Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Deux rois, un seul coeur [Oswald et Mickey/Xemicky]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Maître de la Keyblade
Ténèbres d'Aqua
MembreMaître de la KeybladeTénèbres d'Aqua
avatar
Nombre de messages : 256
Age : 21
Localisation : là où la négativité la guide
Arme : Keyblade du Domaine des Ténèbres
Invocation : Nescient et Sans-coeur
Date d'inscription : 26/02/2011

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Deux rois, un seul coeur [Oswald et Mickey/Xemicky]   Sam 18 Fév - 23:41

Deux rois. Deux mondes. Deux destinés. Ils étaient différent, et pourtant, si proches à la fois. Leur rivalité se façonna sous les apprentissages de Yen Sid, mais ce fut de même pour leur amitié. Ils ont tous les deux fini par se dispercer dans leur existence, jusqu'à ne plus savoir qui ils étaient, et où ils devaient aller. La Keyblade, leur royauté, leur coeur.. cela était beaucoup de choses qu'ils avaient perdu de vue.

L'un voyageait de mondes en mondes en cherchant de nouvelles aventures à vivre, de quoi lui faire oublier ses questionnements. Que faire de mon royaume qui se meurt ? Comment puis-je relever la tête, lorsque le peuple me regarde de si haut ? J'ai échoué, je n'ai pas pu les protéger, ils m'en veulent et c'est compréhensible... Je n'aurais jamais du hériter de ce trône. Je ne peux que les abandonner, tout comme je l'ai abandonné... mon viel ami...
"Je n'ai pas le choix, je vais devoir prendre sur moi... et retourner auprès de Yen Sid. Je n'en suis plus digne", se disait le lapin chanceux, Oswald, en observant sa Keyblade qui grésillait entre ses mains. Elle apparaissait faiblement, comme une ampoule en fin de vie qui persiste tant bien que mal à éclairer la nuit qui l'entoure. Il sentait son pouvoir l'abandonner, il le savait inévitable mais avait préférer ne pas s'en soucier. Encore une fois, Oswald avait préféré fermer les yeux sur ses problèmes plutôt que de les affronter. "Ca finira par passer un jour !", "quelqu'un d'autre s'en chargera !", il s'était dit bien trop souvent cela, et il en payait sûrement le coût maintenant. Mais il l'avait accepté, il avait accepté être un moin que rien, en qui on ne pouvait pas avoir confiance, son royaume le lui avait bien fait comprendre. Il allait maintenant devoir se rendre là où il ne voulait pas retourner.

L'autre voyageait de mondes en mondes, en cherchant de nouvelles aventures à vivre, de quoi lui faire oublier ses questionnements.Quand ai-je bien pu m'écarter de la Lumière ? Quand ai-je pris ce chemin qui m'a mené à cette vie sans coeur ? Je ne suis plus un roi, je ne suis même plus humain, je ne suis plus personne. Comment faire pour me libérer de ces démons qui me suivent où que j'aille ? Comment avait-il pu résister à tout ça si longtemps... mon viel ami...
"Je n'ai pas le choix, je vais devoir prendre sur moi... et retourner auprès de Yen Sid. Je n'en suis plus digne", se disait la souris au tein pâle, Simili de Mickey Mouse, en regardant la Keyblade qu'il tenait fermement en main. Il ne comprenait pas comment il était toujours capable d'utiliser cette arme sans la possession de coeur, et surtout après ce qu'il avait fait. "Oublie, oublie simplement, et tout s'arrangera pour toi", Xemicky s'était dit bien trop souvent cela depuis son existence. Il avait cru bon de tenter de se forger une nouvelle vie sous le symbole de l'Organisation, mais ce n'était pas la vie qui lui correspondait. Ce n'était pas la vie du Roi de Disneyville, ce n'était pas SA vie. Xemicky devait se rendre là où il ne voulait pas aller, là où il était né en tant que Simili...

"La Tour Mystérieuse"
"La Tour Mystérieuse"
[ Musique~ ]

Oswald utilisa les deniers espoirs qu'il avait en sa Keyblade pour faire naître un portail menant vers les Entrechemins, et s'entoura d'une couche de lumière protectrice pour se protéger de la négativité et des Ténèbres qui habitaient ces passages à travers les mondes. Xemicky lui fit appel à un portail des Ténèbres et s'engouffra à l'intérieur pour se rendre à la Tour de Yen Sid, ajustant la capuche de son manteau noir qui le protégeait, même s'il ne craignait rien de la part des Ténèbres, n'ayant plus de coeur depuis qu'il avait été dévoré par le Sans-coeur de la Princesse des Ténèbres Ophine.
Tous deux arrivèrent en même temps chez le vieux sage, comme si le destin avait préparé leur arrivé. Le lapin sorti du portail en se réceptionnant maladroitement et atteri sur le sol vert qui entourait l'intriguante tour de Yen Sid dans laquelle, pourtant, Oswald avait vécu dans sa jeunesse lors de son apprentissage de la magie, et plus tard, dans celui de la Keyblade. Oswald resta là nostalgique d'une époque révolue, une époque où tout semblait pourtant lui sourire. Il avait maîtrisé l'essence de Magie Maudite des Sorts de Peinture, et s'était montré digne de la Keyblade. Il avait réussi à se montrer digne du trône qui l'attendait, et commençait presque à y prendre goût. Se remémorant cela, Oswald leva le regard et observait la fenêtre du bureau de Yen Sid. Même s'il ne le voyait pas à la fenêtre, il sentait d'avance son regard pesant et son monologue moralisateur, qu'Oswald ne pourrait réfuter, puisque Yen Sid aura entièrement raison, et même dans le cas contraire, le lapin n'aura pas la volonté de le contredire et de se défendre. Il était devenu... par manque de confiance, par manque de volonté, par manque de décision... "vide"...

Quant à celui qui était tout aussi vide, mais d'une autre manière, dans un sens plus encré dans la réalité, il apparu en plein milieu des nombreuses marches magiques et destabilisantes qui pouvaient exister à l'intérieur de la Tour. Devait-il monter en bas, ou descendre en haut ? Vous pouvez relire, c'est bien ce qu'il se demandait. Ces escaliers n'avaient pas de sens, dans tous les "sens" du terme,, et Xemicky ne savait pas vers où aller. Il était presque aussi perdu que la fois où il arriva ici pour la première fois, enfin, la "première fois en tant que Xemicky", là où il venait de renaître, dans ce monde affilié au crépuscule où naissent les Simili. Il se souvenait de Yen Sid, avec un regard inquiet, l'appeler du haut d'une porte ouverte que Xemicky ne distinguait actuellement pas. Si il n'avait pas eu peur d'affronter son passé à ce moment là, peut-être que ses problèmes auraient pu être résolus plus tôt. Sans connaissances de l'endroit mysérieux, Xemicky songea, et se dit qu'il ferait mieux de descendre plutôt que de monter. Cette ascenssion en sens inverse semblait prendre sens pour lui à travers cette "tour mystérieuse". Descendant les marches, il fini par arriver devant une porte flottant dans le vide qui s'ouvrit en sa présence. Est-ce qu'elle allait menée à Yen Sid, ou bien vers un autre escalier ennuyeux ? Xemicky ne pu pas le savoir aussitôt, car quelqu'un se trouva derrière la porte et le poussa en arrière.
"Qui es-tu ?!, demanda la souris, qui avait les fesses au sol, à l'individu en manteau noir qui se trouvait devant lui. On aurait pu s'attendre à ce qu'il croise Oswald, mais ce dernier restait toujours devant la Tour, hésitant et nostalgique, assis sur les marches de l'entrée de celle-ci, en se remémorant l'époque où il se reposait à cet endroit en regardant l'étrange ciel de ce monde hors du commun.
"Comptes-tu quitter l'Organisation ?, lui demanda à son tour l'étrange personnage en ne répondait pas à la question de Xemicky. Il s'agissait d'une voix distordue et caverneuse, le genre qui collait bien à un quelqu'un au visage caché. Xemicky ne voyait pas de qui il pouvait bien s'agir, alors il se dit qu'il s'agissait peut-être de quelqu'un qui voulait le rammener à Illusiopolis, ou pire, l'éliminer s'il ne le suivait pas.
"M-ma place n'est pas à Illusiopolis !", répondit Xemicky en se redressant, faisant apparaître sa Keyblade au cas où il aurait à se défendre.
"Ta place ? ... en admettant que tu en as une quelque part..., répondit l'individu en avançant vers la souris. "Avec cette arme... l'Organisation aurait pu..., balbutiait le personnage en tendant la main vers la Keyblade de Xemicky. "J'aurais pu..., qu'il ajouta en arrêtant d'avancer. Xemicky ne comprenait pas de quoi parlait l'homme qui ne lui inspirait pas confiance, et gardait ses distances en tenant fermement la Keyblade qui ne le quittait pas. "Tu ne retrouveras pas ton coeur sur une autre voie, sache le", qu'il ajouta avant de disparaître dans un portail des Ténèbres.  La Souris Simili fit disparaître son arme et repris son ascension, enfin sa descente, vers le bureau de Yen Sid en ignorant qui pouvait bien être cet individu. Quelqu'un du passé dont il ne se souviendrait pas ? Une illusion créée par son esprit fébrile ? Un fantôme venu le hanter ? Xemicky n'avait pas le temps de trouver des réponses à ses questions, même si le temps a avancé dans les marches de la tour lui semblait éternel.

Se sentant peut-être moins perdu que Xemicky, ou bien simplement parce qu'il avait pleinement souvenirs et connaissances de cette tour, le parcour d'Oswald fut moins long, si l'on ne compte pas le temps où il est resté sur les marches de la porte d'entrée. Bizarrement, le lapin ne croisa pas Xemicky sur son chemin, comme s'ils étaient chacun sur un plan différent qui les opposait pourtant. "Hm, je suis prêt", dit le lapin en poussant la porte d'entrée du bureau de vieux sage, qui poussa bien vite un sursaut en voyant un personnage en manteau noir devant son ancien maître. C'est un être des Ténèbres ?!, se demanda aussitôt le lapin qui s'interposa entre l'individu et le vieux sage Yen Sid, pensa que le personnage inconnu pouvait lui en vouloir. Seulement, en faisait face au mystérieux personnage ainsi, il se rendit compte qu'il lui rappelait pourtant quelqu'un... à la fois lui même, et surtout Mickey.
C'était là Xemicky, qui était arrivé avant Oswald malgré son chemin interminable.
"Qui es-tu ?! Maître, il ne vous a rien fait ?!, voulu savoir le lapin interpelé par la situation. Pour lui Mickey avait disparu depuis un moment, et il avait eu rapport des terribles agissements que l'ancien Roi de Disneyville avait pu faire, en ayant entendu parler du "Mad Mouse".
"Os- j-je", balbutiait le Simili qui reconnaissait plus ou moins le lapin qu'il avait en face de lui. Est-ce que la noirceur ne risque pas de ressurgir si je le cotoie ? Je devais pourtant tout oublier de mon passé, du passé des différentes incarnations de Mickey, pour pouvoir repartir de l'avant... non, je ne dois pas oublié, je ne dois pas renoncer à qui je suis et qui j'ai été, c'est pour ça que je suis là..., se dit l'être sans coeur avant de reprendre : "Je suis-", qu'il commença à dire avant d'être couper par Yen Sid qui prit la parole.
"Tu es un Simili, je le vois...", dit le viel homme qui n'appréciait pas réellement ces créatures du néant qui avaient déjà pu nuir au Domaine de la Lumière par le passé, "Mickey... que t'est-il arrivé mon pauvre enfant...", se lamenta le sage.
Il s'agit donc bien de Mickey ?, se demanda le lapin inquiet pour son ami. Oswald se souvenait de ce qu'était les Simili, même s'il n'en rencontra jamais dans ses différents parcours. "Qu'es-tu venu faire ici ? Reprendre à nouveau tes vices et répandre le chaos ?!", demanda le Roi d'Ostown à celui de Disneyville eng l'attrapant par le col de son manteau noir.
"Lâche moi bon sang !, répondit clairement le Simili en se reculant. "Pourquoi n'ai-je pas le temps de me présenter, de m'expliquer ?", demanda tendue la souris. Yen Sid caressa sa barbe et se leva pour faire comprendre à Oswald qu'il n'avait pas à s'énerver, le faisant aller en arrière de la pièce, tandis qu'il invita Xemicky à s'approcher de son bureau pour lui raconter ce qu'il pouvait avoir à dire à son ancien maître. Yen Sid de retour sur son grand siège dos au crépuscule à perte de vue par la fenêtre, écouta les paroles de celui qui voulait trouver de l'aide.

Après avoir éclaircit sa voix, le Simili qui ne se faisait lui-même plus appeler Xemicky prit la parole : "Je... je ne sais pas vraiment par où commencer, même si j'ai eu le temps d'y songer. Hm. Je suis venu vous trouvez en ces lieux, Maître Yen Sid, pour que vous puissiez m'éclairer dans mon existence, ou plutôt, me faire sortir de cette non-existence... je ne sais pas si je peux être considérer comme étant l'ancien Roi Mickey, mais je sais que je veux redevenir ce qu'il était lui, comme il parraissait aux yeux de tout le monde ! J'ai... enfin, Mickey a eu des problèmes, et je pensais être capable de faire en sorte d'effacer tout ça, de reconstruire "un" Mickey bénéfique pour le Domaine de la Lumière, mais avant tout pour Disneyville... je ne veux pas qu'il arrive à mon monde ce qu'il a pu... arrivé à...". Xemicky hésitait à terminer sa phrase après avoir tourner le regard vers Oswald qui, les bras croisés, se demandait où le Simili de Mickey pouvait bien vouloir en venir.
"... à Ostown", avoua Yen Sid en cassant le silence qui s'était formé. Le lapin sursauta à l'annonce de cela, et s'avança rapidement devant le bureau en poussant le Simili, avant de taper du poing sur la table. "Qu'est-il arrivé à mon monde ?! Maître, vous savez quelque chose !?", voulu absolument savoir le lapin en imaginant les malheurs qu'il avait pu s'y dérouler son absence, mais il était sûrement bien loin de la réalité.
"J'ai voulu te contacter plusieurs fois Oswald, mais tu n'étais jamais attentif à mes nombreux appels, néanmoins tu as fini à arriver ici... même s'il est trop tard", expliqua le sage homme en fermant les yeux.
"Comment ça "trop tard" ? Qu'est-il arrivé à Ostown ?!", criait le petit roi en s'excitant, avant de s'en prendre à nouveau à Xemicky, "C'est à cause de toi hein ? T'as été foutre quelque chose là-bas ? Raconte moi ça !", qu'il ordonnait en secouant le Simili. Voyant la réaction du lapin, Yen Sid se redressa de son siège et son regard devînt rouge, et d'une voix effrayante il fit cesser les agissements du Roi d'Ostown, avant de reprendre son calme habituel pour expliquer ce qui s'était produit dans ce monde qui n'avait pas pu être protégé des Ténèbres.
"La haine que déployaient les habitants de ton monde à ton égard, en ne s'étend pas senti protéger par ton devoir, et surtout dû à ton absence, a renforcé les Ténèbres dans leur coeur. J'ai essayé de te prévenir, j'ai pensé que tu finirais par le ressentir par toi-même, mais tout s'est enchaîné bien trop vite. Les Ténèbres grandissantent à Ostown ont appelés les Sans-coeur, et l'un d'entre eux, un leader parmi les ombres, l'a fait chuté dans le Domaine des Ténèbres, un Sans-coeur qui souhaite vous nuir à tous les deux-", expliquait l'ancien porteur de la Keyblade avant de se faire couper dans ses paroles par le lapin affolé.
"Mais on peut le faire revenir à la Lumière ! Nous y sommes déjà parvenu par le passé, ou bien demander au Héros de la Lumière !", disait le lapin en évoquant le jeune homme Sora, qu'il n'avait jamais rencontré, mais qu'il connaissait évidemment à travers les récits des différents récents combats. Le viel homme resta silencieux.
"Oswald... il n'y a plus personne là-bas, il n'y a plus personne à Ostown... je ne pense pas qu'il serait utile de ramener ton monde dans le Domaine de la Lumière... il pourrait peut-être même risquer de corrompre des mondes alentours...", pensa et avoua le Simili, qui n'avait pas tort. Le lapin restait abassourdi, et ne voulait pas s'avouer ce qu'il avait pourtant compris.
"Tout le monde a été mis à l'abri ailleurs c'est ça ?!", dîtes moi par pitié que c'est bien ça....
"Seuls quelques survivants Gremlins ont résistés aux Ténèbres, et ont trouvés le refuge à Disneyville grâce aux Simili d'un nouvel ordre", répondit le viel homme qui ne faisait néanmoins pas véritablement confiance à la nouvelle Organisation et à ces êtres sans coeur.
"Et... et Orten- Ortensia ? Les Gremlins ont protégés leur reine, p-pas vrai ?", voulu savoir le lapin, les yeux exorbités par la réalité des choses, en s'inquiétant pour son épouse.
"... J'ai essayé de la sauver... mais elle a été emportée dans les Ténèbres par la noirceur de... par ma noirceur...", avoua le Simili, en faisant apparaître sa Keyblade qu'il déposa sur le bureau de son ancien maître. "Je n'ai pas été capable de la protéger, protéger de ma noirceur... c'est pour cette raison que je suis venu également... j'aimerai retrouver ma place de Roi, de simple roi, et m'éloigner de la Keyblade... je n'en suis pas digne", dit la souris en se cachant le visage derrière sa capuche. Oswald, lui, s'était laissé tomber au sol, assis, le regard dans le vide. Il n'avait même plus la force de pleurer, tellement ce qu'il venait d'apprendre l'avait détruit intérieurement.
Yen Sid avait alors en face de lui deux êtres fragiles psychologiquement, et décida de répondre à Xemicky premièrement, même si cela allait également impacter Oswald.
"Mickey... tu as fait de ton mieux, à de nombreuses reprises, tu as su te montrer brave et d'une grande volonté... le Simili que tu es devenu en est une certaine preuve malgré toutes les épreuves que tu as pu rencontré... mais sache que la noirceur qui t'avait envahi ne venait nullement de ton propre coeur... mais de l'essence des sorts maudits qu'Oswald avait absorbé, et de laquelle tu l'avais sauvé. La noirceur que l'on appelait "La Tâche" vivant en Oswald a trouvé refuge dans ton coeur, mais tu sembles t'en être débarrassé ainsi... en perdant ton coeur. Peut-être était-ce là une volonté du destin...", expliqua le vieux sage en carressant sa longue barbe dans sa réflexion.
"Vous dîtes donc... que... Ortensia et mon enfant... se sont en aller par ma faute ?", demanda le lapin en se rendant compte que sans l'envie de surpasser Mickey à l'aide de la magie maudite qu'il avait assimilé il y a de cela plusieurs décennies, il ne serait jamais produit tout cela.

"Ce n'est pas ce que j'impliquais, Oswald", répondit simplement Yen Sid, qui ne pouvait pas non plus contredire totalement le lapin. "Quant à toi... Mickey... je ne peux t'autoriser à abandonner la voie de la Keyblade, la Lumière a besoin de toi. Tu avais déjà voulu rendre l'arme il y a de cela plus de dix ans, suite à la perte des trois élèves de Yen Sid", évoqua le sage.
"Hm... justement, j'ai retrouvé Aqua, et j'ai pu la libéré des Ténèbres, à défaut d'avoir pu sauver..."... Ortensia, pensa-t-il. A cette information, Yen Sid ouvra grand les yeux. Aqua était donc de retour ? C'était peut-être ce changement à travers le Domaine, cet éclat de Lumière que Yen Sid avait ressenti récemment. Mais la Lumière entraîne les Ténèbres, le vieux sage le savait, et voualit ainsi toujours avoir Mickey en tant que porteur à ses côtés. Alors qu'il allait être sur le point de rendre son arme à Xemicky, Yen Sid fut arrêta par Oswald qui se mis à rire, probablement à cause des nerfs qui sautaient.
"C'est drôle... vraiment drôle, je suis venu ici pour vous rendre mon arme également Maître Yen Sid... et Mickey me vole à nouveau la vedette...", dit le lapin en se redressant, apposant une main sur l'épaule du Simili de son ancien "camarade de classe". ""Mickey", si l'on peut t'appeler toujours ainsi... ton souhait est de redevenir le bon roi que tu étais ? Retrouver un coeur ? Quant à vous Maître, vous souhaitez qu'il ne se détourne pas de la Keyblade ? Alors... moi qui n'est plus rien... je vais faire usage de mon arme comme il le faut, une dernière fois, en espérant qu'elle voudra bien m'obéir cette fois... j'ai payé pour mes erreurs, et tu as payé pour la mienne malgré toi Mickey, laisse moi me faire pardonner, laisse moi partir en me rachetant !".
Après avoir lâcher ces mots incompréhensibles avant de commette l'irréparable, Oswald le lapin chanceux fit apparaître sa précieuse Keyblade qui jaillit dans une gerbe de lumière, prête à honorer les dernières volontés de son porteur, qui se transperça l'enveloppe charnelle d'un rayon sortant de son arme afin de faire sortir son coeur, et de l'envoyer directement en direction de Xemicky.
"Oswald !", s'écria Yen Sid en voyant son élève disparaître après avoir offert son coeur à son plus précieux ami.
"Fais en bon usage Mickey... il t'appartient désormait", dit en souriant comme constat le lapin chanceux. Les dernières paroles qu'il prononça. Disparaissant dans une lumière appaisante, le lapin laissa dans le coeur devenu celui de Mickey une dernière phrase : "Respecte mon choix, et ne me recherche pas. Nous nous retrouverons peut-être un jour ailleurs, dans une autre existence...".

C'est ainsi, que par ce geste final, qu'Oswald disparu, rejoignant probablement son épouse et son enfant dans ce que l'on pourrait nommer "l'au-delà", permettant ainsi le retour du Roi de Disneyville, qui reprit son apparence en son timbre de voix habituel. Balayant le manteau de l'Organisation qu'il portait d'un coup de main, Mickey repris en main la Keyblade que Xemicky avait laissé sur le bureau de Yen Sid, et au contact des gants blancs de la souris, celle-ci retrouva l'apparence appelée "Stella".
"J'honorerai sa mémoire Maître, je le jure, au nom de la justice et de la Lumière !", s'écria de joie le petit roi qui venait de renaître, et qui s'empressa de faire apparaître un passage du bout de sa Keyblade, chose qu'il venait sûrement d'assimiler grâce au don de son ami, pour annoncer son retour à Disneyville et faire savoir cet évènement dans le Domaine de la Lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kingdom-hearts-light.conceptforum.net
 
Deux rois, un seul coeur [Oswald et Mickey/Xemicky]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [TUTO]Comment jouer a Patapon 3 à deux avec un seul jeu !!
» Jouer sur deux pc différents avec un seul jeu?
» [Age of Empires 2 HD] Guerre des 5 Rois
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)
» rois des tombes avec bretos et ogre contre des elfes noires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Règles et Présentations :: Fiches :: Story-
Sauter vers: