Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La chute de l'Ordre de la Lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: La chute de l'Ordre de la Lumière   Sam 21 Déc - 23:36

La guerre était imminente. Les pourparlers avaient échoué. Les négociations n'avaient donné qu'un fol espoir, une mince chance. La raison de cette guerre: rien d'autre sinon une tolérance zéro envers les utilisateurs de la magie noire. Ce n'était pas la première fois, ce ne serait pas la dernière. Et la volonté d'user de la force pour cela était la seule réponse que le royaume de Hautefalaise jugeait respectable.

Mais pour autant la guerre n'était pas encore à leurs portes. Il y avait en effet des personnes hautes placées qui militaient pour la paix et la tolérance. Ou au moins, pour trouver des méthodes moins directes pour se débarrasser des utilisateurs de magie noire. Ces gens-là faisaient des progrès significatifs, des efforts surhumains qui portaient leurs fruits. Et si la balance penchait encore énormément vers la guerre... D'un coup, d'un seul, la balance pouvait pencher vers la paix, grâce aux mots avisés de ces gens de bien.

Le peuple de Hautefalaise crut la paix à portée de main en ce Lunaire 23 de Ventilaire, (un lundi de septembre), lorsque l'ordre de la Lumière s'en mêla. Déjà le roi écoutait d'une oreille attentive et clamait déjà qu'il songeait fortement à accorder son écoute aux membres de cette confrérie de Mages Noirs...

Mais lorsque le peuple entendit qu'une autre faction était entrée dans la balance des négociations, il déchanta. On entendit partout dans les rues que le conseil des ombres était arrivé et avait déjà susurré ses propos séditieux au roi. Le conseil des ombres... On n'avait plus entendu parler de Mei Misaki depuis des années, presque dix ans. Cela arrivait parfois qu'elle semblât disparaître avant de refaire surface et à nouveau s'investir dans les affaires des humains. Je dis bien des humains car on la voyait parfois comme une sorte de fée de la discorde...

Mais les mauvaises langues avaient bien tort. Mei n'était même pas encore arrivé à Hautefalaise. Le roi avait bien affirmé que le conseil prendrait part aux négociations, qu'une lettre le lui avait affirmé. Mais Mei n'était pas encore réellement entrée dans la bataille. De plus, Mei n'était pas toujours du côté de la guerre. Mais certes, sa présence n'augurait pas le meilleur. Le peuple ignorait juste qu'il pouvait y avoir pire que la guerre. Ou que Mei, pour une fois, serait du bon côté... Cela arrivait... Parfois.

Déjà les bardes, les poètes et même les peintres imaginaient la scène et en faisaient une fresque héroïque, mythique. L'ordre de la Lumière, Yggdrassil le visage rayonnant, comme un ange, une lumière féroce, face au conseil des ombres, une jeune fille sombre d'un rouge flamboyant et d'un noir obscur, face au roi tiraillé.

Un jour, le roi donnait une gigantesque réunion. Le porte-parole des mages noirs était là, le roi était au bout d'une longue table. Il y avait les ministres, les diplomates, certains venus de partout. Et on attendait plus que les nouveaux grands rouages de ces pourparlers. Le roi observait nerveusement la porte. Son père avait déjà eu à faire au conseil des ombres. Il lui avait dit alors: "Fils, le conseil, tu ne le sommes pas, il vient à toi. Et lorsqu'il t'a choisi, alors tu sais que tu es béni et maudit. Plus jamais tu ne seras certain d'être libre de tes choix. Et tu verras que ton pouvoir ne tient pas entre tes propres mains. Fils, ne regarde jamais Mei dans les yeux ou ils hanteront tes cauchemars."

Des contes pour enfants que tout cela... Enfin, c'est ce qu'il croyait. Il pensait même que Mei n'existait pas. C'était un peu le croquemitaine de Hautefalaise. Mais aujourd'hui, l'épreuve ultime l'attendait.

-Messieurs, c'est la providence qui nous rend visite aujourd'hui. Dit le roi histoire de faire une belle phrase.

-Vous n'avez qu'à nous respecter comme nous sommes et arrêter de nous voir comme des monstres plutôt qu'attendre que d'autres vous disent quoi faire, lâche ! Vous nous traitez comme des chiens et ensuite vous faites comme si vous ne saviez plus ce que vous dites et vous faites appel à d'autres, vous êtes un couard ! aboya le représentant des mages.

La réunion commençait chaudement. Mais le roi décida de tenir bon.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La chute de l'Ordre de la Lumière   Lun 23 Déc - 13:22

L’ordre de la Lumière… Un ordre construit avec un objectif, que certains décriraient d’utopique, d’instaurer une paix durable dans les mondes et de régler les conflits en minimisant les pertes entre les différents parties. On pouvait les voir comme une sorte de médiateur permettant d’empêcher une guerre ouverte sanglante, une force capable de neutraliser des menaces de différentes natures. Certains pensaient pouvoir abuser de cet ordre, mais les rares qui tentèrent de manipuler leur chef n’eurent en rien l’effet escompté. A la tête de cet ordre, il y a avait un être qualifié d’ « Elu de la Lumière » : Yggdrasill. Peu de personnes connaissent vraiment qui il est, ni ne savent ses origines : des écrits font mention d’une personne choisie par la Lumière, investit d’une puissance prodigieuse et d’un vieillissement inexistant. Aucune autre information ne semblait filtrer.

Cet ordre était construit ainsi : les disciples de la Lumières, entrainés et dirigés par douze Trônes, chargé d’instruire les disciples, eux même sous la tutelle de six Vertus, des référents pour les Trônes. Trois Archanges les supervisent et s’occupent de gérer les affaires et cas qui lui sont confiés en envoyant Vertus, Trônes et disciples si nécessaire ; chacun conseillé par une Principauté, ayant un rôle de conseiller et de guide. Puis viennent deux êtres d’exceptions : la Rédemption et le Châtiment. Ces personnes sont des autorités indépendantes du reste, appelées à intervenir que dans des cas de nécessité extrême ; ils peuvent disposer tous deux d’une force privée qu’ils choisissent eux-mêmes. Ils n’obéissent qu’à l’autorité suprême de cet ordre : Yggdrasill, l’élu de la Lumière.

Le royaume de Hautefalaise était en période de trouble : une politique contre les utilisateurs de magie noire avec comme moyen de répression la force. Mais une guerre ouverte contre les utilisateurs de magie noire saignerait ce royaume. Certains souhaitaient régler ce conflit de manière pacifique avec ardeur. C’est dans l’espoir d’éviter un conflit sanglant qu’Yggdrasill décida d’aller à la rencontre du souverain. Il s’y rendit en personne, accompagné de la Rédemption, Gabriel, et du futur Châtiment, Susano’o. L’élu avait convaincu le roi de laisser s’exprimer les pratiquants de la magie noire pour les confronter l’un à l’autre afin de mieux cerner le véritable problème et y apporter une solution qui permettrait d’éviter une guerre destructrice.

Une grande réunion devait avoir lieu donc, une réunion qui regrouperait les représentants des mages, le roi ainsi que différents diplomates et ministres. L’ordre allait lui aussi participer à cette réunion, de même que le Conseil des Ombres selon les rumeurs. N’ayant jamais eu affaire directement au Conseil, Yggdrasill gardait en tête les rumeurs qui circulaient à son sujet, avec une certaine réserve quant à la véracité le concernant. Il participerait donc à la réunion accompagné uniquement de Susano’o, toujours en formation. Quand ils pénétrèrent dans la salle, la réunion n’avait pas encore commencé. Le représentant des mages se montra dès le départ agressif. Sa colère était expliquée par les persécutions subies, mais elle ne se justifiait pas en ce lieu ; cependant cette même colère lui permis d’exprimer son ressenti et sa vision du roi.

Le silence qui suivit ne fut qu’agrémenté par les pas de l’Elu et son disciple avant que ceux-ci ne s’arrêtent à mi-chemin entre le roi et le représentant. On pouvait lire une certaine crainte face la présence imposante de Susano’o, mais celle d’Yggdrasill semblait les rassurer davantage. L’Elu s’exprima alors :



Je vous présente à tous mes salutations : majesté, ministres, diplomates et mage. Je suis Yggdrasill, je dirige l’Ordre de la Lumière ; et voici Susano’o, un disciple qui vient s’instruire en observant. Je souhaiterai, si vous le voulez bien, connaître vos noms et professions afin que je sache à qui je m’adresse ; je laisserai ensuite le roi débuter cette réunion si nous n’attendons personne d’autre.


_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurière
MembreAventurière
avatar
Nombre de messages : 1457
Age : 25
Date d'inscription : 16/02/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/500  (0/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La chute de l'Ordre de la Lumière   Sam 4 Jan - 19:21

Les mots d'Yggdrassil résonnèrent et imposèrent doucement le silence. Chacun resta coi devant les deux hommes. Ils faisaient forte impression, d'autant plus que chacun savait bien qu'aujourd'hui, ces deux hommes feraient partie de ceux qui auraient le dernier mot, qu'ils fussent d'ici ou non. Oui, l'émissaire avait raison: cette réunion n'avait finalement pas d'autres buts que de laisser des gens extérieurs régler ou envenimer le conflit à leur place.

Le roi s'inclina et sourit timidement sans savoir comment se tenir devant l'élu de la lumière. A Hautefalaise, ce titre valait bien celui de roi, voir plus. L'émissaire, lui, fut plus réservé. En effet, sans pour autant prêter l'oreille à ses préjugés manichéens, la lumière était bien souvent opposée aux ténèbres, et il voyait déjà l'homme punir le "Mal" de sa lumière. Toutefois, tout le monde dans le royaume s'accordait pour dire que l'ordre serait plutôt du côté de la paix et donc, qu'il n'y avait rien à craindre, même pour des êtres tournés vers la magie noire. Après tout, si ces êtres étaient absolument convaincus de la pratiquer pour en appliquer tout le bien que l'on pouvait y trouver et non le mal comme certains sorciers maléfiques... Qu'avaient-ils à se reprocher alors ?

Les hommes étaient prêts à se présenter quand soudain il y eut un bruit métallique dans le couloir attenant. Il résonna si fort et si éclatant que nul ne put l'ignorer. L'instant d'après, un objet brillant de petite taille sembla sortir de l'ombre du couloir et se propulser à l'intérieur en arc de cercle. L'objet, une pièce d'or, ricocha une fois sur le sol de marbre, résonnant une fois encore, et continua sa course sur la table du conseil, sous le regard de tous les hommes tout autour. La pièce refit quelques plus petits rebonds sur le bois, et au centre de la table, se mit à tournoyer sur elle-même.

Les différentes personnes autour de la table se levèrent, s'appuyèrent des deux mains sur le bois pour se pencher et observer la pièce. Elle tournoya encore et encore avant de s'arrêter paisiblement. Avant qu'elle ne tombe, chacun put voir chacune des faces se tourner vers lui. Le côté pile représentait la chouette ailée de la justice, le côté face représentait le corbeau menteur et railleur. La pièce s'arrêta sur le côté face.

Chacun observa fixement la pièce, se demandant d'où elle provenait, et, bien sûr, si cela n'était pas un mauvais présage. Certains se regardèrent, cherchant à comprendre. Il y eut même des regards accusateurs vers les deux partis, s'accusant de cette "plaisanterie". Jusqu'à ce qu'une voix résonne parmi eux.

-Les présentations sont superflues quand elles ne sont pas faites correctement.

Deux ministres se tournèrent vers la chaise vide qu'il y avait à leur côté. Elle ne l'était plus. Une jeune femme, de maigre stature, petite, menue, aux cheveux noirs et au cache-oeil blanc se tenait, les yeux mi-clos, les bras croisés. Elle se leva et marcha lentement autour de la table avant de déclarer, passant derrière chacun.

-Octavius Sylfis, mage de la cour, a déjà pratiqué la magie noire en secret avant d'y renoncer pour en être le plus âpre persécuteur. Loghain Port-Vaillant, premier ministre, comte de Port-Vaillant, a tué ses deux derniers héritiers pour favoriser le petit-fils, coupable de complot contre la couronne. Roi Pelagius III, haït la magie noire, mais a trompé sa femme avec la mage noire Sylva Hautecour. Prince Louis le Pieux, héritier du trône de Hautefalaise, a participé au complot contre le roi avant d'être banni trois ans dans le désert de Lofr. Polinius Kolira, ou de son vrai nom Polinius Marcias, bâtard de Pelagius III, mais lui-même l'ignore, sert d'espion et d'assassin pour les mages noirs, fils adoptif du chef des mages noirs. Marcus Dori, représentant des mages noirs, a vendu son âme au démon pour s'octroyer la capacité de pratiquer la magie noire qu'il ne parvenait pas même à effleurer. Et moi même: Mei Misaki du conseil des ombres.

Après avoir présenté tout le monde, elle passa devant Yggdrassil avant de lui jeter un regard perçant et de retourner à sa place. Ainsi, c'était ça Mei, pensa le roi ? Elle n'était pas si effrayante. Intriguante, mais... Il s'attendait à quelqu'un de bien plus imposant. On aurait dit une fille que le moindre souffle de vent aurait fait s'écrouler comme une tour d'allumettes.

Il regarda tout le monde. En gros, tout le monde avait quelque chose à se reprocher. C'était quoi la manœuvre ? Dire que personne n'avait le droit de parler, que personne ne valait mieux que son voisin ? A un long silence gêné succéda un tumulte sans précédent. Chacun se leva de sa chaise comme un diable sortant de sa boîte et se mit à hurler sur l'autre, lui reprochant sa conduite, exigeant de traiter avec des personnes plus respectables, refusant de traiter avec des hommes corrompus. Certains se menaçaient du poing, voir se frappaient tandis que Mei semblait attendre, blasée dans sa chaise, les bras croisés.

_________________
Kyoko's Theme: https://www.youtube.com/watch?v=Sj7LYkXkplo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modérateur
Aventurier
avatar
Nombre de messages : 198
Age : 25
Localisation : Aux côtés d'Emi...
Arme : Varie selon les besoins et l'envie
Date d'inscription : 12/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La chute de l'Ordre de la Lumière   Lun 13 Jan - 19:37

Le chaos avait gagné à présent la salle, toutes les personnes présentes se lançaient des regards méfiants, certains cherchaient même à se battre. Seuls trois personnes restaient insensibles à ce chaos ambiant, les trois seules personnes extérieures à ce monde. Mei avait réussi en étalant ce qui semblait être la vérité à générer un conflit en quelques instants. Elle semblait cependant ne pas en tirer un quelconque plaisir. Donc cette personne était capable de lancer la vérité sans retenu, le genre de vérité peu reluisantes que les personnes s’efforcent de cacher. Ainsi, nos deux hommes en conclurent qu’elle possédait un très bon réseau d’information, la question qui restait cependant était que faisait-elle donc de ce genre d’informations ? Son entrée donnait aussi des informations sur sa personnalité : une appréciation particulière pour la mise en scène mettant en avant un certain narcissisme malgré un manque flagrant d’expression d’émotion.

Prenant des proportions importantes, les hommes assemblés ici étaient sur le point de se battre. Susano’o voulait intervenir en usant de sa magie pour les arrêter, mais Yggdrasill tonna tout en tapant du plat de ses mains la table avec force :


MESSIEURS !!!

Le bruit généré avait été bref mais net : tous les représentants s’étaient figés et regardaient à présent l’Elu de la Lumière. Nulle colère ou agacement ne se lisait sur le visage de ce dernier, mais un regard grave. Malgré le choc subit, la table n’avait subi aucun dommage. Notre homme se redressa alors et poursuivit :


Nous sommes ici pour empêcher qu’une guerre affectant le royaume entier n’éclate, mettant en péril la vie de plusieurs milliers de vos concitoyens. Chacun de vous a le droit d’être présent et surtout l’obligation de respecter les autres personnes présentes. Le but est d’empêcher la guerre et non de la faire. Chacun de vous a ses raisons de venir ici, ses secrets ainsi que ses ressentiments, cependant ceux-ci ne doivent pas perturber le but de ce rassemblement : il s’agit d’œuvrer pour une nation entière et non pour un seul homme.
Je vous prierai donc de bien vouloir reprendre vos places et que chacun des deux partis s’expriment en m’expliquant clairement ce que l’un reproche à l’autre et ce qu’il cherche à accomplir.



_________________
It's easier dying than living...
I will protect you until the end, Emi...

Zéro
Sadness
Sad past

Let's fight
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La chute de l'Ordre de la Lumière   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chute de l'Ordre de la Lumière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Lumière Aveugle
» L'Ordre des Hospitaliers
» La Lumière
» 4.0.1 et tangibilité de la Lumière
» Charte de l'Ordre du Mérite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Divers :: Le coin écriture-
Sauter vers: