Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Ethera] Monde de merde, laisse-moi me barrer ! [PV : Phoenix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Membre de l'Organisation XIII
La Lame Spectrale
MembreMembre de l'Organisation XIIILa Lame Spectrale
avatar
Masculin

Date de naissance : 20/12/1995

Âge : 22
Date d'inscription : 08/02/2017

Nombre de messages : 4


MessageSujet: [Ethera] Monde de merde, laisse-moi me barrer ! [PV : Phoenix]   Sam 18 Fév - 2:40

Alors là, autant dire que j'en avais plein le cul de cette pauvre vie de simili qui durait depuis... 8 heures. Autant j'pouvais supporter le fait d'avoir buter le simili de ma fiancée car elle était devenue quasi un boss de fin de jeu-vidéo, supporter le fait que j'étais déjà à court de bouffe et de boisson, mais je ne supportais pas du tout de ne pas savoir comment me barrer de ce foutu monde ravagé qui n'était plus qu'une simple succession de gravats et dont la seule odeur perceptible était un mélange entre le sang et la cendre, bien que le premier ne se sentait plus vraiment. Cependant, bien que tout cela était plus de l'ordre de l'emmerdement maximal et sans véritable impact sur moi, j'étais plus inquiet sur le nouveau moi que j'étais, même si inquiet était un mot bien trop fort à ce moment là et qu'interrogatif collait mieux à mon ressenti général. Je m'étais un peu renseigné dans les bouquins à propos des sans-coeurs et des similis, mais à aucun moment j'aurais cru devenir l'un d'eux et vivre la même vie que celle qui était décrit dans les nombreux ouvrages que j'avais lu. Bon, j'avais gardé mon caractère bien cassant et trashtalker, donc ça m'allait parfaitement, mais ça restait bizarre malgré tout. En pensant à cela, je ne pouvais pas arrêter d'imaginer le fait que quelqu'un me trouve, un autre simili dirigeant une organisation composée uniquement de similis et qu'on me propose de les rejoindre, cette scène étant surréaliste, mais réalisable. Je vous rassure, ça n'arrivera pas.

Après avoir tourné en rond pendant plusieurs heures, je finis par rebrousser chemin, me dirigeant aux ruines... Oui, vu que le monde entier était en ruine, ou presque, je me devais de quand même préciser des quelles je parlais. Je disais donc que je retournais vers les ruines de mon ancienne école, qui à ma grande surprise n'était pas totalement détruite, et je pris la direction de la bibliothèque, cherchant un bouquin pour quitter ce foutu monde. Je fouillais les allées une à une, lisant réellement les titres des nombreux bouquins entreposés au lieu de simplement les survoler comme je l'avais fait à de très nombreuses reprises pendant mes études et si j'avais vu le nombre d'ouvrages avec des titres aussi ridicules, j'aurais sûrement lu beaucoup plus en étant ado. Juste pour le fun : "50 recettes de thé contre le sommeil", "Les records des pires élèves du temple", "Les guerres entre étudiants" (je vous conseille d'ailleurs le chapitre 23 où les étudiants se sont battus avec de la barbe à papa) et "Mon maître, ma bataille". Tout cela était bien drôle, mais aucun d'eux ne me donnait vraiment la réponse que j'attendais et c'est suite à un choc sur le toit qui fit trembler toute la structure qu'un bouquin tomba du sommet de l'étagère que je fouillais pour venir s'écraser par terre, à un ou deux mètres de moi.

"Le voyage lointain, très lointain", si ce bouquin n'avait pas été écrit par un élève avec un titre pareil, je priais pour que le prof auteur de ce machin ait été viré peu de temps après. Non mais entendons-nous, je suis quelqu'un de tolérant, mais quand vous tombez sur des bouquins comme ceux-là dans un temple qui entraîne des centaines d'étudiants pour qu'ils deviennent des personnes puissantes capables de défendre le monde, je pense qu'il est correct de commencer à se poser des questions. Enfin, sans m'attarder plus longtemps sur le titre, je commençais à lire l'ouvrage, page par page, sans rater la moindre information et j'appris pas mal de chose plutôt importante. Premièrement, qu'il fallait un véritable bibliothécaire car l'état des livres de la bibliothèque atteignait un record imbattable de mauvais entretien au point que les livres m'effrayaient à l'idée qu'ils se décomposent dans mes mains. En revanche, j'appris les multiples possibilités existantes pour voyager entre les mondes et manque de bol pour moi, j'en avais aucune sur le main. Bien qu'il était évident que cet acte ne servait clairement à rien, je rangeai le bouquin sur l'étagère avant de pousser un soupir et de réentendre à nouveau un choc sur le toit, mais celui-ci était bien plus violent que le précédent, me faisant comprendre qu'il était temps pour moi de m'en aller.

Je sortis le plus vite possible de cette fichue bibliothèque avant de voir un monstre comme j'en avais croisé plus tôt. Oui, j'avais en effet oublier de vous parler d'un petit détail de rien du tout : les monstres existant sur Ethera avait décidé de péter un plomb et de venir me les briser, ça aurait été moins drôle sinon, évidemment. Je regardai donc sur le toit du bâtiment que je venais de quitter et je pouvais voir une sorte de loup entrain de me fixer avec un regard de tueur, me faisant bien comprendre qu'il y avait peu de chances que je m'en sorte étant donné qu'il avait prévu de me bouffer tout cru. Cependant, et vous apprendrez ceci bien assez tôt, je suis du genre à défier les statistiques et je me mis à courir, faisant bien attention à ne jamais me faire rattraper, laissant une marge de sécurité d'environ une dizaine de mètres entre lui et moi. Je finis par atteindre la grand place et je me croyais en sécurité jusqu'à ce qu'il décide de me bondir dessus d'un seul coup. C'est à ce moment là que je m'attendais à me faire déchiqueter en bonne et due forme, mais ce ne fut pas le cas, le loup finissant trancher en deux sur la longueur et les morceaux allant s'écraser contre d'autres parties de loup semblables à celles-ci.

"Merde, encore un. Décidément, je galère à contenir ce pouvoir, ça va être sympa si je rencontre quelqu'un, mais franchement, je vois pas qui pourrait venir dans un trou paumé comme celui-ci. Enfin, j'aurais à manger pour ce soir." disais-je en me tournant vers les morceaux de cadavres, montrant ainsi deux petits tas qui à eux deux rassemblaient au moins une bonne dizaine de loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Simili de Princesse de Coeur des Ténèbres
La Sucrerie des Ténèbres
MembreSimili de Princesse de Coeur des TénèbresLa Sucrerie des Ténèbres
avatar
Féminin

Date de naissance : 19/03/1996

Âge : 22
Date d'inscription : 16/02/2013

Nombre de messages : 478

Feat : orignal art by ilya kuvshinov
Invocation : Sans-coeur, Simili et sucreries
Feuille de personnage
Infos:
InfosValeurs
Nom"Candy"
PrénomPhoenix
Âge20~21
Monde d’origineBourgade de l'Aube
StatutTénèbres
RangPrincesse de Coeur des Ténèbres, liée aux Ténèbres
PouvoirsSucromancie, sucrokynésie et Ténèbres
Présentation

MessageSujet: Re: [Ethera] Monde de merde, laisse-moi me barrer ! [PV : Phoenix]   Sam 18 Fév - 17:49

Grâce à un informateur faisant parti de sa petite troupe d'êtres du néant favorite, à savoir l'Organisation de SImili qu'elle dirigeait d'une main de sucre, Phoenix pris connaissance d'un monde jusque là non repertorié dans les registres de son institution : Ethera. Des terres sur laquelle Phoenix n'avait jamais déposé les pieds, et sur lesquelles elle n'aurait sans doute jamais honoré le sol de ses pas si on ne lui avait pas rapporté un fait important qui venait de se dérouler dans ce royaume déchu : la naissance d'un Simili. Habituellement Phoenix ne se déplace pas particulièrement dans les mondes qui viennent d'être découvert, ou bien la Sucrerie des Ténèbres serait toujours en cavale pour confirmer les rapports de ses semblables, mais cette fois-ci, en sachant qu'un Simili intriguant venait de s'y montrer, la demoiselle senti le devoir l'appeler, et voulu informer ce nouvel être érrant de l'existence de sa fondation. Mais dis moi "oncle narrateur", Phoenix n'a pas désigné des responsables pour le recrutement ? Si si, c'est bien le cas, mais l'individu sans coeur qu'elle recherchait était "intriguant" pour la Sucrerie. Il s'agissait d'un Simili à la naissance particulière. Il n'était pas né de la perte d'un coeur, mais d'une mort. Même si l'une peut entraîner l'autre, le cas inverse est plus rare. Il y avait beaucoup de question qui pouvait se soulever quant à l'existence d'un tel être sans coeur. Est-ce qu'il a toujours les souvenirs de son ancienne vie ? Est-ce qu'il a donné naissance à un Sans-coeur également ? Est-il seulement capable de retrouver un coeur ?, des questions que se posait naturellement la Sucrerie des Ténèbres en recherchant cet être qui l'obnubilait sur le moment. La demoiselle s'aventurait donc dans ce nouveau monde, et fini par tomber sur une odeur qu'elle connaissait. Même si elle n'était pas une incroyable mordue de lecture, comme pouvait l'être sa camarade bibliothécaire Lexical par exemple, Phoenix était capable de repairer une bibliothèque facilement grâce à son odorat plutôt bien developpé, et puis, l'odeur de vieux livres est facilement repérable.
C'est suite à cette piste olfactive que la petite blondinette fut ammener à se rendre dans la bibliothèque de ce qui semblait être un viel établissement scolaire à l'abandon, et dans lequel il ne fallait pas rester bien longtemps de peur de se retrouver avec des os broyés par une toiture fébrile. "Alors alors, qu'y a-t-il de beau par ici ?", se disait à elle même la demoiselle en feuilletant quelques bouquins par hasard. Peut-être qu'il y aurait dans les ouvrages présents des sujets pouvant expliquer la naissance du Simili qu'elle recherchait, peut-être que la biologie des êtres de ce monde pouvait faire comprendre cela à la demoiselle ? Je vais envoyer tout ça à Lexi', ça va lui faire de nouveau quart d'heure de lecture !, songea la demoiselle en faisant apparaître un gigantesque portail de Ténèbres qui aspira tous les rayonnages afin de les emmener tout droit à l'étage où la Bibliothécaire de l'Organisation se trouvait afin qu'elle puisse bien vite se mettre au travail qui ne la dérangeait sûrement pas le moindre. Une fois le passage refermé, il ne restait plus grand chose dans la bâtisse en ruines, et les secousses qu'elle avait pu provoqué en aspirant toutes les étagères du coin n'avait pas arrangé l'état du supposé établissement scolaire qui commença à faire comprendre à la Sucrerie qu'elle ferait mieux de bien vite quitter les lieux. A ce moment là, elle ne savait pas que l'individu qu'elle recherchait venait de penser la même chose quelques minutes auparavant. La Sucrerie avançait sur ses traces, et c'est ce qu'elle compris lorsqu'en sortant de l'école abandonnée, en continuant son exploration du monde, elle tomba sur un sabreur qui venait de réduire en miettes, au sens propre, un sacré nombre de bestioles.

"C'est un met courrant dans le coin ?", demanda la Sucrerie en popant près de l'homme masqué, "ça n'a pas l'air terrible vu comme ça", qu'elle ajouta en tapotant du pied les morceaux de chaire, avant de s'arrêter après s'être rendu compte que cela allait tâcher ses jolies petites chaussures noires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Membre de l'Organisation XIII
La Lame Spectrale
MembreMembre de l'Organisation XIIILa Lame Spectrale
avatar
Masculin

Date de naissance : 20/12/1995

Âge : 22
Date d'inscription : 08/02/2017

Nombre de messages : 4


MessageSujet: Re: [Ethera] Monde de merde, laisse-moi me barrer ! [PV : Phoenix]   Dim 31 Déc - 22:31

À part un peu plus de viande, cette petite virée à la bibliothèque ne m'avait rien apporté de nouveau et c'était chiant. Je n'avais plus vraiment d'option pour trouver les infos que je cherchais et je ne me sentais pas de tenter des rituels bizarres pour créer un portail qui allait m'envoyer dans un endroit aléatoirement. Je finis donc par soupirer profondément avant de ramasser un peu de bois pour cuire environ un tiers de la viande que j'avais. Ben quoi, vous pensez vraiment que je serais incapable de manger ça tout seul ? Naïf que vous êtes, je suis pire qu'un trou noir niveau bouffe, surtout quand ça parle de viande ! Une voix se mit soudain à me parler, me demandant si ce loup était un met courant avant de rajouter que ça n'avait pas l'air terrible vu comme ça. Je ne pu m'empêcher de me retourner vers la fameuse voix avant de lui faire signe de s'asseoir.

"À vue de nez, c'est pas empoisonné ou pourri, je suppose donc que c'est comestible ! Après, est-ce que c'est comme on m'a raconté,
j'en ai aucune idée, c'est la première fois que je vais manger de cette créature. Au pire, je me tape une indigestion bien violente, pas de quoi fouetter un chat... ou un loup dans ce cas-ci !"


Je profitais de parler pour finir de ramasser mon bois avant d'en faire un joli tas et de le faire flamber à l'aide de silex que j'avais réussi à trouver miraculeusement. Une fois le feu commençant à bien prendre, je préparais une vingtaine de branches plus petites avant de couper de la viande pour ainsi faire des brochettes. Dans l'apparence, c'était plutôt rudimentaire, les bâtonnets étant tous de tailles et de formes différentes et les morceaux de viande étaient aussi plus ou moins grands et épais, quelque chose de simple et basique, mais qui pouvaient quand même se cuire facilement au feu de bois. Je les posais donc tous autour du feu tout en faisant bien attention à la cuisson et surtout pour voir si ce qu'on m'avait raconté au sujet de cette créature était vrai ou pas. Après quelques minutes de cuisson, un léger liquide brun et brillant commença à émerger de la viande et je ne pu m'empêcher de me lever tout en faisant un salto arrière et en hurlant de joie avant de retourner à mes brochettes et de faire en sorte que le liquide recouvre bien toute la viande. Ce fameux liquide était en fait une sorte de caramel animal, la créature en question conservant d'énorme quantité de sucre dans sa chair et à la cuisson, ce sucre se transformait assez rapidement en caramel, donnant ainsi un goût particulier à la viande en question. Une fois que le liquide recouvrit toute la viande, je laissais cuire les brochettes encore deux minutes avant de finalement pouvoir commencer à les manger.

"Miam, à table !"

Je pris une brochette et en goba la moitié des morceaux de viande d'un seul coup tout en savourant mon repas lorsque quelque chose finit enfin par percuter dans mon esprit. C'était qui cette personne qui était avec moi ? Je ne me souvenais pas de l'avoir vu quelque part et je doutais même du fait qu'elle soit originaire de ce monde. Je continuais de réfléchir à cela tout en mangeant pour essayer de réfléchir aux potentiels hypothèses valides, mais au final, la seule qui me parue bien vite valable était celle qui faisait de cette personne quelqu'un qui venait d'un autre monde... Attendez, quelqu'un d'un autre monde ?! Mais c'était précisément le genre de personne que je devais rencontrer ! Pour une fois, le destin me souriait et me permettait d'avancer ou en tout cas, c'était clairement l'impression qu'il me donnait ! Je remerciais intérieurement le destin avant de me tourner vers la seule autre personne présente.

"Au fait, maintenant que j'y pense, z'êtes qui et vous v'nez faire quoi ici ? M'souviens pas vous avoir vu ici avant, vous êtes d'un autre monde ? Si c'est vraiment le cas, faites comment pour voyager ? Parce que j'suis méga intéressé ! 'Scusez moi, je suis mal poli, je m'appelle Takami, mais on abrège souvent en Taka !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Simili de Princesse de Coeur des Ténèbres
La Sucrerie des Ténèbres
MembreSimili de Princesse de Coeur des TénèbresLa Sucrerie des Ténèbres
avatar
Féminin

Date de naissance : 19/03/1996

Âge : 22
Date d'inscription : 16/02/2013

Nombre de messages : 478

Feat : orignal art by ilya kuvshinov
Invocation : Sans-coeur, Simili et sucreries
Feuille de personnage
Infos:
InfosValeurs
Nom"Candy"
PrénomPhoenix
Âge20~21
Monde d’origineBourgade de l'Aube
StatutTénèbres
RangPrincesse de Coeur des Ténèbres, liée aux Ténèbres
PouvoirsSucromancie, sucrokynésie et Ténèbres
Présentation

MessageSujet: Re: [Ethera] Monde de merde, laisse-moi me barrer ! [PV : Phoenix]   Jeu 4 Jan - 17:06

L'homme que Phoenix accosta lui répondit, comme s'il venait de croiser sa voisine un matin avant de partir à sa routine quotidienne, gentiment et avec humour. Enfin, "avec humour", il y avait bien une part de réelle dans ce qu'il disait, ce que Phoenix n'avait pas imaginé dans un premier temps. Il souhaitait véritablement se nourrir de ses créatures déchiquetées ? La demoiselle avait beau avoir à ce moment là, justement, une faim de loup, elle ne se voyait absolument pas se délecter des morceaux d'animaux non-trop endommagés qui gisaient au sol. Et ce n'est pas l'intoxication alimentaire et l'indigestion qui l'accompagne que Phoenix craignait, ça elle y avait le droit bien souvent à force de se goinfrer de bonbons, pâtisseries et autres douceurs sucrées. Phoenix était convaincu que ces bestioles allaient avoir un goût imbouffable ! Bwerk.
La Simili avait l'impression d'assister au train-train de vie d'un survivant perdu sur une île déserte, il parvenait naturellement à faire naître un feu après avoir récupéré le nécessaire, là où Phoenix aurait fait en sorte de trouver un bouquin lui indiquant comment faire apparaître, par magie, une flamme. Une pratique de "sauvage" qui contrastait avec l'apparence plutôt soignée du personnage et la prestance qu'il dégageait. Il était certain que Phoenix, en voyant l'individu se battre avec le repas quelques minutes plus tôt, n'avait pas imaginé voir ce même individu préparer un feu de bois et faire la cuisine par la suite.

"Oh non ! Ça sent trop bon en fait !", s'écria Phoenix en sentant les effluves de caramel parvenir jusqu'aux narines de son petit bout de nez. "C'est du caramel, je reconnais, je reconnais !", qu'elle répéta plusieurs fois d'affilé pour simuler son enthousiasme et l'impatience de croquer dans cette viande qui lui rappellerait certainement son premier repas romantique avec Sykes, son supposé compagnon. Elle tapotait du pied frénétiquement en regardant les morceaux de chair s'imbiber de la substance sucrée, se demandant si son propre corps donnerait le même rendu s'il venait à être cuit au feu de bois. P'tet que j'suis plutôt bonne, qu'elle pensa pour s'amuser.

C'est en gobant les morceaux de viande accrochés à la brochette rudimentaire qu'elle se permit de prendre aussitôt les mots "à table" prononcés que Phoenix écoutait la question du Simili qu'elle voulait recrutée, une question pourtant évidente, non-pas dénuée de sens et qu'elle attendait depuis qu'elle avait interpellé l'individu. Qui est-elle ? It's showtime !
La Sucrerie des Ténèbres termina sa bouchée avant de racler sa gorge et se secoua la tignasse tout en ajustant sa robe pour procéder à sa présentation.

"Je me nomme Phoenix, la Sucrerie des Ténèbres, aussi appelée Patronne des Simili depuis peu à vrai dire. Je ne suis, en effet, pas native de ce monde, belle déduction, je n'en attendais pas moins d'un Simili de ton rang l'ami~", qu'elle commença à expliquer en dansant de manière légère autour du bois crépitant sous le courroux des flammes. "Se déplacer à travers les mondes est une chose simple et courante pour nous, Simili. T'as qu'à, kihihi, embrasser ta nature et cela te viendra naturellement, Simili", qu'elle ajouta en s'amusant à jouer phonétiquement sur le nom "Taka", avant de finir par faire apparaître un portail des Ténèbres pour montrer de quoi la demoiselle était capable.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Ethera] Monde de merde, laisse-moi me barrer ! [PV : Phoenix]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Ethera] Monde de merde, laisse-moi me barrer ! [PV : Phoenix]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: RPG - Autres :: Other World-
Sauter vers: