Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 7 Sep - 13:25

HS : Excuse-moi, j'ai l'impression d'avoir mit trop de guimauve dans ce rp, n'hésite pas à me dire si je dois changer quelque chose à mon rp, car à vrai dire, je ne l'ai fait qu'en me basant sur ce que Chiery à dit à Tarô ^^'

Maintenant que Takamina était présente, ils pouvaient s'en aller. Après un échange de regards, Tarô se leva en étant prêt à partir. Qu'est-ce qu'il allait découvrir là-bas ? Il avait hâte de le savoir, mais en même temps, il se demandait si c'était une bonne idée qu'il parte avec elles, à vrai dire, il avait un petit peu peur d'être déçu et d'être reçu comme le mouton noir que l'on ne désirait pas avoir chez soit, mais bon, vu que Chiery lui avait assuré qu'elle le protégerait de sa mère, il n'y avait rien à craindre, en tout cas, pour le côté royal. Lorsqu'ils partirent et qu'ils arrivèrent à Nomugo, Tarô se rendit compte qu'il se trouvait au centre de la ville, ce qui lui permit de voir plusieurs choses qui le firent se figer sur place.

Tout d'abord, il se rendit compte que tout était beau ici, et que les rues étaient propres, mais aussi, bien que le soleil s'était couché, tout le monde continuait de s'entraider, surtout pour la fermeture des magasins. Humains et nekos, ainsi que d'autres espèces d'hybrides, étaient unis et rigolaient bien ensemble. Chiery ne lui avait pas menti, ce qu'elle lui avait décrit était bel et bien la vérité. Alors, c'est ici le bonheur ? Il en avait bien l'impression.


https://www.youtube.com/watch?v=MR4IEoMeYDk

- Oh nos jolies princesses sont revenues ! Bienvenue chez vous !

- Youpie Takamina et Chiery sont rentrées, vives nos princesses !

- Tient, c'est qui lui '

- C'est sûrement un ami ! Il est trop mignon ! ♥

- Hey monsieur, ça ne va pas ?

"D.... D'où je viens, ce n'est pas asusi beau... Je... Je suis telelment heureux ! Ce monde est magnifique !"

- Ahahah c'est vrai que Nomugo est un monde génial ! Venez, nous allons vous escorte !

Tout ce que disaient les gens, enthousiastes à l'idée que Takamina et Chiery soient rentrées, n'arrivaient pas à parvenir jusqu'à ses oreilles. Humains et hybrides les accueillaient et il trouvait cela vraiment fantastique, chez lui, les humains lui auraient sûrement balancé des pierres à son retour pour lui apprendre à s'être barré sans dire oÛ il allait. Lorsqu'on lui demanda s'il allait bien, il laissa exploser sa joie, versant à la fois plusieurs larmes tellement il était heureux, ce qui fit rire les habitants, qui très gentils, lui firent un câlin et lui offrirent un joli paquet de mouchoir avec des motifs de pattes de chats, ce qui le toucha, une fois de plus. Lorsqu'il alla mieux, les gardes, aussi très compréhensif, décidèrent de les rammener, alors ils n'eurent pas le choix et sans dire un mot, Tarô les suivit, après avoir remercié les habitants et avoir rangé très précieusement le paquet de mouchoir, le considérant comme le plus beau des trésors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 7 Sep - 22:34

[Si on compte qu'ils sont en compagnie des êtres de la Lumière ça va ^^ Parce que ceux de Ténèbres seraient bien évidemment heureux de revoir les Princesses mais ne ferait pas un accueil aussi chaleureux. Donc ça va ^w^ Bref, touche pas à ton RP, il est très bien comme ça =3 ]

Takamina bailla de nouveau. Vraiment, son lit lui manquait et il l'appelait sans cesse. Chiery ne l'était pas... Néanmoins, elle avait aussi hâte de rentrer chez elle et de montrer son Monde à Tarô...
Les trois compagnons quittèrent finalement le Pays Imaginaire pour le Royaume de Nomugo...

Une fois arrivée, Chocola s'étira tout en prenant une grande inspiration. Qu'il était bon pour elle de respirer l'air pure de sa terre natale ! Oh bien sûr, elle ne trouvait pas celui du Pays Imaginaire répugnant mais elle avait tout de même une préférence pour celui de son Monde ce qui était tout naturel lorsqu'on y vivait très bien et qu'on s'y sentait bien ! Les rues animés par le bruit des pas des habitants réjouissait la Princesse. L'odeur des derniers petits pains brûlants des boulangeries encore ouvertes même à une heure si tardive envahissait les narines de la Neko. Elle se retenait de bondir partout surtout qu'elle aurait été ridicule devant les habitants de son Monde en agissant ainsi. Certes, tout le royaume savait qu'elle n'était plus la future reine mais belle et bien sa Jumelle, néanmoins, cela ne lui donnait pas une raison pour faire une bonne impression et de se comporter comme sa grand-mère qui était la dernière reine avant sa mère... Et même si elle avait perdu sa couronne et son trône, elle s'en moquait parfaitement, à vrai dire, cela lui soulageait de ne plus avoir ce poids à supporter chaque jour. Bon, elle n'avait jamais souhaité que Chiery vive cela, mais elle était heureuse de s'être "débarrassée" de ces tracas quotidiens de future reine. Mais elle avait confiance en sa Jumelle et savait qu'elle allait s'en sortir, sans doute beaucoup mieux qu'elle ! Elle ne le doutait pas ! Après tout, Vanilla était quelqu'un de très posé, réfléchi, persévérant et possédait un contrôle de son sang-froid...

Le trio de Neko fut accueillit chaleureusement par une petite foule d'habitants de Nomugo. Il s'agissait bien évidemment d'un quartier où résidait des êtres de Lumière. La ville était composée de plusieurs quartiers : certains n'étaient faits que de Lumière ou Ténèbres et d'autres étaient composés des deux éléments.
Personne ne rejeta Tarô dans son coin, et Takamina rougissait quelque peu devant la gentillesse des habitants de Nomugo. Ils étaient si heureux de revoir leurs Princesses !
Tarô semblait tellement joyeux devant tout ce bonheur, il s'exprima, pleura même ce qui fit sourire Chiery.

Finalement, des gardes arrivèrent et proposèrent de les ramener au château. Takamina les remercia et les suivit sans rechigner, tandis que sa sœur était un peu plus perplexe. Avaient-ils été envoyés par leur mère ? Si c'était le cas, alors elles auraient de graves ennuis. Mais elle n'avait pas peur, elle ferait face à Reimu sans fléchir une seule fois ! Elle se le promit.

Une fois devant les portes de leur demeure, Chiery prit une grande inspiration, pour faire descendre son stress et les gardes de la porte leur ouvrirent le passage en s'inclinant respectueusement.
Le trio débarqua dans la salle aux trônes où étaient assis le Roi et la Reine de Nomugo. Tandis que l'un semblait soulagé de revoir ses filles, l'autre devait sans doute contenir sa colère pour ne pas s'acharner sur elles. Elle se leva néanmoins calmement, mais plutôt de façon lente ce qui faisait commencer à angoisser Takamina. Elle venait de remarquer qu'il était plutôt tard et qu'elles avaient manqué le dîner... Elle baissa la tête, se sentant honteuse et sa Jumelle en faisait de même.
Reimu était à quelques mètres du trio, on pouvait ressentir l'électricité qu'elle dégageait. Elle était vraiment furax :

"Vous devriez avoir honte, mesdemoiselles ! Vous êtes vraiment irresponsables ! Vous me faîtes hontes ! Vous avez manqué le dîner et vous revenez avec ce-
"Mère ! Nous sommes sincèrement désolées ! Tout ceci est de ma faute ! Ne leur en voulez pas !"

Chiery avait osé intervenir pour empêcher sa mère de lancer une insulte envers Tarô. Elle lui avait promis, elle le protègerait face à elle coûte que coûte ! Elle attendit une réponse de celle qui portait la couronne de Nomugo, mais cette dernière ne fit que de s'assoir et laissa place à son mari.
Celui-ci fonça vers ses filles et les prit toutes les deux dans ses bras.

"Mes filles, mes trésors ! J'ai eu si peur pour vous ! Vous êtes parties de la maison sans rien dire ! Ne me faites plus jamais une frayeur pareille !
-Désolée, Papa..."

Takamina sourit légèrement. On voyait clairement les relations qu'il y avait entre ces quatre-là ! Tandis que Reimu était très distante avec ses filles, Makoto était très paternel avec elles. Il les lâcha avant de s'approcher un peu plus de Tarpo avec un grand sourire sur le visage.

"Eh bien, je vois que vous avez amenés un beau jeune homme avec vous ! Bonsoir ! Bienvenue dans le Royaume de Nomugo ! Puis-je connaître votre prénom, mon cher garçon ?"

Un chaleureux accueil tel que Makoto aimait faire ! Il avait fait la même chose avec Elysia et ce fut même lui qui avait fait la cérémonie pour qu'elle devienne une Himeji et fasse partie de la famille.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 7 Sep - 23:37

Si Chiery était angoissée à l'idée d'entrer dans le château, elle n'était pas la seule, Tarô aussi angoissait un peu, car c'était la première fois de toute sa vie qu'il voyait une bâtisse aussi somptueuse et qu'il avait l'honneur et la chance de pénétrer à l'intérieur. Malheureusement, il n'eût pas vraiment le temps d'admirer le décor, bon tant pis, peut-être que le jour suivant il aura plus le temps de l'admirer, s'il ne se faisait pas jeter dehors entre-temps. Il suivit donc les filles avec peine, car il s'extasiait sur tout ce qu'il voyait, ce qui pouvait sûrement le faire passer pour un crétin, mais pour l'instant, c'était un détail dont il se moquait bien. Pour l'instant, la visite se passait plutôt bien.

Lorsqu'ils arrivèrent dans la salle du trône, où les parents les attendaient, il ressenti à nouveau le malaise qu'il avait eût avant de pénétrer en ces lieux. En voyant la mère se lever et dire ce qu'elle pensait, Tarô n'osa pas dire un seul mot. Le pauvre chou, il était bien trop effrayé pour dire quoi que ce soit. Heureusement, Chiery le défendit, comme elle le lui avait promit, mais cela l'embêtait un peu, car il lui avait dit qu'il prendrait sur lui toute la responsabilité.


"Non, c'est faux madame, c'est de ma faute si elles sont rentrées tard ! Si vous devez blâmer quelqu'un, c'est bien moi !"

Clama Tarô, se demandant d'où lui venait tout d'un coup toute cette force et cette envie de parler, alors qu'il était mort de trouille, c'était sûrement dû aux sentiments qu'il avait pour la belle neko qui le poussait à agir de la sorte. Par la suite, lorsqu'il vit le père se lever, il parti un peu en retrait, se sentant un peu de trop, surtout que tout cet amour paternel lui faisait se souvenir qu'il n'avait jamais eût de père pour l'élever et que sa mère était introuvable depuis qu'il l'avait à nouveau perdue de vue à Agrabah, décidément, il n'avait pas de chance le pauvre neko.

Voyant que tout allait bien pour les deux jeunes filles, il se dit qu'il valait peut-être mieux qu'il s'absente le temps qu'elles finissent leurs retrouvailles. Lorsqu'il voulu partir, le roi vint vers lui, il se mit même à lui parler ! Comment il devait lui répondre ? Il n'avait jamais été en présence d'une monarchie. S'il avait répondu avant à la reine, c'était à cause de l'éducation qu'il avait eue auprès de madame Kagiri. Ce grand homme lui demandait son prénom. Que devait-il lui répondre ? Après avoir mit quelques minutes d'hésitations, il fini enfin par répondre.


"Je me nomme Tarô Tonelico. Merci pour votre accueil chaleureux. Votre monde est magnifique, avant je ne savais pas qu'une telle harmonie existait, c'est un réel plaisir d'avoir comblé mes lacunes en rencontrant vos charmantes filles. Elles sont tout aussi magnifiques que votre royaume, mais en voyant votre épouse, il n'est pas si étonnant que cela de voir de pareilles beautés, car comme on dit, le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre qui l'a créé et vos filels sont un parfait exemples, car votre femme est sublime. Je ne voudrais pas abuser de votre hospitalité, mais me permettrez-vous de rester dans votre amble demeure pour y passer la nuit ? Je ne vous oblige en rien, c'est juste que... Que prendre congé de mes chères amies m'ennuierait très profondément"

Ne sachant pas comment s'exprimer, il avait fait du mieux qu'il le pouvait, espérant avoir marqué des points tout autant du côté du père que de la mère. Il n'osait pas dire aux parents de Takamina et Chiery qu'il aimait Vanilla, et qu'il ne désirait pas être séparé d'elle tout de suite, malgré qu'il n'ait pas de sang royal et qu'elle soit encore mineur. Pour lui, ce n'était pas un grand détail, mais en ayant vu la femme enrager juste pour une simple rentrée tardive, il ne préférait rien lui dire à ce sujet, en tout cas, pas en sa présence.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 9 Sep - 22:17

La Reine se moquait bien que le jeune Neko prétende que c'était de sa faute si Takamina et Chiery étaient en retard. Pour elle, il s'agissait de ses filles qui avaient fait cette bêtise et elle comptait bien leur montrer que c'était la première et dernière fois qu'elles feraient ce coup ! Elle allait sévèrement les punir pour leur comportement et elles devraient le retenir sinon, la punition sera plus sévère la prochaine fois ! Elles devaient comprendre qu'il était temps pour elles de cesser de rêver d'aventures et qu'elles se concentrent sur leur rôle de Princesse pour Takamina et future Reine pour Chiery. Reimu avait bien compris que la vie était plus cruelle qu'elle ne l'imaginait lorsqu'elle était toute petite, mais ce fut lorsqu'elle eut 14 ans qu'elle avait vu ces Mondes cruels et froids en dehors de Nomugo. Or, les deux demoiselles en avaient 13... Oui, pour leur mère, elles devaient grandir !

Les deux intéressées étaient encore quelque peu honteuses de leur retard, heureusement que leur père était là pour remettre de l'ambiance car la Reine de Nomugo aurait sans doute continuer de les sermonner pendant au moins trois jours avant de les punir pendant un mois entier et privées de sortie en dehors du château et donc du royaume. Elles pouvaient compter sur Makoto pour qu'elles se sentent mieux !
Le Roi se montrait très chaleureux avec Tarô. Après tout, même si il ne détenait pas de sang royal dans les veines, ce n'était pas une raison de lui manquer de respect ! Bon, il savait que sa femme n'était pas quelqu'un de très ouvert et qu'elle ne respectait que les personnes qu'elle jugeait dignes qu'elle fasse cela. Et il semblait que le Neko ne semblait pas faire parti de cette liste... Au sein de sa propre famille, Reimu ne respectait pas tout le monde et pouvait même renier totalement l'existence de certains d'entre eux ! Ce qu'elle avait fait avec Chiery mais pour d'autres raisons qui n'étaient pas mieux, voire plus graves...

Le père des deux Jumelles avait demandé le prénom du Neko qui accompagnait ses filles, et il ne comprit pas vraiment pour quelle raison l'intéressé était resté silencieux pendant quelques courtes minutes. Néanmoins, il se montra patient en attendant la réponse, tranquillement, tandis que sa femme restait assise sur son trône, la tête posée sur sa main, son coude reposé sur l'accoudoir du siège, regardant par la grande fenêtre le paysage extérieur. Elle semblait légèrement agacée par la situation.
Finalement, le jeune Neko trouva les mots pour répondre au Roi et ce dernier sourit. Takamina et Chiery rougirent face aux compliments que faisaient Tarô, et Reimu ne réagissait pas. Elle n'en avait rien à faire de ses belles paroles ! Qu'il les garde pour une jolie fille qu'il croiserait dans la rue ! Voilà ce que pensait la Reine...

"Bien évidemment, mon cher Tarô ! Nous n'allons tout de même pas laisser dehors dans la nuit dans un Monde qui vous est inconnu ! Nos portes vous sont ouvertes ! Je fais confiance en mes filles et je sais que vous êtes digne ! Filez donc mettre de quoi sous la dent avant d'aller vous glissez sous vos couettes ! Un repas vous attend !"

Kyouko, la cheffe des serveurs du château, entra dans la salle, et s'inclina respectueusement devant ses supérieurs, bien qu'elle soit elle aussi une Himeji grâce à la grand-mère des deux Jumelles qui était donc devenue sa belle-sœur. La demoiselle demanda au trio de la suivre dans la salle à manger.
Une fois arrivés, ils purent voir sur la grande table, dressé au milieu de la pièce, tout un véritable festin installé sagement sur une nappe blanche et impeccable. Ils ne risquaient pas de mourir de faim cette nuit en allant se coucher ! Kyouko s'adressa à Tarô tout en s'inclinant respectueusement :

"Nous allons préparer votre chambre, juste à côté de celle de Ses Altesses..."

Et sur ces mots, elle quitta la salle. Takamina n'aimait pas vraiment quand sa belle-grande-tante se montrait si respectueuse et officielle... Elle la préférait plus familière et gentille...
Elle s'assit à table avant de prendre un peu de salade. Elle n'avait pas vraiment faim mais elle était morte de fatigue. Elle mangerait ce qu'elle avait dans son assiette et irait se coucher. Chiery non plus n'avait pas vraiment faim mais n'était pas fatiguée pour autant. Sans doute irait-elle dans son jardin préféré pour se détendre ? Probablement... Cela faisait depuis un moment qu'elle n'était pas allée dans le Jardin Sakura...

Quand elle eut finit, Takamina se leva de table et souhaita bonne nuit à Chiery et Tarô et fonça dans sa chambre, se mit en pyjama et partit dans le Monde des Rêves...
Sa Jumelle n'avait pas touché à son assiette, et avait les yeux baissés depuis le début du repas... Elle n'aimait pas comment sa mère se comportait à l'égard du Neko, elle en avait assez de la voir toujours agir ainsi quand quelque chose ne se déroulait pas comme elle l'avait prévu...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 10 Sep - 21:11

Tarô était tellement content de savoir qu'il pouvait rester en ces lieux, que s'il n'aurait pas été le roi, il lui aurait sauté dessus pour lui faire un gros câlin, pour le remercier. Et oui, il ne fallait pas le croire, sous ces airs distants et assurés, il y avait un immense cœur qui ne demandait qu'à être chérit. Par contre, il ne ressentait pas l'envie de faire la même chose à la reine, car cette dernière ne semblait pas l'aimer et en plus, elle n'avait même pas apprécié ce qu'il lui avait dit, mais en plus, il en avait un peu peur, elle lui faisait trop repenser à madame Kagiri. Toutefois, vu la situation dans laquelle était les filles, il avait bel et bien l'impression qu'il serait obligé de dire quelque chose, mais pas en présence des filles, oh non ça jamais !

"Merci beaucoup ! Vous savez, dormir dehors dans des lieux que je ne connais pas n'est pas anodin, cela m'arrive plus souvent que vous ne pouvez le songer, alors si vous m'aurez jeté à la porte, cela ne m'aurait pas dérangé, votre peuple est si chaleureux que j'aurais bien trouvé un endroit où dormir"

Il s'était bien rendu compte qu'il pouvait lui parler normalement, après avoir discuté quelques minutes avec lui, alors cette fois-ci, il avait parlé plus distinctement, sans hésitations, ni préjugés, mais avec un énorme sourire, oui Tarô était content et cet immense sourire valait bien toutes les courbettes du monde. Une femme fini par arriver et les mena jusqu'à une salle où ils pourraient se restaurer. En voyant la pièce et le repas, Tarô eût des yeux ronds comme des soucoupes, se demandant s'ils ne s'étaient pas trompés de personnes, mais non, ce repas était bel et bien pour eux. La neko qui les avaient menés jusqu'ici s'inclina devant Tarô, apèrs lui avoir dit qu'elle allait préparé sa chambre, ce qui fit rougir le neko.


"Merci beaucoup ! Ce n'est pas la peine de vous inclinez, ce serait plutôt à moi de le faire devant votre gentille et votre spontanéité qui reste admirative !"

S'exclama Tarô, se sentant redevable, tout en se rendant compte qu'il parlait trop bien envers tout ce beau monde, ce qui fait qu'il commençait à se sentir un peu comme un prince, alors qu'il n'en était pas un. Lorsqu'il s'assit à la table, il vit pleins de couverts, ce qui l'intrigua un peu, trouvant qu'il y avait beaucoup de couverts qui ne servaient à rien. En voyant les deux jeunes filles assises, il ne pût s'empêcher de sourire.

"Vous c'est votre quotidien, mais moi, j'ai l'impression d'être dans un rêve, c'est la première fois de toute ma vie que je vais dans un château, que je mange à l'intérieur et que je vais aussi dormir dans un château, c'est vraiment dingue ! Quand je vais raconter ça à Kaitô, il va.. Non, laissez tomber... Oh vous ne mangez rien ? Oh bonne nuit Takamina fait de beaux rêves !"

Tarô était tellement content, que sur sa lancée, il parla un peu de son frère, mais se rappelant soudainement qu'il était considéré comme un déserteur dans son monde, il allait lui falloir attendre encore un moment avant de pouvoir lui raconter tout ce qu'il avait vu, ce qui le séola, mais il ne fût pas longtemps triste, en tout cas, il fit comme si de rien n'était et se mit à regarder les filles, se rendant compte qu'elles ne mangeait pas grand chose. Takamina fini par aller se coucher, alors il lui souhait bonne nuit, en lui faisant un grand sourire, puis ensuite, il allait commencer à manger, lorsque soudain, il remarqua que Chiery n'allait pas bien, alors il alla s'asseoir à ses côtés, puis la prit par la taille pour l'approcer de lui, se rendant bien compte qu'elle avait besoin d'un câlin. Par contre, il ne l'avait pas fait exprès, mais il avait tutoyé la neko Chocolat.


"ça ne va pas ? C'est à cause de votre mère ? Vous savez, je pense qu'on pourrait commencer par arrêter de se vousoyez, tout le monde le fait, vous prenant ainsi de haut, c'est telle stupide ! Nous sommes égaux, malgré le statut qui nous sépares, mais je pense que cela n'est pas si malpoli que votre mère pourrait le penser. Je pense que vous avez grandement besoin de vous détendre, et surtout de manger ! Manger ça donne des forces ! Comme ça par exemple ! Au moins, ça fait joli dans la salade !"

Après lui avoir bien fait comprendre qu'il se moquait bien de ce que pouvait dire sa mère à son sujet et à ses manières, il la lâche, lui disant ainsi qu'elle devait se détendre, puis il se mit à lui mettre des bouts de tomates et de poivrons jaunes et oranges, se qui colora la salade de Chiery, et qui au passage, fit bien rire le nkeo, car il venait de se rendre compte qu'il avait fait n'importe quoi, et peut-être qu'elle n'aimerait pas, mais bon autant essayer. Il mangea ensuite à sa faim, faisant des fois un peu l'imbécile avec la nourriture, avant de la manger, essayant de redonner un peu le sourire à la jeune neko, puis lorsqu'il eût fini de manger, il attendit que la neko en fasse de même, après s'être bien essuyé les maisn à la serviette, qui à la base était blanche.

"Franchement, y a rien à dire, on mange bien ici ! Bon, je pense qu'il est temps de nous quitter temporairement. Pourrais-je savoir où vous retrouver après cette brève interlude ?"

Il voyait bien qu'elle n'était pas fatiguée, alors il fit comme s'il voulait aller à la salle de bain, ayant l'air de repérer où elle était. Il écouta les proops de Chiery, puis ensuite, lorsqu'il fût à la salle de bain, il pût bien se nettoyer, car bien qu'il vivait souvent dans la rue, il aimait bien être propre, il ne fallait pas l'oublier, à la base c'était un chat. Lorsqu'il eût terminé, et qu'il fût bien sûr que Chiery n'était plus là, il se rendit discrètement à la salle du trône, pensant que Reimu ne devait sûrement pas encore être partie se coucher. Après avoir toqué et avoir entendu qu'on lui dise d'entrer, il entra et referma la porte derrière lui. Il avait l'impression de savoir ce qu'il allait se passer par la suite, mais dans sa tête, il se devait de le faire. Il s'avança jusqu'au trône, puis s'agenouilla devant la reine.


"Bonsoir, il est tard, mais je pensais bien que vous ne dormiriez pas encore à cette heure tardive. Voilà, tout d'abord, je voulais vous remercier pour votre hospitalité, mais également vous demandez ce qui vous dérange chez moi. J'ai remarqué que ma présence vous dérangeait fortement, tout comme moi, vous avez une langue pour parler. Nous, nous connaissons à peine et déjà vous portez des préjugés ! Avez-vous un passé lourd qui vous ronge le cœur pour être aussi distante ? Vous devriez expulser toute cette colère, alors criez, frappez-moi si cela peut vous libérer, je ne dirais rien, je ne ferais rien, mais en contrepartie, je voudrais bien connaître votre passé ou celui de vos filles, vous avez l'air si distantes toutes les trois, et moi je me sens si proche, j'ai tant envie de tout savoir. J'ai toute la nuit s'il le faut"

Tout en parlant, bien qu'il avait un peu peur, il ne cessait de la scruter dans les yeux, avec un regard sans failles. Après tout, elle était la reine, mais personne ne semblait se soucier d'elle, à part le fait qu'on lui obéissait parce qu'elle était la reine, alors il pensait que pour être plus proche des filles, il devait d'abord se rapprocher de la mère, même si elle lui faisait un peu peur et qu'il avait l'impression d'être en face d'une sorcière, mais bon, il faisait avec. Chiery avait voulu le protéger de sa mère et maintenant c'était lui qui semblait vouloir la protéger en ayant envie de connaître des choses dont elle ne devrait pas être au courant. Par contre, il était fou d'agir de la sorte, car elle allait finir par se douter de quelque chose. Quoi qu'il en soit, il attendit, se demandant bien ce qu'elle allait faire ou dire, et même si elle ne disait toujours rien, il attendrait jusqu'à ce qu'elle daignerait s'en soucier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 11 Sep - 20:35

Tandis que les trois amis étaient partis manger, le Roi et la Reine de Nomugo étaient restés dans la Salle du Trône. Makoto devait discuter avec sa femme par rapport à son comportement. Ils avaient déjà eu le droit à de nombreuses conversations à ce sujet, mais l’homme voyait bien que ses paroles entraient par une oreille de Reimu avant de sortir par l’autre, ce qui l’exaspérait. Il souhaitait une relation harmonieuse entre eux, mais il semblait qu’elle n’était pas prête d’aimer ses filles avec un amour maternel… Pourtant, elle n’avait pas perdu sa mère, certes elle n’avait jamais connu son père, mais cela ne l’avait pas empêché de s’épanouir comme une de ces nombreuses fleurs composant le royaume. Elle s’était forgé un caractère propre à elle et n’avait jamais pleuré son père ne le connaissant pas. Et puis, Yukari s’était très bien occupé d’elle. Après tout, la première n’avait pas eu la chance de grandir auprès de ses parents, ce fut pour cette raison qu’elle s’était promise de toujours rester auprès de sa fille unique et de la soutenir dans le moindre de ses actes et choix. Alors Reimu connaissait cet amour maternel, surtout que celui de sa mère avait été puissant durant toute son enfant, et encore aujourd’hui… Etait-ce toutes ces batailles qui avaient rendu la jeune Reine si froide et distante avec ses deux filles ? Sans doute… Mais cela brisait le cœur de Makoto car il avait toujours souhaité leur bonheur, alors comment respecter sa parole alors que la mère refusait de prendre ce rôle et d’être proche d’elles ? Cette fois-ci, l’homme s’était décidé de lui parler de tout ce qu’il pensait sans se retenir en espérant que cela touche le cœur de sa femme. Il avait parfaitement conscience qu’il était la seule personne qu’elle aimait réellement, il allait donc profiter de cet "avantage" pour en parler plus sérieusement que les autres fois…


Reimu n’avait toujours pas bougé d’un pouce depuis que les trois Neko étaient partis se restaurer, et Makoto se rassit sur son trône en soupirant. Il regardait tout d’abord la salle avant d’épier la femme du coin de l’œil. Cette dernière sentit qu’on l’observait, et tourna la tête machinalement vers son mari, avec un air blasé comme si elle en avait assez du comportement des deux Princesses. Le Roi décida de commencer par un gentil sourire pour la rassurer. L’intéressée ne répondit pas à cela néanmoins, elle focalisa ses pensées sur lui. Allons bon ! Qu’allait-il lui parler une fois de plus ? De ce qui n’allait pas chez elle ? Combien de fois avaient-ils déjà parlé de cela ? Elle n’avait pas assez de doigts sur ses deux mains pour compter cela ! Elle poussa à son tour un soupir, mais celui-ci était d’exaspération. Elle aimait plus que tout Makoto mais lorsqu’il insistait un peu trop, elle le trouvait agaçant…
Elle décida de prendre la parole en première, voyant que son mari attendait une réaction de sa part :

"Que me veux-tu donc ?
-Tu sais très bien de quoi nous allons parler, Reimu, n’est-ce pas ?
-Ecoute, Makoto ! J’en ai assez de tes "sermons" ! Je n’en peux plus ! Je ne peux pas changer de caractère, je suis comme je suis depuis que j’ai 14 ans ! Et ce n’est pas en une semaine que je changerais ! Alors laisse-moi tranquille avec cela ! Vas ! Je désire être seule…"

Cette réaction étonna fortement Makoto qui ne s’était pas préparé à cela. Il se leva de son trône, de façon droite, encore sous le choc, et quitta la salle, laissant sa femme comme elle l’avait demandé. Il se dirigea vers sa chambre et se coucha sans rien dire…

Du côté de Takamina, elle dormait tranquillement, le sourire aux lèvres, ne se doutant de rien, comme si elle rêvait… C’était bien le cas, du moins, elle voyait des moments passés au Pays Imaginaire et cela lui plaisait beaucoup. C’était vraiment un Monde fantastique et merveilleux ! Elle n’hésiterait pas à y retourner à la prochaine occasion qu’elle aurait, toujours en compagnie de sa chère Jumelle ! Jamais elle ne pourrait se passer d’elle, même lorsqu’elle montera sur le trône à la place de leur mère ! Elle ferait en sorte qu’elles trouvent des moments à passer ensemble entre sœurs et en profiter… Takamina avait conscience que lorsque Chiery deviendrait Reine, elles se verraient moins que maintenant, c’était pour cette raison qu’elle profitait à fond toutes ses journées passées avec elle. Elle savait qu’elle aurait beaucoup de regret et se sentirait seule lorsque ce jour viendrait. Mais pour le moment elle ne pensait pas au futur mais au présent, et c’était bien mieux ainsi…

Chiery n’avait pas bougé depuis que sa Jumelle était partie se coucher… Elle avait ses mains sagement posées sur ses cuisses et n’avait toujours pas relevé sa tête. Elle n’arrivait pas à supporter sa mère, du moins, elle n’y arrivait plus. Enfin, elle se demandait si elle l’avait déjà réellement aimée. Après tout, elles ne se connaissaient pas bien et elles ne s’étaient jamais vraiment parlé entre elles… Même chose pour Takamina…
Leur relation était des plus étranges.
Vanilla se retint de pleurer repensant à tous ces moments où Reimu la rejetait sans aucune raison, où elle était ignorée par elle alors qu’elle essayait de se montrer, où elle l’avait totalement expulsée des cours royaux avant de la renier de la famille et de lui demander de quitter le château… Ce fut à cet instant que tout se déclencha dans le cœur de la Princesse déchue…

La Neko allait verser des larmes, se souvenant de tout ce qu’elle avait fait à son Monde –enfin même si il s’agissait de sa "deuxième personnalité" qui avait fait cela- mais Tarô arriva à son secours en la prenant par la taille, ce qui lui fit ouvrir de grands yeux, ne s’attendant pas à cela. Elle ne répondit pas à sa première question mais elle hocha de la tête pour sa proposition, essuyant une petite larme au passage.
Il lui composa ensuite une petite salade assez « spéciale » en lui indiquant qu’elle devait manger. Elle finit par céder et avala lentement ce qui composait son assiette. Le Neko finit avant elle, ce fut pour cette raison qu’elle accéléra un peu sa façon de manger afin qu’il n’attende pas longtemps. Néanmoins, elle fut trop rapide et s’étrangla avec une feuille de salade qui passa mal, elle s’étouffa un peu, toussa, puis but un coup pour faire passer le tout…

Après cette scène, Chiery répondit à Tarô d’une voix faible :

"Il est vrai que nous ne manquons de rien ici… Je ne sais pas… Je verrais bien ce que je ferais…"

A sa première phrase, elle avait les yeux qui regardaient à côté, comme si elle ne croyait pas à ses propres mots avant de regarder en face son interlocuteur avec un sourire triste sur son visage.
Les deux se séparèrent, et Vanilla laissa ses pas la guider là où ils en avaient envie…

Reimu demeurait dans la Salle du Trône, encore énervée contre Makoto et ce qu’il avait tenté de lui dire. Sa mère l’agaçait déjà avec cela, il n’était pas question que son mari s’y mette à son tour ! Elle était bien trop occupée à diriger son royaume et aider les Mondes voisins pour se préoccuper de son propre comportement envers les personnes qui n’étaient pas de la classe royale ! Pour elle, chacun avait sa place et son rôle à tenir, tout le monde avait un destin bien écrit depuis qu’il était né et cela ne changerait jamais ! Rien n’était laissé au hasard, selon la Reine. On lui en voulait parce qu’elle pensait à cela ? Elle s’en moquait bien ! On n’avait pas à dicter sa conduite ! Elle était responsable d’elle-même depuis qu’elle était majeure et avait reçu une parfaite éducation, alors pourquoi l’embêter encore aujourd’hui à 33 ans ?
La Reine soupira, n’en pouvant plus de toute cette histoire répétitive et monotone, ne changeant jamais de discours !

Elle regardait toujours l’extérieur, lorsqu’elle entendit la porte de la vaste salle s’ouvrir. Elle se redressa sur le coup, pour être de meilleure posture sur son trône, et fronça les sourcils lorsqu’elle vit qu’il ne s’agissait que de ce Neko égaré que ses filles avaient amené avec elles, tout comme elles l’avaient fait avec Elysia.

Pendant tout son discours, la Reine l’avait écouté sans bouger d’un cil, le fixant droit dans les yeux toujours avec cette certaine haine qu’elle exprimait pour les personnes qui était « inférieur » à elle –selon ce qu’elle pensait-. Elle ne disait rien, on n’entendait à peine son souffle… Reimu faisait bien peur…

A la fin, elle se leva lentement… Très lentement… Ensuite, elle s’approcha de Tarô avec une démarche de la même vitesse avec laquelle elle s’était levée, en le fixant toujours de la même manière… Une fois assez proche de lui, elle le gifla de toutes ses forces, avant de faire une volte-face rapide pour se rassoir sur son siège. Oh, qu’elle détestait ce Neko ! Il se mêlait d’histoire qui ne le regardait pas !

Avec sa puissante voix, elle clama, le visage exprimant plus que jamais sa haine et sa colère :

"Pour qui te prends-tu donc, jeune insolant ? En quoi mes affaires te regardent ? Laisse donc les Princesses tranquille et retourne dans ton trou à rat et reste là-bas jusqu’à ce que la Mort t’attrape !"

Comment avait-il osé lui poser de telles questions ? Bien qu’elle montrait qu’elle était insensible à ce qu’il avait dit, au fond d’elle, elle ne se sentait pas bien. Elle le savait… C’était de sa faute… Si Chiery était ainsi, c’était de sa faute ! Elle aurait dû mieux réagir, tenter d’être au côté de sa fille, et de la comprendre ! Pas de la rejeter dans son pauvre coin et faire comme si elle n’avait jamais existé !

Soudain, l’impossible arriva… La gorge de Reimu se serra et des larmes glissèrent sur ses joues… C’était la première fois que quelqu’un pouvait assister à une telle scène, à l’exception de Makoto et Yukari ! La Reine tenta d’essuyer ses pleurs et de les arrêter mais ce fut en vain… Ces larmes représentaient tout ce qu’elle ressentait… Son regret, son amour pour ses enfants, son chagrin…
Elle se releva de son siège après avoir fini de pleurer. Se sentant honteuse, elle décida de réagir pour ne pas en rester là…

"Tu veux des explications ? Eh bien, soit ! Je vais t’en donner ! Installe-toi donc sur une de ces chaises… L’histoire va être longue…"

Elle attendit que Tarô s’installe avant de commencer son récit :

"Takamina et Chiery naquirent au jour le plus magnifique que le royaume n’ait connu. Le Soleil avait brillé toute la journée, et le ciel avait été étoilé durant la nuit… Chaque fleurs du Monde étaient écloses et la joie était présente partout… C’était un signe, c’était évidant pour tout le monde ! Chacun savait que ces deux petites Princesses étaient pleines de promesse ! Mais derrière chaque merveille, se cache un terrible nuage noir… En effet, une grande prêtresse m’avait annoncé quelques temps avant la naissance des Jumelles que l’une aurait un cœur de Ténèbres mais qu’elle serait aussi adorable et joviale que sa grand-mère, et que l’autre aurait un cœur de Lumière mais qu’elle serait aussi froide et distante que moi… De plus, il y avait autre chose par rapport à Chiery… Un étrange mal s’était installé en elle et qu’il était très destructeur… Mieux ne valait pas réveiller cette entité, d’après la bonne dame. Craignant que mon royaume ne soit détruit par cela, je fis en sorte que cette partie de Chiery n’apparaisse jamais. Les deux furent éduquées dans la royauté et dans des cours faits pour elles. Chiery était très douée et surpassait toujours sa sœur, néanmoins, je demandais toujours à leurs professeurs de lui dire qu’elle était une mauvaise élève, ne désirant pas voir l’entité prendre son contrôle le jour où elle serait reine… Ce fut donc Takamina qui eut le poids de la couronne et de sa responsabilité de future dirigeante de Nomugo… Plus le temps passait et plus je laissais Chiery seule, l’oubliant presque totalement, jusqu’au jour où je décidai de la renier et de lui ordonner de quitter le château. Ce fut là ma plus grande erreur… L’entité se réveilla en Chiery et elle détruisit le Monde…"


La Reine se coupa dans son histoire pour laisser à Tarô le temps de bien digérer ces informations. Après quelques minutes, elle reprit sa narration :

"Heureusement pour Takamina, elle eut de la chance qu’une part de la conscience de sa Jumelle put réagir car elle l’avait emmenée avec elle avant la destruction de Nomugo… Je ne sais ce qu’elles firent après, mais ce fut grâce à l’aide d’une jeune Neko qu’elles purent reconstruire notre terre qui avait été divisée et redonner la vie à chaque être vivant mort durant ce jour tragique ainsi qu’à celui de leur père qui avait perdu la vie quelques années plus tôt… Elles revinrent au royaume, toujours en compagnie de cette Neko, et retournèrent au château. Elles nous annoncèrent, à mon mari et moi, qu’elles avaient « adoptées » la jeune fille qui était avec elles et qu’elles désiraient qu’elle soit leur grande sœur. Makoto accepta et une cérémonie fut faite. A présent, Elysia est une Himeji… Voilà toute l’histoire. Mais sache que je ne dirais rien de plus et que je ne dirais rien de mon passé !"

Et sans attendre une quelconque réponse de la part de Tarô, elle quitta la salle avant de se diriger vers sa chambre…

Chiery s’était installée dans le Jardin Sakura, le plus beau jardin du château. Elle était assise et écoutait le bruit du vent entré dans ses oreilles… Après un long –très long- moment d’hésitation, elle se redressa avant de poser sa main droite, quelque peu refermée, près de sa gorge avant de se mettre à chanter, les yeux fermés [ https://www.youtube.com/watch?v=U2_hKmOo9tk ]. Cela lui faisait du bien de s’exprimer réellement… D’être elle-même sans que personne ne soit témoin de cela, car elle était bien trop timide pour le faire. Peut-être qu’un jour, elle arriverait à le faire… De sa belle voix, elle continua de chanter plusieurs fois sa chanson, tout en commençant petit à petit à danser, à force de la répéter en boucle.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 12 Sep - 0:44

HS : J'adore ton rp, j'adore ta chanson ! Je suis trop fan ♥

En voyant la reine se lever et s'approcher lentement de sa personne, il comprit exactement ce qu'il allait se passer. Cette scène, il l'avait vécue plus d'une fois, et cela avait commencé depuis qu'il avait cinq ans, car déjà à cette époque, son esprit était rebelle. Une claque, puis le fouet et ensuite l'enchainement constant en se faisant traiter comme un punchingball... Oui, il s'en rappelait plus que bien, ce qui le dérangeait énormément, de plus, pour les oublier, il se sentait obligé de la tuer, de la supprimer de cette terre sur laquelle elle arrêterait de semer sa haine et sa méchanceté, mais pour cela, il devrait retourner sur son monde respectif, et il n'en avait pas encore la force.

Lorsqu'il reçu la main de la reine claqua sur sa joue, il ne réagit pas, tout ce qu'il fit, fût d'esquisser un faible sourire. Au lieu de le frapper par méchanceté, elle le frappait par impulsion, pour une bonne raison, et puis, c'était bien pour cette raison qu'il était venu à la base, pour qu'elle s'exprime enfin et lui montre son véritable visage, et pour ela, il fallait passer par des coups si cela était nécessaire. Lorsqu'elle se mit à lui parler, il secoua frénétiquement la tête, n'ayant pas du tout l'intention de s'en aller et encore moins de retourner dans son monde, qu'il fuyait comme la peste.


"Je n'irais nul part tant que je n'aurais pas eût ce que je veux ! Et ce n'est ni vous, ni personne d'autre qui arrivera à me forcer à y retourner ! J'ai toute ma nuit votre majesté"

Déclara Tarô d'un ton ferme sans élever la voix. Il attendit une réaction de la part de la reine, recommençant à la fixer avec le même regard qu'auparavant, attendant une réaction de sa part. Soudain, elle se mit à pleurer, ce qui fit germer sur son visage, un sourire encore plus large que le précédent. Il était content, enfin elle se libérait, ce qu'il désirait plus que tout. Lorsqu'elle se sentirait mieux, elle serait sûrement plus aimable.


"Continuez ainsi, cela vous fera plus que du bien, et il ne faut pas en avoir honte. Je vous aime tout comme j'aime vos filles et je ne me moquerais pas de votre faiblesse, soyez-en certaine"

Oui, ce qu'il disait pouvait paraître stupide et faux, mais ce n'était pas le cas, il pensait véritable ce qu'il disait. Lorsque les larmes de la reine se furent enfin taries, elle l'invita à s'asseoir sur une chaise, ce qu'il fit sans se faire prier. Une fois assis, elle lui conta son histoire, puis lorsqu'elle eût terminé, elle s'en alla sans lui laisser le temps de lui dire quoi que ce soit. Et bien, il ne pensait pas que le passé de ses chères princesse était aussi ombragé. Pauvre Chiery, il comprenait mieux à présent pourquoi elle agissait ainsi. Maintenant qu'il savait son passé, il avait encore plus l'envie de lui faire des câlins et de la faire rire, ce qui devait sûrement être bête de sa part, mais c'est ce qu'il désirait le plus pour sa chère amie.

Par contre, il ne savait pas, également, qu'Elysia était à présent une princesse. S'il avait su un jour que son amie deviendrait quelqu'un d'aussi important, il ne l'aurait jamais cru. Il se mit alors à se remémorer sa séance de pêche et d'aventure à ses côtés, ce qui fait qu'il se mit à rire tout seul, ce qui pouvait sûrement paraître bizarre, heureusement que personne ne l'entendait. Décidément, la vie était pleine de rebondissements ! Maintenant qu'il savait tout de sa princesse chérie, il avait plus que hâte de la retrouver. Il se leva et se mit donc à la recherche de la jolie neko Vanille, se demandant bien où elel pourrait être.

En marchant, il se remit à songer à ce que Reimu lui avait dit. Il ne pouvait pas la blâmer, car à voir sa réaction, elle semblait aimer profondément Chiery et semblait regretter, mais d'un autre côté, ce qu'elle avait fait était intolérable. Faire tout ce qu'elle avait fait à sa fille était impardonnable, mais elle avait eût la punition qu'elle méritait, elle ne referait sûrement plus jamais la même erreur. En visitant une bonne partie du château, il fini par tomber sur le jardin d'où il entendit une douce voix s'en échapper. Etais-ce elle qui chantait ? Comme c'était beau ! Il s'approcha à pas de loup, ce qui lui permit de mieux la voir chanter et danser. Quelle était adorable ! Il avait envie de la regarder et de l'écouter des heures et des heures. Lorsqu'il y eût un peu de silence, il ne pu s'empêcher de l'ouvrir et de chanter à son tour une chanson.

https://www.youtube.com/watch?v=ogxVv-ILFuo

Il chantait en la scrutant fixement, elle était sa belle étoile, celle qu'il aimait le plus, et cela n'était pas dur à deviner. Dans sa folie, il l'attrapa également par la main, pour la faire danser avec lui, jusqu'à ce qu'il eût terminé. Lorsqu'il eût terminé, il la garda un petit moment dans ses bras, ayant une forte envie, mais il ne le fit pas, il se contenta de lui sourire, se sentant tout d'un coup très bête.


"Vous avez une voix magnifique ! Dites, vous n'auriez pas envie de chanter avec moi et danser encore sous le regard de la lune qui éclaire nos deux ombres ?"

Lui demanda-t-il en ayant l'air enjoué et prêt à chanter avec elle si elle le désirait. Il la lâcha, puis se mit à scruter la lune, ce si bel astre qui éclairait tout le monde sans faire de différences. Il était tard, mais s'il devait passer une nuit blanche, cela ne le dérangerait pas, surtout s'il la passait à s'amuser avec la belle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 12 Sep - 21:57

[Hihi ! ^^ Merci beaucoup ! *Rougit* Moi aussi j'adore la chanson ! Je suis capable de l'écouter en boucle sans m'en lasser ! =3 ]

Reimu entra dans sa chambre en la poussant violemment, ce qui fit qu'elle se cogna au mur. Une fois les pieds posés dans la pièce, elle se retourna pour la refermer. Elle souffrait... Makoto semblait être dans la salle de bain car elle entendait l'eau du bain couler... Elle aurait au moins quelques instants de solitude encore avant que son mari ne sorte de sa douche... Elle s'assit machinalement sur le siège. Sa respiration était irrégulière et il était très difficile pour elle de faire la moindre petite inspiration. Plus elle y pensait, et plus elle se rendait compte qu'elle avait été une mauvaise mère pour ses deux filles et qu'elles n'avaient pas mérité cela... Elles n'avaient rien fait de mal, et pourtant, elles subissaient le regard dur et froid de la Reine chaque jour sans comprendre pour quelle raison elle les observait ainsi...
Elle avait été cruelle avec Chiery, elle en avait bien conscience... Mais elle n'arrivait toujours pas à croire que tout ceci était de sa faute et que rien de tel ne se serait produit si elle n'avait pas fait l'erreur stupide d'abandonner son enfant. De plus, en la gardant avec elle chaque jour, elle n'avait fait que de provoquer un enfer à la petite Neko.
La Reine se mit à penser qu'elle aurait dû sans doute la laisser dans un petit panier d'osier, à une porte, alors que Vanilla ne serait qu'un tout petit bébé...
Reimu secoua sa tête. Elle avait bien fait de ne pas confier Chiery a une famille, néanmoins, elle avait mal réagi en la laissant de côté...

Elle n'avait pas bougé de sa place, même pas un petit mouvement lorsque Makoto sortit de la salle de bain, sentant bon le savon, les cheveux peignés soigneusement, le pyjama recouvrant son corps... Elle était juste assise sur cette chaise, près de la coiffeuse, le coude posé sur ce meuble, l'air ailleurs...

La présence de sa femme surpris le Roi. Il ne s'attendait pas à la retrouver dans cet état ! Elle paraissait triste, pleine de remords... Il s'approcha d'elle avec un faible sourire. Il espérait que ce n'était pas de sa faute si elle était ainsi. Il détestait faire du mal aux autres et encore plus à sa précieuse famille... Il finit par prendre les deux mains de sa belle pour la "forcer" à se mettre debout avant de la prendre dans ses bras. Cette dernière s'enfouit dans le cou de son mari... Elle pleura de nouveau, se disant qu'elle n'arriverait pas retenir ses larmes une fois de plus, alors, elle laissa ses émotions prendre le dessus sur elle...
D'habitude, Reimu avait toujours contrôle entier de ses sentiments, elle arrivait à ne pas pleurer même lorsqu'elle sentait une boule dans sa gorge, elle savait rester calme, même si elle avait envie de crier tout ce qu'elle pensait de certaines personnes...
Au bout d'un petit moment, la Reine calma ses larmes, son mari relâcha légèrement l'étreinte afin qu'il puisse voir son visage. Il voyait encore les traces des pleurs sur les joues de la femme. Il lui lança un beau sourire, et elle lui répondit en faisant de même.

Après cela, les deux s'assirent sur leur lit, tenant leurs mains, se regardant droit dans les yeux... Makoto voulu savoir pour quelle raison elle était si émue... Suite à quelques secondes d'hésitation, elle décida de se confier à lui... Après tout, il était la seule personne en qui elle avait le plus confiance et savait qu'il allait trouver quelque chose pour lui remonter le morale...

"Ce Neko... Tarô... Je me demande qu'est-ce qu'il cherche... Il est très fort en tout cas..."

Elle poussa un soupire en baissant la tête. A présent, elle ne savait que penser du jeune Neko... Au début, elle l'aurait traité de chat errant, de chat de gouttière, voire même une erreur de la nature, mais maintenant... Elle ne pouvait plus le juger comme elle avait l'habitude de le faire.
Makoto sourit. Elle avait changé d'avis par rapport au jeune homme. Elle avait dû faire la même chose avec Elysia et avait eu la même réaction. Peut-être qu'à force de vivre ce genre de chose, elle changerait de comportement et d'attitude envers autrui... Peut-être que cela n'arrivera que dans quelques mois, peut-être jamais, mais ce n'était pas l'important pour le moment.
Le Roi releva la tête de sa femme par le menton et lui dit, toujours avec ce même sourire :

"Je vois... Écoute, Reimu... Dans la vie, il faut savoir laisser parler ses émotions... En les enfermant dans ton cœur, tu penses bien agir en pensant que personne ne verrait tes faiblesses mais tu te fais plus du mal qu'autre chose... Je sais que ce ne sera pas facile pour toi car cela fait depuis toujours que tu te comportes ainsi, mais je tiens à te conseiller... Car je t'aime Reimu..."

Cela toucha la Reine, qui laissa une fois de plus, une larme coulée sur sa joue, avant d'embrasser tendrement son mari. Elle avait raison, il était toujours là pour elle, quoiqu'il arrive...
Les deux finirent par se coucher et s'endormirent...

Chiery continuait de chanter et danser de tout son cœur. Elle se sentait libre et ignorait ce qu'il y avait autour d'elle, se laissant aller. Elle respirait à ce moment une grande joie ! Elle était tellement bien à faire cela, qu'elle ne remarqua même pas que Tarô était présent, pour admirer la scène. Si elle l'avait repéré, elle se serait tout de suite arrêtée, mais il eut de la chance qu'elle ne l'ait ni senti, entendu, ou vu...
Vanilla s'arrêta au bout d'un moment, légèrement essoufflée, mais très souriante. Elle se sentait plus légère et allait mieux ! Vraiment, chanter était plus efficace que n'importe quel médicament sur elle !
Elle eut un immense sursaut lorsqu'elle entendit une voix... Il s'agissait de Tarô qui était en train de chanter ! Cela signifiait qu'il l'avait vue... Les joues de la Princesse devinrent rapidement rouges. Jamais personne ne l'avait observée chanter -du moins, c'était ce qu'elle pensait, ignorant totalement que Takamina l'avait déjà espionnée mille et une fois- ! De plus, elle le pensait endormi à cette heure-là ! Qu'avait-il pu bien faire pendant tout ce temps ?...
Il la regardait dans les yeux, ce qui la fit plus rougir, avant de l'emmener dans sa danse...

A la fin de la chanson du Neko, Chiery se retrouva dans ses bras, toujours aussi rouge.
Quand elle entendit que Tarô la vouvoyait encore, elle ne put s'empêcher de rire légèrement avant de dire :

"Je croyais que nous devions nous tutoyer à présent !"

Et lorsqu'il lui proposa de pousser la cantonade et valser avec lui, elle hésita. Elle regardait sur le côté ne sachant pas quoi répondre. D'un côté, elle adorerait accepter, mais d'un autre... Elle était trop timide et n'oserait pas...
Il finit par la lâcher avant de commencer à observer la Lune...
Après quelques minutes de silence de la part de Chiery, elle décida de répondre au Neko en chantant à nouveau [ https://www.youtube.com/watch?v=RhEMWLH2Nr0 ]
Cela lui faisait ressentir une étrange sensation... Jamais elle n'avait chanté devant quelqu'un... C'était vraiment par le biais de la chanson que son cœur s'ouvrait et s'épanouissait et montrait que Vanilla était une personne des plus gentilles et sincères, respirant la joie et le bonheur !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 12 Sep - 22:55

HS : Nyah tes chansons je me les écoutes en boucles, je les adores ! ♥♥♥

En l'entendant lui rappeler ce qu'il lui avait dit, il rougit légèrement. Oups quel imbécile il faisait ! Oui, ne plus la vouvoyez, la tutoyer comme une amie proche, comme une connaissance côtoyée depuis des années.. Oui, il allait le faire et ne plus l'oublier ! Il le jurait sur la tête de Kaitô, ce qui prouvait qu'il allait tenir sa promesse. Au final, elle se mit enfin à chanter. Il détourna le regard de la lune, puis avec un air fasciné, il l'écouta chanter. Les sons qui sortaient de sa voix étaient vraiment merveilleux. Pourquoi n'osait-elle pas chanter plus souvent ? Elle gâchait son don en ne le faisant pas profiter aux autres.

En pensant qu'il était peut-être le seul, à part sûrement sa jumelle, à l'avoir entendue, il se senti comme privilégié. Il avait d'ailleurs le sentiment que sa présence en ses lieux changeait les personnes qu'il rencontrait. Si cela pouvait leur apporter du positif, alors il ne fallait pas qu'il change et qu'il continue sur sa bonne lancée. Lorsqu'elle eût terminé, il applaudit. C'était sincère, il avait vraiment aimé, et cela ce voyait à cause de son grand sourire qui était apparut sur ses lèvres.


"Ouah Chiery, tu es fantastique ! En plus d'être douce, gentille et courageuse, tu as une voix sublime, tu vas assurer quand tu seras sur le trône, tu feras une reine épatante ! Tu sais Chiery, tu devrais faire un peu plus ce que tu aimes, car faire tout bien et suivre tout le tralala qu'une reine doit faire, c'est bien joli, mais ça ne te rend pas heureuse, et moi, je veux que tu le sois et je ferais tout en mon pouvoir pour que tu le sois, parce que je suis... ton ami et te voir si heureuse c'est vraiment quelque chose de magnifique !"

Après lui avoir dit ces premières paroles, avec un air tout enthousiasmé, il lui avait par la suite prit les deux mains et la scrutait avec un air brillant de malice en lui disant qu'elle devait un peu plus s'amuser et faire ce qu'il lui plaisait, car après tout ce qu'il avait entendu, il se disait qu'il valait mieux s'occuper de cette jeune fleur avant qu'elle ne fane à nouveau. Par contre, il rougit un peu lorsqu'il lui dit qu'il était son ami, mais il continua de lui adresser la parole, lui disant vraiment ce qu'il pensait, avant de lui lâcher ses mains et de chanter cette chanson :

https://www.youtube.com/watch?v=nHuko5BCFzA

Oh quel charmeur ce Tarô ! Il lui chantait une jolie chanson qui allait parfaitement avec le cadre enchanteur dans lequel ils étaient, et après il osait dire qu'ils n'étaient qu'amis ? Elle était jeune, et lui dire ce qu'il ressentait était trop tôt, mais il fallait qu'il arrête de dire qu'il n'était qu'un ami, car cela ce voyait bien que dans son cœur ce n'était pas le cas. Lorsqu'il eût terminé sa chanson, il émit un petit soupire, avant de la fixer à nouveau avec un grand sourire, essayant de l'inciter à dire ce qu'elle pensait après tout ce qu'il venait de lui dire en étant plus que sincère. Oui, il voulait vraiment qu'elle soit heureuse et si cela lui coûterait sa vie ou sa dignité et bah tant pis, il le ferait quand même ! Pour une fois dans sa vie il avait un véritable objectif, alors il allait le tenir !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 13 Sep - 2:48

[Je fais exactement la même chose XD ♥♥]

Chiery chanta sa chanson jusqu'au bout. Elle souriait durant tout le long. Elle aurait aimé que Takamina soit là pour voir sa véritable face, mais sa Jumelle dormait profondément, et rien ne la réveillerait ! Tant pis, peut-être trouverait-elle le courage pour chanter devant elle comme elle était en train de le faire devant Tarô.
Néanmoins, elle n'osait pas vraiment danser dans le Neko, alors elle se contentait de sa voix, ce qui était déjà beaucoup !
Elle qui restait toujours dans son coin, parlait peu et restait mystérieuse, elle exprimait ce qu'elle était vraiment à Tarô par le chant...

Lorsqu'on connaissait à peine les Jumelles, on pouvait penser que Takamina avait un caractère plus puissant que celui de Chiery, leurs proches savaient qu'elles détenaient toutes les deux de fortes personnalités, mais personne ne savait que c'était Vanilla qui était plus puissante que sa Jumelle, malgré elle... Après tout, c'était elle qui cachait une entité dans son cœur et faisait en sorte qu'elle ne prenne pas le contrôle de son corps, c'était elle qui avait reçu toute la haine de sa mère... A côté, Chocola avait une vie beaucoup plus tranquille ! De plus, cette dernière préférait largement s'amuser avec ses amis plutôt que de rester enfermée dans une salle pour devoirs ! Elle détestait qu'on la charge de devoirs et que cela lui retire des minutes d'amusement avec ceux qu'elle aimait ! Néanmoins, quand elle avait su qu'elle était la future reine de Nomugo, elle s'était plus concentrée sur son rôle, se disant qu'elle devait rendre ses parents fiers d'elle. A présent que Chiery avait repris sa couronne, Takamina allait de nouveau profiter de la vie sans se soucier de responsabilités, comme elle aimait bien le faire !

Quand elle eut finit de chanter, Chiery fut applaudie par Tarô, ce qui la fit sourire légèrement. Elle rougit ensuite aux compliments qu'il lui faisait. Elle n'arrivait vraiment pas à s'y faire ! Il était bien la seule personne -à part sa famille, sans compter Reimu- à la complimenter, et malgré le fait qu'il ait déjà fait cela au Pays Imaginaire, elle rougissait toujours face à ses mots. Jamais elle n'avait eu ses joues autant écarlates avant cette journée !

La Princesse prit bien en note tout ce que venait de dire le Neko. Il n'avait pas tord... Elle ne savait pas comment vivait ses parents de leur statut de Roi et Reine alors elle n'arrivait pas à s'imaginer à leur place.
Elle sourit, se retenant aussi de lâcher quelques larmes au passage, quand il lui dit qu'il ferait de son mieux pour qu'elle soit toujours heureuse. Néanmoins, elle fut quelque peu surprise de l'entendre hésiter avant de dire "ami" et qu'il semblait gêné aussi. Elle rougit aussi un peu...
Puis elle l'écouta chanter avec un sourire sur les lèvres. Elle trouvait qu'il avait une magnifique voix, elle se sentait transportée lorsqu'il chantait...

A la fin, elle applaudit à son tour, toujours avec un visage joyeux. Quand elle vit qu'il attendait une réponse à ces propos, elle s'arrêta et réfléchit à ce qu'elle allait lui dire :

"Je pense qu'il est vrai que la vie d'une reine doit être monotone... Je ne sais comment ma mère vit cela, mais je ferais en sorte de vivre chaque journée d'une manière à ce qu'elle soit unique afin que j'apprenne chaque jour !"

Elle lui sourit pour montrer qu'elle était prête à faire cela. Puis, elle baissa les yeux, l'air songeuse... Elle ne se rappelait pas lui avoir dit qu'elle était l'héritière du trône de ses parents. Comment savait-il cela ? Elle sentit sa respiration se couper... Il avait dû parler à quelqu'un alors qu'elle le pensait au lit... Ce fut aussi à ce moment-là qu'elle remarqua la belle trace rouge sur la joue du Neko. Il avait été voir sa mère...
La Princesse affichait un visage triste. Elle avait presque envie de traiter Tarô d'imbécile, mais elle se retint et décida d'avoir des explications. Comment allait-elle commencer ? Elle n'en avait aucune idée car elle ne s'était pas attendue à ce que le jeune homme parle avec la Reine de Nomugo, pour parler de quoi d'ailleurs ?

"Euh... Tarô ?... Je ne t'ai jamais dit que j'étais la future reine de Nomugo..."

Elle le regarda intensément et on pouvait parfaitement lire dans ses yeux qu'elle demandait des explications à l'intéressé.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 13 Sep - 21:05

Tarô ne pensait pas être applaudit, alors il fût un peu surprit, puis il se mit à rougir très légèrement. Lorsqu'elle lui dit qu'elle allait faire comme il le lui avait souhaité, ce qui le fit sourire, en voilà une bonne décision ! Par contre, lorsqu'elle se rendit compte qu'elle ne lui avait pas parlé du fait qu'elle allait reprendre le la succession du trône, Tarô se figea sur place, se rendant compte qu'il avait fait une boulette à cause de l'excitation qu'il avait eue tout à l'heure. Il fini par se gratter l'arrière de la tête en riant un peu, l'air très gêné.

"Oups en effet, tu as raison !"

Il fini par enlever sa main, ayant quand même toujours cet air gêné. Devait-il se condamné en lui disant la vérité ou bien se damné en se taisant ? Il se mordit légèrement la lèvre inférieur, ce qui était très rare venant de sa part, ce qui prouvait que la présence de la jeune neko jouait aussi sur lui une influence positive et un tout petit peu négative. Après avoir trouvé les mots pour lui expliquer la situation, il ouvrit la parole et préféra se condamné plutôt que de ce damné, cela allait mieux avec sa conscience.


"En fait, j'ai été parlé avec ta mère, je n'ai pas voulu t'en parler, car je ne voulais pas t'embêter avec ce genre de détail, mais je me suis vendu, je ne suis pas très malin... Je ne voulais pas non plus te dire que j'allais la voir, car je pensais qu'elle te ferais souffrir et je ne le désirait pas. Je... Je l'ai ainsité pour savoir votre histoire, j'aurais pu vous la demander, à Takamina et à toi, mais je voulais l'entendre de la bouche de votre mère, savoir ce qu'elle ressentait à votre égard..."

Il avait baissé la tête, se sentant trop honteux pour la regarder dans les yeux. Il lui avait fait des cachoteries et cela aurait pût durer encore bien plus longtemps que cette soirée s'il ne s'était pas trahit. Peut-être qu'au final c'était une bonne chose, mais il n'aimait pas, non il n'aimait pas du tout cette situation, il se détestait, mais en même temps, comme il le lui avait dit, si elle avait été de la partie, il lui serait arrivé quelque chose. Au final, il n'avait peut-être pas si mal agit que cela, car il l'avait protégée de sa mère et en même temps, il lui avait soutiré des informations qui allaient sûrement beaucoup changé la vie de Chiery. Il redressa enfin la tête, la fixant avec un air très sérieux.


"En me racontant votre histoire, j'ai vu ta mère pleurer. Elle a l'air de beaucoup regretter ce qu'elle a fait. Tout ce que tu as vécu, c'était par peur de ce qui dort en toi était capable de faire, mais malgré tout, sache une chose : Elle t'aime, elle ne le montre pas, mais elle t'aime véritablement, tout comme ta sœur, son amour pour vous est puissant, ça je peux te l'assurer"

Après lui avoir avoué tout cela avec une sincérité des plus honnêtes, il se demandait comment allait réagir la jolie et jeune neko. Il espérait que ces révélations ne la ferait pas se fâcher avec lui, ni la ferait prendre ses distances, car il ne voulait pas la perdre, quoi que, même si elle lui ferait la tête, pour une raison qui lui échapperait peut-être, il ferait tout pour redevenir son ami. Maintenant qu'il lui avait tout dit, il se sentait mieux, et même s'il savait désormais que son corps était habité par une entité destructrice, cela ne semblait pas l'effrayer, ni le déranger, ce qui était un détail qui aurait peut-être aussi de l'importance, mais bon, pour l'instant, il ne dit rien de plus, attendant sagement une quelconque réaction de Vanilla.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 13 Sep - 22:35

Chiery regarda Tarô qui se figea. Il semblait qu'il venait de remarquer ce qu'il lui avait dit. La Princesse le regardait à présent avec une mine triste sur le visage. Qu'avait-il cherché à savoir ? Le cœur de Vanilla se serra. Elle espérait qu'il n'avait pas en sa possession beaucoup d'informations, peu importe de quel sujet...
Le Neko ria nerveusement tout en grattant son crâne avant de dire que Chiery avait raison. Cette dernière n'avait pas bougé d'un pouce, attendant une réponse de sa part. Elle ne savait pas où en mettre sa tête. Elle se demandait même si elle tenait vraiment à connaître ce qu'avait fait Tarô...

Elle n'eut plus besoin de réfléchir à cela, car le Neko décida de raconter la vérité. Il avoua qu'il avait été voir sa mère pour parler... Il semblait que cela concernait les deux Jumelles car il ajouta qu'il aurait voulu en discuter avec elle mais il avait finalement abandonné cette option car il ne voulait pas la gêner avec cette histoire...
Quand la Princesse entendit qu'il voulait en savoir plus sur son passé ainsi que celui de Takamina, elle crut qu'elle allait sombrer dans le coma, sa respiration totalement coupée. Alors il était au courant pour... Elle baissa la tête, se retenant de pleurer. Il allait la détester à présent qu'il savait pour sa "deuxième personnalité". Mais elle fut forte et aucune larme ne tomba...
Tarô signala qu'il aurait aimé le demander à elles, mais qu'il voulait connaître les sentiments de Reimu pour ses filles... De toute façon, si il l'avait fait, Takamina aurait sûrement regardé sa sœur pour que ce soit elle qui parle, et cette dernière n'aurait jamais osé raconter leur histoire... Ayant trop peur de raconter la vérité... Le Neko aurait alors été pénaux, n'obtenant aucune réponse de la part des filles.

Les deux relevèrent leur tête en chœur, et Chiery fut surprise par le visage sérieux que Tarô lui affichait. Qu'allait-il lui annoncer à présent ? Elle serra ses lèvres, tout en ayant conservé cette expression triste... Quand elle l'entendit dire qu'il avait vu la Reine de Nomugo pleurer, Vanilla de grands yeux. Comment cela était-il possible ? Elle-même n'avait jamais vu sa mère lâcher des larmes ou sourire, juste un regard sévère parfois mélanger avec celui de la haine... Comment s'était-il prit pour qu'elle s'exprime ? Reimu ne montrait ses émotions que devant Makoto, et ça, leurs deux filles le savaient parfaitement... Alors comment Tarô avait fait ?
Il raconta que la puissante femme aimait du plus profond de son cœur les Jumelles bien qu'elle ne le montrait pas au grand jour.
Chiery regarda sur le côté... Elle n'arrivait pas à le croire... Cette dame n'avait jamais été là pour l'aider, à la regarder de haut... Et après il lui disait qu'elle l'aimait ? Bon, pour Takamina, elle se disait qu'il avait peut-être raison, mais pour sa personne...

"Je..."

En commençant ce mot, sa voix était brisée par l'émotion et elle ne réussit à en dire plus... Non seulement elle venait d'apprendre que Tarô savait pour sa "deuxième personnalité" mais en plus il lui annonçait que sa mère aurait finalement cet amour maternel en elle pour ses deux enfants ? D'ailleurs, elle ne les avait jamais appelées en disant "Mes filles" mais par quelque chose de beaucoup moins familier et plus officiel... Jamais elle n'avait montré un geste d'affection pour elles, alors comment pourrait-elle les aimer ?

Tout ceci chamboula Chiery qui tomba sur le sol, ses jambes ne pouvant plus la soutenir, tellement elle était émue... Elle mit une main sur son front avant de pleurer. Elle en voulait plus que jamais à sa mère pour tout ce qu'elle lui avait fait... La Reine aimait sa fille mais elle avait montré qu'elle ressentait l'opposé total de par ses gestes et actions... Vanilla savait qu'elle avait fait cela car elle pensait protéger son royaume, mais ce n'était pas une raison.
Jamais la Princesse n'avait autant pleuré de sa vie... Elle se retenait de hurler... C'était sans doute la pire des nouvelles qu'elle s'attendait à entendre.

Bien que les larmes continuaient de glisser sur son visage, elle réussit à dire, malgré ses sanglots :

"Mais... Je... Pourquoi était-elle si froide avec moi ?... Elle aurait pu me le dire..."

Elle regarda Tarô de ses yeux bleus voilés de chagrin et désespoir.

"Et en plus... Elle t'a donné une gifle... Et... Tu dois me détester maintenant que tu sais tout sur moi..."

Et elle pleura de plus belle... Sans doute si elle avait poussé ce cri, elle aurait réveillé tout le château et attiré leur attention, c'était surtout pour cette raison qu'elle ne l'exprimait, car elle ne voulait que personne ne la voit dans cet état, et surtout pas Takamina qui se ferait un sang d'encre pour sa Jumelle...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 13 Sep - 23:52

Lorsqu'il la vit avoir de grands yeux ronds et tenter de parler, il se rendit compte qu'il avait fait une bêtise, enfin il en avait bien l'impression. En la voyant chuter, il se précipita vers elle pour tenter de la rattraper, masi il referma ses bras sur du vide. Oui bravo Tarô ça c'était du bon rattrapage ! Champion du monde espèce de crétin ! Pourtant tu avais les réflexes et la rapidité du félin avec qui tu partageait tes gênes alors pourquoi avais-tu raté ton coup ? Voilà tout ce que disait son expression déconcertée en voyant la neko par terre. En la voyant commencer à pleurer, il se dit que cela devait lui faire du bien, alors il resta droit et silencieux, l'observant pleurer sans émettre le moindre son, même sa respiration semblait être absente.

Soudain, il reprit vie lorsque la jolie demoiselle s'interrogea au sujet de sa mère. Devait-il donner une réponse aussi vite ou devait-il la laisser tranquille ? La neko reprit la parole en s'en voulant que sa mère l'ait giflé, elle lui dit même qu'il devait à présent la détester à cause de son entité maléfique qui dormait en elle, ce qui lui fit avoir de grands yeux ronds. Non là c'en était trop, il devait réagir ! Il s'agenouilla devant elle, puis lui donna son précieux trésor qui était le paquet de mouchoir donné par les habitants, car en ce moment même, elle en avait bien plus besoin que lui. Il lui fit un grand sourire avant de lui faire une caresse sur sa tête.


" Oh une petite gifle ce n'est rien je t'assure et puis, comment pourrais-je détester le petit ange adorable que tu es ? Allez sert-toi, c'est mon deuxième cadeau que je te fais, j'espère que le prochain sera un peu moins simpliste qu'un bête paquet de mouchoir"

il lui fit un doux sourire, riant un peu, car il était vrai qu'offrir un paquet de mouchoir à une jeune et jolie princesse cela le faisait passer pour un rigolo, mais au moins, ce cadeau lui était plus qu'utile. Comme il le lui avait dit plus tôt dans la journée, il la préférait lorsqu'elle souriait, alors si ses bêtises pouvaient l'y aider, alors il serait content. Bon il devait quand même redevenir sérieux, surtout pour répondre à sa précédente question.


"Et en ce qui concerne ta mère, si elle te traite avec froideur, c'est encore à cause du poids des regrets, mais ne t'en fait pas, je vais faire en sorte qu'elle ne le fasse plus et qu'elle arrive enfin à exprimer ce qu'elle ressent véritablement envers toi, je t'en fais la promesse !"

Il lui dit ces paroles avec un air plus que sérieux. Cette promesse, il la jurait encore une fois, pour la deuxième fois consécutive, sur la tête de Kaito. Pauvre petit-frère, il allait finir par s'écrouler à force que Tarô lui mette tout sur son dos ! Quoi qu'il en soit, après lui avoir dit ces paroles, il posa sa main sur sa joue pour la lui caresser, essuyant aussi au passage ses larmes. Se sentant alors très proche d'elle, il senti son cœur battre un peu plus fort que tout à l'heure. Il ne voulait plus lui mentir, il voulait être honnête avec elle et même si c'était prématuré, il pensait qu'en cet instant, c'était plus que nécessaire de le lui dire plus franchement ou de le lui montrer.

"Tu sais, ta deuxième entité, si elle ressurgit et bien, je ferais tout en sorte pour qu'elle se calme et pour qu'on s'entende aussi bien que l'on s'entend tout les deux. Je n'ai pas peur de toi, ni de ce qui dort en ton cœur. En l'occurrence, ce qui me ferait le plus peur, serait de te perdre"

Au diable le protocole princier et toutes les traditions, il l'aimait et c'était tout ! Après si ce n'était pas réciproque, tant pis, il prenait le risque ! Après avoir dit tout ce qu'il pensait, il approcha sa bouche de celel de Chiery et il l'embrassa. Oui, cela n'était pas du tout gentleman ni fair-play puisqu'il profitait qu'elle soit triste pour se lancer à l'eau, après cela passait ou ça cassait, tout ce qu'il espérait, était qu'elle ne lui en voudrait pas et qu'elle continuerait à le traiter comme un ami, si elle refusait ses avances. Lorsqu'il libéra sa bouche, il la scruta en ayant les joues rouges, espérant que personne ne l'avait vu faire un geste aussi odieux envers la future reine de Nomugo.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 14 Sep - 22:13

Lorsque Tarô se mit à sa hauteur, Chiery redressa la tête avec un hoquet. Il lui offrit le paquet de mouchoirs reçu quelques instants plus tôt par les habitants du royaume... Elle le regarda, toujours avec ce voile de tristesse dans ses yeux, mais avec un tout petit sourire, cette fois-ci... Son sourire s'agrandit légèrement lorsqu'il lui caressa gentiment sa tête. Il lui dit que pour la gifle, ce n'était rien... Néanmoins, la Princesse grimaça tout de même. Sa mère avait osé le toucher alors qu'elle lui avait promis de le protéger d'elle... Elle avait manqué à sa parole...
Tarô rassura Vanilla en disant qu'il ne pourrait jamais la détester, en l'appelant "Petit ange adorable". Cela fit sourire un peu plus la demoiselle. Non seulement elle rougissait quelque peu face à ce compliment, mais aussi, cela l'amusait qu'il l'appelle ainsi, car elle avait l'habitude d'entendre cela par rapport à sa grand-mère et non à elle... Mais cela lui faisait tout de même plaisir.
Le Neko avoua qu'il espérait pouvoir lui offrir un meilleur cadeau la prochaine fois, mais l'intéressée secoua négativement sa tête. Elle n'avait pas besoin d'être gâtée, elle avait toujours été habituée à n'avoir que peu de papier cadeau à retirer d'une surprise depuis sa petite enfance. Pour elle, même le plus grand des diamants n'avait aucune valeur à ses yeux, tant qu'il ne venait pas du cœur des gens qui lui offraient des cadeaux...

Tarô parla ensuite du comportement de la Reine de Nomugo, en répondant à la question de Chiery, avec un air sérieux... Elle hocha lentement de la tête tout en continuant de sourire. Décidément, il était très gentil avec elle ! Attentionné, il ne l'ignorait pas et l'aidait beaucoup... Le total contraire de ce qu'avait fait Reimu... Le Neko en avait fait plus que sa mère en une seule journée qu'elle en treize ans...

Quand elle sentit la main de Tarô sur sa joue, elle commença à rougir. Que lui arrivait-elle ?... Elle ne pouvait décrire ce sentiment... Sa respiration se fit, en tout cas, plus rapide.
Elle voulu protester comme quoi il était impossible d'arrêter l'entité qui dormait en elle lorsqu'elle était éveillée... Après tout, Takamina et Elysia avaient tenté de le faire, mais elles avaient échoué... Ce n'était que par la réussite du contrôle de son corps à nouveau que Chiery réussissait à la faire retourner dans son cœur... De plus, cette entité n'écoutait personne et faisait ce qu'elle voulait... Et si Tarô tentait de lui parler pour essayer de s'entendre, elle ne l'écouterait pas et tenterait de le tuer.
Vanilla ne pouvait imaginer cette scène... Ce serait de ses mains... Non, elle voulait l'empêcher de penser à cette idée suicidaire ! Elle voulu lui dire ce qu'elle pensait, mais elle ne le put car le Neko lui avoua qu'il n'avait pas peur ni d'elle ni de sa "deuxième personnalité" mais c'était surtout de la perdre...
Chiery ouvrit des grands yeux en entendant cela. Sa respiration se fit plus lente, elle ne respirait presque plus à vrai dire... Lorsqu'elle le vit s'approcher d'elle, son état ne s'améliora pas... Son cœur battait fort dans sa poitrine et ses joues étaient chaudes et écarlates. Et leurs lèvres se touchèrent...
Son premier baiser... Une nouvelle sensation pour la Princesse... Son cœur battait la chamade... Jamais elle n'avait senti pareille émotion ! Elle avait l'impression qu'elle pouvait tout surmonter juste pour lui...
Alors... C'était ça l'Amour ? Sans doute... C'était la première fois qu'elle ressentait ce sentiment...
Comment aurait réagi Reimu si elle les avait vus ainsi ? Peut-être serait-elle entrée dans une colère, ou peut-être qu'elle n'aurait pas réagi, étant encore sous l'émotion de la conversation qu'elle avait eu avec Tarô... Qu'est-ce que Vanilla en savait ? De tout façon, elle s'en moquait bien de l'avis de sa mère ! L'Amour, ça ne se choisissait pas, et elle devait bien le savoir puisqu'elle était mariée à Makoto ! Elle devait bien comprendre sa fille à ce moment-là si elle l'avait vue, non ?
Et puis, Chiery se moquait bien aussi de leur différence d'âge, l'Amour n'a pas d'âge, dit-on... Alors pourquoi cela serait une exception pour eux ?... De plus, elle s'en fichait aussi que Tarô ne soit pas un prince ! Contrairement à sa mère, elle n'était pas obsédée par les traditions royales qui faisaient que les personnes de sang royal devaient se marier avec une autre personne étant dans la même condition sociale !
C'était l'Amour, et cela ne s'expliquait pas !

Quand leur baiser prit fin, les deux se regardaient dans les yeux, tout aussi rouge l'un que l'autre...
Finalement, Chiery avait bien fait de ne pas crier de désespoir, sinon, elle n'aurait jamais pu vivre cela... La jeune Princesse ne savait même pas quoi dire au Neko.
Ne trouvant aucun mot à prononcer, elle se jeta tout simplement dans ses bras et se colla contre lui le plus près possible.
Qu'en penserait Takamina ? Elle n'en avait aucune idée, mais pour le moment, elle voulait rester avec Tarô, que ce moment dure éternellement... Elle allait beaucoup mieux grâce à lui, son cœur cognant toujours aussi fort...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 14 Sep - 23:36

Qu'allait-elle lui dire ? Qu'allait-elle faire ? Bien réagir ou non ' Tarô angoissait.. Au final, elle se jeta dans ses bras, alors il les referma sur son jeune corps frêle d'adorable future reine, ou plutôt reine tout court. Oui reine tout simplement, mais pas n'importe quelle reine ! C'était celle de son cœur et si désormais, il ne laisserait plus jamais quelqu'un lui faire du mal. Il ne serait pas jaloux, juste un peu protecteur, surtout avec les humains, il ne les connaissaient que trop bien, il avait grandit avec la cupidité, l'égoïsme, la méchanceté et la cruauté, alors il saurait très bien la protéger. Avec cette charmante créature à ses côtés, le chat errant qu'il était avait enfin trouvé de quoi alimenter son pauvre cœur meurtri. Il l'aimait et c'était vraiment sincère.

Ayant fermé les yeux, tout comme Chiery, il voulait que cet instant dur une éternité. Que personne ne les dérangent, il n'apprécierait pas ! Cette nuit était la leur, qu'on les laissent tranquille ! Au bout de quelques minutes, il daigna enfin revenir à lui, il bougea légèrement la tête, avant de la redresser pour la scruter avec deux yeux pétillants. Cette jolie demoiselle qu'il tenait dans ses bras était vraiment trop mignonne, il ne pouvait se lasser de la regarder. Soudain, il lâcha un ronronnement, brisant un peu le silence, mais signifiant également qu'il était content. S'en rendant compte, il se mit à rougir, se sentant ridicule.


"Il commence vraiment à se faire tard, je ne voudrais pas que tu attrapes froid"

Il lui dit doucement ces paroles, comme s'il s'agissait d'un secret dont seul la neko devait être au courant, avant de rire très doucement, se rendant compte qu'il faisait face à un gros problème, car lui aussi ne voulait pas la lâcher. Comment il allait faire pour la ramener dans sa chambre ? Il eût une petite idée, mais qu'allait-elle en penser ? Il se ferait traiter de fou, mais bon, un peu plus un peu moins, au point où il en était, il pouvait bien faire cela pour sa princesse. Soudain, sans la prévenir, il la fit basculer sur le côté droit, ce qui fait qu'elle se retrouva la tête sur un bras et les jambes sur l'autre.


"Direction, la chambre !"

Déclara-t-il avec un petit air amusé. N'ayant encore jamais porté quelqu'un de la sorte, il espérait ne pas la faire tomber. Le chemin jusqu'à la porte de la chambre de la future tint du miracle, masi il fini par y arriver. Lorsqu'il fût arrivé à destination, il la déposa délicatement par terre, avant de lui ébouriffer les cheveux en ayant un grand sourire fatigué, car oui, il commençait à atteindre ses limites. Il lui fit un câlin, ne disant plus rien durant quelques minutes, avant de la relâcher à regret.

"Bonen nuit"

Il lui fit un bisou sur le front, puis s'en alla. Une fois dans sa chambre, il fût très impressionné par la grandeur de la pièce et de tout ce qui l'entourait. Il aurait pu prendre une douche avant d'aller dormir, mais il était bien trop tard, il e voulait pas réveiller tous les habitants du château. Il enleva tout ses vêtements, qu'il posa sur une chaise, puis se glissa sous les draps du lit qui était à sa disposition. Avant de fermer les yeux, il enleva son collier et le posa sur la table de chevet avant de se positionner à nouveau, remettant les draps sur lui, espérant qu'à son réveil, tout ce qui c'était passé la veille ne soit pas un rêve.

Ayant un grand sourire aux lèvres, il commença à s'endormir, avant de se plonger entièrement dans les bras de Morphée. Ses rêves étaient magnifiques et remplis de joies, sans aucuns cauchemars, ce qui était bien la première fois de toute sa vie de neko. Le lendemain matin, lorsque quelqu'un penserait à le réveiller, s'il dormait trop longtemps, cette personne pourrait voir son dos à découvert, car même en ayant un sommeil tranquille, il ne pouvait s'empêcher de bouger et du coup, la couverture s'abaissait toujours au niveau de son dos. Son fessier était par contre caché par la couverture, comme le bas de son dos, ce qui éviterait de faire une crise cardiaque à la personne bienveillante qui ne voudrait faire que son travail. Cependant, cette dernière verrait les multiples cicatrices qui décoraient une très grande partie de son dos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 15 Sep - 22:06

Ce petit moment devait prendre fin... Il se faisait de plus en plus tard et un léger vent frais commençait à se montrer. En tout cas, le Jardin Sakura était vraiment l'endroit que Chiery préférait le plus, et encore plus à présent. Jamais de son enfance elle n'aurait pensé trouver le "prince charmant", certes le sien n'était pas de sang royal, mais il était bien charmant et plus même ! Sa Jumelle, qui était très rêveuse, n'avait jamais cessé de croire en ce beau jeune homme qui viendrait l'enlever sur son cheval, ayant dans la tête beaucoup trop de contes de fée, mais elle, elle l'avait finalement trouvé...
Quand Tarô ronronna, cela arracha un sourire à Vanilla. Finalement, il lui proposa de rentrer dans le château pour aller se coucher...
Quelle fut la surprise de Chiery lorsqu'il la renversa pour qu'elle se retrouve porter telle la princesse qu'elle était... Et si c'était la première fois que le Neko portait quelqu'un ainsi, c'était aussi une première pour elle ! La seule personne qui l'avait portée, auparavant, était son père, et encore, elle était sur son dos, comme s'il était sa monture et elle, la cavalière. Face au geste de Tarô, elle rougit, et il l'emmena jusqu'à sa chambre...

Arrivés à destination, Vanilla eut le droit de poser de nouveau ses pieds sur le sol. Une énième et dernière étreinte de la nuit avant de se séparer chacun dans sa chambre respective. Chiery lâcha un soupire, Tarô lui manquait déjà...
En rentrant dans sa chambre, elle vit du mouvement au niveau du lit de Takamina. Elle devait rêver... Depuis le temps qu'elle était couchée, c'était normal. Sa sœur eut un léger sourire avant de prendre une chemise de nuit dans son placard et se changer dans la salle de bain. Une fois vêtue pour la nuit, elle se coucha à son tour.
De tout son cœur, elle désirait que cette journée et soirée n'étaient pas un rêve... Que tout cela ne venait pas de son imagination et que depuis le début, elle n'était qu'endormie... Tout ce qui s'était passé dans le Pays Imaginaire avec la grande chasse aux trésors étaient réels, que ce qui venait de se passer avec Tarô n'était pas un songe idyllique qu'elle s'était créé...
Elle finit par s'endormir...

Le lendemain matin, Chiery se réveilla avant Takamina. Elle se dirigea vers la salle de bain pour se laver et s'habilla dans une robe printanière. Elle lui arrivait jusqu'au dessus de son genoux, avec des motifs de lilas roses, le vêtement était blanc voire rose très pâle... Il n'y avait pas de manche à cet habit, ce qui laissait paraître les délicates épaules de la demoiselle, elle avait mis le collier que Tarô lui avait donné autour de son cou. Et pour finir, elle portait de fines sandalettes blanches. Elle avait aussi laissé ses cheveux au vent, pour une des rares fois où elle ne les attachait pas en couettes.
Une fois prête, elle sortit de la chambre sans réveiller Chocola, en faisant le moins de bruit possible et se dirigea vers la salle à manger...

Une fois dans la pièce, elle y vit sa mère et son père qui avaient presque fini leur petit déjeuner. Ils semblaient discuter mais lorsqu'ils virent leur fille entrer, ils se turent. Cela fit baisser les yeux de la demoiselle, qui s'assit à sa chaise sans un mot. Elle se mordit la lèvre inférieur avant d'oser regarder ses parents. Ces derniers la regardaient, ce qui la mit dans un profond embarras. Que lui reprochaient-ils cette fois ? Elle n'avait rien fait de mal !
Makoto finit par sortir de la salle, laissant la mère et la fille ensemble. Le silence se fut encore plus profond...

Takamina fit son entrée dans la salle, elle était encore en pyjama et semblait encore fatiguée. Elle s'assit juste à côté de sa Jumelle, bailla un bon coup avant de frotter son œil droit. Elle finit par dire :

"Je suis fatiguée !...

Cela fit sourire Chiery. Sa sœur avait dormi plus longtemps qu'elle, et pourtant, elle était encore épuisée ?
Reimu continuait de regarder les deux Princesses, ne disant toujours aucun mot... Elle finissait son petit déjeuner et partit à son tour. Ses deux filles la suivirent du regard jusqu'à ce que la porte se close entièrement. Les deux soupirèrent en chœur. Tandis que l'une se disait que la journée commençait bien, l'autre pensait plus que leur mère n'avait pas le courage de dire ce qu'elle ressentait à leur égard. Il lui avait pourtant sembler qu'elle allait prendre la parole mais elle ne l'avait pas fait... Takamina se retourna pour regarder sa Jumelle, avec un grand sourire, elle ouvrit la bouche et demanda :

"Alors ?... Tu as fait quoi cette nuit ? Parce que je t'ai entendue rentrer tard !"

Chiery rougit légèrement. Cela fit sourire sa sœur. Les deux étaient reliées par un puissant lien, ce qui faisait qu'elles pouvaient ressentir les émotions l'une de l'autre. Elle se rapprocha alors de Vanilla et murmura :

"Pourquoi tes joues sont-elles si rouges ?"

L'intéressée savait parfaitement que Chocola faisait cela juste pour l'embêter et surtout pour qu'elle raconte ce qu'il s'était passé la nuit dernière. Elle donna alors un coup de coude à la curieuse avant de dire :

"Arrête, s'il-te-plaît ! Ça... ça ne te concerne pas...
-Ben si puisque tu es ma Jumelle !"

Chiery poussa un soupire en souriant... Takamina n'était pas prête de lâcher l'affaire !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 15 Sep - 23:03

Le jeune neko fini par se réveiller. Il s'étira en baillant, puis il se leva enfin. La nuit avait été courte, mais qu'est-ce qu'elle avait été plaisante avec Chiery ! Repensant à la jolie neko, il se mit à sourire comme un abruti, avant de se diriger vers la salle de bain où il prit une bonne douche suivie d'un bon shampoing. Oh oui ça faisait du bien ! Il se rhabilla, puis remit son collier et sorti de la pièce. En chemin, il se perdit un peu, avant de se retrouver devant le roi et la reine de Nomugo.

"Bonjour ! J'espère que vous avez bien dormi et que vous allez passer une bonne journée !"

Tarô avait dit ces paroles en leur faisant un immense sourire, s'exclamant presque. Même s'il avait peu dormi, il était pleins de vigueurs ce jeune neko ! Ayant enfin trouvé ce qu'il cherchait, après avoir passé son chemin, il ouvrit la porte et y trouva les deux princesses, qui semblaient être en grande discussion.


"Hello les filles ! J'espère que vous avez bien dormi ! Moi c'était nikel ! Wow encore une fois le chef c'est donné ! Faudra que j'aie le remercier quand j'aurais le temps ! Bon appétit !"

En ayant parlé, Tarô avait eût un grand sourire tandis que ses oreilles s'étaient dressées du côté de sa tête, signe qu'il était cotent. Il s'assit donc à la même place qu'hier, ce qui le fit doucement rigoler, car il s'était mit à se remémorer ce qu'il c'était passé la veille. Par contre, en voyant un bol de lait, il fût content, cependant, il se demandait ce qu'un sachet de caco en poudre venait faire à côté, ce qui lui fit avoir un grand air interrogateur. Tient c'était quoi ça ? Oh un objet venu d'ailleurs ! C'était une gourmandise royale ? Tant de questions se mirent à germer dans son esprit, avant qu'il en daigne enfin se lancer à l'eau.

Bien sûr, il aimait le lait pur, car on ne lui avait jamais apprit à le boire autrement, et à l'époque, c'était un verre de lait tout les tremblements de terrre, donc il était normal qu'il ne connaisse pas ce genre d'accompagnement. Il ouvrit le sachet, mit un peu de chocolat et testa. Les oreilles en arrières, la tête légèrement penchée vers l'avant, il approcha le bol avec ses deux mains avant d'en boire son contenu et en voyant ses oreilles qui se redressèrent d'un coup, suivit d'un grand sourire lorsqu'il reposa le bol, qui était loin d'être terminé. Il vit alors que des tartines étaient préparées, alors il en mangea une, avant de s'adresser enfin à ses interlocutrices.


"C'est vraiment trop bon ce qu'on mange quand on est de la lignée royale ! Au faites les filles, vous avez quelque chose de prévu pour la journée ? Moi je veux tout explorer ! Enfin si c'est possible ! A moins que vous n'ayez d'autres choses à faire. Takamina, j'espère que tu sais garder des secrets, car ta sœur risque de t'en dévoiler un dans la journée.. ou peut-être moi... Qui sait..."

Tarô semblait se demander ce qu'elles allaient faire aujourd'hui, n'ayant pas envie de repartir. Pensant que Takamina devait être la seule au courant pour l'instant, il se mit à jouer l'énigmatique, voulant jouer avec les filles, puis lorsqu'il eût terminé, il ferma les yeux et se mit doucement à rire, avant d'ouvrir à nouveau ses yeux, leur faisant un grand sourire, avant de se replonger dans son assiette, car il avait faim et en plus le petit-déjeuner était le repas le plus important de la journée, donc il ne devait pas le sauter, et il espérait que les filles n'échapperaient pas à cette règle, sinon il allait devoir donner la béquée aux princesses, ce qui serait plutôt amusant, voir mignon, surtout si la reine n'entrerait pas à cet instant-là, car là il se ferait jeter dehors illico-presto pour manque de respect envers les deux demoiselles. Cette pensée le ramenant sur terre, il se mit alors à songer que cela n'était plus "mignon", mais dangereux pour sa vie, alors il arrêta d'y songer et se mit à espérer très fortement que les minettes auraient faim ce matin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 16 Sep - 15:27

Lorsque Takamina avait une idée derrière la tête, rien ne pouvait l'arrêter ! Elle attendrait toute la journée, voire plus, si elle devait sortir les vers du nez de sa Jumelle ! Il ne devait y avoir aucun secret entre elles ! Mais pour le moment, Chiery ne se sentait pas encore prête pour le lui en parler...
Un silence s'installa entre les deux sœurs. Tandis que l'une regardait sa Jumelle, attendant toujours une réponse, l'autre avait de nouveau ses yeux baissés.
Le gargouillement d'un ventre se fit entendre, ce qui surprit les deux avant de gêner Takamina. Il s'agissait du sien, bien évidemment. Comme elle n'avait pas beaucoup mangé la veille, son estomac en réclamait plus cette fois-ci. Elle regarda donc ce qu'il y avait sur le table pour ce petit déjeuner : des fruits de la saison, du pain, des tartines, des confitures, du beurre, un gâteau aux yaourts, des jus de fruits, des œufs, du café, du thé, du lait et du cacao en poudre.
Chocola s'empara de sa tasse favorite avant de la remplir de lait et de la poser à table, elle regarda de nouveau ce qu'elle pouvait prendre... Finalement, elle se servit du pain avant de prendre de la confiture à l'abricot et prépara son petit déjeuner.
Vanilla ne touchait à rien sur la table... Regardant toujours ses pieds. Elle n'était pas décidée à manger ce matin... Aussi il fallait le dire, ce n'était pas le genre de la Princesse de beaucoup manger, même à des dîners de famille.

Takamina décida de briser le silence :

"Tu comptes, donc, ne rien me dire ?"

Chiery sentait bien sa déception et qu'elle se disait que cette histoire de ne garder aucun secret entre elles venait de s'arrêter après toutes ces années. Elle avait même un regard peiné. Pour la rassurer, sa sœur décida de répondre :

"Si, bien sûr !... Mais... Pas pour le moment... Je..."

En commençant sa phrase, elle avait regardé Chocola droit dans les yeux, avec un regard déterminé, avant de finir par baisser de nouveau ses yeux, l'air plus hésitante.

Tarô fit finalement son entrée, et les deux sœurs le suivirent du regard jusqu'à ce qu'il s'assoit. La petite Princesse chocolat lui miaula :

"Bonjour ! Non, moi j'ai pas bien dormi et je suis fatiguée !"

Elle fit ensuite un grand sourire de gamine. Chiery ne faisait que de regarder le Neko, ne disant rien, ce qui titilla un peu plus la curiosité de sa Jumelle. Avaient-ils passé la nuit ensemble pour qu'elle soit ainsi ? Takamina décida de ne pas poser sa question à voix hautes aux deux intéressés...

Tarô semblait découvrir le cacao en poudre. Son comportement amusa Chocola, et fit sourire légèrement Vanilla.
A la question de leur invité, Takamina répondit :

"Ouais j'ai prévu un truc... M'habiller !"

Et elle ria, fière de sa blague. Sa Jumelle leva les yeux au ciel -ou plutôt plafond-. Elle se calma ensuite lorsque le Neko parla d'un secret qui lui serait sans doute dévoilé par lui ou Chiery. Tandis qu'elle levait un sourcil, la future reine de Nomugo rougit.
Takamina n'était pas du genre patiente et demanda avec des yeux brillants :

"Quel secret ?!
-C'est ce que j'aimerai savoir..."

Cette voix fit sursauter les deux sœurs qui se retournèrent pour voir leur mère qui avait le regard grave. Chiery se mordit la lèvre inférieur, elle n'arrivait presque plus à reprendre sa respiration comme il le fallait, tant elle avait peur. Voyant l'état de sa Jumelle, Takamina décida d'improviser :

"Euh... On parlait... Du secret de la poudre de cacao à Tarô ! C'est la première fois qu'il en voit alors on lui a expliqué ! Pas vrai ?"

Elle regarda les deux autres du coin de l’œil. Chiery ne fit que de hocher de la tête, toujours effrayée par le fait que sa mère puisse se douter de quelque chose.
Finalement, Reimu sortit de la pièce en les regardant avec méfiance. Chocola poussa un soupire de soulagement avant de s'assoir correctement pour prendre son petit déjeuner.
Vanilla sentait son cœur battre fort, elle avait eu très peur sur ce coup-là !

Alors qu'elle ne s'était toujours pas servie pour manger, quelqu'un fit une entrée plutôt brutale en ouvrant les deux portes en un coup de pied puissant. Le trio de Neko put voir un jeune homme à la chevelure dorée et aux yeux rouges. Takamina fonça vers lui en criant :

"Nan mais ça va pas ?! T'as failli me faire faire une crise cardiaque !
-Oups ! Désolé cousine, je voulais pas te faire peur !
-T'es si étonné que ça que j'ai eu peur ?"

Le cousin des deux Jumelles se gratta l'arrière du crâne. Il finit par remarquer Tarô et s'avança jusqu'à Chiery et lui dit de façon pas discrète afin que Tarô puisse bien l'entendre :

"Tiens ? C'est qui ce beau mâle ? Une de tes conquêtes, cousine ?"

L'intéressée rougit énormément avant de bégayer :

"A-Arrête de dire des bêtises..."

Cela fit rire le garçon qui s'approcha du Neko avec un grand sourire avant de dire :

"Salut ! Je suis Ishimaru, le cousin de Takamina et Chiery ! Et toi ? Qui t'es ?"

En tout cas, il avait mit Chiery dans un profond embarra, elle avait encore ses joues écarlates. Ce ne serait sûrement pas elle qui dirait le fameux secret à sa Jumelle !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 16 Sep - 21:43

En entendant la blague de Takamina, Tarô se mit à rire. Elle était bien bonne celle-là ! Bon au moins, cela ne durerait pas trop longtemps... Enfin non, il était fou ! Qu'est-ce qu'il disait ? Une fille qui s'habillait, ça pouvait prendre la journée si ça ne savait pas quoi mettre ! Espèrant que Takamina ne mettrait pas des plombes, il scruta Chiery, se disant pour lui-même qu'elle était encore plus jolie que hier avec son chemisier et ses cheveux détachés, ce qui lui donnait un petit côté sauvage et rebelle, ce qu'elle était un peu en voulant agir contre les idéaux de sa mère en voulant faire comme elle le désirait et aimer qui elle voulait.

Par la suite, Takamina, curieuse, voulu savoir de quoi il s'agissait, tout comme Reimu, qui surgit de nul part demandant des explications, ce qui fit sursauter Tarô, tout comme les filles, car il ne s'attendait pas à la voir débouler dans la pièce. En voyant l'état dans lequel était Chiery, un faible feulement s'échappa de son gosier, ce qui le fit sursauter, car il ne s'y attendait pas. Ayant l'air embarrassé, il baissa légèrement la tête, avant d'entendre les dires de Chocolat, ce qui le fit redresser vivement la tête et les oreilles, ayant l'air bien content qu'elle vienne à leur secours. Il hocha vivement la tête, en même temps que Chiery, et ce mensonge passa, alors, dès qu'elel parti, il soupira en même temps que Takamina.


"Pfiou.. Merci beaucoup Takamina, sans toi on étaient cuit ! ça va Chiery-chérie ? "

Demanda-t-il d'un ton inquiet, car il était vrai que lui aussi avait eût très peur. Son cœur s'était à peine remit qu'un autre personnage entra avec fracas dans la pièce, ce qui fit sursauter Tarô, décidément, ils s'étaient donné le mot ce matin ! C'était sûr, les habitants de ce château ne voulaient plus qu'ils vivent ou voulaient absolument qu'il s'en aille pour qu'ils puissent retrouver la tranquillité qu'ils menaient avant son arrivée, mais ça, c'était foutu d'avance, car il ne songeait aucunement à s'en aller. En voyant arriver le jeune homme, Takamina se lever et l'engueula, ce qui fit rire Tarô, jusqu'à ce qu'il ce fasse remarquer par ce dernier, alors il arrêta,


"Euh..."

Voilà tout ce qu'il trouva comme argument pour sa défense... Oui en effet, c'était vachement convainquant, ça l'était tellement que Chiery dû s'en mêler, ayant l'air aussi déstabilisée que lui. Il se ressaisit tout de même un peu, mais tout de même, ce grand sourire qu'il lui fit le perturba également, car il ressemblait beaucoup à celui de Chiery, mais en moins mignon, ce qui fait qu'il ne mentait pas sur le fait qu'il était son cousin. Tarô lui rendit son sourire, moins brillant que le sien, mais tout de même présent.


"Moi c'est Tarô, je ne suis qu'un ami de passage... Oh et puis zut vient t'asseoir pour qu'on puisse mieux apprendre à ce connaître ! Tu as l'air vraiment super sympa, comme tes cousines ! Tu parles de Chiery comme si elle ramenait souvent des mâles à la maison, mais toi , t'a une copine ? Et t'aimes quoi dans la vie ? Je suis sûr que t'es un grand sportif ! Allez camarade, te fait pas prier !"

Voilà ce que cela donnait lorsque deux mâles se retrouvaient ensemble à discuter. Tarô semblait être dix fois moins coincé qu'à son arrivée, ce qui faisait plaisir à voir. Il lui passa tout ce qui pouvait lui servir pour bien manger, après lui avoir tiré la chaise pour qu'il puisse s'asseoir. Bien qu'avec les filles il était très élégant et charmeur, avec les garçons, il semblait être plus convivial. Après lui avoir fait un grand sourire, il bu une autre gorgée de son lait, puis fini sa tartine. Et bien, voilà une nouvelle amitié qui semblait être bien animée ! En fait, Tarô n'aimait pas trop la foule, mais si la salle était remplie d'amis, c'était tout à fait différent. Il n'avait pas de mal à se faire des amis, ne faisant pas de différence entre le bien et le mal, ce qui fait qu'il aurait pu devenir un grand pote avec le Capitaine Crochet si ce dernier ne lui avait pas demandé de tuer le garçon tout de vert vêtu qu'était Peter Pan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 16 Sep - 22:15

Chiery ne se sentait vraiment pas bien à cause de son cousin. Pourquoi est-ce qu'il avait dit ça devant Tarô ? De quoi elle avait l'air maintenant ? Elle n'avait qu'une envie, c'était de s'enfouir sous terre. Elle était très gênée... Qu'est-ce qui était bien passé dans la tête d'Ishimaru en faisant une entrée aussi fracassante ? Il avait une bonne nouvelle ? Il avait retrouvé son frère pour qu'il soit de si bonne humeur d'entrée de jeu ? Certes, le garçon était une personne très joviale, mais il lui arrivait d'avoir des moments de tristesse comme tout le monde...
En tout cas, sa cousine lui en voulait beaucoup... Elle se retenait même de quitter la salle, le ventre vide. De plus, elle se demandait pourquoi sa mère avait fait une telle arrivée pour demander ce qu'était le secret... Se doutait-elle de quelque chose ? Plus elle imaginait les pires punitions qu'elle pourrait avoir si Reimu le prenait mal, plus elle stressait...

Ishimaru fut bien heureux de voir que Tarô était très enthousiaste. D'ailleurs il ne refusa pas de s'assoir et de prendre le petit déjeuner -bien qu'il avait déjà mangé dans son manoir-. Il croisa ses bras derrière la tête avant de poser ses pieds sur la table tout en les croisant. Il poussa un soupire après avoir écouter le Neko poser toutes ces questions. Il ferma les yeux, sourit un peu avant de regarder son interlocuteur :

"Nan mais je taquinais tout simplement Chiery ! C'est pas son genre ! Moi ? Une copine ? Non, j'en ai pas, mais j'aimerais bien, ça pourrait être une drôle d'aventure ! Et toi ? Tu dois bien en avoir une, non ?"

En entendant cette question, le cœur de Chiery fit un énorme bond. Elle baissa la tête, tellement bas, que ses yeux étaient cachés par sa frange. Takamina la regarda, inquiète, se demandant ce qui n'allait pas chez sa Jumelle... De plus, elle se sentait un peu expulsée de la conversation... Ah, les hommes ! Décidément, elle n'arriverait jamais à les comprendre ! De toute façon, elle allait bien finir par s'incruster, petite maligne qu'elle était, bien qu'il fallait qu'elle aille s'habiller le plus rapidement. Elle pensait aussi que si Reimu avait vu Ishimaru assit ainsi, il aurait reçu un bout coup de pied dans son derrière !
Ce dernier continuait de taper la causette avec Tarô :

"Hum... Ce que j'aime dans la vie... Un peu de tout probablement... Sportif ? Ça, on peut l'dire ! Je suis le gardien de mes cousines et veiller sur elles tous les jours, 24h/24, c'est un véritable sport !
-Tu dis ça, mais on t'a même pas vu une seule fois de la journée, hier !"

Takamina venait de dire cela avec un grand sourire. Elle avait trouvé un moyen d'entrer plus ou moins dans la discussion, enfin, elle s'était plus incrustée, comme elle aimait faire. Son cousin la regarda avec un sourcil levé. Au bout de deux secondes à peine, il explosa de rire, manquant de tomber à la renverse, car sa chaise ne tenait que sur deux pieds et non pas quatre à cause de sa position. Quand il se calma un peu, il répondit :

"Ouais mais vous étiez parties du château sans rien dire ! J'ai pas de radar interne pour vous retrouver !"

Chocola poussa un soupire. Elle n'avait pas l'habitude de voir son cousin agir comme un adolescent de seize ans, ce qu'il était au plus grand désaroi des deux filles.
Elle finit par se lever de table après avoir fini son assiette et quitta la salle sans rien dire. Chiery la regarda partir avant de croiser les bras et attendre, avec un visage inexpressif, écoutant les deux autres garçons discuter.

Dans le couloir, Takamina se retenait de donner un coup à tout ce qu'elle voyait. Ce que son cousin pouvait être énervant à certains moments ! Puis, elle songea à Léon, le frère aîné d'Ishimaru... Elle lâcha un soupire. Elle le compatissait... Elle les compatissait ! Jamais elle ne pourrait se séparer de Chiery ! Passer une journée sans elle était une torture insupportable !
Quand elle arriva dans sa chambre, elle ouvrit son placard avant de prendre la première tenue qui lui venait et, après une bonne douche pour se changer les idée, elle s'habilla, et retourna sur ses pas. En marchant, elle repensait ce que Tarô avait dit à Chiery après l'intervention surprise de la Reine de Nomugo. "Chiery-chérie" ? Et depuis quand ils se tutoyaient ? Takamina arrêta de marcher, les yeux grands ouverts. Non, elle devait se faire des idée, n'est-ce pas ? Elle secoua sa tête et retourna dans la salle à manger, l'air un peu retourné. Quand elle fut assise, elle regarda sa sœur, puis Tarô, et encore sa sœur, et encore Tarô, et refit ce mouvement plusieurs fois... Elle se faisait des idées, pas vrai ?

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 16 Sep - 23:42

Lorsqu'il vit Ishimaru mettre les pieds sur la table, il fût tenter de faire pareil, mais ayant été tout juste accepté par la reine et ayant eût son lot de frayeur pour la matinée, il préférait rester sage. Lorsqu'il dit qu'il taquinait Chiery, il émit un fin soupir, étant bien content qu'elle n'était pas comme ça, ce disait qu'avec son caractère, ce genre de chose ne devait pas être son hobby. Par contre, lorsqu'il lui dit qu'il n'avait pas de copine et qu'il lui demanda s'il en avait une, il se figea sur place. Et kuso qu'est-ce qu'il allait pouvoir répondre ? Après avoir pesé le pour et le contre, il scruta le jeune homme pour éviter d'avoir à fixer Chiery, ce qu'il espérait, l'empêcherait de le trahir.

"Elle connaît mes sentiments et je connais les siens, mais je ne lui ais pas encore fait la demande officielle.. Enfin c'est récent..."

Mince c'était vrai, il ne le lui avait pas demandé officiellement. Bon il le lui demandera plus tard, à l'abri des regards indiscrets, mais il espérait bien qu'elle voudra sortir avec lui... Enfin ne brulons pas les étapes. Etant un peu gêné, il se ressaisit lorsque le neko lui répondit et dit qu'il était là pour veiller sur ses cousines.

En entendant ces paroles, il détourna son regard, scrutant discrètement Chiery, se disant mentalement qu'avoir un garde du corps pour ces demoiselles n'était pas si mal que ça, pour autant qu'il fasse son travail, comme le lui avait fait remarquer Takamina, ce qui fit rire Ishimaru, mais malheureusement, cela énerva cette dernière qui s'en alla, ce qui laissa perplexe le neko. A son avis, c'était plutôt une bonne technique qu'elle avait trouvé pour aller se changer sans avoir à le dire. Lorsqu'elle revint, Tarô avait terminé de manger et de boire. Il se rendit alors compte que cette dernière n'arrêtait pas de le scruter, ainsi que sa jumelle, tour à tour.


"C'est quoi ces regards ? On dirait qu'on vient de débarquer et que tu ne nous connais pas... Bon a mon avis, vous avez l'air d'avoir des choses à vous dire entre cousins et cousins, je vasi vous laisser, enfin un moment. C'était un plaisir de faire ta connaissance Ishimaru ! Oh et Chiery, tu devrais manger un peu, sinon tu vas tomber malade !"

Après leur avoir fait un grand sourire, il s'en alla de la pièce, refermant la porte sur lui. Il se mit alors à ce balader dans les couloirs, s'imaginant à la tête de tout cet empire, dirigeant avec Chiery. Il s'imaginait des milliers de gens criant à sa gloire et d'autres s'inclinant devant son passage. C'était bien la première fois qu'il s'imaginait des rêves aussi grands, surtout que madame Kagiri lui avait toujours dit qu'il ne serait jamais rien et qu'elle aurait dû le laisser mourir dans son panier en osier plutôt que de s'en occuper... Comme quoi, les mots avaient bien plus d'impactes que des balles.

Il continua à marcher, jusqu'à ce qu'il arriva à un balcon. Il s'en approcha et pencha sa tête, ce qui lui permit de voir le peuple s'agiter, ce qui lui arracha un sourire, il avait hâte de rencontrer tout ce monde ! Par la suite, il releva la tête, pour voir au loin,l e reste du paysage. On ne dirait pas comme ça, mais depuis les hauteurs, il pouvait se rendre compte que ce monde était grand, tout comme le sien, mais malheureusement, il ne se risquerait jamais à emmener un seul neko de Nomugo à Catlyco, son monde d'origine, oh non, ça jamais ! Soupirant, il s'appuya contre la rambarde, ne se lassant pas de voir ce paysage magnifique. Soudain, il senti une présence, alors il se retourna.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 17 Sep - 21:12

Takamina n'avait pas été discrète sur ce coup-là... Elle s'était attiré les regards de Tarô et Chiery. Elle rougit un peu de honte, se sentant gênée. Quand elle entendit la question du Neko elle se retenait de dire que c'était à peu près cela, car pour le coup... Bref, elle ne savait plus où en mettre sa tête... Ishimaru aussi avait été intrigué par l'attitude de sa cousine et aimerait bien en savoir plus sur le "p'tit nouveau" du château car c'était chouette d'avoir parlé de lui, mais à présent c'était à son tour ! Parce que la manière dont il avait parlé de sa copine... Ça ne le satisfaisait pas, c'était trop vague, trop flou, pas assez détailler ! Il aimerait bien connaître le prénom de cette fille, même si il ne la connaissait pas, et cela faisait depuis combien de temps ? Tout récent ? Pas assez décrit tout ça ! Ishimaru pensa alors que Tarô voulait rester mystérieux... C'était un jeu pour lui ou quoi ? En tout cas, le blondinet soupira avant de finalement retirer ses pieds de la table.

Tarô finit par sortir de la salle après avoir fini son petit déjeuner, laissant les trois cousins ensemble, après avoir demandé à Chiery de manger un peu, histoire de ne pas se retrouver en mauvaise santé. L'intéressée le regarda partir avant de baisser de nouveau les yeux. Elle n'avait pas du tout faim... Déjà que son estomac ne criait pas famine, contrairement à celui de Takamina, en se levant, mais avec l'intervention de sa mère et celle d'Ishimaru, son appétit était plus coupé que jamais !
Elle leva légèrement les yeux vers la table et se dit qu'elle n'arriverait pas à avaler ne serait-ce qu'un petit morceau de pain... Même pour faire plaisir à Tarô...

Ishimaru se redressa avant d'étirer ses bras en les montant bien haut au dessus de sa tête, comme si il sortait de sport, avant de relâcher la pression, ce qui les fit balancer un peu dans le vide... Il bailla un peu avant de se tourner vers ses deux cousines et ouvrit la bouche :

"Oh fait, vous avez fait quoi hier ?"

Takamina soupira. Elle savait bien que Chiery ne participerait pas au récit de l'histoire, alors c'était à elle de le faire... Elle prit une grande inspiration avant de raconter leur folle aventure au Pays Imaginaire, avec Peter Pan et les Garçons Perdus, le Capitaine Crochet et ses pirates, la grande chasse aux trésors, leur rencontre avec Tarô, le sauvetage des amis de Peter. Bref, elle racontait tout ce qu'elle savait. A chaque fin de phrase, Ishimaru hochait simplement de la tête pour montrer qu'il suivait toujours le récit.
Au bout d'un moment, en plein milieu de la narration, Chiery décida de sortir, à son tour, de la salle à manger, sans avoir touché à son petit déjeuner.
Ne sachant pas trop où elle voulait aller, elle errait dans les longs couloirs du château. Au passage, elle rencontra sa mère, encore une fois, et ne put s'empêcher de baisser les yeux face au regard froid que lui lançait la Reine de Nomugo. Les changements de la mentalité de Reimu n'était encore qu'un rêve pour la Princesse, qui commençait de plus en plus à désespérer. Elle savait parfaitement en plus qu'elle se doutait de quelque chose. Sinon, pourquoi se serait-elle intéressée au "secret" ? Ça aurait pu être tout et n'importe quoi, quelque chose qui ne l'intéresserait aucunement ! Mais pourtant, elle avait désiré en connaître plus, comme si elle savait que ce "secret" était grand et pas du tout un détail mineur.

Vanilla finit par arriver au balcon où se trouvait Tarô. Elle s'arrêta, le regarda pendant quelques petites secondes, et elle finit par s'avancer un peu vers lui. Quand elle le vit se retourner, elle sursauta légèrement dans un petit hoquet. Elle s'en remit, lui sourit et s'approcha un peu plus de lui. Lorsqu'elle atteint la rambarde, elle admira la vue avec des yeux brillants, reflétant la lueur du Soleil du matin.
Au bout de quelques secondes, elle lâcha :

"La vue est magnifique ici..."

Elle sourit un peu. Puis, elle se décida de prendre la main de Tarô et y glissa le précieux paquet de mouchoirs, son sourire s'agrandissant un peu plus.

"Je te le rends... Je sais qu'il compte beaucoup pour toi !"

Du côté des deux autres, Takamina venait de terminer de raconter leur aventure. Elle but une grande gorgée de jus de fruit.

"Eh ben ! Quelle aventure !
-A qui le dis-tu ! J'étais épuisée ! J'en pouvais plus !
-Ouais, j'comprends ! D'ailleurs... Pourquoi tu regardais bizarrement Tarô et Chiery tout à l'heure ?"

A cette question, Takamina rougit, se pinçant les lèvres. Elle aurait tellement voulu demander confirmation aux deux intéressés avant de lancer n'importe quoi. Elle décida alors de ne pas tout dire :

"Oh ! C'est rien ! Je me posais juste une question et il va falloir que je leur demande si c'est vraiment ce que je pense...
-En gros, tu ne veux pas me le dire...
-On peut rien te cacher ! Et sinon... Oui... Désolée..."

Ishimaru haussa des épaules. Chocola se demanda alors si ce qu'elle pensait n'était pas le fameux secret que Tarô avait parlé... Peut-être...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 18 Sep - 0:07

Lorsqu'il senti la présence, il se retourna et vit que c'était Chiery qui était là ! Sa belle, sa princesse, elle s'était sûrement éclipsée pour venir le rejoindre la petite maligne ! Il se mit à sourire, bien plus encore lorsqu'elle lui rendit son paquet de mouchoir. Comme elle était adorable, c'était un véritable petit ange, qu'il espérait ne plus jamais lui confier son précieux paquet de mouchoir. Il la scruta quelques secondes, avant de daigner enfin ranger le paquet dans sa poche. Vu que personne n'était présent, il s'approcha d'elle et posa ses mains sur ses épaules.

"Merci, il ne fallait pas, tu me l'aurais même rendu plus tard, cela ne m'aurait pas dérangé. Après tout, ce qui est à moi est aussi à toi"

Lui murmura-t-il, avant de regarder à nouveau de tout les côtés, pour voir s'il n'y avait vraiment personne, puis il la prit dans ses bras et pencha sa tête pour lui voler un baisé. Cela ne dura pas longtemps, car il avait peur de se faire surprendre comme dans la salle du petit-déjeuner. En y repensant, il fini par relâcher Chiery, mais garda tout de même ses mains dans les siennes, la scrutant avec un sourire amusé.

2Dit-moi ma belle, on a vraiment eût chaud tout à l'heure, pas vrai ? Désolé c'est un peu ma faut, je vais esayer de me faire plus discret. Ta mère semble être au courant de quelque chose, ton cousin se pose des questions et ta sœur semble avoir découvert notre secret, tu as vu comme elle nous regardait ? Ahahah elle est trop chou, elle veut vraiment savoir ce qu'il ce passe !"

Il avait l'air embarrassé du fait que Reimu avait faillit être mise au courant de leur secret, car il avait vraiment eût chaud et il pensait que c'était pareil pour Chiery. Il se mit par la suite à énumérer les gens qui se doutaient de quelques choses, avant de rire, comme si ce cacher constamment était pour lui quelque chose d'amusant, mais cela n'était pas tout à fait, car bien que c'était très excitant de vivre un amour interdit, il aimerait bien, un jour, le montrer à tous. Lorsqu'il se fût ressaisit, il scruta un court laps de temps sa belle, avant de lui sourire, ayant une idée derrière la tête.

"Si ta mère nous surprend, j'ai une excuse à lui donner. Si on est ensemble, c'est parce que j'ai donné congé à Ishimaru ! Lui aussi à le droit de savoir ou tu ne préfères pas ? Il a l'air gentil et compréhensif, je pense qu'il devrait arriver à nous comprendre, tout comme ton père, mais je ne préfère pas le mettre tout de suite au courant, parce que ça va faire un peu tâche. C'est comme si en remerciement de m'avoir fait dormir chez lui, je lui volait sa fille... Enfin je pense que ça ne te dérangerait pas"

Il ne savait pas si son excuse passerait, mais en tout cas, pour l'instant, il pensait que son idée était bonne et qu'il ne pourrait savoir si elle fonctionnait que s'il la mettrait en pratique. Par la suite, il lui demanda si son cousin pouvait avoir droit au secret. Il ne le connaissait pas beaucoup, mais il pensait qu'il pouvait lui faire confiance, tout comme à Makoto, mais comme il l'avait expliqué plus tôt, il ne préférait pas le dire de suite, ne voulant pas le blesser. Par la suite, il s'imagina enlever Chiery, ce qui lui fit avoir un sourire rayonnant, ayant lâché ses mains pour la chatouiller un peu, histoire de jouer un peu avec elle, mais il ne le fit pas longtemps, ne voulant pas se montrer trop embêtant, surtout à un moment aussi critique de sa vie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 18 Sep - 21:50

Chiery sourit un peu plus à la phrase de Tarô. Puis, lorsqu'il se mit à regarder les alentours, elle en fit de même. Elle se retrouva de nouveau dans ses bras avant d'être embrassée pour la deuxième fois... Elle aurait tellement voulu que cela dure plus longtemps, mais comme le Neko, elle ne désirait pas que quelqu'un les trouve ainsi...
Quand il parla ensuite de ce qui s'était passé par rapport à l'entrée de Reimu et ses doutes, elle hocha de la tête. Rien que d'y penser, son cœur s'emballait. Elle craignait plus la colère de sa mère ! Cette dernière était tellement stricte avec les règles royales et le protocole princier... Certes, son père n'était pas de sang royal, mais il avait été un brillant soldat reconnu de tous et puis elle ne l'avait jamais connu, puisqu'il était mort avant sa naissance... Elle suivait tellement les règles qu'elle avait attendu qu'elle trouve son prince charmant qui n'était autre que Makoto... Ce dernier avait abandonné son Monde et sa famille rien que pour elle ! Il en avait même abandonné son nom de famille pour prendre celui des Himeji.

Chiery secoua sa tête avec un petit sourire quand Tarô s'excusa pour son indiscrétion. De toute façon, ils devaient tous bien le savoir un jour, n'est-ce pas ? Ils n'allaient pas de continuer à vivre dans le secret... Enfin, il fallait déjà qu'elle trouve le courage de le faire, sachant qu'elle n'arrivait même pas à s'exprimer...
Takamina voulait tout savoir ? Cela n'étonnait pas sa Jumelle, il n'y avait aucun secret entre elles, et cela avait toujours été comme ça ! Mais celui-ci... Elle avait du mal à l'avouer à Chocola... Jamais elle n'avait chanté devant elle alors... C'était peine perdue... Elle n'arriverait sans doute pas. Elle sentit son cœur se serrer dans sa poitrine.

Tarô proposa d'en parler aussi à Ishimaru, en plus de Takamina. Chiery regarda sur le côté pour y réfléchir. Elle n'avait aucune idée de la réaction des deux lorsqu'ils allaient l'apprendre, mais dans le fond, cela ne serait pas dérangeant qu'ils le sachent... Le poids pesant du secret serait sans doute plus léger et ils auraient moins de difficultés à le garder à plusieurs... Surtout que Chocola avait parfaitement réussi à le garder sous silence malgré elle grâce à son intervention par rapport au "secret de la poudre de cacao".
Se faire enlever par Tarô ? Oh, ce serait un rêve ! Mais... Elle ne pouvait pas partir... Elle était coincée dans son château pour deux grandes raisons : la première, elle était promise au trône, et la deuxième et plus importante, elle laisserait derrière elle Takamina, et ça, elle ne pourrait pas le supporter... Non, elle ne pouvait pas partir... Elle poussa un soupire inconsciemment. Avant de se mettre à rire légèrement aux chatouilles du Neko. C'était rare qu'on la chatouille, et elle n'était pas trop habituée à cela, et à ce qu'on pouvait remarquer, elle était très chatouilleuse !
Quand il la laissa respirer, elle se mit à réfléchir, baissant la tête. Après un certain moment de silence de sa part, elle fixa le Neko droit dans les yeux, prit une grande inspiration et le prit par la main avant de le diriger vers la salle à manger. Elle était déterminée. Elle allait leur dire ! Mais plus elle s'avançait de la pièce, plus elle hésitait, au point d'en perdre totalement confiance en elle bien qu'elle continuait d'avancer, en tenant toujours la main de Tarô dans la sienne.

Takamina et Ishimaru étaient toujours dans la salle. Tandis que l'une s'amusait à faire tenir en équilibre une pile de cinq assiettes au dessus de sa tête, tout en marchant, l'autre s'était allongé sur la table, jetant une pomme en l'air avant qu'elle ne retombe dans sa main avant de recommencer son geste.

"Regarde ! J'arrive à faire tenir cinq assiettes maintenant ! Record battu !
-Ouais c'est super, Takamina...
-Menteur ! Tu regardes même pas !"

Chocola retira la pile d'assiettes de sa tête, se plaça au dessus de son cousin, inclinée pour que son visage soit tout prêt du sien. Elle semblait quelque peu en colère mais surtout boudeuse. Le fruit que le blondinet s'amusait à lancer se retrouva dans la main de sa cousine qui la posa dans le saladier. Elle réprimanda :

"Si Mère te voyait allonger ici, elle te renverrait du château immédiatement !
-Et si elle te voyait debout sur la table, tu te ferais punir !"

Il avait toujours le dernier mot celui-là ! Takamina rougit avant de descendre du meuble et s'assoir sur une chaise, croisant les bras, frustrée. Où se croyait-il ce prétentieux de cousin ? Il n'était pas dans son petit manoir où ses parents ne le grondaient pas lorsqu'il faisait des bêtises !
Elle sursauta quand les portes s'ouvrirent, malgré le fait qu'elles ne furent pas poussés pousser brutalement contrairement avec Ishimaru. Elle vit alors Tarô et Chiery. Cette dernière venait juste de lâcher la main du Neko. Elle avait les joues rouges et une respiration faible. Cela surpris sa sœur qui se demandait si elle allait bien... Après tout, elle n'avait pas mangé alors c'était normal qu'elle se sente mal. Mais cela ne semblait pas être la cause de son état...
Takamina s'approcha du duo, légèrement inquiète :

"Ça va, vous deux ?"

Ishimaru se leva de la table dans un bond et s'approcha d'eux, les mains dans les poches, la capuche replacée correctement sur sa tête.
Chiery les regarda quelques instants, commença à ouvrir la bouche avant de la refermer directement. Elle ne pouvait pas... Elle n'y arriverait pas...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 18 Sep - 22:33

Plus il l'entendait rire et plus il souriait, il venait d'apprendre qu'elle était très chatouilleuse. Il la trouvait vraiment adorable, mais bon, il ne voulait pas l'embêter plus, pour le moment. Lorsqu'il la vit prendre sa main, il haussa un sourcil, ce demandant ce qu'elle allait faire, mais en la sentant l'entrainer avec lui, il ne résista pas et la suivit, elle pourrait l'emmener où elle le désirait, il la suivrait comme un bon chat bien éduqué, qu'il n'était pas tout à fait, car il était très insolent, il allait toujours jusqu'au bout, quitte à se faire frapper, il s'en foutait, l'importance était d'obtenir ce qu'il voulait. Tout en la suivant, il se mit à siffloter, essayant de cacher sa gêne, pour le fait qu'ils marchaient illicitement main dans la main, s'ils se faisaient chopper, 4a allait mal finir pour eux.

Comme un criminel, il avait peur, il scrutait de tous les côtés, tout en avan4ant, jusqu'à ce qu'ils se retrouvèrent devant les portes de la salle à manger. Elle était sérieuse ? Elle voulait vraiment aller là-bas ? Qu'est-ce qu'elle désirait ? Avouer la vérité à Takamina et Ishimaru ? Bon ok, il allait donc faire son aveu et la soutenir dans cette démarche. Une fois les portes poussées, il vit Takamina sursauter, ce qui lui fit hausser un nouveau sourcil, ce demandant ce qu'ils avaient fait durant leur absence. Est-ce que les deux étaient... Oh les petits cachotiers ! Et dire qu'il lui avait dit qu'il n'avait pas de petite-amie, mon œil !


"Chiery aimerait vous dire quelque chose d'important"

Dit-il en mettant une main sur son épaule, pour l'encourager, lorsqu'il vit qu'elle voulait parler. Il attendit avec impatience son discourt. Il espérait que venant de ses lèvres, l'aveu ne serait pas trop dur à expliquer, mais en voyant qu'aucuns sons ne sorti de sa bouche, il se dit que son discourt était bien compromis. En la voyant refermer la bouche, il se rendit compte qu'elle n'allait rien dire. Bon, il fallait qu'il vienne à son secours, ce qu'il fit en lui lançant un gentil regard, comme pour lui dire silencieusement que ce n'était pas grave, avant de se tourner vers les deux jeunes.


"Quand tu m'a demandé tout à l'heure si j'avais une copine, je t'ai répondu que c'était récent et qu'on savait l'un et l'autre nos sentiments ? Et bien, à présent, c'est officiel"

Il glissa son bras autours de la taille de Chiery pour l'attirer vers lui, puis il l'embrassa. Vu que lui aussi était gêné et qu'il ne savait pas comment expliquer leur relation, et bien, il avait pensé que le faire en image serait bien plus explicite, c'était d'ailleurs pour cette raison qu'il avait embrassé sa jolie princesse. Il n'aimait qu'elle depuis qu'il l'avait rencontrée et ce n'était pas prêt de changer ! Prolongeant plus longtemps le baiser que tout à l'heure, il fini par la lâcher en scrutant la jumelle et le cousin.


"J'espère que ça répond à votre question à tous les deux. Il ne faut absolument pas que la reine le sache, sinon on va être mal, vous pouvez faire ça pour nous s'il vous plait ?"

Demanda Tarô en étant plus que sérieux. S'ils l'avouaient à Reimu, il serait extrêmement déçu de leur part, mais il ne leur en voudrait pas, bien que ça lui ferait quand même mal, car cacher ce genre de secret était vraiment très complexe, surtout que la reine était un peu partout et voulait tout savoir, oui on ne dirait pas comme ça, sous ses aspects froids, elle était quelqu'un de très curieux, surtout s'il s'agissait de ses filles, comme quoi même sans le vouloir, elle jouait le rôle de mère. Tarô continuait de jeter un regard aux deux nekos, attendant leur réaction dans le plus grand des silence, en étant tout de même, légèrement tendu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 18 Sep - 23:32

Chiery se sentait quelque peu honteuse de ne pas pouvoir avouer ce qu'elle désirait dire. Pourtant, elle connaissait bien Takamina et Ishimaru ! Ils étaient ensembles depuis tous petits, jouant à de nombreux jeux pour se retirer de la tête toutes les mauvaises idées ou moments passés à cause de certaines personnes ou d'un évènement ! Elle savait qu'ils étaient des personnes dignes de confiance et qu'elle pouvait compter sur eux en cas de soucis et qu'ils seraient toujours là pour la soutenir quoi qu'il arrive ! Mais elle n'y arrivait vraiment pas ! C'était plus fort qu'elle ! Sa timidité était beaucoup trop puissante et remportait souvent le combat contre la Princesse... Pourtant, elle aurait tellement voulu crié qu'elle aimait Tarô et que personne ne pourrait rien y faire. Elle voulait le dire haut et fort devant sa mère, de montrer que c'était à elle seule de gérer sa vie et qu'elle était maître de ses mouvements ! Mais dès qu'elle croisait le regard bleu de Reimu -qu'elle avait hérité-, elle perdait tout son courage et ne disait plus rien... Elle faisait ensuite face aux jugements et critiques de la Reine avant de partir dans sa chambre... Pourquoi diable n'y arrivait-elle pas ? Takamina semblait tellement faire tout de manière facile ! La vie semblait simple avec elle ! Elle réussissait tout ce qu'elle voulait, mais Chiery...

Chocola attendait une réponse de la part de sa Jumelle, toujours inquiète. Mais que lui arrivait-il à la fin ? Toutes ces émotions qui émanaient d'elle... Même en utilisant leur lien, elle ne comprenait rien... Ses sentiments... Ils étaient tellement puissants ! Quand elle vit Tarô se tourner vers elle et Ishimaru, elle se mit à le fixer, avec une lueur inquiète dans le regard. Peut-être qu'il savait la raison pour laquelle sa sœur semblait tellement mal ? Le Neko s'adressa au cousin des Jumelles qui hocha de la tête à sa question.
Après ce que venait de dire l'invité, le blondinet eut un sourire. Ah ! Il allait avoir une réponse ! Il allait sans doute connaître le prénom de la belle de Tarô ! Il leva un sourcil lorsqu'il le vit prendre Vanilla par la taille. Cette dernière rougit lorsqu'il l'attira vers lui. Takamina, quant à elle, avait des yeux grands ouverts. Ses soupçons allaient-ils se confirmer ? Elle était tellement stressée que sa respiration était coupée.
Et quand les deux virent Tarô embrasser Chiery, ils eurent la bouche grande ouverte. Tandis que l'une se disait qu'elle avait finalement raison, l'autre pensait qu'il n'aurait jamais imaginé que la copine du Neko serait sa cousine pourtant si fermée aux autres ! Quant à Vanilla, ses joues étaient en feu ! Se faire embrasser par son prince charmant devant sa Jumelle et son cousin !

Lorsque le baiser prit fin, les deux étaient encore sous le choc, toujours avec leur bouche-bée. Takamina secoua sa tête lorsqu'elle entendit Tarô commencer à parler pour se réveiller. Elle hocha énergiquement de la tête pour montrer qu'elle se tairait et qu'elle serait là pour les couvrir. Quant à Ishimaru, il réussit à trouver la parole :

"Attends, attends ! Ta copine, c'est Chiery ?! C'est pas une farce ? Sérieux ?"

Chocola regarda son cousin du coin de l’œil. Le pauvre semblait en état de choc. Elle aussi était encore surprise, mais elle se dit que dans le fond, ce n'était pas si étonnant que cela, avec tout ce qui s'était passé au Pays Imaginaire entre les deux ! Alors la nuit dernière... Ils étaient bel et bien ensembles !
Soudain, elle se mit à penser à tous les dangers qu'ils risquaient... La personne qu'ils devaient surtout craindre était bien sûr Reimu... Pour Makoto... Sans doute agirait-il comme le papa poule qu'il était. Oui, le Roi de Nomugo avait du mal à voir ses deux filles grandir et sortir de plus en plus de leur royaume pour découvrir d'autres terres inconnues à leurs yeux. Il aurait peut-être aussi du mal à digérer cela... Yukari, la grand-mère des Jumelles, dirait sûrement que tant que Chiery écoute son cœur et qu'elle sait ce qu'elle fait, tout irait bien ! Et Elysia ? Comment allait-elle agir ? Takamina n'en avait aucune idée...

Elle s'imagina aussi ce qui pourrait se passer si Reimu découvrait cela sans que l'un des deux n'en aient parlé... Chiery ne pourrait peut-être plus jamais revoir Tarô voire même quitter Nomugo et lui, il n'aurait plus le droit de poser ne serait-ce qu'une patte sur le royaume...
Takamina réussit finalement à retrouver sa voix à son tour :

"Je suis très heureuse pour vous deux ! Mais... Vous savez bien que c'est risqué ce que vous faites ! Si Mère l'apprenait...
-Il va pourtant bien qu'elle le sache à un moment donné !"

Chocola ouvrit de grands yeux lorsqu'elle vit le regard enflammé de sa Jumelle, sachant que quelques instants auparavant, elle n'avait pas réussi à parler. Cette dernière s'attacha à Tarô et dit :

"Je me moque bien de ce qu'elle va faire ! Après tout, elle m'a déjà fait exiler de la maison ! Alors si je dois partir de Nomugo pour être avec Tarô... Je le ferais !"

Takamina en avait le souffle court. Elle n'était pas sérieuse ? S'enfuir de Nomugo et la laisser ici ? Elle sourit tristement, se disant que si c'était la dernière solution, mieux valait que Chiery soit heureuse que triste... Chocola passa son doigt sous l’œil droit, sentant une larme tombé, s'étant légèrement tournée pour que personne ne la voit.

"Eh ben, cousine ! Jamais je t'aurais imaginé amoureuse !"

Ishimaru avait fini par se remettre totalement de ses émotions et avait réussi à articuler correctement ces mots. C'était vraiment une grande nouvelle !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 19 Sep - 3:33

Takamina et Ishimaru étaient choqués, et il y avait de quoi ! Le pauvre cousin était tellement choqué qu'il n'arrivait plus à dire un seul mot, tandis que Takamina essayait de comprendre, elle avait même l'air de s'inquiéter pour eux, ce qui était normal, vu le monstre qui rôdait et qui était prête à fondre sur eux au moindre faux pas. Alors que Chocolat s'inquiétait, Vanilla avait un regard de braise en s'attachant à lui et en disant ce qu'elle pensait, ce qui eût l'air de bouleverser la pauvre Takamina.

"Holà, pas si vite ! Si on part, toi tu viens avec nous, c'est obligé !"

Déclara Tarô en étant plus qu'affirmatif, il ne désirait pour rien au monde séparer les deux jumelles qui étaient très fusionnelle. Au bout d'un moment, Ishimaru réussi enfin à articuler quelque chose qui tenait la route, ce qui fit sourire le neko. Bon au moins il le prenait plus au moins bien. Heureusement, l'aveu c'était bien passé et la famille était encore plus réunie que jamais grâce ou à cause de cet illustre inconnu qu'était Tarô et qui était venu tout chambouler dans la vie de la famille royale.

Il caressa le dos de Chiery, comme pour lui faire comprendre qu'il était plus qu'avec elle en ces moments pénibles, qui étaient quand même dû par sa présence, puis ayant une idée, il sorti le radar que lui avait donné sa mère et il pianota un peu dessus, avant de l'éteindre, car avec tout ces nekos, le pauvre radar s'affolait et ne savait plus quoi faire, ce qui le faisait planter et du coup, il était inutile au lieu d'être d'une grande utilité au jeune chat sauvage espiègle, comme l'avait amicalement nommé cette méchante indienne qu'ils avaient rencontré au Pays Imaginaire.


"Je l'ai juste arrangé pour qu'il capte votre présence. Dès que vous tous les trois à quelque part, je le saurais, comme ça, s'il vous arrive quoi que ce soit, je pourrais vous rejoindre. Ah et sinon, ça c'est ma mère, pendant que j'y suis, vu que j'ai vu la votre les filles... Je suis sûre qu'elle, elle s'en foutrait, elle serait d'accord, mais avant, faut que je la retrouve, c'est grâce à ce radar qu'à commencé notre histoire"

Au début, ils pouvaient tous penser qu'il avait péter un câble ou qu'il voulait changer de conversation, mais non, cela restait encore en relation avec leur couple, à croire qu'il ne pensait qu'à ça, même si à la base c'était parti d'un bon sentiment. La photo de sa mère était à l'intérieur du couvercle du radar, alors il l'avait retourné pour que les trois nekos puissent la voir. C'était une jolie neko, qui semblait ne pas avoir réussi à vieillir et qui avait des beaux cheveux longs et un peu argentés. Lorsqu'il fût sûr que tout le monde ait bien vu, il referma le couvercle et rangea l'appareil.

Il se mit par la suite à ce demander ce qu'il pourrait bien faire pour remettre un peu de moral dans cette pièce, car à cause de cette nouvelle, tout le monde avait l'air tendu. En réfléchissant bien, il eût une idée, mais devait-il la dire ou pas ? Il avait peur que cela fasse effet boule de neige et que du coup, d'autres aveux soient révélés, mais bon au point où il en était, il se disait que ça passait ou que ça cassait, espèrant qu'Ishimaru lui ferait pas une crise cardiaque en entendant son innocente question. Une fois avoir bien pesé le pour et le contre, une fine esquisse de sourire germa de ses lèvres.


"Et sinon, vous deux, vous faisiez quoi en notre absence ? Takamina a sursauté, comme si on vous prenaient en flagrant délits, vous êtes sûr que vous nous cacher pas aussi des trucs et que vous ne sortez pas ensemble ? Après tout, ça ce fait dans les familes riches... Enfin, j'espère pas que c'est le cas, sinon ça serait vraiment trop bizarre. Au pire, si jamais un jour t'es encore célib, Takamina, faudrait que j'te fasse rencontrer mon petit-frère, parce que comme on dit, sur un malentendu, ça peu marcher

Il fit un clin d'œil à la jeune chatte, se demandant bien comment réagirait Kaitô si un jour, il osait lui présenter une fille, après tout, il n'avait jamais vraiment pût faire des rencontres extraordinaires en étant cloitré chez madame Kagiri à la servir nuits et jours comme elle le désirait. Etant donc son esclave le plus docile, il était normal qu'elle l'use plus que lui, donc du coup, peut-être que le présenter un jour à une jeune fille pourrait lui faire du bien. Même s'il ne voulait pas retourner dans son monde, il pensait qu'il y serait bien obligé s'il désirerait se faire rencontrer les deux enkos. Bon il savait ce qu'il aurait à faire prochainement, mais avant, il préférait passer du temps avec Chiery, autant bien en profiter quand tout allait encore bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 19 Sep - 12:52

Takamina sourit légèrement quand Tarô lui dit que si ils devaient partir, ce ne serait pas sans elle. Néanmoins, même si sa Jumelle était tout près d'elle, elle avait l'impression qu'elle était loin... C'était une étrange sensation. Elle commença à l'imaginer s'enfuir... Loin d'elle... La laissant ici...
Chocola secoua sa tête pour sortir ces mauvaises pensées de sa tête. Elle savait bien que jamais Chiery ne la quitterait... Elles étaient bien trop proches pour qu'elle lui fasse un coup pareil !

Toute le monde s'approcha lorsque Tarô, après avoir réglé son radar, montrait la photo de sa mère. Ils étaient bien curieux de voir à quoi ressemblait la dame qui avait mit au monde le Neko. Les cousins se penchèrent au dessus de l'objet pour mieux voir la photo.

"Ouah ! Qu'est-ce qu'elle est belle !"

Takamina ne pouvait s'empêcher de s'extasier devant cette beauté. Tarô avait vraiment une belle mère ! L'intéressé indiqua que la femme se moquerait bien de la personne avec qui il était en couple, contrairement à Reimu... Au moins c'était une bonne chose à savoir, sur une des deux mères, l'une se montrait plus sincère que l'autre ! A la fin de la phrase du possesseur de radar, Chocola crut qu'il sous-entendait qu'il n'allait pas tarder à partir de Nomugo... Mais il semblerait qu'elle fasse une grave erreur, et heureusement qu'elle s'en était rendu compte avant, sinon, elle aurait posé une question idiote qui l'aurait quelque peu ridiculisée !
Quand elle vit un sourire se dessiner sur les lèvres de Tarô, elle leva un sourcil. Qu'est-ce qui l'amusait autant ? Pas la peine de le demander car le Neko s'adressa à elle et Ishimaru par rapport à ce qu'ils faisaient pendant leur absence. Puis il posa une question qui faillit provoquer une crise cardiaque, non pas à Ishimaru, mais à Takamina ! Il finit par proposer à cette dernière que si elle n'avait toujours pas rencontré l'Amour, elle pourrait toujours faire la connaissance de son petit frère.
Chocola avait les joues rouges. Elle lança en agitant ses bras en l'air :

"Nan mais c'est quoi cette question ?! On n'est pas en couple Ishimaru et moi !
-T'imagine pas des trucs, mec !"

Chiery, elle-même, était surprise par la question de Tarô... Jamais elle n'avait imaginé sa Jumelle et son cousin ensembles ! Surtout que le jeune blond allait plus voir des filles de la ville que de s'intéresser à ses cousines !
Takamina avait surtout les joues rouges à cause de cette question... Elle était très gênée que le Neko puisse s'imaginer de pareille chose ! Elle avait sursauté parce qu'elle ne s'attendait pas à les revoir rapidement, voilà ! Elle ne ressentait que de l'Amour fraternel pour Ishimaru et rien de plus ! Les deux se regardèrent pendant quelques secondes avant de se retourner et faire en chœur un "berk !" ce qui montrait qu'ils n'étaient pas prêts d'être ensemble ces deux-là !
Chocola réussi à dire :

"Occupe-toi de ton propre couple avant de t'intéresser à celui des autres !"

Elle était vraiment gênée, et cela se voyait de par ses gestes et paroles, mais aussi le ton de sa voix. Cela fit légèrement rire Chiery. Sa sœur pouvait vraiment être à la fois très drôle et mignonne comme tout !
Lorsque Takamina fut remise de ses émotions elle lança :

"Et si on allait faire un tour dehors ? Il y a plein de marchés et d'endroits à découvrir ! Ce serait chouette ! Et puis... Ça vous permettra de vous tenir la main sans avoir peur de vous faire attraper par Mère !"

Lorsqu'elle avait commencé à parlé, elle affichait un grand sourire avant de finir sa phrase à l'intention de Tarô et Chiery en faisant un clin d’œil malicieux. Cela fit rougir Vanilla qui baissa légèrement la tête tout en regardant son prince charmant du coin de l’œil. Ce qu'elle pouvait être curieuse par moment !

Le petit quatuor finit par sortir du château et de son jardin d'entrée pour déboucher sur la ville qui était déjà très animée de bonne heure !
Takamina courait un peu partout dans la rue, regardant ce que les marchands proposaient et quelques fois, elle achetait des petites bricoles par-ci par-là, ce qui arrachait un sourire à tous les vendeurs devant la joie de leur Princesse. Ishimaru tournait la tête un peu partout à chaque coin de rue pour voir s'il ne trouvait pas une fille à son goût physiquement pour après l'aborder et la connaître mieux et ainsi savoir si elle lui plaisait aussi moralement ! Chiery, quant à elle, regardait droit devant elle, ses deux mains se tenant mutuellement, croisées devant elle. Aucun son ne sortait de sa bouche qui restait close...

Au bout d'un moment Takamina s'arrêta de marcher et tapota gentiment l'épaule d'une jeune demoiselle qui lui tournait le dos à ce moment-là. Cette dernière se retourna, d'abord en colère se demandant qui pouvait bien l'embêter, avant qu'un sourire ne s'affiche quand elle vit qu'il s'agissait de Chocola.

"Oh mais c'est ma petite Takamina ! Comment vas-tu, ma cousine adorée ?
-Je vais très bien Kasai ! Et toi ?
"Ça va ! Oh... Je vois que tu es sortie avec Chiery et Ishimaru... Mais... Qui est ce beau jeune homme ?"

Kasai était effectivement la cousine des Jumelles. Elle avait dix-sept ans, une chevelure rouge tenue en deux nattes avec l'aide de nœuds, des yeux ambres. Elle portait une robe courte verte foncée et surtout noire. Elle venait d'une autre lignée de la famille Himeji que Takamina et Chiery, et Ishimaru. De plus, la jeune demoiselle avait une certaine particularité par rapport à ses cousins : deux paires d'oreilles dont l'une était celle provenant de ses origines de Neko, et l'autre était humaine. Tout simplement parce que sa mère était une Neko tandis que son père était humain. De plus, Kasai avait le pouvoir de se transformer entièrement  en chat. Aussi, elle ne détenait non pas une queue de chat, mais deux !
Il semblait que la demoiselle était attirée par Tarô... Cela fit grimacer Takamina qui se dit que les ennuis commençaient. Certes, sa cousine était très gentille et adorable avec elle, mais avec Chiery, c'était tout l'inverse ! Elle était une vraie peste avec la future Reine de Nomugo, comme si elle la jalousait. Et pour couronner le tout, lorsque Kasai voulait quelque chose, elle faisait en sorte de l'avoir, elle ne lâchait pas l'affaire tant qu'elle n'aurait pas ce qu'elle désirait...
Avec Chocola, les deux s'approchèrent du trio. Quand Chiery remarqua la jeune fille avec sa Jumelle, elle ouvrit des grands yeux avant de se cacher derrière Tarô...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 19 Sep - 18:35

HS : Voilà à quoi ressemble Shizuka, la neko qui bousculera Ishimaru, j'espère qu'elle ne fait pas partie du manga auquel appartienne tous les personnages que tu cites ^^ http://i38.servimg.com/u/f38/17/71/82/17/shizuk10.jpg

En voyant la réaction des deux nekos, Tarô se mit à rire. Il rit de plus en plsu fort en entendant qu'ils essayaient de se défendre. Par la suite, lorsqu'elle lui dit de s'occuper de son couple, elle gesticulait tellement qu'il n'arrivait pas à prendre ses paroles au sérieux. Il fallait qu'elle arrête, sinon il allait mourir de rire, au s sens figuré du terme, ce qui ne serait pas drôle. Lorsqu'il réussi enfin à se calmer, il entendit la proposition de Takamina, qu'il trouvait être une excellente idée. C'était un bon stratagème pour pouvoir rester soudé tout en faisant passer cette main serrée pour la peur de la perdre au milieu de la foule. En plus, il pourrait voir à quoi ressemblait le royaume, d'en bas et de jour, ce qui serait vraiment quelque chose d'exceptionnel à vivre !

"C'est une bonne idée et désolé pour avant, je plaisantais"

Tout de même, c'était rare qu'il rie autant, mais ça lui faisait du bien. Une fois sorti du château, ils s'en allèrent voir les différents stands du marché. Alors qu'Ishimaru scrutait de tous les côtés, sûrement pour voir s'il ne trouvait pas une jolie minette qui lui plairait et que Takamina visitait les stands pour acheter des petits trucs, Tarô et Chiery avançaient mains dans la main, jusqu'à ce qu'il vit quelque chose qui l'intéressait. Il ne savait pas si cela lui plairait, mais lui faire une surprise devrait l'émerveiller.


"Attend-moi ici quelques minutes, s'il te plait"

Il lui fit un bisou sur la joue, qui passa inaperçu, il lui lâcha la main et profita de la foule pour s'y fondre. Il dit bonjour à la vendeuse, qui fût surprise de voir un visage inconnu, elle lui posa plusieurs questions auxquelles il y répondit, avant de pouvoir faire son achat. Une fois en main, il revint, arrivant par derrière la jeune Vanilla, il se mit à lui nouer un joli ruban autours de ses magnifiques cheveux. Il s'était appliqué, espérant ne pas rater sa coiffure, car étant la future reine, il fallait qu'elle soit jolie, alors bien qu'il l'aimait tout autant avec les cheveux attachés que détachés, il pensait qu'au moins, en plsu du collier, elle aurait un autre petit cadeau qui lui permettrait de penser à lui.


"Et voilà, nous pouvons continuer. J'espère ne pas avoir été trop long"

Alors qu'il allait faire quelques pas pour reprendre son chemin, il vit arriver Takamina avec une jeune fille assez étrange, puisqu'elle avait une oreille de neko, une oreille d'humaine et deux queues, ce qui le fascina, car c'était bien la première fois qu'il voyait ce genre de chose chez une créature mi homme, mi animal. Cette dernière demanda alors qui il était, ce qui lui fit ce demander s'il n'allait pas enregistrer son cv et l'enclencher dès qu'on lui poserait la question. Bien évidemment, cela ne le dérangeait absolument pas que tout le monde lui pose la question, car après tout, il était nouveau et les gens étaient tellement gentils qu'il ne pouvait pas rester muet, ce qui l'amusait, car en temps normal, il aurait tout fait pour éviter le marché, mais comme dit plus haut, son cœur était bien plus puissant que ses craintes, ce qui le faisait penser différemment.

"Bonjour jeune demoiselle, je me nomme Tarô, je suis de passage en ville. Vos charmantes cousins et votre sympathique cousin me font visiter. Chiery, ça va ? Qu'est-ce qui te fait peur ? Tu veux qu'on aille ailleurs un petit moment ?"

Ah il était plus que certains que les ennuis allaient véritablement commencer, surtout que Tarô se montrait poli et souriant envers la cousine, tandis qu'il se montrait bienveillant envers Chiery, ce qui était normal. En voyant comme il était gentil et prévoyant, elle risquerait de s'attacher encore plus à lui, ce qui n'allait pas arranger les choses. Alors que tout le monde se concentrait sur Tarô, plus personne ne s'occuperait d'Ishimaru, une jeune fille, un peu pressée ne le vit pas et lui rentra dedans, ce qui fit qu'elle tomba sur les fesses et rattrapa de justesse le gros sac qu'elle tenait dans ses bras, ce qui fait que rien ne fût abimer, à part ses jolies fesses.


- Aie ! Oh je suis désolée ! Vraiment ! Oh il faut vraiment que je file, mamy à besoin de moi au marché ! A bientôt j'espère !

La jeune neko qui avait bousculé Ishimaru se releva, s'inclina, puis reparti aussi vite qu'elle était venue, ce qui fait que tout le monde pût entendre la petite clochette qu'elle portait à son cou raisonner. Bien qu'elle n'était pas restée longtemps, ils avaient quand même tous pû voir qu'elle était mignonne, et surtout très dévouée envers sa grand-mère, car en temps normal, une jeune fille un peu étourdie se serait arrêtée pour se taper la discussion, mais elle pas. Tarô était surprit par cette arrivée fracassante, la suivit du regard, se disant qu'elle était bien brave et ayant une légère envie d'aller à son stand pour voir ce qu'elle vendait avec sa mémé.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 20 Sep - 16:20

[Non c'est bon ^^ De toute façon, ils proviennent d'un peu n'importe où X) Donc y a pas de problèmes =) ]

Chiery restait derrière Tarô. Elle ne voulait pas voir sa cousine... C'était la dernière personne qu'elle voulait avoir dans son champ de vision. En tout cas, elle aimait beaucoup le cadeau du Neko ! Au moins, ses cheveux ne voleraient plus au vent et ne la dérangeraient pas en cas de rafale.
Vanilla aurait bien voulu aimer Kasai mais ce fut la première qui montrait sa haine envers elle... Ce qui dérangeait le plus à la Princesse, c'était qu'elle ne comprenait pas pourquoi sa cousine était très gentille, voire protectrice, avec Takamina mais était un véritable monstre avec elle... Elle n'avait rien fait de mal pour qu'elle la haïsse à ce point ! De plus, elle avait déjà assez de soucis avec sa mère pour qu'elle s'attire d'autres avec Kasai... Qu'est-ce qu'elle lui en voulait ? Était-ce le fait qu'elle devienne la prochaine Reine de Nomugo ? Cela l'étonnerait beaucoup car auparavant, c'était Takamina qui était promise au trône ! Mais alors qu'était-ce ? La jeune Neko-Humaine n'avait rien à envier à Chiery... Après tout la première avait eu une vie meilleure que la seconde et était entourée de personnes qui l'aimait pour ce qu'elle était, elle ne pouvait même pas les compter sur ses doigts tellement elles étaient nombreuses, alors que Vanilla n'avait pas de mal à le faire avec une seule main puisqu'elle n'avait besoin que de cinq doigts. Alors qu'enviait donc la cousine ? Encore si elle n'aimait pas non plus Chocola, l'explication serait juste qu'elle aurait aimé être dans la lignée principale des Himeji, mais là... Chou blanc !

L'intéressée en question, une fois assez proches des deux tourtereaux pour converser, demanda à Tarô qui il était. Quant à Takamina, elle cherchait une stratégie pour éloigner le plus loin possible sa cousine des deux. Elle ne voulait pas qu'ils aient des ennuis à cause de la rouquine. En tout cas, le Neko se présenta à Kasai qui fit une drôle de tête lorsqu'elle l'entendit parler de ses "charmantes cousines" et son "sympathique cousin". Certes elle trouvait Takamina trop craquante, mais elle détestait au plus haut point Chiery, et ne supportait pas l'humeur à deux balle d'Ishimaru. Elle appréciait la présence du grand frère de ce dernier, mais depuis qu'il avait disparu, elle ne s'intéressait plus à la lignée des Himeji du jeune blond. De plus, elle n'avait jamais vraiment réussi à parler à Léon qui se refermer trop sur lui-même. Dommage pour elle, car elle aurait bien aimé connaître plus ce cousin mystérieux que son crétin de petit frère agaçant qui avait un sale caractère -enfin, selon elle-.

Lorsque Tarô demanda à Chiery si elle allait bien, cette dernière ne répondit pas tout de suite, fixant, d'un regard méfiant et d'un visage inexpressif, sa cousine. Elle voulait qu'elle parte loin d'ici... Quelle méchanceté allait-elle encore lui dire ? Elle regarda ensuite Tarô, allait lui répondre mais il fallait bien sûr que Kasai ouvre la gueule :

"Enchantée, Tarô ! Je me nomme Kasai ! Pouvons-nous nous tutoyer ?"

Takamina eut un hoquet, et ouvrit de grands yeux en regardant sa cousine avant de se mettre à secouer négativement de la tête énergiquement. L'intéressée ne put la voir car elle était un peu plus en avant que Chocola. Cette dernière se disait que si elle commençait déjà à demander le tutoiement, cela signifiait qu'elle voulait s'approcher de Tarô...

Du côté d'Ishimaru, le jeune homme n'avait pas fait attention que le groupe s'était arrêté pour discuter, car il était bien trop occupé à chercher une jeune demoiselle... Eh bien c'était normal à 16 ans, lorsqu'on n'avait pas encore rencontrer l'Amour... Surtout que le blondinet se sentait quelque peu honteux car Chiery, pourtant plus jeune de trois ans, l'avait déjà rencontré bien avant lui. Alors, il se devait d'en faire de même ! Surtout qu'il aimerait bien quitter rapidement le manoir familiale pour une autre bâtisse où il pourrait vivre pleinement sa liberté. Et puis, si il retrouvait Léon, il pourrait l'inviter chez lui, ils pourraient parler de nouveau entre frères et se confier l'un à l'autre, raconter qu'est-ce qu'ils avaient fait durant ces cinq dernières années... Surtout que les deux avaient beaucoup changé physiquement entre ce laps de temps... Et encore, cela pouvait durer encore longtemps ! Qu'est-ce qu'Ishimaru en savait ? Dans le fond, il s'en voulait beaucoup... Lui et son aîné étaient tellement proches auparavant... Mais lorsqu'il devint le gardien de ses deux cousines, ils passaient moins de temps ensembles.. Sans doute Léon n'avait pu supporter le chagrin de la solitude à nouveau et s'en est allé, se disant que c'était mieux ainsi... Mais il avait tord... Il s'était entièrement trompé...

Ishimaru était tellement dans ses rêveries qu'il ne fit pas attention où il et rentra dans une belle demoiselle Neko qui tomba à la renverse avec son chargement. Le blondinet fut très gêné et voulu l'aider à se relever mais elle le fit seule, ce qui le dérangeait plus. Il se gratta l'arrière du crâne et lorsqu'elle s'excusa, il se pressa de dire :

"N-Non ! C'est de ma faute... Veuillez m'excuser..."

Il allait lui proposer de l'aider, mais encore une fois, elle fut plus rapide et s'éclipsa. Il ne pouvait pas la laisser partir alors qu'il l'avait dérangée ! Ce fut avec cette pensée en tête qu'il se précipita à sa poursuite.
Takamina vit son cousin partir et miaula :

"Ishimaru ! Où vas-tu ?!"

Mais sa question fut sans réponse...
Lorsque l'intéressé arriva à la hauteur de la jeune fille, il lui lança :

"Attendez ! Laissez-moi vous aider ! Je veux bien prendre votre sac, pour m'excuser de la gêne !"

Chiery, quant à elle, remarqua que Tarô était intéressé par l'arrivée surprise de l'inconnue, ce fut pour cette raison qu'elle prit son bras avec les deux siens et lui dit avec un petit air de chaton :

"Viens ! On va voir ce qu'elle vend !
-Ouais ! Faites donc ça ! Moi et Kasai on va se promener un peu ! On se retrouve dans le Jardin Yakusoku !
-Quoi ? Mais je ne veux pas aller au parc, moi !"

Takamina fit sa sourde et emmena de force sa cousine avec elle. Elle savait très bien que cette dernière voulait être avec Tarô mais mieux valait l'éloigner de lui !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 21 Sep - 1:17

HS : Cool =)

La jeune neko fût très surprise lorsque le jeune neko revint à la charge. Elle le scruta avec des yeux ronds. Il était vraiment sérieux ? Elle se mit légèrement à rougir, le trouvant vraiment adorable, surtout que cela n'en valait pas la peine. Elle lui fit par la suite un grand sourire, avant de lui donner son sac, espérant que cela ne dérangerait pas trop sa grand-mère que quelqu'un l'aide et surtout, qu'elle ait du retard, car des produits donnés dans un laps de temps qui n'étaient pas bon, c'était des produits pas vendus et du coup, sa grand-mère la gronderait, ce qu'elle ne désirait pas.

- D'accord ! Venez par ici, c'est par là que ça ce passe !

Elle entraina par la suite le jeune homme à travers le marché, lorsqu'ils arrivèrent enfin au stand que tenait sa grand-mère, ce dernier semblait déjà être remplis de gens. En effet, sa mamy faisait des super broderies sur des coussins, des nappes, des tailles d'oreiller et encore tout un tas d'autres trucs qui avaient une relation avec la broderie. Lorsqu'elle vit sa petite-fille revenir et accompagnée, la dame fût soulagée, mais en même temps très surprise que la jeune minette ramène un jeune mâle qui en plus, lui portait le sac qu'elle lui avait demandé de rapporter.

- Shizuka te voilà enfin ! Que fais ce jeune homme avec toi ? Tu l'as payé pour qu'il porte tes courses ? C'était trop pénible pour toi ?!

- Non ! C'est lui qui s'est proposé !

- Et voilà qu'en plus d'être fénéante tu deviens une allumeuse et aguicheuse ? Va vite au comptoir, sinon pour moi aussi tu baissera ta culotte pour recevoir ta fessée du siècle !

- Oui mamy, j'y cours !

- Et vous jeune homme, vous désirez acheté quelque chose ?

La neko avait été dure avec la jeune neko, mais cette dernière aviat préféré prendre sur elle et était partie rejoindre la caisse, tandis que la neko âgée d'une soixantaine d'années, se mit à demander à Ishimaru ce qu'il désirait acheter, avec une voix et un regard beaucoup plus doux. Pendant ce temps, Tarô avait été très surpris d'entendre la cousine lui demander de le tutoyer. N'étais-ce pas un peu prématuré ? En plsu, Takamina avait l'air peu réceptive face à cette question, mais ne voulant pas vexer la jeune fille, Tarô hocha la tête en signe d'approbation.


"Si cela peut vous faire plaisir.."

Ne sachant rien du caractère de la demi-neko, Tarô avait répondu en ayant l'air de s'en moquer. Par la suite, lorsqu'il vit Ishimaru s'en aller, il se posa des questions. Est-ce qu'il était intéressé par la neko au point de ne pas répondre à Takamina ? Peut-être... Peu de temps après, Chiery lui prit son bras avec ses deux mains et avec un regard de chaton, auquel il ne pût résister, lui dit qu'ils allaient voir ce qu'elle vendait. La cousine voulu les accompagner, mais Takamina l'en empêcha et l'emmena avec elle. Tarô se demandant ce qu'il ce passait entre le trio, attendit qu'elle soit bien loin avant de demander des explication à Chiery.


"Tu es tellement adorable quad tu fais cet air de chaton... Il ce passe quoi avec la cousine ? Elle a l'air bizarre, enfin elle l'est, c'est la première fois de ma vie que je vois une oreille de chat et une oreille d'humaine avec deux queues. Enfin bref, tu n'es pas obligée de tout me dire, mais si tu veux, tu peux me le dire en chemin, sinon, si on ne bouge pas, elles vont se poser des questions"

Après avoir terminé de parler, il se mit à avancer, ayant l'air tout ravi d'avoir Chiery à son bras, puis une fois qu'ils furent au stand, il pût admirer plein de jolies choses brodées. Plusieurs habitants venaient et repartaient, après avoir acheté ces accessoires de décorations, à croire que ce stand avait du succès. En promenant son regard, il vit une vieille neko, encore en pleine forme, parler à Ishimaru, ce qui attira son attention.

"Princesse, regarde qui est déjà là"

Avec un petit sourire aux lèvres, Tarô pointa le cousin avec son index, puis une fois que Chiery eût regardé, il rangea son index. Les gens ayant entendus comment ils l'avaient appelée, se retournèrent et reconnurent leur belle princesse promue au trône. Ne voulant pas lui boucher le passage, tout en ce demandant qui était cet impertinent qui la tutoyait, ils s'écartèrent, ce qui surprit Tarô et le gêna un peu, mais bon vu qu'ils avaient le champ libre, ils pouvaient mieux voir ce qui était susceptible de les intéresser.


"Est-ce que quelque chose pour t'intéresser ou intéresser ta sœur ? Avec tout le mal qu'elle se donen pour nous aider, on peut bien lui faire un petit cadeau"

- Bonjour ! Je suis ravie de vous accueillir à notre stand ! En quoi puis-je vous être utile ?

"Bonjour ! Euh pour l'instant, on regarde"

- Prenez votre temps, le marché est encore loin d'être terminé

Après lui avoir répondu, Tarô eût un petit sourire au coin de ses lèvres. Il comprenait mieux à présent pourquoi Ishimaru lui avait couru après, car en plus d'être mignonne, elle avait l'air d'être très gentille et patiente, ce qu'il avait l'air de falloir pour quelqu'un de déjanté comme Ishimaru. Tout en se demandant ce qu'ils pourraient bien offrir ou acheter, il plaça un de ses bras autour de la taille de la neko qui était à ses côtés, ce qui fit se poser des questions au peuple, se demandant vraiment qui pouvait être ce neko qui avait l'air si familier avec Chiery.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 21 Sep - 22:11

"Takamina... Tu sais que je t'adore et tout mais... Veux-tu bien lâcher mon bras ?
-D'accord mais tu vas pas courir après Tarô ! Sinon je te jure que je... Euh... Que je te parlerais plus !"

Kasai avait été traînée depuis un bout de temps par sa cousine et cela commençait fortement à l'agacer ! Non pas qu'elle voulait que Takamina parte mais qu'elle avait l'impression de devoir lui obéir au doigt et à l’œil. Ce qui la dérangeait beaucoup car elle détestait obéir, pas parce qu'elle était une rebelle, mais tout simplement parce qu'elle était surtout habituée à l'inverse ! Même ses parents devaient toujours faire ce qu'elle disait ! Aussi, elle n'avait pas été très bien "éduquée", surtout gâtée, ce qui fait qu'elle détestait qu'on lui réponde "non"... Dans ce cas-là, une aura de brasier commençait à l'entourer, ses yeux devenaient bleus et elle perdait la raison, se mettant à brûler tout ce qui se trouvait devant elle. Oui, Kasai était quelque peu instable lorsque quelque chose ne se passait pas comme elle l'avait prévu...
Les deux cousines marchaient sans lancer un mot. Chocola souriait aux personnes qui la saluaient tandis que la jeune demoiselle à la chevelure flamboyante observait un peu les boutiques de vêtements, forçant même la Princesse à entrer dans certains pour qu'elle essaye quelques tenues qui lui avaient plus. Elle demandait même à sa jeune cousine d'essayer quelques habits, se disant que ça lui irait bien. Mais la plupart du temps, Takamina n'aimait pas, car elle appréciait plus le look punk ou alors de se vêtir de vêtements mignons, mais sa cousine ne prenait que des choses chics, car elle adorait ce style. Parfois même, elle achetait des vêtements alors que Chocola n'avait pas aimé... Cette dernière tentait de protester en disant qu'elle ne les porterait jamais, mais la première l'ignorait; ce qui commençait à agacer de plus en plus la seconde.

"C'est bon ? On peut aller au Jardin Yakusoku maintenant ?
-Roh ! Mais c'est qu'elle est pressée la cousine ! Tu attends quelqu'un là-bas ou quoi ? Bon d'accord... On y va, espèce de petite impatiente ! Le pire c'est que je ne peux même pas te gronder, tu es tellement mignonne !"

Après avoir dit ces mots, elle prit la main de Takamina, l'autre tenant quelques sacs de courses, et l'emmena au parc...

Ishimaru fut content de voir que la demoiselle acceptait sa proposition et lui fit un grand sourire tout en prenant le sac qu'elle lui tendait. Puis, il la suivit jusqu'à son stand, où la jeune fille fut accueillie "chaleureusement" par sa grand-mère, ce qui gêna énormément le jeune blond. Il ne dit rien et regardait la scène, ne bougeant pas d'un pouce. Finalement, lorsque Shizuka, comme venait de l'appeler la vieille Neko, fit ce que lui demanda cette dernière et Ishimaru décida de lui parler :

"Madame, ce n'est pas votre petite-fille qu'il faut blâmer, mais ma personne ! Je l'ai renversée, alors que j'avais la tête ailleurs, je lui ai donc proposé mes services !"

Il regarda pendant quelques instants les produits que la vendeuse proposait avant de prendre une croix brodée... Sur le coup, il pensa à son frère qui adorait le style gothique. Une larme glissa sur la joue du jeune homme qui s'empressa de l'essuyer avant de dire :

"Je-Je vous achète ça !"

Il sentit encore des larmes montés. Il fallait qu'il se calme pour ne pas inquiéter les gens aux alentours. Certes il était moins célèbre que ses cousines Takamina et Chiery, mais comme il était leur gardien, il avait une certaine popularité, bien qu'il s'en moquait totalement de ce qu'on pensait de lui et qu'il soit reconnu ou non... A vrai dire, il préférait rester anonyme même si la plupart du temps, c'était raté !

Chiery regarda Takamina et Kasai partir avant de pousser un soupir. Heureusement qu'elle pouvait compter sur sa Jumelle pour l'éloigner du danger !
Tarô la sortit de ses pensées lorsqu'il lui dit qu'elle était adorable quand elle avait sa petite tête de chaton, ce qui la fit un peu rougir. Puis, il demanda des explications par rapport à sa cousine. Vanilla hésita d'abord à parler d'elle... Après avoir réfléchi pendant quelques instants tout en marchant avec le Neko, elle finit par lâcher :

"Eh bien Kasai a une mère Neko et un père humain, ce qui explique pourquoi elle a une paire d'oreilles de chat et une paire d'oreilles d'humain... Hum... Et puis elle est... Euh... Gentille ? Avec Takamina... Elle est surtout pot de colle avec elle, la prenant encore pour une petite fille... Ce qui l'embête..."

Chiery n'avait pas envie de dire à Tarô comment Kasai se comportait avec elle, de peur à l'inquiéter, même si on sentait bien qu'elle avait hésité pour dire que sa cousine était "gentille".
Le couple finit par arriver au fameux stand avec une petite foule de clients déjà devant.
Quand Tarô montra quelqu'un du bout du doigt, elle suivit la personne qu'il désignait et vit qu'il s'agissait d'Ishimaru. Elle sourit légèrement.
Puis, tous les clients se retournèrent vers eux, ce qui fit sursauter Chiery avant de s'écarter pour les laisser passer. Cela gênait profondément la Princesse car elle était assez patiente pour faire la queue comme tout le monde...
Une fois près du stand, ils furent accueillis par la jeune fille qui avait été par Ishimaru... Vanilla regarda un peu tous les produits avant de voir une taie d'oreiller avec un gros bonbon brodé dessus. Cela fit sourire la future Reine de Nomugo car cela lui faisait songer à sa Jumelle... Elle était une vraie baba des friandises et ne pouvait résister à leur appel !
Chiery sortit son petit porte-monnaie, avant de prendre de l'argent de dedans et le tendit à la demoiselle en miaulant :

"Je vous prends cela."

Elle avait quelque peu hâte de s'en aller de l'endroit car elle n'aimait pas vraiment la façon dont les habitants du royaume les regardaient, elle et Tarô... Surtout que ce dernier la tenait par la taille, ce qui n'arrangeait pas les choses... Elle se retenait de tourner légèrement la tête pour voir les regards des personnes aux alentours. Elle sentait leur regard posé sur eux, et cela faisait dresser droit ses oreilles.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 22 Sep - 0:04

HS : Désolée, c'est un peu plus centré autours de Shizuka, le prochain rp, j'essayerais de faire en sorte que 4A soit Tarô qui soit mit en avant ^^ Sinon je te laisse l'emmener où tu veux ton cher Tarô ♥

En entendant la remarque du jeune homme, la vieille neko se mit à sourire. Tient en voilà un brave petit, c'était rare que les jeunes d'aujourd'hui défendent les autres et se porte garant d'une bêtise commise par l'autre.

- Vous m'avez l'air d'être un brave petit. Il est vrai que j'ai été dur, je n'aurais pas du blâmer Shizuka, je dois avouer que des fois j'oublie que je n'ai que le rôle de grand-mère et pas celui de mère et pourtant, c'est moi qui m'en suis occupée depuis qu'elle est haute comme trois pommes.

Elle se mit à rire, puis attendit qu'il ait choisit. Il prit une broderie avec une croix. Tient, ce jeune homme aimait bien ce qui était gothique ? Bon après tout elle s'en foutait, l'importance était que ce soit vendu, par contre, lorsqu'elle le vit commencer à pleurer, elle lui tapota gentiment l'épaule, se rendant compte que c'était sûrement pour une autre raison qu'il achetait cela et que cela lui faisait beaucoup de peine.


- Bon, c'est cadeau, allez va jouer avec ma petite-fille, tu te sentiras mieux après. Par contre, je veux que tu me la rammène avant le souper, sinon je risque de m'inquiéter ! shizuka ! Tu as beaucoup travaillé, j'te donne congé, aller file !

Au début, elle vouvoyait Ishimaru comme un client, puis ensuite, elle l'avait tutoyé, comme s'il était un ami de longue date à sa petite-fille. Ayant l'air plus gentille qu'elle en avait l'air, elle ofrit la croix au jeune neko, puis trouvant que malgré son retard, Shizuka avait bien travaillé depuis très tôt le matin sans se plaindre, elle pensait qu'elle pouvait la récompenser. Durant ce temsp, Tarô s'était mit à se poser des questions sur le compte de Kasai, ce demandant pourquoi Chiery avait accentué le mot "gentille". Est-ce que cela voulait dire qu'avec elle ce n'était pas le cas ? Il allait devoir mené l'enquête !

Par la suite, lorsque Chiery ce mit à choisir, elle prit son temps, comme le lui avait demandé la jeune neko. Lorsqu'elle eût choisit, la taille d'oreiller lui fût donnée, après avoir été mise dans un petit sac pour qu'elle ne soit pas salie. Chiery donna la monnaie, tandis que Tarô trouvait que le choix de Vanilla était plus qu'adorable. Un bonbon brodé pour sa jumelle chérie en voilà une excellente idée ! La jeune neko lui rendit la monnaie en lui faisant un énorme sourire.


- Merci beaucoup d'avoir choisit cette taille d'oreiller ! Normalement c'est ma grand-mère qui brode, mais elle était trop fatiguée, alors c'est moi qui me suis mise à la broderie ! J'ai fais cette taille d'oreiller, vu comme elle était basique, je me suis dit qu'elle ne serait jamais vendue, mais vous l'avez achetée, alors merci infiniment ! Au plaisir de vous revoir !

Tarô était impressionné. C'était donc elle qui avait fait ce dessin ? Il était très réussi ! Après lui avoir dit au revoir, il prit le sac, préférant le tenir pour éviter que sa chérie se fatigue pour rien, puis il lui prit la main et ainsi, ils s'en allèrent vers une nouvelle destination. Une fois loin, Shizuka fût appelée par sa grand-mère qui lui dit qu'elle pouvait avoir congé et qu'elle la remplaçait, ce qui étonna grandement la minette. Lorsqu'elle vit Ishimaru en pleure, elle se précipita vers lui et lui fit un énorme câlin en se frottant contre lui, ronronnant un peu, lui faisant également pleins de bisous. Et bien, si après ça il n'était pas réconforté le cousin, personne ne pourrait rien faire pour lui !


- Mon pauvre ami, tu as bien du chagrin ! Vient on va aller au parc ! Je t'offre même une glace si tu veux ou une gaufre, ça remonte l moral !

S'exclama la gentille demoiselle, entraina ainsi, avec elle, le jeune neko avec elle, espérant qu'après tout ce qu'elle lui proposerait, il irait mieux. En fait, Shizuka avait toujours été comme ça, elle n'avait pas besoin de connaître les gens pour être affectueuse, tendre et attentionnée, c'était spontané et inné chez elle, juste parce qu'elle n'aimait pas voir les gens triste et qu'elle adorait leur remonter le moral et aussi parler, elle adorait parler et connaître les gens qui l'entouraient, ce qui expliquait pourquoi elle adorait autant aider sa grand-mère à vendre les broderies au marché.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 22 Sep - 20:50

[Pas grave ^^ Oki ! =D ]

Les deux cousines se déplaçaient silencieusement entre les divers petits commerces, l'une tenant toujours la main de la seconde. Elles ne disaient rien. Takamina ne faisait que de lever les yeux vers Kasai avec un air méfiant. Elle devait bien faire attention à la jeune femme... Elle ne voulait pas qu'elle s'approche de Chiery ne serait-ce qu'à quelques mètres ! Elle y veillerait personnellement !
Finalement, elles arrivèrent dans le parc et s'assirent sur un banc. Chocola regardait tous les petits manèges installés et se retenait d'y foncer comme une gamine. Elle tourna la tête pour regarder Kasai avec des yeux doux. Elle lui demanda si elle pouvait aller aux manèges, parce qu'elle savait très bien que sa cousine aimait la traiter comme si elle était encore une enfant de cinq ans. Cette dernière acquiesça de la tête avec un léger sourire.
Takamina courut vers un petit manège où on lui proposa un tour gratuit, ce qui la dérangeait un peu... Certes sa mère lui avait souvent dit qu'il fallait qu'elle soit servie correctement par les habitants du royaume, mais elle n'appréciait pas ce "traitement de faveur" contrairement à Reimu... A croire que son éducation était entré dans l'oreille de sa fille avant de sortir par l'autre sans que l'information ne soit enregistrée. La jeune demoiselle était libre de voir le monde tel qu'elle le voulait et non pas par le point de vue de la Reine ! Si elle avait fait cela, elle ne serait jamais aussi joviale qu'aujourd'hui et serait sans doute une personne froide, fermée aux gens et cela ne lui aurait pas du tout plu d'être comme sa mère ! Certes elle ressemblait physiquement à la femme, mais moralement, elles s'opposaient.
Chocola ne fit qu'un tour, ayant un peu peur, et peu confiance, en Kasai... Quand elle retourna voir sa cousine, elle fut soulagée de la voir toujours à sa place, en train de regarder fixement un par-terre de fleur. La Princesse s'assit à côté et miaula :

"Tu t'ennuis ?
-Je me languis, plus précisément...
-Ah... Ils ne devraient pas tarder à revenir ! J'en suis certaine !"

Elle lâcha un sourire.

Chiery fut quelque peu heureuse de voir que la jeune fille était satisfaite de voir qu'elle avait acheté sa broderie sur la taie d'oreiller. Elle dit d'une petite voix :

"Je me chargerais de le dire à la Princesse Takamina, dans ce cas !"

Un petit sourire se dessina sur son doux visage. Elle allait prendre le sac qui contenait son cadeau pour sa Jumelle lorsqu'elle cilla des paupières quand elle vit Tarô s'en emparer à sa place... En plus d'être son prince charmant, il était un chevalier servant ? Cela fit rougir la future Reine de Nomugo. L'intéressé prit sa main et ils partirent ailleurs, après que Vanilla aie souhaité une bonne journée à la Neko. Au passage, lorsqu'elle croisa les regards curieux des habitants du royaume, elle baissa légèrement la tête. Ce n'était pas qu'elle était mal-à-l'aise parce que Tarô la tenait par la main devant tout le monde, c'était tout simplement qu'ils les regardaient d'une façon qu'elle n'aimait pas, tout simplement.
Au bout d'un moment, Vanilla vit une boutique de vêtements. C'était son magasin préféré ! Elle et sa Jumelle étaient des fidèles clientes ! Elle tourna la tête vers Tarô, lui fit un grand sourire avant de dire :

"On entre dans la boutique ?"

Après tout, il y avait des vêtements féminins mais aussi masculins, sans doute le Neko pourrait trouver des habits qui lui plairaient. Certes les produits étaient chers, car tout était en luxe, mais lorsqu'on fait parti d'une famille royale, on paye sans compter !
Chiery lui refit un petit air de chaton avant de l'emmener avec elle dans le magasin...

Ishimaru était légèrement gêné que la vendeuse lui offre la croix brodée... Mais il n'allait pas contester, alors il la remercia avec un grand sourire. Et lorsque la vieille dame lui dit de partir s'amuser avec sa petite-fille, en le tutoyant, il rougit quelque peu avant de bégayer :

"H-Hein ? M-Mais je..."

Il ne réussit à ne rien ajouter d'autre... Shizuka eut l'autorisation de sa grand-mère de faire ce qu'elle voulait. Cette dernière prit le jeune dans ses bras pour le consoler avant de lui claquer des centaines de bisou sur sa joue. Ce qui fit rougir encore plus le blond. Elle lui proposa de se promener au parc... Enfin proposer, façon de parler ! Car la demoiselle prit sa main avant de l'emmener avec elle. Les joues d'Ishimaru étaient en feu ! Elle ne le connaissait même pas et juste parce qu'il l'avait aidée à cause de sa maladresse, le voilà avec elle qui lui tenait la main !
Pendant qu'ils marchaient, le cousin des Jumelles décida de se présenter :

"Oh fait, moi, c'est Ishimaru ! Ishimaru Himeji ! Ravi de faire ta connaissance !"

Tout en se présentant, il s'était montré avec son pouce, et un sourire dévoilant toutes ses dents étaient apparu sur son visage. Himeji... Un nom de famille sacré dans le Royaume de Nomugo... Effectivement, si la civilisation était présente dans ce Monde c'était grâce à cette noble lignée.

Les deux arrivèrent dans le parc le plus proche qui était le Jardin Yakusoku. Ce qui fit songer à Ishimaru que ses deux cousines devaient sans doute les attendre là... Quant à Tarô et Chiery, il n'en avait aucune idée ! Mais pour le moment, le jeune homme était plus concentré sur Shizuka, se demandant comment leur relation allait évoluer...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 22 Sep - 22:06

Euh... Elle était sérieuse ? Elle voulait vraiment aller faire du shoping ? Du shoping avec lui ? Il n'en avait jamais fait de sa vie ! Même les vêtements qu'il portait, il ne les avaient pas choisit, c'était Kagiri, grande madame et maîtresse qu'elle était, qui était revenue un jour en lui balançant les habits à la figure, lui disant de mettre ça, parce que les autres étaient trop petits, et qu'en quelques années d'existence, il était tout de même temps qu'il change de look ! A cet instant, Tarô s'était moqué d'elle, lui disant qu'elle était trop bonne, ce qui lui avait valut plusieurs coups, mais il s'en moquait bien, car c'était toujours moins pire que de porter ces habits, qu'à l'époque il trouvait moches.

Avec les années, il avait apprit à les apprécier et maintenant, il ne pouvait presque plus s'en séparer, il n'y avait que les sous-vêtements qu'il changeaient, mais le reste restait tel quel., après tout, il était bien connu que les chats n'aimaient pas le changement... Enfin bref, se sortant de ses rêveries, il la vit faire son air de chaton, son petit air trop choupikawaii auquel il ne pouvait résister, malgré le fait qu'il appréhendait cette après-midi shoping, étant sa première fois, c'était bien normal. M'enfin bon, vu qu'il l'aimait, il ne pouvait presque rien refuser, ni même de se faire ridiculiser en essayant des habits qui ne lui iraient pas, mais qu'on lui ferait essayer pour être sûr qu'il reparte avec quelque chose. Ah ces vendeurs, dès qu'il s'agissait de se remplir les poches, ils étaient terribles !


"Oui, on y va !"

Il lui fit un sourire timide, puis entra, avec elle, à l'intérieur. En voyant tous les habits qu'il y avait, il eût un peu la tête qui tournait, voyant quelques étoiles, avant de se ressaisir lorsqu'on vint les accueillir chaleureusement pour leur demander ce qu'ils désiraient, ce qui fit légèrement rougir le jeune homme-chat. Oui, il était un peu gêné et il ne savait pas quoi répondre, jusqu'à ce qu'il eût une bonne idée.


"On fait que regarder, merci pour votre bienveillance, dès que nous auront besoin de votre aide, nous vous appellerons !"

Là, il trouvait qu'il avait dit une bonne réponse et eût une bonne idée, car ne connaissant pas les goûts de sa princesse, il préférait la laisser agir plutôt que de se faire imposer des habits, qu'elle ou qu'il n'aimerait pas. Tient d'ailleurs, cette histoire d'essayage lui fit avoir un mince sourire aux lèvres. Si elle avait besoin d'aide, il devrait venir avec elle dans la cabine, ce qui le fit légèrment rougir, mais si ce n'était pas le cas, il pourrait admirer ce qu'elle porterait, si elle le lui montrerait, alors au final, il se dit que faire les du shoping n'était pas aussi terrible qu'il le songeait, cela serait même très plaisant.

Pendant ce temps, le jeune neko se présenta sous le nom d'Ishimaru Himeji, ce qui fit stopper la miss, et lui fit également avoir de grands yeux ronds. Lui ? Un Himeji ? Elle se mit alors à rougir, elle espérait ne pas s'être trop mal comportée envers ce jeune homme très important... Après tout, s'il ne lui avait rien dit jusqu'à présent, cela voulait dire que 4a allait, alors elle pouvait rester naturelle, ce qui lui fit avoir un sourire sur son doux visage d'ange.


- MOi c'est Shizuka Kokoro, enchantée et plus que ravie d'avoir pût vous faire retrouver votre beau sourire !

Lorsqu'elle lui fit ce compliment, ses jous s'empourprèrent, puis elle recommença à marcher. Une fois dans le parc, elle le lâcha, lorsqu'ils furent assis sur un banc. Shii était toute contente, c'était bien la première fois qu'elle s'asseyait sur un banc avec un garçon, et qui plus est, un jeune homme très important ! Elle laissa tinter quelques secondes sa clochette, agitant un peu la queue, avant de se tourner vers Ishimaru, lui faisant un immense sourire, tout en riant un peu.


- Je suis très heureuse d'être en votre compagnie, vous êtes tellement chou ! Alors racontez-moi, ça ce passe comment dans votre beau château ? J'espère que vous ne vous ennuyez pas trop. Oh vous devez avoir tant de serviteurs et de filles à vos pieds que ma présence doit sûrement paraître insignifiante à vos yeux, mais ce n'est pas grave... Dites, vous avez jamais eût envie de vous enfuir ? Moi j'aimerais tant me rendre dans un monde nordique pour admirer des aurores boréales, à ce qu'il paraît, c'est tellement beau ! Désolée de vous ennuyez avec mes bêtises, mais avec vous, j'ai l'impression que je peux tout dire, c'est tellement merveilleux !

La petite vendeuse de broderie avait des rêves beaucoup trop grands pour ce qu'elle avait le droit de faire, ce qui faisait d'elle une grande rêveuse. Cependant, elle ne pouvait pas partir comme 4A, du jour au lendemain, sans prévenir sa mamy, elle lui devait tant, c'était elle qui l'avait élevée lorsque ses parents étaient morts, alors elle ne voulait pas la décevoir en se séparant de sa personne pour partir comme une voleuse. Après avoir dit tout ce qu'elle pensait, elle se mit à rougir très légèrement, se rendant compte qu'elle avait beaucoup parlé, ce qui la fit légèrement rire. En effet, elle pensait vraiment ce qu'elle disait, car c'était rare qu'elle arrivait à dire tout ce qu'elle pensait sans avoir peur qu'on se moque de ses dires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 23 Sep - 16:31

"Ils sont longs !"

Takamina poussa un soupire. Kasai allait continuer de se plaindre encore longtemps ? Elle commençait à lui casser ses pauvres oreilles. Elle se retenait de lui demander de se taire un peu car sa cousine lançait toujours une phrase pour ne rien dire toutes les deux minutes. L'intéressée finit par se lever d'un coup ce qui fit sursauter la Princesse. La première regardait droit devant elle tandis que la seconde se demandait ce qu'elle avait encore ? Elle ne pouvait donc vraiment pas rester assise sagement ? Chocola décida de regarder l'objet qui attirait Kasai et il s'agissait d'Ishimaru qui était en compagnie d'une demoiselle. Cela lui fit lever un sourcil. Qui pouvait être cette Neko qui était avec son cousin ?

"Tiens ? Ishimaru a fini par draguer une minette ?"

Cette phrase fit ouvrir de grands yeux à Takamina. Ce n'était pas le genre du jeune blond de "draguer" comme disait bien la cousine. Il était plutôt du genre timide avec les filles et même s'il recherchait l'Amour, il avait bien du mal à parler devant une demoiselle qui lui plaisait ! Il n'était plus du tout ce garçon dynamique qui disait des bêtises et faisait n'importe quoi, respirant la liberté, mais devenait une personne qui bafouillait, rougissait tout le temps et très gêné. Bref, Kasai ne connaissait pas du tout Ishimaru pour dire ce genre d'idioties... Ce qui décevait énormément la petit Neko. Sa cousine disait du mal du jeune homme et de Chiery alors qu'elle ne savait rien d'eux, elle n'apprenait pas à les connaître et les jugeait de haut, se croyant meilleure qu'eux... Chocola aurait tellement souhaité que la jeune femme soit tellement plus gentille avec sa Jumelle et leur cousin ! Elle aurait sans doute plus aimé sa cousine !

Chiery était étonnée que Tarô se sente si gêné dans la boutique. Il n'avait jamais posé une patte dans un magasin de vêtements ? Si c'était le cas, elle allait faire en sorte qu'il soit à l'aise ! Il refusa gentiment la proposition du vendeur qui repartit à sa caisse voir si d'autres clients ne viendraient pas. Vanilla se mit à fourrer son museau parmi les robes. Elle ne savait pas vraiment quoi prendre... Il y avait tellement de choix ! Elle espérait que pendant qu'elle cherchait, Tarô en faisait de même... Elle ne voulait pas le faire attendre trop longtemps... Sinon, elle l'aiderait à trouver une tenue qui lui irait comme un gant et qui lui plairait à la fois !

Elle prit légèrement du temps à trouver sa perle rare... Il était vrai que d'habitude, elle faisait du shopping avec Takamina et la plupart du temps, elle l'aidait à se décider... Ce n'était jamais les vendeurs qui étaient là pour la conseiller mais sa chère Jumelle, et Chiery préférait ça ! Elle n'avait jamais fait les boutiques sans sa sœur, c'était pour cela qu'elle n'arrivait pas à choisir.
Finalement, elle tomba sur une tenue qui lui plu, s'en empara et fila dans la cabine d'essayage. Elle perdit quelques secondes en retirant sa robe actuelle avant de mettre celle qui l'intéressait. Elle mit les gants, les chaussettes et les chaussures en plus. Néanmoins, il y avait un petit problème, elle ne pouvait pas fermer la fermeture de sa robe qui était dans son dos. Peu importe le nombre de tentative de le faire seule, elle n'y arrivait pas. Dans ces cas-là, c'était Takamina qui lui donnait un petit coup de patte, mais pas de Takamina... Et il était hors de question que l'un des vendeurs l'aident ! Il ne restait plus qu'une issue...
Vanilla sortit seulement sa tête de la cabine et chercha des yeux Tarô avant de l'appeler.
Elle lui demanda après s'il voulait bien remonter la fermeture de sa robe, en se retournant. Elle retira ses cheveux de son dos pour qu'ils ne dérangent pas le Neko...

Spoiler:
 

Ishimaru était gêné que Shizuka le vouvoie juste parce qu'il avait dit qu'il était un Himeji... Peut-être aurait-il dû se taire sur son nom de famille ? Les deux s'assirent sur un banc, et le garçon ramena ses genoux jusqu'à son coup, ce qui faisait que ses pieds étaient sur le bois...

La Neko lui demanda comme était la vie dans un château avant de dire qu'il devait avoir de nombreuses filles à ses pieds. Lorsqu'il entendit cela, le jeune homme sursauta. Il était vrai qu'il avait déjà eu le droit à quelques demoiselles qui lui faisaient leurs avances, mais à chaque fois, il refusait, bien que cela lui faisait mal de voir ces jeune filles partir avec une mine triste sur le visage par sa faute...
Shizuka parla ensuite de ses rêves ce qui fit briller les yeux du blond. Il n'avait jamais vu des aurores boréales non plus... Cela pourrait être beau à voir ! Il se dit qu'il aurait peut-être l'occasion d'en voir... En compagnie de la belle jeune Neko...

Il finit par lui répondre avec un sourire :

"Bah ! Ce n'est pas grave ! Par contre, est-ce qu'on pourrait se tutoyer, comme on le faisait avant ? C'est pas parce que je suis un Himeji qu'on doit forcément me respecter ! Je suis comme tout le monde !"

Malgré son statut royal, il n'aimait pas qu'on le regarde comme si il était quelqu'un de supérieur. Il ne faisait pas comme sa tante Reimu qui était très à cheval dessus... Ishimaru préférait être tutoyé et vu comme un habitant de Nomugo, et non pas comme une personne importante. Il croisa ses bras derrière la tête, posant un peu plus son dos sur le dossier du banc :

"La vie au château ?... Comment pourrais-je t'expliquer cela ?... Comme c'est chez moi, ce serait plutôt vivre dans une maison qui serait impressionnant pour moi !"

Il rit un peu à sa remarque. Elle devait sans doute se dire que sa réflexion était étrange mais il s'en moquait bien, car il était vrai qu'il n'avait jamais mis les pieds dans une maison, sa famille habitant toute dans des manoirs, palais ou châteaux !
Il décida ensuite de se confier comme elle l'avait fait avant :

"Mon rêve... C'est de retrouver mon grand frère Léon ! Il a disparu il y a cinq ans de ça... Je ne l'ai plus jamais revu depuis ce jour où il m'a laissé... Je le recherche mais... Je... Je commence à désespérer à chaque échec..."

Au début, il parlait de son aîné en regardant le soleil avec un sourire, avant de commencer à sentir les larmes coulés et il baissa la tête. Au passage, il sortit la croix brodée achetée quelques instants plus tôt... Cela montrait que c'était pour lui qu'il avait choisi cela...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 23 Sep - 20:57

Lorsqu'il lui dit de ne plus le vouvoyer, lui disant de le faire comme elle le faisait tout à l'heure, car pour lui, ce n'était pas parce qu'il était un Himeji qu'elle devait se comporter ainsi. Etant un peu gênée, elle plaça ses mains sur ses joues, avant de les lâcher et d'hocher la tête vivement, lui faisant ainsi comprendre qu'elle allait faire comme il le lui avait demandé. En entendant la suite de ses dires, la miss pencha légèrement la tête sur le côté, avec un regard interrogateur, n'ayant pas l'air de comprendre tout de suite ce qu'il lui disait, mais finalement, elle abandonna, remettant sa tête droite en ayant l'air d'avoir une idée derrière la tête.

- Dans ce cas, si tu ne sais pas comment me décrire ta vie au château, emmène-moi y faire un tour, ça sera plus simple !"

Après avoir réalisé ce qu'elle venait de dire, la miss mit sa patte sur sa bouche, ayant l'air gênée, avant de rigoler doucement, enlevant sa main, riant de sa spontanéité, avant de lui faire un regard doux. Il lui raconta par la suite ce qu'était son rêve, un rêve encore bien plus beau que le sien. En le voyant de nouveau triste, elle se jeta sur lui pour lui faire un câlin, ainsi qu'un bisou sur la joue, puis elle se décolla un peu de sa personne, mais gardant toujours ses bras autours du jeune neko.

- Grâce à ma mamie, je connais beaucoup de gens, j'ai un grand réseau d'amis et je vais leur demander à tous s'ils n'auraient pas un renseignement au sujet de ton frère, mais avant de te promettre quoi que ce soit, il faut que tu me dise à quoi il ressemble, sinon on ne pourra pas t'aider. S'il te plait, je veux faire quelque chose pour toi ! Oh j'ai l'impression qu'on nous observe ? Pas toi ?

Shizuka le scrutait avec un regard de braise, ayant l'air vraiment prête à tout pour réunir les deux frères, ne voulant plus qu'il soit triste, car le voir si ému lui faisait trop de peines. Vu qu'il y avait beaucoup de voyageurs qui étaient venus à son stand, elle connaissait beaucoup de monde, et pensait bien que cela allait lui servir. Par la suite, elle senti la présence des deux cousines, et c'est pour cette raison qu'elle le lui fit remarquer. Pendant ce temps, Tarô était parti de son côté, tentant de trouver quelque chose qui lui plaise, mais franchement, il avait de la peine à en trouver.

En faites, à chaque fois qu'il trouvait quelque chose qui pourrait peut-être lui aller, il s'imaginait à l'intérieur et s'imaginait les rires de ses amis en le voyant dans ce genre de tenues, ce qui le dérangeait énormément, et c'était ainsi pour cette raison qu'il n'essayait rien. Au bout de quelques minutes, il entendit Chiery l'appeler. Tient, ça, ça voulait dire qu'elle avait un soucis avec sa tenue et qu'elle allait avoir besoin d'aide et du coup, il ne devait pas perdre de temps, alors comme un soldat bien obéissant, il accourut vers sa reine et attendit qu'elle lui expliquer la mission qu'elle allait lui donner.

En la voyant, il se figea sur place. Wow qu'est-ce qu'elle était belle ! Waouh ! Il en était vraiment dingue ! Il reprit vie lorsqu'elle lui demanda de l'aider à fermer la fermeture de son habit, ce qu'il fit avec le plus grand des plaisir. Il prit la fermeture éclaire, et le plus délicatement possible, pour ne pas abimer l'habit, il rabattit la fermeture, et voilà, mission accomplie ! La belle n'avait aps besoin de miroir pour se rendre compte qu'elle l'était, surtout en voyant la réaction de son bien-aimé, qui avait vraiment été troublé par sa beauté encore plus embellie par cet essayage.


"Sais-tu que tu es la plus belle de tout ce royaume ? Si tu n'es pas mal à l'aise là-dedans, tu peux l'acheter sans soucis, enfin tu as encore tout ton temps pour essayer d'autres habits, mais celui-là te a vraiment bien ! Tu as d'autres habits où il te faut de l'aide mon petit cœur ?"

Il avait profité que personne ne regarde pour lui faire un bisou dans le cou avant de remettre ses cheveux comme il le faut sur son joli corps. Il avait également profité que personne ne soit dans les parages pour lui dire ce qu'il pensait véritablement de sa tenue. Il avait vraiment l'air de l'adorer, et il ne se retenait pas pour le dire. Par contre, il ne se gêna pas non plus pour lui demander si elle avait besoin d'autres coups de mains pour d'autres tenues, car il était tellement emballé par ce premier essayage qu'il était bien tenté d'en faire d'autres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 23 Sep - 22:43

Les coudes sur les cuisses, les poings fermés, Takamina avait posé sa tête sur ses mains l'air agacé. Elle l'était effectivement... Non pas pour l'attente mais parce que Kasai commençait quelque peu à lui taper sur les nerfs. Sa queue fouettait l'air, ce qui montrait sa frustration. Elle avait juste envie de dire à sa cousine ce qu'elle pensait vraiment d'elle, mais à chaque fois, la façon dont elle la regardait la faisait tout de suite changer d'avis... Elle avait envie de lui crier qu'elle était une personne mauvaise et qu'elle n'avait pas le droit de traiter Chiery et Ishimaru comme des pauvres chiens ! Mais à chaque fois, la jeune femme la regardait avec des yeux brillants, parce qu'elle l'adorait et se montrait protectrice avec elle, alors... Elle ne pouvait pas faire de remarques sur son comportement, pourtant, elle aimerait tellement le faire ! Surtout que cela pourrait améliorer la relation entre elle et les deux autres... Mais Chocola se sentait faible face à cette demoiselle...

En tout cas, elle était curieuse... Elle se demandait qui était la jeune fille en compagnie d'Ishimaru ! C'était celle qu'il avait renversée, ça, elle s'en souvenait mais après, elle n'avait aucune idée de ce qu'il s'était passé entre les deux pour qu'ils se retrouvent sur un banc du parc, discutant tranquillement.
La Princesse eut un visage inquiet et triste à la fois lorsqu'elle put voir de sa place des larmes dans les yeux de son cousin. Il devait sans doute penser à Léon... Le jeune homme ne pleurait que très rarement et lorsque c'était le cas, c'était souvent à cause de son frère disparu... Peut-être qu'un jour, il rentrera à Nomugo ? Takamina croisait les doigts pour ses cousins !

Ishimaru eut le droit à une nouvelle étreinte de la part de Shizuka ainsi qu'un bisou sur sa joue. La jeune fille voulait l'aider à retrouver Léon. Le blond se dit que c'était agréable de sa part mais... Hélas, elle ne pourrait rien faire... Presque personne ne connaissait son frère aîné, puisqu'il restait dans l'ombre, étant trop timide pour s'approcher des autres... La preuve, lorsqu'il partit du royaume, il n'y eut qu'Ishimaru et les Jumelles qui s'étaient inquiétés de sa disparition, même pas ses parents qui oubliaient peu à peu son existence ! De plus, dans les souvenirs du jeune homme, Léon avait quatorze ans ! A présent il en avait dix-neuf et il devait avoir beaucoup changer entre temps !
Le garçon poussa un soupire avant de regarder Shizuka droit dans les yeux. Il baissa légèrement la tête ensuite avant de dire :

"C'est gentil de ta part mais... Je ne pense pas que quelqu'un connaisse Léon... Vois-tu, il était quelqu'un de très effacé et... Et... En cinq ans, il est devenu adulte et il a sans doute changé physiquement..."

Il passa rapidement sa main sur un de ses yeux pour essuyer une nouvelle larme. Il redressa sa tête et murmura, la voix lui manquant avec l'émotion :

"Sinon, il a des cheveux argentés, des yeux bleus glaces, une peau pâle... Hum... Il est grand, très grand... Il s'habille en gothique et... Aujourd'hui, il doit avoir dix-neuf ans..."

Pour lui faire plaisir, le jeune homme avait fait une courte description de son grand frère. Shizuka fit alors remarquer qu'on les observa. Cela fit relever un peu plus la tête du jeune homme et il croisa les regards ambrés de ses cousines. L'un lui faisait sourire et l'autre lui donnait envie de partir ailleurs. Il savait parfaitement que Kasai le prenait pour un imbécile de première classe, dans le fond il s'en moquait, mais ce qui le dérangeait chez elle, c'était qu'elle ne lui disait pas devant mais qu'elle le racontait sous tous les toits pour que ce soit quelqu'un d'autre qui dise au concerné ce qu'elle racontait ! Il lui jeta un regard noir avant de se retourner vers Shizuka. Sans crier gare il lui prit sa main et décida de quitter le Jardin...
Il ne pouvait pas lui montrer de château puisqu'il s'agissait des membres appartenant à la lignée principale des Himeji, et donc, si il entrait avec elle dedans, il allait se faire "chaleureusement accueillir" par Reimu avant d'être viré... Alors il allait lui montrer son propre chez lui, en espérant que ses parents ne les verraient pas, car ils poseraient des tonnes de questions...

"Je t'emmène visiter mon chez-moi ! Bon, c'est pas pareille qu'un château mais je m'y plais bien dedans !"

Il lui fit un sourire avec toutes ses dents.

Chiery eut le droit à un coup de patte de la part de Tarô. Lorsque la robe fut fermée, elle se retourna et lui fit un sourire pour le remercier. Le Neko semblait aussi troublé, ce qui fit rougir la future Reine de Nomugo... Il la trouvait si belle que ça ? Pas besoin de poser la question car son prince charmant y répondit, malgré lui... Ses joues devinrent on ne peut plus écarlate lorsqu'il lui dit qu'elle était la plus belle du royaume... On ne lui avait jamais dit cela auparavant... Elle avait souvent entendu des personnes dire que Reimu ou encore Yukari étaient d'une grande beauté, parfois même Takamina, mais jamais elle. En tout cas, elle se sentait bien dans ce vêtement et puis si il la trouvait tellement belle dedans, elle n'allait pas la laisser de côté ! Elle comptait bien garder l'habit.
Son chevalier servant lui demanda ensuite si elle n'avait pas d'autres vêtements où elle avait besoin d'aide mais elle n'en savait rien car elle n'avait pas cherché d'autres tenues. De plus, elle comptait se contenter de la robe, mais comme elle voyait que cela l'emballait, elle dit :

"Tu n'as qu'à choisir un vêtement pour moi ! Je te fais confiance !"

Elle lui fit un grand sourire, ce qui fit que ses joues devinrent légèrement roses. Elle se pinça les lèvres, en souvenir de ce baiser dans le cou... Étrangement, elle imaginait la réaction de sa mère avec un grand sourire. Elle aurait fait une attaque avant de se mettre à leur hurler dessus mais la Princesse s'en moquait bien ! De toute façon, elle comptait bien lui dire ce qu'elle ressentait pour Tarô, et cette fois-ci se serait vraiment elle et pas son prince qui le ferait ! S'il était avec elle pour la soutenir, elle le ferait ! Leur Amour ne devait pas rester dans le secret... Et puis... Elle n'était pas obligée de suivre le protocole princier puisque sa grand-mère l'avait fait bien avant elle en épousant un soldat et non pas un prince. Et c'était sa vie ! Il était hors de question qu'elle suive à la lettre ce que lui disait sa mère ! Elle était libre !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 24 Sep - 0:00

HS : Je suis tellement fan de ton perso que je me suis amusée à trouver de quoi remplir un peu mon post ^^ Et Shizuka étant mon perso sur un autre forum, je lui ais donné le même caractère, ce qui me donne tout autant de plaisir à la jouer que sur mon autre forum ♥

Oh, elle voulait qu'il lui trouve un habit, ça, c'était bien sa veine ! Il se mit à rougir tout autant qu'elle. Il n'avait jamais choisit un habit de sa vie ! Même pas pour sa maîtresse ou pour lui, alors pour l'élue de son cœur, ça allait être dur ! En plus, il avait peur de se tromper de taille, s'il prenait trop gros, elle pourrait mal le prendre et s'il prenait trop petit, elle risquait d'être frustrée en arrivant pas à rentrer à l'intérieur et connaissant bien les femmes, elle risquait de ne plus rien manger du tout pour maigrir, et il était persuadé qu'elle en était capable ! Cependant, elle lui avait demandé d'accomplir une mission, alors il allait la remplir et avec succès !

"Merci mon ange, j'espère vraiment arriver à te faire plaisir !"

Il lui vola un petit baiser très discret, après tout, il fallait bien qu'il soigne ces pauvres lèvres qui venaient d'être pincées ! Après cela, il s'en alla dans les rayons, à la recherche d'une jolie tenue pour sa belle. Au bout d'un moment, il tomba sur une tenue transparente, qui lui fit saigner du nez, alors, le plus discrètement possible, il prit un de ses mouchoirs et se le mit sur son nez, espérant que personne n'avait remarqué que ses pensées avaient divagués, ce qui était sûrement la première fois de toute sa vie. Lorsqu'il se fût reprit, il prit la tenue transparente et sexy, puis la souleva, pour qu'elle soit à la vue de Chiery.


"Je ne sais pas où je suis arrivé, mais... On la prend pour ta mère ? Elle en serait si heureuse ? Non, je plaisante, bien évidemment ! Oh ! Et pis ça ? http://www.cosplayhouse.com/images/D/Neko-Para-Vanilla-Cosplay-Costume-Version-01003.jpg Tu serait tellement chou en serveuse ! Bon allez, je m'égard, je continue à chercher !"

Imaginant la réaction de Reimu, il se mit à rire, puis reposa la tenue, avant de lui présenter une tenue de maid café, donc la robe avec le joli petit tablier. Il l'imaginait tellement servir du thé ou passer le balais dans cette tenue, mais là encore, il s'imagina la réaction de Reimu et la reposa en riant encore une fois, se disant que si le peuple savait ce qu'il voulait faire de leur princesse, il se ferait chasser comme un pestiféré. Tout en continuant ses recherches, il tomba sur un coup de cœur. Essayant de trouver la bonne taille, il revint vers la future reine avec un joli ensemble.

"Et si tu essayais ceci ? C'est stylé, branché, chic et tu peux sûrement la mettre tous les jours de la semaines, elle pourrait t'être utile durant tes escapades hors du château https://38.media.tumblr.com/bdfd3800b8592f2fe93ca398f8a5bdcd/tumblr_ns2d86bXzt1rukd7ho1_500.gif "

Il lui donna ensuite la tenue, espérant qu'elle lui plairait. Tient, un chapeau un peu style borsalino irait sûrement à ravir avec la tenue ! Suite à cela, il se mit à attendre, ce demandant si elle allait avoir besoin d'aide pour enfiler ses habits ou pas. Durant ce temps, Ishimaru expliqua à Shizuka que son frère était introuvable, et donc qu'elle ne pourrait pas le retrouver, ce qui attrista un peu la jeune femme, qui baissa un peu la tête, mais la releva très vite lorsqu'il lui expliqua comment était son frère.

- Ok, c'est noté ! Je vais m'en souvenir et si j'ai quoi que ce soit comme renseignement sur ton frère, je t'en ferais part !

Shizuka avait retrouvé son joli sourire, mais le perdit lorsqu'elle se fit embarquer par le neko, ayant un peu peur, car elle ne s'y attendait pas, heureusement pour lui, il lui expliqua où ils allaient aller. Pourquoi heureusement ? Et bien, parce que la demoiselle était assez fortiche dans l'art du combat et que si on l'embêtait, elle saurait comment se défendre. Elle retrouve donc très vite son sourire, ayant l'air toute emballée.


- Oh ce n'est pas grave, je suis sûre que la visite va être formidable ! J'ai trop hâte d'y être !!!

Déclara la minette avec une mine plus que réjouie, comme quoi, il lui en fallait pas grand chose pour être contente. Par contre, lorsqu'elle vit le grand sourire d'Ishimaru, elle rougit quelque peu, le trouvant vraiment craquant. Toutefois, elle se ressaisit un peu et continua à avancer, ayant vraiment l'air d'avoir terriblement hâte d'aller se balader chez le jeune Himeji, ce qui allait sûrement être une visite inoubliable !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 24 Sep - 21:41

[ ^^ Eh bien moi aussi je vais bien m'amuser alors ! =3 *A une petite idée en tête* Surtout que je suis super méga obsédée par notre RP *o* J'aurais jamais été aussi hantée par un RP >w< Chaque journée et nuit je pense à ça !]

Kasai remarqua que son cousin et la jeune fille étaient en train de partir. Elle feula en se demandant où est-ce qu'ils allaient partir encore... Cela l'agaçait d'attendre auprès des autres ! Si cela continuait comme ça, elle allait partir du parc ! En emmenant bien sûr Takamina avec elle, peu importe si elle était d'accord ou non ! Elle savait parfaitement que cette dernière serait contre parce qu'elle pouvait attendre patiemment les autres... Mais la demoiselle rouge commençait à montrer son impatience et mieux valait ne pas laisser le feu de son cœur en liberté !
Chocola sourit quand elle vit Ishimaru et la jeune Neko partirent main dans la main ensembles... Avait-il fini par trouver sa perle rare après toutes ses années de recherche ? Elle espérait pour lui ! Décidément, elle se disait que tout le monde était en train de trouver sa moitié mais elle... Elle n'avait personne... Bon, dans le fond, elle s'en moquait bien mais... Elle se disait que ça pourrait être une expérience à vivre... Après tout, que serait une vie sans Amour ? Probablement rien car tout le monde recherchait la personne qui ferait battre son cœur... Cette pensée fit soupirer la Princesse, un sourire se dessinant un peu plus sur les lèvres. Vraiment, l'Amour semblait être magnifique ! Cela lui donnait envie de rêver à son prince charmant qui l'emmènerait sur son grand cheval... Elle lirait bien un petit conte de fées en rentrant au château...

"Bon ! J'en ai marre d'attendre ! Viens !"

Cette phrase prononcée par Kasai sortit Takamina de ses rêveries, de plus, sa cousine avait prit sa main pour l'entraîner avec elle de force.

"Quoi ? Mais non ! On va les attendre !"

Elle essayait de se dégager, elle tentait de raisonner la jeune femme... En vain... Toutes ses tentatives se révélaient être des échecs...

Ishimaru venait d'arriver devant son manoir avec Shizuka, lui tenant toujours la main. Ce bâtiment possédait un magnifique jardin décoré par mille et une fleurs de toutes les couleurs, entretenues avec soin par des jardiniers qui vivaient de leur passion. La demeure étaient dans des tons crépusculaires et malgré le fait qu'elle soit beaucoup plus petite que le château principal, elle restait imposante. Le jeune homme entraîna la jeune fille avec lui à l'intérieur. Il fit bien attention à ce que ses parents ne les voient pas, ni même des membres du personnel entretenant la bâtisse !
Ils entrèrent ensuite dans la chambre du blond qui lança :

"Bienvenu dans mon nid !"

On pouvait voir dans cette pièce des photos collées un peu partout sur les murs, et même sur le sol. Dessus, on pouvait observer différentes personnes dans différents lieux, dans différentes dates... Parfois on y voyait Ishimaru petit, sur d'autres il y avait les Jumelles, les trois ensembles sur les suivantes -où ils étaient petits ou grands-, le garçon et ses parents. Sur l'un des murs, il y avait tout un grand cadre avec des photos où Léon était dessus.
Ishimaru en prit une, la plus récente qu'il avait de son frère avant de la montrer à Shizuka :

"Voilà, c'est mon frère !"

Dessus, les deux avaient leur joue collées l'une à l'autre, l'un faisait un sourire avec toutes ses dents, tandis que l'autre en faisait un plus timidement. On devinait la grande complicité qu'il y avait entre les deux ! Cette photo datait de quelques jours avant la disparition de Léon... Lui et son petit frère avaient donc respectivement quatorze et onze ans.

Le blond laissa la photo dans les mains de Shizuka avant de commencer à sortir de sa chambre en disant qu'il revenait...
Quelques secondes plus tard, il revint avec un plateau sur lequel étaient posés deux verres de lait bien frais !

"Tu as soif ?"

Et il lui fit un grand sourire.

Quand Tarô présenta la tenue transparente à Chiery et qu'il avait demanda si ils la prenaient pour la Reine de Nomugo, Vanilla se retenait de rire, tout en rougissant. Si le Neko faisait cela, il se ferait tuer par l'intéressée ! Il lui montra ensuite un vêtement de serveuse. Cela fit songer à la Princesse que, quand elle était petite, elle s'était toujours demandé à quoi elle ressemblerait si elle portait les vêtements de sa grande-tante, puisqu'elle était vêtue ainsi étant une servante du château, plus précisément la cheffe des servants... Dans le fond, cela ne la dérangerait pas de porter cette tenue ! Cela pourrait être même sympa ! Parce que devoir toujours porter de longues robes riches avec une couronne entre les oreilles, ce n'était pas toujours confortable ! Surtout si le corsaire était serré autour de la taille ! A chaque fois, elle manquait d'étouffer, manquant son souffle ! Et pour ensuite danser lorsqu'il y avait un bal, ce n'était pas du tout pratique !
Tarô lui présenta ensuite un autre habit et lui donna. Chiery regarda pendant un moment la tenue avant de hocher de la tête et entrer dans la cabine.

Elle n'eut pas besoin de l'aide de son prince charmant et montra à ce dernier comment elle était. Elle tourna légèrement sur elle-même avant de dire :

"Ça me va bien ? Tu préfère laquelle ? Celle-là ou l'autre ?"

Elle eut soudain une petite envie de jouer avec lui... Après avoir écouté ses réponses, elle lui demanda de s'assoir sur un des fauteuils qui se situait à côté des cabines. Un mince sourire malicieux était présent sur son visage, et elle fila rapidement dans les rayons de vêtements sans rien dire de plus.
Elle revint au bout de quelques courtes minutes, et entra rapidement dans la cabine d'essayage. Tellement vite que Tarô ne put voir ce qu'elle avait dans ses mains.
Vanilla se retenait de rire. Elle n'avait jamais osé porter ce genre de vêtements, car, si elle l'avait fait, sa mère l'aurait sévèrement punie, mais cette fois, elle avait envie d'essayer. Bien sûr, elle ne porterait jamais l'habit dehors ! Ni même dans le château ! Ce serait seulement pour son prince ! Parce que si Takamina l'avait vue ainsi... La pauvre aurait fait un arrêt cardiaque !

Quand elle fut habillée, elle mit seulement sa tête hors de la cabine.

"Viens !"

Il était hors de question que les autres clients voient leur future Reine habillée ainsi ! Lorsqu'elle le put, elle prit la main du Neko pour l'attirer dans le petit cabinet.

Spoiler:
 


Chiery avait les joues rouges et murmura :

"Tu aimes bien ? Ça va Tarô-Chan ?"

En voyant dans l'état de l'intéressé, elle lui avait demandé si il allait bien, car elle avait légèrement peur qu'il tombe dans le coma...
Oui, elle avait osé prendre cette tenue mais elle pouvait bien se le permettre, non ? Bon, si aucun habitant du royaume et sa mère ne la voient ainsi, tout irait bien ! En fait, personne dans sa famille ne devrait être au courant qu'elle s'était permise de se vêtir comme ça voire même de l'acheter !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 24 Sep - 23:41

HS : Ahah, contente de voir que notre rp te plait, moi aussi je l'adore ! ♥ Par contre, je viens de remarquer que le perso que je fais apparaître, apparaît déjà dans la suite de KH, bon tant pis, vu qu'il a pas du tout la même mentalité et le même pouvoir, de plus que j'ai arrêté de le jouer, cela va passer comme une lettre à la poche, franchement quelle quiche je fais ! Razz

Alors que Kasai entrainait Takamina de force avec elle, un garçon tenant un paquet cadeau dans les mains, bouscula les filles sans le faire exprès, ce qui fait qu'il tomba sur les fesses, lâchant son paquet. Il agita les bras, avant d'arriver à le rattraper à temps et eût l'air soulagé. Le jeune neko avait des cheveux vraiment très flashy et le reste de son espèce de kimono l'était aussi : http://i18.servimg.com/u/f18/18/97/50/91/crysta10.jpg Le neko n'ayant pas eût l'air d'avoir remarqué tout de suite qu'il avait bousculé les filles, leva la tête et eût l'air plus que gêné.

> Désolé, désolé, désolé ! J'espère que vous allez bien mesdemoiselles !

C'est ce qu'elles purent entendre toutes deux raisonner dans leurs têtes, tandis qu'il s'était levé d'un bond, s'inclinant plusieurs fois avec son paquet dans ses mains. Cela pouvait paraître étrange, car aucuns sons n'étaient sorti de sa bouche et pourtant, elles l'avaient bien entendu parler, ce qui pouvait être assez intriguant.


> Au revoir mesdemoiselles, j'espère que vous ferez bonne route !

Ouais pas de doutes, il y avait vraiment de quoi péter un câble ! De plus, il leur avait fait un grand sourire, tandis que les paroles avaient raisonnés dans leurs têtes. Après avoir dit ces paroles, il avait continué son chemin. Cela faisait depuis un moment que le neko n'avait plus réussi à adresser directement la parole à tout ce qui l'entourait à cause d'un traumatisme dû à son enfance, car il ne venait pas de ce monde, il s'y était installé en le découvrant, un jour par le plus grand des hasards et depuis il s'y était installé et ne semblait pas vouloir en repartir.

Pendant ce temps, Shizuka fût plus qu'émerveillée en voyant toutes les fleurs qui étaient terriblement belles, elle avait toutes envie de les sentir, mais n'en eût pas le temps, car il l'entraina à l'intérieur de l'imposante bâtisse, qui était impressionnante, de l'intérieur comme de l'extérieur. Le voyant regarder de tous les côtés et tracé son chemin, la neko avait du mal à ne pas rire, car ce jeu de cache-cache avec la famille royale l'amusait follement. Une fois dans la chambre du neko, il lui souhaita la bienvenue, ce qui la fit sourire, puis avec un regard impressionné, elle se mit à scruter toutes les photos, jusqu'à ce qu'Ishimaru lui mettre entre ses pattes la photo de son frère.

- Vous êtes trop mignons tout les deux ! Merci, je vois mieux à présent à quoi il ressemble ! Tu vas où ? ah ok a plus !

Le voyant partir, elle lui avait demandé où il allait, mais il lui avait répondu qu'il allait revenir, alors elle haussa les épaules, puis se mit à imprégner le visage de Léon dans sa tête, avant de poser délicatement la photo où il l'avait prise, puis elle se mit à scruter toutes les photos. Wow c'était incroyable, il en avait beaucoup dans sa chambre, ce n'était pas un nid, c'était une chambre de stockage pour les photos tellement il y en avait ! Lorsqu'il revint, elle arrêta son inspection et eût des étoiles dans les yeux lorsqu'il lui apporta deux verts de laits sur un plateau.

- Oh oui ! J'adore le lait ! Et il est encore meilleur quand il est bu à deux ! Ihihih ! J'adore ta chambre, elle est très originale. A ta santé mon chou ! Wow ça c'est de la qualité ! Dit-donc même le lait c'est du grand luxe ihihih ! Au faites, avant t'avait peur de quoi ? Qu'on rencontre tes parents ? C'est si grave que ça que tu ramène une fille à la maison ?

La miss riait beaucoup, elle avait l'air contente. Après avoir trinqué, elle bu une gorgée de son verre, trouvant que ce lait était vraiment exquis, d'ailleurs cela ce voyait à sa queue qui partait dans tous les sens et ses oreilles qui bougeaient frénétiquement, ce qui prouvait bien qu'elle était toute contente. Après avoir bu une gorgée, elle posa des questions à Ishimaru, trouvant vraiment rigolo qu'ils doivent se cacher, comme si ramener une fille dans ces lieux était interdit. Du côté de Tarô, Chiery essaya la tenue et franchement, elle était encore plus choupi qu'avant ! Pauvre Tarô, il allait calquer dans la boutique avec toutes les émotions que lui procurait la jolie neko de son cœur.


"Franchement, je ne sais pas quoi choisir, tu es ravissante quoi que tu portes ! Je suis sûr qu'en étant habillée qu'avec un drap usé sur toi, tu continuerais à être magnifique, je te l'assure !"

Tarô était vraiment sincère, par contre, il espérait qu'elle ne prenne pas mal ces dernières paroles. Soudain, elle le fit s'asseoir dans un fauteuil, lui demanda d'attendre, ce qu'il fit sans problèmes, ce demandant bien ce qu'elle avait prévu. Lorsqu'il la vit revenir en vitesse, il arqua un sourcil, ce demandant ce qu'elle avait à agir comme cela. Quand elle l'appela, il se leva et s'approcha, et sans qu'il ne s'y attende, elle saisit sa main et l'entraina dans la petite cabine, ce qui le fit légèrement rougir, car il trouvait que cela commençait vraiment à devenir intéressant. Tout en se demandant quelle surprise allait lui faire sa belle, il se laissa faire.

Une fois ans la boutique, il eût la bouche grande ouverte lorsqu'il la vit dans la tenue qu'il lui avait montrée. Non, mais non ce n'était pas possible ! Elle avait osé ! Il ne l'aurait jamais cru ! Cette fois-ci, son cœur n'en pouvait plus ! Il eût l'impression de faire un malaise, mais se ressaisit à temps, lorsqu'elle se mit à lui demander s'il aimait et s'il allait bien. Il referma sa bouche et voulu répondre, mais du sang se mit à couler de son nez, alors il du ressortir le mouchoir de sa poche, pour se le mettre dans le nez en penchant la tête vers le haut.


2Oui, oui, ça va !"

Avec son mouchoir dans le ne, il avait l'air malin en lui répondant qu'il allait bien. Décidément, elle lui faisait beaucoup d'effets, ce qu'il ne comprenait pas, car normalement, avant jamais cela ne lui serait arrivé, comme quoi, même son corps était tombé amoureux de cette bombe ! Il enleva son mouchoir, lorsque l'hémorragie se fût stoppée, puis il le rangea dans sa poche, espérant ne pas avoir été trop ridicule.


"Honnêtement, je ne pensais pas que tu aurais l'audace de la porter, mais tu l'as fais, franchement, je t'adore ! Cette tenue te va vraiment bien, tu es très attirante et comme une jolie petite souris, j'ai envie de te dévorer... Je... excuse-moi, je crois que je vais te laisser avant que mon corps n'ait plus envie de m'obéir. Franchement, cette tenue... Wow elle est impeccable !"

Tarô sentait que son corps avait envie de plus qu'un simple baisé, alors après lui en avoir fait un, il décida de sortir de la cabine, après lui avoir vraiment dit ce qu'il ressentait en étant plus que sincère, d'ailleurs son corps l'avait malheureusement confirmé, car il sentait que sa queue était plus chaude que d'habitude... Ouais pour une fois c'est celle que vous penser bande de sales pervers ! Enfin bref, vu que dans une cabine ce n'était pas bien venu et qu'il ne voulait pas qu'elle croie qu'il sortait avec elle juste pour faire des choses illicites, il avait préféré l'attendre hors de la cabine. Tout de même, il ne pensait pas qu'un jour une minette lui ferait un pareil effet et ce jour était venu, ce qui commençait vraiment à lui faire penser qu'il était tombé sur la bonne personne alors qu'il ne recherchait même pas l'amour lorsqu'il avait commencé à sentir des sentiments pour sa belle princesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 25 Sep - 20:23

Kasai tirait tellement fort sur le pauvre poignée de Takamina que cette dernière ne sentait presque plus sa main, se demandant si le sang continuait de circuler dedans ou non. Décidément, sa cousine n'était pas prête de la lâcher ! Ce qui embêtait fortement la Princesse. Elle tentait parfois de s'arrêter, en espérant que la jeune mi-Neko mi-femme en fasse de même, ne pouvant plus la traîner. Mais sa stratégie échouait...
Chocola poussa un long soupire avant de se retrouver par terre, ne comprenant rien de ce qu'il venait de se passer devant son museau sans qu'elle n'ait pu voir quelque chose. Il semblait que quelqu'un venait de bousculer Kasai ou inversement ! Cette dernière devait être encore debout grâce à Takamina malgré elle et c'était pour cette raison qu'elle était à présent assise sur le sol avec des grands yeux de chouettes. Sa cousine commençait à bouillonner. D'ailleurs, elle était en train de brûler la main de la Princesse avec son aura légèrement enflammée ! Oui, il en fallait peu pour que Kasai s'énerve... Et Chocola se retenait de hurler de douleur. Elle tentait de dégager sa main... Peu importe le nombre de tentatives, elle était toujours prisonnières de la jeune femme... Cette dernière aida sa cousine à être de nouveau sur pattes avant de crier, bouillonnant de rage :

"Non mais tu regardes pas où tu marches ou quoi ?! Tu viens de faire tomber la Princesse ! Espèce de-"

Kasai n'eut pas le temps de terminer sa phrase car le jeune homme venait de leur adresser la parole... Les deux entendaient sa voix, mais pourtant, aucun son ne semblait sortir de ses lèvres ! La demoiselle à la chevelure rouge se coupa net, et ouvrit de grands yeux. Quant à Takamina, elle était impressionnée ! Jamais on ne lui avait parlé par la pensée ! Cela lui fit briller les yeux.
Le Neko se releva avant de partir plus loin, laissant les deux cousines bouche-bées.

"Trop cool !
-Ne dis pas de bêtises, Takamina ! Viens, on va retrouver ta sœur !
-Mais laisse-la ! Elle a le droit de faire ce qu'elle veut ! Et puis... Elle doit s'amuser avec Tarô ! Alors on ne va pas les déranger !"

Kasai se figea à la dernière phrase de Chocola. Elle tourna sa tête vers cette dernière et lança :

"Tu veux dire quoi par-là ?
-Hum... Rien !"

Takamina venait de sursauter en rougissant se rendant compte que sa cousine se doutait de quelque chose. L'intéressée en question approcha son visage vers le sien, avec un regard très méfiant.

"J'attends des explications, Takamina !
-Tu pourras toujours les attendre ! Ce ne sera pas moi qui te le dirait !"

Ishimaru sourit lorsque Shizuka prit son verre de lait et rougit quand elle dit que la boisson était toujours meilleure lorsqu'elle était bue avec quelqu'un... Quand elle fit la remarque que c'était de la qualité, le jeune homme haussa des épaules. Pour lui, c'était une simple boisson, en rien elle n'était exceptionnelle... Il avait toujours bu cela alors il ne connaissait pas celui que la Neko devait avoir l'habitude de consommer.
Shizuka demanda ensuite pour quelle raison le blond avait tout fait pour être discret en entrant dans le manoir. Ses joues devinrent écarlates, et il se gratta le derrière du crâne avant de dire :

"Eh bien... Contrairement à ce que tu m'avais dit tout à l'heure, je ne suis pas le genre de gars qui retrouvent pleins de filles à ses pieds... Alors... T'imagines un peu la tête de mes parents s'ils t'avaient vue ? Ils t'auraient posé pleins de questions ! Franchement, ils veulent toujours tout savoir sur moi..."

Ils auraient posé pleins de questions qui aurait pu gêner la demoiselle. Ishimaru se dit aussi que ses parents se préoccupaient beaucoup de lui, mais ils ne l'avaient jamais fait avec Léon... Et ça, le garçon leur en voulait énormément ! Parfois même, il n'arrivait pas à les regarder droit dans les yeux, tellement il avait de la rancune pour eux, bien qu'il ne leur montre jamais et sourit tout le temps.

"Mes parents croient encore que je suis un gamin de huit ans ! Sauf que j'en ai le double... Alors leur petit Ishi adoré il a d'autres projets. Mais non ! Monsieur et Madame ne veulent pas ! Ayant trop peur que leur fils s'égare et ne retrouve pas le chemin de la maison !"

Il poussa un soupire avant de s'assoir par terre en croisant les jambes, posant ses coudes sur les cuisses. Il n'était plus un enfant depuis que Léon avait quitté le royaume... Mais ça, ses parents ne semblaient pas l'avoir remarqué... Une maman poule et un papa poule ! C'était vraiment gênant lorsqu'on détenait un esprit plein de liberté, ne rêvant que d'évasion et s'enfuir de ce Monde... Inconsciemment, Ishimaru murmura ce qu'il pensait :

"J'en ai marre d'être un Himeji..."

Il baissa les yeux sur une photo qui était tout près de lui. Il se voyait dessus avec ses deux cousines et son frère. Et il exprima de nouveau ses pensées :

"Je hais mes parents !"

Chiery fut légèrement surprise de voir du sang sortir du nez de Tarô. Mais elle sourit un peu. Il lui dit qu'il allait bien, en sortant un mouchoir qui avait déjà eu le droit de couvrir une autre hémorragie ce qui fit pencher la tête de la Princesse. Son prince avait eu une autre réaction ? Elle dû mettre sa main devant ses lèvres pour cacher son sourire.
Le sang devait avoir cessé de couler car il rangea le pauvre mouchoir, presque tout rouge, dans sa poche. Il exprima ensuite ses pensées, ce qui fit rougir Vanilla. Elle lui faisait autant d'effet que cela ? On dirait bien... Car, après lui avoir déposé un baiser, il s'empressa de sortir de la cabine.

La future Reine de Nomugo ne bougea pas pendant quelques secondes avant de se décider de se revêtir de sa robe printanière et de sortir à son tour, avec les trois tenues sagement pliés, et posé en petit tas dans les bras de Chiery. Elle fit un grand sourire à Tarô, ce qui fit que ses joues rosirent légèrement, avant de déposer les vêtements dans un petit panier mis à disposition pour les clients. Elle miaula ensuite :

"On prend tout alors ? Oh ! Et aussi la tenue de maid !"

Elle s'était empressée de dire sa dernière phrase pour courir vers l'endroit d'où son chevalier avait pris le fameux habit avant de revenir et de mettre par dessus elle pour voir si c'était à peu près à sa taille avant de le ranger dans le panier. Elle s'approcha après tout près de lui avant de dire :

"Maintenant, c'est à ton tour !"

Et sans attendre aucune réponse de sa part, elle le tira avec elle, en riant un peu, pour l'emmener dans la partie des vêtements homme de la boutique.
Une fois arrivés, Chiery se retourna vers lui et déclara :

"Il y a un bal ce soir... Il faut que tu sois présentable ! Tu veux bien faire ça pour moi ? Après tout ce que j'ai fait pour toi, je le mérite bien !"

Elle commença à faire sa petite capricieuse, en gonflant ses joues tout en faisant encore une fois son air de chaton. Oh la maligne ! Elle en profitait bien !
Elle commença ensuite à chercher un costume pour son beau prince. Elle revint vers lui avec au moins trois vêtements complets !

"Tiens ! Essaye ça !"

Après avoir tout remis à Tarô, elle le poussa dans une des cabines en lassant un petit cri joyeux. Elle avait prit pas mal de temps à choisir entre les différentes tenues, et elle avait tout fait pour trouver quelque chose dans lequel il se sentirait bien !
En tout cas, les clients aux alentours pouvaient être surpris de voir leur future Reine si heureuse ! Ils avaient plus l'habitude de la voir inexpressive et rarement sourire ! Certains pensaient même qu'elle était démunie de sentiments ! Eh bien ceux-là, ils devraient avoir hontes de ce qu'ils avaient cru !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 25 Sep - 22:39

Bon bah, au final, Chiery-chérie prit tout ce qu'il lui avait proposé et l'avait rangé dans un panier, qui était à la disposition des clients. Et bien, elle l'étonnait, jamais de sa vie, il n'aurait songé la voir acheter la tenue sexy et elle l'avait fait ! Bon puisque tout était acheté, ils allient pouvoir partir et passer à autre chose ! Ah enfin ! C'était bien joli les habits, mais franchement, c'était un truc pour les nans et il avait l'impression d'y perdre son temps, mais bon, cette pensée, il l'avait eue pour cacher le fait qu'il avait bien aimé lui donner un coup de patte. Malheureusement, ils n'en avaient pas terminés, car elle lui dit que c'était à son tour.

"Hey ! Non, mais attend ! Je suis très bien comme ça !"

S'exclama vivement le neko, mais elle s'en fichait royalement de ses protestations et elle l'entraina dans le rayon pour hommes, alors il soupira et la suivit sans plus rien dire. Lorsqu'elle trouva un rayon à son goût, elle s'arrêta pour lui dire qu'il y avait un bal ce soir, ce qui lui fit avoir un air choqué. Et mince ! En plus de ressembler à un pingouin, elle voulait qu'il danse ? Il avait gagné le gros lot ! Lui disant qu'il devait être présentable, elle se mit à gonfler légèrement les joues en lui sortant des arguments contre lesquels il ne pouvait pas lutter.


"Tu sais très bien que pour toi, je suis capable de tout ! Allez, je compte sur toi pour me trouver une belle tenue, moi je suis un manche pour me trouver des habits qui m'iront, je te fais confiance ! par contre, faudra m'apprendre à danser si tu ne veux pas être ridiculisée, car je ne sais pas danser... Et non, il y a des choses que je ne sais pas faire..."

Tarô s'était mit à rougir, se sentant affreusement gêné, par contre, lorsqu'il avait dit qu'il lui faisait confiance, il avait posé sa main pour lui caresser ses cheveux, tout en lui faisant un sourire d'ange. Il la laissa par la suite partir à l'aventure, mais elle revint très vite avec trois tenues qu'elle lui remit, avant de le pousser dans la cabine, bon il n'avait pas le choix, il ne pouvait pas ne plus vouloir après lui avoir dit que pour elle, il était prêt à tout faire. Il se déshabilla et mit la première tenue, mais franchement, elle ne lui allait pas du tout, mais vraiment pas ! Qu'est-ce qui lui était passé par la tête en choisissant cette tenue ? Franchement, les femmes avaient tendances à avoir des idées bizarres lorsqu'il s'agissait d'habits.

Il essaya la deuxième, mais bof, elle ne l'enchantait pas plus que l'autre, mais il l'essaya tout de même. Là, il avait un peu plus de classe, mais il se sentait serré à l'intérieur, ce qui n'allait pas le faire, surtout s'il devait danser. Pour la dernière tenue, il la scruta un moment, avant d'avoir un léger sourire. ça, ça lui plaisait et ça faisait vraiment chic. https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/736x/c3/7b/fc/c37bfc5307d1b817717dda96c3dfb824.jpg Après l'avoir enfilée, il se scruta de longues minutes, avant de se dire qu'avec cette tenue, personne ne se rirait de lui et on le prendrait pour un gros riche, ce qui le fit rire, car ce n'était pas du tout le cas. Il sorti de la cabine d'essayage.


"Et voilà, le génie de la lampe a transformé un sale gueux en prince des milles et unes nuits !"

Tarô émit un petit rire, car il ne s'était pas gêné de se moquer de sa propre personne. Après avoir eût son avis, il retourna dans la cabine d'essayage, enleva la tenue, remit ses habits de tout les jours, puis il plia le tout et sorti de la cabine en la mettant dans le panier. Avait-il vraiment besoin d'ajouter quelque chose à ce geste ? Il prenait la tenue, un point c'est tout ! En faisant ce geste, il fit un sourire à Chiery. Pendant ce temps, le jeune neko avait donné son cadeau à la personne pour qui il était destiné, ce qui eût l'air de faire plaisir à la personne, qui le prit par les épaules pour lui faire un gros bec sur sa joue, ce qui fit sourire l'intéressé.

Il avait offert quelque chose de rare à sa grande-sœur, quelque chose qu'elle désirait depuis un long moment et qu'il avait enfin pu lui obtenir, alros il était normal qu'elle soit heureuse. Après cela, il s'en alla et fit un petit achat avant de retourner voir si les deux filles étaient toujours présentes, ce qui était le cas, ce qui le soulagea énormément, car si elles étaient parties trop loin, il n'aurait jamais pu les retrouver. Il reprit son souffle quelques secondes avant de leur tendre, à toutes deux, une boite de truffes dans une boite en forme d'étoiles.


> Pour me faire pardonner de ma maladresse, c'est pour vous, en espérant que vous aimez le chocolat

En disant ces parole, il rougit un peu, puis leur fit un sourire. N'ayant toujours pas parlé directement aux deux demoiselles, il espérait qu'elles ne le prendraient pas trop pour un fou ou un sale dragueur. Pendant ce temps, du côté de Shizuka, cette dernière s'était mise à sourire en entendant les paroles du neko. Des questions, c'était son lot quotidien, surtout sur ce qu'elle vendait, de plus, elle avait de la patience, alors ses parents ne feraient pas exceptions à la règle.

- T'en fait pas, cela ne m'aurait pas dérangée, après tout, on m'en pose toute la matinée, lorsque je vais aider mamy !

Par la suite, en le voyant pester contre ses parents, la miss posa son verre à un endroit de la pièce où il ne risquerait pas d'être renversé, sentant une vive émotion la gagner. Par la suite, lorsqu'il dit en avoir marre d'être un Himeji, la miss plaça sa main devant sa bouche pour retenir un hoquet de surprise, tandis que des larmes commencèrent à lui venir aux yeux, puis lorsqu'il lui dit qu'il haïssait ses parents, la miss mit ses mains devant ses yeux et se mit à pleurer. Elle passait sûrement pour une nunuche, mais elle ne pouvait pas s'en empêcher, c'était plus fort qu'elle. La miss fini par s'asseoir, gardant toujours ses mains devant ses yeux, ayant les oreilles baissées.


- Excuse-moi, savoir que tu haïs tes parents me rend tellement triste... Je... Je suis vraiment désolée ! Je.. Cela fait depuis l'âge de cinq ans que je n'ai plus les miens, car ils ont été tués devant mes yeux. Je vivais avant dans un monde où tout ceux n'étant pas humains passaient pour des monstres... C'est madame Kokoro qui s'est faites passée pour une humaine en cachant ses attributs de neko et qui m'a aidé à fuir... Tu devrais profiter de la chance ue tu as plutôt que de leur vouer une haine féroce, mais après, c'est toi que ça regarde...

A la fin de son récit, Shizuka avait écarté ses doigts, puis avait enlevé ses maisn pour prendre un mouchoir et s'essuyer les yeux. Ses larmes avaient fini de couler et à présent, elle avait la tête, se rendant compte qu'elle lui avait fait la morale sans le connaître, ce qui fait qu'elle se sentait honteuse. Oh, là, là elle espérait ne pas lui avoir fait du tort ! Maintenant qu'elle avait dit ces paroles, elle s'en voulait, car elle se rendait compte qu'elle l'avait jugé sans connaître ses parents, ce qui était affreusement gênant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 25 Sep - 23:43

Takamina décida de s'assoir sur un des bancs de la rue, ce qui exaspéra Kasai. En quittant le parc, cette dernière voulait retrouver tous les autres pour ne plus avoir à les attendre mais sa cousine semblait d'humeur rebelle ! Elle tenta de l'attirer avec des bonbons, étant le pêché mignon de Chocola, mais cela ne fonctionnait pas, car l'intéressée regardait ailleurs, observant les habitants du royaume se promener dans les rues, sortant ou entrant dans des boutiques. La Princesse aurait bien voulu faire la même chose avec sa Jumelle mais elle ne voulait pas l'embêter... Alors elle restait sagement sur ce petit banc avec un fin sourire. Sa cousine finit par se poser à côté d'elle, en croisant les jambes et les bras.

Takamina fut étonnée de revoir le jeune Neko que Kasai avait bousculé ou inversement, elle n'en savait rien, ayant seulement senti sa chute dans toute cette histoire... Il leur donna un petit cadeau en excuse de sa maladresse de quelques instants plus tôt. Cela fit sourire Chocola qui miaula, tout en se levant :

"Oh ! Merci bien ! Il ne fallait pas !"

Kasai n'avait même pas la peine de tourner sa tête. Elle ne voulait plus revoir ce jeune homme ! Et puis... Il se prenait pour qui en donnant sa petite boîte ? Ce qui frustrait le plus la jeune femme, c'était que Chocola semblait accepter le cadeau ! C'était le pompon !
La Princesse prit délicatement la petite boîte, la regarda pendant quelques secondes avant de redresser sa tête pour voir le Neko.

"Ce n'est pas grave si vous nous avez poussées ! Ça arrive à tout le monde ! Et puis, pour être sincère, je suis très maladroite ! Je ne vous raconte pas le nombre de bêtises que j'ai pu faire en seulement treize ans !"

Et elle se mit à rire avant de se rendre compte qu'elle venait de parler d'elle-même au jeune homme alors qu'ils ne se connaissaient même pas ! Elle rougit légèrement de honte. Si sa mère l'avait vue... Oh et puis pourquoi toujours penser à elle ? Elle était toujours dans le château et n'en sortait qu'à de rares occasions ! Alors ce ne serait pas aujourd'hui que Takamina croiserait Reimu dans les rues de Nomugo !

Ishimaru sursauta légèrement lorsqu'il entendit le bruit du verre teinter contre un meuble. Il redressa la tête et fut choqué de voir la grande peine sur le beau visage de Shizuka. Il se rendit compte aussi seulement à ce moment-là de ce qu'il venait de dire. Il se sentait vraiment stupide...
La Neko se confia au jeune homme en racontant son histoire. Quand le blond entendit qu'elle vivait auparavant dans un Monde où les humains étaient cruels envers les Neko, sa respiration se coupa. Les humains... Son espèce... La lignée dans laquelle il appartenait était l'unique à être humaine... Il avait parfois honte d'être de cette espèce mais il ne le disait pas, préférant garder cela pour lui-même. Elle lui recommanda ensuite de profiter le fait qu'il ait ses parents et qu'il ne devrait pas les détester. Cela fit soupirer Ishimaru. Dans le fond, il ne comprenait pas vraiment ce qu'il ressentait pour son père et sa mère... Il les aimait mais il les détestait parce qu'ils avaient laissé Léon dans son coin sans tenter ne serait-ce qu'une approche vers lui... Avaient-ils peur de lui ? Pourtant, le grand frère du garçon aux yeux rouges n'était pas à craindre !

Le blond baissa la tête avant de se redresser avant de prendre Shizuka dans ses bras. Étant trop ému, il ne pouvait que murmurer :

"Je suis sincèrement désolé pour ce que t'ont fait les humains !... Ils sont tellement... Tellement... Horribles..."

Il serra un peu plus l'étreinte, inconsciemment, avant de relâcher la pression et de regarder la Neko avec un sourire réconfortant, malgré les larmes qui étaient présentes sur ses joues. Il finit par la lâcher avant de dire :

"Quant à mes parents... Si je ne les aime pas... C'est parce que c'est de leur faute si Léon est parti... Il était leur fils aîné et pourtant... J'avais l'impression que pour eux, j'étais fils unique ! Et lorsque Léon est parti, ils ne se sont même pas inquiétés une seule seconde !..."

Ishimaru décida de s'arrêter là, ayant trop peur de dire tout ce qu'il pensait vraiment de ses parents. Il ferma rapidement sa bouche avant de prendre son verre de lait et le boire d'une seule traite avant de le reposer sur le plateau, comme si ce geste lui permettait d'oublier toutes ses mauvaises pensées loin de lui...

Après avoir poussé Tarô dans la cabine, Chiery s'assit sur une des chaises et patienta sagement. Lorsqu'il sortit en faisant sa remarque, elle se retint de rire en lançant :

"Arrête de dire des bêtises ! Tu es très beau, Tarô-Chan ! Et puis... Tu es super chic dans ton costume !"

Elle rougit un peu, attendit de nouveau qu'il se revêtit de ses vêtements avant de prendre sa main et l'emmener en caisse.
Après être sorti de la boutique, Vanilla repensait aux paroles de son prince... Il ne savait pas danser ? Ce n'était pas bien compliqué ! Enfin, quand elle était petite, ses professeur la comparaissaient toujours à un balais, mais était-ce faux ? Tout comme toute son enfance à vrai dire ? Que toute sa vie jusqu'au jour où elle avait tout su n'était qu'un véritable mensonge -à part bien évidemment les moments passés avec sa Jumelle et ses cousins- ? Probablement... Elle décida de le dire à Tarô :

"A vrai dire... Je ne sais même pas si je sais danser moi aussi... On m'a toujours dit que j'étais coincée et qu'on pouvait me comparer à une baleine... Mais peut-être que ce n'était qu'une blague, comme presque pratiquement toute ma vie..."

Elle ria légèrement tout en continuant de marcher.

Quand ils arrivèrent devant le château, elle poussa un soupire avec une mine beaucoup moins joyeuse qu'auparavant. Elle se souvint ensuite des vêtements et elle rougit avant de commencer à paniquer. Il ne fallait surtout pas que sa mère les trouve car elle leur demanderait sûrement ce qu'ils avaient acheté...

"Il ne faut pas que Mère nous voit tant qu'on a le sac ! A tous les coups, elle va fourrer son museau dedans !"

Ils entèrent dans la demeure et Vanilla regardait de tous les côtés, en espérant qu'elle ne croiserait pas, par pure malchance, le chemin de la Reine de Nomugo. Avant d'aller dans la salle de danse, il fallait faire un arrêt dans la chambre des Jumelles !
Une fois devant la porte de la chambre, Chiery la poussa grandement et posa le sac à l'intérieur de son placard avant de retourner sur ses pas et guider Tarô dans les couloirs du château pour aller jusque dans la vaste pièce pratiquement vide pour pouvoir danser tranquillement, sans être dérangé par un quelconque objet traînant par terre.

La future Reine se plaça jusqu'au centre de la pièce et leva les bras en miaulant :

"Voilà notre salle de danse !"

La pièce étant vide, sa voix résonnait. Elle se déplaça ensuite pour mettre de la musique [https://www.youtube.com/watch?v=rwRM0QDuNYw] avant de revenir vers Tarô et de prendre chacune de ses mains. Elle le regarda avec un petit sourire confiant.

"Tu n'as qu'à suivre mes pas et le rythme de la musique... Ça te viendras d'un coup !"

Et la danse débuta...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 26 Sep - 1:26

La jeune chatte lui dit qu'il n'avait pas besoin de s'excuser et qu'il n'aurait pas dût, ce qui lui arracha un sourire. Elle était adorable. Lorsqu'elle se moqua de sa propre personne, et qu'elle se mit à rire, il se mit à rire en même temps, mais cette fois-ci, son rire venait vraiment de ses lèvres, ce qui prouvait qu'elle l'amusait. Voyant que l'autre demoiselle avait pas l'air de beaucoup s'en occuper, il eût une idée.

> Si, il le fallait, car cela m'a permit de connaître votre si beau rire ! Vu que vous n'avez pas l'air très occupée, je pense que vous ne serez pas contre d'aller fair eun petit tour

Les paroles qu'avaient entendues Takamina ne s'adressaient qu'à elle, Kasai n'avait rien entendu, car il ne s'était pas adressé à la mi-humaine, mi-chatte. Après lui avoir transmit ses pensées, il porta ses doigts vers sa bouche et son invocation fit son apparition. C'était un beau cheval au poil gris, presque argenté.

> Mademoiselle, je vous présente Artarys, mon invocation, la plus fidèle ! En ce qui me concerne, je me nomme Ruby Silverstar. Soit, si vous le désirez, allons-y ! Mademoiselle, mes hommages !

Après s'être présenté en s'inclinant, il avait porté Takamina sur la scelle de son cheval, puis il avait monté à son tour et après avoir dit ce qu'il pensait à Kasai, il avait prit les rennes et il était parti avec la jeune femme, tel un prince venant secourir sa demoiselle en détresse por la ramener dans leur royaume, ce qu'il aurait bien fait, si le monde, dont il était le prince, n'avait pas été détruit par tous ses satanés sans-coeurs. Bien sûr, cela laissait Kasai libre d'aller rerouver Tarô, mais à cet instant précis, la jeune princesse ne devait peut-être même plus y penser depuis qu'elle réalisait sa vie de jeune minette rêveuse.

Pendant ce temps, Shizuka avait le droit à un gros câlin, ce qui l'avait fait redresser la tête, pour le scruter avec un regard interrogateur. Elle la baissa à nouveau pour la poser sur son torse, en fermant à moitié ses yeux, s'y sentant bien, sa tristesse avait quand même du bon, elle se surprit même à faire une esquisse de sourire, avant de se ressaisir.


- Tu sais, même s'ils ont été horrible, j'aime bien les humains... Ils ne sont pas tous pareils, et ceux de Nomugo l'ont montré plus d'une fois ! Je ne veux jamais retourné dans mon monde ! En plus, vu que je me suis liée d'amitié avec les humains, je me ferais avoir et je me ferais tabasser, je n'ai pas envie d'être traitée comme un vulgaire objet, je vaux bien mieux !

Elle senti l'étreinte d'Ishimaru s'intentsifier, ce qui fit que son sourire s'agrandit un peu, tandis qu'il y avait encore des larmes au coin de ses yeux. En parlant de larmes, elle s'était rendue compte que le neko avait l'air ému. Après qu'il l'ait lâchée, il lui raconta comment était ses parents avec Léon, ce qui fit légèrement baisser la tête à la miss, qui elle aussi se mit à boire une nouvelle gorgée, puis lorsqu'elle eût terminé son verre, elle le reposa à nouveau. Ensuite, elle attendit qu'Ishimaru ait terminé avec le sien pour lui faire un câlin.


- Je comprends mieux à présent pourquoi tu n'aimes pas tes parents ! Ce qu'ils ont fait, c'est horrible ! Tu sais, si Léon est parti, c'est peut-être qu'il était comme moi, qu'il ne voulait pas être qu'un jouet sans importance aux yeux de tes parents. Tu as l'air d'avoir d'autres choses sur le cœur, dit-les, même si ça fait mal

Après avoir fini de dire ces paroles, elle le lâcha en lui faisant un bisou sur la joue. Elle s'assit par la suite sur le lit du jeune homme, tant qu'à faire, autant poser son fessier sur quelque chose de confortable, même s'il n'était pas royal. Du côté de Chiery et Tarô, lorsque la belle lui dit qu'il était beau et que dans son habit, il était chic, il se mit à rougir, étant un peu gêné, mais aussi heureux qu'elle dise tant de bien de lui. Lorsqu'ils sortirent de la boutique, après avoir payé, Chiery lui avoua ce qu'elle savait faire à la danse, faisant ainsi, au passage, un petit commentaire sur sa vie.

"Ne t'en fait pas, ta vie ne seras plus jamais une comédie, à présent, elle est bien réelle.. Toutefois, ils sont méchants, je suis sûr que tu es une pro dans ce domaine !"

Il lui fit un beau sourire, après lui avoir dit ces paroles, ayant l'air plus que sincère. Une fois devant le château, Chiery ce mit un peu à paniqué, ce qui était aussi un peu le cas du mâle, qui espérait, au plus profond de son cœur, que la reine ne découvre jamais les achats de sa fille, sinon la reine serait tellement furax après lui, pouvant croire qu'il l'avait incitée à faire ce genre d'achats, elle lui ferait sûrement perdre ses neuf vies avec le plus grand des sadismes, donc il était tout à fait normal qu'il ait aussi un peu peur.


"Je suis bien d'accord avec toi !"

Chuchota le neko, espérant vivement que Reimu n'était pas dans les parages. Une fois le sac bien caché dans la chambre, ils se rendirent tout deux dans la salle de bal, une pièce imposante et parfaite pour apprendre à danser. Après avoir mit de la musique, elle lui donna un conseil, qu'il s'empressa d'appliquer. Toutefois, il avait encore de la peine à suivre le mouvement. Ayant vécu une bonne partie de sa vie enfermé et servant de punching-ball, il était normal qu'il ait de la peine à suivre, mais malgré tout cela, il se donnait de la peine, car pour sa princesse de son cœur, il trouvait que c'était la moindre des choses à faire. A force de s'entrainer, il fini par s'emmêler les pieds et tomba sur les fesses, entrainant sa belle dans sa chutte, ce qui fait qu'ils se retrouvèrent tout deux dans une vilaine position.

"ça va Chiery ? Pardon, je ne suis pas encore très habile"

Il se mit à rire, puis une fois qu'ils furent à nouveau debout, ils recommencèrent à danser et cette fois-ci, Tarô semblait mieux se débrouiller. Avec encore un ou deux essais, il serait au moins prêt pour la danse principale, donc la valse. Souriant, se disant que ce qu'il faisait étai extraordinaire, au final, il arriva très bien à danser, ce qui dû coup, devait être moins difficile à se mouvoir pour sa cavalière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 26 Sep - 2:38

Takamina fut à la fois surprise et heureuse d'entendre pour la première fois la voix du jeune homme. En tout cas, elle était bien contente que Kasai l'ait enfin lâchée, parce que son poignet était légèrement brûlé... Elle allait devoir se mettre de la pommade pour guérir cette vilaine blessure causée par sa propre cousine. Lorsque le Neko lui fit un compliment par rapport à son sourire, elle rougit. Il lui proposa, indirectement, ensuite un "petit tour". Cela fit lever un sourcil à la jeune Princesse. Elle eut rapidement une réponse car un cheval apparu grâce au jeune homme. Les yeux de Chocola s'illuminèrent. Une balade à dos de cheval ! De plus, la brave bête était magnifique !
Alors que la Princesse regardait l'animal, Kasai n'avait toujours pas tourné la tête... Combien de temps ce petit manège allait continuer ? Pas toute la journée tout de même ! Si c'était le cas, elle partirait chez elle en laissant tout le monde pour se préparer pour le bal !

Takamina caressa la crinière du cheval en murmurant :

"Bonjour à toi Artarys !"

Elle tourna la tête avec un grand sourire vers le Neko qui se présenta. Elle en fit de même, s'inclinant poliment :

"Enchantée ! Je me nomme Takamina Sakuya Himeji de Nomugo. Mais vous pouvez m'appeler simplement Takamina !"

Cela lui faisait toujours étrange de dire son nom entier car elle avait plus l'habitude de prononcer seulement son prénom. Mais bon, il fallait bien qu'elle le fasse de temps en temps...
Lorsque Ruby la souleva du sol pour la poser sur la selle d'Artarys, ses joues devinrent écarlates. Puis les deux partirent, sur le dos du cheval, laissant Kasai seule...
Takamina n'arrivait pas à y croire ! Elle avait l'impression de vivre ses rêves de petite fille ! Ce qui la fit rougir.
La cousine de la Princesse remarqua seulement au moment où ils étaient en train de partir que cette dernière était en train de la laisser. La jeune femme cria alors :

"TAKAMINA ! Reviens ici ! Roh et puis zut ! Je rentre chez moi !"

L'intéressée avait retourné sa tête lorsqu'elle avait entendu l'appelle de la mi-Neko mi-humaine et lui avait lancé un grand sourire, ce qui avait montré à Kasai qu'elle n'était pas prête de faire demi-tour !
Chocola ria un peu avant de demander :

"Où allons-nous ?"

Quant à Kasai, elle partait, direction le palais, pour se préparer... Elle ferait sans doute la tête à Takamina toute la soirée... Mais sans doute que cette dernière s'en moquerait totalement... Elle se dit que sa jeune cousine ferait mieux de descendre de son petit nuage si elle ne voulait pas que ses ailes brûles...

Le verre sagement posé, Ishimaru poussa un soupire avec une mine triste sur le visage. Ses parents étaient très gentils avec lui, mais ils avaient toujours ignoré Léon, malgré le fait qu'il ait toujours fait en sorte qu'ils le remarquent, mais rien y faire... Ils faisaient leurs aveugles... Parfois, le jeune homme avait juste envie de leur crier au nez ce qu'il pensait d'eux. Mais il n'osait pas, ayant peur de les offenser, ce qui prouvait qu'il ressentait tout de même des sentiments positifs à l'égard des deux intéressés !
Ishimaru fut surpris que Shizuka le prenne dans ses bras. Cette dernière avait dit juste avant qu'elle avait réussi à se lier d'amitié avec certains humains, tous venant de Nomugo... Dans ce royaume, toutes les espèces étaient à sentier égale, il n'y en avait aucune qui était privilégiée plus qu'une autre ! Quant à la condition sociale, c'était autre chose... La Neko proposa ensuite une théorie par rapport au départ de Léon avant de conseiller au blond de s'exprimer, de ne rien garder pour lui. Elle le lâcha sur ces mots, lui claqua une bise sur la joue, ce qui fit rougir le garçon, avant de se permettre de s'assoir sur le lit de ce dernier, qui ne dit rien.
Il baissa la tête, regardant ses baskets pendant quelques instants avant de la redresser, observant le cadre contenant toutes les photos où Léon était présent. Il prit la parole, la gorge serrée :

"Je crois... Je crois que je suis aussi fautif dans cette histoire... Comme je suis devenu le gardien des Princesses, j'ai quelque peu délaissé Léon... Enfin, je le retrouvais chaque soir, mais je n'étais plus avec lui dans la journée... Je pense que cela lui a rappelé sa solitude et donc... Il a voulu disparaître des yeux de tous ceux qu'il aimait et qui l'aimaient..."

Ishimaru s'approcha du mur, avant de commencer à cogner son crâne dessus à plusieurs reprises, et de plus en plus fort...

"Je suis vraiment stupide ! Je suis trop crétin ! Un mauvais frère !"

Il donna un bon dernier coup, ce qui fit qu'il saigna au front, avant de poser son dos au mur et se laisser tomber jusqu'au sol. Il avait l'air de se moquer totalement de sa blessure... Il se recroquevilla sur lui-même, et on put voir ses épaules secouer dans des sanglots...

Chiery avait prit l'une des mains de Tarô pour la mettre sur sa hanche et prit l'autre entre ses doigts. Et le couple se mit à danser... Vanilla se demandait si elle ressemblait réellement à une baleine à ce moment-là... Si en la voyant, on disait d'elle qu'elle était une très mauvaise danseuse... Dans le fond, elle s'en moquait bien ! Au moins, ils seraient deux à mal danser ce soir ! Cela la fit sourire. Avoir une Reine qui ne savait pas danser... Cela pourrait être amusant ! Enfin, elle n'était pas encore prête à porter le poids de la couronne ! Du moins, elle espérait qu'elle monterait sur le trône quand elle sera plus âgée, qu'elle serait au moins adulte ! Elle ne savait pas comment sa mère avait vécu tout cela, ni depuis combien de temps, mais elle, elle n'avait pas tant hâte que cela de devenir reine... Cela impliquait nombreuses responsabilités, elle allait devoir veiller sur son royaume... Elle ne pourrait plus voir autant Takamina !

Vanilla était tellement dans ses pensées qu'elle ne remarqua plus que Tarô ne suivait plus trop le mouvement, s'emmêla les pattes et tomba en l'emportant dans sa chute avec lui. La future Reine ne put empêcher de laisser un petit cri s'échapper de sa bouche, tellement elle était surprise. Chiery avait les joues rouges, elle était par dessus son prince... Ce dernier lui demanda si elle allait bien avant de faire une remarque sur son habilité.

"Ça va..."

Réussit-elle à dire. Elle recula à quatre pattes avant de se relever. Elle constata qu'elle n'avait qu'un tout petit bleu de rien du tout à son genoux gauche, car c'était lui qui avait cogné le sol en premier avec la chute.
Ils reprirent la danse, et Chiery remarqua que son cavalier avait fait beaucoup de progrès ! Cela la fit sourire.

A la fin de la séance, Vanilla se précipita à la chaîne hi-fi afin d'arrêter la musique. Elle revint vers lui, avec un sourie et dit ce qu'elle pensait :

"Tu danses super bien, Tarô-Chan ! Maintenant, si tu me dis que tu ne sais pas le faire, je ne te croirais pas !"

Elle s'accrocha à sa taille pour le serrer dans ses frêles bras.
Au bout d'un moment, elle le lâcha, fit quelques pas dans la pièce, avant de se retourner à moitié vers son prince :

"Tu imagines si c'était nous qui ouvrions le bal ? Je plaisante, bien sûr ! C'est le rôle du roi et de la reine..."

En disant cela, elle se rendit compte que si elle dansait avec Tarô au bal du soir, sa mère allait les voir ensembles, l’œil de lynx qu'elle était elle repérerait rapidement ses filles, et leur poserait sans doute des questions lorsque tout le monde sera rentré chez soi.
Chiery imaginait sa mère avec un regard sévère qui les toiserait durement...

Un grondement de ventre se fit entendre... Vanilla rougit... Elle commençait à avoir faim... L'heure du midi approchait... Et il ne fallait pas être étonné ! Elle n'avait pas mangé le matin et venait de faire des efforts physique ! Elle mit sa main sur ses lèvres avant de dire :

"J'ai négligé le petit-déjeuner..."

Et elle ria un peu...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 26 Sep - 14:34

En le voyant aussi triste, Shizuka eût un regard compatissant. Le pauvre, il souffrait, mais au moins, cela sortait, et comme une blessure purulente, le pus qui en sortait ne servirait qu'à mieux désinfecter la plaie... Lorsqu'il se mit à ce cogner le front contre le mur, elle émit un petit cri, qu'elle étouffa avec sa main, ne s'attendant pas à un geste aussi osé de sa part. Elle le regarda faire, puis elle fini par se lever et s'approcher de lui. Doucement, jusqu'à ce qu'elle soit proche de lui. Elle se laissa tomber au sol, puis le força à se redresser, un peu, ce qui lui permit de le prendre dans ses bras.

- Ne soit pas si dur, tu ne pouvais pas savoir que cela lui ferait de la peine

Ce fût tout ce qu'elle trouva à dire, avant de fermer les yeux, se mettant à lui chanter cette chanson douce https://www.youtube.com/watch?v=kvSXkzkKa-E tout en caressant ses cheveux. Son grelot faisait de temps en temps un petit "ding-ding, lorsqu'elle bougeait, tandis qu'une douce chaleur commença à envahir le corps du neko, arrêtant ainsi le saignement et réparant petit à petit son pauvre front endommagé. Tout ce qu'elle faisait, c'était sa manière à elle pour le réconforter. Du côté de Ruby, il était bien content de rencontrer la belle princesse. Lorsqu'il lui demanda où ils allaient, après avoir chevauché quelques instants, ce qui le fit sourire.


< Dans un endroit, qui j'espère, vous plaira

Après une vingtaine de minutes, les deux jeunes gens arrivèrent dans un endroit qui était vraiment beau, où la vue étiat superbe et où, juste à côté, il y avait un bâtiment qui faisait à manger. Il l'aida alors à descendre, puis il descendit à son tour, avant de l'inviter à venir voir la vue à ses côtés, lui tenant la main, ayant peur qu'elle tombe. En se rendant compte, il rougit quelque peu.


> Excusez-moi, c'est un réflexe de sécurité totalement abrutissant La vue est tellement belle que j'avais envie de la voir avec quelqu'un qui le serait autant... Hm, il semble être l'heure de déjeuner, si vous avez faim, je vous invite à me suivre et si ce n'est pas le cas, vous pouvez retourner faire un tour avec mon cheval, je suis sûr que vous êtes assez honnête pour me le rapporter, enfin si vous savez monter, bien évidemment, sinon il est hors de question que je vous laisse partir seule, je ne voudrais pas qu'il arrive quoi que ce soit à la magnifique princesse que vous êtes.

Bon et bien, maintenant elle savait pertinemment ce qu'il voulait faire. N'ayant plus rien à faire, il avait eût envie de passer la journée en bonne compagnie et il avait fait fort en rencontrant Takamina, car avec elle, il ne risquerait pas de s'ennuyer. Pendant ce temps, du côté de Tarô, il était bien content de savoir qu'elle allait bien, par la suite, lrosqu'elle lui dit que s'il disait ne pas savoir danser, qu'elle ne le croirait pas, ce qui le fit rire. Par la suite, lorsqu'elle lui dit, en plaisantant, qu'elle les imaginerait bien ouvrir le bal, alors il s'imagina également ce que cela ferait, avant de revenir très vite à la réalité.


"Ce jour arrivera, lorsque tu seras reine, j'espère que d'ici là, je serais encore à tes côtés, je voudrais tant y rester pour l'éternité..."

En disant ces paroles, il se senti un peu triste, car il avait l'impression que cela n'allait pas être possible, car si la reine le découvrait par elle-même leur amour ou bien s'il leur avouait la vérité, ce n'était pas dit qu'il puisse rester au château et cela lui briserait vraiment le cas. Pensant que ce n'était pas le moment d'y songer, il se ressaisit lorsqu'il entendit le ventre de Chiery grogogner, ce qui le fit redresser la tête en riant un peu. Il sorti alors une pomme de sa poche et la lui tendit.

"Tient en attendant que le diner soit servit, je ne voudrais pas que tu tombes dans les pommes ! Dit tu es sûre que je pourrais danser à tes côtés ce soir ? Ta mère risque de remarquer quelque chose et les autres se poseront des questions... Bon je crois que je vais me faire passer pour ton nouveau garde du corps, comme ça, ils ne feront pas trop de chichis, et cela devrait arranger Ishimaru, car d'après ce que j'ai compris, c'est lui qui vous surveille, vu comme la jeune inconnue est partie vers lui, je songe bien qu'il risque d'avoir du retard"

D'où venait cette pomme ? C'était une bonne question que l'on pouvait ce poser. Tarô ne lui avait encore rien dit sur le fait qu'il était un voleur de rues, qui en ce moment, commençait doucement à ce calmer, mais chasser le naturel, il revenait au galop. Après lui avoir donné le fruit, il soupira un peu, songeant à ce qu'allait dire les autres membres de la famille Himeji, ce disant qu'il allait faire tâche parmi tous ces bourges, même en étant bien habillé. Il se rappela ensuite qu'Ishimaru existait, ce qui lui avait alors donné une idée pour que tous ceux qui se poseraient des questions, ainsi que Reimu, pourraient les obtenir grâce à ce stratagème qui sauverait leur couple, enfin il l'espérait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 26 Sep - 17:46

Takamina n'arrivait toujours pas à y croire ! Elle était sur le dos d'un cheval en compagnie d'un ravissant jeune homme... Elle avait l'impression d'être une de ces princesses qui trouvaient toujours l'Amour à la fin d'un bon conte de fées... Était-elle en train de rêver ? Pour le vérifier, elle se pinça le bras. Elle sentit la douleur passer et en conclut qu'elle était bel et bien éveillée...
Ruby l'emmena dans un des plus beaux lieux de Nomugo... Les yeux de la Princesse brillèrent. Elle avait déjà entendu parlé de cet endroit mais elle n'y avait jamais posé ne serait-ce qu'une patte auparavant. L'ambiance était magnifique et harmonieuse. Le Neko aida Chocola à descendre de la monture avant de lui prendre la main, celle qui avait été quelque peu brûlée par Kasai, pour aller admirer la vue... Les joues de la demoiselle devinrent rouges, et il en était de même pour le jeune homme qui expliqua la raison pour laquelle il faisait cela. Elle baissa les yeux, rougissant un peu plus, face au compliment qu'il fit. Il lui proposa de prendre le déjeuner avec lui ou de faire une balade à cheval si elle n'avait pas faim. Toujours écarlate, Takamina répondit :

"Ce serait un honneur de manger avec vous ! Allons donc prendre une table !"

Ce fut à cet instant qu'elle se rendit compte qu'elle parlait drôlement bien ! Elle était plus du genre familière avec n'importe qui, alors qu'elle avait un vocabulaire riche... En tout cas, même si son estomac ne criait pas famine, il était vrai que manger ne lui ferait pas de mal, avec toutes les émotions qu'elle avait ressentit en une petite matinée !

Ishimaru se rendait compte qu'il avait vraiment agis comme un imbécile et qu'il avait été aveugle de ne pas avoir perçu la détresse de son aîné les soirs où il rentrait du château le sourire aux lèvres. Souvent, Léon lui demandait comment s'était passée sa journée et son petit frère faisait un récit avant de le questionner à son tour. Mais l'intéressé répondait seulement que c'était "comme d'habitude".
A présent, le jeune blond s'interrogeait sur la réelle raison du départ de son grand frère... Était-ce vraiment la faute de ses parents ou de lui-même ? Si il s'agissait de la deuxième option, alors Ishimaru s'en voudrait plus que jamais et quitterait Nomugo pour le retrouver, peu importe le temps que cela doit prendre...
Il sentit qu'on s'approchait de lui... Shizuka le força à se redresser légèrement. Le garçon releva sa tête et remarqua qu'il y avait du sang sur son bras avant de remarquer seulement maintenant la blessure qu'il s'était infligé à lui-même. Il retira le liquide rouge de son bras en l'essuyant machinalement jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de trace, mais ne fit pas la même chose pour son front, sur lequel, pourtant, l'hémorragie continuait.
La jeune Neko le prit dans ses bras avant de commencer à chanter... Tout comme elle, Ishimaru ferma les yeux, sentant les larmes montés à nouveau. Une étrange force entra dans son corps... Il sentit que le sang cessait de couler sur son front, ce qui le surpris légèrement.

Lorsque le jeune blond prit la parole, sa voix était presque inaudible, étant cassée par l'émotion :

"Si, j'aurais pu le savoir... Auparavant, Léon n'avait même pas besoin de me parler pour que je comprenne qu'il ne se sentait pas bien... Je le remarquais par pur instinct..."

Il était vrai que les deux se comprenaient parfaitement l'un à l'autre sans avoir à dire ne serait-ce qu'un mot. Il aurait pu le voir, mais il était tellement aveugle à cause de sa joie qu'il n'avait jamais remarqué la détresse de son frère... Il aurait pu parfois rester au manoir pour passer des bons moments ensembles... Même si, ça lui arrivait de demander à Léon de venir au château pour s'amuser avec les Jumelles. Ces dernières se montraient toujours très gentilles et attentionnées -enfin plus Takamina que Chiery- et cela faisait sourire le jeune homme aux cheveux argentés, mais il devait sans doute se sentir éloigné de son petit frère...

Le blond essuya ses larmes avant de se relever, avec les mains de Shizuka dans les siennes, ce qui fit qu'il la leva avec lui. Il esquissa un tout petit sourire avant de dire :

"Tu as faim ? Le déjeuner doit être prêt à cette heure-là... Tu pourrais rencontrer mes parents si tu y tiens tant que cela."

En quelque sorte, cela lui permettait de changer de sujet. Il souffrait de ses nombreuses larmes qui avaient glissé sur ses joues. Comment aurait réagi Léon si il l'avait vu ainsi ? Se serait-il rendu compte qu'il avait une erreur en quittant Nomugo pendant toutes ces années sans donner ne serait-ce qu'une petite nouvelle, une petite lettre pour leur dire qu'il allait bien.
Ishimaru ne pensait aucunement qu'il était mort, mais il était très inquiet à son sujet...

Chiery fut étonnée de voir Tarô sortir une pomme de sa poche. Elle baissa une oreille se demandant bien d'où provenait le fruit. Il ne lui semblait pas qu'il en avait prit une au petit-déjeuner... Elle prit tout de même le met et redressa ses deux oreilles quand son prince demanda si elle était certaine qu'elle voulait qu'il danse avec elle. L'intéressée hocha vivement de la tête pour montrer qu'elle le désirait. Il lui proposa de se faire passer pour son garde du corps, mais cette idée ne plut pas beaucoup Vanilla... Elle n'avait pas envie de faire semblant, elle ne souhaitait pas que leur Amour reste un secret. Ce bal semblait être une occasion à saisir pour le dévoiler. Elle regarda la pomme pendant quelques secondes, sentant son cœur battre un peu plus fort tellement elle était stressée avant de redresser la tête pour miauler :

"Non ! On leur dira la vérité !"

Elle ouvrit de grands yeux avant de cacher sa bouche par une de ses mains, se rendant compte qu'elle avait dit de façon très forte cette phrase. De plus, comme la pièce était vide, sa voix fut amplifiée. Elle rougit légèrement, et espérait que personne ne passait près de la salle... Elle ne bougea plus pendant plusieurs secondes, qui lui parurent une éternité, avant de raconter ce qu'elle savait de sa grand-mère à son chevalier :

"O-On restera dans le château... Mère sera obligée de l'accepter ! Son père n'était pas de sang royal et pourtant il est bien devenu roi ! Bon, bien évidemment, c'était Grand-Mamie qui avait le plus de responsabilités et pouvoirs, mais il était au trône ! Pourquoi ce serait différent pour nous ?"

Elle avait regardé Tarô droit dans les yeux durant son récit, avant de les baisser lorsqu'elle finit de parler.

"Elle devra l'accepter... Je suis sûre que Grand-Mamie nous aiderait à la persuader si on lui explique et qu'on a échoué ! Elle est très gentille et compréhensive, elle sait à quel point l'Amour est important... Et ce sera moi qui le dirait à Mère cette fois-ci !"

Elle ne voulait plus craindre sa mère. Elle en avait assez de rester une fille sage et silencieuse face à la puissance de la Reine de Nomugo. Elle allait lui montrer qu'elle avait du caractère et qu'elle la succèderait parfaitement bien !
Chiery croqua un bout de la pomme à pleines dents avant de la tendre vers Tarô en disant, et malgré sa bouche pleine, elle parlait correctement :

"Tu en veux ?"

Elle sourit en rougissant. Elle ne savait pas d'où venait le fruit, mais dans le fond, elle s'en moquait totalement, elle avait entièrement confiance en son beau prince !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 26 Sep - 22:15

HS : Désolée, comme je parle de REimu, on dirait un monstre, alors que ce n'est pas le cas ^^'

Ruby en fût fort heureux de savoir que sa chère princesse voulait diner avec lui, il lui fit un énorme sourire. En le voyant aussi heureux, Artarys se mit à émettre une sorte de rire, avant de dire ce qu'il pensait de la situation actuelle de son maître, ce qui allait sûrement surprendre la jeune neko, car entendre un cheval parler, ça surprend toujours.


- Désolé de ne pas vous avoir répondu de suite mademoiselle, tout comme mon maître, vous m'aviez envouté au point de ne plus pouvoir parler. Sur ce, ma mission est terminée, amusez-vous bien cher prince, je viendrais vous rechercher lorsque vous aurez terminé votre repas !

> Ne l'écoutez pas, il ne raconte que des bêtises !

Déclara Ruby, après que son cheval ait incliné sa tête, avant de disparaître. Enfin, il l'avait dit sans parler, mais à voir son air gêné, Takamina pouvait comprendre qu'il n'avait pas envie qu'elle sache qu'il était un prince, enfin ex-prince... Personne ne le voulait sur le trône, alors tout le monde lui faisait des misères et se moquaient de lui, alors avec sa voix, il libéra son plus puissant pouvoir, sous le coup de la colère et détruit une partie de son futur royaume sans le faire exprès, les sans-coeurs faisant le reste, ce qui expliquait pourquoi il ne parlait jamais indirectement aux gens, du coup, ayant honte de son passé, il ne voulait que personne ne le sache, mais c'était trop tard, malheureusement, Takamina allait sûrement lui poser des questions.

Soupirant légèrement en ayant l'air ennuyé, il hocha doucement sa tête, puis sourit à la jeune fille et entra à l'intérieur, enfin il lui ouvrit la porte, la laissant passer avant lui. Après s'être trouvée une jolie table, un peu en retrait, pour qu'ils puissent bien discuter, le serveur leur apporta la carte et ils purent commander, alors Ruby ouvrit un peu nerveusement la carte, bien qu'il essayait de garder son calme, pour éviter de paraître trop suspect aux yeux de la jolie demoiselle qui était à sa table. Pendant un autre temps, du côté de Shizuka, en l'écoutant se faire autant de reproches, la miss lui fit un sourire.


- Je te l'ai déjà dit, ne soit pas si dur avec toi-même ! Et puis, à cette époque, tu n'étais encore qu'un enfant insouciant qui ne pensait pas à ce genre de chose. Si tu tiens tant à retrouver ton frère, au lieu de te juger, sort de ton trou perdu et part à l'aventure ! Peut-être que lui aussi il se trouve au nord ! Et si tu veux je...

Soudain, elle se rappela que sa grand-mère existait, elle ne pouvait pas partir du jour au lendemain, de plus, bien qu'elle connaissait son doux rêve et n'était pas contre, il était fort à parier qu'elle veuille connaître un peu mieux le jeune homme avec qui Shizuka voudrait s'enfuir, ce qui serait tout à fait normal. Elle rougit un peu, baissant la tête en se sentant honteuse, mais elle n'eût pas le temps d'en dire plus, car Ishimaru lui prit ses mains, ce qui la fit tout de suite se relever. Une fois debout, il lui proposa de diner avec lui et ses parents, ce qui lui fit avoir un grand sourire jusqu'aux oreilles.


- Oh si c'est pour rencontrer tes parents, je peux être un puit sans fond ! Allons-y vite avant que tu ne changes d'avis !

Elle savait pertinemment que sa grand-mère ne l'attendrait pas pour manger, puisqu'elle la lui avait confiée pour la journée, donc elle n'avait pas besoin de prévenir pour dire qu'elle ne viendrait pas à l'heure du repas. Elle prit la main du neko et l'attira vers la porte, comme pour lui faire comprendre qu'il ne fallait pas qu'il change d'avis. Elle en avait des choses à dires aux parents du beau blond et elle n'allait pas se gêner de les dires, donc c'était pour cette raison qu'elle avait hâte de les rencontrer, mais aussi parce qu'elle commen4ait à avoir faim. Du côté de Tarô, il voyait bien qu'elle était dubitative lorsqu'il lui avait donné la pomme. Il ne l'avait pas volée, il venait de s'en rappeler.

Lorsqu'il entendit la belle qui faisait éclater son désir de dire la vérité, il fût quelque peu choqué, tout comme elle dirait-on, car elle plaça sa main sur sa bouche, en plus, son cri avait bien raisonné, il espérait que Reimu n'allait pas débarquer pour se demander ce qu'il ce passait, mais heureusement, ce ne fût pas le cas, ouf quel soulagement ! En l'entendant dire tout ce qu'elle pensait et ce qu'elle allait faire, il ne resta pas indifférent, il était ému de voir comment son adorée se transformait tout d'un coup en lionne pour ce battre contre sa mère pour qu'elle accepte l'amour entre Tarô et sa fille.

Tout de même, quelle histoire ! Le père de Reimu n'était pas d'une bonne lignée et elle râlait parce que sa fille ne voudrait pas d'un véritable prince pour se marier avec lorsqu'elle en aura l'âge ? Il trouvait les propos de la reine totalement stupide, mais ça il le dirait pas à Chiery, car à son regard, elle avait sûrement dû comprendre ce qu'il pensait des agissements de sa mère. Lorsqu'elle lui proposa de croquer dans la pomme, il sourit, la trouvant plus qu'adorable, comme d'habitude quoi, et ceux qui pensaient le contraire et bien, ils avaient plutôt intérêt à se taire, sinon il leur apprendrait à trouver Chiery adorable ! Enfin à tous, sauf à sa mère, car lui faire comprendre ce genre de choses serait trop complexe et il pensait qu'il valait mieux se baser sur leur principal problème plutôt que de lui enseigner ces futilités.


"Meric, tu es gentille, mais je me souviens, je l'avais prise pour toi, en revenant de la boutique, car il y en avait dès qui étaient gratuites pour faire connaître un peu la personne qui s'occupe de vendre les fruits et légumes. Pis, je peux attendre le repas, tu dois te nourrir, tu ne manges rien, il va falloir que tu avales un bon repas, sinon au bal, tu risques de t'évanouir, me tomber dessus et ta mère ne va pas apprécier"

Après lui avoir dit ce qu'il pensait, il se mit à rire. Ils étaient si seuls dans cette immense pièce, il pourrait la croquer comme le fruit qu'elle était en train de déguster que personne n'en saurait rien, mais bon, il se permit de lui faire un simple petit baiser sur le front en mettant ses bras vers sa taille. Après avoir fait cela, il s'écarta, puis il se mit à fixer la pomme et sans le faire exprès, cela fit se réveiller ses pouvoirs. La queue de la pomme se mit à bouger toute seule, avant d'être projetée dans la poubelle du coin, ce qui fit légèrement rougir Tarô, car en plus d'avoir fait son intéressant, il s'était mit à faire le jeu de "Je t'aime, un peu, beaucoup et etc", comme le faisait les filles avec les pâquerettes, et il était tombé sur "A la folie", ce qui était le cas, comme quoi, le hasard faisait bien les choses.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Sam 26 Sep - 23:57

Takamina fut d'abord surprise avant d'être émerveillée. Un cheval qui avait la capacité de converser ! C'était incroyable ! Elle avait souvent eu l'occasion de voir ces braves bêtes et même de monter sur leur dos pour galoper. Elle avait même son propre cheval qu'elle avait appelé Kyandi, car cette jument était très gourmande et aimait particulièrement ce qui était sucré, mais Chocola et elle n'avaient jamais tenu une réelle conversation entre elles. Néanmoins, cela ne les empêchait pas de montrer qu'elles tenaient l'une à l'autre... Donc entendre une voix sortir de la gueule d'Artarys était plus qu'impressionnant pour la jeune demoiselle ! Elle rougit un peu face au compliment qu'il lui avait fait. Elle leva ensuite un sourcil quand il appela Ruby par "prince". Il était donc de sang royal lui aussi ? Cela fit émettre un hoquet à Takamina. Décidément, elle était vraiment en train de vivre son rêve d'enfant ! Pourtant, maintes fois sa mère lui avait dit que cela ne se passerait jamais comme la petite se l'imaginait et qu'elle devait arrêter de lire ces vieux contes qui n'étaient que le fruit de l'imagination, que ce n'était pas une bonne leçon de vie, et pourtant, ils aidaient beaucoup Chocola !
Ruby semblait très gêné que sa monture l'ait appelé ainsi, il lança même à la Princesse qu'il racontait des bêtises. Elle supposa qu'il cachait sûrement quelque chose mais elle ne dit rien, se disant que cela ne la regardait pas...

Ils s'installèrent tous deux à une table légèrement en retrais par rapport aux autres. Lorsque Takamina eut la carte sous les yeux, elle ne sut quoi prendre tellement il y avait du choix ! Elle n'était jamais entrée dans un restaurant et il fallait dire que cela l'impressionnait. Elle avait l'impression de retrouver légèrement la même chose que chez elle, mais il y avait des personnes qui l'entouraient un peu plus loin et elle ne les connaissait pas... Elle avait toujours mangé au château et jamais ailleurs... Il était déjà arrivé que ses parents ne dînent pas à la table de la demeure royale mais dans un restaurant de luxe afin d'être en tête à tête, laissant leurs filles sous la charge de la mère de Reimu...
La Princesse finit par se dire qu'elle allait prendre un buffet à volonté, comme ça, elle pourrait prendre ce qu'elle désirait avec les quantités qu'elle désirait. Elle referma la carte avant de dire :

"C'est la première fois que je vais manger dans un restaurant ! C'est vraiment... Magnifique !"

Elle sourit, regarda un peu partout depuis sa place en tournant la tête de chaque côté et elle s'arrêta lorsqu'elle eut Ruby en champ de vision, ce qui la fit sourire un peu plus.

Ishimaru fut étonné que la jeune demoiselle le tire hors de sa chambre ainsi... On dirait qu'il n'avait pas d'autres choix, il allait devoir prendre le déjeuner avec ses parents et la belle Neko... Cela faisait depuis un moment qu'il n'avait pas mangé avec son père et sa mère... Il avait prit l'habitude de prendre un plateau où se trouvait son repas dans les cuisines, car il avait demandé aux cuisiniers de lui faire un petit dîner à part... Il ne demandait pas grand chose à chaque fois ce qui ne donnait pas plus de boulot au personnel que si ils servaient pour la famille au complet. Le jeune homme avait donc prit l'habitude de manger sur le toit du manoir, tel un chat, ce qu'il n'était pourtant pas. Ou peut-être avait-il du sang de Neko mais qu'il ne le savait pas... Après tout, il appartenait à l'unique lignée humaine des Himeji alors sans doute qu'il en avait tout de même un peu...

Après avoir fermé la porte de sa chambre, il guida Shizuka jusqu'à la salle à manger. Lorsqu'ils entrèrent dans la pièce, il n'y avait encore personne, néanmoins, on pouvait voir les couverts déjà posés et les entrées froides étaient aussi présentes sur la table. Ishimaru poussa un soupire de soulagement. Il fit assoir la demoiselle avant de s'installer à côté d'elle. Lorsque la porte de la salle fut ouverte, le jeune homme eut un énorme sursaut. Il tourna lentement sa tête et vit ses parents. La mère du garçon avait une belle longue chevelure blonde et les yeux bleus, elle était vêtue d'une longue robe aux tons de l'aube, c'est-à-dire violet, rose et jaune-orange. Quant au père, il avait de courts cheveux hérissés gris et aux yeux rouges.
Ishimaru les regarda entrer sans dire un mot. Ces derniers semblaient surpris de voir leur fils à table, surtout qu'il y avait une belle demoiselle assise juste à côté de lui.
Le jeune homme parla à voix basse pour que seule l'intéressée l'entende :

"Ma mère se nomme Shimizu et mon père, c'est Suto... Prépare-toi à un véritable interrogatoire !"

Il lâcha un soupire. Sa mère prit la parole :

"Je suis très surprise de te voir à table Ishi... Cela fait depuis combien de temps que nous n'avons pas mangé ensembles ?
-J'en sais rien..."

Le jeune homme avait haussé des épaules sans même avoir prit le temps de regarder la femme, observant sur le côté. Son père s'adressa directement à Shizuka :

"Vous êtes une amie d'Ishimaru ? Enchanté, bienvenue dans notre humble manoir ! Puis-je savoir qui vous êtes ? Ishimaru parle très peu de lui..."

L'intéressé se retint de se lever de table en entendant l'homme dire cela. Ils se préoccupaient beaucoup de sa vie mais ils s'en moquaient royalement de celle de Léon ! Il exprima un feulement en regrettant presque d'avoir proposé à Shizuka de manger avec ses parents...

Chiery rougit un peu quand Tarô lui dit qu'il avait prit la pomme pour elle. Elle le trouvait tellement mignon ! Lorsqu'il fit la remarque comme quoi elle devait manger si elle ne voulait pas faire un malaise avant de perdre conscience et tomber sur lui sous les yeux de Reimu, elle ria avec lui. Elle sourit quand il lui claqua un baiser sur le front.

Une fois que le morceau dans sa bouche fut avalé, elle croqua de nouveau dans la pomme, et au même moment, elle vit la queue du fruit s'agiter avant de s'en détacher ce qui fit ouvrir de grands yeux à la future Reine de Nomugo. Elle suivit le mouvement de la petite partie de la pomme avec toujours le même regard avant de regarder son prince et elle ria légèrement.

Elle n'entama qu'à moitié le met avant de prendre la main de son chevalier. Elle avait une idée en tête et lui dit :

"Viens, je voudrais te montrer quelque chose !"

Et elle l'entraîna hors de la salle de danse pour l'emmener jusque dans sa chambre, sans le lâcher une seule seconde. Elle ne libéra sa main qu'une fois dans la pièce. Elle lui dit de se mettre à l'aise avant de fouiller dans un des tiroirs de sa commode blanche. Elle finit par en sortir un bouquin, plus précisément un album-photos... Elle s'assit à côté de Tarô.

"Je te fais l'honneur de me voir quand j'étais petite !"

Elle lui fit un grand sourire avant de lui confier le précieux ouvrage. Dedans, on pouvait observer des photos où il y avait toujours Chiery dessus au moins, accompagnée ou non. Elles étaient classées dans l'ordre chronologique, donc plus on avançait entre les pages, plus on voyait la Princesse grandir. Sur les photos, elle avait entre plusieurs mois jusqu'à ses douze ans, puis après plus rien... Car ce fut à douze ans qu'elle fut exclue du château et renier de la famille...
A force de se voir petite, Vanilla se posa une question qu'elle dit à voix haute :

"Tu penses qu'on aura combien d'enfants ?"

Elle sourit et ria de sa remarque avant d'ajouter :

"Je plaisante !... Ou pas..."

Elle venait d'achever sa phrase dans un souffle pratiquement inaudible. Lorsque l'album fut entièrement explorer, Chiery prit son oreiller avant de frapper gentiment la tête de Tarô avec. Elle avait envie de s'amuser, alors elle avait décidé de l'enquiquiner. Elle refit ce geste en riant avant de se lever de son lit et lancer l'oreiller vers son prince, puis, sans crier gare, elle se jeta sur lui ce qui fit qu'elle se retrouva au dessus de lui. Elle avait toujours son sourire sur son visage, et les joues rosies par sa joie.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)
» Alors , vous avez trouvé votre bonheur au salon?
» 12 minutes de bonheur
» Pourquoi modérer alors que tout va bien?
» Alors que re-voilà la sous-préfète...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Archives :: Archives :: Role Play-
Sauter vers: