fujimi fut plus rapide en cassant la main qui retenait la princesse des ténèbres mais Shen se rapprochait de Fujino au cas où ça deviendrait trop dangereux. Plusieurs mains commencèrent à sortir du sol touts décharnés comme si c'était les morts qui se réveillaient... Ces mains grattaient le sol et le trou fut assez grand pour faire sortir une forme humaine cachée par un voile de brume assez inquiétant. Cette forme traversa la brume verdâtre et on put voir une personne décharnée avec des yeux verts qui démontraient une certaine colère. Et les paroles qu'elle avait dit à Fujino ne présageait rien de bon...

-Tu vas payer, Fujino. Je te jure, que TU VAS LE PAYER !

Fujino semblait en danger mes des mains sortirent du sol et empêchèrent Shen de s'enfuir. Il ne pouvait rien faire pour aider Fujino ce qui le mettait de plus en plus en rogne. Le combat faisait de plus en plus rage et Shen essayait de casser les mains mais elles revenaient toujours! Zéro s'invita dans la bataille en sauvant Alois, l'enfant de Fujino et en combattant de toute son âme le monstre qui venait d’apparaitre qui répondait ua nom de Sylvanas.

(HRP/En cours:HRP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Lun 12 Aoû - 3:24

HRP: Comme il n'y a pas d'évolution depuis deux semaines, on passe le tour de Shen

Pendant que je me tenais face à cette ennemie, les morts-vivants encerclaient inévitablement mes alliés. Emi n’avait qu’une dague pour se défendre, et l’envie de l’assister était très forte ; cependant la présence d’Haruhi, Fujino et Shiki me conforta sur sa sécurité compte tenu de leurs puissances. Emiko et Fujimi semblaient s’en sortir sans grand mal, tout comme le jeune maître de la Keyblade. L’intervention d’Aube, dévastatrice pour l’ennemi, finit de me convaincre sur leur sécurité à tous. Cependant l’afflux constant de ces créatures finirait tôt ou tard par les fatiguer et leur faire commettre des erreurs : mon expérience me l’avait appris à mon grand désarroi. Il fallait donc que j’en termine rapidement avec cet être corrompu pour leur éviter de subir ça.

Je pus voir avec une certaine surprise qu’un homme apparu de nulle part et prit l’enfant de notre princesse des ténèbres, enfant qui était dans le cas présent un fardeau pour celle-ci, afin de lui retirer un handicap. Je sentais qu’elle voulait s’occuper personnellement de notre invitée, mais cela l’exposerai immanquablement au danger de se faire blesser, ou pire : de se faire tuer ; d’autant que notre ennemie semblait avoir une rancœur particulièrement importante à son égard. Mais son attention n’était plus portée sur moi, ni même sur Fujino ; non, elle était portée sur une personne qu’elle haïssait plus encore que cette dernière : Haruhi Suzumiya. Tout son corps semblait clamer une seule chose : la vengeance.

Des mains squelettiques géantes vinrent l’enfermer en l’emportant sous terre, la faisant disparaître de mes visions ; pour directement se trouver près d’Haruhi. Elle lui parla en elfe, lui hurlant sa rage et l’accusant de l’avoir transformée en cette aberration. Je doutais que cette jeune fille ait une telle capacité ou encore la mentalité adéquate pour cela, rien ne semblait l’indiquer. Je pouvais me tromper car je ne la connaissais que depuis peu, mais j’en doutais fortement. De plus, sa surprise indiquait qu’elle ne la connaissait pas, me confortant dans l’idée qu’elle se trompait de cible. Elles eurent toutes deux une brève démêlée qui se conclut par le placage au sol de la jeune fille par l’elfe. Elle semblait vouloir la corrompre par le biais de cette langue étrange.

Je réagis rapidement en courant droit vers elle puis sautait au-dessus d’elle avant de l’entourer de mon tentacule. Une fois ceci fait, je l’envoyais de force plus loin et l’y rejoignit rapidement. Elle réussit à se rétablir rapidement, tenta de forcer le passage en tira plusieurs salves de flèches. Elle le faisait avec une habileté telle que je ne devais mon absence de blessures qu’aux réflexes et capacités augmentés par mon armure, couplée à ma capacité à faire disparaitre les projectiles. Une fois trop proche pour continuer de décocher des salves, elle sortit une paire de dague et échangea quelques coups contre moi. Elle était moins rapide que moi avec ses dagues ce qui me permit d’éviter ou dévier ses coups sans grand mal, et de la repousser plus loin. Elle voulait m’éviter afin d’atteindre sa cible au plus vite. Je lui dis alors :


Votre soif de vengeance vous aveugle semble-t-il. Cette fille ne vous connait pas, aussi je doute qu’elle soit responsable de votre état. Quoi qu’il en soit, si vous voulez l’atteindre, il faudra me vaincre. Si vous ne m’affrontez pas plus sérieusement, vous disparaitrez sans avoir pu faire quelque chose.


Cependant, comme je le craignais, son attention était toujours sur son « bourreau ». Je ne pouvais lui en vouloir car j’avais fait la même chose il y a quelques années, en me laissant submerger par ma rage… Profitant de son inattention à mon égard, je fonçais droit sur elle à toute vitesse, après avoir retransformé mon bras normalement. J’assénais alors un coup de poing puissant, mais je rencontrais une surface solide qui avait à peine bronché : sa brume verdâtre s’était solidifié pour la protéger. Je n’eut pas le temps de réagir que je recevais un coup qui m’envoya dans les Keyblades. Ce serait donc plus compliqué que prévu…

_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Lun 12 Aoû - 17:26

[HRP: bon, puisque Shen a du mal à répondre bien qu'il passe souvent, je lui propose de répondre quand il a le temps, puisqu'il dit ne pas avoir le temps. Il peut répondre n'importe quand, peu importe le tour de à qui c'est. Essaye juste de pas commencer sans finir.]

Sasaki avait été repoussée par Sylvanas, impuissante face à une telle fureur, une telle haine. Haruhi sentait l'haleine fétide de l'elfe lui caresser le visage. Et dire qu'elle pensait que les elfes étaient toutes de charmantes personnes, sentant bon la framboise et agréables à voir... Il fallait qu'elle se dégage de là. Il y avait une pierre à sa gauche qu'elle aurait voulu attraper, mais si elle lâchait d'une main son emprise sur Sylvanas, elle risquait de manquer de force et de laisser l'elfe lui lécher la figure et dieu alors savait ce qu'il se passerait.

Finalement, la réponse vint d'elle même. Zéro repoussa l'elfe au loin. Haruhi se releva rapidement, assez pour voir Sasaki bousculée par un zombi. Elle se rua vers sa demi-soeur pour se débarrasser du zombi à grands coups de poing. Fallait dire que Haruhi n'avait désormais plus aucune arme pour se défendre. C'était pas pratique. Sasaki se demandait si ce cauchemar se terminerait bientôt.

Emiko et Fujimi se défendaient bien certes, mais elles se retrouvaient dans le même état que tous les petits groupes. L'étau de zombi se resserrait malgré les coups qu'ils pouvaient donner. Plus ils frappaient et plus le cercle autour d'eux se resserraient. Leur espace vital diminuait à vue d'oeil et il n'en faudrait pas plus pour qu'ils soient tous submergés.

Sylvanas semblait avoir oublié Fujino. Rien d'autre n'importait que Haruhi. Pour une raison qu'ils n'arrivaient pas à s'expliquer, elle éprouvait une haine incomparable envers Haruhi qu'elle souhaitait tuer en priorité. Haruhi jeta un oeil à cette elfe... Et elle sentit au fond d'elle qu'elle avait peut-être fait quelque chose sans s'en rendre compte. Il y avait comme un blanc, un pan de sa vie qui semblait perdue. Et si elle avait effectivement fait quelque chose de terrible sans même s'en souvenir ? Si Sylvanas avait raison de lui en vouloir ? En fait, une partie d'elle-même lui disait: "c'est vrai, c'est ma faute".

Sylvanas avait réussi à intercepter Zéro et pouvait continuer sa route. La brume lui obéissait. Si c'était le cas, ils n'étaient en sûreté nulle part tant cette brume verte les entourait de partout. Plus que les zombis même, elle était sur eux. Sylvanas tendit la main et crispa les doigts. Aussitôt, la brume saisit Haruhi par la gorge et l'éleva dans les airs. Sylvanas fit un bond gigantesque.

-Haruhi !

Aussitôt, Shiki fit un bond tout aussi élevé et d'un coup de dague, arrêta l'élan de Sylvanas. Elle lui asséna un violent coup et Sylvanas tenta d'en faire de même mais Shiki lui saisit le crâne entre ses mains, au niveau des yeux. Puis, elles s'affrontèrent en un ballet aérien de coups de dague. Quand elles se repoussèrent mutuellement, Shiki chargea entre ses mains un sort qui envoya un rayon sur Sylvanas qui fut repoussée au loin, non loin de Fujino, prête à prendre le relais.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Princesse de Coeur du Crépuscule du Charme
Fille du maire de Twilight Town
AdminPrincesse de Coeur du Crépuscule du CharmeFille du maire de Twilight Town
avatar
Nombre de messages : 166
Age : 23
Arme : Couronne de Faute
Invocation : Angel, sa bonne conscience, et Akuma, sa mauvaise conscience
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Mar 13 Aoû - 13:56

Aube aida le groupe à combattre les créatures quand une elfe apparaît au milieu d'eux et s'en prend à Haruhi. Zéro se mêla à ce crêpage de chignon. Bien sûr, Aube ne pouvait pas intervenir car elle essayait de vaincre les zombis qui continuaient d'avancer et de resserrer leur espace vital. ce qui commence à agacer la jeune fille. Soudain, elle sentit une étrange énergie l'envahir, une aura orangée entoure son corps. Sentant que cette aura allait faire des dégâts, elle hurle à tout le monde : "Baissez-vous!"

Là, l'aura s'échappa de son corps pour créer une puissante vague d'énergie tout autour d'elle qui détruit les monstres. A cette instant, elle voit l'elfe se faire propulser au loin. Aube regarde en mettant une de ses mains au-dessus de ses yeux et la suivant du regard et en disant : "Ho! Une elfe volante! J'en ai jamais vu!"

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Mar 13 Aoû - 15:41

Fujino avait perdu sa proie. Pire que tout, celle-ci s'en prenait à sa meilleure amie: Haruhi. Quand ce fut le cas, Fujino voulut aller aider son amie, mais les monstres l'entouraient. Elle avait beau donner du sort à tour de bras, cela ne suffisait pas à se frayer un passage. Pire: cela la fatiguait. Elle ne pouvait rien, et cela la rendait encore plus furax. Toutes ces créatures allaient payer. Rien de mieux que la rage agrémentée d'une once de désespoir pour donner de la force à tous ses pouvoirs.

Fort heureusement, Zéro réussit à sauver Haruhi à temps. Toutefois, les choses n'allaient pas mieux. Haruhi était désarmée et Fujino se retrouvait seule, séparée de tout le reste du groupe. Elle n'était pas vraiment capable de s'occuper de tous ces monstres toute seule. Habituellement, elle aurait déclenché son pouvoir à pleine puissance, mais là... Elle risquait de tuer les autres aussi. Et puis, il lui fallait un surplus d'émotions pour y arriver. Bref, elle était en mauvaise posture.

Mais alors que tout semblait perdu, un nouveau miracle se produisit. Une vague se déclencha et décima tous les ennemis telle une vague nécrotique. Plus un seul monstre. Même la brume s'était évaporée. Plus aucun danger en vue. Il ne restait plus que l'elfe qui venait d'être repoussée au loin par Shiki. Elle semblait avoir souffert autant du choc que de la vague. Elle se maintint sur son arc pour se relever difficilement. Même affaiblie, elle refusait de se rendre. Poussée par la haine, elle allait jusqu'au bout.

Fujino se posta devant Sylvanas avec un léger sourire. D'un coup sec, elle envoya une salve de son pouvoir pour faire se tordre Sylvanas qui sous la douleur chuta encore. Elle se releva encore, Fujino en remit une couche, l'elfe retomba à terre. Encore une fois, le même constat. Encore et encore, jusqu'à ce que Sylvanas chute pour la dernière fois, inerte.

Fujino s'approcha du cadavre et s'agenouilla:

-Si seulement tu avais tenu plus longtemps, ou au moins crié. Mais maintenant, c'est fini, tu ne m'ennuieras plus.

Elle attrapa Sylvanas par le cou lorsque soudain, l'elfe se releva et se jeta sur Fujino, la dague sortie. Toutes deux roulèrent l'une sur l'autre pendant un instant, se débattant. Finalement, ce fut Fujino qui réussit à s'en sortir et à se dégager. Elle cracha un filet de sang et Sylvanas se rua encore sur elle. Fujino esquiva à temps mais l'elfe décocha une flèche qui arriva dans son épaule. Fujino tomba à terre.

-Non ! Fujino ! Hurla Haruhi.

Sylvanas explosa de rage. Elle devait à présent s'occuper de Haruhi, en finir avec celle qui l'avait corrompu. Elle libéra encore ce qui semblait être la brume verdâtre et commença à se ruer vers Haruhi. Aussitôt, celle-ci répondit en fonçant vers elle à son tour, même si elle était désarmée, elle l'arrêterait.

http://youtu.be/bTKXLf6UMR8?t=2m12s

Les deux combattantes se rapprochaient lorsque soudain Haruhi entendit quelqu'un derrière elle:

-Haruhi !

C'était Sasaki. Elle courait à ses côtés en lui tendant la main. Haruhi fut étonnée mais elle acquiesça et attrapa la main de Sasaki. Tandis qu'elles couraient, lorsque leurs mains se joignirent, une Keyblade apparut entre leurs deux mains jointes, rayonnante de lumière et parcourue d'éclairs noirs, la lumière aussi haute que le ciel. Sylvanas, surprise, s'arrêta et sortit son arc et décocha plusieurs flèches pour essayer de les arrêter. Rien à faire, la keyblade semblait créer un dôme protecteur autour d'elles. Lorsqu'elles arrivèrent au niveau de l'elfe, chacune passa d'un côté de Sylvanas, transperçant l'elfe de leur arme.

Une fois derrière l'elfe, elles se séparèrent, emportant chacune une Keyblade. Haruhi fut la première à faire un demi-tour et à transpercer Sylvanas une seconde fois en lui passant presque au travers. Sasaki la suivit dans l'autre sens. Leur attaque croisée finit d'achever Sylvanas qui vacilla un instant avant de tomber à terre. Morte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Jeu 15 Aoû - 2:52


Je me relevais péniblement en écartant ces Keyblades, constatant que j’avais été éjecté assez loin des autres. Je sautai alors sur les pommeaux de celles-ci afin de les rejoindre au plus vite car la situation devenait critique : les morts gagnaient inévitablement du terrain et notre elfe corrompue avançait à nouveau sur Haruhi. J’arriverai trop tard pour sauver les deux parties en l’état actuel des choses… Je commençai à me résoudre d’utiliser une capacité qui me serait couteuse, mais me permettrai de les sauver tous. Finalement je n’eus pas besoin d’y avoir recours : Aube envoya une aura orangée qi balaya les forces ennemis ; Shiki s’occupait de retenir et de combattre l’elfe avant que Fujino ne parvienne à l’atteindre et la mettre à terre avec son pouvoir.

Elle s’avança alors vers notre ennemie qui s’attaqua à elle soudainement, réussissant à atteindre la princesse des ténèbres à l’épaule. Son attention se focalisa de nouveau sur Haruhi. Sa haine intense, je la ressentais comme un électrochoc qui me renvoyais à mon passé, au moment où j’étais face à lui… Haruhi allait périr si elles s’affrontaient toutes les deux car elle était désarmée… Je me devais d’agir et vite. La prédiction indiquait qu’elle retrouverait sa Keyblade, mais ce n’était pas le cas et elle était en passe de mourir… S’était-il trompé alors ? Ce serait un soulagement pour moi…

Alors que je m’élançais pour l’intercepter, Haruhi courrait à la rencontre de notre ennemie, accompagné d’Emi… Mon cœur fit alors affluer davantage de sang pour me permettra d’accélérer davantage… Mais ce fut inutile car les demi-sœurs invoquèrent une Keyblade qui leur permit de vaincre la furie qui tomba inerte au sol. La Keyblade s’était scindée en deux pour leur permettre de frapper toutes les deux, mais elle disparut de leurs mains ensuite. Plus aucun mort-vivant n’était présent, seul le corps de leur maîtresse gisait au sol.

En me rapprochant d’elle, je constatais alors qu’elle vivait toujours, mais qu’il ne lui restait que peu de temps à vivre. Je m’accroupis près d’elle avant de lui dire :


Voici où vous mène votre vengeance… à votre propre ruine… Vous étiez tellement obsédée par elle qu’elle a fini par vous aveugler et vous induire en erreur. Cette fille ne peut-être celle qui vous a fait ça.

Iie… tu dirmis… fallorim… a tu ehïmya… la maëryn  shryag ! [Trad : Alors… tu devrais… demander… à ta princesse… la mère impure !]

… Comment ça ?

Illa... arhi... da... [Trad: elle… était… là…]

Dans un dernier râle, cette elfe rendit l’âme, plus rien n’émanait d’elle. Fujino était donc au courant… Elle pourrait peut-être me fournir les explications sur elle, et sur Haruhi… Si elle avait raison, alors je devrais prendre garde à ce que pourrait faire la sœur d’Emi… Mais obtenir des réponses ne seraient certainement pas aisé, pas avec cette princesse des ténèbres… Nous nous rassemblions alors. Nous étions parvenus à la retrouver, cette sœur perdue… Mais à présent que faire ? Rester ici semblait assez dangereux malgré la mort de notre ennemie… Les filles bavardaient entre-elles pendant que je cherchais une destination… La réponse vint d’elle-même : une missive accrochée sur une des Keyblades, elle m’était adressée… Elle s’exprima alors comme par magie :


Messire Zéro,

Par la présente missive, vous êtes cordialement invité au bal que j’organise en votre honneur au château de la Bête. Vos compagnes et compagnons seront également les bienvenus à cette réception. La réception débutera dès que vous serez présent vous et vos compagnons. Nous attendrons le temps qu’il vous faudra pour venir jusqu’à cette festivité. Je vous exprime mes sincère salutations.

Zes


https://www.youtube.com/watch?v=NYJ9wdes7Y4

Je ne pus contenir ma surprise l’espace d’un instant…  Une surprise désagréable… Un fantôme du passé…

_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Jeu 15 Aoû - 17:29

Lorsque Fujino avait pris les choses en main et que Sylvanas se retrouvait à sa merci, Sasaki ne put se résoudre à l'horreur de la perversité manifeste de Fujino. Elle préféra fermer les yeux jusqu'à ce qu'elle entende l'elfe tomber au sol. A ce moment, elle s'avança comme pour demander à Fujino de faire preuve de retenue, voir de pitié. Mais, soudain, l'elfe se jeta sur la princesse de coeur et toutes deux continuèrent le combat. C'est à cet instant que Sasaki comprit que l'elfe n'arrêterait jamais le combat tant qu'elle ne serait pas achevée. Au fond d'elle-même, elle refusait d'en arriver là. D'autant qu'elle sentait que Sylvanas souffrait et qu'elle avait besoin d'aide... Pouvait-on venir en aide aux gens en les achevant ? Etait-ce bien ? Etait-ce de l'aide ?

Soudain, l'elfe décocha une flèche en pleine épaule de Fujino. Celle-ci s'écroula au sol sous les yeux terrifiés de Sasaki. Ce fut à cet instant que Haruhi décida de venir en aide à son amie, même si elle n'avait aucun moyen de le faire. Ce ne fut pas pour déplaire à l'elfe qui souhaitait à présent en finir avec celle qu'elle considérait comme son ennemie n°1.

Sasaki ne sut pas trop pourquoi, mais elle fut prise d'une envie folle de courir aux côtés de sa demi-soeur. Elle ne savait pas pourquoi elle ferait ça, mais si Haruhi fonçait sans armes, alors elle aussi elle foncerait dans le tas et peut-être qu'à deux elles seraient plus fortes. Elle se mit à courir à son tour et rejoignit Haruhi... Là encore, sans savoir pourquoi, peut-être pour se donner du courage, du réconfort, elle demanda à sa demi-soeur de lui prendre la main. Ce qu'elle fit. Aussitôt, Sasaki sentit le pouvoir parcourir son corps et émerger de sa main.

Ensemble, elles transpercèrent l'elfe avant que chacune ne puisse lui donner le coup de grâce séparément. Elles avaient achevé leur ennemie qui gisait à présent sur le sol, inerte. La keyblade de Sasaki disparut en même temps que celle de Haruhi. Toutes deux échangèrent un regard empris de surprise et de joie, bien que Sasaki ne se sentait pas très bien à l'idée d'avoir tué sa première victime. Haruhi ne comprenait pas ce qui avait bien pu se passer.

Mais désormais, même si elle ne croyait pas complètement à la thèse de la famille commune, elle était convaincue qu'il existait un lien entre elles, un lien très fort. C'était évident, claire comme de l'eau de roche. Sans cela, comment leurs mains jointes auraient pu causer ce miracle ? Alors, aller jusqu'à dire qu'elles étaient soeurs, c'était un peu trop pour Haruhi, mais elle accepta qu'elles étaient liées. Prise d'excitation, elle se rua sur Sasaki qui fut presque tentée de fuir.

Haruhi enlaça Sasaki tellement fort que cette dernière crut que sa cage thoracique allait exploser. Puis, elle la lâcha et leva la main grande ouverte. Sasaki ne comprit pas tout de suite, mais fort heureusement pour Haruhi, elle comprit. Elle frappa dans la main de Haruhi. Sasaki était aux anges. Elle partageait un vrai moment de complicité avec sa demi-soeur.

Mais bientôt, la dure réalité rappela nos héroïnes. Haruhi jeta un oeil à Fujino, étalée au sol, face contre terre.

-Purée, Fujino !

Haruhi se rua vers son amie et s'agenouilla auprès d'elle. Sasaki fit de même. Bien qu'elle se méfiait un peu de Fujino, à raison, puisqu'elle avait essayé de torturer Sasaki, elle ne pouvait admettre qu'une personne puisse mourir. Mauvaise ou pas. Haruhi mit Fujino sur le dos et quel soulagement ce fut de voir qu'elle respirait encore et même, de façon à peu près régulière. La flèche était ressortie d'elle-même et la plaie s'était refermée.

-Mais c'est un miracle !

Fujino se redressa en posant sa main sur son épaule, un peu endolorie, mais impeccable. Elle s'en remettrait. La potion de Zéro faisait encore effet et avait soigné ses blessures. Toutefois... Shiki les regardait comme si quelque chose l'inquiétait. Elle prit la flèche et s'éloigna avec sans un autre regard vers elles, pour examiner la pointe.

Haruhi, toute à sa joie, enlaça Fujino qui lui rendit son étreinte tendrement. Puis, quand Haruhi la lâcha, elle regarda Sasaki qui lui fit un sourire timide.

Sasaki décida de se relever et de laisser Haruhi et Fujino. Elle regarda Emiko et Fujimi. Elles étaient indemnes. Apparemment, Emiko racontait à Fujimi tous ses exploits qu'elle avait dû accomplir durant la bataille. Fujimi l'écoutait, apparemment, mais on ne pouvait pas dire qu'elle faisait preuve d'enthousiasme. Ca faisait presque peur: une écervelée toute destinée à la guerre qui n'attendait que la prochaine bataille.

Et Aube ? Elle avait renversé la situation à elle toute seule.

-Aube ! Tu vas bien ? Tu n'es pas blessée ? Tu as été formidable ! C'était... Wouah !

Auto-congratulations et jaillissement de joie... Pas pour tout le monde malheureusement.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Princesse de Coeur du Crépuscule du Charme
Fille du maire de Twilight Town
AdminPrincesse de Coeur du Crépuscule du CharmeFille du maire de Twilight Town
avatar
Nombre de messages : 166
Age : 23
Arme : Couronne de Faute
Invocation : Angel, sa bonne conscience, et Akuma, sa mauvaise conscience
Date d'inscription : 28/01/2012

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Ven 16 Aoû - 0:24

Après avoir vu cette elfe voler plus loin, Aube détourne son regard vers Emiko qui semblait tout exitée à raconter la bataille à Fujimi et ce qu'elle avait été capable de faire. Si on l'écoutait et qu'on n'avait pas été présent durant cette bataille, on pourrait croire que c'est elle qui a anéantit tout les ennemis, ce qui était pas tout à fait le cas. Mais bon, Aube se fichait bien de se petit détail et le montra bien en haussant les épaules. L'elfe sembla être revenue mais fut mise hors d'état de nuir rapidement. Sasaki finit par enfin s'inquiéter de Aube et des deux autres. Elle se mit à poser des tas de questions à Aube avant de la complimenter sur son intervention. La jeune fille la fixe un moment avant d'avoir un vertige. Sa vue se troubla, elle ferme les yeux et tombe dans les pommes, sur le sol. Un portail s'ouvre sous son corps à cet instant, elle s'y enfonce et le portail se referme juste après.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Ven 16 Aoû - 2:52

Fujino sentit la flèche lui pénétrer l'épaule. Aussitôt, son souffle s'arrêta. Elle tomba à terre, face contre le sol. Elle était certaine que c'était la fin, que tout allait s'arrêter, qu'elle ne reverrait plus Alois, Haruhi... Qu'elle ne prendrait pas sa revanche sur Emiri, mais ça, ça lui paraissait soudainement secondaire. Et pourtant, ce n'était qu'une flèche dans l'épaule. Mais elle sentait son sang se répandre et le poison parcourir son corps. Elle ferma les yeux et souhaita que tout s'arrête.

Elle était convaincue d'entendre, sourds, les clameurs de la bataille. Elle priait aussi pour qu'ils l'emportent. Croyait-elle en quelque chose ? En un dieu ? A quelque chose après ? Elle ne s'était jamais posé la question. Mais elle priait souvent, sans savoir qui, juste pour se rassurer. A qui adressait-elle ses prières, qui même les entendait ? Personne peut-être. Mais cela réchauffait son coeur. Une telle ferveur embrasait son âme pour la réconforter, même ici en ayant la sensation que tout allait se finir ici et maintenant.

Soudain, elle vit la lumière aveugler ses yeux et une main se poser sur son épaule et la tirer sur le ventre. Quelle surprise de voir Haruhi, soulagée de la voir vivante. Fujino put sentir son souffle repartir tranquillement. Elle ne saignait plus, sa plaie était réparée, la flèche enlevée. Elle enlaça son amie avant de jeter un regard à Sasaki. Elle semblait lui sourire sincèrement, comme si elle était contente de la voir en vie. Qu'est ce que ça voulait dire ? Fujino était hésitante. Qu'est ce qu'elle devait penser de cette fille ? Que devait-elle penser d'elle d'ailleurs ?

Haruhi l'aida à se relever. Son épaule était douloureuse mais cela lui passerait. Elle ne pensait plus qu'à une chose à présent: s'assurer que son bébé allait bien.

-Alois. Où est Alois ? Où est mon bébé ? Où est Cornelius ?

-Toujours là. Toujours prêt. Clama Cornelius qui agitait les bras en l'air en étant à quelques centimètres d'elle. Mais par contre, il n'avait pas de bébé.

-Où est Alois ?

-Alois ? Oh oui pardon, ça m'était sorti de la tête. Pouffa t-il en enlevant son chapeau où Alois dormait comme un loir sur le sommet du crâne de Cornelius. Fujino le saisit aussitôt et le dorlota, il lui avait déjà beaucoup manqué ce petit ange.

Shiki avait saisi la flèche de Sylvanas et l'examinait attentivement. Elle semblait soucieuse. Après, elle s'approcha de Haruhi et lui demanda de la suivre. Elles s'éloignèrent un peu et Shiki lui révéla:

-La potion de Zéro a dû sauver Fujino mais la flèche était empoisonnée. Un poison corrosif et corrupteur. Je n'ai aucune certitude, peut-être Fujino est-elle sauvée, mais peut-être est-elle encore empoisonnée. Il y a un risque pour qu'elle se meure peu à peu. Le processus sera long mais j'ai peur qu'il n'agisse.

-Wohoh ! Je sais pas qui tu es, mais arrête de tout voir en noir OK ? Elle va bien. Tout ce que tu dis c'est des hypothèses, rien de tangible ou de certain.

-Je dis juste que l'on peut s'y attendre.

-La prochaine fois, tu peux pas juste t'attendre au meilleur ?

Shiki soupira avant de sentir soudainement que quelque chose se passait dans sa poche. La lettre de Mei venait de s'éclairer. Sa lettre avait changé, les mots écrits avaient changés. A la place, il était écrit:

"As-tu vu comme leur réunion leur a conféré un pouvoir fascinant ? Road to Glory est toute proche. Si Haruhi et Sasaki restent ensemble, alors rien ne pourra les arrêter. Ce pourquoi il conviendrait de les éloigner un instant. Ne t'inquiète pas, elles se reverront bientôt, je peux m'en charger, tu le sais bien. Mais tant que tous les éléments de Road to Glory ne sont pas prêts, les garder ensemble est dangereux. C'est trop tôt. Finalement. Mais il fallait que nous en soyons certain avant, ce pourquoi il fallait les réunir une première fois. Bref, crois-moi comme je te crois.
PS: les derniers événements ne sont vraiment pas en notre faveur. Je vous serais plus utile ailleurs qu'avec vous en ce moment. Désolé, je ne pourrais pas être à vos côtés avant un certain temps. Ne t'en fais pas, tout va bien. Pour moi je veux dire. Bien. Et dis à Fujimi ceci (ne cherche pas à comprendre): "La princesse n'est pas un monstre. 0 1 0 0 1 0 1. Sasaki=amitié." Voilà, embrasse Sasaki pour moi et dis à Zéro que s'il dort encore dans la même chambre qu'elle, je lui coupe les bijoux de famille."

Shiki se demanda comment Mei pouvait être au courant de tout ça. Elle semblait presque avoir tout vu de ses propres yeux. Elle les espionnait ? Mais en même temps, elle semblait se dire trop occupée pour les accompagner... Qu'est ce que cela cachait ? Et si vraiment elle était trop occupée, qu'est ce qui la retenait ? Encore cette histoire avec Hadès ou quelque chose de plus important ? Connaissant Mei, elle doutait que Hadès soit un gros souci pour elle au point de l'empêcher de revenir. A moins que Hadès ne prépare un gros coup... Bref, mystère et boule de gomme. Elle rangea le bout de papier, convaincu qu'il lui servirait à présent d'intermédiaire entre elle et Mei.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Dim 18 Aoû - 1:37

Comment l’auteur de cette invitation pouvait encore être en vie ? Je me suis assuré qu’il ne puisse plus nuire à personne !!  Cette invitation était surtout une provocation par sa signature… Il n’existait que 4 personnes qui en connaissaient la signification, et seuls 2 d’entre nous l’utilisaient normalement… J’étais l’un des deux… Si cette personne… Non… Cet être infâme et abject vivait, je devais rectifier cela et terminer mon travail, ma vengeance… Mais y aller ainsi avec Emi l’exposerait à un danger bien trop grand, malgré la présence de ses autres protecteurs, de plus je ne pourrais être rassuré avec elle pour ce que je voulais faire… Je n’aimais pas non plus l’idée de la laisser derrière, mais ça restait la plus sûre pour elle.

Aube avait disparu dans une sorte de portail étrange sous les yeux surpris d’Emi, Fujimi et Emiko ; pendant ce temps Shiki parlait en privé avec Haruhi sur l’état de Fujino et de sa possible corruption, mes sens développés m’avaient permis d’entendre cette discussion… Cette petite confusion me permettrait de m’éclipser rapidement avant qu’ils ne réagissent, mais ils le verraient… Tant pis, il le fallait… J’espérais qu’elle puisse me pardonner cet acte… Je chiffonnais négligemment l’invitation et la jetais au sol avant de matérialiser mon vaisseau gummi. Je rentrais rapidement dedans et lançait les coordonnées avant qu’Emi ne parvienne aux abords du vaisseau. Je commençai alors à décoller et lui dit par le haut-parleur :



Emi… pardonne moi… Je dois régler rapidement une affaire urgente… et personnelle… T’impliquer là-dedans serait… trop dangereux… Je te retrouverai une fois cette affaire réglé… Encore une fois, pardonne-moi Emi…


Je filai alors droit dans l’espace, en direction de cette planète. Un ennemi puissant m’y attendait, quelqu’un que je détestais plus que tout. Je devais en finir, une bonne fois pour toute avec lui… sinon, l’univers tout entier sombrerait dans le chaos…


_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Dim 18 Aoû - 18:55

Sasaki vit sous ses yeux effarés la disparition d'Aube. Que s'était-il passé ? En plus, la voir aussi faible. Elle aurait disparu comme ça, sans rien dire, en pleine santé, Sasaki aurait paniqué mais elle aurait pu se rassurer un tantinet. Là, elle la voyait disparaître, affaibli, presque rendant l'âme. Pour Sasaki, c'était clair, il fallait retrouver Aube et s'assurer qu'elle allait bien. Aussitôt, elle alla chercher Shiki, cherchant également Zéro des yeux.

-Shiki ! Aube a disparu !

Shiki rangeait un morceau de papier dans sa poche en fronçant les sourcils. Toutes deux, suivies par Haruhi se rendirent sur les lieux de la disparition. Pas une seule trace d'Aube, pas plus de traces pouvant expliquer ce qu'il s'était passé. Pour Shiki, il n'y avait pas d'autre choix que de tenter de rassurer Sasaki, sans savoir si Aube allait bien. Mais Sasaki avait déjà fait son choix, elle devait retrouver Aube et s'assurer qu'elle allait bien. Emiko et Fujimi acquiescèrent. Cette dernière saisit Emiko par la taille et la souleva pour la ramener dans le vaisseau. Il fallait vraiment expliquer à Fujimi qu'Emiko pouvait marcher et qu'il y avait d'autres moyens de la faire aller quelque part...

Shiki se demandait juste si elle devait séparer Haruhi et Sasaki dès à présent et comment faire. Impossible de le faire sans blesser la sensibilité de Sasaki. Peut-être qu'avec un peu de chance, Fujino ou Haruhi auraient eux-même la solution et décideraient de ne pas partir avec eux. Pour Fujino, Shiki n'avait pas de doute là dessus, elle ne les suivrait pas. Il y avait quand même dans le groupe: son assassin, Shiki, et sa soi disante commanditaire de l'assassinat. Mais du coup, Haruhi devrait choisir entre accompagner sa demi-soeur ou accompagner Fujino.

-Haruhi, tu viens avec nous, n'est-ce pas ? Pria Sasaki.

La principale concernée se mordilla la lèvre. Elle ne dirait pas non, mais elle aussi se disait que Fujino aurait peut-être un avis contraire. En même temps, elle avait aussi besoin de temps pour accepter que Sasaki puisse être sa demi-sœur. Cela ne l'empêchait pas de vouloir prendre soin d'elle... Mais elle devait aussi protéger Fujino, son amie, et son filleul.

Sasaki comprit que Haruhi devait réfléchir, alors elle préféra s'occuper d'autre chose. Depuis la fin de la bataille, elle ne s'était pas encore inquiétée de Zéro. La disparition d'Aube ne lui en avait pas laissé le temps. Elle le vit au loin en train de matérialiser son vaisseau. Il n'allait quand même pas... Elle se lança à sa poursuite. Il fut trop tard quand le vaisseau s'élança dans le ciel et que la voix de Zéro résonna.

Comment pouvait-il la laisser toute seule alors qu'ils s'étaient jurés de se protéger ? Il avait juré qu'il la protégerait. Et si quelque chose arrivait à Sasaki durant son absence ? Pire, s'il arrivait quelque chose à Zéro alors qu'elle n'était pas là pour lui ? D'un côté, Aube, de l'autre, Zéro.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres de la Glace
avatar
Nombre de messages : 273
Age : 25
Date d'inscription : 29/01/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Dim 18 Aoû - 19:12

Fujino plaça son enfant dans le panier dans son dos. Cornelius avait déjà disparu. Même pas le temps de le remercier. Elle marcha vers le groupe qui discutait, peu de temps avant que Sasaki ne poursuive Zéro. Shiki et elle se regardèrent en chien de faïence, nul doute qu'elles ne pourraient voyager ensemble. Haruhi réfléchissait à sa prochaine action.

-Qu'en penses-tu Fujino ? On devrait peut-être rejoindre ces gens ? Ce serait peut-être bien pour Alois ?

Fujino jeta encore un regard hostile à Shiki. Il était clair qu'elle ne voulait pas. Toutefois, elle savait que Haruhi ne pouvait pas se charger de protéger Alois éternellement. Mais comment être sûr que Shiki ne viendrait pas la poignarder dans son sommeil ? Non, Fujino refusait tout net de se retrouver dans le même groupe que Shiki. C'était cette dernière ou elle. Haruhi le sentit et comprit qu'elle devait faire un choix. Elle se dit que Fujino était seule quand Sasaki était entourée d'amis capable de la défendre. C'était un bon argument même si elle aurait préféré passer un peu de temps avec sa demi-soeur, même si elle n'y croyait pas encore totalement.

Quand Sasaki revint vers elles, toute paniquée, elle tendit un papier chiffonné à Shiki tout en expliquant que Zéro était parti sans lui demander son avis. Shiki lut le bout de papier.

-Zes ? Ca ne me dit rien. Mei aurait pu nous en dire plus certainement, mais...

-Mais elle n'est pas là, il faut qu'on se dépêche d'aller là bas et de le retrouver. S'il te plaît, Shiki, faisons vite, je suis horriblement inquiète.

Haruhi prit maladroitement Sasaki par l'épaule pour essayer de la calmer, la réconforter. Fujino lui décocha un regard empli de jalousie et de haine envers Sasaki. Cela acheva Haruhi de l'aider à prendre une décision.

-Je sais que tu hésites à chercher Aube ou Zéro. Alors, Fujino et moi on va chercher Aube de notre côté, et vous, rejoignez Zéro.

-Mais toi non plus j'ai pas envie de te perdre maintenant que je t'ai retrouvé.

-Ne t'en fais pas.

Shiki tendit à Haruhi une puce électronique, ainsi qu'un écran tactile. L'un, expliqua t-elle, leur permettrait de savoir où elles se trouvaient, et l'autre de se contacter. Bref, Sasaki resterait en communication avec sa demi-soeur. C'était toujours ça de pris. Et pour Shiki, cela lui permettrait de garder un oeil sur Haruhi jusqu'au jour où elles devraient à nouveau se réunir.

-Alors c'est entendu, on fait comme ça. Et, Sasaki, quand tu verras Zéro, tu lui diras bien ce que je pense de t'abandonner comme ça sans prévenir. Tu lui fileras un grand coup de pied dans les schnolls de ma part.

-C'est quoi des schnolls ?

-Bref, nous n'avons pas de temps à perdre. Tous à bord. Il faut qu'on rejoigne le château au plus vite.

Tous montèrent à bord. Haruhi enlaça Sasaki, ou plutôt Sasaki enlaça Haruhi avec autant de force que ses petits bras lui permettaient. Elle en avait la larme à l'oeil. Si seulement elles pouvaient rester ensembles. Le vaisseau décolla, laissant Fujino et Haruhi seules sur ce monde désert. Haruhi avait un peu peur de parler à Fujino de tout ça. Elle semblait assez en colère.

-On commence par quoi ? Fit-elle, amère.

-On cherche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   Dim 18 Aoû - 22:49

Spoiler:
 

Un homme au loin avait observé attentivement la scène, attiré par les puissances ténébreuses qu’avait dégagé cet affrontement. Cet être traquait les ténèbres et les éradiquaient, telle était la mission qu’il s’était donné. Cela faisait plusieurs années qu’il guettait une puissance ténébreuse majeure pour mettre fin à cette menace, surtout une en particulier. Sa déception fut grande de ne pas trouver sa cible, mais à présent une princesse des ténèbres se tenait devant lui : Fujino Asagami… Elle représentait une ennemie de choix dans sa quête.


Fujino Asagami… Ton existence impie arrivera rapidement à son terme. Nous allons pouvoir procéder à ta traque. Prépare-toi à subir le châtiment divin ; moi, Susano’o, y veillerait personnellement.



Il n’y avait plus âme qui vive sur cette terre, personne d’autre que cet homme. Il disparut alors, laissant cette étendu désolée à l’abandon, avec une bataille de plus inscrite sur ce monde.


HRP:Fin du RP

_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Road to Glory (suite) [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Road to Glory (suite) [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DBZ la suite par des fans
» [L5A] Glory of the Empire
» DBZ la suite OFFICIEL le 24 Novembre 2008
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Archives :: Archives :: Role Play-
Sauter vers: