Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 La légende de Solace.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: La légende de Solace.   Dim 4 Sep - 12:44

Extrait du livre "L'histoire d'Elrios", premier chapitre "Des dieux, des hommes et une prêtresse".


Au début des temps, il n'existait que deux dieux primordiaux, celui des ténèbres se nommant Henir et celle de la lumière se nommant Elia. Les pouvoirs de l'un n'était égalés que par l'autre et leur puissance était assez grande pour annihiler tout sur leur passage dans un potentiel conflit les opposants. Toutefois, les deux dieux ne se confrontèrent guère, bien au contraire, ils étaient proches l'un de l'autre et la relation entre les deux étaient vu comme une relation amoureuse pour certains de leurs subalternes, vision qu'ils ne démentirent jamais, préférant laisser chacun se forger son propre jugement. Un jour, Elia voulu créer un héritage, quelque chose qui serait la preuve de leur puissance, et c'est ainsi qu'ils créèrent un monde qui fut d'abord nomme comme le "Royaume Matériel". Seulement, une telle création fit apparaître une dérive qu'ils ne purent contrôler et c'est ainsi que naquit le "Royaume des Démons", l'antithèse du royaume créé par les dieux, mais nécessaire pour l'équilibre du monde.

Elia et Henir avaient tous les deux une pléthore de dieux, chacun ayant son rôle à jouer dans ce nouveau monde, les deux grands ne pouvant intervenir sans risquer de tout annihiler. Toutefois, parmi tous ces divins se trouvait une déesse qui chérissait plus que quiconque le Royaume Matériel, Ishmaël. Les primordiaux, en voyant l'affection que portait cette dernière à ce monde, décidèrent d'en faire sa déesse attitrée et par extension, sa protectrice. Cependant, le Royaume des Démons s'était peu à peu étendu sur son homologue et l'avait presque dévoré entièrement, transformant ce monde parfait en un monde meurtri, dévoré par une puissance nommée le Chaos. Ishmaël ignorait ce qu'elle devait faire, mais elle refusait de voir ce monde qu'elle considérait comme son enfant disparaître. C'est ainsi qu'elle utilisa son grand pouvoir pour faire tomber une immense gemme au milieu du monde. La gemme se planta dans le sol et depuis ce jour, le Royaume Matériel n'avait plus rien à voir avec ce qu'il était. Les plantes mortes revinrent à la vie et s'étendirent partout, recouvrant ainsi des hectares de terres mortes. Les océans reprirent vie, se gonflèrent et de multiples torrents apparurent au milieu des continents, créant ainsi des rivières, lacs et autres cascades à travers le monde. Le vent soufflait à nouveau sur le monde et eu raison des flammes destructrices qui le parcourait. Le monde était plus vivant que jamais. Sur cette terre qui était à présent sacré, les animaux et l'humanité commençait à voir le jour par une souffle de vie, comme-ci cette dernière était capable d’interagir bien plus que simplement avec la nature. La gemme était idolâtrée par les humains et ces derniers finirent par appeler le cadeau d'Ishmaël l'Eldrit et de là naquit le nom du monde, Elrios.

Bien que l'Eldrit eut un impact énorme sur Elrios et rendit vie à ce monde en proie à la mort, ce dernier gardait toujours un étroit lien avec le Royaume des Démons, et c'est ainsi que dans une forêt de l'extrême nord se trouvait un pouvoir sombre s'échappant du monde démoniaque et influença les créatures de la forêt, faisant d'elle des monstres violents et assoiffés de sang. Toutefois, le danger ne semblait pas vouloir sortir de cette forêt, faisant ainsi d'elle le seul endroit où il était interdit, évitant ainsi des accidents graves. Mais il était évident que cela ne pouvait durer c'est ainsi qu'après un long moment de tranquillité, le pouvoir finit par s'échapper de la forêt, faisant ainsi sortir tous les monstres s'y trouvant, ces derniers étant prêt à tout détruire sur leur passage. Les humains ne savaient quoi faire et refusaient que leur déesse intervienne à nouveau, c'était à eux de régler cela, mais comment le pouvait-il ? C'est ainsi qu'apparut un général et son armée, ce dernier utilisant le soleil comme son symbole, qu'ils firent front face aux monstres qu'ils finirent par défaire. Ce qui choqua le plus l'humanité ne fut pas le courage de ces hommes face à la mort, mais bien le fait que le général savait utiliser un pouvoir qui ressemblait à celui généré par l'Eldrit et que cela faisait de lui un être surpuissant. Cet événement marqua les esprits et nombreux furent ceux qui voulurent apprendre à utiliser cette énergie. Ishmaël accorda le pouvoir de contrôler l'Eldrit aux fils et filles de ceux qui vivaient proches de la gemme. Ceux qui ne purent contrôler ce pouvoir firent des autres leurs chefs et ces derniers prirent le nom d'Ellians. Les Ellians vécurent pendant très longtemps dans la prospérité et finirent même par établir leur propre royaume, royaume dont le nom s'est perdu à travers les âges.

Sous la tutelle des Ellians, la civilisation se développa bien plus rapidement, ces derniers décidément même d'apprendre à tout le monde comment contrôler le pouvoir de l'Eldrit et ainsi naquit la Civilisation Ellian. Cependant, il existait une autre catégorie de personne qui était bien doué dans la théorie et les applications qui concernaient cette énergie. Ils furent nommés Debrians. Contrairement aux autres Ellians, ils cherchèrent un moyen pour utiliser l'énergie de l'Eldrit dans des moyens mécaniques et ce fut grâce à un homme en particulier que cette sorte de rêve vit le jour, un certain Adrien Nasod. Ce dernier créa une fonction qu'il appela le "Code" et ce dernier était en mesure d'utiliser l'énergie de l'Eldrit, un exploit qui restera unique, personne n'ayant réussi à le refaire. Le Code lui permit de créer des machines pouvant se mouvoir et ayant une volonté propre grâce à l'énergie de l'Eldrit, créant ainsi une nouvelle race qui prit le nom de son créateur, les Nasods. Le temps finit par s'écouler et le Code créa Adam et Eve, deux Nasods unique qui furent désignés comme roi et reine de la deuxième génération de Nasods. Ces derniers, avec les Debrians, firent de grandes choses et créèrent même leur propre cité, Elianode, qui se trouvait dans les cieux et était protégé par un Nasod d'une puissance incommensurable, Eltrion. Seulement, l'orgueil d'Adam et des Debrians qu'ils voulurent défier les dieux eux-mêmes en créant une cité volante dans une autre dimension, Elysion. La folie des Debrians commença à grandir de plus en plus et nombreux furent ceux qui cru que l'ère de la mort allait retomber sur le monde. Le pouvoir de l'Eldrit diminuait significativement et finalement, Adam lança une guerre contre les Ellians. Cette guerre fut d'une violence sans nom et la gemme fut celle qui subit le plus de dégâts durant cette dernière. Les Ellians durent utiliser un stratagème qu'ils considéraient comme immoral, mais nécessaire pour la survie de ce monde et ainsi, ils ponctionnèrent l'énergie des Nasods pour la retransmettre vers l'Eldrit, les Nasod devenant ainsi une race éteinte. Cependant, l'Eldrit perdit le contrôle, l'océan séparant le continent unique en plusieurs continents. La terre tremblait et le monde allait à nouveau sombrer jusqu'à ce qu'une dame face son apparition et restaure tout le pouvoir de l'Eldrit grâce à un puissant pouvoir semblable à celui d'Ishmaël. Peu de gens comprirent ce qu'ils venaient de se passer, mais ils devaient leur salut à une seule dame qui avait eu la force et le courage de réparer la situation, au prix de sa vie. Elle obtenu le titre de la Dame d'El et les Ellians comprirent qu'il fallait une Dame d'El pour contrôler ce terrible pouvoir qu'était le cadeau d'Ishmaël. Ainsi la seconde Dame d'El fut choisie et elle-même sélectionna six personnes aptes à l'épauler, les six maîtres d'Elrios.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La légende de Solace.   Dim 4 Sep - 15:30

Extrait du livre "Les maîtres d'Elios", troisième chapitre "Seul contre une armée"


Un an après la nomination des six maîtres, Parte rentra en état d'alerte, chose qui n'était pas arrivé depuis la dernière guerre, et un conseil d'urgence entre les maîtres et la Dame d'El fut fait pour discuter de la situation. Malheureusement, comme je l'avais cité dans le chapitre précédent, cinq des six maîtres était parti en mission pour repérer où s'était échappé le chef de l'armée Nasod de la dernière grande guerre, ne laissant donc que Solace pour protéger Parte. Pour combler l'absence des maîtres, le second de chaque absent prit part à la réunion, ce qui fut mon cas en tant que second du maître de la Lune. Nous étions tous autour d'une grande table ronde, sur cette dernière se trouvant une projection magique de la situation. Au centre de la table se trouvait Parte, tandis qu'au nord, ce qui était représenté par une masse rouge avançait vers la ville en détruisant tout dans son sillage. Cette amas rouge était en fait une armée de démons qui avaient réussi à ouvrir un portail entre leur royaume et notre monde et le nombre immense d'ennemis présents ne penchaient pas la balance en notre faveur. Autant le dire avec des mots crus, la situation était catastrophique et si l'armée ennemie arrivait aux portes de Parte, nous ne pourrions plus rien faire.

Le second du maître du Feu proposa d'abord d'utiliser un barrage magique afin d'affaiblir l'armée ennemie et ensuite d'aller au contact pour s'occuper du reste des démons qui auraient survécus au barrage. Bien que l'idée pouvait sembler tout-à-fait viable sur le papier, le second du maître du Vent n'hésita pas à désapprouver ce plan, expliquant les risques que pouvait engendrer une trop grande concentration de magie en un seul point et le fait que si cette concentration venait à nous échapper, les risques d'endommager Parte, voir même l'Eldrit étaient bien trop grands, sachant que si l'Eldrit était touché et perdait le contrôle, il aurait été impossible de l'arrêter et le monde aurait encore couru à sa perte. Le second du maître de l'Eau proposa alors de piéger le terrain pour handicaper l'armée démoniaque et ainsi, les éliminer sans prendre des risques inutiles. Encore une fois, une idée viable sur le papier, mais le second du maître de la Terre expliqua qu'ici, il ne s'agissait pas d'un problème de concentration, mais plus de temps et de terrain. En effet, les pièges magiques que nous aurions pu utiliser demandaient un long temps de préparation, temps qui allait hélas nous manquer et le terrain en question ne pouvait être utiliser pour ce genre de chose car en-dessous se situait la crypte où nous rendions hommage aux plus braves et puissantes personnes décédés, ce qui voulait dire que nous prenions le risque de les ramener à la vie, ce qui n'était pas la meilleure des idées. Notre situation semblait désespérée et c'est alors que je me tournai vers le seul maître présent, mais aussi le seul qui n'avait pas encore prononcé le moindre mot de la réunion.

Le maître du Soleil était resté assit sur sa chaise, le dos calé contre le dossier de cette dernière, les bras croisés et ne donnait pas l'impression de s'intéresser à la situation, bien que son visage n'était pas visible avec le masque qu'il portait et sa capuche rabattue sur son visage. Pourtant, je ne pu comprendre comment, mais je ressentais quelque chose d'étrange venant de lui, comme une sorte de concentration extrême. C'est alors qu'il finit par se lever et se contenta de poser son doigt sur un terrain un peu plus éloigné que celui que nous avions désigner plus tôt. Il ajouta alors qu'il voulait que nous récupérions tous les disciples du Soleil présents à Parte et que nous les amenions au point qu'il venait de désigner et ajouta qu'il s'occuperait du reste avant de quitter la pièce. Personne ne comprit ce qui venait de se passer et nous commencèrent tous à croire qu'il avait juste perdu la tête, mais lorsque je me tournai vers la Dame d'El, mon étonnement fut à son comble quand je vis son grand sourire et le fait qu'elle nous demanda d'écouter le maître. Nous nous retirâmes et entamèrent bien vite notre course pour amener les disciples du Soleil au point demandé par leur maître.

Nous prîmes environ une heure pour tous les rassembler et les amener au point désigné, le maître du Soleil nous attendant déjà. Il se retourna vers ses disciples et leur expliqua rapidement la situation, leur demandant alors de rapidement planter leurs épées dans toute la plaine. Les disciples s'exécutèrent sans broncher et en quelques minutes, la plaine fut recouverte de lames. Notre incompréhension était totale, mais visiblement, la Dame d'El semblait sereine, donc nous nous devions d'avoir confiance. L'armée des démons finit par débarquer sur la plaine et chargeait en direction de notre petit groupe et c'est alors que nous vîmes la véritable puissance d'un maître. Cela ne dura qu'une minute, mais pour les démons, cette minute devait être interminable. Le maître du Soleil ravageait les rangs ennemis, bougeant à une vitesse si élevé qu'il nous était impossible de le suivre des yeux, mettant hors d'état de nuire l'armée ennemie comme-ci cela n'était qu'un simple entraînement pour lui. La minute finit par s'écouler et l'armée ennemie était totalement anéantie, le maître se trouvant devant nous et demandant à ses disciples de récupérer leurs armes et de renvoyer tous les démons dans leur royaume. Pour ma part, j'avais assisté, à l'époque, à la plus grande démonstration de puissance qu'il m'avait été donné de voir et je comprenais la véritable force de ces élus de la Dame d'El. Ce jour entra dans les mémoires de Parte comme le jour où un seul être annihila une armée ennemi sans faire le moindre mort, un exploit inouïe que seul quelqu'un du calibre du maître du Soleil était capable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La légende de Solace.   Sam 10 Sep - 21:44

Extrait du journal intime de la Dame d'El


J'ai enfin trouvé les six personnes qui seraient aptes à m'épauler dans mon devoir de protection, six jeunes êtres bons et justes dotés de capacités dont ils ignorent même l'existence. Cependant, devenir mes gardiens les poussaient à certaines obligations inévitables et que je ne cautionnais pas forcément, mais cela était hélas nécessaire. Ils devaient mourir pour ressusciter, prenant ainsi une sorte de nouvelle forme, éveillant leurs pouvoirs et devenant des êtres ne pouvant mourir de vieillesse. Je leur donnai à chacun un rôle précis, convenant à leurs aptitudes, ainsi qu'un nouveau nom.

Le premier maître à voir le jour fut Rosso, maître du feu. Ce dernier était le symbole de la passion et de la joie, un être plein de vie qui illuminait la journée de tout le monde. Lui et ses disciples s'occupaient principalement d'aider les gens de Parte à vivre une vie meilleure, que ce soit par des actions banales ou plus imposantes, mais toujours avec la conviction de tout faire pour réussir.

Le second maître qui naquit fut Gaïa, maître de la terre. Cette jeune demoiselle devenu la maîtresse de la nature et se devait de veiller à ce que la nature reste riche et florissante, tout en ayant la tâche de toujours protéger Elris dés qu'elle en avait l'occasion. Son coeur et sa tendresse ouvraient les yeux de tous sur les beautés de la nature et sur le fait qu'il ne fallait pas la dompter, mais cohabiter avec.

Le troisième maître à faire son apparition fut Denif, maître des eaux. Cet être était un mélange de calme et d'intelligence, gardien du savoir et maître des océans, contrôlant ces derniers pour qu'ils ne prennent pas le pas sur la terre. Ce jeune homme était le plus sage des six maîtres et celui qui s'occupait toujours d'améliorer la structure de Parte pour en faire la plus grande cité possible, mais il s'occupait aussi de garder les savoirs les plus importants de notre monde, qu'il soit bons ou mauvais.

Le quatrième maître qui apparut fut Ventus, maître du vent. Celui-ci était plus particulier par rapport aux autres, car il était totalement libre de faire ce qu'il veut, mais son existence permettait de canaliser l'énergie du vent, cette dernière permettant à notre univers d'être en mouvement. Ce jeune homme était un symbole d'ouverture d'esprit et de liberté, montrant au monde que rien ne pouvait les enchaîner et que tout était possible quand on s'en donnait les moyens.

Le cinquième maître à apparaître fut Ebalon, maître de la lune. La seconde demoiselle du groupe de six était le symbole de la sécurité et du réconfort sur Elrios, ses pouvoirs pouvant apaiser n'importe quel être existant et l'évacuer de ses peurs. Sa gentillesse et l'apaisement qu'elle amenait avec elle était palpable et elle s'occupait surtout d'apaiser le monde en cas de crise.

Le dernier maître à revoir la lumière du jour fut Solace, maître du soleil. Ce dernier personnage était celui qui était le maître de la vie sur Elrios, s'occupant de la sécurité de tous et refusant de tuer qui que ce soit, à l'instar du soleil lui même. Bien que plus réservé que les autres, le dernier maître était le plus proche du peuple, assistant à toutes les naissances, bénissant les nouveaux-nés et protégeant Parte de tout son pouvoir, mais sa promesse de ne pas tuer s'appliquait même pas à de simples créatures mais aussi aux êtres maléfiques quel qu'ils soient.

Ces six maîtres étaient le plus puissant rempart de l'équilibre d'Elrios et chacun d'eux était assez puissant pour causer des dégâts irréversibles, mais cela était tout bonnement impossible, car leur dévotion à servir l'équilibre du monde était bien au-dessus de tout le reste. Chacun d'eux contribuait à l'existence de notre monde à sa manière et ne comptait pas asseoir sa domination sur le reste, bien au contraire. Ils s'adaptaient tous aux besoins de chacun et n'hésitait pas à intervenir même dans des domaines qui ne les concernaient pas forcément, renforçant ainsi l'unité qu'ils formaient. J'étais fière d'avoir réussi à former un groupe tel que celui-ci, mais surtout, j'étais heureuse de voir qu'ils ne me considéraient pas que comme une simple prêtresse, mais aussi comme leur amie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La légende de Solace.   Dim 11 Sep - 1:42

Extrait du journal de Rosso, maître du feu


Yeah, enfin ! Pour la première fois depuis qu'on est devenu des maîtres, j'ai fait équipe avec Solace le badass ! Y avait mon meilleur pote Denif qu'était aussi avec nous et on est parti vers les ruines qui se trouve à Besma, la partie canyon/désert du continent. Apparemment, les habitants de là-bas, des lézards humanoïdes nommés Sauriens, demandèrent de l'aide à Parte car ils avaient un problème "majeur" dans leurs ruines, le genre de trucs qu'ils pourraient pas régler eux-mêmes. Une équipe avait été envoyé, mais visiblement, le problème était vraiment énorme cette fois, car on récupéra que quelques ossements calcinés de nos hommes. Du coup, Lady El n'hésita et demanda l'intervention de trois maîtres. Moi, j'étais un peu choisi d'office car on allait dans un lieu rempli de trucs enflammés. Pour Denif, c'était le même cas, car avec son pouvoir de flotte, ça allait être super utile. Quand à Solace, il était là pour accomplir sa mission principale qui était de protéger tout ce qui était vivant et donc, éviter une bavure importante dans les ruines. Notre aventure dura une semaine entière et par Ishmaël, que c'était cool !

Quand on arriva dans la région de Besma, on comprit de suite que c'était la merde, la chaleur étant bien trop grande pour la saison et alors qu'on prévoyait de passer au moins une ou deux heures à l'auberge pour réfléchir et récupérer des infos, on eut pas vraiment le temps car le village se faisait attaquer par des Sauriens tout noir, mais surtout, ils n'avaient pas l'air d'avoir de conscience. On les mit hors d'état de nuire aisément avant de foncer directement vers les ruines et une fois arrivé à l'entrée, bah autant dire que ça puait la merde. Une puissante magie noire émanait de l'endroit et quand je tournai mon regard vers Solace, il avait pas l'air bien. C'était la première fois que je voyais ça et c'était étrange d'assister à une telle situation, il n'avait aucune blessure, mais semblait souffrir. Je compris pas de suite et Denif finit par m'aiguiller juste en me rappelant que Solace était le gardien de la vie, ce qui signifiait que cette énergie était en rapport avec la mort. J'étais choqué, mais tellement ! Je savais même pas que la magie de la mort existait ou un truc s'y approchant, mais bon, j'étais pas forcément le plus renseigné de ce côté là. Nous finîmes par avancer dans les ruines et si on avait pas été là pour régler un truc qui pouvait potentiellement détruire le monde, j'aurais bien fait du tourisme car c'était classe comme endroit.

Plus nous avancions, plus le chemin devenait difficilement praticable et rajouter à cela des possibilités de chemins en veux-tu en voilà, vous avez le combo parfait du labyrinthe insupportable. Le pire dans tout ça, c'est que toutes les routes se ressemblaient et on avait réussi à s'égarer. Pour une fois, c'était pas faute vu que Denif voulait absolument passer en premier. Cependant, je pouvais sentir un truc pas net avec ces ruines, sans compter cette magie de la mort. Comment pouvions nous perdre aussi facilement ? On avait déjà eu à faire avec des labyrinthes et des biens plus durs que ceux-là, Gaïa étant particulièrement sadique quand il s'agit de créer un truc géant où tout le monde peut se perdre. Je fis quelque chose que je faisais rarement, finissant par me poser en tailleur au sol et me mit à réfléchir. Je pensai aux problèmes sous tous les angles jusqu'à ce que je fini par avoir une illumination et prévenu mes potes que c'était probablement une illusion. A ces mots, Denif créa de l'eau dont il recouvrit quasi l'entièreté des murs du bordel avant que je les explose à grands coup de poings. Comme prévu, les murs ne se brisèrent pas, mais disparurent comme par magie, nous dévoilant ainsi une méga salle super grande avec, en plus de notre chemin d'arrivée, le chemin qu'on devait suivre. Fallait quand même qu'on se dépêche, Solace commençait à douiller méchamment avec cette magie.

On finit par arriver dans la grande salle où siégeait un mage Saurien, mais surtout, un putain de squelette énorme. Fallait préciser aussi qu'une grande partie de l'endroit était entrecoupée de rivières et cascades de lave car on se trouvait dans un VOLCAN !!! L'énergie noire venait du mage et ce dernier fut visiblement content de nous voir, car je cite : "Il allait se faire trois maîtres pour le prix d'un !". Visiblement, il concentrait un sort dangereux qu'il finit par utiliser et sans même qu'on comprenne comment, le squelette commença à reprendre vie, reconstitua ses organes, sa chair, ses muscles et même sa peau et c'est ainsi qu'on se retrouva nez-à-nez avec un DRAGON !!! Je kiffais cette journée, mais tellement ! Bon, on allait se farcir une créature surpuissante et légendaire, mais c'était trop la classe ! Pour revenir un peu sur le mage, bien que je vais finir cette phrase et il réapparaîtra plus de l'histoire, il semblait avoir tellement confiance en lui qu'il voulu ordonner au dragon de nous achever... Mauvaise idée. La grosse bête tourna la tête vers le lézard et le croqua, mais pas en entier, juste la moitié du haut et la moitié du bas tomba dans la lave. Note à moi-même : Jamais donner d'ordre à un dragon pas domestiqué. Enfin bref, on du donc se battre avec ce truc et autant le dire de suite, on arrivait à peu près à jeu égal. Déjà, Solace avait plus ou moins récupéré la santé depuis que la magie noire s'était dissipé, mais surtout, on profitait de l'endroit pour prendre l'avantage sur lui, comme quoi la taille, ça compte. Par contre, c'était devenu bizarre à un moment vu qu'on entendait une voix dans notre tête et c'était encore plus chaud quand on comprit que la voix, c'était celle du dragon !

Visiblement, il espérait qu'on le tue, car il ne voulait pas faire ce qu'il était en train de faire. Apparemment, il était prit d'une rage incontrôlable extérieure qu'il ne pouvait contenir et voulait pas détruire le monde comme il avait faillit le faire auparavant et donc, il nous supplia de le tuer. Putain de merde, on allait devoir le buter ? On allait être dans la merde vu que Solace était pas vraiment de ce bord là, mais pour la seule et unique fois depuis que je le connaissais, il finit par accéder à cette requête car pour lui, un être ressuscité ne devait pas avoir à subir ça et devait pouvoir reposer en paix. On finit donc par se mettre d'accord sur un coup spécial pour le tuer et autant y aller de manière directe, on allait lui trancher la tête. Solace et Denif s'occupaient de le distraire tandis que je me préparais à tout mettre dans un seul coup. Ils réussirent à attirer le dragon dans la lave et c'est là la subtilité de ce plan. On voulait pas le tuer avec, mais l'immobiliser. Solace provoqua une flamme supra brillante qui aveugla l'animal, Denif utilisa son pouvoir pour refroidir le lave qui se solidifia et j'eu l'honneur de porter le coup de grâce avec un puissant coup de hache qui fit rouler la tête sur la lave solide. On avait réussi et c'était cool ! On se préparait à partir et alors que mes deux coéquipiers quittèrent la salle en premier, la voix du dragon se mit à me parler, nous remerciant d'avoir mit un terme à ses souffrances, mais surtout, il m'informa d'un truc perturbant. Il sentait en Solace un truc bizarre comparé à moi et Denif, un truc qui remontait à son époque de vivant, soit 4 000 ans en arrière. Il expliqua alors que Solace était sûrement pas qu'un simple humain qu'avait obtenu un pouvoir démesuré, mais potentiellement une réincarnation de quelqu'un d'important. Encore maintenant, je me demande ce qu'il voulu di-... J'AI COMPRIS ! Putain, Solace est badass à ce point ! C'est la réincarnation de...

*La fin de la phrase semble avoir été arraché de la feuille.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La légende de Solace.   Mer 14 Sep - 22:25

Extrait du journal de Gaïa, maître de la terre


Aujourd'hui aurait pu être le dernier jour de notre civilisation si nous n'avions pas été là et cette survie n'était dû qu'à l'incroyable intuition d'Ebalon et Solace, les deux maîtres se doutant que quelque chose allait arriver. Aujourd'hui était un jour particulier, il s'agissait de notre cinquantième anniversaire en temps que maîtres d'Elrios et notre Dame nous accorda des congés dans un endroit particulier qu'elle avait découvert quelques mois auparavant. Elle avait trouvé un couteau capable d'ouvrir une brèche vers une dimension d'où émanait une puissance considérable, bien supérieur à notre Eldrit. Ignorant ce qu'était réellement cette dimension, nous ne voulions pas y entrer, de peur que nous ne puissions plus en ressortir, mais un message de la déesse Ishmaël nous informa qu'il s'agissait d'un terrain de jeu créé par Henir, l'un des deux dieux primordiaux. Ainsi, nous apprîmes que cette dimension était régit par la volonté de celui qui avait ouvert la faille, pouvant donc lui donner l'apparence qu'il voulait et choisir à quelle vitesse le temps pouvait s'écouler à l'intérieur. Notre Dame ouvrit ainsi une faille et créa un lieu paisible où le temps s'écoulait 24 fois plus vite que sur Elrios, signifiant ainsi qu'une seconde sur Elrios équivalait à 24 secondes dans cette dimension. La perspective de vacances nous réjouissaient tous, mais Ebalon et Solace étaient plus réticents, chose qui n'étonna personne étant donné qu'ils étaient sans doute les plus sérieux de nous six, mais ils franchirent le passage avec nous, acceptant de prendre quelques vacances.

Une fois la brèche traversée, nous arrivâmes sur une plage avec une mer totalement limpide ainsi qu'un ciel dégagé et un soleil éblouissant. A quelques mètres de nous se trouvaient quelques cabanes tenant au-dessus de l'eau ainsi que des réserves de nourritures pour nos vacances. Tout cela démarrait bien et tout le monde changea de tenue afin de se détendre entièrement. Plusieurs jours passèrent ainsi et nous nous amusions tous, nous ressourçant et en profitant pour en savoir un peu plus sur chacun car au final, nous étions toujours plus occupé par notre devoir que par le fait de nous connaître plus personnellement. Nous passions nos journées à nous amuser de toutes les manières possibles et le soir, nous discutions de tout et de rien autour d'un feu de camp. Pour la première fois depuis longtemps, nous passions des journées normales et nous en profitions bien. Seulement, les deux mêmes avaient encore une sorte d'intuition comme quoi quelque chose d'étrange allait se passer et que le fait que nous soyons ici allaient sûrement nous jouer des tours. Je comprenais parfaitement leurs craintes, mais nous avions réglés la totalité des éventuels soucis avant qu'on nous envoie en vacances, il était quasi impossible que quelque chose arrive et même si c'était le cas, nos adeptes étaient tous assez entraînés pour parer la plupart des problèmes, nous n'avions rien à craindre.

Cependant, une semaine après notre début de vacances, l'air commença à vibrer et les vibrations devinrent de plus en plus fortes, au point que ces dernières brisèrent notre lieu de vacances et nous transportèrent sur une sorte de cube translucide aux multiples traits bleus. Autour de nous, d'autres cubes semblables au nôtre flottaient dans cet espace aux couleurs froides très sombre où on pouvait apercevoir une lune noire aux reflets bleus. L'air était chargé en magie et cette dernière était presque palpable, chose qui était inconcevable pour nous sur Elrios. C'est alors qu'apparu un homme étrange portant un long manteau, un masque d'acier laissant uniquement paraître son oeil gauche doté d'une iris doré et arborant une coupe de cheveux blanches en pique. Ce dernier se présenta sous le nom de Glave et nous souhaita la bienvenue dans l'Espace-Temps d'Henir, endroit dont il était le gardien, un espace-temps appartenant au dieu Henir et servant d'arène dimensionnel. Il nous demanda alors comment nous étions arrivés ici car, pour une raison que lui-même ignorait, il n'avait senti le pouvoir d'aucun de nous à notre arrivée. Je lui expliquai alors la situation et le gardien semblait comprendre comment cela fut possible. Il expliqua alors que le couteau que la Dame avait récupéré était une clé spéciale de l'espace-temps, le seul moyen de créer une pièce où même lui n'avait aucun pouvoir. Il nous expliqua alors la situation et notre sang à tous ne fit qu'un tour en entendant les mots de cet inconnu. Les démons avaient réussis à attaquer Parte en notre absence et avait lancé un rituel visant à libérer leur roi pour ainsi ravager Elrios et rien que les émanations de puissance du rituel brisèrent la pièce dans la quelle nous étions. Glave ajouta ensuite qu'il ne pouvait nous faire sortir de l'espace-temps car il n'avait aucun juridiction sur nous à cause de la méthode avec laquelle nous avions pénétrés dans cet endroit. Notre monde allait être détruit et nous ne pouvions empêcher cela.

Nous réfléchissions tous à comment sortir, Rosso proposant de libérer un torrent d'énergie afin de créer une faille nous ramenant chez nous, Denif voulant utiliser l'habituel méthode de Glave qui consistait à affronter et vaincre tous les monstre de ce colisée dimensionnel et Ventus proposant de fouiller l'espace-temps de fonds en combles pour espérer trouver une sortie. Les trois solutions avaient toutes un problèmes nous empêchant de les utiliser. C'est alors que je me tournis vers Ebalon et Solace, les deux semblant réfléchir à un plan particulier. Solace ferma les yeux et Ebalon posa sa main sur son épaule, envoyant une partie de son énergie au maître du soleil. C'est alors que Solace rouvrit les yeux et nous demanda à tous d'être lier à lui et de lui envoyer une certaine quantité d'énergie. Avec cela, il allait peut-être pouvoir franchir la barrière entre Elrios et notre position et tous nous transporter à Parte. C'était la solution la plus rapide et la plus sûre que nous avions, nous exécutant donc. Solace acquit, pendant quelques secondes, une puissance colossale et réussit à tous nous transporter sur une des nombreuses marques qu'il avait posé dans Parte. Seulement, le voyage l'épuisa bien plus que ce qu'il pensait et il fut hors d'état pour le reste de notre sauvetage.

Nous séparèrent, chacun couvrant un point cardinal et le dernier fonçant là où devait se trouver l'Eldrit. Je fus charger de la zone sud de Parte où je fus confronté à un grand nombre de démons, ces derniers étant armés jusqu'aux dents et surtout beaucoup plus fort que les derniers que nous avions affrontés. Néanmoins, je fus capable de tous les vaincre, ainsi que le chef gardant la zone, et c'est alors qu'une violente secousse se fit sentir, l'épicentre de cette dernière provenant de la tour de l'Eldrit. J'y accouru le plus vite que j'y pu et en chemin, je fus rejoins par Rossa, Denif et Ventus. Une fois la tour atteinte, notre vision n'était qu'horreur, nos invocations ayant servies de catalyseurs pour le rituel. Nos précieux compagnons étaient morts, leurs corps ayant étés déchiquetés et ne laissant qu'une dépouille ne pouvant être reconnue au milieu d'un cercle démoniaque. Ebalon sortit de la tour, la Dame d'El l'accompagnant, et se contenta de rejoindre le cadavre de son invocation à côté de laquelle elle s'agenouilla et pleura toutes les larmes de son corps. Nous avions réussi à empêcher Parte d'être détruite, mais beaucoup d'innocents étaient morts et nous avions tous perdus notre plus proche compagnon. Cependant, je ne pus m'empêcher mon esprit de divaguer sur les dires du chef démon que j'avais affronté. Ce dernier semblait agacé car "pour la deuxième fois, il les avait empêché de réussir leur plan". Que voulait-il dire par "pour la deuxième fois" et qui était ce "il" ? ... Non, se pourrait-il qu'il parlait de Solace ? Cela voudrait dire que...

*Le reste de la feuille sembler avoir été arraché.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La légende de Solace.   Jeu 15 Sep - 15:11

Extrait du journal d'Ebalon, maître de la lune


Je pense que cette journée restera à jamais gravée dans ma mémoire tant ce que j'ai vécu aujourd'hui me parut irréaliste. Cela faisait plusieurs mois que nous recevions des plaintes à propos d'un tueur en série qui frappait dans tout Elrios. Il possédait une dizaine de morts à son actif et nos soldats ne réussirent jamais à arriver à temps sur les lieux des crimes pour tenter d'appréhender le criminel. Nous étions dans une situation épineuse et nous ne savions comment intervenir de manière efficace. Aucun témoin, aucun survivant, aucun moyen de retrouver notre cible, nous n'étions capable de rien. Nous en étions presque à nous demander s'il ne s'agissait pas d'une série de suicide qui se produisait de la même manière, mais cela était improbable. Je me demandais qui pouvait bien être derrière une telle série de meurtres et surtout, pourquoi ? Une vengeance, un trouble psychologique du au passé, de la méchanceté pure et gratuite ? J'ignorais ce qui motivait ce criminel, mais nous ne pouvions tolérer cela et il nous fallait l'appréhender au plus vite. Nous décidâmes de nous mêler à la foule de la capitale pour les semaines qui allaient suivre, nous permettant ainsi de peut-être obtenir des potentiels indices nous menant au coupable, voir même de le capturer de suite.

Nos premiers jours de surveillance n'amenèrent à rien, mais le cinquième jour nous glaça le sang quand nous comprîmes de quoi était capable le criminel. Le cadavre d'une petite fille était accroché à une des aiguilles de la grande horloge et cette fois-ci, le tueur ajouta un message où il dit que ses prochaines victimes seraient les six maîtres. Nous étions nous-même devenus des cibles de criminel et sa puissance était peut-être plus effrayante que ce nous avions pu imaginer. Cela ne nous empêcha pas de continuer nos recherches en nous mêlant au public, mais malgré deux semaines supplémentaires, nous n'avions rien trouvés. Cette personne était tel un fantôme qui était capable de tuer ses victimes et d'en faire ce qu'il voulait sans que personne ne le remarque. Nos recherches finirent par être arrêter sur demande de la Dame d'El, cette dernière ne voulant pas nous voir mourir face à cet inconnu. Aucun d'entre-nous ne voulait abandonner, mais au final, notre impuissance était bel et bien là et nous risquions juste de tous y laisser notre peau sans pouvoir avancer d'un seul millimètre, ce qui finit par nous faire abandonner nos recherches de cette manière là.

Deux autres semaines passèrent et nous amenèrent à aujourd'hui. Je m'occupais de mes tâches quant un messager vint me voir en me demandant où se trouvait Solace. Ce dernier n'était hélas pas en ville, s'occupant d'un problème de démons. Le coursier me laissa le message avant de s'en aller, mais cet homme m'étonnait fortement. Il semblait pressé, mais plus par peur que par le fait d'être en retard. J'ouvris le message et les lignes que je pus lire me terrifiaient. Le criminel était actuellement dans la maison de la nièce de Solace et attendait ce dernier pour discuter. Sans réfléchir, je fonçai vers la maison en question et pénétra à l'intérieur de celle-ci en défonçant la porte et je vis le criminel avec la petite-nièce de Solace sur ses genoux, un couteau sous la gorge, et le cadavre de sa mère au sol, le corps étant totalement lacéré et le résultat étant plus proche de ce qu'aurait pu faire un animal sauvage. L'homme me regardait et semblait déçu de voir que je n'étais pas la personne qu'il attendait, mais il me fit bien vite comprendre que moi et la petite avions peu de chance de nous nous en sortir vivantes toutes les deux. J'étais tétanisé, mais il ne devait surtout pas le remarquer, sinon j'étais fichue. A ce moment précis, je priais pour que quelque chose vienne sauver cet enfant, n'importe quoi pourvu que cet enfant puisse être sauver. C'est alors que, de derrière le criminel, surgit Solace qui le frappa violemment au niveau du bras droit afin de lui faire lâcher son arme, ce dernier lâchant ainsi son arme et la petite. Nous pensions l'avoir sauver, mais ce que Solace venait de faire venait en fait de condamner l'enfant. En effet, au moment où le criminel la lâcha, son corps commença à doucement s'effriter avant de se transformer en poussière et d'être balayer par un simple coup de vent.

A cet instant, je ressenti une terrible peur m'envahir, mais cette peur n'était pas dû à ce que venait de faire le criminel, mais bien à l'expression de Solace qui était emplie d'une colère qui semblait intarissable. Il attrapa le criminel par le col avant de me demander de créer une de mes zones noires pour lui et sa cible. Je ne savais quoi faire, mais lorsqu'il tourna légèrement la tête vers moi, je m'exécutai et les enfermai tous les deux une pièce totalement noire, sans aucune limite et d'où rien ne pourrait s'échapper à l'exception de ce que j'avais décidé. Je pouvais voir ce qu'il se passait à l'intérieur et j'y vis un Solace furieux qui terrorisa le criminel, ce dernier perdant cet air confiant qu'il arborait depuis le début. Il avait peur, peur de dont était capable le maître du soleil, mais moi aussi, j'en avais peur. Il le fit valdinguer dans tous les sens, brûlant lentement chaque centimètres du corps du criminel avant de lui casser les articulations de chaque membre une à une. Ce n'était plus une simple vengeance, c'était une torture diabolique qui s'éternisait et peu importe ce qu'il faisait, la rage de Solace ne diminuait pas et il continuait son macabre spectacle, ignorant les cris de douleurs de sa victime. Je ne pouvais plus supporter de voir cela et au moment où il se prépara à lui arracher le bras, je finis par intervenir pour l'arrêter. Il fit tomber son masque et je pus voir les yeux de cet homme, des yeux plein de tristesse et de rage, les yeux d'un homme perdu qui ne savait quoi faire dans cette situation, les yeux d'un homme qui avait besoin de quelqu'un pour être le fourreau permettant de rengainer l'épée de sa colère. Je le pris dans mes bras, partageant ma douceur et tentant de réconforter son coeur perdu. Ma zone finit par disparaître et le criminel fut appréhender avant d'être envoyer en prison. Je restai de longues minutes avec Solace pour le soutenir, tentant de l'apaiser du mieux que je le pouvais. Cela faisait bien longtemps que je ne l'avais pas tenu dans mes bras ainsi, la dernière fois remontant à plus de 5000 ans lorsqu'il sauva l'Eldrit des démons. Je pouvais enfin serrer l'homme que j'aimais contre moi à nouveau, mais pour le moment, il ne pouvait être mit au courant de sa véritable nature, car il serait incapable de supporter tout cela. Tant que j'y pense, la keyblade qu'il m'a transmise réagit bizarrement ces derniers temps, comme-ci quelque chose de grand allait se produire. Peut-être mon imagination...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La légende de Solace.   Sam 17 Sep - 15:12

Extrait du journal de Ventus, maître du vent



J'ignore pourquoi je me souviens de cela maintenant, mais quand j'étais encore un garçon banal qui allait à l'école, mon professeur nous avait posé une question difficile : Que ferions nous le dernier jour de notre vie ? A l'époque, j'avais déjà ma réponse et celle ci n'avait pas changé avec le temps, je voulais juste passer un dernier bon moment avec mes amis avant de m'éteindre, rien de plus. Si seulement on m'avait dit à l'époque que c'était comme ça que j'allais mourir, j'aurais sûrement bien rigolé. Ces pages sont les dernières de mon journal et si vous les lisez, ça veut dire que je suis mort, comme quatre de cinq autres maîtres.

Aujourd'hui, c'était le Festival de l'Harmonie, un jour très important dans l'histoire d'Elrios, car c'est celui où l'Eldrit est tellement puissant que la vie coule dans l'entièreté de notre monde comme-ci de rien n'était, mais aussi le plus dur pour nous, les maîtres et la Dame d'El, car nous devons empêcher celle-ci de devenir instable et donc, de libérer une potentielle vague d'énergie capable de ravager le monde. Ce travail incombait surtout à la Dame d'El, les maîtres étant plus là en tant que garde du corps et soutien mental qu'autre chose. Ainsi, nous patrouillions à travers la ville pour nous assurer que tout se passait comme il le fallait et que chaque personne passe un agréable festival. Nous pensions que cette journée allait pouvoir se passer sans le moindre problème et ce le fut jusqu'à ce qu'un de mes disciples viennent me trouver et m'expliqua que la tour avait été attaqué par Solace et ses disciples. Cela me semblait improbable, mais je convoquai quand même les autres maîtres afin que nous nous retrouvions à la tour pour voir par nous même ce qu'il se passait. Solace, attaquer la tour ? C'était impossible, il n'avait aucune raison de faire cela, mais mon disciple n'avait aucune raison de me mentir, ce qui me perturbait fortement.

Une fois les autres retrouvés, nous finîmes par atteindre la tour et une fois que nous pénétrions à l'intérieur, nous pouvions voir Solace se trouver face à nous, la Dame d'El derrière lui. C'était vrai alors, il avait véritablement attaquer la tour et cela suffit à Rosso pour sauter sur Solace afin d'engager un combat entre les deux. Pourquoi ? Pourquoi quelqu'un comme lui attaquait notre tour ? Cachait-il sa vraie nature depuis le début ? Non, nous pouvions tous sentir qu'il ne faisait pas cela par plaisir et surtout, tous les gardes au sol que nous avions croisés n'étaient pas morts mais simplement K.O., preuve qu'il avait toujours ce voeu de ne pas tuer. Alors pourquoi ? Je regardai les deux se battre, ces derniers n'ayant aucune retenue pour l'autre et c'est en voyant le visage de Solace et celui de la Dame d'El que je compris alors ce qu'il voulait faire. Il voulait la sauver de son funeste destin, lui permettre de vivre une vie normale ou en tout cas, une vie où elle pouvait faire ce qu'elle voulait sans être obliger de servir une population toute sa vie. Je comprenais ce qu'il voulait faire, mais nous ne pouvions le laisser faire, car si ce n'était pas elle qui s'en chargeait, ça serait quelqu'un d'autre et nous nous retrouverions dans la même situation. Je dégainai ainsi mon katana et me lançai sur Solace, mes yeux aux bords des larmes, car nous allions peut-être devoir tuer un des nôtres.

Rosso et moi faisions tout ce que nous pouvions pour le vaincre, nous voulions en finir le plus vite possible, mais pour une raison que nous ignorions, il réussissait à nous repousser, voir même à nous surpasser tous les deux. Les autres ne bougeait pas, ils ne voulaient pas combattre, car il savait que le but de Solace était noble et ne pouvait se résoudre à l'affronter. Nous le savions aussi, mais nous ne pouvions le laisser fuir avec la Dame d'El, car sinon, c'était la fin de notre monde. Nous continuions de nous acharner sur le maître du soleil, ce dernier devant ressentir l'énorme pression que nous mettions sur lui, mais il continuait de tenir et il finit même par nous envoyer tous les deux valser dans un mur de la tour. Comment se faisait-il qu'il soit si puissant ? Était-ce sa résolution qui lui donnait le pouvoir de nous vaincre ? Tout cela me semblait inconcevable et nous retournions de plus bel au combat. Rosso et moi même utilisions l'entièreté de notre arsenal pour le vaincre, mais il brisa chaque attaque qui vint sur lui avant de provoquer une énorme explosion de flammes qui nous mirent au sol, ainsi nous battant. Il était trop fort et actuellement, aucun d'entre nous ne pouvait le vaincre.

Les trois autres maîtres tentèrent de raisonner Solace par la parole, mais cela fut vain, il n'avait que cette solution. Le sol se mit alors à trembler violemment et tout le monde compris ce qui se passait : l'Eldrit commençait à surcharger. Nous devions tenter de calmer la pierre pour éviter des dégâts irréversibles et les trois maîtres étant encore capable de bouger foncèrent vers cette dernière pour canaliser son pouvoir. Solace et la Dame en profitèrent pour fuir, mais avant qu'ils partent, je pus voir des larmes couler sur le visage de Solace et je compris qu'il voulait juste respecter jusqu'au bout son rôle, ce qui me fit sourire. Je finis par me relever avant de sortir mon journal ainsi que mon stylo pour écrire les dernières pages que vous venez de lire. Actuellement, tous les maîtres et moi-même sommes assis, l'un à côté de l'autre, attendant notre heure sagement et espérant juste que le nouveau monde qui va naître sera aussi beau que celui que nous avions. Au revoir à tous, les maîtres Ebalon, Gaïa, Denif, Rosso et moi-même, Ventus, sommes fiers d'avoir pu protéger ce monde pendant un temps et d'avoir rendu des gens heureux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La légende de Solace.   Sam 17 Sep - 21:37

Extrait du journal de Solace, maître du soleil


Cela faisait maintenant plusieurs jours que je travaillais sur mon plan pour libérer la Dame d'El sans blesser personne. Je ne pouvais plus supporter de la voir être prise au piège de son devoir au point d'y sacrifier toute sa vie, je me devais donc d'intervenir, en tant que maître du soleil et de la vie. J'allais agir le soir du Festival de l'Harmonie, au moment où tout le monde serait le moins enclin à agir et à m'empêcher d'exécuter mon plan. Les quelques disciples auxquels j'avais demandé de l'aide comprirent ma pensée et acceptèrent de m'aider sans la moindre hésitation. Je savais que ce que je m'apprêtais à faire ferais sûrement de moi la cible principale des autres maîtres, ces derniers étant sûrement capables de m'affronter afin de m'arrêter, mais je ne comptais pas me laisser faire, j'allais la libérer, peu importe ce que cela me coûterait.

Le soir finit enfin par arriver. Toute la journée, je fis mine de rien et m'occupait des tâches qui m'incombaient en ce festival, avant d'aller patrouiller dans Parte pour m'assurer que chaque habitant passait un bon festival, à l'instar des aux maîtres. Une fois que j'en eu l'occasion, j'appelai les disciples et nous nous dirigions vers la tour où devait se trouver la Dame. Nous arrivâmes devant cette dernière, nous vainquirent les gardes sans pour autant les tuer et nous pénétrions la tour afin de retrouver la Dame d'El. Je mis quelques minutes pour la retrouver et au moment où elle me vit, elle était étonnée et ne comprenait pas pourquoi j'étais là. Je lui expliquai alors ce que je voulais faire et lui demandai si elle était d'accord pour me suivre ou non, chose qu'elle accepta sans broncher et même en souriant. Nous prirent ainsi le chemin pour quitter la tour afin de nous en aller le plus vite possible, mais visiblement, nous n'allions pas avoir simple pour nous en aller, car les cinq autres maîtres nous attendaient dans le hall et je pouvais sentir qu'ils ne comprenaient pas ce que j'étais en train de faire.

Rosso se lança directement sur moi sans la moindre attente et tenta de me porter un grand coup de hache que j'esquivai de justesse avant d'invoquer mon épée et d'engager le combat contre lui. J'étais étonné, les autres ne semblaient pas vouloir m'attaquer, mais cela me permettait de me concentrer uniquement sur Rosso afin de ne pas me laisser surpasser. Nos pouvoirs étaient égaux, mais je pouvais sentir un grand trouble en lui, il ne voulait pas m'affronter et le faisait uniquement par devoir, ce qui réduisait en partie son pouvoir et me laissait ainsi être au-dessus de lui. Je continuai d'observer les autres maîtres en même temps pour voir si l'un d'eux allait se jeter sur moi ou non afin d'aider le maître du feu, mais aucun d'eux ne bougea pendant plusieurs minutes, me laissant ainsi dans un simple un contre un avec Rosso. Je pouvais le voir en observant leurs visages, ils savaient pourquoi je faisais cela et semblaient respecter mon choix, mais quand je vis Ventus faire quelques pas en avant tout en dégainant son arme, je compris qu'il devait quand même faire passer son devoir avant tout et il finit par se jeter sur moi, transformant ce long duel en un affrontement à deux contre un.

La pression était grande, les deux se déchaînant sur moi sans la moindre retenue et je sentais que je commençai à faiblir, mais je ne pouvais abandonner. Les autres ne firent aucune intervention, ne rendant pas mon combat plus ardu qu'il ne l'était déjà, mais si ce dernier continuait de durer, j'avais peu de chance de m'en sortir indemne et de pouvoir emmener la Dame avec moi. Je finis par les envoyer tous les deux valdinguer dans un mur avec une violence inouïe, mais ils reprirent le combat avec une hargne encore plus grande et ils vidèrent leurs répertoires de techniques sur moi. Je me défendais comme je pouvais, brisant chacune d'elle l'une après l'autre et je finis par libérer un torrent de flammes qui conclu le combat sur ma victoire. J'étais exténué, mais j'avais réussi à les vaincre et je pouvais enfin m'en aller. La Dame d'El me rejoignit et nous nous dirigions vers la sortie, les trois autres maîtres étant toujours devant cette dernière et voulant absolument nous raisonner, mais je leur fis comprendre qu'il n'y avait pas d'autres solutions que celle-ci, je ne voulais plus voir quelqu'un être esclave de cette pierre encore plus longtemps et cela, tous l'avaient compris.

Une secousse commença à retentir et toute la tour se mit à trembler : l'Eldrit commençait à perdre le contrôle et il fallait que nous partions le plus vite possible. Tandis que les seuls maîtres encore valides foncèrent vers la pierre, la Dame d'El et moi quittèrent la tour le plus vite possible afin de rejoindre notre issue de secours, une charrette préparée quelques heures auparavant. Nous purent quitter Parte très rapidement et en seulement quelques minutes, nous étions assez loin pour assister au résultat de mon plan, de mon erreur... Une énorme colonne d'énergie azurée venait de sortir du sol, une colonne sûrement assez grande pour dévaster Parte en entier comme ci de rien n'était. J'étais terrifié par ce que je voyais et je commençai à regretter mon acte. Je me tournai ensuite vers la Dame d'El et encore une fois, je fus terrifier. Elle était couchée de la charrette, ne bougeant plus, ne semblant plus respirer. Je tentais de la réveiller par tous les moyens possibles, mais rien ne fut concluant. Je pouvais toujours sentir la vie s'écouler en elle, mais elle dormait profondément. Qu'est-ce-que je venais de faire ? Est-ce-que j'étais en tort depuis le début, est-ce-que je n'aurais pas du intervenir et laisser les choses telles qu'elles étaient ? J'étais face aux conséquences de ma plus grande erreur, l'erreur qui changea ma vie et le monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La légende de Solace.   Dim 18 Sep - 0:51

Extrait du journal de Solace, maître du soleil


Nous fuyons le plus loin possible, moi et mes soldats, cherchant un moyen de ramener la Dame à son état originel, mais peu importe les endroits que nous trouvions, nous n'avions aucune solution suffisante. Nous allions de plus en plus loin, ayant même traversé l'océan et atteignant l'autre continent et traversant un pays d'eau, un désert et même des terres calcinées et volcaniques pour finalement atteindre une station mécanique où nous pûmes nous reposer un peu avant de continuer notre route. Notre chemin atteignit enfin sa finalité une fois que nous finîmes par atteindre la station supérieur qui semblait faire face à une crise des plus violentes. En effet, cette dernière était attaquée par une pluie de météorites qui menaçait de la ravager entièrement si rien n'était fait pour l'arrêter. Je remarquai que les habitants n'étaient que des robots dotés d'une conscience, me rappelant ainsi la race à laquelle nous avions étés confrontés lors de la dernière grande guerre, les Nasods. Ils semblaient tous terrifier, ce qui me fit intervenir et ainsi, je les protégeais de la pluie de météorites à l'aide de mes pouvoirs. Les pierres spatiales qui tombaient se faisait atomiser par mes flammes avant qu'elles puissent avoir le moindre impact sur la station et ainsi, la pluie finit par s'arrêter en causant des dégâts minimes et les habitants me remerciant de mon intervention. Tout cela m'amena à rencontrer le père des Nasods, un certain Adrien Nasod, ainsi que le chef actuel de cette station portant le nom d'Elysion, un nasod supérieur portant le nom d'Herjuno. Adrien insista pour m'héberger et m'aider dans mon souhait de sauver ma Dame, chose que j'acceptai sans broncher, mais je pouvais sentir une certaine méfiance émanée de Herjuno et il ne semblait me faire totalement confiance. Au début, je voulu gagner la confiance de ce dernier pour éviter que quoi que ce soit arrive, mais cela s'avéra peu fructueux et je dus prendre des mesures plus violentes pour sécuriser ma position. Une nuit, mes hommes et moi-même nous occupèrent d'Herjuno en l'éjectant sur Atlas, la station inférieur, avant de nous assurer qu'il ne pourrait pas remonter sur Elysion et qu'il soit passé pour mort auprès du reste de la population.

Le lendemain de mon coup, j'informai Adrien de la triste nouvelle, lui expliquant que des intrus avaient réussi à infiltrer Elysion pour s'en prendre à Herjuno et que malgré mon intervention, j'étais arrivé trop tard. Il cru mon histoire et me remercia malgré tout avant d'élire le nouveau chef d'Elsyion qui fut Herbaon, un autre nasod supérieur plus docile et attaché à Adrien. Ce nouveau chef me faisait également confiance et accepta mes demandes pour moi et ma Dame. Je m'étais renseigné durant les quelques jours que j'avais passé à Elysion et ils semblaient posséder des capsules d'hibernation performante, permettant ainsi de maintenir un corps organique en état de stase pendant plusieurs siècles, voir millénaires. Je voulais nous y plonger ma Dame et moi afin de nous réveiller dans le futur pour espérer trouver une solution à son problème et mon projet aurait pu être accompli, mais je savais que rien ne se passerait comme prévu. Adrien n'avait jamais prévu de nous laisser dormir dans les capsules et comptait utiliser le corps de la Dame pour pousser ses recherches à un autre niveau tandis qu'il me tuerait dans ma capsule. Quand j'appris la nouvelle grâce à un des disciples qui continuaient de me suivre, je rentrai dans une rage si forte que je pénétrai dans le palais d'Elysion, déchaînant ma rage sur Adrien et lui faisant comprendre qu'il fit la seule erreur que je ne tolérais pas à son sujet. A l'aide des nouveaux alliés que je m'étais fait depuis mon arrivée, je l'enfermai avec Herbaon dans son palais et empêchai quiconque de rentrer ou sortir et même d'avoir la moindre communication entre l'intérieur et l'extérieur. Par la suite, toujours grâce à mes contacts, je fis créer une énorme forteresse avec une pièce centrale où j'étais le seul à pouvoir rentrer, la capsule de ma Dame étant la seule chose présente dans cette pièce, pièce dans laquelle je me trouve actuellement et j'écris tout cela le premier jour de mon isolement dans cette dernière. A partir d'aujourd'hui, je n'en sortirais plus, restant près de la Dame d'El, espérant soit son réveil, soit une solution...

Jour 100 :
Je travaille actuellement sur une solution pour ma Dame grâce aux recherches que j'ai pu récupérer, mais aucune actuellement ne porte ses fruits. Cela va être long...

Jour 300 :
Aucune solution actuellement ne fonctionne, il me reste encore beaucoup de possibilités, je ne dois pas laisser mon impatience prendre le pas sur ma raison, jamais...

Année 1, jour 135 :
J'ai eu des nouvelles du monde d'en bas et visiblement, il n'est pas détruit et continue même de vivre malgré l'explosion. Mais cela ne me réjouis guère, car il aurait parfaitement pu être détruit et j'ai pris ce risque pour essayer de la sauver, chose que je regrette amèrement...

Année 2, jour 257 :
Je n'arrive à rien, je ne trouve aucune solution qui conviendrait et je commence à perdre espoir...

Année 4, Jour 136 :

J'ai usé environ 10% des recherches que j'ai pu récupérées et actuellement, rien ne fonctionne sans que je doive sacrifier toute la station d'Elysion et encore, ces solutions n'ont que 5% de chances de réussites. Bon sang, mon souhait est-il irréalisable ?

Année 10, jour 284 :
J'ai peut-être trouvé une piste dans les recherches, mais je dois les pousser beaucoup plus loin que ce que je possède actuellement.

Année 25, jour 67 :
Mes recherches avancent difficilement, la compréhension et la réalisation de ces dernières étant sûrement les plus compliquées de toutes. J'ignore si je saurais atteindre la finalité que je recherche, mais je ne peux pas m'arrêter, pas maintenant que j'ai un chemin à suivre...

Année 57, jour 52 :
Tout est fini... TOUT EST TERMINÉ !!! Depuis le début, cette piste n'était qu'un énorme génocide ! Le seul moyen de la ramener serait de sacrifier le monde entier ! Je ne pouvais me résoudre à cela, pas encore une fois... A quel point avais-je été stupide ce jour là... Ebalon, pourquoi ne m'as tu pas arrêtée ? Pourquoi ne m'as tu pas prise dans tes bras comme la dernière fois, me disant que j'avais tort et que je ne devais pas faire cela ? Est-ce-que toi aussi, tu pensais comme moi ? A cause de moi, tu es morte, comme tous les autres...

Année 70, jour 1 :
Aujourd'hui, j'ai décidé de poser une fleur par jour devant la capsule de ma Dame, priant pour qu'un dieu intervienne et répare mes erreurs, quitte à me prendre la vie. Je m'ennuie, je suis triste, vide...

Année 90, jour 1 :
Mon corps ne se meurt pas. Je ne dors plus, je m'alimente plus et je reste dans le même état. Cette malédiction me détruit...

Année 100, jour 1 :
Déjà un siècle que je croupis dans cette pièce. Je suis incapable de sortir de ma forteresse, que ferais-je dehors, dans un monde où je n'ai plus ma place...

Année 110, jour 1 :
Je veux rentrer...

Année 120, jour 1 :
Je veux rentrer... Je veux rentrer...

Année 130, jour 1 :
Je veux rentrer... Je veux rentrer... Je veux rentrer... Je veux rentrer...

Année 140, jour 1 :
Je veux rentrer... Je veux rentrer... Je veux rentrer... Je veux rentrer... Je veux rentrer... Je veux rentrer... Je veux rentrer... Je veux rentrer...

Année 150, jour 1 :
Je suis éternel, alors je vais m'en servir et trouver quelque chose, un pouvoir interdit s'il le faut et je réparerais mes erreurs. Ma Dame, Ebalon, tout le monde, je vous ramènerais tous, je vous le promets, justice sera faite...
Année 160, jour 1 :
Justice sera faite... Justice sera faite...

Année 180, jour 1 :
Justice sera faite... Justice sera faite... Justice sera faite... Justice sera faite...
Année 190, jour 1 :
Justice sera faite... Justice sera faite... Justice sera faite... Justice sera faite... Justice sera faite... Justice sera faite... Justice sera faite... Justice sera faite...
Année 200, jour 1 :
Des intrus ont finis par pénétrés dans la forteresse. Ils viennent sans doute pour me tuer. Il aura fallu deux siècles pour que ma potentiel mort arrive, mais je ne me laisserais pas faire, car si je peux vivre éternellement, j'attendrais toute l'éternité pour voir à nouveau ma Dame sourire. Je vous le promets, nous passerons tous un dernier moment ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: La légende de Solace.   Dim 18 Sep - 20:13

(Petit code couleur pour vous y retrouver :
Rosso
Denif
Gaïa
Ventus
Ebalon)

Quelque part...


Les maîtres finirent par se réveiller après ce qui leur apparu comme un long sommeil. Ils finirent par mettre quelques minutes pour récupérer le contrôle de leurs corps et pour se relever, observant ainsi l'endroit dans lequel ils se trouvaient. Un lieu dévoré par les ténèbres, bien que ces dernières semblaient être non-agressives dans cet endroit, comme-ci quelque chose les empêchaient de se déchaîner. Ils ne pouvaient percevoir que du noir à perte de vue, mais ils finirent par remarquer une silhouette lointaine qui leur était familière, il s'agissait d'Ebalon.

"Ah, vous vous êtes enfin réveillés. J'ai cru que vous alliez continuer votre sieste pendant encore des semaines."

"On est pas mort ? Comment c'est possible ? Je me souviens pourtant que l'Eldrit avait complètement perdu le contrôle et qu'une puissante colonne d'énergie avait émergé, nous détruisant quasiment tous."

"Je me souviens de cela aussi, je sentais même mon énergie être désintégré et pourtant, on est bel et bien vivant. Ebalon ?"

"Je me suis occupé de tous vous protéger. J'ai utiliser ma magie afin de tous nous transporter dans un lieu sûr."

"Mais si je ne me trompe pas, nous ne sommes plus sur Elrios ou dans une potentielle dimension liée à ce dernier, n'est-ce-pas ?"

"Eba, je pense que tu nous dois quelques explications. Tu nous a directement expliqué que toi et Solace étiez différents de nous tous et nous n'avons jamais cherché à en connaître plus, mais ce qui vient d'arriver m'oblige à t'en demander plus. Où est-ce-qu'on est, pourquoi Solace a fait ça et surtout, qui êtes-vous réellement tous les deux ?"

La demoiselle aux longs cheveux blancs poussa un long soupir avant de lever sa main droite et de faire apparaître une arme étrange. Cet objet de métal semblait être une sorte de clé utilisable pour le combat. Ces amis étaient habitués à la voir, mais aucun ne savait réellement ce qu'était cette arme et surtout sa particularité. Cette dernière était composé d'une garde en forme de pleine lune blanche, d'une lame sombre avec quelques lumières dessus et d'un paneton ayant la forme d'un croissant de lune. Elle planta son arme dans le sol et commença ainsi ce qui allait être une très longue explication...

"Avant tout, voici une des armes les plus puissantes qui existent, la keyblade. Sur Elrios, j'en étais la seule utilisatrice car cette arme n'a jamais pu atteindre ce monde. Le pouvoir de cette arme ne peut être comparé à aucun autre que vous connaissez, même les armes de maître ne l'égalent pas. Cette arme vient l'univers dans lequel nous nous trouvons actuellement, mon univers. Ici, il n'existe pas qu'un seul monde énorme, mais une infinité de monde plus petit et tous différents les uns des autres. C'est ici que Solace et moi sommes nés, il y a un peu plus de 5 000 ans."

"5 000 ?! Mais comment c'est possible ?! Vous étiez déjà pas humain à la base, c'est ça ?"

"En effet, nous n'étions pas humains quand nous sommes arrivés sur Elrios. Au début, nous étions justes deux aventuriers qui voulaient découvrir les secrets de cet univers et, chose impensable, nous y étions arriver, nous avions atteints un endroit dont la localisation était inconnue de presque tout le monde, Kingdom Hearts. Notre joie était à son paroxysme, jusqu'à ce que des monstres firent leur apparition et m'arrachèrent la vie."

"Attends, tu es train de nous raconter que tu es... morte ?"

"Je l'ai été pendant quelques minutes en tout cas. Lorsque je me réveillai, aucune douleur ne parcourait mes membres, j'étais entièrement apaisé et je ne comprenais pas pourquoi. C'est alors que je vis Solace en train de combattre les créatures à l'aide d'une arme que je connaissais pas encore à l'époque. Cette arme, c'était une keyblade, comme celle que vous voyez en ce moment même. Il finit par se débarrasser de toutes les créatures avant de me rejoindre le plus vite possible et de me serrer contre lui, étant heureux que "cela ait fonctionné"."

"Que cela ait fonctionné ? Mais de quoi il parlait ?"

"Je ne comprenais pas trop non plus et il m'expliqua alors qu'il semblait avoir passer un contrat avec une entité qui s'était adressé à lui. Aujourd'hui, je suppose que c'était le Kingdom Hearts lui-même qui était peut-être intervenu, mais je ne peux en être certaine. Il m'expliqua alors qu'il pu me ramener à la vie en faisant de nous deux les missionnaires de cette entité, nous offrant ainsi de grands pouvoirs, une keyblade, l'immortalité et la mission de protéger cet univers. Il m'avoua tout de même qu'il avait accepté le contrat sans vraiment faire attention à autre chose qu'au fait qu'il pouvait me ramener, sujet sur lequel je le disputai, mais j'étais heureuse de savoir qu'il était prêt à tout pour moi."

"Ton histoire est étrange, j'ai l'impression que tu nous parles de quelqu'un d'autre que Solace, la personne que tu décris n'a rien à voir avec celui qui était avec nous."

"C'est exact, le Solace de mon époque et celui que vous avez connu sont un peu différents, mais je vous expliquerais quand nous arriverons à cette partie de l'histoire. Ainsi, nous prîmes nos nouvelles fonctions et nous occupèrent de protéger notre univers. Et un jour, l'entité nous expliqua la présence d'un monde particulier qui nous était inatteignable, comme-ci il ne se trouvait pas dans le même univers. Je pense que vous l'avez compris, ce monde, c'était...

"Elrios."

"Tout-à-fait. L'entité nous envoya sur Elrios afin d'analyser ce monde et nous assurer qu'il ne serait pas un problème, nous donnant l'ordre de le détruire le cas échéant. A notre arrivée, l'Eldrit avait déjà été posé sur Elrios, mais surtout, la bataille qui amena le contrôle de la magie se passa quelques jours après notre arrivée. J'avais pressenti cette forte source de pouvoir démoniaque et Solace prit la décision d'intervenir. Il se rassembla rapidement une armée et intervenu le jour de l'attaque des démons, les repoussant et amenant ainsi l'ère des Ellians sur Elrios."

"Ok, donc en gros, c'est grâce à vous deux que la magie fit son apparition sur Elrios, jusque là, je tilte. Mais après, il s'est passé quoi ?"

"Je pense avoir ma petite idée. Vous vous êtes arrangés pour ne pas attirer l'attention, car l'immortalité était un concept uniquement divin à l'époque et concevoir l'existence de dieux sur terre était impossible pour les êtres de l'époque."

"Tout à fait, nous ne pouvions rester au grand jour sans attirer l'attention et attiser la curiosité sur le fait que nous ne vieillissons pas le moins du monde. Ainsi, nous voyagions en permanence, découvrant ainsi tous les secrets d'Elrios et enseignant à tous ceux qui en était capable le maniement de la magie. Notre voyage aurait pu se dérouler ainsi éternellement, mais il en fut décidé autrement. Durant notre périple, nous fûmes emmener dans le royaume des démons et c'est là-bas que mon Solace disparut."

"Vous avez vu le royaume des démons et tu t'en ressorti vivante ? Tu es vraiment puissante."

"Malheureusement non, je n'en suis pas revenue vivante. Nous fûmes dans l'obligation de nous battre avec tous les démons et un d'eux réussi à immobiliser Solace, attirant ainsi mon attention avant que la moitié de mon corps ne se fasse déchiqueter par un démon, ce dernier dévorant une partie de moi comme un simple biscuit. Je me sentais partir, mon sang traînant sur le sol et mon regard se posa uniquement sur Solace, ce dernier pleurant un mélange de tristesse et de rage. Il fit exploser ses pouvoirs avant de se jeter sur moi, continuant de fondre en larmes, mais en même temps, il souriait. Je ne comprenais pas ce qu'il se passait et alors que je pensais que j'allais mourir, ma douleur finit par disparaître et en relevant très légèrement ma tête, je voyais le reste de mon corps totalement recréé. Comment cela était-il possible ? Je me tournai alors vers mon aimé et ce fut à mon tour de fondre en larmes. Il commençait à disparaître, son corps se désagrégeant et étant emporté par le vent, mais malgré cela, il souriait...

"Il s'est sacrifié pour te sauver ? C'est bien digne de lui ça."

"En effet, c'était complètement lui, mais je me retrouvai seul, avec uniquement sa keyblade comme souvenir de lui... Et je finis par vivre plusieurs siècles sans lui. Pour moi, j'allais vivre le reste de ma vie sans jamais le revoir, sans jamais pouvoir finir ce que nous avions commencer et je l'ai pensé jusqu'au jour où nous fûmes désigner pour devenir les maîtres d'Elrios et que je le vis. A partir de là, vous connaissez l'histoire."

"Quelle histoire..."

"D'accord, mais il reste quand même un mystère, pourquoi il a fait tout ça pour la Dame d'El ?"

"Elle a un lien avec vous ?"

"C'est votre descendante ?"

"Non, elle ne fait pas partie de notre famille, bien qu'elle aurait pu l'être. Non, notre descendance à grandit dans cet univers, mais sur Elrios, la Dame d'El que vous avez connu était la descendante que moi et Solace avions promis de protéger, une promesse que nous avions fait à son ancêtre. J'ignore comment, mais malgré sa réincarnation, il semblerait qu'il garda cette promesse enfouie en lui et décida de la tenir jusqu'au bout."

L'histoire avait enfin atteint sa finalité. Maintenant, tout le monde connaissait la vérité et tous les maîtres en était arrivé à la même conclusion : ils ne pouvaient en vouloir à Solace pour son acte, car ils auraient sûrement agis de la même manière à sa place. Ainsi, ils patientèrent pendant un long moment, attendant l'arrivée de Solace, qu'Ebalon avait prédite, afin de pouvoir discuter et surtout, lui accorder le pardon qu'il devait sans doute rechercher pendant des années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La légende de Solace.   

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende de Solace.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Investigation] Qui mourra dans La Légende Renaît ?
» [Fan-fiction] Il était une légende ... Sélène. Final Chapitre.
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.
» Battosai - [gardien de la légende et le squig]
» [Blog] Les lieux du film "BIONICLE La légende renaît spécial JM134"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Règles et Présentations :: Fiches :: Story-
Sauter vers: