Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Greed. [PV: Kaneki Ken]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Mercenaire
Starshooter
MembreMercenaireStarshooter
avatar
Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Devant un match des Hawks d'Atlanta, en direct d'Agrabah.
Arme : Une armure et des armes à feux, boyo!
Date d'inscription : 10/02/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Mer 5 Aoû - 16:29

G R E E D


    Ça devient grave. Il y a quelques heures, à Midgar, j'essayais de négocier la matéria de Valefor contre un vaisseau, mais en échange, j'ai reçu un vieux truc qui tient à peine la route. Par contre, il est spacieux. La cale a été emménagée en un coin plutôt convivial. Il y a du rangement, et un grand établi pour retaper du matériel. Je vais passer un peu de temps dans ce vieux garage du centre ville, d'un gars dénommé Cid, plutôt accueillant et passionné d'aéronautique. Même si c'est un mec sur la paille, il me laisse au moins retaper ce qu'il m'a vendu. Au final, je gagne au change, surtout que j'utilise son propre matériel.

    J'ai terminée de nettoyer le vaisseau ainsi que de réparer certains trucs. J'examine maintenant toutes les fonctions du vieux tableau de bord en face de moi, et je suis étonnée de voir que tout est fonctionnel. Il y a des options pour le vol stationnaire, mais pas de pilote automatique.

    Je vais bientôt pouvoir décoller, et je me réjouis déjà de trouver de nouveaux artefacts que jamais auparavant je n'aurais pu déloger. Ce tas de ferrailles démarre bien, mais dans un boucan monstre. Je quitte Midgar, l'atmosphère de sa planète, et une fois arrivée en zone orbitale, je met le mode stationnaire. Je vais dans la cale du vaisseau pour retirer mon armure et mettre des habits confortables. J'en ai plus que marre de cette combinaison qui me tire de tous les sens. Elle est bas de gamme, bien qu'elle soit la seule chose qui me permette de me lier à mon armure. Pour ces prochaines heures, je vais bricoler un peu.J'allonge ma combinaison sur l'établi et sort quelques outils. J'extrais les nanopuces de la tenue et les posent juste à côté. Je vais rafistoler quelques nanopuces pour en augmenter la fréquence de portée et réduire leurs nombres en amplifiant leur champ magnétique.
    Ça m'a pris du temps, mais je dispose de mes nouveaux capteurs, et je les aient implantés sous ma peau grâce à un dispositif que j'ai un peu amélioré. Je synchronise mon armure à mes nouveaux capteurs, et je regagne mon cockpit. Je navigue sur l'interface du vaisseau. J'y intègre également le logiciel de mon armure, qui est bien plus avancé. D'ailleurs, selon mes données, j'ai loupée certaines choses à Agrabah. Il existe une caverne dans lequelle semble se trouver un trésor inestimable. Je pourrai peut-être trouver de belles choses à revendre. J'approche de la ville, et je prend soin d'atterrir à proximité d'un oasis, à l'extérieur des enceintes.

    Agrabah, cette ville située en plein cagnard et qui grouille de terrasses incapables de vendre des Cuba Libré, des Havana ou encore des Mojito. Ça fait longtemps.
    Je reste en pantalon et en débardeur. Je sens que je vais devoir me la jouer fine si je veux accéder à cette fameuse caverne aux trésors. Mince, si il n'est même plus question de découvrir tout en s'amusant, le métier de mercenaire va commencer à me déplaire, et je me referai Barmaid. Non, c'est une blague! Vous savez, je suis une femme, et je peux obtenir à peu près tout ce que je veux si je le désire. Qui plus est, je suis une femme qui est entrain de s'équiper d'une ceinture pour ranger mon Phalanx. Ou que j'aille, je ne peux pas m'en séparer. Regardez comme il est mignon, il me fait le canon doux.
    Je descend de mon vaisseau avec ma musique dans les oreilles, et j'entre au sud d'Agrabah, pour accéder au marché. Ce n'est de loin pas mon endroit préféré dans cette ville, mais au moins ça bouge. Les artisans et cultivateurs essaient de vendre leurs articles, tandis que des animations se déroulent un peu partout. Les charmeurs de serpent s'amusent à jouer avec la peur de la foule, les danseuses se déhanchent sur des rythmes langoureux, et les cracheurs de feu surprennent ceux qui croisent leur chemin. Ce genre d'ambiance festive me plaît, surtout quand on peut se servir soit même à certains stands, sans que personne ne le remarque.
    Je mange une pomme que j'ai discrètement volée, et je me balade. Je suis en quête d'informations au sujet d'une éventuelle caverne aux trésors, mais je ne sais pas où me rendre pour parvenir en acquérir. Je me dirige vers une allée de commerçants, et je sens une odeur irrésistible: celle qui mêle épice, ananas et viande blanche. Ça fait longtemps que je ne me suis plus arrêtée à une terrasse pour prendre mon temps. Je suis en face d'une bonne assiette et d'un bon cocktail fruité. J'en profite pour faire la causette avec le restaurateur:

    " Dites, je suis une voyageuse, et j'ai ouïe-dire que non loin d'ici, il y avait une caverne que l'on dit couverte de trésors. C'est bien une légende pour que les plus curieux se perdent, n'est-ce pas? "

    " Vous êtes bien lucide mademoiselle, aha! Certains disent qu'elle existe bel et bien, au beau milieu du désert... Mais personne n'y est jamais ressorti pour dire qu'un trésor existait à l'intérieur de cette caverne, de autres la disent maudite... J'ai bien un vieux plan qui indique les routes praticables autour d'Agrabah. Attendez, je reviens. "

    Ils sont tellement serviables, ici. Je sais d'ailleurs que cette ville, il existe une guilde de voleurs réputée. Pourquoi ne pas essayer d'en déloger un pour lui sous-tirer des informations au sujet de cette caverne? Mes données sont toujours correctes, et je sais qu'elle existe, j'ai juste réussie à faire croire à un honnête marchand que j'étais une voyageuse innocente et instruite. Je paye ma note comptant, et je continue mes recherches. Je parcours les ruelles d'Agrabah sans rien omettre quand soudain, alors que mon regard se baladait ici et là, j'heurte un jeune homme. Un beau jeune homme à peine moins âgé que moi aux cheveux blancs qui porte un cache-œil, mais qui, à sa droite, montre une iris bleue limpide. Vu sa tenue, ce jeune homme ne peut pas être originaire d'Agrabah. J'en profite alors pour jouer ma quiche. Pour une fois que j'espère que quelqu'un ne me reconnaisse pas sous le nom de Starshooter pour pouvoir plus aisément m'accaparer d'un trésor, je joue à la femme gentille et maladroite. Si l'inconnu n'est pas d'Agrabah, alors il pourrai peut-être m'aider bien mieux que ceux qui en sont originaires.

    " Oh, je suis désolée. Je ne voulais pas vous bousculer. " Je me frotte les habits, me recoiffe, et fait mine d'être gênée par ma négligence. " Il fait tellement chaud qu'il est dur de savoir où on marche des fois, n'est-ce pas? Je m'appelle Rheena. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Allié du Crépuscule
Goule Borgne
MembreAllié du CrépusculeGoule Borgne
avatar
Nombre de messages : 52
Age : 22
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2015

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Mer 5 Aoû - 20:37

Je n'en peux plus de cette chaleur, cela fait 2 jours que je marche & la faim se fait ressentir, cet immense désert n'abriterait donc nulle ville ? M'aurait-il menti ? Il faut dire, je ne lui ai pas laissé le temps de tout m’expliquè en détaille, une morceau de ma kagune dans son abdomen ne laisse pas avoir une parole aisée à celui qui veux. Mes vêtements de marche était sableux, toujours avec mon cache-oeil au cas ou je ne puisse pas contrôlé mes envies bestiales, ou devrais-je dire de goule, il fallait que je reste caché un minimum & que je ne me fasse pas très remarqué. Je me mis soudain à rire en pensant que de doute façon je finirai peut-être mort ici, donc me caché n'aurait servis à rien... J'avancais encore & encore, tout droit avec la simple boussole qu'on m'avait donné. Au nord-ouest qu'il ma dit, avant de cracher la dernière goûte de sang qui lui fût fatale.. Pauvre homme, mais je n'ai rien à me reproché, il profitait de la misère des gens d'un petit village pour leur vendre de l'eau à des prix exorbitant, volant toutes ressources qu'avait le village, & quand les gens ne pouvait pas payer.. Malheur, lui & ses hommes n'avaient aucune pitié, je ne pouvais pas m'en vouloir, même si j'ai plus effrayé les gens qu'autre chose...

"Kaneki, mon chère Kaneki.. La faim se fait ressentir ? & toi faible que tu es ta destiné s'arrêtera-t-elle aussi tôt ? Je t'ai dis que tu ne pouvais pas protégé tes amis."

Cette voix venant de ma tête ne se taisait pas, je devenais fous, depuis ma torture elle n'avait cesse d'exister.. Lise, cette fille avec qui j'ai eu l'accident, elle reste à me dicté mes mauvaises choses... Je voudrais tellement faire taire cette voix.. Mais, a fur à mesure que je marchais, je vu une énorme ville.


"Agrabah... Est-ce un mirage où...? Ça n'en a pas l'air, j'espère ne pas devenir fous"

J'arrivais enfin au porte de cette grande citée, avec des murs assez grand, & on pouvait distingué de loin le toit d'un palais, une architecture que j'apprécie assez bien, j'ai toujours été attiré par le voyage pour connaître les autres civilisation... J'en ai beaucoup appris dans mes livres, tous ses récits parlant de ces peuples vivant loin de toutes civilisations dans leur désert, & de leur mythe de Génie pouvant réalisé trois voeux, de caverne descellent des millions de trésors en tout genre, de pouvoir dépassant tout entendement, de cité enfouis sous le sable... Il me fallait trouvé au minimum quelque chose qui allait pouvoir changé ma vie, m'aidé, en sachant que l'argent ne m’intéressait pas. Deux simple gardes étaient posté là, tout juste devant l'entrée, mes ces deux bougres s'étaient endormi sous cet chaleur qu'on pouvait comparé au flamme de l'enfers. Je m’empressai; discrètement bien sûr; de pénétrer ses portes. Devant moi ce déroulait toute une activité, plein de gens qui faisaient leur commerce, des attractions en tout genre, des vendeurs de nourriture, des charmeurs de serpent & d'autres charmeur usant de leur argent pour accaparé des plus belles femmes convoités de ce lieux. Je m’aperçois très vite que ma tenue n'a rien avoir avec ce peuple là, que je devrais essayé de trouver d'autre vêtement... Surtout que m'a dernière visite d'une citée voisine ne s'était pas très bien passé, & que sait-on jamais le destin peut se jouer de moi & me mettre dans une certaine misère. Mais la faim & la soif était tout aussi présente, je promenais mon regarde de gauche à droite cherchant du café; la seule boisson qui m'était permis de boire, ça calmerai un peu mes instincts, mais quand tout à coup

" Oh, je suis désolée. Je ne voulais pas vous bousculer. "

J'avais malencontreusement cogné cette personne par inadvertance qui s'excusa de suite

" Il fait tellement chaud qu'il est dur de savoir où on marche des fois, n'est-ce pas? Je m'appelle Rheena. "

"Han je suis désolé, je ne vous ai pas fais mal ? Je suis un peu tête en l'air désolé, je regardais les échoppes quand..."

Sa tête me dit quelque chose, mais rien de précis, alors je continuais ce que j'allais dire sans trop me soucier de quoi que ce soit

"Quand je vous ai bousculé comme un imbécile, veuillez me pardonné ! Ce soleil nous joue effectivement bien des tours & ma longue marche ne m'aide pas à y voir plus clair ! Enchanté Rheena, je suis Kaneki ! Vous ne semblez, tout comme moi, être une étrangère à cette ville je me trompe ?"

J'esquisse un doux sourire, la regardant en ayant un air gêné par ma bourde

"& excusez-moi, ne connaîtriez-vous pas un endroit où l'on vend du café ? Je suis adepte de cela & il se trouve que j'ai... Assez soif disons"

Ma question était peut-être un peu trop direct, pour une personne que je venais à peine de rencontré & bousculé mais la soif se faisait trop sentir, & mes bonnes manières se perdaient un peu en chemin, je n'avais plus qu'à espéré qu'elle ne le prendrait pas mal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
Starshooter
MembreMercenaireStarshooter
avatar
Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Devant un match des Hawks d'Atlanta, en direct d'Agrabah.
Arme : Une armure et des armes à feux, boyo!
Date d'inscription : 10/02/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Mer 5 Aoû - 21:36

    C'est bon, je passe incognito. Tant mieux, car j'ai bien l'intention de faire les choses à mon rythme, et surtout, en évitant un maximum le combat. Je suis avant tout une mercenaire qui aime dérober de belles choses, et qui use de quelques gadgets pour se sortir de situations périlleuses.
    Kaneki a l'air d'être quelqu'un de bien, il s'excuse sincèrement de m'avoir bousculée alors que moi, je ne fais que de me cacher de ma réputation de mercenaire. Après tout, c'est un réflexe que j'ai adopté, car lorsque l'on rencontre quelqu'un et qu'on ignore son identité, il vaut mieux faire profil bas.

    Néanmoins, je suis rassurée d'être tombée sur quelqu'un de courtois, et par conséquent, je pense me montrer moins méfiante, sans trop en dire sur mes objectifs. D'accord, ma vocation est de dérobé des artefacts n'appartenant à personne, mais je le fais uniquement pour récolter de l'argent pour me donner l'opportunité de m'offrir tout ce que je veux.

    " Je viens de très loin. Spira. Je ne sais pas si vous évoque quelque chose... "

    Kaneki me regarde d'un air gêné. Ca me fait sourire. Aussi loin que je me souvienne, il y a très peu de personnes qui m'ont déjà regardées comme ça. Au cours de mes voyages, je n'ai que rarement pu converser avec quelqu'un, simplement Parce que les artefacts que je recherche sont très souvent dissimulés dans des lieux très éloignés des civilisations environnantes.
    Ça fait également très longtemps que je voyage seule, bien trop occupée à chercher désespérément la personne qui un jour, m'a expédiée aux Enfers. Loin de moi l'idée de vouloir plus que ça exécuter ma vendetta. Je suis à nouveau vivante, depuis à peine deux mois, mais je respire.

    Le jeune homme aux cheveux blancs me demande si je ne sais pas où boire un café. J'acquiesse, et conduit ma nouvelle rencontre vers la terrasse que j'ai côtoyée il y a à peine une quinzaine de minutes.
    Je croyais au début que l'on pouvait que boire du café sur Terra, mais apparemment, on n'en trouve aussi ici. Alors pourquoi bon dieu, je ne peux pas boire de Mojito?! Ce n'est pas croyable! J'aurai dû ramener plus de chose de cette sublime planète corrompue.

    Je prends place sur une chaise, et invite Kaneki à s'asseoir en face de moi. Nos cafés ne tardent pas à arriver. Je les payent comptant, de suite. Je me montre peut-être un peu trop sociable sur le coup, mais il faut bien que je rattrape mes trois longues années perdues aux Enfers, à faire des travaux pour Hadès.

    " Alors, qu'est ce qui vous amène à Agrabah? Les danseuses? Le lin? La soie? Les trésors des milles et une nuit? Ou bien le poulet ananas? "

    Avec un peu de chance, je pourrai sans problèmes me trouver un allié pour dérober cette immense caverne, et faire fifty-fifty. Évidemment, je suis une mercenaire honnête. Dans le business, on dit souvent que les bons comptes font les bons amis, et j'ai déjà pu constater que dans cette galaxie, les gens ne savent pas se faire beaucoup d'amis. Il y a cette guerre opposant les Ténèbres à la Lumière, il y a ces conflits entre Princesses... Qu'on ne daigne pas me critiquer! Je n'ai que tuée lorsque j'y étais contrainte, et j'ai certainement pu profiter, plus que quiconque, de la réelle diversité de ces mondes. Ce n'était qu'un pillant de vieux temples que j'ai appris comment la magie fonctionnait, et à quel point la guerre des Keyblade ne rimait à rien. Leur simple existence est en soi une abhérration car sans elles, jamais personne, êtres de lumières comme des ténèbres, n'aurait dénié atteindre le Kingdom Heart.

    Je suis certaine que Kaneki sait déjà, vu que je tiens un pistolet issu d'une haute technologie à ma ceinture, que je dois être une sorte d'aventurière se plaisant à louvoyer de monde en monde à la recherche de secrets, de merveilles à s'approprier. Tant qu'il sait que je n'ai jamais été une Reaper, tout devrait bien se passer.


FLASH BACK: Tuer pour rien

" Bon, gamine. Tu te lève? On a besoin de toi! "

J'ai dû dormir pendant tous le trajet. Où allons-nous, cette fois? Sur quelle planète? Pour trouver quoi? Peu importe le nombre de questions que je peux poser au groupe de mercenaire nommé les " Reaper ". Leur chef a donner pour ordre de ne répondre à aucune question que peut leur poser la fille d'Azerth Azell. Tout ce qu'elle doit savoir, c'est les informations qui circulent pendant les briefing.
Je suis un fantôme dans ce gigantesque vaisseau.

Aujourd'hui, c'est mon anniversaire. Je m'en souviens car un astre non loin de nous éclair toujours Spira à ce moment là. Il se place juste à côté de la lune pour annoncer le début du printemps. Je sais donc, grâce à ce que je vois à travers les hublots d'un des nombreux couloirs de l'embarcation, que nous ne sommes pas loin de Spira. Ça fait longtemps que je n'y suis plus retournée et même si je suis proche de chez moi, je sais que plus jamais on ne m'autorisera à revoir ma maison. Si ça se trouve, je n'y reviendrai même plus pour la défendre du retour de Sin, après cette Félicitée.

Même à mon quinzième anniversaire, je dois m'habiller comme une Reaper. C'est le mot d'ordre ici: veste rouge, pantalon noir, t-shirt bleu. Je me dirige vers la salle de briefing car aujourd'hui, une nouvelle mission m'attend. J'entre silencieusement dans la pièce en même temps que d'autres mercenaires.
Nous sommes tous assis à nos places habituelles et le chef, Sarce, rentre nonchalamment et avec un grand sourire. Ca veut dire qu'il a réussit à obtenir des renseignements sur un précieux artefact aux pouvoirs démesurés. Il commence:

" On approche de Horrt, une planète gouvernée par un Roi. Leur technologie n'équivaut pas la notre, mais ils ont la magie. D'ailleurs, ce Roi détient un sceptre que je veux: il est capable de contrôler la matière, à la manière d'un télépathe. Nous sommes douze, nous allons donc fonctionner en binôme, le but étant d'avancer le plus vite possible jusqu'à la salle du trône, en partant de l'entrée de leur temple. Je veux que Rheena et Rev se chargent de la capture du roi, vous partirez donc en dernier pendant que les autres ouvriront la voie. Est-ce que c'est pigé? Petite, ne te foire pas. La magie, c'est pas un truc à prendre à la rigolade. Réfléchis bien à l'équipement que tu dois prendre sur place. Le Roi Daor n'est pas commode, et il tue tout ceux qui sont sous l'emprise de son sceptre. "

Je le savais. C'est encore à moi d'aller au casse-pipe. La dernière fois que j'ai dû faire quelque chose d'aussi risquer, je suis revenue au vaisseau avec un bras fracturé et le visage ensanglanté. Depuis, je me suis rétablie et j'ai acquis un peu d'expérience, mais je commence à en avoir sincèrement marre de servir les intérêts d'une personne qui ne partage pas ce qu'on lui donne. L'argent, les artefacts, personne ne bénéficie de quoi que ce soit. Je n'ai qu'une envie depuis les premiers jours où je suis venue dans ce vaisseau: le quitter.

Tous le monde quitte la salle au pas pour s'équiper. Rev, mon coéquipier de cette mission, m'aide à choisir mon équipement. Ils sont comme ça ici, ces roublards: ils croient toujours que la seule fille à bord ne vaut pas mieux que de la chair à canon. Je leurs aient déjà prouvés le contraire, mais ce n'est jamais suffisant. Après tout, le groupe des Reaper est constitué de criminels et de déserteurs. Il n'y en a pas un ici pour rattraper l'autre.
" T'es prête pour le grand saut, petite? " Plaisante Rev, en rigolant amèrement. Comme à chaque opération, il s'allume un cigare pour empester la zone de largage. Je sers le harnais de mon parachute, l'ajuste à mes épaules, et charge mon fusil avant de l'équiper d'un viseur.

" Le vaisseau ne se posera pas finalement. Ils nous ont vus entrer dans la zone atmosphérique de leur planète à deux balles. On va pas tarder à sauter. Reste prêt de moi et laisse les autres filer devant nous. Et surtout, tire sur tout ce qui bouge. "

Je ne l'écoute qu'à moitié. Je suis trop concentrée à essayer d'allumer mon lecteur MP3 avec toute l'armature qui me pèse sur le corps. Je suis la plus jeune et la plus petite des Reaper. Sur eux, les armes ressemblent à des petits jouets mais sur moi, c'est moi qui a l'air d'une poupée. Rev me regarde bizarrement, puis regarde bizarrement l'appareil et les oreillettes que je peine à mettre.

" C'est quoi, ça? "

" Un lecteur de musique. Je l'ai volé à un terrarien. "

" Tsss... "

Le sasse est un train de s'ouvrir devant nous. Rev et moi laissons sauter les premiers binômes avant de nous élancer à notre tour. L'atterrissage se déroule bien et le périmètre dans lequel nous devions atterrir est déjà sécurisé. On avance silencieusement, chacun au bout de l'allée de marches qui mènent jusqu'au palais du Roi Daor.

J'ai à tirer sur quelques cibles qui elles, ont pour armes leurs propres mains. On esquive des boules de feus, des traînées d'éclairs, on utilise nos gadgets pour s'immuniser pendant une courte durée pour accélérer notre percée.
Je ne sais même pas pourquoi je tue tout ces gens. Je ne sais pas pourquoi je ne les épargnent pas. Sûrement parce que j'ai trop peur qu'ils ne me tuent. Pourtant, je suis sûre que la plupart d'entre eux ont une famille, qu'ils sont des gens bien qui ne cherchent qu'à se défendre d'une personne cupide.
Il y a trop de sang. Je n'ose pas regarder autour de moi. Je ferme les yeux et court à toutes jambes. J'entends Rev m'alerter d'un danger. Je continue. Je cours vite et je commence à avoir un sérieux poing de côté. Je me retrouve devant les grandes portes de la salle du trône, et elles s'ouvrent brutalement. Je sens que mes pieds se décollent du sol, et je ne peux rien faire pour empêcher ça. Je suis soudainement projetée en avant pour me retrouver face au Roi de ce monde. Un vieillard en armure dorée, incroyablement en colère.
Il me tient dans son sortilège. Il m'oblige à me confronter à son regard. Il me tient douloureusement les joues.

" Les Reapers n'hésitent pas à recruter des gamines pour piller et saccager des planètes entières... Vous êtes venus pour le sceptre de Kxar, n'est-ce pas? "

Je me retrouve projetée en arrière. Ma tête heurte le sol carrelé de la vaste pièce du trône. Je suis sonnée. J'ai du mal à me relever de suite. Daor me confisque de toutes mes armes pour s'assurer que je suis bien à sa merci. J'espère que Rev a un plan, car j'ai vraiment peur d'y passer. La peur me tétanise, elle me cloue sur place. Je n'arrive pas à me relever ni même à stopper les larmes qui ruissellent sur mes joues.
Daor descend de son trône pour combattre à l'extérieur. Il passe à côté de moi et ne me fait rien subir de plus. Je le vois soulever son sceptre, il est prêt à abattre les autres Reapers. Je rampe jusqu'à mon Revenant, m'en empare, et je profite de l'instant où l'ennemi est dos à moi pour lui décocher un rayon en pleine tête.

Nous sommes neuf à avoir survécus, mais j'ai mal au cœur. J'ai tué des hommes et un roi qui étaient peut-être de bonnes personnes. J'ai tué des gens juste pour assouvir les besoins cupides d'un homme en quête d'argent et de pouvoir. Moi aussi j'aime voler, mais je n'aime pas tuer. Pas quand il s'agit de personnes innocentes. Aucun habitant de cette planète ne m'avait fait personnellement du mal. J'ai toujours tirée la première parce que personne ne voulait tuer une enfant, et encore moins un roi.
J'entends les Reaper fêter salement leur victoire tandis que moi, je me suis réfugiée dans ma chambre avec une compresse froide sur ma tête. Je veux fuir de cet enfer, je veux être libre, je veux voyager sur les planètes sans devoir forcément tuer tous ceux que je croise.

Lorsque j'avais dis à Rev que j'avais voler mon lecteur à un Terrarien, j'ai menti. Je ne l'ai pas volé, c'est le terrarien qui me l'a donné. J'aime ça, la musique. C'est quelque chose d'apaisant et de vivifiant. Je ne quitte jamais ce lecteur, parce que dans des endroits aussi bizarres que ceux que je visite, j'ai besoin de ça pour me donner du courage.

Je n'ai pas bien dormi. Les Reaper ont faits la fête toute la nuit et là, je sens qu'on est entrain d'atterrir. J'ouvre la porte de ma chambre qui donne sur un couloir pour observer les hublots. On est sur Le Shop. Une planète nomade qui approvisionne les voyageurs. Comme d'habitude, ils descendent tous en m'ignorant, et c'est bien ma veine. Ils sont tous à l'extérieur.

Je me faufile silencieusement dans les couloirs en m'assurant que personne n'est là pour monter la garde. J'arrive à monter jusqu'au cockpit sans problème, et maintenant, il ne reste plus qu'à savoir comment piloter un vaisseau. Je peux voir qu'il y a un pilote automatique synchronisé à une immense base de données répertoriant la position de nombreuses planètes. Je sélectionne l'une d'elle, la plus éloignée possible.
Le vaisseau décolle sous les regards des Reaper. La seule solution pour m'échapper était d'utiliser ce vaisseau. Je viens sûrement de me faire des ennemis, mais au moins, ça y est, je suis libre.[/list]

FLASH BACK: Tuer pour rien, FIN

    C'est sûrement le souvenir le plus douloureux que j'ai encore en tête. Pour chasser ces mauvais démons qui me taraudent, je pose mon lecteur sur la table, et le tend à Kaneki. S'il apprécie le café, il appréciera certainement mes playlist bluesy à souhait.

    " Tiens, j'ai trouvé ça une fois, quelque part. Ce n'est pas très compliqué à utiliser. Il faut l'allumer, choisir un titre, et fermer les yeux. On peut danser aussi... "


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Allié du Crépuscule
Goule Borgne
MembreAllié du CrépusculeGoule Borgne
avatar
Nombre de messages : 52
Age : 22
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2015

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Jeu 6 Aoû - 0:17

"Spira, de nom oui, dû aux nombreux livres que je lis, mais je n'en sais pas plus, ça dois être belle endroit je supposes"

J'essayais d'être poli & courtois pour lui rendre l'appareil, elle n'était nullement obligé de emmené à l'endroit demandé mais elle le fit sans hésitation. Je ne pouvais m'empêcher de la regarder de la tête au pied discrètement , cette jeune flemme étais marqué par le passé, sur son visage le temps d'une vie dur avec laissé des traces. Si une chose que Kaneki savait faire mieux que qui conque, c'est de remarqué les blessures. Je ne savais pas trop ce qu'elle lui était arrivé, & d'ailleurs ce n'était pas son affaire. Bien souvent le silence est la meilleur des solutions, si une discutions doit arrivé autour de ceci, elle serait sûrement abordé en temps voulant. Ce que je savais par contre c'est que la jeune fille n'était pas d'ici. Son accoutrement & sa couleur de peau ne trompait pas.. Les gens d'ici avait leur peau brûlé par les rayons du soleil, ils en étaient tellement habitué, & puis même la physionomie ne trompait pas... Nous étions deux voyageurs en quête de quelque chose. & puis, faut-il dire, l'arme sur elle est loin d'être commode, mais ça ne ressemblait pas à une arme utilisé contre lui jusqu'ici, aucune arme utilisé par les "Colombes" ces sortes d'inspecteur se servant de l'arme des Goules mortes contre eux même. Ils ne savaient pas comment cela était créé mais c'était juste horrible, des armes surpuissantes, aux nombres démentiels, une organisation de plus qui voulait gouverné à sa façon & qui pensait pouvoir tenir le monde dans le creux de leur main. Même eux je ne voulais pas tué pourtant.. Mais le destin en à décidé autrement, je ne peux plus me défendre sans blessé personne. Mais bref, je la suivais jusqu'à ce café bien modeste, mais cependant ayant un charme certain, où toutes les odeurs dansaient entre elle. Une grande respiré plus tard, je m'assoie devant elle & la regarde payé directement les cafés commandé. J'avoue avoir été un peu gênè, le bon vouloir fais que je devrais payé ou ne payé que ma part du moins, mais l'argent manquait & je ne pouvais pas refuser. Cela m'arrangeait dans un sens, volé du café n'était pas ma passion, je respecte cette tradition qui est l'art du café, qui à mes yeux sont tous différent quand ils sont bien préparé. L'arôme du café se dégageant de celui ci montait jusqu'à mes narines, une odeur familière qui me manquait, je bu une gorgée avant de lui répondre.

" Ce qui m’amène ? Je supposes comme tout voyageur comme nous ici, quelque chose de spécial. Enfin si je dis nous, ce n'est que des suppositions, mais vous n'avez pas l'air d'être ici pour de simple affaire je me trompe ? "

Je regardais mon café le temps d'un instant puis je reposais mon regard sur elle

"Mais j'ai une dette envers vous, ce délicieux café, & une excuses de ma maladresse à faire validé, alors si vous avez besoin de quelque chose, d'une aide quelconque je serai à votre disposition. Malgré que vous devez sûrement avoir plus d'information à cet endroit que moi, je viens seulement d'arrivé & je ne peux pas dire que ceci m'est familier. Je sais que je n'ai pas l'air robuste mais, disons qu'on à chacun notre atout caché"

J’émis un petit rire à la suite de ma phrase. Je voyais bien que quelque chose la tourbillonnait, & puis elle déposa son appareil sur la table que je connaissais très bien, en me proposant de la musique... J'accepta & écouta cette musique en fermant les yeux une seconde. Une image me sauta au yeux, mon amie Tôka. Si je suis en vie c'est grâce à elle, je lui devais le fait de vivre, de savoir me battre, & c'était une partie de la raison qui m'avait poussé à atterrir en ces lieux hostiles. Je dois avoué avec un peu de peine qu'une vague de tristesse m'envahissait le temps d'un instant, mais je repris vite le contrôle & souris à Rheena

"Vous savez, d'où je viens la musique & la lecture sont mes deux occupations favorites, il faut dire que toutes les deux détende & vous fais plongé dans... Un univers plus plaisant. J'avais les mêmes appareils d'où je viens, à quelque exception presque peut-être, ça fais tellement longtemps que ces mélodies ne me sont plus venus aux oreilles... Où avez-vous trouvé ce genre de chose ? Mais pour ce qui est question de dansé je.. Je suis un piètre danseur désolé !"

Je me posais beaucoup de question d'un coup. Cet technologie avait beaucoup de similitude avec la mienne. Où avait-elle pu les trouvés ? Je n'étais pas encore familier avec toute ses histoires du Kingdom Heart & de tous ces mondes parallèles, notre technologie n'était pas assez avancé pour savoir d'autre chose de cet univers, ou alors les tête pensantes de mon monde refusaient de nous en dire plus. Etait-il possible qu'elle ai  ramené ça de ma planète ? Ou que d'autre civilisation ai la même technologie que moi ? C'était assez bizarre.. Regardez ce monde, il est si pauvre en technologie, mais si riche en histoire & en comte féérique. Ces comtes féériques.. Il y a quelque temps je n'y aurai pas cru, mais comment croire ou ne pas croire en ce temps si bouleversant  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
Starshooter
MembreMercenaireStarshooter
avatar
Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Devant un match des Hawks d'Atlanta, en direct d'Agrabah.
Arme : Une armure et des armes à feux, boyo!
Date d'inscription : 10/02/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Jeu 6 Aoû - 12:17

" Spira, de nom oui, dû aux nombreux livres que je lis, mais je n'en sais pas plus, ça dois être belle endroit je suppose. "

    Je pense venir d'une des plus belles planètes de son système. Spira est très marquée par ses coutumes. Du fait de la présence de nombreuses entités magiques, beaucoup de temples y êtes érigés à leurs effigies.
    La capitale de Spira, Luca, la ville d'où je viens, donne sur un océan calme. Je me souviens, au temps où j'y vivais encore, que l'appartement de ma mère offrait une vue imprenable sur chaque coucher de soleil.

    " C'est très beau. Il y a un sport que les habitants de cette planète aiment beaucoup. Ca s'appelle le Blitzball. Je ne suis pas restée suffisamment longtemps sur cette planète pour en jouer... Le jeu consiste à marquer des points dans le but adverse en se déplaçant dans une sorte de sphère d'eau oxygénée... J'espère y retourner bientôt, car tous les dix ans, Spira est rattrapée par un monstre nommé Sin. A la fin de la période de paix, qui s'appelle la Félicitée, un Invokeur est élu sauveur de Spira, et doit s'entourer de gardiens. Le rôle de ce groupe est de capturer des chimères, et d'éliminer Sin... "

    Et non, je ne suis pas ici pour de simples affaires. La réponse de Kaneki me fait sourire. Je suis ici pour démystifié une rumeur de voyageur, et pour m'emparer d'un trésor qui paraît n'appartenir à personne. Il n'y aucune raison qui m'empêcherai de profiter de quelques pièces d'ors.

    " Effectivement. C'est une affaire palpitante. "

    Je déplie la vieille carte que m'avait donné le restaurateur de ce bar/restaurant, pour schématiser les explications de mes recherches.

    " Près de cette route, certains voyageurs ont dits avoir trouvés une caverne remplit de trésors. D'autres disent que ce n'est qu'une légende pour en faire perdre certains, et faire taire leur curiosité. Je veux trouver cette caverne, y entrer, et partir avec la somme que je peux prendre. "

    Je viens peut-être de trouver mon coéquipier pour cette mission d'exploration. Cependant, quand je vois quelqu'un d'aussi réceptif à la musique, je ne peux que le laisser tranquille le temps d'un instant. Il n'y a que la musique qui peut nous bercer dans nos souvenirs avec une sérénité difficilement accessible.

    " J'ai trouvée ça sur Terra. C'est une planète très lointaine, assez corrompue, mais on y trouve de belles choses. Autrefois, même si je le suis encore, j'étais une mercenaire. J'étais intégrée à un groupe nommé les " Reapers ". J'ai fuis leur organisation quand j'avais 15 ans. Depuis, mon job est de trouver ce qui n'appartient à personne, et de vendre des artefacts pour me faire de l'argent. J'aurai effectivement besoin d'aide. Je ne pense pas qu'il faut se fier à cette carte... Je sais que cette ville, il existe une guilde de voleurs qui pourra certainement nous apporter des réponses sur l'emplacement et le contenu de cette caverne. Je veux trouver l'un de ses voleurs et lui tirer les vers du nez. Pas de morts, juste au pire des blessés. "

    Je range le plan dans la poche droite de mon pantalon, et poursuit:

    " Si vous voulez participer à cette quête, on se partagera le butin. Mon vaisseau est à l'extérieur de la ville, proche d'un oasis. J'y ai laissée mon armure là-bas, que je mettrai certainement avant de partir dans le désert. En attendant, il faut trouver l'un de ces voleurs, et obtenir les informations que l'on souhaite. "

    Je trépigne d'impatience. Ca fait longtemps que je ne me suis plus lancée dans une mission d'exploration. J'imagine qu'il va falloir visiter les moindres recoins d'Agrabah avant de trouver ne serait-ce qu'un voleur, à moins que la chance soit de notre côté.

    Je prend soin de ranger correctement mon lecteur et mes écouteurs. J'avais oublié une chose: d'expliquer mon plan de secours. J'en ai toujours un pour me tirer d'affaire. Une nouvelle fois, je n'ai pas de pouvoirs magiques, et je ne suis pas aussi coriace que ceux en possèdent. Je suis une humaine normale, et j'ai besoin de ma technologie pour arriver à mes fins. En quelque sorte, je suis une personne normale cachée dans une boîte de conserve. Néanmoins, je suis quand même une bonne combattante au corps-à-corps. Je sais manipuler beaucoup d'armes blanches et je sais surtout bien viser. Je suis hyperkinésiste, et j'ai beaucoup de qualités qui me servent à profiter pleinement de mes accessoires.

    " Et j'ai un plan B. Si les choses dérapent, j'ai incrusté dans ma peau des nanopuces qui transforment mon activité musculaire en signal bluetooth. Ca veut dire que je suis capable de contrôler mon vaisseau à distance mais ça, c'est notre plan de sauvetage. "

    Je me lève de table, ajuste ma ceinture et mon arme, et regarde discrètement autour de moi. Quitte à devoir chercher, autant le faire de suite.

    " Il ne faut pas susciter l'attention des gardes. Personne ne doit savoir ce que l'on cherche, sinon ça deviendra une boucherie et une course contre la montre. Une dernière chose: je ne maîtrise pas du tout la magie. Je suis une personne normale, quoiqu'un plus forte et plus agile. Remarque, David Hasselhoff et Chuck Norris sont normaux aussi, et pourtant... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Allié du Crépuscule
Goule Borgne
MembreAllié du CrépusculeGoule Borgne
avatar
Nombre de messages : 52
Age : 22
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2015

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Jeu 6 Aoû - 15:56

" C'est très beau. Il y a un sport que les habitants de cette planète aiment beaucoup. Ca s'appelle le Blitzball. Je ne suis pas restée suffisamment longtemps sur cette planète pour en jouer... Le jeu consiste à marquer des points dans le but adverse en se déplaçant dans une sorte de sphère d'eau oxygénée... J'espère y retourner bientôt, car tous les dix ans, Spira est rattrapée par un monstre nommé Sin. A la fin de la période de paix, qui s'appelle la Félicitée, un Invokeur est élu sauveur de Spira, et doit s'entourer de gardiens. Le rôle de ce groupe est de capturer des chimères, et d'éliminer Sin... "

Je me tenais le mentons suite à l'explication de Rheena, je comprenais très bien le but du jeux, assez semblable à certain de mon monde, bien que plus avancé technologiquement apparemment. Ce qui me resta perplexe, étais-ce possible un sorte de monstre renaissant tous les dix ans seulement pour attaqué un seul endroit ? Quel était le but ? Je me posais plein de question. Je supposais que si il devait s'entouré de plusieurs personne afin de le faire tomber, ça ne devait pas être un monstre comode ce "Sin". Peut-être que Spira pouvait être l'endroit qui pourrait faire aboutir mes recherches. Ce monde semblait plein de ressources autant mystique que spirituelle. Leur rituelle semblait étrange & très puissant, je devais en apprendre plus sur tout ça, en quête de puissance pour protégé les miens j'y étais obligé, mais ce n'était pas le moment je pense. Gagné sa confiance, c'est mon but premier, honnêtement bien sûr je ne veux pas faire de mal à cette personne qui semble loin d'être mauvaise.

" Votre Blitzball semble être un jeux très intéressant, j'ai moi même un sport qui y ressemble mais sans votre technologie bien sûr ! Je suis désolé pour votre monde, j'espère que vous reviendrez à temps pour aider vos Invokateur & vos gardiens. Comme vous me parlez de ce monstre, je pense qu'il est loin d'être facile à vaincre, je n'ai jamais entendu parlé d'une t-elle force de frappe en tout cas. "

La jeune fille m'expliquait son plan & me spécifiant chaque partie de son plan, chaque explication était planifié, même un plan de secours. Ce qui étais sur c'est qu'elle était préparé. On ne pouvait que remarqué que c'était quelqu'un qui avait l'habitude de tout ça, elle n'était pas à sa première fouille, & son expérience ne pouvait m'être que favorable moi qui n'avait pas cette même habitude. Ce n'était bien sûr pas l'argent qui me poussait à la suivre, mais je préférais gardé ça pour moi pour le moment. Resté discret, le mot d'ordre que je me suis donné... J'ai comme le présentement que je peux lui dire mes intentions mais j'ai déjà été trahis & j'ai faillis y passé, donc attendons de voir si ces paroles & sa façon d'être ne sont pas que facette ; ce que j'espère; & après je pourrai peut-être lui expliqué & lui demandé d'avantage d'aide.

"Tu as d'avantages d'information que moi apparemment, je suis près à te suivre. Ma règle aussi est aucun blessé, du moins si ceux-ci ne se trouve pas à travers notre chemin"

Je fais craqué mes doigts en continuant la suite de ma conversation, une habitude que j'avais pris lorsque j'allais passé à l'action

" Si on trouve un de ces fameux voleur, je pourrai lui faire parlé, sans le tué évidemment... J'ai un passé qui fait que les interrogatoire sont; contre mon bon vouloir; mon fort. Il va falloir un peu faire de surveillance pour trouvé cette guilde. Sais-tu ce qu'ils volent ? Ou leur manière d'agir ? La moindre information pourrait m'être utile, après autant de temps de marche j'ai hâte de passé à l'action & d'enfin avancé de notre quête commune "

Je me lève aussi de la table étendant mon corps en levant mes bras & j'esquisse un sourire à Rheena

" Question discrétion ne t'en fais pas, je ne pense pas que nous nous ferrons repéré,en espérant que ça ne tourne pas mal bien sûr mais techniquement ça ira. Pour ma part je ne suis pas un... Enfin je... Je suis humain, mais ce coté est partagé par un autre. Je suis ce qu'on appelle un "Borgne", mi-humain mi-goule. Je ne sais pas si vous savez la parfaite signification de "goule", mais cela fait que j'ai une arme en moi, un peu à l'instar de vos nanopuces, j'ai une arme dans mon corps assez utile. "

Je préférai me limité à ces explications. Lui expliqué que je devais manger des humains pour me nourrir l'aurai peut-être un peu refroidi, enfin si elle ne le savait pas déjà... Mais je préfère me taire, je ne veux pas l’apeuré ou qu'elle perdre la confiance que j'ai acquise depuis notre rencontre. D'ailleurs cette faim me tourmente un peu... Mais je m'interdis de mangé des humains vivant. Les personnes déjà morte me convienne très bien, & le café m'apaise ... Cette seul substance que ma race aime. Si seulement, oui si seulement je pouvais au moins mangé mes anciens plats préféré ... Cela me manque, même si maintenant tout cela à un gout infecte pour moi.

" Chuck Norris est un dieu, non un humain voyons !"

Dis-je en riant. Je m’apprêtais à débuté la marche quand tout à coup une questionne me turlupinait l'esprit

" Pourquoi tu recherches tous ces trésors si ce n'est pas trop indiscret ? Tu risques ta vie pour de l'argent, ce n'est pas le meilleur travaille existant.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
Starshooter
MembreMercenaireStarshooter
avatar
Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Devant un match des Hawks d'Atlanta, en direct d'Agrabah.
Arme : Une armure et des armes à feux, boyo!
Date d'inscription : 10/02/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Jeu 6 Aoû - 16:30


    Kaneki collabore. Parfait. Notre marche est agrémenté de nos sujets de  discussions. Tout en l'écoutant, j'observe les endroits que nous traversons. Ces voleurs s'emparent de tout, et plus particulièrement de convois de nourritures et d'objets précieux. Ils agissent rapidement, font tout pour être insaisissables, mais commettent toujours des erreurs. Je connais bien leur mode opératoire, j'ai dû m'en imprégner pour me perfectionner dans cet art. Ils sont doués dans le maniement des armes blanches, mais très prévisibles. Plus qu'une mercenaire, j'ai été en même temps assassin pour le compte des Reaper. Faux dieux, rois, seigneurs, j'en ai tués dès mon plus jeune âge. Mes gadgets m'ont toujours sauvées, et m'ont permis de mettre hors d'état des adversaires puissants. J'ai tout planifié, et laisser une marge de manœuvre à Kaneki ne me laissera que plus d'occasions pour surveiller nos arrières et atteindre notre but sans trop de problèmes. Il est apparemment une goule, je ne sais pas ce que c'est, mais ça a l'air génial, et assez dangereux vu le peu d'explications que j'ai pu avoir.

    " Ils volent tout ce qui brille et tout ce que se mange. En gros, ils volent pour subvenir à leurs besoins et pour s'en mettre plein les poches. Ils connaissent Agrabah comme leur poche, et frappent rapidement. Si on n'en trouve un, il faudra tout faire pour l'isoler. "

    Je nous guide jusqu'au marché. C'est là qu'il y en a le plus. En général, ils vident les poches ou pillent très rapidement les stands. C'est à partir de maintenant qu'il va falloir être attentif. Je me laisse distraire par la réponse de Kaneki. Bon sang, encore un personnage capable de briser le quatrième mur, je commençais à me sentir seule. Personne d'autre n'est capable de comprendre mes vannes dans cette galaxie.

    " Au contraire, c'est le meilleur job du monde! Je risque ma vie pour démystifier des mystères, pour rendre accessible ce que personne ne connaît. Je rend un service publique en l'échange de plein de pépettes. Tout ce que je gagne, je le réinvesti en carburant et dans mon équipement. J'ai adhérer aux Ténèbres pour les renverser, et les conquérir de l'intérieur. Tout ce qui m'intéresse est d'annihiler le pouvoir des Keyblade pour que plus personne ne puisse songer à accéder au Kingdom Heart. J'en ferai de même avec La lumière. La seule raison de cette guerre est bien plus cupide que celle pour laquelle je voyage... "

    Un flagrant délit face à nous. Deux voleurs ont discrètement volés quelques poches, et partent de deux directions opposées pour s'enfuir avec leur butin. Interpeler l'un d'eux sera suffisant.

    " Un seul suffira. Suivons-le discrètement jusqu'à ce qu'il se faufile dans une ruelle inanimée. Je te laisserai le soin de le faire chanter. L'autre ne viendra pas en renfort, et si il rapplique, je lui flinguerai les genoux. Je vais rester à quelques mètres de toi pour ne pas que l'on ait l'air complices. "

    Les voleurs ne sont pas bien malins. Ils sont sûr d'eux et ne s'imaginent jamais être traqués. Celui que l'on va pourchasser essaiera de se faire le plus discret possible en traversant les ruelles les moins occupées d'Agrabah. Une occasion rêver pour un règlement de compte, dans un coin où personne ne pourra nous voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Allié du Crépuscule
Goule Borgne
MembreAllié du CrépusculeGoule Borgne
avatar
Nombre de messages : 52
Age : 22
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2015

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Jeu 6 Aoû - 17:25

Elle m'expliquait la fonction de voleurs d'ici. Apparemment rien de plus que des petits voleurs de bas étage, je m'attendais à mieux pour ceux qui avait créé la "Guilde des voleurs". Plutôt décevant, je m'attendais à des pros du vol, des gens plein de talent, des personnes passant invisible dans la foule mais non... Des gens simples faisaient des erreurs à toisons. Nous marchons tous les deux à discuté encore & encore...

" Au contraire, c'est le meilleur job du monde! Je risque ma vie pour démystifier des mystères, pour rendre accessible ce que personne ne connaît. Je rend un service publique en l'échange de plein de pépettes. Tout ce que je gagne, je le réinvesti en carburant et dans mon équipement. J'ai adhérer aux Ténèbres pour les renverser, et les conquérir de l'intérieur. Tout ce qui m'intéresse est d'annihiler le pouvoir des Keyblade pour que plus personne ne puisse songer à accéder au Kingdom Heart. J'en ferai de même avec La lumière. La seule raison de cette guerre est bien plus cupide que celle pour laquelle je voyage... "

Hmm... J'adhérai à sa façon de voir les choses. Bien sûr, je ne connaissais pas encore beaucoup de chose à ce fameux Kingdom Heart. J'avais rencontré quelque personne ténébreuse & certaine personne du coté de la lumière, tous deux me semblait assez stupide. A mes yeux ce n'était qu'une guerre parmis tant d'autre, je ne comprenais pas encore l’intérêt par manque d'information sûrement. Mais quelque chose là dedans avait attiré mon attention... Le pouvoir des Keyblades. Cette arme semblais surpuissante, peut-être que si je m'en accaparait d'une je pourrai gagné en puissance & retourné chez moi pour détruire tous les gens qui chassaient mes amis ? Je ne sais pas ça serait un bon moyen en tout cas, mais je ne voulais pas appartenir à l'un ou à l'autre... Les gens comme moi appartenait au "Crépuscule" apparemment. Nous laissions autant entré la lumière que les ténèbres défendant la cause qui nous semblait juste. Mais cet état de fait n'était pas le meilleur, autant les ténèbres que la lumière étaient mon ennemi, je pouvais être attaqué par ces "Sans-coeur" ou ces "Simili" autant qu'être attaqué par ces sois disant défendeur de la cause noble qu'est la lumière, du moins "la cause noble" a leur yeux...

" A force d'accepté les ténèbres fais attention qu'elle ne te contrôle totalement. Combien de gens j'ai croisé ayant perdu leur coeur, leur âme ou je ne sais quoi... Ces gens là sont désormais irrécupérable. Leur marche pour revenir entre un équilibre parfait entre la lumière & les ténèbres est très faible, je sais de quoi je parle étant plutôt du coté du "Crépuscule" apparemment .. Mais tu as raison, cette guerre est stupide et..."

Ma phrase fût coupé quand deux voleurs décidèrent d’opéré juste devant nos yeux. Un petit rire s'échappait de ma bouche, leur façon de faire était tellement rempli d’erreur. Une guilde de voleur, bien sûr...

"D'accord, fais attention à toi quand même, peut-être qu'ils ont d'autre complice caché en embuscade au cas ou, ils ont l'air stupide mais soyons prudent."

Je suivais un des deux très discrètement, faisant semblé de regardé les étalages & de me promené. Ce spécimen se dirigeait peut à peut dans une ruelle seul, assez éloigné pour ne pas qu'on puisse entendre quoi que ce soit, surtout avec le bruit de la foule, un moment parfait... Je restais à le suivre à quelque mètre l'air de rien, on voyait très bien qu'il était content de son larcin, personne ne l'avait vu, du moins croyait-t-il... Je me rapproche de plus en plus de lui, les pulsations de mon coeur s'accentue, il est temps d'agir avant qu'il quitte cette ruelle, je décide donc de l’interpelé, en m'étant avant mon masque de goule

" Pssst... Surprise. "

Il se retournait d'un coup, il n'avait même pas eu le temps de dire un mot que mon coup de pied l'envoyait valsé contre le mur le sonnant un petit peu. J'avais vu un creux dans la ruelle, une sorte d'endroit où les passant ne pouvait pas me voir, c'était parfait. Je le prend par le colle, l'envoie contre le mur pour me dissimulé près de lui


"Pardon ! Je.. Je ne.. Je ne voulais volé, mais ma famille meurt de faim ! Mes enfant sont.."

Je l’interrompe directement, j'en avais déjà marre de ces bêtises de voleurs pour pouvoir m'attendrir le coeur & m’assène un coup quand j'aurai le moindre manque d'attention. Je prend son couteau & le jette un peu plus loin.

"Je n'ai pas de temps à perdre, il parrait que toi & ta guilde êtes bien informé, j'aurai besoin d'information si tu le veux bien."

Il tentait de se lever pour passé, mon oeil passa au rouge, les veines ressortissant, une colère m'envahissait, ma kagune sortait de mon dos & une partie de celle ci se planta dans son bras, tournant lentement comme l'aiguille d'une montre pour le faire souffrir. Je laissait s'échapper un soufflement de frustration

"Ne me fais pas perdre mon temps... Sinon je pense que tu seras mon prochain dîner. & j'ai faim, très faim... Il y a une légende qui dit, & je cite, que des trésors de tout horizon sont enfermé dans une grotte sous le sable, une grotte assez mysthique, & je n'ai pas la localisation de cette grotte, alors il serait.. Comment dire, favorable pour toi que tu me donnes le lieu, & tout ce qui va avec bien sûr, car si je sais que tu m'as menti... Ton odeur, oui l'odeur de ton sang, je te suivrais, je te traquerai, & tu devras répondre de tes actes avec moi."

Le voleur semblait terrorisè. Il n'avait sûrement jamais vu quelqu'un comme moi, les mots avaient du mal à sortir de sa bouche, il bafouillait beaucoup.

"Je.. Ne .. Sais rien de... Tout ça.. J'ai mal arrêté ! AAAAAAH !"

Son cri était recouvert par le bruit de la foule environnant, la chance jouait en ma faveur personne ne pouvait l'entendre.

"Mon chef.. Oui oui.. Lui sait tout... Il ne nous dit pas tout vous savez... Il garde des cartes pour lui & revend des fausses... Il comptait partir justement a la recherche de ce lieux.. Ca fait des années qu'il entreprend des recherches pour fouillé tout ça.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
Starshooter
MembreMercenaireStarshooter
avatar
Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Devant un match des Hawks d'Atlanta, en direct d'Agrabah.
Arme : Une armure et des armes à feux, boyo!
Date d'inscription : 10/02/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Jeu 6 Aoû - 18:08

Show must go on, comme disait Freddy Mercury. Kaneki part devant comme convenu, et je reste légèrement en retrait pour assurer les arrières, la main posée sur mon Phalanx, au cas où je devrais m'en servir. Tout se déroule comme prévu.
Mon comparse emprunte une ruelle sombre tandis que j'escalade quelques bâtiments pour avoir une vue imprenable sur la petite ruelle où la capture allait se dérouler. Je m'accroupi sur un rebord pour observer les méthodes de Kaneki, qui me plaisent plutôt bien. Être une goule paraît difficile, en vue des prouesses qu'elles sont capables de montrer. Le voleur saigne, et personne ne l'entend.

J'ai déjà vu des créatures bizarres, mais jamais à ce point. La transformation de mon équipier est impressionnante, bien que peut être partielle. A chaque fois que je suis spectatrice de pareille chose, je me souviens à quel point je suis vulnérable face à tout ça. Je serai probablement morte sans-abri chance ni mes armes et mon armure.
J'attends la fin de l'altercation pour descendre de mon perchoir. A priori, ce sous-fifre ne sait rien. A moi de le faire parler. Je sors mon Phalanx et le colle contre sa tempe.

" Mon pote n'est pas très patient et moi non plus. Il t'a bien amoché, donc je ne pense pas qu'on peut compter sur toi pour transmettre un message à ton chef. On va donc opter pour une autre solution: dis moi où est-ce qu'il est planqué, ou je repeins les murs avec ta cervelle... "

Le voleur se vide de son sang, et est sous le choc. Il bégaye, gémit, mais ne veut pas être plus amoché. Il coopère:

" D-dans une grotte à l'extérieur d'Agrabah. On... On se cache toujours là-bas. A une dizaine de miles à l'est. "

Je l'assomme d'un coup de crosse, et me tourne vers Kaneki. Le temps nous ait compté. Un homme sérieusement amoché, dont le corps gît en pleine rue, finira par attirer l'intention des gardes. Au moins, la cachette de la guilde des voleurs est à l'extérieur de la ville, ce qui veut dire que je vais pouvoir m'équiper de toute mon armure pour le reste de la mission.

" On n'aurait pas pu rêver mieux. On va faire un crochet par mon vaisseau pour que je puisse m'équiper de mon armure. Et ne t'inquiètes pas pour moi, les Ténèbres me connaissent trop bien pour savoir qu'il ne vaut mieux pas me prendre trop la tête. J'ai déjà dit à Hadès qu'un jour, je lui ferai la peau... "

J'accompagne Kaneki jusqu'à ma boîte de conserve. C'est un vieux vaisseau, mais que j'ai heureusement pu retaper un peu à Midgar, l'endroit où je l'ai échangé contre une matéria d'invocation. On descend à la cale, où se trouve mon espace de détente et de bricolage. Je m'équipe de mon armure, règle ses paramètres et échange mon Phalanx contre mon Revenant.

" C'est un peu rétro, mais c'est chez moi. " dis-je en m'équipant, avant de poursuivre: " On va les attaquer sur leur propre terrain. On ne bénéficie pas de l'avantage du nombre, mais on est bien plus fort qu'eux. On va systématiquement avoir l'initiative sur eux. Il n'y a que le chef qui nous intéresse, le reste peut aller à la poubelle. Je t'ai vu te mettre en colère, et c'est flippant. Il y a des risques pour que tu perdes la raison? Parce que à ce moment là, il va falloir que je sois plus prévoyante. J'ai toujours un plan B et en plan C, mais en présence d'un être magique, les choses se compliquent toujours. En tout cas, belle arrestation. "

Je calibre les options de mon bras droit sur ma lame holographique, et celles de mon bras gauche sur la capacité Déchirure. J'avoue être un peu stressée et angoissée par le potentiel de Kaneki, qui est capable d'invoquer des pouvoirs qui pourraient peut-être rendre mon armure obsolète. J'essaie de garder la tête froide. On approche du but, et je vais bientôt pouvoir m'enrichir un peu pour améliorer mon misérable rafiot.

" Cette fois, on fonce dans le tas. Soit ces voleurs coopèrent, soit on utilise la force. J'apporte avec moi quelques mines, ça pourra toujours nous aider. "

Je suis prête à y aller. La planque de la guilde n'est pas loin, on va pouvoir y aller à pieds et jouer sur la discrétion pour jouir d'une attaque surprise. On sort du vaisseau pour se mettre en route. Je configure les options de traçage de mon armure pour qu'elle puisse détecter le moindre mouvement proche de nous, ceci falicitera considerablement nos recherches.
En soirée, il fait plutôt frais dans le désert, et le vent souffle à peine. La marche sera agréable et ne nous affaiblira pas.[/list]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Allié du Crépuscule
Goule Borgne
MembreAllié du CrépusculeGoule Borgne
avatar
Nombre de messages : 52
Age : 22
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2015

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Jeu 6 Aoû - 20:11

Son sang coulait, encore & encore, mais je n'avais atteint aucun point sensible. Il pourra s'en remettre tant bien que mal, mais ce sang me donnait envie de plus, mais je devais me contrôlé, je ne suis pas un meurtrier, je ne suis pas une goule qui tue pour manger... Ma coéquipière du moment arrive au bout moment, je me recule, lui laisse faire la suite du travail en enlevant ma Kagune de son bras, la fait disparaitre dans mon dos, je prend une grande inspiration, ferme les yeux & fais le vide dans ma tête. Après une ou deux secondes je ré-ouvres les yeux, ils sont redevenu normaux mais je laisse mon masque pour ne pas être reconnu. Je préfère gardé ma véritable identité pour me fondre dans le décors au cas ou un problème ne surgirait. On ne sait jamais, j'ai toujours fais comme ça... C'est devenue plus qu'une habitude, ça fais parti de ma vie désormais.

" Mon pote n'est pas très patient et moi non plus. Il t'a bien amoché, donc je ne pense pas qu'on peut compter sur toi pour transmettre un message à ton chef. On va donc opter pour une autre solution: dis moi où est-ce qu'il est planqué, ou je repeins les murs avec ta cervelle... "

" D-dans une grotte à l'extérieur d'Agrabah. On... On se cache toujours là-bas. A une dizaine de miles à l'est. "

Le coup de crosse pratiqué machinalement a son visage lui fit rejoindre les bras de Morphée. Il ne serait plus un problème apparemment, mais elle avait raison, nous avions parfaitement réussis notre, enfin son plan plutôt. C'était même trop facile, mais je n'allais pas me plaindre, ils nous faillaient juste nous dirigé vers leur planque & faire craché les informations à leur chef, c'était tout à fait réalisable & cela sûrement avant le couché du soleil, du moins espérons le. Son aparté sur le fait qu'elle promis à Hadès, dieu de la mort, de l'envoyé au fin fond de ses propres enfers me fit rire. Pas rire comme moquée, mais il fallait avoir du cran pour promettre la mort à celui qui en est le gardien. Dans mes livres que j'ai lu, il parlait de celui-ci comme étant un Dieu bien plus que surpuissant, ayant des capacités défiant tout l'entendement, mais apparemment vu qu'une fugue est possible, il faut bien se rendre compte qu'à l'évidence toutes ces histoires ne sont pas forcément très juste. Toutes ces histoires comtés que j'ai lu me semblait de plus en plus vrai, & le mystère d'Agrabah se montrait plus vrai que nature. Il faut dire avec les explications de Rheena à propos des autres mondes laissait de quoi convaincre. Je pouvais alors supposé que les histoires & comtes écrites étaient peut-être fait par des voyageurs ayant raconté ce qu'ils avaient vu, que ce n'était peut-être pas que fantaisie. Mes précurseurs étaient donc des voyageurs qui parcouraient divers monde ? Peut-être... Cependant, je la suivais jusqu'à son vaisseau, le plan de poursuivait sans bavure & mon masque était déjà rangé dans ma poche arrière & mon cache-oeil avait remplacé celui-ci. Étonné, ce qu'elle appelait épave, pour moi était plutôt un énorme "whaw". Ce vaisseau si futuriste ne pouvait me faire pensé qu'à la mythique série Star-Wars, d'un vaisseau tellement futuriste que je n'avais jamais vu une t-elle technologie, j'en restais bouche-bée. Pendant que j'étais quasi plus occupé à regardé son vaisseau, elle me dit qu'elle ne savait pas si elle pouvait avoir confiance en moi.. Enfin, en mon autre-moi disons. La soirée étaient tombé, moi qui voulait réglé ça plus vite, le temps n'attendait personne, alors je la suivais vers le repère des voleurs, elle avait tellement de technologie que le chemin lui semblait facile à trouvé. Je la regardais en marchant, mon visage marqué d'un air triste

" Tu sais, je ne suis pas un monstre. Je suis, comme toi... Je suis démunie de magie, d'invocation.. Je ne voulais pas être ce que je suis, mais je me suis fais attaqué & la force des choses à fait que je suis devenue... Moi ? Je sais me contrôlé, mais j'avoue que l'odeur du sang éveille mon coté ténébreux, mais c'est ce même sang & cette même chair qui fait revenir mon coté "Lumière" comme dise les gens, assez contradictoire n'est-ce pas ? Je ne te ferai pas de mal, c'est quelque chose qui est sur, tu ne m'as jamais rien fais & tu m'aides, certes tu as ton profit mais tu n'es pas quelqu'un de mauvais. J'espère ne pas me trompé sur ton compte mais comme toi, la vie ne m'a pas choisis le tracée le plus facile. Enfin, je supposes comme tous les gens anéanti par cette guerre.. Enfin, ne t'inquiète pas, ma faim ne prendra pas le dessus, le café bu précédemment m'a requinqué & je vais t'aider comme promis. "

Je n'aime pas, qu'on me prenne pour un monstre... Mais je dois l'accepté, je le suis. Quelque chose en moi l'est, mais ce n'est pas l'heure de me morfondre sur moi même, à force de discuté dans ce désert où à cet heure la chaleur ne nous incommodait pas, nous nous approchions de cette fameuse grotte, mais j'avais un mauvais pré-sentiment, je n'avais pas besoin d'appareil pour sentir une activité autour de moi, quelque chose de bizarre ce tramait, serais-ce possible que quelqu'un ai donné l'alerte de notre arrivé ? Pourtant il ma semblé que personne ne nous ai vu, ou alors peut-être avait il préparé des pièges ou avaient-ils une surveillance constante sur les arrivés & départs ? Ou alors me fesais-je peut-être du soucis pour rien.

"Restons prudent, je ne sais pas ce que détecte ta technologie mais, nous sommes proches de l'endroit voulu, & j'ai un mauvais pré-sentiment. J'avoue en plus sur ce terrain sableux ne pas être à mon avantage dans mes déplacements."

Je faisais part de mon inquiétude à Rheena, mieux vaut prévenir que guérir, j’enfilai de nouveau mon masque près à me préparé à tout problème pouvant survenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Mercenaire
Starshooter
MembreMercenaireStarshooter
avatar
Nombre de messages : 46
Age : 24
Localisation : Devant un match des Hawks d'Atlanta, en direct d'Agrabah.
Arme : Une armure et des armes à feux, boyo!
Date d'inscription : 10/02/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Ven 7 Aoû - 14:12

    " Pardonne-moi, Kaneki. Ce n'est pas comme ça que je voulais que tu le comprenne. Ce que je voulais dire, c'est que si jamais la chose à l'intérieure de toi échappe à ton contrôle, tu pourras compter sur moi pour te tirer d'affaire. Peu importe les risques. On a commencé ça ensemble, et on le finira ensemble. Tu crois peut-être que tu es un monstre, tu te sens différent, déprimé et apeuré par ce qu'il y a en toi. Ca fait ta force, pigé? Tu n'es pas un monstre, tu es Kaneki, tu as le pouvoir que tu mérites d'avoir, et ça ne fait pas de toi une abomination, ça fait de toi quelqu'un d'unique et de puissant. Sers toi de cette puissance pour faire des choses bien. Je te le répète, tu n'es pas un monstre. Maintenant, on va casser du voleur. " Lui dis-je avec empathie, ma main posée sur sa joue.

    Je peux comprendre ce que Kaneki ressent. Depuis toute petite, je n'ai été élevée que pour deux seules choses: voler et tuer. Seule ma désertion a été bénéfique. J'ai échappée à un bien funeste destin, j'ai su me reconstruire et créer ma propre voie, et il n'y a pas de raison que d'autres n'y arrivent pas. Je retire doucement ma main de son visage et lui souris.
    On continu à marcher, lorsqu'en même temps que mes capteurs s'emballent, Kaneki me fait part d'un mauvais présage. Je regarde autour de nous, mais il n'y a rien. Pourtant, nous sommes deux à avoir desceller une anomalie. Je configure la portée de mon séquenceur cryptographique pour espérer capter un signal plus lointain. Nous nous arrêtons à environ deux miles de l'endroit que nous cherchons, par précaution. Mon interface commence à y voir plus clair: une flotte s'approche de nous à grande vitesse, et je sais de quelle flotte il s'agit. Les Reapers arrivent, et eux aussi sont sûrement intéressés par le trésor. Je commence à angoisser, car je sais que l'affrontement sera difficile et inévitable, contre cette bande de mercenaires sans pitié, qui ne désirent qu'une chose: m'éliminer.

    Je suis prête à les accueillir comme il se doit. Ils ont retrouvés un nouveau vaisseau, plus imposant encore que leur ancien que j'avais crashé. Je m'attendais bien à les recroiser un jour, mais autre part qu'au beau milieu d'un désert. Leur vaisseau atterrit à une dizaine de mettre de nous, en soulevant autant de sable que possible. Sarce est le premier à sortir de l'engin, avec le sceptre de Kxar dans la main. Il s'avance jusqu'à nous, et je le menace avec le canon de mon Revenant.

    " Rheena! Tu as beaucoup grandi. Tu es devenue une très jolie jeune femme... " Dit-il, sournois comme à son habitude. Lui n'a pas changé, toujours aussi grand, avec les mêmes dents jaunes et la même peau mat. Il est confiant, car il sait que dans sa main droite, il détient l'une des armes magiques les plus puissantes que l'on puisse trouver.

    " Qu'est-ce que tu fais ici, Sarce...? "

    " La même chose que toi, je présume. Quelle aubaine, j'ai vu sur notre caméra que tu étais là, toi aussi. Tu sais, tu étais l'une des meilleures d'entre nous, dès ton plus jeune âge. Tu n'avais que quatorze ans quand tu as tuer des ennemis puissants, qui se faisaient passer pour des Dieux. "

    " Et toi, le pire salopard de la galaxie. "

    Je savais qu'il allait user de son sceptre rapidement pour me ramener à lui. Je ne peux physiquement pas résister à la magie de cette arme. Je lévite dans les airs et qu'importe la force avec laquelle j'essaye de me débattre, je ne peux pas me libérer de son emprise télépathique. Je suis paralysée face à Sarce, qui dérobe mon arme pour l'utiliser contre moi. Je sens le canon chaud de Revenant se poser sur mon front.

    " Te décocher une balle dans la tête serait trop facile... "

    " Je suis d'accord... "

    Ces armes n'appartiennent qu'à moi, et si quelqu'un d'autre y dépose une signature digitale autre que la mienne, il se retrouve aussitôt électrocuté. Me laisser prendre et faire croire à l'ennemi qu'il a une chance de m'avoir, c'est l'une de mes astuces favorites. Sarce se repli sur lui-même. La décharge lui a été douloureuse, et me voilà libérée de l'emprise de son sceptre. Je récupère aussitôt mon Revenant, et je tire une balle dans son poignet pour le forcer à lâcher son sceptre. Une tentative veine que celle de vouloir le mettre hors d'état de nuire. J'ai été négligente, puisque Rev, encore sur le pont du vaisseau, venait de tirer une balle sur le dos de ma main pour m'empêcher d'appuyer sur la détente.
    Je saigne, je prend sur moi, mais je constate que Sarce a pu reprendre son arme pour m'entraîner de force à terre. Ils sont trop nombreux, et j'ai foncée dans le tas sans vraiment réfléchir, en ayant pour seule et unique idée de tuer le chef des Reapers sans me soucier des autres. Ils descendent eux aussi, et se rangent à côté de lui, tous armés jusqu'aux dents. Sarce avance jusqu'à moi, et me force à me coucher sur le dos en appuyant son pied contre mon armure.

    " Toujours aussi vicieuse. Je connais toutes tes petites astuces, et elles n'ont pas changées. "

    Par simple esprit de vengeance, il me frappe au visage. Mon arcade et mes lèvres saignent, et je suis sonnée. Je ne peux pas bouger à cause du pouvoir de ce maudit sceptre, et il me porte volontairement des coups violents pour ne pas que je puisse interagir avec mon armure. Cependant, j'ai toujours un plan B, et celui-ci comprend la colère que Kaneki est capable de déverser.
    Sarce me relève pour s'assurer que je sois suffisamment amochée pour ne pas pouvoir réagir. Il me donne encore un coup de poing en pleine joue droite. J'ai le goût du sang en bouche, et je sens que mes jambes ne me répondent plus. Cependant, même si je suis très affaiblie, je peux tout de même appuyer sur un bouton. J'arrive à discrètement activer mon armure holographique, pour aussitôt la faire exploser. Sarce est propulsé en arrière, et son visage est brûlé. Cependant, dans l'incapacité de tenir seule sur mes jambes pendant un moment, je tombe sur le sable. Il me colle au visage, et me brûle.
    Rev ne prend pas le temps de relever son chef, il se précipite de suite vers moi. Il y en a huit autres qui sont prêt à réagir, mais je peux au moins en tuer un. Il veut m'approcher, mais ne sait pas que mon armure est équipée d'une lame holographique. J'attends qu'il s'agenouille à mon niveau pour lui transpercer l'estomac. Je suis couverte de sang, du mien et du sien. Son regard se clôt face au mien. Il tombe, mort.

    " Kaneki...! "

    Ma vision se trouble, mais je tente tant bien que mal de calibrer mon armure sur toutes ses fonctions régénératrices. Il faut que je reprenne connaissance le plus rapidement possible. Lorsqu'il se relèvera, Sarce essaiera encore de me tuer, et je veux que ce soit moi qui l'achève. Je veux qu'il me supplie de l'épargner, qu'il me supplie de l'excuser de m'avoir fait vivre un véritable enfer.

    Tandis que je sens mon corps se raviver, j'essaie de me lever. Je titube, mais j'ai un bon appui. Pour me protéger d'avantage, je réactive mon armure holographique. J'empoigne fermement Revenant, et j'actionne son mode de balles cryogénisantes. Le sang qui coule de mon arcade m'empêche de voir correctement.

    " Kaneki, si il y bien un moment où tu dois te mettre en colère, c'est maintenant... "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Allié du Crépuscule
Goule Borgne
MembreAllié du CrépusculeGoule Borgne
avatar
Nombre de messages : 52
Age : 22
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 31/07/2015

MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   Ven 7 Aoû - 15:41

Je suis dépité, décomposé... Je vois Rheena se faire mal mené suite à l'arrivé de ce vaisseau. Ce sont ces anciens compagnons de route, comment peuvent-ils lui faire ça ? & où est le respect de combat passé ensemble ..? C'était belle & bien des ordures. & ce sceptre ayant des pouvoirs mystiques, je pense que c'est la première chose à détruire, ou du moins à éloigné de ces gens la... Leur chef manquait de discernement, sa soif de vengeance l'empêcha d'agir & de réfléchir correctement apparemment. J'entends une balle sifflé, qui attéri directement dans la main de Rheena, je sers les dents & la haine commence à me monter au cerveau, grâce a sa technologie ma coéquipière décime l'un de ses anciens compagnons de route. Le sang, la rage, la haine... Je ne suis pas capable de protéger mes amis encore... Elle se fait allumé devant mes yeux & moi je ne sais pas réagir à temps encore une fois...

" & une de moins, une nouvelle "amie" de moins... C'est la quantième Kaneki ? Combien de gens vont encore devoir mourir par ta faute ? Tu ne sers à rien, moins que rien. Si j'étais là je les aurais déjà tous dévoré un par un.. Je me serai nourris de leur sang, de leur chair, & ton amie.. Je l'aurai tué en dernière, le plat de résistance en dernier ahahaha. "
La voix de Lize résonnait dans ma tête

" C'est faux ! Non c'est faux ! Je vais la protégé tu m'entends, aaaaaaaaaaah !"

Je tombe sur les genoux, la tête entre mes mains, un cri retenti pouvoir être entendu jusqu'à des lointaine contrée, une rage m'envahis, je dézippe la tirette de mon masque laissant paraître ma machoire, mon oeil devient rouge, un rouge comme jamais... Je me laisse emporté par la haine, l'odeur du sang me donne envie & je commence à crié :

" NE... TOUCHEZ... PAS... A RHEENA !"

Je bondis d'un saut assez vif vers Sarce, me prenant une rafale de tir de l'ennemi qui ne me touche par chance pas. Ma Kagune sors de mon dos, fais mine d'allez sur l'ennemi jurée de Rheena, mais au lieu de le toucher lui, mon arme attrape le bâton & l'expédie bien loin de ce groupe.


" & moi, oui moi ! Vous connaissez mes techniques peut-être ? Vous allez tous mourir ! Vous n'avez l'air que de pauvre rats sans vos objets magique"

Sarce se relève, mais est directement balayé plus loin par une partie de ma Kagune. Un tir m'atteint au bras, une douleur énorme m'envahis ne faisant qu’accroitre me colère. Je remarque très vite que ma blessure ne se soigne pas tout de suite, pourtant mon don de guérison conféré par mon coté goule devrait directement refermé la blessure mais rien y fais, leur technologie est peut-être plus forte que prévu. Je me retourne le temps d'un instant vers ma nouvelle amie.

" Tu as raison je ne suis pas un monstre ... Je suis juste moi, & je ne te laisserai pas tomber, relève toi, tu as une bataille propre à toi à gagné ! & tu n'es plus seul dans ce combat ! "

Un autre de leurs hommes dont je ne connais pas le nom me fonce dessus avec une sorte d'arme holographique, il avait une vitesse assez impressionnante, je ne sais pas si c'était un caractéristique de leur armure ou si c'était simplement une condition physique important mais il essaye directement de me porter un coup en diagonal au niveau de la tête. Je pris les 4 parties de ma Kagune & créa une sorte de mur devant moi qui stoppa net son attaque. Mon visage était caché derrière mon arme, & mon interlocuteur entend un rire assez sadique suivant d'un " Un bon repas... ". Ma Kagune se déploie tout autour de lui, l'homme surpris pousse une sorte de grognement, il avait compris qu'il ne pouvait plus faire machine arrière, il fonca vers mon son arme holographique pointé en avant comme une lance &... Du sang commençait a coulé, une marre de sang ruisselant & pénétrant le sable présent sous nos pieds. Un "Enfoiré" se fit entendre juste après ainsi qu'un cracha plein de sang. Mes 4 parties d'arme était planté dans son dos, ne lui laissant que quelques secondes à vivre, & quant à son arme holographique... Elle avait su pénétré mon ventre, mais rien de graves juste l'entré, un sourire apparait de suite à mon visage

"Tu y étais presque, à quelque centimètre près tu m'aurais tué. C'est dommage... Meurs maintenant !"

Ma kagune s'enlevait progressivement de son corps en lui laissant 4 trou béant, mon arme l'avait transversé de part en part. L'envie était trop forte, son sang coulait sur mon visage, & je ne pu m’empêcher de le mordre. Dévorant une partie de sa chair..
.

" Tu vois, quand tu veux... Tu peux... "

Le corps tombe par terre, je m'essuie la bouche & tourne mon regarde vers les autres membres de leur groupe. Ils avaient l'air étonné, ils étaient désormais à ma place quand on avait attaqué Rheena, autant dépité que moi. Je sentais mes forces se décuplé. Manger me rendait tellement plus fort, tellement plus agressif, une envie meurtrière s'emparait de moi.. Je n'aimais pas tué, mais quand le goût du sang étais dans mon palais me contrôle était trop dur. Un sourire s'affichait donc sur mon visage.

" A qui le tour ? Vous êtes tous là pour vous vengez, & vous êtes autant pour une seule personne ? C'est décevant. & rien qu'à vous regardé, je comprends que ce n'est pas elle qui est en tord dans cet histoire, vous manquez d'éducation & je vais vous corrigé."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Greed. [PV: Kaneki Ken]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Greed. [PV: Kaneki Ken]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Leg] Horn of Greed deck
» [Nouvelle complète] Greed Runner
» [2000 & 3000 pts] Le capitaine Greed Runner et ses Pirates des Dunes
» Kaneki
» Kaneki Ken

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: RPG - Domaine de la Lumière :: Agrabah-
Sauter vers: