Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Jeu 31 Juil - 19:04

Keradan nettoyait son imposante épée à deux mains tout en observant les gens sur les quais de Port Royale. Il y a trois jour on l'avait payé pour trouverr et tuer un dangereux pirate qui attaquait des galions espagnoles de la couronne anglaise. Ce pirate était un meurtrier de la pire espèce, il abordait les navires qu'il visait, tuaient tout les occupants même si ils se rendaient, pillait le navire et sabordait le navire. On l'appelait "Barbe Pourpre" à case de son habitude de teindre sa barbe avec le sang de ses ennemis. Keredan allait se faire plaisir sur ce contrat, non seulement il était bien payé mais en plus il allait tuer un bon salopard.

Le problème était qu'il ne savait pas comment l’atteindre. D'après ses informateurs il était en court d'une campagne de pillage justement mais pour l'attraper il lui faudrait un navire. Hors non seulement un navire coutait très cher mais surtout il ne savait pas naviguer. Il aurait fallut que quelqu'un accepte de le conduire mais la marine royale n'était pas réquisitionnable pour un particulier et aucun navire marchand ne voulait participer à une mission aussi dangereuse, après tout ils n'étaient pas des guerriers.  


Keredan continuait à réfléchir à son dilemme tout en aiguisant son arme. Pour le moment c'était tout ce qu'il pouvait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 1 Aoû - 10:30

Me voilà dans de beaux draps... j'étais arrivée dans l'eau. Dans l'eau dégueulasse de la mer,
de cette mer en tous cas... et là, bein, y avait un énorme bateau qui allait me foncer dedans si je ne me bougeait pas...
Pfff... je crois que je suis la meilleure pour me mettre dans cette situation... en plus j'étais bien visible avec ma longue chevelure blonde qui flottait, non?
Peut importe, va falloir que je nage vite pour l'éviter..., la rive était proche, et si je me dépêchais, je pourrai
y arriver... ok, je crois qu'en 1 minutes je peux y être, et voilà que je commence à nager dans cette eau.... Beurk!!
Et quand j'étais arrivé à la rive... le bateau aussi, à une seconde près je me faisait écrasée...
J'ai eu de la chance, mais quand un vent froid arriva, je peu vous dire que j'avais vraiment eu froid! J'étais trempée!!...
Y a des gens partout, je crois que je passais inaperçue, enfin j'espère... parce mes habits colorés et mes cheveux... bein non,
c'est voyant bon sang! Bref... imagonons que personnes ne me dévisageaient... j'avais mes deux mes posées sur mes dagues, prête
à les prendre et attaquer en cas de besoin... en gros, j'étais armée, mais quelqu'un attira mon attention, il aiguisait
son arme, apparemment... peut importe, je m'arrêta un moment, qu'est-ce que j'allais bien pouvoir faire en ce lieu si sombre...?
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 1 Aoû - 19:41

- C'est un bien joli bracelet, ce que t'as là, petit...
Senjougahara tressaillit en sentant le fil de la lame se glisser sur sa gorge, et les relents de mauvais alcool de son agresseur. M'est avis qu'il serait vachement bien sur moi aussi, qu'est-ce que t'en penses ?
- Vous vous êtes passé le mot, c'est ça ? Fit Senjou, à mi-chemin entre la peur et l'agacement.
- C'est pas impossible qu'on ait tous eu la même idée, répondit le bandit, tout en intensifiant la pression sur son couteau. Alors tu vas me filer gentiment ton bijou, d'accord ? Ainsi que ta ceint...

Sa phrase se termina en un gargouillis tandis que le coude de Senjougahara heurtait son plexus. D'une secousse, l'ado aux cheveux couleur miel s'extirpa de l'étreinte du malfrat, et s'en fut vers les docs.
- Reviens ici, vermine ! Rugit l'autre en s'élançant à son tour.
Senjougahara était rapide, mais la gouape avait de longues jambes ; sa poigne calleuse se resserra brutalement sur l'écharpe de l'ado, le stoppant net dans sa course - et, par là-même, lui coupant le souffle. L'instant d'après, Senjou était étalé sur le ventre, son agresseur agenouillé sur son dos.

- Tu vas me payer ce coup bas, crevure, ricana le malandrin, tout en lui tordant le bras dans le dos. Senjougahara étouffa un gémissement, et jeta un regard implorant vers les deux personnes les plus proches, à savoir un grand gars aux cheveux violets flanqué d'une gigantesque épée bâtarde, et une jeune femme qui, bien que trempée, restait assez menaçante avec ses nombreuses dagues.
À l'aide ! Sembla hurler Senjougahara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Sam 2 Aoû - 19:42

Keradan continuait à aiguiser son arme tout en continuant à réfléchir à son problème quand il vit soudainement une jeune fille sortir de la mer. Il haussa un sourcil circonspect mais ne dit rien. sans doute une clandestine qui avait été découverte et que l'équipage avait balancé par dessus bord. C'était des choses qui arrivaient plus fréquemment qu'on ne le pensait. Bah, ce n'était pas son problème, elle avait l'air d'aller bien. Soudain il entendit quelqu'un hurler des menaces. Le mercenaire poussa un soupir en se retournant pour voir un jeune homme blond qui essayait de fuir une brute qui voulait vraisemblablement le racketter. Et bien évidemment aucun garde dans le coin, jamais là quand on avait besoin d'eux. Il finit par rattraper le jeune homme et le plaqua à terre tout en lui faisant une clef de bras, ce dernier leva un regard implorant vers Keradan qui se releva en haussant les épaules. Au moins ça lui donnait une bonne excuse pour abandonner provisoirement son casse tête.

Quand le voleur sortit sa dague pour égorger le jeune homme Keradan lui attrapa le bras.


-Qu'est-ce que tu v... Il n'eut jamais le temps de finir sa phrase car le poing de Keradan s'abattit sur son visage, lui brisant le nez.



L'homme lâcha sa dague sous le coup de la douleur et Keradan l'attrapa d'une main par le col et de l'autre par le pantalon pour le jeter à la mer. Il se retourna ensuite vers le jeune homme.


-Cela va ? Demanda-t-il tout en lui donnant la la main pour l'aider à se relever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Lun 11 Aoû - 20:34

[Désolé du temps de réponse et du pitit texte, mais je reviens de vacances et j'ai tellegnebt de RP... T.T]

Après avoir fait quelques pas en rond, je vis deu,x personnes, une qui se faisait voler surement,
vu la manière dont il se prenait à lui... je détourna le visage un moment en réfléchissant à se que j'allais faire
et quand je le regarda de nouveau, "le tailleur de lame" était en train de débarrasser le plancher de cette vermine, rapide, direct,
efficace.
N'empêche, j'avais lancé mes dagues dans le vide quelques secondes auparavant..., ce faisait un peu bizarre... Je regarda la personne qui se faisait apparemment voler, puis le tailleur de lame, on va l'appeler comme ça pour l'instant.
Rien de casser apparemment, je souris légèrement et m'approcha des deux inconnus après abord jeté un rapide coup d'oeil aux alentours, personne, calme, tout va bien:

~Est-ce que ça va?

J'examina les deux passants apparemment, et leur souris, mes parents eux, me sourire, j'étais heureuse de pouvoir les voir, mes bref,
je détourna mon regard vers mes deux interlocuteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mar 12 Aoû - 9:18

[Y a pas de soucis pour moi, je sais que le mois d'août est un mois creux ^^]


Cela se passa très vite, et dans un silence plutôt incongru.

Sans un mot, le grand guerrier aux cheveux violets abattit son poing sur la figure de la crapule ; puis, toujours avec le même mutisme, il l’expédia à la mer.
Et le tout sans verser une goutte de sueur.

-Cela va ? S’enquit finalement l’épéiste, tout en aidant Senjougahara à se relever.
- Euh, ouais… Répondit ce dernier, dont le regard délavé s’était mis à briller d’admiration.
Bon sang, comment pouvait-on cumuler autant de classe, de style, de force et de charisme en un seul être ? ! C’était d’autant plus frustrant de savoir qu’à côté de ça, d’autres ne cumulaient rien du tout.
Dans la foulée, la jolie jeune femme aux longs cheveux blonds vint, elle aussi, s’enquérir de l’état de l’ado.
Tant de gens prêts à l’aider, c’était fantastique !

Puis Senjou se rappela brutalement de ce qu’il s’était juré en arrivant à Port Royal, à savoir « agir en adulte responsable et sûr de lui ».
- Ah-hem, merci beaucoup ! Lâcha le jeune homme en s’époussetant pour se donner une contenance, et en transformant son expression béate en regard sérieux et un brin commerçant. Mon nom est Senjougahara. Si je peux vous être utile en quoi que ce soit, n’hésitez pas à me demander !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mer 13 Aoû - 13:05

Bon, heureusement le jeune garçon avait l'air d'aller bien. Keradan fut assez amusé par le comportement du jeune garçon qui essayait de cacher son admiration pour le mercenaire derrière un comportement sérieux. Il avait déjà vu ce regard chez certaines personnes qui le voyait en action, en avait fallut du temps à Keradan pour comprendre à qu'elle point ses capacités étaient supérieurs à celles des hommes normaux. Beaucoup se faisaient des idées sur sa vie, imaginant que mercenaire consistait à parcourir les mondes de batailles en batailles pour récolter richesse et butin. Si seulement ils savaient la vérité de la vie de mercenaire, ils ne seraient sans doute pas si enthousiastes. Même si la vie de mercenaire vous endurcissaient elle était violente, inconstante et pour beaucoup, courte.




Mais bon, là n'était pas la question, le garçon qui se présenta sous le nom de Senghoujara allait bien et c'était le principale. Quand il lui demanda si il pouvait faire quelque chose pour le remercier le mercenaire se prépara à dire "non" mais se ravisa.

-Est-ce que tu sais naviguer ?
Demanda-t-il au jeune homme.

Comme la question pouvait sembler étrange il expliqua au jeune garçon et à la jeune femme qui les avaient rejoins.

-Je suis un mercenaire et un chasseur de prime. Il y a une prime sur la tête d'un pirate qui pille les navires de commerce anglais et j'ai accepter de m'en occuper. Le problème c'est que je ne sais pas naviguer et que je ne peux pas réquisitionner de navire de la flotte anglaise. Quand aux navires marchands ils refusent de prendre le risque de chasser un pirate aussi dangereux avec moi.
Expliqua-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mer 13 Aoû - 17:10

Le jeune blondinet -qui n'est d'ailleurs pas plus jeune que moi- me fit sourire, besoin d'aide?
Non, pas vraiment, à par si il avait un sèche cheveux! Non, je rigole... bref, j'écouta ses propos. Senjougahara. Un long nom.
Fort long d'ailleurs, puis, le tailleur de lame, mercenaire, chasseur de prime, à besoin d'un navigateur?! Ce ne sera surement pas moi, en tous cas,... mais je veux bien surveillé les alentour en haut du mât!! Ok.. j'avoue, je ne crois pas être
d'une grande aide dans cette chasse aux pirates, mais je sais me battre!!

~Hé bien, je m'appelle Skya. Enchantée. Par contre, je ne sais pas naviguer non plus...

Je fis un léger sourire honteux, en me faisant toute petite... après tout, je ne suis pas la seule, pas de quoi en faire
un plat! Bref, je regardais les différents bateaux postés au port. Aucun à louer. Il faut donc gagner la confiance d'un marchand.
Ça va pas être facile ça... je retourna mon regard vers Senjougahara et... et qui en fait?
Il n'avait pas encore dit son nom, je lui demanda donc:

~Heum... comment t'appelles-tu?

Lui dis-je en le regardant. Mes yeux tournaient sur le mercenaire, et sur Senjougahara, ça me donna
tellement la tête sui tourne que j'arrêta ça de suite pour regarder la mer.
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mer 13 Aoû - 18:43

Les yeux de Senjougahara s'écarquillèrent au fur et à mesure que le mercenaire parlait. Ce qu'il décrivait était... c'était...
L'ado n'avait pas d'expression pour décrire ce qu'il ressentait : c'était incroyable, fantastique, excitant, trépidant, fascinant, dément, tout ça en même temps ! Entre le rythme effréné de son cœur et la course folle de ses pensées, Senjougahara ne parvenait pas à déterminer ce qui était le plus rapide.

- Hé bien, je m'appelle Skya, répondit la jeune guerrière blonde - laquelle devait avoir son âge, d'ailleurs. Enchantée. Par contre, je ne sais pas naviguer non plus...
- Moi je sais, intervint Senjougahara, non sans une once de fierté. Je sais calculer des coordonnées, un itinéraire, utiliser une boussole, un astrolabe... Je connais même les nœuds marins. J'ai passé toute mon enfance sur les chantiers d'aéron... nautique. D'aéronautique. Senjougahara afficha un sourire éblouissant.
L'ado s'était retenu, juste à temps, de prononcer le mot « aéronefs ». Sur Etherrance, soit le monde dont il était originaire, il n'y avait pas d'eau, et encore moins de mer ; par conséquents, les hommes s'étaient tournés vers les transports aériens.

Bien que les techniques de navigation aérienne soient les mêmes que celles de la navigation maritime, Senjougahara ne tenait pas à devoir expliquer que, techniquement, un dirigeable n'était pas si différent d'un navire lorsqu'il s'agissait de se repérer par rapport aux étoiles. Surtout pas avec les habitants d'un monde où le mot « dirigeable » n'existait même pas.

- Et puis, j'ai vogué à bord du Black Pearl, aussi*, ajouta Senjougahara, espérant que son curriculum vitae serait, ainsi, convainquant. Par contre, je n'ai pas de bateau.




*Véridique quoiqu'un brin romancé : cf le RP A la chasse aux infos!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mer 13 Aoû - 20:50

Keradan fut ravi d'apprendre que le jeune homme savait naviguer, et apparemment il avait l'air enthousiaste à l'idée de le suivre, enfin ça resté tout de même à prouvé. Il se tourna alors vers la jeune femme qui lui avait demandé son nom.


-Je m'appelle Keredan. Répondit-il.

Il se retourna ensuite vers le jeune homme.

-Très bien petit, voilà ce que je te propose. J'aurai besoin de t'es talents de navigateur pour ma mission. Aussi voilà ce que je propose. Je t'offre un quart de la prime si tu acceptes de me servir de navigateur pour cette mission, normalement tu n'auras pas besoin de te battre. Ne t'en fais pas pour le navire, je m'en occupe.

La proposition était faite, restait à savoir si le gamin allait accepter. Sinon il devrait trouver une autre solution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mer 13 Aoû - 21:11

Mmmh... apparemment ils comptaient partir tout les deux, mais un peu d'action
ne me ferait pas de mal! Je veux aussi y aller!!

~Je peux partir avec vous? Je ne demanderai pas d'argent, juste un peu d'action!

L'argent m'importe peux, seul la liberté m'est importante, et la vie. Après, ke faisse qui me semble bon,
et traquer un voleur, s'est plutôt bien! Je ne voulais pas le mal, non. Mais peux importe! Je me demandais bien comment il allait
trouver un navire...? Mais ça, faut-il déjà qu'ils acceptent de m'embarquer!! Ho... j'espère...
Mes parents apparurent, pourquoi? Aucune idée... ils me firent juste un sourire avant de disparaître avec le vent...
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Jeu 14 Aoû - 14:09

- Très bien petit, voilà ce que je te propose. J'aurai besoin de t'es talents de navigateur pour ma mission. Aussi voilà ce que je propose. Je t'offre un quart de la prime si tu acceptes de me servir de navigateur pour cette mission, normalement tu n'auras pas besoin de te battre. Ne t'en fais pas pour le navire, je m'en occupe.

- Hey, je sais me battre ! Protesta Senjougahara. Mais c'est juste que là, contre ce type... Ben, il m'a pris par surprise, voilà tout. Et je suis pas « petit ». Sa bouche se tordit en une moue boudeuse, mais, malgré cela, ses yeux brillèrent de joie : de l'aventure, une prime à la clé, et l'occasion de voguer avec des mercenaires. Que demander de plus ?
... Mais je suis intéressé par votre proposition. Ajouta le jeune homme en souriant.

- Je peux partir avec vous? Demanda la jeune fille blonde. Je ne demanderai pas d'argent, juste un peu d'action!
- Perso je n'ai rien contre, répondit Senjougahara. Il trouvait même cela plutôt classe. Comment vous allez faire pour trouver un bateau ? Vous allez en réquisitionner un ? De force ? Comme un pirate ? Vous allez engager un capitaine dans une taverne ?
Senjou ne parvenait pas à contenir le flot d'adrénaline qui lui inondait le cerveau.

Il remarqua alors l'expression rêveuse de la jeune fille, dont le regard semblait constamment attiré par ce qui s'avérait être... le vide.
-Tu cherches un bateau ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Jeu 14 Aoû - 22:02

Keradan sourit légèrement en voyant la mine boudeuse du jeune homme quand il l'avait appelé "petit", il avait déjà vu ça chez des jeunes mercenaires qui essayaient souvent de se faire passer pour plus matures qu'ils ne l'étaient en  jouant les dures. Quand il se souvenait de ce qui arrivait à des jeunes du même âge sur les champs de bataille son sourire s'évanouit. Quand la jeune fille offrit de ses services Keradan réfléchit quelques instants avant de répondre.


-Pas de problèmes pour moi non plus. Tu peux venir si tu veux mais si tout se passe bien dans mon plan il n'y aura même pas de combat. Dit Keradan.



Le jeune homme se mit à assaillir Keredan de questions sur le moyen de trouver une embarcation.



-Rien de tout ça. Si je vole un navire ce sera ma tête qui sera mise à prix, et c'est un peut ennuyeux quand on exerce mon métier. Et la plupart des capitaines ont refusés d'entreprendre une chasse au pirate. Mais j'ai repéré quelque chose de prometteur. Un navire marchand doit partir en urgence pour vendre ses marchandises avant qu'elles ne soient périmés. Malheureusement pour eux mais tant mieux pour nous, leur navigateur et leurs capitaines sont morts au court d'une bagarre de taverne et ils doivent rester au port. Nous allons leur proposer nos services Senjou en tant que navigateurs et Skya et moi comme mercenaires pour les défendre. Leur navire doit obligatoirement passer par le coin ou Barbe Pourpre fait ses pillages. Nous serons donc une cible de choix pour lui, et si il ne vient pas Senjou pourra faire trainer le bateau dans les environs le temps qu'il nous retrouve. Et là, je pourrai frapper. Expliqua Keredan.


Sur ces mots il leur fit signe de le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 15 Aoû - 20:32

Ha cool, je pouvais les accompagner, ça ne me fera pas de mal de me dégourdir un peu les jambes, ça fait si longtemps que je n'ai pas eu un peu d'action! Pas de combat? Pas grave, je n'ai jamais navigué sur un bateau, c'est plutôt ça qui m’excite! Voir la mer, d'autre île et les vague, et tout, et tout... Je fis un grand sourire, et répondit à Senjou:

~Hé bien, oui, il faut bien ça pour naviguer!

J'écouta les propos de Keradan, puis le suivis, à pas rapide, à sa vitesse quoi. Je rangea mes dagues et voyais déjà le trajet dans ma tête, j'en perdis même la notion du temps, quand nous étions  arriver, je continuais à marcher, mais j'ai reculé après, bien sur, et je les ai rattrapé, ne croyez pas n'importe quoi! 
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 15 Aoû - 22:35

[HRP : Keradan, veux-tu décider de quel bateau il s'agit et jouer son équipage ?]


Senjougahara, pour sa part, souriait bêtement derrière son écharpe. Ses yeux brillaient d'excitation, son cœur battait vite et fort. Un flot d'énergie s'était répandu en lui, glissant dans ses veines, réchauffant son corps, boostant ses muscles, électrisant son cerveau.
À son poignet, le bracelet d'or semblait étinceler sous la lumière du soleil. À son écharpe, la broche en forme de coutelas renvoyait d'élégants reflets d'argent.
L'adolescent était prêt à affronter des équipages entiers, braver des mers houleuses et traverser des océans déchaînés.
Et le plan de Keradan lui semblait génial.

En vérité, si le mercenaire aux cheveux violets avait proposé de se déguiser en tonneau afin de se glisser dans une galère, Senjougahara aurait trouvé le plan tout aussi génial et trépidant.

Tout en trottinant derrière le guerrier et la demoiselle blonde, l'ado babillait non-stop, incapable de canaliser son énergie - et son débit :
- Elle est super-grande, ton épée ! Elle mesure combien ? Je peux te tutoyer ? Et toi, tu t'appelles... « Skya », c'est ça ? T'as déjà prit le bateau ? Vous n'êtes pas originaires d'ici, non ?

L'ado était si enthousiaste qu'il ne se rendait même pas compte qu'il pouvait en être soulant. Mais, bon sang, sa vie avait tourné au rêve depuis qu'il avait quitté son monde, et rien ne semblait pouvoir briser son humeur.
Qu'il croyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Dim 17 Aoû - 16:05

Keradan parcouru le port en direction du navire qu'il avait repéré tout en étant assaillit par les question du jeune garçon, le mercenaire ne cacha pas son amusement devant l'assaut verbale du novice. Toutefois il y répondit de bonne grâce alors qu'ils marchaient.


-Mon épée est un espadon, une arme à deux main donc. Sa taille est assez banale pour ce type d'épée, sa lame fait 170 centimètres de longueur et sa poignée fait 50 centimètres. La seul chose qui la différencie réellement des autres épées de ce types c'est que la lame et plus grosse. Expliqua-t-il. Et oui, tu peux me tutoyer. 

Quand il leur demanda si il était originaire de ce monde il s'assombrit quelque peut car les souvenirs de son "monde d'origine" n'étaient pas très réjouissants. 

-Non, je ne suis pas originaire d'ici.


Ils finirent par arriver au quai désiré, le navire en question était une caravelle. Un navire marchand comme on en trouvait des centaines sur ce monde. Rapide et manœuvrable mais peut armé et avec un équipage peut nombreux, il était incapable de lutter contre un navire plus gros ou mieux armé et si il venait à être rattrapé son équipage serait vite vaincu sous le nombre. 
Le mercenaire engagea rapidement la discussion avec celui qui avait été le second du capitaine. 

-Salut l'ami, j'ai une proposition pour vous.

-Si c'est pour qu'on vous suive dans votre chasse au pirate c'es non. Déjà on est pas fou et de deux on a ni capitaine, ni navigateur. Donc c'est non.


-Rien de tout ça. Répondit Keradan avec un sourire rassurant. J'ai une autre proposition pour vous, je dois aller à votre destination pour trouver un autre navire qui acceptera. Je vous propose donc mon service, ainsi que celui mon amie en tant que mercenaires. Nous vous protégeront en cas de mauvaise rencontre. 

Le second réfléchit quelques instants avant de répondre.

-Mouais, pourquoi pas... Je la connais pas elle, mais vous votre réputation dans le mercenariat est assez connue. Et le gamin il vient pour quoi ? 

-Lui ? C'est votre nouveau navigateur le temps de la traversé. 

Le visage de l'homme qui était jusque là peut amène s'éclaira à cette nouvelle.

-Marché conclu ! Je réuni les gars et on y va !

Il se retourna et se mit à hurler ses instructions à l'équipage en montant sur le navire. Keredan se retourna pour faire un sourire encourageant à sa petite équipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Lun 18 Aoû - 20:27

Arrivé au bon quai, je commença à examiner le bateau qui allait nous servir, pas mal!
Puis, alors que je retournais mon regard vers... vers... devant moi, j'entendis un bombardement 
de questions! Je tourna mon regard vers Senjougahara, et lui répondis, avec un
petit sourire amusé:

~Oui, c'est ça, et non, je n'ai jamais voyager à bord d'un bateau, et je ne viens pas d'ici, et toi, s'est Senjougahara, c'est ça? Je peux t'appeler Senjou? C'est plus... court!

Je le regarda, puis posa mon regard vers le marchand qui allait faire voyage avec nous. Bein non, bien sur que tu me connais pas! Je viens pas d'ici... holàlà... Bon, peut importe... Je fis un petit 
signe en guise de "bonjour", et ... et rien en fait, je n'avais rien à faire! Mais maintenant que j'y pense, j'espère que je n'allait pas avoir le mal de mer, car sinon, je suis mal, puisqu'on allait
naviguer, rien que d'y penser... Je me ressaisis, et souris à Keradan, qui nous affichais un sourire,
aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mar 19 Aoû - 13:10

- Non, je ne suis pas originaire d'ici, fit le mercenaire, dont le sourire disparut. Senjougahara ne releva pas, mais décida d'éviter de revenir sur le sujet à l'avenir.

Entre ceux qui ont oublié leur passé, et ceux qui ne veulent pas y penser... Songea l'ado. Ce monde doit être le refuge de tous les gens qui ont envie de voir leurs souvenirs ensevelis sous un tas de boue.
Senjougahara se demanda si c'était pour cela qu'il avait atterrit ici. Il se tourna donc vers Skya, laquelle répondait gracieusement à ses questions envahissantes.
- Ouais, tu peux m'appeler Senjou, répondit l'ado, qui commençait à avoir l'habitude de ce genre de réaction. Enfin, au moins, la jeune femme avait eu l’obligeance de lui demander avant de le renommer. Ce n'était pas le cas de tout le monde.

Le groupe finit par arriver devant un navire de commerce, que Senjougahara trouva immédiatement splendide (comme tous les bateaux du port, d'ailleurs). Pendant que Keradan négociait avec l'un des marins, l'ado à l'écharpe rouge entreprit de se promener autour de la coque, de regarder dans les tonneaux sur le quai et de saluer les marins qui le regardaient d'un air circonspect.
- Salut, ch'uis votre nouveau navigateur ! Lançait le gamin en guise de présentation, entraînant immanquablement haussements de sourcils et sourires moqueurs.

Ils ricanèrent moins lorsqu'ils réalisèrent que Senjougahara était, en effet, celui qui allait calculer leur cap. Certaines mines s'allongèrent même gravement lorsque les matelots virent le gamin blond jouer avec un compas et une boussole sur une carte.
Et certains marins manquèrent de se décrocher la mâchoire en comprenant que leur capitaine avait bel et bien l'intention de suivre les instructions du chétif adolescent.
- Ça va être super, fit Senjougahara à l'intention des mercenaires lorsqu'il en eu l'occasion. Et donc, à quoi il ressemble, le mec qu'on traque ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mer 20 Aoû - 20:12

Keradan monta sur le navire en observant amusé les réactions des marins en apprenant que c'était le gamin qui allait s'occuper de les mener à bon port/  Keredan espérait entre autre que Senjou savait réellement ce qu'il faisait car rester coincer sur un fichu navire n'était pas le sort des plus enviable. Sans compter que les marins prendraient sans doute très mal la chose et le mercenaire aurait aimé éviter une hécatombe.
Quand Senjou lui demanda à quoi ressemblait l'homme que recherchait Keredan ce dernier sortit de un rouleau qu'il déroula devant le jeune homme.



-C'est lui. Dit-il en montrant un homme qui devait avoir la quarantaine à l'opulente barbe pourpre et avec un sourire à faire pleurer un enfant. Pas vraiment le genre de type que l'on invitait à son anniversaire.


-Et ça, c'est son drapeau. Dit-il en montrant un drapeau noir sur lequel était représenté un coutelas et un sabre d'abordage dégoulinant de sang.

Plus bas on pouvait lire les méfait dont était accusé Barbe Pourpre, meurtre, pillage, vol, viols, piraterie et autres crimes. D'ailleurs la prime marquait bien "Recherché Mort ou Vif". Mais Keredan referma le parchemin avant que le jeune homme ne puisse lire le montant de la prime.


-Voilà, à toi de jouer. Cela nous prendra sans doute une journée pour arriver dans sa zone de chasse. Nous, nous reposerons la nuit et serons à l'affut le jour. De toute manières les pirates comme lui chassent rarement la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 22 Aoû - 12:22

Je suivais les autres, on montait vite fait dans le navire, moi, je regardais la mer. 
Et les marins n'en revenaient pas, apparemment, que Senjou prenne les commandes, ça me fit légèrement rire. Mais je continua mon chemin vers le navire sans rien dire. Une fois à l'intérieur,
Je regardais donc la mer, il n'y avait pas de vague, et elle était calme, une mer bien calme. Pour une fois!
Je rejoignis Keradan et Senjou une fois la mer bien observée. Ill parlait surement de Barbe Pourpre.
Et c'était le cas, je ne demanda rien, j'avais tout entendu. Enfin, j'avais juste eu le temps de voir sa tête qu'
il remballa le parchemin, mais bon... Moi, je n'attendait de partir. D'ailleurs s'est ce que l'ont fit.
La bateau démarra, doucement, puis un peu plus vite, et garda sa vitesse ensuite. Je demanda à Senjou:

~Tu as appris à naviguer où?

J'avais évité de poser la question avant, enfin, évité est un grand mot, je ne l'avait juste pas encre posée,
c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 22 Aoû - 20:54

- Wow, il n'a pas vraiment l'air d'un brave type... Murmura Senjougahara, en voyant la tête du pirate sur l'avis de recherche. Et vous allez le combattre ? C'est vraiment génial.
Et l'ado le pensait sincèrement.

Ses yeux délavés parcoururent avidement le parchemin, mais n'eurent le temps de déchiffrer le montant de la récompense mise sur la tête du forban, car Keradan replia prestement le document. Senjougahara émit un petit grognement de frustration : autant il ne désirait pas réellement la prime en elle-même, autant il brûlait de connaître son montant !
- Voilà, à toi de jouer, fit le mercenaire. Cela nous prendra sans doute une journée pour arriver dans sa zone de chasse. Nous, nous reposerons la nuit et serons à l'affut le jour. De toute manières les pirates comme lui chassent rarement la nuit.
- Hmh-hmh, acquiessa le jeune homme, les yeux rivés sur l'avis de recherche. Alors ? Combien ? Semblaient-ils demander.

L'ado finit tout de même par obtempérer, et rejoignit son poste de navigateur. Et, en dépit de son jeune âge, il fallait admettre que, oui, Senjougahara excellait dans son art ; les quatorze années passées dans les vaisseaux de son père lui avaient appris bien des choses, en vérité.

En revanche, en quinze années d'existence, Senjougahara n'avait jamais réussi à tempérer sa curiosité maladive ; c'est pour cela qu'alors qu'il travaillait, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi le mercenaire avait tenu à garder le montant de la prime secret et comment l'apprendre.

- Tu as appris à naviguer où ?
Senjougahara sursauta tant qu'il faillit tomber à la renverse.
- La vache, tu m'as fichu une de ces trouilles ! S'écria-t-il, choqué. Et pourtant, Skya était loin d'être terrifiante, avec ses longs cheveux blonds et sa jupe rose. Senjougahara bomba le torse et se lissa les cheveux en arrière - l'attitude normale d'un garçon gêné tâchant, tant bien que mal, de se donner une contenance. J'ai appris sur les chantiers de mon père. J'ai passé ma vie sur les... vaisseaux... sur lesquels il travaille. J'ai toujours été passionné par la navigation. Son regard se perdit dans le vague, et son expression faciale tourna doucement à la mélancolie.
Naviguer, là d'où je viens, c'est essentiel si tu veux pouvoir voyager, être indépendant, être libre... L'ado à l'écharpe rouge revint brutalement à lui, et secoua la tête, comme pour se tirer d'un rêve. Enfin bref. Et toi, où t'as appris à utiliser tes dagues ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Lun 25 Aoû - 11:46

Keradan se mit un peut à l'écart quand Senghou se mit à discuter avec Skya tout en écoutant la conversation. Il était intéressé par la vie de Senghou, et il se demanda qu'est-ce qui pouvait motiver un jeune homme comme Senghou qui avait encore toute sa famille à partir à l'aventure dans l'incinnu et risquer sa vie. Quand il le jeune homme eut finit de parler le nouveau capitaine se mit à hurler.

-Largués les amarres ! Mettez toute la voile !

Et le bateau commença à voguer sur les flots, les marins et le capitaine à la barre se mirent à chanter.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=a_eMlxsUV60

Quand Skya eut finit de répondre Keradan demanda à Senghou :

-Ta famille et ton monde ne te manquent pas trop ? Pourquoi as tu eut envie de quitter ton monde pour... partir à l'aventure ?

Il était vraiment intéressé par la question. Pour lui qui n'avait jamais eut d'enfance ou d'adolescence  il était curieux de savoir ce que pouvait ressentir un humain normal, qu'est-ce qui le poussait à s'engager sur la voie du danger;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Lun 1 Sep - 18:35

J'écouta attentivement les propos de Senjou, et apparemment, je lui avait fais peur, se qui n'était
pas du tout dans mon intention, je souris, je ris presque, à sa réaction. Donc, il a apprit à naviguer
dans les chantiers de son père, je ne comprenais pas vraiment son monde, "apprendre à naviguer pour 
être libre"? Drôle d'idée dit donc! Après avoir écouter ses paroles, je réfléchis un moment, si j'allais
préciser la mort de mes parents ou non, finalement oui, après tout, on s'en fiche, pour moi, ils sont bien là!
Je lui répondis alors...:


Hé bien, après la mort de mes parents, j'ai voulu apprendre à me défendre, et j'ai choisi les dagues comme armes, s'est simples!


Je fis un grand sourire, ce qui pouvait paraître bizarre quand on parle de mort, surtout celle de ses parents, enfin, ça, s'est ma conclusion, après, peut-être que ça ne lui faisait rien, il s'en fout peut-être, lui, ça ne le regarde pas vraiment, mais moi aussi, je m'en fiche!
Bref, j'écouta après, la discutions entre Senjou et Keradan.
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Lun 1 Sep - 19:00

- Hé bien, après la mort de mes parents, j'ai voulu apprendre à me défendre, et j'ai choisi les dagues comme armes, s'est simples!
- ... Oh. Cette réponse, franche, simple et lâchée avec nonchalance laissa Senjougahara pantois.
Tous ces gens, Camille, Nihal, Asuki, Keradan, et cette jolie blonde au regard rêveur... Eh bien tous ces gens étaient visiblement sans attache, et traînaient, avec plus ou moins de peine, leur fardeau derrière eux ; mais, en dépit des obstacles, de leur douleur, de leur passé, ils allaient de l'avant. C'était ça que Senjou admirait.

- Ta famille et ton monde ne te manquent pas trop ? S'enquit alors Keradan, subitement sortit de l'ombre. Senjougahara se retourna d'un bloc.
- Absolument pas, lâcha-t-il, le regard empreint de franchise. Ni l'un ni l'autre ne me manque.
- Pourquoi as tu eut envie de quitter ton monde pour... partir à l'aventure ?

L'ado aux yeux délavés n'avait jamais trop su comment exprimer ses idées. Il s'empêtrait immanquablement dans ses explication, parlait trop vite, et, finalement, ses paroles ne reflétaient pas sa pensée.
Pourquoi avait-il quitté son monde ? Et bien, déjà, il n'avait pas fait exprès. C'était le bracelet qui l'avait mené là. Mais était-ce une explication suffisante pour le mercenaire ?
... À la base, je voulais faire chier mes parents, aussi. Comment décrire cette fureur qui s'emparait de lui quand il croisait son père ? Sa rage, sa hargne dès qu'il devait lui parler ?
Comment expliquer ce sentiment surpuissant qui le poussait à se surpasser, à avancer, à vivre ? Cette ivresse qui l'envahissait dès que sa vie était en jeu, ce bonheur lorsqu'il franchissait les cieux seul dans son aéronef ? L'inconnu et l'engouement qu'il suscitait, le risque et la passion qu'il engendrait, la liberté et l'ivresse qu'elle apportait...
- J'avais besoin d'aller de l'avant, finit par dire Senjougahara. J'en avais assez, de ces gens qui piétinent. J'avais besoin d'air.
C'était loin de traduire tout ce que l'adolescent ressentait. Mais, vraiment, il ne voyait pas comment expliquer ses motivations.
- Enfin bref, reprit l'ado, ayant retrouvé son naturel joyeux. J'ai hâte d'affronter Barbe Rouge ! Il ajouta, innocemment : il doit y avoir une sacrée récompense sur sa tête, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 5 Sep - 18:40

Keradan écouta attentivement les paroles de Senghou, même si il ne comprenait pas réellement ses motivations, mais bon. Chacun était libre de ses actes non ? Par contre il tiqua quand Senghou dit qu'il avait hâte de se battre et qu'il lui demanda d'un air innocent à combien s'élevait la prime sur la tête de barbe pourpre. Il dévisagea Senghou avec sérieux pendant quelques secondes en méditant sa réponse. Si il lui répondait franchement il risquait de motiver le jeune à tenter de récupérer la prime lui même ar avidité ou simplement pour prouver sa valeur. Et Keradan ne voulait pas avoir sa mort sur la conscience. Finalement il répondit à la question de Senghou par une.


-Senghou, jusqu'où tu t'y connais en combat ? Demanda-t-il sans trace de moquerie dans la voix.


Il avait deviné que quoi qu'il dise, Senghou était de ce genre de jeune homme qui obéissaient à leurs instincts avant tout, et qu'il allait essayer de le suivre à la bataille d'une façon ou d'une autre. Autant voir de quoi il était capable et si il n'était pas suffisamment bon, l'entrainer lui même. Peut-être que ça lui mettrait du plomb dans la tête ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mer 10 Sep - 17:22

Oui, il avait l'air "étonné" que je réponde ainsi, et, comme je l'ai déjà dis, ça peut paraître normal,
oui, je trouve bien! Donc, je me rattrapa dans mes paroles:

~Ha, oui, j'ai oublié de te dire, je peux voir les morts!!

Ca aussi, en fait, ça pouvait paraître bizarre, très bizarre, même, je vous l'avoue, mais c'était la pure
vérité, la preuve, là, y a mes parents qui rigolent sous mon nez, en voilà, une preuve, mais bon, 
eux, ne peuvent pas la voir, donc, pour eux, ce n'est pas une preuve, enfin bon, ne s’emmêlons pas les pinceaux la dedans, ça ne servirai à rien, enfin bref, penser à ça non plus ne servirai
à rien, donc, j'écouta Keradan et Senjou dans leur conversation, et je rigola, quand
Keradan ignora la question de Senjou sur la prime de Barbe Poupre!
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mer 10 Sep - 17:52

Keradan dévisagea gravement l'adolescent. Puis il demanda :
- Senghou, jusqu'où tu t'y connais en combat ?

Senjougahara revint brutalement à lui (la révélation de Skya l'avait quelque peu ébranlé, en vérité, tout comme la manière dont elle l'avait dit : on aurait dit que le fait de voir les esprits désincarnés était le genre de détail qu'elle oubliait régulièrement).

- C'est Senjou-gahara, siffla le jeune homme en guise de réponse ; déjà qu'il n'aimait pas son prénom, alors si en plus on le lui écorchait... Et je sais me battre... ben... suffisamment bien ! J'ai combattu une Gardienne des Ténèbres, déjà ! Et je lui ai mis la pâtée !
Senjougahara n'avait aucune notion de discrétion, c'était un fait ; en outre, il n'avait ni la langue dans sa poche, ni la modestie nécessaire pour éviter de la ramener sans cesse. C'était sûrement la raison pour laquelle il finissait toujours avec des ennemis à chaque coins de rue.

Le jeune homme se campa sur ses jambes, le poings sur les hanches.
- J'ai un coutelas, et j'ai aussi une arme magique ! Et je sais m'en servir !
Comme pour appuyer son argumentation, le jeune homme invoqua son arme ‒ un sabre court à lame droite ‒ et commença à exécuter de grands mouvements plus ou moins adroitement.

Senjougahara n'avait, en vérité, jamais vraiment su manier le sabre ; on le lui avait donné sans mode d'emploi, et le jeune homme le brandissait comme on agitait un bâton pour effrayer les oiseaux. En un sens, c'était assez dangereux.
Mais il était clair qu'une petite séance d'entraînement ne pouvait pas lui faire de mal.
C'était même une bonne idée.
... Voire un impératif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mar 16 Sep - 14:04

Keradan fut surpris par la révélation de Skya et il se demanda si la jeune fille avait toute sa tête. Il savait qu'il était possible de communiquer avec les esprits de l'au-delà pour une durée limité grâce à certains sorts. Mais il n'avait jamais entendu parlé de gens capables de voir les morts en continue... jamais de personnes saines d'esprits. Il se promit d'en parler avec la jeune femme un peut plus tard.


-C'est... particulier comme talent... dit-il avec circonspection.



En attendant, autre chose réclamait son attention. Il avait Senjhou faire ses mouvements et le constat était simple. Ce gamin n'avait jamais utilisé d'arme de sa vie.

Alors qu'il faisait ses mouvement il attendit un retour de lame de Senjhou, puis il donna une claque avec le plat de sa main sur le plat de son épée, ce qui déséquilibra le jeune homme, avant qu'il ne puisse se rétablir Keradan le gifla avec le dos de sa main avec assez de force pour le faire tomber. Il était bon qu'il apprenne de ses erreurs ainsi. Pas forcement par la douleur mais par la honte de ce prendre ce genre de coups. Ainsi, il resterait attentif.



Quand il se fut relever Keradan poussa un soupir et dit :

-Bon... et bien il y a du boulot... Si c'est ce que tu appelles savoir te battre j'espère que tu ne sais pas beaucoup parce tu vas devoir désapprendre ce que tu as apprit. En particulier dans le combat au sabre. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Sam 20 Sep - 22:34

Je regarda leur mine étonnée, et pas sûre du tout.
Ils ne me croyaient pas, ça se voyait dans leur simple regard...
Je ne faisait pas attention à ce qu'ils disaient, mais j'allais leur prouver
que je ne mentais pas! J'allais peut-être leur demander de voyager dans le monde
des morts, une faculté que j'avais apprise depuis peu, avant, je ne faisais
que les voir!

~Vous ne me croyez pas, c'est ça? Si vous voulez, je peux vous montrer!

Je les regarda un par un, et repris le cœurs de leur discutions sans trop savoir de quoi
ils parlaient... en fait, même si je me concentrais, j'avais perdu un morceau de cette
discutions apparemment interminable!!
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Dim 21 Sep - 10:15

Senjougahara serra les poings, en proie à une rage sourde.
Il détestait, comme beaucoup d’ados de son âge, qu’on le remette à sa place. Il détestait qu’on le prenne de haut – en tout cas, comme beaucoup d’ados de son âge, c’était ainsi qu’il l’interprétait – et, de surcroît, il était, comme beaucoup d’ados de son âge, susceptible à en crever.
Attends que je me serve de mon bracelet, tu t’en sortirais pas aussi simplement, semblait-il sur le point de cracher. Mais il s’abstint ; Senjou était certes téméraire et irascible, mais il était loin d’être suicidaire ; Keradan avait su démontrer, de manière magistrale, qu'il avait l'avantage sur lui. Et de toute façon, la Clé Ailée d’Or était à plat.

De frustration, le gamin croisa les bras sur son maigre torse et fixa un point entre le plancher et le pied gauche de Skya. C’était stupide, mais il avait envie de pleurer.
… C’était d’autant plus stupide qu’il savait pertinemment qu’il ne savait pas manier un sabre ; mais il avait beaucoup de mal à diriger les traitements humiliants dont semblaient se repaître les adultes.

- Vous ne me croyez pas, c'est ça? Si vous voulez, je peux vous montrer! S’écria alors Skya.
Cette remarque eut l’effet d’une douche froide sur le cerveau échauffé de Senjougahara. Mais de quoi parlait-elle… ? Il avait dû louper un épisode, ou alors la gifle qu’il avait prise l’avait sonné ; dans tous les cas, il éprouvait quelque difficulté à communiquer avec Skya, laquelle semblait vivre sur… planète Skya.
Incapable de répondre, le jeune homme préféra garder le silence. En outre, il ne voulait pas risquer de parler d’une voix rendue tremblante par les larmes refoulées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mar 30 Sep - 10:11

Hrp-Désolé pour le retard - Hrp

Keradan eut une pointe de remords pour sa dureté devant l'expression de Sejhou, mais il étouffa bien vite ce sentiment. S'il voulait faire quelque chose de ce jeune homme il allait falloir l'éprouver et lui apprendre la discipline, bon vu son caractère ça n'allait pas être facile mais bon, ça ne pouvait pas être plus difficile qu'un combat à mort contre un démon... si ? 


Son attention fut alors détournée par Skya. Elle voulait leur montrer ? Aïe, c'était pas bon, si les marins assistaient à ça ils risquaient de s'énerver. Si il y avait quelque chose d'encore plus superstitieux qu'un prêtre, c'était bien un marin. Aussi il leva rapidement la main pour interrompre Skya.


-Stop ! Je te crois, mais si tu veux vraiment nous montrer ça attend la nuit. Les marins sont très superstitieux et si ils te voit parler aux morts ils risquent de mal le prendre. Si tu veux nous montrer ça attend la nuit. Expliqua-t-il à la jeune femme.

Il se tourna ensuite vers Senjhou.

-Quand à toi il est clair que tu ne sais pas te battre au sabre... mais tu peux apprendre. Je peux te former si tu veux, à condition que tu y mettes du tien. Et je préfère être clair, si tu continue à bouder comme tu le fais là je ne t'apprend rien, de même si j'ai l'impression que je perd mon temps. Compris ?

Pas question qu'il s'acharne si le jeune homme n'était pas assez mature pour passer outre son orgueil blessé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Lun 6 Oct - 19:03

Okay, tout d'un coup, j'ai l'impression qu'ils me croient, ils ont peur, c'est ça,
quels bandes de chochottes! Mais mieux ne valait pas contredire Keradan,
vu sa manière de combattre, je préférais m'abstenir, je ne voulais pas me 
retrouver au tapis en moins de deux, loin de là, alors, je leur répondis tout 
simplement!:

~Comme tu veux! Mais ils ne verraient rien, tes marins, puisque je vous emmènerais dans le monde des morts!

Je fis un petit sourire malin, c'est vrai, les marins ne verraient, seuls leur âme
partiraient, par leur corps, et puis, ça avaient des avantages, ils pourraient
parler avec leur proches morts, si ils en ont... Mais je ne vais pas leur demander
de tuer quelqu'un rien que pour le voir de ce monde des astres, dans le monde
du ciel, enfin, j'imagine que ce "monde" est dans le ciel...
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Lun 6 Oct - 19:32

Keradan et Skya discutèrent quelques instants des pouvoirs de cette dernière, offrant à Senjougahara le répit nécessaire pour redevenir maître de ses émotions. Enfin, dans la mesure du possible.

Finalement, le mercenaire se tourna vers l’ado :
- Quand à toi il est clair que tu ne sais pas te battre au sabre... mais tu peux apprendre. Je peux te former si tu veux, à condition que tu y mettes du tien. Et je préfère être clair, si tu continue à bouder comme tu le fais là je ne t'apprend rien, de même si j'ai l'impression que je perd mon temps. Compris ?
- Je ne boude pas, rétorqua Senjougahara avec une mauvaise foi palpable, et sans même adresser un regard au mercenaire.

… C’est vrai qu’il avait mauvais caractère. Mais sa curiosité, sentant que la colère se calmait, en profita pour réintégrer son cerveau.
- Vous… vous pourriez me former ? Finit-il par demander, ses yeux décolorés remontant vers le menton du mercenaire. C’est que… Je n’ai pas l’argent pour ce genre de formation…
Ni la patience, ni la maturité, mais ça, Senjou n’en avait pas vraiment conscience. Le jeune homme sentait qu’il lui fallait progresser dans l’art du sabre ; la Clé Ailée d’Or était un objet puissant, mais on ne pouvait vraiment pas compter dessus, du fait de la capacité misérable de sa batterie.
En outre, l’ado adorait apprendre de nouvelles choses ; mais il aurait encore préféré se faire crucifier par l’équipage pour sorcellerie que de recevoir des cours.


Finalement, après quelques secondes de réflexion, le jeune homme capitula, sa curiosité l’emportant sur l’orgueil.
- D’accord, je voudrais que vous me formiez ; j’y… mettrais du mien.
Senjougahara risqua un coup d’œil en direction du mercenaire, puis reporta son regard sur les pieds de Skya.

Ça allait être un looong voyage, il le sentait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Jeu 16 Oct - 16:46

Rassuré sur l'idée que la jeune femme ne ferait rien de stupide pour eux, il retourna son attention sur Senghou. Après un long moment de réflexion le jeune homme finit par vaincre son orgueil et accepta la formation que pourrait lui prodiguer le mercenaire.


-Très bien, on va commencer alors. Dit-il en empruntant le sabre d'un marin.


-Tout d'abord met toi en garde comme moi. De profil pour faire une cible plus petite et éviter les coups dans les bijoux de famille. La pointe de ton sabre vers les yeux de ton ennemis, fléchis sur les genoux, tu auras une meilleur détente. Lui expliqua Keradan en se mettant lui même en garde en exemple.

Quand son élève eut fait ce qu'il attendait il examina sa position pour corriger ce qui n'allait pas. Il se remit ensuite en garde et demanda à Senghou :

-Bien, attaque moi maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Sam 18 Oct - 15:48

De toutes façons, j'allais, qu'ils le veuillent ou non, les amener dans le monde des morts,
s'est vraiment cool, ce monde, on peut parler aux défunts, pourquoi ne veulent-ils donc pas y aller,
ils pourraient parler aux morts! Bref, ce n'était pas bien grave, je massif sur le bord du navire
et les regardai s'entraîner, Keradan avait l'air d'être un prof assez sévère, mais au moins,
Senjou allais devenir un bon combattant, je souris, j'étais fort heureuse de ne plus devoir
m'entraîner, j'étais assez expérimentée dans les armes, surtout dans les dagues! Mais là,
je m'ennuyais, alors je demandai bien fort, pour que tout le monde l'entende, ils
avaient l'air tellement plongé dans leur entraînement que je crus qu'ils allaient faire la sourde oreille!

~Quand est-ce que l'on arrive?
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Sam 18 Oct - 17:15

[Hors-jeu : chers tous, pour des raisons de connexion internet surveillée, je n’ai plus accès à Youtube, DailyMotion et tous ces sites de vidéos.
Du coup, je ne peux plus lire vos OST, et, de manière tout à fait logique, je ne peux plus en poster non plus ; c’est pour cela que, maintenant, je vous mettrai juste les titres des vidéos, si possible le site et la chaîne, comme ça vous pourrez aller les chercher par vous-même ^^’ Désolée pour le dérangement !
… Je pense que la situation s’améliorera dans le courant du mois.
]



- Bien, attaque moi maintenant.
Senjougahara ne se fit pas prier ; serrant les mains sur le manche de son coutelas, une lueur froide au fond de ses yeux délavés, l’adolescent chargea le mercenaire, tout en gardant en mémoire la position de défense apprise quelques instants plus tôt.
Il était difficile de savoir si le jeune homme à l’écharpe écarlate était animé par sa fougue naturelle, par son désir de progresser ou par un esprit de revanche particulièrement mesquin.

Car ce n’était, décidément, vraiment pas facile pour Senjougahara : ce dernier était véritablement déchiré entre l’envie dévorante de progresser et son puissant esprit de contradiction, et, de ce fait, faisait un élève relativement difficile.
Certes, il apprenait et progressait à une vitesse phénoménale ; de plus, le jeune homme était agile, souple et tonique, et savait faire preuve d’une énergie quasiment intarissable en combat. Mais à côté de cela, il ne pouvait s’empêcher de se montrer amer à l’égard de Keradan, et ne se pliait que de mauvaise grâce aux enseignements de son nouveau maître.

- Quand est-ce que l'on arrive? Finit par demander Skya, assise sur le bastingage ; Senjougahara, profitant d’une courte pause dans l’entraînement, s’en alla à sa rencontre.
- Si mes calculs sont bons, on arrivera demain dans l’après-midi, fit-il. En principe, le temps devrait se maintenir, et le vent nous est favorable.
Puis, après avoir longuement hésité, posant la question qui lui brûlait les lèvres depuis quelques heures, il murmura, afin que les marins ne l’entendent pas : ça fait quoi de voir les morts ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Lun 27 Oct - 22:10

L'entrainement commença alors sérieusement, le jeune élève de Keradan se trouva être déterminé à toucher son professeur et faisait des progrès rapides, mais jamais son mentor ne lui faisait de compliments, il le corrigeait quand il quittait sa position de garde et quand il se montrait un peut trop empressé Keradan le fouettait avec le plat de sa lame en punition. Blessant davantage l'orgueil que le corps de son élève. Keradan ne le montrait pas mais en réalité il était des plus satisfait des progrès de son élève, seulement il préférait ne pas lui dire car il pensait que ça lui ferait prendre la grosse tête. Il fallait éviter ça, son élève sous sa couche d'immaturité et d'impatience était un jeune homme déterminé et prometteur. Il lui fallait juste surmonter ses défauts pour devenir un grand guerrier, et un grand homme.



Après deux heures d'entrainement intensif Keredan décréta une pause pour laisser souffler Senjhou.


*Vraiment prometteur ce petit. Dommage qu'il soit aussi immature." Se dit Keredan alors que le principal intéressé discutait avec Skya.



Quand il lui demanda qu'est-ce que ça faisait de voir les morts Le mercenaire haussa un sourcil pour montrer que la question l'intriguait aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 31 Oct - 0:07

Je regardais la mer, en attendant que Senjou et Keradan terminent l'entraînement, qui avait l'air si... Difficile, compliqué, impossible de trouver les bons mots! Mais Senjou ne tarda pas a répondre à ma question sur le temps qu'il nous faudrait pour arriver à notre destination! Demain dans l'après midi, super... Bon, c'est mieux ça que dans une semaine, soyons contents! Puis il me demanda, pas trop fort pour que les marins n'entendent pas, ça fait quoi de voir les morts, et je vis Keradan qui écoutait la conversation pas derrière, apparemment intrigué, je leur répondus donc, un sourire aux lèvres:

~Et bien, c'est cool! On peut voir tout les défunts, donc, si vous connaissez quelqu'un qui est mort, je peux... Vous je montrez!

J'hésitais a la fin, de dire "mort", si à moi ça ne me fait rien, à eux, ça privait leur être douloureux, ou leur rappeler de mauvais souvenirs, voir des très mauvais souvenirs, ça dépend les personnes, ça dépend de leur passé!
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 31 Oct - 11:59

« Eh bien, c'est cool… » En effet, présenté comme ça, cela avait l’air plutôt « cool ».
Mais c’était beaucoup trop insatisfaisant, comme réponse ! Bon, Senjougahara n’était clairement pas le mieux placé pour faire des reproches, dans la mesure où ce dernier ne parvenait même pas à expliquer son engouement naturel pour l'aventure ; mais il voulait savoir si les morts parlaient, s’ils étaient dans le même état qu’après leur mort – ce qui devait être, dans certains cas, très inconfortable – que faisaient-ils une fois mort, où allaient-ils, est-ce que leur non-vie ressemblait à la vraie vie, pourquoi hanter des manoirs abandonnés et pas des rues passantes… Bref, tout une foule de questions, comme à l’accoutumée.

- Ben moi, je ne connais personne de mort… Fit Senjougahara en haussant les épaules, ce qui lui arracha une grimace de douleur.
Cet enfoiré de Keradan ne l’avait pas épargné : réprimandes, regards sévères… en plus des coups distribués du plat de la lame – chose qui mettait l’adolescent aux yeux délavés hors de lui… le résultat est que Senjougahara ne sentait plus ses bras ni ses jambes. Ni le reste, d'ailleurs.
 
Et en plus, il n’arrivait même pas à se rendre compte de s’il avait progressé ou non : pas une seule fois, son mentor n’avait lâché un compliment, en dépit de tous les efforts déployés par l’adolescent. Peut-être qu’il n’est pas satisfait, lui non-plus… Mais je vais lui montrer, moi, même si je dois suer sang et eau pour ça ! Je sais pas quel niveau t’attends de moi à la fin de cet entrainement, mais je te jure que je vais dépasser tes espérances, quelles qu’elles soient !
… Salaud d’adulte !


C’était la raison pour laquelle, actuellement, l’ado évitait soigneusement de regarder le mercenaire, jugeant plus sage de ne pas exploser comme une grenade sur celui qui se donnait, quand même, la peine de l’entraîner. À moins que tout cet entraînement ne soit une excuse pour pouvoir me taper dessus, mais c’est pas grave, je lui rendrais la pareille bientôt ; juste le temps que tu me fasses de beaux muscles pour qu’un jour, je t’en fasse baver à mon tour.

… Cette rogne n’était bien sûr que passagère, bien sûr, et finirait par s’apaiser avec la nuit ; mais Senjougahara n’avait, pour l’instant, aucune envie d’aller se coucher.
- Tu peux nous les montrer ? Mais-euh… Ils sont genre, décomposés, ou dans le même état qu’après leur… Mort, ou bien ?
Senjougahara avait déjà vu ce qui arrivait aux hommes sur les chantiers aéronautiques, en cas de bévue ; ça n’avait jamais été très agréable à contempler, et la dépouille n’était jamais très présentable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Lun 10 Nov - 10:51

Keradan écouta attentivement l'explication de SKya, visiblement la jeune fille maitrisait un pouvoir proche de la nécromancie, pourtant ce qu'elle faisait avec les morts était différent de ce qu'il connaissait de cette branche de la magie. Mais il fallait bien avouer qu'il n'était pas un expert dans la magie. Il s'était surtout intéressé aux magies de guerre, et encore' seulement dans la mesure ou elles pouvaient l'aider directement sur le champs de bataille. Quand au fait de voir les morts Keradan était au même point que Senghou, il ne connaissait personne qui était mort... ou plutôt qu'il avait envie de revoir. Il nota avec un petit sourire la la petite grimace de douleur de son élève. Bien, ça voulait dire qu'il avait travaillé.


Il était un peut hésitant avec la proposition de Senghou mais il fallait avouer que la journée était bien entamée et les marins se reposaient ou ne faisaient pas très attention à eux. Sans compter qu'ils étaient dans un coin un peut discret donc ils pouvaient peut-être se permettre de laisser la jeune femme leur montrer ces fameux défunts. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Jeu 13 Nov - 22:02

Pour tout vous dire, je n'étais jamais allée dans le monde des morts avec plusieurs personnes, je n'y étais allée qu'une seule fois, et ceci , toute seule... Sans même le vouloir, en fait...! Mais j'allais trouver! De toutes façons, pourquoi pas! Je souris à la remarque de Senjou, s'ils sont décomposés ou non, je ne préfère pas imaginer ça! Non, ils sont comme toi, ou comme moi, allais-je lui répondre, mais je ne dis que hausser des épaules, avec un grand sourire, je voulais lui laisser un doute, se serait amusant! Je déposait une de mes mains sur une épaule de Senjou, et l'autre, sur celle de Keradan. J'avais fais ce geste sans réfléchir, il m'était venu tout seul. Et comme la dernière fois, je regardai le ciel, fermai les yeux, et vidai mon esprit, une seconde plus tard, je les réouvris, et non nous retrouvions dans le monde des morts. On pouvait voir des étoiles dans le ciel, mais elles se rapprochaient et nous marchions sur un sol bleus, on aurait dit de l'eau... Solide. Puis, devant nous, les morts "vivaient leur petite vie... Mourrante" ça ressemble vraiment à chez nous, en plus... Sombre. Je souris en voyant mes parents, ici, ils étaient solides, et je pouvais les toucher, ça le rendait plus heureuse que de simplement les voir! Je me tournai vers les deux "marins" que j'avais amenés, et leur souris:

~Nous y sommes!

Je soupirais en les voyant en entier, si on peut dire ça comme ça, car ici, nous sommes également des fantômes... Solides. En fait, nos corps restaient sur le bateau, et notre âme montait dans ce monde!
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 14 Nov - 11:21

- Nous y sommes !
Senjougahara regarda autour de lui, ébahi. C’était… c’était… c’était !
Peu importe ce que c’était, mais en tout cas c’était ; en outre, le jeune homme maudit son manque de vocabulaire.

- Waaa, c’est super beau ! Lâcha l’adolescent, subjugué. Il tapota du pied l’étrange texture qui composait le sol ; l’instant d’après, il se mit à courir partout, allant voir chaque mort, observant chaque défunt avec une mimique curieuse, et jetant de temps à autre un regard au ciel étoilé. Pour quelqu’un qui venait d’enchaîner deux heures d’entraînement intensif au sabre, il semblait avoir une forme olympique.

Ignorant totalement ses compagnons et leurs éventuels avertissements, Senjougahara s’enfonça d’autant plus dans le royaume des morts, irrésistiblement attiré par la nouveauté et l’inconnu. Alors c’était comme ça après la mort ? Une vie citadine normale, dans un monde bleuté et étoilé ? Cela n’était, finalement, pas si terrible. Quand bien même l’adolescent aux cheveux miel n’aurait jamais supporté une éternité de vie citadine normale.

Alors que l’adolescent s’apprêtait à reprendre sa course, une main se posa sur son épaule. Senjou fit volte-face, prêt à envoyer bouler l’inconnu imprudent. À sa grande surprise, l’individu en question était une femme aux cheveux grisonnants, au visage marqué par la vie et aux yeux hagards. Elle était vêtue d’une robe grise de qualité médiocre et semblait atteinte de quelque maladie maligne.
- Ce bracelet… Murmura-t-elle d’une voix enrouée, où l’as-tu trouvé ?
- Euh… En quoi ça vous regarde ? Rétorqua insolemment Senjougahara, en tentant de se dégager. Cependant, la poigne de la femme s’avéra plus forte que ce que le jeune homme imaginait.
- Où l’as-tu trouvé ? Insista-t-elle, ses yeux clairs jetant sur Senjougahara un regard dément.
- Lâchez-moi !
L’adolescent à l’écharpe écarlate se dégagea d’un coup sec ; autour d’eux, la foule s’était mise à observer la scène d’un œil intrigué.
- Ce n’est pas le tien ! Glapit la femme, en esquissant un geste vers Senjougahara. Où l’as-tu volé ? Où est-il ?
La peur gagna Senjougahara, qui commença à reculer de plus en plus vite.
- Où est-il ? Continua la femme, tout en continuant d’avancer vers le jeune homme paniqué. Où est-il ? Où est mon fils ? Où est…
Senjougahara tourna alors les talons et se mit à courir ; ses jambes s’étaient mises à fonctionner toutes seules, et avaient décidé de ne plus s’arrêter. Bon sang, mais c’était quoi, ça ? Complètement givrée, la vieille ! Senjougahara n’osa regarder derrière lui ; il n’avait qu’une seule envie, à savoir mettre de la distance entre cette cinglée et lui. Quand bien même il ne s’agissait que d’une femme âgée et fatiguée qui n’aurait, probablement, pas l’avantage en combat à mains nues, le jeune homme se sentait gagné par une peur irrépressible.
Peut-être était-ce son regard fou, peut-être était-ce le fait qu'elle l'ait traité de voleur, peut-être était-ce la façon dont ses ongles avait griffé sa chair ; peut-être était-ce le fait qu’elle était morte, et qu’en dépit de cela, elle avait été capable de l’attraper et de lui faire mal.
Peut-être était-ce le fait d’être entouré de morts. De morts…
Il semblait soudain à Senjougahara qu’il n’avait pas sa place ici.

La course du jeune homme fut brutalement interrompue lorsque ce dernier buta contre Keradan, qui s’était, finalement, retrouvé sur son chemin.
- Waïïï ! Glapit Senjougahara, en s’effondrant sur le sol bleu. Fais attention ! En dépit de l’attaque verbale injustifiée, l’adolescent était soulagé de voir un visage qu’il connaissait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mar 2 Déc - 13:03

Hrp- Vraiment mea culpa pour ne pas avoi rrépondu plus tôt mais je suis très occupé en ce moment à la facc. vraiment désolé !-Hrp



Keradan avait été des plus surpris par le voyage et le monde dans lequel il se trouvait. Il observait les esprits avec un air à la fois étonné et méfiant. Les esprits n'avaient pas l'air hostiles mais le mercenaire se méfiait tout de même, comme il le faisait toujours en territoire inconnu. Il marchait parmi les morts et les observaient avec une curiosité qu'il ne cherchait pas à cacher. La plupart semblaient se contenter de "vivre leur vie" sans plus se préoccuper des nouveaux venus. Keradan trouvait ce comportement à la fois étrange, amusant et sans qu'il puisse l'expliquer, inquiétant. Il continua de marcher au hasard sans vraiment se soucier de ce qui l'entourait jusqu'à ce qu'il tombe sur des gens qu'il n'aurait jamais crut rencontrer. Il en fut tellement hébété.

Des dizaines... Non... des centaines d'être issues des mêmes expériences que lui se tenaient en face. Sauf que eux avaient été des expériences ratées, considérés comme des rebuts par les scientifiques beaucoup étaient morts de mauvais traitements, d'expériences violentes ou de leurs malformations. Et encore plus étaient mort lors de leur révolte contre les scientifique. A la connaissance de Keradan, seul lui et trois de ses "frères" avaient survécut. Il comprit alors qu'il avait en face de lui ces fameux frères, ceux qui étaient morts.

-665

-Je m'appelle Keredan.

-Aide nous...


-Fais nous sortir d'ici....


-Je ne peux pas.
Répondit-il la voix rauque.

Une plainte se souleva des expériences ratée.


-Pourquoi....

-Parce vous êtes morts....

-Mais nous voulons vivre.... Nous voulons connaitre la liberté....


-C'est injuste....


-Je sais.... Je suis désolé... mes frères...

Il n'arrivait pas plus à les regarder en face, il avait l'impression d'avoir une boule dans la gorge. Il voulait partir.

-Sky... fais moi partir d'ici s'il te plait.
Demanda-t-il la voix rauque.


Il n'avait plus envie de rester ici. Et il avait encore moins envie de répondre à d'éventuels questions de Senjou ou Skya. Il n'avait pas envie d'affronter les regards suppliants de ses "frères" plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Jeu 4 Déc - 17:01



"Je ne regrette pas de les avoir emmenés ici..."

Je regardais Keradan, puis Senjou, apparemment, tous deux avaient des personnes... en rapport avec ce qu'ils étaient, ou ce qu'ils avaient... Moi, non, mais ça me rendait mal à l'aise... J'avais des questions à leur poser, mais d'abord je regardai la dame qui questionnait Senjou, je l'arrêtai, elle pouvait nous donner des informations sur le bracelet de Senjou, autant attraper cette opportunité, elle ne sera là sûrement qu'une seule fois...
    
  
▬ Madame! Calmez-vous! Il n'a rien d'un voleur! Vous dites que ce bracelet à votre fils, il est ...mort, lui aussi?


Je la regardai, suppliant des réponses, puis je me tournai vers Keradan, lui aussi, il était mal en point, mais je ne voulais pas redescendre sur terre, pas maintenant, alors, je lui répondis.
    
  
▬ Je ne veux pas que l'on revienne sur terre maintenant, et je ne sais pas si je pourrais les faire revivre, mais si je peux leur montrer la terre telle qu'elle est maintenant, où que je puisse les faire vivre, tels des fantômes sur terre comme mes parents, je veux essayer. Si je peux aider, je le veux...!


J'étais sincère, car moi, j'avais vécu beaucoup de tristesse, et j'ai eu l'opportunité de pouvoir revoir mes parents, je suis sûrement une des seules... Alors si je peux aider les autres à retrouver un peu de bonheur, je le ferai, car je ne m'imagine pas vivre éternellement dans un monde tel que celui-ci... 
[size=12]    [/size]
[size=12]  [/size]
[size=12]
▬ Il est de même pour vous, madame, si je peux vous aider à revoir votre fils une fois, je le ferai avec plaisir!
[/size]

Je me tournai vers la dame qui avait dit à Senjou qu'il était un voleur, le visage plus ou moins souriant...!


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Jeu 4 Déc - 19:29

[HRPG : @ Keradan : ce n’est rien ; j’espère juste que ton travail va se décanter, de manière à ce que tu puisses respirer un peu, et que l’on rencontre enfin le célèbre et sinistre Barbe Pourpre Wink]


Senjougahara grimaça : la réaction de Skya ne lui plaisait pas du tout. L’adolescent n’avait aucune envie de passer pour un froussard, mais tout son être lui hurlait de retourner parmi les vivants.
Je n’ai pas ma place ici.
Je n’ai rien à faire entre les morts.

Pas alors que la vie lui tendait les bras, et qu’il avait envie de croquer la sienne à pleines dents.
En outre, il n’avait pas – mais alors vraiment pas – envie de discuter avec l’autre folle. Il voulait ne plus jamais la revoir, ne plus jamais avoir à l’entendre, ne plus jamais avoir affaire à elle.

Mais le plus bouleversant était peut-être la réaction de Keradan, lequel semblait, lui aussi, profondément ébranlé ; le mercenaire, pourtant si réservé et peu enclin à montrer ses sentiments, parlait d’une voix que l’émotion rendait rauque. Un instant, Senjou songea qu’un guerrier de son acabit devait avoir vu tomber plus de corps sur un champ de bataille que de gouttes d’eau lors d’un déluge. Peut-être avait-il rencontré quelque ennemi pourtant autrefois défait

Frustré par le refus de Skya, Senjougahara finit par croiser ses bras sur son mince torse, et tourna le dos. Il se demanda si son bracelet aurait pu lui permettre de sortir de ce monde, s’il avait été chargé


Skya, cependant, tentait d’interroger la femme ; cette dernière, cependant, s’avérait tout à fait récalcitrante. Lorsque la jeune manieuse de dagues lui parla de son fils, la mégère hurla carrément à pleins poumons :
- MON FILS M’A TUÉE ! TU ENTENDS, PETITE TRAÎNÉE ? ! IL M’A TUÉE ! ! ! AVEC CE BRACELET ! ! !
Aussitôt, d’autres défunts vinrent s’affairer autour d’elle, l’empoignèrent, tentèrent de la calmer.

- Elle ne se fait pas à sa non-vie… Expliqua alors l’un des fantômes, un jeune homme d'une vingtaine d'années au regard gêné, tandis que l’on emmenait la femme épouvantée au loin. Je vous prie de l’excuser pour les désagréments causés, elle est terriblement instable mentalement…
Elle est arrivée avec son mari il y a… oh… un demi-siècle, peut-être plus… Les conséquences de leur mort auraient été – selon les dires – atroces ; je pense même sincèrement qu’elle a été soumise à la torture avant qu’on ne l’exécute.
Mais nous n’avons aucune preuve à l’appui… Quant à son mari, il n’est que l’ombre de lui-même ; nous l’avons mis en quarantaine, afin qu’il ne trouble pas la non-vie des autres…

Le mort émit un petit rire embarrassé, et passa une main dans ses cheveux châtains.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Sam 17 Jan - 16:43

Hrp-Encore désolé pour mon looooooooooooooooooong retard- Hrp

Keradan grogna à la réponse de la jeune femme. Pour le moment il se moquait royalement ses justifications, tout ce qu'il voulait c'était quitter ce maudit monde des esprits et retourner dans celui des mortels où au moins les morts ne venaient pas le hanter et le faire culpabiliser sur sa survie.  
Il détourna la tête pour montrer son désaccord avec Skya et ce faisant il vit un groupe d'homme qui l'observait soit avec hostilité, soit avec un respect teinté de mélancolie, soit avec crainte. Il en reconnaissait certain, d'anciens ennemis qu'il avait vaincu et tué... Non, décidément il n'aimait pas cet endroit. Les morts devaient rester mort et ne pas être troubler par les vivants, c'était son avis. 


Soudain les hurlements d'une morte le fit se retourner, pendant un instant il craignit que les morts allaient les attaquer mais heureusement la folle fut emmenée par d'autres défunts et un jeune mort qui devait avoir la vingtaine vint leur faire des excuses. Le mercenaire hocha la tête en signe d'assentiment et se tourna vers Skya.

-On peut partir maintenant ? Les vivants n'ont rien à faire chez les morts, laissons les tranquilles. Dit-il. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Dim 18 Jan - 21:26

Et bien, on ne va pas dire que chez les morts, c'est la folie, mais c'est tout comme! Je gloussai en voyant  la défunte hurler, heureusement que certains morts ont encore un peu de bon sens! Parce que là faudrait peut être la calmer! Je haussai des épaule sc. Que ça soit envers cette personne âgée ou bien les autres qui avaient parlé à Keradan! Finalement, je ne crois pas que je remettrais les pieds dans ce monde, car il faut avouer qu'il fout un peu les jetons! J'attrapai le poignet de Senjou, puis celui de Keradan, et fermai les yeux,  comme pour venir, exactement la même procédure! Puis, nos esprits retournèrent dans nos corps, qui n'avaient absolument pas bougé depuis, heureusement!
Arrivé de nouveau sur le bateau, je regardai Keradan, en demande d'explications:


•Qui étaient-ils? Et pourquoi ils t'appelaient numéro... Je sais plus combien...?!


Je regardai le ciel, venions nous de là? Est-ce que chaque étoile était un défunt? La question s'impose! Mais j'ai beau réfléchir, jamais je ne trouve réponse à cette question...!
Revenir en haut Aller en bas
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 22
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Lun 19 Jan - 9:24

Senjougahara inspira l’air de la nuit à pleins poumons. Le vrai air. Celui qui gonflait les poumons des vivants, et les voiles des navires.
- Bah ç’a été très instructif, tout ça ! Encore merci pour la balade, Skya ! S’exclama l’adolescent, plus sincère qu’ironique au demeurant. Bon, c’est pas tout ça, mais je crois que je vais rejoindre l’équipage, moi.
Et, ayant prononcé ces mots, Senjougahara se dirigea vers les dortoirs, sans attendre la réponse de Keradan, sans même attendre la question de Skya, sans attendre. Maintenant que le calme était revenu, il avait envie de réfléchir.

C’est d’ailleurs pour cela qu’il ne trouva jamais le sommeil.
En dépit de l’heure avancée, Senjougahara finit par ressortir sur la pointe des pieds, s’installa dans le phare1 du navire, et passa le reste de la nuit à rêver, tout en jouant distraitement avec son bracelet.



1 : ensemble des voiles d’un mât.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
MembreMercenaire
avatar
Nombre de messages : 994
Age : 23
Localisation : Dans les ombres à te guetter.
Arme : Katana,un pistolet magique,ses doubles dagues aux poignet,une dage caché dans sa botte
Invocation : Son armure,Tzaark'an.
Date d'inscription : 14/08/2010

MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Mer 21 Jan - 21:22

Heureusement que Skya finit par accepter de les ramener dans la réalité, Keradan poussa un soupir de soulagement. Un air pure, un environnement familier... Bon sang ça faisait du bien ! Il avait visité pas mal de lieux bizarres et hostiles mais ce monde des morts était pour l'instant le pire. Le pire c'était que Skya ne semblait pas chamboulée plus que ça, elle semblait même plutôt contente. Ce qui lui attira un regard noir de la part de Keredan. Quand elle posa sa question Senghou en profita pour aller se coucher, visiblement il avait besoin de méditer sur ce qui lui était arrivé. Et Keradan le comprenait.   


-Numéro 665. C'était mon nom avant que je prenne celui de Keradan... C'est une longue histoire... et je ne suis pas sur d'avoir envie de la raconter ce soir... Désolé. Et ensuite il alla se coucher l'humeur sombre.


Il mit longtemps à s'endormir, et même là ses rêves durent troublés par des cauchemars où les autres expériences qui étaient mortes venaient le hanté. Il se réveilla à l'aube en sueur, fatigué et il se sentait également extrêmement mal. 


Alors qu'il allait sur le pont pour réfléchir il remarqua Senghou qui était installé dans le phare du navire. Se disant qu'il avait peut-être besoin d'un peut de compagnie Keradan entreprit d'escalader le mat pour rejoindre aussi silencieusement qu'agilement le jeune homme.


-Salut. Dit-il à l'intéressé en bondissant soudainement pour s’asseoir à ses côtés. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   Ven 23 Jan - 22:09

Et bein, vite fatigués ces deux là! Quant à moi..., après les révélations de Keradan, je n'avais même plus envie de dormir. Je m'installai sur la proue, et laissai pendre mes jambes au-dessus de l'eau, de toutes façons, j'ai l'habitude de faire des nuits blanches, alors on n'en est pas à une fois! Je regardais les étoiles luisant sur l'océan, comme quoi, on est plus riche que ce que l'on ne le pense! Regardez tout cet argent! Les humains devraient se contenter de ça, des beaux paysages qui nous entourent... Mais non.
Je passai ma nuit ainsi, bien que j'aie juste été dormir une ou deux heures dans les hamacs des cabines, Senjou n'y étais pas, et je remarquai en un coup d'œil qu'il était en haut du mat. Je m'endormais vite, moi, contrairement aux autres, et dormit finalement trois heures, me réveillant à huit heures. Je sortis des cabines, bon sang, qu'elle horreur, rappelez-moi de ne plus jamais dormir là l'air y est tellement renfermé! Vouant que Keradan et Senjou étaient tous deux réveillés et au-dessus du mat, Senjou n'ayant pas bougé, je les rejoins, qu'ils veuillent de ma compagnie ou non!

• Salut! On arrive cet après-midi? Ou bien quand?

Dis-je, excitée de voir enfin ce fameux Barbe Pourpre!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Par le feux, la poudre, l'épée et la magie (libre ?)
» Problème aux feux tricoleurs !
» [Scénario] Le complot de la poudre à canon
» Les feux de la haine
» UN FEUX D'ARTIFICE ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Archives :: Archives :: Role Play-
Sauter vers: