Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La légende du chat-pirate (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Féminin

Date de naissance : 10/04/1990

Âge : 28
Date d'inscription : 18/02/2014

Nombre de messages : 388


MessageSujet: La légende du chat-pirate (Libre)   Jeu 12 Juil - 0:50

Peu de temps après les aventures menées avec la reine de son coeur et compagnie, il ce fit retrouver par des hommes de main de madame Kagiri, qui lui tendirent un traquenard et qui le ramenèrent dans le sombre monde oÛ il avait grandit. Pour le punir d'avoir fugué, elle le battit si fort qu'il faillit en mourir, ne pouvant pas ce défendre dans la position délicate dans laquelle il était et ses pouvoirs ne voulaient pas ce manifester à cause de la haine et de la peur qui l'habitaient en même temps. Son petit-frère jouant à présent un double-jeu depuis qu'il l'avait aidé, tenta de faire le maximum pour lui venir en aide sans ce faire griller, ce qui ne suffisait pas. Alors qu'elle recommençait à le maltraiter et à faire de lui son punching-ball préféré, il ne le supporta plus et dans un effort désespéré, il réussi à contrôler ses pouvoirs un faible instant.

"Prend soin de toi Kaitô"

- Non ! Tu restes ici ! TARÔ REVIENT !!!"

Disant ces mots dans un murmure, Tarô souriait tandis qu'un halo lumineux commença à entourer son corps. Un sourire ce dessina sur son visage alors que la femme s'énervait et que sa nouvelle chaîne ce craqua lorsque ses pouvoirs l'emportèrent dans un autre monde. En entendant madame Kagiri s'énerver, Kaitô dû ce retenir de rire, content que son frère ne reçoive plus les mauvais traitements physiques qu'il n'avait jamais reçus.

- Ne vous en faites pas, il finira bien par revenir un jour...

Dit le jeune neko en ce frottant contre la femme à la manière d'un chat, tout en lâchant un léger ronronnement. Enervée d'avoir perdu à nouveau son esclave rebelle, la femme ne ce maîtrisa pas et repoussa Kaitô en lui donnant une claque. En réalisant ce qu'elle venait de faire, elle s'excusa, le couvrant de câlins comme l'aurait fait une mère envers son fils, ce qui le fit sourire. Si seulement elle savait tout ce qu'il faisait en douce, elle ne le voudrait plus en tant que fils, ni en tant que serviteur. Pendant ce temps, après avoir été évanouit durant un long moment, Tarô, très faible et étant couvert de sang, ouvrit un oeil, réveillé par l'odeur de vieille friture. Ouvrant l'autre oeil, un peu plsu difficilement à cause des coups, il pu ce rendre compte, en bougeant un peu sa tête, qu'il ce trouvait à Port Royal, un lieu qui ne lui était pas inconnu.

*Décidément, j'ai pas de chances, j'ai pas choisis le meilleur monde pour mourir*

Songea le félin, avant de prendre appuis sur une caisse, ce relevant avec autant de lenteurs qu'un vieux matou. Ce mettant alors à observer les gens qui allaient et venaient, ses oreilles ce mirent à s'agiter, tout comme sa queue, tandis que son ventre ce mit à ce manifester un peu. Soupirant, il ce mit à ce demander comment il allait faire pour voler dans un tel état, il fallait qu'il trouve une bonne âme qui veuille bien lui donner un coup de patte s'il voulait pouvoir s'en sortir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule de l'Explosion
Le Neko Malchanceux
MembreGardien du Crépuscule de l'ExplosionLe Neko Malchanceux
avatar
Féminin

Date de naissance : 18/07/2000

Âge : 18
Date d'inscription : 08/03/2015

Nombre de messages : 268

Feat : Chat Noir - Miraculous
Invocation : Saido - Grand frère de Kuro
Feuille de personnage
Infos:
InfosValeurs
NomFuun
PrénomKuro
Âge17 ans
Monde d’origineSeibutsu
StatutCrépuscule
RangGardien du Crépuscule de l'Explosion
PouvoirsExplosion
Présentation

MessageSujet: Re: La légende du chat-pirate (Libre)   Mar 17 Juil - 22:44

Kuro se baladait dans les jardins du château du Jardin Radieux. Il était en train d'admirer les fleurs qui l'entouraient, admiratif. Soudain, l'une d'entre elles l'attira plus particulièrement. Elle portait des couleurs semblables à Ava. Le Neko s'accroupit pour observer la plante de près sans pour autant l'abîmer dans un geste maladroit en voulant la toucher. Cela arracha un petit sourire rêveur au Gardien de l'Explosion. Cela faisait depuis peu que la première Prophète de Vulpes et lui-même formaient un couple. Dans le fond, il ne s'en rendait pas si compte que cela. En effet, c'était encore dur pour lui d'assimiler le fait que quelqu'un était tombé amoureux de lui et ce quelqu'un était une personne merveilleuse pleine de talents.

- Hey, petit frère ! Qu'est-ce que tu fais tout seul ? C'est pas cool de m'avoir laissé en plan !

Kuro redressa la tête vers Saido qui paraissait bouder. Cela amusa intérieurement le blondin. Il avait beau avoir la trentaine, le petit chat noir avait une personnalité de râleur, faisant presque penser à un enfant capricieux. Sans doute rattrapait-il ses années perdues pendant le génocide des Nekos de Seibutsu ?

- Désolé, grand frère ! Je ne voulais pas te déranger pendant que tu te goinfrais, et comme j'avais envie de faire un tour dehors, je ne t'ai pas attendu.

L'adolescent afficha un si beau sourire que le plus âgé des Fuun ne put que craquer et lâcha un soupire, comme s'il sortait le drapeau blanc afin de montrer son abandon. Saido savait que son frère, par son innocence, était imbattable lorsqu'ils se chamaillaient tous les deux. Sans doute laissait-il tomber car il souhaitait donner de la confiance à son cadet ? Peut-être. Kuro avait tant à apprendre encore. En pensant à cela, le petit chat tapa dans ses deux pattes, attirant alors le regard émeraude de son frangin.

- Bien ! Puisque tu n'as rien à faire, et si on allait explorer un Monde ?

Il afficha un sourire. Le Gardien de l'Explosion cligna des yeux avant de baisser la tête, paraissant réfléchir, ce qui surprenait son aîné. Le blondin pensait à Ava. Il avait envie de profiter de sa présence et de faire des sorties avec elle, d'apprendre d'avantages sur elle, connaître ce qu'elle aime, lui offrir des cadeaux... Néanmoins, de l'autre côté, il comprenait les intentions de Saido. Il eut alors un sourire déterminé, ayant fait sa décision :

- D'accord ! Allons explorer l'inconnu !

Il ouvrit un Portail et s'y engouffra sans réfléchir. Pourtant, une chose qu'il ignorait, c'était qu'il ne se dirigeait pas vers l'inconnu. En effet, son inconscient le guida jusqu'à Port Royal. Il avait pu y faire une visite rapide auparavant mais elle fut écourté malheureusement. Il aurait sans doute la chance de retrouver l'équipage du bateau noir... Le Black Pearl, se souvenait-il.

Kuro sortit de son passage crépusculaire, encore une fois et non sans étonnement, en catastrophe. Si son Portail s'était ouvert pour une fois au niveau du sol, cela n'empêcha pas que Kuro glissa sur un poisson mort qui traînait par terre et se vautra dans les poubelles d'une ruelle. Il râla sur le coup, ayant un mauvais souvenir en tête. Il sortit des ordures et se dirigea dans une allée principale. Saido ne cessait de se moquer encore. Le Neko blond répliqua alors :

- Hey ! C'est pas de ma faute si je suis maladroit !

Il n'allait pas lâcher un autre mot qui aurait eu plus sa place dans cette situation : "malchance". C'était un mot interdit dans le vocabulaire des Fuun, ce qui était ironique quand on y réfléchissait. Kuro se pressa par la suite de retirer les déchets et renifla l'air. L'odeur ne s'était pas imprégné sur lui. Il avait échappé au pire en atterrissant seulement sur les bords des poubelles accumulées.

- Tiens ? Tu nous as ramenés dans ce Monde ? T'avais envie de le revoir ?
- Hum... peut-être... Hey, après tout, il y a pleins de choses à faire ici !


Suite à ces paroles, un grand sourire se dressa sur le visage de Kuro, tandis qu'il se mit à courir. Cette bonne ambiance sombre, cet aspect de bandits aux alentours, la soif de quêtes de trésors, les escroqueries, les trahisons... un Monde bien trop dangereux pour un gars aussi naïf que le Gardien de l'Explosion. Et pourtant, celui-ci ne pouvait s'empêcher d'aimer ce lieu pour le simple fait qu'il ressentait le désir de s'aventurer, de voguer sur les mers et découvrir des nouveaux horizons.

Alors qu'il se dirigeait joyeusement vers le port, suivit de près et difficilement par Saido qui avait du mal à calmer l'euphorie de son cadet, les deux Fuun virent ce qui semblait être un Neko en détresse. Ni une, ni deux, ils se précipitèrent vers lui. Kuro s'autorisa à prendre, sans gêne, le bras de l'inconnu pour le poser sur ses propres épaules afin que l'intéressé puisse y prendre appui.

- Monsieur ! On vous a attaqué ?! Qui sont vos assaillants ? J'peux m'en occuper pour vous, monsieur ! Vous connaissez un endroit où vous pouvez vous reposer ? Je peux vous y amener !

Kuro agressait le blessé de questions ce que fit justement remarquer Saido, craignant que le Neko ne perde conscience, assommé par cet interrogatoire improvisé.

- Kuro ! Laisse-le respirer ! Amène-le à un droit où il puisse au moins se poser le temps de reprendre quelques forces.
- Ouais, tu as raison. Monsieur, faîtes-moi confiance. On ne vous veut pas de mal, mon frère et moi. Vous pouvez respirer tranquillement.


Saido se demanda si son cadet paraissait vraiment convainquant avec le masque qu'il portait, montrant un désir de cacher son identité - ce qui était vrai mais pour un public ciblé - en plus de ses faux attributs de Neko utilisés pour remplacer ceux qui avaient disparu à cause des expériences scientifiques subies. Kuro mena le pauvre bougre jusqu'à un banc et le fit assoir dessus. Il regarda par la suite dans les alentours.

- Vous avez sans doute faim, non ? Enfin même si c'est non, apparemment, la nourriture aide à mieux guérir ! Je vais vous en chercher ! Saido-
- Je reste avec lui, t'inquiète !


Le Gardien de l'Explosion leva son pouce en signe de reconnaissance et fonça dans le cœur de la ville. Le petit chat noir, demeuré auprès du Neko, patientait le retour de son frère, observant si l'autre ne tomberait pas dans les vapes. Rapidement, Kuro revint avec diverses provisions provenant de différents stands. Heureusement qu'il avait des munnies grâce à Meiko qui ne désirait plus qu'il s'engage dans le vol comme il avait fait ces quatre dernières années après s'être enfui du labo de son Monde natal. Il présenta doucement le sac au blessé :

- Voici pour vous, monsieur. Prenez tout ce qu'il vous faut !

En attendant, il sortit une trousse de soin qu'il avait pu acheter au passage. Néanmoins, en ouvrant la petite malle, il se sentit perdu face à tous ces produits de soin. Il regarda son grand frère qui décida de s'en charger.

Le chat noir prit le désinfectant, arracha du coton pour en faire des boules et demanda à son cadet d'appliquer le liquide dessus et de taponner gentiment sur les plaies de l'inconnu. Kuro s'exécuta tandis que Saido préparait des bandages. Au bout de quelques petites minutes, les Fuun finirent leur ouvrage.

- Et voilà ! J'espère que ça va aller pour vous, monsieur !

_________________


Ava & Kuro ♥:
 

Kuro's Theme:
 

Love's theme (AvaKuro)~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Féminin

Date de naissance : 10/04/1990

Âge : 28
Date d'inscription : 18/02/2014

Nombre de messages : 388


MessageSujet: Re: La légende du chat-pirate (Libre)   Mer 18 Juil - 21:56

Alors qu'il scrutait l'horizon en soupirant, ce demandant comment il allait faire pour survivre dans ce monde, surtout sans ses pouvoirs, qu'il n'arrivait pas à utiliser à cause du peu de force qu'il avait, il senti soudainement quelqu'un l'empoigner, ce qui fait qu'il sursauta, car il ne s'y attendait pas. Paniquant et ce débattant, Tarô fini par ce calmer en voyant enfin le visage de celui qui l'avait mit sur son épaule. C'était un neko, ce qui le surprit, car il ne pensait pas en croiser à nouveau à Port Royal. N'osant donc plsu bouger, car il n'en avait pas la force, il ce mit à maudire intérieurement madame Kagiri, avant de ce faire ensevelir de questions.

"Euh..."

C'est tout ce qu'il réussi à répondre, tout en sentant sa tête qui commençait à tourner. Lorsqu'il pu souffler, il soupira de soulagement, car il avait bien cru que toutes ces questions allaient finir par lui faire perdre connaissance. Après s'être fait remettre à l'ordre, il pu entendre le blondinet lui demander de lui faire confiance, car il allait l'emmener dans un endroit sûr, ce qui laissa un air dubitatif au blessé.


"Euh... D'accord..."

Ne semblant pas être très convaincu, il le laisa tout de même l'aider. Arrivés vers un banc, il pu s'y asseoir. Le jeunet, un peu foufou, lui demanda s'il avait faim, une question à laquelle son ventre répondit à sa place en ce manifestant. C'était sûr que son ancienne maîtresse ne l'avait pas vraiment nourrit et avait passé son temps à le tabasser, dans l'espoir qu'il obéisse, ce qu'il ne comprenait aps pourquoi elel s'acharnait autant, car si elle n'avait pas réussi une fois, pourquoi renter le coup ? Heureusement que Kaitôt lui filait des fois des trucs en douce, sinon il ne sait pas comment il aurait survécu s'il serait resté plus longtemps à ses côtés. N'ayant donc pas le temps de lui répondre, il fût contraint de rester avec le chat noir.

"Il est tout le temps comme ça ?"

Demanda Tarô d'une voix toujours un peu faible à Saido. Peu de temps après, Kuro revient avec un sac chargé de nourriture, ce qui fit écarquillé les yeux du neko, qui ne s'attendait pas à ce qu'il en prenne autant. Ce dernier lui dit alors qu'il pouvait manger ce qu'il voulait, ce qui le mit un peu mal à l'aise.

"Merci jeune neko, mais tu as dû te ruiner, il ne fallait pas... Dès que je le pourrais, je te rembourserais"

Il disait ces mots en étant très touché par ce que venait de faire le jeune inconnu, ce qui fait qu'il faillit ne pas réussir à manger, à cause de l'émotion, mais la faim était plus grande que la raison, alors il prit un sandwich au poulet et commença à le manger avec grand appétit. Quand il eût terminé, il pu voir que ses nouveaux amis voulaient le soigner, ce qui le gêna à nouveau.

"Merci, c'est gentil, mais je peux le faire..."

N'ayant pas très envie qu'ils voient ses cicatrices, les anciennes comme les récentes, il essaya de détourner le problème, toutefois, cela n'eût aucun effets, ce qui le fit soupirer, l'air un peu agacé. Au final, lorsqu'il fût entièrement soigné, il eût l'air content, même s'il était recouvert de bandages et de pansements. Le jeune neko lui demanda alors si ça allait aller pour lui, ce qui fait qu'il hocha la tête en signe d'approbation.


"Oui, merci beaucoup. En tout cas, tu es un bon gars, comment tu t'appelles ? Moi je m'appelle Tarô et pour répondre à ta question de tout à l'heure, mon assaillant ne ce trouve pas ici"

Il lui dit ces mots avec un large sourire, avant de prendre une brochette boeuf-fromage, ce qui fait qu'il fit une pause. Lorsqu'il eût terminé sa brochette, il ce mit à faire tourner le petit bâton entre son pouche et son index droit, avant de répondre, pensant qu'avec ce qu'ils avaient fait pour lui, il étaient en droit de le savoir, surtout qu'ils étaient de la même race, donc il n'avait rien à leur cacher.


"J'étais l'esclave d'une horrible femme et j'avais réussi à débuter une vie plutôt sympathique, mais mes vieux démons sont revenus à la surface et ses hommes de mains m'ont tendu un piège alors que je ne m'y attendais pas du tout et de ce fait, le cauchemar à recommencé. J'ai à nouveau réussi à m'enfuir, mais à quel prix ? Heureusement que vous étiez là, vous êtes mon once de chance durant cette journée pourrie, parce qu'en me pensant sauvé, voilà que le peu de pouvoirs qui me restait m'a emmené dans ce monde où les pirates ne m'aiment pas, car je suis déjà venu ici, alors si vous ne voulez pas avoir trop de problèmes, évitez de dire que vous me connaissez, ça m'ennuierais beaucoup que vous en ayez, surtout qu'à présent, j'ai une dette envers vous"

Faisant des petites pauses pour respirer, le neko fini par sourire à nouveau, content d'avoir pu dire ce qu'il pensait et aussi content d'avoir rencontré des gens comme lui. La dernière fois qu'il y était allé, il avait rencontré Elysia, une neko tout à fait charmante, avec qui il avait vécu ddes aventures mouvementées, mais amusantes. Est-ce qu'avec eux il en vivra aussi ? Il l'espérait bien, car ce jeune nkeo prêt à aider son prochain, semblait être un compagnon de choix pour explorer ce monde et ses alentours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule de l'Explosion
Le Neko Malchanceux
MembreGardien du Crépuscule de l'ExplosionLe Neko Malchanceux
avatar
Féminin

Date de naissance : 18/07/2000

Âge : 18
Date d'inscription : 08/03/2015

Nombre de messages : 268

Feat : Chat Noir - Miraculous
Invocation : Saido - Grand frère de Kuro
Feuille de personnage
Infos:
InfosValeurs
NomFuun
PrénomKuro
Âge17 ans
Monde d’origineSeibutsu
StatutCrépuscule
RangGardien du Crépuscule de l'Explosion
PouvoirsExplosion
Présentation

MessageSujet: Re: La légende du chat-pirate (Libre)   Ven 20 Juil - 19:33

Saido eut un mouvement de haussement d'épaules léger à la question du blessé sur le comportement de son petit frère. Il savait que Kuro était du genre très volontaire et dynamique, n'écoutant que les raisons de son cœur, se laissant pousser par son impulsivité - ce qui pouvait le guider à certaines catastrophes mais sa maîtrise de l'Explosion lui permettait de s'en sortir. En tout cas, le petit chat noir se disait que l'inconnu serait sans doute reconnaissant de leur aide. Sans doute que sans eux, il aurait été dans une sacrée affaire et qu'il aurait eu du mal à trouver un cœur aussi généreux que celui de Kuro dans un Monde où l'égoïsme règne avant toute chose. Des bonnes âmes charitables dans un univers de pirates ? Trop rares. Saido se demanda alors si Kuro n'avait pas entendu l'appel de détresse du blessé malgré lui. Après tout, il avait obtenu la télépathie "grâce" aux expériences subites, ce qui lui coûta en échange la perte de ses attributs de Neko à son plus grand malheur.

Malgré la gêne de l'inconnu, celui-ci fut très reconnaissant de la grande aide que les Fuun lui apportèrent. Tandis qu'il profitait des différents plats apportés par le Neko blond, il se présenta. Tarô. En entendant ce nom, les deux frères échangèrent un regard. Ils leur semblaient l'avoir déjà entendu quelque part, néanmoins, impossible de mettre le doigt dessus.

- Je m'appelle Kuro Fuun, monsieur Tarô ! Et voici mon grand frère, Saido ! Et sinon, pour la nourriture, ne vous en faîtes pas. Je n'ai pas besoin d'être remboursé. C'est une amie qui me l'a donné pour que j'arrête de voler.

Répondit le blondin lorsque Tarô leur demanda leur nom. Ce dernier se confia soudainement. Kuro eut un frisson en entendant le mot "esclave". Il avait appris que les Nekos de Seibutsu n'étaient pas les seuls à avoir souffert, néanmoins, cela lui faisait toujours mal d'apprendre que des personnes de son espèce vivaient de terribles sorts.

- Les pirates ne vous aiment pas, monsieur Tarô ? Mon frère et moi sommes... appréciés, j'imagine ? On a été engagé dans un équipage dans un bateau appelé le Black Pearl ! C'est le capitaine Sparrow qui a voulu de nous !

Il s'enthousiasma un peu en parlant des pirates, ravi de ses souvenirs mais finit par se calmer en pensant au fait que Tarô n'était pas en bon terme avec ces derniers. Saido, de son côté, bloquait encore sur son nom. Il ne cessait de le répéter dans sa tête, comme dans une tentative de se rappeler qui avait pu en parler. Kuro repensa, quant à lui, à l'histoire du Neko. Tarô avait parlé d'une "vie plutôt sympathique". Peut-être qu'il pourrait l'aider à la retrouver et à se protéger des gens qui lui voulaient du mal ?

- Monsieur Tarô, je peux vous aider à retrouver votre belle vie ! D'ailleurs, je connais un Monde magnifique où tout le monde est accepté. Avez-vous entendu parler de Nomugo ?

Kuro avait pu rendre une petite visite auprès de Meiko et Ava ainsi que son frère - évidemment. Lui, résidait dans le Jardin Radieux depuis deux ans car c'était là qu'il était atterrit après avoir échappé à son Monde natal, néanmoins, il s'était rendu une fois dans le Royaume de l'Harmonie, ayant eu l'occasion de rencontrer les princesses Himeji. Il avait trouvé que c'était une terre parfaite pour tout genre d'espèce qui cherchait un foyer ainsi qu'une justice et aucun danger. Le Gardien de l'Explosion ignorait que Tarô y avait déjà posé sa patte à plusieurs reprises. Il lui aurait suffi d'utiliser son talent de télépathie mais Kuro l'usait plus pour entendre ce que les autres disaient - ayant perdu ses oreilles.

- Tiens donc ? Qu'avons-nous là ?
- Sans doute des bêtes de foire, mon capitaine !
- Haha ! Crois-tu qu'ils pourraient être utiles pour des tâches ménagères ?
- Ah ça, mon capitaine, j'ai le bon œil pour dénicher d'excellents mousses !
- Parfait ! Allons les accoster dans ce cas !


Kuro entendit au loin la discussion de deux pirates. Il tourna sa tête et remarqua qu'on se rapprochait d'eux. Un capitaine et ce qui semblait être son second - à moins qu'on dise seconde ? Le Gardien de l'Explosion se fit méfiant. Il craignait que ces deux-là discutaient à propos de lui et Tarô, n'ayant sans doute pas remarquer Saido par le fait qu'il était noir - étant dans une ambiance plutôt sombre - et petit.

L'homme s'approcha et s'arrêta avant de s'incliner devant les Nekos, retirant son chapeau imposant en s'inclinant poliment. [Image]

- Mes hommages, vaillants camarades.

La jeune femme, derrière, se tenait droite, près de son capitaine, affichant un fier sourire, les poings posés sur les hanches. [Image]
L'homme se redressa puis sembla avoir le souffle coupé en regardant Tarô. Il se tourna vers sa seconde et lui marmonna, l'air mécontent :

- Petite sotte ! Tu aurais pu me dire qu'il s'agissait de Furem ?!
- P-pardonnez-moi, capitaine ! De qui parlez-vous ?
- Furem, le chat-pirate ! Un grand matou, puissant, il possédait un bateau incroyable. Un vrai bijou. Si Furem récupère son bateau, la mer devient prolifique. Trésors en abondance se dévoilent. Furem possède un don exceptionnel pour dénicher les îles parfaites. Ces îles portent de la richesse. Elles n'apparaissent que si Furem est sur son bateau. Ce bateau est appelé Opes Aeternam. Quiconque parvint à le récupérer devient capitaine de l'équipage de Furem. De vrais combattants. Ils savent se défendre.


Kuro et Saido se regardèrent l'un l'autre. Aucun des deux ne comprenait ce qu'il était en train de se produire. Le capitaine se tourna à nouveau vers Tarô, l'air finalement plus ravi d'avoir fait la rencontre du Neko.

- Mon ami ! Vous me paraissez dans une position délicate. J'ai ouï que vous n'avez pas bonne entente avec les pirates ? Ils sont jaloux. Moi, je vous admire. Voulez-vous bien embarquer son mon navire, le splendide Blanda Joya ! Vous n'y craindriez plus rien, je peux vous l'assurer !

Kuro chuchota à son frère la discussion précédente des deux pirates, ce qui laissa Saido perplexe. Quelles étaient les intentions de ce duo ? D'autant plus qu'il semblerait que le capitaine prenait Tarô pour un chat légendaire. Quoiqu'il en soit, les deux Fuun n'osaient répondre car cela ne les concernait plus.

[Je me suis inspirée du titre que tu as donné au RP XD Si ça te dérange, signale-le-moi =3 ]

_________________


Ava & Kuro ♥:
 

Kuro's Theme:
 

Love's theme (AvaKuro)~:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La légende du chat-pirate (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende du chat-pirate (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: RPG - Domaine de la Lumière :: Port Royal-
Sauter vers: