Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 27 Sep - 2:27

Shizuka s'était faites asseoir sur une chaise et l'on pouvait entendre le petit "dling dling" que faisait sa clochette, bruit peut-être énervant, mais pas pour la neko, car c'était tout ce qu'il lui restait de ses parents et elle ne s'en séparerait pour rien au monde. Quoi qu'il en soit, le fait qu'on entende du bruit, signifiait qu'elle était impatiente et qu'elle ne tenait pas en place. Lorsque les parents enrèrent dans la pièce, elle émit un "Oh!" pas très discret, car la chevelure de la mère d'Ishimaru avait fait tout son effet. Elle était magnifique, elle avait presque envie d'avoir la même, mais bon, ses cheveux étant un doux mélange entre ceux de sa mère et son père, les changer serait une mauvaise idée, car l'héritage de ses géniteurs serait perdu, ce qui serait dommage.

Ishimaru lui dit très discrètement comment ils s'appelaient, puis la mère fit un commentaire, avant que le père ne pose sa première question, ce qui eût l'air d'énerver le jeune blond, alors la minette posa sa main sur la cuisse du jeune homme, avant de lui lancer un clin d'œil discret et complice, pour lui faire comprendre qu'être venu ici n'était pas une si mauvaise idée que ça, enfin elle l'espérait. Elle ouvrit finalement sa bouche pour répondre à la première interrogation.


- S'il vous plait, ne faites pas les étonnées, vous devez sûrement savoir pourquoi il ne vous parle pas, vous n'avez pas une petite idée ? Je m'appelle Shizuka Kokora et si on continues de ce fréquenter, dans très peu de temps on sera plus que des amis ! Ishimaru veut retrouver Léon et je l'aide dans sa quête, car il est le seul à le faire, et il a grandement besoin d'un coup de patte pour élucider ce grand mystère qui plane sur votre poupée... euh pardon fils... Je suis ravie de faire votre connaissance ! Je suis sûre qu'on va très vie s'entendre, pas vrai Ishi ?

Alors là, les parents et Ishimaru devaient être estomaqués ! Les parents parce qu'ils ne devaient pas s'y attendre et l'Ishi parce qu'elle venait de dire tout ce qu'il pensait dès qu'elle avait ouvert la bouche. En faites, elle ne faisait pas vraiment dans la dentelle, elle disait ce qu'elle pensait, toujours avec un grand sourire et cette fois-ci, elle n'avait pas fait exception à la règle. Lorsqu'elle eût fini de parler, elle perdit légèrement son sourire, car il s'étai transformé en une bouille interrogative. Du côté de Ruby, il avait trouvé sa bouille tellement trop mignonne lorsqu'elle avait entendu Artarys parler, qu'il aurait pu la scruter durant des heures.

Une fois la carte lue et le choix de la princesse étant faites, il se mit à choisir pour son compte. Lorsque ce fût fait, un serveur, bien habillé fit son apparition sans que personne ne sache d'où il était venu, ce qui était un don que pratiquement tous les serveurs possédaient et celui-là avait l'air de bien l'utiliser, car Ruby ne l'avait pas vu venir. Une fois la commande faites, le serveur indiqua à la princesse comment se servir, puis dit au prince que son met allait bientôt arriver.


> Vous pouvez déjà aller vous servir et manger. Je ne suis pas un grand mangeur, mais vous, prenez tout ce qu'il vous plaira. Dites, à ce qu'il parait, votre famille donne un bal, j'en ais vaguement entendu parler, j'espère que vous avez trouvé un cavalier pour danser au milieu de tout ces nobles

Dit-il dans la tête de la demoiselle, se montrant très convainquant dans ses dires. Par contre, il ne le montrait pas, mais s'imaginant Takamina au milieu de tous ces gens bien chic et coincé, il se fit un peu du soucis pour elle, car elle n'avait pas l'air d'être comme ça, la pauvre, elle allait s'ennuyer. Enfin ça, c'était ce qu'il pensait en ne sachant pas qu'un neko perturbateur, une pièce rapportée viendrait animé la soirée. Pendant un autre temps, le principal intéressé pu voir la jeune fille rougir en sachant qu'il avait prit la pomme pour elle, mais aussi qu'elle avait l'air intriguée par son pouvoir.


"En effet, il n'est pas anodin, mais c'est mon pouvoir, je ne le maîtrise pas encore très bien"

Il sourit un peu, se rappelant la tête qu'avait fait madame Kagiri, lorsque, sans le faire exprès, il s'en était servit pour partir comme un voleur. Chiery ne lui laissa pas le temps de s'enfoncer dans ses souvenirs, car elle lui prit la main en l'entrainant avec elle, ce qui n'était pas la première fois. Une fois dans sa chambre il s'installa bien confortablement sur le lit, la laissant fouiller dans ses affaires, jusqu'à ce qu'elle revint avec un album photo, qu'elle lui donna.


"Ouah, merci ! je sens que ça va être hyper passionnant !"

Alors que d'autres auraient râlés, lui était tout content de pouvoir voir des photos de sa princesse lorsqu'elle était enfant. Lorsqu'il tourna les premières pages, il se mit à fondre pour la bouille trop craquante de Chiery étant bébé. Il se mit alors à ce demander à quoi ressembleraient leurs enfants, si jamais ils en auraient. Ils devaient vraiment être en symbiose, car la belle lui demanda combiens d'enfants il voudrait, ce qui le fit légèrement rougir et rire, ensuite, il se mit à faire le calcul à haute voix.


"Beaucoup, jusqu'à ce qu'on ait un garçon, car à ce qu'il parait le peuple aime pas trop lorsque c'est une fille qui reprend la couronne, heureusement, votre peuple à bien réagit lorsqu'ils ont apprit votre naissance. Il faudra aussi un prince de remplacement, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver, donc on va dire une douzaine !"

Après avoir fini sa théorie, il se mit à rire plus longtemps qu'avant, se disant qu'il avait bien fait de brouiller les pistes et d'en demander beaucoup, car il voulait voir la réaction de la belle. Lorsqu'il eût terminé de regarder l'album, il se leva et le rangea où son adorée l'avait prit, puis en s'asseyant à nouveau, il se reçu un coup de coussin, ce qui le surprit. Il vit alors Chiery recommencer l'opération, alors dès qu'il se reçu un nouveau coup, il tenta de la chatouiller, pour l'embêter à son tour. Par la suite, il la vit lancer le coussin, avant de se jeter sur lui, ce qui fit qu'ils se retrouvèrent dans une position des plus délicates, ce qui fit que Tarô referma ses bras sur elle, pour la chatouiller, ce qu'il n'avait pas réussi à faire. Il arrêta et la libéra, avant de lui poser le coussin sur sa tête, cachant ainsi, un peu la vision de la belle, ce qui semblait être bête, mais lui, ça l'amusait, il la trouvait trop mignonne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 27 Sep - 12:00

Takamina faillit tomber de sa chaise lorsqu'un serveur fit son apparition à la table. Elle ne l'avait pas vu venir ! Elle se demanda, par ailleurs, si toutes les personnes qui servaient dans un restaurant faisaient la même chose que lui... En tout cas, elle a eut une petite frayeur et ses oreilles s'étaient dressés au dessus de sa tête.
Le serveur prit leur commande en donnant des explications à Chocola par rapport au buffet à volonté. Elle hocha de la tête, se disant que ce serait sans doute un peu comme dans le château où elle se servirait comme bon lui semble, ce qu'elle faisait chez elle...

Lorsque le serveur s'éloigna, Ruby parla du bal qui était organisé au château, après avoir dit qu'elle pouvait aller se servir, qu'elle n'avait pas besoin d'attendre qu'il aie son plat pour aller chercher ce qu'elle voulait manger. Takamina baissa une oreille. Un bal ?... Elle ouvrit soudainement de grands yeux. Elle avait complètement oublié cet évènement ! Elle n'avait pas de cavalier, mais ça, cela lui arrivait bien souvent. La plupart du temps, elle entrait dans la salle avec sa Jumelle et les deux attendaient que quelqu'un vienne les inviter à danser. Mais cette fois-ci, ce serait une exception pour Chiery car elle avait déjà son cavalier, enfin, Chocola espérait les voir valser ensemble ! Si ce n'était pas le cas, elle les forcerait !
En tout cas, elle était très gênée d'avoir oublié ce détail important... Elle n'avait rien préparé ! Si elle ne se montrait pas habillée correctement pendant le bal, sa mère la punirait ! Quand elle rentrera chez elle, elle se jettera dans son placard pour vite trouver une belle robe.

Après ce petit moment de réflexion, Takamina répondit à Ruby, les joues légèrement rouges :

"Oh non, je n'ai personne avec qui danser... Enfin, comme toujours en fait... J'avais totalement oublié qu'il y avait un bal !"

Pourquoi Kasai ne le lui avait pas rappelé ? Après tout, sa cousine était très bavarde, elle aurait pu évoquer le bal de ce soir au lieu de se plaindre !
Chocola finit par se lever avec son assiette en main avant de diriger ses pas vers le buffet. Lorsqu'elle vit toute la nourriture, elle hésitait grandement... Elle décida de prendre un pavé de saumon avec quelques légumes verts. Elle revint s'attabler et posa l'assiette sur la table et attendit que Ruby soit servi pour se permettre de commencer à manger.

Ishimaru venait de poser son coude sur la table et sa main tenait sa tête.Il regardait sur le côté, ne pouvant pas regarder ses parents droit dans les yeux. Il tourna les yeux vers Shizuka lorsque la belle Neko avait posé sa main sur sa cuisse. Il rougit un peu... La demoiselle s'adressa ensuite aux deux adultes. Ces derniers levèrent un sourcil en chœur quand elle parla de Léon. On aurait dit que c'était la première fois qu'ils entendaient ce prénom. Quant au jeune homme blond, il eut ses joues un peu plus écarlates lorsqu'elle annonça qu'ils seraient "plus que des amis", qu'est-ce qu'elle voulait dire par-là ? De plus, il était bouche-bée de l'entendre dire ce qu'elle pensait... Il tourna l’œil vers ses parents, il se retint de leur sauter à la gorge avec leur air de chouettes. Il décida de prendre la parole, malgré le fait qu'il n'avait pas envie de leur parler :

"Vous vous souvenez de Léon ou pas ? Vous faites une tête comme si vous ne l'aviez jamais connu !"  

Il se leva de sa chaise et prit appui sur la table et hurla :

"Ça fait cinq ans que Léon a disparu et vous... Vous en foutez royalement ! Ishi par-ci, Ishi par-là ! Mais Léon... Lui on s'en moque ! Vous lui avez pourri sa vie ! Pourquoi vous n'avez rien fait ?! Pourquoi vous êtes restés là, en tournant les pouces et vous m'avez chouchouté en laissant totalement Léon dans son ombre ! Vous me DÉGOÛTÉS !"

Shimizu et Suto semblaient tellement surpris qu'ils ne bougeaient plus. La femme eut un sursaut quand son fils, en partant dans un mouvement brusque, fit tomber sa chaise avant de quitter la salle. Les deux s'entre-regardèrent ensuite. Ils ne comprenaient pas ce qu'il venait de se passer... Ils avaient toujours pensé qu'Ishimaru était heureux, parce qu'ils étaient très attentionnés avec lui, mais il semblerait qu'ils n'avaient pas bien agis...

"L-Léon ?... Que vient-il faire dans cette histoire ?
-Cela faisait depuis bien longtemps que je n'avais pas entendu le prénom de ce lâche..."

Ishimaru avait entendu son père dire cela, car, malgré le fait qu'il soit sorti de la salle, il était resté collé à la porte. Il fut touché comme si c'était de lui qu'on parlait... Le pauvre n'en pouvait plus. Il refit son entrée dans la pièce, les sourcils froncés, les yeux emplis de larmes de haine et désespoir. Il resta près de la porte mais dit d'une puissante voix :

"Vous dites toujours du mal de Léon ! Mais vous ne le connaissez même pas ! Vous n'avez pas appris à l'aimer ! Et vous ne me connaissez pas non plus !"

Cette fois-ci, le garçon ne pouvait plus supporter la présence de ses parents, il partit s'enfoncer dans les couloirs... Il courut en dehors du manoir et se retrouva dans le jardin. Il s'agenouilla sur le sol et frappa des poings la terre. Il en avait plus qu'assez de cette misérable vie, de ces parents stupides, de ce manoir qui semblait si vite sans Léon...

Chiery tenta de se libérer de l'emprise de Tarô. Elle riait aux éclats à cause de toutes les chatouilles qu'il lui faisait. Lorsqu'il s'arrêta, elle put reprendre son souffle, avec un grand sourire sur son visage. Elle eut le droit à l'oreiller sur sa tête, qu'elle se pressa de reprendre pour couvrir tout le visage de son prince avec, avant de le jeter ailleurs par dessus son épaule. Elle repensa à ce que son chevalier lui avait dit par rapport aux enfants. Elle décida de répondre, en disant sa première phrase en miaulant comme un chaton :

"Mais moi je ne veux pas autant d'enfants ! En plus ça fait depuis cinq générations que Nomugo voit une nouvelle reine qui prenne la tête du royaume ! Alors on est habitué ici à ce que ce soit une demoiselle qui gouverne ! Mais bon, si tu en veux autant, ce sera à toi de t'en occuper, Tarô-Chan !"

Elle approcha de très près son visage de celui de Tarô. On aurait dit qu'elle allait l'embrasser jusqu'à ce qu'elle prenne un tout petit coussin pour le mettre de nouveau sur la tête de son prince. Après cela, elle ria un peu avant de se relever du lit. Une fois qu'elle fut sur ses pattes, elle se retourna vers lui avec un sourire.
Une petite cloche se fit entendre dans tout le château, cela signifiait que le repas était prêt. Tant mieux parce que Chiery sentait qu'elle avait de nouveau faim ! Elle prit les mains de Tarô tout en s'exclamant :

"Allons manger !"

Et elle l'embarqua de nouveau jusque dans la salle à manger. Une fois arrivés, Vanilla perdit son sourire quand elle vit sa mère assise à table avec son père. Les deux ne disaient rien et mangeaient silencieusement. Malgré le fait qu'ils soient présents, la future Reine n'avait toujours pas lâché la main de son chevalier. Elle se dit alors que c'était le moment de leur annoncer... Elle sentit que son cœur accélérait et elle mordit sa lèvre inférieur. Elle regarda Tarô avant de se décider à s'assoir à table.
Quand elle vit sa fille s'installer, Reimu leva les yeux de son assiette et la fixait d'un regard inexpressif mais dur...

"Où est Takamina ?
-Je ne sais pas, Mère..."

La Reine leva un sourcil. C'était bien la première fois qu'elle entendait Chiery dire qu'elle ne savait pas où se trouvait sa Jumelle. Elles avaient pourtant l'habitude d'être toujours ensemble... Makoto regarda sa fille, et sourit un peu :

"Ne t'en fais pas, Chiery. Ta mère est juste un peu sur les nerfs avec le bal qui approche... J'espère que Takamina va bien !"

La femme toisa son mari. Pourquoi avait-il dit cette bêtise ? Elle poussa un soupire avant de se remettre à manger.
Vanilla regardait son assiette, elle serrait ses poings de plus en plus fort. Sa respiration s'accéléra. Soudain, sans crier gare, elle se leva et réussi à articuler, malgré la boule dans la gorge :

"Mère, Papa... J'ai... J'ai quelque chose de très important à vous dire..."

Quand elle vit ses parents lever les yeux vers elle, elle se sentit mal-à-l'aise. Son cœur s'emballa encore plus et elle tentait de prendre de grands inspirations, mais elle n'y arrivait pas. Elle jeta un regard vers Tarô et cela lui donna du courage.
Voyant l'état de sa fille, Makoto décida de l'aider, bien qu'il ne savait pas ce qu'elle voulait leur annoncer, mais cela semblait terriblement important pour ne rien faire pour la pousser à le dévoiler :

"Qu'as-tu donc à dire, ma petite puce ?
-Je..."

Elle ferma les yeux et tenta de calmer sa respiration avant de sentir comme un élan, elle devait le dire... Elle l'avait promis !

"J'ai trouvé ma moitié ! Je suis folle amoureuse de lui et je l'aime plus que tout !"

Et pour montrer de qui elle parlait, elle se jeta dans les bras de Tarô. Elle avait les joues rouges et pensait qu'elle allait sombrer dans le coma, tellement son cœur cognait fort dans sa poitrine.
Reimu regarda sa fille sans exprimer la moindre émotion, quant à Makoto, il cillait des paupières tellement il était surpris. La Reine se leva à son tour avant de quitter la salle, suivi du regard par Chiery. Cette dernière commençait légèrement à paniquer. Pourquoi sa mère était-elle partie ainsi sans lancer un seul mot ?
Le Roi semblait revenir à lui. Il n'arrivait pas à croire que sa petite fille adorée soit déjà amoureuse, elle lui paraissait soudain plus grande... Il était vrai qu'il devait se faire à l'idée qu'elle n'était plus une enfant et qu'elle grandissait, qu'elle ne serait pas pour toujours le petit chaton avec sa frimousse d'ange. Il réussit à dire, se retenant de pleurer :

"Je suis tellement heureux pour toi, mon trésor ! J'espère que vous prendrez soin de ma fille, Tarô ! Je compte sur vous pour qu'elle soit toujours heureuse ! Voyez, je suis très papa poule alors... Je vous la laisse en ayant confiance en vous !"

Chiery eut un grand sourire et ses yeux brillèrent. Makoto se montrait compréhensif malgré son caractère de père protecteur. Elle eut une larme de joie, elle lâcha son prince pour faire un câlin au Roi de Nomugo. A présent, il fallait convaincre Reimu... Mais elle se disait que son père serait là pour les aider en cas de pépin...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 27 Sep - 16:36

En l'entendant dire qu'elle avait oublié le bal, une esquisse de sourire se fit, puis elle s'élargit et soudain, il se mit à éclater de rire. Décidément, elle était vraiment trop drôle ! Par contre, à cause de son rire, le bâtiment trembla un peu, comme s'il y avait eût un mini tremblement de terre. Il la regarda se lever, puis la suivit du regard, jusqu'à ce qu'elle disparaisse de son champ de vision, avant qu'elle ne revienne avec une jolie assiette. La sienne arriva quelques minutes plus tard. C'était une petite salade composée, il y avait de quoi manger, mais pas pour un gros mangeur, mais en cet instant, cela lui suffisait.

> Dans ce cas, si vous n'avez rien à vous mettre, nous irons dire bonjour à Kiyoku. Ma sœur possède une large gamme de robes, de souliers et etc... Enfin vous êtes mieux placée pour savoir comment fonctionne les femmes. Je suis persuadé qu'elle sera ravie de vous faire un prêt. Bon appétit jeune demoiselle

Lui dit-il par la pensée en se disant que sa grande-sœur aimait rendre service aux filles de leurs mondes et que ça lui faisait tellement plaisir, car elles se connaissaient toutes, ici, elle ne connaissait personne et du coup, de temps en temps, elle râlait et l'accusait de l'avoir mit dans un tel pétrin, mais c'était normal, après tout, quand on perd toutes ses amies, il y avait de quoi n'être pas contente, même si des fois il aurait préféré qu'elle soit plus indulgente envers sa personne... Enfin bref, vu qu'aujourd'hui c'était son anniversaire, il se disait qu'il pouvait lui apporter un autre cadeau, un peu plus vivant que le précédent. Tout en mangeant, il se mit à se remémorer les paroles d'Artarys, se disant que même si ça l'embêtait d'en parler, il était bien trop tard pour faire semblant, de plus, il avait bien vu que ce qu'il avait dit ne lui avait pas suffit.


> Désolé de vous avoir enduite en erreur tout à l'heure. Artarys avait raison, je suis bel et bien un prince... Un prince maudit dont le monde s'est retrouvé détruit.. Avec Kiyoku, on a erré un bon moment avant de trouver votre monde, on s'y est installé, et depuis, je vis mieux, mais je sais que ma sœur n'est pas contente... Enfin nous ne sommes pas là pour parler de mes déboires ! Dites-moi qu'elles sont vos passions ?

Ruby avait baissaé la tête, soupirant un peu, se disant qu'il n'aurait pas dû en parler, mais bon, mieux valait le faire pour entretenir une relation stable avec la demoiselle. Lorsqu'il eût terminé, il redressa sa tête et ses oreilles, pour lui faire un sourire en lui posant une question pour changer de conversation. Pendant un autre temps, Shizuka fût choquée par la réaction des parents et de celle d'Ishimaru. Lorsqu'ils traitèrent Léon de lâche, Shizuka ne savait pus où ce mettre, tellement elle trouvait les paroles de ces gens affreuses. Une fois qu'Ishimaru soit parti, Shizuka se leva à son tour.


- Vous êtes vraiment ignobles ! Même ma grand-mère qui n'est pas biologique me connait mieux que vous connaissez votre fils !

Miaula puissamment la demoiselle, se sentant révoltée par leurs paroles, puis après avoir dit ce qu'elle pensait, elle se précipita à la suite de son ami. Elle courut jusqu'à sortir du manoir et jusqu'à ce qu'elle le retrouve enfin dans le jardin. Il donnait des coups de poings sur la terre. Sans crier gare, elle se rapprocha de lui, puis lui saisit les poignets au moment où il allait encore frapper la terre.


- J'en peux plus de te voir ainsi ! Maintenant, on s'en va ! Tu vas venir vivre avec moi et grand-mère, jusqu'à ce qu'elle soit d'accord de me laisser piloter son vaisseau Gummi et après on partira à la recherche de Léon ! Léon, on va le retrouver et cette bande de crétins seront bien obligé de reconnaître qu'ils ont un fils aîné !

Shizuka avait vraiment l'air plus que sérieuse, elle ne plaisantait pas, son regard était embrassé d'une puissante détermination. Après tout, si elle revenait chaque jours pour voir sa mamy, ce n'était pas comme un abandon, c'était juste une phase d'occupations durant le laps de temps où elle vendrait ses broderies, de plus, elle pensait déjà à quelqu'un en particulier pour l'aider, alors elle ne serait pas toute seule. Elle força le jeune homme à se lever, puis le tenant fermement par l'un des poignets, elle l'embarqua avec elle. Pas question de faire demi-tour, il était temps qu'il ouvre les yeux et qu'il prenne soin de sa vie. Pour ce qu'il s'agissait de Tarô, ce mit à sourire lorsqu'il ce reçu le coussin sur la tête, avant de la voir le balancer quelque part par-dessus son épaule, puis il se mit à rire lorsqu'elle lui dit ce qu'elle pensait au sujet des enfants.


"Ahah t'en fait pas, je plaisantais. On verra bien ce qu'il viendra. Au pire, si c'est une fille, on l'habillera comme un garçon et elle sera une fière guerrière pour défendre sa patrie au sein de la garde impériale !"

Puisqu'ils cassaient le moule du protocole en étant pas de sang royal, autant continuer sur cette voie en ayant un garçon, mais si elle ne désirait pas, il lui apprendrait à ce battre et à ce comporter comme tel, bien qu'il pensait que cela ne serait peut-être pas possible, après tout, ce n'était pas lui qui prendrait les décisions importantes. Lorsqu'il la vit approcher ses lèvres des siennes, il se mit à trembler légèrement, se disant que ce qu'elle faisait était vraiment risqué, mais au lieu de ça, elel lui balança un petit coussin sur la tête, ce qui le fit sursauter, puis rire. Soudain, une clochette retenti, alors ils se redressèrent et lorsqu'elle lui proposa d'aller manger, il hocha de la tête pour approuver ses dires.

Main dans la mains, ils se dirigèrent vers la salle à manger, mais lorsqu'ils pénétrèrent dans la salle, leur sourire s'effacèrent en voyant la reine. Cette dernière demanda où était Takamina, mais ni l'un, ni l'autre ne purent lui donner une réponse qui pourrait la rassurer, car ils ne savaient pas où elle se trouvait. Une fois assis, il pût voir Chiery se lever. Tient elle allait vraiment leur dire ? Ses craintes se confirmèrent lorsqu'elle leur annonça qu'elle avait quelque chose d'important à leur dire. Etant très anxieux, il se mit à fixer sa princesse de son cœur. Ne voulant qu'il ne dise rien, il se tut, mais ne réussi pas à détourner son regard de sa dulcinée. Elle fini enfin par se lâcher, ce qui fait qu'il faillit s'évanouir tellement il était inquiet, surtout qu'après, elle se jeta dans ses bras, alors il fût bien obligé de la retenir.


"C'est vrai, on s'aime..."

Déclara Tarô presque dasn un murmure, tellement il était ému et fier qu'elle ait osé dire ce qu'elle pensait, mais aussi très anxieux par rapport à la réaction des parents. Reimu ne dit rien, elle s'en alla, puis Makoto dit ce qu'il pensait, alors il la lâcha, tandis qu'elle se jetait dans ses bras. Il baissa légèrement la tête, se rendant bien compte que le père de Chiery ressentait quelque chose de positif à l'idée qu'elle ait enfin trouvé l'amour.


"Monsieur, je comprends votre peine, mais du fond du cœur, je vous remercie d'être aussi indulgent. Le jour où je retrouverais ma mère, je vous la présenterais pour vous montrer, que de mon côté, la pomme est aussi bien tombée de l'arbre..."

Il pensait ce qu'il disait, ce demandant tout de même comment sa mère réagirait lorsqu'il lui apprendrait qu'il sortait avec une princesse. Bien qu'elle serait compréhensive, cela lui ferait un choc d'apprendre que son petit chaton était devenu quelqu'un de bien et d'important, et pourtant, à la naissance, il était mal parti et son destin s'annonçait être triste et terrible durant toute son existence, comme quoi, le destin était vraiment instable. Lorsqu'il la retrouverait, il l'inviterait à vivre au château, et ça, personne n'aurait le droit de protester, il en faisait son affaire ! Tarô fini par relever la tête en ayant l'air bien sûr de lui.


[color=orange]"Cependant, ce que je peux vous annoncer en ces lieux et vous promettre sur la tête de... Non ! Ce que je peux vous jurer, c'est que si un jour Chiery est malheureuse par ma faute, mon âme ira rejoindre celle de mon père au paradis des nekos rebelles de Catlyco ! Je l'aime et tout comme vous, je ne souhaites que son bonheur. Elle sest ma force, mon oxygène, ma flamme qui ne s'éteindra jamais ! Cependant, il faudrait quand même qu'elle mange un peu, parce que s'il y a du vent, elle va se faire souffler sans que je ne puisse rien faire pour la protéger"[/colro]

Oh franchement, cela ne ce voyait pas du tout que Tarô aimait Chiery ! Enfin bien que cela soit plutôt ironique, Makoto devait sûrement se rendre compte que sa petite fille chérie était tombée sur quelqu'un de bien, en tout cas, comme il parlait, il pouvait comprendre qu'il y avait beaucoup d'amours pour cette jeune demoiselle. Par contre, à la fin de son récit, il en profita pour lancer un commentaire à sa belle, lui faisant ainsi rappeler la raison pour laquelle, à la base, ils étaient présents dans cette salle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 27 Sep - 19:37

Takamina patienta, regardant son assiette, se demandant si cela allait avoir le même goût que la cuisine du château, attendant que Ruby soit servi. Suite à cela, il lui proposa de rencontrer sa sœur pour qu'elle puisse lui prêter quelques affaires afin qu'elle soit belle pour le bal. La Princesse hocha de la tête en souriant, trouvant la proposition adorable. Il lui souhaita ensuite un bon appétit et les deux commencèrent le repas. Lorsqu'elle mit une première bouchée de saumon dans sa bouche, Chocola se dit que cela lui rappelait celui qu'elle avait l'habitude de déguster chez elle, mais il y avait tout de même quelque chose de différents... Elle ne savait pas lequel des deux elle préférait...
Ruby décida de raconter son histoire. Cela surprit Takamina qui trouvait qu'elle ressemblait à celle de Chiery... Enfin pour la fin, ce n'était pas pareille car elles avaient reconstruit leur Monde grâce à leur pouvoir et l'aide d'Elysia... L'ancien prince semblait vouloir changer de sujet de conversation en demandant ce qu'aimait la Princesse. Cette dernière se mit à réfléchir. Ce qu'elle aimait dans la vie ? Une fois qu'elle eut réfléchit à toutes ses passions, elle répondit :

"Oh j'aime beaucoup de choses ! Je suis une très grande passionnée des contes de fées... J'adore faire de l'équitation. J'apprécie aussi beaucoup une promenade. Je suis quelqu'un de très joueur et lorsqu'on me propose un jeu, je ne refuse jamais... Et enfin j'aime partager de bons moments avec ma sœur !"

Durant toute son énonciation, elle avait levé les yeux comme si elle cherchait dans sa tête ce qu'elle adorait. Il était vrai qu'elle n'avait jamais eu le droit à une telle question auparavant ! C'était la première fois qu'on s'intéressait à ses passions. Aussi Chiery ne l'avait jamais fait car elle les connaissait déjà, il était donc inutile de poser cette question.
En tout cas, elle n'avait rien caché à Ruby et lui avait dit tout ce qu'elle aimait faire !

"Viendriez-vous au bal de ce soir ?"

Elle se disait que passer la soirée en compagnie du jeune homme ne serait pas de refus et pouvait se montrer sympathique... Sinon, elle sentait qu'elle serait seule, et attendrait la fin de la nuit pour aller se coucher car elle savait bien que Chiery passerait du temps avec Tarô, et si elle ne le faisait pas, Chocola comptait bien faire en sorte qu'ils soient ensemble ! Oui, elle tenait vraiment à ce qu'ils passent des moments forts. Elle se mit à s'imaginer le futur... Si ils étaient mariés, cela signifiait que Tarô deviendrait son beau-frère... Oh ça pourrait être amusant ! Vivement qu'ils se marient alors, pensait Takamina !

Shimizu et Suto étaient abasourdis par la réaction de leur fils. Ils avaient les yeux grands ouverts. La femme se sentit mal-à-l'aise, elle ne s'était jamais rendu compte à quel point Ishimaru aimait son grand frère. Quant à l'homme, il se disait que le jeune homme blond n'avait pas à se faire autant de soucis pour Léon... Pour lui, son aîné n'était qu'un arrogant qui se croyait supérieur aux autres. Si il pensait cela c'était tout simplement parce que l'intéressé était très intelligent et qu'il restait souvent seul ce qui pouvait faire songer aux personnes qui ne le connaissaient pas qu'il se croyait largement haut dessus de tout le monde pour leur adresser la parole.
Shimizu eut de la peine pour son cadet, elle se rendit compte qu'elle avait été une mauvaise mère en laissant Léon seul... Il était vrai qu'elle n'avait pas essayé de le comprendre, de faire quelque chose pour qu'il se sente bien, tout simplement parce qu'elle ne comprenait pas pour quelle raison il était si solitaire... Elle ne savait pas que Léon était une personne extrêmement timide, elle pensait qu'il restait seul de son plein gré, qu'il n'aimait pas la compagnie, en particulier parce qu'il avait toujours un casque-audio autour du cou, ce qui lui permettait de s'enfermer dans son Monde et comme il était habillé en gothique, la mère se disait qu'il devait être fermé aux autres au point de vouloir être seul...
Quant à Suto, lorsque son fils était parti de la maison, il s'était dit que c'était bon débarra car il ne servait à rien et était plus gênant qu'autre chose.

Shimizu tenta de ne pas pleurer lorsque Shizuka lança qu'ils étaient horribles, pour Suto, les paroles de la Neko ne valait rien... Il se disait qu'elle n'avait pas à dire ce genre de chose alors qu'elle ne les connaissait pas. Il poussa un soupire. Décidément, ce Léon était toujours aussi embêtant même lorsqu'il n'était pas présent ! Voilà tout ce que pensait l'homme quand la demoiselle quitta la pièce à la poursuite d'Ishimaru.

Ce dernier continuait de frapper de ses poings la terre, se demandant à quoi aurait ressembler sa vie s'il n'était pas un Himeji... Sans doute ses parents auraient fait plus attention à Léon, et s'en serait occupé de façon égale au jeune blond.
Il prit un élan pour frapper de nouveau le sol avec, mais son mouvement fut arrêté par Shizuka, ce qui lui fit lever la tête. Il avait toujours des larmes aux yeux. La belle Neko dit alors qu'il vivrait à présent chez elle et sa grand-mère et que lorsqu'elle pourrait conduire le vaisseau Gummi, ils partiraient ensemble retrouver Léon. Ishimaru baissa la tête.  Partir du manoir et ne plus jamais y revenir ? D'une part il voulait bien mais d'une autre... C'était se séparer de ses souvenirs des moments passés avec son grand frère. Mais il n'avait pas le choix, car la demoiselle l'emmena de force avec elle. Le jeune blond fut donc obligé de la suivre, et il remit sa capuche sur la tête. Il tourna sa tête vers le manoir, tout en continuant sa marche, avant de pousser un soupire et essuyer les dernières larmes.

Chiery avait à la fois le cœur léger et lourd... Son père acceptait son amour pour Tarô, mais sa mère ne semblait pas être du même avis, vu la manière dont elle était partie sans rien dire... Elle lâcha son père et lui fit un petit sourire. Ce dernier se disait que le jeune homme était un brave petit et qu'il aurait la conscience tranquille en lui laissant sa fille bien-aimée.
Lorsque son prince fit un discours, Vanilla rougit, puis, quand il lui rappela qu'elle devait manger, elle se pressa de s'assoir et de regarder ce qu'il y avait sur la table. Makoto, quant à lui, riait un peu :

"Haha ! Il est vrai que Chiery n'est pas du genre à beaucoup manger ! Je me demande de qui elle tient cela."

L'intéressée venait de se servir une petite laitue verte avec du thon. Elle mâcha sa salade silencieusement. Il n'y avait pas grand chose dans son assiette mais cela lui convenait parfaitement ! A vrai dire, si elle en avait plus, elle ne pourrait pas finir son plat ! De plus, elle avait bien repéré un gâteau à la fraise, or, elle était très gourmande lorsqu'il s'agissait de pâtisserie. Elle était plutôt du genre sucrée, tout comme sa Jumelle, bien que cette dernière préfère les friandises.
Lorsqu'elle eut finit son assiette, elle prit une part de gâteau et, avec un visage qui ressemblait à celui d'un chaton qui recevait un cadeau, commença à manger le dessert.
Une fois son repas terminé, Chiery se leva et dit à son chevalier :

"Je reviens Tarô-Chan... Je... Hum... Je vais faire quelque chose..."

Elle ne voulut par lui dire ce qu'elle comptait faire car elle avait peur qu'il refuse ou qu'il l'accompagne, mais elle désirait le faire d'elle-même, de le faire seule.
Elle utilisa son flair pour suivre l'odeur de sa mère. Elle la retrouva assise sur son trône. Elle avança avec des petits pas... La Reine de Nomugo tourna sa tête vers sa fille, elle avait toujours un visage inexpressif.
Chiery arrêta de marcher quand elle fut assez proche d'elle. Elle devait lever la tête pour regarder sa mère dans les yeux... Elle prit une inspiration avant de demander :

"Pourquoi êtes-vous partie dans le plus grand des silences ? Vous n'acceptez pas mon amour pour Tarô ?"

Reimu ne répondit pas, elle fixait sa fille. Elle se leva, après quelques secondes de silence, de son trône et descendit les marches pour être à la même hauteur que celle qui prendrait sa succession. Elle prit la parole pour la première fois depuis que Chiery lui avait annoncé la nouvelle :

"J'ai du mal l'accepter, il est vrai... Chiery, il faut que tu saches que tu ne peux pas faire toutes les choses que tu désires étant donné que tu es la prochaine reine de Nomugo !
-Mais Mère ! J'ai bien le droit d'être avec qui je veux ! L'Amour ne se choisit pas ! Et puis, Grand-Mamie était bien mariée à un soldat qui n'était pas de sang royal ! Je-
-Tais-toi ! Je ne veux pas le savoir !"

Vanilla crut que son cœur allait cesser de battre. Sa mère ne semblait pas accepter ses sentiments pour Tarô. Elle baissa la tête, serra ses poings et sentit des larmes glissés sur ses joues. Elle en avait assez de Reimu... Elle avait été cruelle envers elle depuis toute petite, lui avait toujours menti et n'avait jamais montré un geste d'affection...
Chiery se mit à crier tout ce qu'elle pensait :

"Pourquoi ?! Pourquoi vous vous montrez toujours aussi froide envers moi ?! Qu'ai-je fait pour que vous me haïssez autant ! Je n'ai jamais rien demandé ! Était-ce parce que vous ne vouliez que d'un seul enfant mais vous vous êtes retrouvée avec deux bébés alors vous avez décidé de ne prendre soin que de l'une et de laisser l'autre seule ?! Je vous déteste !"

Elle venait de hurler ces trois derniers mots de toutes ses forces, ce qui paralysa la Reine.... Lorsqu'elle vit sa fille relever sa tête, elle découvrit que ses yeux bleus étaient devenus violets... D'après ce que Takamina lui avait raconté, lorsque l'entité, qui dormait en Chiery, se manifestait, la Princesse avait les yeux qui devenaient rouges... Alors pourquoi étaient-ils d'une couleur différente cette fois ? Était-ce une façon de montrer qu'elle était devenue plus puissante ?
En tout cas, Reimu recula d'un pas, ne respirant plus... Elle avait déjà eu à faire à l'entité, et cela lui avait coûté la vie et la perte de son royaume...
Vanilla, enfin plutôt sa "deuxième personnalité", affichait un sourire sadique. Elle parla pour la première fois à la Reine, et cette dernière fut surprise d'entendre que la voix était celle de sa fille malgré le fait que ce ne soit plus elle qui se trouvait devant elle :

"Tiens ? Mais qui voilà ? Il s'agit de cette chère Reine ! Salutations à vous, Votre Majesté !
-Laisse Chiery tranquille ! Qui es-tu par ailleurs ?
-Qui je suis ? Vous vous intéressez à moi à présent ?"

Et l'entité ria aux éclats. Ce qui faisait le plus froid au dos c'était d'entendre ce rire machiavélique exprimer part la douce voix de Chiery... Reimu exprima un feulement. Elle ne désirait pas se battre contre l'entité, elle ne voulait pas blesser physiquement sa fille, sachant qu'elle l'avait déjà fait psychologiquement...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 28 Sep - 21:22

Lorsqu'il l'entendit lui dire toutes ses passions, Ruby se mit à rire un peu, bien qu'il ne se moquait absolument pas de ce qu'aimait Takamina, il ne se le serait jamais permit. S'il riait c'était parce que tous les deux se ressemblaient sur certains points, alors qu'ils venaient à peine de se rencontrer. Quelques minutes plus tôt, ils étaient deux inconnus et à présent, ils étaient deux gens de la haute société se mettant à partager leurs passions communes. Par la suite, il se mit à sourire, avant de fermer ses yeux. Soudain, il y eût une tornade de lumière qui se mit à entourer son corps, ne faisant rien de plus, puis lorsqu'elle disparût, il y avait un livre entre les mains du neko. Ce dernier ouvrit à nouveau ses yeux avant de le poser sur la table.

> L'avez-vous déjà lu ? J'espère que ce n'est pas le cas, je vous le prête à condition que vous me le rameniez, ce manuscrit est un très précieux ami que je ne désirerait pas perdre. Moi aussi, je suis très friand de contes, mais aussi de lecture en général. Je trouve que c'est tellement merveilleux de pouvoir se cultiver tout en rêvant de vivre les mêmes aventures que nos héros préférés

En entendant sa voix dans sa tête, la jeune chatte pouvait se rendre compte comment il était passionné par la lecture. Il était tellement féru de contes étant petit qu'il désirait avoir un cheval blanc, comme le prince de son roman préféré, mais hélas, il n'y en avait plus dans son royaume, mais bien qu'au début il fût déçu, ce ne fût plus le cas lorsqu'il rencontra Artarys, qui était vraiment un cheval unique et un merveilleux compagnon de voyage. Pour ce qu'il s'agissait de son pouvoir, il lui permettait d'invoquer les objets qui lui appartenaient, ce qui était assez pratique comme pouvoir. Par contre, lorsqu'il avait dit que ce livre éait un précieux ami qu'il ne fallait pas perdre, c'était parce qu'avant, les gens n'étaient vraiment pas gentils avec lui, donc du coup, au lieu de se suicider en s'ouvrant les veines, à la place, il ouvrait les pages et se mettait à lire cette fabuleuse histoire, racontant les aventures d'un prince malchanceux, finissant par rompre sa malédiction grâce aux cheveux magiques d'une jeune fille, qui fini par devenir une princesse en l'épousant, ce qui était une bien jolie fin, qu'il espérait un jour pouvoir trouver. Lorsqu'elle lui demanda s'il allait aller au bal, il eût l'air très hésitant.


> Je ne sais pas, lorsque je participe à ce genre d'évènements, j'ai l'impression de me replonger dans mon passé et du coup, cela me fait peur et je me désiste, je fuis comme un lâche au lieu d'affronter l'adversité, mais bon, peut-être que cette année cela changera, on ne sait jamais.

Déclara-t-il en ayant l'air bien mystérieux. Allait-il faire un effort ou non ? Il ne le savait pas. Du côté de Shizuka, cette dernière ramena Ishimaru chez sa grand-mère, d'ailleurs cette dernière eût l'air plus que surprise de voir arriver sa petite-fille aussi tôt en trainant presque derrière elle le jeune blond. Qu'est-ce qu'il avait bien pu se passer pour que le pauvre jeune homme se retrouve dans cette situation ? Parfois, sa petite Shi était bien trop impulsive et irréfléchie, mais bon, elle attendait les explications avant de donner son verdict.


- Déjà de retour ?

- Oui ! On a eût une longue discussion et puis, j'ai fini par décider de le ramener chez nous. Si tu le permets, il va venir vivre à la maison, jusqu'à ce que je puisse piloter ton vaisseau Gummi et partir à l'aventure pour qu'il puisse retoruver son frère !

- Tu lui a demandé son avis au moins ?

- Euh....

- C'est bien ce qu'il me semblait ! Shizuka, tu ne changera jamais ! Jeune homme, tu n'es pas obligé de céder aux caprices de ma petite-fille, tu as certainement une famille, tu ne peux pas tout quitter du jour au lendemain, de plus, ma petite, je t'ai déjà dit que si tu voulais piloter mon vaisseau, il faudrait déjà que tu arrives à me vaincre à la bataille navale !

- Oh, je n'y avais pas songé... Désolée Ishimaru ! Pff c'est super dur ton jeu ! Peut-être qu'Ishimaru aura enfin d'essayer....

En entendant les paroles de la jeune fille, la vieille neko eût des yeux ronds comme des soucoupes, ce disant qu'elle avait bien fait de s'attendre au pire. Se demandant si cette idiote de petite chatoune avait au moins demandé l'avis au jeune homme, elle se permit de poser la question, ce qui lui fit comprendre que Shizuka n'avait pas réfléchit, comme à l'accoutumée, ce qui l'avait fait soupirer d'exaspération. Après lui avoir dit ce qu'elle pensait, la jeune chatte eût l'air dépitée, se rendant compte de sa bêtise et s'excusa, puis elle se touran vers le blondinet, se demandant s'il avait envie de passer le test de sa grand-mère, qui était d'une simplicité déconcertante, mais la minette ne sachant pas jouer à ce jeu, n'arrivait jamais à gagner et du coup, elle n'avait pas envie de se faire ridiculiser à nouveau, surtout pas devant Ishimaru. Du côté de Tarô, ce dernier ce mit à sourire au père de Chiery lorsque ce dernier se mit à ce demander de qui tenait Chiery pour la nourriture.


"Je pense que cela ne doit pas venir de vous, après tout, son père ça doit avoir un bon coup de fourchette s'il veut avoir des forces pour s'occuper de ses petits"

Après avoir dit ces paroles, il se servit et prit la même chose que sa belle, mais en portion normale, ce qui fait qu'il y avait bien plus dans l'assiette. Tout en mangeant, il l'observait et lorsqu'il la vit manger son bout de gâteau, il fondit, elle était vraiment trop mignonne ! Lorsqu'elle eût terminé sa tranche, Tarô avait bien avancé son assiette, alors il hocha la tête en signe d'approbation, pensant qu'elle allait juste aux wc. Lorsqu'il eût terminé son assiette, il fit un sourire à Makoto.


"Vous avez vraiment choisit l'un des meilleurs cuistot pour faire la cuisine ! Merci encore d'avoir accepté les sentiments de Chiery à mon égard, j'espère ne pas trop vous faire de peine en l'aimant"

Déclara le neko, pour meubler le silence. Lorsqu'il eût fini son assiette, il mangea une part de gâteau au citron, son préférer, puis il attendit quelques minutes, et trouvant que sa belle faisait trop long, il se mit alors à songer à son coup de hier soir, ce qui lui fit avoir une illumination. Il prit congé de Makoto, puis se rendit dans la salle du trône, dun pas précipité. Elle croyait quoi ? Qu'il était dupe ? On ne la lui faisait pas à lui ! Une fois dans la salle, il pût voir Reimu qui avait peur et Chiery qui avait l'air bizarre.


"Majesté, Chiery-chérie, cela va ?"

Demanda Tarô d'une voix inquiète, en s'approchant, il pût voir que l'expression de sa belle avait changée et que ses yeux n'étaient plus bleu, mais violet, il comprit instantanément ce qu'il était en train de ce passait, l'entité de la princesse de son cœur venait de se réveiller. Bon vu que Takamina n'était pas là et que Reimu semblait être en danger, il se dit qu'il était temps d'intervenir.


"Oh pardon, je ne savais pas que tu n'étais pas Chiery ! Comment t'appelles-tu ? Tu portes le même prénom que la princesse ? Je pense que si tu t'es réveillée, c'est parce que la reine ne voulait pas comprendre l'amour que Chiery et moi partageons. Dit-moi, au lieu de vouloir tuer la reine, n'aurais-tu pas envie que l'on discute ? J'ai envie de te connaître aussi bien que je connais Chiery, tu fais partie de Chiery, j'ai aussi envie de t'aimer ! Majesté ! Que faites-vous encore là ? C'est une discussion privée que nous avons, cassez-vous on a pas besoin de vous dans nos pattes !"

Tarô disait tout cela en ayant l'air sincère. Lorsqu'il eût terminé de parler, il se tourna vers la reine et lui parla un peu froidement, jouant un peu le jeu de l'entité, et bien qu'il avait peur des représailles, il lui dit de partir, sur un ton un peu dur et froid, qui ne lui ressemblait pas du tout, et il espérait qu'elle soit assez maligne pour comprendre que ce n'était qu'un subterfuge pour qu'elle puisse partir sans que la Chiery maléfique ne la retienne. Lorsqu'ils seraient enfin seul, il pourra vraiment dire tout ce qu'il pense, voir même ce battre, bien qu'il n'en avait pas envie, sans blesser sa future belle-mère.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 28 Sep - 22:47

Takamina leva un sourcil lorsqu'elle vit une étrange aura entourer Ruby... Elle se demandait bien ce qu'il allait faire en utilisant son pouvoir... Elle le regarda sans rien dire, ni bouger. Elle fut surprise de voir un livre apparaître dans les mains du Neko. De quoi s'agissait-il ? Le propriétaire de l'ouvrage lui demanda si elle l'avait déjà lu. Elle regarda la couverture depuis sa place avant de secouer négativement sa tête, ce qui montrait qu'elle n'avait jamais vu ce livre. Il lui expliqua qu'il tenait énormément à ce livre et qu'il lui autorisait à le prendre à condition de le lui rendre. A sa façon de parler, Chocola comprit que ce bouquin était très précieux pour lui... Elle avança timidement ses mains vers l'ouvrage avant de tourner rapidement les pages, tout en restant délicate pour ne pas abimer le livre. Elle avait hâte de dévorer cette aventure ! Elle n'avait aucune idée de quoi cela parlait, mais elle se disait que cela devait être une magnifique histoire pour qui lui propose de la lire...

Ruby répondit ensuite à la question de la Princesse. Enfin ce n'était pas vraiment une réponse puisqu'il ne savait pas si il viendrait. Takamina le comprenait, elle ne désirait pas le forcer à venir de toute façon, c'était tout simplement une proposition, mais si cela lui rappelait de tristes souvenirs, mieux valait pour lui de ne pas venir pour ne pas souffrir. Enfin, il n'avait pas dit non ! Certes il n'avait pas accepté mais il n'avait pas refusé en même temps ! Peut-être allait-elle le voir ou non... Tout cela dépendrait du Neko.

"Oh vous n'êtes pas obligé de venir ! En aucun cas je vous forcerais de le faire !"

Elle fit un grand sourire pour montrer qu'elle n'était pas offensée et ne le serait pas s'il ne viendrait pas à la soirée. Si elle était seule pendant le bal, elle essayerais de trouver des occupations... Elle grignoterait sans doute au buffet, chiperait sans doute quelques friandises par-ci par-là pour remplir son petit estomac, avant de s'assoir sur un fauteuil et ne plus y bouger pour regarder tous les autres danser en harmonie avec la musique... Elle soupira en imaginant sa Jumelle et Tarô valser ensemble...
Ce fut alors qu'elle sentit un frisson qui parcourut tout son corps, elle ouvrit de grands yeux terrifiés. Elle avait l'impression de se faire emporter dans une tempête épouvantable et glacée. Elle ne pouvait pas y échapper...

La Princesse comprit que ce qu'elle venait de ressentir venait du lien qu'elle avait avec Chiery, et cela ne la rassura pas du tout ! C'était même le total contraire ! Elle était à présent très inquiète pour sa sœur ! Que sa passait-il ?
Sans crier gare, elle se leva de sa chaise. Malgré la terreur qu'elle avait, elle réussit à dire :

"I-Il y a un problème au château... Chiery... Elle... Elle a besoin d'aide !"

Ishimaru venait de se remettre plus ou moins de ses émotions. Il n'avait plus aucune larme dans les yeux mais on pouvait voir encore des traces, ce qui montrait qu'il avait pleuré...
Shizuka l'emmena jusque chez elle, tel qu'elle le lui avait dit. Il se laissa guider jusque dans la maison. Il regardait de chaque côté. C'était la première fois qu'il rentrait dans une habitation autre qu'un manoir ou château ! On aurait dit un nouveau-né qui découvrait le monde pour la première fois de sa vie...

La grand-mère de la demoiselle demanda des explications lorsqu'elle vit le jeune homme. Ce dernier écoutait sans dire un seul mot, toujours en regardant les alentours. Tout était différent de chez lui... Il aimait bien le fait que ce soit plus petit que son manoir... Cela permettait aux occupants d'être proches les uns des autres... C'était peut-être à cause de cela que ses parents ne s'étaient jamais occupés de Léon...
Il fut sorti de son observation par la dame qui s'adressa à lui en parlant qu'il devait avoir une famille, qu'il ne pouvait pas partir de chez lui sans prévenir personne et en ayant rien préparé avant de parler de nouveau à Shizuka... Elle parla après de bataille navale, si sa petite-fille désirait conduire le vaisseau Gummi. Ishimaru leva un sourcil. Bataille navale ? Sa dernière partie remontait à pas mal de temps déjà... Il battait toujours ses deux cousines et auparavant, son grand frère était un défi, jusqu'au beau jour où il réussit à le vaincre enfin ! Il sursauta lorsque Shizuka lui proposa indirectement de jouer à sa place, ne semblant pas très forte à ce jeu...
Le jeune blond hésita avant de dire :

"D'accord, je veux bien mais ma dernière partie remonte à 7 ans de cela... Je ne sais pas si je vais réussi à retrouver mes habitudes... Et pour tout vous dire, madame, je ne sais plus si j'ai vraiment une famille... J'ai mes deux cousines et mon grand frère mais le reste..."

Il ne put finir sa phrase. Il poussa donc un soupire en baissant sa tête avant de la relever pour regarder la dame dans les yeux. Il prit un grand sourire avant de clamer :

"Préparez-vous à vous faire vaincre, madame ! Chez moi, on me surnommait "Le Roi des Océans" !"

Il avait prit cet air jovial pour oublier tout ce qu'avait dit ses parents. Il avait envie de les laisser de côté...

"Mais je vous en prie ! C'est tout naturel ! Après tout, il faut bien que je me fasse à l'idée que mes filles ne resteront pas éternellement enfants !"

Voilà ce que répondit Makoto à Tarô avec un grand sourire. Il avait rempli son rôle en veillant sur l'éducation de ses filles, malgré le fait que ses responsabilités le menaient parfois dans d'autres Mondes et qu'il n'avait parfois pas l'occasion de les voir.
Il finit par manger seul, puisque le Neko était parti de la salle quelques minutes après Chiery...

Reimu recula encore d'un pas lorsqu'elle vit Chiery avancer légèrement. Cette dernière lança avec un sourire malin :

"Allons bon ! Vous avez fait souffrir votre fille durant tout le long de sa vie et à présent, vous ne désirez pas lui faire du mal ? Cette situation est tellement ironique que je pourrais en pleurer de rire !"

La Reine fronça plus ses sourcils. Elle ne savait pas que l'entité était si horrible que cela... De plus, il semblait qu'elle connaissait parfaitement Vanilla ce qui lui faisait quelque peu peur... La femme se demanda qui pouvait bien être cet étrange être qui était en sa fille... Il semblait qu'elle ne voulait pas lui répondre au vu de ce qu'elle lui avait dit quelques minutes auparavant.

Reimu fut surprise de voir Tarô surgir dans la pièce, quant à "Chiery", elle se retourna et jeta un regard noir au Neko... La mère de cette dernière fut frustré de le voir dans cette salle à nouveau... Décidément, il n'arrêtait pas de la voir dans des moments de faiblesse ! Cela commençait à l'agacer... De plus, lorsqu'il avait appelé la future Reine par un petit surnom, elle se retint de lui envoyer une phrase cinglante car ce n'était pas le moment...
L'intéressé parla tout d'abord à "Chiery" avant de demander d'une manière impoli à Reimu de déguerpir. Elle avait parfaitement comprit son message, mais il allait le payer très cher de lui avoir parlé ainsi ! Elle quitta la salle sans aucune problème. Quant à "Vanilla", lorsque la Reine fut sortie, elle hurla :

"L'Amour ? Ne me fais pas rire ! Cette chose est tellement inutile et pitoyable ! Cette fille est tellement idiote au point de tomber amoureuse ?!"

Un nouveau sourire malicieux se dessina sur son visage... Il voulait discuter ? Eh bien soit ! Elle allait lui dire qui elle était ! Il fallait dire qu'il avait plus de chance que Reimu sur ce coup-là !

"Tu veux savoir qui je suis ? Je fais plus que partie de Chiery ! Beaucoup plus même ! Je me nomme Tsuki... Tsuki Himeji..."

Elle jouait la mystérieuse en ne disant pas totalement ce qu'elle était exactement par rapport à Chiery. En tout cas, cette dernière n'était au courant de rien... Pour elle, il s'agissait simplement d'une entité qui avait décidé de choisir son corps comme domicile, mais il semblait que tout le monde s'était trompé sur le compte de cette Tsuki... En dirait-elle plus sur elle-même à Tarô ? Qui sait ?... Si il arrivait bien à parler.
La demoiselle reprit la parole :

"En tout cas, sache qu'essayer de m'aimer est totalement inutile ! Personne ne m'a jamais aimée ! L'Amour est tellement... Ce n'est qu'un idylle ! Et cette cruche ne le ressentira jamais ! Tout comme moi !"

C'était bien la première fois que Tsuki ne faisait que de s'exprimer et de ne pas combattre... Il y avait une part de Chiery qui l'empêchait de faire du mal à Tarô... Ce qui embêtait énormément la première qui avait juste envie de clouer au sol ce Neko de malheur qui allait tout gâcher s'il aimait la future Reine de Nomugo...

Reimu s'empressa de rejoindre Makoto dans la salle à manger. Une fois arrivée, elle expliqua la situation à son mari, ce qui le fit lever d'un bond. Il prit sa femme dans les bras et murmura :

"Ne t'en fais pas... Je suis certain que Tarô va arranger la situation..."

Et la Reine se mit à pleurer, se disant qu'elle ne faisait que souffrir sa pauvre fille... Cette dernière avait raison de la détester... Elle était une mère indigne et ne faisait rien pour tenter de s'améliorer... En tout cas, elle espérait que le Neko, bien qu'elle ne l'appréciait pas -de toute façon il semblait qu'elle devrait se faire à sa présence, tout comme avec Elysia, réussisse à résonner l'entité...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 29 Sep - 0:38

En voyant son énorme sourire et en entendant les paroles de la demoiselle, Ruby eût l'air touché. Bon ok, il allait faire un effort, pour elle, après tout, elle en valait bien la peine cette adorable minette ! Soudain, il la vit perdre son sourire, elle lui dit qu'il fallait absolument qu'elle rentre, car sa jumelle avait des problèmes. Bon, dans ce cas, il fallait agir vite, il n'y avait pas une minute à perdre ! Il compta l'argent du repas, puis lorsqu'il eût le compte juste, il se leva.

> Dans ce cas, ne perdons pas de temps, suivez-moi jeune lady !

Après s'être assuré que Takamina avait bien le livre avec elle, il sorti du restaurant, où bien évidemment le beau cheval gris les attendait. En voyant le regard inquiet des jeunes gens, il haussa un sourcil, ce demandant bien ce qu'il avait pût se passer.

- Un problème ?

> La sœur de cette charmante demoiselle est en danger, nous devons faire vite. Direction le château mon vieil ami !

- Je vous y emmrais avant même que vous n'ayez eût le temps de dire "ouf" !

Bien qu'il avait à nouveau utilisé son pouvoir Ruby avait fait en sorte que Takamina puisse l'entendre. Une fois les deux jeunes gens en scelle, Artarys se mit à courir très rapidement, Lorsqu'ils furent au château, il se précipita à la suite de Takamina, voulant l'aider. Durant un autre temsp, Ishimaru répondit qu'il n'avait plus joué durant sept ans à la bataille navale, et décrit les membres de sa véritable famille, ce qui fit sourire les deux femmes. Ensuite, lorsqu'il redressa sa tête en ayant l'air déterminé, Shizuka eût l'air admirative, tandis que la vieille neko se mit à rire.


- Très bien, j'ai hâte de voir tes prouesses jeune pirate ! Oh cela fait des années que je n'ai pas eût un adversaire aussi coriace ! Cependant, sache une chose, la famille on ne la choisit pas, on la construit et chaque personne qui fait partie de la famille que l'on s'imagine est très importante, alors si tu t'en vas faire des tour dans l'espace, n'oublie pas de leur ramener un souvenir, cela leur fera plaisir, n'est-ce pas Shi ?

- J'avais très bien compris mamy !

S'exclama Shizuka en faisant une légère moue, après avoir entendu le discourt de sa grand-mère, ayant très bien comprit que si elle partait, elle voulait avoir des souvenirs de ses voyages. Quelques minutes plus tard, la vieille neko parti et revint avec un plateau contenant le jeu, ainsi que des verres de jus de pommes et des sandwich, tant qu'à faire, autant manger un petit truc durant le jeu. Une fois le tout installé sur la table du salon, la partie débuta. Du côté de Tarô, il pensait bien qu'il allait en prendre cher après ce qu'il avait dit à la reine, mais pour l'instant, ce n'était pas le plus important.

Il écoutait la demoiselle lui crier dessus, il resta neutre, mais d'un autre côté, il devait se retenir de sourire, car il s'imaginait Chiery crier comme ça sur leurs enfants lorsqu'ils feraient une grossse bêtises, enfin s'ils en auraient, bien évidemment ! Par la suite, elle se présenta sous le doux nom de Tsuki Himeji, ce qui lui fit ce demander qui elle était ou qui elle avait été pour que son âme soit si noire. Lorsqu'il l'entendit dire qu'elle ne croyait pas à l'amour et que Chiery non plus, cela lui fit mal. Il posa un genou à terre, serrant les poings en serrant les dents, tout en ayant un œil fermé tandis que l'autre était à moitié ouvert.. Se retenant de lui crier dessus, mais il n'arriva pas, alors il émit un feulement avant d'ouvrir ses deux yeux pour la regarder en face.


"Arrête de dire n'importe quoi ! Ce n'est pas parce que tu n'y crois pas que Chiery ne doit pas non plus y croire ! Qu'est-ce qui t'es arrivé pour que tu n'y croies plus ? hein ? Dit-le-moi ! DIT-LE-MOI !!! Tsuki, arrête d'être si sombre, tu n'es pas seule !!! Si je suis là pour Chiery, je le serais aussi pour toi, alors raconte-moi tout, je te l'ai déjà dit, je veux mieux te connaître !"

Tarô avait parlé bien plus fort qu'à l'accoutumée, montrant son désarrois et son incompréhension. Par contre, lorsqu'il lui dit de lui dire ce qu'elle avait vécu pour en arriver là, la deuxième fois qu'il l'avait dit, il avait hurlé, ce qui l'avait surprit, mais étant lancé, il ne s'était pas arrêté en si bon chemin, et avait dit la suite plus calmement, avant de se relever, la regardant avec un regardant avec un regard encore plus sérieux que tout à l'heure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 29 Sep - 21:22

Takamina se faisait un énorme sang d'encre pour sa Jumelle... Il semblait qu'il se passait quelque chose d'affreux au château, tandis qu'elle, elle était là, en train de manger tranquillement... Quelle sotte elle avait fait ! Elle s'en voulait à présent d'être partie sans prévenir personne, car elle savait parfaitement que Kaisai n'aurait jamais rien dit à personne...
Chocola fut soulagée de voir que Ruby voulait bien l'accompagner. Elle prit tout de même le soin de prendre l'ouvrage et de le ranger dans sa petite sacoche qu'elle avait prit depuis qu'ils étaient dehors...
Une fois le repas payé, ils foncèrent jusqu'à Artarys qui leur demanda ce qu'il se passait en voyant les expressions qu'affichaient les deux Neko... En effet, la Princesse se retenait de piquer une crise se sentant énormément coupable, bien qu'elle n'aie rien fait...
Le cheval se mit à foncer triple galop sans s'arrêter une seule fois malgré la distance entre le restaurant et le château, ce qui impressionna Takamina.
Une fois arrivés, elle se précipita à l'intérieur de sa demeure, suivie de près par Ruby...
Elle traversa avec lui les longs couloirs du château. Lorsqu'ils passèrent devant la porte de la salle à manger, elle sentit la présence de ses parents et entra dans la pièce en criant :

"Papa ! Mère ! Où est Chiery ?!
-Takamina ! Tu es de retour ! Pour ce qui en est de Chiery, mieux vaut que tu restes ici...
-Quoi ? Mais je-
-Obéis à ton père ! Tu ne vas pas rejoindre ta sœur !
-Bien, Mère..."

La jeune demoiselle venait de baisser la tête en prononçant ses derniers mots. Elle ne pouvait pas rester ici dans la salle à attendre patiemment que sa Jumelle aille mieux... Elle était toujours là pour elle mais à présent...
Takamina commença à pleurer en reniflant, elle mit alors ses mains sur son visage pour que personne ne puisse la voir dans cet état et tentait de faire le moins de bruit possible...

Ishimaru espérait qu'il n'allait pas perdre lamentablement la partie car sinon, il aurait l'air malin après avoir dit qu'on le surnommait "Le Roi des Océans" ! Il prit une grande inspiration, tentant de se remémorer la dernière fois qu'il avait joué à la bataille navale. Il se souvenait que Takamina avait perdu en première face à Léon, que ce dernier s'était fait battre par Chiery et qu'elle avait presque failli gagné face à Ishimaru qui s'en était sorti de peu durant la final ! Oui, ils aimaient bien souvent faire des compétitions durant leur jeu, mettant une récompense à la fin... Bien sûr, ce n'était pas des cadeaux énormes, il s'agissait simplement de surprises créés par leur soin qu'ils offraient à chaque fois qu'ils perdaient face à quelqu'un.

Enfin bref, la grand-mère de Shizuka ramena le plateau de jeu avec de quoi grignoter et boire durant la partie, tout en ayant fit un commentaire, juste avant, à propose de la famille. Le jeune homme était d'accord avec elle, mais pour ce qui était de rapporter des souvenirs... Il se disait que sa famille ne manquait de rien et avait les moyens de s'en acheter, mais il se disait que cela pourrait être sympa à leur offrir. Enfin, à ses cousines et son frère... Parce qu'il était hors de question qu'il en donne à ses parents et Kasai !

La partie débuta. Ishimaru plaça ses pions en réfléchissant à les mettre aux endroits les plus improbables, en tentant de faire comme auparavant, en créant des petits bateaux par-ci, par-là, en en faisant de plus grands qui se fondait avec ceux qui avaient une taille inférieure. Il faisait tout cela, en tentant de se rappeler de ses stratégies... Tout en installant son côté, le garçon eut l'impression de sentir un courant d'air frais, sur le coup, il leva la tête pour regarder si il n'y avait pas de fenêtre ouverte, mais il semblait qu'elles étaient toutes closes... Il se mordit discrètement sa lèvre inférieur en se disant que ses deux protégées devaient sans doute avoir des problèmes...

Tsuki regarda Tarô s'agenouiller sur un genou, l'air souffrant. Elle leva les yeux au plafond en se disant qu'elle avait bel et bien raison: l'Amour était une faiblesse et ne représentait que souffrance... Il lui reprocha de dire que Chiery ne devait pas croire en l'Amour juste parce qu'elle n'y croyait pas... Il lui demanda ensuite en hurlant pour quelle raison, ce qui surpris quelque peu l'entité qui recula légèrement d'un pas sur le coup... Elle ne s'attendait pas à ce qu'il hausse le ton aussi fort ! Il finit par se relever en la fixant en répétant qu'il serait là pour elle, tout comme pour Vanilla, et qu'il voulait en savoir plus sur elle. L'intéressée avait son expression figée sur la haine. Elle décida de demander:

"Pourquoi tiens-tu tant que cela de tout savoir sur moi ?! Tu es tellement pitoyable ! Si je le pouvais, je t'aurais déjà tué depuis longtemps ! Mais cette pimbêche... Son âme ne doit plus être autant indépendante que cela..."

Elle avait fini par marmonner ses derniers mots, en regardant sur le côté et pinçant ses lèvres. Elle reporta son attention sur le Neko avant de clamer :

"Pourquoi je ne crois plus en l'Amour et toutes ces choses ? Parce que j'ai été naïve ! J'ai cru en tous mes proches mais ils m'ont tous trahie en me laissant crever comme une sale chienne dans une prison où ils m'avaient jetée d'eux-mêmes ! J'en ai perdu la vie ! Mais aujourd'hui je suis de retour et je vais bien faire en sorte que ma vengeance soit accompli !"

Quelle surprise se fut de voir des larmes apparaître dans les yeux violets de Tsuki... Elle mit sa main sur son visage afin de les essuyer avant de reprendre la parole :

"Juste parce que j'étais différente, ils m'ont craint, et parce qu'ils ont cru que j'étais la responsable d'un crime que je n'avais pas commis, tous les habitants de Nomugo m'ont enfermée en prison où ils m'ont laissée mourir de faim et de soif, se moquant totalement de mon sort !!"

Elle sentait qu'une nouvelle vague de larmes allait arriver, mais elle réussit à la retenir. En effet, Tsuki avait vécu à l'époque des débuts de civilisation de Nomugo... Dans ces temps-là, la magie était encore rare, et peu de personne savait la contrôler. Mais lorsque quelqu'un qui pensait différemment qu'eux et qu'il arrivait à maîtriser certains pouvoirs, il était craint... Tsuki avait été la première personne concernée... Plus elle grandissait, plus sa magie augmentait, on eu de plus en plus peur d'elle et on décida de l'enfermer afin qu'elle ne soit pas nuisance, de plus, elle devait prendre la succession de son père, mais ce fut finalement son petit frère qui fut désigné à sa place. La pauvre princesse déchue mourut dans cette cage à l'âge de treize ans seulement et personne ne fut attristée lorsqu'elle monta aux cieux et on brûla simplement son corps avant de jeter ses cendres dans l'eau pour ne plus avoir à parler d'elle... Elle avait été oubliée de tous...

"J'ai eu le droit de revivre ! Mais... Il semblerait que ma réincarnation aie réussi à se forger sa propre âme, ce qui fait que je n'ai que rarement contrôle sur elle... Eh oui, Chiery est ma réincarnation ! Elle n'était pas censée exister ! Alors, si tu veux mon avis, ne t'attache pas à elle, car je vais faire en sorte qu'elle disparaisse pour qu'il ne reste plus que moi dans ce corps !"

Tsuki venait de dévoiler qui elle était réellement pour Chiery... Effectivement, tout ce qu'elle disait était dans le vrai... Elle ne mentait sur aucun point. Tout le monde s'était trompé en pensant qu'il s'agissait d'un corps étranger en Vanilla... Mais si Tsuki réussissait à fusionner avec l'âme de cette dernière et qu'elle réussissait à prendre le dessus sur elle, il n'y aurait plus que la Neko de la vie antérieure et celle qui était la réincarnation ne serait plus... En effet, Tsuki réussit à se réincarner dans un nouveau corps, mais malheureusement pour elle, cette réincarnation avait forgé une âme propre à elle-même. Ce qui dérangeait énormément la Neko déchue...
Cette dernière lança à Tarô :

"Et si tu tiens à vraiment tout savoir, une fois que j'aurais détruit Chiery, je compte détruire Nomugo avec tous ses habitants, moi comprit. Alors, petit conseil, tu ferais mieux de partir d'ici illico presto si tu tiens à ta vie !"

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 29 Sep - 22:59

Takamina voulait rendre service à sa chère sœur et on l'en empêchait, ce qui eût l'air d'irriter un peu le neko, ce qui se montra clairement, car sa queue fouetta l'air, mais si c'était vraiment trop dangereux, alors mieux valait qu'elle reste ici. Par contre, cela lui fit de la peine, lorsqu'il la vit pleurer, bien qu'elle faisait tout pour le cacher. Il s'inclina face aux parents, avant de se diriger vers la miss, pour la prendre dans ses bras, lui faisant ainsi un gros câlin.

> S'il vous plait, arrêtez de pleurer, je vais secourir votre sœur à votre place, elle reviendra saine et sauve, je vous le promet !

S'étant adressé uniquement à Takamina, il lui fit un petit bisou sur la joue, avant de quitter la pièce, sans rien dire à quiconque. Pendant ce temps, Tarô était choqué d'entendre tout ce qui sortait de la bouche de Tsuki. La pauvre, elle avait vécu une enfance malheureuse, à cause d'ignorants qui l'aviet laissée mourir sans se soucier de son sort, il trouvait cela inadmissible et il comprenait qu'elle veuille se venger de tous les habitants de ce monde, bien que les pauvres n'y étaient pour rien, puisqu'ils n'étaient pas encore nés à l'époque de la triste, belle, solitaire et cruelle neko.


"Non ! Ma vie c'est Chiery et je ne te la laisserait pas la détruire, ni détruire ces gens, bien que je comprends exactement ta souffrance ! Moi aussi j'ai souffert dans mon enfance, j'étais tout le temps maltraité et mit à l'abandon, si je n'avais pas réussi à m'enfuir, j'aurais sûrement fini comme toi. Tsuki, pourquoi vouloir absolument vivre dans l'ombre et écraser les autres, alors que maintenant que tu es loin derrière toute cette horreur tu peux te tourner vers un avenir radieux ? Tsuki, tu n'es plus seule, laisse-moi te guider vers la lumière !"

- Ah l'amour, l'amitié et la fidélité, donnent vraiment une guimauve indigeste lorsqu'on les mélange ensemble ! Elle en a trop mangé, trouve autre chose pour la dissuader de tout détruire, ce qui me ferait vraiment rire si tu y arrivais.

Avait clamé le neko en ayant l'air bien sûr de lui, avant de s'approcher pour lui faire un câlin, lui montrant bien qu'elle avait tort de vouloir absolument tout détruire. Par la suite, il l'embrassa, mais la lâcha subitement lorsqu'il entendit une voix surgir de nul part, ce qui l'avait fait sursauter. Lorsque le neko avait fait son apparition. Il avait la peau noire, avec la paume des mains blanches, il n'y avait que ses yeux qui gardaient la même couleur, mais pour le reste, tout était devenu noir chez le neko. Ce type bien mystérieux n'était autre que Ruby, mais sous sa forme "maléfique", celle qui avait fini par se réveiller, et après avoir fusionné ensemble, ils avaient détruire une partie de leur monde, sous le coup de la colère, ce qui fait que leur cœur puissant avait attiré les sans-coeurs. Il n'y avait que sous cette forme que l'on pouvait entendre sa véritable voix.

"Qui êtes-vous ?"

- Je m'appelle Kuragari, je partage le corps de mon hôte et vu qu'il voudrait bien se taper la sœur de la princesse, faut bien que je lui donne un coup de main pour jouer aux héros, même si, personnellement, je m'en fou, cette histoire, ça me fait bien plus rire qu'autre chose. Ahahah c'est toi qui et pathétique gamine, tu n'es même pas capable d'agir selon tes désirs alors que tu possèdes l'intégralité de son corps, ce qui n'est pas mon cas.

"C... C'est possible ?"

- Bah vi mon petit chou ! Tient, je n'avais pas vu que tu possédais un collier et une laisse comme un vulgaire chien, tu mérites donc d'être attaché comme tel ! Voilà, c'est mieux !

"Mais ? Qu'est-ce ?"

- Oh laisse tomber, cela fait partie de mes pouvoirs ! Bon vu qu'on ne risque plus d'être gênés, voici mon deal. Si je gagne, tu devras te retirer de cette pauvrette et te trouver un nouveau corps, que je te fabriquerais avec plaisir grâce à mon livre des contes obscures, puis tu deviendras mon assistante, je n'ai pas envie d faire tout cela pour rien et si tu gagnes, tu pourras obtenir ce que tu voudras

"C'est de la folie, vous aller détruire le château et blessé ses habitants !"

- Tais-toi miséreux, je fais ce que je veux !

Comme l'on pouvait le voir, Kuragari était bien plus extraverti et familier que Ruby, qui lui était plus discret et timide. Pour rendre service à tout le monde, sans que ce ne soit visible, il avait trouvé un bon stratagème, de plus, grâce au livre des contes obscures, qu'il tenait dans ses mains, il avait sauvé la vie de Tarô en l'enchainant comme un vulgaire chien, si bien qu'il n'arrivait pas à se défaire de ses liens, il n'y avait que les deux nekos maléfiques qui pouvaient se battre. Du côté de Takamina, elle avait pû se rendre compte que le livre avait disparut de la table, car grâce à une invocation, Kuragari l'avait invoqué, et sous cet apparence, le livre préféré du neko devenait un formidable outil magique de destruction massive.

En effet, ce bouquin se transformait entre les mains du neko diabolique, alors que dans les mains de Ruby, il était bénéfique et salvateur, ce qui montrait bien que les deux nekos étaient totalement différents, mais ce n'était pas grave, car c'était leur différence qui faisaient leur charme. En faites, Tsuki n'aurait jamais dû croiser sa route, ni même accepter ce combat, car Kuragari était puissant avec sa propre magie, mais dès qu'il usait de celle de Ruby, qui était liée à sa voie et à la terre, il était quasi indestructible, ce qui expliquait la raison pour laquelle il avait détruit une bonne partie de son ancien monde, et ce qui expliquait la raison pour laquelle Ruby ne parlait presque jamais sans avoir recourt à la magie. Quoi qu'il en soit, maintenant qu'il était lancé, Kura était prêt à montrer à Tsuki qui était le plus fort, tandis que Tarô craignait le pire, espérant qu'il ne ferait pas trop de mal aux filles.


- Si tu es prêt, je te laisse commencer !

Bien que le combat n'était pas le même du côté de Shizuka, cette dernière avait un peu peur, car d'habitude, sa mamie la faisait toujours jouer en premier, ce qui lui permettait déjà de réfléchir à une stratégie. Elle avait évidemment bien installé ses petits bateaux d'une façon des plus stratégiques, une stratégie que Shizuka n'avait jamais réussi à vaincre. Un petit juste en-dessous du 1A, tandis que le plus gros navire était un peu au milieu, légèrement vers le bas et poussé un peu vers la droite, tandis qu'il y en avait d'autres bien dispersés sur le jeu. Va savoir qui allait gagner, mais Shizuka espérait que cela soit Ishimaru, d'ailleurs, elle se demandait si c'était la nervosité à l'idée de perdre qui le faisait se mordiller la lèvre inférieur, elle espérait que ce n'était que cela qui n'allait pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 30 Sep - 21:14

Takamina n'arrivait pas à calmer ses pleures. Elle se sentait déjà assez éloignée de sa Jumelle en ce moment pour qu'on ne la laisse pas partir l'aider ! Pourquoi ses parents refusaient cela ? Ils avaient peur pour elle ? Pour quelle raison ? Elle savait se battre ! Elle avait parfaitement conscience que son père était très protecteur avec elle, et s'en voudrait si elle était blessée parce qu'il n'avait pas su la protéger -tout comme pour Chiery- et que sa mère pensait qu'elle n'était pas capable de se battre comme une vraie guerrière, contrairement à elle, au vu de l'éducation qu'elle avait reçu depuis sa tendre enfance... Mais Chocola en avait plus que ça et elle désirait sauver sa sœur ! Elle savait parfaitement qu'en cet instant, cette dernière était possédée par sa "deuxième personnalité", mais elle pourrait l'aider à sortir de ce contrôle... La Princesse ne souhaitait pas se battre contre l'entité, car cela voulait dire blesser Vanilla, ce qu'elle ne désirait aucunement, néanmoins, elle pourrait sans doute utiliser la parole... Mais non ! On lui demandait d'obéir comme un bon chaton domestique et qu'elle devait rester assise comme un chiot...

Takamina fut surprise lorsque Ruby la prit dans ses bras pour la consoler avant de lui déclarer qu'il irait à sa place avant de claquer une bise sur sa joue et quitter la salle. Chocola était à la fois légèrement soulagée, mais elle voulait venir aussi ! Elle jeta un coup d’œil vers ses parents qui semblaient légèrement surpris par ce qu'il venait de se produire devant leur museau, enfin, Makoto exprimait plus son choc que Reimu... On voyait plus la surprise dans le regard de la Reine que de son expression faciale...

Au bout de quelques courtes minutes, la Princesse était encore assise sur sa chaise, et lorsqu'elle vit que ses parents ne faisaient pas attention à elle, elle s'éclipsa le plus discrètement de la place, en marchant à pas de loup afin qu'ils ne l'entendent pas. Une fois à l'extérieur de la pièce, elle fonça jusqu'à la salle du trône car elle sentait la présence de sa Jumelle dedans...

Ishimaru ne se sentait pas vraiment bien. Il avait toujours cette impression de courant d'air dans son dos et commençait à devenir légèrement pâle, d'ailleurs, quelques gouttes de sueurs apparurent sur son front, néanmoins, elles demeuraient cachées de-par ses mèches de cheveux... La grand-mère de Shizuka lui proposa de jouer en premier. Il tenta de réfléchir, mais il n'arrivait pas à se concentrer... C'était vraiment trop dur pour lui de rester dans la maison, de jouer tranquillement à un jeu de société alors qu'il savait ses cousines en danger.
Le jeune homme craqua, prit ses cheveux par ses deux mains, inclinant en arrière sa tête avant de crier :

"Je peux pas !"

Il ouvrit les yeux, se rendant compte de ce qu'il venait de faire, il remit sa tête droite, lâcha sa chevelure, rougit de honte avant de se lever de sa chaise, pour s'incliner à plusieurs reprises :

"Excusez-moi ! Je suis navré... Je ne peux pas jouer à la partie... Mes cousines ont besoin de moi ! Je suis leur gardien ! Je... Il faut que j'aille les aider !"

Il s'inclina une dernière fois devant la vieille Neko avant de se tourner vers Shizuka.

"Je reviens vite ! Promis !"

Par pur instinct, il lui fit une bise sur la joue, ce qui le surprit lui-même en premier avant de sortir de la maison, en courant avec le vent... Il ne pouvait plus tenir, il ne voulait pas rester sagement assis à se divertir...
Il fonça à toute allure jusqu'au château. Quand il atteignit la porte, il s'arrêta net devant les gardes, reprenant son souffle, ces derniers le reconnurent et le laissèrent entrer, se demandant bien pour quelle raison c'était la deuxième fois qu'ils voyaient des personnes entrées aussi précipitamment dans la demeure royale... Ils auraient bien voulu rentrer pour en savoir plus, et pour aider en cas de soucis, mais ils se devaient de veiller sur la porte,à leur grand désaroi...

Dans les couloirs, Ishimaru marchait rapidement, utilisant son lien pour retrouver ses cousines. Il était tellement absorbé, qu'il ne remarqua pas que Takamina était juste devant lui et les deux se rentrèrent dedans avant de tomber par terre.
Chocola se frotta son pauvre derrière qui venait d'en prendre cher en chutant sur le carrelage. Elle tourna la tête pour voir ce qui avait provoqué sa chute et fut autant surprise que lui lorsqu'elle vit qu'il s'agissait de son cousin. Ce dernier se releva rapidement et tendit sa main vers elle pour l'aider à se relever, elle ne refusa pas l'offre et, une fois sur ses pattes, elle demanda :

"Ishimaru ? Tu n'es pas avec ta nouvelle amie ? Enfin... Je pense bien que vous êtes plus que cela...
-Oh arrêtes, Takamina ! Tu sais très bien pourquoi je suis ici !
-Oui je le sais... Mais je sais aussi que tu te trompes de direction en partant vers là-bas ! C'est de l'autre côté que ça se passe !
-Ne perdons pas de temps dans ce cas !"

Il prit la main de la Princesse et reprit sa course folle, avec elle, vers la salle du trône...

Tsuki se retint de rire lorsqu'elle entendit Tarô dire que Chiery était "sa vie". Cette dernière n'était pas censée exister, mais il semblerait que non seulement l'Amour rendait aveugle, mais aussi sourd ! Il voulait l'empêcher d'accomplir sa vengeance... Mais qui était-il pour tenter de l'arrêter par de simples mots ? Elle n'était pas sensible aux belles paroles ! Il parla ensuite rapidement de son histoire. La Princesse déchue plaça entre deux phrases :

"Non ! Tu ne me comprends pas, parce que tu n'en es pas mort ! La preuve, tu ne serais pas là en train de parler pour ne rien dire !"

Pourquoi insistait-il tant que cela ? Pourquoi tenait-il tant à Chiery ? Il était pire que Takamina ! Quoique... Tsuki se demandait lequel était le plus lourd mais ils semblaient égalités... Comme si une ne suffisait pas !
Lorsqu'elle le vit s'approcher d'elle, elle voulu reculer, mais une part de Vanilla l'en empêchait, ce qui l'énervait de plus en plus. Il fallait qu'elle détruise cette âme qui n'aurait jamais dû être le plus rapidement possible ! Elle fut dégoûtée lorsqu'il la prit dans ses bras. Elle aurait tellement voulu se dégager de son emprise ! Et pour couronner le tout, il l'embrassa ! Heureusement ce fut de courte durée car quelqu'un décida de s'incruster... Tarô lui demanda son identité et ce dernier répondit qu'il se nommait Kuragari en ajoutant qu'il partageait le corps de "son hôte". Cela intrigua Tsuki qui n'en laissait rien paraître, bien au contraire, elle affichait un visage neutre. Par contre, elle fronça des sourcils lorsque le nouveau-venu lui dit que c'était elle qui était pathétique et non pas Tarô... Il ne la connaissait pas et il osait dire cela ! Elle feula légèrement. Elle fut tout de même étonnée de voir que le prince de Chiery se retrouva accrocher, ne pouvant se libérer de l'emprise. Cela refit songer à la Princesse déchue ce qu'elle avait vécu quelques siècles plus tôt et elle décida de ne plus le regarder, afin de ne pas se souvenir de ces journées atroces à attendre que la Mort lui vienne enfin, pour mettre fin à ses souffrances qui lui avaient semblé être une éternité...

Kuragari proposa un marché à Tsuki. Mais cette dernière ne voyait pas en quoi cela l'intéressait... Elle pouvait parfaitement le faire seule ! Elle n'avait pas besoin de l'aide d'autrui ! Elle ne voulait plus faire confiance en personne à part à elle-même, car ça, elle avait parfaitement comprit dans sa prison que le monde était cruel et égoïste ! Et pourtant malgré le fait qu'elle pensait cela, elle perdit pendant quelques courtes secondes le contrôle du corps de sa réincarnation, ce qui fit que ses yeux violets redevinrent bleus et on put entendre crier avec une voix de tristesse et de détresse :

"Tarô-Chan !"

Malheureusement pour Vanilla, Tsuki reprit rapidement le dessus sur elle... Elle décida de répondre au Neko qui s'était autorisé à s'incruster :

"Écoute-moi bien, jamais je n'accepterai ton deal tout simplement parce que je ne te connais pas et que plus jamais je ne ferai confiance en quiconque ! Et pour rien au monde je ne deviendrais ton assistante !"

Takamina et Ishimaru s'approchaient de plus en plus de la salle lorsque Chocola s'arrêta soudainement. Le jeune homme se retourna et la questionna du regard. Cette dernière avait posé sa main sur sa sacoche et avait de grands yeux ouverts.

"Oh non ! Je ne l'ai plus !
-De quoi tu parles ?
-Du livre de Ruby ! Je l'ai perdu ! Oh non, oh non, oh non !
-Bon OK... Je ne sais pas qui est Ruby, mais ce n'est pas le moment ! Il faut aller aider Chiery !
-Mais il y tient énormément ! Je... Je ne veux pas lui faire de peine !
-Takamina...
-Oui ! Chiery en priorité !"

La Princesse reprit son regard déterminé, tentant de retrouver sa concentration pour sauver sa Jumelle. Elle chercherait le conte pour plus tard, bien qu'elle sentait un pincement au cœur...
Lorsque les deux entèrent finalement à leur tour dans la pièce, ils furent étonnés par ce qu'ils voyaient... Il y avait Chiery qui avait des yeux violets, Tarô enchaîné et un étrange Neko ! Ishimaru s'arrêta net, tandis que Takamina fonça vers sa sœur, mais se stoppa à quelques pas d'elle...
Elle était très étonnée et inquiète de voir que Vanilla n'avait plus ses yeux bleus, et que ce n'était pas des yeux écarlates qui se présentaient à elle... Que s'était-il passé ?
Le jeune homme blond réussit à bouger de nouveau et s'approcha de Tarô avant de tirer sur sa chaîne pour tenter de le retirer de son piège, mais tout ceci était bien évidemment en vain...

Tsuki serra les dents lorsqu'elle vit Takamina et décida de l'envoyer hors de son champ de vision. Lorsque Chocola s'arrêta assez proche d'elle, elle usa de la magie de Chiery pour lui envoyer une boule de Lumière, la faiblesse de la Princesse, vers elle. Heureusement pour cette dernière, Ishimaru vit l'attaque et s'interposa entre les deux, et ce fut lui qui se prit de plein fouet le sort. Le blond ne souffrit pas trop car il ne s'agissait pas de sa faiblesse contrairement à sa cousine qui aurait sans doute sombrer dans le coma avec cette magie !
L'intéressée tourna la tête et vit le blond se faire expulser jusqu'au mur près de la porte de la salle, et ce fut à ce moment-là qu'elle croisa le regard de Kuragari ce qui la fit paralyser, et coupa sa respiration. Elle ne se trompait pas ? Il s'agissait bien de Ruby ?...
Comme elle ne faisait plus attention à Tsuki, celle-ci en profita pour lancer de nouveau l'attaque et cette fois, la pauvre Takamina se retrouva à terre, souffrant de ce sort de Lumière, son cœur étant fait de Ténèbres... Elle se plia de douleur avant de perdre conscience...
Ishimaru réussit à poser un genou pour se redresser et ouvrit de grands yeux lorsqu'il vit sa cousine à terre, ne bougeant plus... Il tenta de se relever entièrement, mais il ne le put, se remettant à peine de l'attaque.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 1 Oct - 0:16

En l'entendant dire qu'il ne pouvait pas, les deux nekos eurent un léger haussement de sourcils, se demandant ce qui n'allait pas. Il leur expliqua par la suite ce qu'il ce passait et Shizuka n'eût pas l'air d'aller bien, elle avait la tête baissée. Ishimaru lui fit une bise avant de partir. Lorsqu'il fût très loin, la jeune chatte sauta sur sa grand-mère pour la serrer dans ses bras en laissant couler quelques larmes.

- Grand-mère Maka, je fais tout de travers ! Alors que je pensais l'aider, je n'ai fais que l'enfoncer ! Ses cousines ont besoin de lui et moi ? Qu'est-ce que j'ai fais ? J'ai agis égoïstement ! Je m'en veux tellement ! C'est impardonnable !

- D'un côté, tu as raison, mais de l'autre... Ce garçon ne risque pas de t'en vouloir, il a l'air de bien t'aimer et c'est réciproque, et puis, au final, l'importance, c'est que tu l'ais laissé repartir.

- Tu as raison... Cependant, je commence à me demander si l'éloigner de Nomugo est une bonne idée, il a tant de responsabilités, peut-être devrais-je retrouver Léon toute seule ? Oh ça serait tellement triste !

- Tu t'es assagies à ses côtés, j'ai l'impression que tu es devenue plus mûre grâce à ce jeune homme...

- Et pourtant, j'ai l'impression de n'être encore qu'un chaton...

Alors que Shizuka s'en voulait, sa grand-mère la remit dans le droit chemin, puis en entendant la réflexion de la petite, elle se mit à sourire, trouvant qu'Ishimaru avait une très bonne influence sur elle, mais bien qu'elle pensait qu'elle avait mûrit, Shizuka était bien dubitative face à cette pensée. Elle fini par sécher ses larmes, laissant Maka lui faire une bise, puis elle se redressa et se plaça devant la fenêtre et attendit plusieurs minutes. Au bout d'un quart d'heure, elle prit une grande inspiration, ce qui fit lever un sourcil à la vieille dame.


- J'y vais ! Ishi-san à sûrement besoin de moi !

- N'y va pas ! C'est sûrement dangereux ! Shizuka revient ! Shizuka t'a intérêt à revenir en un seul morceau, sinon je peux t'assurer que tu auras une grosse correction !

Shizuka dit ces paroles d'un sec en ouvrant la porte. La vieille neko se leva et lui ordonna de ne pas y aller, mais cela n'eût aucuns effets positifs, la jeune chatte ne l'avait pas écoutée et était partie, foncer tête baissée, pour aller aider son courageux camarade, ce qui eût l'air de dépiter Maka, qui se mit à songer qu'elle avait parlé trop vite. Pendant ce temps, Ishimaru et Takamina avaient fait irruptions dans la pièce. Ishimaru tentait de le libérer, mais il n'y arriva pas, car Kuragari avait bien fait exprès, ayant très bien comprit qu'il n'y avait que lui qui arriverait à sauver Chiery, surtout par instinct, car il se disait que s'il était dans cette salle, ce n'était pas pour rien.

Le pauvre Ishimaru se prit une boule de lumière, protégeant ainsi Takamina, mais bien que ça n'avait pas l'air d'être très efficace, il avait quand même l'air de souffrir, ce qui fit pencher la tête de Kuragari sur le côté, l'air totalement ahurit et un peu anxieux, car si elle était capable de balancer des boules de lumières, lui aussi allait en baver s'il se faisait toucher, il en était persuadé ! Remettant sa tête droite, il se reconcentra sur le combat, remarquant que la belle princesse Chocolat le scrutait, ce qui le gêna un peu, il allait lui devoir des explications, ça, il n'y en avait aucuns doutes ! Par contre, par sa faute, indirectement, Takamina se fit balayer par le sort de lumière de Tsuki.

Pour ce qui s'agissait de Tarô, il cria le nom de Chiery lorsque cette dernière réussi à se manifester, mais il ne pouvait rien faire de plus, il avait vraiment l'air désespéré. Le pauvre, il aurait tant donné a vie pour elle, mais actuellement, jouer au héros était impossible. Voir Ishimaru tomber au combat, bien qu'il était encore apte à ce battre, lui fit mal, mais lorsqu'il vit Takamina s'effondrer sur le sol, pour lui, il la vit au ralenti et en noir et blanc, de plus, dans sa tête, il avait l'impression que le temps avait arrêté de couler. Lorsque le corps de la jumelle tomba à terre, c'en fût trop pour le neko. Sa vision et son ouïe étaient redevenues normales lorsqu'il cria.


https://www.youtube.com/watch?v=X-42EEBR_TA
"TAKAMINA !!!"

En émettant ce cri, son pouvoir se réveilla instantanément. Etant tellement spontané, Tsuki ne pouvait rien faire, et même si elle réussissais à lui envoyer une attaque, cette dernière serait soufflée dans une explosion de lumière. Avec ses pouvoirs, il envoya la demoiselle heurter violemment contre un mur, ce qui l'assomma, à cause de la brutalité de l'attaque. Profitant qu'elle soit évanouie, Kuragari s'approcha avec un grand sourire aux lèvres, ayant son ouvrage ouvert.


- Le pari est perdu ma belle ! Excusez-moi, je vous emprunte cette entité, vous n'en entendrez plus parler durant un long moment.

"Qu'est-ce que vous allez en faire ?"

- Ce que je vais en faire ? Oh trois fois rien, elle et moi allons simplemet bien nous amuser !

Kuragari avait récité une formule, ce qui fait que Tsuki avait été aspirée dans le livre, mais cela ne voulait pas dire qu'elle était vaincue pour autant, car c'était de ce livre que venait Kuragari et cela ne l'empêchait pas de fusionner avec Ruby, de plus, dans le livre des contes obscures, ils n'auraient pas le temps de s'ennuyer, car le livre agissait comme celui des Rêves Bleus à Traverse Town, ce qui fait qu'à l'intérieur, il y avait de la vie. Après avoir lancé ses incantations, Tarô fût libéré et Ishimaru soigné. Ceci étant fait, il disparut, se laissant aspiré par le livre, qui tomba à terre en redevenant le bête livre de conte qu'il était à la base. Une fois débarrassé de ce qui les dérangeaient, Ruby et Tarô se précipitèrent vers leurs princesses respectives pour s'assurer qu'elles allaient bien, voulant être à leur chevet jusqu'à ce qu'elles se réveillent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 1 Oct - 20:32

Takamina ouvrit les yeux sur du vide. Elle tourna la tête de tous les côtés. Que venait-il de se passer ? Elle tenta de se rappeler... Elle se souvenait qu'elle avait croisé Ishimaru alors qu'elle tentait de rejoindre sa Jumelle... Et avec son cousin, ils étaient entrés dans la salle du trône où il y avait Tarô, Chiery avec des yeux violets, et cet étrange Neko qui semblait être Ruby mais ne semblait pas l'être aussi à la fois... Elle revit alors la boule de Lumière qu'elle s'était prise et cela lui fit agrandir ses yeux. C'était sans aucun doute la "deuxième personnalité" de sa sœur qui lui avait fait ça ! Ce n'était pas la première fois que cette dernière se servait des pouvoirs de Vanilla pour détruire Chocola !

La Princesse ne se sentait pas au meilleur de sa forme. Elle avait l'impression de souffrir à chaque membre de son corps et même respirer lui faisait souffrir... Au moins, elle était certaine qu'elle était toujours vivante... A moins qu'elle ne se trompe ? Après tout, elle avait failli mourir une fois, mais elle ne savait pas qu'est-ce que c'était vraiment !
Elle se mit à crier, bien qu'elle savait parfaitement qu'on ne lui répondrait pas, mais cela lui donnait l'impression d'être vivante ! Elle se mit à marcher dans le vide, malgré le fait qu'elle avait conscience qu'elle avançait pour rien... Elle s'arrêta avant de pousser un soupire. Elle se dit qu'elle avait été sotte de baisser sa garde alors qu'il y avait l'entité qui hantait sa sœur juste derrière elle...

Ishimaru refit une tentative pour se lever et voir si sa cousine allait bien, mais il semblait qu'il avait été sévèrement amoché ! Pourtant, la Lumière ne lui faisait pas tant de dégâts que cela... Il était très étonné de ne pas être déjà debout en train de se battre pour ses cousines... Il pensait alors qu'il n'était qu'un pitoyable gardien pour elles... Auparavant, il y avait Léon qui restait tapi dans l'ombre pour veiller sur eux en cas de soucis, en gros, il était en quelque sorte le gardien du gardien... Mais il n'était plus là pour surveiller son petit frère. Il se dit qu'il ne devait pas penser à cela maintenant car l'heure était plus grave.

Tsuki fut surprise d'entendre Tarô hurler le prénom de la Jumelle de sa réincarnation et s'apprêtait à lui lancer le même sort qu'à Takamina et Ishimaru. Mais elle ne put le faire car elle se fit expulser violemment jusqu'au mur. Elle sombra dans le coma à son tour, puis, plus rien...

Le jeune homme blond regarda le corps de son autre cousine inerte, sa respiration se coupant. Il se sentait de plus en plus nul et qu'il était un mauvais gardien pour les Jumelles...
Finalement, l'étrange Neko s'approcha du corps de Chiery tout en disant qu'ils étaient débarrassés de l'entité, et ne dit rien par rapport à ce qu'il allait faire d'elle. Puis, il disparut dans le livre pour laisser place à un autre Neko, ce qui surprit Ishimaru. Néanmoins, lorsqu'il le vit foncer vers Takamina, il se dit que c'était sans doute le fameux Ruby...
Tandis que Tarô fut libéré, le garçon fut soigné ce qui lui permit de se remettre sur ses pieds. Il restait à sa place, et regardait ses cousines, toutes les deux inconscientes... Ils se trouvaient sans doute dans la pire situation de sa vie... Jamais il n'aurait pensé qu'il serait un piètre protecteur pour elles, et qu'il serait toujours présent pour les sauver d'un mauvais pas... Il semblerait que retrouver Léon lui soit trop monter dans la tête, au point d'en oublier les personnes qui étaient près de lui et qui avaient besoin de lui...

Le jeune homme avait la tête baissée, il serra ses poings, et ses épaules furent secoués de spasmes... On ne pouvait pas voir ses yeux, néanmoins, les larmes qui glissaient sur sa joue étaient visibles... Il tomba sur ses genoux sur l'émotion et tenta de calmer ses pleurs.

Au bout de longues, longues, très longues minutes pour Ishimaru, les Princesses finirent par ouvrir les yeux. Se fut tout d'abord Takamina qui revint en première, puis, quelques minutes plus tard, Chiery fut de nouveau consciente. Tandis que l'une sentit de nouveau la douleur du sort de Lumière, l'autre eu une horrible migraine ainsi qu'une nausée...

Chocola se redressa et regarda intensément Ruby. Elle fut soulagée de le revoir avec son apparence "normal" et elle se jeta dans ses bras en miaulant joyeusement, avant de se mettre à rougir, prenant conscience du geste qu'elle venait de faire...
Quant à Vanilla, elle n'avait pas la force de bouger ne serait-ce que d'incliner légèrement une oreille. Elle avait l'impression d'avoir des courbatures de partout et que quelque chose en elle manquait... Elle ne savait rien de ce qu'il s'était passé... Tout ce qu'elle se souvenait, c'était qu'elle avait perdu le contrôle de son corps et ensuite, elle avait fait face au néant, avant de reprendre le dessus sur l'entité pendant quelques courtes secondes, et cela lui brisa le cœur lorsqu'elle avait vu Tarô enchaîné... Mais à présent, ce dernier se tenait juste au dessus d'elle. Elle réussit à sourire légèrement avant de se mettre à cracher du sang à plusieurs reprises.

Ishimaru n'osa pas bouger... Il restait à sa place, regardant les sœurs... Si elles étaient encore vivante, ce n'était aucunement grâce à lui. Ce fut alors qu'il se mit une bonne gifle sur sa joue pour arrêter d'être si sombre... Il avait tellement mit de force dans cette claque qu'il en avait mal mais au moins, il avait retrouvé le sourire, et il se frottait sa pauvre joue qui était devenue rouge sur le coup... Ses cousines étaient vivantes, et c'était l'importance ! Bien que Chiery ne semblait pas supporter la séparation de l'entité, ce qui fit songer au blond que cette dernière devait être plus importante par rapport à Vanilla qu'une simple âme égarée... Mais il ne savait pas ce qu'elle était vraiment dans ce cas...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 1 Oct - 21:48

Quelques minutes plus tard, qui semblèrent aussi interminables pour Ruby et Tarô, les princesses se réveillèrent. Tarô était soulagé tandis que Ruby pleurait silencieusement... Oui on ne dirait pas comme ça, mais il l'aimait bien plus qu'il ne le montrait, lui aussi avait eût le béguin dès le premeir regard et se dire qu'il pouvait la perdre... Non c'était impensable ! Lorsque Takamina se jeta dans ses bras en miaulant, Ruby la réceptionna, la serrant dans ses bras, ayant l'air heureux de la revoir en pleine forme.

> J'étais tellement inquiet ! Ne me refaites plus jamais ça d'accord ?! Désolé pour Kuragari, je ne vous en asi pas parlé, car je ne voulais pas vous effrayer. C'est un peu comme mon deuxième moi, il... Il... Oh et pis, on s'en fou !

- Je t'aime...

Il s'était mit à parler à Takamina par télépathie, comme il le faisait à l'accoutumée, puis il fini par quitter ce mode, pour lui dire clairement qu'il l'aimait, un peu dans un murmure, mais il l'avait tout de même dit, donc ça comptait ! Il embrassa la belle, lui faisait clairement part de ses sentiments, ce qui étonna Tarô, qui ne savait pas que Chocola avait trouvé un matou à aimer, et qui de plus est, l'aimait à son tour. Il se reconcentra sur sa belle, qui crachait du sang. Bien qu'elle n'était pas si belle que ça lorsqu'elle était toute pleine de sang, il était tout de même heureux de la revoir vivante.


"Chiery-chérie... Tu sais, même si aimer est compliqué, je ne veux pas que notre histoire cesse. Chiery, tu es ma vie, je veux aller jusqu'au bout avec toi ! Je veux dormir avec toi et avoir des enfants avec toi, alors s'il te plait, reste toi-même, s'il te plait... Si jamais tu te sens trop mal sans Tsuki.... Enfin ta deuxième toi, on peut toujours demander à Kuragari de la faire revenir, hein ? Pas vrai ?"

> Lorsque Kuragari joue avec les poupées, il est toujours très mal venu de lui enlever son jouet... Il est en train de lui apprendre ce qu'est la vie, mais si elle est trop mal, oui, je pourrais lui demander ce service, après tout, lui et moi ne faisons qu'un...

"Hey pourquoi tu nous parles pas directement ?!"

> J'ai mes raisons...

"Non ! C'est trop facile ! Après tout ce que tu as fais, tu dois sûrement avoir une bonne raison de ne pas parler !"

> Bon, très bien, vous l'aurez voulu... La dernière fois que je l'ai ouverte, mon royaume a été détruit... Cela répond à vos questions ?

"Wooooh vachement balèze le gars ! En plus d'avoir un autre lui assez dangereux avec son livre, tu peux faire des ravages avec ta voix ! Tu es vraiment unique comme neko !"

> Non, c'est Takamina qui est unique... Moi je ne suis... qu'une flaque d'eau, sur laquelle, autrefois les gens aimaient marché dessus...

Tarô était tout de même inquiet pour sa belle, alors il demanda à Ruby s'il pouvait faire quelque chose. Ce dernier, releva sa tête, desserrant un peu son étreinte, avant de parler dans la tête de tous les nekos présents. Ne s'y attendant pas, le jeune chat eût l'air tellement fasciné qu'il demanda des explications, ce que le neko eût du mal à cracher. En entendant ce qu'il savait faire, Tarô eût l'air à nouveau impressionné, comme quoi, on dirait qu'il lui en fallait peu pour être admiratif. Tout en continuant de parler par télépathie, Ruby braqua ses yeux sur la neko Chocola en ayant l'air sincère.

Soudain, alors qu'il avait l'air de vouloir en dire plus, Shizuka fit irruption dans la pièce, ayant l'air un peu essoufflée, mais contente d'avoir enfin retrouvé tout le monde, a peu prêt, en bonne santé. Elle avait eût du mal à rentrer, car les gardes, trouvant vraiment suspect toute cette agitation, lui demandèrent des explications, mais ne sachant rien, ils l'avaient retenue jusqu'à ce qu'ils se rendent vraiment compte qu'elle ne savait vraiment rien sur ce qui ce tramait au palais. En plus, elle avait été obligée d'inventer une histoire pour rentrer à l'intérieur.. M'ouais enfin l'importance était qu'à présent, elle était là ! Lorsqu'elle vit Ishimaru, elle se précipita vers lui pour l'enlacer, ayant l'air soulagée, jusqu'à ce qu'elle vit la marque rouge sur sa joue.

- Qu'as-tu fais Maru-san ? Dis-moi pas que tu t'es prit une porte, je ne te croirais pas ! Désolée, j'ai pas pu attendre ton retour ! Ravie de voir que vous allez tous bien !

A voir comment elle s'inquiétait et comme elle lui parlait, Tarô et Ruby se mirent à penser qu'il y avait anguille sous roche, à moins que cela ne soit que des idées qu'ils se faisaient, mais ils avaient bien l'impression que la minette, qui venait d'arriver, semblait être très proche du blond, ce qui les firent sourire tous les deux comme des imbéciles. Tout avait l'air de s'être bien terminé, ce qui offrait à tous une jolie "happy end"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 1 Oct - 23:04

Takamina était toujours aussi rouge à son geste. De plus, elle sentait que son cœur battait plus rapidement que d'habitude... Était-ce cela ? Était-ce bien ce qu'elle croyait ? S'agissait-il de l'Amour ? Sans doute, car elle était très heureuse et se sentait légère.
Lorsque Ruby lui dit qu'il avait été très inquiet, Chocola s'en voulut. Elle aurait bien aimé ne jamais avoir baissé sa garde, mais bon... On ne pouvait pas faire marche arrière et elle allait bien, et c'était l'importance, non ? Bien évidemment, elle avait remarqué que sa Jumelle n'avait pas l'air de se sentir bien, et elle se demandait bien pour quelle raison... Elle recentra sa concentration sur le jeune Neko lorsqu'il lui parla de Kuragari en expliquant que ce dernier était en quelque sorte son double maléfique. Cela fit ciller Takamina. Elle comprit alors la raison pour laquelle il lui avait semblé reconnaître le prince à travers cet étrange Neko...
Elle fut aussi étonnée lorsqu'elle l'entendit, dans un murmure, avouer ses sentiments elle rougit de plus belle, et ses joues devinrent encore plus écarlates lorsqu'il l'embrassa... Alors il s'agissait bien de son prince charmant qui l'enlevait sur son beau et valeureux destrier ? Ses rêves d'enfant devenaient vrais ? Elle n'avait jamais cessé d'y croire, mais elle avait tout de même du mal à réaliser que tout se produisait en ce moment même... Si ce matin, en se levant, on lui avait annoncé qu'elle trouverait l'Amour, elle en aurait bien rit avant de dire qu'elle aimerait bien, surtout qu'elle n'avait pas été bien éveillée en sortant de son lit...
Mais ce n'était pas un rêve, ce n'était pas un songe, ce n'était en rien onirique, c'était la réalité tout simplement !

"Moi aussi je t'aime ! Du plus profond de mon cœur !"

Voici ce que réussit à placer Takamina qui eut une larme de joie sur l'émotion. Elle avait l'impression de faire partie d'une de ces héroïnes dans ses contes de fées, où elles ne cessaient jamais de croire en leur rêve. Elle avait bien fait d'en faire de même !

Chiery cracha une dernière quinte de toux accompagnée de sang. Pourquoi avait-elle si mal ? Que s'était-il passé pendant son absence ? Elle n'arrivait pas à se concentrer pour trouver des réponses, avec cette horrible migraine... Elle espérait bien qu'elle se sentirait mieux le soir venu car elle comptait bien danser avec Tarô au bal et montrer à sa mère qu'elle avait tord de se montrer si froide envers leur Amour ! Toute la famille Himeji serait mise au courant et Reimu serait bien obligée de l'accepter, tout comme elle l'avait fait avec Elysia ! Vanilla trouvait que la Reine était un peu trop coincée et qu'elle pensait bien faire en suivant à la lettre le protocole royal alors qu'un peu de changement ferait du bien ! Surtout que la Princesse se disait qu'ils n'étaient sûrement pas la première génération, chez les Himeji, à faire cela ! La preuve, sa grand-mère maternelle n'avait pas été mariée à quelqu'un de sang royal, et personne ne lui avait rien dit ! Enfin, Chiery était certaine que sa mère lancerait que pour la vieille Neko c'était différent car elle n'avait pas eu la chance de vivre avec ses parents et qu'elle avait grandit parmi les servants du château et avait donc reçu une éducation différente, malgré le fait qu'elle ait eu des professeurs... Mais Reimu aimait bien trouver de mauvaises excuses pour expliquer ceci, pour expliquer cela...

Elle leva les yeux vers son prince qui semblait inquiet pour elle... Ses mots la touchèrent... Il lui dit ensuite que si elle ne se sentait pas mieux, ils pourraient demander à un certain Kuragari de faire revenir l'entité qu'il avait appelé Tsuki...
Chiery leva légèrement un sourcils, ne comprenant pas ce qu'il disait... Il insinuait qu'elle n'avait plus l'entité en elle ?! C'était possible ? De plus, le prénom "Tsuki" lui disait vaguement quelque chose... Pourquoi avait-elle l'impression de l'avoir déjà entendu auparavant alors qu'elle ne se souvenait pas connaître quelqu'un le portant...
Tarô s'était adressé au Neko qui était avec Takamina et ce dernier expliqua la situation. Mais Vanilla n'avait pas envie que l'entité revienne en elle ! Celle-ci avait déjà fait souffrir beaucoup de trop de monde ! En tout cas, tout comme son chevalier, elle était impressionnée d'entendre la voix du jeune Neko alors qu'il ne semblait pas leur parler, et lorsqu'il expliqua qu'il avait détruit son Monde avec sa voix, les deux furent tous deux impressionnés !

Lorsque Takamina entendit Ruby se comparer à une flaque d'eau, elle fut touchée et elle serra l'étreinte. Il ne devait plus penser à cela... On lui avait souvent répété, lorsqu'elle était alors désigné comme prochaine Reine, qu'il ne fallait pas se laisser ronger par le passé et regarder vers l'avant... Le Neko devait donc en faire de même...

"Non ! Tu n'es pas une flaque ! Tu es mon prince et si quelqu'un oserait te faire du mal, je te vengerais !"

Elle fut étonnée par ses paroles qu'elle pensait sincèrement...

Chiery réussit à se redresser et dit :

"Je... Je vais mieux... Enfin, je crois... Mais je ne veux pas qu'elle revienne ! Tsuki ou peu importe, elle était cruelle et elle vous a fait du mal... Je ne veux plus la revoir..."

En disant ces mots, elle avait baissé sa tête avant de la redresser pour scruter intensément Tarô... Elle rougit un peu avant de sourire.

"Je ne désire pas, moi non plus, que notre chapitre s'arrête ainsi, et que nous tournions la page sans plus... Je veux vivre à tes côtés !"

Et elle se jeta dans ses bras...

Ishimaru se retenait de pleurer devant de joie devant toutes ces belles émotions... Lorsqu'il vit Shizuka faire son entrée, à son tour, dans la pièce, il fut étonné de la voir ici... Il pensait retourner chez elle suite à tout cela, mais il semblait qu'elle avait été impatiente et inquiète et avait décidé de le rejoindre dans le château. Il rougit lorsqu'elle lui fit une étreinte... Puis, lorsqu'elle remarqua la marque rouge sur sa joue, elle lui demanda des explications, et il semblerait bien qu'il devait lui dire la vérité... Il ria nerveusement en passant sa main dans ses cheveux avant de dire d'une petite voix :

"Euh... Je me suis foutu une baffe à moi-même..."

Ouais... Il paraissait pour un gros imbécile sur le coup, mais au moins, il lui avait avoué ce qu'il avait fait !
Par contre, il fut extrêmement gêné lorsqu'il vit les sourires de Tarô et Ruby, il leur lança alors, les joues rouges :

"Quoi ? Pourquoi vous souriez comme ça tous les deux ? Occupez-vous de vos femelles !
-Hey ! Comment tu parles !"

Takamina n'avait pas trop apprécié la façon dont son cousin avait parler d'elle et de sa Jumelle, mais elle faisait cela pour plaisanter... Alors, pour l'embêter à son tour, elle miaula avec un malin sourire :

"Et sinon, vous attendez quoi pour vous embrasser tous les deux ?
-De quoi je me mêle ?!
-Hihi ! Pourquoi tu es aussi rouge, cousin ?"

Elle s'amusait beaucoup ! Et Ishimaru qui était très gêné regarda Shizuka du coin de l’œil en rougissant encore plus...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 2 Oct - 0:53

Pauvre Takamina, à force de rougir autant, elle allait finir par avoir des brulures aux joues ! Il fût très touché lorsque son adorable princesse lui dit que si on l'embêtait, elle le vengerait. Elle était vraiment trop mignonne, il était décidément trop fan ! Heureusement qu'Artarys n'était pas là, sinon il se serait bien moqué de lui, mais bien qu'il ne se trouvait pas dans la pièce, il sentait bien que dès qu'il le verrait, il en profiterait pour lui faire quelques tirades espiègles dont il avait le secret.

> J'ai hâte de voir ce que tu feras pour me venger.. Cependant, si je ne suis plus une flaque, alors je suis désormais un torrent descendant d'une impressionnante cascade pour venir jusqu'à toi et à ma bibliothèque, qu'il faudra que je te montre dès que je le pourrais.

"Tu es vraiment sûr, mec qu'elle aime la lecture ?"

> Sûr et certain !

Après lui avoir dit sa première phrase, il avait rit un peu, se demandant vraiment de quoi elle était capable de faire. Par la suite, il devint bien plus sérieux et dit une phrase très poétique, ce qui embarrassa un peu Tarô, qui avait vraiment l'impression de passer pour un naze, mais en même temps, il était impressionné, car il ne voulait pas parler, mais il était capable de sortir des belles choses, franchement la nature était mal faite. Il se permit quand même une petite réflexion, dont Ruby lui répondit en ayant l'air plus qu'affirmatif.

Lorsque Chiery eût fini de cracher du sang, Tarô pu voir qu'elle ne regardait que lui, lui disant des mots qui le touchèrent, il espérait sincèrement que Tsuki ne revienne pas de si tôt pour tenter de fusionner avec elle, comme elle l'avait expliqué, mais malheureusement, elle faisait partie de son corps, alors un jour ou l'autre, elle reviendrait pour tenter d'obtenir ce qu'elle désirait et ça, ça lui faisait un peu peur, car il ne voulait pas perdre sa Chiery d'amour, qui s'était jetée dans ses bras et qu'il avait réceptionnée. Par la suite, par réflexe, il l'embrassa, ce qui fait qu'il se retrouva avec les lèvres tâchées de rouge. Il se mordit la lèvre, jusqu'à ce qu'un petit filet de sang s'en écoule, puis il embrassa à nouveau la demoiselle, ce qui fait qu'elle eût aussi un peu de son sang sur ses lèvres.


"Je ne sais pas si ça peut te protéger de ta seconde partie, mais bon au moins, on est lié à vie"

Il lui fit un grand sourire, puis il sorti le mouchoir tâché et s'en servit pour essuyer la bouche de sa belle, avec tout le côté propre qu'il restait, tandis que de son côté, il soigna sa légère blessure avec sa langue qu'il passa dessus. Par la suite, lorsqu'Ishimaru dit à Shizuka qu'il s'était donné une claque, elle eût des yeux ronds, avant d'éclater de rire.


- Et c'est pour ça que je t'adore, tu n'as pas peur du ridicule et tu oses faire les choses et les dires, je suis très admirative !

Elle avait dit ces paroles après avoir terminé de rire, ayant l'air sincère, ce qui fait qu'au final, Ishimaru ne devait plus se sentir nul du tout d'avoir fait ce geste. Par la suite, lorsqu'ils remarquèrent les regard des deux mâles, le blond fit une remarque, que Shiuka trouva justifiée, mais pas Takamina, qui décida de répliquer, ce qui fit que la neko devint toute rouge, ne sachant plus vraiment où ce mettre.


- Oui, il a raison ! Et puis, ces choses là ne se font pas sur commande ! Il faut d'abord se concerté pour être sûr de ce que l'on va faire, pas vrai mon cha... non laisse tomber !!!

Shizuka avait faillit donné un petit surnom tout mignon à Ishimaru, mais elle s'était retenue, étant toute aussi rouge que le cousin, ce qui fit rire les deux mâles, qui se disaient que le baiser n'allait pas être simple à faire s'ils étaient tout les deux aussi timide à ce sujet, mais également qu'ils avaient l'impression qu'ils avaient demandé à la neko si elle ne voulait pas faire un enfant avec le blond, ce qui n'était pas le cas. Se rendant compte de ses propres paroles, Shizuka devint encore plus rouge qu'avant, se disant dans sa tête qu'elle aurait bien aimé devenir une toute petite souris à cet instant précis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 2 Oct - 19:46

Ruby se demandait de quoi était capable Takamina pour le venger ? De tout ! Elle utiliserait ses attaques fusionnées avec son pouvoir des Ténèbres ! Vraiment, elle ne retiendrait pas ses coups jusqu'à ce que cette personne qui avait osé faire du mal à son Ruby, aussi physiquement que moralement, s'excuse sincèrement ! Cela ne se voyait pas, mais lorsqu'on touchait ne serait-ce un cheveux des personnes qu'elle aimait plus que tout, elle pouvait se montrer très violente ! Alors qu'avec son petit visage, on pourrait plus croire qu'elle jouerait bien le rôle de demoiselle en détresse... Mais Chocola ne pouvait s'attribuer cela, tout simplement parce que sa mère était une combattante, alors, elle se devait de montrer à tous ceux qui pensait qu'elle ne savait pas se défendre qu'elle en était plus que capable !
Lorsque Ruby parla de sa bibliothèque, cela fit briller les yeux de la Princesse. Elle avait déjà visité mille et une fois celle du château, explorant les longs rayons de livres avant de trouver ce qu'elle désirait, après avoir fait une longue recherche de sa perle rare... Malheureusement, il y avait certains ouvrages qui ne l'intéressaient pas et cela l'embêtait fortement, car elle avait lu tous les bouquins qui l'intéressaient... Elle n'en avait pas trouvé d'autres, susceptibles de l'intriguer... Alors, farfouiller dans une autre bibliothèque, à la chasse aux livres... Ce serait merveilleux pour elle !

Ishimaru eut un sourire lorsqu'il vit la belle Shizuka rire à sa phrase par rapport à la trace rouge sur sa joue.
Et ils étaient tous les deux autant gênés de voir qu'on faisait des réflexions sur eux... Ishimaru était légèrement rouge. Qu'ils se préoccupent de ce qui les regardait plutôt que de s'intéresser à eux ! Il se mit à songer au bal qui aurait lieu ce soir... Il poussa un soupire en se disant qu'il allait devoir se ramener obligatoirement, portant un costume... Franchement, il préférait largement son débardeur, sa veste à capuche et son bon vieux pantalon blanc qu'à ce costat-cravate où il se sentait à l'étroit, regrettant presque ses habits de tous les jours... Surtout qu'il ne pouvait même plus mettre sa capuche sur sa tête alors qu'il adorait l'avoir, ça lui donnait un petit air de Neko malgré le fait qu'il fasse parti de l'unique branche humaine des Himeji...
Il regarda de nouveau Shizuka du coin de l’œil et eut un bête sourire en l'imaginant dans une belle robe, valsant dans la vaste salle de réception -la plus grande pièce du château-... Il se dit qu'il devait lui demander de venir à la soirée... Mais si c'était pour le faire devant Tarô, Ruby et Takamina qui semblaient prêts à faire un commentaire ou un sourire à quoi que ce soit qu'il faisait, il ferait mieux de le lui demander ailleurs ! Il trouva une excuse, prit la main de la demoiselle et lui dit :

"On ferait mieux de rentrer rassurer ta grand-mère, Shizuka ! Elle doit être morte d'inquiétude ! Viens !"

Et sans attendre quoi que ce soit de sa part, il la dirigea à l'extérieur de la salle avant de l'emmener hors de la demeure royale... Une fois bien éloigner de la bâtisse, le jeune blond poussa un soupire de soulagement avant de regarder la belle. Il lui fit un grand sourire avant de prendre la parole :

"Ça te dirait d'aller au bal de ce soir ? Si tu n'as pas de robe, je peux toujours t'en acheter une !"

Au moins, il se sentirait moins mal à l'aise dans son costume ! Bien que cela devait impliquer rentrer chez lui mais il ne serait que de passage... De toute façon, il était certain de pouvoir faire sa valise, prendre tout ce qui lui tenait à cœur et s'enfuir tel un voleur sans que ses parents ne remarquent rien, étant ailleurs dans le manoir... De toute façon, le garçon se disait bien qu'il ne leur manquerait pas... Bien qu'ils s'étaient montrés beaucoup trop protecteur avec lui et qu'ils avaient montré beaucoup d'Amour parental, ils l'oublieraient sans doute rapidement, tout comme ils l'avaient fait avec Léon...
Le jeune homme chercha dans sa tête une boutique de vêtements... Soudain, il vit l'image d'un magasin ouverte à peu de personnes... Un peu des "V.I.P" en quelque sorte... Shizuka ne pouvait y entrer seule, mais avec lui, elle pourrait y poser sa patte pour la première fois ! Ça pourrait être amusant et adorable de voir la Neko s'extasier devant toutes ces belles robes qu'elle pourrait essayer... Cela fit rougir un peu Ishimaru qui tenta de les cacher pour que l'intéressée ne le voit pas dans cet état.

Suite à un doux baiser, Chiery vit du sang sur la bouche de Tarô, et elle en fut gênée. Mais cela ne semblait pas déranger son prince qui se mordit la lèvre, à la surprise de la future Reine de Nomugo, avant de l'embrasser de nouveau... Puis, il lui fit un petit commentaire comme quoi, ils étaient liés pour toujours... Cela fit sourire Vanilla, et elle étouffa un petit rire lorsqu'elle le vit sortir le fameux mouchoir tâché de sang car cela lui fit songer à ce qu'il s'était passé dans la cabine d'essayage...
La migraine la vit descendre de son petit nuage, et elle mit une de ses mains sur son front ne se sentant pas vraiment bien... Elle avait l'impression d'être brûlante... Quelques gouttes de sueur commencèrent même à perler son visage... Mais pourquoi était-elle si malade ? Elle n'arrivait pas à comprendre.. Était-ce la séparation avec l'entité qui la rendait dans cet état-là ? Mais pour quelle raison ?
Une petite larme fit son apparition dans le coin de l’œil de Chiery. Si elle était encore malade d'ici la soirée, elle ne pourrait pas valser avec son prince, et avoir cela en tête lui brisait le cœur... Elle leva des yeux fiévreux vers son chevalier, elle tenta de lui dire quelque chose, mais elle sentit ses forces la lâcher et elle ferma les yeux avant de commencer à tomber...

Takamina, qui avait vu toute la scène, était très inquiète pour sa Jumelle. Elle aussi se demandait bien pourquoi Vanilla était si pâle...
Elle remarqua le livre de contes de Ruby à terre et le ramassa en le fixant, sans le lâcher une seconde des yeux. Elle se dit alors qu'elle était soulagée de voir qu'elle n'avait finalement pas perdu l'ouvrage. Elle avait vraiment eu peur qu'il ne soit dans les rues de Nomugo, à la merci de main voleuse qui ne chercherait pas à savoir à qui cela pourrait bien appartenir... Certes, les êtres de la Lumière du royaume ne feraient jamais cela, mais ceux des Ténèbres en étaient bien capables !
Chocola releva les yeux vers le Neko et lui fit un grand sourire en fermant les paupières :

"Pendant un instant, j'avais cru l'avoir bien perdu ! Heureusement qu'il est là ! Si je l'avais égaré, je m'en serais voulu pour toute ma vie ! Il est tellement important pour toi..."

Elle pensait sincèrement ces paroles...
Elle se mit à songer si Ruby viendrait finalement au bal... Il lui avait répondu par ni oui ni non... S'il ne venait pas, la Princesse se sentirait encore plus seule, car non seulement il ne serait pas présent à ses côtés, mais en plus elle ne pourrait pas compter sur la présence de son cousin ni de sa Jumelle... Cette dernière perdit conscience, ce qui fit lever d'un bond Takamina qui s'approcha d'elle demandant à Tarô :

"Qu'est-ce qu'elle a ?"

Dans son regard, au son de sa voix, on pouvait parfaitement comprendre qu'elle était très inquiète pour sa sœur...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 5 Oct - 0:06

Lorsque Takamina le regarda avec des yeux remplis d'étoiles lorsqu'il lui parla de la bibliothèque, il ne pu s'empêcher de sourire, étant content d'avoir tapé dans le mille. Pour ce qu'il s'agissait de Shizuka, elle comprit très vite qu'aller rassurer sa grand-mère n'était qu'un prétexte, ce qui fit qu'elle ne posa pas de questions et le suivit, faisant au passage un petit signe d'adieu avec sa main droite. Une fois dehors, il lui fit une proposition indécente : L'accompagner au bal de ce soir ! En entendant ces paroles, la minette se mit à rougir, ayant l'air très gênée.

_ Mais... Mais je ne peux pas venir voyons ! Je ferais tâche au milieux de ces gens de la haute société, je ne suis qu'une simple brodeuse et eux, sont des gens très importants ! En plus, si tu m'achète une robe, je ne vais pas pouvoir te rembourser, non ce n'est pas une bonne idée que je vienne avec toi !

Pour une fois, il ne l'écouta pas et l'entriana dans la boutique, une boutique V.I.P en plus ! Lorsqu'elle fût à l'intérieur, elle fût une peu prise de haut par les vendeurs, car avec sa tenue, elle était loin de ressembler à une grande dame et ils l'avaient bien comprit, ce qui fit qu'ils se demandèrent ce qu'elle pouvait bien foutre en compagnie de la haute société de Nomugo. L'un des vendeurs s'adressa à eux, avec un air légèrement hautain.


- Monsieur, vous désirez trouver un bel habit pour que votre domestique soit présentable ? Si vous ne voulez pas trop dépenser pour cette souillon, les articles à moitié prix se situent dans l'aile gauche du magasin.

En entendant ces paroles, shizuka baissa la tête et les oreilles, se sentant humiliée et outrée. Jamais encore personne ne l'avait traitée d'aussi haut et elle avait plus envie de partir qu'autre chose. Elle savait très bien qu'elle ne serait jamais quelqu'un d'hautement estimé avec son travail, amis tout de même, entendre ce genre de paroles était blessant et elle se demandait comment cela allait ce passer durant le bal, déjà qu'elle flippait rien qu'à l'idée d'y aller, elle flippait encore plus en entendant ces paroles.


- Merci monsieur

Ne voulant pas créer d'ennuis, elle se ressaisit, puis alla chercher les rayons que lui avait indiqué le vendeur, se disant qu'après tout, même une robe soldée serait tout aussi belle qu'une à plein prix. Même si les robes n'étaient pas chères, elle s'émerveilla devant la large gamme de choix qu'il y avait, ayant envie de toutes les essayer, alors elle mit à fourrer son museau un peu partout. Pendant ce temps, les deux mecs ne purent s'empêcher de sourire en comprenant pourquoi leurs amis étiaent partis aussi vite. Chiery avait l'air d'aller mieux, mais elle semblait être encore faible.


"Je vais te porter jusqu'à ta chambre, tu pourras t'y reposer, et même si tu ne peux pas aller au bal, ce n'est pas grave, on en fera un autre quand tu iras mieux, en tout cas, pas question de te laisser toute seule !2

Miaula Tarô avant de prendre sa bien-aimée dans ses bras pour l'emmener jusqu'à sa chambre. Pendant ce temsp, Ruby trouvait Takamina tellement mignonne. Elle était sincère et pleine de gentillesse, tout ce qui lui plaisait, en plus, elle était drôle, la neko parfaite quoi ! Tarô ne répondit pas, et lui non plus d'ailleurs, se demandant si cela valait la peine, mais lui mentir serait tellement cruel, alors il attendit que les deux nekos soient partis pour lui répondre.

> Takamina, tu es la personne la plus gentille que j'ai rencontré dans ma vie, merci de t'être inquiétée pour mon trésor. Ce qu'il arrive à ta sœur est dû au fait que Kuragari lui a enlevé sa partie maléfique pour jouer avec, normalement, elle devrait bientôt aller mieux. Allons vite annoncer ce flot de bonnes nouvelles à tes parents, comme ça, ils seront rassurés de voir que tu vas bien

Après lui avoir fait un câlin en l'ayant prise dans ses bras, il lui prit la main, puis prit le livre de l'autre main et tout deux, ils sortirent de la salle du trône, prenant ainsi la direction de la pièce où le roi et la riene devaient sûrement encore y être, enfin il l'espérait, il n'avait pas envie de faire tout le tour du château pour les retrouver, ils n'avaient pas que ça à faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 5 Oct - 22:28

Takamina n'était pas du rassurée à l'idée que sa Jumelle ne se sente pas bien. Mais cette dernière ne semblait avoir perdu conscience que pendant quelques secondes. A voir son visage pâle et les gouttes de sueur perlant son front, Chocola se demanda si elle n'avait pas de la fièvre. Elle se questionnait aussi pour savoir comment Chiery était tombée si subitement malade sans crier gare et sans aucune raison explicable pour elle... Tarô porta finalement Vanilla jusqu'à sa chambre, la sœur de la malade les avait suivis des yeux jusqu'à ce qu'ils quittent la salle avant de pousser un soupire se retenant de pleurer.
Heureusement, Ruby lui redonna le sourire en lui lançant un compliment, ce qui la fit légèrement rougir. Il lui expliqua par la suite pourquoi la future Reine était dans un pareille état. En entendant cela, Takamina se demanda si c'était vraiment vrai. Non pas qu'elle doutait des paroles du Neko, c'était tout simplement que pour elle, séparer sa Jumelle de l'étrange entité qui la possédait, lui avait semblé impossible ! Alors l'apprendre ainsi la laissa bouche-bée. Puis, le prince lui proposa d'aller rassurer le Roi et la Reine qu'ils allaient bien. Chocola allait protester en disant qu'elle désirait voir sa sœur avant, bien qu'elle savait que Tarô veillait sur elle, et surtout qu'elle pensait que sa mère s'en moquait royalement si elles étaient saines et sauves. Puis, en se disant cela, elle se rendit compte qu'elle ne valait pas mieux que Reimu... Elle baissa la tête, tout en laissant Ruby l'emmener jusque dans la salle à manger où ils avaient laissé les deux intéressés avant de partir pour la salle du trône...

Lorsqu'ils arrivèrent dans la pièce, aucun des deux n'étaient présents... Kyouko sortit de la cuisine et fut surprise de voir les deux adolescents. Elle s'approcha d'eux en leur demandant ce qu'ils désiraient. Après quelques secondes de silence et d'absence, Takamina répondit :

"On cherche Papa et Mère...
-Oh ! Ils sont partis pour régler une affaire d'urgence dans la ville."

En entendant cela, la Princesse se rendit compte qu'en fait elle avait raison, sa mère se moquait totalement de son sort... Par contre, elle ne comprenait pas pourquoi son père était aussi parti... Elle se retint de lâcher de nouveaux des larmes parce qu'elle n'avait pas envie de les inquiéter et elle passerait pour une égoïste si elle désirait voir ses parents alors que le royaume avait besoin d'eux...

Ishimaru guida Shizuka à l'intérieur de la boutique et lorsqu'il entendit le vendeur parler à la belle Neko, sa respiration se coupa net. Il regarda l'intéressée, blessée par les mots de l'homme, partir fouiner son museau parmi les robes que ce dernier avait proposé en l'insultant de "souillon". Le jeune blond ne pouvait pas laisser faire sans agir ! Il serra les poings et se mit à hurler dans toute la boutique, attirant les regards des clients :

"Mais pourquoi vous dites ça ?! Vous n'avez pas honte ?! J'en ai marre de tous ces gens qui font la distinction entre les gens de "la haute-société" et "le peuple" !! Sérieux, quoi ?! Vous vous entendez parler !! Shizuka n'est pas ma domestique, compris ?! Alors vous la respecterez autant que moi et elle a le droit d'essayer tout ce qu'elle voudra !"

Tout en expulsant tout ce qu'il disait, une sorte d'aura de Lumière l'entourait. Et lorsqu'il eut fini son discours, il tourna les talons au vendeur et s'approcha de Shizuka. Tout en marchant pour la rejoindre, il se disait que cet homme était vraiment ridicule d'avoir juger la demoiselle par rapport à ses vêtements, parce que lui, il n'était pas mieux avec son sweat à capuche, son jean et débardeur. Lui aussi on aurait pu penser qu'il était membre "du peuple". Mais il semblerait que cet arrogant l'ait en quelque sorte reconnu...
Lorsqu'il fut près de la belle, il lui dit d'une petite voix :

"Désolé... Je pensais pas qu'il y aurait des abrutis dans le coin... Mais il semblerait que j'avais tord..."

Il poussa un soupir tout en mettant ses mains dans les poches pour se retenir d'aller casser la figure à ce type pour venger Shizuka.

Chiery avait ouvert de nouveau, faiblement, les yeux et elle remercia Tarô, lorsqu'il lui proposa de l'amener dans sa chambre, avec un petit sourire.
Elle se laissa faire lorsqu'il la prit dans ses bras pour la transporter. Elle était à la limite de l'évanouissement pendant le voyage entre la salle du trône et sa chambre, mais elle tint le coup malgré tout.
Quand elle fut allongée sur son lit, elle fixa pendant un long moment son prince, ne bougeant plus, ne semblant plus respirer. Mais elle reprit "vit" en vomissant un peu de sang sur sa couette. Elle remit sa main sur son front mais la retira aussitôt. Elle était encore plus brûlante qu'à l'instant précédant ! Sa gorge était sèche, mais elle réussit à dire, dans un murmure :

"Pourquoi je me sens si mal ? Qu'est-ce qui m'arrive ?..."

Ce n'était qu'une entité après tout ! Elles n'avaient aucun lien entre elles ! A moins qu'elle ne se trompe totalement ?... Elle songea de nouveau à ce prénom... Tsuki... Elle eut soudainement un flash. Elle avait pu voir le noir total et avait senti quelque chose à ses deux poignées... Elle se redressa soudainement en criant, tout en fixant droit devant elle :

"Je suis innocente !!"

Elle reprit sa respiration bruyamment, se remettant de ce qu'elle venait de voir... Son cœur battait fort dans sa poitrine, elle avait l'impression d'avoir la bouche déshydratée et son ventre creux... Quelques larmes perlèrent ses yeux. Elle avait mal au cœur, elle ressentait un certain sentiment de haine envers toutes les personnes qu'elle aimait... Enfin, elle ne connaissait même pas ces personnes qui lui apparaissaient dans sa tête, mais de façon floue...
Vanilla tourna vivement sa tête vers son prince, étant encore sous le choc de ce qu'elle avait "vécu". Savait-il quelque chose par rapport à cela ? Lui cacherait-il quelque chose d'important ? La Princesse se mordit la lèvre inférieur, commençant légèrement à paniquer, ne comprenant pas vraiment pourquoi...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 6 Oct - 23:37

HS : J'espère ne pas avoir écrit n'importe quoi, si c'est le cas, on va dire qu'elle est que copropriétaire ^^

Shizuka sursauta lorsqu'elle entendit Ishimaru gueuler dans le magasin, tandis que le vendeur restait inexpressif, ayant même l'air de se demander pourquoi le jeune homme lui faisait un caprice, ce qui fait que tout ceux qui regardaient la scène pourraient se deamdner s'ils devaient rire ou pas. Lorsqu'il revint vers elle et s'excusa, Shizuka lui fit un sourire timide, avant de baisser la tête.

- Tu n'as pas à demander pardon, je ne suis qu'une simple petite brodeuse de marché après tout

- NOn, c'est faux !

En entendant cette voix, qui lui semblait avoir déjà été entendue à quelque part, Shizuka redressa sa tête en sursautant, ne s'y attendant pas du tout à ce que quelqu'un contredise ses dires. Quelques minutes plus tard, la personne qui avait parlé, se rapprocha, ce qui fit devenir tout nerveux le personnel de ce magasin. A vrai dire, cette sublime et gracieuse femme à moitié aigrette, avait de quoi en imposer, par sa beauté et son joli plumage ainsi que ses habits qui lui donnaient une certaine prestance.


- Messieurs, votre conduite envers cette jeune fille est intolérable ! Mademoiselle, ne vous ais-je pas dit de venir dans cette boutique et qu'un rabais vous serait fait ?

- Euh...

- C'est bien ce que je pensais, et dire que c'est moi qui ait censé avoir une mémoire volatile ! Un jour que je me promenais dans la rue, ma robe était déchirée à plusieurs endroits, à cause d'un accident, tout le monde se fichait bien de mon sort, jusqu'à une gamine vienne me voir, ave un grand sourire et me propose de la réparer. Etant sceptique, je l'ai laissée faire et cette robe est devenue si belle, grâce à ses réparations et ses brodures, qu'a présent, je ne la met que lorsque je vais à un gala très important. Cette fillette, c'était vous ma très chère enfant, et je ne saurais jamais comment vous remercier, a part vous offrir une robe...

- Ah bah c'est pour ça que je m'en souvenais pas ! A vrai dire, c'était tellement spontané ! T'entend 4a Ishimaru ? Je suis une célébrité alors que j'ai même pas cherché à le devenir ! Ce que vous pouvez faire, c'st demander à ma grand-mère de broder pour vous, je suis persuadée qu'elle en sera des plus heureuses !

- Très bien, j'y réfléchirais, mais en attendant, allez vous chercher une jolie robe !

- C'est déjà fait ! Ihihih

- Vous ne voulez pas l'essayer mon enfant ?

- Nan, parce que je l'avais déjà repérée lorsqu'elle était à plein prix, je viens de la retrouver, alors je vais la prendre !

Se remémorant soudainement ce qu'elle avait fait, Shizuka se revit petit, venant porter secour à cette grande dame qui était la patronne de ce magasin prestigieux. Etant tellement heureuse de savoir qu'elle éait importante, que d'un coup, encore par spontanéité, elle se jeta sur son prince charmant et l'embrassa, avant de se précipiter en rayon pour prendre une superbe robe dorée, qui donnerait l'impression que Shizuka était une princesse ou une future mariée. Après avoir prit la robe, cette dernière fût mise dans un sac, puis ils purent quitter le magasin. Du côté de Tarô, Chiery s'interrogeait sur sa personne, jusqu'à ce qu'elle se redressa en criant qu'elle était innocente, ce qui fit sursauter le neko, car il ne s'y attendait pas. Bon, il ne pouvait plus reculer, il était obligé de lui dire, mais comment ? Il avait peur de sa réaction, mais en même temps, lui mentir n'était pas correct, alors sa langue fini par se délier.


"Il est normal que tu ais des flash-back... Tsuki possédait des pouvoirs magiques et à l'époque, tout ceux qui en possédaient étaient mal vu. A cause de sa différence, elle se fit enfermer dans un cachot et on la laissa mourir à l'intérieur, l'abandonna ainsi comme un animal enragé... Désolé de te l'apprendre, mais tu... Voilà, tu es sa réincarnation ! En fait, cette entité maléfique ne l'est pas... En renaissant, ton âme s'est scindée en deux et pour que tu sois complète, il te faut la présence de Tsuki, mais le problème est qu'elle veut prendre le dessus sur toi, une fois que vous aurez fusionné pour ne faire plus qu'une Tsuki ou Chiery à part entière. Kuragari, l'entité de Ruby te l'a enlevée pour lui remettre les idées en place... Oh... Je suis extrêmement désolé de te l'apprendre aussi sèchement, mais il fallait que tu le sache !"

Tarô lui avait apprit tout cela en prenant grand soin de bien tout lui expliquer, et pas trop vite, le temps qu'elle assimile le tout, espérant qu'elle ne lui ferait pas un malaise après qu'elle ait tout encaissé, mais à la place, ce fût lui qui en fit un, ne sachant pas pourquoi, il se sentait vidé de son énergie. Pendant ce temps, en apprenant que les parents n'étaient pas là, Ruby émit un petit feulement, n'étant pas content en la sachant si triste, puis sans l'avertir, il la prit par la main et l'entraina jusque dans la chambre de la princesse, se servant de son flaire pour retrouver Chiery et Tarô. En entendant l'histoire racontée par Tarô à travers la porte, il plaça son indexe sur ses lèvres, puis lui fit signe d'écouter, et lorsque la conversation fût terminée et qu'il entendit le bruit d'un corps tombant, il ouvrit précipitamment la porte, ayant l'air choqué de voir Chiery et Tarô dans un si piteux état. Etant dépassé par les évènements, il ne su pas quoi faire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 7 Oct - 22:38

[Oh non, y a aucun problème ^w^ ]

Parfois, voire souvent, Takamina songeait à sa vie de façon différente... Qu'elle ne fasse pas partie d'une puissante famille royale existant depuis des millénaires et ne cessant de grandir à chaque nouvelle génération... Qu'elle était une simple habitante de Nomugo et qu'elle était une petite fille parmi tant d'autres, et non pas une Princesse qu'on remarquait dès qu'on la voyait... Que ses parents ne détiennent aucune responsabilité royale et qu'ils s'occupent seulement de la petite famille et son bonheur, qu'ils se préoccupaient plus de leurs filles et pas d'autres choses... Sans doute aurait-elle plus heureuse de vivre ainsi... Beaucoup de demoiselles de son âge l'enviaient, mais pour Chocola c'était l'inverse... Souvent, lorsqu'on n'a pas quelque chose, on le désire plus que tout. Eh bien pour ces jeune filles, elles désiraient la royauté, accompagnée de toutes ces belles robes, de tous ces bijoux et galas, tandis que Takamina voulait une vie de simple habitante, où elle vivrait dans une petite maison mais avec un espace suffisant pour une famille de quatre et qu'elle aille à des cours normaux et non pas royales où elle apprenait la bonne éducation princière...

Elle lâcha inconsciemment un long soupire avec toutes ces pensées en tête... Ce serait tellement un rêve d'avoir une vie simple, mais elle savait bien que celui-ci, contrairement à son vœu d'enfant qui était à présent réalisé, ne le serait jamais... Elle ne pouvait pas faire marche arrière et faire en sorte de vivre dans une autre famille, surtout qu'il se pourrait qu'elle ne soit pas avec Chiery... De toute façon, c'était son Destin, et sa mère lui avait répété des millions de fois qu'il était impossible de le modifier, que chacun devait se faire avec ce que lui donner l'avenir... Jamais Takamina n'avait pensé que son histoire était toute tracée mais elle devait se faire à l'idée, que d'une part, la Reine avait raison, mais de l'autre, elle avait tord, car une vie était toujours pleine de rebondissement et pouvait changer à tout instant !

Kyouko semblait vraiment navrée pour sa belle-petite-nièce. Elle savait que cette dernière était très sensible sur certains sujets, et Yukari lui contait souvent ce que lui avait raconté la jeune Princesse. La cheffe des servants se disait que les deux pauvres demoiselles devaient se sentir parfois abandonnées de leurs parents lorsqu'ils étaient trop occupés à diriger le royaume et régler certaines affaires. Elle retourna dans les cuisines, se disant qu'elle ne pouvait rien faire de plus, surtout que le jeune Neko était là pour Takamina.
Cette dernière fut surprise lorsque Ruby prit sa main pour la conduire à l'extérieur de la pièce et la mener jusque sa chambre.

Cependant, au lieu de rentrer dans la salle, ils s'arrêtèrent à la porte. Le prince lui intima le silence, et la demoiselle ferma sa bouche alors qu'elle s'apprêtait à demander pour quelle raison ils s'étaient arrêtés ici. Les deux écoutèrent ensuite la discussion entre Tarô et Chiery. En entendant les paroles du Neko, Chocola crut tomber dans le coma tellement elle était choquée par la nouvelle, mais elle se remit de ses émotions en entendant un bruit sourd.

Ishimaru allait répliquer aux paroles de Shizuka qui disait qu'elle n'était qu'une simple brodeuse. Il voulait lui dire qu'elle avait tord de dire cela, car elle était bien plus, mais il ne put le dire, car quelqu'un fut plus rapide que lui, ce qui le gêna fortement.
Lorsqu'il vit qu'il s'agissait en plus de la gérante de la boutique, il décida de ne rien dire, ayant peur des représailles en lui disant qu'il voulait parler avec la demoiselle et qu'elle ferait mieux d'aller voir ailleurs...
Il écouta alors la discussion entre Shizuka et la dame en ne disant rien, bien qu'il ne comprenait pas ce que lui reprochait cette dernière... Il s'était mal comporté ? Il baissa les yeux se disant qu'il n'était pas fait pour la belle... Il était vrai qu'il était en fait un garçon mal-éduqué malgré tous ses cours princiers... Il n'était pas poétique, plutôt grossier, aussi imbécile, têtu, et lourd à certains moments... Il poussa un soupire en se rendant compte que la jeune Neko ne méritait pas un type comme lui. Il sortit de ses pensées lorsque l'intéressée s'adressa à lui. Il eut un mince sourire, et rougit fortement lorsqu'elle se jeta dans ses bras avant de l'embrasser ! Il eut les joues en feu et la regarda prendre une magnifique robe qui lui irait sans aucun doute à merveille ! Il en fut bouche-bée et ne put la refermer bien qu'ils étaient sortis de la boutique. Il secoua sa tête pour se remettre de ses émotions et demanda, avec les joues toujours aussi rouges que ses yeux :

"On rentre, maintenant ? Je vais sans doute rentrer chez moi réunir mes affaires, et au passage, je te prendrais quelques produits de soin et du maquillage. Ma mère en a tellement, qu'elle ne s'en rendra même pas compte que je lui en ai prit !"

Il lui fit un grand sourire qui dévoilait ses dents.

Chiery fixait toujours Tarô du même regard, tout en continuant de reprendre sa respiration. Ce dernier décida de parler... Il lui raconta d'abord la vie de cette fameuse Tsuki... Durant tout son récit, les yeux de la future Reine de Nomugo ne cessaient de s'agrandir. Elle n'arrivait pas à croire à cette histoire de dingue ! Et pourtant, dans le fond, elle avait l'impression d'avoir déjà vécu tout cela. Ce fut un énorme choc quand son prince lui révéla qu'elle était la réincarnation de Tsuki. Elle était bouche-bée et sentit une boule à la gorge. Alors, ce n'était pas une "deuxième personnalité" comme elle l'avait toujours pensé ? Il s'agissait en fait... D'elle-même ?! Elle était sa propre ennemie ? Mais ne l'était pas à la fois, semblant indépendante de la défunte Neko ?
Tout ceci lui donna une affreuse migraine, et elle paniqua lorsqu'elle vit Tarô commencer à tomber. Elle cria même son prénom avant d'être inconsciente à son tour, son corps chutant sur son lit, faisant moins de bruit que son chevalier, ne pouvant plus supporter ce mal de crâne et étant sous le choc émotionnel de la nouvelle.

Quand Ruby ouvrit la porte, Takamina put voir un Tarô et une Chiery inconscients... Cela la paralysa et elle ne bougea pas de sa place. Que venait-il de se passer ?
Elle réussit à contrôler de nouveau son corps et s'approcha de sa Jumelle, tout en tremblant. Elle plaça sa main sur le front de Vanilla et fut surprise qu'il soit si brûlant. Elle tourna son regard vers son prince avec des larmes aux yeux, ne comprenant rien :

"Mais qu'est-ce qui se passe à la fin ? Qu'est-ce qu'il leur arrive à tous les deux ? Et c'est quoi cette histoire de réincarnation ? Chiery avait une vie antérieure auparavant ? J'y comprends plus rien..."

Et elle s'effondra sur le sol, ses jambes ne pouvant plus porter son poids et se mit à pleurer, espérant aussi que les deux inconscients allaient bien...

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 8 Oct - 22:15

Ruby aussi n'y comprenait rien, il était déstabilisé par tous ces corps étendus par terre, bien qu'ils n'étaient que deux, pour lui, c'était déjà trop, surtout que cela lui faisait replonger dans son passé. Soudain, il s'effondra au sol, comme Takamina, et la serra dans ses bras, se mettant à pleurer comme elle, ce qui était totalement ridicule de sa part, surtout qu'en tant que prince, il ne devait pas se montrer aussi faible, mais bon, il s'en foutait, il avait des sentiments comme n'importe quel être vivant et puis, c'était Takamina, alors il n'avait pas honte de pleurer devant elle.

> Je ne sais pas et ça me terrifie autant que vous !

S'exclama Ruby, n'ayant l'air aucunement humilié par ses propres propos, qui étaient tout aussi ridicule que son comportement. Si une personne extérieur les voyaient, elle se poserait des questions sur le courage et la crédibilité des deux royautés enlacées. Soudain, le jeune prince pencha sa tête en avant, comme s'il venait de faire une attaque, mais ce n'était pas le cas, il la releva lorsque son corps devint petit à petit noir. Lorsqu'il le fût entièrement, il la lâcha en se mettant à rire comme un fou-furieux.

- Ne t'arrête pas, les larmes ont un pouvoir si fabuleux et fascinant ! Chiery avait une vie antérieur, et s'ils se sont évanouis, cela est uniquement dû à la volonté de Tsuki de vouloir affronter sa moitié face à face, de plus, sans elle, elle ne peut survivre, il est donc temps de régler les comptes, mais également de venir avec moi !

Sur ces mots, Kuragarit assomma Takamina, puis ouvrit son livre des contes obscures et récita une formule magique, ce qui fait que toutes leurs âmes furent envoyées à l'intérieur du livre. Lorsqu'ils y furent, la jeune femme pu se rendre compte qu'elle n'était pas morte, mais qu'elle se baladait dans un monde très sombre, et qu'elle pouvait également utiliser ses pouvoirs, car ils n'étaient pas restreints.


- Viens poupée, on va aller voir ta sœur !

Kuragari prit la main de la neko et l'entraina jusque dans un château, dont les contours avaient l'air d'être dessinés en blanc, ce qui montrait bien son emplacement. Une fois à l'intérieur, toutes les pièces avaient des contours blancs, tandis que les meubles étaient entièrement blancs. Il lâcha la demoiselle lorsqu'ils furent dans une pièce. Chiery et Tsuki étaient placées au fond, contre les murs, mais elles étaient séparées par des barreaux, qui formaient un T, les empêchant ainsi de s'enfuir et de s'entretuer., car leurs âmes étaient aussi solides que l'était leurs enveloppes charnelles. Tarô était déjà présent et avait l'air perturbé par cette scène.


- Je lui ais posé une colle, que je vais te poser également. Attention, ta réponse sera très importante ! Selon toi, qui a le droit de sortir d'ici ? Tsuki ou Chiery ? Lorsque tu auras fait ton choix, l'autre disparaîtra à tout jamais, mais avant, regardez tous ceci. Veuillez me pardonner bel ange de la nuit, je vais être obligé de leur montrer quelques extrais...

Il s'était adressé à Takamina avec un petit sourire aux lèvres, très arrogant et moqueur, comme si cette situation l'amusait, ce qui était le cas, car il avait tout prévu son coup. Lorsqu'il s'adressa à Tsuki, il eût l'air beaucoup plus doux et aimable, avant de se retourner et d'user de ses pouvoirs, ce qui fit que les trois nekos furent durant un instant plongés dans le passé de Tsuki. Pendant ce temps, Shizuka fit un beau sourire à Ishimaru.


- Très bien ! On se retrouve chez grand-mère quand tu auras terminés tes bagages. Oh et pis si tu vois tes parents, adresse-leur ceci de ma part, s'ils t'embêtent à nouveau !

Shizuka avait montré un doigt d'honneur au jeune homm pour mimer ce qu'il devait dire à ses parents, puis elle se mit à rire, se disant qu'il devrait être surprit, vu que ce n'était sûrement pas son genre de faire ce style de gestes, mais la miss lui réservait encore pleins d'autres surprises, qu'elle ne dévoileraient qu'en temps voulu. Après cela, elle lui fit un grand sourire, le serrant dans ses bras, avant de partir de son côté pour se mettre à courir en direction de chez elle, ayant un sourire radieux et une très grande envie de tout raconter à sa mamie adorée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 9 Oct - 23:58

Takamina avait envie de faire marche arrière, de faire en sorte que sa Jumelle ne perde pas le contrôle de son corps... Si elle avait été avec elle, cela aurait pu être évité ! Elle en était certaine ! Elle s'en voulait entièrement alors qu'elle n'était pour rien au monde responsable, mais pour elle, elle était la seule fautive de cette histoire.
Elle ne redressa même pas sa tête, dont son visage était caché par ses deux mains, lorsque Ruby s'effondra à son tour à terre. Elle ne réagit pas lorsqu'il la prit dans ses bras. Elle restait là, en ne cessant de pleurer et de ressentir de profonds remords. De plus, son prince semblait autant en détresse qu'elle et aucun des deux ne pouvaient se consoler entre eux...
Chocola fut légèrement inquiète lorsqu'elle sentit la tête du Neko se pencher et qu'il ne bougeait plus. Elle retira ses mains de son visage pour le regarder et ouvrit de grands yeux lorsqu'elle vit la peau du jeune homme devenir peu à peu noire... Quand il la lâcha et se mit à rire, elle recula du mieux qu'elle put malgré le fait qu'elle était assise, légèrement prise de peur face à la folie de Kuragari. Elle l'écouta parler avec une expression apeurée et attristée, se sentant plus perdue que jamais.
Suite à ses dires sur le fait qu'elle devait venir avec lui, il l'assomma à la grande surprise de la demoiselle qui reçut le coup ce qui la fit perdre rapidement conscience, son corps inanimé tombant entièrement par terre...

Quand Takamina ouvrit les yeux, elle était déjà sur ses pattes et ne se trouvait plus dans le Royaume de Nomugo... Elle regarda de tous les côtés essayant de comprendre la situation mais n'eut pas le temps car déjà Kuragari l'embarqua avec lui vers un château en précisant qu'ils allaient voir Chiery tout en ayant appelé Chocola par un surnom qui la perturba. Elle se laissait donc entraîner tout en regardant les alentours. De toute façon, elle ne pouvait se dégager de la main du Neko, il avait une sacré poigne, et ce ne serait sûrement pas ses petits bras frêles qui l'aideraient à s'y échapper !
Finalement, il la lâcha qu'une fois à l'intérieur du château. Elle ne se sentait pas bien et le fut encore moins quand elle découvrit sa Jumelle dans une cage avec aussi ce qui semblait être Tsuki. Elle la voyait enfin hors du corps de Vanilla ! Elle fut tout de même impressionnée par la beauté de la demoiselle qui, malgré le fait qu'elle soit morte, était magnifique !

Spoiler:
 


Ishimaru fut tout d'abord surpris par le geste de Shizuka avant de rire un peu se disant bien que la belle devait avoir encore de nombreuses surprises en réserve ! Il lui sourit en ajoutant qu'il ne se gênerait pas de le faire à ses parents en disant que c'était de sa part et de celle de la jeune fille.
Les deux se séparèrent et le jeune blond dirigea ses pas à son manoir.
Il y entra en catimini afin de ne pas croiser le chemin des propriétaires de la demeure et fila dans sa chambre.
Une fois à l'intérieur, il prit un sac-à-dos, rangea ses vêtements préférés à l'intérieur, ayant bien conscience qu'il ne pourrait pas mettre toute sa garde-robe à l'intérieur et déposa quelques affaires auxquelles il tenait. Il s'attaqua ensuite à la récolte des photos-souvenirs. Après avoir fait cela, il ne restait plus aucune décoration dans la pièce et toutes les images étaient sagement rangées dans un gros album qu'il prit en main.
Il jeta son sac à son épaule droite, portant le gros ouvrage sous son bras droit et se dirigea ensuite vers la salle de bain de ses parents. Dans la pièce, il chipa quelques produits de soin et du maquillage de sa mère, en faisant attention de prendre ceux qu'elle n'utilisait que lorsqu'elle les revoyait ou alors plus du tout après en avoir mit qu'une seule fois... Tout ceci rentra dans sa toute petite valise et il fit demi-tour, le cœur léger. Au passage, il fit un petit tour dans la chambre de son frère pour y prendre quelques affaires et aussi objets fétiches avant de quitter définitivement le manoir.
A l'extérieur, il tourna pour une dernière voir sa tête vers la maison et fit un salut militaire en posant ses deux doigts sur ses temps avant de baisser le bras avec un grand sourire sur le visage, pour se mettre ensuite à courir dans les rues du royaume en riant à cœur joie.

Chiery ouvrit les yeux, et vit qu'elle se trouvait dans une cage, ce qui la fit paniquer. Pourquoi détestait-elle autant être en prison ? Bon, il était évident qu'elle détestait les petits endroits et qu'elle ne pouvait pas en sortir, mais pas au point de les haïr plus que tout ! Elle songea à ce que lui avait raconté Tarô... Ce devait donc être sa vie antérieure...
Lorsqu'elle leva la tête, elle croisa le regard de Tsuki ce qui lui donna une affreuse migraine, elle se retint même de hurler. L'intéressée observait sa réincarnation avec un regard neutre. Elle prit finalement la parole pour s'adresser à cette dernière :

"Je crois savoir d'où tu viens... Tu es la partie de mon âme qui devait être amnésique lorsque je devais me réincarner, mais il semblerait que tu sois devenue indépendante de moi... Pourtant, nous restons une seule et même personne !"

Sa voix était très similaire à celle de Chiery, cependant elle était quelque peu plus grave que la seconde.
En tout cas, Tsuki ne bougeait pas et elle semblait vraiment mal-à-l'aise dans cette prison...
Vanilla se retint de pleurer en comprenant qu'elle n'était pas censée être celle qu'elle était aujourd'hui... Elle n'aurait jamais dû exister ainsi...
Mais elle ne put se morfondre plus car Kuragari arriva dans le château avant de poser une question à Tarô qui était là depuis le début... Les deux demoiselles purent entendre l'interrogation, Chiery ouvrit de grands yeux, ayant l'impression qu'elle allait faire un nouveau malaise, quant à Tsuki, elle ne fit que de lever ses yeux vers le Neko noir. Ce dernier repartit mais revint au bout de quelques minutes en compagnie de Takamina. Sa Jumelle se précipita aux barreaux de sa cage espérant qu'elle allait bien...
Finalement, le double de Ruby posa la même question à Chocola. L'intéressée allait clamer que Chiery méritait de vivre mais n'eut pas le temps de le dire car Kuragari parla "d'extraits" en s'adressant à Tsuki qui feula en entendant cela.

Quand Vanilla reçut les images des souvenirs de la jeune fille, elle hurla de douleurs, ne pouvant supporter tout ce qu'elle voyait, cela lui rappelait trop de choses. Quant à Takamina, elle ouvrit de grands yeux, se retenant de pleurer, se rendant compte que la pauvre défunte avait péri dans d'atroces souffrances, dans une mort lente et pénible... Cependant, elle semblait se réveiller lorsqu'elle entendit les cris de sa sœur, elle dit d'une voix haute à Kuragari :

"Arrêtez je vous en supplie !! Elle ne peut pas supporter ça !!"

Tsuki ramena ses bras près de sa poitrine, se sentant complètement ridicule. Elle finit par se mettre debout avant de lancer à Takamina et Tarô :

"Hey ! Les deux faiblards ! Pourquoi vous ne choisissez pas Chiery ? Pourquoi vous ne vous précipitez pas pour la sauver ? Ne me dîtes pas que vous hésitez entre elle et moi ? Ne me faites pas rire ! Je croyais que vous l'aimiez ! Tu vois, Chiery... On ne peut compter sur PERSONNE !"

Elle hurla son dernier mot pour que tout le monde puisse bien l'entendre avant de s'assoir au fond de la cage avec un visage, étonnamment, attristé, alors qu'on pourrait s'attendre à ce qu'elle ait un sourire satisfait.
Vanilla baissa la tête avant de regarder du coin de l’œil son prince et sa Jumelle. Elle poussa un soupire avant de miauler d'une voix faible :

"Je n'aurais jamais dû exister... Ce serait plus lucide de choisir Tsuki... La pauvre n'a pas eu une vie facile...
-Mais vous n'êtes pas une seule personne ? Vous ne pouvez pas coexister ensemble ?"

Takamina était très touchée par les paroles de sa sœur. Elle ne voulait pas que cette dernière disparaisse pour toujours ! Pas après ces treize années passées ensemble ! Ce n'était pas possible ! Pas elle... Elles étaient jumelles et étaient liées l'une à l'autre... Cette histoire ne pouvait finir sur la fin de Chiery... Elle tenta alors de trouver une solution mais cela semblait ne guère plaire à Tsuki qui grimaçait légèrement, et riait un peu... Chocola baissa la tête, se disant que ce choix était trop cruel.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 12 Oct - 22:42

Shizuka courait chez elle en ayant l'air d'être la féline la plus heureuse de ce royaume. Elle slalomait entre les passants, faillit en bousculer un ou deux sans le faire exprès, mais elle ne leur avait pas fait de mal, heureusement, ce n'était pas le moment de créer d'incidents diplomatiques ! Lorsqu'elle fût enfin chez elle, la neko ouvrit grand ses bras tout en ayant un grand sourie aux lèvres.

- C'est moi ! Je suis ren... Aie ! Aie ! Aie ! Arrête ! C'est pas des manières d'accueillir sa petite-fille chérie !!![/color]

- Sale gamine ! Je vais t'apprendre moi à risquer ta vie !

Shizuka n'avait pas terminé sa phrase, car elle avait dû esquiver, très rapidement, de l'eau balancée à son encontre, puis par la suite, elle se reçu plusieurs coups de cannes venant de sa grand-mère, qui expulsait sa peur comme elle le pouvait. Au bout de quelques minutes, elle arrêta et saisit sa petite-fille en se retenant de pleurer. Oui, elle l'aimait beaucoup, elle ne voulait pas la perdre. Lorsqu'elle la lâcha, elle remarqua le sac que Shizuka avait avec elle, ce qui lui fit avoir de grands yeux étonnés.


- Shii, me dit pas qu'après avoir réglé le problème, ce jeune mâle t'a apprit à voler ?

- Voyons mamie ! Ishimaru est un brave garçon ! Ce soir, il m'emmène au bal ! Tu te rends compte ? Pour une fois, dans ma vie, j'aurais l'air d'une princesse ! Enfin pour en revenir à cette boutique chicos, tu te souviens quand j'avais recouds la robe d'une dame ?

- Hm oui, peut-être...

- Et bien, cette dame, c'était la patronne de cette grande boutique, alors elle m'a offerte une robe en remerciement ! Grâce à moi, tu devrais bientôt avoir un boulot prestigieux !

- Oh Shizuka ! Comme je t'aime ! Allez vient, il faut que tu sois prête avant qu'il ne revienne !

Lorsque Shizuka lui avait tout expliqué, la vieille neko avait à nouveau faillit pleurer, étant triste, car elel trouvait que sa petite Shizuka avait trop vite grandit, et malgré le fait qu'elle aurait bien aimé qu'elle reste petite et ne grandisse jamais, il fallait bien qu'elle se fasse à l'idée que la minette allait bientôt vivre sa vie et s'en irait. Hm,il allait falloir qu'elle mette des conditions, si jamais Ishimaru arrivait à la battre ! Après l'avoir serrée à nouveau dans ses bras, elle l'entraina à l'intérieur, puis l'aida à enfiler sa magnifique robe. En la voyant dedans, elle eût l'air très impressionnée, la gamine ressemblait à un ange. Du côté de Tarô et compagnie, l'ambiance était beaucoup moins joyeuse.

Tarô n'arrivait rien à dire, les mots lui manquaient. Il n'arrivait pas non plus à bouger, la peur de perdre Chiery lui enlevait toutes possibilités de faire le moindre mouvements, de plus, après avoir entendu crier Chiery, il fût encore bien plus paralyser. C'était horrible, il ne pouvait rien faire pour elle, il ne lui était d'aucuns secours, il se sentait faible, si faible, et ça l'énervait de ressentir ce genre de sentiments ! Kuragari, quant à lui, semblait se délecter de ce spectacle des plus atroce. Oh bien sûr, quand on lui avait dit d'arrêter de projeter les images, il l'avait fait, mais bon, en le voyant autant à l'aise, personne n'aurait été étonné de le voir se manger des sucreries en attendant que les choses ce calment, comme au cinéma.

Pour ce qu'il s'agissait de Tarô, ce dernier eût l'air de se réveiller en entendant les paroles de Tsuki. Elle avait raison, il était faible, mais elle n'avait pas le droit de dire qu'elles ne pouvaient compter sur personne ! Oh ça non, il le lui interdisait ! Lorsque Chiery se mit à parler, ce fût le pompon, la cerise sur le gâteau, si vous préférez ! Bref, Tarô n'était pas du tout en accord avec les pensées de Chier et Tsuki, ce qui faisait au moins un point commun pour les deux nekos.


"Arrêtez ! Arrêtez toutes les deux de dire des sottises ! Quelle folie vous prend ? Chiery, tu es ma reine, tout ce que je t'ai dis plus tôt, c'était sincère ! Et tu as bien fait d'exister, car tu es l'ange salvateur que j'attendais ! Tu es la seule qui a réussi à soigner mon pauvre cœur meurtri et renfermé, mais d'un autre côté, Tsuki d vécu un passé tellement ignoble que lui donner une nouvelle vie serait le plus beau des cadeaux que nous pourrions lui faire... Choisir entre deux personnes est vraiment ignoble ! Je ne peux pas faire un choix ! Je ne peux pas faire un choix !!"

Après s'être violemment exclamé, il tomba à genoux par terre, tenant son visage entre ses mains, pleurant à chaudes larmes, car cela le peinait beaucoup de ne pouvoir aider aucunes des deux nekos. Kuragari se mit à rire, d'abord très doucement, avant d'éclater d'un rire puissant, puis lorsqu'il eût terminé, il eût un énorme sourire sur ses lèvres, avant de croiser ses bras


- Aimer les ténèbres et la lumière, vooilà une belle preuve d'intégration, je vais donc revoir mon jugement... Ah ça y est, j'ai trouvé ! Celle qui se fera embrassé avant l'autre aura le droit de vivre ! T'es prêt mon chaton ? 3,2,1 c'est parti !

Kuragari était vraiment un salaud, car il avait tout prévu depuis le début et dès qu'ils étaient entrés dans son monde, il n'avait pas arrêté de jouer avec leurs émotions, ce qui n'était pas cool de sa part, mais il s'en foutait, car personne ne l'avait remarqué. Dès qu'il eût fait disparaitre les barreaux, Tarô se ressaisit et parti au pas de course rejoindre sa dulcinée. Son amour était si grand, que plus rien ne le retenait et vu que l'enjeu était trop grand, il ne pouvait pas perdre, alors dès qu'il l'attrapa, il l'embrassa Dès que ce fût fait, pour tout le monde ce fût le noir complet, avant qu'ils ne réveillèrent tous à eux dans la chambre, avec un nouveau corps allongé dans la pièce, celui de Tsuki. Le premier qui serait attentif, pourrait voir le livre de contes de Ruby, posé par terre et ouvert, avec à l'intérieur, une page où il était écrit dessus "Happy End", avec un smiley à côté qui souriait, signe que tout ce qui était arrivé n'était pas un rêve et qu'il s'agissait bien de l'œuvre de Kuragari.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 13 Oct - 22:06

Ishimaru courait à pleine vitesse, poussé par le vent qui guidait ses pas jusqu'à la maison de Shizuka. Il se disait qu'il ne regretterait aucunement sa vie dans le manoir et que cela lui permettrait d'apprendre un peu plus sur la vie des gens ayant la chance de ne pas faire parti d'une lignée royale ! Il les enviait tous, avec leur maison aux proportions suffisantes pour accueillir une petite famille. Chez lui, il n'y avait que la salle à manger qui permettait à tout le monde de se réunir, mais comme il l'avait fréquentée de moins en moins, pour lui, sa demeure ne comptait plus aucune pièce où se retrouver avec ses parents et son frère ! Bref, il était beaucoup plus heureux à l'idée d'habiter dans un logement plus petit si c'était pour se sentir plus à l'aise et avoir toujours le sourire ! Il était certain que c'était les grandeurs du manoir qui l'avait fait prendre des distances avec ses parents puisqu'ils en avaient fait de même avec Léon...

Il arriva devant la porte de la maison et toqua trois fois, en reprenant son souffle, tellement il avait couru sans s'arrêter ne serait-ce qu'une toute petite seconde pour inspirer et expirer correctement. Mais il s'en moquait bien ! Il était arrivé à destination sans aucun soucis, alors, pourquoi se préoccuper de cela ?

Takamina avait le cœur très lourd, tellement lourd qu'elle n'arrivait pas à croire qu'elle arrivait à supporter ce poids... Elle sentait les larmes lui monter aux yeux, elle avait envie de hurler mais elle se retenait du mieux qu'elle pouvait. Elle avait l'impression de ne pouvoir rien faire pour sauver sa Jumelle... Elle aurait tant voulu lui dire qu'elle méritait de vivre, mais Tsuki aussi avait le droit d'avoir une chance de revivre... Sa fin avait été tellement tragique... Elle baissa les yeux avant de regarder Kuragari du coin de l’œil en se demandant bien que faisait un tel Neko dans le corps d'un prince aussi gentil que Ruby. Elle n'arrivait pas à comprendre ce qu'elle ressentait vis-à-vis du jeune homme à la peau noire... Elle avait envie de lui donner un bon coup de toutes ses forces, mais ses yeux verts... Ils l'empêchaient de faire un quelconque geste contre lui !
Chocola ramena ses mains près d'elle et essuya rapidement une larme qui glissait sur sa joue, elle était trop confuse, elle ne savait plus où en mettre sa tête qui commençait à surchauffer...

Chiery redressa sa tête lorsqu'elle entendit Tarô lui réprimander, ainsi qu'à Tsuki, comme quoi, elles avaient toutes les deux tords de dire des choses pareilles. Des larmes tombèrent alors qu'elle l'écoutait, tandis que la jeune fille défunte levait les yeux au ciel, l'air agacée par chaque mot qu'il disait, même lorsqu'il parlait qu'elle avait bien le droit à une seconde vie. Avait-elle son mot à dire dans toute cette histoire ? On dirait bien que non...
Takamina regarda le Neko tomber sur les genoux, se sentant faible, ne pouvant rien faire. Elle ne bougeait pas d'un millimètre. Quant à Vanilla, elle s'approcha au plus près des barreaux et en saisit un d'eux d'une main et le serrait de plus en plus fort, regardant son prince en continuant de pleurer.
Chocola eut un énorme bond lorsque Kuragari se mit à rire. C'était la seconde fois qu'il lui faisait un pareil coup ! Il changea les règles, et elle demeurait paralysée, ne s'étant pas encore remise de l'hystérie qui l'avait emparé... Elle détourna sa tête pour ne pas croiser son regard émeraude.

Finalement, ce n'était plus une question de choix... Le "jeu" avait changé, et le nouveau avait fait lever un sourcils à Tsuki qui n'avait pu s'empêcher de lancer :

"C'est une blague ?"

Mais elle avait l'impression que ce n'était pas le cas. Les barreaux disparurent, et comme Chiery n'avait pas retiré sa main, elle faillit tomber mais réussit à retrouver son équilibre. A peine fut-elle de nouveau sur ses deux pattes que Tarô la prit dans ses bras avant de l'embrasser, puis... Plus rien... Le noir absolu...

Quand Chiery ouvrit les yeux, elle remarqua qu'elle était allongée sur son lit dans sa chambre, et se redressa rapidement. Sa Jumelle ne prit pas beaucoup de temps après elle à reprendre conscience. Cette dernière miaula, une fois que tout le monde fut réveillé :

"Est-ce que tout le monde va bien ?
-NON ! Ça ne va pas !"

Tsuki venait de crier ces paroles, tandis qu'elle regardait ses mains, s'étend rendue compte qu'elle avait récupérer son ancien corps, qui semblait à la fois nouveau. Elle se mit rapidement debout avant de reprendre :

"Contrairement à ce que vous pensiez tous, je ne voulais pas de cette seconde vie ! Tout ce que je désirais, c'était de détruire Nomugo qui n'aurait jamais dû voir le jour !"

Takamina cilla des paupières, ne comprenant pas ce que voulait dire la jeune fille. Ce n'était pas ce qu'elle voulait ? Elle n'avait jamais souhaité se réincarner et vivre une meilleure vie que celle qu'elle avait eu auparavant ? Tout le monde s'était encore trompé sur le compte de la demoiselle ?
Tout en se posant ces questions, Chocola remarqua le livre de contes de Ruby près d'elle, et lorsqu'elle lut le petit message, elle ne sut comment elle devait réagir face à cela. Elle hésitait à en pleurer, à en entrer dans une colère, ou à ignorer le mot... Oh final, elle choisit la dernière option en refermant l'ouvrage.

Tsuki se mit à entrer dans une colère noire. Ses yeux devinrent subitement entièrement écarlate, faisant disparaître le blanc, et les objets qui se trouvaient dans la chambre commencèrent à décoller du sol, tandis que les cheveux de la demoiselle volait dans tous les sens. Lorsqu'elle prit la parole, sa voix faisait des échos :

"J'en ai assez de toutes ces histoires stupides ! Toi !"

Elle tourna son indexe vers Chiery qui sursauta lorsqu'elle hurla ce simple mot.

"Tu penses pouvoir avoir une "Fin heureuse" comme dans les contes, mais tu te trompes puisque ton "Il était une fois" n'a jamais commencé et ne commencera JAMAIS !"

Vanilla se paralysa en entendant cela, et on avait l'impression qu'elle avait perdu la vie... Plus rien ne montrait qu'elle était encore parmi eux, rien ne montrait qu'elle respirait, rien ne montrait qu'elle était encore consciente...
Tsuki reprit, en étant toujours aussi en colère :

"Je vais tout de même réaliser ce que j'ai prévu depuis tous ces siècles ! Je vais détruire Nomugo avec mes propres pouvoirs !
-Que dirait ton frère s'il t'entendait dire cela ?
-Quoi ?..."

La Princesse Déchue se calma tout de suite lorsque Takamina parla de son frère. Tous les objets retombèrent sur le sol, et ses yeux retrouvèrent leur aspect normal. Son regard était triste, elle baissa la tête, avant de la redresser pour regarder la chambre... Auparavant, cette salle avait été sa propre chambre, ainsi qu'à Hoshi, son petit frère... Des larmes commencèrent à apparaître, mais elle les cacha en plaçant ses mains sur son visage avant de quitter la pièce soudainement, suivie par Chocola qui se demandait où elle allait comme ça. Chiery n'avait toujours pas "reprit vie" et était toujours autant figée.

En tout cas, la Princesse avait bien fait de suivre la fuyarde, car cette dernière s'était dirigée dans la cuisine et s'était emparé d'un couteau à viande, s'apprêtant à se couper les veines. Mais elle ne put faire son geste, car Takamina se jeta sur son bras pour la bloquer.

"Mais lâche-moi ! Laisse-moi !
-Non ! Pas si tu veux mettre fin à tes jours !
-Tu parles ! Ma vie a été pourrie et à présent, on m'en offre une nouvelle alors que je n'ai jamais voulu ça !
-Justement ! Vois ça comme si c'était un nouveau départ !"

Chocola faisait un grand sourire pour convaincre Tsuki. Celle-ci céda, pleura de nouveau, tout en lançant le couteau d'un geste sec, avant de se laisser tomber par terre.

"On croirait entendre parler une de ces maudites princesses tout droit sortie d'un conte de fées...
-Sauf que je suis une princesse parmi tant d'autres ! Mais... Tu as lu des contes dans ta vie, je veux dire dans ta première bien sûr...
-Comme toutes les petites filles... Et comme toutes les petites filles, je rêvais d'avoir une vie comme elles..."

La sœur de Vanilla était étonnée d'entendre que Tsuki avait elle aussi lu des contes, et avait ressenti les mêmes choses qu'elle. Elles avaient pleins de points communs dans ce cas ! De plus, la demoiselle déchue avait la chance de pouvoir vivre son rêve, tout comme elle ! Elle ne devait pas mettre fin à ses jours ! Takamina y veillerait personnellement !

Chiery n'avait pas bougé d'un pouce, toujours sous l'émotion du choc. Alors, elle n'aurait vraiment pas dû exister, malgré tout ce que lui avait dit Tarô ? Tsuki pensait réellement qu'elle était une erreur et qu'elle n'aurait jamais dû être une personne à part entière ?... Mais... Elle n'avait jamais souhaité cela... Elle n'avait jamais songé être la réincarnation d'une ancienne future Reine... Elle avait toujours cru qu'elle méritait sa place comme tout le monde sur Nomugo, mais il semblerait qu'elle se trompait entièrement. Et tandis qu'elle n'avait toujours pas fait un mouvement, des larmes glissèrent sur les joues.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 26 Oct - 0:38

Quand la porte se mit à toquer, personne ne répondit, c'était comme s'il n'y avait personne. Se doutant bien de qui cela pouvait être, la vieille neko eût une idée et en fit part à la jeune neko, qui n'avait pas l'air très enchantée, mais accepta tout de même. Elle alla dans sa chambre et éteignit la lumière, faisant comme s'il n'y avait personne, puis éteignit la lumière, se mettant sur le lit, essayant de ne pas faire trop de bruits. La neko âgée s'en alla ouvrir la porte à Ishimaru.

- Oh c'est toi ! Justement je t'attendais pour finir ma partie ! Ne reste pas là voyons, rentre ! Oh par contre, tu désirais emmener ma petite-fille à un bal c'est bien ça ? Je ne sais pas si elle va pouvoir y aller...

Après l'avoir fait rentrer, elle lui dit ce qu'elle savait, l'incitant un peu à chercher Shizuka, juste pour l'embêter, ce que Shizuka trouvait que c'était nul, mais bon, si elle voulait s'amuser avec, cela voulait dire qu'elle l'aimait bien, ce qui n'était pas plus mal. S'il rentrait dans sa chambre et allumait, il la trouverait dans une posture un peu sexy, tout en portant la robe qu'on lui avait offerte, ce qui ferait sûrement une grande surprise à l'humain. Pendant ce temps, lorsque Reimu fût seule, un homme un peu étrange, vint la voir.


- Bonjour majesté, à ce qu'il parait, les nouvelles ne sont pas bonnes. J'ai eus vent qu'un roturier sortait avec votre chère fille, pour pas grand chose, je peux vous le faire disparaitre et comme ça, vous ne serez plus autant tracassée.

Tient ? Enfin quelqu'un compatissait à sa douleur et vouait l'aider ? C'était tellement rare qu'elle ne pouvait qu'accepter sa demande. Pendant ce temps, Tarô était totalement choqué par les paroles de Tsuki, tout comme Ruby. Ainsi donc, elle n'avait jamais voulu avoir un nouveau corps ? Tout ce qu'il c'était passé n'avait servit à rien ? De plus, elle avait vraiment été très méchante avec la pauvre Chiery, sérieusement, cette fille manquait beaucoup de bonnes manières, surtout après tout ce qu'ils avaient fait pour elle. Ruby se mit à poursuivre les filles. Soudain, en chemin, il s'arrêta, se sentant mal, il se mit à tousser, puis soudainement, il se mit à cracher une énorme boule noire, qui fini par prendre la forme d'un neko, dont seul les yeux étaient visibles.


- Ouais, bah me regarde pas comme ça, j'y peux rien si c'est le seul moyen pour que je puisse agir sans perdre ton corps et mon immortalité !

> Je m'en fou ! Il faudra que tu finisses par trouver un autre moyen, je commence à en avoir marre d'avoir tout le temps l'impression de gerber quand tu ne veux plus rester en moi !

- Arrête de pleurnicher, on a plus important à faire, l'heure est grave !

Alors qu'une pseudo-engueulade éclatait entre les deux nekos, ces derniers finirent par se calmer et se mirent à courir en direction de l'endroit où pouvait se trouver les deux filles. Ils les retrouvèrent dans une situation un peu bizarre, mais bon, c'était pour sauver Tsuki, donc du coup, Ruby était soulagé. Ils les scrutèrent quelques minutes, avant de se manifester.

- Pardon, je ne savais pas que je te ferais tant de peine en te donnant un nouveau corps. Pourtant, je pensais que tu serais heureuse... Si j'ai fais du mal aux autres, c'était pour qu'ils se rendent compte de comment tu souffrais, pour qu'ils puissent mieux t'accepter et aussi pour tester leur amour, voir si cela valait vraiment la peine et je me suis trompé, mais Takamina à raison, voit cela comme une nouvelle vie, en tout cas, moi aussi je ferais tout pour que tu ne meurt pas, tu es trop agréable à regarder chérie... Va-y défoule-toi sur moi si ça peut te faire plaisir, mais sache que corps est immatériel, donc si tu le frappes, tu te rendras encore plus ridicule que tu ne l'es déjà...

> Takamina, ça va ? Désolé pour tout ce que tu as dû vivre, j'espère sincère que ta sœur ira mieux, mais cependant, si tu ne veux plus me parler après ce qu'il se'st passé, ni me voir, je comprendrais.

Alors que Kuragari narguait Tsuki, Ruby, quant à lui, avait l'air un peu triste, se doutant bien que ce qu'avait fait Kuragari aurait des répercutions sur lui. Pendant ce temps, Tarô avait refermé ses bras sur Chiery, lui faisant ainsi comprendre qu'il était là, mais franchement, les mots lui manquait, il ne savait pas quoi dire pour la réconforter, tout ce qu'il trouva à faire, ce fût de lui voler un baiser, essayant de lui faire comprendre que pour lui, elle était importante et que son existence avait du sens, qu'il ne fallait pas qu'elle perde confiance en elle, car lui, il serait toujours là à ses côtés, d'ailleurs, c'était le cas en ce moment. Il libéra ensuite sa bouche, puis tenta de lui chanter ce qu'il lui avait chanter la nuit dernière, pour lui faire comprendre que pour lui, l'amour n'était pas mort et aussi, pour lui faire se rappeler tout les bons moments passés en sa présence, espérant que ça l'aiderait à mieux aller, il l'espérait de tout son cœur, car il n'aimait pas la voir ainsi, car il avait l'impression d'avoir une poupée inanimée entre les mains, ce qui n'était pas des plus joyeux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 26 Oct - 4:17

Ishimaru patienta devant la porte, étant tout de même légèrement surpris de devoir attendre un peu, n'entendant aucun son sortant de la maison. Il colla même son oreille sur la porte pour tenter de trouver un bruit parmi tout ce silence, mais malheureusement, il ne détenait aucunement la fine ouïe des félins à son grand désaroi.
Il patienta quelques secondes, après avoir finalement décollé son oreille, comprenant qu'il n'arriverait à rien entendre. Finalement, la grand-mère de Shizuka lui ouvrit tout en ajoutant qu'elle l'attendait pour terminer la partie de bataille navale. Le blondinet avait ouvert de grands yeux, il avait totalement oublié qu'il devait remporté le jeu, avec tout ce qu'il s'était passé ! D'ailleurs, il était parti tellement vite ! Il aurait peut-être dû rester encore un peu dans le château, non ?... La vieille Neko lui indiqua ensuite que sa petite-fille ne pourrait peut-être pas venir au bal. Cela fit lever un sourcil au jeune homme qui se demandait bien pour quelle raison alors qu'ils avaient été cherché une robe pour. Elle aurait pu le prévenir plus tôt, non ? Et pour quelle raison d'ailleurs elle ne pourrait pas ?... Il regarda la grand-mère de l'intéressée et vit dans son regard qu'il devait chercher la demoiselle. Il posa alors son sac-à-dos par terre et prit la délicatesse de bien mettre son gros album-photos par-dessus afin qu'il ne soit pas abimé. Il tenait tellement à ce précieux ouvrage qui contenait plus d'un souvenir ! S'il perdait ne cesserait-ce qu'une seule photo, ce serait peut-être une partie de soi pour lui. C'était le seul moyen pour lui de pouvoir revoir son frère en image, et non pas dans sa tête...
Après avoir bien fait attention à ce que le livre ne tombe pas, il se mit à se déplacer dans la maison en ouvrant toutes les portes au hasard. Il put au passage découvrir comment était composée une maison, et cela lui donnait un petit sourire.
Finalement, il ouvrit une énième porte, et tomba sur du noir complet. Il alluma la lumière et eut de yeux ronds en voyant Shizuka. Elle était magnifique dans cette robe ! Soudainement, il se surprit lui-même à s'avancer vers elle avec une telle vitesse... Il n'était plus maître de lui... Il se plaça juste au dessus d'elle, prit, de ses mains, ses poignets et l'embrassa longuement. Il avait les joues rouges mais était léger et heureux... Vraiment, il n'avait jamais ressenti cela auparavant... Il était vrai qu'il y avait plusieurs jeunes filles qui lui avaient plus physiquement, qu'il avait tenté de faire connaissance avec certaines, mais cela n'allait pas plus loin... Il était réellement amoureux de Shizuka, et cela ne semblait aucunement prêt de changer !
Entre deux, il plaça ces quelques mots avant de l'embrasser de nouveau :

"Tu sais que je serais capable de faire n'importe quoi rien que pour toi ? Tu es si belle et adorable ! Je te protégerai coûte que coûte, même si je dois y passer !"

Un petit air charmeur venait de se développer dans ce bon vieux Ishimaru décontracté d'habitude et plutôt blagueur...

Le couple royal finit par rentrer au château, ignorant tous les évènements qui s'étaient produits durant leur absence. Une fois à l'intérieur de leur demeure, ils se séparèrent, Makoto désirait se coucher, étant trop épuisé avec toutes ces affaires à régler, tandis que Reimu prit son chemin habituelle, c'est-à-dire, elle se dirigea vers la salle du trône, la pièce où elle allait le plus souvent, et où elle se sentait le mieux.
Elle s'assit sur son trône, quant à son mari, il retira sa veste et son bas, bref, les vêtements qui pourraient les déranger pendant sa petite sieste récupératrice. La Reine restait dans un profond silence, comme à son habitude. Lorsque quelqu'un demanda à entrer, elle l'autorisa, tout en se plaçant de manière majestueuse et imposante sur son fauteuil. Elle n'avait jamais vu cet étrange homme auparavant, ce qui la fit hausser légèrement le sourcil. Quand elle l'entendit dire qu'il était au courant vis-à-vis de la relation de sa fille, elle étouffa un feulement. Puis, l'inconnu proposa de se débarrasser du dit "roturier", comme il l'avait appelé, et cela surpris quelque peu la femme qui ne s'attendait pas à cela ! Cependant, elle prit tout de même le temps de réfléchir. Après quelques minutes de silence elle lâcha :

"Qui es-tu pour vouloir faire une telle requête ? Et pour quelle raison, surtout ? On ne fait pas quelque chose sans intérêt, quel est ton prix en échange de cela ?"

Que désirait donc cet homme mystérieux ? Voilà une question à se poser...

Takamina regarda le couteau qui avait failli goûter aux veines du Tsuki et qui était à présent par terre dans la cuisine... Elle lâcha un petit soupire, elle tourna ensuite la tête en direction de Ruby qui était entré depuis peu avec ce qui semblait être Kuragari. Ce dernier s'adressa à Tsuki en disant qu'il n'avait pas souhaité lui faire du mal et avait voulu montrer la souffrance de la jeune fille aux autres, pour leur dévoiler à quel point elle était meurtris. Cependant, cela ne plut aucunement à l'intéressée qui fronçait de plus en plus des sourcils. Elle les fronça encore plus lorsqu'il lui dit qu'elle était "trop agréable à regarder" pour qu'il puisse la laisser se tuer, tout en l'appelant par un petit surnom qu'elle n'aima pas du tout. Puis, il la nargua en disant qu'elle se rendrait plus ridicule si elle désirait le frapper, ayant un corps immatériel au moment actuel.

"Ne m'appelle plus jamais "Chérie" ! Qu'est-ce que tu veux à la fin ?! Pourquoi tu m'étouffes autant ?!"

Elle se mit à regarder le couteau qu'elle avait lancé quelques minutes auparavant. Elle baissa ensuite les yeux et songea à son petit frère... Hoshi lui manquait énormément... Mais il n'était pas là... Elle se demanda alors comment il avait vécu sans elle... Il était tout petit lorsqu'elle fut condamnée à perpétuité. Il avait 5 ans et n'était pas bien grand avec ses airs de petit enfant rêveur et pétillant... Le pauvre avait sans doute dû se demander où était sa sœur et pour quelle raison il devait devenir roi à sa place... Tsuki voulait tellement le serrer dans ses bras... Elle n'avait pu le voir grandir et devenir un bon souverain pour le Royaume de Nomugo, à cause de qui ? De tout le monde... Une larme glissa sur sa joue mais elle l'essuya rapidement, elle s'avança ensuite jusqu'au couteau, le prit et l'observa. Elle murmura tout bas, pour elle-même :

"Je souffre plus aujourd'hui, qu'hier..."

Et elle plaça de nouveau la lame sur son bras...

Takamina fut surprise par les paroles de Ruby. Qu'il était bête de croire qu'elle ne voudrait plus lui adresser la parole ni le voir ! Elle savait que c'était Kuragari qui avait fait tout cela, et elle aimait son prince plus que tout, alors elle ne lui en voulait pas, surtout que ce n'était pas de sa faute ! Elle lui fit un grand sourire avant de dire :

"Ne dis pas de sottises, gros bêtas ! Je t'aime et ne plus pouvoir te voir, ce serait une telle souffrance pour moi !"

Elle se jeta dans ses bras avant de redresser la tête pour pouvoir le regarder droit dans les yeux. Vraiment, ce regard émeraude la faisait toujours rougir, elle n'y pouvait rien ! Elle serra l'étreinte pour montrer à quel point il comptait beaucoup pour elle, peu importe ses défauts et le nombre de bêtises qu'il fera, elle sera toujours avec lui, toujours à ses côtés, quoiqu'il arrive.
Elle était tellement bien dans les bras de son prince, qu'elle ne remarqua même pas la nouvelle tentative de Tsuki...

Même si Tarô l'avait prise dans ses bras et avait déposé ses lèvres sur les siennes, Chiery n'avait pas bougé... Elle n'arrivait toujours pas à se remettre des paroles prononcées par Tsuki... Elle reprit soudainement vie lorsqu'elle émit quelques bruits en pleurant. C'était un cauchemar, n'est-ce pas ? Elle allait se réveiller comme ce matin et toute la matinée se passerait comme elle l'avait été, et puis tout le reste, mais il n'y aurait pas l'intervention de cette revenante... Mais ce n'était malheureusement pas un mauvais songe, mais bel et bien la réalité... Vanilla se remit finalement de ses émotions en essuyant toutes ses larmes du mieux qu'elle pouvait. Elle avait compris le message de son prince. Elle inclina la tête en arrière pour regarder le visage de ce dernier et lui lança un faible sourire avant de poser sa tête sur son torse. Elle, aussi, se taisait... Elle ne savait pas quoi dire elle non plus... Cependant, elle était bien avec Tarô qui s'était mis à chanter... Et sur ces airs de musique, Chiery commençait petit à petit à s'endormir, se sentant soudainement vidée entièrement de son énergie. Le fait que Tsuki ne soit plus en elle l'épuisait énormément ! Finalement, la Princesse s'endormit dans les bras de son prince, et sa faible et douce respiration le prouvait !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 27 Oct - 0:52

En entendant les portes s'ouvrirent unes à unes, Shizuka ne se sentait pas bien par rapport à son bien-aimé qui était en train de chercher pour rien. Lorsqu'il eût trouvé sa chérie, la mamie se mit à rire, étant contente de son petit stratagème. Lorsqu'il fût sur elle et l'embrassa, avant de lui dire ce qu'il pensait, Shibuka eût l'air plus qu'émue. Cependant, elle aussi était plus qu'heureuse de l'avoir à ses côtés, et elle ne semblait pas être la seule, car la vieille neko commençait un peu à ce demander ce que foutait la gamine à force de ne la voir sortir avec personne, surtout avec tout le potentiel qu'elle avait en main, c'était juste qu'elle ne savait pas se faire aussi bien vendre que ses broderies, mais par chance, un jeune homme avait fini par l'acheter.

- Tu es gentil, mais te voir perdre la vie pour moi serait un désastre ! Je ne veux pas te perdre ! Tu sais, je ne suis qu'une petite brodeuse sans intérêts, mais je suis terriblement chanceuse d'être tombée sur toi, car tu me donne de l'intérêt, tu me fais exister, tu es mon énergie, mon cœur et mes sentiments... Je t'aime tellement... Par contre, on est dans une vilaine position, si mamie nous trouve, elle va se poser des questions et puis... Oh et puis on s'en fou !

Shizuka était plus que sérieuse, elle aimait son Ishimaru et comme pour sa propre personne, elle serait capable de tout pour lui, car elle l'aimait. Elle fini par l'embrasser, se fichant bien de ce que pourrait penser l'ancêtre. Pendant ce temps, l'étranger se mit à rire en entendant les doutes et les craintes de la reine, comme elle était prévisible !


- Madame, tout ce que je désire est un peu d'or de votre part, mais surtout qu'en échange, vous me laissiez ramener sa dépouille à une vieille amie, qui compte bien récupérer son ancien esclave, mort ou vif ! En plus, je vous allège votre conscience en vous en débarrassant et de mon côté, vous m'arrangez, il me semble que le deal est plutôt bon ? Qu'en pensez-vous ?

Certes, en faisant ainsi, ils briseraient le cœur de Chiery, mais il s'en foutait, il avait une mission à remplir et il n'avait pas fait tout ce chemin pour rien sans obtenir ce qu'il désirait ! Du côté de Tarô, il fût bien content de la voir s'endormir, ce qui prouvait qu'elle allait mieux. Il l'allongea dans son lit, puis resta auprès d'elle, continuant à lui chanter des chansons, comme s'il s'agissait d'une enfant dont on avait peur qu'elle se réveille à cause d'un cauchemar. Du côté de Kuragri, ce dernier se fit un peu engueulé par la demoiselle qu'il tentait de sauver à tout prix, ce qui le fit soupirer d'exaspération, et lorsqu'il la vit tenter de se suicider, il récita quelques paroles dans une langue inconnue, ce qui eût comme répercutions de transformer le couteau en petit tas de cendres.

- Ecoute, je n'ai pas fait tout cela pour que tu meurs à nouveau bêtement ! Pardon si mon surnom ne t'a pas plu, je ne savais pas ! Je ne voulais pas non plus t'étouffer ! Désolé, je ne sais pas comment m'y prendre avec toi, tu es si... mystérieuse et pourtant, cela me plait ! A ce que j'ai vu dans ton passé, tu avais un frère, je pourrais essayer de le faire revivre, si tu le désires, si cela te rend heureuse, je t'aime tant....

Suite à ces paroles, son corps devint beaucoup plus solide, et sans la prévenir, il la prit dans ses bras, puis la colla ensuite contre un mur, lui faisant ensuite un baiser un peu sauvage, lui faisant ainsi comprendre qu'il n'en pouvait plus d'attendre et que s'il n'avait pas eût une pointe d'humanité, à cause du fait de rester tout le temps dans le corps de Ruby, il aurait profité à l'instant de son corps. Du côté de Ruby, ce dernier étant vraiment heureux qu'elle ne lui en veuilles pas et désire toujours le voir, il était si heureux que quelques petites larmes de joies s'échappèrent de ses yeux. S'en rendant compte, il les essuya de suite, la serrant à son tour dans ses bras, mais pas trop fort, pour ne pas la briser.


> Je t'aime tellement, pourrais-je m'imaginer vivre sans toi ? Tu es tellement adorable ! J'espère sincèrement que tout finiras par s'arranger !

Dit-il dans la tête de la miss, avant de l'embrasser, espérant que cela ne ferait pas trop exagéré, ne voulant pas l'étouffer comme le reprochait Tsuki à Kuragari. En même temps, le pauvre était en train d'apprendre ce qu'était les émotions, un mot qu'il n'avait pas l'habitude d'employer souvent et va savoir pourquoi, il essayait d'en apprendre les bases avec cette demoiselle qui lui plaisait, alors il était normal qu'il fasse un peu n'importe quoi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 27 Oct - 4:04

Ishimaru finit par mettre fin à son baiser, ce qui permit à Shizuka de pouvoir exprimer son propre avis. Il l'écouta avec les oreilles grandes ouvertes, et il rougit aux mots de la belle. Cependant, il cilla des paupières lorsqu'elle parla de leur position actuelle. Le jeune homme remarqua alors qu'il était sur elle. Il ne se souvenait pas avoir fait cela... Il avait tellement perdu le contrôle de son corps qu'il ne s'était même pas rendu compte de ce qu'il avait fait ! La Neko fit aussi la remarque que sa grand-mère risquerait de se poser des questions en les voyant ainsi, mais finalement, elle lança qu'elle s'en moquait totalement avant d'embrasser le blondinet qui était amusé par la situation. Elle était tout pour lui, et bien que c'était la première fois qu'il ressentait ce genre d'émotion, il savait que c'était puissant, et que leur histoire n'allait pas s'arrêter ainsi, tel une page de chapitre qu'on tournait pour passer au suivant. Non, ce n'était pas un misérable chapitre qu'ils étaient en train d'écrire, c'était toute une série de livres ne s'arrêtant jamais ! Si Ishimaru devait vivre auprès d'une demoiselle, ce serait bien Shizuka, qu'il choisirait sans aucune hésitation !

Reimu se disait que ce serait une bonne façon de se débarrasser de ce fichu Neko qui ne lui avait apporté que des soucis depuis qu'il avait posé une patte sur le royaume. Cependant, dans le fond de la Reine, il y avait quelque chose qui la faisait freiner... La réaction de Chiery... Comment la Princesse allait réagir en apprenant l'assassina de "son bien-aimé" ? La femme n'en avait aucune idée, ne connaissant pas sa propre fille, à vrai dire, elle ne connaissait aucune des deux. Néanmoins, lorsqu'elle entendit que Tarô était un ancien esclave, cela fit écho dans ses oreilles et ses pensées s'arrêtèrent sur ces deux mots. Une future Reine et un ancien esclave ensembles ?! C'était inimaginable pour Reimu et surtout intolérable ! Est-ce que Chiery le savait ? Si c'était le cas, elle allait voir de quel bois sa mère se chauffe ! Cette demoiselle se moquait totalement du protocole princier !
Finalement, Reimu prit sa décision, se disant que c'était normal aussi que l'homme désirait de l'or en échange :

"Et bien soit ! Fais donc. Je te paierais seulement lorsque tu l'auras ramené dans cette pièce même."

A présent, elle se moquait totalement des sentiments de sa fille, son rôle de reine avait prit le dessus sur celui de mère, comme à son habitude, comme toujours à vrai dire. Et cela, ne changera sans doute jamais. La femme se mit à imaginer ce qu'aurait fait son mari à sa place. Il aurait refusé l'offre à tous les coups en disant que Chiery aimait Tarô accompagné d'un blabla incessant pour montrer à quel point sa fille aimait ce Neko...
Cela fit soupirer intérieurement Reimu qui se disait qu'elle ne comprendrait jamais sa famille...

Tsuki avait pris la ferme décision de mettre fin à sa vie. Elle se mit à planter le couteau dans sa peau, mais ce dernier disparu en un tas de cendres, ce qui l'étonna sur le coup avant de comprendre. Lorsque Kuragari commença à parler, la jeune fille ne prit même pas la peine de se retourner pour le regarder. Elle baissa juste les yeux, tentant de contenir sa colère bouillonnante. Il n'y avait bien que ce sentiment qui était puissant en elle, sans compter la souffrance dans son cœur, elle avait l'impression qu'on lui avait planté une lame dedans et cela lui faisait énormément mal. Elle l'écouta s'excuser, bien qu'elle n'en avait pas l'air, et cela l'exaspéra de l'entendre dire tous ces "pardons" ! Elle le croyait plus cruel et froid que les quatre autres, mais il n'était pas mieux qu'eux en réalité...
La jeune fille ne se retourna pas non plus lorsqu'il lui dit qu'elle était mystérieuse pour lui et donc qu'il ne savait pas comment faire pour s'y prendre avec elle. Cependant, elle tourna légèrement la tête lorsqu'il évoqua Hoshi. Il lui proposait de lui redonner à lui aussi une seconde vie. Tsuki voulut lui dire que c'était mieux pour son petit frère de ne pas vivre à nouveau dans ce Monde rempli d'imbéciles prêts à tuer des innocents pour avoir l'impression d'être en sécurité, mais elle ne le put, car Kuragari semblait vouloir la rendre heureuse, et il déclara même qu'il l'aimait. La demoiselle ouvrit de grands yeux, tenta de dire quelque chose, n'importe quoi, mais encore une fois, le Neko fut trop rapide pour elle et il la prit dans ses bras, d'ailleurs, cela l'étonna que le corps de ce dernier était à présent matériel. Elle voulut lui hurler de la lâcher, de laisser tomber cette histoire, d'abandonner cet "Amour", car elle, elle ne ressentait plus l'Amour depuis voilà plusieurs siècles. Mais elle ne put faire tout ceci car il la colla à un mur. Elle ne pouvait donc s'échapper de lui, et il l'embrassa, mais pas de manière délicate...
A la fin du baiser, elle réussit à articuler :

"Laisse tomber tout ça ! Je ne ressentirais plus jamais l'Amour ! Va donc draguer une autre fille... Ça fait depuis bien longtemps que je ne crois plus en l'Espoir..."

Et elle se laissa glisser jusqu'à ce qu'elle atteigne le sol avant de se recroqueviller sur elle-même afin de pouvoir cacher son visage et ses larmes... Elle voyait des images la ramenant dans cette misérable prison, où il n'y avait aucune lueur du Soleil, pas une goute d'eau, pas une miette de pain, juste des chaînes autour de ses poignets et une douleur au cœur indescriptible avec une certaine haine envers tout le monde. Combien de temps était-elle restée ainsi, à attendre que la Mort vienne enfin, la compatissant, pour mettre fin à son agonie ?... Elle n'en savait rien, ayant perdu toute notion de temps, pendant ce séjour en prison qui lui avait semblé interminable...

Takamina fut tout d'abord quelque peu étonnée de voir des larmes dans les beaux yeux émeraudes de Ruby avant de comprendre qu'il ne s'agissait pas de pleurs mais d'un sentiment de bonheur. Cela lui fit sourire. Elle ria un peu quand elle le vit essuyer ses larmes avant de la prendre dans ses bras. Il lui lança de gentils mots, et l'embrassa ensuite. Chocola était aux anges ! Elle aimait Ruby et son cœur battait la chamade à chaque fois qu'elle croisait son regard vert si profond... Et contrairement à Tsuki par rapport à Kuragari, Ruby n'étouffait aucunement la Princesse !
Elle lui fit un grand sourire avant de miauler :

"Ne t'en fais pas ! Je suis certaine que tout sera arrangé avant le bal ! En parlant de bal, tu ne m'as toujours donné ta réponse !"

Il était vrai qu'il ne fallait pas oublier le bal ! Car, malgré tout ce qu'ils venaient de vivre, on n'annulerait pas cet évènement réunissant les nobles de Nomugo ainsi que la famille Himeji juste pour qu'ils puissent se reposer, la présence des deux Princesses étant obligatoires pour chaque bal, ce qui pouvait parfois exaspérer Takamina, mais bon, s'il y avait Ruby, alors elle ne risquerait pas de s'ennuyer !

Chiery dormait profondément, vidée de son énergie. Cependant, elle faisait un désagréable cauchemar... Elle était dans le Royaume de Nomugo, mais il semblait différent... Elle regarda de tous les côtés, étant étonnée de voir qu'il n'y avait personne dehors alors que le Soleil, qui se cachait derrière de gros nuages gris clairs, était presque à son zénith. Soudain, toute une foule apparut avec des pics et des torches et l'encercla ! La Neko commença à paniquer, elle entendait les personnes crier "A mort !", "A bas la sorcière !" Elle comprit alors qu'elle vivait ce qu'avait vécu Tsuki, et elle-même aussi... Le monde devint noir, et lorsqu'il reprit des couleurs, Vanilla était au tribunal, il y avait un juge qui se dressait devant elle, ainsi que le Roi et la Reine. Une épine traversa le cœur de la Princesse, il s'agissait de ses parents dans sa vie antérieure... Ils la regardaient avec un œil plein de haine. Le juge se mit à hurler :

-Mademoiselle Tsuki Kibou Himeji de Nomugo, vous êtes accusée pour avoir tenté de détruire le Royaume de Nomugo ! Qu'avez-vous à dire pour votre défense ?"

Chiery se sentait totalement déstabilisée par les cris pleins de colère des personnes se situant juste derrière elle. Elle finit par dire d'une petite voix :

"Je... Je suis innocente, Monsieur le Juge..."

Cependant, cela ne plut aucunement au peuple qui se mit à hurler au désarroi. Le juge intima le silence...
Plusieurs minutes passèrent et finalement le verdict fut donné, et Chiery, enfin, Tsuki, fut condamnée à perpétuité. Plusieurs gardes se jetèrent sur la pauvre Vanilla pour l'immobiliser et lui mettre les chaînes, tandis que cette dernière regardait "ses parents" qui l'observaient toujours du même regard.
La Princesse se retrouva ainsi enchaînée dans la prison, et ne pouvait rien faire...

Chiery finit par ouvrir les yeux. Elle se leva lentement, garda les yeux baisser pendant quelques secondes avant de tourner la tête vers Tarô et lui fit un faible sourire, espérant lui cacher sa fatigue et sa détresse.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 27 Oct - 23:51

Oh elle acceptait son offre ? L'homme mystérieux était heureux, ce qui était tout à fait normal, vu qu'il allait toucher une double-récompense, mais pas la même que Reimu, car en livrant ce sale sac à puce, il allait pouvoir obtenir l'information qu'il désirait. Lorsque la mère Kagiri obtiendrait son Tarô adoré, enfin plutôt punching-ball préféré, elle lui dirait qui retenait le fils de cette vieille connaissance, ainsi, il ne faisait pas tout cela juste pour de l'argent, ce qui rendait son action, certes malhonnête, mais quand même louable.

- Je m'en vais le quérir de suite ma reine !

Il s'inclina, puis se redressa et disparut. Lorsqu'il réapparut, c'était pour attraper le neko par le col, qui le scruta avec des yeux ronds comme des soucoupes, ne s'y attendant pas, surtout pas en veillant sur le sommeil de la belle, comme un bon et loyal gardien, ce qui fit que lorsque Chiery se réveilla, elle cru voir Tarô, mais en fait, il ne s'agissait que d'une illusion, qui parti en fumée dès que la demoiselle la découvrit. Pendant ce temps, l'homme mystérieux réapparut en balan4ant Tarô par terre, ce qui fit qu'il glissa sur le sol en faisant la carpette, ce qui ne lui faisait pas honneur.


"Hey ! Il se passe quoi ici ? C'est pas le moment ! OH ma reine ! Je ne sais pas ce qu'il ce passe, mais il faut que je retourne au plus vite auprès de votre fille !"

Dit-il, après s'être relevé, ayant une envie folle d'aller retrouver Chiery, qui serait sûrement troublée et triste de ne pas le voir à son réveille, ce qui le fit rager intérieurement, car par la faute de ces deux idiots, sa bien-aimée allait croire qu'il l'avait abandonnée et ce n'était absolument pas le cas. Du côté de Kuragari, ce dernier se mit à sourire lorsqu'elle lui fit à nouveau une tirade pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas contente.


- Tu n'y crois pas ? Moi non plus, mais j'ai envie d'essayer ! ça fait des millénaires que je vis en agissant comme un magicien qui n'apporte que la mort sur son passage, il faut que cela change ! Arrête de te morfondre dans ton passé, essaie de faire comme moi, tourne la page pour ouvrir un chapitre pour y vivre une nouvelle aventure !

Voilà ce qu'il avait toujours été, jusqu'à ce qu'il rencontre Ruby et depuis, son destin avait changé du au fait qu'il avait enfin trouvé une personne pour l'écouter et qui le considérait comme un ami, sûrement le seul. En entendant parler de bal, il eût une nouvelle idée en tête, ce qui le fit un peu rire.

- Bien sûr qu'il y va, il a plus le choix ! Vous aussi j'aimerais vous voir à cette soirée de danse, mes chères demoiselles !

> Dans ce cas, si Takamina y va, j'y vais aussi

Il savait bien que Tsuki ne voudrait pas participer à ce bal, mais il lui avait tout de même transformé ses habits en une superbe robe, tout comme il l'avait fait avec Takamina. Pour Ruby, il lui avait fait un beau costume, qui lui faisait bien plus avoir l'allure d'un prince qu'il n'en avait déjà l'air. Il s'habilla aussi en conséquences, ce qui fit soupirer Ruby d'exaspération, se disant qu'il était un peu lourd, avant de scruter Takamina avec un regard admiratif et amoureux tellement il la trouvait belle. Du côté d'Ishimaru et Shizuka, puisqu'ils étaient tranquilles, la miss eût un faible sourire aux lèvres, ayant une idée machiavélique en tête.


- Dit-moi Ishimaru, il est à quelle heure le bal ? En tout cas, si mamie t'a dit des choses à ce sujet, j'espère que tu l'as pas écoutée, car c'était des conneries ! J'espère que tu es prêt et si ce n'est pas le cas, tu peux te changer... dans ma chambre...

Ohoh ! Que voulaient dire ces paroles innocentes ? Shizuka avait une légère arrière-pensée, espérant qu'il ne lui en voudrait pas trop, d'ailleurs en y songeant, ses joues s'étaient empourprées, mais est-ce que ce n'était que pour mieux cacher la dangereuse féline en manque d'amour qu'elle était ? Va savoir, mais en tout cas, la miss n'était pas très claire à ce sujet, même lorsqu'elle lui fit un sourire pour lui faire comprendre qu'il ne fallait pas trop qu'il se prenne la tête avec ses propos.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 28 Oct - 3:05

Lorsque Shizuka demanda à quelle heure se déroulerait le bal, Ishimaru se mit à penser. Il oubliait souvent l'heure, mais cela lui revenait au bout de quelques secondes, c'était toujours la même, et ce genre de soirée était régulière, mais pourtant, le jeune homme arrivait à ranger cela dans le fond de sa mémoire. Finalement, il se rappela que c'était à 21h00, et il fut étonné de voir qu'il ne restait plus beaucoup de temps pour qu'il se prépare et aille jusqu'au château, sachant qu'il devait être présent avant les invités. La journée était tellement passée vite ! Il n'avait rien vu passer ! Cependant, il se dit qu'il ferait mieux de se presser de se vêtir pour le bal, car il aurait le droit à un coup de pied de la part de Reimu s'il ramenait sa fraise alors qu'il n'avait pas fini sa toilette... Il se demanda s'il devait mettre du gel pour faire tenir ses cheveux... Bref, il commença à se poser pleins de questions dans le genre, jusqu'à ce qu'il entende la proposition de Shizuka qui le fit sortir de ses pensées. Elle n'était pas sérieuse, si ?... Son sourire le troubla et il se mit à rougir bêtement.
Il se redressa finalement, et en repensant au temps qui lui restait pour qu'il puisse se préparer, il ne réfléchit pas plus et partit, hors de la chambre, afin de chercher ses affaires à l'entrée. Il revint, lâcha le sac par terre, posa délicatement l'album-photo sur le sol, et se mit à fouiller parmi ses vêtements, jetant quelques uns par-dessus son épaule, ne rencontrant que des habits décontractés.
Finalement, il trouva son costa et poussa un soupir de soulagement. Il n'avait pas oublié d'en prendre un avant de partir de chez lui, parce qu'il n'avait aucunement envie de faire demi-tour au manoir, juste pour une malheureuse tenue. Et puis, sans réfléchir, il retira son sweet et son débardeur d'un geste rapide, ce qui fit que les deux vêtements se retrouvèrent en une petite boule. Il se défit de ses bracelets, et enleva ses baskets. En pensant à cela, il se demanda s'il avait pensé à prendre des chaussures pour aller avec son ensemble pour le bal. En fouillant un peu plus, il trouva la fameuse paire. Il se mit ensuite à la quête de sa trousse de toilette, ayant besoin de se parfumer et de se coiffer un peu, cependant, il était hors de question qu'il aplatisse ses cheveux avec du gel pour avoir l'air d'un garçon sage !

Lorsque l'homme mystérieux disparut de la salle, Reimu lâcha un soupire avant de demander à un servant d'aller chercher une bourse de sous et de la lui rapporter le plus rapidement possible. Ce dernier se pressa afin de ne pas s'attirer la colère de la Reine, et revint quelques courtes minutes plus tard. La femme plaça le petit sac derrière elle, tandis qu'elle demeurait assise sur son trône. Finalement, l'inconnu revint dans la Salle du Trône, avec un pauvre Tarô égaré tenu par le col qu'il finit par lancer par terre. Reimu se leva de son siège et fixa le Neko de haut. L'intéressé se plaignait comme quoi il devait retrouver Chiery, ce qui ne plus aucunement à la mère de cette dernière. Elle décida de prendre la parole sur un ton étrangement calme :

"Écoute-moi bien... Tu ne verras plus jamais la Princesse Chiery... C'est fini ! Tu ne pourras plus jamais poser une patte sur Nomugo... Si tu pensais pouvoir vivre à ses côtés alors que tu es un ancien esclave ! Même dans tes rêves les plus fous, tout ceci ne se réalisera pas ! Descends donc de ton petit nuage ! Tu dois comprendre qu'une reine et un esclave n'ont rien à faire ensembles !"

Suite à ses mots, elle lança la petite bourse, pleine de pièces, à l'homme qui avait attrapé Tarô avant de se rassoir sur son trône.

"Eh bien, tu n'as plus qu'à partir avec ce moins que rien... Et fais bien en sorte qu'il ne revienne plus jamais ici !"

Tsuki décida de faire sa sourde par rapport au conseil de Kuragari sur le fait qu'elle devait arrêter de songer à tout ce qu'il s'était passé auparavant et de se tourner vers un avenir radieux. Elle ne pouvait faire cela, tout simplement parce qu'elle était hantée par son passé, elle revoyait sans cesse tous ces jours dans la prison, ne voulant qu'une chose, que tout ceci s'arrête pour de bon et qu'elle soit enfin en paix. C'était tout simplement impossible pour elle de cesser de songer à tout cela ! Même en étant éveillée, elle avait l'impression d'avoir des chaînes autour des poignets, qu'il n'y avait plus aucune fenêtre et qu'elle étouffait. Kuragari, ayant sûrement entendu Takamina parler d'un bal, changea les tenues d'eux tous en répondant à la place de Ruby à la question de Chocola, avant d'ajouter qu'il souhaitait voir les deux jeunes filles à cette soirée.
Tsuki n'aima pas du tout cette robe dorée digne d'une princesse ! Bien qu'elle en était une, elle détestait cela, par-dessus tout, se disant que la famille Himeji était la lignée royale la plus cruelle des Mondes. Elle décida de se révolter :

"Ah non ! Pas question que je participe à ce truc trop niais ! Je ne veux plus avoir aucun rapport avec tout ce qui touche la royauté ! Rends-moi mes vêtements ! Je ne désire pas de cette fichue robe !"

Après l'avoir embrassée, il la forçait à porter cette tenue qui lui coupait le souffle tellement elle était serrée à sa taille et de danser ! Elle aura tout vu ! Elle en avait assez de tout cela...
Soudain, elle eut une horrible migraine ainsi qu'un vertige. Quelque chose semblait se passer du côté de Chiery, et cela touchait Tsuki qui perdit conscience...

Takamina eut un léger sursaut en entendant Kuragari parler à la place de Ruby, plus exactement, il avait répondu à la place de ce dernier. Puis, elle se retrouva vêtue d'une robe de bal de couleurs pâles avec un gros ruban autour de sa taille. Il n'y avait pas de manche, et la demoiselle portait de longs gants, ainsi qu'un bracelet au poignet droit, et un collier autour du cou. Pour finir, elle portait de fines pantoufles cachés par sa longue robe. Ses cheveux étaient détachés et elle portait son diadème royal sur sa tête.
Alors qu'elle regardait sa tenue, elle sentit le regard de Ruby, ce qui lui fit tourner la tête et elle rougit. Bon au moins, elle savait que son prince viendrait avec elle, et cela la comblait de bonheur. Cependant, elle perdit le sourire lorsqu'elle vit Tsuki vaciller, semblant sombrer dans le coma. Que lui arrivait-il ? Il semblait que la Princesse eut sa réponse lorsqu'elle sentit quelque chose de puissant arriver dans son cœur, ce qui la paralysa pendant quelques secondes... Sa Jumelle devait avoir des soucis, vu le fort sentiment qu'elle ressentait et ainsi que Takamina grâce à leur lien qui les unissait l'une à l'autre.

Le cœur de Chiery fit un énorme bond lorsque Tarô disparu en poussières... Ce n'était pas lui ! Mais alors, où était le vrai ?... Elle commença à s'inquiéter, étant aussi étonnée de ne pas le voir... Pourtant, il devrait être restée avec elle, non ?... Vanilla décida de le chercher, en flairant sa trace. Cependant, à peine avait-elle humer l'air, qu'elle sentit une odeur inconnue qui lui fit froncer le nez. A qui pouvait-elle bien appartenir ? Elle n'avait jamais senti celle-ci auparavant ! Elle décida de chercher Tarô, étant à présent très inquiète pour lui.
La Princesse se leva de son lit et sortit de sa chambre, prenant le grand soin de ne pas perdre la piste qu'elle traçait. Son cœur commençait à battre de plus en plus fort car elle se trouvait dans le couloir qui menait à la salle du trône et elle se doutait fortement de quelque chose. Elle soupçonnait que sa mère était aussi de la partie.
Elle arriva devant la porte et entendit les paroles de Reimu, ce qui la paralysa. Alors, la Reine ne souhaitait vraiment pas le bonheur de sa fille ? Elle ne souhaitait que son malheur, qu'elle soit une enfant sage et qu'elle obéisse à chaque ordre qu'elle lui donnerait ? Chiery ne pouvait accepter une telle vie ! Si elle lui empêchait de voir Tarô, alors il ne resterait qu'une seule issue pour la demoiselle... Elle ne pourrait supporter cela et mettrait fin à ses jours, ce qui ferait rentrer Takamina dans une profonde déprime et tristesse inconsolable !
Vanilla décida de faire son entrée dans la salle, et elle ouvrit les deux portes en les poussant de toutes ses forces, déterminée à récupérer son Tarô !

"Mère ! Que faites-vous donc ?
-Chiery ? Depuis combien de temps es-tu là ?
-Assez pour savoir que vous ne comptez pas me laisser choisir ce que je veux faire de ma vie !"

Reimu semblait tout de même bien surprise de voir sa fille dans la pièce ! Cette dernière fonça dans les bras de son prince, ce qui mit en rogne la Reine qui se dressa de son siège, elle lança alors d'une voix puissante :

"Ça suffit tes caprices d'Amour, Chiery ! Si tu continues ainsi, j'organiserais pour toi un mariage arrangé avec une famille royale habitant dans un Monde voisin ! Cesse donc d'être sur ton nuage, toi aussi ! Tu ne peux pas faire tout ce que tu souhaites ! Tu es une Princesse, la future Reine, et tu oses enfreindre les lois royales ?"

En entendant les paroles de sa mère, la demoiselle baissa les yeux... Elle n'en voulait pas de son fichu mariage arrangé, elle, elle voulait Tarô et personne d'autre ! Mais ça, la Reine semblait vouloir faire sa sourde, comme toujours, et ne laissait pas sa fille libre de faire ce qu'elle souhaitait, du moment qu'elle le faisait avec le cœur...
Vanilla allait lui montrer de quoi elle était capable ! Elle ne voulait plus se soumettre à Reimu !

"Non, Mère ! C'est vous qui allez cesser de vous comporter ainsi avec moi ! J'ai le droit de faire mes choix ! Vous avez bien choisi Papa comme époux, et vous étiez heureuse ! Si on vous avait forcée à prendre un époux que vous ne désiriez pas, vous seriez déboussolée ! Je me moque des origines de Tarô ! Je l'aime et c'est ainsi ! Si vous m'empêchez de le voir... Alors, personne ne pourra plus me voir !"

Pendant son discours, la Reine avait remarqué que les yeux de la Princesse étaient devenus violets pendant une petite fraction de seconde, pourtant, la femme avait bien eu le temps de remarquer cela ! Elle comprit aussi tout à fait le sous-entendu de la jeune fille à la fin de ses paroles. Et cela, elle le refusait catégoriquement ! Hors de question qu'elle mette fin à sa vie pour un vulgaire Neko tout droit sorti d'une poubelle à ordures !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 28 Oct - 21:28

En entendant les paroles de Reimu, Tarô fût choqué. Comment pouvait-elle dire tout cela en sachant très bien que sa fille n'apprécierait pas ? Comment pouvait-elle dire cela alors qu'il avait essayé de la comprendre ? Comment pouvait-elle dire cela alors qu'il l'avait défendue et sauvée de Tsuki ? Et puis, dernière question, comment savait-elle pour son passé ? Elle le chassait hors du château sans rien connaître de lui, il trouvait cela inadmissible !

"CE que vous dites est totalement injuste ! Vous ne pouvez pas nous séparer alors qu'on s'aime juste parce que je ne suis pas un prince !!!"

- Merci ma reine, j'y veillerais personnellement !

"Non ! Je ne veux pas ! Vous n'avez pas le droit !!!"

Tarô laissait éclater sa rage, ce qui fait que les objets autours de la pièce se mirent à bouger et à voler dans tous les sens. N'attendant pas qu'il se calme, l'homme l'attrapa par sa chaine cassée, après s'être incliné et avoir ramassé la bourse à temps. Tarô se débâtit, puis il fit agrandir ses griffes et blessa l'homme, qui le lâcha en jurant. Tarô allait s'enfuir, lorsque soudain, Chiery entra dans la pièce. Il fit redevenir ses griffes à la bonne taille, puis réceptionna sa belle, qui sautait dans ses bras, il ne disait rien, mais en le voyant aussi mal, elle pouvait comprendre que les paroles de sa mère avait bien atteint son cœur. Lorsqu'il entendit la reine dire ce qu'elle pensait et qu'il entendit les pensées de Chiery, il lâcha un hoquet de surprise, puis baissa sa tête et se mit à verser des larmes.


"Ne te tue pas, c'est bien la dernière chose que je désire au monde ! Désolé mon ange, ici nous ne pouvons pas nous voir, mais dans un autre, cela est possible, je n'ai qu'à te laissé un rendez-vous.. Comme j'aurais voulu assisté à ce bal, mais en même temps, je ne désire pas qu'elle te marie de force à un autre alors que tu es déjà fiancée à mon cœur... Soit forte... On... On se reverra, je te le promet !"

- Bon, ça suffit, j'ai pas que ça à foutre !

Tarô pleurait encore plus qu'avant, signe qu'il était vraiment triste de la quitter, mais s'il le faisait, c'était pour éviter qu'elle ne soit mariée de force. Alors qu'il l'embrassait passionnément, il se fit à nouveau tiré de force. L'homme se téléporta avec le neko derrière le château, ayant l'air satisfait et heureux, tandis que Tarô pleurait silencieusement. Ils firent donc une pause, avant qu'il ne lui fasse reprendre la route, passant ainsi par des endroits où personne ne penserait à passer, voulant l'embarquer avec lui dans son vaisseau Gummi, car la distance, pour lui, était trop longue pour qu'il arrive à les téléporter.

Pendant ce temps, Kuragari riait, trouvant qu'elle était trop mignonne à râler ainsi. Pour l'énerver davantage, il lui tira la langue, mais lorsqu'elle s'évanouit, il fût inquiet et la rattrapa à temps. Ruby l'ayant remarqué, sûrement comme Takamina, accourut pour voir ce qu'il ce passait, ayant l'air un peu inquiet, mais encore plus lorsqu'il vit que sa princesse avait l'air de s'inquiéter de quelque chose d'encore plus grave.

- Je vais aller l'emmener se reposer, a plus tard les jeunes !

> Takamina, je crois que nous, nous devrions aller voir si ta sœur et Tarô n'ont pas un problème, je sens comme une embrouille dans l'air

Après lui avoir suggéré d'aller voir ce qu'il ce passait, il prit délicatement la main de Takamina, puis parti avec elle, dès qu'elle fût prête. De son côté, dès que Kuragari fût arrivé dans les chambres, il déposa Tsuki sur un lit, avant de soupirer lourdement. Elle ne l'aimerait jamais, c'était plus qu'une évidence et elle souffrirait toute sa vie à cause de ses souvenirs, mais en y réfléchissant un peu, il pouvait faire quelque chose... Il hésita, il ne devait pas toucher aux souvenirs des gens, mais là, il se sentait plus qu'obligé. Il récita une incantation, puis posa sa main sur la tête de la demoiselle, lui modifiant certains souvenirs tout en effaçant certains, ce qui fait qu'à son réveil, la miss serait sûrement très surprise.

Du côté de Shizuka, elle fût très surprise lorsqu'elle vit qu'Ishimaru s'était préparé devant elle, comme elle le lui avait suggéré, ce qui fit qu'elle devint toute rouge. Une fois qu'ils furent tout les deux prêts, ils purent sortir de la chambre. En les voyant, la vieille dame fût émerveillée, tandis que la petite-fille eût l'air surprise en voyant la mamie bien habillée et très élégante.


- Bah quoi ? Personne n'a dit qu'il était interdit d'accompagner le couple royal ! Je suis une vieille dame et si je ne me présente pas, je ne pourrais pas faire honneur à ma future belle-famille !

- Bon et bien, si tu le dis.. Si tout le monde est prêt, on peut y aller !

Bon et bien, si elle tenait absolument à y aller, ils ne pouvaient pas refuser, de plus, elle était âgée, le videur ne pourrait pas l'expulser ainsi de la fête, de plus, elle avait mit ses plus beaux habits, ce qui la rendaient vraiment très chic et belle, ce qui donnait l'impression de voir une vieille impératrice ! Après avoir scruté son prince, Shizuka lui sourit, puis lui prit le bras et le trio pu se rendre au château des Himeji.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 29 Oct - 0:48

Ishimaru fit une sorte de course contre la montre pour se changer, voyant que le temps passait. Il s'habilla fissa, enfila ses chaussures, se mit un peu de parfum et le voilà fin prêt ! Il se pressa de réunir toutes les affaires qu'il avait rangé et mit tout ceci dans le sac, et vu la manière avec laquelle il les avait ramassés, il était évident que le jeune homme avait du mal à fermer la fermeture puisque tout était entassé de façon mal-rangé.
Après ce "petit combat", il se redressa avec un grand sourire. Les deux sortirent donc de la chambre et furent autant étonnés l'une que l'autre de voir la vieille Neko vêtue d'une belle robe. Elle souhaitait les accompagner pour le bal ? Normalement, si Ishimaru se souvenait bien, elle pouvait se permettre de venir à la soirée. Toute personne n'appartenant pas à la noblesse pouvait se permettre de venir dans le château, à une seule condition, qu'elle soit accompagnée obligatoirement d'un Himeji.
Le blondinet sentit le regard de Shizuka, il tourna alors la tête et répondit à son sourire en faisant de même ; et tout le monde sortit de la maison.

Tsuki ouvrit les yeux et elle se trouvait dans cette prison qui avait été le dernier lieu qu'elle avait vu avant de mourir. Elle comprit qu'elle était en train de revivre ce moment. Elle sentit à ses poignets les grosses menottes qui lui empêchaient de bouger ses mains, coupant la circulation du sang tellement elles étaient serrées sur la demoiselle. Elle baissa les yeux, ayant un creux dans le ventre, et encore cette fichue migraine. Elle n'en pouvait plus de revoir tout cela, voire de le vivre à nouveau ! Si ces nuits devaient toutes ressembler à cela, alors autant mettre fin à cette "nouvelle vie", comme ils l'appelaient tous, pour cesser les souffrances.
Et comme auparavant, Tsuki ne bougeait pas d'un pouce, la tête baissée à son maximum, les bras tendus sur les côtés à cause des chaines trop courtes pour qu'elle puisse les poser. Des larmes de sang glissaient sur ses joues, elle avait soif et un peu faim.
Soudain, les chaines disparurent, ce qui la surprit avant de voir que tout ce qui était autour d'elle était en train de se flouter avant de disparaître pour laisser un paysage blanc. La demoiselle n'osa plus bouger et resta là, assise par terre, étant aussi totalement perdue. Puis, quelque chose arriva de façon d'abord flou avant de se rendre net, il s'agissait du château des Himeji, tel qu'il était il y avait plusieurs siècles auparavant. Elle se trouvait dans la Salle du Trône et regardait les majestueux fauteuils qui se dressaient au milieu de la pièce. Elle entendit une voix qui lui fit légèrement sursauter, venant de derrière :

"Qu'est-ce que tu fais, Nee-San ?"

Spoiler:
 


Elle tourna lentement sa tête et vit son petit frère, son petit Hoshi adoré, la seule personne qu'elle aimait... Elle lui fit un tendre sourire avant de se rapprocher de lui pour se mettre à ébouriffer sa chevelure :

"Rien de spécial. Mais dis-moi, tu es bien curieux !"

Le garçonnet se mit à rire ce qui mit du baume au cœur de Tsuki.
Elle finit par ouvrir de nouveau les yeux, elle n'était plus dans ses souvenirs, mais elle était dans la réalité. Elle avait une étrange sensation, elle ne le savait pas, mais elle venait de sortir tout droit d'un "nouveau souvenir", en effet, normalement, elle devrait être en prison à cette époque-là dans le souvenir. La demoiselle avait toujours cette migraine mais pour une raison différente, sans doute à cause de la modification que Kuragari avait fait sur sa mémoire. Au début, elle n'avait pas remarqué où elle était, étant encore trop confuse pour s'en rendre compte, et ayant sa vue légèrement floue. Finalement, quand son état redevint normal, elle se redressa d'un coup avant de lancer :

"Où suis-je ?..."

Elle regarda les alentours et comprit finalement qu'elle devait être dans une des nombreuses chambres du château. Elle tourna la tête et son regard tomba sur Kuragari. Elle n'exprimait rien en le regardant, cependant, elle ne savait plus de quoi en penser du Neko, tout était devenu confus en elle, et elle ne pouvait expliquer la raison. Elle finit par se rallonger sur le dos, trouvant sa tête trop lourde pour pouvoir la supporter.

Chiery écouta les paroles de Tarô, se retenant de pleurer. Elle ne voulait pas qu'on leur interdise de s'aimer ! Elle voulait vivre avec lui ! Et lorsqu'il l'embrassa, des larmes furent aussi versées pour la demoiselle. Elle ne pouvait pas vivre sans lui... Soudain, l'homme mystérieux se fâcha et enleva Tarô, ce qui laissa Vanilla dans un profond désespoir. Non, elle ne désirait pas le laisser partir ! Elle ne voulait pas le revoir ailleurs ! Elle souhaitait être à ses côtés ! Elle commença à prendre un élan pour sortir du château et courir dans tout Nomugo s'il le fallait pour retrouver son bien-aimé, cependant sa mère fut plus rapide et lui saisit le bras avant qu'elle ne puisse faire quelque chose.

"Où crois-tu aller comme ça, jeune fille ?
-Lâchez-moi, Mère ! Vous ne comprenez pas ! Vous êtes tellement aveuglée par votre devoir que vous faites tout pour m'étouffer, en pensant que c'est pour le bien du royaume ! Je suis capable de mettre fin à mes jours si vous m'empêchez d'être auprès de Tarô !
-Mais pour qui te prends-tu donc, pauvre folle ?!
-Pour moi !"

Et sur ces derniers mots, elle tira de toutes ses forces pour se libérer de l'emprise de sa mère avant de foncer à la plus grande vitesse qu'elle pouvait pour sortir du château. Une fois, cela fait, elle regarda de tous les côtés, tout en reprenant sa respiration, essayant de retrouver l'odeur de Tarô ou celle de l'homme. Elle reprit sa course folle, ayant le cœur serré, au bord des larmes. Tous les habitants de Nomugo, qui étaient dehors à ce moment-là, purent voir leur future Reine foncer telle une flèche, en se demandant bien ce qu'il se passait.
Chiery fonçait à une telle allure qu'elle s'étonnait elle-même d'arriver à faire cela. Cependant, elle rencontra un obstacle qui la fit tomber. Il s'agissait d'Ishimaru qui était inquiet pour sa cousine, aussi surpris de ne pas la voir encore préparée pour le bal. Il lui tendit la main pour qu'elle puisse se relever avant de lui demander :

"Eh cousine ! Où tu cours comme ça ? Le bal c'est de l'autre côté !
-Pas sans Tarô !
-Quoi ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ?
-Pas le temps ! Je dois y aller !"

Et Vanilla ne laissa pas le temps à son cousin de faire quoique ce soit. Elle demanda à certaines personnes si elles n'avaient pas vu un homme étrange, traînant derrière lui un Neko. Quelques uns purent lui indiquer qu'ils les avaient vu prendre tel ou tel chemin, d'autres secouèrent la tête. Cependant, Chiery ne perdait pas espoir de retrouver son prince. Plus elle avançait et gardait courage, et plus une aura de Lumière faisait une apparition autour d'elle.
Elle vit alors ce qui semblait être un vaisseau, elle renifla les odeurs et reconnut celles qu'elle désirait retrouver, alors, n'écoutant que son cœur, elle fonça jusqu'à ce lieu.
Quand elle arriva enfin, elle vit l'homme et Tarô, elle décida d'envoyer une boule de Lumière dans les moteurs pour empêcher le décollage. Si cet inconnu pensait pouvoir lui enlever son prince ainsi, il se mettait le doigt dans l’œil !
Et tandis que l'aura de Lumière ne la lâchait pas, ses yeux avaient quelques reflets violets.

Takamina hocha de la tête à la proposition de Ruby, ne réussissant pas à trouver la force de parler, tellement elle était inquiète pour sa Jumelle. En utilisant son odorat, elle mena son prince jusqu'à la Salle du Trône où ils trouvèrent Reimu en train de s'acharner sur quelques objets, que des servants lui apportaient, avec son épée. En voyant cette scène, Chocola fut très surprise, n'ayant jamais vu sa mère perdre son sang-froid. Cette dernière arrêta de massacrer ces pauvres objets ayant remarqué la présence de sa fille et du Neko qui avait été là avec elle quand l'entité en Chiery s'était réveillée. Elle s'avança vers le couple et demanda :

"Que voulez-vous ? Vous ne voyiez pas que j'étais occupée ?
-On cherche Chiery et Tarô... Où sont-ils ?"

Pour toute réponse, la Princesse eut le droit au feulement de la Reine qui leur tourna le dos afin de se rassoir sur le trône. Takamina comprit qu'elle n'obtiendrait rien de la part de cette dernière. Elle lâcha un long soupire avant de prendre la main de Ruby pour faire demi-tour et décida d'utiliser son lien avec sa Jumelle pour se guider jusqu'à elle.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 29 Oct - 21:13

Alors qu'ils s'en allaient et étaient prêt du château, Chiery, ne regardant pas devant elle, bouscula Ishimaru et tomba, ce qui fit émettre un petit cri de surprise à Shizuka, qui ne s'y attendait pas, tandis que la vieille neko semblait légèrement inquiète pour Ishimaru, car lui aussi avait du avoir mal. Une fois relevée, le blond lui demanda ce qu'elle faisait et la future reine lui répondit, avant de continuer à courir, ce qui étonna grandement les deux félines.

- Si Tarô n'est pas là, c'est qu'il a dû lui arriver quelque chose, il faudrait qu'on ait voir ce qu'il ce passe !

[color=red]- Non, vous allez arriver en retard à la réception ! Vous devez y aller !olor=pink]- Mais si la princesse n'est pas là, la fête ne peut pas commencer !

Les deux nekos aviaent toutes deux un raisonnement qui tenait la route. S'ils partaient, ils seraient en retard au bal, mais en même temps, il ne pouvait pas débuter sans l'une des ^pièces maîtresses de la soirée. Alors que faire ? En arrivant à la salle du trône, Ruby se rendit vite compte que la reine était énervée, mais également, que le couple avait dû avoir un problème avec Reimu pour qu'ils ne soient pas là. Takamina lui avait prit sa main et ils s'en allèrent. Une fois hors du château, Ruby siffla et Artharys fit son grand retour.

- Cela faisait longtemps que je n'avais plus eût de nouvelles. Oh à ce que je vois, entre vous, ça c'est précisé huhuhu

> Il y a encore une urgence, mais cette fois-ci, c'est Takamina qui va te guider, aller hue !

- Hue toi-même ! Non, mais tu m'a pris pour un vulgaire cheval ? J'y vais quand je veux ! Et là, j'ai décidé que j'y allais !

Le cheval avait bien remarqué que quelque chose avait changé entre les deux jeunes gens, depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vu, de plus, ils s'étaient bien habillés tout les deux, ce qui lui faisait penser qu'ils allaient tout deux à une grande réception, peut-être donnée en leur honneur, mais bon, tout cela, c'était de l'imagination tout droit sortie de son cerveau, car s'ils étaient habillés ainsi, c'était à cause du bal, mais tout de même, il avait raison de penser qu'ils sortaient ensemble. Après l'avoir hissée devant, il monta sur sa scelle et la façon dont il lui parla ne lui plu pas vraiment, alors il fit un commentaire, avant d'y aller quand il en eût envie, donc une minute après avoir fait sa tirade. Shizuka et sa grand-mère purent donc voir Takamina et ruby passer, ce demandant vraiment ce qu'il ce passait d'anormal dans les environs, ce qui fit qu'elle scruta Ishimaru avec un regard de chaton, lui demandant silencieusement ce qu'il voulait faire et où étaient les priorités. Pendant ce temps, Kuragari sourit lorsque Tsuki demanda où elle était. Il s'approcha de son lit en lui lançant un regard doux.

- Oh vous êtes enfin réveillée mademoiselle ? C'est super ! Ne craigniez rien, ici vous êtes en sécurité. Vous êtes dans une chambre d'un château se situation à Nomugo, mais ne vous en faites pas, tant que je serais là, je ne laisserais personne vous faire du mal ! Vous avez faim ? Soif ?

Heureusement que Ruby n'était pas là, sinon il se serait bien moqué de lui, car en le voyant aussi serviable et gentil, alors qu'au fond de lui il était un sale type n'ayant presque pas de sentiments, car il était en train de les apprendre, il y avait de quoi rire. Pendant ce temps, Tarô faisait toujours mine de ne pas vouloir avancer, il trainait les pieds. Une fois dans le vaisseau Gummi, il se fit ligoter en ordre, même muselé pour éviter à sa propriétaire de se faire mordre, dès qu'il la reverrait.


"Pourquoi vous faites ça ? Dans quel intérêt ?"

- Grâce à toi, je suis devenue immensément riche, ce n'est pas une bonne raison petit chaton ? J'ai certes d'autres intérêts, mais cela ne te regarde pas ! Bon allons-y ! Oh il se passe quoi là ? Bouge pas, je vais voir... Ahahaha que suis-je bête, tu ne peux pas ! Oh vous ici ? Vous n'avez pas écouté votre mère ? Oublie-le !

Tarô était énervé, mais également déprimé et humilié jusqu'à l'os, ce qui ne l'aidait pas à se sentir mieux. Lorsqu'il voulu démarrer, les moteurs ne se déclenchèrent pas, alors l'homme mystérieux sorti du vaisseau et fût très surprit de voir Chiery, mais également Takamina et Ruby, qui venaient d'arriver, ce qui fait qu'il était un peu mal à l'aise, mais il ne perdit pas son sang-froid et leur demanda de partir, ce qu'ils n'allaient sûrement pas faire.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 29 Oct - 22:20

Ishimaru était encore confus de ce qu'il venait de se passer sous ses yeux. Tarô semblait avoir des soucis, et personne ne pourrait empêcher Chiery de partir à sa recherche, même si elle manquait au bal, alors que sa présence devait être obligatoire, d'ailleurs sa mère était sûrement furax en ce moment-même ! La pauvre demoiselle serait sûrement sévèrement punie pour lui avoir désobéis !
Le jeune homme fut encore plus confus lorsqu'il vit passer Takamina et Ruby devant eux sur un cheval qui fonçait à toute allure dans ce qui semblait être la même direction que la Jumelle de la Princesse. Oui, il y avait quelque chose qui se passait sans qu'aucune d'eux trois ne soient au courant. Cependant, la grand-mère de Shizuka avait raison, ils ne pouvaient pas se permettre de se rendre au bal en retard, surtout en connaissant Reimu, aucun retard n'était toléré avec elle ! Néanmoins, la belle était aussi dans le vrai ! De plus, Ishimaru devait accomplir son devoir de gardien pour ses cousines ! Aussi, lorsqu'il vit le regard que lui faisait sa bien-aimée, il ne pouvait pas du tout résister à cela, et comprit son message. Il demanda à quelques passants s'ils n'avaient pas une feuille et de bien vouloir prêter un stylo, suite à cela, il écrivit un mot dessus et le donna à la vieille Neko, après avoir rendu le stylo, il indiqua :

"J'ai fait ce mot en mon nom, les gardes devraient vous laisser passer ! Viens Shizuka ! Il faut mettre cette étrange histoire au clair !"

Il prit la main de sa princesse et usa de son lien pour se guider jusqu'aux deux Princesses.

Tsuki était toujours allongée, elle tourna la tête, et rougit légèrement face au regard que Kuragari lui lançait. Elle se décala aussi légèrement, quand elle le vit s'approcher du lit, par réflexe. Il lui indiqua où ils se trouvaient, mais elle l'avait déjà remarqué avant. Il ajouta aussi qu'elle était sous sa protection et lui demanda si elle avait soif ou faim. Elle se redressa, se sentant légèrement mieux, quoique sa tête lui donnait encore quelque vertige, elle dit alors simplement :

"Merci bien, mais je n'ai pas besoin de vos services..."

La pauvre était totalement perdue en son intérieur, et elle n'arrivait pas à comprendre pour quelle raison elle se sentait ainsi... Elle se replia un peu sur elle-même, ramenant ainsi ses genoux jusqu'à son visage et baissa les yeux.

Une fois en dehors du château, Ruby fit appel à Artarys qui avait été absent depuis un long moment, il n'était donc au courant de rien par rapport à ce qu'il se passait, mais aussi à la relation de son maître et Takamina. Cette dernière ne put s'empêcher de légèrement rougir à la remarque de la monture. Cependant, l'invocation ne fut aucunement contente de la façon dont Ruby lui avait parlé et décida de faire un petit caprice. Cependant, Chocola trouvait que ce n'était pas le moment pour en faire un, et le couple dû patienter une minute, qui parut longue pour la Princesse, avant que le cheval ne se décide enfin de faire le triple galop. Au passage, ils passèrent devant un autre trio, qui était celui d'Ishimaru, de Shizuka et d'une vieille Neko que Takamina ne connaissait pas mais qui devait être sûrement un parent de la demoiselle.

Chiery lâcha un rapide soupire avec un petit sourire de soulagement en voyant que le vaisseau ne décollait pas. Elle avait réussi ! Elle tourna légèrement la tête lorsqu'elle entendit des bruits de sabots s'approcher de plus en plus d'elle et fut heureuse de voir qu'il s'agissait de Takamina et Ruby. Au moins, elle ne serait pas seule face à cet affreux homme. Ce dernier descendit de son engin de transport et sembla surpris de voir la future Reine ici. Lorsqu'il finit de parler, l'intéressée déclara haut et fort :

"Jamais je ne pourrais l'oublier ! Vous êtes aussi cruel que ma mère de vouloir me l'arracher ! Je vais tout faire pour le récupérer !"

A peine venait-elle de finir ces paroles qu'Ishimaru et Shizuka arrivèrent. Il y avait de quoi se sentir faible, surtout qu'aucun ne semblait prêt à laisser l'homme partir tranquillement tant que Tarô ne serait plus dans le vaisseau.

"Alors ? Si vous ne nous rendez pas Tarô, je n'hésiterai pas à employer les manières fortes !"

L'aura de Lumière entourant Chiery se faisait plus forte et ses yeux étaient encore plus violets que l'instant précédant.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 2 Nov - 0:39

La pauvre petite minette avait l'air totalement perdue, comme elle était adorable ! Elle lui dit qu'elle n'avait besoin de rien, mais ce n'était pas grave, si ce n'était pas maintenant, cela serait plus tard. Il fini par s'approcher encore plus, puis se saisit de son joli corps, l'entourant de ses bras pour la réconforter et aussi lui faire comprendre qu'elle n'était pas seule. Par la suite, il se mit à lui chanter cette chanson : https://www.youtube.com/watch?v=E9Hcuot7yRE

- Venez, j'ai quelque chose à vous montrer

Il avait fait une pause à sa chanson, pour lui dire cela, puis, doucement, il l'avait portée et avait continué à chanter cette chanson, l'emmena jusqu'au balcon où il la lâcha par terre, avant de lui prendre les mains pour la redresser et lui permettre ainsi de voir la vue qu'ils avaient depuis ce lieu en hauteur.


- C'est vraiment une vue incroyable, vous ne trouvez pas ? Cependant, vous, vous l'êtes encore bien plus ! Savez-vous qu'un bal est donné ce soir ? Voulez-vous être ma cavalière lorsque vous irez mieux ?

Oh quel sale profiteur ce Kuragari ! Enfin bon de toute façon, s'il lui avait modifié la mémoire, il fallait bien qu'il en profite un peu, de toute façon, elle ne lui en voudrait pas, elle finirait même par le considérer comme un ami, ce qu'il aimerait bien, mais bon chaque choses en son temps ! Pendant ce temps, l'homme mystérieux qui avait enlevé Tarô était bien emprunté en voyant tout ce petit monde qui lui faisait face.


- Euh... On peut discuter ? Non ? Vous savez, moi j'en ais besoin de votre chat miteux pour libérer quelqu'un, alors si je ne le ramène pas, je ne pourrais jamais la revoir !

"Détachez-moi et on en discute !"

Après s'être justifié, il entendit tArô lui dire ce qu'il devait faire en employant un ton sec. L'homme se dit que s'il voulait revoir cette personne qu'il aimait, il valait mieux faire ce qu'il disait, surtout qu'il avait l'air enclin à discuter. Lorsqu'il l'eût libéré, il se précipita en-dehors du vaisseau et serra Chiery, l'embrassant passionnément, lui montrant ainsi tout l'amour qu'il avait envers cette jeune et jolie demoiselle. Il fini par cesser son baiser, et baissa la tête.


"Chiery, comment on va faire ? Je ne suis plus accepté en ces lieux et si ta mère me voit en ta compagnie, elle va te forcer à épouser un homme que tu ne connais pas !"

- Et si on te faisait un déguisement ? Peut-être qu'en passant incognito tu pourrais peut-être entrer dans le château et discuter avec son père, après tout, les papas, ils sont toujours plus compréhensifs.

> Oui, mais d'abord, il faut régler cette affaire d'enlèvement !

"Vous avez raison tout les deux ! Est-ce que Kuragari accepterait de faire un faux Tarô ?"

> Il a dépensé beaucoup de magie et d'énergie pour aujourd'hui, je ne sais pas s'il en serait capable.

- Si cet homme a attendu jusqu'à présent pour venir le chercher, il pourra attendre un jour de plus et pis, on ne sait pas s'il doit être rendu vivant ou mort, alors si un corps c'est trop compliqué, on crée une poupée, on lui fait des entailles, on lui met du faux sang et voilà, le tour est joué !

"ça a l'air si simple... Bon vous feriez mieux d'aller au bal, moi il me faut encore réfléchir à cette affaire et surtout, me trouver un déguisement convenable"

> Déguise-toi en fille, au moins tu es sûr qu'on ne te reconnaisse pas ! Ahahah, il a raison, on devrait y aller !

Tout ce que disait Shizuka semblait si simple, cependant, il ce voyait mal entre déguiser dans le château, mais en y réfléchissant bien, c'était peut-être la seule solution plausible pour parler à Makotto. Ils exposèrent à nouveau leurs idées, d'ailleurs, la voix de Ruby pouvaient se faire entendre de tous, dans leurs têtes. Cependant, s'imaginer ce déguiser en fille eût l'air de le déranger, de pus, il avait l'impression qu'il allait vite se faire repérer, donc il préférait oublié cette idée, ainsi que cette vision d'horreur qu'il avait eue en s'imaginant déguisé en minette. Après leur avoir fait rappeler que le bal existait, ses amis s'en allèrent, ce qui lui permit de réfléchir tranquillement à la suite des opérations.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 2 Nov - 22:50

Tsuki ne se sentait pas à l'aise dans la position dans laquelle elle était avec cette robe qui lui serrait de partout, l'empêchant de faire de grands mouvements. Elle lâcha donc ses jambes afin de les étendre sur le lit. Elle ne remarqua pas que pendant ce temps, Kuragari s'était approché d'elle, et elle ouvrit de grands yeux, surprise, lorsqu'il la prit dans ses bras. Elle ne bougeait plus, respirant faiblement. Elle sentit une larme lui monter à l’œil quand il débuta sa chanson, puis, il la porta, après lui avoir prévenu qu'il souhaitait lui montrer quelque chose. Lorsqu'il la souleva du lit, la demoiselle mit ses mains autour du cou du Neko par pur réflexe, n'ayant jamais été portée de toute sa vie - en parlant bien évidemment de son ancienne vie. Kuragari avait reprit sa chanson, et Tsuki demeurait toujours autant figée, surtout qu'elle avait peur de tomber, oui, on pouvait se dire que c'était stupide de songer à cela, surtout qu'elle ne risquait pas d'être blessée si elle chutait au vu de la hauteur.

Une fois arrivé à destination, la jeune fille crut que son cœur allait la lâcher en voyant le balcon où Kuragari l'avait emmenée. Auparavant, elle y allait souvent avec Hoshi, jouant ensemble, s'amusant à jeter des cailloux par-dessus afin d'embêter les quelques gardes qui passaient en dessous, ce qui les amusaient beaucoup. Cependant, lorsque le deux se faisaient prendre la main dans le sac, c'était toujours la sœur qui se ramassait toutes les punitions et les regards noirs de leurs parents. Néanmoins, cela ne la dérangeait aucunement, au contraire, elle se disait au moins que son petit frère n'avait aucun ennuis avec eux, car elle avait toujours souhaité son bonheur. Même si elle ne comprenait pas pour quelle raison ils semblaient toujours lui en vouloir de quelque chose. Était-ce à cause de ses pouvoirs, parce qu'ils avaient peur d'elle et de ce qu'elle pouvait faire ?

Et bien que Tsuki ne le savait pas, elle était dans le vrai, lorsque le Roi et la Reine de Nomugo apprirent que leur fille détenait des pouvoirs, en même temps que l'intéressée qui avait alors 7 ans, ils se dirent que le trône était en danger, et ils décidèrent d'avoir un autre enfant pour la succession du trône. Ce fut pour cette unique raison que Hoshi naquit, et aussi pour cela qu'aucun des deux n'avaient eu le droit à leur Amour paternel et maternel.
Kuragari posa la demoiselle afin qu'elle soit de nouveau sur ses pieds, prit ses mains, avant de faire une remarque par rapport à la vue, ce que la jeune fille ne put se retenir de hocher de la tête. Cependant, le Neko ne s'arrêta pas là, car il retourna le compliment vers elle, ce qui la fit légèrement rougir. Pour finir, il lui proposa de venir avec lui au bal. Néanmoins, au lieu d'accepter à cœur joie, elle semblait hésiter, elle regarda même sur le côté, tournant au passage la tête. Elle murmura d'une voix faible :

"Je-Je n'ai pas de très bons souvenirs des bals... Ils se sont tous terminés en larmes..."

Il y en avait un beau monde contre ce pauvre homme qui semblait totalement perdu, sûrement surpris de voir autant de personnes prêtes à retrouver Tarô. Lorsqu'il libéra finalement ce dernier, l'aura de Lumière et les reflets violets dans les yeux quittèrent immédiatement Chiery lorsqu'il la prit dans ses bras. Elle était tellement heureuse de le revoir, d'être à nouveau prêt de lui. Cependant, il fallait régler cette affaire avec l'inconnu mais aussi de faire en sorte que Tarô puisse entrer dans le château incognito, car il était certain que Reimu serait capable d'exécuter ses paroles par rapport à cette histoire de mariage arrangé, étant agacée par le comportement de Vanilla qu'elle détestait. Il y eut plusieurs propositions pour les deux problèmes qui se présentaient qui défilèrent par-ci, par-là.

Finalement, ils décidèrent que pour l'inconnu, cela pourrait attendre encore un peu, et pour Tarô, l'intéressé désirait réfléchir et leur proposa d'aller au bal. Cependant Chiery ne semblait pas prête de le laisser à nouveau, ce fut pour cette raison que Takamina dû prendre sa main afin de la traîner jusque chez elles. Lorsqu'ils arrivèrent aux portes d'entrée, ils purent tous voir la Reine qui semblait vraiment furax, lorsqu'elle vit ses filles, elle prit les poignées de chacune, sans rien dire, en grommelant un peu avant de les tirer à l'intérieur du château. Ishimaru fronça les sourcils, se disant que la mère de ses cousines était vraiment dure avec elle.
Cette dernière était déjà en train de leur crier dessus :

"Non mais vous vous rendez compte de ce que vous avez fait ?! Vous êtes censées être présentes lorsque les premiers invités arrivent ! Et il y en a déjà beaucoup ! De plus, Chiery, je vois que tu n'es pas prête ! Takamina, aide cette bonne à rien à se préparer rapidement ! Et n'oubliez pas vos diadèmes !
-Oui, Mère...
-Bien, Mère..."

Les deux Jumelles avaient baissé leur tête aux paroles de la femme, et Chiery fut particulièrement touchée lorsqu'elle entendit ce que sa mère pensait d'elle. Chocola dût encore une fois la mener vers leur chambre. Une fois à l'intérieur, elle poussa un soupire tout en fermant la porte, avant de diriger ses pas vers le placard de sa sœur, cette dernière s'étant assise sur son lit, les oreilles baissées.

Takamina eut un rapide sourire faible, comme pour rassurer la future Reine avant de plonger le nez dans les affaires de l'intéressée. Finalement, elle trouva une tenue que Vanilla n'avait jamais portée. Il s'agissait d'une longue robe avec plusieurs couches de soies décorés de paillettes au niveau de la jupe avec des nuances de roses et bleus pâles, avec un gros ruban à la ceinture, et un haut sans manche rose, accompagnée d'une petite paire de gants blancs et des sandales à sangles bleus ciel. Lorsqu'elle sortit le vêtement, elle entendit Chiery miauler de surprise. Elle baissa une oreille, se demandant bien qu'elle était le problème de sa Jumelle.

"Qu'est-ce qu'il y a ? Un problème avec cette robe ?
-C'est juste que je l'ai toujours trouvée un peu basse au niveau du... du haut...
-Mais non, ne t'en fais pas ! Et puis, ça mettra en valeur ta jolie poitrine, je suis certaine que ça fera plaisir à Tarô !
-N-Ne dis pas de bêtises !
-Haha ! Tu es toute rouge ! Bon, mets-la tout de même ! Je ne reviens pas sur mon choix !"

Suite à cette petite conversation, Chiery finit par enfiler la robe, à mettre ses gants, ses chaussures, et ses bijoux. Takamina lui détacha ensuite les cheveux afin de les brosser et lui faire une nouvelle coiffure. Elle opta pour deux nattes basses qu'elle attacha avec deux jolies rubans bleus. Ensuite, elles partirent chercher leur diadème avant de rejoindre l'immense salle de réception où il y avait déjà pas mal de monde. Lorsqu'il les vit, Ishimaru s'avança vers ses cousines et demanda :

"Ça va, vous deux ? Votre mère vous attend..."

Les Jumelles hochèrent de la tête à la question du jeune homme avant de pousser en chœur un soupire, et rejoindre la Reine et le Roi sur l'estrade. Tandis que la première ne regardait même pas ses filles, fixant la foule, le second leur fit un sourire pour les réconforter, cependant, cela ne suffisait pas aux deux demoiselles qui avaient leur tête baissée.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 3 Nov - 0:52

Lorsque Tsuki lui dit que ses dernières valses s'étaient terminées par des larmes, Kuragari ne pu le croire. Bon il savait qu'elle était un peu spécial, mais de là à ce qu'elle fasse pleurer les autres ou qu'on la fasse pleurer, il ne pouvait y croire. Bon peut-être qu'elle écrasait les pieds des autres, ce qui n'était pas l'idéal et que ça devait faire mal, là il pouvait comprendre que les danses se terminent par des larmes de douleurs, mais bon, il lui fallait une explication, car il trouvait cela trop étrange. Voyant qu'il avait fait sa robe trop serrée, il bougea les lèvres tout en pensant à son sort, ce qui était drôle, car on avait l'impression qu'on lui avait coupé le son. Une fois ceci fait, Tsuki pu mieux respirer.

- Comme une aussi jolie fille que vous ait pu terminé ses valses en pleurs ? Vous voulez me l'expliquer ? Je ne vous force en rien, mais j'aimerais savoir, vous avez attisé ma curiosité.

Pendant ce temps, Tarô qui était resté seul, venait de réalisé qu'il ne pouvait pas rester les bras croisés, alors il se mit à fouiller dans tout le vaisseau, ce qui ne plu pas à l'homme, qui fini par lui faire une remarque, ce qui était tout à fait normal, puisqu'il s'agissait de son véhicule et pas celui du neko.

- Va-y te gêne pas, fait comme chez toi !

"Oh merci, trop sympa !"

- C'était de l'ironie ! Bon, je vais t'aider, car je n'aime pas que tu fourres ton nez partout ! Allez sale bête sert-toi et tu as intérêt à me les rendre ! Voilà l'artiste, tu es super, tu peux y aller, personne ne va te reconnaître ! Après tu n'oublies pas de revenir hein ?

"Oui, oui t'en fait pas !"

L'homme avait soupiré, puis était parti chercher une malle. Lorsqu'il revint, il l'ouvrit et Tarô se mit à se servir, faisant ainsi des essayages, étant aidé par l'homme, qui se prit au jeu et qui lui fit même essayer n'importe quoi. Lorsqu'il fût prêt, il fit quelques recommandations à TArô et celui-ci, nonchalant, lui répondit d'un ton détendu qu'il allait revenir, avant de filé. Le jeune neko avait enfilé un kimono noir de cérémonie, qui était assez long pour cacher sa queue. Il avait enlevé son collier et avait mit un foulard blanc à la place, lui cachant un peu le menton. Il avait ensuite enfilé un grand chapeau à plume, qui lui cachait ses yeux à cause du fait que les rebords étaient un peu baissés, de plus, ses oreilles étaient cachées par le gros ruban de son chapeau.

Lorsqu'il arriva au château, il profita que les gardes soient occupés pour entrer par effraction. Une fois dans la salle, il profita du monde, pour aller très discrètement vers les musiciens et leur demanda de jouer "I need a hero, du film d'aniamtion Shrek 2", ce qu'ils firent sans problèmes. Par la suite, il reparti discrètement et lorsque la musique se mit à jouer, il entra dans la pièce, ce qui surprit tout le monde, car personne n'avait encore vu ce neko. Lorsque la musique fût enfin terminé et que tout le monde eût fini de danser, il s'agenouilla devant Chiera en baissant la tête, tout en prenant sa main.


"Mademoiselle, c'est un honneur ! Je suis le duc Yve Fortefeuille du domaine de la fontaine blanche. C'est très joli, si après ce bal vos parents me donnent votre main, je pourrais vous le faire visiter autant qu'il vous plaira. En attendant, je vous offre votre première danse.

> Moi aussi gente demoiselle

Voyant que Chiery se faisait invité, Ruby en fit de même pour Takamina et lorsque les deux furent au milieu de la salle de bal, à virevolter et à être les plus belles de la fête, Tarô se dit qu'il était très chanceux d'avoir eût des cours de danses rapides. Au moins, si par malheur il perdait son chapeau, il y aurait toujours sa perruque noire qui lui couvrirait sa tête, ce qu'il fait qu'il essayerait de s'en servir comme couverture pour trouver une excuse. Au moment où personne ne regardait, il glissa à l'oreille de la demoiselle une petite phrase qui pourrait faire en sorte qu'elle le reconnaisse, si ce n'était pas déjà le cas.


"Qu'avez-vous fait de votre beau ruban rouge ?"

C'était peut-être un détail insignifiant, mais pas pour le couple, car il n'y avait que Tarô qui savait qu'elle possédait un nouveau ruban pour ses cheveux puisque c'était lui qui le lui avait offert sur la place du marché, lorsqu'ils étaient allés s'y promener durant la journée. Il lui sourit, puis se retint de l'embrasser, continuant à la faire virevolté sur la musique classique qui était à nouveau à l'honneur, jusqu'à ce que la danse ne cesse.


HS : Je n'ai pas mit de musique, car lorsque j'ai voulu faire des recherches, mon post à planté et j'ai du tout recommencer, donc je me suis dit que j'allais faire l'impasse sur les chansons Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 4 Nov - 22:48

Tsuki se souvenait parfaitement de tous ces moments où elle allait rejoindre ses parents, pendant les bals, et qu'elle demandait pour quelle raison ils la regardaient avec un si mauvais œil qui lui donnait l'impression qu'elle faisait toujours quelque chose de travers, qui ne leur plaisait pas du tout. Et une fois la question posée, le Roi et la Reine de l'époque n'hésitaient pas à être francs et prononcer clairement ce qu'ils pensaient de leur fille en la jugeant et insultant, avant de le dire haut et fort afin que tous les invités l'entendent, ce qui faisaient que la demoiselle était mal vu de par tous, avant d'être à nouveau insulter. La pauvre jeune fille quittait alors la salle de réception en pleurs, ne pouvant supporter tous ces regards qui lui indiquaient qu'elle n'était qu'une bonne à rien. Cela la blessait toujours, et lui donnait un goût amer à la vie. Heureusement qu'elle avait son petit frère, car elle aurait mit fin à ses jours depuis bien longtemps. Tout Nomugo la traitait de "sorcière" et on ne parlait que d'elle dans son dos.
Tsuki n'avait jamais eu la chance de connaître le mot "Amitié" avec un grand A, et encore moins le mot "Amour". Il n'y avait que Hoshi qui l'aimait et cela était très précieux pour la Princesse. Cependant, elle se demandait toujours pourquoi tant de haine envers elle ? Même lorsqu'elle n'avait pas encore découvert ses pouvoirs, toute cette haine lui arrivait dessus. Voulait-on lui montrer la cruauté du monde ? Que tout n'était pas gaieté dans la vie ? Elle avait assez compris comme cela qu'il n'y avait pas que du rose ! Elle désirait juste ne serait-ce qu'une étincelle d'Amour de la part de ses parents ! Rien de plus !

Cependant, Tsuki n'avait pas envie de le dire à Kuragari... Elle ne souhaitait pas raconter son histoire parce qu'elle se disait qu'il n'y avait rien d'intéressant et que cela serait plus ennuyant qu'autre chose. Oui, la jeune fille était vraiment dure avec elle-même, mais après tout ce qu'elle avait vécu, ce n'était pas si étonnant que cela. Alors, elle décida de passer sous silence son passé, même si cela intriguait fortement le Neko. En tout cas, elle lui était reconnaissante d'avoir fait en sorte que sa robe lui serre moins au corps. Elle pouvait faire plus de mouvements à présent.
Après avoir prit une petite inspiration, suite à ce moment de silence, elle décida de dire de façon lucide :

"Oh ce n'est pas quelque chose d'important... Vous disiez donc que vous souhaitiez que je sois votre cavalière ? Et bien qu'attendons-nous ? Allons-y !"

Tsuki faisait un étrange sourire, car elle souhaitait cacher sa peur et son stresse avec ce sourire, cependant, elle n'arrivait pas à en faire un vrai digne de ce nom. C'était pour cette raison qu'elle était en train de faire cette grimace.

Chiery sentait le regard de sa mère sur elle, et cela ne lui plaisait aucunement. Elle ressentait un sentiment d’oppression. Elle savait que Reimu lui en voulait pour lui avoir désobéis de la sorte et qu’elle n’en avait fait qu’à sa tête, et qu’à la fin du bal, elle se ferait disputer avant de recevoir une sacré correction de la Reine, mais la demoiselle s’en moquait bien. L’essentiel pour elle était d’avoir retrouvé Tarô. Quant à Takamina, elle se sentait très gênée car elle avait l’impression de ne servir à rien et que sa mère le lui reprochait bien qu’elle ne lui avait jamais dit.

Cependant, les pensées des Jumelles ne purent aller plus loin, car une nouvelle musique se déclencha, et celle-ci ne plut guère à Reimu qui se demandait pour quelle raison les musiciens avaient décidé de jouer ce morceau alors qu’elle ne leur avait jamais demandé une telle chose. En tout cas, cela fit relever les têtes des deux Princesses qui s’interrogeaient elles aussi. Les portes s’ouvrirent, ce qui fit sursauter Chocola qui pouvait bondir à cause d’un tout petit rien du tout. Vanilla, quant à elle, espérait qu’il s’agissait de son bien-aimé qui avait trouvé un déguisement, n’ayant jamais vu le Neko qui faisait son entrée avec la chanson. La Reine comprit donc que ce devait être cet inconnu qui avait demandé aux musiciens de jouer un tel morceau.
"L'inconnu" s'avança jusqu'à Chiery, lui prit sa main, avant de se présenter. Cette dernière ne savait comment réagir car elle voulait croire qu'il s'agissait de son prince, cependant, elle ne pouvait voir ses yeux à cause de son chapeau et de sa tête inclinée, alors, elle gardait le silence.
Quant à Takamina, elle eut un grand sourire lorsqu'elle fut invitée par Ruby et n'hésita pas une seconde à entrer dans la danse avec lui.
Depuis leur place, leurs parents les regardaient, l'un avec de la joie dans les yeux, se disant que ses petites filles chéries étaient devenues de belles jeunes demoiselles, et l'autre qui pensait que les deux Princesses pouvaient être de véritables têtes de mules et faisaient comme bon leur semblait, ce qui ne lui plaisait pas du tout.

Lorsque la future Reine entendit la question du cavalier, elle eut un sourire, se disant qu'il s'agissait bel et bien de Tarô qui valsait avec elle. Quant au ruban, elle savait qu'elle l'avait rangé dans une petite boîte où elle déposait tous ses précieux objets, sur sa coiffeuse blanche et rose. Elle répondit d'une petite voix :

"Il est bien rangé dans ma petite boîte à trésors"

Son sourire s'agrandit un peu plus. Elle était heureuse de pouvoir finalement danser avec son bien-aimé. De plus, ce dernier savait bien valser grâce au cours rapide que lui avait fait la demoiselle et cela la rendait heureuse car elle se disait que finalement elle n'était pas si "bonne à rien" comme l'avait appelée sa mère. Aussi, elle ne devait pas être coincée comme un balais, puisque certaines personnes commençaient petit à petit à s'arrêter lorsqu'elles se rendaient compte que le couple dansaient à merveille, ce qui gêna beaucoup Chiery sur le coup, n'aimant pas attirer le regard des autres sur elle, bien que souvent, dans le royaume, c'était raté, puisqu'on pouvait facilement la reconnaître. Cependant, elle n'interrompit pas autant la valse, étant trop heureuse d'être aux côtés de son prince.

Au bout d'un moment, Chiery commençait à avoir mal aux pieds, alors elle demanda à son bien-aimé de la pardonner car elle désirait s'assoir pour se reposer un peu. A peine fut-elle assise sur un fauteuil qu'elle fut rejointe par Takamina, qui avait traîné Ruby avec elle, ne pouvant se séparer de lui. Elle vit un grand sourire à Vanilla avant de lui demander :

"Ça va ?
-Oh oui, un peu fatiguée et épuisée mais je suis très heureuse !
-Super ! Bon, tu viens, Byby d'Amour ? J'ai faim moi !"

La future Reine rit légèrement lorsqu'elle entendit la voix de petite fille capricieuse de sa sœur qu'elle faisait au Neko.

Pendant ce temps-là, Reimu et Makoto discutaient entre eux, demeurant assis sur les fauteuils de l'estrade. La femme semblait se douter de quelque chose, et cela faisait exaspérer son mari qui pensait qu'elle devait se détendre et cessait de se comporter ainsi.

"Mais puisque je te dis que je n'aime pas ce Neko !
[color=#990000]-Voyons, Chérie ! Veux-tu bien donc arrêter ton paranoïa ! Pourquoi tu ne laisses donc pas tes filles faire ce qu'elles désirent ?[color]
-Parce qu'elles sont des princesses avant tout ! Et Chiery doit épouser un prince et non pas un ancien esclave ! Que fait-elle donc du protocole en se comportant ainsi ?
-Mais elle a droit de choisir avec qui elle veut se marier ! On ne choisit pas l'Amour, et tu le sais ! Voilà, c'est le Destin qui les a liés !
-Pff... Misérable Destin..."

Le Roi lâcha un soupire à la réflexion de sa femme. Décidément, il ne pourrait jamais la changer ! Cependant, pour sa part, il n'était aucunement contre le fait que Chiery et Tarô soient ensembles. Il ne désirait qu'une chose, que le Neko prenne soin de sa fille chérie. Et aussi, il avait bien remarqué qu'il se passait quelque chose entre Takamina et ce beau jeune homme. Ah si seulement le Destin ne lui avait pas empêché de s'occuper de ses filles ! Il aurait été tellement heureux ! Malheureusement, les devoirs royaux avaient pris trop de son temps et il n'en avait pu profiter... Il espérait qu'il pourrait faire cela avec ses futurs petits-enfants !

Ishimaru, voyant qu'il y avait moins de monde sur la scène, la plupart des gens s'étant réunis autour des multiples buffets, il prit la main de Shizuka avant de la mener sur la piste. Bon, il n'était pas très à l'aise dans son costume, comme toujours, mais il était avec sa belle alors tout allait bien. Il serait prêt à valser jusqu'à ce que la demoiselle n'en puisse plus, il était bien trop heureux pour interrompre cela. Il sentait le regard surpris de Reimu et cela lui fit sourire en son fort intérieur, car pour la première fois de sa vie, il avait réussi à surprendre la Reine, ce qui était quelque chose de vraiment rare, et même plaisant à voir !
Après quelques danses, le jeune homme se dit que sa princesse avait peut-être soif ou faim avec tous ces efforts !

"Tu as besoin de quelque chose ?"

Il affichait un grand sourire à la "Ishimaru"

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 5 Nov - 0:42

Non, sérieux ? Elle voulait vraiment y aller ? Kuragari fût légèrement prit de court, car il ne pensait pas qu'elle finirait par accepter. Tout en se mettant à rigoler, il s'en alla avec la jolie neko, se disant intérieurement qu'il avait bien fait d'attendre, de plus, Ruby serait sûrement plus que surprit de le voir danser, ce qu'il ne l'avait encore jamais vu faire. Pendant ce temps, Tarô était vraiment heureux de savoir qu'elle avait prit soin de son ruban, et surtout, qu'elle l'avait reconnu, si ça n'aurait pas été le cas, il se serait fait un peu de soucis, mais il ne lui en aurait pas voulu. Lorsqu'ils eurent enfin terminé de danser, il la laissa se reposer, puis s'éloigna. Du côté de Ruby, ce dernier ne pensait pas qu'il savait encore si bien dansé, non franchement, il avait fait fort ! Cependant, Takamina ne semblait pas vouloir le lâcher aussi vite, alors il se laissa se faire embarquer jusqu'au buffet

- J'adore quand tu me donnes des surnoms, tu es trop adorables !

Vu tout le monde qui parlait, il n'y avait sûrement que Takamina qui avait dû entendre sa véritable voix, ne s'exprimant pas souvent, cela avait sûrement dû la surprendre. Ensuite, il se mit à sourire. Tarô vint les rejoindre, baissant légèrement son foulard pour pouvoir se nourrir, en le reconnaissant, Ruby sourit.


> Voilà donc notre Tarô-chéri qui joue les jolis cœurs en pleins publique ! Joli déguisement

"Ahaha ce messire est d'un hilarant, vous ne trouvez pas très chère ? Voulez-vous que je vous serve un verre ?"

Ruby avait de nouveau parlé par télépathie à Takamina et Tarô, ce que ce dernier répondit comme s'il était un grand prince, ce qui fit rire Ruby. Pendant ce temps, la vieille neko avait fait la connaissance d'un vieil ami d'enfance oublié, ce qui fait qu'elle passait une bonne soirée. Quant à Shizuka, elle fût très surprise lorsqu'elle se fit emmener sur la piste de danse. Au début, elle eût peur de lui écraser les pieds, mais au final, tout ce passa bien. bien. Lorsqu'ils eurent terminé, la miss lui fit un grand sourire lorsqu'il lui demanda si elle avait besoin de quelque chose.


- Oui, toi ! Mais vu que je ne peux ni te manger, ni te boire, je veux bien un verre de jus de fruit, s'il te plait

Voyant également que la reine avait été surprise par leur danse, elle avait fait un clin d'œil à Ishimaru et après cela, elle l'avait embrassé, devant les yeux, sûrement ébahis, de Reimu, puis elle sourit et lui demanda quelque chose à boire, mais préféra l'accompagner. Tarô et Ruby qui avaient vu ce geste, finirent par rire, se disant bien qu'ils ne s'étaient pas trompés en pensant qu'ils finiraient par sortir ensemble. Soudain, suite à cela, les portes s'ouvrirent et Kuragari entra, ce qui surprit tout le monde.

- Excusez-nous pour notre entrée tardive, mais voyez-vous, trouver une cavalière est complexe, alors si vous voulez danser avec elle, mais le premier que je vois la reluquer, lui dire des propos injurieux sur son physique de rêve ou lui mettre la patte aux fesses, je lui brise les os ! Soit, enchanté, je ne suis pas venu pour gâché votre fête, je suis également prince !

Kuragari se croyait dans uen banlieu en jouant la racaille, mais il préférait prévenir que guérir. A cause de son passage, la musique s'était arrêtée, puis avait reprit son court lorsqu'il avait dit qu'il était prince. Ruby n'avant jamais entendu Kuragari parler ainsi, il leva un sourcil, avant d'être très étonné, lorsqu'il le vit danser, mais aussi lorsqu'il reconnu la demoiselle qui était à son bras. Il donna un petit coup de coude à Tarô, qui tourna le visage, avant de voir la même scène, ce qui le surprit également. Les deux nekos se lancèrent alors, un regard entendu, ayant l'air de se poser la même question, tandis que shiuka se demandait qui était la jolie neko que ce nouveau prince venait d'amener, n'ayant pas encore eût l'honneur de les connaître bien tout les deux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 5 Nov - 21:52

Takamina sourit à la remarque de Ruby par rapport au surnom qu'elle lui avait donné. Oui, elle aimait bien faire cela, c'était même elle qui était à l'origine de celui de sa Jumelle, et du sien. Aussi, cela lui avait fait très plaisir d'entendre vraiment la voix du Neko pour la deuxième fois depuis leur rencontre.
La demoiselle était ainsi, encore une petite fille dans sa tête même si elle devait bien grandir un jour. Cependant, elle se contentait de profiter de sa jeunesse et vivait au jour le jour comme si c'était le dernier qu'elle pouvait vivre. Enfin, on pouvait la traiter de gamine, elle s'en moquait bien, à vrai dire, elle le prendrait avec un grand sourire.
Finalement, avec son prince, elle alla jusqu'au buffet avant de s'emparer de trois brochettes de friandises et en mit une rapidement dans sa bouche. Elle ne remarqua pas la présence de Tarô, jusqu'à ce Ruby adressa la parole à ce dernier, ce qui fit tourner la tête de la demoiselle qui eut un sourire en voyant le bien-aimé de sa Jumelle, elle ria aussi à la discussion des deux hommes et accepta l'offre de Tarô. Par instinct, elle regarda du coin de l’œil sa mère qui ne semblait pas avoir encore remarqué que le Neko était finalement venu à son insu et qu'il était déguisé. Mais peut-être que la Reine ne le montrant pas, attendant le bon moment pour le dénoncer, ce que la Princesse ne souhaitait aucunement !

Ishimaru sourit et rougit quelque peu lorsqu'il entendit ce que Shizuka désirait. Puis, elle lui fit un clin d’œil, ayant l'air d'avoir remarqué quelque chose avant d'embrasser le jeune homme qui fut surpris sur le coup. Et il ne semblait pas être le seul, car Reimu, qui ne les avait pas quitter du regard, haussa un sourcil, ne s'attendant pas du tout à voir le blondinet avec quelqu'un... Alors finalement ce rigolo aurait croisé la route d'une demoiselle qui l'aimait pour ce qu'il était ? La Reine était étonnée de faire ce constat, et cela, Makoto l'avait bien remarqué, ce qui l'amusait beaucoup.

Plus sérieusement, Shizuka ajouta qu'elle voulait un jus de fruits. Suite à cela, Ishimaru et elle allèrent au buffet où le garçon lui servit le verre contenant la boisson que la belle souhaitait. Pour sa part, il se prit simplement de l'eau, mourant de soif ! Il n'avait jamais autant dansé que cela et avait donc fait beaucoup d'efforts par rapport à d'habitude ! En tout cas, il était très satisfait de constater que Reimu demeurait surprise.

Chiery restait assise, seule, sur son petit fauteuil, ayant ramené ses genoux jusqu'à son menton. Elle regardait les danseurs avec un petit sourire. Elle était très heureuse. Cependant, elle ne se sentait pas bien pour trois raisons : la première était qu'elle avait sans arrêt la désagréable impression que sa mère ne cessait de lui jeter des regards noirs, la deuxième était qu'elle était épuisée par la journée, et la dernière, elle commençait à avoir de plus en plus la migraine, de façon inexplicable et cela l'énervait d'avoir tout le temps des maux de tête.
Elle sursauta lorsque les portes s'ouvrirent, et l'arrêt de la musique surprit Takamina qui se tourna jusqu'à l'entrée de la salle de réception.

Les deux personnes qui venaient de faire leur arrivée entrée n'étaient autre que Kuragari et Tsuki. Cela fit lever un sourcil à Chocola qui ne comprenait pas pour quelle raison ils étaient ensembles, ces deux-là. Elle pensait que la jeune fille n'aimait pas le Neko... Il devait y avoir eu quelque chose entre les deux pendant leur absence. Quant à Vanilla, elle n'allait vraiment pas bien. Elle n'arrêtait pas de voir des flashs de sa vie antérieure, et ne pouvait même pas reprendre son souffle entre deux souvenirs, car tous s'enchaînaient les uns des autres. La pauvre avait l'impression que sa tête allait la lâcher.
Tsuki ressentait cela, cependant elle ne le montrait pas, aussi, elle voyait les mêmes images que Chiery mais celles-ci étaient floues. Néanmoins, elle était très gênée de voir tous les regards tournés vers elle ainsi que Kuragari. Elle baissa les yeux, se sentant oppresser par tous. Cela lui rappelait trop les bals de sa vie antérieure. Mais, elle redressa légèrement la tête lorsqu'elle entendit les avertissements du Neko, et rougit quand il cita son "corps de rêve". Pourtant elle ne se trouvait pas aussi belle que cela... Surtout que la façon dont les gens la regardaient autrefois montrait même le contraire ! Enfin, la demoiselle ne put réfléchir plus, car Kuragari la mena sur la piste de danse et elle valsa avec lui, la musique ayant repris son cours, malgré son mal de tête.

Chiery finit par se lever et diriger ses pas, à son tour, vers le buffet avant de se servir un verre d'eau, cependant cela ne lui suffisait pas pour tenter de calmer la migraine. Elle décida alors d'aller dans la petite pièce où se trouvait plusieurs toilettes de la salle de réception afin de se passer un peu d'eau sur le visage. En tout cas, elle n'était pas passée inaperçue aux yeux de sa sœur, cette dernière dit même à voix haute :

"J'ai l'impression que Vanilla ne se sent pas bien..."

Elle eut le droit à une réponse à ces doute grâce à leur lien, et elle comprit que sa pauvre Jumelle souffrait de nouveau de maux. Elle tourna la tête vers ses parents, mais ces derniers ne semblaient pas avoir aperçut cela, de toute façon, si cela avait été le cas de Reimu, elle s'en serait totalement moquée. Par contre, Makoto aurait été très inquiet pour sa fille.

Au bout d'un moment, à force de danser, la pauvre Tsuki commençait à chanceler, ayant de plus en plus de mal à tenir sur ses jambes, avec sa tête qui semblait pesée une tonne.

"E-Excusez-moi... Ce n'est pas la grande forme aujourd'hui, pour moi..."

Ce fut les paroles qu'elle prononça pour se pardonner auprès de Kuragari, car elle était à bout de ses dernières forces ! De plus, elle avait un léger vertige qui lui donnait le tournis.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 5 Nov - 23:21

Lorsqu'il entendit que Vanilla n'allait pas bien, Tarô se mordit la lèvre, s'en voulant terriblement de l'avoir laissée toute seule. Il regarda à droite, puis à gauche, le plus discrètement possible, avant de se rendre tout tranquillement aux wc. Une fois qu'il y fût, il serra Chiery dans ses bras et l'embrassa. Puisque c'était une pièce fermée, autant en profiter.

"Je suis extrêmement désolé, je n'étais pas là où tu allais le moins bien... C'est à cause de Tsuki ? Hein ? Il me semble que quelque chose à changer en elle, si c'est à cause de Kuragari, il faudrait qu'il te fasse la même chose, pour que tu ne souffres plus non plus"

> Oh salut maître, ça faisait longtemps !

"Soigne-la s'il te plait, elle ne se sent pas bien"

> Okidoki ! Et voilà, a bientôt maître !

[color=orange]"Je crois que je vais 'appeler speedy, il est hyper rapide ! J'espère que tu te sens un peu mieux"

Tarô l'avait lâchée, puis il avait sorti sa chainette de sous son kimono et l'avait serré en pensant, comme on lui avait dit de faire. La souris en peluche fit son apparition, l'air vraiment toute contente de se faire appeler. Après avoir soigné Chiery, elle reparti, ce qui impressionna Tarô. Après lui avoir demandé si ça allait mieux, il lui vola un autre baisé et remit le tout à sa place, avant de sortir de la pièce. Pendant ce temps, Ruby scruta Tarô avec un air inquiet.


> J'espère qu'il ne va pas se faire choper, i est parti bien trop vite ! Tu vois, Kura et Tsu sont ensembles, mais d'après moi, je pense qu'il lui a modifié sa mémoire, il a essayé de faire pareil avec moi, mais je ne l'ai pas voulu, je préférais vivre avec mes souvenirs, même s'ils ne sont pas geais. Sinon, je ne suis pas fan des bals, mais là, wow je m'amuse comme un fou, grâce à toi mon joli petit chocolat qui me fait fondre !

Après lui avoir dit ces paroles, il prit une sucrerie, la tenant à sa bouche, attendant qu'elle ait fini avec sa brochette, puis la lui fourra de cette façon dans la sienne, lui volant, au passage, un baisé, espérant que sa mère ne regarderait pas et ne serait pas offusquée, parce que, ce qu'il venait de faire, ce n'était pas très princier. Pendant ce temps, dès qu'ils furent un peu hors de portée de la vue de Reimu, Shizuka se mit à rire.


- C'était vraiment trop drôle ! Je ne pensais pas que la reine serait aussi surprise ! Par contre, tu danses super bien, ma grand-mère a dû être super impressionnée en nous voyant, parce que je ne danse que très rarement avec des garçons, je crois même que c'était la première fois, mais je me suis bien amusée, j'aime comme tu rends les choses plus geais, tu es tellement chou !

Après lui avoir dit ce qu'elle pensait, elle lui fit un énorme sourire, avant de boire une bonne gorgée de son verre. En fait, ces quelques mots voulaient lui dire "je t'aime", mais à la façon Shizuka, donc du coup, il fallait qu'il déchiffre un peu, bien que cela ne serait pas très complexe. Pendant ce temps, Kuragari souleva la jeune femme, après l'avoir entendue s'excuser, puis la porta jusqu'à un fauteuil.


- Ce n'est pas grave, je comprends tout à fait, c'est plutôt à moi de m'excuser, je ne me suis pas rendu compte que j'en avais trop fait. De quoi as-tu envie ? Je suis à ton entière disposition !

Après avoir dit ces paroles, il se mit à scruter de gauche à droite, espérant ne pas voir Ruby derrière lui, ne voulant pas entendre un seul commentaire de sa part. Même s'il encaissait assez bien ce qu'il disait, ce qui fait qu'il ne l'avait pas encore tué, il n'avait pas envie qu'il ramène sa fraise, car il serait capable de mal le prendre et d'en faire une tartelette, et vu que c'était la première fois qu'il avait envie de s'occuper de quelqu'un, il n'avait pas envie qu'elle le voit péter un câble, ne voulant pas qu'elle le fuie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Ven 6 Nov - 22:45

Chiery resta à peine deux secondes contre la porte de la petite pièce, après l'avoir fermée. Elle s'approcha ensuite du robinet, se passa de l'eau fraîche sur le visage, puis se regarda quelques instants dans la glace. Elle avait une mince affreuse ! Déjà qu'elle n'était pas particulièrement bronzée, mais là, elle était très pâle ! Elle se mit soudainement à cracher du sang qui était quelque peu noir, ce qui ne la rassura pas du tout. Elle souleva les cheveux de sa frange, profitant ainsi pour mettre sa main sur le front et le trouva brûlant ! Elle toussa à nouveau, en mettant sa main devant sa bouche, la recula légèrement et vit encore une fois son sang de couleur inquiétante.
La porte s'ouvrit, la demoiselle se pressa alors de laver sa main avec l'eau du robinet, afin qu'on ne voit pas cela. Suite à cela, elle se tourna et vit Tarô. A peine fut-elle face à lui qu'il la prit dans ses bras avant de lui coller un baiser. Cela fit sourire légèrement Chiery qui ne trouvait pas la force complète pour en faire un plus grand. Il s'excusa ensuite pour le fait qu'il n'était pas présent à ses côtés alors qu'elle n'était pas au meilleur de sa forme, cependant, l'intéressée ne lui en voulait aucunement, pensant qu'il n'avait pas à demander pardon. Il demanda, par la suite, si ses douleurs étaient liés à Tsuki. Sur le coup, Vanilla n'y avait pas songer, mais il était très possible que c'était la cause, après tout, bien qu'elles avaient chacune un corps, une entière indépendance, elles demeuraient une seule et même personne, alors s'il arrivait quelque chose à l'une, l'autre ressentirait tout.
Tarô fit appel à sa petite peluche de souris qui soigna du mieux qu'elle pouvait la Princesse. Cette dernière allait légèrement mieux, cependant, elle voyait toujours ces images qui défilaient devant ses yeux et lui donnaient le vertige. Elle hocha de la tête à la question de son prince avant de se faire embrasser de nouveau par ce dernier qui finit par sortir de la pièce, laissant Chiery seule.

La demoiselle restait dans un profond silence, ne bougeant plus, jusqu'à ce qu'elle ressente une remonté dans son estomac, elle se précipita dans l'une des cabines de toilettes avant de régurgiter ces maigres derniers repas.
A force de voir tous ses souvenirs de sa vie antérieure, elle se rappelait de tout ce qu'il s'était passé auparavant, et cela lui donnait envie de pleurer, d'ailleurs, quelques larmes firent leur apparition dans les yeux de la future Reine.

Takamina était morte d'inquiétude pour sa Jumelle. Elle baissa légèrement les yeux avant de redresser la tête lorsque Ruby prit la parole. Quand ce dernier parla de Kuragari et Tsuki, la demoiselle les regarda danser et cela la fit légèrement sourire, bien qu'elle trouvait toujours cela étrange qu'ils étaient là, ensembles... Tout en continuant de les observer et de manger sa dernière brochette de friandises, elle écouta la théorie comme quoi, Kuragari aurait modifié la mémoire de Tsuki. Cela fit ciller un peu Chocola qui se dit que ce serait logique qu'il ait fait cela sur la jeune fille. Et cela expliquerait aussi pour quelle raison Chiery ne se sentait pas bien. Alors qu'elle venait à peine de terminer sa brochette et tourner la tête vers son prince lorsqu'il lui dit qu'il s'amusait beaucoup en sa présence, ce dernier approcha son visage d'elle, ayant une friandise entre les lèvres avant de le lui donner en faisant un baiser ce qui fit rougir la Princesse qui ne s'attendait pas du tout à cela. Elle aussi, espérait que sa mère ne les avait pas vus, de toute façon, si cela avait été le cas, elle s'en moquerait totalement de l'avis de cette dernière ! Elle avait le droit de faire ce qu'elle voulait de sa vie ! Certes elle était une princesse et elle avait des règles à suivre, mais elle préférait suivre celles de son cœur !

"Délicieuse sucrerie ! Et elle l'est encore plus avec ce doux baiser !"

Elle afficha ensuite un grand sourire, avec les joues légèrement rouges.

Ishimaru sourit à la remarque de Shizuka par rapport à la réaction de la Reine en les voyant danser. Puis elle lui raconta le fait qu'elle n'avait jamais dansé auparavant, et que sa grand-mère était sûrement surprise de les avoir vu valser ainsi. Pour le jeune homme aussi c'était quelque chose de nouveau, ayant prit l'habitude de s'assoir sur un fauteuil et de ne plus y bouger tout le long de la soirée, à moins de faire quelques pas jusqu'au buffet pour se servir à boire ou à manger. Il rougit ensuite un peu lorsque sa belle lui fit un compliment. Et lui qui avait toujours pensé être un type maladroit et incapable de parler ou faire quelque chose de bien pour une fille. Lui qui était si décontracté et parfois un peu lourd, il n'aurait jamais imaginé charmer une fille !
Cependant, le sourire du blondinet s'effaça lorsqu'il vit Kasai arriver. Les ennuis arrivaient ! Quand la cousine était dans le coin, l'ambiance devenait totalement différente ! Il lâcha un soupire de désespoir. La jeune femme arriva près du couple et les regardait de haut :

"Tiens, tiens, qui avons-nous là ? Le Petit Prince et la vendeuse aux allumettes ?
-Salut, cousine ! Alors, t'es toute seule ? Personne n'est venu récupéré ta chaussure laissée au dernier bal ?
-Mph... Tu te crois tellement supérieur à moi, mais tu n'es qu'un vulgaire microbe !"

Ishimaru avait tenté de garder son calme et entra dans le jeu de sa cousine cependant, celle-ci avait toujours le dernier mot... Et cela l'exaspérait ! Le jeune homme décida de voir ailleurs si il y était, il prit la main de Shizuka et l'emmena avec lui, ne pouvant supporter la vue de la demi-Neko. Il marmonna ensuite, une fois bien éloignés d'elle :

"Ce qu'elle peut m'énerver ! Heureusement que tu es avec moi, parce que je n'aurais pas supporté le bal !"

Il prononça les derniers mots d'une voix claire et avec un sourire, ayant tourné la tête vers elle.

Tsuki fut une nouvelle fois étonnée lorsque Kuragari la fit décoller du sol. Elle avait toujours la peur de tomber, mais bon, c'était normal vu que ce n'était que la deuxième fois seulement, à force, elle allait peut-être finir par s'y habituer. Le Neko la posa dans un fauteuil avant de lui demander si elle avait besoin de quelque chose. Cependant, tout ce que voulait la jeune fille c'était que toutes ces images qu'elle ne connaissait pas, mais qui lui semblait pourtant si familières... Pour quelle raison. Elle murmura alors :

"Peut-être un lit..."

Elle toussa soudainement, et vit du sang noir sur sa main qui avait caché sa bouche pendant sa quinte de toux. Elle la referma avant de regarder Kuragari et perdit conscience en même temps que Chiery qui était restée dans la pièce des toilettes.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 8 Nov - 23:43

En voyant Kasai arriver dans la pièce, Shizuka se dit que l'atmosphère allait être tendue, car Ishimaru ne semblait pas l'apprécier. Lorsqu'elle les vit, elle s'approcha et se mit à leur faire une remarque, ce qui embarrassa un peu la miss.

- Euh... Moi je vend des broderies, pas des allumettes

Ils ne semblaient pas l'entendre, car déjà elle ne l'avait pas dit trop fort, et puis, ils étaient trop absorbés pour faire attention à ce qu'elle disait, surtout que cela n'avait pas grande importance. Suite à cette conversation un peu houleuse, Chii se fit tirer ailleurs, donc elle fût bien obligée de suivre. Une fois tranquille, il la lâcha et lui dit que sans elle, il aurait déjà quitté le bal, ce qui la fit sourire.


- Il faudrait qu'on lui trouve un petit-copain ou une petite-copine, comme ça, elle serait beaucoup plus zen et gentille !

- Si ces paroles sont pour vous jeune demoiselle, il est temps que je fasse mon devoir de marquis et vous invite à danser.

- Non, ce n'est pas pour moi, c'est pour...

- Inutile de parler, je comprends tout à fait ce que vous ressentez ! Vous avez raison, pour vous sentir mieux, nous devrions nous marier tout de suite, mais je préfère commencer par la danse.

- Ce n'est pas la peine, j'ai déjà un fiancé !

- Elles dites toutes ces paroles, pour que nous, hommes faibles tombions dans ce traquenards qu'elles tentent de nous tendre. Venez très chère !

Apparemment, l'humain qui lui tenait la main et l'entrainait sur la piste de danse avait eût un coup de foudre pour la demoiselle et ne voulait pas la lâcher pour rien au monde, même lorsque cette dernière protesta. C'était sûr, cette fois-ci, le pauvre Ishimaru allait devoir se retenir de ne pas péter un joli câble pour éviter de se faire jeter dehors à grands coups de pieds de la reine. Pendant ce temps, Tarô ayant un mauvais pressentiment, se dirigea vers les toilette et réceptionna le corps de Chiery à temps, avant qu'il ne tombe par terre. Au même moment, Tsuki s'évanouit, ce qui dépit Kuragari. Lorsque Tarô revint avec le corps inanimé de sa belle dans ses bras, le neko noir comprit que c'était la fin. Il baissa la tête, tandis que Tarô posa Chiery sur le même fauteuil. Ruby voyant cela, fit comprendre à Takamina, même s'ils passaient un excellent moment tous les deux, qu'il fallait qu'ils fassent quelque chose. Ruby s'approcha de Kuragari et lui tapota l'épaule.


- Essaie pas de me remonter le morale, je suis maudit, Lynkarassa me l'avait bien dit et pourtant, je croyais que ce soir... Elles ne peuvent malheureusement pas être séparées.

"pauvres jeunes filles, c'est terrible ! Je suis en pensées avec vous mo pauvre ami"

- Tout ce que je peux faire, c'est modifier également la mémoire de Chiery, comme ça, elle ne se rappellera pas des images que je lui est montrées. Au revoir flamme de ma vie, dort bien somptueuse princesse des ténèbres

C'était bien la première fois qu'il le voyait aussi triste. Dans la tête de Kuragari, il se souvenait du jour où il avait perdu sa femme. Elle lui avait dit qu'il était arrivé trop tard pour la sauver et que c'était par sa faute si elle disparaissait à tout jamais de ce monde, lui disant également qu'il était condamné dans les ténèbres et que si un jour il retrouverait quelqu'un, elle espérerait, du fond du cœur, qu'il ne puisse jamais être heureux avec. Il pensait que ce n'était que du blabla, mais à présent, il se demandait si elle ne lui avait pas lancé un sort. Il utilisa donc ses pouvoirs une dernière fois, pour modifier la mémoire de Chiery, pour qu'elle ne repense plus au passé de Tsuki, puis il fit disparaître le corps de Tsuki, pour qu'elle retourne dans celui de Chiery. Lorsque le corps eût disparut, ce fût au tour de celui de Kuragari, qui retourna dans celui de Ruby.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Lun 9 Nov - 22:20

Ishimaru poussa un léger soupire, se demandant bien pour quelle raison sa cousine avait toujours été ainsi avec lui. Il n'avait jamais rien fait, et pourtant, elle ne cessait de l'embêter, de le rabaisser, de parler de lui dans son dos. Ce n'était pas comme s'il avait été mauvais avec elle et qu'à présent, elle désirait se venger de lui ! Il n'avait aucunement envie de la voir, et pourtant, il finissait toujours par croiser son chemin.
Alors qu'il était dans ses pensées, il ne vit pas de suite l'arrivée d'un homme qui semblait séduit par Shizuka. Ce ne fut que lorsqu'il prit la parole pour s'adresser à la demoiselle que le blond remarqua sa présence alors que sa belle avait cherché un moyen de faire en sorte que Kasai arrête d'être si mauvaise. Ishimaru se sentit soudainement gêné par la présence de cet inconnu qui ne se retenait pas pour obtenir ce qu'il désirait. Il parla même de mariage, ce qui fit ouvrir de grands yeux au garçon. Pour qui donc se prenait donc ce type ? De plus, il ignorait totalement ce que la Neko disait, pour tenter de faire comprendre à ce marquis qu'elle était déjà avec Ishimaru. Cependant il fit son sourd et emmena la jeune fille sur la piste, laissant l'adolescent qui clignait des yeux, n'ayant pu rien faire pour interrompre le marquis. Il baissa alors la tête, son regard devenant soudainement sombre, serrant de plus en plus fort les poings.

Ce fut alors que Kasai arriva derrière son dos et lui lança, de manière sarcastique :

"Tiens ? Ta petite-amie a finalement découvert que tu ne la méritais pas alors elle t'a lâché pour un autre ?
-La ferme, Kasai !
-Oh pas besoin d'être si vulgaire ! Tu l'as perdu, et bien tant pis ! Comme on dit une de perdue, dix de retrouvées !
-Arrête de dire des trucs débiles ! T'étais pas là, tu peux rien comprendre ! Fous-moi la paix !"

Ishimaru avait tenté de faire le sourd, mais tout ce que sa cousine disait le blessait profondément. Il savait bien que Shizuka ne le quitterait pas, cependant, pour le moment, il souffrait. Il songea soudainement aux paroles de sa belle... Fiancé... Il redressa la tête, si vivement, qu'il surprit Kasai, regarda l'heure et quitta la salle de réception, ignorant totalement les questions de cette dernière.
Il sortit ensuite du château et courut le plus rapidement possible vers une destination bien précise.

Quelques instants plus tard, le jeune homme revint dans la salle. De nouveau, il mit un vent à la demi-Neko et alla voir les musiciens pour leur demander quelque chose. Puis, il dirigea ses pas vers la scène où il s'approcha de Shizuka et de cet arrogant qui ne semblait pas prêt de la lâcher. Le blond tapota de son doigt l'épaule de ce dernier avec un grand sourire en disant :

"Permettez que j'ai un instant avec cette demoiselle ?"

Sans attendre la réponse de l'homme, pensant qu'il refuserait, il prit Shizuka avec lui, avant de la mener au centre de la pièce. Comme la plupart des personnes s'étaient attablées pour se restaurer, il n'y avait plus grand monde sur la piste.
Une fois qu'ils furent au cœur de la salle, Ishimaru jeta un regard en direction des musiciens qui se mirent à jouer et le jeune homme les accompagna au chant, faisant aussi danser sa princesse [https://www.youtube.com/watch?v=W9_nXlvY6Io] A la fin de cela, il posa un genoux à terre, tenant les mains de sa belle, la regardant droit dans les yeux, et déclara :

"Shizuka, je sais que nous avons toute la vie devant nous, mais, autant le faire lorsqu'on sent que c'est le bon moment... Je te veux, et que personne ne vienne te prendre de moi... Shizuka, je t'aime... Et passer le restant de mes jours avec toi me comblerait plus que de joie."

Il sortit alors une petite boîte, dont il souleva le couvercle, dévoilant ainsi une bague de fiançailles. Et oui, malgré elle, la demoiselle lui avait donné une soudaine idée, et ce fut pour cette raison qu'il décida d'officialiser le fait qu'ils soient fiancés. Au moins, plus personne n'oserait lui arracher sa Shizuka, comme l'avait fait ce prétentieux de marquis !

Reimu avait pu observer la scène depuis son estrade et elle se demandait s'il s'agissait réellement d'Ishimaru qu'elle avait sous les yeux. C'était impossible ! Ce jeune blond n'était pas du tout celui qu'elle connaissait ! Non seulement, elle ne l'avait jamais entendu chanter, mais en plus il faisait sa déclaration devant toute une foule de grands nobles, et n'avait pas bégayer une seule fois ! Que lui était-il arrivé ? En tout cas, Makoto, à côté, avec un grand sourire et se disait que ce garçon était quelqu'un de bien brave, contrairement à ce que certains pouvaient penser. La Reine put aussi voir ce Yve Fortefeuille qui portait Chiery, en sortant des toilettes, qui semblait inconsciente. Que venait-il de se passer encore ?

Tandis que Takamina mâchait encore la sucrerie que lui avait donné Ruby, ce dernier lui indiqua ce qu'il se passait alors qu'ils passaient un bon moment ensembles. Elle le suivit alors, en ne voyant que seulement maintenant les corps inconscients de Chiery et Tsuki. Elle s'inquiéta pour les deux en s'agenouillant, près du fauteuil. Elle caressa un peu la tête de sa Jumelle, avec une mine triste. Elle tourna ensuite la tête vers Kuragari lorsqu'il prit la parole, elle eut beaucoup de peine pour lui et sentit sa gorge se serrer. Elle baissa les yeux avant de se mettre à scruter Tsuki. Elle retenait ses larmes du mieux qu'elle pouvait, ayant du chagrin pour la demoiselle et le Neko. Finalement, ce dernier décida de modifier la mémoire de Vanilla et de remettre l'âme de Tsuki dans le corps de l'intéressée, suite à cela, il revint auprès de Ruby.
Chocola avait un gros pincement au cœur, cependant elle fut surprise lorsqu'elle entendit une nouvelle musique qui n'était pas prévue jouée et ce qui semblait être la voix de son cousin. Elle se dressa soudainement sur ses deux pieds et cilla en voyant que c'était bel et bien Ishimaru qui chantait. Elle tourna tout de même la tête pour observer l'état de sa sœur et celle-ci semblait se sentir mieux, respirant faiblement mais régulièrement ce qui montrait qu'elle dormait, cela fit légèrement sourire Takamina qui remit son attention vers son cousin. Lorsque ce dernier fit sa déclaration, elle regarda du coin de l’œil Ruby, par pur instinct, se demandant s'il ferait quelque chose de si grandiose avec elle. Elle rougit légèrement en baissant sa tête et en prenant ses deux mains, croisant ses doigts entre eux.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 15 Nov - 21:23

Shizuka n'était pas du tout heureuse de danser avec ce type, elle s'imaginait même se marier avec cet homme et devoir tout faire avec lui. Elle s'imaginait même faire des enfants avec lui, et à cette pensée, elle eût un hoquet de pleur, qu'elle ne pu pas cacher à cet inconnu qui la forçait à faire ce qu'elle ne désirait pas et qui l'arrachait à l'homme de ses rêves. Au bout d'un moment, Ishimaru vint l'arracher à ce terrible homme, ce qui lui fit retrouver le sourire, c'était plus que certain, elle ne voulait que lui dans sa vie, c'était son prince, son étoile, son destin et personne ne pourrait la rendre plus heureuse que ce beau jeune homme, qu'elle avait rencontré, un jour, par hasard, en aidant sa mamie au marché. Se faisant emmener au plein milieux de la piste, des musiciens se mirent à jouer et Ishimaru se mit à chanter. Comme c'était beau ! La miss était vraiment aux anges. Lorsqu'il eût terminé, il se mit à genoux et lui fit tout un discourt, avant de sortir une boite contenant une bague.

- Ishimaru... Je ne sais pas quoi dire... A part que.. Je t'aime et moi aussi je te veux ! En m'imaginant vivre avec cet homme, loin de toi me brisais le cœur, il n'y a que toi qui puisse faire mon bonheur.

Après lui avoir dit ces paroles, la miss l'embrassa, puis elle admira la bague qu'il lui avait donné, puis elle lui fit un grand sourire, avant de voir sa grand-mère venir sur la scène, ce qui n'eût pas l'air de beaucoup la surprendre.

- J'ai tout vu et surtout tout entendu !

- Et qu'est-ce que tu en penses ?

- Que jamais je n'avais songé un jour que ma petite-fille adoptive chérie trouverait l'amour et se fiancerait ! Je pensais qu'il fallait que tu la mérites, mais je ne trouve pas meilleur cadeau, une fois rentrés, je vous donnerais mon vaisseau Gummi, après tout, je suis vieille, j'ai passé l'âge de voyager.

- Oh merci ! Merci beaucoup !

Shizuka était très étonnée de ce que venait de dire la vieille neko, mais elle fût tellement heureuse qu'elle sauta dans ses bras pour lui faire un câlin. Ceci étant fait, elle scruta Ishimaru avec un grand sourire, après lui avoir prit la main, lui faisant bien comprendre qu'elle n'avait plus envie de se séparer de sa personne, et qu'elle avait envie de passer une bonne soirée en sa compagnie. Pendant ce temps, Tarô et Ruby furent terriblement surpris de voir Ishimaru fiancé Shizuka, ayant l'air d'être contents pour eux. En scrutant Takamina du coin de l'œil, Ruby comprit que la miss en espérait autant de sa part, il se retourna alors et la serra contre lui, pour lui faire un câlin.


> Toi aussi tu auras droit à ton heure de gloire, mais pas tant que ta sœur ne sera pas de retour parmi nous, de plus....

- Ruby t'es qu'un sale égoïste ! J'ai du faire des pieds et des mains pour savoir où tu étais ! Tu aurais pu m'écrire ou m'envoyer un message télépathique ! Tu sais pourtant comment on fait et c'est pas fait pour les chiens !!! Non, mais ! Regarde ce que je suis obligée de faire à cause de toi ! Bon tu va bien, c'est ce qui compte. Bonsoir mesdemoiselles messieurs... Hey attend ! Oh temps mort ! Y ce passe quoi encore ? Ruby tu as foutu quoi durant mon absence ???!!!

> Euh... Les amis, je vous présente Perle, ma sœur adoptive.... Eheheh euh... c'était très agité et j'ai voulu aidé, c'est pour 4a que je t'ai pas appelée... Oh et puis, ce que j'ai fabriqué '? Et bien, j'ai trouvé l'amour ! Perle, je te présente Takamina, la princesse de ce royaume

- Mais elle est trop jeune pour toi ! T'a dix-sept ans je te signal ! C'est du détournement de mineur ! Ils en pensent quoi ses parents ?

> Bah... Euh... Tu as vu cette demoiselle ?

- Change pas de sujet ! Oh...

> Elle s'appelle Kasai, va lui parler

- Reçu cinq sur cinq chef !

> Désolé pour ce contretemps, ma sœur est un peu survoltée, mais elle est gentille, elle est aussi bi et puisque j'ai entendu Shizuka dire qu'elle devait se trouver un petit-copain ou une petite-copine... Enfin bref, on en était où ?

Alors qu'il s'apprêtait à embrasser Takamina, il la lâcha en entendant une voix fâchée, qui se faisait entendre dans tout la salle, tandis que la jeune fille en question s'approchait de Ruby. Elle avait une démarche très gracieuse et sacrément envoûtante, voir même, excitante. Elle ne portait pas de robe, mais un haut et une jupe noire, qui lui faisaient avoir beaucoup de classe. Elle avait des longs cheveux bouclés et orangés, mais au lieu d'avoir une queue et des oreilles de neko, elle avait une queue et des oreilels de renardes, ce qui fait que tous les regards étaient posés sur elle. Après s'être expliqués, elle fit une remarque sur le fait que la princesse Chocola était encore jeune, et demanda ce qu'en pensait ses parents, mais pour toutes réponses, Ruby l'envoya rencontrer la cousine des Himeji. En la voyant, la miss eût des yeux en formes de cœurs. Pendant ce temps, Ruby avait reprit Takamina dans ses bras et l'avait embrassée, tandis que la renarde espérait que la demoiselle mi chat, mi humaine ne la repousserait pas.


- Bonjour mademoiselle, j'espère que je ne vous dérange pas, vous avez l'air si seule et si sombre que j'ai envie de vous tenir un peu compagnie. Je suis la princesse Bianca Pearl, enchantée de faire votre connaissance

Après lui avoir dit ces paroles, elle attendit, espérant ne pas se prendre un vent. La miss avait deux prénoms, mais Ruby s'amusait toujours à déformer son prénom, car il avait toujours un doute, et comme ça, il était sûr de ne pas trop se tromper. Pendant ce temps, Tarô était toujours aux côtés de Chiery et attendait son réveil avec une certaine impatience, étant tout de même soulagé qu'elle ait mieux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Dim 15 Nov - 23:16

Ishimaru se sentait combler de bonheur. Jamais il n'aurait pensé être autant heureux de sa vie, surtout depuis que Léon était parti et qu'il se sentait bien seul dans le manoir familial, bien qu'il allait voir ses cousines tous les jours. Il se redressa afin d'être de nouveau sur ses deux pieds et vit du coin de l’œil la tête que la Reine faisait en le regardant. Comme elle semblait surprise ! Il n'arrêtait pas de faire cela rien qu'en une seule soirée ! Et cela l'amusait beaucoup. Finalement, Reimu n'était pas si inexpressive que ce que tout le monde pouvait penser ! Enfin, il fallait encore qu'il la voit sourire, mais ça, il se disait que c'était peine perdue. Mais il s'en moquait bien ! Pour le moment, ce qui lui important c'était Shizuka et personne d'autre ! Il se promit en son fort intérieur qu'il sera toujours là pour elle, qu'il la veillerait tout le temps, et que si un type comme le marquis venait l'embêter, il lui ferait une bonne correction en tant que bon fiancé. Il savait bien se battre depuis tout petit, alors ce ne serait pas un problème de la défendre !
Sa belle l'embrassa, puis la grand-mère de cette dernière débarqua sur la scène avant de dire ce qu'elle en pensait de tout cela. Le blond eut un grand sourire et lorsqu'elle leur dit qu'elle leur laissait finalement le vaisseau Gummi, il s'imagina une scène avec son frère... Qu'est-ce qu'il pourrait bien lui dire lorsqu'il le retrouverait ?... Tellement de chose ! Et sûrement des milliers de questions ! Enfin, son aîné en aurait sûrement autant !
Il fut sorti de ses rêveries par sa princesse qui lui avait pris la main ce qui lui fit sourire. Lui non plus n'avait pas envie de se séparer d'elle, il ne souhaitait pas que quelqu'un la prenne comme l'avais fait l'autre... En tout cas, s'il revenait à la charge, en n'ayant rien compris de ce qu'il venait de se passer, Ishimaru lui montrerait bien qu'il ne doit plus jamais toucher à sa Shizuka, sinon, il aurait à faire à lui !

"Bon... Qu'est-ce que tu veux faire ?"

Il était prêt à tout accepter ! Ce qui était bien la première fois ! D'habitude, il faisait le contraire de ce qu'on lui disait, trouvant cela amusant de n'en faire qu'à sa tête. De quoi en faire arracher les cheveux des gouvernantes, mais il s'en moquait bien lui ! Il n'en avait pas besoin de ces leçons sur la bonne éducation ! Il ne serait jamais à la tête du trône alors, pourquoi se casser la tête à bien se comporter digne d'un prince ? Cependant, il ferait tout, vraiment tout, ce que lui dirait sa bien-aimée.

Takamina redressa la tête lorsqu'elle entendit Ruby parler par rapport à leurs propres fiançailles. Elle jeta un rapide coup d’œil vers sa Jumelle qui dormait encore. Elle semblait avoir une bien meilleure mine ainsi ! Elle avait repris des couleurs, et cela soulageait énormément Chocola. Il fallait à présent attendre qu'elle se réveille, et lorsque le temps viendra, la Princesse n'hésitera pas une seconde à prendre Vanilla dans ses bras pour la serrer de toutes ses forces, manquant sûrement de l'étouffer ! Ruby la prit dans ses bras ce qui la fit légèrement rougir et elle lui lança un grand sourire. Cependant, il ne put finir ce qu'il voulait dire car une demoiselle lui coupa la parole, ce qui fait qu'il la lâcha, étant autant surpris qu'elle. La nouvelle-venue avait parlé soudainement tellement fort que Takamina avait sursauté. Aussi, il était facile de la surprendre, un rien pouvait la faire peur, même une petite souris qui passait ici par hasard en faisait un petit couinement aigu.
La femme-renarde, après avoir disputer son frère adoptif, comme venait de l'expliquer Ruby, elle salua tout le monde avant de demander ce qu'il se passait, venant de comprendre qu'il se produisait quelque chose sans qu'elle ne soit au courant. Après que Ruby l'ait présentée, Takamina voulut prendre la parole pour souhaiter la bienvenue à Perle, cependant cette dernière fut plus rapide qu'elle et ce qu'elle dit fit baisser la tête de la Princesse. Oh, mais l'Amour n'avait pas d'âge, non ?... C'était ce que lui répétait sans arrêt sa Grand-Mamie, alors cela ne la choquait pas que son prince soit plus âgé qu'elle de quatre ans. Finalement l'intéressé trouva un moyen de faire tourner la tête de sa sœur en désignant Kasai. Celle-ci intrigua alors la renarde qui partit faire sa rencontre, laissant totalement son frère, ce qui fit légèrement soupirer Chocola.
Suite à cela, Ruby demanda où est-ce qu'ils en étaient tout en la reprenant dans ses bras avant de l'embrasser.

Kasai avait assisté aux fiançailles d'Ishimaru et Shizuka depuis sa place. Elle n'avait pas bougé depuis que son cousin lui avait mis deux vents de suite. Elle avait les bras croisés et regardait droit devant elle, l'air irritée. De plus, il y avait une légère aura de feu autour d'elle, ce qui montrait bien que le blond l'avait mise en colère, mais pas assez pour qu'elle s'enflamme encore plus. D'un mouvement de main, elle replaça ses cheveux, qu'elle avait détachés pour la soirée, derrière son épaule.
Elle ne remarqua pas tout de suite la présence d'une femme détenant des oreilles et une queue de renard. Elle détourna alors la tête lorsque cette dernière fut proche d'elle. La nouvelle-venue se présenta alors en espérant qu'elle ne dérangeait pas Kasai. L'intéressée secoua la tête. De toute façon, elle n'avait rien à faire et elle ne perdrait sûrement pas de temps à discuter avec cette Bianca Pearl.

"Bonsoir, je me nomme Kasai Himeji... Ravie de faire votre rencontre aussi. Quel bon vent vous amène ici ?"

Elle essayait d'oublier ce qu'Ishimaru lui avait fait avec ces multiples vents. Elle ne pouvait vraiment pas supporter ce garçon si vulgaire qui n'en faisait qu'à sa tête et qui ne respectait pas les règles princières. Un vrai têtu... Il ne méritait pas de porter le nom des Himeji, selon, elle. Enfin, même s'il prouvait sa valeur en étant le gardien des Princesses, cela ne changeait en rien son comportement !

Chiery finit par ouvrir doucement les yeux. Elle se redressa lentement avant de ciller des paupières, se demandant où elle était avant de découvrir qu'elle était assise sur un long fauteuil dans la salle de réception. Elle n'était plus dans les toilettes ?... Elle vit alors Tarô et rougit un peu. Elle baissa, suite à cela, les yeux et murmura :

"Désolée..."

Elle s'excusait parce qu'elle avait peur de l'avoir inquiété, ce qu'elle ne désirait pas. En tout cas, elle se sentait beaucoup mieux et n'avait plus aucun mal de tête, ni de vertige. De plus, elle se sentait de nouveau entière. Elle tourna la tête dans tous les sens pour chercher qui était où. Elle vit Takamina et Ruby qui étaient tout prêts d'elle, Ishimaru et Shizuka qui se trouvaient plus loin, quant à Kaisai, elle discutait à l'opposé de la salle avec une demoiselle. Elle fut surprise de ne voir aucune trace de Tsuki et Kuragari avant de comprendre finalement ce qu'il s'était passé durant son "absence" et cela expliquait aussi pour quelle raison elle était en meilleure forme.
Vanilla avait l'impression d'être engourdie de partout, elle se mit alors sur ses deux pattes avant de faire un grand sourire à son prince.

Pendant ce temps, Reimu avait vu ce que faisait ses filles et elle avait décidé d'agir. Elle se leva alors du trône, ce qui fit hausser un sourcil à Makoto avant de voir quelle direction prenait sa femme ce qui commença à l'inquiéter. Cependant, il savait que s'il intervenait, la Reine s'en moquerait royalement et continuerait ce qu'elle voulait faire.
Quand elle fut assez proche des deux couples, elle croisa les bras avant de regarder fixement ses filles, le regard sévère. Après quelques secondes de silence, elle demanda :

"Je peux avoir des explications sur ce qui se passe sous mon nez, jeunes gens ?"

Elle s'adressait aux quatre, et non pas seulement aux Princesses. Chiery soupçonnait sa mère d'avoir compris qui était véritablement "Yve Fortefeuille". Elle se mordit alors sa lèvre inférieure, ce qui attira le regard de Reimu sur elle. Vanilla émit alors un hoquet avant de baisser la tête.

"Alors ?
-Euh... Je... Nous... Enfin, voilà !
-Mais encore !"

Takamina avait tenté d'expliquer mais la femme la regardait avec un air tellement froid et noir que cela lui avait fait peur, et elle n'avait pu dire ce qu'elle voulait désirer exprimer, à la grande frustration de la Reine qui ne semblait pas prête de lâcher l'affaire.

Chiery leva légèrement les yeux en direction des musiciens. Elle eut alors une idée en tête, cependant, elle hésitait et sentait son cœur battre de plus en plus fort. Elle devait le faire... C'était le seul moyen pour elle d'exprimer ce qu'elle ressentait réellement.
Sans crier gare, elle se mit à avancer, fixant bien droit devant elle pour ne pas croiser le regard de sa mère ce qui pouvait la faire faire demi-tour. Cette dernière cillait des yeux, trouvant sa fille bien arrogante pour partir ainsi sans avoir répondu à sa question !

Une fois arrivée sur la petite estrade où les musiciens se trouvaient, elle leur demanda de jouer une mélodie avant de se placer au micro et dit d'une toute petite voix, se sentant très intimidée par tous les visages tournés vers elle :

"Euh... Bonsoir tout le monde... J-J'espère que vous passez une agréable soirée et que cela continuera jusque la fin... Hum... J'espère aussi que vous avez bon appétit et que le buffet vous satisfait..."

Pendant qu'elle parlait, Reimu avait les yeux grands ouverts en se demandant bien à quoi jouait la future Reine et que cherchait-elle à faire.
Finalement Chiery décida de prendre son courage à deux mains et annonça d'une voix plus claire et forte :

"Enfin, si je suis sur cette estrade ce n'est pas pour cela. Je veux vous parler de quelque chose qui me tient beaucoup à cœur... J'ai rencontré une personne merveilleuse pendant l'un de mes voyages avec ma sœur, et durant la journée nous nous sommes de plus en plus rapprochés, et aujourd'hui, je n'ai pas honte de dire devant vous tous que je l'aime du plus profond de moi et que je tiens beaucoup à lui ! Cependant, Mère n'accepte pas cela, ne comprenant rien de ce que je ressens... Alors, comme je ne peux l'exprimer en mots... Je vais le faire autrement ! Cette chanson est pour toi, Tarô ! Je t'aime !"

La Princesse n'avait pas hésité à finalement dévoiler le fait que son prince était bel et bien là. Cependant, Reimu ne réagit pas pour le virer du château, étant surprise par le discours de sa fille. Cette dernière se mit alors à chanter devant tout le publique, la première fois qu'elle faisait cela, même devant sa Jumelle. [https://www.youtube.com/watch?v=FL0bjwez8mg] Celle-ci avait un grand sourire, pouvant vraiment assister à un chant de Chiery. Par pur réflexe, elle prit le bras de Ruby avant de se coller à lui, se disant que cette chanson les concernait aussi.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 19 Nov - 0:19

La demoiselle daigna lui répondre, ce qui soulagea la Kitsune. Son interlocutrice lui demanda alors quel bon vent l'amenait ici. Un bon vent ? Non, plutôt un mauvais ! A cause de ce petit chat impertinent, elle avait dû sortir de sa tanière et se confronter au beau monde de la haute société, et vu qu'elle était différente, elle avait peur de se faire encore plus rejetée qu'elle ne l'était déjà et elle avait aussi peur d'être humiliée, mais heureusement, pour l'instant, ce n'était pas le cas.

- Je suis venue chercher mon petit-frère adoptif Ruby, il sort avec votre cousin si je ne me trompe pas. Vous, ça vous dérange pas qu'elle sorte avec un neko plus âgé qu'elle ? Il a quand-même quatre ans de plus, c'est du détournement de mineur ! Enfin bref, mieux vaut pas trop le contrarier, la dernière fois qu'il a pété un câble, il a détruit presque l'intégralité de notre monde... Oh pardon, je dois vous ennuyez, je parle trop ! Et vous ? Il y a des choses qui vous dérangez chez votre famille ? Sinon,, j'aime beaucoup votre tenue, mais comment ça ce fait que vous soyez à moitié chat et à moitié humaine ? Enfin je dis pas ça pour vous gênez, vous êtes pas obligée de répondre, c'est juste que je trouve trop cool ce petit mixte, alors j'ai envie d'en savoir un peu plus

Bianca s'était rendue compte qu'elle avait trop parlé, et surtout trop critiqué, alors elle s'était excusée, remarquant qu'elle s'était laissée emportée, avant de lui poser une autre question, ce qui la fit un peu rougir, car elle était gênée d'être aussi directe, et aussi gênée de ne pas arriver à contenir sa langue dans sa poche. Pendant ce temps, Shizuka allait répondre, lorsque soudain, elle vit Kasai en train d'être en pleine conversation avec une demoiselle inconnue.

- Et bien, elle a pas perdu de temps ta cousine ! Au final, elle a l'air de bien s'amuser ! Oh regarde ! C'est Chiery qui est sur la scène et qui chante ! Wow elle a une trop belle voix !

Après avoir remarqué Kasai, elle remarqua Chiery. En entendant son discourt, elle eût l'air toute retournée, trouvant adorable qu'elle ose dire ce qu'elle pensait, avant d'avoir les yeux en forme de cœur en écoutant sa chanson. Si a ce moment présent, elle aurait eût des pompons, elle les auraient agités pour l'encourager à chanter ses émotions pour Tarô. Lorsqu'elle se fût calmée, elle se rapprocha d'Ishimaru et lui fit un câlin, se mettant à ronronner doucement. Pendant ce temps, dès que Chiery se fût réveillée, Tarô mit un doigt sur ses lèvres, lui faisant signe de se taire, en lui disant que cela ne valait pas la peine, lui faisant un grand sourire, trahissant presque sa couverture. Ruby était tout autant soulagé que son ami. Lorsque la reine arriva et demanda ce qu'il ce passait, ils sursautèrent tout les deux, leurs queues et leurs oreilles se dressant en même temps, signe qu'ils avaient eût peur. Ruby ne répondit rien, alors Tarô se décida à parler.


"Votre fille a eût un malaise, il était de mon devoir de veiller sur elle jusqu'à ce qu'elle se réveille. Vous, vous imaginez ? Vous réveillant en étant seule dans une sale bondée de monde ? il y a de quoi avoir le cafard ! Et lui, il est en train de s'occuper de votre fille, je crois qu'il l'aime bien"

En disant que cela serait terrible pour Chiery de se réveiller seule, il avait porté ses mains gantées vers sa bouche, faisant mine d'être terrifié par cette idée. Ensuite, il enleva ses mains et pointa Ruby comme si de rien n'était en disant ce qu'il pensait, pensant que si elle était focalisée sur ce couple, elle ne penserait plus à lui, de plus, ils ne risquaient rien puisque Ruby était prince. Lorsque Chiery monta sur l'estrade, les deux nekos la scrutèrent attentivement. Par la suite, Ruby se mit quelques minutes devant la reine, pour l'empêcher de voir, ce qui permit à Tarô de passer par-derrière. Lorsque ce fût fait, il s'écarta, avant de voir que dans un geste théâtral, il avait enlevé ses vêtements, lorsque la chanson était terminée, sautant d'un coup pour être aux côtés de sa belle.

"Moi aussi je t'aime ma reine de mon coeur"

Sur ces mots, il l'embrassa, ce qui attendrit tout le public. Durant ce baisé, il avait entouré la princesse de ses bras, ayant penché un peu son corps pour qu'elle n'ait pas trop de mal à tenir le rythme, puis lorsqu'il eût terminé, il lâcha sa taille, gardant sa main dans la sienne, se mettant ainsi à ses côtés.


"Bonsoir à tous ! A ce qu'il paraît l'amour rend aveugle, mais je ne suis pas d'accord avec cette phrase, depuis que j'ai rencontré Chiery, je vois enfin un avenir et une "happy end" rempli d'amour et d'espoir. Chiery, si j'avais une bague, je te l'aurais mise autours du doigt, mais vu que je suis un garçon original, nous pouvons considérer que ce que tu as autours du cou est le symbole de mon amour pour toi, enfin jusqu'à ce que je te trouve une véritable bague ! J'espère qu'un jour, je pourrais t'en offrir une et que tu pourras dire "oui", alors je serais ton serviteur pour toute la vie. Cependant, le bon et loyal serviteur que je suis pour toi se doit de partir, alors à bientôt ma bien-aimée !"

Tarô avait quand même fini à genoux, lui faisant ainsi sa grande déclaration, regrettant de ne pas avoir de bague avec lui, puis il se redressa et l'embrassa une seconde fois, avant de sauter de l'estrade, récupérant à la volée les affaires qu'il avait empruntées, les remettant sur lui, avant de s'en aller, mais avant qu'il ne soit trop loin, Ruby se mit à siffler, ce qui le fit s'arrêter d'un coup sec. Il hocha la tête, lui faisant signe de rester, puis il prit la main de Takamina et l'emmena jusqu'au milieu de la scène. Il prit une grande inspiration, avant de se mettre à parler devant tout le monde.


- La dernière fois que j'ai parlé, mon monde a presque était entièrement détruit, mais ne vous en faites pas, lorsque Takamina est là, ma voix est maîtrisée...

Il se mit à sourire, puis il fit un signe aux musiciens et ces derniers se mirent à jouer. Par la suite, avec beaucoup d'hésitations, il se mit à chanter cette magnifique chanson : https://www.youtube.com/watch?v=dxnrXLTtuRM Lui faisant vraiment comprendre ce qu'il serait sans elle, la faisant ainsi valser et tournoyer, ce qui était vraiment très joli à voir. En l'entendant chanter, Tarô revint en arrière et prit Chiery dans ses bras, la serrant fort, mais pas trop, pour qu'elle n'étouffe pas, avant de la faire valser aussi et il se mit même à chanter avec Ruby, lui faisant ainsi vraiment comprendre qu'aussi, lui sans elle, il ne pouvait pas le concevoir. Lorsque la chanson fût terminée, Ruby s'agenouilla devant sa belle et lui présenta une petite boite qu'il ouvrit devant elle.


- Je crois que pour moi aussi cela est prématuré, mais me ferais-tu l'honneur d'être ma fiancée ?

Après lui avoir demandé cela, il lui enfila la bague, heureusement, elle était à la bonne largueur. En voyant cela, Pearl faillit s'étrangler, ne s'y attendant pas un seul instant, puis elle se mit à soupirer, faisant un peu la moue, se disant qu'une fois seul, elle allait lui en faire voir de toutes les couleurs à ce sale cachotier qui aurait pu leur causer beaucoup d'ennuis avec ses caprices, heureusement, rien ne s'était écroulé durant sa chanson !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Jeu 19 Nov - 23:03

Discuter avec la demoiselle calmait les nerfs de Kasai qui aurait pu exploser à tout moment si elle était demeurée ainsi, seule. Elle était capable de brûler tout ce qui bougeait, et même ce qui était immobile lorsqu'elle était vraiment énervée, entourée de son aura de feu qui répandait une certaine chaleur à plusieurs mètres de diamètre. Enfin, la température était heureusement tombée, à la grande joie des invités, bien que ces derniers ignoraient tout de l'état précédant de la demi-Neko. Au moins, il n'y aurait pas de dégâts à déplorer cette soirée-là.
Bianca expliqua alors qu'elle était venue en fait chercher son frère adoptive cadet. Sur le coup, Kasai ne voyait pas de qui parlait sa locutrice. Quand cette dernière énonça que l'intéressé était avec sa cousine, la jeune femme comprit alors de qui il s'agissait... Ce Neko qui avait emmené Takamina sur son cheval, et la Princesse qui l'avait totalement ignorée et laissée tomber. Cependant, Kasai n'en voulait aucunement à Chocola, car elle la trouvait trop adorable pour pouvoir lui reprocher ne serait-ce qu'une petite chose, néanmoins, elle en voulait beaucoup à ce Ruby. La sœur de ce dernier demanda à la Himeji si cela ne la dérangeait pas de savoir sa cousine avec lui. Sur le coup, elle haussa les épaules. Elle s'en moquait bien, du moment que le Neko ne faisait pas de mal à Takamina, tout irait bien.
Bianca expliqua ensuite qu'il ne valait mieux pas énerver son frère, car la dernière fois qu'il avait piqué une grosse colère, leur Monde avait été détruit, ce qui étonna fortement Kasai qui se posait des questions. Cependant la jeune femme n'en ajouta pas plus, pensant qu'elle parlait trop avant d'interroger la demi-Neko. Cette dernière s'exprima sans aucune hésitation et en toute franchise concernant sa famille :

"Pour faire simple, j'ai une mère Neko et un père humain, ce qui explique mon physique. Et merci pour la robe, c'est moi qui l'ai faite, car je n'aime pas ce que propose les boutiques de Nomugo... Concernant ma famille, j'admire particulièrement la force de ma tante éloignée, la Reine, c'est une femme qui a du caractère et qui sait se faire écouter ! Pour les bémols de ma famille... Il y a lui, cet imbécile heureux qui ne sait pas quoi faire de ses journées, et elle, cette fille qui doit succéder à la Reine alors qu'elle ne détient aucune qualité requise pour !..."

Tout en parlant des "maillons faibles" de la famille Himeji selon elle, Kasai montra du doigt premièrement Ishimaru, puis, ce fut le tour de Chiery. Elle ne pouvait les supporter !
Quant à sa tenue, il s'agissait d'une longue robe noire qui cachait entièrement le bas de son corps, cependant, pour ce qui en était le haut, elle n'était pas très couverte. Elle avait aussi placé un gros collier dorée autour de son cou et avait détaché ses cheveux qu'elle avait ondulés. Et pour finir, elle possédait des bracelets d'or à ses poignets et bras.

Ishimaru attendait patiemment une réponse de sa belle, lorsque cette dernière désigna Kasai. Le jeune blond tourna légèrement la tête en direction de sa cousine avant de se dire que c'était tant mieux pour elle, et qu'il s'en moquait bien fait d'elle... Puisqu'elle se montrait si agaçante avec lui, pourquoi devait-il se montrer sympathique ? Il n'avait aucune raison à faire cela ! Enfin, elle allait le laisser tranquille, puisqu'elle avait de la compagnie et qu'elle semblait plus détendue. Néanmoins, le jeune homme se demandait tout de même qui pouvait être cette demoiselle avec qui sa cousine discutait. Shizuka fit alors remarquer que Chiery se trouvait sur la scène, et cela étonna fortement le cousin de l'intéressée, car il ne s'attendait pas à ce que la Princesse s'exprime en publique ainsi... Elle qui était si timide et effacée, elle osait enfin se mettre sous la lumière des projecteurs ! Il se retenait de pleurer de joie, tellement il était fier que la future Reine affronte ses grandes peurs et qu'elle n'hésitait pas à le faire. Le garçon ne put s'empêcher d'applaudir devant cette scène touchante qui s'offrait à eux.

"Incroyable... C'est le seul mot que j'ai trouvé à dire !"

Puis, sa princesse lui fit une étreinte, alors, il serra ses bras autour d'elle avant de relever sa tête avec ses deux doigts en prenant gentiment son menton, puis l'embrassa.

Chiery chantait de tout son cœur. Malgré tous ces regards tournés vers elle, dont quelques uns lui faisait plus oppression que d'autres, elle ne s'arrêtait pas une seule seconde. Elle le faisait avec une puissante voix et de façon claire, comme elle l'avait fait en compagnie de Tarô. Pendant sa chanson, elle jetait quelques coups d’œil risqués en direction de sa mère, se demandant qu'est-ce qu'elle pensait de tout cela. Cette dernière semblait paralysée car elle ne bougeait pas d'un poil. A la fin de sa cantonade, les invités l'applaudirent, ce qui la fit rougir, car pendant quelques instants, elle s'était crue ailleurs en compagnie de son cher prince adoré. Ce dernier débarqua sur la scène à côté d'elle, prit la parole pour dire qu'il l'aimait aussi avant de l'embrasser, tout en la tenant dans ses bras. Vanilla ferma les yeux pour profiter de ce moment, ignorant le public à nouveau, bien qu'il semblait attendrit par cela. Tarô mit fin à ce baiser, la lâcha, cependant sa main tenait celle de la Princesse qui commençait à rougir légèrement. Il se mit alors à faire un discours à son tour, ce qui rendit encore plus rouge Chiery et elle était presque totalement écarlate lorsqu'il mit un genou à terre avant de faire sa déclaration. Cependant, elle sentit les larmes lui monter lorsqu'il lui dit qu'il devait partir. Elle ne voulait pas, elle ne désirait pas qu'il la quitte ainsi... Elle le voulait encore... Elle retint du mieux qu'elle put ses larmes, ne souhaitant pas que sa famille et les nobles de Nomugo la voient ainsi. Son prince l'embrassa une dernière fois avant de commencer à partir. Vanilla eut beaucoup de mal à demeurer sur ses deux pattes, sentant un gros pincement au cœur et une boule à la gorge. Jamais elle n'avait ressentit pareil émotion !

Takamina avait admiré ce qui s'était passé sous ses yeux, et essuya une petite larme, étant très émue, de son doigt. Sans aucune hésitation, c'était le meilleur bal de tous les temps auquel Nomugo vivait ! Elle était certaine qu'aucun de ses ancêtres n'avaient pu vivre un pareil évènement ! C'était impossible ! Cette soirée, elle se le promit, resterait gravée en sa mémoire pour toujours, et elle raconterait tout ce qu'il s'était passé avec ses enfants, qui, seraient aussi ceux de Ruby, sans aucun doute ! Ce dernier la fit légèrement sursauter lorsqu'il siffla à l'intention de Tarô pour que ce dernier stoppe sa marche vers la sortie de la salle. D'ailleurs, Chocola avait bien remarqué la détresse de sa Jumelle en le voyant partir et cela l'avait beaucoup peinée. Seulement, il semblerait que son prince ait une idée en tête. Elle ne put lui demander car ce dernier saisit sa main avant de la mener jusqu'au centre de la pièce, ce qui fit ciller la Princesse. Elle se sentit aussi quelque peu intimidé par tous les regards des invités, ayant la tête légèrement incliné vers l'avant. Cependant, elle la redressa lorsque son bien-aimé s'adressa à tout le monde. Elle le fixa intensément, et haussa légèrement un sourcil quand il fit un signe aux musiciens avant de se mettre à chanter tout en la faisant valser, ce qui fit énormément rougir la demoiselle. De plus, elle adorait entendre la douce voix de son prince, pour de vrai, et non pas dans sa tête...

Chiery avait essuyé une ou deux larmes lorsque Ruby s'était mis à chanter pour Takamina. Elle trouvait cela très beau et elle était très heureuse pour sa Jumelle. Puis elle fut étonnée de voir Tarô qui revenait auprès d'elle et lorsqu'il la prit à nouveau dans ses bras, elle pleura un peu, ne pouvant pas supporter cette séparation trop dure pour elle. Il lui remonta le morale en la faisant danser et en chantant aussi. Cela donna envie à Ishimaru de se joindre àa la partie, se qu'il fit sans aucune hésitation ; il emmena à nouveau Shizuka sur la scène et dansa avec elle tout en chantant de même. Que c'était beau à voir pour tous ces invités qui n'avaient jamais vu un pareil bal ! Cela changeait beaucoup des autres, et cela ne les dérangeait aucunement ! Ils étaient même sous le charme de ses trois couples qu'ils trouvaient tout simplement adorables.

Finalement, la chanson prit fin, et Takamina sentit un énorme bond dans son cœur lorsque Ruby posa un genou à terre devant elle. Elle rougit quand elle le vit sortir une petite boîte dont il souleva le couvercle, dévoilant ainsi une magnifique bague. Il lui demanda ensuite si elle voulait devenir sa fiancée, et sans aucune hésitation, elle lâcha :

"Oui ! Je souhaite passer le restant de mes jours avec toi, mon Amour !"

Puis, il lui passa le bijou au doigt et elle se jeta dans ses bras avant de l'embrasser, pleurant de joie, n'ayant pu retenir son émotion.
Chiery affichait un grand sourire, elle était comblée de bonheur pour sa chère sœur. Cependant elle recentra ses pensées sur son prince. Elle tourna la tête en sa direction avant de demander, les yeux baissés :

"Tu... Tu ne pourrais pas rester une nuit de plus... Juste... Une nuit... Je ne veux pas que tu partes maintenant... Cela me briserait trop le cœur..."

Elle sentit de nouveau les larmes lui monter, alors elle se pressa de cacher son visage avec ses mains. Elle ne pouvait le laisser partir ainsi... Pas après tout ce qui s'était passé ! Elle ne pouvait l'imaginer !

Kasai remarqua bien la réaction de Bianca quand le frère de l'intéressée avait finalement fait sa déclaration à Takamina. La demi-Neko croisa les bras en se disant qu'elle surveillerait bien ce que ferait ce jeune homme avec sa cousine, s'il lui faisait du mal, il le payerait très cher ! Quant à Ishimaru, il regrettait encore moins d'être venu au bal ! Et c'était bien la première fois qu'il était autant heureux de participer à ce genre de soirée ! A présent, il était certain qu'il verrait cela d'un nouveau regard !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 358
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mar 8 Déc - 23:25

Pearls écoutait les dires de sa nouvelle amie, étant bien contente de savoir qu'elle ne l'avait pas ennuyée. Wow deux parents différents, cela expliquait pourquoi elle avait deux oreilles différentes. Elle lui dit aussi qui elle appréciait et qui elle détestait, comprenant tout à fait les sentiments de Kasai.

- Ouais en effet, il est pas terrible le blondinet et pourtant, dans les journaux peoples, il est classé comme faisant partie des dix plus beaux garçons de Nomugo, franchement, je vois pas ce qu'il a de spécial, il a l'air... terne, plat sans couleurs, ce n'est pas comme votre robe, franchement, quel talent ! Quel talent ! J'en suis fan ! Je suis aussi d'accord avec vous, la future reine, elle vaut pas des cacahouètes, et dire qu'elle remplacera ce model de droiture, j'en ais presque honte. Oh comme je suis contente d'avoir rencontré quelqu'un qui pense comme moi ! On devrait profiter de la fête pour leur jouer un petit tour, qu'en pensez-vous ?

Et oui, même en temps de festivités, la ruse et la malhonnêteté du renard étaient toujours actives et Bianca comptait bien faire payer à ceux qui irritaient ou avaient fait du mal à sa nouvelle amie. Pendant ce temps, Shizuka ne s'attendait pas à monter sur scène pour danser avec les deux autres princes et princesses, car oui, même si Tarô n'en était pas un, elle trouvait qu'il avait tout de même droit à ce titre. Une fois la chanson terminée, elle fût tout aussi heureuse que le couple lorsque Takamina accepta et elle applaudit, comme toute la salle, tout comme Tarô, qui était bien content que Takamina ait aussi trouvé sa moitié.


- Ouahahah c'est trop cool on s'est tous fiancé en même temps, enfin a peu prêt ! Mais c'est moi qui ait hérité du meilleur !

- Non.... Comme je t'aime ma chérie

- Trop chou !!! Hey les amis, il serait temps de chanter pour le public, pour le remercier de nous soutenir ! Oh Tarô... Chiery... Mes pauvres...

- Laisse-moi faire

Shizuka était tellement enthousiaste qu'elle laissait éclater sa joie, étant trop contente que tout le monde soit heureux. Ruby lui répondit, d'un air amusé, lui tirant un peu la langue, avant de s'en servir pour embraser Takamina, tout en se relevant. Cependant, en proposant une idée pour mettr encore plus d'ambiance, Shizuka proposa de chanter, mais elle s'arrêta en voyant Tarô et Chiery qui avaient l'air super triste, elle s'en voulait d'avoir proposé des trucs heureux alors qu'ils souffraient. Ruby plaça sa main sur l'épaule de la demoiselle, puis lui fit un léger sourire. Il se mit alors à chanter cette chanson, accompagné de Shizuka : https://www.youtube.com/watch?v=yfg97-5uhFQ Pendant ce temps, Tarô se sentait mal, il n'arrivait pas à dire au revoir à sa belle, il avait le cœur serré, il ne voulait pas la quitter, alors il fondit en larmes, surtout en entendant la chanson chantée par leurs amis.


"Te... Te voir pleurer est le pire de mes cauchemars. Soit patiente mon chaton, je ne serais pas parti trop longtemps, je reviendrais. Oui, je reviendrais je te le jure, je ne sais pas comment, mais toi et moi serons à nouveau réuni, car tu es mon zinc et je ne peux aimer quelqu'un d'autres, on est lié, alors attend-moi... Je... Je t'aime mon amour !"

Il l'embrassa longuement et fougueusement avant de la lâcher et de partir en trombe de la salle, sans se retourner, sans se stopper, voir Chiery aussi malheureuse lui fendait tellement le cœur qu'il ne pouvait pas supporter une minute de plus de voir ce regard larmoyant qu'il aimait tant lorsqu'il était souriant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 812
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   Mer 9 Déc - 23:05

Kasai retint un feulement de frustration lorsqu'elle entendit Bianca annoncer qu'Ishimaru faisait parti du top dix des plus beaux garçons du royaume. Pourquoi se trouvait-il si haut dans le classement ? Qui avait fait cela ? Ces personnes qui avaient fait le classement devait posséder un certain mauvais goût ! La demi-Neko avait croisé pleins de garçons beaucoup plus beaux que ce crétin de cousin qu'était le blond ! Franchement, que se passait-il bien dans leur tête ? Enfin, Kasai décida d'oublier le jeune homme sans aucun intérêt et personnalité originale...
La jeune femme eut un sourire lorsque Bianca s'exclamait qu'elle avait du talent et qu'elle adorait sa robe. Cela faisait toujours plaisir de connaître des personnes qui savaient apprécier le talent qu'on possédait. La renarde parla ensuite de Chiery. Ah ! Au moins, elles étaient toutes les deux d'accord ! Celle-ci n'avait aucune raison de monter sur le trône à la place de sa mère ! Et penser qu'elle serait à la tête du royaume et les représenterait dans les autres Mondes, cela dégoûtait fortement la demoiselle à la chevelure flamboyante. Elle aurait tellement préféré que ce soit Takamina qui reste au trône ! Sauf qu'il a fallu que cette pimbêche de Neko soit plus douée que cette dernière.
Elle lâcha un soupir, cependant, elle fut sortie de ces sombres pensées lorsque son amie lui proposa de leur jouer des tours. Cela fit apparaître un sourire sur le visage de la demi-Neko.

"Vous avez une idée de ce qu'on peut leur faire ?"

N'ayant jamais fait de farces, elle n'avait pas d'idée pour leur en faire une, mais en tout cas, elle avait hâte de voir ça, histoire de bien ridiculiser le "Petit Prince" et la "Reine des Cruches".

Ishimaru était encore dans tous ces états ! Il écouta Shizuka parler avec un grand sourire. Takamina affichait aussi sa joie sur son doux visage. Elle ne pouvait s'empêcher de regarder la bague que lui avait offert Ruby, symbole du départ de leur vie commune. Elle rougit un peu à cette idée, et secoua légèrement sa tête pour ne pas partir dans des rêveries d'avenir. Elle verrait bien ce que le Destin lui réservait ! Ce qui leur réservait plus précisément. A présent, son cœur n'appartenait plus qu'à son Ruby, et personne ne pourrait rien y faire pour changer ceci ! Pas même sa mère ! Ah ça non ! Et puis, pour quelle raison elle refuserait leur Amour ? Son prince était de sang royal ! Vu que Reimu était si tolérante avec cela ! Elle espérait simplement qu'avec le temps, elle finirait pas accepter celui de sa Jumelle et Tarô... Elle regardait les deux intéressés avant de détourner sa tête pour regarder son fiancé qui avait répondu à Shizuka. Elle le vit tirer la langue, ce qui la fit un peu rire, cependant elle ouvrit de grands yeux quand il la mit dans sa bouche en l'embrassant. Quand il rompit le baiser, elle plaça, par pur réflex, ses mains sur ses lèvres, les joues toutes rouges. Son cœur battait fort dans sa poitrine. Elle n'aurait jamais pensé qu'il oserait faire cela ! Surtout de si-tôt ! Néanmoins, cela ne voulait pas autant dire qu'elle n'avait pas apprécié ce baiser ! Bien au contraire !
Elle rougit on ne peut plus lorsque la belle d'Ishimaru fit une remarque sur le geste de Ruby. Quant au blond, il se dit qu' l'intéressé avait bien du cran d'avoir fait cela, car pour le moment, il était bien trop timide pour faire cela ! A moins que son corps ne décide encore une fois de ne plus lui obéir et de faire ce qu'il voulait ou même se plier au volonté de sa fiancée. Cette dernière proposa alors de remercier le public en chantant. Cela fit ouvrir de grands yeux à Takamina. Mais elle chantait tellement mal ! Enfin, c'était ce qu'elle disait tout le temps d'elle, ne chantant que rarement.
Les deux cousins remarquèrent en même temps la détresse de Tarô et Chiery après que Shizuka ait fait une remarque sur eux. Ils firent en chœur, une petite mine triste. De plus, Chocola ressentait un pincement au cœur. Ils étaient les seuls malheureux de la soirée !... C'était tellement horrible à voir cela, trop pour la Princesse qui finit par détourner la tête, ne pouvant plus supporter cela. Quant à Ishimaru, il baissa les yeux en lâchant un soupire grave. Cependant, il les redressa rapidement lorsque Ruby avait, ce qui semblait, une idée. Il se mit alors à chanter rapidement rejoint par Shizuka, et le blond décida d'en faire de même. Cependant, Takamina demeura muette, ne voulant pas chanter. Elle se pinça les lèvres et regardait le trio, ne voulant réellement pas voir sa sœur si triste.

Chiery enleva finalement ses mains de son visage, cependant, elle n'avait pas réussi à faire cesser ses larmes, peu importe l'effort qu'elle faisait, elle n'y arrivait pas... Elle redressa sa tête pour regarder Tarô en face qui était lui aussi en pleurs, ce qui la rendait encore plus triste, avec cette énorme boule à la gorge... Il lui dit alors qu'il finirait par revenir, par la retrouver un jour, tandis que Ruby, Shizuka et Ishimaru chantaient en chœur. Elle tenta de lui demander de rester juste pour cette nuit encore, et qu'il partirait le lendemain, cependant, il fut trop rapide pour elle, car il l'embrassa, ce qui la fit fermer les yeux. Suite à cela, il la laissa, commençant à partir, sans jeter un dernier regard vers elle. Ses lèvres se mirent à trembler, elle se mordit alors cette inférieure, pour cesser ces tremblements. Elle se mit à faire quelques pas dans sa direction pour l'attraper et lui demander encore, cependant, sa mère se dressa sur son chemin, ce qui la surprit. Elle se stoppa net devant la Reine et la regarda longuement, avec une lueur inquiète dans les yeux.
Reimu prit la parole sur un ton froid et sévère pour remettre sa fille à sa place et la faire descendre de son petit nuage :

"Que fais-tu donc pauvre folle ! Laisse-le donc partir ton bon à rien de "fiancé" ! Tu ferais mieux de l'oublier rapidement parce que je vais bien faire en sorte que tu ne le revois plus jamais !
-Je vous déteste ! Oh si vous saviez à quel point que vous déteste ! Vous êtes cruelle et égoïste ! Vous ne pensez qu'à vous ! Vous vous moquez bien de nos sentiments ! Vous n'êtes qu'une mauvaise mère !"

Toutes les paroles que venaient de prononcer sa fille sonnait dans les oreilles de Reimu. Comment osait-elle lui manquer du respect ! Cette fois-ci, elle ne pouvait plus contenir sa colère plus. Ce fut pour cette raison qu'elle donna une bonne gifle à Chiery, et cela fut si puissant que la Princesse en tomba par terre, ce qui fit cesser la musique, tout le monde ayant vu la scène qui venait de se produire. Takamina respirait rapidement, étant paralysée. Leur mère avait osé frapper Vanilla ! Même Makoto s'était levé d'un coup, surpris par le geste que venait de faire sa femme. Cette dernière, remarquant qu'elle s'était attirée tous les regards, elle dirigea ses pas vers l'entrée. Chocola, n'écoutant que son courage, poursuivit la femme avant qu'elle n'ai atteint la sortie et cria :

"Pourquoi ?! Pourquoi vous avez frappé ma sœur ?! Je vous interdis de-"

Lorsque la Reine se retourna vers sa fille, celle-ci fut paralysée de peur en voyant son regard. La demoiselle plaça même ses mains devant son visage, ayant peur de recevoir un coup, cependant, elle n'en ne reçu point, Reimu quittant la salle. Kaisai eut un fin sourire en voyant Chiery à terre, appuyée sur ses mains et genoux, qui ne bougeait pas. Elle le méritait bien !

Makoto alla voir Takamina, cette dernière étant demeurée devant les portes de la vaste salle de réception qui s'étaient refermés après le passage de sa mère. Il posa une main paternel sur son épaule, elle tourna la tête en sa direction, il lui fit un petit sourire, et elle se mit à pleurer avant de chercher du réconfort de la part de son père en se jetant dans ses bras. Cela, Kasai ne pouvait le supporter... Chocola semblait tellement attristée par ce qu'il venait de se passer ! Quant à Ishimaru, il s'était mis à la même hauteur que Vanilla, en s'étant agenouiller.

"Ça va ?..."

Cependant sa cousine ne lui répondit pas, la mine sombre, la tête baisée, le regard perdu, avec une magnifique marque rouge sur tout le long de sa joue gauche... Vraiment ? Sa mère l'aimait réellement ? Plus ça allait, et moins Chiery croyait en cela. Si Reimu l'aimait vraiment, elle la laisserait libre d'aimer qui elle voulait, elle ne l'aurait jamais frappé ! Inconsciemment, la future Reine serra ses mains, toujours posées sur le sol. Non, c'était impossible que la femme l'aime ! De plus, celle-ci venait de refroidir totalement l'ambiance. Plus personne n'osait bouger parmi les invités, les serveurs et les musiciens.

Chiery redressa lentement la tête et Ishimaru fut surpris de voir que sa cousine avait son œil droit violet, pourtant, l'autre était restée dans la même couleur que d'habitude. Il se retint de lui poser la même question, en voyant le regard si sombre qu'exprimait Vanilla. Il ne l'avait jamais vue ainsi !

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Nomugo] Alors, c'est ici le bonheur ? (PV Takamina et Chiery)
» Alors , vous avez trouvé votre bonheur au salon?
» 12 minutes de bonheur
» Pourquoi modérer alors que tout va bien?
» Alors que re-voilà la sous-préfète...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Archives :: Archives :: Role Play-
Sauter vers: