Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Le Passé de Meiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule
Jeune Prophète
MembrePrincesse de Coeur du CrépusculeJeune Prophète

Nombre de messages : 260
Age : 18
Localisation : Au Château du Jardin Radieux
Arme : Livre & Keyblade "Vulpes"
Invocation : Ava, la Renarde Doré
Date d'inscription : 07/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Le Passé de Meiko   Lun 31 Oct - 17:44

Au Paradis ?




Ma tête me faisait affreusement mal, j’ai aussi comme des vertiges qui me font mal au coeur… je ne comprends pas, que s’est-il passé ? Je m’en rappelle qu’il y a quelques instants, j’étais en train de courir avec mon père mais j’ignore pour quelle raison puis là, plus rien… j’ai comme un trou de mémoire, ensuite une voix me parlait, une lumière divine est venu jusqu’à moi et m’a dit que ce n’était pas “ce n’est pas ton heure”… Pourquoi ? J’étais censé mourir ? Je ne sais franchement pas. Tiens, mais pourquoi je pense à la mort moi ?... Pourquoi j’ai l’impression, qu’au plus profond de ma conscience, j’ai perdu un être cher ?... Aucune idée.


Je n’arrivais pas à ouvrir les yeux, je ne me sens pourtant pas fatiguée, cependant je pouvais que me dire que j’étais dehors. Je sentais le vent me caresser doucement le visage puis aux creux de mes mains, de l’herbe sur laquelle je m'agrippe légèrement, il n’y a nulle doute, je suis en ville. Par contre, j’ai fini par oublier comment elle s’appelait… comme c’est curieux et ça m’inquiétait. Je me souviens rien de là où je vis à part son ciel rose… Oui, l’aube là-bas me semblait être éternel. Il ne faisait que aube toute la journée jusqu’au soir, où cela devient nuit.



….Oui tu as raison, c’est ce qu’il y a de mieux à faire !...



Tiens ?... Pourquoi est-ce que j’entends des voix autour de moi ? Qui sont-ils ? Serait-ce des anges venus du ciel pour m’emporter si tardivement ? Oui, ça devait être ça, je dois être morte pour pas réussir à ouvrir les yeux.



…. Emmenez-là au château…



Ah, ça y est, je sentais qu’on me soulevait de, ce qui est censé être, le sol de ma ville… mais pourquoi ont-ils mentionné un château ? C’est là que vont les gens qui meurent ? J’ignorais...

_________________
~Master Meiko~:
 



"The truth is, Lady Ava’s been missing recently…
But, maybe Lord Gula knows something.
The two of them are friends, after all."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule
Jeune Prophète
MembrePrincesse de Coeur du CrépusculeJeune Prophète

Nombre de messages : 260
Age : 18
Localisation : Au Château du Jardin Radieux
Arme : Livre & Keyblade "Vulpes"
Invocation : Ava, la Renarde Doré
Date d'inscription : 07/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le Passé de Meiko   Sam 5 Nov - 22:46

Chapitre 2
Gardienne ou Scientifique ?
J'ignore combien de temps que je suis comme ça mais ça doit faire déjà un sacrée moment, et désormais je doute si je suis réellement morte ou pas... Je vois des choses étranges, dans mes rêves... Au début j'avais vue un étrange livre ancien qui m'était drôlement familier puis un regard doré, une aura de Lumière chaleureuse les entourait, bien avant que des ténèbres viennent se rabattre sur ces deux éléments et disparaître... En sentant quelque chose me toucher l'épaule, je me suis mise à me réveiller en sursaut. Étrangement, je me retrouvais sur un lit douillet, dans une chambre luxieuse. C'est en tourant ma tête que j'aperçu quelqu'un, ce qui me faisais sursauter. C'était un jeune brun vêtu d'une uniforme bleu marine avec un foulard rouge autour du cou, cette apparence me disait qu'il devait être quelqu'un de spécial ici... Oui, ça me revient ! Des voix parlait de château... Alors je suis au château ?

"Eh bien, on dirait que la Belle au Bois Dormant s'est réveillée !"

Fit-il dans un ton moqueur qui m'agaçait déjà, je me suis mise alors à froncer les sourcils en le fusillant du regard, ça le faisait rire visiblement... mais pas à moi ! Pour qui se prenait-il ?...

"Ai confiance, tu ne crains rien avec lui..."

Me fit une voix, que je reconnaissais étrangement, cette voix divine qui me disait que ce n'était pas mon heure... Est-ce un guide ? Dans ce cas, je devrais lui faire confiance, je me redressais alors un peu sur le lit pour lancer un regard un peu plus doux au jeune homme, me mettant à afficher un sourire radieux. Bizarrement, il m'a semblé troublé pendant une petite seconde avant de reprendre son air arrogant, comme si rien ne s'était passé.

"Le boss m'a dit de m'occuper de toi, tu es sous ma charge poulette. J'suis Braig, chef de la garde !"
"Oh, enchantée Braig ! Je m'appelle Meiko, je n'ai aucun rang, je ne suis qu'une simple jeune fille."
"Vraiment ? Tu m'as tout l'air d'être une princesse pourtant !"
"Navrée, mais vous vous trompez..."

Lui disait-je en repoussant doucement son bras qu'il avait passé autour de mon épaule. Il soupira, amusé. Puis il m'aida à me relever du lit pour ensuite me faire visiter le château, contrairement à ce que j'aurais pu m'imaginer, il n'y a pas vraiment de membre de royauté dans cette demeure, cependant, elle appartenait tout de même à un homme répondant au nom d'Ansem. Je fis alors sa connaissance, il me semblait sympathique, empli de sagesse et de connaissance, c'est même lui qui a autorisé à ce que je sois hébergé ici et bien sûr, il me posait des petites questions. Il me demandait d'où je venais mais je ne pu que lui répondre que je me souvenais de rien, ce qui semble faire sourire en grand mon "gardien" qui n'est rien d'autre que Braig, quel étrange personnage décidément celui-là... D'ailleurs ce dernier s'empressa de me prendre la main pour m'emmener ailleurs, on s'approchait de la section scientifique, où on voyait deux personnes en blouse blanche dans le labo. Even et Ienzo apparemment. Alors que j'avais jeté un bref regard vers ce Even, qui me semblait être assez spécial, mon regard s'attarda plus sur Ienzo, c'était un petit garçon qui ne semble vouloir dire aucun mot. L'autre scientifique m'expliqua alors froidement que c'était un orphelin qu'ils ont accueillit lorsque ses parents ont eu un accident et depuis, il n'a jamais parlé. Cette histoire me toucha beaucoup alors je me suis mise à prendre le petit garçon dans mes bras en caressant sa chevelure argenté tout en déposant un tendre baiser sur son doux front. Je me suis promise, intérieurement, de prendre soin de ce pauvre petit garçon.

Puis enfin je sortis dehors, accompagné encore, pour faire la rencontre des deux gardes du château : Dilan et Aeleus, mes sauveurs apparemment, ceux qui m'ont trouvé inconsciente dans les jardins extérieurs, eux aussi ils m'ont l'air sympa et polie surtout, ils ne font pas les pitres comme Braig, heureusement. D'ailleurs, je pus remarquer qu'Aeleus était vraiment beaucoup plus calme et silencieux que Dilan. Enfin bon, après toutes ces présentations, on retourna à nouveau dans ma 'chambre', je me suis alors tournée vers Braig en souriant après qu'il m'ait demandé si je voulais faire quelque chose pour aider le château :

"Je veux être dans la garde !"

A mes mots, l'homme me regardait en clignant des yeux avant de se mettre à éclater de rire, je ne vois pas ce qu'il y avait de drôle ! Je m'attendais vraiment pas à ce qu'il réagisse ainsi surtout... Je fronça alors les sourcils en posant mes poings sur les hanches, reprenant la parole :

"Bah quoi ? Y a-t-il un problème avec ça ?"
"Nan mais tu t'écoutes quand tu parles ? C'est sans façon ! Tu ne peux pas avoir la charge de protéger le château et la ville, poulette !"
"Et pourquoi pas ?"
"T'as pas vue comment t'es ? C'est impossible !"
"Oh, tu dis ça parce que je suis une fille, c'est ça hein ?"
"Entre autre. Ouais."
"Mais ça se fait pas ce que tu dis !"
"Écoute, je penses sérieusement que tu ne serais pas à la hauteur, tu ne fais même pas le poids, encore moins contre cette menace en ville..."
"Une menace ?... Que se passe-t-il ?"
"Des nescients grouillent dans toutes les rues."

Je lâchais un petit soupir en baissant la tête, les poings serrés. On dirait bien que mon futur poste pour être garde est sans espoir, il refuse, je pense qu'il craint à ce que je sois blessée mais bon, faut que je l'écoute après tout il est le chef de la garde, je lui fais donc confiance alors. Braig a certainement bien une raison de rejeter ma demande et en effet lorsqu'il me parlait de cette étrange menace, concernant les nescients, j'en étais convaincue. Sortir dehors était vraiment un vrai danger et c'est d'ailleurs pour ça qu'il ajouta alors que j'avais interdiction de sortir du château sans permission ou encore moins pas accompagné. Je confirme donc, qu'il était parano et très protecteur envers moi d'un seul coup. Au vu de ma déception, en échange, il me proposa si je ne voulais pas plutôt aider les scientifiques, en y réfléchissant, je me dis que ça aurait pu être sympa même si je n'appréciait pas trop Even, cependant, en pensant qu'il y aura Ienzo me fit très vite changer d'avis. J'acceptai alors la demande et Braig me dit qu'il me passera les affaires qu'il me faudra demain matin avant de quitter la salle, me laissant seule dans la chambre. Quant à moi, je m'allongea sur le lit, j'avais besoin de me reposer...

"Les Nescients... Meiko, ne l'oublie jamais..."
     -Never-Utopia

_________________
~Master Meiko~:
 



"The truth is, Lady Ava’s been missing recently…
But, maybe Lord Gula knows something.
The two of them are friends, after all."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule
Jeune Prophète
MembrePrincesse de Coeur du CrépusculeJeune Prophète

Nombre de messages : 260
Age : 18
Localisation : Au Château du Jardin Radieux
Arme : Livre & Keyblade "Vulpes"
Invocation : Ava, la Renarde Doré
Date d'inscription : 07/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le Passé de Meiko   Jeu 1 Déc - 13:46

Chapitre 3
Bonnes Ententes et Des Confusions ?
Plusieurs jours se sont écoulés désormais depuis mon arrivée, je me sentais bien et m'entendait avec les habitants du château. Plus particulièrement Aeleus et Dilan qui sont pour moi de très bons amis, souvent, pendant la pause déjeuner je viens les voir et leur donne ce qui est nécéssaire pour qu'ils se nourrissent, les pauvres n'ont pas réellement de grande pause depuis qu'il y a ces fameux 'Nescient' et donc pas le temps de manger. Je suis heureuse de pouvoir les aider et ils ont l'air d'être reconnaissant envers moi. Ils ont tendance aussi à m'appeler princesse, c'était un terme qui me gênait bizarrement, je n'aimais pas qu'on me traite ainsi... mais je me contente juste de sourire et de les laisser dire, je dois certainement avoir une très grande importance pour eux.
Quant à la communauté scientifique eh bien... c'est un peu compliqué. Even et moi, c'est comme chien et chat, on a un peu de mal à s'entendre, nous sommes pas du tout sur la même longueur d'onde, parfois, on aurait limite dit qu'on ressemblait à des enfants à force de nous chamailler, mais la voix divine m'a un jour dit que je devais rester calme et ne pas me sentir obligée de répondre, encore moins aux provocations, elle voulait que je fasse preuve de sagesse. Chose que j'accepte. Ensuite, évidemment, il y a Ienzo avec qui je me comporte comme une mère, j'ai tendance à lui raconter des histoires avant qu'il s'endorme, après tout, j'ai apprise qu'il aimait bien les livres justement.

Bien entendu, j'entretiens une bonne entente avec Ansem, c'est lui qui gouverne le château du Jardin Radieux. Je ne sais pas grand chose de lui mais cet homme me semble sympathique et brillant. C'est vraiment gentil de sa part de m'avoir accepté et de m'heberger dans ce bâtiment.

Et enfin, il y avait Braig. Je dois avouer que je ne le comprends pas assez, il m'arrive de pas le supporter... Pourtant je sais qu'il peut se montrer gentil avec moi mais... Il est assez moqueur et puis, collant aussi. J'ai l'impression d'avoir aucune liberté parfois, il n'accepte pas trop le fait que j'aille seule au centre-ville, même dans les jardins n'est pas envisageable, qu'il faut absolument que je sois accompagnée... mais bon, je finis par accepter ce détail. La seule chose agréable que j'apprécie, c'est lorsqu'il m'emmène un peu dans les jardins au coucher de soleil pour se détendre après notre travail respective, c'est tellement reposant...

Je continue de travailler dur et les semaines s'écoulent à leurs tour, mais plus le temps passent et plus je me posais des questions... Est-ce vraiment là, ma place ? Je me sens tellement perdue ! Je ne comprends même pas ce qu'on doit faire, on étudie sur des coeurs il me semblerait... mais j'ai comme un mauvais pressentiment, il faut que j'arrête ! Puis ces rêves étranges avec cette voix divine qui me parle... sans cesse elle me répétée de faire attention, ne jamais oublier les Nescients... que faire maintenant... ?
-Never-Utopia

_________________
~Master Meiko~:
 



"The truth is, Lady Ava’s been missing recently…
But, maybe Lord Gula knows something.
The two of them are friends, after all."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule
Jeune Prophète
MembrePrincesse de Coeur du CrépusculeJeune Prophète

Nombre de messages : 260
Age : 18
Localisation : Au Château du Jardin Radieux
Arme : Livre & Keyblade "Vulpes"
Invocation : Ava, la Renarde Doré
Date d'inscription : 07/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le Passé de Meiko   Dim 25 Déc - 3:07

Chapitre 4
Nouvelles tensions et des sentiments réciproques ?
J'attendai dans mon coin, l'heure du départ approchait, j'ai parfaitement bien calculé les horaires. Puisqu'en effet, en sortant doucement du château, Aeleus et Dilan n'étaient pas devant à surveiller les alentours. Dehors, il faisait nuit et pleuvait légèrement mais c'était pas ça qui allait me faire reculer, je resserrai un peu plus ma cape tout en ajustant ma capuche et traversa la cours du château afin de m'approcher du portail, seulement je vis un mouvement dans l'ombre. Je stoppa net dans ma marche, me mettant en garde. Je pensais que c'était un Nescient jusqu'à...

"Alors, c'est comme ça que tu dors toi ?"
"Braig..."

Il sortit de sa cachette en se décollant du mur, les bras croisés. Il n'avait plus ce sourire arrogant au visage, non son expression n'était pas comme d'habitude... C'était vraiment difficile pour moi, je ne voulais pas le croiser, je ne veux pas me confronter à lui... ça me fait terriblement mal et je pense savoir pourquoi...

"File tout de suite dans ta chambre."
"Non, Braig... Je... Je dois partir d'ici..."
"Oh, et je peux savoir pourquoi ?"
"Car ma place... n'est pas ici..."
"Ta place, hein..."

Il décroisa les bras en serrant les poings, le regard légèrement baissé. Je le regardai intensément sans bouger jusqu'à qu'il se redresse vivement en faisant un pas tandis que je me reculai sur le coup en tremblant un peu.

"Tu peux me dire c'est quoi ton problème à la fin ?! Meiko ! T'es vraiment compliquée !!"
"C'est une bonne raison pour que je parte..."
"Oh que non ! Crois-moi, je ne te laisserais pas partir ! T'as vraiment cru que j'allais te laisser filer comme ça ? Eh bien tu te trompes totalement, cocotte !"
"Braig... Pourquoi ne veux-tu pas me laisser partir ?"
"Tu le sais parfaitement, Meiko... Je le sais très bien ça... mais tu sembles toujours vouloir esquiver ce sujet ! Tu sais quoi ? T'es chiante ! Voilà !"

Je continuai de le fixer, restant sur place. J'avais étrangement envie de sourire mais je ne fis rien paraître, mon coeur me chauffait de trop. Puis de toute manière je ne pouvais plus fuir, Braig vient tout juste de me maintenir les poignets pour pas que je fuis. En vérité, je ne sais même plus pourquoi j'avais envie de quitter le château... Enfin, si. Parce que j'ai peur du futur. Ces cauchemars incessants que je vois chaque nuit, puis ce symbole du renard que je vois tout le temps... J'ai aucune idée de ce que ça peut signifier. Puis il y avait mes sentiments aussi qui me terrifiait... Je sais parfaitement bien qu'au début je montrait souvent mon agacement, je snobais et fuyais mais je voyais très bien qu'il persiste, souvent pour me taquiner puis aussi parce qu'il me trouvait un peu trop "mystérieuse" à son goût comme il me l'avait si bien avoué l'autre jour. Mais moi non plus, je le comprends pas, il y a quelque chose de bizarre que j'ai remarquée que récémment, après environ... deux mois ici, dans ce château... quelque chose cloche en lui, une chose inhabituelle.

Le fait qu'il soit attentif, protecteur... cela ne collait pas à son caractère de d'habitude ! Pourtant, je m'en rends pas compte, mais il faisait ça à sa manière. C'était donc ça qu'il a toujours voulu essayer de me faire comprendre mais que je le fuyais ? Non bien sûr, c'était certainement plus fort que cela et ça, je ne comprenais pas. Pourtant, suffisait juste que je m'ouvre un peu plus, je sais que mon coeur finira par savoir et me guider correctement. D'ailleurs ce dernier battait si fort et vite... je ne comprends pas pourquoi. Ou plutôt... je me refusais de comprendre la raison et pourtant, dans le fond, je savais pourquoi...

"Meiko..."
"Moi aussi. Je t'aime."

Ces mots finissent enfin par sortir tout seul. Des mots simples et pourtant puissants d'après ce que je peux en juger en voyant l'expression de Braig. Le pauvre était à la fois choqué, méfiant mais heureux. Doucement, je lui affichais un sourire radieux qui semble réussir à l'apaiser malgré tout. Enfin, il fini par me déposer un baiser que je pus répondre, ce qui me faisait tout changer en moi, oubliant ma fugue aussi. Nous rentrâmes enfin au château comme si de rien s'est passé.

Ces journées qui me paraissaient souvent longues, me paraissent désormais trop courtes. Le temps passe tellement vite...
-Never-Utopia

_________________
~Master Meiko~:
 



"The truth is, Lady Ava’s been missing recently…
But, maybe Lord Gula knows something.
The two of them are friends, after all."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule
Jeune Prophète
MembrePrincesse de Coeur du CrépusculeJeune Prophète

Nombre de messages : 260
Age : 18
Localisation : Au Château du Jardin Radieux
Arme : Livre & Keyblade "Vulpes"
Invocation : Ava, la Renarde Doré
Date d'inscription : 07/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le Passé de Meiko   Mar 10 Jan - 20:24

Chapitre 5
Une promesse.
Cette voix... je l'entend de plus en plus et partout. Au début, j'aurai pu croire que c'était Braig, à force de me répéter, de me conseiller de plus me promener seule dehors mais... non. C'est encore cette étrange voix que j'entends depuis toujours, cette renarde dorée mystérieuse qui m'intrigue tant... Qu'est-ce que c'est à la fin ? Je sais pas si j'aurais la réponse un jour. Je me demande même s'il y a vraiment une, de réponse. Le temps passe tellement vite, ça doit faire des mois que Braig et moi sommes ensembles, on est très heureux mais... ces derniers temps il m'angoisse à s'absenter de plus en plus. J'ignore ce qu'il fait. J'espère au moins que tout va bien. Actuellement, je me retrouvais dans la bibliothèque du château avec Ienzo qui s'était assoupi contre moi, sa petite tête posé sur mon ventre pas mal devenu rond. Ah oui ! Je l'avais pas dis, je suis enceinte de trois mois, bientôt le quatrième va débuter. Braig et moi on aura une adorable petite fille qu'on appellera Hana. C'est notre belle petite fleur. A cette pensée, j'eus un sourire maternel et me mit à caresser la chevelure du petit Ienzo que je finis par porter tant bien que mal et l'amener à sa chambre. Le pauvre petit bout, il devait être fatigué mais c'est pas étonnant, il est tard. D'ailleurs... Braig est toujours pas rentré. Qu'est-ce qu'il fiche à la fin ?

La jeune femme baissa tristement la tête en serrant les poings avant de la relever en fronçant les sourcils, l'air déterminé.

"Si tu ne viens pas, c'est à mon tour de venir te chercher !"

C'est sans plus tarder que je sortis du château sans me faire repérer par Dilan et Aeleus. Désolée... Je ne voudrais pas vous attirer des problèmes, mais je vous promets d'être prudente, Braig ne vous grondera pas. Le Jardin Radieux était plongé dans la nuit, seule la lune éclairait la ville, faisant scintiller ses beaux jardins majestueux. Alors que j'admirai plus les environs que de me concentrer sur ma recherche à trouver Braig, je finis par sentir du mouvement pas loin de moi, dans la pénombre, je crus même voir des yeux rouges luisants tout au fond d'une ruelle mais je secouais la tête en me disant que c'était juste mon imagination. La "chose" se mouva d'une vitesse, que je ne pus rien voir, juste une ombre se faufiler, des pas se rapprochant de moi. J'étais comme tétanisée à ce moment là.

"...Braig... ? C'est toi...?" demandais-je, tentant de me rassurer.

Je devais certainement trembler comme une pauvre petite feuille, les poings serrés et posés sur mon ventre. Il vaudrait mieux que je retourne à la maison, ce n'est pas si compliqué, je ne dois pas être bien loin du château. Aller. Tourne-toi, Meiko...
Lentement, je pivotais, mes jambes tremblent tellement que je pouvais tomber à tout instant. Je fis alors un pas, deux, trois pas...

"Meiko !! Attention !!"

Cette voix ! C'est celle de la renarde ! Reprenant mes esprits, j'eus un mouvement lent et me suis mise à bondir sur ma gauche en suivant mon instinct, ou plutôt, j'ai l'impression d'avoir été guidée par cette "présence". Seulement, je sentis une vive douleur au niveau du bras puis une brûlure, j'ai l'impression que quelque chose s'introduisait en moi et ça me faisait terriblement mal. Je finis par tomber à genoux, souffrante. Il y avait une grosse créature, sombre aux yeux rouges en face de moi, qui rugissait. Le bout de sa queue coulait du sang. Mon sang. J'étais trop faible, je ne peux pas me défendre contre ce truc. Est-ce un nescient ? Affaiblie, mes yeux se referma avant de se rouvrir à nouveau après avoir entendu un tir qui fit disparaitre la créature.


C'est en levant mon regard que je remarquais Braig, j'aurais pu être heureuse de le retrouver, qu'il m'ait sauvé mais... son visage... pourquoi avait-il des cicatrises...? qu'est-ce qui lui ait arrivé à son oeil...? J'ai envie de pleurer, mon coeur me serre de trop.

"Tu étais où ?!?! Je t'ai attendue toute la journée ! Je me suis inquiétée, imbécile ! Tu peux pas arrêter une seconde ? Je veux que tu sois auprès de moi, pas loin de moi ! Et puis, qu'est-ce que tu as foutue à ton visage ?! Tu es blessé !... Pourquoi, Braig... pourquoi tu fais ça...?"
"... Tu n'es pas censé être en dehors du château à cette heure-ci. Surtout, que tu es enceinte."

Qu'il me répondit en détournant le regard, les sourcils légèrement froncés, comme s'il esquivait ce que j'étais en train de lui dire mais c'est en m'entendant pleurer qu'il se mit à ma taille en caressant mes cheveux et me serre dans ses bras

"Écoute, c'est un accident... Je tâcherais d'être plus présent, je suis désolé et...hum ? Meiko, tu es blessée...!

Le pauvre fini par remarquer la coupure que j'avais en bras et semblait être paniqué, le soulevant pour la regarder de plus près et lancer un sort soin, j'ai pu sentir qu'il se sentait triste.

"Je t'emmène au château ! Tu as besoin de repos !
"Tu me promets de plus me laisser...? Si... si tu pars encore... je te jure que... que la prochaine fois... je vais me-"
"Tu ne feras rien ! Je serais là... je t'aime et tu le sais très bien. Ne te mets pas dans ces états là, ça ne te vas pas du tout..."
"Je... je ne supporte plus tout ça...je veux que tu sois auprès de moi..."
"Je sais... J'ai été stupide mais je te promets... je te promets, que je serais toujours là avec toi."
"Promit ?"
"Oui, je te le promet."

"Que fais-tu exactement ?"
"...Rien. Mais ne t'en fais pas, ce n'est rien contre toi, enfin... je ne veux pas te mettre là-dedans. Ce sont des affaires pour laquelle je dois... me débrouiller."
"....Tu t'en rends pas compte que tu es blessé...?"
"Oh que si, mais toi aussi t'es pas mal blessée, poupée. Donc, je t'amène !"
"Hum. C'est juste une coupure, j'ai l'habitude au labo, t'inquiète !"

...Et pourtant, j'ai l'impression que ça soit plus qu'une coupure... Braig commença à me transporter, se dirigeant vers le château. Je posais alors ma tête contre son torse en affichant un sourire radieux, fermant les yeux, certainement fatiguée.

"...Je t'aime..."

-Never-Utopia

_________________
~Master Meiko~:
 



"The truth is, Lady Ava’s been missing recently…
But, maybe Lord Gula knows something.
The two of them are friends, after all."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur du Crépuscule
Jeune Prophète
MembrePrincesse de Coeur du CrépusculeJeune Prophète

Nombre de messages : 260
Age : 18
Localisation : Au Château du Jardin Radieux
Arme : Livre & Keyblade "Vulpes"
Invocation : Ava, la Renarde Doré
Date d'inscription : 07/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Le Passé de Meiko   Mar 10 Jan - 22:04

Chapitre 6
Aucune solution ?
"Alors... du coup... il n'y a pas de moyen...?"

Demandais-je d'une voix tremblante, le regard posé sur Even qui me regardait aussi d'un air grave, il semblait si inquiet, si... triste. C'est la première fois que je le vois ainsi, c'était bizarre, encore pire devant moi, nous qui avons l'habitude de se disputer un peu pour rien, comme des enfants. Mais c'est normal. Tout est normal et compréhensible. Ces derniers temps, j'ai des étranges symptômes. Au début, je pensais que c'était parce que j'étais enfin arrivée à mon quatrième mois de grossesse mais non. Je crachais du sang, je m'affaiblissais, je souffrais et parfois même, je m'évanouissais. J'ai donc voulue me tourner vers Even pour lui en parler, faut dire que c'est plus ou moins le seul "médecin" du château après tout mais à sa découverte, j'ai cru que mon coeur et que même le temps s'était arrêté lorsqu'il m'avait annoncé, difficilement :

'Tu es empoisonnée et tes jours sont comptées.'

Depuis tout ce temps, je contenais du poison qui continuais de grandir en moi, tout a commencé depuis l'attaque du Nescient... Even m'a aidé, il a tenté tout les moyens possible de me fabriquer le soin nécessaire, un antidote contre ce poison mais en vain... après deux semaines de recherche intensive, il n'a toujours pu rien trouver d'efficace, néanmoins, il avait quoique ce soit pour calmer mes douleurs. Par la suite, il m'a conseillé d'en parler à Braig mais... comment le pourrais-je ? Je ne peux pas ! Non, absolument pas ! Je ne souhaite pas l'inquiéter, j'ai tellement peur mais je ne peux rien lui dire... et puis... tout va s'arranger ! Ce... ce n'est que du poison, n'est-ce pas ? ça... ça va finir par partir un jour, je serais soignée et on vivra enfin des jours heureux ! On se l'était promit. Je ne sais même pas combien de temps il me reste, bordel...

Là, aujourd'hui, quelques jours s'étaient écoulés. ce matin, Braig avait ramené une jeune fille perdue et inconsciente, à ce moment là, un instinct maternel fit surface. La pauvre petite... je ferais mon possible de prendre soin d'elle ! Dans un silence, on l'emmena dans ma chambre pour qu'elle se repose, Braig s'en alla par la suite, sous-prétexte qu'il devait "voir ailleurs" mais je lui ai bien fait comprendre qu'il avait intérêt de rentrer avant ce soir ou sinon il va passer un sale quart d'heure. Bien sûr, j'ai dis ça sur le ton de la rigolade, j'ai finis par m'habituer bien que je n'aime pas ses absences...

...Bien qu'en réalité...


...Dans le fond...


...J'aimerais juste profiter de sa présence...


Avant mes derniers instants approchent.

En attendant que la blondinette dorme, je m'étais logée dans le balcon, observant les environs avec un fin sourire. J'aimerais bien qu'on y retourne une nouvelle fois, un de ces quatre, aux jardins sous le crépuscule, ces moments sont tellement agréables, surtout s'il est là, à mes côtés. Un cri me fit revenir à l'esprit, venant de la chambre, c'était cette fille endormie qui venait d'être réveillée, certainement apeurée à cause d'un cauchemars. En accourant vers elle, je la voyais fondre en larmes et effrayée par moi, tentant de la calmer, je m'approche doucement d'elle pour la prendre dans mes bras et la bercer. Elle déprimait, désespère... cette demoiselle était comme moi, aussi brisée que moi... mais il ne faut pas ! Il ne faut pas renoncer à sa vie ! Faut qu'elle garde la tête haute ! C'est en affichant alors, un radieux que je tente de la consoler, lui remonter le morale. Je ne souhaite pas à cette pauvre enfant, le désespoir ! Penser au suicide ne servirait à rien, surtout que cette jeune blonde était en plus amoureuse. Celui qu'elle aime serait triste si elle mettait fin à sa vie !

Après l'avoir quelque peu consolée en lui expliquant certaine choses, on a fini par s'échanger quelques mots et à faire un dialogue, elle n'avait plus peur de moi. Je pense que ça doit être une personne timide aussi. Puis enfin, j'appris qu'elle s'appelait Yûki.

Yûki, hum... Je sais pas pourquoi, mais je me sens tellement heureuse qu'elle soit là, je ne pense plus à mes malheurs, elle me tient compagnie désormais. Je ne peux me permettre d'être malheureuse à ses côtés, non, il faut que je reste positive ! Je dois la soutenir, Yûki en a besoin. Oui, cette brave porteuse de la Keyblade a besoin qu'on la guide sur le bon chemin et je serais là pour le faire, telle une mère.

M'assurant qu'elle s'endorme, je lui caresse doucement les cheveux avant de lui déposer un tendre baiser sur son front. La voilà endormie, toute blottie contre moi et en boule, ce qui me fit sourire encore plus.

"Tout vas bien ?"

Je sursautai en entendant la voix de Braig, m'y attendant pas du tout ! Je ne pensais pas que l'heure ait tourné autant ! Et encore moins qu'il soit de retour tôt comme je l'espérais ! Mon sourire s'afficha alors en grand, descendant doucement du lit pour pas réveiller l'adolescente et accouru dans ses bras, heureuse de le retrouver.

"Oh, Braig ! Je suis tellement heureuse ! Yûki n'est pas blessée mais aura besoin de beaucoup de repos et de soutient !"
"Eh beh... t'as l'air prête d'être mère toi, décidément ! Mais bon, je suis heureux si ça te rend dans cet état, j'en était sûr que ça te ferais plaisir de t'occuper d'un pauvre petit chaton égaré."
"Hum. J'espère que tout ira bien pour elle ! Et qu'elle retrouvera enfin celui qu'elle aime..."

Finissant par rêvasser, je pris tendrement la main de mon chéri pour la lui poser sur mon ventre en poussant un soupir amoureux puis observa les alentours. On aurait vraiment dit une petite famille, c'était si adorable... je suis tellement heureuse que j'en oublie mes soucis, Braig me proposa d'ailleurs d'aller se promener dans les jardins tant qu'il est encore le temps, ce que j'accepte volontairement sans aucune hésitation.

-Never-Utopia

_________________
~Master Meiko~:
 



"The truth is, Lady Ava’s been missing recently…
But, maybe Lord Gula knows something.
The two of them are friends, after all."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Passé de Meiko   Aujourd'hui à 12:07

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Passé de Meiko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les lapins crétins retours vers le passé
» retour vers le passé!
» Je veux pas passé sous le bureau...surtout pas celui de tang :(
» Passé sombre.
» Sous les ailes des dragons du passé, à Forgefer.. ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Règles et Présentations :: Fiches :: Story-
Sauter vers: