Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Une Ophine semblable à celle du passé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Simili de Princesse de Coeur des Ténèbres
La Sucrerie des Ténèbres
MembreSimili de Princesse de Coeur des TénèbresLa Sucrerie des Ténèbres
avatar
Nombre de messages : 346
Age : 21
Localisation : dans la Demeure, QG de l'Organisation
Arme : diverses sucreries
Invocation : Sans-coeur, Simili et sucreries
Date d'inscription : 16/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Une Ophine semblable à celle du passé   Sam 23 Avr - 0:08

La Sucrerie des Ténèbres, alias Phoenix, vécu une aventure très courte dans le temps mais extrêmement intense lorsqu'elle "lut" l'avenir à travers le Livre des Prophéties de Meiko. Elle avait souhaité pouvoir connaître ce qui allait se produire dans le futur de l'ordre des Simili, afin de mettre le point sur les doutes, qu'elle et son confrère Longinux avaient, à propos des Hauts-Placés de l'Organisation XIII et leur but.
Meiko activa le pouvoir de son objet antique et magique pour que Phoenix puisse visionner ce qui l'intriguait. Une lueur se dégageait de l'ouvrage, et Phoenix fut éblouie par cette lumière qui lui fit perdre notion du temps, et de son existence…

"Et qu'est-ce que je fais ensuite ?", qu'elle demanda un peu bêtement, avant de se rendre compte que la Prophète Meiko et son camarade Simili n'étaient plus présents, qu'elle ne se trouvait plus au même endroit. Mais pour autant, ce n'était pas un lieu inconnu de la Simili, non, au contraire même. Elle reconnaissait le monde dans lequel elle se trouvait, puisqu'il était celui où elle vivait, qu'elle côtoyait tout les jours : Illusiopolis. Néanmoins, il y avait une différence importante. Même si elle reconnaissait sans la moindre hésitation les bâtiments noirs aux fenêtres illuminées qui longeaient les ruelles de la cité pavée, il y avait une ambiance différente. Vraiment différente, étrange, qui ne correspondait pas à l'Illusiopolis qu'elle connaissait. Elle n'arrivait pas à trouver ce que c'était, alors que pour autant, cela sautait aux yeux : La ville était éclairée. Chose qui n'arrivait jamais. Illusiopolis possédait constamment un ciel nocturne, d'un noir profond, en "temps normal", ou plutôt "à l'époque" que Phoenix connaissait.
Dans le reflet de l'avenir dans lequel elle était arrivée, Illusiopolis possédait un ciel clair, puisque la ville ténébreuse était remplie de dizaines de coeurs géants. Kingdom Hearts. Ou plutôt des astres artificiels, certainement comme Xemnas, ancien Leader, avait cherché à créer.

"Cela ne confirme rien de bien", se dit la demoiselle. En effet, à son époque les Hauts-placés de l'Organisation avait décidé de reprendre la création d'un Kingdom Hearts artificiel, en rassemblant les coeurs des gens libérés à la destruction des Sans-coeur. Pour autant, tout le monde savait très bien que ce n'était pas un moyen idéal pour recréer des coeurs, l'ancienne Organisation XIII l'avait compris, et Xemnas ne l'avait souhaité que pour plus de puissances. En bref, cela avait été un échec, voué uniquement à assouvir les besoins d'une seule personne, ce qui rentrait totalement à l'encontre du principe de l'Organisation : redonner un coeur à ses membres ! Phoenix avait vraiment de quoi douter que les Hauts-placés répétaient les actes de celui qui était nommé le Supérieur uniquement dans leur propre intérêt : la recherche de puissance. Rien d'autre ne pouvait justifier la présence de ces astres.

Phoenix fit quelques pas, mais elle fut très vite interrompu. Les lieux étaient surveiller, et personne n'étaient plus le bien venu dans cet endroit que même Icy et les Gardiens des Ténèbres n'avaient sans doute pas pu garder. Du haut de l'Illusiocitadelle qui flottaient toujours dans le ciel, des individus dans le classique manteau noir sautèrent et volèrent jusqu'à Phoenix.
D'un coup sec, violent et intense, la demoiselle fut projeter en arrière. La Sucrerie des Ténèbres n'avait pas été paré à cela, mais elle parvînt tout de même à faire appel à une importante masse de guimauve grâce à sa magie pour l'arrêter dans l'élan qu'elle avait pris, et amortir le choc.

"Tu n'es pas l'une des nôtres", lui dit un premier, en se dressant devant la Simili qui tentait de se relever.
"Tu n'as rien à faire ici", ajouta un deuxième, en faisant de même.
"Alors...", commença un troisième, avant de forcer la Simili à rester au sol, en appuyant avec le pied sur son dos, "tu vas devoir crever".
Des mots concrets et directs, qui allaient être suivit d'un geste tout aussi simple et sec. Mais la Simili des Ténèbres parvînt à repousser ses assaillants en faisant revenir sur eux la guimauve géante qu'elle avait invoqué précédemment.
Craignant pour sa vie, même si en réalité elle ne pouvait mourir à travers cette vision du futur, Phoenix décida de s'en aller loin de l'Illusiopolis qui n'était certainement pas un monde où elle pourrait vivre dans un tel avenir. Elle ouvrit rapidement un portail des Ténèbres, afin de se retrouver dans le Domaine des Ténèbres. Un endroit plus sûr, selon elle. Mais la vision ne lui permit pas de se rendre concrètement là-bas, et la demoiselle fut transporter dans un endroit bien plus particulier.

Elle avait beau ouvrir les yeux, Phoenix ne voyait que du noir devant elle. Un noir bien plus profond qu'Illusiopolis, un noir qui provenait du vide. La Simili était elle arrivée dans ce qui s'apparentait au Néant ? Non, même si l'endroit lui était lié d'une certaine manière.
[► Musique ♪ Thème d'Ophine]
"Tu peux le faire, Phoenix"

Une voix retentit, résonna. Une voix que Phoenix ne pouvait ignorer, ne pouvait que reconnaître. Puisque cette voix, il s'agissait de la sienne.

"Où es-tu ?", demanda la Sucrerie. Elle pensait savoir à qui elle s'adressait, mais elle n'eut pas de réponse orale pour le lui confirmer. Mais elle eut quelque chose de bien plus flagrant.
Le sol sous ses pieds s'illumina, et laissa apparaître un vitrail coloré représentant Phoenix, ou plutôt Ophine, qui avait un air plus adulte, mais surtout un air vide, ou peut-être même triste. Il faut avouer que Phoenix n'était pas la meilleure pour reconnaître les émotions, elle n'était qu'une Simili, même à l'intérieur du reflet de son propre coeur.
C'est bien là que Phoenix se trouvait. Pour faire simple, la Simili s'était transporté dans le Palier de l'Eveil du coeur de l' "Ophine du futur". L'Ophine qu'elle pourrait redevenir, ou plutôt devenir.
D'une brève lueur apparue l'hôtesse de ces lieux irréels. Ophine [image].

"Nous pouvons faire bref", dit la "Sucrerie" de l'avenir. S'en suivie ensuite une discussion aux phrases rapides et enchaînées.

"Tu te doutes de ce que je vais te demander ?"
"Je ne peux l'ignorer. Tu es une partie de moi. Et tu es ce que j'aurais voulu resté".
"Comment es-tu redevenu humaine ?
"Tu as fini par être tué. Enfin, la Phoenix de ma ligne temporelle. Elle a été éliminé en s'attaquant aux Hauts Placés, comme tu as l'intention de le faire.
"Qui sont-ils ?"
"Je... je ne peux pas t'en dire plus".
"Pourquoi donc ? Je suis là pour éviter tout ça".
"Cela ne changera rien à ce que je suis, mon histoire à moi a déjà été écrite. Et je ne sais pas comment t'aider à modifier la tienne".
"Réponds simplement à mes questions. Qui sont ils ?"
"Je n'en ai aucune idée".
"Qui a éliminé ta Phoenix ? Et ton Sans-coeur que lui est-il arrivé ?"
"Nous n'étions pas prêtes. Nous n'étions pas assez nombreux, et pas assez forts. Et Phoenix avait commis l'erreur de faire appel à son Sans-coeur. Elles ont toutes les deux disparues, et j'ai fini par renaître, complète et avec notre coeur d'antan".
"Et ce n'est vraiment pas une bonne chose".
"Non, tu le sais tout aussi bien que moi. Tu ne veux pas devenir ce que je suis. Tu ne le peux pas. J'ai peur du monde extérieur, tout ce que je connaissais, tout ce qui me donnait un sens à mon existence n'est plus. Alors je termine mes jours, enfermés à l'intérieur de mon propre coeur maudit. Je suis trop peureuse pour me donner la mort...

Phoenix ne dit rien de plus. Bien qu'elle ne disposait pas de coeur, elle avait assez de hargne pour savoir qu'elle ne voulait pas cela, être dans un tel état, un état semblable à l'Ophine qui avait existé avant de devenir un Simili. Un être faible, trouillard, stupide. Sans le moindre intérêt dans le fait d'exister, et sans la volonté de ne pas exister.
La demoiselle fit apparaître ses armes sucrées, et raya de ce plan l'Ophine qui se trouvait en face d'elle. Même si cela ne changerait rien à la réalité qui pourrait arriver, cela était une manière de conclure les choses pour la Simili, qui en avait appris assez sur l'avenir : elle ne voulait pas finir ainsi.

[► Musique ♪ Thème de Phoenix]
C'est ainsi que la vision de Phoenix grâce au Livre des Prophéties de Meiko pris fin. La demoiselle ne voulait pas d'un tel avenir, et allait faire tout en son possible pour qu'il n'existe pas. D'aucune manière. Mais comment s'y prendre ? Si Phoenix et son Sans-coeur risquaient leur fin dans l'assaut de l'Illusiocitadelle, ne fallait-il pas mieux éviter de se lancer dedans ? Phoenix pouvait très bien continuer de suivre les ordres de ses supérieurs, même s'ils n'étaient pas soucieux des autres Simili, du moment qu'elle ne finissait pas comme ce qu'elle avait vu d'Ophine.

"Tu es stupide, et peureuse, même sans coeur, tout autant que cette Ophine", lui répondit Longinux, plus tard à l'Illusiocitadelle, dans un endroit sûr, après que la demoiselle lui ait expliqué sa vision.
"Je ne sais pas quoi faire".
"Tu ne peux pas tout remettre en question maintenant. L'autre Phoenix s'y est mal prise, j'en suis certain".
"Et qu'est-ce que j'ai de plus qu'elle ? Je ne vais que répéter les mêmes erreurs si j'essaye".
"Phoenix. Tu as cette crainte en plus. La crainte de devenir cette Ophine. L'autre pensait certainement pouvoir tout régler à l'aide de son Sans-coeur, comme tu le crois toi aussi, et comme je le pensais, mais nous savons à présent que c'est à éviter, simplement. Nous devons trouver d'autres forces pour les renverser, et nous les avons déjà sous la main, il suffit de bien les utiliser", expliqua le Lancier. "Ou au moins, essayer. Je pense que nous n'avons rien à perdre".

Le coeur manquant de Phoenix allait finir par forger des liens, et le moyen de réussir. Longinux allait s'en assurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Une Ophine semblable à celle du passé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon histoire, celle d''un éca ordinaire.
» les lapins crétins retours vers le passé
» retour vers le passé!
» Je veux pas passé sous le bureau...surtout pas celui de tang :(
» Passé sombre.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Règles et Présentations :: Fiches :: Story-
Sauter vers: