Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres du Magma
Manipulatrice des Rêves
MembrePrincesse de Coeur des Ténèbres du MagmaManipulatrice des Rêves
avatar
Nombre de messages : 818
Age : 19
Localisation : Ville de Traverse, au coté de Vanitas.
Arme : Keyblade 'Fractum Lux'
Invocation : //
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Mer 17 Mai - 1:45

La Ville de Traverse, un monde éternellement plongé sous cette belle nuit où les étoiles scintillent, veillant sur les habitants. Un monde calme et paisible où les gens sont solidaires, s'entraidant. C'est après tout, une ville de refuge pour ceux qui en ont besoin. Mais ce soir, la Ville de Traverse sera animé, bien plus animé que le quatrième quartier lors des festivités. En effet, un événement allait se dérouler mais pas n'importe lequel, c'était un mariage qui allait se célébrer. Il s'agissait de l'union entre Vanitas et Yûki.

Ce fameux petit couple de Ténèbres que les habitants ont apprit à bien connaître, faut dire qu'ils étaient heureux pour eux, surtout depuis le temps que la Princesse du Magma annonçait fièrement qu'elle allait pouvoir se marier et avoir un joli avenir avec le brun.

Ce moment, elle l'attendait si impatiemment ! Surtout qu'en plus elle a dû s'abstenir de toutes ses forces pour pas aller voir Phoenix entre temps, sachant que cette dernière avait les plans pour la déco' bien qu'Ava devra surveiller et guider un peu, sait-on jamais avec la Sucrerie des Ténèbres puis aussi parce qu'elle avait envie d'y participer un peu à la préparation.

C'est d'ailleurs dans un grand manoir, souvent réservé pour les occasions, que la Kitsune s'y trouva. Ajustant joyeusement des rubans autour des colonnes, regardant de temps en temps le plan dans sa main qu'elle tenait sur une simple feuille blanche.

"Je me demande quand est-ce qu'il va arriver..."

L'ancienne Oracle sortit alors du manoir, s'appuyant contre la grille après avoir escaladé un tout petit muret. Elle était impatiente de voir tous les invités au mariage mais surtout, elle avait envie de voir Kuro. En attendant, elle s'est mise à regarder le jardin qui entourait cette somptueuse bâtisse. Un petit sourire fleurissait alors sur son visage, se souvenant que c'était là aussi où elle a participait à la fête de retrouvailles avec la blondinette qui va pas tarder à se marier.

D'ailleurs, elle se demandait comment va cette dernière actuellement, ainsi que Vanitas. Peut-être qu'il doit être nerveux ou pas, surtout que s'il est enfin prêt, il va devoir patienter que sa belle soit préparée. Encore une fois, la jeune femme se laissa emporter dans ses pensées, s'imaginant tout ces visages heureux, de plus qu'il y aura sûrement un bal ! Les couples ainsi que les amis pourraient danser entre eux ! L'Oracle le sent bien que ça va être une soirée parfaite ! Ava en était très enthousiaste en tout cas.

Pendant ce temps la, la future mariée était dans une salle avec Meiko qui s'occupait d'elle. Yûki était pressée, elle avait hâte de partir, d'être prête pour rejoindre son futur mari. La blondinette en avait clairement les larmes aux yeux, c'était assez émouvant, surtout de savoir qu'elle touchait enfin son rêve ultime. Mais elle n'était pas encore prête. Surtout que le temps lui parait si long, de plus que Vanitas lui manquait énormément. Car en effet, la blonde aux bleus est resté peu de temps avec lui ce matin, jusqu'à que la Princesse du Crépuscule débarque pour l'amener ici.

La Princesse du Magma se regarda un moment dans le miroir, arrangeant son petit serre-tête fait de diamant sur ses cheveux, devenus légèrement ondulés, avant de tourner légèrement son regard vers la jeune Prophète.

"C'est si long, j'aimerai tellement le retrouver !"
"Je sais ! Mais tu te dois d'attendre ma chérie ! Tu n'es même pas prête puis vous ne pouvez pas vous voir avant, de plus, laissons un peu de temps aux autres pour préparer quelques trucs par-ci, par-là..."

La jeune femme soupira un moment, regardant sa bague avant de poser ses mains sur son ventre, retrouvant un beau sourire radieux. La future mère avait si hâte de porter cette fameuse robe que Meiko a confectionné rien que pour elle, cette robe à l'air si belle, même digne d'une tenue pour princesse. La demoiselle le voyait légèrement scintiller dans le coin de la pièce, prêt à être porté par celle-ci.

Ce grand moment tant attendu approchait à grand pas, a telle point que Yûki en devenait totalement rêveuse, pire que d'habitude. Tant mieux dans un sens, au moins le temps pourrait lui paraître rapide. En tout cas, si jamais elle s'impatiente à nouveau, Meiko était là pour la ressaisir mais c'est normalement sans aucun soucis.

Il faudra se montrer patient. Que ça soit pour les invités, comme pour le couple. Chacun à sa part et son rôle.

_________________

♥Yûki & Vanitas♥:
 

♥~MakiSushi Day~♥:
 


Yûki's Theme
Yûki's Battle Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Maître de la Keyblade
Gardien des Ténèbres
Être au cœur de Ténèbres
MembreMaître de la KeybladeGardien des TénèbresÊtre au cœur de Ténèbres
avatar
Nombre de messages : 429
Age : 17
Localisation : Dans les profondeurs des Ténèbres !
Arme : Keyblade : Clavis Vacuum
Invocation : Nescients
Date d'inscription : 21/06/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Mer 17 Mai - 3:10

Vanitas n'arrivait plus à tenir en place. Il devait encore faire les derniers préparatifs quant à sa tenue. Il avait proposé de donner de l'aide pour finir de préparer cet événement tant attendu mais la seule réponse qu'il eut le droit fut un renvoi. On lui demanda de plutôt se préparer que de s'affairer à ce genre de choses qui ne le concernait pas. Lui, devait simplement profiter du moment. Alors le voilà, dans les rues de la Ville de Traverse, dirigeant ses pas vers le tailleur. Là-bas, son costume fait sur-mesure l'attendait. Cela faisait depuis plusieurs semaines qu'il était prêt mais Vanitas avait décidé de le laisser dans la boutique afin qu'il n'y ait aucun accident diplomatique. Avec Kagai dans le coin, il était certain que ce petit chien pouvait être capable de faire ses besoins dans un endroit où il n'avait pas le droit et que cela tombe malheureusement sur sa tenue de mariage.

Mariage. Ce mot ne laissait pas le brun indifférent. En effet, il s'agissait tout de même l'un de leurs plus grands rêves à Yûki et lui. Si celui de fonder une famille était en train de se réaliser peu à peu, l'étape de l'union ne l'était pas encore. Du moins, d'ici peu de temps ils formeraient un beau ménage, unis par ces fameux liens sacrés du mariage. Il y allait avoir pas mal de monde qui allait débarquer pour célébrer ce moment. La plupart des gens étaient surtout là pour Yûki. Enfin, cela ne dérangeait pas tellement Vanitas. En effet, il n'était pas vraiment une personne sociale alors c'était tout à fait normal que sa belle aie plus de proches que lui. A vrai dire, il préférait que cela soit ainsi, car il savait à quel point sa blonde adorée était toujours heureuse lorsqu'elle était entourée de personnes qu'elle aimait.

Il la supposait d'ailleurs en ce moment-même toute excitée. Après tout, depuis ces derniers temps, elle n'arrêtait pas d'engager la discussion sur leur alliance et elle se mettait à rêvasser, imaginer mille et une choses qui amusaient là bien le brun qui l'embrassait à chaque fois après. Ils s'étaient longuement battus pour en arriver à là tout de même. Et tout cela s'arrêtait enfin. Il regarda son poignet gauche et y vit le prénom de celle qui serait sa femme dans quelques instants. Il sourit.

Mais des larmes apparurent sur son visage. Il interrompit sa marche, lui-même surpris par ce sentiment. Ce devait être le plus beau jour de toute sa vie, alors pour quelle raison se sentait-il si triste d'un coup ? La vision d'un certain blond lui donna la puce à l'oreille. Ventus. Il manquerait à l'appel... Il ne serait pas présent... il ne pourrait pas être là pour être le témoin du mariage. Vanitas baisa les yeux. Il aurait tellement aimé le voir. Il ne comprenait pas ce qu'il se passait autour de son alter-égo, mais il avait l'impression que celui-ci lui cachait beaucoup de choses, comme s'il ne souhaitait pas l'inquiéter de quoique ce soit. Quel abruti, pensa le ténébreux en serrant les poings.

Il finit par secouer sa tête et dégagea ainsi ses larmes. Lorsqu'il se retrouva chez le tailleur, un jeune garçon se tenait à l'accueil et lui fit un de ces beaux sourires bienveillants de commerçant.

- Bien le bonjour, Monsieur ! Vous venez récupérer votre commande ?
"Euh, oui. C'est ça. Mon costume est prêt depuis déjà un certain temps."
- Très bien, Monsieur ! Je m'en vais le chercher.

Et le jeune adolescent laissa Vanitas seul.

- Je suis certain qu'elle serait adorable dans sa petite robe de mariée ! On parie le niveau d'échelle de la rougeur de tes joues en la voyant ? Haha !

Le Gardien des Ténèbres eut la sensation que Ventus était en train de lui parler en ce moment-même. Il tourna sa tête sur la gauche comme si le blondin souriant s'y tenait, mais son regard doré ne se posa que sur le jeune garçon qui revenait avec le costume protégé dans un emballage, accroché à un cintre pour éviter de le plier.

- Passer un dernier coup de fer s'il y a le moindre pli.
"D'accord. Merci pour le conseil."
- Je vous en prie. Bonne journée, Monsieur.

Vanitas ressortit du magasin en tenant précieusement son costume et décida de passer dans des rues où le sol n'était pas trop sale et là où les gens fréquentaient le moins. Il savait qu'il arrivait quoique ce soit de malheureux à son costume, Yûki n'hésiterait pas à le sermonner pendant quelques minutes avant de se rendre compte de ce qu'elle faisait pour demander pardon en se jetant dans ses bras et lui dire qu'elle l'aime. A cette pensée, le brun rigola un peu. Tout seul. Comme un imbécile.

- Mais t'es un imbécile, Vanitas ! Un imbécile heureux ! Haha !

Se moqua gentiment Ventus. Cela fit agrandir le sourire du futur marié. Cependant, il prit une allure triste. Pourquoi fallut-il qu'il soit absent d'un tel jour ? Il n'avait déjà pas été là lors du dernier combat face à Xehanort alors que lui aussi méritait de donner son dernier coup, il ignorait pour l'enfant qui était en train de grandir en Yûki et à présent... le mariage... déjà qu'il ne savait rien de leurs fiançailles... Cela fit soupirer Vanitas.

_________________


♥:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Simili de Princesse de Coeur des Ténèbres
La Sucrerie des Ténèbres
MembreSimili de Princesse de Coeur des TénèbresLa Sucrerie des Ténèbres
avatar
Nombre de messages : 419
Age : 21
Localisation : dans la Demeure, QG de l'Organisation
Arme : diverses sucreries
Invocation : Sans-coeur, Simili et sucreries
Date d'inscription : 16/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Mer 17 Mai - 18:44

Quelques temps avant les préparatifs, à Illusiopolis...

"Serre pas trop !", cria la Simili des Ténèbres en tapotant sur les doigts de son -presque- majordome attitré qui tentait tant bien de mal d'aider la demoiselle à ajuster sa nouvelle tenue fétiche, et surtout le corset qu'elle portait. "Bordel fais gaffe Couteaux", qu'elle ajouta en gonflant les joues, tandis que le "Serveur" de l'Organisation essayait de combler au maximum les attentes de la demoiselle. "Habituellement, vous préférez être un maximum maintenu mademoiselle Phoenix", lui répondit Couteaux, qui commençait à être habituer à habiller sa supérieure, en déserrant les lacets du corset alors que la demoiselle regardait son ventre dans le miroir à bascule qui était posé devant elle. Même si l'amour était en jeu dans ses pensés, ce n'était pas un coeur que la demoiselle avait en plus dans son corps de Simili.

Se trouvant dans la même pièce que ses camarades sans coeur, un genre de dressing pour Simili que quelqu'un devait tenir dans la Demeure d'Illusiopolis, Exnihilo observait la scène en se tenant adossé contre un mur, les bras croisés, avec un petit noeud blanc autour du cou, tout en portant son accoutrement noir habituel. Casque y compris.
""Mademoiselle Phoenix" a p'tet exagéré sur les gourmandises", se permis de lâcher en rigolant le Botteur de l'Extrême. La chose amusante était que la gourmandise à laquelle Exnihilo pensait, c'était principalement Sykes. Et ça Phoenix l'avait compris, mais n'avait pas eut envie de rebondir sur la vanne de son nouveau bras droit. "Allez, exquise enfant, esquisse un léger sourir. C'est un événement extraordinaire aujourd'hui, il faut être de bonne humeur ! Il s'agit de ton gardien et de ton amie princ-, qu'il commença à ajouter avant que la Sucrerie des Ténèbres ne reprenne son sens habituel de la mise en scène, saute devant lui, l'air assurée, les mains posées sur les hanches.
"Bien sûr que je sais ça ! Kihihi, c'est parce que ça doit être une fête géniale que je m'inquiète !", repris la demoiselle en souriant, cachant ce qu'elle avait en tête mais qu'Exnihilo savait très bien. "Et c'est pour ça que j'ai besoin de mes plus précieux camarades Simili pour m'aider dans ce superbe événement ! Yûki et Vani' ont été des membres clés de la chute de l'ancienne Organisation, il est de notre devoir de leur rendre l'appareil. Et puis un mariage, c'est une aventure que mes chers Simili doivent connaître ! ... même les plus chiants", qu'elle termina en tapotant sur l'épaule d'Exnihilo, avant d'ouvrir les portes du dressing et arriver dans un hall où se trouvaient de nombreux membres de l'Organisation, tous dans de somptueux costumes pour l'occasion.
"Je vois que nous sommes tous prêt à nous rendre serviable, camarade membre de l'Organisation ! Aujourd'hui, nous allons tous êtres des petites souris qui jouent un rôle important en coulisse, mais je sais que vous avez tous été bien briefés là dessus, hein !", dit la demoiselle à tous les Simili présents, qui avaient du apprendre par coeur de multiples gestes de politesse, enseignés par le serveur Couteaux, pour pouvoir assister aux mieux les invités à la cérémonie.

C'est quelque temps après ces belles paroles de leur patriarche que les Simili s'en allèrent en direction de la Ville de Traverse pour décorer l'endroit comme Phoenix l'avait imaginé. On aurait pu s'attendre à voir des confiseries à toutes les sauces en tant que décoration en connaissant les fétichismes de celle qui ne portait pas le titre de "Sucrerie" pour rien. Mais à vrai dire, la Simili avait essayé d'être originale, ou plutôt, de coller aux préférences du couple qui était à l'honneur aujourd'hui. Tout ce dont ils avaient pu rêvés étaient présents, et rien ne faisait défaut dans le décor de rêves qu'était devenu la reposante Ville de Traverse.
Continuant ses alentours dans la cité nocturne pour mener à la baguette les membres de l'Organisation comme il le devait, Phoenix fini par voir le marié au loin sortant d'une boutique.

"Hé, beau coeur ténébreux !", émis la demoiselle au loin pour interpeller son gardien, "j'ai pas eu l'occasion de te tomber dessus aujourd'hui, alors voilà chose faîtes ! Pas trop le trac ?", demanda la Sucrerie à Vanitas.



De son côté, le fils adoptif de Meiko avait pris le temps de soigner également son apparence avant de rejoindre sa mère qui s'occupait de Yûki. Il avait l'air d'un ravissant jeune homme dans un somptueux costume noir, portant un petit noeud papillon noir également, en ayant un foulard rose qui dépassait de sa poche coeur. Le garçon avait abandonné sa tenue habituelle, ses chaussures démesurément grandes et ses mitaines fétiches. Mais ainsi, sans quelque chose pour cacher le dos de ses mains, un symbole en forme de coeur, celui des Avale-Rêves était visible pour toutes personnes, excepté Alizé lui-même. Ignorant cela, le garçon allait retrouver sa mère en pensant être parfaitement présentable.

"B-bonjour Yûki", dit le garçon en ouvrant légèrement la porte après avoir frapper, pour ne pas surprendre les jeunes femmes dans leurs préparatifs. "Est-ce que je peux vous aider par ici ? Nous avons finis les dernières décorations dehors, moi et les S-si-les membres de l'Organisation", qu'il demanda en restant dans l’entrebâillement de la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres du Magma
Manipulatrice des Rêves
MembrePrincesse de Coeur des Ténèbres du MagmaManipulatrice des Rêves
avatar
Nombre de messages : 818
Age : 19
Localisation : Ville de Traverse, au coté de Vanitas.
Arme : Keyblade 'Fractum Lux'
Invocation : //
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Mer 17 Mai - 21:46

Quelque part dans l'ombre, non loin de Phoenix, une petite silhouette se trouvait caché entre deux bâtiments, au coin d'une petite ruelle. Un brun dont les yeux rouges luisaient dans la pénombre. Il observait. Il ne fait que ça depuis un petit moment, il suivait simplement sa cheffe tel un petit chiot, un petit chiot qui serait perdu sans sa maîtresse. Oui, c'est comme ça qu'on pouvait décrire ce jeune Enox qui a peu changé depuis la dernière fois, sans compter son apparence, mais ça, personne ne le remarquerait puisque personne ne le connait. C'est surtout aussi un Simili très discret.

Bien sûr qu'en temps normal, il ne n'observe pas comme ça la Sucrerie des Ténèbres mais là, il ne pouvait s'en approcher, il n'arrivait pas, il ne pouvait se le permettre qu'il se disait. Pourquoi ? Parce qu'il y a Vanitas. Il le craignait. Mais il devait se présenter tout de même, pourtant, il était angoissé. Le brun se dit que c'est vraiment n'importe quoi de "ressentir" ça alors qu'il n'a pas de coeur ! Mais malheureusement ce sentiment est là. Le Glacier a juste peur de faire une faute, une faute grave, que quelque chose lui fait faire marche arrière et qu'il retourne dans ce maudit passé sombre dont il en a strictement pas envie d'y vivre à nouveau.

Le Simili attend un peu, quelques minutes encore, puis enfin il rassembla son courage pour s'approcher timidement de la Princesse et du Gardien des Ténèbres, avant de se s'incliner un peu maladroitement. Enox est doté d'une certaine politesse après tout c'est un prince, de plus qu'il a souvent prit exemple sur Couteaux pour devenir encore plus serviable que lui, se disant que ça pourrait être une bonne action.

"B-Bonjour Monsieur Vanitas ! Je me nomme Enox, et... et c'est un vrai plaisir pour moi de pouvoir enfin vous rencontrer !"

Légèrement prit de panique, qu'il ne montra pas cette fois-ci, le jeune Simili se mit à regarder brièvement Phoenix, semblant chercher un quelconque soutient dans son regard. Le brun aux yeux rubis se disait qu'il devait faire bonne impression, surtout auprès de Vanitas ! Et cette fois-ci, ce n'était pas une obligation, il avait "envie" de faire tout son possible pour être adorable et gentil, surtout aux personnes avec lesquelles Azgare n'était pas forcément des plus sympas.

"C'est une belle journée, pas vrai ?"

Qu'il recommençait à parler en baissant un peu le regard puisque depuis tout à l'heure, il n'arrivait pas à regarder Vanitas longtemps dans les yeux, sûrement à cause de cette timidité qui demeure en lui. Ce qui montre qu'il est en effet une personne réservé. Peut-être pour ça aussi qu'il a une certaine "admiration" pour le Gardien des Ténèbres qui semble sûr de lui. Oh bien sûr, il admire aussi Phoenix mais ce n'est pas pareil pour le coup puisqu'il connait très bien la demoiselle bien que cela lui arrivait tout de même d'être renfermé sur lui-même face à elle mais un peu moins que face aux autres gens. De plus qu'il souffrait d'un certain mutisme sélectif, ce qui n'est pas gagné.

"En tout cas, nous avons finis les préparatifs...!"

Rajoute-t-il une dernière fois avant de s'incliner légèrement à nouveau. Il sentait que ça allait être une longue soirée...

Du côtés des deux Princesses, Meiko prit le soin de maquiller légèrement Yûki avec un grand sourire, surement fière d'elle de son travail, ce qu'elle faisait pour la jeune femme qui demeurait silencieuse depuis un moment, sûrement plongé dans ses pensées, s'imaginant ce mariage tant attendu. Elle soupirait un peu, un soupir joyeux. La Princesse de l'Explosion venait à peine de finir d'attacher un joli noeud de couleur violet pastel autour de la taille de la future mariée qui était enfin vêtue de sa robe, c'était la seule chose à être de cette couleur là, le reste étant blanc. Une belle robe composé de plusieurs jupons qui prenaient plus d'ampleurs, ainsi qu'une longue traîne. Elle n'avait pas de manche, mais de longs gants. Cela lui faisait bizarre d'ailleurs de regarder ses mains, sans pouvoir voir le prénom de celui qu'elle aime sur son poignet. La blondinette finit par se lever de sa chaise pour aller regarder par la fenêtre d'un air rêveur.

"On y est presque..."
"Ça va ? Pas trop nerveuse ?"
"Juste très peu ! Mais j'ai tellement hâte en tout cas !"
"C'est bien... Je suis fière de toi..."

Fit l'ainée, les larmes aux yeux, avant d'aller prendre la jeune mariée dans ses bras, lui caressant un peu les cheveux pour ensuite lui frotter le dos, l'air maternel. La Prophète ne pouvait qu'être heureuse pour sa meilleure amie, depuis le temps que Yûki attendait ça après tout ce qu'elle a pu endurer, ainsi que Vanitas...

En entendant qu'on toque la porte, Meiko relâcha Yûki après s'être décollé d'elle pour y faire un pas vers la porte. La blonde aux yeux bleus alors se retourna vers la petite voix qu'elle put reconnaître bien qu'elle ne l'ait entendu parler que peu de fois.

"Bonjour Alizé !"

Répondit-elle doucement en lui affichant un tendre sourire, elle avait cette nouvelle attitude qui faisait qu'elle est bien plus calme et douce que d'habitude. Quant à Meiko, celle-ci regardait longuement son fils adoptif, intensément même en gardant un certain silence. Sûrement plongée dans ses pensées. En temps normal, elle serait là, en train de gagatiser totalement à la vue de son fils adoptif mais là, elle demeurait parfaitement calme, souriant à Alizé. Son regard se baissa alors sur ses mains. Alors que ces symboles lui disent vaguement quelques choses, pour Yûki c'est totalement l'inverse, connaissant par coeur, après tout elle n'est pas la maîtresse des songes pour rien.

La prophète s'approcha du prophète pour poser doucement sa main sur sa tête pour la lui caresser affectueusement puis la retira après un court instant.

"Tout vas bien ici fiston. Mais si tu veux, va rejoindre les autres, guide les invités jusqu'au lieu. Nous, on arrive dans une demi-heure je pense ! Oh et..."

La Princesse de l'Explosion se mit à ajuster un peu plus le noeud de papillon de son fils adoptif, l'air toute attendrie avant de lui tapoter gentiment le nez avec son doigt.

"Voilà ! Tu es parfait."
"Oh, Alizé ! Tu pourrais dire à Vanitas que tout va bien et qu'il ne s’inquiète pas ? J'arrive bientôt !"

Demande-t-elle en joignant ses mains sur son ventre, encore plus rêveuse que tout à l'heure.

_________________

♥Yûki & Vanitas♥:
 

♥~MakiSushi Day~♥:
 


Yûki's Theme
Yûki's Battle Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Maître de la Keyblade
Gardien des Ténèbres
Être au cœur de Ténèbres
MembreMaître de la KeybladeGardien des TénèbresÊtre au cœur de Ténèbres
avatar
Nombre de messages : 429
Age : 17
Localisation : Dans les profondeurs des Ténèbres !
Arme : Keyblade : Clavis Vacuum
Invocation : Nescients
Date d'inscription : 21/06/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Jeu 18 Mai - 0:22

Vanitas fut sorti de ses rêveries sur la présence de son alter-égo par l'arrivée de sa Princesse. Il eut un rapide sourire en la voyant avant de reprendre des airs neutres. Il devait cesser de se morfondre. La plus belle journée de toute sa vie était aujourd'hui, alors il n'était pas question de tirer la tête. Même si cela se fera sans Ventus. Il secoua la tête avant de reprendre un sourire plus joyeux et répondit à la question de Phoenix :

"Moi ? Le trac ? Haha ! Pas du tout ! Je suis juste légèrement nerveux par rapport au fait qu'on va bientôt être mariés alors qu'il n'y a même pas quelques mois, cela paraissait encore loitain ! J'ai encore un peu de mal à réaliser que c'est aujourd'hui mais une fois que j'aurai ce costume sur moi, je pense que je m'en rendrai mieux compte !"

A présent qu'il avait partagé ses pensées, il paraissait être bien plus enthousiaste. Il jeta un coup d’œil sur son précieux paquet. Il imaginait à quoi pouvait bien ressembler Yûki dans sa belle robe de mariée. Elle qui détestait être vue comme une princesse, elle en avait pourtant bien les allures lorsqu'elle portait des longues robes. Cela fit agrandir le sourire du brun qui avait relevé la tête pour observer les étoiles. Il lui semblait que deux d'entre elles éclataient plus que les autres, et une autre, non loin d'elles, se faisait plutôt petite, brillant faiblement. Le futur marié en leva un sourcil, commençant à s'imaginer quelques choses qui le troublèrent.

Fort heureusement, il fut de nouveau interrompu par ce qui ressemblait à un gamin brun aux yeux écarlates. Cela fit redresser un sourcil de Vanitas. Ce petit bonhomme lui rappelait vaguement quelqu'un. Enfin, l'intéressé se présenta timidement, n'osant sans doute affronter le regard doré du Gardien de Ténèbres puisqu'il baissait les yeux.

"Enchanté."

Lâcha-t-il simplement après qu'Enox ait révélé son identité. Il fit une tentative de dialogue en lançant une petite remarque, qui amusa intérieurement Vanitas. Il se disait que le Simili devait être intimidé devant lui pour une certaine raison. Non pas qu'il trouvait cette situation plaisante car il pouvait se sentir puissant ou dessus de tout, mais tout simplement parce qu'il trouvait la situation drôle. Il n'avait jamais vu quelqu'un si timide face à une autre personne.

Enox avertit finalement qu'ils avaient achevé leur travail. Vanitas, comme pour le rassurer, posa sa main sur la tête du jeune Simili et ébouriffa un peu ses cheveux.

"C'est bien. Vous avez tous fait du super boulot ! Merci beaucoup !"

Il jeta un regard à sa Princesse avant de retirer sa main du crâne du timide. Dans un petit soupire, il reprit :

"Il ne faut pas que je tarde à me changer si je ne veux pas être en retard ! On se retrouve plus tard !"

Sur ces mots, il se pressa de rejoindre sa demeure, tout en prenant soin de son costume. Une fois rentrer chez lui, il fut accueilli par des aboiements heureux. Kagai était resté ici, le temps que son maître était parti chercher sa commission. Le brun attacha sa tenue, par le cintre, à un porte-manteau, loin de la portée du chien et s'agenouilla pour grattouiller la tête de son petit compagnon blanc à quatre pattes.

"Je vais te faire beau, mon grand ! Toi aussi tu te dois d'être un véritable gentledog pour que ta maman soit fière de toi !"

Il sourit et se redressa pour rejoindre une commode où se trouvait un tiroir réservé au canin. Il en sortit une brosse et un collier acheté spécialement pour l'occasion. Le futur marié alla s'asseoir sur le canapé et tapa sur sa cuisse pour demander à son chien de venir près de lui. Celui-ci s'exécuta, la langue pendante, signe de sa joie, et frotta même sa tête contre la jambe de son maître avant de bondir sur un coussin. Vanitas se pencha sur lui et se mit à brosser les poils de Kagai afin qu'il soit impeccable. Il l'avait déjà lavé la veille et cela n'avait pas été de la tarte. En effet, le chien avait décidé de ne pas faire de cadeau à son maître en s'agitant de partout dans la bassine, se secouant pour jeter de l'eau et de la mousse sur la tête et les vêtements du brun qui avait tiré une tronche qui aurait pu en faire rire plus d'un, reflétant l'agacement du Gardien des Ténèbres qui n'était pas pour autant fâché. Le pire avait été l'instant où il avait fallu le sécher. Le chien, une fois sorti de sa petite baignoire, se mit à courir partout dans l'appartement, laissant de l'eau partout par terre et poursuivi par Vanitas avec une serviette qui ne cessait d'appeler son chien pour qu'il revienne vers lui. Mais c'était en vain. Et ce ne fut que lorsqu'il fut lassé que Kagai se laissa séché.

Après avoir fini cette petite toilette, le brun mit le collier du petit coquin et le regarda pendant quelques instants tandis que ce dernier ne cessait d'aboyer, remuant la queue.

"Bon ! Et maintenant que tu es parfait, c'est à moi de me changer !"

Sur ce, il se leva, et se dirigea dans la salle de bain après avoir récupéré son costume. Il se changea, se regarda dans la glace et appliqua quelques crèmes de soin sur son visage, maquilla un peu ses cernes sous ses yeux dorés qu'il avait réussi à attraper à force de manquer de sommeil - sans doute à cause de l'excitation de l'événement - et aussi rajouter un peu de couleur à sa peau estimée trop pâle ce soir - manque de rayon UV peut-être - et finit par saisir son pot de gel pour dresser certains épis de sa tête qui ne ressemblaient à rien. Un petit passage de main dans sa chevelure ébène et le voilà fin prêt au grand moment. Il réajusta son costume, observa s'il n'y avait aucun pli et estima que tout était bon. Il avait fier allure.

Vanitas retourna dans le salon et se dirigea vers la porte, invitant Kagai à le suivre.

"On va rejoindre la salle de cérémonie pour voir si tout est fin prêt !"

La porte refermée derrière lui, il se dirigea vers sa destination, le sourire aux lèvres, suivit par son joyeux compagnon.

_________________


♥:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Simili de Princesse de Coeur des Ténèbres
La Sucrerie des Ténèbres
MembreSimili de Princesse de Coeur des TénèbresLa Sucrerie des Ténèbres
avatar
Nombre de messages : 419
Age : 21
Localisation : dans la Demeure, QG de l'Organisation
Arme : diverses sucreries
Invocation : Sans-coeur, Simili et sucreries
Date d'inscription : 16/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Sam 20 Mai - 22:16

"Je croise les doigts pour toi ! Et en plus de ça, je suis certaine qu'il t'ira à merveille~", répondit Phoenix à son gardien en ne doutant pas une seconde du charme et de la classe réunie qu'il aurait dans un somptueux costume cousu du bout des doigts les plus doués de la Ville de Traverse, et peut-être même de tout le Domaine de la Lumière ! La Sucrerie appréciait voir son gardien l'air si heureux avec une situation paisible et agréable, elle qui l'avait plus souvent vu en plein combat dans des circonstances où la vie de quelqu'un était en jeu. Ce n'était peut-être que parce que les Ténèbres, enjouées, de Vanitas reflétait en Phoenix, parce qu'il était son Gardien, de pures Ténèbres également, ou bien parce que la Simili était concrètement son amie, dans tous les cas, Phoenix était encore plus heureuse de se trouver ici en ce jour, aux premières loges de l'aube d'une nouvelle vie pour le couple des Ténèbres qu'elle suivait toujours dans l'ombre, au sens propre.

Phoenix avait trouvé une valeur sûre auprès de Vanitas, quelqu'un sur qui elle pouvait toujours compter, quoi qu'il arrive, simplement dû au lien du destin qui avait été ficelé et défini entre ces deux personnages. Pourtant, elle savait qu'elle ne le connaissait pas personnellement, elle pouvait réagir intuitivement avec lui sûrement plus qu'avec les autres, même si elle n'avait partagé que peu de moments où elle ou lui se confiait à l'autre. Mais dans un sens, cela ne dérangeait absolument pas la demoiselle, peut-être parce qu'elle ne s'était jamais posé ce genre de question de toute son existence. Il y avait un certain mystère entre leur amitié, un sentiment commun qui n'avait pas raison d'être, qui plaisait à la demoiselle. Une légèreté dans les mots, les gestes, même si elle avait déjà douté à plusieurs moments des réactions de Vanitas à son égard, en particulier lorsque cela considérait également Yûki. Au premier abord, on aurait pu imaginé la Simili tomber amoureuse de son Gardien, mais cela ne passa jamais à travers l'esprit de la Sucrerie, peut-être parce qu'elle n'avait pas de coeur, ou bien parce que le destin avait déjà uni dans l'amour Vanitas et une autre princesse. En tout cas, il serait plaisant que Phoenix partage ce genre de relation simple et instinctive qu'elle possédait avec Vanitas avec quelqu'un d'autre également. Il y a quelques temps, il y avait bien Longinux avec qui elle aurait pu entreprendre ça, mais maintenant qu'il ne donnait plus signe de vie, elle préférait penser à autre chose. Sykes ? Oui, il est vrai que la Sucrerie est plus ou moins officiellement avec le majordome qu'elle a revu à plusieurs reprises dans des moments plus que sympathiques, même pour une Simili, cela n'était pas comparable, et Phoenix surjouait ses sentiments avec lui, inconsciemment ou non. Mais dernièrement, il y avait aussi Exnihilo avec qui Phoenix pouvait se sentir légère dans ses mots, même si les siens l'agaçaient au plus haut point, c'était une certaine rivalité copain-copine qui s'était installée entre ces deux là, peut-être parce que Phoenix recalquait ce qu'elle pensait de Longinux vers ce nouveau "bras droit" de l'Organisation. Peut-être que le visage du Simili casqué qu'elle était la seule à connaître, à force de l'avoir espionner, en était la raison.

Le Glacier de l'Orga' s'approcha, l'air timide, mais c'était un pas de géant pour Enox, la Sucrerie était ravie de voir l'un de "ses" Simili prendre de l'avant dans sa nouvelle existence. Parler, en tant que personne saine d'esprit, à Vanitas n'était pas rien pour ce qu'il restait d'Azgare. Même sans coeur, le large sourire habituellement faux de Phoenix paraissait à ce moment là des plus naturels. Et il l'était, à cent pour cent.

"Ouip, tout est fin prêt !", ajouta Phoenix en frottant également les cheveux du jeune Simili pour confirmer ses dires et par la même occasion montrer à Vanitas une certaine proximité possible avec l'autre garçon. Sans la présence de Nyx dans l'entourage, ni même le corps,
d'Enox, le "petit" brun plus grand que la blondinette était une douce brebis suivant sa bergère à la baguette. "Enox est un membre grandissant rapidement dans l'Organisation, je suis fière de l'avoir sous mon aile et j'suis certaine que vous devriez bien vous entendre tous les deux kihihi~", qu'elle dit pour présenter positivement le garçon, en trouvant néanmoins la situation plutôt drôle. "Pas vrai Enox ? Mais n'embête pas Vanitas avec des broutilles aujourd'hui, il doit avoir la tête sur les épaules pour ses engagements. Vous aurez l'occasion de mieux vous connaître à une prochaine occasion !", termina en lâchant un petit clin d'oeil à Enox, en espérant lui faire comprendre où elle voulait en venir. La demoiselle ne voulait pas que le Glacier déballe tous ses potentiels remords soudainement, de peur de gâcher la "nuit" sous le ciel de la Ville de Traverse qui devait être sous le signe de la joie de vivre, même si cela pouvait être une notion difficile à comprendre pour des êtres dénué coeur.

"Pas de soucis Vani', file donc !", répondit Phoenix en attrapant la main de son camarade Simili, faisant un signe de l'autre au gardien qui ne devait pas tarder à se préparer. Une fois le futur marié au loin, la Sucrerie des Ténèbres s'adressa à nouveau à son protégé du moment. "Alors, il t'a fait quel impression ?", voulu savoir la demoiselle, "en tout cas je suis certaine que toi tu lui en as fait une bonne !".

Il y avait une autre personne dans la Ville de Traverse qui redoutait quelque peu de recroiser Vanitas, et il s'agissait d'Alizé. Même s'il avait compris avec sa tutrice que les Ténèbres n'étaient pas une mauvaise chose, mais une partie d'un tout, d'un ensemble qui ne devait pas être perturbé par l'un des différents camps qui constituaient l'univers, Alizé ne faisait pas forcément véritablement confiance aux personnages affiliés aux Ténèbres, notamment certains qu'il avait croisé dans ses voyages récents en solitaire à travers les mondes. Et puis il y avait ce petit truc étrange avec Vanitas, un air de famille lointain entre Alizé et lui, et même si le garçon n'avait pas réellement percuté lors de sa première, puisque brève, rencontre avec le Gardien des Ténèbres, cette similarité l'effrayait. Pourquoi je ressemble à un être des Ténèbres ? En suis-je un ? , qu'il pouvait se demander.

Alizé fût donc envoyé à la rencontre du futur marié par la Princesse du Magma, chose qu'il accepta malgré tout avec sourire en hochant de la tête, avant de s'en aller après que sa mère lui ait réajusté son noeud papillon. Il avait remarqué Meiko différente à son égard, peut-être parce qu'Alizé n'était plus aussi proche d'elle qu'auparavant depuis le triste événement où les doutes de la Prophétesse de Vulpes l'avait rendu folle. Même s'il avait toujours les mêmes sentiments pour sa nouvelle mère, Alizé était devenu plus autonome, ou en tout cas moins collé à Meiko. Et ce n'était pas un choix personnel et encore moins connu du garçon, cela s'était fait naturellement pour lui, sans qu'il se pose la question de savoir comment cela était arrivé. L'âge, le fait qu'il n'était bien plus l'enfant unique, peut-être, qu'il aurait pu se dire en y songeant.
En réalité, si Alizé n'était plus aussi lié à Meiko, c'était pour ne plus risquer de sombrer à nouveau dans la même folie qu'elle par mimétisme. Les Ténèbres qui s'étaient ravivés en Alizé l'avait poussé à tenter de se tuer, et il serait bien trop compliqué de subsister pour une certaine personne infiniment liée à Alizé si ce dernier venait à disparaître. Qui est cette personne ? Ça, le jeune prophète n'était pas encore prêt à le savoir. S'il venait à découvrir ce qu'il était, l'esprit d'Alizé ne le supporterait sans doute pas, et toute son existence pourrait être remise en cause. Mais ça, cela sera pour une prochaine fois ! Car aujourd'hui, c'est le mariage qui est à l'honneur, une chose probablement bénéfique à vivre pour le développement d'Alizé. Le petit Chirithy mauve qui existait en lui y veillait durement.

"Eh ! E-excusez-moi, Vanitas ?", demanda le prophète pour interpeller l'élégante personne qui ne pouvait être que le Gardien des Ténèbres, et puis il y avait cet air qui rappelait à Alizé son propre reflet, il ne pouvait donc pas se tromper sur la personne. Le garçon aux iris et pupilles roses accouru vers le futur marié pour transmettre l'information que Yûki voulait faire parvenir.
"J'ai vu Yûki pendant ses préparations", qu'il commença à dire en se rendant compte que ses mots pouvaient prêter à confusion, "en-enfin euh, je veux dire, je n'ai rien vu que je ne voulais pas voir ! En-enfin je ne veux pas dire que Yûki n'était pas somptueu- en-enfin dans sa robe de mariée ! Je ne l'ai p-pas vu sans !", qu'il bafouillait, en tentant difficilement à récupérer un malentendu qu'il était peut-être le seul à avoir imaginer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres du Magma
Manipulatrice des Rêves
MembrePrincesse de Coeur des Ténèbres du MagmaManipulatrice des Rêves
avatar
Nombre de messages : 818
Age : 19
Localisation : Ville de Traverse, au coté de Vanitas.
Arme : Keyblade 'Fractum Lux'
Invocation : //
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Dim 21 Mai - 2:12

Le pauvre Simili se sentait de plus en plus gêné, heureusement que la présence de Phoenix pouvait le calmer et le rassurer mais là il était bien trop concentré sur Vanitas. Regardant discrètement ses gestes, l'écoutant attentivement pour le comprendre, pour pouvoir anticiper et s'adapter au gardien des Ténèbres pour pas être rejeté par la seule personne qu'il craint et admire à la fois. Cependant, le petit brun ne s'attendait pas à ce que le brun lui ébouriffe les cheveux, ce qui le surprit beaucoup et le "touche", bien qu'il n'ait pas de coeur.

A ce moment là, le petit prince se sentait totalement déconnecté au point qu'il pouvait entendre faiblement Phoenix le présenter au Gardien. Le noiraud se reprit peu à peu pour hocher de la tête, elle a raison, Vanitas doit être bien occupé ! Ce n'est pas n'importe quel jour, c'est son mariage !

En tout cas, Enox ne lâcha pas un seul mot durant tout le long jusqu'à que le futur marié s'en aille pour se changer. Là, le brun lâcha un petit soupir, comme s'il était soulagé et se mit à caresser ses propres cheveux, d'un mouvement lent avant de baisser sa tête vers Phoenix lorsque cette dernière lui prit la main. Le jeune simili regardait intensément sa cheffe en clignant des yeux, l'air totalement enfantin.

"Il m'a... touché la tête... C'est un geste gentil qu'il m'a fait non ? Je... Jamais j'aurai pu imaginer ça !... Il... il est gentil ! Alors je suis content !"

Fit-il un peu maladroitement en affichant un grand sourire digne d'un gamin avant de regarder un peu autour de lui, l'air perdu dans ses pensées.

"Ah bon ? Tu... Tu crois qu'il m'apprécie ? Mais ! Je... Je suis un méchant Simili... M'enfin non ! Oublie ! Tu... Tu es contente de moi ?... J'ai été.... gentil ? Pas vrai ?"

Il posait énormément de questions à la Princesse des Ténèbres, tout comme un enfant le ferait, mais néanmoins il espérait qu'elle puisse réussir à lui répondre concrètement mais il le ressentait, dans le fond, qu'il avait fait une bonne action. Pas parce qu'on lui a dit de le faire, mais bien parce qu'il eut l'envie de le faire, c'était dans sa nature, comme toujours. En tout cas, il était surexcité intérieurement à l'idée de pouvoir voir le mariage.

"Je pense qu'on devrait pas trop s'éterniser ici ! La cérémonie va pas tarder !"

Dans la petite salle où se préparait la future mariée, Meiko regardait son fils partir, toujours en gardant ses distances. Ce n'est pas qu'elle ait envie d'être distante ou quoique ce soit, bien qu'elle a remarqué que même son fils a changé mais c'est bien parce qu'elle prenait en compte de ses récentes visions et ce que lui a dit Braig il y a quelques jours. Puisque en effet, l'époux de cette dernière lui avait raconté en quelque sorte de ne pas trop s'approcher du Prophète de Leopardos.

C'est plutôt un choix très difficile pour Meiko, puisqu'ils avaient un lien très fort entre eux à l'instar d'Ava avec Gula autrefois alors briser ce fameux lien, c'était comme un sorte de renouveau. Bien qu'aussi la jeune Oracle ressentait parfois la présence d'un autre Oracle mais bon ! Là, elle n'a pas le temps e penser à ça, sa priorité est Yûki.

Cette dernière d'ailleurs se trouvait à nouveau appuyée sur le rebord de la fenêtre, tout en fredonnant, ce qui reflétait bien sa joie et son côté rêveur à ce moment là.

"Oh, j'ai tellement trop hâte ! En plus il doit être tellement beau avec son costume... Humph..."

Meiko s'approcha doucement d'elle pour lui caresser affectueusement la tête, l'air maternel. La Princesse du Magma ne pouvait s'empêcher de rêvasser, s'imaginant le mariage avec tellement de scénarios qui lui plaisait tant. Mais c'est surtout de s'imaginer Vanitas qui l'a rendait si heureuse. Il serait là, à lui tenir la main, heureux. Alors s'il est heureux, elle serait absolument heureuse elle aussi. De plus qu'elle avait aussi tellement hâte d'avoir leur enfant qui pointera le bout de son nez... ça serait tellement adorable, songea-t-elle en posant encore une fois ses mains sur son ventre.

La Princesse de l'Explosion réajusta une énième fois le noeud autour de la taille de la future mariée tout en tapotant un peu sur les jupons de la robe pour ensuite bien étiré légèrement la traîne pour qu'elle se déroule mieux. L'ainée lui expliqua alors que normalement, elle ne devrait pas être une gène si elle marche puis au pire, Meiko utiliserait ses pouvoirs pour faire léviter légèrement la traîne lorsque la demoiselle devra rejoindre son prince. Sans plus tarder, la blonde aux yeux verts se mit à lui mettre son voile en souriant, toute attendrie. La Prophète de Vulpes se dirigea alors vers la porte, en essuyant discrètement une petite larme qui perlait sur sa joue, d'un revers de la main puis ouvrit la porte en grand.

"Es-tu prête ?"

A sa question, Yûki se tourna un peu en souriant tendrement, gardant un certain silence. Son coeur battait de plus en plus fort à ce moment là. D'un geste lent, elle se mit à rabattre le voile devant ce visage en frissonnant un peu sur le coup. Elle le réalisai enfin, ce mariage. Parce que même si depuis tout à l'heure elle a l'air si heureuse, qu'elle soit prête, elle ne le réalisait pas totalement. Jusqu'à cet instant.

Commençant à s'avancer vers l'Oracle qui attendait, la Princesse du Magma prit au passage le bouquet de fleur qui était posé dans un vase, levant sa tête, elle affichait un plus grand sourire. Avant de répondre calmement.

"Oui."

_________________

♥Yûki & Vanitas♥:
 

♥~MakiSushi Day~♥:
 


Yûki's Theme
Yûki's Battle Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 872
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Lun 22 Mai - 0:42

- Saido ! Bouge-toi au lieu de manger encore ! Y aura buffet à volonté là-bas !
- Mais tu sais que je suis tout le temps affamé !


Dans le Jardin Radieux, les deux Fuun étaient restés car on leur avait chargé la tâche d'emballer tous les cadeaux des deux mariés. Ils étaient dans le hall du château pour finir de mettre toutes les surprises dans leur papier. Saido, comme à ses habitudes, était en train de dévorer une assiette de poissons fumés, tandis que Kuro était le seul à terminer entièrement leur devoir. Le blondin en était au dernier, et il en était bien heureux car il n'avait jamais fait de pliage auparavant et il avait plutôt bien pris le coup de patte après quelques tests faits à côté. Une fois son travail finalement achevé, il se redressa et admira son œuvre. Tout était fin prêt. Il n'avait plus qu'à porter tout cela dans la Ville de Traverse. Mais d'abord, il devait troquer sa combinaison contre un costume.

Si Saido portait déjà sa propre petite tenue - pour une fois qu'il était habillé - avec un élégant chapeau entre ses deux oreilles, son cadet, lui, ne s'était pas encore préparé. Il fonça alors dans sa chambre où ses vêtements reposaient sur son lit, sortis d'avance. Il alla dans la salle de bain juste à côté, passa de l'eau sur son visage après avoir retiré son masque, se brossa les cheveux avec quelques coups de main pour finalement les agiter. Sa touffe blonde paraissait un peu mieux organisée ainsi. A vrai dire, il ignorait comment s'y prendre réellement, alors il tentait quelque chose.

Une fois cela fait, il alla chercher ses affaires pour se vêtir d'un smoking. Il remua légèrement ses épaules tandis qu'il était entièrement habillé. Il avait l'impression d'être légèrement mal-à-l'aise à l'intérieur. Il n'était pas habitué à de telles tenues ! Il remit son masque sur le visage avant de taper sur ses joues, afficher un grand sourire à son propre reflet. Pendant quelques secondes, il crut voir quelqu'un derrière lui, et se retourna brusquement. Était-ce Kanashî ? C'était très probable puisque cela faisait depuis quelques temps déjà que sa grande sœur lui apparaissait ainsi.

Le Gardien de l'Explosion retourna auprès de son frère qui était à présent en train de s'empiffrer de muffins. Le plus jeune roula des yeux en secouant la tête, amusé. Il s'avança jusque vers les cadeaux et se concentra pour ouvrir un Portail pile à l'emplacement prévu sur la scène de cérémonie, afin de ne pas les envoyer à l'autre bout de la ville par erreur. Le blondin passa sa tête dans son invocation et fut satisfait de constater qu'il avait réussi pour une fois. Il déplaça alors son Portail sur les surprises avant de faire un signe à son aîné de le suivre et tous deux empruntèrent le passage.

Kuro leva sa tête vers le ciel et admira les étoiles. Il tourna par la suite son regard vers la pile qui se trouvait juste à côté de lui et vérifia si tous les présents étaient correctement alignés, organisés selon leur taille et tous ces genres de choses.

- Bon bah mission accompli !
- Ouais ! Et c'est pas grâce à toi !
- Ce n'est pas de ma faute si mon corps nécessite toujours de la nourriture !
- Je sais...


Kuro eut un petit sourire. Il savait que Saido ne lui reprochait rien, mais il s'en voulait toujours de la modification corporelle de son frère malgré ces treize années écoulées depuis cet accident.

La place de la cérémonie se tenait dans l'immense jardin du manoir réservé spécialement à l'événement et qui avait déjà servi au couple de Ténèbres.

Le Neko sentit une délicate odeur non loin de lui, ce qui fit dresser sa tête et il se mit à localiser la provenance. Il put alors voir Ava non loin de lui et fonça la voir avant de la soulever du sol pour tourner sur lui-même en la portant, riant joyeusement, avant de la déposer pour pouvoir l'embrasser, en la tenant précieusement par la taille. On aurait dit que cela faisait depuis longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus, et pourtant, cela ne faisait que quelques petites heures en réalité. Il finit par rompre le baiser pour caresser sa joue de sa main qui était dénuée de gant cette fois-ci et regarda sa compagne dans les yeux :

- Tu es si ravissante, Ava !

Il aurait pu en dire long sur sa beauté mais il se stoppa avant de n'en rajouter plus car il avait conscience que s'il commençait, jamais il ne s'arrêterait de la vanter. Saido, lui, n'avait pas réussi à garder son rire pour lui-même en ayant vu intégralement ce petit "spectacle" offert par son cadet. Non pas parce qu'il se moquait de lui, mais plutôt parce qu'il était très fier de lui et qu'il trouvait aussi cela adorable. Il voyait son petit frère grandir tout à coup lorsqu'il était avec Ava. Le gamin souriant et maladroit se transformait en jeune homme amoureux - bien qu'il demeurait toujours autant joyeux et inhabile -.

Dans le château de Nomugo, le calme régnait. Sauf dans une pièce en particulier. Il s'agissait de la chambre des Jumelles. Après un long débat fait avec leur mère, Takamina et Chiery avaient réussi à la convaincre de les laisser partir pour le mariage de leur meilleure amie qu'elles considéraient comme une sœur. Reimu avait d'abord refusé à maintes reprises, en décrivant que ce n'était pas intéressant car il ne s'agissait pas là de deux personnes royales. Au bout de trois jours de combat d'arguments, la Reine de Nomugo avait cédé à une proposition de Vanilla. Cela avait intéressé celle qui régnait sur le Royaume de l'Harmonie et décida donc de laisser les Princesses partir.

Celles-ci étaient presque prêtes pour le mariage de Yûki et Vanitas. Elles avaient enfilé toutes les deux de longues robes blanches, dénués de manche, avec quelques roses autour de la taille dans des teintes pâles, avec des petits gants de dentelles aux mains. Les jupons du dessous de leur robe avaient un dégradé : le premier était blanc, le second prenait des teintes légèrement rose pour descendre de plus en plus dans le foncé tout en demeurant pâle. Elles avaient des petits escarpins blancs à légers talons. Et pour finir, elles avaient un petit collier qui était autour de leur gorge.

Elles étaient en train de s'occuper de la coupe de cheveux et du maquillage. Elles avaient décidé de laisser leurs cheveux lâchés en les ondulants légèrement à partir des mèches du bas du dos. Elles y accrochèrent des petites fleurs de toutes les couleurs et installèrent un serre-tête devant leurs oreilles, sans pour autant tirer leur frange. Pour le maquillage, elles se contentèrent d'un très léger fard à paupière blanc et un rouge à lèvres rose.

Une fois prêtes, les deux demeurèrent silencieuses, attendant qu'Ishimaru arrive. Takamina tourna ses yeux vers sa Jumelle qui lui tournait le dos, car elle était assise en face de sa coiffeuse, la tête baissée. Chocola la regarda tristement avant de s'approcher d'elle et l'interrogea :

"Pourquoi tu as dit ça à Mère ?... Il n'y avait vraiment pas d'autre solution pour la convaincre ?
- On aurait dit que c'était peine perdu... alors... non... je ne pense pas qu'on pouvait faire quoique ce soit d'autre.
- Mais Chiery ! Pourquoi ?! Vraiment ! Je... je-
- Peut-on changer de sujet ?... Ce n'est pas le moment de s'apitoyer mais de se réjouir de ce doux moment qu'on va vivre.
- Oui, mais, après-
- S'il-te-plaît, Takamina..."

Vanilla avait légèrement tourné son regard bleu vers Chocola. Celle-ci put y voir quelques petites larmes que la future Reine essuya rapidement du bout de ses doigts. Takamina sentit son cœur se serrer et hocha de la tête pour faire comprendre qu'elle s'arrêtait là. Elle dirigea ses petits pas vers une boîte où était enfermée un diadème. Elle posa sa main dessus et sourit faiblement. C'était une petite surprise qu'elle et Chiery avaient préparé pour Yûki. Certes, cette dernière détestait être considérée comme une personne de sang royal, mais aujourd'hui était une exception car elle aurait des allures de véritables princesses, d'autant plus qu'elle serait la reine de la journée avec Vanitas pour roi.

On frappa à la porte. Sans attendre de réponse, Ishimaru se permit de rentrer. Cela amusa un peu Chocola de voir son cousin si bien vêtu avec ses cheveux qui ressemblaient plus à quelque chose par rapport à ses vieilles habitudes.

"Eh bien ! Tu t'es mis sur ton trente-et-un ! Je me demande comment tu seras le jour de ton mariage avec Shizuka !
- Héhé ! On n'en est pas encore là, Takamina ! Enfin !... Tiens ? Qu'est-ce qu'il y a Chiery ?
- Hm ? Rien... Je dois juste... être un peu impatiente...
- Ouaiiiiis ! C'est exactement ça !!
- Hum... vous deux, vous me cachez un truc...
- Nan ! Pas du tout ! Qu'est-ce que tu crois ? héhé..."

Le blondin aux yeux écarlates secoua sa tête en soupirant. Il avait parfaitement compris que ses cousines lui cachaient quelque chose mais elles ne semblaient pas prêtes de lui avouer quoique ce soit à ce propos. Le jeune homme comprit qu'il ne pouvait rien obtenir comme information des Jumelles et se contenta alors de sourire à nouveau, ce que Takamina fit tout autant, tandis que Chiery se rapprocha d'eux. Il ouvrit un couloir et tous les trois l'empruntèrent. Ils se retrouvèrent ainsi dans le manoir qu'ils avaient déjà pu visiter lors de la fête de retrouvailles de Yûki. Ils se situaient non loin de la pièce où la mariée se trouvait. Takamina toqua à la porte avant de rentrer suite à la permission accordée. Tenant précieusement la boîte emballée dans un paquet cadeau, elle se rapprocha des deux femmes présentes qui semblaient être prêtes à partir, en sautillant, miaulant de joie.

"Youpiiii ! C'est le grand jour ! Yûki ! Tu es vraiment super ultra giga méga belle ! On dirait une vraie princesse ! Tu pourrais aller au prochain bal de Nomugo comme ça, hihi ! Ah ! Je suis tellement contente pour toi et Vanitas ! Ça va être super bien !"

Ronronnant, Chocola tournait autour de celle qu'elle considérait comme sa grande sœur, tandis que sa queue allait doucement de droite à gauche et de gauche à droite. Elle finit par arrêter sa ronde pour tendre le paquet à la Princesse du Magma.

"Tiens ! Je suis sûre que ça va super bien t'aller !"

Dit-elle en souriant. Ishimaru et Chiery s'approchèrent également.

"Je me demande si Vanitas ne va pas s'évanouir en te voyant habillée comme ça, Yûki !"

Lâcha, pour plaisanter, l'adolescent, riant presque de sa plaisanterie. Chiery, quant à elle, demeurait silencieuse, se contentant de sourire très légèrement. Sans doute que durant la cérémonie, elle serait plus d'humeur à en avoir un plus grand, mais pour le moment, elle ne pouvait se contenter de mieux. Elle se disait qu'heureusement qu'elle n'était pas aussi expressive que sa Jumelle car si on l'avait vue ainsi, on aurait tout de suite suspecté un caractère étrange venant d'elle. Elle croisait juste les doigts pour que personne ne remarque cela, trop occupé sur le mariage.

"Nan mais t'arrête de faire ton crâneur !"

Commenta Vanitas qui était amusé par la démarche de son chien qui se donnait des airs de chiens de la noblesse. Il se rapprochait peu à peu du manoir où tous les invités allaient s'y tenir et où la cérémonie aurait lieu. Plus il s'approchait, plus il sentait les battements de son cœur accélérer au point qu'il croyait qu'il allait finir par sortir de sa cage thoracique.

- Alerte ! Appeler le SAMU ! C'est urgent ! Quelqu'un fait une crise cardiaque !

Le Gardien des Ténèbres interrompit sa marche dans un hoquet de surprise en entendant cette voix. Il tourna sa tête dans tous les sens, comme dans un vain espoir de revoir cette petite tête blonde qui lui manquait terriblement. Mais la seule chose qu'il put voir, c'était Kagai qui observait son maître avec la langue pendante. Le brun lâcha un long soupire avant d'être interpelé par une timide voix qui bafouillait quelque peu. Tandis que le jeune garçon qui se tenait devant le marié tentait de se rattraper sur sa gaffe, Vanitas ne cessait de le regarder avec un air légèrement triste, ne faisant pas réellement attention sur ce que racontait son interlocuteur. Il avait tellement des airs de Ventus...

- Ah bah merci ! T'es en train d'insinuer que je suis un monsieur tout le monde !

Ven faisait semblant de se plaindre, se moquant une nouvelle fois de Vanitas de manière amical. Tandis qu'il se mordait la lèvre discrètement, un lièvrosé apparut juste à côté de Kagai. Le ténébreux observa son Nescient, avec les yeux légèrement plus grands ouverts qu'à l'accoutume. Que faisait-il là ? Il n'était pas si chagriné que cela ! D'autant plus que c'était son mariage ! L'un de ses plus grands rêves avec Yûki qui était sur le point de se réaliser ! Il n'y avait que de quoi se réjouir ! Alors, pourquoi ce Nescient, reflet de sa tristesse, était-il là ? Vanitas voulut le chasser en lui faisait des gestes de la main pour lui demander de partir, mais cela ne fit qu'attirer sa petite créature qui se frotta à sa jambe. Le brun se recula avant de tourner son regard vers Alizé qu'il avait oublié sur le coup :

"Ne crains rien d'elle... elle ne te fera pas de mal..."

L'avertit-il, au cas ou le petit bonhomme se ferait des fausses idées et penserait que Vanitas avait peur du Lièvrosé. Dans le fond, ce n'était pas tout à fait faux, mais ce n'était pas pour les mêmes raisons.

- Hey, Van ! Arrête de pleurer, s'il-te-plaît... je sais que c'est de ma faute, parce que je suis absent, mais souris !

Le brun entendait toujours Ventus qui tentait de le consoler. Mais il avait fini par bien comprendre que ce n'était que son imagination, que son désir d'entendre réellement son alter-égo prononcer ces mots.

Au bout de quelques minutes, Vanitas abandonna, ce qui fit que le Nescient se baladait autour de lui. Il tourna son regard doré en direction d'Alizé pour répondre :

"Bon... on ferait mieux de rejoindre le manoir, pas vrai ? Mieux vaut ne pas être en retard pour la cérémonie !"

Il afficha une grimace - un sourire raté - avant de reprendre sa marche. Kagai avait lâché un triste couinement tandis que son maître passait devant lui. Il ressentait la puissante tristesse que ce dernier dégageait malgré le fait que l'intéressé tentait de l'ignorer, répétant sans cesse que cela allait être la plus belle journée de sa vie. Il espérait qu'en arrivant au manoir, la manifestation de son chagrin finirait par disparaître et qu'il cesserait d'avoir des pensées si négatives dans un jour aussi parfait.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 641
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Jeu 25 Mai - 12:50

"Ouep Vanitas est vraiment un chic type si on l'emmerde pas !", répondit Phoenix à la première question d'Enox.

Elle n'allait pas lui dire que Vanitas n'était pas "gentil", même si ce terme pouvait ne pas correspondre pour un être des Ténèbres. Tout comme la demoiselle Simili, le Gardien avait a plusieurs reprises provoquer le mal sans raison particulière, pour s'amuser peut-être, même si Phoenix se disait que le bonhomme se calmerait à l'avenir une fois uni avec Yûki, prêt à fonder une famille. Mais est-ce que moi je pourrai encore m'amuser avec lui ? Et vivre des aventures avec Yûki aussi ?, c'est ce que la Sucrerie se demandait. Même si elle semblait heureuse pour le couple des Ténèbres, pour leur relation et tout ce que cela accompagnait, une certaine partie de Phoenix craignait être un peu plus mise de côté à l'avenir, elle risquait de devenir l'amie sympa qui viendrait boire un verre de temps à autre à la maison ou pour garder les gamins (même s'il est à douter que Phoenix soit un jour réquisitionnée pour devenir nounou, les pauvres enfants). M'enfin bon, elle n'était pas non plus 100% préoccupée par ce questionnement, en tant que Simili depuis un bon moment, Phoenix commençait à être habituée à avoir des questions et sentiments sur lesquels elle ne pouvait pas mettre de mots, ni trouver de réponses. Tant que ça ne pouvait pas la faire souffrir, cela allait pour elle.

On ne va pas dire que Phoenix est la personne la plus "humaine" qu'il soit, ni même la plus modeste, mais elle était maintenant plutôt du genre à faire passer le bonheur des autres avant l'hypothétique sien. Sans doute après avoir retenu la leçon, suite à l'histoire de Kiyûx.
Néanmoins, la Sucrerie restait tout de même une bonne manipulatrice, une marionnettiste qui dirigeait ses troupes Simili avec une main de fer et des câbles d'un alliage indestructible, et qui tâchait d'allier le "bonheur" des membres de l'Organisation sur lesquels elle veillait avec sa curiosité pour les étrangetés de l'univers, et l'évolution de celle-ci. Ces derniers temps, elle avait de quoi se réjouir, avec le Simili d'Azgare parmi les siens.

"Si toi t'es un méchant Simili, qu'est-ce que je suis moi, haha !", lâcha Phoenix franchement. "Allez mon p'tit glaçon, t'as été parfait", je suis très fière !, qu'elle ajouta en s'en allant aux côtés du Glacier de l'Organisation fraîchement moulu vers le lieu où se dressait l'autel pour le mariage.

Bafouillant devant le futur marié qui l'impressionnait grandement, de part ce qu'il dégageait, une allure bien plus mature que la sienne, et pour autant un visage comparable en de nombreux traits, Alizé remarqua tout de même une légère tristesse dans le regard de Vanitas, ce qui le fit s'arrêter de parler pour ne rien dire bêtement, et se posa plutôt des questions. Il... compati ou bien... ? Pourquoi ce regard ? Aurait-il pitié de moi ? Je dois avoir l'air faible, sans doute, de n'importe quelle manière. Ce regard... me fait presque penser à celui de Braig..., finit par penser le garçon en visualisant l'oeil unique de son "père" viré au jaune, et surtout le regarder de haut, avec un certain mépris pour l'existence du prophète.

Intérieurement, au sein du coeur de l'Oracle né sous le signe du léopard, le drôle d'animal aux traits de chat, aux yeux ronds et rouges, portant un doux pelage mauve, se tenait sur un palier de l'éveil corrompu par un brouillard épais de Ténèbres.
"T'es là ? Haha, j'adore te demander ça, tu ne peux pas te trouver ailleurs ! Notre petit Alizé devrait être renforcé, il a quand même vachement de mal avec ses aînés masculins, et ses ressentes querelles avec Braig n'ont rien arrangées là dessus", fit savoir la boule de poils mauve qui arborait dans son dos le même type de symbole que celui présent sur la main d'Alizé, à quelques traits près.
"Je sais bien", répondit une voix dans la noirceur du lieu, semblable à celle du jeune prophète, mais sais-tu comment t'y prendre ? Je n'ai moi même jamais été très doué avec les hommes plus âgés que moi. Comme la plupart des Bourgadians, je n'ai grandi qu'avec ma mère, et je n'ai pas eu la chance de connaître mes frères aînés. Il n'y avait que Révoline... que nous avons fait oublier à notre Alizé., évoqua le personnage tout de noir vêtu, à l'exception d'un masque jaune de léopard masquant son visage, transpercé par une lueur rosée à travers le regard.
"Ah, Révoline, c'est d'ailleurs un point qu'il faudra sans doute effacer encore un peu plus dans les lignes de son passé à la naissance de l'enfant de Meiko, au profit de sa nouvelle vie. En attendant, nous pourrions plancher sur de possibles figures masculines qui le rendraient plus confiant. Notre Alizé recroisera certainement Vanitas, alors autant commencer par là".

Voyant la petite créature apparaître, Alizé se recula légèrement, mais voyant ses agissements il se dit qu'il ne ce n'était pas un Sans-coeur, ni même un Simili. Il comprit qu'il s'agissait de l'une des créatures issues de Vanitas, qu'il avait pu étudié avec Ava lors de longs cours sur les différents types de Ténèbres qui pouvaient peupler le Domaine de la Lumière.

"Hm, d'accord", répondit faiblement Alizé en ravalant sa salive, en sachant les soucis qu'avaient pu être ses bestioles à une époque encore proche, face aux élèves d'un défunt Maître de la Keyblade, par la faute de Vanitas. Même si aujourd'hui le Gardien des Ténèbres ne paraissait pas aussi dangereux, c'est quelque chose que l'Oracle aux yeux roses ne pouvait s'effacer de la tête. Ou du moins, il ne le pouvait pas sans l'intervention des deux personnages qui l'habitait.

"Vanitas... dîtes-moi", commença à prononcer Alizé qui était resté en arrière, laissant le futur marié avec son animal de compagnie et son Nescient. "J'aimerai savoir... vu ce que vous êtes... où se trouve votre moitié ? J-je ne parle pas de Yûki", qu'il voulu faire comprendre pour ne pas retomber dans sa gêne de tout à l'heure, "... mais de celui avec qui vous ne formiez qu'un". Une question qui pouvait paraître bien trop directe, peut-être, et qui l'était pour l'habituel timide, qui s'était posé cette question soudainement en ressentant la tristesse qui émanait des Ténèbres de Vanitas, tout comme il avait résonné avec celles de Meiko lors de leur hystérie. Parfois, je me sens incomplet, qu'il pensa, en cherchant à faire jaillir certains souvenirs qu'il ne possédait plus, notamment ceux par rapport à la soeur qu'il avait dit avoir. Avec cette question, Alizé allait peut-être pouvoir se projeter en Vanitas, et le voir comme un quelconque nouveau "mentor", bon pour son développement, lui qui avait tant de mal avec ses aînés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres du Magma
Manipulatrice des Rêves
MembrePrincesse de Coeur des Ténèbres du MagmaManipulatrice des Rêves
avatar
Nombre de messages : 818
Age : 19
Localisation : Ville de Traverse, au coté de Vanitas.
Arme : Keyblade 'Fractum Lux'
Invocation : //
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Dim 28 Mai - 21:53

Sans plus se poser de question, le jeune Simili se mit à suivre sa supérieure en souriant.

Restant sur place pendant un petit moment, la future jeune mariée se perdit un peu dans ses pensées, se demandant qui pourrait bien venir  à son mariage. Oh, sûrement tout le monde, qu'elle se disait, se réjouissant pourtant la blonde finit par lâcher un triste soupire qui attire l'attention de Meiko. Il y avait tout le monde. Sauf Ventus, Aqua et Terra. Elle le savait très bien. Ce qui est bien dommage, elle qui aurait plutôt aimé voir ses meilleurs amis assister à ce mariage, mais en vain.

Un pincement de coeur se fait ressentir à ce moment là, sa tête se tourna alors d'un réflexe vers la fenêtre, se demandant si Vanitas va bien, qu'il est heureux en ce moment même... La Prophétesse baissa un peu les yeux, allant réconfortée son amie mais fort heureusement trois personnes qui sont de bons amis à Yûki débarquèrent, ce qui la fit sourire bien qu'elle soit surprise sur le coup.

Il y avait cette petite Takamina qui sautillait semblant être beaucoup joyeuse, sa joie contamina bien la blondinette qui souriait un peu plus, cependant ses yeux fut bien attirer par ce petit paquet de cadeau que la Neko tenait entre ses mains, c'était intriguant. Par tout ces compliments et ce qu'elle disait globalement en fait, faisait rougir la Princesse du Magma qui eut un petit sourire timide.

"Merci Takamina ! Oui c'est vrai que je ressemble à une princesse !"

Rit-elle légèrement, se disant que la Neko n'a pas tout à fait tord. De plus, Yûki ne pouvait plus vraiment le nier depuis qu'elle a découvert ses origines, quoiqu'elle dise, la jeune femme a toujours ce sang royal en elle. C'est ainsi. En la voyant tourner autour d'elle, la blonde prit un temps avant de poser juste à temps sa main sur le haut de sa tête pour caresser entre les oreilles de la petite brunette en lui affichant un doux sourire tandis que Meiko s'était rapprochée des filles en souriant.

En voyant le paquet de cadeau tendu vers elle, la future mariée s'empara du paquet pour ensuite le déballer et y découvrir un petit diadème qui lui semblait si joli. Sans plus tarder, Yûki le plaça sur sa tête en souriant et ria un peu à la plaisanterie d'Ishimaru, rougissant légèrement.

"Oh probablement !"

Fit-elle avec un petit sourire malicieux dont elle avait l'habitude d'aborder. Après un petit moment, la blonde aux yeux verts fit signe que ça ne va pas tarder, Yûki afficha un petit sourire en réajustant son voile devant son visage.

"Vous êtes prêts ?"

A l'extérieur du manoir, Ava était posté depuis un moment devant les grilles, semblant pensive. Résumant dans sa tête tout ce qu'elle a pu faire lors des préparatifs. C'est alors qu'elle se mit à sentir une douce odeur qui lui était si familière, ses oreilles se redressant sur sa tête et sa queue commençant à battre de gauche à droite. La Kitsune se retourna lentement pour faire face à Kuro qui fonçait vers elle pour la soulever du sol et les faire tournoyer ensemble.

Après ce petit manège qui l'avait fait rire et un peu rougir, l'ancienne prophète retrouva le sol et répondit tendrement au baiser du blondinet. En sentant sa main, elle eut un petit frisson. Ce n'est pas tous les jours que Kuro n'ait pas de gant, alors sentir directement la peau de sa main l'a surprenait sur le coup mais aussitôt, elle fut apaisée.

"Merci. Toi tu es très beau !"

Fit-elle d'une voix douce et calme en le regardant dans les yeux avant de pencher légèrement sa tête sur le côté pour regarder le grand-frère du Neko pour lui sourire, amusée. Ahlala sacré Saido ! Leur lien fraternel est vraiment adorable songea-t-elle.

C'est alors qu'une ombre passa à côté des Nekos et de la Kitsune. Mais c'était tout simplement Braig qui passait pour ensuite se tourner vers le trio. Gentiment il se mit à tapoter la tête de Kuro, avec une légère lueur paternelle avant de se tourner vers Ava.

"Je ne sais pas si je devrais rester longtemps alors... Tu préviendras Meiko que si elle ne me trouve pas, qu'elle ne s-"
"Tu vas rester avec nous."

Lui coupa-t-elle la parole en affichant un petit sourire radieux, se décollant légèrement du chat noir pour regarder longuement l'homme. Celui-ci s'était mit à soupire doucement, détournant à peine le regard.

"Mais tu sais bien que je ne peux pas rester avec tout le monde en ce moment..."
"Mais si tu peux... car je le sens que tu le veux, alors si tu le veux, tu le peux ! Puis honnêtement, tu sais tout comme moi que Meiko a besoin de toi."

Ava avait sûrement raison, qu'il se dit, malgré à ce qu'il pourrait penser. Peut-être aussi qu'en pensant pas à ce fameux petit problème. Tout se passera bien, il n'y aura aucun soucis. C'est une belle soirée qui va se dérouler.

_________________

♥Yûki & Vanitas♥:
 

♥~MakiSushi Day~♥:
 


Yûki's Theme
Yûki's Battle Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 872
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Lun 29 Mai - 23:28

La salle dans laquelle se préparait auparavant Yûki paraissait bien plus égayée depuis l'arrivée des trois Himeji. Cela ne pouvait que réjouir Takamina qui imaginait déjà mille et une choses. La cérémonie était certes importante, mais ce qui en suivait l'était d'avantage. C'était ce moment où tout le monde se réunissait autour d'un bon dîner, où on bavardait de tout et de rien, où on partageait pour en apprendre plus sur les invités ou parce qu'on avait des derniers potins à raconter. C'était également des instants de bonheur festif avec des danses rythmées, des chants connus de tous dont chacun pouvait réciter les paroles sans aucune hésitation ou aucun bafouillement. C'était aussi ces quelques minutes de gloire où chaque invité excentrique faisait tout pour se faire remarquer des autres afin que leur visage et prénom soit gravé à jamais dans les mémoires des autres. On cherchait à être le plus drôle, le plus amusant, le plus attractif, tout en retournant souvent l'attention de tous sur les mariés qui profitaient alors de cette petite pause pour s'échanger quelques mots doux entre eux en se tenant précieusement la main et en se fixant langoureusement dans les yeux, plongeant ses pensées dans l'iris profond de son nouveau conjoint.

Chocola était prête à enflammer la piste de danse. Après tout, en tant que princesse, elle avait reçu de nombreux cours où elle devait valser, tourner sur elle-même. Mais, en grandissant, elle avait envie de faire bien plus. Elle avait développé ce désir de tester les limites de son corps dans la souplesse de ses gestes, de ses mouvements qui ne pouvaient être que gracieux et sans aucun douter admirable à voir, à savourer des yeux. Elle rêvassait sur des karaokés sur lesquels des chanteurs talentueux à la voix envoutante pourraient se briser les cordes vocales à hurler le plus fort possible afin qu'on puisse tous l'entendre, malgré la présence du bon vieux micro qui reçoit tous les crachats des chansons.

Yûki déballa son cadeau pour y découvrir le fameux diadème créé spécialement pour l'occasion par un grand artiste qui avait déjà eu l'occasion de faire des couronnes pour les Himeji. La future mariée paraissait ravie de ce don et s'en coiffa, affirmant aussi les propos de Takamina sur ses airs de princesse. Ressemblant ainsi à un personnage de conte de fée, la jeune femme se permit de répondre aux propos tenus d'Ishimaru ce qui fit agrandir le sourire du blondin.

De son côté, Chiery avait gardé le silence. Elle avait trop souvent ses lèvres collées l'une à l'autre tandis que ses cordes vocales n'émettaient aucun son. Mais on dit que le silence suggère plus que le bruit. Ce qui était parfaitement le cas de Vanilla. Elle abordait un fin sourire tandis que ses yeux fixaient un point non-existent. Elle était encore trop songeuse. Vivement que la cérémonie commence, elle cesserait d'être autant plongée dans ses réflexions.

Yûki était fin prête pour son mariage. Elle réajusta son voile sur son doux visage mis encore plus en valeur pour les quelques coups de maquillage offerts par Meiko, et interrogea au groupe si tous étaient prêts. Ishimaru jeta un regard sur son costume, passa un rapide coup de main sur son pantalon, tandis que Takamina replaça quelques jupons de sa robe, et Chiery trifouillait légèrement les fleurs autour de sa ceinture.

"On est prêt !"

S'exclama la Princesse chocolat pour les trois avant de se diriger vers la porte et sortir. Les Jumelles allaient devoir passer également dans le hall d'entrer du manoir pour récupérer leur petit bouquet de fleurs en tant que demoiselles d'honneur de la mariée. C'était d'ailleurs par là que l'intéressée allait sortir aux premières mélodies pour annoncer le début de la cérémonie. En attendant, tous les invités prendraient place et le marié devait presser un peu le pas.

Kuro aborda un sourire fier lorsqu'Ava complimenta son physique. Il avait réussi à enfiler correctement son costume et le portait bien, ce qui était sûrement le plus important. C'était bien la première fois de toute sa vie qu'il avait l'occasion de s'habiller pareil. Quand il était petit, il n'avait que des tee-shirt et des shorts - aucune paire de chaussure - car il faisait bien chaud sur Seibutsu à cause de l'absence totale de nature ce qui lui donnait des airs de désert dans certaines zones, tandis que d'autres étaient bondées de bâtiments technologiques. Depuis qu'il était libre, il avait cette fameuse combinaison cousue main par lui-même et à présent il avait ce smoking qui lui donnait des allures plus matures.

Kuro et Saido tournèrent leur tête en chœur lorsque Braig passa près du petit trio, telle une ombre, pour se fondre dans les Ténèbres, mais il n'échappa aux sens aiguisés des trois croisés d'animaux et humains. La Kitsune interrogea le borgne qui avoua qu'il allait s'éclipser discrètement du mariage sans dire un mot à Meiko. Ava le retint en utilisant des bons termes. Kuro, qui avait eu le droit à un geste affectueux venant du compagnon de sa protégée, décida de rejoindre le camp de l'ancienne Prophète, pensant que cela serait triste si Braig partait dans un tel événement.

- Mais oui, Braig ! Reste avec nous ! Ce serait moins drôle sans toi ! Puis tu es le bienvenu à la fête ! Je ne vois pas pourquoi tu devrais t'enfuir comme ça ! Aller, Braig ! Fais ça pour Meiko !
- Et tu n'as franchement rien à craindre ici. Je suis certain que tu n'as pas vraiment d'argument pour expliquer ta fugue.
- Reste, s'il-te-plaît !


Le Gardien de l'Explosion s'était approché du brun, le regardant avec des gros yeux digne d'un chaton, affichant une petite bouille triste. Il usait bien de ses atouts en tant que félin. Rares étaient les personnes capables de résister face à une pareille tête. Il fallait bien avoir un don inouï pour refuser quoique ce soit. Heureusement que le blondin aux yeux émeraudes avait conservé ses attitudes d'enfant, car cela se révélait être un véritable avantage pour faire du chantage - bien que l'intéressé n'en avait pas réellement conscience -. Saido, lui, tapota l'épaule de Braig de ses deux pattes afin qu'il ressente le geste, pour l'encourager à demeurer à la fête. Tous avaient parfaitement conscience que cela peinerait Meiko s'il n'était pas présent. D'autant plus que la femme allait, d'ici peu de temps, devenir mère, et avait donc plus besoin que jamais du père de leur enfant.

A force de s'approcher du manoir, Vanitas retrouvait son sourire. Pourtant, le Lièvrosé persistait à tourner autour de son créateur. Pourquoi ce petit Nescient se permettait-il de faire une telle horreur ? Un mariage n'était pas triste. Au contraire, il était gai. Alors, que faisait encore cette petite créature abordant des allures de lapin en une période pareille ?

Plusieurs fois, le Gardien de Ténèbres se retint de donner un bout coup de pied dans la bestiole afin qu'elle soit expulsée loin de lui, mais il avait deux bonnes raisons de ne pas agir ainsi : premièrement, il savait parfaitement que sa création reviendrait d'aussitôt, à peine avait-elle eu le temps de braver les cieux, et deuxièmement, il n'avait jamais aimé faire du mal aux Nescients, que ce soit lui-même en s'entraînant sur eux "pour s'endurcir" comme le répétait si bien son ancien défunt Maître, ou qu'il les envoie dans les divers Mondes avant d'être détruits sous des coups de Keyblade.

Un deuxième Lièvrosé s'invita à la fête suite à la question d'Alizé. Vanitas avait alors interrompu sa marche, demeurant de dos à son camarade de route. Il lâcha un long soupire, comme pour évacuer ce sentiment trop envahissant qu'était le chagrin. Il prit un petit temps où plus aucune réaction n'était visible de sa part avant de répondre finalement :

"Je n'en ai aucune idée. Ventus a décidé de se taire. Je l'ai déjà vu plusieurs fois, mais j'ignore s'il s'agit de manifestation de sa part de sa conscience éveillée ou son inconscience dans le cas où il serait encore endormi. Les pistes me sont tellement brouillées. J'ignore pour quelle raison il fait ça. Peut-être qu'il a envie de me protéger ? Mais de quoi alors ? Il est vraiment agaçant quand il cache des choses... mais, c'est comme que Ven est et personne ne pourra le changer !"

Vanitas avait relevé sa tête pendant son discours, observant ces trois étoiles qu'il avait pu apercevoir plus tôt. Ce petit trio dont deux brillaient plus que la dernière qui paraissait presque se fondre dans le noir du ciel. Les yeux dorés du ténébreux se baissèrent sur les deux Nescients qui tournaient en ronde autour de lui, leur petites oreilles s'agitant tel un drapeau dans le vent, et surtout dans leur course frénétique qui paraissait presque enfantine. Ce qui était plutôt ironique, c'était qu'ils avaient beau être la manifestation de la tristesse de leur créateur, ils bondissaient presque joyeusement en cercle.

Le brun aux cheveux rebelles décida finalement de les ignorer pour reprendre sa marche. Kagai le suivit de près, telle son ombre. Finalement, ils arrivèrent près du manoir et deux Lièvrosés disparurent dans un nuage de Ténèbres. En effet, Vanitas, à présent qu'il se trouvait face au lieu où sa vie en tant que mari de Yûki allait commencer après tant de temps de patience, affichait un sourire sincère. Et bien que son alter-égo ne soit malheureusement pas présent pour participer à de telles festivités, il se dit qu'il était indirectement présent malgré tout. Affichant un beau sourire, il lança un regard à Alizé pour l'inviter à dépasser le portail de la demeure pour rentrer dans le jardin qui était finalement fin prêt à recevoir la cérémonie et la fête.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Membre
Simili de Princesse de Coeur des Ténèbres
La Sucrerie des Ténèbres
MembreSimili de Princesse de Coeur des TénèbresLa Sucrerie des Ténèbres
avatar
Nombre de messages : 419
Age : 21
Localisation : dans la Demeure, QG de l'Organisation
Arme : diverses sucreries
Invocation : Sans-coeur, Simili et sucreries
Date d'inscription : 16/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Dim 4 Juin - 13:26

La réponse du Gardien des Ténèbres ne combla pas les questions d'Alizé, lui qui avait l'impression de se sentir si souvent atrophié, comme on pouvait considérer que Vanitas et Ventus l'étaient, eux à qui il manquerait à toujours une partie de leur coeur tant qu'ils ne seraient jamais réunis. Est-ce qu'ils devront le faire un jour ? Est-ce que l'un devra disparaître au profit de l'autre ? Pourquoi ai-je tant de crainte à imaginer cela, moi qui n'ait rien à voir avec eux ?
Autre le fait d'avoir un visage plus que ressemblant avec Vanitas, et de même avec celui de Ventus puisque c'est avec celui-ci que Yûki le confondit premièrement, Alizé partageait un état symbolique: celui d'être à l'instar de Vanitas le parallèle de quelqu'un d'autre. Qui donc ? Cette idée traversa furtivement l'esprit d'Alizé, un sentiment soudain qui fit changer de forme un court instant les marques en forme de coeur stylisé qui se trouvaient sur le dos des mains du garçon, avant de reprendre leur aspect initial, tout en provoquant chez le prophète un vide soudain, mais qui l’apaisa dans ses questions, à ne pas en douter. Une petite voix lui murmurait dans sa tête ce qu'il devait faire et penser, pour ne pas céder aux questionnements auxquels il ne devait pas avoir de réponse.

"Hé, Alizé, pense au mariage ! Amuse toi au près de toute cette nouvelle famille !"

Après cette phrase dans sa petite caboche hirsute de cheveux bruns, le jeune prophète lâcha un simple "Ok" à son interlocuteur le Gardien des Ténèbres. Un mot bien trop simpliste et relax pour sortir de la bouche du Alizé habituel, de quoi trahir le petit reboot qui venait de se passer dans son esprit !

"Il en a de la chance, moi, je sais que je vais finir par changer...", murmura Alizé brièvement, en comprenant une partie de ce qui lui arrivait, à force que ce genre de sensation ne se produise. Pour autant, le garçon suivait ce que la voix du petit chat au pelage violet avait pu lui dire, et il se reconcentra sur l’événement qui allait se produire. Allons mon garçon, oui, tu dois t'amuser ! Même si tu te sens parfois à part de tout ce qui t'entoure, de cette vie qui te parait toujours si soudaine même si tu as pris tes marques, tu ne peux qu'en profiter aujourd'hui, le ciel n'est pas couvert !

Ajustant son costume en un sec petit mouvement pour retirer le moindre pli potentiel, Alizé repris les rennes de sa mission et mis ses pas devant ceux de Vanitas après le regard confiant de ce dernier pour ouvrir le portail de la bâtisse qui accueillait l'heureux événement.
"Allons-y Vanitas", qu'il fit tel le plus élégant des prophètes, en admettant qu'il en existe d'autres, en faisant suivre du regard un mouvement du bras pour indiquer le chemin au Gardien, même si celui-ci connaissait certainement mieux les lieux qu'Alizé ! Et c'est en pointant l'endroit qui se dressait devant eux que le jeune garçon remarqua que lui et celui qu'il escortait n'étaient les seuls déjà présents sur les lieux. Les chats, la Kitsune, et inévitablement Braig se trouvaient là, attendant que la fête se déclare en fanfare.

"Hum, b-bonjour à ceux que je n'ai pas encore vu aujourd'hui ! Voici le futur marié, qui doit rapidement trouver sa place dans les jardins avant que Yûki ne puisse y venir à son tour !", dit Alizé à tous ces compagnons d'armes et de vies, pour ne pas avoir à dire bonjour à chacun d'entre eux, certainement pour éviter un contact ne serait-ce que visuel, sûrement d'une extrême froideur, avec celui qu'Alizé n'arriverait jamais à appeler "père".

Une fois les grilles ouvertes, un tapis de lumières artificielles se laissa découvrir petit un petit, d'innombrables petites ampoules luminescentes faisaient jaillir un agréable éclairage aux multitudes de couleurs, comme pour former un chemin guidé à travers l'épais jardin fleuris du manoir.
"J-je pense que c'est le signal !", annonça Alizé, qui avait été légèrement briefé par la Sucrerie des Ténèbres de la démarche à suivre.

A l'intérieur des jardins, Phoenix se trouvait en compagnie de nombreux de ses membres, tous prêts à servir aux mieux les invités de la réception. Plusieurs se trouvaient en début de marche pour simplement saluer tout le monde et apprendre à faire leur plus beau sourire. D'autres se tenaient prêts à récupérer et mettre en sécurité les affaires personnels des invités, comme leurs manteaux ou sacs à main si nécessaires, et évidemment, le Simili Xérès et Couteaux donnaient les dernières instructions aux serveurs, même si un banquet était déjà dressé sur une grande table dans les jardins. Pleins de petits mets délicieusement sélectionnés par les soins de Phoenix, elle et son appétit presque vorace qui étaient restés des jours à goûter un par un les apéritifs de Xérès.
Et si la faim ne se faisait ressentir, c'est la soif qui pouvait dors et déjà être étanchée, puisque Taxiderm l'ours polaire se trouvait dans un coin du jardin, faisant étinceler ses verres afin de pouvoir y faire couler ses exceptionnels cocktails des plus surprenants. Comme quoi, il n'y avait pas eut que du mauvais avec tous les malheurs d'Azgare, sans lui et ses caprices, l'Organisation n'aurait jamais eu cette boule de poils gigantesques et ses talents de "Bearman". Mais ça, c'était à ne pas en douter, avec les autres personnages issus de Penguindreemur présents ce jour-là au mariage.

"Tu es prêt Enox ? C'est à toi de leur présenter les lieux une fois que le garçon aux yeux roses les aura guider en suivant le chemin tracé de lumières !", annonça Phoenix à son protégé du moment, elle posant ses mains sur le haut des épaules du garçon, difficilement, puisque celui-ci s'avérait être nettement plus grand que la petite Simili.
"Tu leur sors un "ladies and gentlemen etc", la totale quoi !", qu'elle ajouta avant de se mettre en retrait pour laisser le timide jeune homme prendre de l'assurance, et également pour se rendre là où elle avait demandé à Sykes de la rejoindre, derrière une épaisse haie, une fois que celui-ci serait présent dans les jardins à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres du Magma
Manipulatrice des Rêves
MembrePrincesse de Coeur des Ténèbres du MagmaManipulatrice des Rêves
avatar
Nombre de messages : 818
Age : 19
Localisation : Ville de Traverse, au coté de Vanitas.
Arme : Keyblade 'Fractum Lux'
Invocation : //
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Lun 5 Juin - 13:41

En voyant que tout le monde est prêt, la demoiselle commença alors à marcher tandis que Meiko avait réajusté sa petite robe bleu orné de fleur avant de se mettre à suivre Yûki, derrière elle afin de vérifier les mouvements de la traîne. Parfait, cette dernière ne semble pas pouvoir déranger la future mariée ! Suite à cela, la prophète se remit à côté de sa meilleure amie, affichant un grand sourire.

"Je me sens nerveuse..."

Fit-elle, finalement, dans un souffle. La Princesse de l'Explosion lui tapota gentiment l'épaule en lui affichant un grand sourire pour la rassurer. Elle qui était aussi pressée qu'une puce, voilà qu'elle se sentait stressée ? Sûrement que Yûki commence par prendre totalement conscience qu'elle allait pas tarder se marier, c'est son rêve depuis toujours, alors oui ça lui paraissait irréaliste sur le coup, impensable, pourtant c'est ce qui est en train de se passer. Mais cela ne la décourage pas ! Elle est bien plus que prête de pouvoir enfin se marier avec celui qu'elle aime !

A l'extérieur, alors qu'Ava avait tenté de raisonner Braig, ce dernier écoutait attentivement les paroles des deux Fuun, haussant un sourcil. C'est vrai que ça serait triste de partir alors que Meiko a besoin de lui. L'homme se dit pourtant que sans lui, tout ira bien, pensant qu'il pourrait être source d'un malheur mais c'est sûr qu'en pensant comme ça, ce n'est pas gagné. Il ne faut pas penser ça comme ça, encore moins durant ce genre d'événement ! Après tout, un mariage c'est beau, joyeux et empli d'amour !

Kuro et Saido ont raison, il ne peut se permettre de fuir et franchement, il n'a aucune excuse, pas d'argument pour fuir cette fête. Après tout, ça lui coûte quoi de s'amuser de temps en temps ? Rien. Alors qu'il en profite ! En voyant l'insistance et surtout, la tête de chaton, que lui faisait le Gardien de l'Explosion lui fit bien rire. Posant alors une main sur sa petite tête blonde pour ébouriffer avec un faible sourire.

"C'est bon, je vais rester. Heureux ?"

La Kitsune hocha doucement de la tête en souriant radieusement, sa queue battant de gauche à droite, ce qui montrait son enthousiasme. Soudainement, ses oreilles se mirent alors à bouger, entendant des bruits de pas, sans crier gare elle se tourna vivement pour apercevoir Alizé qui les saluait maladroitement. En penchant un peu sa tête, elle put remarquer que le futur marié approche également. Parfait ! Il est bien à l'heure au moins.

"Bonsoir Alizé ! Bonsoir Vanitas ! Pas trop nerveux ? Prends vite place dans le jardin, Yûki ne devrait pas tarder non plus !"

Glapit-elle en affichant toujours un petit sourire adoucit. Le borgne garda le silence, les bras croisés et le sourire disparut. C'est comme ça depuis un bon bout de temps, que lorsqu'il voit Alizé, il commençait à devenir froid et distant. Bien qu'au début il avait un peu de mal à le considérer comme son fils mais là, c'était pire. Le brun voyait bien clair dans ce qu'il appelle "son petit jeu", ce garçon est néfaste pour Meiko, c'est ce qu'il se disait. Le jeune prophète n'est pas fait pour être le fils de la future maman, il ne sera jamais des leurs. Braig le renie totalement en tout cas contrairement à son épouse qui a toujours du mal à cette idée, ne voulant pas rejeter le petit brun. Néanmoins, Braig finit par faire un simple petit signe de la main à l'égard de Vanitas mais rien de plus. Aucune parole, pas de sourire, rien. L'ancienne prophète en remarquant ça se mit à soupirer un peu en joignant un moment ses mains.

Ce n'est franchement pas le moment pour ce genre de mauvaise ambiance, qu'elle se disait.  Si seulement Braig pouvait rester calme, ne pas être grognon lorsque Alizé est présent. Que serait un mariage si les invités faisaient tous la tête ? Eh bien, déjà, ça ne serait pas un mariage... et pour les plus morbides, on pourrait très facilement l'associer à un enterrement alors. Ce n'est franchement pas ce que veux Ava, encore moins Vanitas et Yûki. C'est leur mariage. Pas leur enterrement enfin ! Un nouveau soupir franchit les lèvres de la jeune femme qui prit soudainement la main de Kuro après avoir légèrement secoué sa tête puis s'exclama en affichant un beau sourire :

"Allons-y ! On va passer une très belle soirée tous ensembles, alors profitons  et suivons le chemin ! On te suit Alizé."

Dans les jardins, Enox stressait, se sentant impuissant et ressentait comme un sorte de "regret" d'être venu, bien qu'en réalité c'est sa timidité qui lui faisait penser ça. S'il pouvait, il aurait fuit, fuit comme jamais mais il ne pouvait fuir. Il était là, il était important et surtout, il se devait d'être aux côtés de Phoenix. C'est important pour lui, elle le forme après tout, c'est plus ou moins comme sa tutrice malgré leurs âges. Alors s'il ne pouvait pas fuir, du moins physiquement, il faisait en sorte que son esprit se balade ailleurs en regardant tout autour de lui. Il fixait parfois les étoiles puis aussi Taxiderm surtout. Bien sûr que non il n'a aucune mauvais pensée en regardant cet ours polaire malgré ce qui s'est passé entre ces deux là dans cette vie-ci mais il le fascinait tout de même et peut-être même que dans un sens, ça l'encourageait quelque peu de savoir qu'il y a un être qui vient de son monde natal, ça lui montrait un certain soutient, une certaine motivation.

Il commençait à se sentir un peu à l'aise jusqu'à que la Sucrerie lui demande s'il était prêt, le jeune Simili sursauta alors, bafouillant des mots incompréhensibles avant de s'arrêter et de hocher simplement de la tête car il commençait à se sentir stupide à ne faire que des bruitages.

"Eu-euh... d'accord Phoenix ! Je-je vais leur faire une présentation des lieux ! C'est simple !... Enfin, je crois..."

Fit-il, d'abord un peu plus confiant mais au fur à mesure de ses paroles, il commençait à perdre de nouveau confiance, doutant de lui. Et si ils aiment pas ma présentation ? Qu'elle est nulle ? Que peuvent-ils penser de moi ? Le pauvre se posait beaucoup de question, peut-être même un peu trop ce qui fait qu'il ne put poser de questions à Phoenix qui commençait déjà à s'éloigner. Le Glacier avait tendu sa main vers son dos, voulant l'interpeller, mais aucun son sorti de sa gorge. Il devait se débrouiller. Mais comment ? Comment il devait s'y prendre ? Le brun aux yeux rouges tenta alors de chercher un peu plus dans sa tête, il a toujours été auprès d'elle alors... comment elle, elle s'y prenait ? Oui mais non, ce n'est pas bon. Il ne doit pas faire selon elle mais selon LUI ! Sinon il apprendra jamais à se débrouiller.

Enox regarda droit devant lui, semblant perdu dans ses pensées. Il y a bien un truc, une personne qu'il n'a pas pensé en premier lieu, ce qui était normal. Mais 'Lui' qui était un prince, puis roi durant une courte période, était forcément habitué à ce genre de chose, de prendre la parole devant tout le monde... Si son être d'origine arrive, est-ce que le Simili pouvait ? Oui, sûrement. Il reste tout de même le Simili de ce Roi déchu, donc dans un sens, certes que ça soit une autre vie, il connait ce genre de situation.

Sans plus tarder une minute de plus, le Simili d'homme manchot commença à avancer de quelques pas, semblant prendre un peu plus de confiance jusqu'à qu'il finisse par heurter quelqu'un. Vivement, il se recula pour ensuite s'excuser, la tête baissée.

"Non c'est à moi de m'excuser votre Majesté, je ne regardais pas où je marchais."

Fit Sykes, inconsciemment, sans vraiment s'en rendre compte des mots qu'il employait avant de continuer sa marche sans se poser d'autre question, ce qui troubla énormément le jeune Simili qui regardait le majordome partir, des petites larmes aux yeux. Est-ce que Sykes vient de me remarquer ?... qu'il se demandait en baissant les yeux, semblant être tout de même "ému" que son ancien frère de coeur lui a adressé la parole. C'est sûrement un bon début et ça l'encourage énormément ! Il attendait que les autres viennent. Mais plus le temps passe et plus son stress revenait, il le remarquait notamment grâce à quelques herbes en dessous de ses pieds qui commençait à se congeler mais fort heureusement qu'il arrivait à maintenir son pouvoir aussi.

Une fois éloigné, Sykes se dirigea vers là où Phoenix l'a dicté. Passant derrière cette haie épaisse qui prit légèrement un coup de froid à cause de la présence soudaine du serviteur. Il eut un petit sourire et prit la main de la Princesse des Ténèbres pour lui faire un baise-main.

"Tu as laissé ce pauvre garçon se débrouiller ? Il n'as pas l'air bien à l'aise..."

Fit-il en lançant un regard vers là où se trouvait le Glacier avant de retourner son attention sur la demoiselle, souriant un peu plus.

"C'est donc lui, ce petit chiot que tu occupes ? Ce n'est pas dans mes habitudes d'être curieux mais... il m'intrigue, enfin... c'est la première fois que je le vois et pourtant j'ai l'impression de le connaître depuis toujours."

En voyant qu'Alizé commence à arriver, accompagné des invités et puis surtout le futur marié, Enox fut prise d'une nouvelle crise de panique. Ses jambes et mains tremblotaient légèrement malgré qu'il s'avance un peu plus pour pouvoir tous les accueillir. Non, non, non Enox ! Ce n'est pas comme ça que tu dois agir ! Rappelle-toi de ces anciens souvenirs ! qu'il tentait de se dire mentalement, pour se raisonner. Prenant une grande inspiration, il souffla discrètement avant d'afficher un grand sourire joyeux à tout le monde avant de lever légèrement ses mains en leur direction.

"B-Bienvenue mesdemoiselles et messieurs ! C'est un plaisir de pouvoir vous accueillir en cette belle soirée ! Je tiens tout d'abord à remercier ces gens puis Alizé et Ava d'avoir participé jusqu'au bout aux préparatifs !"

Fit-il en montrant ses camarades simili puis les deux concernés, toujours avec ce sourire radieux et paisible qu'il ne quittait pas, lui donnant une impression d'être sûr de lui.

"Ici, comme vous pouvez le voir, c'est là où vous pourrez déguster à volonté les petits plats préparé par notre grand chef cuisinier Xérès ! On y trouve de tout dans ce buffet, que ça soit des plats salés ou sucrés, de quoi satisfaire votre estomac ! Heheh... Nous sommes aussi accompagné d'un barman, notre plus talentueux "Bearman" devrais-je dire qui est Taxiderm ! Il saura vous préparer les boissons les plus extraordinaire lorsque vous aurez soif ! Oh prenez garde, il aime les câlins, n'est-ce pas agréable de recevoir un câlin après tout ?"

Nerveux, il se racla un peu la gorge, avant de rire très légèrement semblant être gêné. Il allait se relâcher, regardant un peu autour de lui sans que ça ne se voit de trop qu'il tente de fuir mais lorsque son regard se posa sur Vanitas, il eut un petit sourire.

"Mais avant tout... Nous sommes surtout là pour assister au mariage de Vanitas et Yûki ! Alors, prenez place. Les serviteurs avec Alizé et moi pourront vous servir ! Merci de votre attention !"

Finit-il par boucler en s'inclinant légèrement, sûrement fier de ce qu'il vient de faire avant de soupirer de soulagement. Braig se mit à regarder un peu autour de lui, observant les lieux pour voir si Meiko était présente, mais on dirait bien qu'elle n'est pas encore là. Sûrement avec la future mariée. En silence, il s'installa. La Kitsune souriait tendrement, regardant le neko qu'elle tenait toujours la main avant de le guider jusqu'à l'endroit pour qu'ils puissent s'installer tous les deux. La cérémonie ne devrait pas trop tarder.

Encore quelques pas et ils y sont, qu'elle se disait Yûki qui marchait tranquillement en regardant autour d'elle, puis ses demoiselles d'honneur et son propre bouquet qu'elle serrait un peu plus contre elle. Maintenant qu'ils étaient dehors, la Princesse du Magma commença à entendre de la mélodie s'élever dans les airs. C'est pratiquement l'heure, ça y est. Tout le monde était présent, on leur souriait et faisait signe. Tout le stress qu'elle avait durant quelques minutes s'est envolé, laissant place à une très grande joie, de l'euphorie. Mais alors que ses yeux se baladait sur l’environnement, lorsque son regard eut à peine le temps de poser sur Vanitas qui se trouvait à l'autre bout, elle en avait le souffle coupé, ses joues devenant légèrement rouges. Meiko qui se trouvait un peu en arrière, provoqua des petits feux d'artifices grâce à ses pouvoirs d'explosions.

La jeune femme aux yeux bleus n'en pouvait plus tellement qu'elle se sentait heureuse et légère puis Vanitas est si magnifique dans son costume. Pourtant, elle l'avait déjà vu une fois dans ce genre de tenue mais là c'était différent, c'est le mariage et tout lui semble encore plus beau qu'à la normal. C'est l'amour qui faisait son effet sur l'amoureuse qu'elle était. Si c'était possible, elle serait sûrement en train de mourir de bonheur actuellement.

Enfin, après une ou deux petites minutes encore, la Princesse se trouva en silence, proche de son futur époux. Elle le regardait simplement dans les yeux, lui souriant tendrement, sourire qui pouvait largement se voir en travers de son voile fin qui scintillait, tout comme son diadème offert par les soeurs jumelles qui brillait tout autant que des étoiles.

_________________

♥Yûki & Vanitas♥:
 

♥~MakiSushi Day~♥:
 


Yûki's Theme
Yûki's Battle Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 872
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Mar 6 Juin - 23:45

La nervosité commençait à grandir peu à peu dans l'intérieur du manoir. La mariée devait être en train de stresser - ce qu'elle avoua même - sans doute prenant réellement conscience de l'ampleur de la situation. Elle était sur le point de réaliser son plus grand rêve. Tout ce qu'elle avait désiré depuis tant d'années allait devenir réalité. Takamina, tenant précieusement son petit bouquet de fleurs dans les mains, ne pouvait s'empêcher de faire quelques petits sauts, montrant son excitation. Elle ressentait une joie infinie pour ses proches. Un mariage était un événement unique pour un couple et ils allaient bien profiter de ce grand moment.

Ishimaru était très amusé par le comportement de sa cousine. Il allait devoir d'ailleurs se séparer de ses cousines pour prendre place sur l'un des bancs se trouvant devant l'autel où se tiendraient les mariés face à la personne qui les liait à jamais. Cette personne qui n'était autre que Chiery. Celle-ci s'était retrouvée à la charge de la cérémonie de l'hymen à cause de son rang. En tant que future reine, elle tenait des responsabilités que nul autre ne pouvait détenir. Et bien qu'extérieurement, elle paraissait la plus calme, à l'intérieur, elle paniquait presque. Elle avait peur de faire le moindre faux pas, de faire un moindre bafouillement dans son discours et gâcher l'union.

Il s'agissait tout de même de la première fois où Vanilla tiendrait les rennes. Elle avait déjà eu plusieurs fois l'occasion d'observer sa mère qui mariait des habitants sur Nomugo en plus des leçons des devoirs d'une reine. Tout ceci n'était que de la pure théorie. En pratique, jamais elle n'avait eu le droit à une telle chose, pas même en entraînement. Elle aurait les regards pesants de ses proches sur elle avec les mariés à quelques petits mètres d'elle pour la dévisager avec un sourire, patientant qu'elle annonce enfin la permission de s'embrasser.

Serrant fort son bouquet contre elle et entre ses mains, Chiery avait ses yeux rivés vers la porte qui les séparait de l'extérieur. Les battements de son cœur accéléraient peu à peu. Elle avait presque l'impression qu'elle allait s'étouffer, manquant d'oxygène dans ses pauvres poumons. C'était sans aucun doute une réaction très extrême pour un hymen, mais la future Reine de Nomugo se mettait une énorme pression car il y avait tout de même des enjeux importants dans le rôle qu'elle allait prendre d'ici peu de temps.

Dehors, Ava, Kuro et Saido avaient réussi à convaincre Braig de demeurer auprès d'eux, cédant à leur requête de par leurs arguments mais également le chantage - inconscient - du Gardien de l'Explosion qui lâcha un léger miaulement au geste affectif de l'homme borgne. Tout allait être pour le mieux. Le marié ne tarderait pas à se présenter au jardin et les invités seraient tous présents pour la cérémonie.

Vanitas, accompagné d'Alizé, débarqua peu de temps après. Abordant sans aucun doute l'un de ses plus beaux sourires, le brun rejoignit les inviter et les salua tous d'une manière commune un peu comme son compagnon de voyage mais avec plus d'assurance - et s'il ne prenait pas individuellement les personnes c'était par pure paresse -. Tout le monde eut le droit à une petite présentation des lieux par le très serviable Enox qui paraissait faire presque un effort considérable pour refléter une assurance qu'il devait sûrement simuler par l'absence de cœur.

Suite à tout cela, tout le monde prit place devant l'autel qui était décoré par toutes ces lumières artificielles et qui ne cachaient pas pour autant le ciel étoilé juste au dessus de leur tête, avec des fleurs de toutes les couleurs. Ce ne fut pas non sans un certain effarouchement que Vanitas guida ses pas vers l'autel avant de patienter tranquillement, la tête tournée vers la porte où sortirait d'ici peu de temps sa fiancée.

Kuro était très proche d'Ava, tous les deux se tenaient la main, assis sur un des bancs, tandis que Saido flottait près de l'épaule de son frère mais gardait une légèrement distance par rapport à ses habitudes, afin de laisser un peu d'intimité entre le Neko et sa compagne. Le petit chat noir ne pouvait s'empêcher d'avoir un bête sourire sur le visage à chaque fois qu'il les regardait du coin de l’œil lorsqu'il se demandait si son cadet n'était pas en train de faire des maladresses. Il les trouvait adorables. Il n'espérait qu'une belle et longue vie pour ces deux-là. Kuro rapportait une lueur d'espoir sur sa famille qui en avait bien besoin après tous les malheurs qu'elle avait pu subir. Entre le décès de leur mère suite à son douloureux accouchement, celui de Kanashî suite à de terribles accidents dans les laboratoire puis leur père, tué suite à une menace lancée au Gardien de l'Explosion qui avait suivi les conseils de ce dernier.

Les Fuun paraissaient maudits depuis des générations. Il s'agissait même d'une famille tristement connue pour cela sur Seibutsu. Saido espérait que tout cela ait enfin pris fin et que les prochaines descendances n'auraient pas à subir ce genre d'imprécations. Il tourna sa tête en même temps que tous les invités lorsqu'un bruit de porte se fit entendre par derrière.

Elle était là. Vanitas ne pouvait s'empêcher de répéter cette phrase dans sa tête tandis que ses yeux suivaient le moindre mouvement de cette beauté qui allait devenir son épouse. Elle était très envoûtante dans cette robe qui avait été faite pour elle. Si sublime, que le brun crut plusieurs fois qu'il s'agissait d'un mirage tandis qu'elle paraissait tout autant emballée que lui, suivie de près par les demoiselles d'honneur qu'étaient Takamina et Chiery. Ishimaru s'était rapidement assis sur l'un des bancs du dernier rang afin de ne pas se faire remarquer par les autres.

Yûki se tenait à présent aux côtés du Gardien des Ténèbres et tous deux s'échangèrent un doux sourire. Chocola alla s'asseoir sur le siège qui lui était destiné, tandis que Vanilla dû gravir les quelques petites marches de l'autel pour être visible de tous et se plaça derrière le pupitre. Elle crut qu'elle allait éclater en sanglot à cause de l'angoisse. Elle ne voulait rien rater. Elle n'avait pas envie de gâcher le mariage de ses deux amis. Elle était inquiète à l'idée de s'attirer les regards noirs de tous à cause de sa mauvaise prestation. Pendant quelques secondes - profitant d'attendre la fin de la musique - elle baissa ses yeux océan sur le papier où elle avait mis quelques brèves notes de ce qu'elle devrait aborder.

La dernière mélodie sonna, mettant tous les invités, qui s'étaient mis debout au passage de la mariée, dans le plus grand des silences. Chiery redressa son regard et vit que Vanitas lui affichait un visage qui l'encourageait et la prévenait qu'elle allait assurer. Elle n'avait rien à craindre, car ils avaient tous confiance en elle. Elle réussirait son devoir. Vanilla répondit faiblement à son sourire avant de prendre une grande inspiration, tandis que les yeux ambrés de sa Jumelle l'observait, lui envoyant toutes les ondes positives et imaginables qu'elle pouvait.

"Bonsoir à vous, Vanitas, Yûki et à tous les invités. Nous sommes réunis pour célébrer l'hymen de ces deux personnes. Elles se sont battues pendant de longues années afin d'arriver jusque ici devant moi."

Pour le moment, tout se passait bien. Elle n'avait pas encore buté. Elle balaya rapidement toute l'assemblée qui se présentait face à elle. Ils étaient si nombreux... mais pas autant que ceux du bal où elle avait déclaré devant tout le monde sa flamme à Tarô en exprimant ses sentiments dans une chanson - alors qu'elle ne faisait cela qu'en cachette ou en présence de son fiancé -. D'autant plus, il s'agissait là de personnes qu'elle connaissait mieux que tous ces nobles avec qui elle n'avait eu que de rares échanges. Là, il s'agissait de proches qui l'encourageaient, qui la soutenaient afin qu'elle ne commette pas la moindre erreur.

"Je suis fière de pouvoir unir par les liens sacrés du mariage mes deux amis. Vanitas, tu as longtemps tenu un combat pour montrer que tu es une personne à part entière, et tu veux prouver aujourd'hui que ton image passée appartient à une autre époque, tu ne cherches plus à causer du mal, car tu ne l'as jamais souhaité, forcé par une main extérieure. Tu es une bonne personne, Vanitas, et tout le monde le saura, et tous ces gens qui gardaient cette ancienne mauvaise réputation de toi finiront par l'oublier."

Elle prit un temps de pause, observant la réaction du concerné. Celui-ci affichait toujours une jolie risette sur son visage qui paraissait être plus que jamais détendu. Il était touché par les paroles de Chiery. Il les entendait souvent de la part de Yûki - et de ses hallucinations et visions de Ventus - mais venant d'une autre personne, cela le changeait. Une petite larme coula même discrètement sur sa joue et il se pressa alors de l'essuyer, gardant sa bonne humeur. Au moins, il n'y avait plus aucun Nescient pour polluer son environnement - non pas qu'il n'aimait pas ses créatures mais tout simplement parce qu'elles représentaient de la négativité -.

Vanilla fixa son attention à présent sur Yûki.

"Quant à toi, Yûki, tu mènes un combat noble pour prouver que Ténèbres n'est pas synonyme du mal. Tu n'as jamais perdu confiance en tes rêves et tu t'es relevée à chaque fois qu'on a cherché à te piétiner dessus. Malgré tout ce qui a pu se dresser devant toi, tes désirs cesseront de n'être qu'illusions pour faire partie de la réalité. Tu mérites cette belle récompense qui s'offre à toi. Tu es une précieuse amie et un soutient important, ainsi qu'une alliée redoutable en combat."

Takamina laissa échapper un miaulement joyeux de sa gorge, ce qui lui attira quelques regards et la fit rougir un peu, cachant à moitié son visage par son bouquet de fleurs, regrettant sans aucun doute son impulsivité. Cela arracha un léger sourire amusé à sa Jumelle. Elle quitta son pupitre pour s'approcher des mariés et fit signe à Chocola d'avancer également, car elle possédait le petit coussin rouge où reposaient les alliances des mariés. Les deux Himeji se tenaient à présent côte à côte, face à Vanitas et Yûki

"Vanitas ? Acceptes-tu en mariage Yûki, ici présente ?
- Oui ! Absolument et sans aucune hésitation !
- Yûki ? Acceptes-tu en mariage Vanitas, ici présent ?"

Tandis que les échanges officiels étaient en train de se faire, Saido s'approcha de Kuro, en train de s'imaginer toute une histoire dans sa tête sans aucun doute, et lui chuchota à l'oreille :

- Un jour, p'tit frère, toi aussi tu te tiendras devant un autel, avec Ava à tes côtés !

Le Neko blondin lâcha un petit bruit de surprise, manquant de peu de tomber du banc, ne s'attendant pas une telle intervention de la part de son aîné. D'autant plus qu'il ne comprenait pas pour quelle raison Saido pouvait avoir de telles réflexions. Cela faisait depuis peu que Kuro connaissait ce qu'était un mariage et il avait encore quelques légères difficultés à comprendre le sens et surtout la raison d'unir ainsi deux personnes.

- Pourquoi tu dis ça ?
- Oh... comme ça... Je me suis dit que tu étais peut-être jaloux de Vanitas et Yûki ?...
- Pourquoi je serais jaloux ? Je n'ai rien à leur envier... puis Kanashî disait que c'était mal d'envier...
- Laisse tomber, frangin ! Tu es trop naïf pour comprendre !


L'aîné des Fuun riait aux éclats discrètement. Il en avait les larmes aux yeux et elles se multiplièrent lorsqu'il observa Ava. Elle, elle devait mieux comprendre ce qu'il était en train de dire. Pauvre Kuro. Il avait décidément beaucoup encore à apprendre s'il voulait saisir toutes les bêtises que Saido pouvaient lui sortir.

Le blondin aux yeux émeraudes se gratta l'arrière de la tête avant de tourner sa tête vers Braig qui était assis sur un banc se trouvant de l'autre côté du chemin emprunté plus tôt par Yûki. Depuis quelques temps, le Neko s'était mis en tête que le brun aux yeux noisettes pouvait lui enseigner quelques leçons de vie, alors, souvent, lorsqu'il ne comprenait pas, il se tournait vers lui. Sans doute était-ce une mauvaise idée d'avoir pris un tel tuteur alors qu'il pouvait compter sur la sagesse et l'expérience d'Ava et les conseils maternels de Meiko. Il avait fallu qu'il choisisse Braig. Sans doute parce qu'il s'agissait du seul homme - en dehors de son frère - en qui il avait le plus de confiance et qu'il admirait pour son sens du combat et ses techniques impitoyables en bataille.

- Plus ça va, Saido, et plus tu dis des trucs bizarres !
- Ça doit être l'âge qui ne me réussit pas !


Il plaisanta à nouveau, ce qui fit cligner des yeux Kuro, encore perdu. Abandonnant finalement, le blondin se colla un peu plus à Ava, comme pour avoir un certain écart avec son frère, et il décida même de claquer une bise sur la joue de la Kitsune sans la prévenir. Il avait fait cela dans une impulsion enfantine. Comme pour chercher le connu dans l'inconnu. Et il porta de nouveau son attention sur l'avancée du mariage, ayant retrouvé le sourire, sans avoir pris la peine de regarder Ava et sa réaction qui devait peut-être être de la surprise.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 641
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Ven 23 Juin - 23:19

Les petits poils blonds implantés dans les bras grisâtres de la Sucrerie se dressèrent à l'arrivé de Sykes. Un frisson provoqué par l'amour ? Étant une Simili, il y avait peu de chance que cela arrive à Phoenix, même si les sentiments qu'elle pouvait jouer devenait facilement plus sincère au contact de son cher majordome.

"Oh, il saura se débrouiller. Il le doit bien, je ne peux pas veiller sur tous les Simili h24 !", répondit la petite blondinette concernant le Simili d'Azgare, chose que Sykes ignorait, et qu'il se devait d'ignorer. En tout cas, c'est ce que Phoenix pensait. Elle voulait le laisser en dehors de tout ça un moment, histoire d'avoir Enox pour elle seule. Phoenix montrait là de l'égoïsme ? Il faut croire que oui, mais c'était peut-être pour elle un moyen de prendre une revanche sur les événements passés. Car, en prenant Enox sous ses ailes, c'est à la fameuse Kiyûx que Phoenix pensait. Elle avait voulu prendre soin elle-même de la supposée "Simili de Yûki" sans en informer Vanitas, chose qu'elle aurait dû évidemment. Mais maintenant elle voulait montrer, ou surtout se montrer qu'elle était bien capable de protéger quelqu'un. "Ah bon ? Tu l'as peut-être déjà croisé en passant me voir à la Demeure, ou p'tet qu'il m'a accompagné lors de certaines sorties", répondit ensuite la demoiselle pour écarter le sujet "Azgare". Il n'y avait pas Azgare pour tourner autour de son protégé du moment, puisqu'il était lui même Azgare ! Et puis Nyx n'était plus, Enox avait retrouvé les couleurs de celui dont il était natif. Phoenix avait vraiment besoin de se convaincre qu'elle pouvait s'occuper d'une personne chère, d'en prendre soin, de l'aider personnellement, bien plus que de la manière qu'elle pouvait le faire avec tous les autres membres de l'Organisation, parce qu'un nouveau fait était en cause. Et c'est pour cette raison qu'elle voulait voir Sykes à part.

"Écoute Sykes. T'as prévu quoi ces, allez, disons dix huit prochaines années ?", commença à demander la demoiselle en tournant les index comme un petit moulin, dans un sens puis dans l'autre, l'air un peu mal à l'aise, sûrement bien plus qu'Enox qui lui arrivait à vaincre son trac pendant ce temps là. "Parce que bon, je pensais pas que cela allait être possible car je ne pensais pas non-plus avoir tout en place pour que cela fonctionne...", continua la demoiselle en ne sachant pas trop comment expliquer tout ce qu'elle voulait dire, elle qui avait l'habitude de parler plutôt crûment pourtant.

"Alors exquise enfant, on a perdu sa langue ? Le froid de ce pingouin t'as donné une extinction de voix ?", demanda sous le ton de la plaisanterie le Botteur de l'Extrême, Exnihilo, qui avait apparu avachi dans l'épaisse haie comme s'il s'agissait de l'un des moelleux coussins marshmallow de sa supérieure.

"Hé ! Descends d'là!", lâcha furieusement Phoenix à son nouveau bras-droit en serrant les poings tout en gonflant les joues.
"Pas de soucis, c'est exactement ce que j'avais prévu de faire", répondit l'individu casqué avant de disparaître pour mieux réapparaître rapidement entre la Simili et son compagnon, fixant ce dernier derrière sa visière noire. "Alors c'est donc toi, hein ? L’exécrable volaille qui a mit la main sur Phoenix ?", demanda Exnihilo à Sykes d'un ton plutôt sérieux, presque jaloux.
"Tu n'as rien à voir là dedans Exnihilo, casse toi !", ajouta la demoiselle en essayant de pousser son camarade Simili de ses petites mains de princesse. "Tu vas tout faire foirer bordel !". La demoiselle venait à craindre que Sykes s'imagine qu'elle puisse le tromper, ce qui n'était peut-être pas totalement faux, mais pas avec Exnihilo en tout cas !


De l'autre côté de l'épaisse haie, au coeur du jardin, Alizé applaudit son camarade serveur Enox lorsque celui-ci termina la présentation des lieux. Le garçon aux yeux roses n'aurait sans doute pas fait mieux, et il suait rien qu'en s'imaginant être à une telle place devant les invités. Pourtant le Simili s'en était sorti comme un chef, est-ce parce qu'il ne peut pas ressentir de stress ? se demanda Alizé, lui qui ne connaissait pas Enox. C'est qu'il y a peut-être des avantages à ne pas avoir de coeur, parfois.
Se tenant debout comme les autres serveurs à quelques pas des sièges pour les invités, Alizé se trouvait à côté de ce Simili plus grand que lui.
"Au fait, très jolie présentation", dit-il en lui tapotant du coude pendant que la cérémonie commençait. "Quel est ton nom déjà ? J-je ne sais pas si l'on a déjà été présenté. Je me nomme Alizé de Léopardus", ajouta le prophète pour faire plus amples connaissances, chose rare chez le jeune oracle. Peut-être que le destin avait envie de rapprocher ces deux là, blessés à plusieurs reprises, et qui n'avaient plus grand chose dans ce monde sauf la présence d'une épaule pour se reposer, à savoir celle de Phoenix pour l'un, de Meiko pour l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule
Jeune Prophète
MembrePrincesse de Coeur du CrépusculeJeune Prophète
avatar
Nombre de messages : 289
Age : 19
Localisation : Au Château du Jardin Radieux
Arme : Livre & Keyblade "Vulpes"
Invocation : Ava, la Renarde Doré
Date d'inscription : 07/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Sam 24 Juin - 23:04

En voyant que tout le monde lui semblait satisfait de sa présentation, Enox soupira de soulagement mais sursauta un peu en entendant quelqu'un l'applaudir. Le jeune Simili tourna vivement sa tête pour regarder le jeune prophète qui lui adressait la parole. Alors qu'il le touchait avec son coude, le brun aux yeux rubis s'éloigne très légèrement en haussant un sourcil, ne semblant pas rassuré sur le coup mais il finit bien par se reprendre, marmonnant un faible merci avant de baisser son regard. Seulement, Alizé continuait de parler, le Glacier ne savait pas quoi faire, il avait personne, pas Phoenix pour s'aider dans cette situation.

Un inconnu lui parle quoi ! Cela pouvait ressembler à un enfer pour ce jeune Simili dont la confiance est à son plus bas niveau. Discrètement il inspira un coup, se tourna lentement vers celui qui se présenta sous le nom d'Alizé et afficha un sourire timide.

"Uh... Non, nous nous sommes jamais présentés... Ravi de faire votre rencontre cher Alizé, je me nomme Enox."

Suite à cela, sans aucun doute ses habitudes princier, le Glacier s'inclina poliment devant le prophète avant d'apporter son attention vers le mariage, se tenant droit. Soudainement, quelque chose le tilta. Le châtain a mentionné "Léopardus", mais ne serait-ce pas le nom de l'une de ces Unions qui existait autrefois dans le temps, gérées par les Prophètes d'ancien temps ? Le petit prince se mit à secouer sa tête, ne voulant pas trop essayer d'y penser, bien que ça le faisait songer qu'il y a peu il avait rencontré un récent Oracle correspondant à "Ursus"... A croire que les prophètes font leur apparition à nouveau. N'empêche, la personne qui chercherait à s'emparer de tous les prophètes doit vraiment devenir puissant, se disait inconsciemment Enox mais innocement, sans arrière pensées.

Alors qu'elle suivait la mariée, vérifiant toujours si tout va bien, Meiko se mit à s'en aller discrètement presque en même temps qu'Ishimaru pour aller s'installer parmi les invités, plus précisément à côté de Braig qui finit par la remarquer juste après. L'homme tourna même un moment sa tête pour apercevoir la blonde aux yeux verts qui regardait droit devant elle, regardant la scène, le sourire aux lèvres. En la voyant ainsi, il eut un faible sourire, semblant se calmer et regarde à nouveau ce qui se passe devant eux.

Les Fuun et Ava ont raison, s'il est présent, Meiko ne pouvait être plus que heureuse. Lentement, il lui prit simplement la main sans dire un seul mot, regardant juste son ventre un moment du coin de l'oeil avant de reporter à nouveau son attention sur la mariage.

Après ce doux échange entre elle et le Gardien des Ténèbres, Yûki détourna légèrement la tête pour regarder Chiery qui s'était mise à sa place. La Princesse du Magma lui affichait un sourire tendre pour l'encourager, serrant un peu plus son bouquet contre elle. La blondinette se sentait rougir faiblement en pensant à Vanitas qui était juste tout près d'elle, ce qui a de quoi réchauffer son pauvre petit coeur emballé.  Son coeur s'emballa encore un peu plus en écoutant la petit discours concernant Vanitas, ce qui lui donnait des petites larmes aux yeux qu'elle réussit à contrôler.

D'habitude, c'était elle qui rassurait son fiancé, lui disant qu'il pouvait être la personne qu'il veut mais alors entendre quelqu'un d'autre le dire l'a toucha et elle imagine que lui aussi devait être touché. Durant un bref moment, son regard se tourna vers le brun pour lui afficher un beau sourire, son bonheur est tout ce qui lui importe se disait la demoiselle en regardant à nouveau la future Reine de Nomugo dont elle senti son attention sur elle.

Alors que le discours qu'elle avait fait pour Vanitas l'avait émue mais alors ce que lui disait Chiery la concernant lui faisait encore plus d'effet. Vanilla avait raison sur tous les points, cela la renforçait beaucoup, oui, ça la touchait vraiment. Elle pouvait le ressentir et cela lui procurait une certaine chaleur encore une fois. Yûki aimait tellement cette sensation, non seulement c'était une douce chaleur mais en plus de ça, elle se sentait comme apaisée.

Enfin arriva le grand moment, Takamina se ramena avec un petit coussin où étaient posées les alliances. Son coeur battait aussi fort qu'un tambour en entendant la réponse de son futur époux, la faisant légèrement frissonner. Lorsque ce fut son tour, Yûki afficha un doux et beau sourire, déclarant d'une voix douce :

"Oui ! Plus que tout !"

Alors que l'échange était en train de se faire, la demoiselle attendait patiemment que son voile se fit soulever pour se rapprocher lentement du brun afin de lui donner un tendre baiser, une main posé sur son épaule.

Vers la foule d'invités, la Kitsune regardait attentivement le mariage, les oreilles bien droites, écoutant à peine les deux frères à côté d'elle. Sa longue queue touffue battait légèrement de gauche à droite, la jeune femme était émerveillée, s'imaginant inconsciemment de pouvoir elle aussi se marier un jour. Ava se mit alors à regarder Kuro du coin de l'oeil, riant très discrètement en voyant sa réaction face aux taquineries de son ainé avant de reposer son attention sur Vanitas et Yûki. Soudainement, elle senti le chat noir se coller à son bras, suivit d'une bise sur sa joue.

L'ancienne Oracle lâcha un petit hoquet de surprise avant de tourner lentement son visage vers le blondin, étonnée mais à la fois adoucit par ce geste. Doucement, la renarde se rapprocha de lui pour appuyer sa tête contre son épaule, fermant un peu les yeux.

"Hey Braig ! Tu veux voir un truc rigolo ?"

Proposa soudainement la Princesse de l'Explosion avec un petit sourire malicieux. Intrigué, l'homme se mit à baisser son regard sur sa femme, haussant légèrement un sourcil. Depuis le temps qu'il l'a connait, en effet, il savait que Meiko était de nature joueuse parfois, surtout durant leur jeunesse mais là, il semblait un peu étonné qu'elle ait cette humeur taquine dans un moment important pareil.

"Regarde le ciel, tu vas voir~!"

Lâchant un petit soupir, le borgne souleva sa tête pour voir en effet que le bouquet de fleur de la mariée venait d'être lancé. C'est juste pour ça, qu'il allait demander à Meiko, mais le spectacle n'était pas encore fini puisqu'en effet, ce qui semblerait être de la fumée entourait les fleurs avant de se dissiper, disparaissant avec le bouquet qui au final fini par atterrir dans les mains d'Ava qui eut un gros bond, élargissant les yeux en voyant qu'elle avait obtenue le bouquet. Les deux tourtereaux tournent leur tête vers Kuro et Ava, Braig eut alors un petit sourire amusé, venant murmurer à l'oreille de la blonde.

"Dis donc toi, on ne t'as jamais appris que ce n'est pas beau de tricher ?"
"Tu m'as appris à tricher ! Nuance !"

Amusée, elle tira la langue à Braig qui riait légèrement avant que la Princesse du Crépuscule ne passe sa main sur sa joue pour la lui caresser avant de se rapprocher d'Ava.

"Un jour, ça sera à toi ! Tu vas te faire gober par le chat !"
"Go-gober quoi ? Kuro ne va pas me manger..."

La jeune prophète fit plusieurs clin d'oeil à son mentor avant de revenir à Braig tandis qu'Ava regardait fixement son bouquet, les joues toutes rouges, se mettant alors à regarder son compagnon.

"Tu-Tu as vu... ta Princesse... elle nous a fait un cadeau..."

Fit-elle timidement en rougissant un peu plus, serrant les fleurs contre elle.

Depuis son coin, l'air attentif, Enox observait la cérémonie avant de se demander ce qu'était l'Amour. Il n'a jamais connu ça et il aurait aimé pouvoir l'apprendre, pour lui aussi aimer un jour. Ce qui peut être une drôle d'idée en sachant qu'il est un Simili, un être dénué de coeur, pourtant, il sentait cette envie d'aimer et d'être aimé. Il pourrait peut-être demander des informations à Phoenix mais... il ne pense pas que ça soit une bonne idée. Non pas qu'il n'ait pas confiance en sa tutrice mais disons que ces souvenirs dérangeants où elle flirtait avec Nyx qui lui, était plus occupé sincèrement, avec une autre l'embrouillait. Était-ce de l'Amour ou juste un jeu ? Il ne sait pas quoi en juger mais il sait assez pour ne pas aller oser de demander quoique ce soit à sa cheffe. Lui, il ne voulait pas jouer. Il trouverait ça plus agréable de pouvoir aimer une personne qui l'aime, la rendre heureuse, prendre soin d'elle en lui donnant toutes affections et d'amour... Enox était décidément, trop rêveur, sans aucun doute parce qu'il n'est encore qu'un petit enfant dans sa tête, et que tout lui semble magique dans sa petite tête brune.

"Alizé... On ne va pas tarder à servir les invités, pas vrai ?"

Demanda-t-il avec un peu plus d'assurance après être sorti de ses rêveries. Bien qu'il recommençait à songer, regardant cette fois vers là où se trouve Phoenix et Sykes, il pensait à ce dernier. Son ancien majordome le manquait, il ne savait comment mais il le ressentait, comme un vide. Il ne sait même pas s'il va bien depuis tout ce temps. Est-ce que Sykes l'aurait oublié ? Est-ce qu'il l'a remplacé en servant cette fois-ci une princesse ? Le Glacier serra fortement les poings en jetant un regard noir, toujours en fixant la direction. Il simulait comme une sorte de jalousie, presque enfantine.  Personne n'avait le droit de s'approprier Sykes ! Il était tout pour lui. Le brun était vraiment tenté d'aller les chercher mais après de nombreuses réflexions emplit de sagesse il se retient.

En parlant de Sykes, ce dernier était là, devant Phoenix, à l'écouter. Ou plutôt, il écoutait à moitié car son esprit commençait à vagabonder. Il avait comme un mauvais pressentiment mais il ne savait pas quoi exactement. Elle pense vraiment qu'il a pu l’apercevoir, vite fait, comme ça, récemment ? C'est impossible, sinon le serviteur s'en serait souvenu. Puis quand bien même... il ressemblait trop à une certaine personne avec qui il s'était grandement attaché... puis jamais il a vu quelqu'un aux cheveux noirs avec des yeux rouges en plus de dégager une forte aura de glace. Sykes commençait à douter, gardant la tête baissée.

Ces souvenirs s'embrouillait, il commençait à avoir des remords. Il voyait ce petit être de neuf ans qui lui souriait joyeusement, ce doux et heureux petit prince qui était si jeune, "Sykes, j'ai mal au coeur", qu'il lui répétait sans cesse. Mais à chaque fois, le jeune majordome faisait la même erreur : il se contentait juste de ramener le petit brun à sa chambre pour le coucher dans son lit en le rassurant que demain, il se sentira mieux. Pourtant, à chaque lendemain, son pauvre petit coeur souffrant était en train de s'enfoncer dans la noirceur de cette malédiction sans que personne n'y fasse gaffe. On le regardait tous souffrir, même lui, son soit disant frère de coeur, l'a laissé se faire corrompre par ce vieux serpent, mais tout ça, Sykes n'en sait absolument rien. Le petit prince a disparut.

"Ton petit "chiot" sent le pingouin n'empêche..." qu'il marmonnait un moment en relevant sa tête, les sourcils légèrement froncés. "Je n'en sais rien. Pourquoi ?" fit-il sèchement, sortant à peine de ces sombres pensées.

Alors qu'il essayait de comprendre ce que sa chère compagne veut lui dire, un autre intrus fit sa venue. L'homme pingouin se mit alors à hausser un sourcil, semblant vraiment blasé cette fois-ci, chose rare chez ce serviable jeune homme. Il regardait en silence le Simili qui vient s'interposer entre les deux. Cette fois-ci, son visage était dénué d'expression pendant un moment avant de se permettre de contourner le Gardien du Crépuscule pour pouvoir se diriger vers la Princesse, lui prendre sa main et l'embarquer un peu plus loin, affichant un sourire semi-sadique.

"Bon. Qu'est-ce que tu as à me dire ?"

_________________
~Master Meiko~:
 

Ava & Kuro ♥:
 

Love's Theme (KuroAva ♥):
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 872
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Lun 17 Juil - 20:18

Chiery était de plus en plus rassurée. Elle avait réussi à accomplir la tâche qu'on le lui avait confiée. Vanitas et Yûki paraissaient tous deux reconnaissants de ses paroles. Elle venait de remplir un devoir de reine alors qu'elle n'était pas encore sur le trône. Sa mère aurait peut-être été fière d'elle ? Quoique Reimu se serait contentée de dire sèchement qu'elle avait fait ce qu'elle devait faire et que ce n'était en rien exceptionnel puisqu'elle-même permettait à des tourtereaux de former un couple marié depuis des années. Néanmoins, Chiery savait que son père, lui, l'aurait félicitée pour ce nouvel exploit et l'aurait encouragée à poursuivre ainsi. Sans doute sa grand-mère aurait fait un discours plus ou moins semblable. Enfin, elle pouvait compter sur les autres membres de sa famille que sa mère pour dire des choses gentilles.

Yûki répondit - évidemment - positivement à la question de la future Reine de Nomugo. Takamina tendit le petit coussin et les mariés purent prendre chacun une alliance pour faire l'échange des anneaux.

"Je vous déclare à présent unis par les liens sacrés du mariage. Vous pouvez embrasser la mariée."

Suite à cela, ils se regardèrent dans les yeux et Vanitas souleva le voile de celle qui était à présent officiellement sa femme et l'embrassa tendrement sous les applaudissements des invités.

Un peu pris au dépourvu, Kuro frappa dans ses mains avec quelques secondes de retard, ayant regardé, abasourdi, ceux qui se tenaient autour de lui. Saido n'avait pu empêcher un sourire se dessiner sur son visage, toujours autant amusé par son cadet qui découvrait de plus en plus le monde. Lui-même apprenait encore de la culture malgré qu'il ait trente ans. Après tout, avec tous les événements passés sur Seibutsu, c'était une situation tout à fait normale.

Yûki lança le bouquet de fleurs sous le regard intéressé de presque tout le monde. Et il tomba entre les mains d'Ava, ce qui fit rire très fort Saido et surpris Kuro, plus perdu que jamais. Le blondin lâcha un sourire nerveux à sa compagne lorsque celle-ci fit la remarque qu'elle avait reçu ce présent de la part de Meiko. Il se gratta un peu l'arrière du crâne, tentant de comprendre ce que cela pouvait bien représenter. Son frère ne lui laissa pas plus de temps à nager dans l'inconnu.

- Maman m'avait expliqué que, lors d'un mariage, lorsqu'on attrape le bouquet lancé par la mariée, cela signifie qu'on est les prochains à se marier.
- Euh... ça veut dire ?...
- Bah que toi et Ava vous vous marierez très prochainement !


Cela ne sembla pas vraiment affecté le Gardien de l'Explosion qui devait encore creuser dans sa tête. Mais peu à peu, il saisit l'idée et se mit à rougir beaucoup. Maladroitement, il se leva du banc où il était installé pour crier un peu trop fort :

- Mais, mais, mais... ça implique beaucoup de trucs de se marier, nan ?! Enfin... je veux dire... avec tous les préparatifs et tout quoi !!

Il se tut sous les gestes de Saido qui lui conseillait de se taire. Kuro remarqua des regards tournés sur lui et notamment celui de Vanitas qui se retenait de rire. Le Neko se rassit à sa place après avoir lâché un très discret "pardon" dans une petite voix. Il tourna ensuite sa tête vers Ava, rougissant encore plus.

- Hum... tu veux vraiment que... toi et moi... on... on... on se marie ?...

Pendant la cérémonie, il n'avait rien compris mais à présent qu'un potentiel mariage pouvait le concerner, il saisissait la raison de ce désir de s'unir à jamais avec la personne qu'on aimait. Il voyait là qu'il s'agissait du plus beau jour de toute une vie, que l'on pouvait être lié sacrément avec son partenaire. Aussi, un mariage était le plus grand engagement amoureux. Kuro savait que ses parents étaient mariés depuis que Kanashî était née et il avait appris ô combien son père était fou amoureux de sa mère et que jamais il ne s'était remis de sa mort. Il s'en était à jamais voulu. C'était pour cette raison qu'il tenait parfois ses distances avec son benjamin. Lorsqu'il déprimait et qu'il voyait le dernier de ses enfants il ne voyant qu'en Kuro le plus grand héritage laissé par Yasashî. Parmi les trois petits Fuun, c'était lui qui lui ressemblait le plus puisque Kanashî et Saido avaient tout pris de leur père. Kuro, lui, était comme sa mère : blond aux yeux verts avec un tendre sourire qui réchauffait les cœurs.

"A présent que la cérémonie est terminée, on va pouvoir faire la fête !!"

S'enthousiasma Takamina qui lança au hasard le cousin qu'elle tenait depuis un moment. Vanitas ria de la remarque de la petite princesse Neko.

"Avoue que tu n'attendais que ça !
- Bah... oui... un peu... mais la cérémonie était chouette aussi !
- Je sais ! Je te taquinais !"

Il approcha sa main et l'apposa entre les oreilles de la demoiselle d'honneur pour lui ébouriffer tendrement les cheveux. Lui qui s'était toujours auto-proclamé grand solitaire, le voilà en train de s'approcher de plus en plus de personnes autres que Yûki, Ventus et Phoenix. Il était vrai qu'il appréciait de plus en plus la petite bande de Nekos qu'il avait rencontrée. Les Jumelles étaient presque des sœurs pour sa femme, et lui les considérait comme des membres de la famille. D'autant plus que Chiery représentait beaucoup pour eux puisque c'était elle qui les avait unis. Ensuite, Meiko et Braig avaient été d'une aide précieuse pour la Princesse du Magma alors il leur était reconnaissant. Et, même si les débuts avaient été quelque peu difficiles, il appréciait les Fuun. En bref, ils faisaient tous partie de la famille pour lui et il savait qu'il pouvait leur faire confiance.

"J'imagine bien que plus rien ne retient la fête à présent !"

La remarque fit bondir Takamina qui en miaula un petit "ouiiii !" et elle se précipita au-delà de l'autel pour rejoindre la place de la réception. Elle se plaça derrière une table où étaient disposés les éléments musicaux. Elle réfléchit pendant quelques secondes, entrechoquant ses indexes ramenés près de son menton, regardant les différentes playlists composées pour finalement en sélectionner une sans demander le moindre avis. Cependant, elle en avait pris une qui pouvait plaire en général car elle contenait des morceaux dynamiques et dansants.

Suite à cela, elle se dirigea vers Enox et Alizé, toujours souriante.

"Je peux vous aider à servir, hein ? S'il-vous-plaît ! Je n'ai jamais fait ça avant !"

Être une princesse avait des avantages mais également de nombreux inconvénients. En effet, Takamina faisait peu de choses par elle-même puisque le reste était produit par les gouvernantes. Elle avait beau tenté de faire des tâches ménagères, on l'arrêtait tout de suite en s'écriant qu'il s'agissait d'une chose ingrate et indigne de son rang royal. Elle désirait donc pouvoir aider pendant la fête. Ce n'était pas grand chose et la plupart des personnes qui se retrouvaient coltinées à cette tâche se plaignaient parfois, mais la Neko brune y tenait beaucoup. D'autant plus que cela lui permettrait de pouvoir être indépendante d'elle-même bien qu'elle demeurait servie par d'autres à son grand damne.

"Je pense que nous devrions rejoindre notre table. Si Madame veut bien."

Vanitas plaisanta un peu en s'inclinant devant Yûki et lui tendit son bras pour la mener jusqu'à leurs places où ils étaient destinés à s'y asseoir. Tout souriant, il tira la chaise de sa femme avant de la repousser une fois que celle-ci fut installée puis, il se plaça juste à côté d'elle. Pendant quelques instants, il admira de nouveau sa femme qu'il avait aidé à se désencombrer de son voile. Elle était si somptueuse. Elle prenait presque des allures féériques voire presque irréelles tellement sa beauté était resplendissante. Il était fou amoureux d'elle, il n'y avait aucun doute sur cela. En attendant le dîner, il prit la main de sa belle et la regarda dans les yeux.

"C'est le plus beau jour de toute notre vie... Dommage que Ventus ne soit pas là pour nous voir... Je pense qu'il aurait été très heureux pour nous."

Le brun évoqua son alter-égo. Il n'était plus autant attristé en pensant au blondinet, cependant, il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour lui, bien qu'il tentait de faire taire cette angoisse pour la soirée. Il ne devait pas songer à des choses négatives. Il se l'était promis depuis qu'il était entré dans le jardin. Il ne parla pas de Terra et Aqua qui étaient pourtant des amis très proches de Yûki. Pour lui, hélas, ils ne représentaient que de vieux adversaires dont l'un était destiné à servir d'enveloppe charnelle pour son ancien Maître et l'autre n'était qu'un obstacle dont il était préférable de retirer la vie afin qu'elle ne dérange plus et n'intervienne plus dans les plans. Peut-être que s'il les rencontrait de nouveau, ils pourraient faire mieux connaissance. Qui sait ?

Pendant tout ce temps, Chiery avait rejoint son cousin qui l'avait applaudie à peine proche de lui. Elle sourit faiblement. Ishimaru lui ébouriffa les cheveux comme pour la rassurer. La future Reine de Nomugo dut remettre sa chevelure en place afin que sa coiffure ne soit pas ruinée pour le reste de la soirée alors qu'elle ne venait que de commencer. Elle chercha par la suite sa Jumelle du regard et lorsqu'elle constata que celle-ci était occupée à parler avec Alizé et un brun qui lui était totalement inconnu, elle comprit que Chocola cherchait à servir pendant la fête. Décidément, la Princesse du Royaume de l'Harmonie avait beaucoup de projets prévus pour la soirée.

"Tu crois qu'on aura une place sur la table des mariés ?"

Interrogea Ishimaru, riant à moitié, révélant ainsi qu'il n'y croyait pas vraiment lui-même.

"Je ne pense pas... enfin, j'imagine qu'ils ont mis près d'eux des personnes qui leur sont plus importantes pour eux... enfin je n'en ai aucune idée puisque je n'ai été aucunement chargée de m'occuper des placements de table... Je n'ai eu que le rôle de marier officiellement Yûki et Vanitas.
- Ouais ! Je vois le truc...... Boarf ! On verra bien !"

Vanilla se contenta de hocher de la tête à la remarque de son cousin. On n'était jamais trop certain de ce qui pouvait se passer.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 641
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Mar 25 Juil - 4:37

C'était d'une belle élégance qu'Enox se présenta. Il a peut-être reçu des cours avec celui qui gère les serveurs, pensa Alizé en songeant à Couteaux, j'aurai bien voulu avoir un tel exemple lorsque je travaillais encore dans le restaurant de ma mère, se dit même le garçon. Il s'agissait d'un fait qu'il n'avait certainement pas même dit à Phoenix et les autres, mais Alizé était plutôt à l'aise dans son rôle de serveur, malgré sa timidité, sa courtoisie naturelle l'aidait à surmonter tout cela, et puis, dans sa "vie précédente", avant qu'il ne soit enfermé dans son propre livre des prophéties, le garçon travaillait en salle dans l'établissement de sa famille. Famille qu'il évoquait peu, ou plus, qu'il finissait même par oublier afin de se concentrer sur la vie qu'il menait à présent. Mais cette ambiance lui rappelait les réceptions dans lesquelles il avait pu travaillé auparavant, l'Auberge de la Bourgade de l'Aube de Léopardus était une maison plutôt réputée à son époque, il y avait même eu des mariages de Gekkou là-bas, la famille royale depuis des lustres. Alizé ne savait pas ce qui avait advenir du restaurant après sa disparition, ni même ce qui était arrivé à sa famille. Est-ce qu'ils se sont inquiétés ? N'ont-ils pas pensés que le garçon avait fugué à travers un autre monde, lui qui venait d'obtenir une Keyblade ? Il n'aura jamais de réponse, car il n'existe plus personne de sa famille depuis bien longtemps, et même la Bourgade de l'Aube n'existe plus depuis un certain temps déjà.

"T-tu connais du monde autre que Phoenix et les autres S-Simili ici ?", demanda le jeune prophète à Enox, histoire de faire un peu plus connaissance, même si cela lui paraissait étrange de tenter de faire "ami-ami" avec un être qui ne possédait pas de coeur. Au moins il ne doit pas avoir certain problème que j'ai tous les jours... sans coeur.

Au coeur du prophète
[ Thème d'Alizé ]
"Ce qu'il vient de penser n'est pas contre nos idées, ne penses-tu pas ?", évoqua la petite boule de poils mauve à l'intérieur d'Alizé, questionnant son acolyte tout de noir vêtu, arborant un masque de léopard. On pourrait ainsi recréer un nouveau coeur, au fil du temps, plutôt que de s'entêter à vouloir guérir celui-ci..., songea la petite créature. [ image ]
"Perdre son coeur ?! Quelle idée abjecte. Pas question d'abandonner maintenant, j'ai attendu beaucoup trop longtemps pour une rédemption", objecta l'individu duquel jaillit une vague de Ténèbres qui fit sombrer le palier mauve dans une noirceur totale un court instant, avant que l'animal aux yeux rouges n'absorbe cette noirceur pour rendre à l'endroit son aspect quelque peu plus "normal", même si une atmosphère toujours obscure se ressentait sur ce qui représentait certainement le coeur d'Alizé. "Allons allons, calme toi, on oublie", répondit l'animal de sa douce petite voix en se rapprochant du garçon masqué pour le rassurer.

Après quelques échanges de paroles, le descendant du leader de l'Union Leopardus acquiesça à la réponse d'Enox et se mis en place pour pouvoir servir aux invités les délices qu'ils souhaiteraient goûter, avant que l'une des jumelles, qu'Alizé arrivait encore à confondre malgré le temps qu'il les côtoyait et surtout malgré leurs différences physiques, ne lui demanda de la laisser servir à sa place. On me vole mon job ? Pensa amusé le garçon, en souriant et acquiesçant à la neko, tout en lui montrant comment s'y prendre une première fois avant de la laisser à l'oeuvre. Dans son petit costume, ne parlant pas beaucoup mais agissant par instinct aux besoins de tout le monde, Alizé arrivait à se sentir à sa place grâce aux autres, dans une vie qui lui convenait, tout en se rendant utile ! Écoutant ce qui pouvait être dit un peu partout, pour savoir si rien ne semblait déranger qui que ce soit, que ce soit l'ambiance ou les demandes diverses, Alizé entendit un peu quelque chose qui le tracassa un court moment, avant qu'il ne puisse songer à une solution. Il avait entendu Chiery et une personne qui semblait proche d'elle douter de la possibilité de se retrouver sur la table des mariés. Tout le monde est là pour être à leurs côtés en ce jour, se disait le garçon, tout le monde devrait être sur la même table que Vanitas et Yûki, personne ne devrait se sentir à l'écart aujourd'hui !
Prenant son courage à deux mains, Alizé s'approcha des enceintes et des appareils sonores, qu'il éteignit un court instant avant de prendre, difficilement, la parole devant tout le monde qui s'attendait peut-être à un message pour les amoureux de sa part, comme cela pouvait arriver dans les mariages. Mais ce n'était pas vraiment ce que le garçon avait en tête. Tapotant dans le micro qui saturait avant un silence pesant, Alizé souffla un coup, et réussi à entamer sa demande devant tout le monde.
"M-m-mesdames et messieurs, excusez moi de vous d-déranger dans vos discussions, j-je vous demanderai de ne pas bouger un petit moment, pour pouvoir... hm, réarranger, oui, réarranger les tables !", qu'il annonça, en faisant apparaître tremblotant son Livre des Prophéties. Si je me rate, c'est la cata', et une sacrée honte. Apposant ses mains sur l'ouvrage aux pages vierges qui luisaient d'une blancheur magique, Alizé utilisa la magie que pouvait générer l'antique livre pour pouvoir répondre à la demande d'Ishimaru. Pourquoi mon Livre est toujours vierge, il n'y aurait pas pu avoir une petite ligne me prédisant si j'vais me rater ou pas ?
Toutes les tables se mirent à virevolter dans les airs, en esquivant la moindre personne, avant de se réunir de manière magique pour ne former qu'une seule et unique grande table arrondie, autour de laquelle les chaises des invités se dressèrent, avant que les assiettes et tous les plats et amuses-bouches suivirent à leur tour.
"V-voilà !", indiqua le garçon, "nous partagerons tous la même table que le couple que nous célébrons aujourd'hui !", qu'il promis en réajustant la musique. Même si beaucoup allait inévitablement se retrouver à des mètres et des mètres des jeunes mariées, la symbolique d'une seule table était belle aux yeux du garçon, en espérant que cela soit de même pour les invités.
Alizé n'avait pas remarquer que son nouveau camarade, Enox, avait paru perturbé pendant un court instant par une discussion qui se tramait quelques pas plus loin, à l'abri des regards, où Phoenix cherchait un peu d'intimité pour s'entretenir avec Sykes. Chose qui ne fut pas au goût d'Exnihilo, qui fit néanmoins écarter lorsque le compagnon de la Simili la força à lâcher le morceau un peu plus à l'écart. Le Simili casqué retourna en direction de la fête, même s'il n'avait pas la moindre connaissance des personnes présentes au mariage, il n'était pas contre le fait de s'empiffrer de petits fours et de la pièce montée en vue, créée par Phoenix en collaboration avec le chef cuisinier de la Demeure, qui se reflétait dans la visière du drôle de personnage.

"Hm, bah en fait... c'est que...", commença à dire Phoenix en semblant un air nerveux, peut-être intimidée par le sourire différent de Sykes sur lequel elle n'arrivait pas à mettre de sens, avant de reprendre ses paroles, cette fois-ci d'une manière un poil plus franche : "... J'SUIS ENCEINTE BORDEL ! ALORS QUE J'AI JAMAIS EU MES RÈGLES ET POURTANT : JE. SUIS. ENCEIIIINTE !", qu'elle cria de toutes ses forces en fronçant le moindre nerf de son visage qui devînt presque rouge, ce qui contrastait énormément avec le tin grisâtre habituel de la demoiselle ! Il n'y avait qu'à espérer que ces mots furent amoindris par les applaudissement pour l'officialisation de l'union entre le Gardien et la Princesse du Magma. "Je ne suis qu'une enfaaaaant, je ne peux pas donner naissance à un autre enfaaaant~", qu'elle dit de manière théâtrale surjouée, faisant mine de tomber à la renverse en apposant le dos de sa main sur son front. Alors que, bon, la demoiselle avait passé la majorité depuis un moment, et Sykes savait tout aussi bien qu'elle qu'elle ne pouvait plus être considérée comme une enfant après les nuits qu'ils avaient passés ensemble, sans avoir à en dire plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres du Magma
Manipulatrice des Rêves
MembrePrincesse de Coeur des Ténèbres du MagmaManipulatrice des Rêves
avatar
Nombre de messages : 818
Age : 19
Localisation : Ville de Traverse, au coté de Vanitas.
Arme : Keyblade 'Fractum Lux'
Invocation : //
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Jeu 27 Juil - 13:33

Après les applaudissements, suite à l'annonce de l'union entre Yûki et Vanitas. L'ancienne prophète de Vulpes eut un petit sourire timide, un peu intimidée en entendant Kuro hurler quelque temps après, la Kitsune détourna alors le regard pour voir que les mariés étaient amusés par le comportement du Neko, ce qui au final, la fit sourire un peu plus. Ava se rapprocha un peu plus de son petit-ami en lui caressant doucement l'épaule pour l'apaiser puis il se tourna pour lui demander si elle aussi voulait se marier. Ses oreilles roses pâles se mirent à se baisser légèrement tandis qu'elle le regardait longuement dans les yeux avant de détourner le visage, fixant les étoiles.

"Pourquoi pas ?... Enfin... Après tout, c'est une des plus belles choses dans une relation, tout comme fonder une famille... mais tout ça, je le veux bien, quand toi tu te sentiras prêt. Quoiqu'il en soit, je serais pour toujours auprès de toi !"

La jeune femme lui afficha par la suite, un tendre sourire avant de lui déposer un petit bisou sur sa joue et frotter son nez contre le sien. Meiko leur lança un petit regard avant de se tourner vers Braig qui gardait le silence depuis un moment déjà, la blonde se rapprocha de lui pour lui tirer doucement sur la manche.

"Ça va toi ? Tu ne parles pas beaucoup..."
"Je ne suis pas sociable tu sais, de base."
"Je-Je sais ! Mais je veux dire... d'habitude tu fais des petites remarques ou des trucs de ce genre mais... là, tu te tais ce soir..."

Il haussa juste des épaules en guise de réponse puis croisa les bras, regardant ailleurs. La jeune prophète se mit à sourire nerveusement avant de baisser la tête en lâchant un petit soupire triste, se perdant dans ses pensées. Soudainement, elle sentit que son fiancé lui claqua une petite bise sur la joue.

"Je réfléchis juste à comment agrandir le château pour notre fille..."

Meiko lui afficha un plus grand sourire tout en hochant de la tête. Il était vrai que même si le château était tout de même grand, il avait besoin d'être encore plus amélioré. Déjà que la jeune femme ne cessait d'héberger des personnes, que ça soit temporairement ou pour toujours, alors ça prenait de la place. D'ailleurs faudrait aussi penser à engager un peu plus du personnel, notamment en cuisine et pour le ménage. Puis le futur enfant aurait besoin d'espace aussi, un grand espace rien que pour lui aussi, pour qu'il soit tranquille une fois à l'adolescence. Soudainement, Meiko se mit à saigner un peu du nez mais souriait, s'essuyant le visage. Braig l'a remarqué, constatant qu'elle a dû voir une vision importante mais ne dit rien, se contentant juste de sourire faiblement.

A présent, la fête pouvait enfin commencer, c'était l'heure.

Yûki riait un peu en entendant l'exclamation de sa meilleure amie, se disant que ce n'est pas étonnant que Takamina soit si enthousiaste. Mais la Princesse du Magma ne disait rien, se contentant juste d'écouter son mari et son amie, affichant une mine toute attendrie, encore plus lorsque Vanitas a poser sa main sur la tête de la Neko pour lui ébouriffer les cheveux. C'était mignon à voir, qu'elle se disait en souriant puis voir Takamina heureuse et partir avec tant de hâte l'a rendait heureuse.

Depuis sa place, Enox regardait un peu autour de lui, légèrement nerveux. Sûrement perdu dans ses pensées aussi jusqu'à qu'il entend son camarade lui poser une question. Le Simili tourna ses yeux rubis vers le petit châtain. Est-ce qu'il connait du monde ici ? Il répétait la question du prophète plusieurs fois dans sa tête avant de baisser légèrement les yeux. Bien sûr qu'il en connait, mais c'est à la fois un oui et un non. Lâchant un gros soupir, il se prépara à lui répondre.

"L'air de rien... il y a beaucoup de Simili que je ne connais pas ici parce que je ne parle jamais à personne... mais en dehors des gens de la Demeure... Je connais Yûki, Vanitas, les jumelles de vu aussi... je pense que c'est tout, je crois."

En parlant de jumelles, voilà qu'il aperçu Chocola qui s'approcha d'eux. Le brun aux yeux rouges pourrait avoir une crise de panique en la voyant près d'eux mais il ne fit rien paraître. Parfois, c'est utile de ne pas avoir de coeur... mais jamais il ne pourrait oublier les souvenirs d'Azgare qui sont en lui, il se souvient parfaitement de l'attaque qu'il y a eu entre ce roi et les Jumelles, il ne pouvait pardonner ça. C'est injuste de s'attaquer à des jeunes filles comme ça juste parce qu'elles étaient avec Yûki et qu'il voulait l'emporter... Mais du coup il se demande, si c'est une princesse, pourquoi voulait-elle faire le service ? Mais il se reprit dans sa réflexion, parce que ça le faisait rire, il n'est pas le mieux placé. On peut très bien lui sortir, 'tu es un roi et tu sers les gens ?', et si au lieu de réfléchir beaucoup, il arrêtait de repenser à ses vieux souvenirs ? Il se devait de vivre dans cette vie présente, Phoenix lui a apprit, c'était une nouvelle vie, un nouveau départ. Il n'as rien avoir avec le passé. Le jeune homme finit par afficher un grand sourire.

"Oui, bien sûr, tu peux nous aider ! Après tout, si nous sommes plusieurs ça sera efficace et amusant aussi !"

La Princesse du Magma regardait droit devant elle un moment, souriante, puis entendant son âme-soeur, elle se tourna pour l’apercevoir en train de s'incliner devant elle, ce qui la fit un peu rire et ses joues rougissaient légèrement. Hochant de la tête, la mariée se mit à prendre le bras du marié qui la guida jusqu'à leurs places, sur l'une des tables. Prenant soin de tirer la chaise, Yûki s'y installa doucement pour se retrouver ensuite en face de la table, elle aimait beaucoup cette galanterie que pouvait avoir Vanitas. Maintenant qu'il était à ses côtés, elle lui lança un regard doux avant de regarder les étoiles un moment, ne faisant pas gaffe qu'il l'admirait pendant ce temps. Sentant alors que le Gardien lui a prit la main, la blonde tourna à nouveau son visage vers lui, le regardant intensément dans les yeux avec un beau sourire.

Yûki hocha légèrement de la tête, confirmant que c'est le plus beau jour de leur vie, que leur plus rêve s'est enfin réalisé. Puis Vanitas évoqua le nom de son alter-égo, Ventus... peut-être qu'en temps normal, Yûki aurait affiché une petite bouille triste parce qu'il lui manquait et qu'aussi, elle sait que Vanitas tient à lui mais elle n'afficha rien de négatif. Au contraire, son doux et tendre sourire s'agrandissait un peu plus, restant sur son visage. Légèrement, la jeune femme pivota pour faire face à son mari qu'elle fit aussi tourner vers elle, prenant ses deux mains et le regarda tendrement dans les yeux.

"J'en suis sûr qu'il est heureux. Peut-être qu'il est loin mais il est proche en réalité... après tout... Ventus et toi, vous êtes liés... mais tu sais ce qui le rendrait encore plus heureux ? C'est que toi aussi tu puisses être heureux Vanitas ! Ventus me manque aussi, quand j'étais avec lui... je me sentais complète et sa présence m'apaisait. Il est comme un frère, un jumeau pour moi. Alors, je te comprends parfaitement, mais ne t'en fais pas. Après le mariage, on va partir sérieusement à sa recherche, on le retrouvera, je te le promets ! Je veux le retrouver plus que tout... le retrouver pour toi aussi ! On l'accueillera, c'est à notre tour de prendre soin de lui ! Tu sais quoi ? Pense à ce jour où on le retrouvera enfin, pense à ce moment où on pourra l'emmener à la Ville de Traverse et qu'il vivra ici, avec nous... pense à tout ces moments futurs où tu pourras le voir tous les jours ou te réveiller chaque matin en ayant en tête que Ventus, n'est plus loin de nous, qu'il est à quelques kilomètres, chez-lui ! Si tu penses à tout ça et que tu y crois fort comme pour un rêve... tu te sentiras mieux et tu seras encouragé. On le retrouvera car il est précieux à nos yeux."

Des petites larmes firent surface dans ses yeux bleus devenus brillants à cause de ces dernières mais elle les essuya aussitôt, serrant un peu plus son emprise sur les mains du jeune homme en gardant un doux sourire. Non, il ne fallait pas être triste mais sourire pour ce jeune blond qui a disparut. Est-ce qu'il dort ou est-il vraiment réveillé ? A force, Yûki ne savait plus, peut-être on lui avait donné une fausse info parce que s'il était réveillé, elle l'aurait sûrement croisé depuis le temps, elle qui va souvent partout. La demoiselle se mit alors à penser à ses autres amis, Aqua et Terra, se demandant simplement s'ils vont bien. Enfin, Terra, elle l'a croisé il y a quelques temps, dans la Nécropole et il l'avait remercié. Même remercié Vanitas qui n'était pas sur les lieux à ce moment là, parce que en combattant Xehanort, ça lui a permit de se libérer.

Quant à Aqua, toujours pas de nouvelle, la dernière fois qu'elle a vu la jeune femme, c'était il y a quelques années dans le Domaine des Ténèbres. Mais la Princesse croit en elle, elle le sait que son amie s'en sortira. La jeune femme sortit de ses pensées en entendant une voix qui parlait dans le micro. Réunifier les tables ? Tiens, ça pourrait être sympa qu'elle se dit en souriant.

En tournant son regard, elle pouvait voir que c'était Alizé, qui allait bientôt se mettre à l'oeuvre. Maintenant, la table est devenue gigantesque mais au moins, tout le monde y sera dessus. Cela fait songer un truc à la demoiselle qui se montra songeuse, là où Ténèbres et Lumière pouvaient se partager le même univers, sans mettre qui ce soit à l'écart. Agitant faiblement sa tête pour se sortir de ses pensées, la blonde aux yeux bleus se pencha en vitesse pour se rapprocher de Vanitas et atteindre ses lèvres pour l'embrasser et rompre peu de temps après.

"Je t'aime ! Quoiqu'il en soit, nous retrouverons Ventus !"

La blonde aux yeux bleus lui afficha à nouveau un tendre sourire puis se rassoit correctement en face de la table, tenant précieusement une des mains de Vanitas, ayant relâché l'autre.
A quelques centimètres d'Alizé, Meiko avait regardé ce qu'il venait de faire avec son Livre et lui applaudit gentiment en souriant, afin de l'encourager et le féliciter surtout. Peu après, elle se remit avec Braig qui gardait toujours autant le silence et ne semble pas trop vouloir rejoindre la table.

Le majordome qui se tenait sagement devant Phoenix, les bras croisés, la regarda en haussant un sourcil. Attendant, presque impatient, de savoir ce qu'elle voulait lui dire. Ou crier plutôt. Puisque en effet, la demoiselle s'est décidé d'hurler au lieu de parler calmement, ce qui fit reculer Sykes qui eut un air encore plus froid qu'à la normal. Mais il lui souriait faiblement, cependant, il ne savait comme agir. Surtout vu son humeur aujourd'hui. Mais le jeune homme essaya de simuler des émotions pour paraître plus vivant.

"O-Oh ! C'est... c'est une bonne nouvelle ça... Je suis heureux !..."

Il souriait un peu plus et commença à tourner le dos sans rien dire, lui indiquant juste de venir car ça allait bientôt être l'heure du repas.

La Princesse de l'Explosion, ne pouvant plus attendre à cause de cette mini vision qu'elle a vu, se leva soudainement pour ensuite aller se diriger joyeusement vers les jeunes mariés. Braig la regarda un moment puis en voyant vers qui elle allait, étrangement, il avait bien envie de la suivre. Peut-être pour faire un petit coucou aux mariés ? Puis aussi que ça fait un moment il ne les a pas vus et il se souvient bien à quel point il les taquinait ! Rien que d'y penser, ça le faisait rire. La dernière fois qu'il les a vu date vraiment ! Sûrement de la fois où Yûki a été touché par un sort puissant de Lumière qui a su étrangement atteindre son coeur. Ce moment où elle aurait pu mourir à tout moment dans les bras de Vanitas qui suivait Braig dans le château à la recherche de Meiko, celle qui a sauvé la Princesse de Ténèbres du Magma. Le couple, une fois arrivé vers les tourtereaux, Meiko ne put s'empêcher d'ébouriffer les cheveux de Vanitas puis ceux de Yûki.

"Je suis venue en personne pour vous féliciter tous les deux ! Vous avez vraiment fait un sacré chemin, je suis fière de vous !"
"C'est sûr qu'ils en ont fait, de chemin, le hérisson et la cocotte !"

Yûki afficha un petit sourire à son ainée avant de croiser les bras et lancer un regard au borgne, croisant les bras et gonflant ses joues, se permettant de lui tirer faiblement la langue.

"Plusieurs mois qu'on ne t'as pas vu et tu n'as toujours pas changé ! T'es bizarre !"

Le brun rit légèrement et vint lui ébouriffer faiblement ses cheveux avant croiser les bras.

"Bah ! Je suis trop vieux maintenant pour changer quoique ce soit. Toi, par contre, tu as changé. Tu ne me jette plus ce même regard noir que me sortait un certain porteur de la Keyblade..."

La blonde aux yeux bleus le fixa un moment en lui souriant faiblement puis se tourna un peu en sentant que Meiko la serrait vers elle, tout comme elle essayait d'attirer Vanitas, comme si elle voulait leur dire un secret en étant très proche d'eux.

"J'ai une bonne nouvelle à vous annoncer, enfin, Vanitas tiens-toi prêts parce que cela concerne Yûki ! J'ai eu une vision !"
"Ahh la fameuse vision dont tu ne m'en a pas parlé."
"Qu'est-ce que c'est ?"

La Princesse du Crépuscule garda le silence un moment, pour faire grandir un peu le suspens, un grand sourire au visage puis déclare joyeusement :

"Yûki n'attend pas qu'un enfant ! Elle aura des jumeaux, un garçon et une fille ! Félicitation à nouveau !"
"Sacré Vanitas."

La Princesse du Magma se mit à rougir énormément, prenant un petit air intimidée, puis se mit à regarder timidement Vanitas en rougissant encore plus. Sa réaction faisait éclater de rire Braig qui se mit à donner un petit coup dans le dos du Gardien des Ténèbres avant de lui donner des petits coups de coude.

"Mais-Mais-Mais ! Ce n'est pas drôle !"

Fit-elle en prenant des airs enfantin, croisant encore une fois les bras et lança un regard intense à Meiko et Braig qui riaient, avant d'aller se blottir contre son mari.

_________________

♥Yûki & Vanitas♥:
 

♥~MakiSushi Day~♥:
 


Yûki's Theme
Yûki's Battle Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 872
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Jeu 17 Aoû - 21:06

Kuro ne quitta pas des yeux Ava qui lui répondit timidement. Elle paraissait désirer vivre un tel événement unique tout en avouant son envie de fonder une famille avec le blondin. Celui-ci finit par baisser la tête, se plongeant dans ses souvenirs, tandis qu'il sentit les lèvres de sa bien-aimée se coller sur sa joue pour y déposer un doux baiser et frotter son nez contre le sien. Le Gardien de l'Explosion se rappelait parfaitement des rares échanges qu'il avait pu avoir avec son père. Comme il était trop petit, il ne comprenait pas tout ce qu'évoquait son paternel, néanmoins, cela demeurait gravé à jamais dans sa mémoire protégé dans son crâne blond. A présent qu'il était plus grand et qu'il pouvait voir et apprendre plus sur le monde, il saisissait les paroles de son défunt géniteur.

Kanashî aussi lui avait raconté que leurs parents avaient toujours voulu des enfants car ils avaient de l'amour à donner et comme leur famille se faisait détruire par des événements, la maladie ou les humains, ils souhaitaient la rendre à nouveau grande. De plus, ils avaient toujours pensé que donner la vie était un beau cadeau. Kuro avait toujours cru qu'il était un enfant désiré, que ses parents avaient souhaité un troisième bien que tardivement, mais en grandissant, il avait comprit finalement qu'on les avait forcés pour pouvoir faire des expériences sur lui bien avant sa naissance.

- Hum... Je... je ne sais pas si je ferai un aussi bon père que le mien... mais... c'est vrai que ça pourrait être bien...

Répondit-il finalement en souriant faiblement, redressant ses yeux vers Ava. Pendant les quatre premières années de sa vie, il avait pu voir à quel point son père était un formidable papa et qu'il pouvait le prendre comme modèle. En effet, malgré le décès de sa femme et le fait que cela le chagrinait éternellement, il fut toujours proche de ses trois enfants. Il n'en a jamais aimé plus un que les autres et malgré les circonstances de sa naissance, il n'a jamais détesté Kuro et avait tout fait pour qu'il puisse s'épanouir malgré le fait qu'il évoluait dans un sombre monde auquel il ne pouvait échapper.

De plus, Saido racontait souvent des histoires sur leurs parents et son enfance. Le Gardien de l'Explosion n'avait qu'à refaire ce que son père faisait. C'était comme un genre d'héritage que son paternel lui aurait laissé. Cela fit agrandir le sourire de Kuro, un peu rêveur. Saido le remarqua et cela l'attendrit. Depuis que son petit frère était en couple avec Ava, il voyait son petit frère grandir et devenir de plus en plus mature. Il espérait que cela continue ainsi et qu'un jour, son cadet pourrait enfin devenir un excellent père comme Sentaku et un superbe époux.

- Ne te presse pas trop tout de même ! Tu as tout ton temps ! Tu es encore un gamin après tout !
- Maiiiiiis ! Je suis certain que je m'approche de l'âge adulte !
- Peut-être mais tu restes encore un enfant dans ta tête ! Tu ferais mieux d'apprendre à lire pour pouvoir apprendre ce que tu ignores !
- Plus facile à dire qu'à faire ! Ce n'est que depuis quelques mois que j'ai le droit de voir à quoi ressemble des mots ! Mais j'arrive pas à lire... c'est trop dur...
- Tant fait pas, petit frère ! Je serai là pour t'aider avec Ava !


Saido adorait taquiner son petit frère car il réagissait tout de suite à la moindre remarque tel un enfant qu'on pourrait vexer en lui piquant son jouet. Oui, il savait que son petit frère deviendrait bientôt majeur et qu'il serait un adulte tout comme lui, cependant, il avait aussi parfaitement conscience que l'intéressé ne possédait pas encore assez de maturité pour être considéré comme tel.

- Aller ! Fais pas la tronche, frangin !

Lâcha-t-il alors que Kuro avait conservé son sourire. Encore une fois, c'était pour jouer avec lui. Il savait que son frère était quelqu'un de très optimiste et que rien ne pourrait lui faire perdre sa bonne humeur. Même lorsqu'on le critiquait, il gardait son sang-froid et souriait, bien que certaines paroles pouvaient être blessantes pour lui, surtout lorsque cela concernait sa famille qui était un sujet très sensible pour le blondin.

Celui-ci prit délicatement les mains de sa belle et la regarda droit dans les yeux.

- En tout cas... je comprends peu à peu à quel point ce sont des beaux trésors de pouvoir se marier et avoir des enfants... et... j'aimerai bien pouvoir rendre mes parents fiers en en devenant un à mon tour et faire en sorte de transmettre tout ce que ma famille a pu m'apprendre afin que nous soyons fiers de nos enfants !

Suite à ses paroles, il lâcha les mains de sa dulcinée pour apposer les siennes sur ses joues et l'embrasser tendrement.

Ishimaru et Chiery étaient demeurés sur leur place. Le blond aux yeux écarlates s'étira un peu, paraissant légèrement engourdi à force de rester sur place à ne rien faire, tandis que la Neko observait ce qu'il se passait au niveau des tables où se tenait la majorité des invités. Ils devaient avoir faim, pensa-t-elle. Son regard bleu se tourna finalement sur les deux nouveaux mariés. Ils paraissaient être dans un profond échange. Elle sourit faiblement. Elle les enviait. Ils pouvaient vivre un mariage heureux dans une union qu'ils avaient tous deux toujours désirée du plus profond de leur être et les voilà à présent réunis par tous les liens possibles et imaginables de l'amour. Ils avaient accompli leurs rêves. Ils étaient de beaux mariés et prochainement seraient de fiers parents.

La future Reine de Nomugo baissa sa tête pour admirer ses fines mains. Elle portait l'alliance de fiançailles que Tarô lui avait offerte il y a de cela quelques mois. Il lui manquait beaucoup. Elle avait tellement de rares occasions de le voir. Il vagabondait souvent de Monde en Monde, à la recherche désespérée de sa mère, tandis qu'elle demeurait au château, dans sa chambre, guettant par la fenêtre son moindre retour comme il avait pu faire quelques fois. Elle était aussi parfois envieuse de Takamina. Ruby vivait à Nomugo depuis que son royaume avait été détruit et cela s'était produit bien avant leur rencontre... Elle n'avait donc aucun souci pour retrouver son fiancé. Cependant, les pensées de Vanilla ne s'arrêtèrent pas là. Malgré le moment heureux et festif, son cœur était lourd.

Elle savait qu'elle ne pourrait jamais se marier avec Tarô. Elle avait sacrifié leur union au prix de celui de Yûki et Vanitas. Elle avait promis à sa mère qu'elle acceptait l'hymen forcé avec Tengu si elle la laissait avec Takamina rejoindre la cérémonie.

Tarô serait sans doute furieux en apprenant la nouvelle alors qu'ils s'étaient tant battu pour faire fuir le prince de Lockastaru. Il serait en colère avant de pleurer. En imaginant celui qu'elle aime ainsi, ses oreilles tombèrent sur le côté. Il allait sûrement être déçu et ne comprendrait pas pour quelle raison elle avait fait une telle chose. Avait-elle agit égoïstement en sacrifiant le possible mariage avec son fiancé pour celui de ses amis ? Elle n'en savait rien. Ça l'était et en même temps ce n'était pas le cas. Elle avait fait cela pour ses amis mais sans en parler à Tarô alors qu'il ne devait même pas connaître Yûki et Vanitas.

Ishimaru ressentit la vague de tristesse et de doute qu'émettait sa cousine. Il se pencha au plus près de son champ de vision pour finalement l'interroger :

"A quoi penses-tu ?
- Hum ?... A rien de spécial."

Répondit-elle après quelques secondes d'absence. Le blondin se redressa, croisant les bras. Il avait du mal à la croire, néanmoins, il ne la força pas. Il la connaissait parfaitement. Si Chiery avouait faussement qu'il n'y avait rien, c'était qu'il ne fallait pas chercher à insister. Elle avait toujours détesté parler et ce n'était pas maintenant que cela changerait. Seule Takamina, dans ces cas-là, était capable de saisir ce qui la tracassait et pouvait l'aider.

"Tu veux tout de même bien essayer de sourire pour moi, s'il-te-plaît ?"

Ishimaru avait de nouveau posé ses yeux écarlates sur la petite Neko. Celle-ci redressa la tête pour le regarder un moment, clignant un peu des paupières avant d'afficher un petit sourire, les joues un peu roses. Son cousin n'avait pas besoin de dire grand chose pour lui redonner un minimum de bonne humeur. C'était un pouvoir spécial qu'Ishimaru détenait depuis toujours et qu'il utilisait à bon escient sur les Jumelles pour les rendre heureuses malgré le chagrin qui pouvait les ronger.

Pendant ce temps, Takamina ne put s'empêcher de lâcher un grand miaulement de joie en faisant un petit saut en entendant les acceptations d'Alizé et Enox. Le Simili s'autorisa même à utiliser un bon proverbe qui ne pouvait être que plus accueillant. Quant au Prophète, il donna des indications à la Princesse. Celle-ci lui en était très reconnaissante. En effet, si elle avait la motivation d'aider, elle n'avait aucune compétence en méthode de service. Elle avait juste particulièrement observer le personnel du château occuper sa tâche. Théoriquement, elle avait quelques connaissances, pratiquement, elle n'avait rien fait, sa mère s'offusquant à la demande de la moindre aide de la part de ses filles.

Chocola hocha de la tête à chaque explication d'Alizé avant de foncer dans le manoir pour se diriger dans la cuisine et s'emparer d'un tablier. Elle n'avait pas le temps de se changer alors il valait mieux se protéger de la moindre tâche. Si Reimu en découvrait une même petite, elle se mettrait tout de suite à l'interroger pour savoir d'où elle provenait et Takamina n'était pas douée pour mentir et encore moins cacher quelque chose. Elle sortit de la bâtisse et observa les différents buffets présents. Il y en avait pour chaque plat : entrées avec ses diverses charcuteries et crudités accompagnés de sauce froide, les plats principaux composés de viandes et de légumes ou féculents se baignant dans du bouillon, des plateaux à fromages, et des desserts qui pouvaient être des gâteaux ou des fruits. Il y avait de quoi satisfaire toutes les papilles, remarqua-t-elle.

Vanitas sortit de ses pensées en sentant l'autre main de Yûki se poser sur la sienne. Ils se retrouvèrent face à face, se regardant droit dans les yeux. Sa femme décida de le rassurer, gardant un joli sourire pour le consoler, et elle parla longuement de Ventus, lui promettant qu'une fois tout ce qui tournait autour du mariage serait terminé, ils partiraient à sa recherche. Durant tout le long du discours, le Gardien des Ténèbres gardait le silence, écoutant attentivement chaque parole de sa bien-aimée. Cela lui faisait du bien. Il avait l'impression que son cœur était plus léger. Depuis qu'il avait cet envie... non ce désir... ou plutôt ce besoin... de retrouver son alter-égo, il lui avait paru lourd. Mais ces nouvelles promesses étaient signes d'un nouvel espoir. Jusque là, les tourtereaux avaient réussi à tenir tout ce qu'ils s'étaient promis, alors ils pourraient bien recommencer pour retrouver Ventus.

Le blondin était quelqu'un de très important pour le couple de Ténèbres. Il était un Jumeau pour l'une et l'alter-égo pour l'autre. Ils étaient tous les trois unis depuis toujours. Vanitas avait ressenti beaucoup de sentiments depuis qu'il n'était plus avec Ventus : tristesse, incompréhension, haine, puis à nouveau tristesse pour son absence.

Le Gardien avait tellement hâte de le retrouver. S'il se sentait complet auprès de sa femme, il manquait tout de même quelque chose. Et ce quelque chose, seul Ventus pourrait le combler en étant présent. S'il laissait ses pensées négatives l'envahir, le brun parierait qu'il ne le retrouverait sans doute jamais. Mais heureusement que Yûki demeurait présente pour lui et lui apporter de l'optimise. Il ne devait pas se laisser enfermer dans le pessimisme. Il savait à quel point c'était quelque chose de terriblement douloureux.

Il allait lui répondre quant une timide voix amplifiée par le pouvoir du micro relié aux hauts-parleurs se fit entendre parmi toute l'assemblée. Vanitas orienta ses yeux dorés sur la scène et aperçu Alizé qui s'engagea à réunifier toutes les tables dans un acte de générosité afin que tous les invités puissent partager la même table que les mariés. En entendant cela, Ishimaru et Chiery échangèrent un regard entendu. Il se pourrait que le jeune Prophète les ait entendus discuter sur le sujet de placement de table.

Malgré la tension qui émanait du jeune homme, il réussit à maîtriser sa magie et fit apparaître finalement une unique et immense table où chaque invité pourrait s'installer. Takamina se mit à applaudir en voyant cet exploit, admirative des pouvoirs d'Alizé. Elle serait incapable d'accomplir une telle prouesse avec ses faibles pouvoirs et compétences. Elle lâcha même un petit cri de félicitation, ignorant les quelques regards attirés par son enthousiasme qui étaient amusés.

Vanitas eut à peine le temps de retourner sa tête vers sa femme que celle-ci se pressa de l'embrasser et promettre à nouveau de chercher Ventus. Gardant leur main l'une dans l'autre, le ténébreux afficha un petit sourire, attendri.

"Oui... nous allons réaliser ce nouveau rêve... Pas seulement pour nous deux, mais aussi pour lui... J'espère que ce ne sera pas trop long, il me tarde de le retrouver. J'espère tout de même qu'il va bien... c'est tellement flou... C'est comme s'il était plongé dans un profond sommeil qui m'empêche d'utiliser notre lien pour avoir des nouvelles de lui..."

Il soupira légèrement avant d'avoir un léger sursaut en sentant une main venue de nulle part se poser sur sa chevelure et l'ébouriffer gentiment. Voilà que sa coiffure était ruinée... lui qui avait tenté de dresser ses cheveux rebelles qui ne ressemblaient à rien. Il leva les yeux pour savoir qui avait osé commettre ce terrible crime et constata qu'il s'agissait de la douce et maternelle Meiko, venue avec son sourire habituel. Braig était également à ses côtés. Le couple aîné félicita leurs cadets, et le borgne s'autorisa à placer une petite remarque, sans doute amusé. Yûki, impulsivement, lui répondit.

Vanitas, quant à lui, gardait le silence, réfléchissant sur ce que venait de dire sa femme. Il était vrai que cela faisait depuis un moment qu'ils n'avaient plus eu de nouvelles de Braig. Si la Princesse du Magma ne constatait aucun changement de la part du défiguré, le Gardien, lui, apercevait de l'évolution chez lui. En effet, il paraissait bien plus présent pour son épouse et légèrement plus ouvert. Néanmoins, ce qui restait du bon vieux Braig, c'était sa manie à vouloir taquiner tous ses cadets, mais il s'agissait là de la signature de l'homme.

Meiko finit par s'approcher du jeune couple et leur annonça une bonne nouvelle qui fit ouvrir de grands yeux aux deux concernés. Des jumeaux ? La famille s'agrandissait plus rapidement que prévu. Vanitas, totalement estomaqué, fut quelque peu décontenancé par les gestes affectifs de Braig à travers des petits coups de coude. Quant à Yûki, elle rougit avant de réagir comme une enfant pour finalement se blottir dans les bras de son mari. Celui-ci les referma sur elle, baissant son regard. Il afficha un petit sourire.

"Eh beh ! Je ne m'attendais pas à ça ! Au moins, les enfants ne se sentiront pas seuls !"

Remarqua-t-il. Il caressa les cheveux de sa bien-aimée tout en faisant attention à ne pas la décoiffer car il savait que Meiko avait passé du temps pour la préparer. Il était amusé par les réactions enfantines de sa femme. Elle allait bientôt être mère mais elle conservait ce petit caractère. Sans doute qu'avec la venue de leur fille et de leur fils, elle finirait par le perdre pour devenir une mère responsable ? Ce serait sans doute le cas. Vanitas ne se voyait pas prendre soin de trois enfants. Il ria intérieurement à cette pensée.

"Merci beaucoup, Meiko ! Pour tout ce que tu as pu faire. Et toi aussi, Braig. Sans vous deux, nos rêves n'auraient pas pu se réaliser. On vous doit une fière chandelle ! Si vous avez besoin de la moindre aide, sonnez chez nous ! On aimerait vous rendre la pareille."

Avoua-t-il en releva sa tête vers leurs aînés, souriant.

"Hum... Yûki, Vanitas ?"

La petite voix aigüe de Takamina interpela Vanitas qui fut intrigué. Elle paraissait se dandiner un peu, tandis que Chiery et Ishimaru approchaient. La petite Neko abordait un petit sourire tandis que ses joues rougissaient légèrement. Elle finit par tendre un paquet aux mariés, alors que sa Jumelle et son cousin l'avaient rejointe.

"C'est un cadeau de notre part à tous les trois !"

Vanitas prit le cadeau en forme de parallélépipède rectangle d'une petite hauteur emballé dans un soyeux papier cadeau bleu décoré d'un joli ruban doré.

"Bon, c'est pas encore le moment des cadeaux mais comme je vais aider à servir, je n'aurais pas eu le temps de vous l'offrir en personne avec Ishimaru et Chiery et je tenais vraiment à vous le donner de mes propres mains !
- C'est un présent pour vous montrer à quel point nous tenons à vous et que vous êtes de précieux amis. Et c'est aussi une sorte de remerciement pour avoir sauvé Nomugo de son invasion étrangère.
- Et vous montrer qu'on vous soutient peu importe ce qu'il se passe ! Comptez sur nous pour répondre présent au moindre soucis ! Et Nomugo sera toujours un refuge pour vous si vous en avez besoin ou quand bien même, vous pouvez toujours y venir sans raison particulière ! On sera là pour vous accueillir !"

Chaque Himeji plaça sa petite phrase affichant différentes expressions faciales : Takamina avait un grand sourire, les yeux clos, Chiery en faisait un plus petit mais il était sincère et celui d'Ishimaru était à pleines dents.

Vanitas les remercia d'un sourire et hochement de tête avant de se tourner vers Yûki.

"Et si on l'ouvrait en même temps ?"

Il tendit le cadeau et se mit à déballer la moitié. Après que sa femme ait fait sa part, ils purent découvrir une boîte noire dont la face du dessus était en verre, laissant paraître le cadeau. C'était une grande étoile qui devait mesurer trente centimètres de hauteur, très fine, paraissant fragile. Elle était faîte d'un saphir étoile noir et quelques petits diamants blancs en forme de cœur y étaient incrustés, dessinant les branches de l'étoile. Et au centre se dressait fièrement une tanzanite bleue en forme de larme. En voyant cela, le Gardien ne put s'empêcher de se dire que cela avait dû coûter une fortune aux Himeji, bien qu'ils appartiennent à la royauté et possédait donc une immense richesse.

"W-wow ! C'est... c'est vraiment magnifique ! Merci à vous trois !"

Il se leva pour serrer la main à Ishimaru et claque deux bises sur les joues des Jumelles en guise de remerciement. Takamina remarqua qu'il était ému, ce qui l'amusa.

"On l'a fait sur-mesure pour vous deux ! On y a réfléchit ensemble et c'est Ishimaru qui a dessiné le modèle ! Ça vous permettra de décorer les murs de votre maison !
- C'est vraiment magnifique ! Merci !"

Un petit ronronnement s'échappa de la gorge de Chocola. Après quelques instants, elle finit par tourner les talons pour rejoindre les serveurs afin de leur donner un coup de patte, bondissant à chaque pas qu'elle faisait.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Membre
Simili de Princesse de Coeur des Ténèbres
La Sucrerie des Ténèbres
MembreSimili de Princesse de Coeur des TénèbresLa Sucrerie des Ténèbres
avatar
Nombre de messages : 419
Age : 21
Localisation : dans la Demeure, QG de l'Organisation
Arme : diverses sucreries
Invocation : Sans-coeur, Simili et sucreries
Date d'inscription : 16/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Jeu 31 Aoû - 16:14

A la réponse d'Enox, Alizé se dit difficilement qu'il avait encore un point commun avec le Simili. "Moi aussi je ne connais pas grand monde ici, à vrai dire, mis à part Meiko...", qu'il marmonna pour lui-même en regardant du coin de l'oeil sa mère adoptive discuter avec son beau père, Braig, avec qui la relation paternel se faisait de plus en plus difficile, ce qui arrivait à le faire s'éloigner de l'Oracle petit à petit. Était-ce une mauvaise chose ? Alizé était bientôt un jeune adulte, il était peut-être temps pour lui de prendre ses propres marques et de déployer ses ailes pour quitter le nid douillet qu'était devenu sa chambre du Jardin Radieux qu'il ne quittait que pour l'heure du dîner, pour donner un coup de main à la cuisine du château, ou bien encore pour ses leçons avec Ava et Meiko qui devenaient de moins en moins récurrentes depuis que l'ancienne Oracle prenait de son temps pour vivre des moments avec Kuro et que la Prophétesse actuelle de Vulpes se repose pour mieux vivre sa grossesse.

Celle qui allait devoir vivre la sienne à présent, c'était bien Phoenix, qui de son côté fut presque déçue par la réaction tardive de son amant. C'est avec Azgare qu'il le voulait son gamin ou quoi ? Se demanda la miss en soupirant en voyant Sykes prendre du recul pour retourner vers les festivités, lui qui avait l'esprit troublé. M'enfin peut-être qu'il est vraiment heureux et que je n'arrive pas à le ressentir ? Ça ne serait pas bien choquant pour un Simili, hein !
"C'est joli comme un coeur !", ajouta la Sucrerie des Ténèbres en revenant vers le reste de la troupe, en parlant de la décoration raffinée que venait de recevoir les jeunes mariés de la part de la Neko. Tout en gardant ses distances avec celle-ci, à cause de son allergie aux poils de félins, Phoenix attrapa la main de Yûki puis celle de Meiko avant de sautiller sur place, de quoi secouer l'enfant qu'elle attendait dans tous les sens.
"J'ai entendu la nouveeeellle~", qu'elle commença à dire en faisant un clin d'oeil à sa camarade Princesse des Ténèbres, "des jumeaux, deux fois plus de couches à changer kihihi !", qu'elle s'amusa de dire pour taquiner le couple, même si elle les considérait d'avance comme de bons parents et ne doutait pas de leurs compétences pour s'occuper des deux petits bambins qui naîtront dans l'année.
"En plus d'être un trio de princesses, on est un trio de futures mamaaaans~", qu'elle dit pour annoncer son cas également, tout en faisant tourner ses amies dans une petite ronde, maintenant qu'elle en avait informé Sykes, il n'y avait plus de raison qu'elle cache sa grossesse qui sera courte et particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres du Magma
Manipulatrice des Rêves
MembrePrincesse de Coeur des Ténèbres du MagmaManipulatrice des Rêves
avatar
Nombre de messages : 818
Age : 19
Localisation : Ville de Traverse, au coté de Vanitas.
Arme : Keyblade 'Fractum Lux'
Invocation : //
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Jeu 7 Sep - 11:54

La kitsune regardait tendrement son petit-ami qui lui paraissait un peu ailleurs, sûrement dans ses pensées. La demoiselle se dit que si ça le dérange de se marier ou bien de fonder une famille, ce n'est rien, elle saura être patiente. Comme toujours. En entendant sa réponse, elle lui sourit encore un peu plus.

-Ne t'en fais pas pour ça, Kuro. Beaucoup, se demandent s'ils vont faire de bons parents mais la réponse sera plus clair lorsque les enfants sont là : c'est notre instinct, paternel ou maternel, qui prend le dessus. Puis aussi, parce que ça sera tes enfants, alors tu sauras en prendre soin. Je crois en toi.

Suite à cette douce réponse, l'ancienne Prophète émit un petit glapissement joyeux. Alors que Saido taquinait son petit frère, Ava se mit à rire légèrement et hoche de la tête. Bien sûr qu'elle va l'apprendre à lire, à compter et écrire aussi ! Elle a beaucoup de choses à lui apprendre puis elle n'était pas toute seule, non seulement il y a son grand frère, mais il y a aussi Meiko ce qui n'est pas du tout étonnant venant d'elle qui est tout naturellement maternelle avec tout le monde, alors voir la blonde aux yeux verts prendre soin de qui ce soit est devenu un quotidien. Après tout, combien de fois Ava a pu voir son apprentie s'occuper des habitants du Jardin Radieux ? Énormément de fois, impossible à compter.

Lorsque le chat noir se mit à prendre ses mains, la Kitsune se mit à frissonner très légèrement avant de fermer les yeux et répondre à son baiser, sa queue battant doucement de droite à gauche. Elle y croit, la famille de Kuro sera fier de lui. Elle n'en doutait pas une seconde.

Le Simili timide hocha faiblement de la tête à Alizé, montrant juste qu'il l'écoutait, mais sans plus. Le grand brun était tout simplement perdu dans ses pensées, observant les alentours. Par moment il regardait la Neko qui les aidait et il retrouva de suite le sourire. Cette petite princesse a l'air si enthousiaste. Ça doit être sympa... d'être serviable envers quelqu'un, qu'il se disait, semblant l'air nostalgique. Nostalgique de quoi ? Il avait oublié on dirait mais pourtant un souvenir lui ait venu à l'esprit.

Yûki gardait encore les joues rouges à cause des remarques de Meiko et Braig mais elle était très heureuse. La Princesse du Magma se remit à penser à la conversation sur Ventus et de ce qu'il a dit avant d'être interrompu par le vieux couple. Si son mari devient pessimiste par moment, elle fera toujours en sorte d'apporter l'optimisme, car elle savait qu'il suffisait tout juste d'y croire pour réussir jusqu'au bout. Alors si Vanitas n'a plus la force, un jour, eh bien il peut toujours compter sur elle pour y croire à sa place !

En écoutant la remarque de son époux, elle leva un peu sa tête pour que son menton s'appuie contre son torse tandis que ses grands yeux bleus se levèrent pour croiser le regard doré du Gardien des Ténèbres avant de sourire tendrement. Il a raison. La famille s'agrandit bien plus que prévu non seulement mais en plus, les enfants ne seront pas seuls. Attendrie, Yûki s'imagina les deux enfants jouer ensemble. La jeune femme se redressa un peu pour être en position assise sur sa chaise, restant toujours près de Vanitas et se mit à toucher son ventre avec un air maternel, l'air totalement ailleurs, dans ses petites rêveries. Meiko était amusée par le comportement de sa cadette mais ne dit rien, se contentant juste de sourire.

-De rien Vanitas ! C'est normal d'aider ses proches ou les proches d'un ami ! Je suis heureuse et fière que Yûki ait quelqu'un comme toi qui l'aime. Je compte sur toi pour bien veiller sur elle !

Fit la Prophète en affichant son éternel sourire radieux tandis que le borgne se contenta juste d'un haussement d'épaule, sûrement pas à l'aise pour remercier qui ce soit, de plus qu'il ne doit pas avoir forcément l'habitude. C'est même à se demander s'il a déjà été réellement remercié sans compter Meiko, Ava un peu et les frères Fuun parfois. La Princesse du Crépuscule donna un gentil petit coup de coude à son époux, lui souriant tendrement. Celui-ci la fixa un moment avant de regarder les jeunes mariés.

-Ouais, il n'y a pas de quoi.
-Meiko, je t'ai déjà remerciée. En revanche toi... hm, merci beaucoup Braig. Je sais que j'ai été difficile avec toi alors que tu veillais sur moi durant toutes ces années parce que c'était le souhait de Meiko. Alors, merci.

Fit à son tour Yûki avec un tendre sourire. En entendant cela, comme quoi Braig aurait accomplit ce fameux souhait, Meiko eut des petites larmes de joie dans les yeux, heureuse que son fiancé ait pu tenir cette unique promesse qu'elle lui avait faite avant de lâcher son dernier soupir. La jeune blondinette tourna sa tête, intriguée, en entendant Takamina interpeller elle et son mari, se demandant ce qui se passe. La Neko lui paraissait timide, c'est la première fois que Yûki voit sa meilleure amie ainsi. En voyant le paquet de cadeau, que Vanitas vient de prendre, elle fut émerveillée. Le paquet était si joli !

La Princesse du Magma écouta très attentivement les Himeji, les larmes aux yeux, semblant émue par leur propos à chacun. La pauvre était si sensible et en plus, le fait qu'elle soit enceinte, n'arrangeait rien en sa sensibilité. Pour les remercier, elle ne put qu'afficher un doux sourire tout en hochant de la tête. Vanitas invita sa femme à déballer le cadeau avec lui. C'est sans attendre une seconde de plus qu'elle s’exécute. En voyant la beauté de ce cadeau et qu'en plus il avait une forme d'étoile, l'émue encore plus.

-Ce cadeau est magnifique ! Merci à vous !

Yûki attend que Vanitas finisse de remercier pour aller claquer deux bises sur les joues des trois Himeji avant de retourner auprès de son époux, arrangeant sa coiffure. C'est l'un des plus beaux jours de sa vie, il n'y avait pas de doute, maintenant qu'elle était unie à Vanitas elle était si heureuse. Alors que la demoiselle allait embrasser la joue de son chéri, une voix lui fit arrêter son geste pour tourner son regard vers Phoenix qui commençait à lui tenir la main ainsi que celle de Meiko.

En voyant la Sucrerie, Braig ne put s'empêcher de grogner un peu avant de s'éloigner légèrement de la foule l'air légèrement agacé, les bras croisés. Il semblerait qu'il avait un regard noir sur la Princesse de Ténèbres. Meiko se mit à le regarder un moment, interrogative mais le laissa dans son coin. Il a sûrement besoin d'être seul.

-Ce n'est rien, au moins on sera là pour eux."

Dit sagement Yûki à l'intention de sa consoeur. La Princesse du Magma se retira directement lorsqu'elle commençait à les faire tournoyer en une petite ronde avant de retourner auprès de Vanitas, les bras croisés. Phoenix est enceinte de Sykes, qu'elle se dit, mais pourtant elle a déjà vu la demoiselle flirter avec un autre, ce qui la rendait un peu triste comme comportement mais ne fit rien paraître. Yûki se colla contre le brun. Meiko quant à elle, tournoya légèrement avec la blonde pour lui faire plaisir avant de se rasseoir directement.

-Tu es enceinte ? Oh, bravo.
-Félicitation !

Yûki continuait de rêvasser dans son coin. Ventus lui manquait, il faut vraiment le retrouver... il serait sûrement heureux d'apprendre leur mariage et les futurs enfants qui vont naître prochainement. Il pourrait être leur oncle ! Si seulement ils pouvaient le retrouver...

La pauvre Meiko semblait déjà à cause de l'effort que lui a fait faire Phoenix, ce qui semble encore moins plaire à Braig qui fusillait la scène du regard, toujours les bras croisés puis il s'avança.

-L'autre sauterelle ne sait pas se tenir en place on dirait.

Dit-il seulement en regardant sa femme bien qu'il s'adressait à la Sucrerie. La Princesse de l'Explosion haussa des épaules en lui souriant pour le rassurer, ne voulant pas de conflit.

-En tout cas, merci beaucoup pour ce que tu as fait Chiery ! C'est vraiment touchant ce que tu as pu bien dire sur nous.

Rajouta la blonde aux yeux bleus avec un petit sourire.

_________________

♥Yûki & Vanitas♥:
 

♥~MakiSushi Day~♥:
 


Yûki's Theme
Yûki's Battle Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membres
Maîtres de la Keyblade
Neko Jumelles
Princesses de l'Harmonie
MembresMaîtres de la KeybladeNeko JumellesPrincesses de l'Harmonie
avatar
Nombre de messages : 872
Age : 17
Localisation : Le Royaume de Nomugo, ou ailleurs, explorant d'autres Mondes, à la recherche d'aventures !
Arme : Keyblade : Sofuto no Okashi (Takamina), Tendâkurîmu (Chiery)
Invocation : Rien
Date d'inscription : 28/09/2014

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   Mar 12 Sep - 23:05

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. L'ambiance festive était bien présente et il semblerait qu'aucun aléa ne pouvait pointer le bout de son nez pour gâcher la fête. Takamina, retournée auprès des serveurs de la soirée, observait chaque personne présente. Qu'elles soient là pour servir ou pour profiter du moment, personne n'était épargné par les yeux caramels et félins de la Neko. Elle affichait un sourire en voyant chaque activité que faisaient quelques groupes entre eux. Il n'y avait personne qui était mis de côté et qui manigançait dans son coin sombre, boudant ou s'ennuyant de la fête. La jeune Princesse se tourna vers les buffets et s'empara d'un plateau d'argent pour y déposer plusieurs assiettes provenant du comptoir des entrées. Elle allait servir aux personnes qui désiraient tel ou tel plat. Elle n'espérait qu'une chose : être utile à tout le monde et qu'on la remercie pour son travail.

Chiery, demeurée auprès du couple marié, cligna un peu des yeux en entendant les nouveaux remerciements de Yûki sur son discours pendant la cérémonie. La future Reine de Nomugo ne savait comment réagir. Elle avait parfaitement saisi que les deux avaient été touchés par ses mots et qu'ils en étaient reconnaissants, néanmoins, elle ne s'attendait pas à ce que celle qu'elle considérait comme une sœur rappelle ce fait. Vanilla était habituée à ce qu'on mette le passé où il était même s'il était récent. Elle était la première à agir ainsi. Elle détestait se mémoriser à nouveau des souvenirs qui l'affectaient beaucoup. Cela concernait souvent son exil du château après avoir été reniée par sa mère. Elle secoua légèrement la tête. Elle ne devait songer à cela. Elle était déjà bien trop attristée par un autre fait présent pour se laisser sombrer dans ce qu'elle haïssait le plus.

"Hum... je vous en prie."

Finit-elle par répondre, le regard un peu baissé. Ishimaru, face à cela, se retint de lâcher un soupire. Chiery avait décidément beaucoup de mal pour se montrer chaleureuse lorsque son interlocuteur n'était pas lui-même ou Takamina. Il espérait qu'en grandissant, elle finirait par devenir moins distante et qu'elle ne pourrait en rendre son peuple que plus joyeux. Tout le monde attendait beaucoup de la part de leur prochaine souveraine, espérant voir la tyrannie de Reimu - bien qu'efficace pour l'équilibre du royaume - s'achever. Ils espéraient un retour à un règne plus doux comme la mère de la reine actuelle.

"On accrochera votre cadeau sur un des murs de la maison quand on rentrera."

Annonça Vanitas, coupant le silence qui flottait légèrement dans l'air, après les annonces passées à propos des grosses de chaque Princesse présente à la fête. Le ténébreux s'interrogeait sur le cas de sa protégée : serait-elle capable de tenir des responsabilités pour veiller sur l'éducation d'un enfant ? Certes, elle était à la tête de l'Organisation, néanmoins, garder des Similis et prendre soin d'un bébé n'étaient pas du tout une affaire similaire.

Il finit par baisser son regard sur le cadeau déballé qui reposait sur la table. Il ne pourrait jamais assez remercier les Himeji pour ce qu'ils avaient fait. Si ces derniers leur étaient reconnaissants pour avoir sauvé Nomugo des menaces qui avaient pu se présenter lors de leur visite, lui, désirait leur offrir un remerciement pour ce qu'ils avaient fait. En effet, sans eux, Yûki serait sans doute encore en train de douter de l'amitié, de garder une part sombre qui lui rongeait le cœur malgré le fait qu'elle souriait en présence de Vanitas. Le Gardien des Ténèbres se disait bien qu'il ne pouvait pas entièrement combler sa femme de bonheur, il devait y avoir la présence d'autres proches qui prendraient tous petit à petit une place importante pour la Princesse du Magma. Certes, cette dernière ne cessait de répéter que le brun suffisait à lui seul, mais le concerné avait conscience que c'était en partie faux, bien qu'il se savait plus important pour redonner le sourire à sa bien-aimée.

"D'ailleurs, Ishimaru, Chiery, vous feriez mieux de prendre place pour manger."

Prévint-il avec un sourire bienveillant, les invitant à prendre une place près d'eux, ce qui ne pourrait que faire plaisir à sa femme, pensait-il.

En parlant de manger, Saido ne s'était pas fait prier pour se précipiter au niveau des buffets lorsqu'il avait remarqué que les serveurs commençaient à se bouger pour offrir le dîner à chacun. Kuro ria un peu en regardant son frère s'éloigner de lui à vive allure, trop pressé pour attendre une seconde de plus pour remplir son délicat estomac qui criait famine depuis trop longtemps. Le Gardien de l'Explosion ne pouvait s'empêcher de ressentir de la compassion pour son aîné, tout en se sentant toujours plus coupable que jamais de la situation de ce dernier. Sans doute que s'il avait révélé ses pouvoirs aux scientifiques, ils n'auraient rien fait sur Saido et il aurait gardé son corps de Neko et n'aurait pas besoin de se nourrir autant pour calmer un minimum sa faim bien qu'elle restera à jamais omniprésente pour lui.

- J'imagine que tu dois avoir faim, toi aussi, non ?

Demanda-t-il à la Kitsune. Si lui ne ressentait aucunement son estomac se tordre dans tous les sens, manifestant alors son désir d'être comblé, cela pouvait être le cas de la jeune femme qui n'avait pas eu contact avec la nourriture depuis un moment. Il aurait bien aimé pouvoir goûter de tout, lui aussi, mais il savait parfaitement quels effets cela pouvait avoir sur lui s'il mettait la moindre miette dans sa bouche : il recrachait tout, tout de suite, accompagné d'une trop grande quantité de sang. Et cela ne tentait pas vraiment le blondinet de réessayer cette expérience plutôt douloureuse.

_________________


MakiSushi ♥:
 


Takamina's Theme                                                                                 Takamina's Love

Chiery's Theme                                                                                 Chiery's Love

Tsuki's Theme                                                                             Tsuki's Love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.wattpad.com/user/Sora-Noelle
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mariage sous le ciel étoilé [PV Vanitas et Phoenix]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Journal du front] Nos poings levés
» [FIN] De Retour sur le Chemin Étoilé (Pv;Vanitas)
» Un ciel remplis d'étoiles.
» Le septième ciel, six pieds sous terre; Jules&Harper
» [Photoshop] Créer un ciel nuageux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: RPG - Domaine du Crépuscule :: La Ville de Traverse-
Sauter vers: