Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Hébergement à Illusiopolis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Hébergement à Illusiopolis    Dim 26 Jan - 22:58

HS : Tout le monde peut venir, mais laissez d'abord Yuki, puis Mélodie répondre en premier, merci =)

Kairi et Shira s'occupaient toutes deux des petits enfants, tandis que Karah, sous forme terre, aidée d'Akatsukiyo, surnommée Tsuki, la déesse lunaire protectrice du monde d'origine d'Emilie, courraient après deux sales gamines qui avaient volé la barrette de la princesse de cœur juste pour l'embêter, bien qu'au départ, c'était l'idée de base de Shibumi, cependant, ce qui était sûr et certain, était que les deux miss se recevraient une correction mémorable si elles se faisaient chopper. Pendant ce temps, le dirigeable atteignait gentiment Illusiopolis et fini par atterrir, bien sûr, le véhicule volant ne passa pas inaperçu. Lorsqu'il se posa devant la maison, tout le monde pu descendre petit à petit et entrer dans la maison. En voyant tout ce monde arriver, les deux filles se mirent à courir et par politesse, souhaitèrent la bienvenue à tout le monde qui entrait, jusqu'à ce qu'elles puissent rejoindre Ryô et Hikaru.

"Pourquoi tu nous ramènes tout ces gens ? Il était prévu de sauver le monde et non pas de ramener tout ces gens et Shira pense sûrement la même chose que moi"

- Petit idiot, je me suis inquiétée pour rien !

- Oh faut pas l'embêter la miss ! Shira je présume ? Enchanté de faire votre connaissance charmante demoiselle, comme il me tarde de faire plus ample connaissance avec vous !

- Tu lui fais quoi que ce soit, je t'arrache tes huit pattes ! Désolé ma belle, je ne voulais pas que tu te fasses du soucis, donc je suis parti tout seul sans t'avertir. Bon alors les présentations ! Elle Kairi, ma nièce, une princesse de cœur et sa fille Mélina, Shira, mon amie et... ma sœur qui vient tout juste de renaître, le grand couillon à côté de moi c'est Hikaru, un homme qui peut se transformer en araignée et eux bah... c'est les habitants !

- Dans ce cas je vais m'occuper de leur faire du thé, du chocolat chaud et je verrais ce que j'ai à manger. Occupe-toi bien de la petite

- Youpi enfin je suis quelqu'un ! Enfin mon existence à un sens ! Oh regarde comme elle me sourit ! Tu te rends compte ? Je tiens un bébé dragon dans mes bras et...

- Ihihih je crois qu'elle t'aime bien. Tu viens m'aider Kairi ?

"J'arrive ! Tonton si ça ne te dérange pas"

Kairi avait parlé avec une voix à moitié énervée et à moitié inquiète. Quant à Shira, elle avait donné une claque mémorable à Ryô avnat de le prendre dans ses bras pour lui faire un câlin, ce qui avait fait rire Hikaru, car voir cet homme d'habitude si sérieux se faire prendre comme une peluche et le voir rougir un peu l'amusait. Par la suite, il avait fait une réflexion sur la violence de la demoiselle, puis lui avait fait un baise-main avant de se faire remettre à l'ordre par Ryô qui l'avait prit par le col pour l'éloigner avant de tenter de l'étranger. Lorsqu'il s'était assez défoulé, il avait fait les présentation tandis que Kairi était encore en train de se demander pourquoi il y avait autant d'animosité dans ce duo. Ayant donc comprit ce qu'il fallait faire, Shira avait confié Sayuki à Hikaru qui avait vraiment l'air heureux de pouvoir s'en occuper, malheureusement pour lui, sa joie ne fût que de courte durée, car la petite dragonne avait éternué et avait du coup libéré un souffle glacé que le pauvre s'était prit en pleine fac, ce qui avait fait rire Shira et Ryô. Voulant un coup de main, elle avait demandé de l'aide à Kairi qui avait accepté sans rechigner et avait du fait confié sa fille à son oncle, dont se dernier n'avait pas l'air convaincu par le choix du baby-sitter. Suite à cela, les deux filles s'exécutèrent pour faire du thé et du chocolat chaud pour tout le monde, qu'elles distribuèrent dès qu'ils furent prêt.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Lun 27 Jan - 20:53

Mélodie et Shibumi, tout fraichement revenue à la vie, avait décidé de tout exploré et de faire chier un maximum de monde, car il fallait qu'elle rattrape le temps perdu en beauté. Ne sachant pas par quoi commencé, elle avait décidé d'aller trouver un vieux pote à Illusiopolis en espérant qu'il n'avait pas été détruit depuis le temps et ne voulant pas laisser Mélodie toute seule, elle l'avait menée de force avec elle en la tirant par une corde de ténèbres qu'elle avait créée pour l'emmener avec elle, car la jeune fille aux cheveux azure restait butée alors il avait bien fallut trouver un moyen pour qu'elle vienne avec elle, même si le moyen n'était pas très esthétique et plutôt radical. Une fois à Illusiopolis, Shibumi avait fait disparaître la corde, mais en cherchant son ami, elle s'était perdue, car les rues avaient bien changé durant tout ce temps. Mélodie, quant à elle, n'était pas rassurée et la suivait de très prêt, ce monde ne lui disait rien qui vaille. Tout en cherchant, elles étaient tombées sur Kairi et Shira, elles s'étaient donc tapées la discussion et Mélodie avait aidé Kairi à garder Sayuki, car Shira était partie au quart de tour devant la provocation de Shibumi et toutes deux s'étaient mises à ce battre avec leur pouvoir lié à l'ombre, mais il n'y eût pas de gagnantes, car Tsuki fit son apparition et stoppa le combat. Enfin elles les avait retrouvées, ce qui était un soulagement, bien qu'elle était très surprise de voir que Mélodie et Shibumi avaient encore changés d'apparences.

- Au moins, ce qui est sûr, c'est qu'à présent on ne risque plus de vous confondre

Avait déclaré la déesse en ayant un faible sourire aux lèvres. Kairi et Shira leur avait expliqué que leur amis allaient bientôt revenir et voulant les rencontrer, elles étaient restées, mais voilà, ne sachant plus quoi faire pour s'occuper, Shibumi avait décidé d'embêter Kairi en lui piquant sa précieuse barrette, ce qui fait que Tsuki et Karah, qui avait été envoyée comme on envoie un chien chercher une balle, s'étaient mises à leur courir après pour tenter de les rattraper, mais elles ne purent jamais y arriver, car elles étaient trop bien cachées et puis, il y eût pleins de gens qui commença à arriver, alors elles durent stopper leur course-poursuite pour venir en aide à Shira et Kairi. Pendant ce temps, se rendant compte qu'on ne les cherchait plus, les deux sœurs étaient sorties de leur cachette et s'étaient rendue compte que pleins de gens venaient d'arriver. Ne sachant pas qui ils étaient, Mélodie leur posa la question et ils lui répondirent qu'ils étaient les habitants d'un peuple nommé Shinrya et qu'ils avaient été guidés jusqu'ici grâce à des héros, donc Yuki en fit partie. En entendant parler d'elle Mélodie se figea tandis que Shibumi resta dubitative. Pensant que ce n'était pas vrai, que sa mère adoptive était bien morte, Mélodie ne sachant pas si c'était du pipo ou pas, se mit à chercher Yuki en étant suivie de très prêt par Shibumi qui pensait qu'il était préférable qu'elle soit à ses côtés pour éviter qu'elle perde encore une fois le contrôle de sa magie.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Ven 31 Jan - 7:36

Le voyage jusqu'à Illusiopolis fut morne et triste. Une ombre glacée pesait sur les passagers du dirigeable et dans leurs coeurs. Les Shinryens pleuraient la perte de leur guide, et bien qu'ayant retrouvé leur héroïne, ils s'inquiétaient de leur avenir. Illusiopolis serait toujours un meilleur endroit que les sombres et infernales bas-quartiers des Zir'khiss, mais ce ne serait jamais chez eux dans leur coeur. L'avenir était incertain et par conséquent, déprimant.

C'est le coeur lourd que l'équipage descendit en masse, et ce n'était pas les frasques de Ryo et Hikaru qui feraient rire Yuki. Toutefois, en y réfléchissant, elle n'aurait pas ri même si Hannibal avait survécu. Son humour elle l'avait perdu depuis longtemps. Toutefois, cela réchauffa (façon de parler) le coeur des quelques Shinryens qui assistèrent à la scène, qui eux rirent de bon coeur. Yuki, elle, alla à l'intérieur, s'assurer qu'il y aurait de la place avant de retourner dehors, cherchant un peu d'intimité, détestant le regard des Shinryens sur elle.

Au moins, elle n'avait plus eu de signe de vie de Mei, et cela lui allait très bien. Mei semblait avoir disparu et ce n'était certainement pas Yuki qui lui courrerait après. Elle repensa aussi à l'avenir. La suite était à présent de retrouver Sasaki et de lui parler. Autant dire que beaucoup de choses se bousculaient dans sa tête. Les plans d'E.K., le fait de devoir peut-être retourner dans le passé, la guerre, Mélodie qu'elle regrettait et, bien que cela ne fut qu'effleuré, l'idée de la mêler à ces histoires (idée insupportable).

Elle repensa même à la malédiction qui lui torturait le visage. Combien de temps lui restait-il ? Est-ce qu'elle arriverait à sauver Shinrya avant que la malédiction ne la transforme totalement en monstre sans volonté ? Si Shinrya était vraiment la déesse du monde éponyme, elle ferait en sorte que, même si c'était elle qui l'avait maudite. S'excuser auprès d'elle, tsss, Yuki ne pardonnerait jamais à Ryô d'avoir essayé de la forcer à s'agenouiller et de supplier la déesse de les sauver. Qu'elle aille au diable cette déesse qui n'avait plus rien à faire de son propre peuple.

Sasaki... Ainsi sa reine bien-aimée Emiri avait une demi-soeur cachée... En avait-elle seulement connaissance ? Oui, un peu bête comme question si elle était cachée ? Nulle doute qu'Emiri aurait adoré sa demi-soeur. Mais Yuki... Pouvait-elle l'apprécier ? Sasaki était là quand Alois l'avait torturé... Certes elle avait cru comprendre que Sasaki n'appréciait pas mais elle l'avait fait tombé dans le piège...

Tout était si compliqué avec Yuki. Il lui arrivait des tas de trucs déplaisants et à chaque fois ça prenait des proportions pas possible. La mort... Elle allait devoir encore repousser cette échéance, mais comme elle aurait aimé enfin connaître le repos éternel. Certains la craignent mais Yuki la voit comme une délivrance.

Pendant ce temps, ceux qui recevaient des boissons chaudes remerciaient avec beaucoup de révérence, saluant les dames d'un chaleureux et reconnaissant: "que la déesse vous bénisse, ma bonne dame". Et puis soudain, la grande prêtresse invita les shinryens à se rassembler autour d'elle. Ensemble, ils prièrent et chantèrent un psaume à la mémoire de Hannibal. "Nous recommandons ton âme à Shinrya, que ton esprit voyage en paix, que ta voix résonne dans le vent du pays, que ta force fasse pousser nos arbres, que ton amour nous porte au delà des ténèbres, que ton bras fasse se lever les armes contre le Mal, que ta foi ramène la déesse en nos foyers. Puissons-nous te retrouver un jour par delà le brouillard de la Mort"

Puis quand ce fut fait, un homme se leva, mit son poing fermé sur sa poitrine, et avec une ferveur qui faisait chaud à voir, il chanta un autre air, appelant cette fois au retour chez eux, un jour, sur leur terre. Quand Yuki entendit les voix s'unir pour entonner cette chanson traditionnelle du pays, son coeur de shinryenne fut enflammé. Elle rentra à l'intérieur et les écouta un instant avant de mettre son poing sur sa poitrine à son tour et chanter avec eux. Le plus discrètement possible cependant, pour ne pas que sa voix passe au dessus des autres. Ce simple geste embauma de confiance le coeur du peuple. Ils se tournèrent avec elle, le regard empli de confiance et d'espoir.

http://www.youtube.com/watch?v=ZvB4SSjpqfg

Yuki savait qu'elle ne pouvait pas partir sans rien dire. Et c'était le moment ou jamais de consolider leur espoir.

-Mes frères, mes soeurs, un jour, nous rentrerons chez nous. Par l'épée d'argent des chevaliers de la reine et par la grâce d'Emiri Kimidori, dernière reine de Shinrya, je me battrais jusqu'à mon dernier souffle. C'est en vous que je puiserais ma force. Alors n'abandonnez pas, ne perdez pas espoir. Car un jour, je reviendrais vous voir et ce jour nous rentrerons chez nous. Je viendrais quérir la force de vos bras et de vos coeurs pour reprendre notre maison. L'aurais-je ?

L'homme qui avait entonné le premier cette chanson fut le premier à clamer: "Vous l'aurez, par tout ce qui est sacré, vous l'aurez. Mon bras sera à vous, dame Yuki." Et chacun s'unit pour clamer ce même serment.

Yuki hocha la tête avant de sortir à nouveau. Il lui avait semblé voir une jeune fille qui n'était pas là quand elle était allé à Illusiopolis avant de partir pour Shinrya, et qui ne semblait pas non plus de Shinrya... Qui était-elle ? Physiquement, elle ne lui disait rien, mais elle lui semblait familière. En parlant d'Emiri Kimidori, Yuki se demanda d'ailleurs... Qui serait leur prochaine reine ? Ou roi ? Chaque chose en son temps sans doute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 1 Fév - 1:42

Recevoir autant de remerciements émouvait Kairi qui trouvait que ces simples paroles étaient encore plus précieuses que tous les trésors du monde. Les filles purent ensuite écouter des prières que Ryo et Hikaru récitaient aussi après être rentré dans la grande bâtisse, bon bien sûr, l'un était plus concentré que l'autre, mais après tout, c'était l'attention qui comptait le plus. Ce qui surprenait les deux filles était que Ryo ne faisait pas le guignol et qu'il avait l'air encore plus sérieux que d'habitude, ne sachant pas tout ce qu'il s'était passé, les deux miss trouvaient que cette expérience lui avait fait du bien, car il avait l'air d'avoir mûri. Par la suite, Ryo et Hikaru firent comme tout le monde en serrant le poing sur la poitrine pour chanter avec eux la chanson traditionnelle du pays. Oh bien sûr, l'un chantait plus juste que l'autre, car Ryô ne connaissait pas par cœur les paroles. Quant à Kairi et Shira, ayant reprit entre-temps les deux petites, chantonnaient de leur côté cet air qui était si entrainant et qui avait l'air d'endormir les deux petites. Suite à cette chanson, tout le monde se mit à clamer la même chose, même les deux guignols, qui pour une fois, était du même avis.

"Je ne savais pas tonton si déterminé"

- Oh tu sais, quand il a une idée derrière la tête, il ne la lâche plus, à ce qu'il parait, c'est de famille. Il a la tête sur les épaules et surtout, qu'est-ce qu'il a la classe !

"Oui, il assure le tonton"

Pendant ce temps, les deux protagonistes étaient à fond dans leur trip, c'était certain, une fois de plus, ils étaient d'accord sur le même sujet, d'ailleurs combattre pour Shinrya semblait être le seul sujet sur lequel ils s'entendaient, enfin pour le moment,. La cérémonie étant terminée, Hikaru et Ryô partirent dans un autre coin de la pièce, l'un semblant songeur tandis que l'autre semblait chercher quelque chose dans le mur, ce qui fini par intriguer l'homme-dragon.


- C'est encore un moyen pour te rendre intéressant ?

- Mais non grand nigaud ! Pouvant me transformer en araignée, je cherche s'il n'y aurait pas des fentes que je pourrais utiliser pour connaître les petits secrets de tout le monde et puis, peut-être qu'il y a une nouvelle copine que je pourrais me faire, Tips est morte durant l'explosion, je ne vais pas si je vais m'en remettre...

- Dramatise pas tout, de plus il ne s'agissait que d'une araignée !

- Ah non je ne veux pas que tu mettes toutes les araignées dans le même panier ! Il y a en a des qui sont connes comme des manches à balais tandis que d'autres sont très intelligentes et peuvent apporter une discussion des plus intéressante et constructive. Avec Tips on s'échangeait des poèmes, des anecdotes, qu'est-ce qu'on se marrait bien !

En le regardant de plus près, Ryo se demandait s'il pouvait rire ou non, car avec son allure de gothique écoutant du métal, il avait de la peine à l'imaginer citant des poèmes à une araignée, il devait passer pour un fou et avait de quoi être interné, mais voilà le problème était que chez les Zir'khiss, c'était tout à fait normal de faire une chose pareille, il fallait qu'il apprenne à plus le faire ici ou du moins pas sans être sûr qu'il était tout seul, sinon il allait finir à l'asile avant la fin du mois. Ne pouvant plus se retenir, Ryô éclata de rire, ce qui vexa un peu son ami.

[color=Brown]- Pardon, c'était plus fort que moi[color]

- M'ouais c'est ce qu'ils disent tous ! Allons parlons plus sérieusement. Tu comptes toujours abandonner ton immortalité et ton pouvoir ?

- Ma tâche à Shinrya n'est pas terminée...

- A la bonne heure, c'est tout ce que je voulais t'entendre dire ! Bon et bah mon vieux, je sens que cette éternité passée avec toi risque d'être très amusante

Hikaru avait passé une main derrière l'épaule de Ryô tout en ayant un grand sourire aux lèvres, signe qu'il était content de s'être enfin fait un bon copain. En entendant ces paroles, l'homme-dragon avait voulu étranglé l'homme-araignée, mais pour une fois, ne le fit pas, il se contenta de soupirer en se disant qu'il avait raison, s'il fallait rester en vie, mieux valait la passer en bonne compagnie.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 1 Fév - 2:17

Spoiler:
 

Tout en continuant de marcher, les deux filles se rendirent compte qu'il y avait foule au portillon, car tout le monde se rassemblait pour parler sobrement avec dignité, puis chantaient un cantique, qui pour Shibumi ne voulait rien dire, elle avait l'impression d'être à la fête du slip plutôt qu'à une réunion sérieuse. Soudain, depuis l'endroit où elles étaient, Mélodie pu apercevoir du coin de l'œil Yuki, ce qui lui fit un grand choc émotionnel. Comment cela se faisait-il qu'elle n'était pas morte ? Elle l'avait pourtant vu sombrer dans le néant, s'envoler vers une nouvelle vie, alors pourquoi était-elle encore présente dans ce monde ? Sentant les larmes couler de ses yeux, la jeune fille avait envie de crier à la shinigami qu'elle était là et qu'elle était heureuse de voir qu'au final elle n'était pas partie dans un autre monde, mais le hurler à travers toute la foule n'aurait pas été une bonne idée, voilà pourquoi elle s'était tue et avait tenté de sortir de cette grande bâtisse. La voyant agir de la sorte, Shibumi soupira, puis la retint en tirant ses cheveux en arrière. S'en rendant compte, Mélodie se stoppa et Shibumi la lâcha.

"Tu vas où comme ça ? Je t'interdis de la voir, tu vas de nouveau te mettre à déprimer et être malheureuse, ça ne sert à rien !"

"Si sa sert à quelque chose, parce que moi, comparé à certaines personne, j'ai des sentiments pour autrui !"

Mélodie avait tourné son visage vers Shibumi, puis était partie en courant, semant au passage sa sœur, qui fût séparée de cette dernière à cause de la foule, tant pis, elle la retrouverait plus tard. Une fois dehors, Mélodie aspira, puis expira l'air en étant hyper anxieuse. Qu'est-ce qu'elle allait bien pouvoir lui dire ? Est-ce qu'elle allait la reconnaître ? Si ce n'était pas le cas, comment devait-elle réagir ? Mélodie baissa la tête, comprenant qu'elle s'était emballée pour rien, car au final, elle partait à l'aveuglette sans être certaine de ne pas recevoir un refus catégorique lorsqu'elle tenterait de lui adresser la parole. Prenant enfin son courage à deux mains, Mélodie tenta de se persuader que cette rencontre allait marcher comme sur des roulettes. Lorsqu'elle l'eût retrouvée, elle resta figée sur place, ne sachant pas quoi lui dire, jusqu'à ce qu'elle trouva enfin la force d'engager une discussion.


"B... Bonjour madame ! V... Vous allez bien ?"

Mélodie se sentait stupide et complétement à côté de la plaque, si elle revenait d'une longue bataille, il était tout à fait normal qu'elle n'ait pas bien, surtout si des superbes compagnons d'armes étaient tombés durant l'affrontement. Mélodie baissa la tête, elle avait peur de l'importuner et honte de se présenter à nouveau devant elle après plusieurs mois d'absences qui lui avait parut être une éternité. Elle mourrait aussi d'envie de se jeter sur elle pour la serrer dans ses bras, mais elle n'osait pas, surtout qu'elle risquait de ce demander qu'est-ce qu'elle avait à lui sauter dessus de cette façon sans prévenir ? Non décidément, elle n'arrivait pas à dire quelque chose de plus sensé, elle faisait un blocage, comme si elle venait d'être témointe d'une scène qui se trouvait dans les faits divers et qu'elle se trouvait devant l'assassin. Ne sachant comment briser la glace, elle garda pour l'instant le silence. Pendant ce temps, Shibumi avait réussi à la retrouver et l'observait de loin, trouvant que l'idole de Mélodie n'était pas très belle et puis, elle avait l'air tourmentée, l'arrivée de Mélodie ne risquerait pas d'améliorer la situation, mais malheureusement, c'était déjà trop tard pour revenir en arrière, car elles s'étaient vues, il allait donc falloir qu'elle lui donne un coup de main si elle voulait arriver à concrétiser son objectif.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 1 Fév - 21:59

[HRP: Super chanson, super adaptée ^^]

Yuki avait encore du mal à se faire à l'idée que Ryô soit shinryen et donc que lui-même puisse montrer son patriotisme. En revanche, Hikaru, elle n'était pas absolument certaine de la raison de son dévouement. Comme les autres, elle s'étonnait de le voir sérieux et solennel. Mais ils étaient entrés dans la même galère. A présent, ils partageaient leur combat alors pourquoi pas la même dévotion. Tout ce dévouement lui réchauffait un peu le coeur, mais finalement, voir tous ces gens lui rendre hommage, cela lui faisait plus peur qu'autre chose. Elle se serait bien passé de cela, rester dans l'anonymat jusqu'à la fin des temps. Mais le destin, encore ce maudit maître dont elle aurait voulu s'affranchir, avait décidé de faire d'elle une héroïne... Tu parles, elle ne se voyait vraiment pas comme une héroïne. Elle avait longtemps tourné le dos et fui ses responsabilités. Au final, n'avait-elle pas fui Mélodie ? Fui Shinrya ? Quand on ne rêve que d'en finir rapidement, l'héroïsme, cela n'existe pas.

Enfin bref, à présent, elle devait foncer tête baissée. Elle n'avait plus le choix. Faire ce qu'elle a toujours détesté quoi. Accepter qu'on ait pu décider à sa place de ses choix. Cette fuite avait été vaine. A présent, Yuki devait suivre cette histoire, même si elle avait la sensation d'en perdre son libre arbitre. Et pourquoi ? Parce qu'il fallait arrêter d'être hypocrite. Aussi effrayant, aussi dantesque que soit la tâche, c'était malgré tout dans ses plus beaux espoirs de voir Shinrya revivre. Se battre pour son pays, c'était son choix depuis toute petite, même si elle ne s'était jamais rendue compte de la vérité sur ce rêve.

Elle devait se libérer de ses chaînes malgré tout pour être tout à fait libre de se consacrer à cette tâche. L'était-elle ? Yuki tira son épée pour regarder son reflet dans la lame en se demandant où elle en était. Rien d'autre ne la retenait à présent. Seule Shinrya la déesse pouvait encore avoir son mot à dire. Qu'il s'agisse de cette malédiction ou de son rôle. Mais s'excuser, cela jamais. Elle rangea son épée et sembla sur le point de partir quand soudain une voix la retint.

"B... Bonjour madame ! V... Vous allez bien ?"

Yuki s'arrêta net. Elle n'avait pas fait attention à sa capuche ce coup-ci. Peut-être même que cette jeune fille s'inquiétait de voir son visage ainsi et s'inquiéter. Elle semblait avoir peur, mais pas assez pour la fuir. Yuki rabattit sa capuche et détourna le regard. Subrepticement, elle jeta un oeil pour voir qui lui parlait. Une jeune fille, plus tout à fait une enfant, pas une adulte, à peine une adolescente. Elle semblait nerveuse. C'était cette fille qu'elle avait remarquée il y a quelques minutes. Cette fille qu'elle était convaincue ne pas avoir vue lors de son premier passage à Illusiopolis et qu'elle n'avait pas non plus vue parmi les réfugiés.

-Ca va. Tu devrais retourner à l'intérieur. Tu auras sûrement un chocolat chaud. Fit-elle froidement. Elle n'avait pas reconnu Mélodie suite à son changement de corps depuis la dernière fois. Yuki s'éloigna en serrant ses gants. Bizarre, cette sensation d'oublier quelque chose, de s'éloigner à tort, de se séparer de quelqu'un.

Pendant ce temps, Mei s'adressait aux enfants qui avait conduit le dirigeable. Après une courte discussion, les enfants remontèrent et firent s'envoler l'appareil. Mei frotta son nez tout en souriant d'un air mauvais. Elle rentra à l'intérieur, en passant non loin de Yuki et Mélodie en les ignorant. A l'intérieur, elle s'approcha de Ryô et d'un air narquois, moqueur, elle lui décocha:

-Impressionnant, très impressionnante cette explosion. Un protecteur fort zélé quand il s'agit de détruire les racines de Shinrya. J'espère au moins qu'E.K. est morte. Ce serait dommage qu'elle ait échappé à ce feu d'artifice. Et il semble qu'il y ait une autre bombe qui pousse. Décocha en parlant de l'enfant-dragon. -J'espère juste que vous ne comptez pas exploser chaque fois qu'un homme tombera, ou Shinrya ne sera plus qu'un véritable paysage lunaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 2 Fév - 1:40

HS : Merci, c'est gentil de me le dire ♥ Je dois avouer que j'ai aussi beaucoup aimé ta chanson, je la trouve très entrainante

Entendre les reproches de Mei fit comprendre à Ryô qu'il y était peut-être allé un peu fort, mais il ne pouvait pas revenir en arrière, ce qui avait été fait était fait, il était impossible de recoller les morceaux et il en était bien conscient. Sans le faire exprès, un faible grognement ressemblant à celui d'un dragon sorti de sa bouche, c'était son petit côté animal sauvage qui venait de reprendre le dessus pour exprimer ce qu'il pensait de ces paroles, pour une fois sensées. En entendant le bruit qu'il avait fait, la petite de Kairi se réveilla en sursaut, pleurant, car le tonton lui avait fait peur, ce qui réveilla la petite dragonne qui se mit à renifler en direction de la petite fille pour savoir ce qu'il ce passait, ce qui fit que la princesse de cœur dû s'absenter pour aller la calmer. Shira soupira, puis s'approcha de Ryô en ayant l'air blasée, ce qui fit sourire Hikaru qui se réjouissait à l'idée d'entendre une futur scène de ménage en publique, pas qu'il aimait voir les gens se faire rabaisser, c'était juste qu'il adorait voir les réactions de son ami face à une nana.


- Ryô, tu as encore eus un accès de colère ? Tu m'avais pourtant dit que tu n'en aurais plus jamais !

- Une personne formidable et qui avait des tripes, un cœur gros comme une montagne est mort, lui c'était un vrai mec, on en fait plus des comme lui et ça m'a rappelé la fois où... il est mort... Je.. Je ne contrôlais plus rien, le coup est parti tout seul, c'était effrayant et à la fois si jouissif, je ne me reconnaissais plus, j'étais devenu un véritable dragon, un véritable monstre !

- Hey dramatise pas tout non plus ! ça arrive de faire des erreurs, surtout qu'avec ma magie je peux réparer les dégâts ue tu as causé, par contre, je ne peux pas faire disparaître la corruption... Oui je le dis avant que quelqu'un me pose la question...

Ryô n'était pas du tout fier de lui, d'ailleurs il baissait les yeux comme un gamin qui venait de faire une bêtise et qui se faisait gronder par sa mère. Il les avait tout de même relevés pour voir si Kairi n'était pas revenue, car il préférait ne pas parler de son père devant elle, bien qu'elle devait sûrement être au courant de ce qui c'était passé, il n'arrivait toujours pas à en parler ouvertement, car il se sentait toujours fautif de ce qu'il lui était arrivé. Il retrouva un peu le sourire lorsqu'Hikaru lui avoua pouvoir réparer ce qu'il avait fait, ce qui était génial, car il pourrait au moins être d'une grande aide lorsqu'il faudra tout reconstruire pour que les Shinryiens se sentent enfin chez eux lorsqu'ils pourront enfin retourenr dans leur monde sans craindres d'être de nouveau les esclaves des Zir'khiss.


- Si tu peux tout réparer, alors j'en suis très heureux, tu voix, quand tu veux, tu peux être un brave garçon. Par contre, je ne pense pas que Sayuki soit une bombe à retardement, elle a toujours été plus fine que moi, qu'il s'agisse de combattre ou de se mettre des gens dans la poche, je crois que ce qu'on a le plus à craindre d'elle, c'est qu'elle trouve un moyen pour nous faire travailler à sa place du matin jusqu'au soir.

- Le frère était bon et maladroit tandis que la sœur était fourbe et maligne, à eux deux, ils aidèrent à la destruction de Shinrya jusqu'à ce que maître Kuroii les punisse en jetant sur eux une malédiction des plus étonnante ainsi que puissante... Il n'y a rien dans cette légende qui cite qu'elle esclavage le monde entier, alors tu vas me faire le plaisir de ne plus déconner et de faire en sorte que sauver Shinrya soit son seul but dans sa vie, sinon je te tabasse jusqu'à ce que tu répares tes conneries !

- Vous m'avez l'air tendu tout les deux, voulez-vous que je vous fasse un massage ? Oh Kairi-chérie peux-tu t'occuper aussi d'elle ? Tu serais un ange si tu voulais bien l'emmener dormir avec Mérelindas

- C'est quoi pour un nom à rallonge ?

- C'est le nom en entier de sa fille, oui je sais, ma nièce à des goûts bizarres, voilà pourquoi tout le monde l'appelle Mélina, c'est pour combler le fait que personne ne se souvient de son véritable prénom

"Je ne te permets pas, son nom est très bien comme il l'est ! Ne t'en fais pas Shira, je m'en occupe"

- Elle est vraiment adorable ta nièce ! Oh au faites, je vais devoir appeler la famille pour que mes cousins agrandissent un peu la maison, ils ne vont pas dormir par terre ces pauvre gens, je m'en occupe de suite !

Hikaru avait haussé le ton de sa voix en disant ce qu'il pensait de ce que venait de dire Ryô, ce que ce dernier ne comprenait pas pourquoi cette légende lui tenait tant à cœur et qu'ils n'avaient pas le droit de dériver un peu pour revenir au sujet initial. Sentant donc un peu de tension dans l'air, Shira s'était proposée pour leur faire un massage, ce qui les détendrait un peu, ce qui ne leur ferait pas de mal. Cependant, le massage devrait attendre, car la demoiselle, qui parlait toujours avec sa voix de péripatéticienne, devait aller faire quelques téléphones importants, après avoir confié la garde de Sayuki à Kairi qui s'en alla la coucher dans une pièce à part où dormait déjà des petits Shinryiens, ainsi que des vieux hommes et des vieilles femmes qui étaient partis se reposer un peu. Repensant encore à ce qu'il c'était passé un peu plus tôt dans la journée, Ryô se rendit compte qu'il était temps qu'il fasse du yoga pour ne plus jamais perdre le contrôle de ses nerfs et de ses pulsions.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 2 Fév - 2:07

Mélodie la regarda s'éloigner en ayant des larmes de joies qui coulaient de ses yeux tout en ayant un grand sourire aux lèvres. C'était bien elle, sa façon de s'exprimer l'avait trahie, elle était bien de retour, son cœur était en tête, il battait fort la chamade, comme si elle venait de retrouver un amour perdu. Après avoir séché ses larmes, elle lui couru après et lorsqu'elle fût enfin à sa hauteur, elle prit le poignet de la Shinryienne dans sa main et la força à s'arrêter.

"Où allez-vous ? Je... Je crois que je n'arriverais pas à le boire seule ce chocolat chaud, bien que je sois déjà toute seule à l'accoutumée."

En disant ces paroles, Mélodie avait fait le maximum pour éviter de sourire, c'était dur pour elle de rester sérieuse, car à ses côtés, elle ne sentait plus du tout seule, elle était à nouveau vivante grâce à Yuki, un peu comme une âme qui venait de retrouver son corps. Bien que ça lui faisait mal, elle devait se retenir de la regarder avec amour et passion, car elle ne l'avait pas reconnue et une inconnue qui montrait autant d'émotions à son égard pourrait peut-être l'importuner, voir même l'embarrasser au point qu'elle ne veuille plsu du tout la voir, ce que Mélodie ne cherchait absolument pas à obtenir.


"Espèce de malhonnête ! Je compte pour du beurre ? Je te signal que moi aussi j'existe et que tu n'es pas seule !"

Mélodie la regarda avec un regard choqué. Comment est-ce qu'une personne qui se comportait comme une démone perverse sans âme et sans sentiments pour autrui pouvait prononcer de telles paroles ? La jeune fille ne comprenait pas où elle voulait en venir et ça la troublait, surtout qu'elle ne savait pas si elle devait en rire ou si elle devait l'acclamer pour la féliciter d'avoir pu sortir au bon moment une phrase qui sonnait faux dans sa bouche. Quelques minutes plus tard, Tsuki fit son apparition en ayant l'air plus que sérieuse.

- J'espère pour vous que vous n'avez pas perdu ou caché la barrette magique de Kairi, sinon je serais dans l'obligation de vous punir comme on punissait à mon époque les fuyards et je peux vous assurer que vous n'aimeriez pas... Hein ? Yuki c'est bien toi ?! Tu m'as l'air d'avoir beaucoup changé depuis la dernière fois qu'on s'est vue.

Se demandant comment se faisaient les punitions à son époque, Mélodie trembla un peu et serra un peu plus fort le poignet de Yuki sans s'en rendre compte, tandis que Shibumi, avec ses cheveux roses et sa robe noire, avait les mains dans ses poches tout en ayant l'air serine en ayant l'air de se dire qu'il n'y avait pas de problèmes, car cette déesse était bien trop gentille pour leur faire une horrible punition, si elle savait quel était son véritable visage, elle serait beaucoup moins serine, car lorsqu'il fallait mettre à exécution un ordre, elle le faisait presque tout le temps. Tout en desserrant son emprise sur le poignet de Yuki, Mélodie dû à nouveau cacher son sourire qui était en train de naître sur son visage d'ange, car la venue de Tsuki allait peut-être déclenché un souvenir dans sa tête et l'aiderait donc à se rappeler d'un détail important, en tout cas, elle l'espérait de tout son cœur.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Mar 4 Fév - 23:09

Mei eut un petit sourire sournois lorsque Ryô grogna. Sans doute n'avait-elle eu pas d'autre but que de provoquer l'homme-dragon, dans un but mystérieux ou simplement pour le plaisir. Vu son ton moqueur, cette dernière hypothèse était sans doute la plus vraisemblable. Elle s'éloigna, laissant tout ce beau monde discuter entre eux. Mei alla s'asseoir mais cela n'était que de courte durée. Elle fixait intensément Kairi comme un rapace fixe sa proie. Elle la suivit jusque dans la pièce où dormaient les vieillards et les enfants. Elle ferma la porte derrière elle, plongeant la pièce sombre dans une obscurité presque totale. Seule la lune perçait les fenêtres et offrait une lueur bleutée rendant la visibilité à peu près acceptable.

Mei s'approcha lentement, dans le dos de Kairi, une dague cachée derrière son dos. Elle s'approcha à pas de loup. Elle s'approcha encore et encore plus près. Lorsqu'elle fut à portée, elle leva sa dague... Et la lança sur le mur en face, sur l'ombre que projetait Kairi sur le mur. Elle s'approcha de sa dague ainsi plantée dans le mur avant de déclarer:

-Toute lumière projette une ombre. Pourquoi cherchent-ils tant à s'accaparer la lumière ? Pour faire davantage d'ombre sans doute. Dit-elle, même si ce n'était pas clair quant à qui elle parlait. -Vous avez connu Emiri, non ? Emiri Kimidori. Charmante jeune fille, quoiqu'un peu royale sur les bords... Royale... C'est bien un roi ou une reine qui manque dans cette histoire... Dites, vous connaîtriez pas un roi ou une reine des fois ? Vous savez... Vous êtes... La clé... Depuis que Sora se ramollit un peu, vous êtes celle sur laquelle repose des tas de destinées.

Pendant ce temps, Yuki commençait à s'éloigner quand la jeune fille s'empara de sa main. Elle ne comprenait pas toujours les enfants. Pourquoi s'attachaient-ils comme des sangsues ? En même temps, les enfants étaient encore la seule chose que Yuki appréciait... Mais de loin. De préférence. Elle s'arrêta mais refusa de se retourner. Elle entendit une autre voix mais ne se retourna pas. Au contraire, à présent que la jeune fille s'était trouvé une "compagne", peut-être la première la lâcherait-elle ?

Puis, une autre voix se joignit encore. Mais cette voix l'appela par son prénom. Elle se retourna alors et vit une femme qu'elle ne reconnut pas tout de suite. La faute à une mémoire des noms et des visages très relative et un total désintérêt pour les gens en général. Elle reste un instant, les sourcils froncés, cherchant son nom. Fort heureusement il lui revint:

-Tsuki ? C'est ça ? La dernière fois qu'elles s'étaient vues, c'était pour sauver Mélodie. Après un contrat avec Hadès, elles ne s'étaient pas revues depuis que Yuki s'était sacrifié. Peut-être même Tsuki n'en avait jamais eu connaissance. Tiens, d'ailleurs, le contrat avec Hadès n'était pas révoqué. Yuki devait normalement encore aider Hadès à combattre les dieux et vendre son âme à ce dieu ensuite... Hmm, pas forcément une bonne chose... Si ce dieu de l'enfer venait réclamer son dû en ces temps où on avait besoin d'elle pour autre chose... -Occupe-toi de cette fille, tu veux ? Décocha t-elle.

Toutefois, dans son esprit, elle se demandait... La fille qui avait parlé en deuxième avait les cheveux roses... Où avait-elle déjà croisé cette particularité physique ? Tsuki, là revoici alors qu'elles s'étaient croisés la dernière fois au sujet de Mélodie... Avec deux jeunes filles. Yuki jeta un regard à la jeune fille qui lui serrait le poignet. Elle plissa le nez...

-J'ai à faire. Conclut-elle en insistant pour s'éloigner, malgré son poignée entre ses petites mains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Mer 5 Fév - 0:03

HS : En lisant la première phrase de Mei, j'ai cru que tu allais faire apparaître un Darkside ^^

Sentant quelque chose la frôler, Kairi eût un sursaut, puis se retourna, c'était Mei qui venait pour lui parler et comme d'habitude, elle ne faisait rien comme personne, d'ailleurs pourquoi avoir lancé une dague contre le mur ? C'était le mur ou elle qu'elle voulait viser ? A moins que le mur s'était mit entre elle et la dague pour la protéger, après tout, il était très compliqué de savoir ce qu'un esprit dérangé pouvait bien penser.

"C'est quoi ce charabia ? Tu veux encore me faire une devinette ? J'avais déjà rien comprit à l'histoire du corbeau et du bureau, mais celle-là semble encore plus farfelue"

Kairi soupira tout en ayant un petit sourire aux lèvres, après tout, les gens un peu foufou ce n'était pas dérangeant, au contraire, cela mettait un petit peu de piquant dans sa vie. Par la suite, lorsqu'elle lui parla d'une reine ou d'un roi et qu'elle comptait sur elle pour lui donner la réponse, Kairi eût l'air folle de joie, cela faisait si longtemps qu'on ne lui avait plus demandé de conseils, elle aurait été plus excentrique, elle aurait sûrement fait une petite danse de victoire autours de Mei en levant les bras aux ciel tout en entamant un hymne de gloire composé uniquement pour sa petite personne, mais n'étant pas aussi dévergondée, elle se contenta de lui faire un grand sourire.


"Yuki, ainsi que nous deux avons déjà un rôle à jouer, nous ne pouvons pas nous permettre de prendre la place d'un élu. En ce qui concerne Emiri, j'espère qu'elle repose en paix en ce moment prêt de son cher Zarxnos"

Emiri était son amie et c'était avec une certaine émotion qu'elle avait prononcé ces paroles avec beaucoup de respects dans la voix. Malgré tout ce qu'il venait de ce passer, Mei avait raison, il fallait un roi ou une reine pour mener ce peuple vers une terre promise qu'il ou elle dirigerait avec bonté et sagesse pour que la paix soit éternelle entre tous les habitants.


"J'ai une idée ! Sur l'autel, au fond de la cours, il y a une grosse pierre en forme d'œuf de dragon qui semble ne pas pouvoir être déplacée, on a qu'à dire aux habitants les plus costaud que celui qui arrivera à la soulever durant plus de deux minutes deviendra le nouveau roi ou la nouvelle reine de Shinrya, après tout, il y a surement un stratagème pour la soulever sans pour autant utiliser ses muscles, de plus, ce petit concours permettra aux gens de s'occuper durant une partie de la journée"

Au moins de cette façon, personne ne pourra contester le choix du nouveau roi, bien qu'en donnant cette épreuve elle avait un petit doute sur l'identité du nouveau souverain, elle ne faisait que précipiter le destin pour redonner du courage aux habitants de Shinrya. Toutefois, elle se demandait si tout le monde serait content d'y participer et si personne ne chercherait à tricher, après tout, faire cette épreuve n'était peut-être pour eux que de la rigolade après ce qu'ils avaient du endurer avec les Zir'khiss, ils devaient sûrement connaître un moyens pour faire en sorte d'obtenir ce poste. Se rendant compte de ce petit détail, Kairi ce dit que d'un autre côté son idée n'était peut-être pas si terrible qu'elle ne le pensait, mais bon au moins, elle avait tenté de donner une idée constructive pour montrer à Mei qu'elle savait se rendre utile lorsqu'on lui demandait de l'aide.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Mer 5 Fév - 0:24

Malgré le fait qu'elle semblait vouloir se débarrasser d'elle, Mélodie tenait bon, tant qu'elle n'aurait pas eût gain de cause, elle ne la laisserait pas tranquille, en tout cas, pas tant qu'elle n'irait pas mieux. Tsuki était contente qu'elle l'ait reconnue, au moins elle n'avait pas perdu la mémoire, elle savait qui elle était, par contre, elle était étonnée de constater qu'elle n'avait toujours pas reconnu Mélodie, bon elle avait beaucoup changé et Shibumi n'était plus en elle, mais ce n'était que physiquement, mentalement, elle était toujours la même petite chieuse. En la voyant faire, Shibumi se demandait si elle devait intervenir ou si elle devait la laisser se ridiculiser, cette peste décida de la laisser se ridiculiser en publique, peut-être que ça la réveillera un peu.

"Moi aussi j'ai à faire, on va dans la même direction, tu m'accompagnes ?"

"Tu sais que tu es désespérante quand tu t'accroche alors que ça ne sert à rien ?

"Va te faire des amis au lieu d'essayer de m'enfoncer, après on continuera la discussion !

- Mélodie ! Shibumi ! Ne pensez-vous donc point que ce n'est pas le moment de vous disputer ?

Les deux filles se regardèrent, puis détournèrent la tête après s'être tirée la langue, ce qui fit légèrement sourire la déesse, elles étaient faites pour s'entendre ces deux petites. Tout en pensant cela, Tsuki était en train de se dire qu'elle avait bien fait de prononcer leur nom, comme ça, peut-être que Yuki réagirait. Faisant donc comme si de rien ne s'était passé, Mélodie tourna à nouveau son regard vers Yuki, ce que fit aussi Shibumi, discrètement pour voir ce qu'allait faire Mélodie tout en espérant pouvoir continuer à ce moquer de cette faiblesse d'âme dont elle faisait preuve.

"Je ne pensais plus te revoir, toi aussi tu dois êtres surprise de me revoir n'Est-ce pas ? Je sais que tu te demandes qui je suis, après tout, moi-même je me le demande depuis que j'ai retrouvé un peu de ma mémoire. Tu m'as beaucoup manquée, je croyais que tu étais vraiment morte et ce n'est pas le cas... En ce qui me concerne, j'ai changé d'apparence, car un adepte du culte de Shibumi a fait des tests sur moi pour tenter de lui donne run nouveau corps, mais je peux t'assurer, c'est vraiment moi, Mélodie. Tu peux même me poser des questions si tu veux être sûre de ma bonne fois !"

"Arrête de te justifier, tu te donne en spectacle ! Tss ce minable n'a même pas réussi à me donner un nouveau corps, c'est une personne extérieur qui a réussi à m'en fabriquer un. Ouais moi c'est Shibumi, celle que t'aimais pas et que tu vas continuer à détester si tu n'apprends pas à me connaître et vice-versa"

"Ce ne sont pas des paroles très gentilles vis-à-vis de mère"

En disant ces paroles, Shibumi avait fait un peu l'imbécile, juste pour faire réagir Mélodie qui était partie au quart de tour. Ne pouvant s'empêcher plus longtemps, Shibumi l'imita du mieux qu'elle le pouvait en faisant bien exprès de reprendre la dernière phrase qui était sortie de sa bouche pour se moquer d'elle. Une fois l'imitation terminée, Shibumi lui avait fait un pied-de-nez, comme pour lui faire comprendre que contre elle, elle ne pouvait rien faire. Les voyant agir, Tsuki se demandait si cette histoire n'était pas en train de dégénérer et s'il ne fallait pas qu'elle trouve un moyen pour occuper Shibumi le temps que Mélodie puisse terminer de parler à cette femme qu'elle surnommait encore maman bien que cette dernière l'ait abandonnée d'une manière un peu brutale.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Jeu 6 Fév - 2:36

Mei passa son doigt sur le tranchant de la dague toujours plantée dans le mur. Elle semblait perdue dans ses pensées, mais ça c'était presque continuellement. Elle semblait toujours déconnectée de la réalité, dans tous les sens du terme. Elle se gratta la tête avec de plus en plus de véhémence avant de récupérer sa dague.

-Le bureau a peut-être une plus grand ombre que le corbeau ? Ou bien le corbeau se cache t-il plus de la lumière que le bureau ? Pas particulièrement envie de parler de l'un ou de l'autre aujourd'hui. En fait, je venais surtout te dire que je ne suis ni ton amie, ni ton ennemie... Et ça, c'est pour tout le monde. J'agis.

Mei écouta les paroles de Kairi sur Emiri. Elle aurait aimé savoir à quel point Emiri comptait pour Kairi. Sans doute pensait-elle déjà à la demi-soeur Sasaki... Un jour ou l'autre, elles se rencontreraient, Kairi et elle. Et comme une armée, Mei semblait rassembler autant d'alliés que possible pour cette petite fille fragile. Ironique alors qu'elle cherchait déjà une armée pour Yuki ? Pas tellement, puisque le but final était que Sasaki et Yuki finissent elles aussi par se rassembler.

Kairi proposa une idée pour désigner un nouveau roi ou une nouvelle reine. Un statagème... Mei regarda Kairi d'un air blasé, avant d'éclater de rire, d'un rire pas franchement sympathique, un rire moqueur quoi.

-Tu vis donc dans un monde de conte de fées ? Bien, bien... Mais la loi du sang est bien plus terre à terre. Si quelqu'un de la famille d'Emiri existait encore, cela arrangerait les choses. Car qui nous dit que les Shinryens accepteront de suivre un roi désigné par une épreuve improvisée dictée par une innocente princesse de coeur ? Si c'était une épreuve divine encore... Mais là... Ils ne croient même plus aux dragons. En fait... Je crains une chose, ma chère Kairi. Shinrya redeviendra peut-être ce qu'elle était. Mais un risque subsiste: la guerre civile. S'il faut se battre jusqu'au dernier pour des questions de trône, ils le feront. S'il n'y a pas un roi ou une reine de sang ou reconnu par tous comme leur roi... Ils se battront entre eux un jour ou l'autre. Il ne reste plus beaucoup de vrais Shinryens. Une guerre civile signerait la fin des Shinryens.

Mei leva un sourcil avant de gratter son cache-oeil. Pourquoi parlait-elle de cela à Kairi qui n'était pas la plus concernée dans cette histoire ? Pourquoi pas directement à Yuki ou à Ryô plus directement concernés ? Allez savoir.

-Qui sait ? Il existe peut-être une Kimidori encore vivante. Mais si c'était le cas... Accepterait-elle ? Hmm... Peu importe. Au fait... Vous ne connaîtriez pas un serrurier ? J'ai une serrure à Shinrya qui n'a pas encore été scellé ce me semble.

Pendant ce temps, Yuki voulait vraiment laisser ce trio derrière elle, avant que cela ne "dégénère". Et puis soudain, Tsuki plaça deux noms sur la table. Deux noms auxquels elle s'était refusé de penser jusqu'au bout. L'ironie voulait que la personne que l'on aurait le plus refusé de croire voir ici, c'était Yuki, pas Mélodie. Mais Yuki n'arrivait pas à croire que Mélodie puisse être ici... En fait, elle aurait voulu la revoir le plus tard possible. Voir plus jamais. Pas par méchanceté ou haine, au contraire... Pour s'assurer que Mélodie puisse grandir d'elle-même et sans s'enchaîner à une femme maudite, guerroyant, et objectivement susceptible de devenir un monstre d'un instant à l'autre.

Mélodie s'expliqua... Des questions ? Non... Yuki ne savait plus si elle devait fuir ou rester. Se montrer trop gentille était un risque énorme de voir Mélodie et elle s'enticher un peu trop. Se montrer repoussante leur briserait le coeur, mais au moins, ce serait la dernière fois peut-être que Mélodie viendrait à elle. Elle comprendrait plus facilement que Yuki devait sortir de sa vie... Mais comment se résoudre à cela ?

Comme d'abord pour s'assurer que c'était elle, elle se retourna lentement et fixa Mélodie de haut, d'un air presque hautain, voir féroce. Elle hésita à montrer de près son visage devenu répugnant, mais... Elle s'agenouilla devant Mélodie pour être à sa hauteur. Puis elle prit le visage de Mélodie entre ses mains et doucement passa ses mains dans ses cheveux, comme si elle l'examinait sous toutes ses coutures, cherchait dans ses yeux la présence de Mélodie dans ce corps étranger. Comme si elle n'arrivait pas à croire qu'elle était Mélodie. Et puis elle murmura:

-Mélodie... Mélodie c'est bien toi.

C'est fou comme une personne aussi antipathique comme elle pouvait soudain avoir cette envie de prendre cette jeune fille dans ses bras. En plus, elle ne savait pas quoi lui dire. "Désolé" ? Certainement pas, elle n'allait pas revenir sur ce qu'elle avait fait. Elle n'en était pas fière, mais elle l'avait fait dans l'espoir de libérer Mélodie... Bon et aussi parce qu'elle était en train de la charcuter avec ses pouvoirs, mais c'est autre chose. Mais justement, c'était plus à Mélodie d'être "désolée", même si Yuki ne lui en voulait pas. Au moins, Mélodie était saine et sauve. Sa petite héroïne, grande victorieuse de Stain, se trouvait devant elle. Celle pour qui elle avait défié les dieux était vivante. Elle ne pourrait donc jamais nier son affection pour cette jeune fille, même si elle n'était pas convaincue que c'était une bonne chose de l'affirmer devant celle-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 9 Fév - 1:43

Kairi pensait que son idée était mauvaise, mais pas à ce point. Comment pouvait-elle imaginer que de telles proportions puissent être possible alors qu'elle avait toujours baigné dans la magie et la lumière ? Kairi se sentait idiote d'avoir fait cette proposition, mais en même temps, elle ne pouvait pas en vouloir à Mei, elle avait bien fait de lui expliquer tout les ennuis que son idée apporterait, ne voulant pas d'un bain de sang, il lui fallait trouver autre chose. Mei se mit à faire une supposition sur le fait qu'il y avait peut-être encore une Kimodori vivante, puis se mit à lui parler d'un problème de serrure. Se demandant pourquoi elle lui parlait de serrure, la miss fini par comprendre lorsqu'elle donna plus de détails concernant cette fameuse serrure. Tss où avait-elle la tête pour ne pas comprendre une information aussi importante ? Kairi avait bien envie de le savoir.

"Bien sûr que je connais un serrurier, j'en connais même plusieurs, mais l'ennuis est que je ne sais pas où ils se trouvent actuellement. Je peux peut-être essayer de régler le problème"

- Ah c'est là que vous, vous trouvez les filles, je ne savais pas que c'était l'heure du colloque privée

Avait déclaré Hikaru après être entré dans la pièce en ayant une idée bien précise de ce qu'il voulait faire, mais en voyant les filles, il en oublia ce qu'il était venu faire ici. Ne pensant pas être de trop, même si c'était sûrement le cas, Hikaru resta dans la pièce en lançant une petite phrase sarcastique aux deux miss tout en leur faisant un grand sourire pour leur faire comprendre qu'il se moquait bien de savoir ce qu'elles pensaient de sa venue, de plus, ça l'occuperait le temps que Shira termine ses téléphones pour qu'il puisse enfin avoir son massage.


"On parlait de serrure à verrouiller et d'un roi ou d'une reine à trouver"

- Si ce n'est que temporaire, je veux bien me charger de les guider et les conseiller.

"Sans vouloir te vexer, je ne sais pas s'ils accepteront"

Un mec pas sérieux et qui passait son temps à embêter son prochain avait peu de chance de se faire respecter et adulé comme une star, mais peut-être qu'elle avait parlé trop vite, après tout, elle ne le connaissait que très peu, peut-être était-il capable de remplir ce rôle en attendant l'arrivée d'un ou d'une Kimodori ? Kairi avait tout de même de la peine à le croire. Pendant ce temps, Ryô était assis sur le toit, il regardait l'horizon tout en continuant de repenser à cette histoire de Zir'khiss, peut-être y était-il aller un peu trop fort ? D'un autre côté, il se disait qu'il avait bien fait de n'avoir pas retenu ses coups. Tout en pensant le pour et le contre, il semblait encore plus perturbé qu'avant, se demandant s'il trouverait enfin une réponse à ses nombreuses questions qui avaient toutes un rapport avec ses précédentes actions.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 9 Fév - 2:14

Enfin elle la reconnaissait ! C'était si beau, si merveilleux que Mélodie faillit pleurer de joie. Ce moment, elle l'avait depuis tant de mois que leurs retrouvailles qu'elle avait le sentiment que le temps n'avançait plus, mais désormais cette époque où elle se sentait seule et triste était révolue, elle avait retrouvé son cœur, son âme et surtout sa joie de vivre depuis qu'elle avait retrouvé sa chère Yuki.

"Oui bien sûr que c'est moi ! J'attendais cet instant avec tant d'impatiences ! Tu as été ma force durant mes jours sombres, jamais je n'ai cessé de penser à toi !"

"Oh mais s'il vous plait abattez-les ! C'est quoi toute cette guimauve Mélodie ? T'es une larve ou une femme forte ? Tu me dégoûte ! Aie ! Mais pourquoi ?"

- Parce que ce n'est pas parce que tu n'es pas en accord avec cette union que tu dois gâcher leurs retrouvailles !

"Pff je devrais avoir l'habitude, personne ne partage ma façon de penser, je me demande bien ce que je fais avec des faiblards comme vous !"

Shibumi ne partageant pas l'affection de Mélodie envers Yuki, n'avait pas pu s'empêcher de dire quelque chose, de plus, elle avait l'air d'être dérangée par toutes ces bon sentiments, ce que Tsuki ne comprenait pas, car normalement, elle aurait dû être contente pour sa sœur qu'elle ait enfin trouvé son bonheur. N'en pouvant plus de l'entendre, Tsuki avait donné un coup à Shibumi qui n'avait pas aimé et qui était partie de son côté en lançant à la tête de la déesse la barrette de la princesse de cœur, d'ailleurs cette dernière dû la rattraper de justesse pour qu'elle ne finisse pas par terre. Pensant qu'il était mieux d'accorder un peu de temps à Shibumi, Tsuki parti en tentant de la retrouver. Quant à Mélodie, elle avait son regard plongé dans celui de Yuki, ne semblant plus faire attention à ce qu'il ce passait autours d'elle, comme si elle était hypnotisée.


"Et toi de ton côté qu'as-tu fais ? Raconte-moi un peu, nous avons tant à nous dire, tant de temps à rattraper"

Mélodie lui avait fait un immense sourire, un grand sourire doux et sincère pour faire ébranler le cœur de Yuki. Se détachant légèrement du regard de la demoiselle, Mélodie se rendit compte qu'elles étaient seules, c'était parfait, être tête à tête envers la personne qu'elle aimait le plus l'aiderait à s'exprimer et à montrer plus de sentiments à son égard, enfin la jeune fille l'espérait, car elle savait pertinemment que Yuki n'était pas insensible au point de rester figée comme un bloc de marbre devant elle. Tout de même, se retrouver seule avec elle lui faisait bizarre, faisait presque battre son cœur un peu plus vite, comme si elle était en face d'un garçon dont l'amour était secret, ce qui n'était pas le cas de son amour envers Yuki qui était bien présent, bien que ce sentiment était plus un amour fille/mère que plus si affinités, ce qui était étrange, car ce n'était pas du totu le cas envers sa mère biologique qu'elle ne considérait pas comme telle bien qu'elle ne la détestait pas, mais comparé à Yuki, elle n'avait pas cherché à la revoir.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Jeu 20 Fév - 19:12

[HRP: désolé pour ce temps d'attente, je n'étais plus du tout dans mon assiette.]

Hikaru arriva dans la pièce, sentant bien qu'il dérangeait mais s’incrustant quand même. Mei lui jeta un regard dont on aurait été en peine de deviner s'il était amusé ou méprisant. En tout cas, un regard sur le côté, la tête penchée pour contourner Kairi. Elle semblait de toute façon ne plus avoir grand chose à dire. Elle sentait en plus qu'on allait avoir besoin d'elle tout de suite. En effet la proximité de Mélodie et de Yuki avait réveillé un vieil ennemi de ces deux dernières et il allait falloir que Mei resserre les chaînes, façon de parler.

-J'ai encore besoin de tes services comme espion, Hikaru. Tu es bien plus utile sur le terrain qu'à la tête de quoique ce soit. Pour le moment, la question d'un roi ou d'une reine importe peu. C'est Yuki leur leader, le reste attendra. Kairi... Non rien. Ca ira pour cette fois.

Mei s'éloigna et sortit de la pièce avant de se diriger en toute hâte à l'extérieur. Il y avait Yuki et Mélodie pas très loin. Bon, ces deux là se retrouvaient. Admettons-le, Mei n'y voyait pas vraiment d'intérêts et franchement, se serait bien passé de les voir se retrouver. Elle avait besoin d'une Yuki qui se battait, pas d'une Yuki enchaînée à une gamine. Elle détourna le regard pour le poser sur ce qui les observait en silence.

Pas très loin, passant inaperçu parmi les quelques enfants du conseil des ombres qui s'affairait, et surtout dans ces habits plus humbles que ceux qu'ils portaient la dernière fois que Yuki l'avait vu, se tenait un vieil ennemi, à la rancune tenace.

Mei s'approcha de lui. Il ne se rendit même pas compte qu'elle était là, trop occupé à fixer avec rage le couple. Mei lui asséna une claque qui le ramena à la réalité, mais n'arrangea rien à sa rage.

-Tu ferais mieux de laisser tomber cette histoire Alois. Y a plus intéressant à faire pour toi.

Alois frotta sa joue en fixant Mei, respirant fort, comme s'il allait se jeter sur elle et l'étrangler. Alois faisait partie du conseil des ombres depuis longtemps et il était souvent cité comme "l'héritier de Mei", celui qui prendrait un jour sa place. Toutefois, c'était plus une vision des choses, qu'une réalité. Mei existait depuis si longtemps (sans que l'on sache réellement pourquoi, s'il y avait eu plusieurs Mei, ou une seule éternelle) que personne n'imaginait réellement que le conseil puisse un jour changer de chef (à moins qu'Alois ne change de sexe et de nom).

-Quoi ? Ton orgueil est blessé ? Tu veux encore laisser tes pulsions pré-pubère s'exprimer et embrasser Mélodie ? Laisse tomber Yuki et Mélodie. Tu as mieux à faire. Je pensais que tu le savais, vu que tu t'étais rendu à Shinrya pour retrouver Fujino.

Alois refixa à nouveau Mélodie et Yuki en ayant l'air encore plus enragé. Mei le gifla à nouveau pour qu'il reporte son attention sur elle.

-Tu allais foncer vers elles n'est-ce pas ? Concentre-toi, stupide animal. Et une dernière chose, ne t'occupe plus non plus de Sasaki, entendu ?

Pendant ce temps, Yuki ne savait pas trop par quel bout prendre Mélodie. Elle n'osait même pas la prendre dans ses bras. Refaire le chemin en marche arrière, s'attacher à elle à nouveau... Mais elle n'allait quand même pas la repousser, elle n'était pas insensible à ce point...

-Hmm... Fit-elle un brin amusée aux remarques de Mélodie. -Si nous avons tant ça de temps à rattraper alors on ne devrait pas le gâcher à vivre dans le passé. Crois-en mon expérience. Je dois juste te dire que j'ai beaucoup à faire pour mon pays et que je ne pourrais pas te voir souvent. Et je ne peux pas t'emmener non plus.

Yuki baissa la tête. Elle était étonnée que Mélodie ne soit pas plus effrayée par son apparence et elle ne voulait pas lui offrir ce spectacle trop longtemps. Elle la releva et fronça les sourcils...

-En revanche, je crois que tu devrais rencontrer quelqu'un. Viens avec moi tu veux ?

Elle lui tendit sa main. Elle n'aurait plus beaucoup de temps pour ce genre de choses plus tard. Elle se devait d'en profiter un peu ce soir. Elle l'emmena à l'intérieur et s'approcha de Joshua qui tentait de noyer ses soucis en lançant nonchalamment des bouts de pain sur la table, la joue contre celle-ci.

-Joshua ? Le garçon releva la tête en passant sa main sous son nez. -Je voudrais te présenter quelqu'un. Voici Mélodie. Mélodie je te présente Joshua, c'est un brave garçon qui m'a aidé. Joshua... Tu voudrais venir te promener avec nous ?

Ouah ! Yuki qui proposait une activité sociale et ludique... On croirait rêver. Bon, en gros, c'était une manœuvre pour que Mélodie finisse par se focaliser sur Joshua et pouvoir trouver du coup un moment opportun pour s'éclipser. Bon, certes, elle avait craint en le rencontrant que mélodie soit jalouse, mais elle et Joshua n'étaient pas particulièrement proches finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Ven 21 Fév - 23:24

HS : Pas de soucis, par contre désolée, j'ai pas trouvé de réponse pour Kairi, je passe donc directement à Mélodie =)

Allant dans son coin, Shibumi pestait contre Mélodie et Yuki, mais ne pouvant s'empêcher de se mêler des affaires de sa sœur, elle fini par revenir sur ses pas pour les observer de loin avant de remarquer Mei en compagnie d'Alois. Tient il était encore en vie lui ? Impressionnant ! Ayant beaucoup changé mentalement et physiquement depuis le temps, il ne devrait pas la reconnaître, quoi que, peut-être que oui, car a part la couler de cheveux et la façon de les attacher, il n'y avait pas grande différences avec sa jumelle. Le voyant ce faire gifler, elle sourit, il devait sûrement la mériter, il était donc temps de jouer avec ce nouveau jouet pour passer le temps. Faisant une approche qui donnait l'impression de sortir de nulle part, Shibumi s'approcha d'Alois en mettant une main sur sa joue endolorie pour la frotter gentiment tout en lui lançant un regard compatissant.

"Je t'ai vu te faire frapper mon pauvre, elle est méchante avec toi, j'espère que tu n'as pas trop mal. Etre tout seul avec elle ne doit pas être facile tous les jours n'est-ce pas ? Comme je te plains. Puis-je t'emprunter quelques minutes ?"

Baissant sa main, elle lui sourit, puis fit quelques pas en avant, puis se retourna en battant des paupières tout en penchant légèrement sa tête de côté d'une façon aguicheuse, puis elle se retourna et continua d'avancer, espérant qu'il obtiendrait l'accord de Mei et la suivrait, après tout, elle avait bien le droit de jouer avec, il n'avait rien d'autre à faire. Pendant ce temps, Mélodie lançait un regard transit d'amour à Yuki, n'étant pas dégoutée par son visage défiguré, car elle l'aimait et l'acceptait avec ses défauts et ses qualités, elle l'aimait tellement que c'était prsque à ce demander si cette relation était vraiemnt si saine qu'on le pensait. Hochant la tête l'air d'accepter avec entrain la proposition de Yuki, Mélodie prit sa main et la laissa l'entrainer. Ce contact sur sa main, était si doux, si apaisant oh comme elle aurait voulu que cet instant dure une éternité ! Elle comprenait qu'elle n'avait plus trop de temps à lui consacrer, ce qui l'attristait, mais ne voulant pas la contrarier, elle préféra se taire à ce sujet, préférant profiter de cet instant si rare passé à ses côtés. Lorsqu'elles furent arrivées vers le garçon, elle se rendit compte qu'il avait l'air déprimé, mais elle se demandait pourquoi passer du temps aussi avec lui alors qu'elle ne voulait être qu'avec elle ? Si elle avait su qu'il aurait été question de profiter de ces derniers instants avec un autre enfant, elle aurait dit tout de suite non, c'était avec elle qu'elle voulait être, pas avec lui ! Mon dieu qu'est-ce qu'elle avait fait durant tout ce temps ? Pourquoi ce garçon en particulier ? Mélodie avait l'impression que Yuki lui cachait quelque chose qu'elle ignorait.


"Je suis ravie de faire ta connaissance Joshua, mais pourquoi faire une balade tous les trois alors que nous n'avons que très peu de temps et que j'aimerais bien être seulement qu'avec toi maman... Il t'a aidé, mais en quoi ? En comblant le vide durant mon absence ? Il me semblait pourtant qu'il n'y avait que moi dans ton cœur... Non pardon c'est égoïste de ma part, après tout, si tu veux offrir du bonheur à quelqu'un d'autre, je ne peux pas te barrer la route"

En disant ces mots, Mélodie avait fixé Yuki avec un regard perçant, l'air très sincère, puis se rendant compte de ce qu'elle avait dit, elle avait baissé la tête, l'air honteuse, mais aussi terriblement triste, n'ayant pas l'air de supporter la présence d'un autre enfant das la vie de la déesse. Cependant, ce n'était pas pour autant qu'elle allait la massacrer avec ses pouvoirs comme elle l'avait fait la dernière fois, car elle avait apprit à les contrôler entre temps et avait même apprit à s'en servir différemment, ce qu'elle aurait préféré évité, mais bon au moins, cela avait permit à Shibumi d'être heureuse en obtenant enfin un corps, ce qui était bien plus pratique pour vivre sa propre vie.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 22 Fév - 17:22

[HRP: pas de souci, je me doute bien]

Alois fixait Mei d'un regard incendiaire. Il la détestait, mais elle pouvait parfois s'avérer très utile. Comme pour tout le monde en fait, de temps à autre agaçante, de temps à autre du côté de ses ennemis, et de temps à autre de son côté, et là, autant dire qu'il fallait en profiter, c'était souvent très utile. Mais il fallait la supporter et c'était le plus difficile. Un jour, il la tuerait, il ne savait pas s'il prendrait sa place pour autant, mais il saurait se servir du conseil des ombres pour arriver à ses fins. Mais déjà tuer Mei serait une délivrance.

Soudain, une jeune fille les interrompit et posa sa main sur la joue chaude d'Alois. Elle était très aguicheuse et lui faisait du charme. Il avait l'impression d'avoir déjà entendu cette voix, d'avoir déjà éprouvé cette présence à la fois démoniaque et chaude. Il jeta un coup d'oeil à Mei. Habituellement, elle n'appréciait pas trop être interrompue. Elle fit claquer sa langue avant de déclarer:

-Je veux ton rapport sur mon bureau demain, Alois.

-Mon rapport sur quoi ? Fit-il excédé, car il ne voyait pas en quoi l'affaire d'aujourd'hui, et surtout son rôle dedans, méritait un rapport.

-Sur tes projets futurs et je ne veux pas y voir le nom de Sasaki ou de Yuki, c'est clair ? Et inutile de mentir, je le saurais, je veux un vrai projet, qui te tienne vraiment à coeur.

-En gros, Fujino.

Mei eut un sursaut hautain avant de s'éloigner. Alois la garda en vue un certain temps, de son regard méprisant et haineux. Un jour, elle regretterait tout ça.

A présent, il se tourna vers la jeune fille qui voulait "l'emprunter". Il fronça les sourcils.

-Qu'est ce que tu me veux, toi ?

Yuki se demandait encore pourquoi elle avait pris ce risque... Ce n'était peut-être pas la meilleure idée qu'elle ait eu.Toutefois... Et elle s'en voulait quand même d'impliquer Joshua qui n'avait rien demandé... C'était peut-être le meilleur moyen de lui parler. A présent, Mélodie avait dit ce que Yuki voulait entendre, ou plus exactement, ce qu'elle craignait d'entendre. Oui, la jeune fille était encore très dépendante de Yuki. C'est sûr qu'après des semaines d'absence, c'était compréhensible d'être heureuse et de la vouloir pour elle seule, mais c'était plus "grave" que cela. D'une certaine façon, Yuki trouva le courage de dire les choses, mais avec l'intention que cela ne se termine pas aussi amèrement que la dernière fois. Non, cette fois, Yuki ne se défilerait pas. Elle mettrait les choses au clair et ensuite, ensuite seulement quand elle serait sûre que Mélodie avait compris, elle accepterait de faire tout ce que Mélodie voulait pour ce soir.

Spoiler:
 

-Mélodie... Cela fait bien longtemps que mon cœur je l'ai verrouillé à double tour et il n'y a que toi qui te le soit ouvert. Ce garçon, je l'ai connu il y a à peine quelques heures et c'était ma responsabilité de le prendre sous mon aile ou il serait condamné à une vie d'esclavage et de torture. Il faut que tu comprennes que je tiens beaucoup à toi mais que je ne peux pas te donner ce que tu attends de moi. Je suis un soldat et si ce visage est ainsi, c'est parce que j'ai contrarié les dieux. Et autant te dire que venir te sauver n'a pas arrangé les choses... Je n'ai plus beaucoup de temps avant que cette malédiction me transforme en une chose sans volonté. Je ne pourrais plus être là. Mais ça, malédiction ou pas, c'est inévitable. Tu dois comprendre que tu dois vivre par toi-même. Je ne suis pas ta mère, je suis prête à tout pour toi, mais je ne peux pas, je ne pourrais bientôt plus et tu dois t'y préparer.

Yuki se releva avant de s'agenouiller à nouveau devant elle et de prendre son visage dans ses mains et de la regarder intensément, fixement dans les yeux.

-Je ne t'abandonne pas. Je ne t’abandonnerais jamais tant que tu continueras à croire en moi. Aussi loin que je sois, je serais là. Si tu comprends cela, alors tu n'auras jamais à craindre de me perdre, et tu pourras voler de tes propres ailes, car c'est ça que je veux pour toi. Ce que toute mère voudrait.

La tristesse assombrit son visage. Mais elle savait qu'elle devait lui en parler. Combien de temps lui restait-il ? Elle était à présent plus proche de la mort, plus certaine de disparaître que la dernière fois où elles s'étaient parlées, et il était donc impératif de le lui dire, même si cela assombrissait leur potentiel dernière nuit ensemble.

-Mélodie... Ce soir... Si tu le souhaites, nous resterons que toutes les deux, mais je veux d'abord que tu me dises sincèrement, en me regardant dans les yeux, que tu comprends.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 22 Fév - 18:49

HS : Je change le tour, c'est Mélodie et après Kairi, je trouve plus logique ^w^

Shibumi buvait leurs paroles avec avidité, se disant que son projet qui lui tenait à cœur, il pourrait l'avoir s'il était sage. Lorsqu'il lui demanda ce qu'elle voulait, Shibumi lui lança un regard innocent et à la fois triomphant, signe qu'elle était contente d'avoir gagné la première partie de cette bataille sentimentale qui pouvait désormais commencer.


"Ce que je veux ? Mais voyons grand fou, c'est toi que je veux ihihih. Que tu as grandit mon cher Alois"

Est-ce que ces derniers mots lui permettraient de se souvenir ? Shibumi se le demandait. Lui laissant le temps de réfléchir, la miss le regardait avec un regard perçant, comme pour lui permettre de pouvoir mieux chercher dans son regard quelques bribes d'un passé qui lui remémorait leur première rencontre. Ne voulant pas le faire languir davantage, la demoiselle reprit la conversation où elle l'avait arrêtée.


"Bon vu que tu n'as pas l'air de te souvenir, je vais t'aider, on s'est rencontré la première fois que tu as vu Mélodie, j'étais en elle, mais grâce aux travaux de plusieurs personnes charitables, c'est fini, je suis enfin un être à part, je suis sa sœur, sa jumelle si tu préfères, je me nomme Shibumi, heureuse de te rencontrer à nouveau mon loup"

L'une était douce et gentille, voir presque timide, tandis que l'autre était une grande pervers pas pudique pour un sous et aux mœurs assez ténébreux, ce qui faisait d'elle une personne assez instable, enfin c'était ce que pensait les autres, ce qui n'était pas le cas de la principale intéressée qui se trouvait très bien très bien dans sa peau avec aucunes imperfections. Tout en le jaugeant du regard, Shibumi pu voir apparaître des sans-coeurs autours d'eux, ce qui eût l'air de l'agacer.

[color=chocolat]"L'autre chieuse à encore des débordements d'émotions, tout ça c'est à cause de Yuki, tss elle ferait mieux de crever directement comme ça elle créerait moins de problèmes ! Allez disparaissez c'est pas le moment de venir nous importuner !"[7color]

Déclara Shibumi en ayant l'air amère. Elle se retourna et toisa d'un regard perçant les sans-coeurs en disant ces dernières paroles et étrangement, ils l'écoutèrent, disparaissant sans rechigner, laissant leur maîtresse tranquille. Mélodie attirait des sans-coeurs à cause de son cœur vaillant, mais défaillant lorsqu'il y avait un problème avec Yuki, tandis que Shibumi, le cœur sombre, pouvait les diriger, les exploiter et les renvoyer dans le néant auquel ils appartenaient. Pendant ce temps, en entendant les paroles de Yuki, Mélodie eût l'air choquée. Entendre Yuki dire autant de paroles fortes lui faisait prendre une grande claque mentale. Ne voulant pas se défiler pour autant, elle écouta jusqu'à la fin en versant des larmes silencieuses. Yuki voulait s'assurer qu'elle avait sincèrement comprit, ce qui était le cas, mais ça ne voulait pas pour autant dire qu'elle était en accord avec ses dires, d'ailleurs cela se ressentait et cela se matérialisait même en sans-coeurs, que Shibumi avaient neutralisés avant que cette histoire n'engendre plus de dégâts qu'elle n'en causait déjà.


"Pourquoi les dieux t'on lancés cette malédiction ? Tu as fait quelque chose de mal ?"

Cette question pouvait peut-être se faire passer pour un sujet qui n'avait rien à voir avec la discussion, mais c'était tout ce que Mélodie avait réussi à articulé avec beaucoup de difficultés. Ses larmes continuaient encore à couler tellement elle était triste, d'ailleurs ce regard avait l'air de vouloir dire "Pourquoi devons-nous, nous quitter alors qu'on s'aime ?". Il était plus que certain qu'elle arrivait à vivre sans Yuki, ce qu'elle avait prouvé durant ces quelques mois, alors pourquoi ne pas recommencer ? Cela paraissait être compliqué, car la situation n'était plus la même, l'angle de vue avait changé et se dire que Yuki allait à nouveau mourir était très difficile à encaisser. Ne disant toujours rien, elle lança un coup d'œil à Joshua, puis reprit son attention sur Yuki, n'arrivnat plus à lui parler. Un long silence s'installa avant que la jeune fille puisse à nouveau articuler quelques mots pour former une phrase.


"C'est pour partir l'esprit tranquille que tu veux t'assurer que j'ai compris ? Tu veux que je m'attaches à lui pour que tu partes l'esprit tranquille ? Ne t'en fais pas, je ne serais plus une gêne pour toi, je vais avoir du mal à m'en remettre, mais je survivrais... J'ai compris tes sentiments, mais je ne peux m'empêcher de ne pas être en accord avec toi... Il me faut juste du temsp pour digérer, mais....... j'ai compris"

Mélodie paraissait bien sûre d'elle, signe qu'elle avait mûri durant ces quelques mois, mais cela ne l'empêchait pas d'être encore sensible lorsqu'il s'agissait de Yuki, sa chère Yuki qui s'envolerait bientôt parmi les nuages. En pensant qu'elle ne la reverrait plus, ses larmes s'intensifièrent, mais elle ne baissa pas le regard pour autant. Elle l'aimait de tout son cœur, mais s'il fallait la laisser partir, elle ne pouvait pas le retenir, elle n'en avait plus les moyens et puis, c'était égoïste de sa part d'espérer pouvoir la retenir. Cependant, bien qu'elle était en larmes, elle lui avait bien fait comprendre qu'elle avait comprit ces paroles, maintenant, tout ce qu'il restait à faire, étant d'attendre juste quelques minutes le temps que ses larmes se tarissent, lorsque cela sera le cas, elles pourraient passer à être chose et passer du temps ensemble, bien que ce ne serait plus comme avant, car Mélodie risquerait bien d'être hantée par les paroles de Yuki, en tout cas, jusqu'à ce qu'elle trouve une solution pour ne plus être condamnée ou bien, qu'elle trouve enfin le repos éternel, lorsque cela serait fait, enfin elle pourrait peut-être se tourner vers un avenir plus radieux, bien qu'il lui faudrait des années pour oublier la personne qu'elle avait aimée et admirée.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 22 Fév - 19:12

Depuis son perchoir, Ryô avait une vue plongeante sur ce qu'il ce passait autours de lui, ne l'aidant pas à ce concentrer d'avantage durant sa concertation avec lui-même. Ne trouvant pas de réponses à ses questions, il descendit, puis se mit à se balader dans les ruelles d'Illusiopolis, tout en se disant qu'ici, il pourrait enfin méditer calmement sur ce qu'il c'était passé. Comme à son habitude, les rues étaient désertes et tranquille, comme si ce monde n'était habité que par des esprits, mais en même temps, c'était normal, un simili, ce n'était pas réputés pour faire du bruit, quoi que, tout dépendait de quel simili il s'agissait. Pendant ce temps, Hikaru se rendit compte de la disparition de Ryô, mais aussi qu'il venait de recevoir un compliment de Mei. Voyant son inquiétude, Kairi ne pu s'empêcher de lui demander ce qui n'allait pas.

- Je me disais que cela faisait une éternité que nous n'avions plus entendu ton oncle, je pense qu'il s'est éclipsé, mieux vaut que Shira ne s'en rende pas compte, sinon elle va s'inquiéter aussi. En faites, je ne devrais pas, il sait se battre et puis, il est immortel.

"Cela lui fera sûrement plaisir que quelqu'un s'inquiète pour lui, il ne m'a jamais parlé de ses amis, mais au moins je sais qu'il en a un, en faites, il ne me dit jamais rien, il est très discret. Il a aussi l'air d'être tellement triste de ne pas pouvoir mourir, le pauvre, personne ne peut rien pour lui ?"

- Pas tant que Shinrya ne sera pas sortie d'affaires. Je pourrais lui enlever son immortalité, mais si je le fais, je ne suis pas certain que son corps le supportera, je ne veux pas avoir sa mort sur sa conscience, j'ai celle de ma petite amie sur la conscience, ça me suffit

Kairi eût l'air choquée, elle ne pensait pas que son oncle était si vieux, elle non plus ne voulait pas qu'il meurt, c'était le seul parent qu'elle avait, elle l'aimait et n'avait pas très envie de se retrouver seule. En entendant la raison pour laquelle il ne voulait pas avoir recourt à de telles méthodes, la princesse de cœur eût l'air triste pour lui, surtout que même à présent, malgré que plusieurs années ce soient écoulées, il pensait encore à elle et éprouvait encore du remord et de la tristesse, ce qui expliquait pourquoi personne ne l'avait attendu ou s'était précipité dans ses bras lorsqu'il était monté à bord du dirigeable. Toutefois, il n'améliorait pas son existence en se bornant à rester seul et à ouvrir son cœur qu'à des amitiés, il se faisait du mal pour rein, mais bon après tout, cela ne regardait que lui. Suite à cette courte conversation, Hikaru s'en alla en plantant la princesse de cœur sur place. S'en rendant compte, cette dernière eût l'air un peu gênée, puis s'en alla à son tour.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 22 Fév - 21:02

Yuki fixait Mélodie, guettant chaque signe que lui offrait son visage. C'était un vrai crève-cœur de la voir comme ça. Mais elle se devait d'être clair. Elle voulait bien "jouer la maman", en fait, elle désirait pouvoir elle aussi profiter un peu de ces instants avec Mélodie, mais elle devait se montrer intransigeante et honnête. Elle n'aurait jamais cru qu'un jour, elle puisse avoir des moments ainsi, des gens comme elle. Elle, mère ? Jamais elle n'aurait imaginé cela. Encore moins mère de substitution.

-Je leur ai manqué de respect. Ils se servaient de moi et moi je ne pouvais endurer cela plus longtemps. Tout ce temps seul à souffrir, à espérer la mort qu'ils refusaient de me donner. Tout ce temps où Shinrya ne recevait aucune aide de leur part, où Stain vivait encore, sans qu'ils m'aident à le trouver. Je ne le supportais plus. J'ai été un peu tête brûlée, mais il est hors de question que l'on se serve de moi.

Yuki regarda fixement Mélodie lui assurer qu'elle avait compris. Elle sourit très faiblement, imperceptiblement. Cette petite fille elle l'avait protégé, elle l'avait apprécié de suite parce qu'elle avait une force et une détermination en elle. Que Mélodie l'avait choisie et voulait bien d'elle, même si Yuki ne voulait pas d'elle. Quelque part, lorsque Yuki parla de "tête brûlée", elle se plut à penser que Mélodie lui ressemblait sur certains points.

-Ma petite Mélodie... Depuis le jour où tu as vaincu ce monstre de Stain, tu ne cesses de m'étonner. Je suis fière de toi, vraiment très fière de toi. Tu t'en sortiras. Tu es forte Mélodie et ta force me poussera jusqu'au bout. C'est à toi que je penserais quand je marcherais pour Shinrya. Alors ne désespère pas. Pour moi. Je suis fière de toi Mélodie.

Elle craqua. Elle la prit dans ses bras, depuis le temps qu'elle se retenait. Elle la souleva dans ses bras et l'emmena au dehors. Quelques-uns la regardèrent et furent surpris, se demandant: "Yuki a de la famille ? Je ne savais pas..." Ce à quoi la vieille prêtresse répondit: "Il n'y a pas que la famille de sang. Il y a la famille de cœur. Ceux que l'on choisit, ceux qui nous font, comme les choix nous font."

Alois se souvenait à présent de la jeune fille qui lui avait justement permis d'assouvir ses bas instincts. Ce qui pourrait être mal interprété, mais qui consistait principalement à faire enrager Yuki et embrasser une fille au passage. Autant le dire, avoir cette fille là n'était pas vraiment une bonne nouvelle en soi, ou en fait si tout dépendait de où on se plaçait. En effet, Mei lui avait interdit de s'occuper de Yuki, mais Shibumi l'avait aidée une fois à ce sujet, pourquoi pas deux ? C'était tentant, non ? Et le fait qu'elle se soit approchée de lui allait plutôt dans ce sens.

Des sans-cœur apparurent. Alois les regarda du coin de l’œil lorsqu'ils disparurent et calmement reporta son attention sur Shibumi. Alois la toisa.

-Super comme si je n'avais pas assez d'ennuis comme ça, voilà que je me retrouve avec une nymphomane qui parle aux sans-coeur. Pesta t-il en s'éloignant un peu pour récupérer son manteau qui traînait sur l'une des ficelles du dirigeable. Il se retourna vers elle en l'enfilant. Il ne savait pas trop ce qu'elle voulait, mais il n'avait pas vraiment trop l'esprit à ça. Il essayait de se concentrer sur Fujino, mais il n'y arrivait pas et la présence de Shibumi n'arrangeait pas les choses. D'abord parce que cela lui faisait penser à sa revanche sur Mélodie et Yuki et ensuite, parce qu'il ne pouvait pas enlever ses yeux de cette fille qui se voulait aguicheuse, voulait attirer le regard masculin et qui y parvenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 22 Fév - 23:42

En entendant les paroles d'Alois, Shibumi se retourna pour lui faire face en le regardant avec des yeux ronds, puis éclata de rire, c'était bien la première fois qu'un garçon arrivait à la faire rire autant, hum peut-être qu'au final, les sentiments qu'elle voulait lui faire avoir pour le faire tourner en bourrique seraient partagés. En tout cas, la façon dont il lui parlait lui plaisait beaucoup. Elle lui sourit en ayant l'air contente.

"Et moi qu'est-ce que je devrais dire ? Youhou super je suis en face d'un homme soumis ! Il est vrai que j'ai quelques petites tendances perverse, mais je ne crois pas être ce que tu dis et parler aux sans-coeur pour éviter qu'ils te bouffe c'est bien plus pratique qu'être un pauvre petit gars qui a pas d'idées et qui sait pas quoi écrire pour pas se faire engueuler. Ouh j'ai peur de la vilaine dame ! Laisse-moi rire t'es un mec ou une poule mouillée ? Je suis sûre que y a même pas une fois où t'a voulu te rebeller. Bon moi je voulais t'inviter à faire un truc sympa, mais vu que t'a un syndrome de la page blanche à résoudre, je te laisse"

Ce qu'elle disait, ce n'était pas pour l'embêter, mais parce que ça l'agaçait qu'un mec aussi ténébreux se laisse marcher dessus sans réagir. Après avoir fini son monologue, elle lui fit un signe de la main, puis se retourna, faisant mine de partir, ce demandant s'il allait faire quoi que ce soit pour la retenir. Du côté de Mélodie, entendre de telles paroles de la part de Yuki lui faisait chaud au cœur, bien qu'elle était déçue que les dieux soient contre sa déesse et qu'il n'y avait plus rien à faire pour la sauver. Lorsque Yuki la prit dans ses bras et la porta dehors, Mélodie en fût si surprise qu'elle arrêta instinctivement de pleurer. Cet instant si fort, elle l'avait rêvé depuis si longtemps, enfin il était arrivé. Fermant les yeux pour apprécier encore plus cet instant si précieux, Mélodie se mit à penser qu'elle avait de la chance d'avoir son premier et dernier câlin de la part de Yuki. Une fois dehors, elle ouvrit les yeux, puis fixa le ciel.


"Je ne savais pas que ne pas respecté les dieux pouvaient avoir de telles conséquences. Dit tu crois qu'un moment ou un autre je ne les ais pas respectés ? Je ne veux créer de tord à personne. Moi aussi je penserais toujours à toi"
Spoiler:
 

Oui c'était plus que certain qu'elle penserait toujours à elle, mais étais-ce bien ou mal ? Mélodie se le demandait, car d'un côté c'était bien, mais d'un autre côté, ses peines ne seraient jamais évanouies. Valait-elle mieux qu'elle souffre toute sa vie ou bien devait-elle se faire arracher le cœur pour verrouiller à jamais ses sentiments qui n'iraient que d'un seul sens ? Où bien valait-il mieux qu'elle efface à nouveau sa mémoire ? En ayant ce genre de pensées, elle se dit que ce n'était pas une bonne solution, car oublier Yuki de la sorte serait une telle monstruosité qu'elle ne pourrait plus jamais se regarder dans un miroir et puis, cela la ferait passer pour une lâche, au final, elle préférait vivre la pensée libre plutôt que vivre dans l'oubli. Cependant, il ne fallait pas qu'elle gâche sa vie, il faudrait qu'elle trouve quelque chose d'autre à faire pour éviter d'être trop triste, mais quoi ? Mélodie n'avait pas envie d'y réfléchir pour le moment, de toute façon, elle ne le pouvait pas, elle avait la tête trop encombrée par les évènements actuels. Mieux valait pour l'instant qu'elle sache quoi faire avec Yuki pour éviter de gâcher du temps pour rien avec d'autres broutilles.

HS : Cette chanson, c'est très rare que je la mette, en faites, la séparation de Yuki et Mélodie me fait repenser à des moments douloureux que j'ai vécu, donc vu que c'est un hommage pour une personne chère, je me suis dit que c'était une bonne idée de la mettre dans mon post =) Sinon je passe mon tour avec Kairi, je te laisse l'honneur de continuer le rp ^^

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 23 Fév - 16:23

[HRP: oups, désolée, j'espère que je ne t'ai pas fait trop mal non plus alors. C'est tout moi à faire des RP déprimants...]

Yuki regarda le ciel un instant avec Mélodie. Elle détestait le regarder en face car chaque fois elle avait l'impression de se retrouver nez à nez avec les dieux. Et puis, ça lui rappelait la neige, la signification de son nom, en pestant contre ce nom qui lui rappelait un peu trop de mauvais souvenirs. Mélodie se demandait du coup si elle-même avait offensé les dieux. Et même elle semblait ne pas le vouloir comme si cela l'attristerait d'offenser qui que ce soit. Yuki fut tentée de lui dire que les dieux méritaient d'être offensé, qu'il fallait s'en moquer comme de sa première chaussette, mais... Ce n'était pas vraiment un bon conseil, plus une rancœur tenace, un conseil dicté par la haine et l'expérience personnelle. Mieux valait éviter que Mélodie ait des problèmes comparables au sien.

Mais pour autant lui conseiller de bien faire se voir des dieux, ça serait parfaitement hypocrite.

-Ne t'en fais pas pour ça. Les dieux ne servent que leurs intérêts. Ils ne sont pas bien différents des humains. Ils t'ignoreront autant qu'on les ignore. Et si un jour il te trouve de l'intérêt... N'agis pas trop vite.

Yuki déposa Mélodie et d'un air amusé, passa son doigt sur le nez de Mélodie.

-Et puis qui voudrait du mal ou se sentirait offensé par un petit ange comme toi ? C'était ironique mais gentil. Yuki s'assit à côté d'elle. Que faire pour rendre cette nuit spéciale ? Dans le bon sens du terme bien sûr. Fallait dire qu'à Illusiopolis tout était morne et terne et il n'y avait pas à sa connaissance de boutiques, de glace, de jolis couchers de soleil, de parcs d'attraction, de cirque, de théâtre, de cinéma, d'animations... C'était mort quoi. C'était déjà bien étonnant d'apprendre que des gens y vivaient.

-Dis-moi... Cette Shibumi... Elle est encore là. Tu acceptes sa présence ? Elle n'a plus rien tenté de mal à ton égard ? Yuki, pour une fois, réfléchissait avant d'agir sur un coup de sang. Oh oui, pour elle Shibumi était une nuisance et elle l'aurait bien exterminé, mais qui sait... Elles se baladaient toutes les deux sans réelle animosité, comme deux soeurs... Alors peut-être la donne avait-elle changée entre elles deux ? Mais peut-être aussi Shibumi, à présent qu'elle avait un corps, avait d'autres projets qui ne concernaient pas Mélodie, de néfastes projets.

Toutefois si c'était le cas, égoïstement, cela ne concernait plus Yuki.

Alois fronça les sourcils. Elle se moquait de lui cette... Fille ? Et ça ne s'arrangeait pas. Elle le traitait de faible, de soumis... Cette fille osait lui répondre de la sorte. Alois n'était pas très fort, au contraire. Sa force résidait dans son intellect de sadique calculateur, mais ses muscles de gamin ne lui permettait pas des miracles. Il essaya donc de se ruer vers elle et de la plaquer contre un mur. Je ne sais si cela marcha, mais Shibumi sentirait à peine la pression du bras et des mains d'Alois tandis qu'il lui disait:

-Je ne suis pas un faible ! Je prends ce que je veux, quand je veux ! Elle croit pouvoir me posséder mais c'est moi qui bientôt tiendrait la laisse. Personne insulte Alois Asagami Trancy, fils de princesse des ténèbres, car c'est moi qui règnerai bientôt sur les ténèbres ! Alois s'était un peu trop laissé à la parole. Oh, cela ne l'embêtait pas énormément que des gens savent qui il était, ou même ses ambitions, voir une partie de ce qu'il savait, mais... Il valait toujours mieux savoir à qui on le disait. Mais dans son esprit, ces paroles lui permirent de commencer à penser à un plan. Au fameux rapport qu'il devait rendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 23 Fév - 21:29

HS : Non t'en fais pas, ça va, c'est justement en faisant ressortir des émotions aux autres que le rp est bon =)

Se sentant plaquée contre le mur, Shibumi eût l'air plutôt étonnée, pensant qu'il était faible, peut-être pas tant que ça au final, ce qui rendait la partie plus intéressante. Alors comme ça il allait régner sur les ténèbres ? Il faisait un rêve éveillé le pauvre chou, ce n'était pas avec sa force de crevette et son esprit un tant soit peu sadique qu'il allait arriver à tenir le coup. Riant de nouveau, Shibumi ne pouvait s'empêcher de se moquer ouvertement de ce jeune homme très ambitieux.

"Alors comme ça tu veux régner sur les ténèbres ? Je n'y vois pas d'inconvénients, mais je te prévient, il faut avoir le cœur bien accroché, en est-tu conscient ? Avant que je ne reçoive le châtiment qui me faisait vivre dans l'ombre de Mélodie, je régnais sur les ténèbres, au final, ça ne m'a pas apporté ce que je désirais, faut vraiment être stupide pour croire qu'en régnant là-bas on obtient la puissance, la gloire, la célébrité, tout ça, on ne l'obtient qu'en faisant ses propres coups d'éclats. Oh je ne te dis pas de renoncer, juste de bien réfléchir en prenant ta décision"

En même temps, Shibumi était quelqu'un qui aimait faire ce qu'elle voulait en toute liberté, monter sur le trône, il y a de ça plusieurs milliers d'années en arrières, l'avait privée de beaucoup de choses, l'obligeant à avoir beaucoup de responsabilités, voilà la raison pour laquelle elle avait fait n'importe quoi et qu'au final et bien, on l'avait punie ainsi que sa sœur. N'ayant pas perdu ses souvenirs comme sa sœur, Shibumi se souvenait très bien comment tout cela s'était passé, d'ailleurs à ce sujet elle enviait la demoiselle aux cheveux azures, car ne pas se souvenir était une grande délivrance psychologique.


"Tu dis qu'elle ne peut pas te posséder, mais quand elle est là, tu te fais dessus, en tout cas, c'est l'impression que tu m'as donné quand je t'ai vu avec elle. Oh et puis, tu dis pouvoir prendre ce que tu veux, quand tu veux, je ne t'ai pas vu agir, montre-moi un exemple, comme ça, ça m'évitera de te donner un coup de main pour rein, parce qu'au point où tu en es, tu es encore loin d'atteindre ton but"

Son but n'était pas de l'aide, c'était de jouer avec ses sentiments, mais au rythme où allait leur discussion, elle voyait bien qu'il avait besoin de se faire pousser vers le haut et non de se faire démolir, de plus, tout comme elle, il aimait les ténèbres, alors au final, mieux valait peut-être s'en faire un allié qu'un ennemi. En tout cas, même si elle n'arrêtait pas de l'embêter, elle trouvait cette conversation intéressante et surtout remplie de suspenses, ce qui lui donnait envie de voir jusqu'où il était motivé et voir ce dont il était capable de faire pour arriver à ses fins. Du côté de Mélodie, cette dernière était plus que rassurée d'entendre que les dieux ne trouvaient rien à lui reprocher, d'un côté, elle trouvait étrange que les dieux étaient aussi égoïstes alors qu'on lui avait toujours dit qu'ils étaient bienveillants et compréhensifs, il faudra qu'un jour elle sache le véritable fin de cette histoire qu'elle trouvait incompréhensible. Par la suite, Yuki vint s'asseoir à ses côtés et lui posa une question sur Shibumi.


"D'après ses dires, on était sœur dans une vie antérieur, je ne peux que la croire, car de très rares fois j'ai des bribes de mémoires qui reviennent, puis disparaissent à la vitesse de la lumière. Je ne sais pas ce qu'il ce passe dans sa tête, mais chaque fois qu'elle est là, je me retrouve embarquée dans des histoires incroyables. En faites, je crois que tout ce qu'elle voulait, c'était sortir et mener sa propre vie, je dois dire que j'ai du mal à cerner ses véritables intentions vis à vis de moi. Pour le moment, notre relation se passe plus au moins bien, il y a une ou deus fois où elle m'a protégée, elle a même l'air de voir d'un très mauvais œil notre relation, oui vraiment c'est quelqu'un de très spécial qui est timbrée, mais pas assez pour qu'on l'enferme"

Niveua folie, il était plus que certain qu'elle n'atteindrait jamais celui de Mei, mais comme elle se comportait, il étit plus que certain qu'elle avait un grain et qu'il fallait mieux s'en méfier. Bien que ce sujet était tardif, Mélodie ne s'étonnait pas de l'entendre, car il était tout à fait normal que Yuki veuille savoir ce qu'il ce passait entre elles, cela devrait sûrement la rassurer et l'aider à mieux s'élever lorsque cela serait le moment pour elle de partir définitivement.


"En faite, tu ne m'as jamais vraiment parlé de toi, ni même la raison pour laquelle tu as l'air de détester autant les dieux, tu n'as pas envie de m'en dire un peu plus sur toi ?"

N'aurait-elle pas plutôt dû lui poser cette question dès le premier jour ? Peut-être, mais vu que le premier jour leur rencontre avait été mouvementée, il était plus que certain qu'il était tout à fait normal qu'elle n'ait pas pensé à lui poser ce genre de questions très indiscrètes, mais primordiale pour combler sa curiosité personnelle.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 23 Fév - 23:55

Continuant de chercher Ryô, Kairi se demandait si cela valait vraiment la peine qu'elle s'y mette aussi, vu qu'Hikaru, ayant l'air plus que déterminé, semblait déjà avoir une piste. Mieux valait qu'elle reste à l'intérieur en attendant son retour, surtout qu'il y avait sa fille dont elle devait s'occuper, il y avait aussi Sayuki, ainsi que tous les enfants et les autres habitants rescapés de Shinrya. Ils devaient sûrement avoir faim après tout ce qu'ils venaient de traverser. La princesse de cœur s'attela derrière les fourneaux en espérant avoir bien assez de réserves de nourritures et surtout d'imaginations pour contenter tout le monde. Pendant ce temps, Shira était encore au téléphone, cette conversation ne semblait jamais prendre de fin, elle commençait à en avoir un peu marre, mais bon puisqu'il fallait bien placer tout ce petit monde, il fallait qu'elle continue à faire des efforts pour ne pas envoyer balader son interlocuteur. Pendant ce temps, Hikaru semblait avoir flairé une piste, il avança au fur et à mesure, mais ne regardant pas où il allait, il renversa quelqu'un, ce qui fit qu'elle se retrouva par terre.

- Oh mes excuses j'espère que... Mei ?! Oh pardon ! Pardon ! J'espère que tu vas bien ! Oh mais quel maladroit je fais ! Je cherchais Ryô et... et je n'ai pas regardé où j'allais, il semble avoir disparut, tu ne l'aurais pas vu ? Pourtant un dragon, ça ne passe pas inaperçu

Il l'avait aidée à se relever, puis avait enlevé toute la poussière qu'elle pouvait avoir ou pas sur ses vêtements et les remis même en place pour qu'ils ne soient pas froissés. Il n'avait pas peur d'elle, mais vu tout ce dont elle était capable d'accomplir, il préférait garder de bonnes relations avec elle, surtout qu'il s'était déjà ramassé une claque à Shinrya et vu la façon dont elle les donnait, cela ne lui avait pas donné envie de s'en recevoir une autre, en tout cas, pas en faisant des bêtises sans le faire exprès, si c'était parce qu'il faisait l'imbécile, il n'était pas contre qu'on le remette à l'ordre. Soupirant de soulagement, il avait rebondit sur un autre sujet, l'air plus calme, se demandant tout de même s'il avait bien fait de lui en parler, car elle était si changeante et imprévisible qu'elle était bien capable de faire passer cette disparition pour quelque chose de gigantesque et de déplacé, mais bon puisqu'il la considérait comme une amie et qu'il avait beaucoup de respects pour elle, il était tout à fait normal qu'il n'ait pas pu se retenir de l'informer de la situation actuelle.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Jeu 27 Fév - 16:29

Alois fixait Shibumi. Comme beaucoup de gens il la détestait. Qui ne détestait-il pas, hormis peut-être lui-même ? Elle l'attirait physiquement, mais à part ça, il ne pouvait pas la voir en peinture, encore moins à la voir douter de ses capacités, comme si elle prétendait qu'il n'arriverait jamais à ses fins. Alois relâcha Shibumi. Elle lui jetait un défi à la figure. Mais comment prouver tout son potentiel ? En défiant ouvertement la volonté de Mei ? Peut-être. Ou peut-être en imaginant le plan que Mei lui avait demandé, là maintenant.

-Si je suis ici, c'est pour préparer mon futur. Actuellement, dans le futur je ne suis rien. Mais bientôt... Je suis revenu pour trouver ma mère et faire en sorte que l'avenir de son bébé, mon avenir, me conduise jusqu'au pouvoir. Cela ne saura que si ma mère accepte le don qu'elle a reçu en devenant princesse des ténèbres. Ou bien, en lui trouvant un mari "respectable". Démoniaque s'intéresse à elle. Je vais tout faire pour qu'il devienne mon père. Et ensuite... Il sourit. -J'aurais ainsi grandi avec un père qui m'aura appris des pouvoirs phénoménaux et permis de lui prendre son royaume... Quoiqu'il en soit, c'est en modifiant ce que deviennent ma mère et son enfant aujourd'hui, que je deviendrais le roi demain. Mais d'abord, Haruhi doit mourir. Ma marraine Haruhi ne saura diriger ma mère que sur le chemin de la "bonté".

Alois cracha en prononçant le nom de sa marraine Haruhi. Il répugnait à l'idée d'imaginer que son futur soit celui d'un fils bien sur lui, pas le digne héritier d'une princesse des ténèbres, la plus puissante entité des ténèbres. Il ne laisserait pas cet avenir être le sien. Pour cela il était prêt à tout. Il attendait de voir si ces mots (qui hélas ne restaient que des mots actuellement) suffirait à convaincre Shibumi de sa détermination et de sa cruauté. Sinon, il devrait trouver autre chose... Et en ce cas, c'était sûrement Mélodie et Yuki qui en pâtiraient.

Pendant ce temps, Yuki écoutait Mélodie attentivement. Elle ne pouvait pas faire confiance à Shibumi. Elle avait été la cause de quelques menus problèmes à l'île du destin. Mélodie en avait pâti. Mais selon Mélodie, à présent qu'elle avait ce qu'elle voulait, Shibumi s'était calmée. Tout au plus, elles se considéraient comme des sœurs et se taquinaient, comme telles...

Mélodie revint à la charge en lui demandant si elle voulait bien lui parler un peu d'elle. Et bien, c'était une longue histoire et surtout une histoire que Yuki n'aimait pas ressasser. Mais pour autant devait-elle cacher des choses à Mélodie ? Oui. Bah oui, pas la peine de gâcher la vision qu'elle avait d'elle.

-Crois-moi, il n'y a rien à dire sur moi. Trancha t-elle un peu sèchement. Elle soupira en se reprenant. -En tout cas, je suis pour toi quelqu'un d'autre. Quelqu'un sans passé car son histoire a commencé quand je t'ai rencontré. La Yuki que je suis quand tu n'es pas là, on ne devrait pas en parler. Pour un peu Yuki se faisait passer pour une schizophrène, mais ce n'était pas ça. Parlons plutôt de masques, ces même masques que l'on utilise tous chaque jour en fonction de qui l'on a en face de soi.

En tout cas, elle n'avait pas envie de parler d'elle. Elle ne parlait jamais d'elle. De toute façon, elle avait la sensation d'avoir été sans cesse amenée à effacer son passé. La première fois ce fut quand elle devint chevalier. A ce moment, elle dut renoncer à sa vie de famille, à son enfance. La deuxième fois ce fut quand elle devint shinigami, elle préféra oublier son échec et devenir autre chose. La troisième fois ce fut quand elle décida d'abandonner les dieux et qu'elle fut maudit. La quatrième, ce fut quand elle rencontra Mélodie. Les Yuki du passé continuaient à la hanter, mais il était hors de question de les laisser revenir ouvertement. Parfois juste, elle se souvenait d'Emiri, cette reine qu'elle avait juré de protéger et qu'elle aimait d'un véritable amour charnel en secret.

-Il n'y a vraiment rien à dire... Les échecs ne sont pas bons à raconter.

Pendant ce temps toujours, Hikaru tomba sur Mei. C'était presque littéralement. Celle-ci se fit relever et épousseter par ce maladroit auquel elle décocha un regard... Inexpressif. Pas une once de reproche, tout au plus de l'indifférence autant pour l'erreur que pour cet être. Hikaru lui demanda où était Ryô.

-Les araignées sont si proches du sol qu'elles ne voient pas plus haut que les orteils des hommes. Mais elles feraient bien de lever la tête pour voir que la menace leur viendra du ciel. Fit Mei d'un ton las.

Mei mit les deux mains sur sa canne, chacune à une des deux extrémités et la fit passer par dessus la tête de Hikaru et pressa sa canne contre la nuque de Hikaru pour le forcer à se rapprocher, l'étranglant presque de sa forte pression. Leurs deux visages très proches, elle lui murmura:

-Fais attention. Dans cette histoire, les maudits ne servent la cause que parce qu'ils n'ont pas d'autres choix. C'est leurs malheurs qui nous permettent de les pousser à se battre. Réconforte les un tant soit peu. Soulage les de leur fardeau et nous perdons nos armes. C'est clair ? Elle garda sa pression sur sa nuque en le regardant d'un air étrange, passant sa langue sur ses lèvres, le fixant d'un air carnassier, maîtrisant son petit joujou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Jeu 27 Fév - 23:28

Elle savait bien que ce type n'était pas net, voilà qu'elle venait d'avoir la preuve que son "beau-père", était un coureur de jupons comme elle l'avait toujours pensés, quoi que, c'était plus du hasard qu'autre chose, car elle le soupçonnait sur beaucoup de points et c'était l'un de ceux qu'elle craignait le plus qu'il venait de citer. Le regard de Shibumi s'assombrit, puis elle respira à fond en fermant les yeux tandis qu'autours d'elle, sur le sol, une grosse tâche d'ombre formant un rond, ce n'était pas bon signe, car lorsqu'elle était en colère, ses pouvoirs pouvaient être terrifiants, d'ailleurs Alois pouvait aussi le ressentir, heureusement pour lui, cela ne dura pas longtemps, la tâche eût l'air de disparaître lorsqu'elle ouvrit à nouveau les yeux, l'air de s'être calmée.

"En temps normal, j'aurais approuvé tes plans, mais il s'agit que ce sale chacal est mon beau-père, je vais le démembrer, le disséquer, l'empailler et l'éparpiller si je le retrouve ! Il vient de se moquer ouvertement de notre mère en s'intéressant à la tienne, il a signé son arrêt de mort ! Quoi que... oh attend un instant, j'ai une idée horrible ! Si je te donne un coup de main pour qu'il sorte, puis se marie avec ta mère, j'en serais débarrassé, en nous unissant, nous atteignons nos but respectifs eheheh ! Bon si tu viens du futur est-ce que tu as vu des choses intéressantes ? J'espère que Mélodie ne s'est pas mariée avec le premier venu ! Oh au faites, tu l'as trouve comment ? Il me semble ne jamais t'avoir posé cette question auparavant"

Cette fois-ci, Shibumi était convaincue qu'il allait devenir quelqu'un de bien dans le futur, du coup, elle ne le sous-estima plus du tout, car au final, il était bien plus malin et fort, mentalement, qu'elle le pensait. Révisant son jugement, la jeune fille eût envie d'en savoir plus, après tout, s'il venait du futur, autant glané quelques informations à ce petit prétentieux. Bon le sujet Démoniaque était clos, la situation était à son avantage, maintenant, il fallait qu'elle mette des bâtons dans les roues de Yuki pour la séparer de Mélodie, voilà donc la raison pour laquelle elle lui avait demandé si la jeune fille aux cheveux azures lui plaisait, si c'était le cas, elle pourrait organiser une rencontre pour l'éloigner de sa chère Yuki. Pendant ce temps, du côté de Mélodie, cette dernière n'eût pas les réponses qu'elle désirait, bon tant pis, elle n'allait pas non plus la forcer, mais elle trouvait dommage, elle aurait bien voulu avoir plus d'informations pour pouvoir mieux la comprendre et aussi pour pouvoir mieux accepter son départ selon ce qui lui était arrivé par le passé.


"Mamie dit toujours que les échec sont bénéfiques, parce qu'ils permettent de comprendre ses erreurs et de ne plus en faire, ils permettent aussi de connaître ses propres limites. Elle m'a apprit des bonnes leçons ma mamie pas vrai ? Ihih. Dit, si tu changes tout le temps de personnalités et d'histoires, tu ne voudrais pas avoir pour une fois une personnalité et une fin joyeuse ?"
Spoiler:
 

Elle lui fit un grand sourire, puis ferma les yeux et se mit à fredonner un petit air qui se transforma en chanson douce qu'elle avait un jour apprise, mais par contre, elle ne se souvenait plus qui la lui avait chantée, ce chant devait sûrement remonté bien trop loin dans sa mémoire pour qu'elle s'en souvienne. Lorsqu'elle l'eût terminée, elle ouvrit à nouveau ses paupières, pour sourire une seconde fois à sa chère Yuki.


"ça t'a plu ? Je viens de m'en souvenir, c'est une belle mélodie je trouve"

En parlant de la sorte, on pouvait se demander si elle ne parlait pas d'elle-même sous une autre forme de conjugaison, ce n'était pas le cas, elle parlait simplement de sa fameuse chanson qui s'appelait Sora, comme le ciel où sa chère ange déchue allait bientôt retourner. Ne s'en rendant pas compte, Mélodie ne vit pas que sa chanson venait de faire apparaître un fin bracelet de perle aux couleurs azurées comme ses cheveux, la jeune fille venait de faire un cadeau à sa chère ancienne shinigami, au moins, sans s'en rendre compte, elle venait de faire en sorte que Yuki, où qu'elle puisse se trouver, ne puisse jamais l'oublier.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Ven 28 Fév - 0:06

Ryô avait l'air si triste, dommage qu'il ne puisse pas mourir sinon il aurait déjà tenté de faire une bêtise. Pourquoi fallait-il toujours que des gens meurt sous ses yeux ? Il ne le supportait pas, ne le supportait plus, par sa faute, un brave gaillard avait perdu la vie, il avait fait de Joshua un orphelin, de Shinrya une terre dévastée... bref il était super déprimé, rien ne semblait pouvoir lui remonter le moral en ce moment, rien à part un bout de papier qu'il sorti de sa poche, il le déplia lentement en tremblant légèrement, puis une fois qu'il l'eût ouvert, il s'assit contre un mur et se plongea dans la contemplation d'une image, une photo plus précisément qui le représentait autours de tous ses amis, ainsi que leurs enfants lorsqu'ils étaient bébés. Avec émotion il pointa du doigt des têtes en se rappelant des noms et en se remémorant les meilleurs moment passés avec ces derniers, ce qui eût l'air de lui remonter un tout petit peu le moral.

*Angel, je suis désolé, encore une fois, je n'arrive à tenir qu'une seule des promesses que je t'ai faites dans le passé. Pardonne-moi d'avoir ce genre de pensées, mais qu'est-ce que tu étais belle et sexy durant ton adolescence*

Il n'avait sûrement pas le droit d'avoir ce genre de pensées auprès de la défunte mère de Kairi, mais malheureusement pour lui, des souvenirs lui revinrent en tête, des fins de soirées, chaudes et animées qui se terminaient toutes dans sa tête en version censurée alors qu'il n'avait pu passé qu'une seule soirée dans ses bras, bien au chaud sous la couette, dommage pour lui, il n'était pas si bon dragueur qu'il le pensait puisqu'il n'était jamais parvenu à la séduire autant que Matthieu, qui avait eût l'audace de demander sa main et de lui faire plus tard un enfant, pauvre petite elle était morte trop tôt. N'y pensant pas et se laissant aller dans son imagination, Ryô n'était donc plus du tout joignable durant ces prochaines minutes. Pendant ce temps, Hikaru se faisait étrangler, se demandant pourquoi elle agissait de la sorte, il espérait qu'à leur prochaine rencontre elle n'essayerait pas de le brûler avec un chalumeau.


- Des armes servant pour notre beau monde ?! Tu m'as l'air en forme, cela faisait longtemps que tu n'avais plus été aussi démoniaque. Cela va être dur, mais il s'agit de Shinrya, je ne peux donc pas ignorer ton conseil. Cependant, il faudrait peut-être en informer Kairi et Shira, elles vont sûrement vouloir les réconforter, il ne faudrait pas qu'elles ruinent tes projets. Par contre, je commence à croire que ça devient une manie chez vous de tous vouloir m'étranger, heureusement que je ne peux mourir...

Hikaru avait vraiment l'air triste de ne rien pouvoir faire pour les maudits, mais si Mei disait qu'il fallait procéder ainsi, il allait l'écouter, car elle avait toujours été de bons conseils, même en étant folle et en ne sachant jamais dans quel camp elle se situait. Pendant qu'elle l'étranglait, il avait posé ses mains sur les hanches de Mei en n'y allant pas dans la discrétion, comme pour lui montrer que si elle pouvait le toucher, lui aussi en était capable.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Lun 3 Mar - 17:50

Yuki écouta Mélodie sans prononcer un mot, le regard perdu dans le vide. Comment répondre ? Honnêtement ou hypocritement ? Lui dire que la vie lui avait toujours semblé difficile et malheureuse ? Lui dire qu'il n'existe pas de fin joyeuse, juste une fin ? Yuki avait déjà suffisamment brisé les idées de Mélodie pour ce soir. Mélodie savait déjà que la vie n'était pas facile, elle refusait simplement de perdre espoir et c'était peut-être une des erreurs de Yuki qu'avoir abandonné. Il était trop tard pour Yuki pour songer à une fin heureuse ou reprendre espoir. Mais pas pour Mélodie. Sans doute voilà qui était à encourager. Elle avait toujours dit que les enfants étaient des êtres à protéger plus que tout autre. Cela voulait dire bénir leur innocence, leur force, leur volonté, leur espoir...

Mélodie chanta, Yuki pencha la tête en arrière pour l'adosser contre le mur et ferma les yeux. La musique... Elle n'en avait pas beaucoup écouté de sa vie. La seule musique qui lui restait était les disputes de son père et de sa mère et puis le tambour des casernes du château de Shinrya. En fait, la seule musique qui lui restait réellement, c'était celle d'Emiri. Elle l'accompagnait presque partout et l'un des charmes d'Emiri était sans doute son talent musical. Elle jouait du piano et chantait comme personne. Elle assistait parfois à ses entraînements musicaux et c'était comme entrer dans un autre monde. Et celle dont elle se souvenait le mieux était celle qu'elle avait entendu avant que Yuki n'ose enfin révéler ses sentiments envers la reine... Dernier moment insouciant avant que l'un de ses rêves ne parte en fumée par la faute de ce Zarxnos qu'elle aimait plus qu'elle...

Spoiler:
 

-Crois-tu qu'un jour nous vivrons en paix, Yuki ?

-Ce jour est encore loin, votre Altesse. Mais peut-être, un jour...

-Y a t-il quelqu'un que tu aimes plus que quiconque, Yuki ? Quelqu'un que tu serais prête à protéger ?

-Vous.

-Je ne parle pas de ton devoir envers moi. Dans ton coeur, Yuki. Y a t-il quelque chose qui te fasse vibrer ? Une personne qui anime ton âme et porte chacun de tes pas ?

-... Personne. Il n'y a plus que vous dans ma vie. Vous le savez bien.

-C'est triste, Yuki. Ne rêves-tu pas de quelqu'un ? D'une famille ? D'un enfant ?

-Vous êtes ma seule famille.

-J'aimerais un jour que tu me fasses rencontrer ceux qui te sont chers. Que je sois sûre que tu n'es pas seule. Te voir des enfants courant entre tes jambes...

Yuki rouvrit les yeux et se tourna vers Mélodie. Elle lui sourit faiblement. Elle jeta un oeil à ce qu'elle avait ressenti sur son poignée. Aussitôt la couleur de ce bijou lui rappela celle des cheveux de Mélodie qu'elle observa à son tour.

-Une fin heureuse... T'en fais pas pour ça, je l'ai déjà trouvé. De mes échecs, je n'apprendrais plus grand chose, je suis trop vieille pour ça. Mais de mes échecs, tu peux apprendre au moins une chose: ne reste pas seule.

Elle passa son bras sur les épaules de Mélodie et embrassa ses cheveux et posa sa tête sur ses cheveux. C'était agréable de se sentir juste toutes les deux, mais c'était aussi effrayant. Comme si elles étaient seules dans un petit cercle de lumière et que tout autour c'était les ténèbres. Qu'elles étaient entourés par un tas de choses inconnues prête à les dévorer, comme si elles étaient fragiles et vulnérables.

Alois sentit soudain que quelque chose clochait avec Shibumi. Il recula un peu. Il savait qu'il ne risquait pas grand chose, car son "ange" gardien veillait, mais cette présence qui se dessinait autour de Shibumi, c'était intimidant. Toutefois, elle sembla se calmer et elle s'expliqua. Démoniaque était également avec cette Emilie, la mère de Mélodie... De par ce fait, il se gagnait une alliée. Mais Alois avait légèrement menti. A l'heure actuelle, Démoniaque était juste amoureux de Fujino, il ne s'était presque rien passé. Mais les faits étaient là et seraient là, Démoniaque aurait du mal à ne pas penser à Fujino et Alois comptait bien pousser les choses.

-Mais ce démon stupide ne saurait charmer ma mère. Elle est bien trop... Elle ne cherche pas l'amour et son éducation de sale noble de Shinrya l'oblige à tout un cérémonial de charme dont Démoniaque n'a sûrement même pas la connaissance. Pff, ce stupide langage des fleurs des nobles de Shinrya... Hmm... La dernière fois tu m'as été très utile... Ce démon est si désespéré qu'il ne saurait résister à la facilité. Si tu me concoctais encore une de ces potions d'amour ? Une corsée ? Fit-il en souriant. Il était prêt à tout. Mais dans sa tête, ça tournait à plein régime. Déjà, il imaginait d'autres plans si jamais Démoniaque n'était pas aussi docile qu'il le pensait. Il était prêt aux pires manigances, même ceux que réprouvent fermement la morale.

Lorsque Shibumi lui demanda de parler du futur et comment il trouvait Mélodie. Il prit le temps d'y réfléchir. Il voyait où elle voulait en venir. Il ne savait pas trop quoi penser. Il n'éprouvait pas beaucoup de sentiments de ce genre. Après, trouver attirante une fille ne voulait pas forcément dire en être amoureux. Alois avouait qu'il trouvait Shibumi plus à son goût, mais il savait aussi que la personnalité de Shibumi ne lui plairait pas. Il préférait les filles qui se taisaient et obéissaient sans venir rechigner. Quant à Mélodie... Il avait trouvé plaisant de l'embrasser... Mais il n'allait pas tenter le diable... Mei lui avait dit... Au diable Mei. De toute façon, avec sa personnalité changeante, elle avait sûrement déjà changé d'avis. Voir même, elle savait déjà qu'il n'obéirait pas. Oui, Mei ferait avec, comme toujours, comme si cela avait toujours été dans son plan. Donc, Mélodie... Et bien il ne la trouvait pas laide, c'était déjà un bon point. Alors l'avoir à ses pieds, même si c'était pour lui marcher dessus et se sentir craint et respecté... Voilà qui était jouissif et que Yuki en pâtisse, voilà qui était mieux encore. Oui, autant s'amuser un peu.

-Hmpf, comment dire... Le futur est chose changeante. C'est bien pour cela que je suis là. La moindre petite action que je mène ici peut changer complètement la perception que j'ai de l'époque où je viens. Si bien qu'il m'est impossible de te dire avec certitude ce qui s'y passe (ou passera). Je viens d'un "possible" futur, l'un des possibles futurs. Bref... Mélodie est... Intéressante. Une fille pure et innocente. Comme c'est facile de souiller ça. Je veux dire cela doit être ennuyant. Un garçon comme moi se doit d'avoir un peu de compagnie pour les longues soirées d'hiver. Oui, elle est pas mal. La dernière fois, en tout cas, ce fut plaisant. Mais je crois que le plus drôle reste de voir Yuki désemparée face à cela.

Pendant ce temps, Mei écouta Hikaru en maintenant sa pression. Il semblait docile. Il avait compris ce qu'elle lui intimait de faire. Ah, tant mieux. Elle commençait à craindre que ce pion venait à devenir sentimental ou charitable. Avait-on seulement le temps pour ça ?

-Je t'étrangle ? Mais non, ça, c'est étrangler. Dit-elle en pressant plus fort. -Crois-tu que la pauvre Kairi, toute douce, toute gentille, viendra à refuser d'aider les âmes dans le besoin ? Inutile. Mais en revanche, on peut l'éloigner. Les héroïnes ont toujours à faire. Débrouille-toi, trouve-lui une quête, n'importe quoi. Assure-toi que nos armes se retrouvent seules. Et si tu y parviens... Tu auras peut-être une récompense, hmm ? Fit Mei en plissant les yeux d'un air carnassier. Elle jouait souvent à ce petit jeu avec lui. Ca ne donnait jamais rien de bon. Mais comme quoi, il fallait croire que le style macabre et froid de Mei plaisait à certains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Jeu 6 Mar - 22:39

Un filtre d'amour et une jeune fille à aimer, et bien son planning de la soirée était bien chargé. Il allait l'aider à briser le lien entre Yuki et Mélodie contre une potion, que la proposition était alléchante. Cependant, elle se demandait s'il était bien de donner sa sœur à un rustre de la sorte, surtout qu'il avait des projets pour cette dernière qui ne semblaient pas être très bénéfiques. Ayant l'air de réfléchir, elle fixa un long moment Alois avant de lui donner sa réponse.

"Nous briseront des cœurs ce soir, que nous sommes vils. Si je te la prête, ce n'est pas pour la traiter comme une esclave, mais comme une princesse espèce de mufle ! Oh je sais comment je vais faire pour que tu puisses la séduire en toute tranquillités. Allez viens ténèbres de mon cœur !"

Elle le prit par le poignet, ayant une excellente idée en tête, un plan génial qui ferait mouche. Pendant ce temps, Mélodie écoutait sagement Yuki, comprenant le conseil qu'elle voulait lui transmettre. Apprendre des erreurs de Yuki, oui c'était une bonne idée. Toutefois, elle se demandait comment faire pour ne pas rester seule alors qu'elle l'était déjà ? Mélodie soupira, puis fût surprise lorsqu'elle senti les lèvres de Yuki toucher son front. Ces lèvres, si tendres et si cruelles à la fois puisque le lendemain elles ne pourraient peut-être plus la toucher. Ce baiser si réconfortant et si jouissif ne dura pas longtemps, mais heureusement, il fût troqué par une tête qu'elle se surprit à toucher en ayant son cœur qui battait à cent à l'heure, comme s'il était prêt à exploser. Ses cheveux, la première et sûrement la dernière fois qu'elle les toucheraient, qu'elle les caresseraient comme ceux d'une poupée. Faisant un faible sourire, elle posa sa main à terre et ferma aussi ses yeux, respirant le bonheur de passer un dernier soir avec la personne la plus chère à son cœur.


*Peut-être devrais-je me trouver un ami, ça m'aiderait peut-être à tourner la page et à ne pas être seule*

Pensa Mélodie en ne pouvant s'empêcher de penser aux dernières paroles de Yuki. Malheureusement pour les deux filles, leur bonheur fût troublé par l'arrivée d'Alois et Shibumi. Ouvrant les yeux en ayant l'air surprise, la jeune fille se demandait ce qu'il faisait ici, ne l'ayant pas oublier après ce qu'il avait fait la dernière fois qu'elle l'avait rencontré.


"Alors qu'est-ce que..."

Shibumi avait lâché le poignet du ténébreux et s'était approchée de Mélodie pour déverser sur elle le plus discrètement possible, une seule goutte d'un flacon, puis elle recula, revenant aux côtés d'Alois pour observer avec curiosité le résultat de sa petite manigance. Elle avait parlé de son plan à Alois en marchant, elle lui avait dit qu'ils iraient voir directement Mélodie ainsi que Yuki et discrètement, elle jetterait sur Mélodie une goutte d'un filtre d'amour qui ne devrait durer que deux heures, par la suite, il devra se débrouiller tout seul.


"... tu as changé ! Tu as l'air plus mature, plus beau que la dernière fois que l'on s'est croisé !"

Demanda Mélodie en ayant pour Alois un regard transi d'amour, comme quoi, apprendre à en créer aux côtés d'Irys avait été très utile pour Shibumi qui jubilait intérieurement de voir sa potion fonctionner avec autant d'aisance. A présent, quelle tournure allaient prendre les évènements ? Avait-elle réussi son coup ? Avait-elle mit la pagaille dans ce petit couple si parfais ruinant au passage leur dernier jour ? Si c'était le cas, alors elle en serait plus qu'heureuse.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Jeu 6 Mar - 23:40

L'éloigner ? Lui donner des missions ? Oh oui ça il pouvait le faire ! Il ne la décevrait pas oh ça non ! Ayant une foule d'idées dans sa tête pour occuper Kairi, il était sûr et certain qu'il mènerait à bien sa mission à bien. Sa façon de l'étrangler et de se comporter avec lui, lui plaisait beaucoup, elle lui rappelait un peu celle qu'il avait aimée, bien que cette dernière était tout de même un peu moins folle et ne changeait pas de décision toutes les trente minutes.

- Toi me donner une récompense ? Tu me promettrais la lune et le lendemain tu me promettrais le soleil, je te connais par cœur. Toutefois, bien que tu m'attires et sais me pousser aux plus vicieux des vices, il faut que tu stoppes cette mascarade et me dise franchement ce que tu attends de moi

Il sourit, il commençait un peu à manquer d'air, mais tant pis, il ne pouvait pas mourir. Bien sûr, elle était charismatique, mais cela n'allait pas plus loin, voilà la raison pour laquelle il lui avait demandé de lui dire enfin clairement ce qu'elle ressentait pour lui, à par le sentiment de manipuler un pion sur son grand échiquier.


- Oh ne t'en fais pas, tu auras ce que tu voudra, je sais comment occuper les gens, j'en ais fais plusieurs fois l'expérience à Shinrya. Je pense d'ailleurs que les Zir'khiss ne sont pas morts, il croit avoir tout détruit, mais je sens qu'au plus profond de moi, la menace n'est pas annihilée pour autant, avec E.K, il faut s'attendre à tout, même morte elle serait capable de ressusciter et de nous causer d'autres ennuis, en pensant à cela, je me rend compte que tu as parfaitement raison au sujet de nos armes, tss et moi qui était prête à lever la malédiction, quel idiot je fais ! Heureusement que tu ma's prévenu à temps

C'était certain, il parlait beaucoup pour quelqu'un qui manquait d'air, mais en même temps, il lui en fallait plsu pour se taire. Pendant ce temps, Ryô finissait de se remonter le moral. Il rangea la photo, puis se leva et reprit sa route. En se baladant, il passa devant Mei et Hikaru, étant tellement obsédé par des pensées obscures qu'il ne les vit pas, passant devant eux, les ignorant sans le vouloir. Pauvre âme en perdition qu'il était ! Se rendant compte qu'il se dirigeait chez lui, Hikaru créa une flèche de couleur rouge avec sa magie. Ne sachant pas ce que cela signifiait, Ryô les suivit en ayant l'air d'un zombie qui venait de prendre son pied en mangeant un cadavre. Le voyant suivre ses flèches, Hikaru soupira, l'air soulagé.


- Il est tellement déconnecté de la réalité qu'il ne s'est même pas demandé pourquoi il y avait des flèches alors qu'en partant il n'y en avait pas, je ne sais pas si j'ai le droit d'en rire... En tout cas, jusqu'à ce que j'aille trouvé une idée pour qu'il ne revoie pas celles qui pourraient lui remonter le moral, il va tourner en rond un bon moment

Ayant dit ces pensées à haute voix, il ne pu s'empêcher d'avoir un sourire un peu plus prononcé qu'avant, comme si le voir tomber dans son plan aussi facilement l'amusait. Au moins, tourner de la sorte dans ce monde lui permettrait de mieux réfléchir à ce qu'il venait de ce passer et ce qu'il prévoyait de faire plus tard. En faites, en faisant ce petit stratagème, il avait déjà rempli une petite partie de sa mission, car vu sa démarche, il risquait de tourner longtemps en rond, un peu comme un poisson rouge dans un bocal.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 15 Mar - 23:08

Mei gardait son unique œil fixé sur Hikaru, son regard le transperçant jusqu'au fin fond de son âme. Difficile à dire si elle tirait la moindre satisfaction de son influence sur les hommes, ou sur les mortels en général, difficile même de savoir si elle suivait un plan bien pensé ou si elle changeait d'avis sans arrêt. Quant à dire quelle relation elle entretenait... Avec n'importe qui, avec Hikaru en particulier. Qui sait ? Pareil sans doute, un jour de l'amour, un jour de la haine... Ou juste ce n'était que de la manipulation, ne cherchant que son intérêt.

-Qui puis-je moi si la lune et le soleil changent sans arrêt, passant de l'un à l'autre ? Comment te promettre l'un ou l'autre s'ils ne cessent leur ballet incessant ? Blâme le soleil et la lune, pas moi. Répondit-elle en le prenant au mot. Hikaru s'y attendait probablement déjà, mais s'il espérait une réponse à ses questions, il se mettait le doigt dans l'oeil. A sa tentative désespérée d'en savoir plus sur ce qu'elle ressentait, elle lui fit un léger sourire avant de relâcher sa pression, enlever sa canne et faire quelques pas en arrière.

Réponse muette. Son regard était presque entendu, coquin, mais c'était plutôt du genre, "fais ta propre opinion, j'en ai rien à faire". Oh, Mei savait que si manipuler un amant était facile quand l'on jouait le jeu de l'amour, il était plus facile encore de manipuler un amant qui était condamnée à attendre une réponse qui ne venait jamais, espérant par ses actions faire pencher la balance définitivement.

-Je connais E.K. mieux que n'importe qui. Tu sais ce qu'on dit: E.K et son organisation sont comme une hydre, coupe une tête et trois autres repousseront. Mei avait un passé commun avec E.K. et cette dernière était sans doute la seule à avoir des réponses sur Mei que beaucoup cherchaient avec avidité. Une fois Ryô "distrait", Mei sourit un peu plus avant de remettre sa face d'inexpressive et de s'éloigner. Il était temps pour elle de revenir à d'autres affaires.

Alois se demandait encore comment il allait pouvoir s'amuser ce soir. Oh, s'il le pouvait, il se débarrasserait de Yuki complètement. Mélodie ne l'intéresserait guère, tout au plus un jouet. Mais comme Yuki était immortelle, il ne pouvait que la faire souffrir comme il pouvait. Et pour cela, l'une des clés, la plus efficace à n'en pas douter, c'était ce à quoi elle tenait, c'était son esprit. C'était donc Mélodie pour le plus gros. Il avait déjà enfermée Yuki récemment pour la torturer mais cela n'avait pas été satisfaisant. Yuki était résistante et Alois n'en tira aucun plaisir. Et pour cela, il avait perdu Sasaki. Tant pis, même cette petite idiote naïve n'avait été d'aucune utilité.

Toutefois... Un petit souci, encore qu'il n'était pas très inquiétant: Alois voulait tirer un philtre pour Démoniaque et Fujino... S'il décevait Shibumi, il ne l'aurait pas... Après, elle n'était pas sa seule fournisseuse potentielle mais bon...

Yuki sentait que Mélodie n'avait pas besoin de grand chose de plus pour être heureuse et passer une bonne soirée. Elle s'était demandée comment rendre cette dernière soirée inoubliable mais à Illusiopolis, les occasions n'étaient pas nombreuses de faire quelque chose de "spécial", mais la petite était simplement heureuse d'être avec elle. Et les marques de tendresse étaient si rares chez Yuki que ces simples gestes suffisaient déjà à rendre le moment "spécial". Ah... Laisser Mélodie derrière ne serait pas chose facile... Mais elle savait qu'elle finirait par le regretter si elle devait choisir Mélodie. Elle n'aurait jamais dû faire partie de sa vie. Elle avait déjà suffisamment triché. Yuki devait accomplir ce pourquoi elle était restée en vie et ensuite tirer sa révérence.

Soudain, elle sentit la présence de la pire pourriture que le monde puisse porter (encore que quelques exemples supplémentaires me viennent). Elle se releva, bondit comme assis sur un ressort, et tira son épée. Elle ne s'était pas trompée: l'infâme, le pervers, le sadique, le monstre, l'exécrable (et les mots me manquent) Alois était là, avec son air triomphant qui ne laissait rien présager de bon. Non, il n'était pas là pour balade.

La nouvelle Shibumi versa quelques gouttes d'un philtre et le comportement de Mélodie changea du tout au tout. Le cauchemar de l'île du destin se reproduisait à nouveau.

-Tss... Tu vas encore te prendre quelques gifles si ce n'est plus, stupide gamin. Dit-elle en tentant de garder son calme, l'épée toujours en main, sur ses positions.

-Oh tu crois ça ? Et si je te disais que ce soir, je repars sur d'autres bases et que je la charme pour de vrai ? Le philtre c'est juste une façon de l'aborder comme une autre. Mais même ça, tu ne le supporterais pas hein ? Même si elle se retrouve amoureuse pour de vrai, tu ne le respecterais pas hein ? Alors ? Que vas-tu faire Yuki ? Dis vite car je préfère savoir avant de commencer ma cour, histoire de savoir si une guerrière appartenant au passé viendra tout gâcher. Car après tout, tu l'as dit n'est-ce pas ? Bientôt tu ne seras plus là pour elle. Ne t'en fais pas, je serais là, moi. Sourit Alois, d'un air carnassier avant de reporter son attention sur Mélodie. -Dame Mélodie. Vous êtes en beauté ce soir. Une promenade au clair de lune ne serait-elle pas plus approprié à une soirée aussi prometteuse en... Magie, en romantisme ?

-Et comment va ta petite amie de la dernière fois ? Sasaki, non ? Coupa Yuki. Elle n'essayait pas particulièrement de détourner la conversation ou de nuire à son ballet en parlant d'une autre de ses conquêtes, mais elle était tout de même curieuse de voir ce qu'il dirait... Et si cette fille était là... Ben d'abord elle pourrait lui parler de ce que Mei lui avait dit et puis, pourquoi pas, se venger un tant soit peu.

-Oh, cette pauvre Sasaki, je l'ai laissé tomber. C'est vrai quoi elle t'a fait tant de mal cette vilaine fille.

-Tu t'es servie d'elle pour m'attirer. Elle n'a rien fait.

-Malgré cela tu lui en veux terriblement n'est-ce pas ? Qu'elle soit en plus un reflet de ta chère reine, voilà qui est encore plus insupportable. Alors ? Yuki ? On en revient à Mélodie ?

Yuki serra la poignée de son épée en faisant craquer le cuir de ses gants en plissant les yeux. Elle garda son regard dans celui, suffisant, d'Alois. Ne pas lui laisser l'ascendant, ne pas céder un seul millimètre face à ce gosse énervant.

-D'accord.

-Quoi ?

-D'accord. Tu veux jouer ? Je te parie une autre séance de torture que tu n'arriveras à rien. Ces philtres sont temporaires, non ? Tu ferais bien de te presser, tu n'as pas beaucoup de temps avant le réveil et une claque sur tes jolis petites joues roses. Yuki haussa les sourcils en signe de défi en souriant. -J'suis sûre que tu vas assurer comme une bête. Tu vas pas me dire qu'après avoir emballé Sasaki, tu as peur d'échouer ? Ou bien Sasaki était juste un coup facile ?

Alois ne savait pas à quoi Yuki jouait. Mais il... Il... Il n'aimait pas ça... Il avait beau essayer de se convaincre qu'elle le menait en bateau et qu'intérieurement elle bouillonnait de haine et donc qu'il avait gagné, il n'avait pas à en être absolument sûr. C'était comme la torturer physiquement: ça n'avait pas d'effet assez visible pour en être délectable. Il voulait la voir désœuvrée et elle restait debout à le provoquer. Il voulait qu'elle le supplie ou au moins qu'elle désespère mais à la place, elle le défiait et le sous-estimait... Il en avait des sueurs le long du front.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 16 Mar - 2:37

Shibumi était toute hilare en entendant les deux ennemis se parler avec hargne. Yuki en voulait beaucoup à Alois et ça ce comprenait, mais honnêtement, elle s'en foutait puisque ça ne la concernait pas. Tout de même, quel spectacle ! Dommage qu'elle n'ait pas pensé à prendre des pops corn, ça lui aurait d'une très grande utilité sur le moment présent. Imaginant Mélodie donner une claque à Alois l'amusait beaucoup, elle aimerait beaucoup voir ce grand moment quand il arrivera, après tout, tant qu'il éloigne Démoniaque d'Emilie, le reste importait bien peu, après tout il n'était ni son ami, ni son aimant juste un jouet bien maniable.

"En effet, les effets du filtre s'estomperont dans deux heures. Elle sortir définitivement avec ce... gamin ?! Elle serait bien capable de dire oui quand il lui posera la question, mais ne désespère pas, il ne lui a pas encore posé la question. Hey oh revient avec nous Mélodie !"

"Oh pardon je suis restée hypnotisée devant sa beauté ! Vous disiez ?"

"Heureux sont les simples d'esprits. Je disais que je te souhaitais bonne chance pour ta romance avec ton nouveau prince charmant !"

"Oh merci c'est vraiment trop gentil de ta part ! Il est tellement beau que je n'aurais pas besoin de chance, ça va bien aller et... Oh désolée, mais je ne peux pas résister !"

Elle attrapa Alois par la taille et l'embrassa devant les yeux ébahis de Shibumi qui eût des yeux ronds comme des soucoupes. Regardant discrètement l'étiquette de son filtre, elle se rendit compte qu'elle avait mit une goutte de trop, ce qui fait que Mélodie était beaucoup entreprenante. Si elle continuait sur cette voie, Alois allait finir par se faire violer, ce que Shibumi préférait que Mélodie ne fasse pas, mince comment faire ? Elle avait fait une grosse boulette. Bon si elle allait beaucoup trop loin, ça lui ferait connaître des nouvelles expériences, mais en contrepartie Mélodie ne lui adresserait plus jamais la parole, ne voudrait même plus la voir, il fallait qu'Alois arrive à la maîtriser pour qu'elle ne commette pas l'irréparable.


"Fait attention, le filtre semble avoir été légèrement amplifié par erreur, va falloir que tu saches comment la maîtriser si tu ne veux pas finir à poil eheh"

Shibumi riait doucement, s'imaginant la scène, ce qui pourrait être prit autrement par le principal intéressé qui pourrait croire qu'elle s'était moquée de lui et qu'elle avait fait exprès d'en mettre trop pour le taquiner, l'enquiquiner, bref lui mettre des bâtons dans les roues, ce qu'elle ne voulait pas en tout cas, pas à présent, mais comment lui dire que ce n'était pas de sa faute ? C'était trop tard pour se faire pardonner, bon tant pis, de toute façon, quoi qu'elle fasse, il serait obligé de lui pardonner pour avoir ce qu'il désirait. Mélodie termina de l'embrasser, puis garda ses mains dans les siennes en lui lançant un regard qui semblait être entre un regard pervers et un regard transi d'amour, espérons pour le jeune homme que c'était l'amour qui prenait l'avantage et qu'elle ne se faisait pas mentalement des films dans sa tête. Tout de même, ne l'ayant jamais connue ainsi, Shibumi se demandait si elle devait être contente ou non de savoir que sa sœur se dévergondait autant, préférant se dire qu'il valait mieux être contente pour elle, elle attendit la suite des évènements avec la plus grande des impatiences.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 16 Mar - 2:50

Hikaru se demandait pourquoi il avait prit cet exemple, car elle avait réussi à le retourner en sa faveur, sacrée Mei va ! Toutefois, sa phrase concernant E.K lui déplu un petit peu, si elle n'était pas morte, leur peuple ne serait jamais en sécurité, il comprenait encore mieux pourquoi il ne fallait pas que leurs armes retrouvent le sourire et se laissent aller dans leur constantes déprimes. La regardant s'en aller en la trouvant toujours aussi belle que la première fois où il l'avait rencontrée, il s'en alla aussi de son côté. Bien à présent, il fallait trouver un moyens pour que Kairi et Shira ne viennent pas réconforter Ryô, il avait déjà plusieurs idées en tête, mais il fallait qu'il trouve la meilleure pour qu'elle dure éternellement et que surtout, aucunes des deux ne remarque le pot-aux-roses, sinon il allait encore en subir les conséquences, ce qu'il ne désirait pas, bien qu'il ne pourrait pas y échapper vu qu'il était toujours présent au moment où il ne le fallait pas. Une fois rentré à Illusiopolis, il se transforma en araignée et se balada sur le plafond pour surveiller les filles sans se faire remarquer de ces dernières. Shira était en train de faire les derniers téléphones en ayant l'air épuisée, tandis que Kairi avait terminé à la cuisine et servait des repas chaud avec Tsuki pour que les rescapés ne meurent pas de faim, en tout cas, pour le moment, aucunes d'elles ne pourraient être en contact avec Ryô et c'était le plus important, pourvu que ce moment dur encore quelques minutes, voir quelques heures, ce qui l'arrangerait.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 16 Mar - 16:05

La situation dégénérait plus vite qu'elle n'aurait dû. L'instant d'après ce petit instant tendu, Mélodie s'avérait bien plus "entreprenante". Et pour cause, une petite erreur de manipulation avait amplifié la puissance de la potion. La situation aurait pu être amusante si Yuki n'avait pas été là et si l'un des principaux intéressés n'avait pas été ce pervers d'Alois.

En effet, Yuki était prise entre deux feux, et la situation ne lui plaisait déjà plus. Devait-elle rester dans sa première idée et laisser Alois se brûler les ailes ? Ou bien devait-elle intervenir avant que cela n'aille trop loin ? Yuki connaissait bien Alois mais elle n'était pas certaine de sa réaction. Peut-être même les aurait-il toutes les deux ?

En gros, soit Alois, l'insensible, le sans cœur, était dégoûté devant tant d'amour et surtout devant le fait que cela ne faisait rien à Yuki et dans ce cas, il repoussait Mélodie, par dégoût de tout cet amour trop "collant". C'était possible, n'étant même pas un adolescent pré-pubère, bien que très intelligent et retors pour son âge, il serait peut-être effrayé par la... Chose. Et là, Yuki pourrait se joindre à Shibumi de bon cœur dans sa contemplation du désabusement d'Alois.

Seulement voilà, il y avait une autre solution beaucoup plus effrayante, trop importante pour être ignoré. En effet, si Alois était aussi pervers qu'il le semblait... N'allait-il pas profiter de la situation ? Il n'appréciait pas le plaisir de la chair, mais il appréciait briser des vies et torturer l'esprit de Yuki. Et autant voler des baisers ne prêtait pas beaucoup à conséquence, surtout forcé par un philtre temporaire... Autant voler la virginité et l'innocence de Mélodie était un crime irréparable et horrible. Si cette idée germait dans l'esprit sadique d'Alois... Alors Yuki assisterait à un vrai cauchemar.

Alors quoi ? Si elle réagissait, il comprendrait tout de suite. Mais même si elle ne réagissait pas, il comprendrait peut-être de lui-même. Le risque était grand. Mais en même temps, elle était là, elle pouvait intervenir au dernier moment... Mais elle avait déjà pris trop de risques dans sa vie, au dernier moment, pour prendre ce risque là.

Alois, lui, comme prévu, au départ, n'était pas du tout aux anges. D'abord, il rageait de ne pas arriver à ses fins et voir Yuki enrager. Il avait envie de sortir son pistolet et de lui tirer une balle sur son visage triomphant juste pour le plaisir (vu qu'il savait que cela ne la tuerait pas). Ensuite, Mélodie flatta son égo et l'embrassa... Et pas juste un petit bisou sur les lèvres... Pas juste un petit baiser d'enfant timide, non un baiser passionné, dévorant... Et ça... Bah, ça ne lui plaisait pas non plus. Pourquoi ? Parce que Yuki n'en avait toujours pas l'air affecté.

Et puis soudain, Shibumi lui souffla qu'elle avait fait une bourde et qu'il allait devoir la maîtriser "pour ne pas se retrouver nue". Il passa son bras sur sa bouche en fronçant les sourcils. Il bouillonnait, il avait envie de tuer tout le monde, d'enfoncer une balle dans la tête de tout le monde. Oh oui, ça lui passerait les nerfs.

Mais l'esprit sadique d'Alois tournait à plein régime, même dans ces moments là de perte de contrôle. Mei lui avait appris beaucoup. Et il avait appris qu'utiliser le sexe opposé était une façon agréable de manipuler les autres. Dans le cas de Mei c'était manipuler les hommes (même s'il ne la croyait pas, qui trouverait séduisante une borgne, un cadavre ambulant, pâle comme la mort et inexpressive ?). Dans le cas d'Alois... Il fallait prendre sur soi. Il était impossible que Yuki ne soit pas énervée par l'amour de Mélodie à l'égard d'Alois. Yuki l'avait déjà prouvé par le passé et par conséquent, Alois comprit qu'il devait aller plus loin et cela marcherait. Il ne devait pas abandonner cette piste prometteuse. Il l'avait juste déjà usité, et c'est pourquoi il fallait passer un cran au dessus pour en garantir l'efficacité.

-Claude !

Le majordome d'Alois apparut, Alois prit Mélodie dans ses bras (il en avait de la force quand même ce moucheron), et Claude prit le couple dans les siens. Puis, il s'envola et resta à léviter un instant, le temps pour Alois de décocher.

-En ce cas, avec ta bénédiction, que TU m'as donné, Yuki. Nous allons rejoindre notre petit nid d'amour. Sois certain que Mélodie sera satisfaite ce soir. Je ne te garantis pas cependant qu'elle en ressortira comme avant. Tu sais, dans les soirées, il vient toujours à perdre quelque chose. Sourit-il tandis que Claude les emmenait.

Yuki déploya ses ailes. C'en était trop. Elle se lança à leur poursuite. Mais le démon était agile et rapide. Elle tint bon sur plusieurs mètres, au détour de nombreux immeubles et lors d'un croisement... Ils disparurent et Yuki avait perdu leur trace. Elle se posa et regarda son reflet dans une flaque en baissant la tête. Elle serra les dents, non, elle ne devait pas perdre son sang-froid ou désespérer. Elle devait persévérer. Et il y avait encore un tout petit espoir. Elle s'envola à nouveau et retourna à l'immeuble des réfugiés. Elle tomba sur Shibumi et la prit par le col pour la coller contre un mur.

-Tout ça c'est ta faute, encore une fois ! Où sont-ils ? Tu as été liée à elle tout ce temps, tu dois bien avoir un moyen de la retrouver. Quelqu'un doit bien savoir où les trouver ! Je suis comme une mère pour Mélodie... Si elle suit mon exemple, elle ne t'aurait jamais laissé l'accompagner si elle n'avait pas confiance en toi. Alors, pourquoi t'as fait ça ? Si Mélodie représente quelque chose pour toi, aide-moi à la trouver !

Alois avait emmené la Mélodie dans un coin reculé. Comme si Claude avait déjà tout pensé, un lit et une table aux chandelles les attendaient. Alois rendit un regard empli de perversité à Mélodie en la conduisant à l'intérieur. Il avança vers elle en fronçant les sourcils comme un chat voit sa souris prise au piège, la forçant à reculer contre le mur contre lequel il mit sa main. Il la serra d'un de ses bras autour de sa hanche et l'embrassa.

Pendant ce temps, Joshua s'était "enfui". Disons que personne ne faisait attention à lui, alors il s'éclipsa discrètement. Il marcha dans la rue, mais il avait un but particulier. Et comme si le destin guidait ses pas, il tomba très vite dessus. Il vit Mei Misaki au loin et s'approcha. Elle était face à un mur, les mains dans le dos, comme si elle attendait.

-Madame... J'ai vu qu'il y avait que des enfants dans votre entourage... Ils n'ont pas de parents n'est-ce pas ?

Mei resta silencieuse, dos à Joshua.

-Je me demandais... Puisque je n'ai plus de parents, s'il ne serait pas possible que... Que vous m'accueilliez chez vous, dans votre... Organisation ?

Mei resta silencieuse une fois encore, l'ignorant complètement.

-S'il vous plaît, je prendrais si peu de place et je me rendrais utile, promis. Renchérit-il la voix humide.

Mei se retourna, les bras croisés et bien qu'elle ne fut pas très grande, elle semblait le dominer de toute sa hauteur. Elle ne disait rien. Elle sembla le jauger de son unique œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 16 Mar - 22:21

Shibumi fronça les sourcils, qu'est-ce qu'il avait prévu de faire avec sa sœur ? Yuki ne réagissait pas et il avait l'air de vouloir aller plus loin, ce qui ne lui plaisait pas, ça ne faisait pas partie de leur plan... En y pensant, il n'avait pas tord, c'était donnant-donnant elle s'était trompée, il allait la violer, ils n'avaient rien à se rendre, mais Shibumi avait du mal à s'imaginer sa sœur aller aussi loin, de plus, s'il lui avait demandé de la retenir, c'était justement pour éviter le pire. Les choses eurent l'air de s'empirer lorsque le majordome d'Alois fit son apparition pour emmener les deux jeunes gens dans un endroit un peu plus confortable que cette ruelle. Yuki parti à leur poursuite, tss est-ce que cette idiote savait qu'il était impossible de les rejoindre ? Non puisqu'elle revint vers elle pour la prenant par le col en la plaquant contre un mur en l'accusant, devait-elle rire de son désarrois ou rester de marbre ? Shibumi opta pour un mélange des deux en restant de marbre tout en ayant un petit sourire insolent sur ses lèvres.

"Fallait réfléchir à deux fois avant de lui donner une autorisation ma vieille. Tout est sous contrôle, va te reposer mamie tu vas nous faire un infarctus à force de t'emballer pour une cause qui n'est plus la tienne... Oh pardon je prend de l'avance, qui ne sera bientôt plus la tienne lorsque tu ne sera plus. Feu Yuki plus de soucis"

En disant ces paroles, elle commença à ce noircir, puis à devenir de plus en plus liquide, se transformant en ombre tout en riant en disant ces derniers mots. Pendant tout ce temps, Mélodie avait été plus qu'enthousiaste, ne voyant pas le mal dans tout ce qui ce passait autours d'elle, ne voyant pas que plus la conversation avançait et plus elle prenait des tournures critiques. Au final, elle se fit porter par Alois, ce qui lui plu beaucoup, puis tout deux se firent porter et emporter dans les airs par un type, un inconnu sorti de nul part qui semblait être doué pour voler sans ailes, eenfin ça c'était l'interprétation de la scène que se faisait Mélodie sans broncher, c'était à ce demander si ce filtre ne l'avait pas un peu droguée. Une fois en lieu sûr, il la força à reculer jusqu'au mur où il la prit par les hanches pour ensuite l'embrasser, ce qui était un grand bonheur pour la jeune fille. Quelques minutes plus tard, sans prévenir, une ombre se forma, puis se reconstitua et reprit ses couleurs initiales, Shibumi avait les bras croisés et les sourcils froncés ayant l'air contrariée


"Je t'ai donné ma sœur pour que tu joues avec, pas pour que tu la violes. Un conseil d'ami, tente quelque chose lorsqu'elle sera consciente, pas avant, sinon je te jure que Mei ne pourra même plsu te reconnaître transformé en petits dés. Bon il est où le beau majordome ? Lui il est conscient, je peux me le faire s'il est consentant ! En faites, t'était pas sensé énervé Yuki ? ça a pas fonctionné, en tout cas, pas quand t'était là, une fois parti, elle avait l'air sur les nerfs. Dit t'a pas une autre idée pour la séparer de Mélodie ? Parce que cette situation les as encore plus rapprochées. Oh je viens d'avoir une nouvelle idée, de plus hooriiiiible ! Attend que je cherche dans mes poches ! Hum, hum, ah la voilà ! Avec cette mixture tu pourras prendre l'apparence de Mélodie, je m'en sers quand je dois faire des affaires avec des gens un peu trop bornés, j'aurais dû y penser avant, désolée, par contre, c'est trois gouttes, pas plus sinon c'est la cata ! T'auras qu'a lui mentir au sujet du filtre et de ta liberté, elle a l'air tellement crédule lorsqu'il s'agit de Mélodie, ta vengeance sera ainsi achevée avec brio"

Va savoir pourquoi, mais ce sale mioche l'inspirait et lui donnait pleins d'idées nouvelles. En cherchant dans ses poches et après avoir examiné ses potions, elle avait trouvé la bonne qui allait rendre ce plan encore bien plus machiavélique que ce qu'il ne l'était déjà. La lui donnant en rangeant les autres tout en lui précisant combien de gouttes il fallait qu'il en prenne, elle se doutait bien qu'il ne la lui rendrait pas, tant pis elle en avait une autre en réserve, de plus, s'il était malin, il pouvait l'utiliser dans son plan pour séparer Démoniaque et Emilie pour que le démon rouge se marie avec la princesse des ténèbres. En attendant d'avoir une réponse de sa part, elle fixa Mélodie qui avait l'air d'être une marionnette tenue et animée uniquement par son marionnettiste, ce qu'elle trouvait pathétique et en même temps très pratique puisqu'ainsi elle était facilement manipulable.


HS : Tu peux sauter le tour de Kairi, j'ai pas d'inspi pour elle, ça viendra sûrement le tour d'après ^^

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 16 Mar - 23:11

Yuki aurait dû s'en douter. Cette Shibumi n'allait pas se laisser faire. Elle n'allait même pas éprouver le moindre remord ou le moindre sursaut d'amitié pour Mélodie. Elle allait juste laisser Yuki se dépatouiller. Bientôt, elle n'eut plus que le vide entre ses doigts. Elle posa sa main sur le mur en soupirant. "Tout est sous contrôle"... Alors Shibumi était peut-être plus aux commandes de cette manigance qu'Alois lui-même. Chaque seconde comptait. Il allait vraiment falloir qu'elle essaye de régler le sort d'Alois et Shibumi avant de mourir, ou elle ne partirait jamais l'esprit en paix.

Pendant ce temps, Shibumi était rentrée dans la pièce d'Alois... Et elle n'était pas contente. Bon, OK, il avait été à contre-courant, mais fallait-il rappeler qu'Alois ne voyait que son propre intérêt, son plan à lui ? Non, Alois n'était pas aisément manipulable, car il n'en faisait qu'à sa tête.

-Et bien ? Je joue avec là. Et puis Yuki en souffrira quand je lui rendrais un joli petit jouet usé et cassé, avec sa virginité envolée.

Alois comprit à cet instant que leurs intérêts divergeaient. Lui, il voulait faire souffrir Yuki, et ça, ça passait par faire souffrir Mélodie aussi. Juste pour le plaisir. Alors, avec son esprit sadique, Shibumi n'avait sûrement pas non plus de remords à faire souffrir Yuki si cela la séparait de Mélodie. Mais Shibumi voulait cela pour garder Mélodie. Alois voulait cela pour détruire Yuki et tout ce qui lui était cher.

Et Shibumi proposa un autre plan. Y avait intérêt si elle voulait le dissuader de sauter sur Mélodie à son tour. Elle proposa de changer Alois en Mélodie... Euh... Alois prit alors un air sérieux en lâchant Mélodie. Visiblement, il n'avait plus envie de rire. Il allait falloir être clair, très clair.

-Et en quoi ça va m'aider ça ? Tu crois quoi ? Que ce petit tour puéril va me plaire ? Simplement me faire passer pour une autre, histoire qu'elles ne s'apprécient plus ? Tu veux juste nuire à leur relation, moi je veux plus. Si t'es si maligne, pourquoi moi je devrais faire ça ? Pourquoi toi tu ne le fais pas toi ? On ne joue pas dans la même cour. Les crêpages de chignons entre filles ne m'intéressent pas. Je veux que Yuki morde la poussière, que son monde s'écroule sous ses pieds. Tu ne comprends pas ? Si Yuki et Mélodie se séparent, ce ne sera qu'une vengeance sans goût. Ne vois-tu pas que Yuki ne rêve que de trouver une raison ou une autre de se séparer d'elle ? C'est leur dernier soir. Elle s'en fiche d'en être séparé, c'est déjà le cas. Elle le sera déjà bientôt d'elle-même, alors qu'est ce que tu viens m'embêter avec ta volonté de les séparer ? On passe à la vitesse supérieure, y a que ça qui m'intéresse. Claude !

Il claqua entre ses doigts. Claude apparut et haussa un sourcil en fixant Shibumi de toute sa hauteur.

Spoiler:
 

-Débarrasse-moi de ça. Lentement, elle a le droit de voir Mélodie. Je suis curieux de voir sa réaction.

Claude s'inclina devant Shibumi en déclarant:

-Mes excuses, quelque furent les liens que nous ayons pu avoir par le passé, je suis à présent sous contrat et je vais devoir vous détruire. Claude sortit ses couverts en or tandis qu'Alois se rapprochait à nouveau de Mélodie en enlevant son manteau. Claude lança ses couverts comme des fléchettes sur Shibumi avant de se ruer vers elle et de la saisir par le cou.

Yuki se mit à courir dans la rue. Elle devait la trouver peu importe comment, même si cela devait la forcer à courir dans les rues sans discontinuer, sans arrêt, sans savoir où aller. Elle embrassa son bracelet bleu à son poignet.

-Si tu es venu de toi-même du fin fond des sentiments de Mélodie, par pitié, aide-moi à la trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Mar 25 Mar - 23:33

HS : J'adore ta chanson !

Lorsqu'elle implora au bracelet de la guider jusqu'à sa propriétaire, le bracelet se mit à scintiller légèrement, puis fortement, s'intensifiant puis devenant faible jusqu'à ce qu'il éclate en un grand faisceau lumineux qui se mit à éclairer le passage de Yuki comme une lampe de poche, il ne lui restait plus qu'à suivre le chemin tout tracé par le bracelet pour sauver la jeune fille. Pendant ce temps, Shibumi n'était pas du tout contente, elle grinça des dents, puis créa un bouclier fait en ombre pour se protéger des couverts. Pensant que la voie était libre, elle le fit disparaître, ce fût à ce moment qu'elle se fit saisir par le cou.


"Contrat ou pas contrat, je vais te castagner sans m'excuser après ce que tu viens de me faire sale traitre !"

S'était fortement exclamée Shibumi en criant un peu pour appuyer le fait qu'elle n'était pas contente des actes de Claude. Ah il pensait pouvoir l'arrêter de cette manière ? Il croyait véritablement qu'elle allait se laisser étranger sans réagir ? Il se faisait des illusions ! Elle posa ses mains sur les siennes, puis s'en servit pour garder l'équilibre tandis qu'avec son pied droit elle prit de l'élan pour le lever et le mettre de côté pour lui donner un coup avec, ce qui donna l'air qu'elle n'avait pas d'articulations, mais c'était faux, elle était juste très souple. Après lui avoir donné un coup de pied dans l'estomac, elle l'emporta dans une ronde, ainsi que dans une chute où il fût bien obligé de lâcher prise pour éviter d'être trop ridicule. Se trouvant donc à présent sur le majordome, Shibumi eût un petit sourire aux lèvres.


"Quels que soit nos liens, n'oublie jamais que j'ai fais des cours de self-défenses pauvre tâche ! Tu veux violer ma sœur et toi tu fais quoi si moi j'ai envie de violer ton majordome ? Avoue que la scène serait cocasse n'Est-ce pas ? Voilà ce qu'il arrive quand on joue au plus fin avec moi ! Lâchez Mélodie et il n'arrivera rien à Claude !"

Déclara Shibumi en étant très sérieux, voir l'air très sombre jusqu'à ce qu'elle donna une fessée au pauvre Claude, car oui, cette histoire commençait à devenir très malsaine et ça lui donnait des vilaines idées, donc mieux valait tester la marchandise s'il fallait vraiment s'en servir. Suite à ce geste déplacé, elle resta à califourchon sur le démon en lui grignotant au passage un bout d'oreille. Mélodie, quand à elle, ne disait toujours rien, regardant toujours Alois avec ce même regard transit d'amour, rien ne semblait pouvoir la faire redevenir comme avant, il pouvait lui faire toutes les vacheries qu'il désirait lui faire, elle ne broncherait pas puisque pour le moment elle l'aimait.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Mer 26 Mar - 0:11

Suivant toujours son itinéraire tracé par un guide du tourisme hors du commun, Ryô marchait comme un zombie dans Illusiopolis jusqu'à ce qu'il entendit une voix d'enfant, ce qui le fit sortir de sa torpeur. Qu'est-ce qu'il faisait tout seul dans les ruelles à cette heure-ci ? Et puis, a qui est-ce qu'il parlait ? Voulant savoir de quoi il s'agissait, il sorti du droit chemin pour aller observer ce qu'il ce passait au loin, lorsqu'il vit le petit Joshua en compagnie de Mei. Ne comprenant pas vraiment à quel jeu elle jouait, il ne pu s'empêcher de se faire remarquer en faisant un pas en avant tout en fronçant très légèrement les sourcils.

- Parce qu'à présent tu enrôles des enfants ? C'est du propre ! Tu ne penses pas déjà avoir suffisamment de main d'œuvre pour réparer les erreurs du passé ? Enfin bon si c'est lui qui est venu de son plein gré, je ne peux que l'encourager à aller jusqu'au bout de ses convictions et qu'il soit heureux, car c'est ce qu'il mérite après ce qu'il vient de vivre

Ryô baissa un peu la tête en disant qu'il avait le droit d'être heureux, se sentant mal à l'aise puisqu'il s'agissait bien du gamin du père, un grand homme, qui avait été tué bêtement sans qu'ils ne puissent rien faire pour l'empêcher de subir un tel destin, se souvenant par la même occasion que c'était à ce moment précis qu'il avait pété les plombs, il n'avait pas l'air très fier de lui. Se remémorant ce qu'il venait de dire, il releva la tête, l'air un peu surprit et un peu choqué à la fois, se disant que ces propos n'avaient pas été un conseil inutile puisqu'ils lui avaient permis d'ouvrir les yeux, ne plus refaire les mêmes erreurs et être heureux, voilà ce qu'il lui manquait pour trouver la solution à son problème existentiel. Voulant méditer une seconde fois sur ses propres propos, il fini par s'en aller pour continuer le parcourt que lui avait créé Hikaru.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 29 Mar - 12:28

[HRP: mouarf ^^ je m'en doutais]

Yuki s'était jurée de retrouver Mélodie à n'importe quel prix et par n'importe quel moyen. Elle ne savait à quoi se fier, mais son instinct ne s'était pas trompée. Cet univers où les cœurs sont si liés est décidément bien pratique. Le bracelet se mit à scintiller. Au début, Yuki craignit que cela n'était que beaucoup de lumière pour rien, car le bracelet, après avoir bien brillé s'était presque éteint, et avant d'éclater en un faisceau lumineux qu'elle pouvait à présent suivre en espérant qu'il la mènerait bien à Mélodie et surtout, à temps.

Mei observait Joshua silencieusement quand soudain Ryô intervint, il semblait plus blasé qu'autre chose. Il avait juste quelque chose sur le cœur à dire, une envie de se faire remarquer comme s'il ne voulait pas être oublié et faire remarquer que Mei n'avait pas besoin de ça, bien qu'il convint de lui-même que si c'était la volonté du petit, il ne pouvait pas trop protester, ce qu'il avait fait malgré tout. Si même les humains-dragons sont pleins de contradictions...

-Ce gamin est plus futé que toi. Il a déjà compris qu'il n'y avait que des enfants dans mon conseil. Des orphelins comme lui pour la plupart. Pauvre enfant tout seul que Ryô refuse de voir trouvé une famille. Le ton de Mei était inexpressif, quoiqu'un peu moqueur. Elle n'avait pas l'air chaleureuse, conciliante ou avoir pitié. Toutefois, on savait que les enfants du conseil des ombres étaient comme sa famille. Yggdrasill pouvait en témoigner: terrible était la revanche de Mei lorsque l'on s'en prenait à ses "enfants".

Mais pour autant, comment les adoptait-il en règle générale ? Comment les aimait-elle ? Tout de suite dès qu'ils portaient le titre de "membre" ? Ou y avait-il du temps avant qu'un lien réellement maternel s'installe ?

-On verra bien. Monte dans le dirigeable, on rentre à la maison bientôt. Dit-elle sur un ton étonnamment doux.

Puis, elle se releva et alla vers Ryô qui s'éloignait.

-Ecoute moi bien toi ! Un jour, un homme qui s'était levé du pied gauche manqua la première marche de son grand escalier. Sur le passage, il emporta un autre homme qui montait et qu'il ne put éviter. Le crâne de ce dernier alla se fracasser en contrebas. Mais lui continua sa chute. Des hommes tentèrent de l'arrêter mais il refusa de les attraper car leurs mains étaient celles de la honte et du déshonneur. Soudain, il s'attrapa à la rambarde de l'escalier. Il put enfin s'arrêter. Sorti de ce pétrin, il était blessé, sanguinolent mais en vie et heureux de l'être. Il continua sa route mais vit bien vite qu'il y avait un second escalier encore plus glissant. Il se tint à la rambarde, il salua le premier homme en l'aidant à passer la plus glissante et il serra les mains des autres qui montaient, les mains de la fraternité et de la chaleur humaine. Il continua et à la dernière marche... Hmm en fait, je crois que je vais passer ce passage. Tire-en les leçons que tu voudras, mais cesse un peu d'agir comme un gamin. Hannibal n'était que le premier. E.K. reviendra et elle prendra d'autres vies. Et à cet instant, il sera trop tôt ou trop tard pour pleurer, il faudra aller plus loin que le premier escalier glissant.

Mei avait raconté tout cela en l'attrapant par le col. C'était presque comique car elle était très petite et menue et donc c'était à peine si elle était menaçante. Mais le ton de sa voix, froid et sombre, était comme un charme morbide destiné à glacer son sang.

Pendant ce temps, Alois savourait sa victoire. Il allait souiller Mélodie à jamais et même sa sœur ne saurait l'arrêter. Le fait d'avoir trahi cette fille était d'autant plus agréable qu'elle était à présent en train de se débattre comme un poisson hors de l'eau, incapable de retourner dans les ondes. Bien que, soudain, celle-ci parvint à immobiliser Claude en menaçant Alois de violer ce démon s'il ne libérait pas Mélodie. Claude lui-même sourit, c'était rare, tandis qu'Alois éclatait d'un rire mauvais.

-Tu es définitivement naïve. J'ai depuis longtemps briser tout lien avec qui que ce soit pour que personne ne puisse m'atteindre. Vas-y, qu'est ce que j'en ai à faire ? Ce démon continuera de me protéger tant que notre contrat nous liera et autant te le dire, je ne suis pas pressé de voir mon contrat se concrétiser. Autant qu'il meurt, à la rigueur.

Claude se dégagea sans effort et fit un coup de tête sur Shibumi avant de se relever et de foncer sur elle.

-Qui dit que cela ne me ferait même pas plaisir, héhé. Susurra Claude.

Alois reporta son attention sur Mélodie bien décidé à en finir. Il la prit par la hanche, la fit tourner et la poussa sur le lit. Difficile à dire s'il jouissait de la chair et de l'amour de Mélodie ou du plaisir sadique de manipuler, de dominer et surtout de faire souffrir. Il enleva la chaussure de Mélodie et lécha son pied. Mais lorsqu'il se leva pour la rejoindre et parachever son travail...

Spoiler:
 

La porte fut enfoncée. Alois se releva en serrant les dents. Yuki se rua à l'intérieur. Aussitôt, Claude cessa de se concentrer sur Shibumi et se porta contre Yuki. Celle-ci prit appui sur ses épaules pour tourner au dessus de la tête de Claude et passer par dessus tout en donnant un coup de pied dans son dos pour le repousser. Puis, elle continua à courir vers Alois. Aussitôt, elle l'attrapa par la taille en se jetant sur lui.

L'élan fut tel qu'Alois et Yuki furent propulsés à travers la fenêtre de l'immeuble qui explosa en de multiples éclats tandis que les deux commençaient leur chute. Bien que petit et sans défenses, Alois se débattit comme un lion, ignorant presque le danger de la chute pour se focaliser sur sa haine et donner tout ce qu'il pouvait à Yuki.

La chute fut cependant de courte durée. Après un bras de fer violent dans les airs, Yuki déploya ses ailes, arrêtant la chute. Elle gardait ses deux mains sous les aisselles d'Alois pour le maintenir. Elle continua de voler, de prendre de la vitesse, droit devant elle sous les injures du gamin. Soudain, Alois poussa un cri de peur. Yuki fonçait droit contre le mur de l'immeuble. Elle le lança à travers une autre fenêtre qui se brisa de même.

A l'intérieur, Alois roula sur lui-même et avait du verre brisé dans la peau qui le faisait saigner un peu. Il cracha (pas du sang) et jura tout en se traînant à quatre pattes. Soudain, il releva la tête. Il faisait noir, horriblement noir. Yuki venait d'entrer dans la pièce par la fenêtre cassée, toutes ailes déployées et formait une ombre menaçante à cause de la seule lumière venant de la fenêtre. Elle n'était plus qu'une ombre. Alois était terrorisée. Ce garnement avait une peur bleue du noir et bien sûr, il se demandait ce que Yuki allait lui faire.

-Y-y-yuki... Je plaisantais tu sais ? J'ai que 12 ans en théorie, je n'allais quand même pas violer une petite fille innocente.

Yuki saisit Alois par le col et le rapprocha de la fenêtre. Sa main sur le cou, Alois gardant les deux siennes sur le poignet de Yuki. Il était morveux, au sens propre du terme, des larmes dans les yeux, de la morve sous le nez, le regard terrifié. Yuki le maintenait allongé sur le rebord, la tête au dessus du vide. De par la lumière de la fenêtre, Alois ne voyait qu'une partie du visage de Yuki éclairé, la partie ravagée par la malédiction, de sorte qu'il avait l'impression d'être maltraité par un monstre, plus effrayant encore. Le fait qu'elle ne parle pas était encore plus terrifiant.

-Pi-pitié, je veux pas mourir.

Yuki le ramena à l'intérieur violemment et le jeta sur le sol. Il n'en pouvait plus, il éclata:

-Espèce de sale garce ! Tu me le paieras !

-C'est bizarre, c'est exactement ce que je pensais. Murmura Yuki en plantant son épée juste à côté de son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 29 Mar - 14:07

HS : Trop bien l'autre musique ! Je suis trop fan de ce que tu mets ^^

En entendant les paroles d'Alois, Shibumi ne savait pas si elle devait en rire ou pas, car d'un côté elle trouvait ce retournement de situation tellement ridicule, mais d'un autre côté, elle avait presque de la peine pour Claude, il se donnait corps et âmes pour son maître et voilà tout ce qu'il recevait en récompense. Elle avait le droit de le tuer, elle pouvait le faire, mais ce n'était pas lui qu'elle avait envie de tuer, c'était Alois.


"Petit con tu as de la chance que Mélodie soit présente dans la pièce sinon tu ne serais déjà plus de ce monde !"

Siffla Shibumi entre ses dents, n'ayant pas l'air contente tout en ayant l'impression d'avoir parlé pour Claude en ayant lâché cette jolie insulte à son encontre. A cause de Mélodie elle passait pour faible et naïve, mais c'était parce que malgré les apparences, elle l'aimait beaucoup et tenait beaucoup à elle. Par la suite, Claude lui susurra des mots qui la troublèrent, la déstabilisèrent, ne s'attendant pas à ce qu'il lui réponde de la sorte, c'était si rare. Se ressaisissant, elle hocha la tête en signe de négation, semblant vouloir chasser des idées de sa tête.


"Si on le fait, je ne pourrais plus sauver Mélodie"

Susurra à son tour Shibumi en le fixant avec un regard perçant. Soudain, contre toutes attentes, Yuki débarqua avec fracas dans la pièce, le bruit fût tellement sourd et profond que cela fit sursauter Mélodie. Son regard devint beaucoup moins expressif et vide que tout à l'heure. Regardant Yuki se propulser sur Alois et traverser une fenêtre, elle ne pu s'empêcher de se lever du lit pour se précipiter en direction de la fenêtre, mais ayant une chaussure en moins, elle trébucha et tomba par terre, tandis que Shibumi était bien contente que Yuki soit arrivée à temps, d'ailleurs elle avait créé des pompoms d'ombre qu'elle agitait devant la fenêtre pour supporter Yuki, tient c'était d'ailleurs la première fois qu'elle était contente de la voir celle-là, sans son intervention, Mélodie aurait été souillée de l'intérieur et ça, Shibumi ne se le serait jamais pardonné.


"Aieuh ! Yuki ! Qu'Est-ce qu'il c'est passé ?"

Mélodie avait un peu mal au genou, mais ce n'était pas grave. Elle trouva sa chaussure qu'elle mit à son pied, puis retourna vers la fenêtre et poussa Shibumi de côté pour voir ce qu'il ce passait, par chance, Yuki s'en était sortie indem et c'était ce qui comptait le plus aux yeux de la jeune fille. Shibumi quant à elle, émit un léger grognement lorsque Mélodie lui avait fait comprendre qu'il valait mieux qu'elle s'écarte, car elle était aussi tombée par terre, ce qui l'avait déconcentrée et donc fait perdre ses pompoms d'ombre, ce qui n'était pas grave, elle pourrait en créer d'autres. Se souvenant que Mélodie avait posé une question, elle y répondit en se relevant.


"Et bien c'est très simple, vu que t'arrivais pas à quitter les jupes de ta mère, Alois et moi on a fait en sorte que tu n'y penses plus et te tourne vers un autre sujet, alors pour faire en sorte que tu en tombes amoureuses, j'ai utilisé un philtre d'amour, j'y avais mit une grosse dose, t'étais sensée ne pas pouvoir redevenir toi-même avant deux yeux, mais à ce que je vois ce n'est pas le cas, franchement je ne sais pas ce que j'ai foutu avec cette potion, mais une chose est sûre, elle est ratée !"

"Quoi vous avez fait ça ? Alors que tu sais pertinemment que je ne l'aime pas ?"

"Bah oui tu me connais, je voulais bien faire et pis c'est à ce moment précis que ça a dégénéré, lui et moi n'avions pas les mêmes idées, il a essayé de te violé et moi, j'ai fais tout pour l'en empêcher, voilà t'es contente ? Claude je suis disponible si la proposition t'intéresse toujours ?"

"Il a voulu me... me... mais c'est un enfoiré ! Heureusement que tu étais là !"

"Holà doucement, j'ai agis que dans mon propre intérêt"

Mélodie était plus que dégoûtée, comment avait-il pu osé vouloir faire une chose aussi horrible ? Mélodie ne comprenait pas ce qui le poussait à faire une chose pareille, mais ce qui était sûr, c'était que si elle le revoyait, elle lui donnerait une paire de claque magistrale. Etant donc tellement heureuse que sa sœur ait tout fait pour la protéger, elle la serra dans ses bras en reculant pour ne pas tomber dans le trou. Shibumi se sentait un peu gênée, car elle avait agit de la sorte que dans son propre intérêt jusqu'à ce qu'elle avait comprit ce qu'était ceux d'Alois, de plus ça la dérangeait de passer pour la gentille, car elle avait l'habitude de se faire passer pour l'inverse. Lorsque Mélodie la lâcha enfin avant de partir pour tenter de retrouver Yuki, Shibumi se senti soulagée, puis regarda Claude en se demandant s'il allait rejoindre son maître après ce qu'il lui avait dit ou s'il allait en profiter qu'ils soient tout seul pour aller jusqu'au bout de ses convictions.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 29 Mar - 14:57

Se faisant attraper par le col, Ryô fût forcé d'entendre une histoire d'escaliers et d'un homme courageux qui préférait affronter l'adversité et continuer son chemin. En l'écoutant, il se rendit compte, après mûres réflexions qu'elle n'avait pas tord, mais en même temps, comment passer le premier escalier s'il avait peur de tuer ? Il fallait qu'il s'endurcisse, c'était ça le message qu'il avait l'impression d'entendre dans son message, il était d'accord avec ses propos, mais il ne voulait pas devenir comme elle, folle et froid.

"Et toi tu les as déjà tous franchis pour tenir de tels propos ou bien je me trompe ? Je n'ai plus envie de voir d'autres morts ! Regarde ce qu'on a fait ! Il a l'air si triste le pauvre petit bonhomme ! C'est bien de vouloir défendre un pays, mais ça nous sert à quoi si les sujets meurent l'un après l'autre ? A rien ! Je ne pourrais franchir une marche tant que je n'aurais pas dépassé ma peur des escaliers !"

Ces paroles pouvaient paraître stupides, mais d'un côté il n'avait pas tord, pauvre Mei elle avait encore du boulot à faire avant la prochaine bataille, en tout cas, ça ne serait pas surprenant de sa part si elle l'embarquerait pour montrer des escaliers et lui montrer à sa façon comment il devait faire pour ne plus en avoir peur. Soupirant, il se souvint que c'était pour Shinrya qu'il se battait et non pour ses propres sentiments, mais aussi pour son immortalité qu'il voulait perdre pour enfin en finir avec cette vie pourrie.


"Tss de toute façon, même si je n'ai plus envie de tuer, il le faudra bien, car je tiens toujours mes engagements£"

Pendant ce temps, Kairi avait terminé de servir les habitants et voyant que Ryô n'était toujours pas rentré, avait échappé à la surveillance d'Hikaru et était partie à la recherche de son tonton. Elle chercha dans toute la ville jusqu'à ce qu'elle le trouva en compagnie de Mei. Lorsqu'elle le vit, elle se précipita sur lui pour le serrer dans ses bras et lui faire un gros câlin, ce qui le gêna un peu, se demandant si c'était vraiment le bon moment pour montrer autant d'affections.


"Je commençais vraiment à me demander où tu étais passé ! Je m'inquiétais ! On s'est bien occupés des Shinriyens, normalement ils ne devraient manquer de rien, j'espère que t'es fier de moi ! Hey vous allez faire quoi tout les deux ? Je peux participer ?"

- Oui je suis toujours très fier de toi, par contre, je ne suis pas certain que ça soit une bonne idée que tu restes, nous parlons de choses importantes, des trucs d'adultes

"Tonton je ne suis plus une petite fille !"

- Et si tonton il te dit qu'il a fait la guerre qu'est-ce que tu en penses ? Allez viens on va bien s'amuser tout les deux, pardon du dérangement !

- Hikaru...

Kairi l'avait lâché depuis un moment et le regardait avec un regard insistant, ayant vraiment envie de savoir ce qu'il ce tramait durant son absence, mais refusant de lui dire, elle ne pu s'empêcher d'être un peu agacée, heureusement, Hikaru réussi à la retrouver et lui prit la main comme un père qui venait rechercher sa fille un peu trop collante, puis l'emmena avec elle, ce qui ne plu pas beaucoup à la demoiselle. Ryô le regarda s'en aller avec un regard reconnaissant, car il n'avait pas envie de la décevoir en lui disant ce qu'il avait fait jusqu'à présent et ce qu'ils allaient faire.
[/b]

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 29 Mar - 18:50

[HRP: pas étonné non plus XD Tant qu'à faire, je me suis dit on va mettre une vidéo et une musique d'Alois. Tiens, j'en profite pour rappeler qu'au château de la bête j'ai échangé mon tour avec toi, si ça ne te dérange pas, donc c'est à toi ^^]

Ryô semblait avoir compris l'histoire de Mei. Mais du coup, il en profitait pour s'enquérir de Mei elle-même. Avait-elle passé tous ces escaliers ? Hmm... Gageons qu'elle nous trouvera une réponse détournée.

-Qui sait ? Peut-être que je les dévale avec ma luge pour balayer tout le monde sur les marches ou bien peut-être que je suis la seule à savoir les survoler ? On a rien fait, Ryô. E.K. est la seule à blâmer.

Prévisible. Ce qui l'était moins, c'est que Mei semblait aller à contre-courant du plan qu'elle avait énoncé à Hikaru. Au lieu de le laisser patauger dans sa déprime et se servir de cette déprime pour "motiver" ses "armes", Mei commençait à raconter des histoires pour qu'il en tire des leçons et même l'encourageait. Ou peut-être qu'elle voulait juste s'assurer que Ryô n'oublie pas que la faute doit être reportée sur quelqu'un d'autre. Ainsi, Ryô, son arme, se tournerait vers l'ennemi et non sur lui-même. Allez savoir. Ce n'était pas la première fois que Mei faisait preuve de contradiction.

-Il faudra tuer Ryô. Et même des innocents. Le Setsune a pris fait et cause pour E.K. et son armée n'est pas faite que de salopards. Elle est remplie de soldats comme les autres que l'on a seulement élevé dans la haine des Shinryens. Mais ce ne sont que des victimes de leur gouvernement. Et n'espère pas les raisonner. C'est tuer ou être tué. Que tu le veuilles ou non, c'est la guerre, et ça marche comme ça, avec de la chair à canon.

Kairi intervint rapidement mais Ryô et Hikaru insistèrent pour l'éloigner. Mais Mei savait aussi que Kairi ferait partie de son plan. Pour le moment, inutile de lui en parler, mais elle était tout de même là pour remplir un rôle précis. Elle ne serait pas épargnée et à vrai dire, au vu de son caractère, Kairi se retrouverait d'elle-même dans les ennuis jusqu'au cou. C'était comme cela que ça marchait avec elle.

Pendant ce temps, Alois était à la merci de Yuki. Elle l'avait tellement "bousculée" (le terme est un doux euphémisme) qu'il n'avait même pas encore songé à appeler Claude à l'aide. Mais qu'allait-elle faire ? Elle n'allait quand même pas le tuer, si ? Il rampa sur le dos pour s'éloigner de Yuki, mais celle-ci le suivait de près lentement, menaçante.

-Tu as une dernière chance, Alois. Lève-toi, va t-en et laisse Mélodie tranquille. Dit-elle en tendant la main vers Alois.

Alois fut très surpris. Elle lui donnait une dernière chance ? Elle l'aidait à se relever ? Elle était donc incapable de le tuer ? Pff, ces héros et leur sens de la justice. Toujours à refuser de tuer les méchants sous peine de devenir pire qu'eux. Alois attrapa la main de Yuki dans l'intention de se relever. Mais il en profita pour sortir sa dague et planter sa dague dans le bras de Yuki. Celle-ci réprima un gémissement avant de gifler Alois.

-Tant pis pour toi, sale gamin.

Elle l'attrapa par le col et le ramena à la fenêtre. Sans remords, elle le lança par la fenêtre. Alois chuta en hurlant et disparut dans l'obscurité. L'instant d'après, un rire aigu sonore sortit de l'obscurité. Un homme tout de rouge vêtu remonta de l'obscurité en lévitant tandis que Yuki regardait faire en croisant les bras sur le rebord pour s'y appuyer, tranquillement, sereinement.

L'homme en rouge tenait Alois dans ses bras qui tremblait de tous ses membres. Mais dur à dire si c'était à cause de la chute ou de l'homme qu'il fixait en claquant des dents. L'homme n'était pas très engageant avec ses dents pointues et ses cheveux longs rouges et ses yeux jaunes derrière des lunettes rectangulaires.

-Hihihi ! J'espère que ça t'a plu blondinet. La suite va être plus drôle encore. Je n'aurais pas cru que tu nous l'aurais finalement livré, Yuki.

-Grell... Que je ne revois plus ce gamin.

-Oh ? Tu me demandes un service ? Aurais-tu oublié que je dois encore te tuer normalement ? Soit, une autre fois peut-être. En attendant, je ramène ce gamin chez les shinigami. T'en fais pas, blondinou, tu vas pas crever ou en tout cas, ce sera tout comme. Le royaume de la mort, c'est mortel, death ! Nihil t'attend !

-Non, non glargh ! S'étrangla t-il presque, le cou entouré du bras du shinigami.

-Il n'aurait jamais dû être là, ce gamin venu du futur. Alors rendez les choses à la normale.

-Je vous hais ! Je te hais Shibumi, j'aurais jamais dû t'écouter !

-Allez on rentre à la maison, mon chou. Profite bien de tes derniers jours Yuki !

Grell s'envola en emportant un Alois terrifié qui hurla, d'un cri qui se perdit dans la nuit. Yuki le regarda s'envoler. Peut-être qu'enfin c'en était fini de ce gamin insupportable. Mais... Claude s'était envolé. Il était sûrement déjà parti à la rescousse de son maître. Face aux shinigamis, il n'avait pas beaucoup de chance de le secourir... Mais qui sait ? On entendrait peut-être encore parlé de ce Alois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 29 Mar - 22:19

HS : Oui pardon j'vais essayer d'y répondre dans la soirée ^^ Sinon tu as bien fais la musique

Mélodie était enfin descendue de l'immeuble et se mit à chercher Yuki, en levant les yeux, elle vit un homme aux cheveux rouges s'en aller en tenant Alois dans ses bras, d'ailleurs ce dernier ne semblait pas être très à l'aise, normal vu la tête de psychopathe qu'avait ce type. En levant toujours les yeux vers le ciel, elle vit Yuki, ne voulant pas la laisser seule, elle créa des ailes en fleurs de cotons, les mêmes qu'elle avait créées pour sa belle neige. S'envolant à sa rencontre, elle se posa à ses côtés, ce qui lui permit de voir qu'elle était blessée.

"Pauvre Yuki, il n'y est pas allé de main mortes et à ce que j'ai compris c'est de ma faute si tu es dans un tel état, attend je vais te... soigner !"

Se rappelant qu'il ne lui restait plus beaucoup de jours à vivre, Mélodie avait hésité avant de terminer sa phrase, se demandant si c'était une bonne idée de la soigner. En ayant eût ce genre de pensées, la demoiselle eût envie de se donner une bonne paire de claque, se demandant si Shibumi n'avait pas déteint sur elle pour avoir une telle façon de penser qui n'était pas adéquate. N'attendant pas une seule minute de plus, Mélodie enferma Yuki dans une fleur géante. Lorsque cette dernière disparut, son ange de la nuit était guérit, elle avait presque même l'impression que son visage était un peu moins laid qu'avant, mais ce n'était qu'une supposition. Après l'avoir regardée dans tout les angles possibles et inimaginables, Mélodie serra Yuki dans ses bras


"Merci d'être venue une dernière fois pour me sauver ! T'en fait pas, tout ira bien sans toi, tu pourras partir la conscience tranquille... En faites c'était qui cet homme aux cheveux rouges ? Je l'ai vu partir et connaissant Shibumi, je suis persuadée qu'elle l'aurait trouvé mignon"

Mélodie avait senti les larmes lui monter aux yeux, alors elle les avait fermés puis les avait ouvert à nouveau après avoir lâché Yuki tout en se ressaisissant et en lui posant cette question au sujet de Grell. Pendant ce temps, Shibumi était frustrée de voir Claude partir, tss quel mufle, décidément il n'avait que son maître en tête et rien d'autre, ça la soulait grave ! Ne voulant pas en rester ainsi avec ce qu'il venait de ce passer, la jeune fille aux cheveux roses se mit en quête de retrouver Mei. Cherchant dans toute la ville, elle réussi enfin à la retrouver, ce qui eût l'air de lui faire plaisir. Elle était en grande discussion avec un homme, mais ça elle s'en fichait comme de sa première chaussette, ce qu'elle avait à lui dire était trop important pour attendre son tour.


"Désolée de vous couper en pleine discussion, mais votre Alois vient de se faire fracasser par Yuki parce qu'il a tenté de violer ma sœur, donc il risque d'être un peu en retard pour l'heure du couché"

Shibumi avait dit ces paroles en essayant de rester calme et de faire preuve de sarcasmes pour dédramatiser la situation qui aux yeux de la jeune fille était assez grave, bon ça aurait été sur quelqu'un d'autre, elle aurait fait comme si de rien ne s'était passé, mais vu qu'il s'agissait de la seule personne au monde qui l'aimait et arrivait à la supporter, il fallait bien qu'elle la défende de temps en temps et se mêle de ses affaires. Ne connaissant pas bien Mei, elle espérait qu'elle punirait fortement ce sale type, elle se faisait des illusions, car vu l'endroit où il avait été emmené, il ne risquait pas de se faire gronder par cette femme qu'elle pensait être sa mère.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Sam 29 Mar - 23:12

Descendre des escaliers avec une luge, tient elle en avait des bonnes idées, y penser lui fit arracher un faible sourire, de plus ses paroles le rassurèrent, l'aidèrent à se sentir mieux. Par la suite, lorsqu'il lui dit qu'il fallait tuer parce que c'était la guerre, Ryô devint plus sérieux, elle n'avait pas tord, bien que ce sujet le répugnait au plus haut point. Voulant dire quelque chose à ce sujet, il vit une jeune fille aux cheveux roses venir vers eux, n'ayant pas eût encore l'honneur de l'avoir rencontré. Cette dernière, étant un peu effrontée, se mit à parler à Mei d'un sujet tout aussi grave que la guerre. Non mais franchement c'était qui ce gamin ? Ce n'était pas des choses à faire même si la jeune fille de son âge lui plaisait, ayant l'air très ennuyé, il se tourna à nouveau vers Mei.

- C'est qui cet Alois ? C'est un orphelin que tu as recueillis ?"

Pendant ce temps, Hikaru avait lâché Kairi dans une ruelle, car cette dernière ne voulait pas avancer, parce qu'elle voulait absolument savoir ce que son tonton lui cachait, ce qu'était d'ailleurs ce que l'homme-araignée ne voulait pas qu'elle sache, bien qu'il avait déjà mit les pieds dans le plat en lui parlant de guerre, un sujet qu'elle aussi n'aimait pas aborder, car elle devait tuer et ôter la vie des gens, elle ne le pouvait pas, c'était donc un problème de génétique dont il fallait qu'ils apprennent tout les deux à se passer.

"Pourquoi tu m'as parlé de guerre ? Et pourquoi je ne peux rien savoir ? C'est quoi cette histoire ? C'est secret défense faut que personne sache ? J'ai horreur quand on me cache des choses !"

- Ecoute Kairi il y a un temps pour tout et un temps pour l'amusement, après tout chaque choses en son temps....

"Je te jure que si je n'ai pas une réponse, je t'arrache les pattes !"

- Oh mais non tu ne peux pas faire une chose aussi cruelle ! Euh attend dix minutes et surtout garde ton sang-froid d'accord ?

Kairi en avait tellement marre que tout le monde ne lui dise pas tout ce qu'il ce passait qu'au final, elle péta un câble et menaça Hikaru, qui eût une petite goutte de sueur qui perla de son front, car il venait de s'imaginer en tortionnaire, lui arrachant ses pattes d'araignées avec un grand sadisme, rien que d'y penser, il en avait froid dans le dos, comment avait-il pu créer un monstre alors qu'à l'accoutumée elle semblait être si gentille ? Arrêtant de délirer, il trouva un contretemps pour la faire penser à autre chose. Il se concentra et prononça plusieurs formules magiques qui changèrent toutes les habits de la princesse de cœur, allant du plus classique au plus sexy, se trouvant bête de ne pas avoir emporté avec lui un appareil photo, ce qui aurait pu lui servir comme base si plus tard il voulait se reconvertir comme photographe de mannequin ou travailler tout simplement dans la mode, mais bon vu que son truc c'était l'infiltration, il était assez dur de l'imaginer en train de faire de la création d'habits.


"Wow c'est trop beau ! Merci l'araignée !"

- Content que ça te plaise

Content surtout qu'elle ait oublié de lui poser une seconde fois la question dont elle avait l'air d'avoir absolument envie d'obtenir la réponse, comme quoi, le coup de la nouvelle tenue fonctionnait toujours pour changer de sujet, ce qui le soulageait un peu et puis, elle était vraiment magnifique dans sa nouvelle robe, il ne lui manquait plus que le voile et elle était prête pour se marier avec l'élu de son cœur ! En y pensant, Kairi eût un sourire béat durant quelques minutes, s'imaginant suspendue au bras de Sora en avançant suivit des applaudissements de leurs nombreux amis, oui il était certain que ce jour serait le plus beau jour de sa vie, mais en attendant, il lui fallait patienter et continuer de se débarrasser définitivement des ténèbres pourq ue la promesse de son aimé ne soit plus un mythe.


HS : Voici la création d'Hikaru
Spoiler:
 

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Ven 4 Avr - 23:47

Yuki était un peu plus tranquille. En tout cas pour l'instant, pour ici. Mais elle se demandait si Alois ne réussirait pas à s'en sortir. On pouvait le haïr, on ne pouvait que reconnaître qu'il ne manquait pas d'astuce. Mais peut-être, égoïstement, que ce ne serait plus son problème mais le problème des autres. Le pire serait que cela soit à Mélodie et à Mélodie seule de se retrouver confronté à ce gamin sans qu'elle ne puisse plus revenir de la mort pour la sauver. Elle ne pourrait plus que croire en la capacité de Mélodie à s'en sortir.

Celle-ci la rejoignit à grands coups d'ailes. Elle se reprocha d'être responsable de son bras blessé. Yuki ne pouvait pas lui en vouloir, elle estimait même que Mélodie était bien la moins responsable de tous. Franchement, celle qu'elle aurait voulu réprimander, c'était Shibumi. Mais Mélodie tint tout de même à faire quelque chose pour réparer son erreur.

Soudain, Yuki fut enfermée dans une fleur et sembla comme quitter le sol. Yuki fut quelque peu pétrifiée par cette apparition étrange. C'était très saisissant un tel pouvoir, et aussi intimidant. Ca lui rappelait ce déchaînement de pouvoirs naturels au Colisée. Elle fut comme obligée de léviter et de mettre en position foetale puis d'écarter les bras et les jambes, par magie, se déployant tandis que le baume naturel soignait ses blessures. Oui, même son visage avait repris quelques couleurs. Ce qui n'était qu'une surface de croûtes gluantes et purulentes se lissèrent en une peau sombre, certes toujours aussi peu belle à voir et toujours aussi bizarre, mais effectivement, déjà mieux.

Quand elle sortit de son cocon, Mélodie l'examina sous toutes les coutures avant de l'enlacer puis lui assura que tout irait bien pour elle et demanda qui était Grell. Yuki passa une mèche bleue des cheveux de Mélodie derrière l'oreille de celle-ci avant de lui dire:

-Un collègue. Il tiendra Alois éloigné de toi à jamais. Tu seras tranquille. Tu es sûre que ça ira ?... Quelle question, bien sûr que ça ira. Bien... J'allais bientôt partir mais je crois qu'après ce beau gâchis, tu mérites bien de finir sur une note plus agréable que celle donnée par ce gamin. Tu as l'air de te débrouiller avec ces ailes ? Une session de vol toutes les deux pour retourner d'où l'on vient ?

Mei fixa Shibumi de son regard inexpressif, puis Ryô qui lui demandait qui était Alois. Elle ne semblait pas particulièrement inquiète. Certes, ceux du conseil des ombres étaient ses protégés, et les seuls qu'elle aimait, mais Alois... C'était un peu l'exception qui confirmait la règle. Elle savait qu'il s'en sortirait tout seul et elle n'avait pas l'intention non plus de lui courir après pour l'aider ou lui reprocher son incompétence. Yuki s'était déjà sûrement suffisamment chargée de le punir en plus.

-C'est juste un gamin, pas un orphelin, pas comme les autres. Un mouton noir. Bien, s'il n'y a rien d'autres pour votre plaisir... Mei s'éloigna... Encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 11 Mai - 11:40

HS : Si tu as vu le film Intouchable, tu comprendra pourquoi j'ai mis cette chanson ^^

Mélodie hochait la tête pour rassurer Yuki, car ça allait sûrement aller sans elle, elle se débrouillerait, bien que ça lui ferait quand même bizarre de ne plus avoir sa présence à ses côtés. Tout de même, elle avait de drôles de collègues, heureusement que ce n'était pas un ennemi, car contre lui, elle n'aurait rien pu faire. Par la suite, elle lui proposa de voler en sa compagnie, ce qu'elle accepta en ayant un grand sourire aux lèvres.

"Bien sûr que je sais me débrouiller avec ! En faites, une fois qu'on a comprit comment les utiliser, c'est très simple ! Viens allons-y !"

Spoiler:
 
La jeune fille agrandit son sourire en lui faisant un clin d'œil, puis se mit sur la ligne de départ et prit son envol. Cette sensation de voler, de décoller, de quitter la terre, que c'était agréable ! ça l'était encore plus en ayant Yuki à ses côtés. Elle quittait la terre et devenait un beau papillon de nuit aux couleurs vives, un papillon qui ne pouvait être attrapée que par une seule collectionneuse, elle pouvait lui clouer les ailes et l'accrocher à son mur, sur un tableau, ça ne la dérangerait pas puisqu''elles seraient réunies à jamais. La demoiselle se laissait porter par le vent et tournait légèrement sur elle-même, dansant avec le vent, puis avec Yuki lorsqu'elle l'eût enfin rejoint, puis elle la lâcha, mais resta prêt d'elle en espérant qu'elle aussi avait maîtriser ses ailes. Pendant ce temps, Shibumi voyait Mei s'en aller en ayant décrit brièvement ce qu'était Alois. Tout de même, c'était dommage, elle n'avait pas mal réagit, il faudra qu'elle trouve mieux la prochaine fois qu'elle la verra. Commençant à s'en aller, l'homme l'interpella en lui posant une question

"Je m'appelle Shibumi, si vous pensez déjà m'avoir vu quelque part, c'est que vous êtes un vieux crouton parce que moi ça fait plusieurs siècles que je suis née"

Souriant très légèrement, Shibumi était contente d'avoir pu placé une petite insulte, qui pouvait en passer pour une si l'intéressé ne supportait pas qu'on le traite de vieux. Se demandant tout de même qui il pouvait bien être. Peut-être qu'en le voyant combattre elle s'en rappellerait ? Va savoir... Faisant apparaître des sans-coeurs, il fût bien obligé de se décider pour les affronter. En voyant la façon dont il se battait, ses yeux devinrent rond comme des soucoupes. Des griffes de dragon ? Wow trop cool ! Tient ça lui rappelait quelque chose, mais quoi ? Elle lui demanda son nom.

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice
Maître de la Keyblade
Princesse de Coeur de la Lumière
FondatriceMaître de la KeybladePrincesse de Coeur de la Lumière
avatar
Nombre de messages : 6612
Age : 27
Localisation : Toujours en vadrouille... localisation inconnue
Arme : Appel du Destin, Lurebreaker et Firefight
Invocation : Karah et Spirit Guardian of Power
Date d'inscription : 01/01/2007

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
0/0  (0/0)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Dim 11 Mai - 12:39

Alors Alois n'était pas un orphelin ? En entendant la suite de ses propos, il comprenait pourquoi elle avait si peu de considérations pour ce sale mioche. La voyant s'en aller, il se demandait bien où elle pouvait aller, mais bon pourquoi chercher à comprendre alors que Mei était la plus grande des énigmes ? Cela ne servait à rien. Par la suite, il demanda à la petite son nom, elle y répondit en le traitant de vieux crouton, ce qui le fit rire, quelle audace elle avait ! Cela ne l'étonnait pas qu'elle ait eût un haut titre durant une certaine époque, car oui, il avait fini par la reconnaître, ce qui ne semblait pas être le cas de la jeune demoiselle, mais en même temps, c'était normal, il s'était fait discret jusqu'à présent. Suite à cette réponse, des sans-coeurs firent leurs apparitions

*Dois-je combattre ou pas ? Peut-être a-t-elle gardé ses anciens pouvoirs ? Non ce n'est qu'une fillette, je ne peux pas me permettre de faire le lâche !*

Ces créatures, elles n'étaient pas humaines et n'avaient pas de conscience, il pouvait les anéantir sans problèmes, surtout que le cœur de la demoiselle était en danger, ainsi que le sien, alors pour la protéger, il fit apparaître ses griffes de dragons et se lança dans la bataille qui fût très courte. Ceci étant fait, elle eût l'air d'être impressionnée et subjuguée par sa prestation, ce qui le rendit heureux. Voulant enfin savoir qui il était véritablement, elle lui posa la même question qu'il lui avait posée tout à l'heure.

- Je m'appelle Ryô, mes griffes t'ont plu n'est-ce pas ? Je suis victime d'une malédiction, je ne peux plus mourir et en échange, je peux me transformer en dragon, d'après ce que tu as vu, je pense que tu peux me croire

Il lui fit un petit sourire suivit d'un clin d'œil, cette gamine l'amusait, car oui, vu sa taille, elle avait plus l'air d'une gamine que d'une reine déchue, donc il risquait fortement de continuer à la nommer ainsi jusqu'à ce qu'elle retrouve, un jour, sa véritable apparence. En faites, il en avait entendu parler, mais il ne l'avait jamais eût l'occasion de la rencontrer jusqu'à aujourd'hui. Pendant ce temps, Kairi se souvint enfin de ce qui l'avait conduite jusqu'ici.


"Alors, comme ça Ryô à fait la guerre ?"

Hikari sursauta en ayant l'air surpris et très ennuyé qu'elle revienne sur le sujet. Mince qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire pour ne pas aborder le sujet ? Bon il n'avait plus le choix, il fallait qu'il lui en parle, bien qu'il aurait préféré avoir l'appui de Mei pour éviter qu'elle ne sache ou pour l'aider à lui expliquer le mieux possible sans qu'elle se fâche, mais bon vu qu'il était seul, il fallait bien qu'il se jette à l'eau.


- Bon alors promets-moi que tu ne tenteras pas d'aller consoler ton oncle lorsque je t'aurais raconté tout ce qu'il s'est passé

"Promit ! Allez !"

Hikaru se lança alors à l'eau. Il lui raconta toute l'histoire, en tout cas, toute la partie où il avait participé et qui le liait à Ryo. Son histoire étant terminée, il pu voir que la princesse de cœur avait un visage décomposé, voir livide, elle semblait trembler en ayant l'air choquée. Mince, il n'aurait jamais dû lui raconter ce qu'il c'était passé, il le savait ! Ayant une mentalité proche de celle de son oncle, Kairi était la mieux placée pour savoir ce qu'il ressentait et elle avait envie de faire quelque chose pour lui, mais elle avait promit, ce qui avait l'air de la chagriner, alors pour la réconforter, il la prit dans ses bras. Lors de son premier passage, jamais elle n'aurait pensé qu'il y avait auant de Zir'khiss dans le volcan, c'était effrayant et bien qu'Hikaru lui avait dit que les ennemis étaient morts, elle était persuadée que ce n'était pas le cas de beaucoup d'entre eux, car tout comme les cafards, ils étaient résistants.

_________________

Je pense à toi où que tu sois...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-rpg.niceboard.com
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 926
Age : 25
Arme : Epée d'argent et dagues
Invocation : Neige
Date d'inscription : 02/07/2010

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Lun 9 Juin - 14:58

Yuki avait du mal à se laisser aller. Les raisons étaient trop nombreuses. L'esprit ailleurs, le fait qu'elle n'avait pas l'habitude de se laisser aller et de s'amuser, la séparation imminente, les préoccupations, Alois pour lequel elle se doutait qu'il ne serait pas si facile de s'en débarrasser. Et pourtant, autant dire que sortir l'atout consistant à appeler Grell et envoyer le garçon au delà des limites du royaume des mortels, c'était quand même aller loin. Pour ce qui était des raisons qui empêchaient Yuki de se laisser aller, on pouvait heureusement enlever les blessures que le cocon de Mélodie avait brillamment réussi à soigner.

Mais un certain apaisement la remplissait dès lors qu'elle voyait Mélodie sourire. Peu à peu, elle se sentait sereine quant au futur de la petite. Elle en baverait sûrement encore, mais c'était la vie, surtout quand on était spéciale comme elle. On n'y pouvait rien. Mais Mélodie saurait aller de l'avant. Yuki espérait simplement que ces expériences ne briseraient jamais l'optimisme de la petite. Il était déjà assez difficile de vivre au travers des ronces, mais si en plus on n'avait aucune espèce d'espoir d'y arriver, ce n'était plus une vie. Yuki le savait trop bien.

Une fois qu'elles furent revenues non loin de l'immeuble où les réfugiés avaient été "parqués", Yuki se posa un peu lourdement. Etait-ce à cause du coeur ? A présent, elle savait qu'elle devait achever ce qu'elle avait à faire, et partir retrouver Sasaki. Une fois qu'elle l'aurait trouvée, elle aurait une bien mauvaise nouvelle à lui donner, mais elle devait le savoir. La question serait: Yuki aurait-elle assez de froideur et d'antipathie pour l'encourager au sacrifice ? Si Sasaki était d'accord pour se sacrifier, cela rendrait-il la chose moins pénible ? Pas sûr. C'était quand même elle le corbeau de mauvais augure. Mais on lui avait donné une tâche et elle devait être accomplie.

-Mélodie. A présent, je dois vraiment y aller. J'aimerais avoir quelque chose à t'offrir, mais je ne pense pas avoir quoi que ce soit qui puisse avoir autant de valeur que j'en offre à notre amitié. Je ne t'oublierais jamais... J'aurais au moins su ce que c'était: avoir une fille.

Jusqu'à maintenant, Yuki avait refusé de se considérer sa mère comme Mélodie le pensait. Elle n'aimait pas l'idée d'enlever une fille à sa vraie mère, pas plus que de laisser Mélodie se bercer d'illusions sur elle. Mais si cela devait être la dernière fois qu'elles se verraient, autant l'avouer: si cela avait pu être vrai, elle aurait été heureuse.

-Adieu, ma fille. Maladroitement, Yuki se détourna et s'éloigna.

[HRP: Pas forcément à voir avec Yuki, mais ça m'a fait penser à ça ^^":]

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://petitesirene-saga.wifeo.com/
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule des Flammes Bleues
Wonderfull Voice Blue
MembrePrincesse de Coeur du Crépuscule des Flammes BleuesWonderfull Voice Blue
avatar
Nombre de messages : 286
Age : 27
Localisation : Cherche-moi ^o^
Arme : Tsuki, l'ancienne dague à maman
Invocation : Mél : Loona / Shi : Roxyline, deux lionnes de type glace et électrique/ténèbres
Date d'inscription : 15/02/2012

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    Jeu 12 Juin - 19:45

Voilà, c'éait l'heure de partir. Pourquoi fallait-il se quitter alors qu'elles s'étaient aimées ? Pourquoi ? Mélodie aurait tant voulu passer encore plus de temps avec sa mère fictive, mais hélas, c'était trop tard, il était temps pour Yuki de s'envoler vers un monde meilleur. Mélodie était triste, mais en même temps, elle était heureuse, car c'était la première fois qu'elle acceptait le fait qu'elle la prenne pour sa mère

"Moi non plus je ne t'oublierais pas maman ! Maman je t'aime ! Tu as dit qu'à chaque fois tu revenais, avec une nouvelle histoire, une nouvelle apparence et la mémoire effacée, j'espère être là pour te revoir aussi belle qu'avant !"

Spoiler:
 

Mélodie avait mit ses mains en porte-voix devant sa bouche pour qu'elle puisse entendre ce qu'elle avait à lui dire, puis elle leva sa main droite pour lui faire un signe d'au revoir. Sentant les larmes lui monter aux yeux, elle abaissa sa main, puis ferma ses yeux en serrant ses poings. Ayant une idée, elle se ressaisit un peu, releva la tête et se mit à chanter une chanson qui eût un effet assez spécial sur le ciel. Pleins de lumières pastels entre le blanc, le bleu et le violet firent leur apparition, puis se mélangèrent pour faire une explosion de lumière, ce qui était très beau à voir. Devant Yuki, plusieurs étoiles se mirent à apparaître, puis tournèrent sur elles-mêmes, créant un cercle. Le liquide bleu se trouvant à l'intérieur du cercle, fusa sur Yuki et la happa pour l'entrainer à l'intérieur. Ceci étant fait, le cercle étoilé disparut et le ciel redevint comme avant. Se rendant compte qu'elle était véritablement partie, Mélodie se laissa tomber sur les genoux en ouvrant à nouveau ses yeux, puis se laissa aller dans un déluge de larmes. Cela faisait peine à voir, mais en même temps, qui pourrait la blâmer ? Personne ! Après tout, c'était normal d'être triste, surtout après avoir été séparée d'une personne chère et bien qu'elle voulait être forte, cela lui paraissait impossible, mais au moins, elle n'avait rien abimé avec ses pouvoirs.


"Wow c'est trop génial comme pouvoir ! Dit on peu voler tout les deux ?"

Bien évidemment, pendant ce temps, Shibumi avait totalement oublié sa jumelle, était complétement fascinée par la malédiction de Ryô. Ah ça une malédiction ? C'était plutôt un cadeau, un super cadeau qu'elle aurait beaucoup aimé recevoir, cela lui aurait sûrement permit de faire de grandes choses. Bon elle aurait mit plusieurs villes à feu et à sang et en aurait rasées d'autres sur son passage, mais ce n'était qu'un détail parmi tant d'autres, un détail sur une longue liste d'autres détails qu'elle aurait aimé faire si elle avait eût ce pouvoir. Malheureusement, elle ne le possédait pas, c'était donc la raison pour laquelle elle avait voulu exploiter ce don en allant faire un tour sur son dos, enfin s'il le voulait bien, quoi que, même s'il ne le voulait pas, elle trouverait sûrement le moyen de le persuader.


HS : Je ne sais pas si tu as encore quelque chose à écrire avec ton compte, si c'est le cas, je te laisse écrire. Sinon c'est vrai que la chanson était parfaite pour terminer ton post =)

_________________
Si jamais je te perdais Yuki, je sombrerais dans le néant...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hébergement à Illusiopolis    

Revenir en haut Aller en bas
 
Hébergement à Illusiopolis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Redimensionner vos images et hébergement de celles-ci
» hébergement doc
» [CR Nantes 2012] Logement - Hébergement
» Recherche un hébergement pour site internet gratuit
» Demande d'hébergement long Terme Kefowz [Accepté]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Archives :: Archives :: Role Play-
Sauter vers: