Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le départ d'un amnésique. (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 10 Aoû - 14:44

Un nouveau jour se lève pour Chiyoko qui sort de l'orphelinat avec ses affaires sous les bras, bien décidé de partir de la cité du Crépuscule où il vit depuis deux ans. Il a parcourut la cité de long en large et en travers. Il a fait quelques spectacle pour avoir suffisamment d'argent pour avoir de quoi vivre, de quoi s'acheter à manger. Du moins, dans l'esprit de cet enfant.
Il marche tranquillement, son baton en main et ses deux invocations à ses côtés.
- Que faisons-nous Chiyoko ? As-tu une idée de ta prochaine destination ?
demande Civetta, la petite chouette qui s'est posée sur son épaule.
-Euh...
Commence le petit garçon, avant de regarder Nero.
-Ca ne sert à rien de me regarder. Essaye de demander à des passants une possible destinations pour qu'on puisse quitter d'ici. D'ailleurs, comment vas-tu te rendre dans un autre monde ?
Le petit garçon se rend compte alors que son projet ambitieux demande de la préparation. Le petit garçon regarde dans tous les sens en attendant que quelqu'un puisse l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 10 Aoû - 16:41

La première chose que fit Senjougahara en se réveillant ce matin là, ce fut un faux mouvement.
- Argh.
Le jeune homme se redressa péniblement sur son séant, et massa son épaule endolorie.

Il avait passé la nuit sur le toit d'un bâtiment de la Cité du Crépuscule. Il n'avait pas eu à souffrir du froid - la saison était encore belle et l'air doux - ni de la luminosité ambiante.
Le dur matelas de tuiles sur lequel il avait dormi, en revanche, se rappelait maintenant à son bon souvenir sous la forme d'une collection de courbatures.
L'ado aux yeux délavés se leva, et embrassa la cité du regard ; le vent faisait voler les pans de son écharpe écarlate, le soleil baignait la ville de sa lumière dorée.
Un spectacle pareil valait bien une nuit à la belle étoile sur un inconfortable toit de tuiles, non ?

Après quelques étirements, Senjougahara bondit du toit, et, s'aidant des rebords de fenêtres et des gouttières, rejoignit souplement et légèrement le rez-de-chaussée. C'était une belle journée, et, la moindre des choses pour commencer une belle journée, était de se procurer un petit déjeuner.

- Salut, lança machinalement l'ado à la première personne qu'il croisa, à savoir un môme escorté d'une petite chouette et de ce qui ressemblait à un petit rongeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 10 Aoû - 19:45

Luchia dormai tranquillement quant soudain, sans quelle sen rende compte, elle fut téléporté. Lorsquelle ouvrit les yeux, elle se retrouva toute déboussolé, incapable de dire ou elle été. Heureusement, sa "maison", sa caisse en carton avai été déplacé aussi. Elle jeta un nez dehors sans osé sortir, les mains agripé au rebord, un regard triste tandis quelle guettait le moindre signe de vie au dehors. Elle s'assura aussi que son petit lot d'objet n'avait pas été volé. Tout été là, visiblement. Puis, elle remit un regard au dehors, le nez sur les rebord, agitant ses oreille de chat en signe d'anxiété.

Quant elle posa ses yeux un peu plus bas, elle se rendit compte d'un fait plutôt embêtant. Sa caisse était à mi-posée devant une pente raide de la rue. En fait, sa caisse penchait même dangereusement vers la pente. Trop tard en fait. La caisse pencha une fois de trop et dévala la pente comme une luge sous les yeux effrayé de Luchia. NYAN !

Elle se recroquevilla jusqu'à ce que la chute soit terminé. Quant ce fut le cas, elle releva le nez hors de la boite. Elle agita les oreilles, avec des yeux ronds comme des soucoupe. Cété tout orange ici. Très différent de la ville de traverse, plus chaleureux. Même le ciel été tte orange...

-Nyan ? Petite étoile ? Tu es là, hein ? Luchia osa de poser la patte (enfin plutôt la main) en dehors de sa boite. Ou été tout le monde ? Qui lui avait fait sa ? -Luchia a peur... Pas normal. Non, non, non, non... Luchia envie pleurer...

Luchia résista un temps avant de pleurer à chaude larme en poussant des nyan implorant. Elle savait que jamais personne n'y répondait habituellement, mais que faire d'autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 10 Aoû - 20:29

Chiyoko fut surprit de voir un adolescent sautant devant lui le saluer. Le jeune enfant aller dire quelque chose quand il entendit un drôle de bruit, puis un carton avec des oreilles de chat déballé la pente non loin d'eux pour finalement être non loin d'eux. Il voit alors une petite fille avec des oreilles de chat visiblement paniqué.

- Bon...Bonjour. Je m'appelle Chiyoko. Je suis désolé, mais une demoiselle semble avoir un problème.

Aussitôt, Chiyoko se précipite vers cette dernière pour aller l'aider.

-Est-ce que tout va bien mademoiselle ? Je m'appelle Chiyoko, je peux vous aider ?

Civetta se posa sur l'épaule de Chiyoko pour regarder se qu'il se passe, tandis que Nero arriva tardivement, en faisant signe au nouveau venu de les suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 10 Aoû - 21:49

- Oh mince... Murmura Senjougahara, à défaut de quelque chose de plus éloquent.
Le môme aux cheveux noirs se précipita vers la passagère mortifiée du carton. Senjougahara s'élança à sa suite, à la fois intrigué et inquiet. La pauvre avait dû filer à des kilomètres à l'heure !

C'est alors que l'ado aux cheveux miel remarqua que la tête de la pauvre fillette était surmontée d'une paire d'oreilles de chat. Chose encore plus étonnante, une queue ornée d'une clochette battait l'air dans son dos.
Senjou observa un moment l'étrange apparition, une expression à mi- chemin entre la stupéfaction et l'incrédulité sur le visage. C'était possible un look pareil ?

- Euh, ça va ? Elle n'a pas trop de casse ? Demanda-t-il finalement au petit brun qui s'occupait d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 11 Aoû - 13:03

D'habitude, dans la ville de traverse, personne ne répondait aux lamentation de luchia dans le noir. Mais là, fallait-il en déduire que les gens de la cité du crépuscule été des gens moins pourri que ce de la ville de traverse, il y eut des gens qui répondirent. D'abord un garçon qui lui demanda aussitôt si elle allé bien. Luchia baissa les oreilles. N'étant pas dans le monde quelle connaissait, elle se méfiait un peu. Et puis, quant elle voulut essayé de répondre quelque chose, elle remarqua les deux animaux qui entourait le garçon. Un oiseau et une souris...

Pour une neko dont les instinct de chat prenait chaque jour le pas sur elle un peu plus, c'été difficile de résisté à l'appel de la chasse, même quant on est une personne aussi douce et gentille que luchia. Elle agita sa queu en faisant tinté sa clochette, tout en émettant un ronronnement.

Dans le même temps il y eut aussi un autre garçon qui vint. Lui semblait beaucoup plus surpris de l'apparence de Luchia. Lui aussi s'enquit de l'état de luchia, mais celle-ci tachait de se concentrer sur sa proie. D'abord, lequel ? L'oiseau ou la souris ? Bon l'oiseau sa vole et il est sur l'épaule dun garçon qui semble gentil. Ca serait dommage et inutile sans doute d'essayé d'attrapé l'oiseau. En revanche, la souris est par terre, presque toute seule. Peut être même quelle est juste passé par là, alors que l'oiseau semble une connaissance du garçon.

Le souci été quelle été encore dans sa boite. Elle devait en sortir doucement sans éveillé les soupçons... Ou alors travaillé son saut depuis la boite. Elle se mit à quatre patte dans la boite et se ramassa le long du sol, le menton sur le sol, agitant la queue, oreille aux aguet. Le prédateur ne voyait plus sa proie à cause des bords de sa boite, mais il savait ou sauté.

Comme un ressort, elle sauta hors de la boite et poursuivit la souris.

-Souris ! Jouer ! NYAAAAN !

Elle lui attrapa la queue et commença à créer une sorte de cage autour de la souris avec ses bras et à donné des petit coup de "patte".

-Luchia faim...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 11 Aoû - 17:31

Chiyoko fut surprit de l'apparence de cette jeune fille, ayant à visu, son âge. Il fut d'autant plus étonné par la demande du jeune adolescent qui demande s'il n'y avait pas trop de casse.
- Apparemment...Elle ne semble pas blessée.

Ce qui se confirma quand la jeune demoiselle se mit à sauter de la boîte pour courser Nero et de vouloir en faire son repas.

-AAAAHHH!!! NON!!! PAS UN CHAT!!!

Nero ne peut pas aller bien loin qu'il fut attraper par la queue prêt à être manger.

-CHIYOKO!!! AU SECOURS!!!

-Tient, pour une fois que c'est l'inverse.

-NON!! MADEMOISELLE!!! PAS NERO!!! C'EST MON INVOCATION!!!
supplie Chiyoko en se dirigeant vers la petite fille, les yeux suppliant comme un petit chaton abandonné.
- S'il vous plaît, il doit aider à retrouver ma mémoire, sans lui et sans Civetta, je serai perdu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 11 Aoû - 19:38

- Souris ! Jouer ! NYAAAAN ! Oubliant alors la désagréable expérience vécue quelques instants plus tôt, la gamine bondit hors de sa caisse, et retomba avec fracas sur le pauvre rongeur qui accompagnait le garçonnet aux cheveux noirs. Luchia faim...
- NON!! MADEMOISELLE!!! PAS NERO!!! C'EST MON INVOCATION!!! Hurla aussitôt le môme, désemparé.

Senjougahara observa la scène surréaliste avec ahurissement. Et lui, qui, pompeusement, du haut de ses quinze balais, pensait avoir tout vu.
Comme il se trompait...

- S'il vous plaît, il doit aider à retrouver ma mémoire, sans lui et sans Civetta, je serai perdu, expliqua le garçonnet, le regard implorant.
- Quoi, ce  rongeur ? S'enquit Senjougahara, incapable de résister à sa curiosité maladive. Waw, c'est pas courant !
Le jeune homme s'avança vers la gamine aux oreilles de chat, et lui tendit la main. Rend la souris, et je te donne un truc super-cool et vachement meilleur ! T'en dis quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 11 Aoû - 20:30

Luchia avé attrapé la souris et se demandé encore si elle allé vraiment en faire son casse croute. Après tout, à la ville de traverse, une souris avait fait un trou dans sa boite. Alors pourquoi ne pas mangé celle la pour faire payé les autres ? Mouais, raisonnement bancal. Mais surtout cette souris été bizarre, elle parlait. Bon, elle aussi, mais Luchia n'avait jamais vu de souris qui parle, toutes les souris qu'elle connaissait été des souris muettes, oui qui faisait scouic scouic. Mais celle la se plaignait avec des mot. Elle hésita, c'été ptet une souris spécial.

Et comme de raison, le garçon lui apprit que c'été son invocation. D'accord... Euh mais c'est quoi une invocation ? La petite n'en savait rien. Jamais entendu parlé de sa. Il enchaina en disant que c'été important pour lui car ca l'aiderait à retrouvé sa mémoire. N'étant pas très futé, luchia douta du sens de ce mot. Voulait-il dire qu'il été amnésique ? Ou bien qu'il cherchait un truc appelé "mémoire" ? Genre la mémoire vive d'un ordi... Ouais, sauf que luchia n'aurait jamais su ce que c'été...

-Invocation ? C'est quoi ? Mémoire ? Perdu ? Souris être ami ? Hmm, mais Luchia a faim...

A ce problème, l'autre garçon proposa quelque chose. De toute façon, luchia avait déjà compris que ca embêtait le garçon et donc qu'il fallait être gentil, mais c'été quand même dommage de laissé une proie facile. Donc, l'autre garçon vint régler le souci en proposant de donné quelque chose d'autre de meilleur en échange de la liberté de la souris.

-Nyan ! Acquiesça t'elle bien que certain pensait que cela ressemblait à un "non". -Luchia pas vouloir faire mal à ami. Garçon donné quoi à Luchia ? Mangé ? Poisson ? Lait ?

Luchia ronronna un peu tout en agitant la queue et sa clochette. Et bien sûr, elle lacha la souris. Luchia été bien naïve. On aurait pu lui proposé ca avec des intention malveillante, elle aurait rien vu venir. En tout cas, son obsession première lui revint: trouvé des parents... Mais ces garçons été trop jeune. Ce n'été pas des papas, c'été des jeunes comme elle. Mais peut-être avait-il des papa ?

-Vous pas faire de mal à Luchia ? Vous aidé ? Pas volé trésor ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 11 Aoû - 21:00

Chiyoko récupéra Nero dans ses mains qui fut ravi de retrouver sa place auprès de son maître.

- La prochaine fois, c'est décidé, je me mettrais aussi à voler. Je ne veux pas me faire manger par tous les chats du Quartier.

-Merci Monsieur et Mademoiselle. Je ne veux pas vous voler votre trésor. Je me met en quête de mes souvenirs disparu. En fait, je ne me souviens de rien de mon passé. J'ai vécu depuis 2 ans ici, depuis mon amnésie. Au fait, une invocation c'est un esprit qui est là pour nous protéger.

-Sauf que là, l'esprit, il a failli finir dans le ventre d'une jeune fille.
-Raaaahhh Ca va. Mon charme naturel n'a pas opéré. J'ai été surpris c'est tout.
Boude Nero tandis que Chiyoko sourit à la remarque de sa souris.

- Nous ne vous voulons aucun mal. Luchia, c'est ça ?

Sourit Chiyoko en lui tendant l'autre main libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mar 12 Aoû - 9:25

Au grand soulagement de la souris et du garçonnet, Luchia (puisque tel était son nom) relâcha sa proie.
- Nyan ! Luchia pas vouloir faire mal à ami. Garçon donné quoi à Luchia ? Mangé ? Poisson ? Lait ?
- Euh... Senjougahara tâta les poches de son short, puis sa sacoche. Ben, disons que pour l'instant, j'ai pas grand chose, mais je peux aller t'acheter du lait à l'épicerie, là-bas.
Et puis comme ça, j'aurais aussi un truc à me mettre sous la dent.

- Merci Monsieur et Mademoiselle, fit le garçonnet aux cheveux noirs. Je ne veux pas vous voler votre trésor. Je me met en quête de mes souvenirs disparu. En fait, je ne me souviens de rien de mon passé. J'ai vécu depuis 2 ans ici, depuis mon amnésie. Au fait, une invocation c'est un esprit qui est là pour nous protéger.
- Waw, c'est incroyable... Murmura Senjou, sincère. Sa curiosité le suppliait de poser plein de questions. Tu ne te souviens d'absolument rien ? Ah, je ne savais pas qu'on pouvait invoquer des souris qui parlent... Mais tu ne te souviens vraiment de rien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mar 12 Aoû - 14:15

Luchia cligna plusieurs fois des yeux tandis qu'elle regardait les deux garçons, en espérant qu'il n'oublierait pas qu'ils avait parlé d'un truc à mangé. Le premier garçon lui parla du fait qu'il ne se souvenait de rien depuis près de 2 ans et donc qu'il cherchait ses souvenirs. Luchia aussi ne se souvenait de rien mais elle, en revanche, n'en avait pas conscience. Elle avait oublié quelle avait oublié en quelque sorte. Il expliqua aussi qu'une invocation est censé protégé la personne. Luchia sourit en demandant:

-Comme étoile à Luchia ? Veiller sur toi ?

Elle aurait bien voulu que son étoile soit aussi près d'elle que l'été les animaux de compagnie de Chiyoko ou encore qu'elle pourrait répondre, lui parler elle aussi.

En tout cas, le second garçon, lui, ne semblait finalement pas avoir grand chose. Toutefois, elle ne le niait pas: le lait été meilleur qu'une vilaine souris. Toutefois, cela ne remplissait pas l'estomac. En entendant celui ci grondé, Luchia osa demandé:

-Luchia beaucoup aimé lait, mais luchia vraiment faim. Pouvoir avoir aussi poisson ou truc à mangé ? Lait bon à boire, mais pas mangé.

Luchia se mit à léché le dos de sa main puis la passa dans son oreille. Soudain, le premier garçon tendit sa main à Luchia en déclinant son identité. Luchia cessa de se léché la main en fixant la main avec de grand yeux rond. Nyan ? Ne sachant pas trop ce qu'il voulait, elle lui lécha le bout des doigts, du bout de sa langue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mar 12 Aoû - 18:16

Chiyoko hocha de la tête à la question de Luchia concernant le rapport entre l'étoile qui protège Luchia, Nero et Civetta.

-En effet, il me protége, surement comme ton étoile. Même si je ne la voit pas actuellement.

- Moi, j'utilise la brume.
commence la chouette.
- Moi, c'est le charme.
Continue la souris.

Immédiatement, l'autre adolescent se mit à lui poser des tonnes de questions. S'il ne se souvenait réellement de rien et comment cela se fait que ces invocations parlent.

- Euh...
commence timidement Chiyoko qui avait pourtant l'habitude de ces questions qui lui ont été déjà posé par d'autres enfants et d'adultes.
- Je ne sais pas comment ça se fait que mes invocations parlent. Civetta était avec moi, dés le début, elle ne se souvient de rien n'ont plus. Quand Nero, il m'a sauvé quand je suis arrivé ici à la cité du Crepuscule. Des adultes allait m'attaquer et il m'a protégé. Quand à mes souvenirs...Je ne me souviens de rien, vraiment. Je ne connais mon nom que grâce à une lettre qui m'a demandé de voyager de monde en monde, de me faire des alliés et peut être un jour aller au combat. Que j'ai été sauvé de justesse. C'est tout ce que j'ai lu.

Puis alors qu'il tendait la main à Luchia qui semble avoir faim, cette dernière lui lécha les doigts, car visiblement, elle n'avait pas compris qu'il souhaite lui serrer la main pour la saluer. Les léchouilles lui le chatouilla et fit rire Chiyoko. Ce dernier se mit à chercher dans son sac, un petit gâteau au fruits qu'il avait récupérer de l'orphelinat où il est sorti.

- Tient, peut être tu vas aimer ce gâteau. J'en ai encore quelques un dans mon sac.

Sourit Chiyoko avant de se retourner à nouveau vers l'adolescent.

- Au fait, quel est votre nom ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mar 12 Aoû - 22:35

Ça alors. Ce devait être étrange, de n'avoir plus aucun souvenir.
De ne plus avoir d'identité.

- « Voyager de monde en monde »... Répéta Senjougahara à mi-voix, une expression rêveuse sur le visage.

- Au fait, quel est votre nom ? S'enquit le garçonnet aux cheveux noirs.
- Euh, je suis Senjougahara, répondit ce dernier. Et toi, tu es... Chiyoko, c'est ça ? Et toi Luchia, donc. Enchanté. Senjou hésita un instant, puis ajouta : et ne me dis pas « vous ».

Un gargouillement se fit alors entendre, impérieux et plaintif.
- ... Et ça, c'est mon estomac. Ça vous dérange si je vais acheter à manger juste en face ? L'ado aux cheveux miel fit quelques pas, puis s'arrêta. Ses sourcils étaient froncés, signe d'intense réflexion. Tu as dit « voyager de monde en monde », c'est ça ? Mais genre où ? Tu sais comment tu veux y aller ?

Cela faisait, en fait, deux jours que Senjougahara réfléchissait activement à un moyen de rejoindre la Ville de Disney, un lieu, où, d'après les dires, régnait un roi érudit capable de le renseigner sur les mondes, justement.
Chiyoko venait soudain, et sans le savoir, de réveiller tous les espoirs de l'ado à l'écharpe écarlate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mer 13 Aoû - 11:48

C'est un fait, l'étoile de Luchia n'apparaissait que la nuit, comme toute les autre étoile. Est-ce quelle pourrait la voir ici dans ce monde ? Ce n'été déjà pas toujours facile de la reconnaitre parmi toutes les étoile, Est-ce quelle sadressait même toujours à la même ? Bah, ce n'été pas important tant qu'elle avait le ciel et surtout les étoile au dessus de la tête. Mais là, juste ce ciel orange pas rassurant pour Luchia. En tout cas, les animaux été comme son étoile, raison de plus, elle n'allé pas les mangé.

-Chiyoko pas mangé étoile à Luchia, alors Luchia pas mangé souris à Chiyoko, non, non, non, non. C'été fréquent chez elle d'insisté sur le non en secouant la tête. Comme si ce mot été trop court pour être correctement entendu.

Chiyoko expliqua ses problèmes de mémoire. Luchia, comme d'hab, ne suivait pas tout. Autant à cause de son QI d'huitre que de sa capacité d'attention ridiculement basse. Surtout qu'en plus, là, la seule chose qui lui trottai dans la tête, c'été d'avoir à mangé.

-Voyage ? Monde ? Possible ? Combat ? Ohlàlàlà, tout ça pas bien. Luchia vouloir resté maison et pas aimé les bagarre.

Enfin, le premier garçon qui ne lui avait pourtant pas promis de nourriture, lui proposa un gâteau. Bon, ce n'été pas le met favori de Luchia, mais quant on vit dans la rue, on ne fait pas la difficile. Elle croqua avidement dedans. Berk, des fruits. Enfin... Ca allé, c'été pas si mauvais. De toute façon, elle avait trop faim. Malgré ce fait, elle semblait le mangé... Timidement, prudemment. A petit coup de dent. Pour un peu, on aurait dit un rongeur, agitant son petit nez à chaque bouchée. Mnyan, mnyan, mnyan...

L'autre garçon se présenta. Déjà que Chiyoko ne lui semblait pas un nom facile, celui de cet autre garçon été pire. Pas assez de place (ou ptet de neurone) pour se souvenir d'un nom pareil. Luchia chercha donc comment elle pourrait l'appeler pour faire plus simple. Elle se dit "tiens, et si je l'appelais par le nom du mangé qu'il me donnera". Il proposa d'ailleurs d'allé en acheté. Qu'il fasse attention, son futur nom été en jeu.

-Oh oui, mangé, mangé !

Elle mit le reste du gateau entre ses dents, le tenant dans sa bouche, et marcha sur ses deux pieds (vaut mieux toujours précisé avec elle) vers Senjougahara. Mais celui-ci, à sa grande déception, s'arrêta et demanda plus ample précision sur les voyage dans les monde. Elle se rassit alors par terre pour terminé son gateau tout en se rappelant quelle oublié sa boite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mer 13 Aoû - 18:09

Chiyoko fut surprit de voir Luchia insciter sur le fait qu'elle ne mangerai pas Nero, mais il fut rassuré de savoir que son invocation n'aurait pas de soucis.

Quand Senjougahara lui dit son nom, Chiyoko pensait que c'est un nom étrange. Mais plus étrange que quoi ? Il n'avait que connaissance que les noms des enfants des Orphelinats et de ceux rencontrés dans la rue. Il n'y a donc pas réellement de comparatif. Mais, quand ce dernier lui annonce qu'il ne doit pas dire vous, Chiyoko hocha de la tête positivement. Quand il entendit la plainte de l'estomac et Luchia qui demande aussi de manger, il comprit que ces derniers avait fortement faim. Contrairement à lui qui a un appétit d'oiseau. Senjougahara se mit en route pour aller chercher à manger quand il se retourne vers lui pour lui poser à nouveau des questions concernant le voyage dans différents mondes.

Chiyoko regarde Civetta qui hoche doucement de la tête.

- Civetta sait se téléporté d'un monde à un autre. Malheureusement, elle a perdu les souvenirs des mondes voyager. Si, nous avions un repaire, ou un objets, ou même une photo, peut être nous pourrons nous téléporter dans ce monde ?
-Il est fort possible en effet.
répond Civetta avant de se tourner vers Nero qui a grimpé sur l'épaule de Chiyoko qui suit maintenant Senjou (Chiyoko trouve que le nom est trop long) pour aller avec eux.


- Cela ne te dérange pas que je te nomme Senjou ?
dit chiyoko en n'ayant visiblement lui pas faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mer 13 Aoû - 19:06

- Cela ne te dérange pas que je te nomme Senjou ? S'enquit Chiyoko.
Senjougahara sursauta en se retournant. Il ne s'était pas attendu à être suivit d'aussi près. Ni à être suivit par deux môminets aussi particuliers.
- Euh, oh, bah... Ouais... Bredouilla-t-il. L'ado avait toujours été fils unique, et n'avait jamais vraiment eu affaire à plus jeune que lui. Il était aussi troublé qu'intéressé.

La... fille-chat se rappela soudain au bon souvenir de Senjougahara, au même titre que son estomac vide. Ah oui.
- Ok, Chiyoko, ça te dit qu'on continue à discuter en marchant ? Juste le temps que j'achète un truc ? Et, ayant prononcé ces mots, le jeune homme à l'écharpe écarlate se dirigea vers l'épicerie.

Bien sûr, Senjougahara ne s'attendait pas à un festin, vue la mine que tirait son porte-monnaie (soit quasiment la même que son estomac), mais il avait tout de même espéré que les prix seraient suffisamment bas pour lui permettre d'acheter un maximum de nourriture.
Il sortit donc de la boutique avec un petit croissant et une bouteille de 25 cl de lait.

- Bon, bah, voilà ta part, soupira Senjou, tout en tendant la bouteille à Luchia. Tu m'en gardera un peu ?
L'ado se tourna vers Chiyoko.
- Je voudrais t'aider, mais j'ai pas de photos de l'endroit où je veux aller, ni d'aucun autre endroit, en fait.
Perso je cherche à rejoindre la Ville de Disney, mais je n'y ai jamais foutu les pieds ; je suis allé à Port Royal, et la Ville de Traverse...

Sentant que ses explications étaient un peu vague, il ajouta : je peux, a priori, voyager d'un monde à l'autre grâce à ça (il désigna son bracelet du regard), mais je sais à peine m'en servir. Alors pour y retourner...
Senjougahara réfléchit encore, puis regarda ses deux compagnons.
... Remarque, ça me semble pas une bonne idée de vous emmener dans un endroit comme Port Royal...

Port Royal n'évoquait à Senjougahara qu'une bande de malfrats avides d'or et de sang, des coupe-gorges, et des bateaux. C'était passionnant pour un ado avide de sensations fortes comme lui, mais peu recommandable pour un garçonnet chétif et une gamine doté d'une capacité de concentration à peine supérieure à celle d'un chaton.
- Je peux t'emmener à la Ville de Traverse. Je sais pas si tu trouveras des infos sur ton passé là-bas, mais je peux t'aider à chercher, si tu veux.
Il fallait peut-être mieux garder un œil sur un duo aussi frêle et aussi naïf. Invocations ou pas.
Et peut-être que moi aussi, du coup, je trouverai ce que je veux, songea l'ado.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mer 13 Aoû - 19:54

Les deux garçon laissait peu à peu Luchia de coté. Le choc de son arrivé été passé ainsi que le tumulte de l'attaque de la souris. Mais cela ne gênait pas Luchia car elle avait l'habitude de passé inaperçue, ou plutôt d'agir seul dans son coin. Ben oui, c'été ironique, d'un côté elle ne passait pas inaperçu de par son apparence et ses manières d'enfant bizarre, mais de l'autre, elle été si innocente et si naïve, quelle en finissait par être oublié comme une enfant au beau milieu dun repas d'adulte. Elle vaquait simplement à ses occupations.

Il faut dire que la question été importante. Il fallait aidé Chiyoko à se rendre dans différent monde. Là, le garçon Chiyoko insista sur le fait qu'il aurait bien besoin d'un objet afin de s'en servir pour se donné un point de repaire et se rendre dans le monde (lié à l'objet sans doute). Luchia proposa alors:

-Luchia a plein objets dans maison. Plein, plein. Trésors à Luchia, mais si Chiyoko pas voler objet, Luchia peut aidé.

Bien que c'été plus souvent l'inverse, luchia n'attendait que de pouvoir rendre service. En plus, là c'été des gens qui semblait plus ou moins de son âge. Et bien que le concept d'amitié lui échappait, elle sentait quelle pouvait leur faire confiance parce que c'été un peu ses camarade d'infortune, des gars un peu paumé comme elle. Quelque chose les liait sans qu'on sache trop quoi.

Chiyoko eut par ailleurs une idée pour le nom de Senjougahare. Le réduire à Senjou, ce qui été plus simple. Idée à gardé en tête, mais Luchia été têtu. Elle avait d'or et déjà décidé d'appelé Senjougahara par le nom de ce qu'il lui donnerait, donc elle attendrait de voir. Bon après, s'il lui ramenait un aliment au nom tout aussi imprononçable...

Luchia ne s'attendait pas à un festin, mais elle ne s'attendait pas non plus à quelque chose d'aussi frugal. Un croissant (qu'il se garda pour lui) et une bouteille de lait. Le lait c'été bon, mais ça ne nourrissait pas des masse. N'empêché que Luchia en fut tout de même ravi. Elle aurait été déçu quil ne donne pas le lait, elle été si gourmande. En poussant un "nyan" enthousiaste, elle s'empara de la bouteille.

-Nyan, merci Croissant. Oui, elle préféra prendre le nom du croissant plutôt que lait, c'été un peu trop... bah, laid justement.

La dernière fois, on lui avait donné une brique. Elle n'avait pas su comment sen servir et sen était mis partout. Là, c'été une bouteille. Seulement voilà, elle n'été pas doué. Et l'instinct de chat parlant, elle préférait boire son lait en le lapant qu'en le buvant au goulot. Elle eut déjà bien du mal à ouvrir la bouteille.

Une fois cela fait, après de nombreux "nyan" de protestation, elle chercha après un bol ou quelque chose, mais rien à faire, elle n'en avait pas. Elle baissa les oreille. Elle allait devoir faire comme tout le monde, ou plus exactement comme un humain. Elle porta la bouche au goulot. Mais la gourmande Luchia et la distraite Luchia avait déjà oublié la requête de Senjougahara.

Aussi, elle avala la bouteille à grandes gorgée, en se renversant vers l'arrière, assise sur son popotin. En plus, elle rafolait de lait, alors pas facile de résisté une fois la première gorgé prise.

Pendant ce temps, Senjougahara expliqua qu'il pouvait emmené Chiyoko à la ville de Traverse. Une minute... Elle été presque sur d'avoir entendu les habitant du monde d'où elle venait avoir dit ce nom... Mais alors, il proposait de se rendre là d'où elle venait ? Bah voilà tout s'arrangeait.

-Ca, monde à Luchia. Sur, sur, sur, sur... Faut emmené Luchia, oui, oui, oui, oui... Pas laissé Luchia ici. Ca monde pas joli, pas d'étoile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mer 13 Aoû - 20:35

Quand Senjou demande à Chiyoko de continuer d'avancer tout en parlant, le petit garçon hoche de la tête positivement. Il avança avec ces deux nouvelles connaissances pour aller vers le marchand pour acheter un croissant et une bouteille de Lait.
Chiyoko trouver le repas suffisant pour lui, un croissant ou une bouteille de lait lui était suffisant. Mais au vu de la tête de ses deux là, il comprit qu'il n'aurait pas suffisamment à manger. 

Senjou parle alors des Mondes qu'il a visité, Port Royal et la ville de traverse. Il conseille d'ailleurs de ne pas aller à Port Royal. Chiyoko ne sachant pas se quel genre de monde est-ce, il penche légèrement la tête sur le côté en se demandant pourquoi. Mais dans sa petite tête, il note l'idée d'aller à Port Royal, un autre jour pour comprendre cette précaution.

Luchia montre alors ses objets en lui demandant de ne pas les lui voler. Chiyoko hoche positivement de la tête, il n'aurait jamais pensé à voler quelque chose. D'ailleurs, la petite fille Neko appela Senjou Croissant, se qui fit rire beaucoup Chiyoko. Cela lui donner un air tout mignon. 

Puis, Senjou a finalement proposé d'aller à la ville de Traverse, se que Luchia voulu aller forcément. Car elle viendrait de là bas et où serait son étoile, et dont elle aime beaucoup.

En attendant cela, Chiyoko accepte cette proposition, mais avant de faire quoique se soit pour le départ, Chiyoko regarda dans tous les sens.

-Je suis d'accord pour partir, mais avant ça il faut que vous mangiez tous les deux ? Je vais vous faire gagner de l'argent. Venez avec moi au centre ville.

Immédiatement, Chiyoko alla au centre ville, prés d'une fontaine, il enfila rapidement son vêtement de scène et se mit à danser et à chanter auprès de la fontaine pour récolter de l'argent suite au spectacle.

Nero et Civetta se mirent à faire de la musique avec leur petits cris.

Petit à petit les gens s'arrêtent devant ce spectacle du petit garçon.
Ce dernier se faisait grandement plaisir en dansant et chantant cette chanson d'amour. Malgré son jeune âge, il y avait quelque chose de magique dans sa voix et dans sa manière de danser.

En effet, les invocations et lui même utilisait de la magie pour rendre le spectacle encore plus beau et montrer des illusions d'un prince et d'une princesse s'éloignant et se rapprochant, vivant une histoire amour impossible.
Pendant ce laps de temps Chiyoko avait oublié toute les personnes autour de lui et ne vivait que pour son art.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Jeu 14 Aoû - 17:24

- Les objets que tu as, Luchia, ils viennent d'autres mondes ? S'enquit Senjougahara, alors que les ados arrivaient près d'une fontaine. Civetta pourrait peut-être s'en servir, du coup... T'en penses quoi, Chiyoko ? ... ... ... Chiyoko ?
Mais le garçonnet au cheveux noirs n'écoutait pas ; vêtu d'un ample costume orange et noir, accompagné des cris de ses deux petites invocations, Chiyoko chantait.

Senjougahara avait toujours été réfractaire à l'art. Il n'aimait pas ça, il n'en comprenait pas la logique, il n'en voyait pas la beauté ; il s'y ennuyait, et, par-dessus tout, il détestait ces types qui avaient, immanquablement, le culot de le lui reprocher.
Mais ce jour là, ce fut différent.
Peut-être à cause de la magie des invocations, peut-être à cause de la grâce de Chiyoko ; peut-être parce que l'ado le connaissait, tout simplement. Qu'importait la raison : à ce moment-là, Senjou fut troublé par la pièce, et oublia, l'espace d'un instants, toutes ses questions sur les mondes et la façon de passer de l'un à l'autre.

C'est lorsqu'il revint, brutalement, à lui, qu'il remarqua quelque chose qui n'allait pas.
Thème musical ♪ Something Wrong:
 
Sur la place, la foule observait, transcendée, le garçonnet ; certains avaient les larmes aux yeux, d'autres, un sourire ravi sur le visage.
Mais c'était derrière que ça n'allait pas.

Senjougahara fit volte-face, bouscula sans le vouloir Luchia, et, jouant des coudes, s'arracha à la foule en délire, s'éloigna de la place subjuguée par Chiyoko.

Lorsqu'il fut suffisamment loin du centre-ville, l'ado s'élança dans une avenue, puis dans une rue, puis dans une ruelle.
Il n'avait pas rêvé.
Cette petite saleté qui courait devant lui, avec son corps noir comme le charbon, ses antennes décharnées sur la tête, et ce regard vide et jaune... C'était une saleté de Sans-cœur ! Senjougahara accéléra encore, bien déterminé à mettre la créature hors d'état de nuire.
Thème musical ♪ Senjougahara:
 
Et il eut raison.
Lorsque l'ado déboula dans la ruelle comme une furie, ce fut pour voir une dizaine de petites créatures noires et grouillantes, grattant et griffant ce qui ressemblait à une poubelle retournée. D'ailleurs, c'était une poubelle retournée. Une poubelle retournée, surmontée d'une petite fille en pleurs.

Senjougahara banda ses muscles, et tira, sans répit, boules d'énergie sur boule d'énergie, sur les Sans-cœurs. D'abord surpris, les créatures ne réagirent pas. Puis il montèrent à l'assaut, comme une vague noire et couverte d'yeux jaunes et vides. Mais cette fois, Senjougahara ne se fit pas avoir.
Le jeune homme bondit sur le côté, introduisit une nouvelle gemme dans son bracelet, et rugit :
- Rayon d'énergie !
Un rayon doré fusa du bracelet, transperçant la masse noire de part en part, réduisant les créatures de ténèbres à néant.
Le combat était fini.

Senjougahara se laissa tomber à même le sol, soulagé, lorsque la gamine vint le rejoindre.
- Monsieur... Murmura l'enfant, les yeux encore rouge d'avoir pleuré.
Mais qu'est-ce qu'ils avaient tous à l'appeler « Monsieur » ? À part Luchia qui l'appelait « Croissant » !
-  « Senjougahara », corrigea obligeamment ce dernier. Pas « Monsieur ».
- Sen... jou... Vous m'avez sauvée...
Senjou se tortilla, mal à l'aise.
- Mais non, pas vraiment...
- Ils voulaient me faire du mal, comme il y a deux jours... Où le cirque a été attaqué.
Ah oui. Ce fameux jour-là. Ce jour où Senjougahara avait vu mourir, sous ses yeux, une ribambelle d'enfants. Tous changés en Sans-cœurs.

- Merci beaucoup, Monsieur, fit la petite en pleurant sur l'épaule de l'ado. Ce denier la tapota gauchement dans le dos. C'est alors qu'il remarqua son serre-tête. Tout en or ciselé. Et si familier.
- Dis-donc, t'as trouvé ça où ? S'enquit Senjou, intrigué. La gamine prit son serre-tête, et le regarda.
- Par terre, avoua-t-elle. C'est mon serre-tête de princesse.

De princesse. Senjougahara le prit et le fit doucement tourner entre ses doigts, pensif. Il reconnaissait parfaitement les motifs qui recouvraient l'or fin, l'arrondi de la courbe de la pièce de métal. Et, surtout, il reconnaissait les dents et encoches qui bordait cet arrondi. La gamine perçut le regard de son sauveur.
- Je vous le donne, si vous le voulez. Senjougahara manqua de s'étrangler, mais l'enfant insista : vous m'avez sauvée, alors je vous en fais cadeau. Elle ajouta, avec un air très noble : si j'étais une vraie princesse, je remercierais ainsi mon sauveur.
En d'autres circonstances, Senjougahara aurait refusé. C'était le jouet d'une môme, enfin !
... Seulement, l'ado sentait qu'il en aurait, finalement, besoin. Et ce, très prochainement.


Après avoir ramené la fillette à sa mère, l'ado retourna sur la place, le serre-tête dans les mains, et le regard rêveur. Il se demanda si Chiyoko en avait fini avec son spectacle, et si les deux enfants l'avaient attendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Ven 15 Aoû - 16:35

On n'apprécie vraiment l'art que le ventre plein dit-on. Enfin quelqu'un la dit. Chiyoko sembla comprendre que le duo été bien penaut de ne pas avoir un peu plus à se mettre sous la dent. En même temps, sa faisait des jours qu'elle n'avé rien mangé la miss. Alors bon, appétit d'oiseau ou pas, il faut bien mangé un jour. Le garçon proposa alors de gagné de l'argent. Un autre concept que Luchia ne saisissait pas. Il fallait de l'argent pour avoir à mangé ? Oui ou bien chassé, ou volé, ou le produire soi même. Il ne restait pas grand chose de tout sa que Luchia pouvait se permettre alors, il ne restait plus qu'à trouvé de l'argent.

Toutefois, Luchia ne savait rien du comment. Elle en fut malgré tout étonné de voir la méthode de Chiyoko. Si elle avait su que c'été si facile de gagné de l'argent, elle l'aurait fait depuis longtemps. S'il suffisait de dansé et de chanté, bah elle serait déjà riche. C'été bizarre aussi de voir comme Chiyoko semblait... Différent. Comme sil été seul sur la terre. Pour un peu, luchia commençait même à avoir peur quil l'ait déjà oublié.

Elle se contenta de le regardé, les yeux rond comme des soucoupes jusqu'à ce que "Croissant" la bouscule. Nyan ! Le garçon s'éloignait. Luchia se demandé bien pourquoi. Avait-il vu une souris et il allé la chassé pour en faire son repas ? Luchia préféra attendre que Chiyoko ait fini. Il les avait oublié alors il fallait pas quelle lui laisse pensé quelle l'oublaiit aussi. Elle agita sa queue en faisant tinté sa clochette.

Soudain, les gens donnèrent de l'argent. Et là, vous allé rire, Luchia comprit quelque chose. La première: elle avait laissé sa caisse sans surveillance. La seconde: elle savait ce qu'été l'argent, ou plutôt elle venait de comprendre quelle en avait depuis le début sans le savoir. Elle courut récupéré sa caisse. Dieu soit loué, elle été là et rien n'avait été volé. Elle retourna sur la place, la boite tenue fermement sur sa tête.

Elle fouilla à l'intérieur et récupéra quelques pièce éparpillé et une bourse pleine de pièce d'or, pleine à craqué. Les premières pièce était des pièce lancé par des passant de la ville de traverse qui pensait quelle mendiait. Luchia n'avé jamais compri pourquoi il l'embêtait avec leur cylindre de cuivre, mais soit... Elle les mettait dans sa boite des fois que... Mais jamais elle n'avait su que c'été pour s'acheté à mangé... Quant on y pense, cette bêta, avait de quoi se nourrir depuis le début.

La bourse, elle, été de cuir, d'un beau cuir de luxe, fermé par une cordelette avec à chaque bout, une perle noire avec des formes gravées. Bref, un bel objet de collection que l'on ne retrouverait pas chez n'importe qui. A l'intérieur, il y avait des pièce d'or. Ca, elle l'avait depuis le début. C'été dans sa caisse avec le reste quant elle s'été retrouvé à la ville de traverse, sans se souvenir de rien, juste pensant qu'elle avait toujours habité la.

-Croissant ! J'ai argent aussi ! Oh toi ramené couronne ? Luchia aussi avoir joli chapeau pluie. Dit-elle en exhibant sa couronne de princesse, sorti de elle ne savait pas ou, dans la caisse comme le reste.

Pas forcément malin de montré tout sa en public. Déjà quelque regard sournois se dirigeait vers le magot qui trainait la.

-Chiyoko ! Chiyoko ! Plein plein argent maintenant ! Mangé ! Clama t-elle sans se soucié de savoir sil avait fini ou de savoir quelle continuait d'excité les désirs de quelque pickpocket.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Ven 15 Aoû - 17:57

Une fois le spectacle terminé, Chiyoko reçu le nécessaire pour que l'ensemble du groupe mange. Heureusement pour lui, Nero et Civetta récupérèrent tout l'argent pendant qu'il se change. Il fut surpris de voir que Senjou était parti entre temps, mais en même temps, il n'était pas forcément obligé de l'attendre pour avoir la récompense.

Puis, Senjou revient avec un étrange couronne tandis que Luchia brandit une bourse.

- Luchia!! Doucement, on ne sait pas si quelqu'un peut voler notre argent.

reprit Chiyoko qui avait déjà eu cette mauvaise expérience de perdre son argent pendant qu'il se changeait et par conséquent de ne pas avoir pu se payer de quoi manger.

- Senjou, vous voulez qu'on aille manger ?
Demande Chyoko pendant que Nero et Civetta surveillent les allentours où cas où des personnes mal attentionné viennent voler leur argent gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Ven 15 Aoû - 19:59

Lorsque Senjougahara atteignit le centre-ville, ce fut pour constater que les deux enfants étaient là où il les avait laissé.
Et qu'ils étaient riches.

- Croissant ! J'ai argent aussi, s'écria Luchia, enthousiaste. Oh toi ramené couronne ? Luchia aussi avoir joli chapeau pluie.

- Luchia!! Doucement, on ne sait pas si quelqu'un peut voler notre argent, protesta Chiyoko, sûrement en connaissance de cause.

- Chiyoko a raison, Luchia : c'est pas des choses à hurler comme ça au milieu d'un centre-ville, fit l'ado aux cheveux miel, la voix fatiguée. Oh, et ce n'est pas une couronne, ça, c'est une pièce de rechange pour... ... ... Mais c'est quoi ça ? !
Ses yeux délavés s'écarquillèrent en voyant le fameux « chapeau de pluie » de la neko ; bon sang, elle ne semble même pas se rendre compte de ce qu'elle a entre les pat... les mains, songea le jeune homme, le regard rivé sur ce qui était, pour le coup, une vraie couronne de princesse.

- Senjou, vous voulez qu'on aille manger ? Demanda Chiyoko, ayant repassé ses vêtements citadins.
- Ouais, volontiers... Répondit l'ado, soudain peu rassuré par l'expression malavisée de quelque badaud qui trainait non loin d'eux. Et je veux bien que tu me tutoies, aussi.

Les ados s'achetèrent donc un vrai petit déjeuner à la terrasse d'un petit troquet. Senjougahara ne pouvait s'empêcher de lorgner par dessus son épaule, inquiet par ces types qui s'obstinaient à les suivre depuis la place du centre-ville.
- Tu pourrais donc te téléporter à la Ville de Traverse grâce aux objets de Luchia, du coup, Civetta ? S'ils viennent de là-bas ? Tu sais comment faire ? Si on peut faire quoi que ce soit pour t'aider,...
En vérité, Senjougahara commençait à avoir très envie de quitter ce monde, lieu de mauvais souvenirs et, s'ils ne bougeaient pas, d'indésirables fréquentations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Ven 15 Aoû - 21:24

Luchia ne se rendait pas comte du tout de la gravité de la situation. Crié sur les toit quelle été plein aux as, voilà qui n'été pas bien malin. Chiyoko et Senjou lui firent remarqué, mais Luchia ne comprit pas bien pourquoi cela semblait à ce point les offusqué. Et soudain, "Croissant" s'étonna de la couronne de Luchia. Tiens, pour une fois, sa s'en étonné. La dernière fois, personne n'y avait fait attention, comme si c'été normal. Mais Croissant, lui, avait visiblement une toute vision de la chose.

-Ben, c'est chapeau-pluie à Luchia. Toujours avoir quant il y a pluie.

Allé savoir pourquoi elle avait choisi cet objet pour être un "chapeau pluie" alors quelle avait beaucoup plus utile pour se protégé de la pluie. C'été en plus bien une couronne classique: un anneau d'or géant qui laissait passé la pluie donc, pas une couronne d'un seul tenand. Est-ce que "croissant" voulait aussi la lui prendre ou bien Est-ce qu'il été curieux de savoir comment une fillette vivant dans la rue pouvait avoir une couronne ?

Mais peu importe car tous deux proposèrent de passer à la chose la plus importante, plus importante que l'or: mangé. Luchia sautilla de joie, elle pourrait avalé un éléphant. Elle les suivit et il purent enfin commandé un vrai petit déjeuné. Luchia demanda davoir du lait, bien sûr, mais aussi un poisson bien frais et bien grillé. C'été juste pas facile de resté assis sur ces chaise

Luchia n'avé pas l'habitude de s'asseoir sur sa. Son instinct de chat la poussait à tout au plus se mettre en boule dessus, mais pas s'asseoir comme faisait chiyoko et senjou. Elle avait la bougeote à essayé de s'asseoir correctement pour que cela lui paraisse confortable et naturel.

Luchia dévora son poisson sans s'occupé des autre. Et oh... Encore un verre... Mais comment quil faisait les humain ? Quelle manie de tout mettre dans ces récipients plus haut que large... Pas moyen de tout léché. Snif... Fort heureusement, le monsieur avait ramené le poisson dans une assiette creuse. Le poisson mangé, elle lécha l'assiette jusqu'à la dernière miette avant de versé le verre de lait dans son assiette pour pouvoir léché le divin nectar.

-Luchia contente ! Dit-elle en sassurant que sa boite été bien en sureté près de ses pieds.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Ven 15 Aoû - 21:55

Les couronnes semblaient visiblement attiré l'attention de Senjou, mais Chiyoko ne fit aucune référence. Il suivi ses deux amis vers le lieu où ils vont se restaurer.

Contrairement à ses deux autres amis, Chiyoko ne prit qu'un soda pour les accompagner dans leur repas, car même ayant travailler, il n'avait que peu d'appétit.
Les deux invocations continuaient de veiller à se que quelqu'un ne vienne pas les embarassé.

Chiyoko sourit en voyant Luchia dévorant son poisson.

Ensuite, Senjou lui demanda si Civetta pourrait les téléporter dans la ville de Traverse. 


- Oui, je pourrais nous téléporter, grâce à ces objets. J'aurais besoin d'une sorte d'image, ou d'une description, pour donner une image à Chiyoko.

-Ah ? Pourquoi je dois l'avoir dans l'esprit ?


- Parce que Civetta est ton invocation, elle est liée à ton âme. Contrairement à moi, qui suis arrivé après ton amnésie, qui sont lié plus à un contrat.

Chiyoko hoche de la tête, et se tourne vers Luchia pour lui expliquer plus facilement se que Nero venait de l'expliquer.

- En gros, Civetta serait là depuis que je suis née, elle est née avec moi. Du coup, on a comme un fil invisible avec moi et nous resterons toujours ensemble. Par contre, Nero est une sorte, de fantôme, une étoile qui veut me protéger mais qui vient de l'extérieur. As-tu des questions Luchia ? Ou vo...euh je veux dire toi Senjou ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Ven 15 Aoû - 22:56

[HRP : Au fait, vue comment les choses se goupillent, je vous propose ceci :
j'ai lancé la Ville de Traverse, mais si vous voulez aller ailleurs, il n'y a pas de problème : la Clé de mon perso fonctionne à l'arrache, peut téléporter autrui n'importe où. On peut aussi dire qu'avec la description de Senjou, Civetta les conduise dans un autre monde, voire les éparpille dans plusieurs mondes.
Qu'en dites-vous ?]



- En gros, Civetta serait là depuis que je suis née, elle est née avec moi. Du coup, on a comme un fil invisible avec moi et nous resterons toujours ensemble. Par contre, Nero est une sorte, de fantôme, une étoile qui veut me protéger mais qui vient de l'extérieur. As-tu des questions Luchia ? Ou vo...euh je veux dire toi Senjou ?

Senjougahara apprécia l'effort de Chiyoko sur le tutoiement.
- Nan, ça me parait clair... murmura ce dernier avec un petit sourire. La vérité était qu'il n'aimait pas les explications trop longues : il finissait immanquablement par décrocher. En outre, l'explication donné par Chiyoko était, en l'occurrence, claire comme de l'eau de roche. Ben la Ville de Traverse, c'e-e-est... Nocturne. C'est la nuit. C'est tout éclairé. Le sol est pavé avec... des pavés. Et les murs sont en pierre grise...

Senjougahara faisait de gros efforts pour se remémorer les détails. Et en même temps... En même temps, la première fois qu'il y était allé, il n'y était resté que quelques minutes, mais tout avait été si nouveau, si différent...

- Y'a un genre de restaurant, avec une terrasse sous un appentis... Des tables et des chaises en bois, et des lampadaires noirs et tordus. Ah, et y'a une boutique, avec une pancarte avec écrit « Item » dessus, juste à côté de la terrasse.

Senjougahara s'arrêta un instant. Après, l'autre plan, c'était d'utiliser le bracelet.
Le &à#! de bracelet.
Sauf qu'avec lui, il y avait toujours le risque d'arriver n'importe où.
Y compris nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Sam 16 Aoû - 13:01

Senjou et chiyoko discutait ensemble de la téléportation, autant dire que Luchia leur faisai entièrement confiance pour la ramené chez elle à la ville de traverse, enfin ce quelle croyait etre son chez elle, même si cela nété pas le luxe, juste une ruelle poisseuse parsemé de détritu. Au moins la bas la nuit et les étoile ne la quittait presque jamais, pas comme ce monde qui ne semblait même pas avoir d'étoile.

Luchia termina de léché son lait quand soudain, chiyoko lui demanda si elle avait des question. Luchia remonta le visage, le menton dégoulinant de lait.

-Oui, luchia question. Pouvoir en ravoir ? Demanda l'estomac sur patte en tendant son assiette.

Tant quon pouvait la ramené chez elle, elle se fichait bien du comment.

[HRP: dsl pour la toute petite rép. bah moi je trouve sa vient de commencé, sa serait dommage de se séparé pour une fois que sa avance. Après si sa déraille et quon va autre part, je men fiche, comme vous voulé.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Sam 16 Aoû - 17:08

[HRP : Dans mon cas, pas de soucis. On peut continuer un ou deux tours en plus avant de partir à la ville de Traverse. HRP]

Chiyoko essaya de se visualiser l'endroit où il allait se diriger. Mais il n'arrivait pas totalement à le faire. C'était encore trop flou. Il sorti de son petit sac un cahier et un crayon pour essayer de dessiner l'idée de la ville de traverse qui...Ressemble plus à la Cité du Crepuscule que la cité de Traverse.

- Est-ce que vous pouvez me dire s'il y a des choses à modifier. Peut être qu'en le dessinant avec vous pour regarder, j'arriverais plus à me le visualiser.

Puis, Chiyoko se retourna vers Luchia qui avait dit qu'elle avait encore faim.

- Tu peux prendre une partie de mon argent pour t'acheter encore de quoi manger. De toute manière je ne prend qu'un repas par jour alors...

Nero lui ne semblait pas être ravi. Car dans un premier temps, l'idée de se visualiser une ville non visité était difficile, ensuite la jeune demoiselle n'était pas discréte quand à l'utilisation de l'argent et enfin, Chiyoko ne s'alimentait pas suffisamment d'après l'invocation. Surtout pour un jeune garçon en pleine croissance.

- Chiyoko, il faudrait que tu mange quelque chose quand même.
- Je n'ai pas faim.
- Peut être, mais si tu ne mange pas, tu ne pourra pas voyager convenablement.
- Moui, mais...J'ai vraiment pas faim.
- Senjou, essaye de le convaincre de manger ne serait-ce qu'un bout de pain!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 17 Aoû - 14:57

[Ok, je comprends vos points de vue et j'en prends note ; c'était juste pour essayer de visualiser vos envies, et m'adapter si besoin ^^
@ Luchia : pas de souci, la taille de ta réponse me convient parfaitement
Smile  ]


- Est-ce que vous pouvez me dire s'il y a des choses à modifier. Peut être qu'en le dessinant avec vous pour regarder, j'arriverais plus à me le visualiser.

Senjougahara prit le crayon, mal à l'aise.
Alors, euh... Ce bâtiment n'était pas trop comme ça... Ah non, ça n'allait pas... Et les murs, plutôt comme ça...
L'ado releva la tête, désespéré. Mais c'était un plan de la Cité du Crépuscule, ça !

Il regarda ses nouveaux compagnons de route, pensif.
Un amnésique et une fille mi- humaine mi- chat.
 Un petit garçon dont le souvenir le plus ancien ne datait que de deux ans, et une petite fille qui se sentait plus concernée par son estomac que par la couronne et les écus d'or présents dans sa boîte.

... Une drôle de compagnie, en somme. Mais une compagnie attachante, agréable. Senjougahara se sentait bien avec eux ; il n'avait jamais réussi à se faire d'amis, n'en avait jamais vraiment trop recherché non-plus, mais appréciait cette étrange troupe pour le moins hétéroclite.
Et en même temps, l'ado à l'écharpe rouge brûlait d'envie de remuer la boue de leur passé, et de découvrir ce qui y était dissimulé.

- Senjou, essaye de le convaincre de manger ne serait-ce qu'un bout de pain!!! S'écria soudain Nero, arrachant le jeune homme à sa rêverie. Senjougahara haussa les épaules, gêné.
- Hey, c'est pas à moi de lui dire ce qu'il a à faire ! Et puis, s'il n'a pas faim, où est le problème ?
S'il y avait bien un truc auquel Senjougahara n'adhérait pas, c'était bien l'autorité. Il n'aimait pas qu'on lui dise quoi faire, ou qu'on s'introduise dans ses affaires pour lui donner des conseils de force. Ses parents le rendaient suffisamment malade comme ça, alors ce n'était pas lui qui allait commencer à faire son chef.
Ne le materne pas comme ça, il mangera quand il aura faim, voilà tout... Il ajouta, malicieusement : tout le monde n'a pas un estomac extensible comme Luchia !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Jeu 21 Aoû - 12:17

Luchia avai certes beaucoup d'appétit, mais c'été surtout à cause de ce temps passé sans rien mangé. Il allait falloir faire attention a ce quelle ne se rende pas malade à mangé comme sa. Elle demanda, un peu impoliment, bien que pas méchamment, un autre poisson. Quant il fut arrivé, elle le dévora en moins de deux. Elle en aurait bien mangé un autre, mais sa aurait été abusé, et surtout... Et bah quoique dise senjou, elle avait un estomac plus petit que sa. Et un petit gateau, deux petit poisson et bah c'été déjà la limite du gavage qui déjà donnait des colique à la petite neko.

-*hip* Oh... luchia trop mangé... Sieste... Se plaignit-elle.

Elle se laissa glissé sur sa chaise et tomba pile poil dans sa boite ou elle s'enroula sur elle-même pour faire un somme. Ben oui, c'été cool la vie de chat: mangé et dormir. Sauf que dans son sommeil... Et bah déjà à peine elle fermait les yeux, à peine cela commençait à donné des images. Ce qui été déjà totalement une entorse au rythme du sommeil classique.

Elle cauchemardait toujours d'une ville en flammes, de rats, d'un magicien et elle qui se retrouvait au milieu de tout ça, perdu. Mais elle ne se reconnaissait pas vraiment car elle n'avait pas ses oreille de chat et sa queue. Elle été humaine et elle été la proie de sort qui tourbillonnait autour d'elle et lui faisait perdre tout contrôle de son corps.

-NYA-TOC ! Son long cri plaintif fut interrompu par sa tête heurtant la table, ce qui l'amena à se recroquevillé davantage, les mains sur le crâne, la larme à l'œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Jeu 21 Aoû - 19:43

Chiyoko fut rassuré que Senjou ne lui donne pas d'ordre. En effet, le jeune garçon avait toujours obéit mais cela ne suffisait jamais pour le personnel de l'orphelinat qui souhaitait que l'enfant devienne parfait pour être adopté. Mais finalement, ce dernier était parti avant que quelqu'un ne l'adopte.
thème discussion entre jeunes.
Mais finalement le jeune garçon aimait bien sa liberté et être accompagné par de nouvelles personnes qui l'avait accepté comme compagnon. Ce n'était pas pareil qu'à l'orphelinat.

- Dis moi Senjou, est-ce que tu as de la famille dans un autre monde ? As-tu un objectif ou quelque chose de précis à faire ?

Demande le petit garçon curieux, ne sachant pas se que c'est d'être en famille et surtout les attentions de Senjou à part d'aller dans un autre monde encore inconnu pour lui. Puis il jette un coup d'oeil sur Luchia qui venait de se remplir le ventre pour finir en sieste sous la table.

- Tout seul, je n'aurais peut être pas la possibilité de trouver facilement mes souvenirs. Mais peut être avec d'autres personnes, comme toi Senjou ou même Luchia je pense que se sera plus amusant. Oui, plus agréable de chercher mon passé. Qu'en penses-tu Senjou ? Bien sur s'il faut payer, je danserai pour toi et j'irai récupérer de l'argent. Je paierai nos dépenses. Je ferai le nécessaire...

- Il faudra aussi que tu apprennes à te battre.
Souffle Nero tandis que Civetta grignotte quelques miettes.

- Oui...Aussi de me battre, même si je n'aime pas ça. Est-ce que tu veux bien...
recommence Chiyoko avant d'entendre le cri de Luchia suivi d'un coup sous la table.

- OH!!! Luchia!!! Est-ce que ça va ?
Fini Chiyoko en se mettant à son tour sous la table en frottant l'endroit où il suppose que la jeune fille s'est cognée, en gros au dessus de sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Ven 22 Aoû - 21:04

- Dis moi Senjou, est-ce que tu as de la famille dans un autre monde ? As-tu un objectif ou quelque chose de précis à faire ?
Senjougahara se rembrunit.
- De la famille... Tu veux parler des mes géniteurs ? L'ado cracha le mot plus qu'il ne le prononça. Oui, j'en ai ; mais je préfère penser que je n'en ai pas. D'ailleurs, c'est ce que eux ont toujours fait : penser que je n'existais pas.
Puis l'ado se souvint soudainement qu'il s'adressait à quelqu'un qui n'avait aucune famille. Quelle honte, parler ainsi devant Chiyoko !
... Et en même temps, ne valait-il mieux pas être seul, plutôt que de haïr les siens ?
- Désolé, murmura Senjougahara avec un rire nerveux. Je ne suis pas vraiment en bons termes avec ma famille.

- Mon objectif ? Senjougahara regarda le ciel, comme si la réponse s'y trouvait. Et de ce fait, elle y était ; vaste, grandiose et sans frontières. Un sourire fleurit sur le visage du jeune homme.
La liberté. Les voyages. L'aventure. Tout ça. Je veux visiter tous les mondes. Je veux aussi percer le mystère de ce bracelet (il désigna le bijou d'or qui ornait son bras droit). Je l'ai trouvé par hasard, et j'ai très envie de voir ce qu'il a dans le ventre. Là, je vouais aller à la Ville de Disney pour rencontrer le Roi, pour qu'il me renseigne sur les mondes. Et toi, tu vas faire quoi ?
- Tout seul, je n'aurais peut être pas la possibilité de trouver facilement mes souvenirs. Mais peut être avec d'autres personnes, comme toi Senjou ou même Luchia je pense que se sera plus amusant. Oui, plus agréable de chercher mon passé. Qu'en penses-tu Senjou ? Bien sur s'il faut payer, je danserai pour toi et j'irai récupérer de l'argent. Je paierai nos dépenses. Je ferai le nécessaire...
- Me payer ? ! T'es fou ! S'écria Senjougahara, qui n'aurait jamais accepté l'argent d'un môme (et pour le diadème, il y avait prescription !). Bien sûr que je vais t'aider à retrouver la mémoire ! Mais je ne veux surtout pas de ton argent ! Senjou baissa d'un ton en s'apercevant des regards qui s'étaient posés sur leur table. T'inquiète, Chiyoko, tu n'auras pas à débourser ; au pire, je me ferais de l'argent tout seul. Je vais t'aider, ça me plairait beaucoup, aussi. Et je pense que Luchia aussi... Enfin je crois...
- Il faudra aussi que tu apprennes à te battre, fit remarquer Nero.
- Oui...Aussi de me battre, même si je n'aime pas ça. Est-ce que tu veux bien...

Leur conversation fut interrompue lorsque Luchia se fracassa la tête contre le dessous de la table. Chiyoko se précipita aussitôt pour aider la gamine.
- Mais que s'est-il passé ? S'enquit Senjougahara, encore hébété. Tu vas bien ? L'ado releva son verre, lequel avait été renversé par le choc. Mince, mais tu as fait un cauchemar, ou quoi ?
Senjougahara aida à asseoir la gamine sur une chaise, et lui tapota gauchement l'épaule. Non, décidément, il ne pourrait pas avoir de petite sœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 24 Aoû - 15:07

En se redressant d'un cou, Luchia s'été cogné la tête sous la table. Les cauchemar quelle avait eu tournait dans sa tête et avait du mal à sen allé. Pas facile de reprendre ses esprits. N'eut été ce cou à la tête, Luchia serait surement encore en train de pleuré en paniquant. Mais ce cou, lui avait au moins permis de contenir la peur et les pleur en serrant les dents, les bras croisé sur sa tête douloureuse.

Chiyoko descendit sous la table pour lui frotté la tête en s'inquiétant de son état. Luchia renifla en secouant la tête sans qu'on puisse déterminé si elle faisait un non ou un oui. Senjou, lui, l'aida à se relevé et à s'installé sur sa chaise en lui tapotant l'épaule. Se retrouvé assise sur cette chaise dont elle n'avait pas l'habitude, ce n'été pas vraiment le meilleur moyen pour elle de se mettre à l'aise, mais peu importe. Elle comprenait bien que ces deux garçon essayait de lui venir en aide.

Ils été peut être trop jeune pour être ses père, mais il semblait sincère. Jusqu'à maintenant, elle les trouvait sympathique mais elle se demandait encore quant il la laisserait rentré chez elle, un peu inquiète. Peu à peu, elle commençait à se dire qu'ils été bien plus que cela. Bien qu'ils ne se connaissait pas vraiment, il semblait prêt à l'aider, à lui venir en aide, s'inquiétant du moindre petit bobo quelle avait pu se faire... Se pouvait-il quelle puisse les considéré comme des amis ? A vrai dire... C'été même un concept encore inconnu, mais quelle comprenait mieux que tout autre, sans en savoir le nom.

-Luchia avoir bobo tête ! Luchia faire vilain cauchemar ! Vilain rat vouloir faire mal à Luchia. Eux faire trou dans maison à Luchia... Dit-elle en pointant le trou qu'un rat avait grignoté dans sa caisse. -Et eux envahir rêve à Luchia ! Nyaaaaan... Eux méchants !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 24 Aoû - 17:45

Chiyoko fut rassuré en sachant que Senjou sera à ses côtés pour une partie du voyage. Puis, le petit garçon écouta les paroles de son amie, mi-chat mi-humain qui se met à raconter son cauchemar.

En entendant l'idée que des rats viennent manger la maison en carton de Luchia. Il était vrai que pour l'enfant que Chiyoko est, il ne comprenait pas pourquoi ce carton était appelé Maison. Mais après tout, chacun avait sa propre vision du monde.
Aussitôt Nero se mit à disparaître pour ne pas choquer la jeune demoiselle après son cauchemar.

Chiyoko quand à lui posa sa tête contre celle de la demoiselle.

- Tu sais se qu'on dit des cauchemars ? Quand on les raconte, ils ne se réalisent pas. Nous pourrons peut être essayer de trouver une endroit où tu pourras poser ta maison avec les étoiles pour que tu puisse enfin te reposer tranquillement sans cauchemar. Qu'en pensez vous Luchia et Senjou ?

Sourit Chiyoko en retirant son front de celui de Luchia et leur tendant la main à eux deux comme pour sceller leur promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 24 Aoû - 18:44

- Luchia avoir bobo tête ! Geignit la petite neko-girl. Luchia faire vilain cauchemar ! Vilain rat vouloir faire mal à Luchia. Eux faire trou dans maison à Luchia... Senjougahara haussa un sourcil en avisant un petit trou dans la boîte de Luchia. Et eux envahir rêve à Luchia ! Nyaaaaan... Eux méchants !
- Mais non, ils ne sont pas méchant... Et puis, tu n'as rien à craindre, c'est toi le ch...
Commença le jeune homme, avant de se raviser.
Ce qu'il allait dire était totalement dingue, quand on y pensait.

Chiyoko, cependant, avait l'air de mieux maîtriser l'art de consoler son prochain.
- Tu sais se qu'on dit des cauchemars ? Fit-il en se mettant front à front avec la gamine. Quand on les raconte, ils ne se réalisent pas.
Senjougahara se frotta la nuque, mal à l'aise.
Ah bon, c'est ce qu'on disait ?
Chiyoko continua : nous pourrons peut être essayer de trouver une endroit où tu pourras poser ta maison avec les étoiles pour que tu puisse enfin te reposer tranquillement sans cauchemar. Qu'en pensez vous Luchia et Senjou ?

Senjougahara observa la main qu'on lui tendait. Puis, derrière son écharpe, son visage se fendit d'un large sourire. Certes, il n'était pas à l'aise lorsqu'il s'agissait de consoler ou réconforter autrui. Mais s'il fallait les aider, alors il était prêt et volontaire.

- J'en suis, bien sûr. Tu vas voir, Luchia, on va te trouver un coin nickel pour poser toutes tes affaires ! Sans rats et avec plein d'étoiles !
Et, avec force et enthousiasme, il posa sa main sur celle, tendue, de Chiyoko.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 24 Aoû - 20:38

Luchia été toute tourneboulé, presque rageuse. Elle été bien malheureuse quoi. Cependant, elle avait la chance d'être entouré de gens bien qui ne lui voulait que du bien. Elle été juste trop distraite pour se rendre comte à quel point c'été le cas. A peine assez futé pour comprendre même ce que l'amitié pouvait réellement vouloir dire, même si elle comprenait et ressentait quel sentiment se jouait.

Elle fut surprise de voir que Chiyoko se penchait vers elle et apposait son front contre le sien. Elle s'apaisa d'un cou. Trop surprise pour même pensé à ses cauchemar. Ce geste, que voulait-il dire ? Il dégageait de la tendresse, de la compassion, de la chaleur. C'été bienveillant. Il lui dit alors que les cauchemar ne se réalisait pas sil été raconté et quils allaient trouvé un coin pour Luchia avec plein d'étoile et surtout pas de rat.

Senjou en fit de même et tous deux firent même un geste que Luchia ne comprit pas. Chiyoko tendit la main, Senjou fit de même et la posa sur celle de chiyoko. Luchia fixa les deux main ainsi jointe avec de grands yeux rond. Qu'est ce qu'il faisait ? Toutefois, elle cogita. Il avait dit qu'il voulait l'aidé, ce à quoi Senjou avait acquiescé et répété... Elle n'en savait pas le nom: une promesse, mais elle comprit quil mettait des chose en commun. Et c'été pour Luchia, donc, à force de réfléchir, elle comprit qu'il serait bien ingrat de rester en dehors de ca. Même si elle avait peur de faire une bêtise, quelle pensait que ce n'été peut être pas la réaction approprié, aussi curieuse que pleine de volonté, elle posa sa main aussi.

-Nyan ! Conclut-elle simplement.

Après quoi, elle les fixa et commença à se demandé si c'été bien une bonne idée tout ça. Elle cogita encore et se demanda:

-Mais Luchia déjà endroit ou Luchia vivre. Endroit meilleur que maison à Luchia ailleurs ? En y repensant, elle sut que sa question été stupide. Parce qu'il lavait dit eux même quil voulait trouvé un coin sans rat, avec étoile et sans cauchemar. Donc ils savait quelle avait déjà une maison à elle. Mais il voulait trouvé mieux. Mais Luchia n'été pas emballé. Elle avait peur de voyagé. -Luchia resté maison et attendre que chiyoko et croissant trouvé. Luchia pas avoir aimé devoir bougé de maison. Non, non, non. Peur, peur, peur.

Sans savoir si elle trouverait des lieu ou il y aurait toujour des étoile, sans savoir si il y aurait à mangé, etc... Bah elle été pas très chaude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 24 Aoû - 20:51

Chiyoko fut ravi de savoir que Senjou était d'accord avec lui. Quand à Luchia, elle ne fut pas très chaude de changer de monde au monde. Cela ne vexé pas le jeune Chiyoko, qui comprenait parfaitement que la demoiselle avait peur d'aller de monde en monde et de se trouver en danger. Ou peut être pour une autre raison.

Le jeune Chiyoko regarda les différents objets et demande finalement à Luchia en reposant son front contre le sien.

- Tu nous avais dit que tu voulais retrouver à la ville de Traverse pour retrouver ton endroit où tu habite. Pour revoir tes étoiles. Veux-tu que t'on ramène là bas ? Senjou et moi nous irons ensuite de monde en monde. Si jamais on se retrouve ou que tu es besoin d'aide, nous pourrons toujours venir t'aider. Qu'en penses-tu ?

Au même moment qu'il demandait cela, tout en conservant son front contre celui de Luchia, il tourne légèrement son regard vers Senjou, comme pour lui demander s'il acceptait les propositions du jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Dim 24 Aoû - 22:36

- Luchia resté maison et attendre que chiyoko et croissant trouvé. Luchia pas avoir aimé devoir bougé de maison. Non, non, non. Peur, peur, peur.
Senjougahara se redressa, et ouvrit la bouche pour répondre. Mais Chiyoko fut plus rapide :
- Tu nous avais dit que tu voulais retrouver à la ville de Traverse pour retrouver ton endroit où tu habite, dit-il, après avoir examiné les différents objets qui tapissaient le fond de la caisse de Luchia. Pour revoir tes étoiles. Veux-tu que t'on ramène là bas ? Senjou et moi nous irons ensuite de monde en monde. Si jamais on se retrouve ou que tu es besoin d'aide, nous pourrons toujours venir t'aider. Qu'en penses-tu ?

Le regard du garçonnet convergea vers celui de Senjougahara, comme pour le consulter. Une vague d'énergie gonfla dans la poitrine du jeune homme, se déversa dans ses veines, envahit ses muscles.
- Tu parles ! J'aurais pas dit mieux ! Déclara l'ado, confiant et sûr de lui comme jamais. T'en fais pas, Luchia ! On va te ramnener chez toi, en attendant de te dégotter une place super ! Mais avant, je veux juste faire un truc...

Thème musical ♪ Gold-Winged Key:
 
Senjou tira de sa sacoche le petit diadème, l'examina quelques secondes, puis l'inséra dans l'aile qui ornait le bracelet d'or. Comme il s'en doutait, l'arrondi du bijou correspondait à la courbe décrite par l'aile, et les dents s’inséraient à la perfection dans les encoches du bracelet. Un déclic se fit entendre, puis le bracelet brilla doucement.
- Je suis prêt ! Tu veux tenter la téléportation, ou je tente un portail ? T'as une préférence, Lu' ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 25 Aoû - 13:42

Luchia n'été pas rassuré à l'idée de voyagé. Mais ses amis se refusait à l'emmené si elle n'été pas d'accord. Tel une petite princesse, ses chevalier servant partait pour lui trouver une terre verdoyante et accueillante, tandis quelle resterait dans sa tour d'ivoire à attendre le retour de ses amis. Tiens, ca me rappelle quelqu'un ca... Enfin bref.

Chiyoko apposa encore son front sur le sien. Une fois encore Luchia en fut surprise, se demandant encore ce quil voulait faire. Mais une fois encore, le ton de la voix et ce geste été apaisant et chaleureux. Il lui proposa de la ramené à la ville de traverse, quitte à revenir, même si ce n'été que pour l'aidé. Bien quelle ne savait pas trop comment ils ferait pour savoir quelle été en danger, elle aimait l'idée. Innocente, elle avait un esprit de conte de fée.

Elle ne voulut pas resté sans rien faire cette fois. Ce geste que chiyoko faisait avait un but affectueux, elle devait le lui rendre, lui montré quelle aussi l'aimait bien et lui faisait confiance. Tandis que leur front été encore joint, elle tendit la langue et se mit à léché affectueusement le bout du nez de Chiyoko.

-D'acc, d'acc, d'acc. Ville de traverse maison luchia. Rentré maison. Et attendre.

Senjou promit de même et ensuite il fit un truc avec ses bijoux (pas de famille, enfin pas cela) et proposa soit la téléportation, soit le portail. Bon là lulu comprenait rien du tout. C'été quoi ca ?

-Télé... Porc... Sion... C'est quoi ? Luchia pas savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 25 Aoû - 17:35

Chiyoko fut ravi de voir que Senjou était aussi motivé pour créer ce portail et surtout pouvoir aller dans un autre monde, celui de la ville de Traverse. 
Puis, le jeune garçon fut surpris que Luchia lui léche le bout du nez, mais il ne se recula pas. Il ouvrit juste grand les yeux, avant de se rappeler le comportement de la jeune demoiselle ressemblant à un chat. Ce dernier se dit que pour elle cela devait être un geste amical. Il ne lui fit qu'un petit sourire avec ses joues rosies.
Quand Senjou demanda à Luchia quel moyen de transport allait-il prendre, la demoiselle ne comprenait pas à nouveau. Chiyoko essaya de traduire comme il le pouvait avec quelques livres qu'il avait lu.
- Je crois que Senjou veut te demander si tu préfère que l'on créer une porte pour aller d'un monde à un autre, ou alors qu'on s'accroche tous à Senjou, ou Croissant si tu préfère, pour retourner à la ville de Traverse.
A nouveau il tourna son regard vers Senjou pour avoir son approbation quand à l'explication qu'il vient de donner à la demoiselle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 25 Aoû - 19:32

La réaction indéniablement féline de Luchia amusa Senjougahara ; mais elle ne le fit pas autant rire que la tête que tira Chiyoko.

Bien entendu, Luchia n'entendait rien aux portails ou à la téléportation.
Bah, je suppose qu'il ne faut pas trop en demander à une môme qui s'obstine à m'appeler « Croissant », songea le jeune homme avec un haussement d'épaules.
Et en même temps, l'ado à l'écharpe écarlate ne pouvait s'empêcher d'être attendrit par l'attitude naïve et animale de la fillette.

- Laisse tomber les explications, fit Senjougahara, avant de fermer les yeux. Les doigts de sa main gauche se serrèrent autour de son bracelet. Il vaut mieux lui montrer... Murmura-t-il.

Soudain, d'une voix forte et clair, Senjougahara prononça le mot : « Portail ! », et, bandant ses muscles, l'ado fit jaillir un portail de la Clé Ailée d'Or. Un cercle de lumière, comme une déchirure dans le vide, s'ouvrit devant les jeunes gens. Doré et étincelant, il semblait parcouru d'électricité. Senjougahara sourit, ravi. C'était le deuxième portail qu'il réussissait !
Bon, on ne voyait pas de l'autre côté, et Senjougahara n'avait pas la moindre idée de ce sur quoi il s'ouvrait. D'ailleurs, il ne savait même pas cela donnait sur la Ville de Traverse.
Mais bon, il était ouvert ! C'était déjà ça ! L'ado se tourna vers ses compagnons, ravi.
- On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 25 Aoû - 20:12

Heureusement quil était là pour traduire sinon Luchia serait vraiment mais alors complètement pomée... Donc en gros, c'été pour se déplacer et la différence c'été que Senjou faisait ou non le voyage. En gros... Eh pas mal pour un premier essai, elle avait à peu près compri. Mais le Senjou préféra la pratique à la théorie. Il invoqua un portail devant les yeux ébahi de Luchia. Qu'est ce que c'été que ce truc ? Luchia sursauta et alla se caché derrière Chiyoko.

Toute ses lumière et ces truc qui grésille... Vraiment pas pour Luchia. C'été vraiment flippant. Et puis il demanda si on y allé ? Allé ou ? La dedans ? Mais sa va pas ? Luchia fit non de la tête comme un petit enfant battu.

-Ca bizarre. Pas naturel. Luchia pas aimé.

Ben tiens, il avait choisi le mauvais des 2. Le "vas-y que je ten met plein les yeux et que je te laisse le soin ensuite dy allé par toi même". La téléportation aurait au moins été obligatoire pour Luchia qui n'aurait même pas eu le temps de se rendre compte ou de réfléchir. Mais bon... Après... C'été comme tout. Si on la forçait un peu gentiment et quon lui expliquait que c'été sans danger et pour rentré chez elle, elle finirait par y allé. Mais là, c'été juste un bouquet d'artifice effrayant. Trop de lumière, trop de bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 25 Aoû - 20:48

Chiyoko était ébahi par le portail qui venait de se créer. Il aimait toutes ses lumières, tout ce bruit qui était si magnifique. Mais le spectacle n'était pas aussi appréciable par Luchia. Chiyoko senti alors Luchia se posté derrière lui et tremble de peur. 
Chiyoko ne fut pas surprit d'entendre la demoiselle ne voulant pas passer ce portail. Puis, Chiyoko sourit en regardant Senjou avant de lui dire :
- On va devoir passer à la téléportation. Ce sera moins effrayant pour Luchia.
Sourit Chiyoko avant de caresser la tête de Luchia.
[HRP : On continue le RP ensuite dans la ville de Traverse à 3 ou on demande à quelqu'un de venir avec nous ? - HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 1199
Age : 23
Localisation : En quête d’action !
Arme : Clé Ailée d'Or/ Coutelas-broche/ Pistolet à Grappin
Invocation : J'en ai pas besoin !
Date d'inscription : 28/04/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Lun 25 Aoû - 21:13

[HRP : comme tu veux. Hm, on peut rester en RP libre, comme ça les gens qui veulent venir n'ont qu'à le dire.
Sinon, tu mets une p'tite annonce dans la rubrique « Demande de RP » pour prévenir qu'on recherche du monde
]

- Ca bizarre. Pas naturel. Luchia pas aimé, fit la petite fille en se terrant derrière Chiyoko. Ce dernier eut un petit sourire.
- On va devoir passer à la téléportation. Ce sera moins effrayant pour Luchia.
- Roh... Fit Senjoughara, ce qui n'était pas une réponse en soi, mais qui traduisait bien sa déception. Ouais, m'enfin, maintenant qu'il est ouvert, ce serait dommage... En plus ça coûte de l'énergie, ces trucs-là... Je peux pas en faire plein...

L'ado se rendait bien compte que son argumentation n'était pas convaincante, mais les faits étaient les faits : sa Clé était vide. Le portail était, assurément, LE pouvoir qui consommait le plus d'énergie, et cela faisait un petit bout de temps que Senjougahara n'avait pas trouvé de cartouches de rechange.
En outre, l'idée de ne pas être reconnu à sa juste valeur le frustrait un peu ; c'est qu'il était un brin orgueilleux, le Senjou.

- Franchement, Luchia, tu n'as rien à craindre
, reprit le garçon sur un ton aguicheur. Et si tu veux, tu fermes les yeux et tu te bouches les oreilles, et nous on te tient la main. Il réfléchit encore, et ajouta : et je t'achète... Une pelote de laine. Senjougahara réfléchit deux secondes à ce qu'il venait de dire, puis haussa les épaules. Oui, oui, une pelote. Va pour une pelote. Tous les chats aiment les pelotes.
Puis il tendit la main à la fillette. C'est sans danger, et on est là pour te soutenir. Alors tu veux bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Aventurier(ière)
avatar
Nombre de messages : 98
Age : 23
Date d'inscription : 14/02/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mer 27 Aoû - 19:20

Luchia n'été pas rassuré par ce portail devant elle. Ce n'été pas le cas de ses amis. L'un deux été ravi et l'autre tenait a lutiliser sous le seul prétexte que sa coutait de l'énergie ou quelque chose comme sa. Luchia dégluti. Elle été juste contente un court instant que Chiyoko propose la téléportation. Elle acquiesca même plusieur fois en implorant de ses yeux. Mais Croissant n'été pas du même avis.

Alors celui ci se fit aguicheur et l'assura que c'été sans dangé, qu'il l'aiderait, qu'il lui suffisait de fermé les yeux. Facile à dire. Il promit même une pelotte de laine. Mouais, il aurait fallu la lui balancé directement dans le portail pour quelle ait une meilleur chance de plongé dedans la tête la première. La promesse ne la laissa pas insensible mais à vrai dire...

-Luchia a pelotte dans maison. Préféré resté joué avec ici.

Ah bah oui, mais ici y avait pas d'étoile et c'été le seul moyen de partir donc... Luchia finit par se rendre compte de ce fait et même une pelotte situé dans ce monde sans étoile ne suffirait pas à la forcé à resté. En plus, y avait ces copain quelle ne voulait pas quitté et a qui elle avait de plus en plus confiance. Bah oui parce quelle disait quelle attendrait ses amis quil revienne avec une maison mais en fait, luchia n'été désormais plus tellement prête à resté seule et à laissé ses amis partir. Paradoxe très embêtant.

Enfin, on y est pas. Luchia accepta sauf que bon faut savoir. Soit elle gardait ses main pour se bouché les oreilles, soit elle prenait la main de croissant, savait pas ce qu'il veut le croissant... Bref, elle ferma les yeux et entra dans le portail en espérant que ça passerait vite et quelle arriverait en un seul morceau, que ça ferai tpas mal

[HRP: bah on met en libre et sil y en a un courageux il propose à d'autre de rejoindre]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Artiste
Jeune Amnésique
MembreArtisteJeune Amnésique
avatar
Nombre de messages : 111
Age : 27
Date d'inscription : 27/07/2014

MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   Mer 27 Aoû - 20:43

[HRP : Ok, je vais mettre un RP Libre.^^ - HRP]
Chiyoko fut ravi de voir que Luchia était enfin décidé d'aller pour entrer dans le portail. Finalement, il l'a suivi sans aucun soucis, en n'oubliant pas d'emporter la maison de Luchia afin de s'assurer que la demoiselle posséde tout dans cet endroit. 
Chiyoko regard Senjou avant de s'engager à son tour dans le portail.
- Bon, nous nous rejoignons à la Ville de Traverse alors.
Sourit Chiyoko en entrant dans le portail.
[HRP : J'ouvre le post, on suit le même rythme que lors de ces post et on ajoute les autres au fur et à mesure.^^ - HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le départ d'un amnésique. (LIBRE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le départ d'un amnésique. (LIBRE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le départ d'un amnésique. (LIBRE)
» Irna L'amnésique
» Robertifi le Mage amnésique...
» Un roman d'une elfe amnésique
» Yin, l'elfe amnésique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Archives :: Archives :: Role Play-
Sauter vers: