Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Chef du Conseil des Ombres
MembreChef du Conseil des Ombres
avatar
Nombre de messages : 106
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Jeu 14 Aoû - 20:34

Quel meilleur endroit pour rencontrer une personne sinistre qu'un endroit sinistre ? La seule différence est que les gens de cette ville étaient plus festifs. Leur amour pour le sinistre ne les rendait pas pour autant aussi sinistres que leur ville, au contraire. Toute cette ambiance contribuait à entreprendre une fête de Halloween aussi joyeuse que possible, même si leur bonheur résidait surtout dans le fait d'effrayer les innocents. Toutefois, la fête était encore bien loin et les rues étaient donc calmes. Ils cogitaient dur derrière les murs de leurs maisons pour décider d'un thème pour Halloween.

Or, la visite de Néo-Haruhi marquait encore les esprits. Ces habitants, bien trop dévoué à leur fête, n'ayant pour seul raisonnement possible que celle de la fête et la peur, n'avait pas vraiment saisi autre chose de l'attaque de cette furie que le fait qu'elle dégageait une aura terrifiante. Néo-Haruhi avait pourtant tenté de prendre le pouvoir, mais personne n'y avait rien compris, et la diablesse avait donc entrepris de se passer les nerfs sur eux jusqu'à ce que Kavitchie la poignarde.

Quant aux habitants, ils ne rêvaient plus que de reproduire la peur éprouvée ce jour-là, reproduire l'aura de terreur de Néo-Haruhi. Nul doute que cette femme serait la vedette... posthume... du prochain Halloween.

Mei... Mei Misaki... Femme errante comme un fantôme sans but... Et pourtant, comme toujours motivée par un but énigmatique et ce d'autant plus que ses actions semblaient toujours aller dans un sens, puis dans l'autre, comme si elle s'efforçait elle-même de ne jamais atteindre le but voulu. Ou bien ce dernier était justement de n'arriver à rien. Allez savoir.

Dernièrement, elle avait exhorté Sasaki à quitter le calme tranquille de l'île de Besaid qui l'avait adopté, pour partir chercher sa demi-soeur Haruhi. Une étape vers "Road to Glory" comme Mei l'appelait. De l'autre côté, elle avait exhorté Yuki à retourner à Shinrya pour extirper les derniers shinryens vivants de l'esclavage des Zir'khiss. Yuki avait ainsi un début d'armée pour la guerre qui se préparait.

Et à présent ? Au vu de ses dernières actions, sa présence ici ne pouvait pas ne pas avoir de rapport avec Néo-Haruhi. En tout cas, ce n'était surement pas pour faire la fête. Non, pour une fois, ses intentions étaient plus évidentes, ou plutôt son intérêt premier. Bien que Mei avait son conseil des ombres pour être ainsi au courant de tout, elle n'avait pas encore toutes les clés en main pour comprendre ce qu'il s'était passé ici et surtout, surtout, savoir comment s'en servir.

Sa grande question: valait-il mieux que Haruhi continue d'ignorer ce que son double avait fait ? Ou était-il au contraire intéressant que cette fille sache tout de l'horreur, du chaos qu'elle avait engendré bien malgré elle.

En arrivant sur la place, Mei s'arrêta, le visage toujours aussi inexpressif. Elle posa sa canne devant elle, posa ses deux mains sur le pommeau et fixa la fontaine au centre de la place, en penchant légèrement la tête sur le côté. Elle haussa un sourcil lorsqu'elle entendit Am, Stram et Gram approcher de cette même fontaine. Les deux premiers tenaient le troisième chacun par un bout. Arrivés à la fontaine, ils firent balancer Gram en comptant un, deux, trois et le lancèrent dans la fontaine.

-Rah ! Mais c'est pas que de l'eau ! Ca attaque ! Se plaignit-il sous les éclats de rire des deux autres morveux.

Mei enfila deux gants en fixant les enfants d'un regard froid. Elle s'approcha sans mot dire et attrapa Gram par le col pour le sortir de là. Geste généreux et altruiste ? Peu probable.

-Merci ! Rah ! La folle ! C'est la folle ! Paniqua Gram qui alla se réfugier derrière Am et Stram qui tremblaient en se tenant dans les bras l'un de l'autre.

Mei s'accroupit devant eux en les fixant toujours avec ce regard froid et inexpressif. Elle resta longtemps sans rien dire jusqu'à ce qu'elle dise:

-Annoncez moi auprès du maire. Et vous restez là bas à m'attendre, c'est compris ?

-Oui, madame, tout de suite, madame !

Ils mirent un peu de temps à détaler car ils s'emmêlaient les jambes à se tirer les uns les autres pour être celui qui passerait devant. Mei se releva en fronçant le nez. Il y avait dans cette ville quelque chose qui clochait en plus de l'odeur que Néo Haruhi avait laissé, presque imperceptible pourtant.

_________________


Mei's theme: http://tindeck.com/listen/xktf
Et tout l'album Consolation de Kalafina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 640
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Ven 22 Aoû - 17:54

Cherchant sans cesse réponses et solutions pour aider son royaume et aussi pour retrouver son honneur qui s'enfuyait au loin de jour en jour, Oswald le roi d'Ostown avait cette fois ci l'intention de se rendre à la Ville d'Halloween pour en apprendre plus sur le sentiment qu'était la peur. C'était surement cette dernière qui commençait à naître en Oswald qui se retrouvait petit à petit totalement vide de grandeur et de puissance, ce qui ne devait pas arriver pour un roi, et encore moins pour un éternel orgueilleux. 
Débarquant dans le monde où l'on aimait les démons mais pas les anges, Oswald reçu, pour mieux coller à l'ambiance, une apparence rappelant qu'il avait pris lorsque la Tâche s'était emparé de lui, c'est à dire un pelage au reflet mauve et des yeux d'un vert luisant, de quoi rendre jaloux les vers luisants qui pouvaient se trouver dans les sacs à friandise des enfants du coin. D'ailleurs il en croisa trois qui courraient, l'air effrayé, vers la demeure du Maire. Le lapin décida de se rendre là-bas aussi, il y avait peut être un danger qui raudait dans les environs. 

"Monsieur ! Elle vous demande ! La folle ! Elle arrive !", que les enfants masqués hurlaient en tapant à la porte du Maire de la Ville d'Halloween. Ce dernier ne mis pas longtemps pour ouvrir la porte de sa demeure, même s'il semblait garder son sang froid avec son visage souriant.

"Qui donc ? Il y a des tonnes de fous dans notre bonne ville de terreur".


Près à devoir se rendre héroïque, histoire que l'on puisse l'aider à son tour, Oswald restait dans l'ombre (ce qui n'était pas bien difficile dans ce monde) à attendre celle que les enfants craignaient tant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Chef du Conseil des Ombres
MembreChef du Conseil des Ombres
avatar
Nombre de messages : 106
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Dim 24 Aoû - 15:42

Mei resta longtemps à humer l'air ambiant, balayant la place de son regard perçant. Rien ne semblait clocher. "Hormis le clocher", pensa t-elle, mais c'était normal pour un clocher. Elle ne parvenait pas à identifier avec certitude cette odeur qu'elle avait perçue. Elle avait sa petite idée sur le sujet bien sûr, mais justement cela ne l'étonnait pas qu'elle n'arrivait pas à l'identifier correctement. C'était justement ce fait qui renforçait son hypothèse. Mais elle savait aussi de par ce fait qu'elle aurait beau chercher, elle ne parviendrait à comprendre cette sensation que lorsque ce qu'elle sentait ferait une erreur. Patience, donc.

Elle marcha donc jusqu'à la mairie. Incroyable comme le silence semblait toujours l'accompagner. Seul le bruit de ses pas et de sa canne semblait vouloir toujours la précéder comme des bruits réverbérés sur les parois d'une grotte immense, impossible à deviner d'où ils pouvaient venir. Ils étaient partout à la fois.

Le maire s'était approché de l'entrée, avait ouvert la porte, son sourire figé bien en évidence, n'ayant pour le moment aucune certitude quant à la personne qui avait été annoncée. Mais lorsqu'il la vit, sa tête fit un demi-tour sur elle-même pour laisser afficher sa tête déconfite. Un léger sursaut vers l'arrière ne trompait pas sur sa surprise désagréable. Mais très vite, sa tête refit un second demi-tour et afficha à nouveau ce sourire figé de circonstance, le sourire des politiciens toujours en campagne.

-Mei Misaki ? Quelle horreur délectable ! Que nous vaut l'honneur de votre retour en notre bonne ville d'Halloween ? Dit-il d'un ton faussement enjoué tout en descendant les marches, petits pas rapides par petits pas rapides. Mei lui passa à côté sans le regarder, continuant sa marche vers la mairie. Le maire fit un petit saut sur place et suivit Mei en accélérant la cadence de ses pas. -Vous verrez que j'ai refait l'entrée. J'ai acquis cette tête de sanglier empaillé. Je suis sûre que vous apprécierez l'effet tout à fait saisissant de ses défenses. Une terreur intégrale ! Oh et Jack a adoré votre idée de planter des crânes sur des piques pour le Halloween 1985 !

Ce n'était pas une idée qu'elle avait eu, mais plutôt une invasion de squelettes agressifs qui avaient dû être arrêtés. Il n'en était resté qu'un couloir de piques où trônaient les crânes. Oh, n'allez pas croire que Mei avait voulu sauver la ville. Elle avait beau certes accomplir parfois des actes qui pouvaient s'avérer profitables même pour le camp du bien, elle n'en était pas pour autant héroïque. Tout au plus, elle avait voulu récupérer des crânes pour en faire des bols pour le petit déjeuner du conseil des ombres.

A l'intérieur, Mei releva les yeux vers la tête empaillé de sanglier qu'elle ignora avec dédain en haussant les épaules. Elle continua d'avancer en ignorant tout autre détail et toute autre personne dans la pièce jusqu'à arriver devant une table posée contre le mur. En d'autres termes, elle était allé aussi loin qu'elle le pouvait. Elle déposa sa canne sur la table et enleva sa veste pour demeurer en chemise blanche et gilet marron.

-Je crois savoir que vous avez reçu la visite de... Oh pardon, votre Altesse, je ne vous avais pas senti. Décocha t-elle sur un ton méprisant et hautain sans même se retourner. -Etes vous donc si rongé par la honte que vous demeurez dans l'ombre ? Faites attention qu'elle ne vous dévore pas plus aisément que le doute ne ronge...

_________________


Mei's theme: http://tindeck.com/listen/xktf
Et tout l'album Consolation de Kalafina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 640
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Mar 26 Aoû - 0:47

C'est une jeune femme appuyée sur une canne qui pointa le bout de son nez après les garnements qui ne restèrent pas longtemps sur les lieux, laissant le Maire à la, possible, merci de la demoiselle qui dégageait un côté tout aussi malsain que la Ville d'Halloween elle-même, peut-être même plus. Le Maire était peut-être en danger, mais Oswald n'eut pas à intervenir, l'inconnue et le responsable de la ville se mirent en route vers la Mairie, d'après leurs dires que le Roi d'Ostown arrivait à entendre, même s'il gardait ses distances. Après tout, il était un lapin, ses grandes oreilles ne lui étaient pas qu'esthétique. Suite à quelques minutes de marche, les trois protagonistes du moment pénètrèrent dans la Mairie, et c'est là qu'Oswald fût doublement surpris. Alors qu'il était resté en retrait même une fois à l'intérieur du batîment peinturluré de diverses teintes de gris, la demoiselle répondant au nom de Mei Misaki le "senti", s'adressa à lui, tout en connaissant son titre de roi puisqu'elle l'appela "Altesse". Ce dernier avanca de quelques pas pour se retrouver autour de la même table que le Maire et la jeune femme qu'Oswald préssentait d'avance qu'il n'allait pas apprécier.

"La seule chose qui me ronge, c'est l'envie de vous apprendre comment parler à certaines personnes. Je ne sais pas qui vous êtes, mais vous semblez savoir qui je suis, et que vous avez en face de vous également le dirigeant de ce monde. Vous lui devez tout autant de respect qu'à moi, et d'ailleurs, que lui voulez-vous ?", demanda le Roi d'Ostown tout en fixant le Maire, bien qu'il s'adressait à Mei qui n'avait pas poser le regard sur lui. On dit qu'il faut combattre le feu par le feu, alors Oswald répondit avec autant de froideur qu'il y avait de mépris dans la voix de Mei.

Connaissant la tendance qu'avait Oswald à se créer des ennuis, et ne souhaitant pas obtenir de soucis avec Mei, le Maire -après un bref changement de visage- demanda à ses deux invités surprises de garder leur calme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Chef du Conseil des Ombres
MembreChef du Conseil des Ombres
avatar
Nombre de messages : 106
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Ven 29 Aoû - 16:49

Mei Misaki refusa de lever le regard vers Oswald, les deux mains posées sur la table, penchée sur elle, comme si elle regardait une carte tactique inexistante posée sur la table. Lorsque Oswald eut terminé, le maire eut la tête qui tourna sur elle-même une fois encore très brièvement, le temps d'afficher une tête inquiète. Peut-être craignait-il que les mots d'Oswald ait offensé son "invitée". Il jeta un oeil à Mei, guettant sa réaction. Celle-ci resta un instant silencieuse. C'était son genre: laisser le silence et une certaine tension s'installer. Il ne valait mieux pas être pressé ou détester le silence quand on lui parlait. Ne surtout pas craindre de voir la discussion s'allonger plus que nécessaire. A croire que cette figure éternelle ne vivait pas le temps de la même manière.

Elle sourit légèrement, sinistre avant de décocher cyniquement:

-Tout autant de respect qu'à vous ? Elle eut un petit rire discret et méprisant. -A une personne pour laquelle je n'ai pas voté et qui n'a été choisi que par le scrutin de quelques moutons ? Ne soyez pas condescendant à ce point, nous savons qu'il y a beaucoup moins de respect à avoir pour une personne de ce genre que pour quelqu'un qui tient son titre par le droit du sang. Vous êtes né roi, lui est devenu maire. La question serait de savoir si je dois plus de respect à celui qui a eu son titre sans effort ou à celui qui a dû faire campagne ?

Au départ, Mei semblait montrer à Oswald plus de respect qu'au maire qu'elle reléguait au rang des moins que rien. Mais finalement, la question du mérite vint à nouveau se placer comme une pique à Oswald. Nul doute en tout cas que Mei n'aurait aucun respect pour l'un ou l'autre. Non pas qu'elle se croyait supérieure elle-même, en tout cas pas vraiment, mais plutôt qu'elle n'accordait aucune attention à qui que ce soit. Ils se ressemblaient tous, rois, mendiants, nobles et roturiers.

Elle dénia enfin relever la tête et fixer intensément le roi de son unique oeil. Un combat s'engageait déjà entre ces deux là. Une tension palpable existait et c'était à celui qui baisserait le regard le premier. Et le maire était au milieu de ça, une position inconfortable. Du coup, il essaya de calmer le jeu, en paniquant, devenant soudainement très agité.

-Vous parliez d'une visite, dame Misaki ? Parliez vous de celle de cet hom... Lapin ? Je veux dire, Sa Majesté... Ou d'autre chose ?

Une fois encore Mei resta longtemps silencieuse avant de répondre sans lâcher Oswald du regard.

-Vous avez reçu la visite d'une folle qui a semé le chaos dans votre ville, non ? Je souhaiterais examiner l'endroit où elle a été tuée.

-Oh oui je vois. Hahuri, Harari, quelque chose ? Une femme avec un manteau de cuir rouge et deux pistolets ? Oui, une vraie femme, une vraie terreur, quoique quelque peu mégalomane. Elle nous ordonnait obéissance et adoration, c'était un rôle absolument drôle d'horreur.

Mei fronça les sourcils. Comme prévu, le nom de Haruhi restait en tête et peu connaissait le fait qu'il s'agissait davantage de Néo-Haruhi, que de la vraie Haruhi. Pas terrible pour la réputation de cette fille. Déjà qu'elle n'avait pas une réputation de fille sympathique...

-Ces trois garnements sont partis ? Je leur avais dit de rester... Perte de temps...

_________________


Mei's theme: http://tindeck.com/listen/xktf
Et tout l'album Consolation de Kalafina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 640
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Sam 6 Sep - 19:28

Déjà que l'égo d'Oswald prenait un certain coup ces derniers temps, la remarque de Mei quand à son titre de roi et son obtention ne pouvait que le mettre encore plus sous les nerfs. Mais il n'avait pas l'intention de se laisser faire si facilement, le lapin chanceux n'était pas du genre à avoir sa langue dans sa poche et encore moins à ne pas avoir de répondant.

"Il n'est pas faux de dire que ma royauté ne fut pas dur à obtenir, mais je pourrais dire qu'elle est difficile à porter. Ou encore que j'ai su le faire dignement et prouver ma valeur dans le passé. Je pourrais aussi vous racontez les devoirs que j'ai dû accomplir pour devenir Maître de la Keyblade. Alors que vous... qu'est-ce que vous avez pu faire dans votre vie ? Qu'avez-vous gagner qui vous donne le droit de ne pas parler comme il le faut à des personnages réputés ?"
Oswald avait su quoi répondre pour ne pas paraître idiot face à la demoiselle qui le fixait, mais cela n'avait sans doute pas cacher son manque d'assurance qu'il cherchait à mettre dans l'ombre par l'arrogance qui avait été sa principale caractéristique royale après la chance, deux choses qui lui manquaient à présent. Il aurait pu continuer de dissimuler tout cela en essayant de se donner de l'importance dans ses paroles, mais le Maire de la ville repris très rapidement la discussion qu'il avait entamé avec Mei. Et c'est Haruhi qui vînt à la bouche du Maire ensuite. Oswald avait rencontrer cette fille lorsqu'il s'était incarné sous la forme d'un coeur, et n'avait donc pas réellement souvenir de qui elle était, bien qu'il savait mettre un visage sur ce nom.

"Et que vouliez-vous à ces enfants, Misaki ?", demanda le Roi d'Ostown à Mei en s'asseyant en face d'elle après avoir contourner la table.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Chef du Conseil des Ombres
MembreChef du Conseil des Ombres
avatar
Nombre de messages : 106
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Jeu 18 Sep - 14:33

[HRP: désolé j'ai pas vu le temps passer. Entre le boulot, les nouveaux jeux, les rp cb, j'ai fini par zapper.]

Mei écouta Oswald en le fixant de son unique oeil. Difficile à dire si elle s'amusait à le chercher ou si au contraire elle tentait de gagner un combat, ou même si ce lapin l'énervait, si elle le méprisait profondément ou non. Elle se contentait de l'observer, décollant enfin son regard et ses mains de la table. Elle avait l'habitude de faire avec les éléments perturbateurs. Peut-être au fond pourrait-il être utile ? Ou si ce n'était pas le cas, elle trouverait bien un moyen de "s'amuser" à ses dépends. Oh, n'allez pas voir ça comme du sadisme. Mais il semble, rien de sûr non plus, qu'elle aimait analyser, sonder... Une cause ou une conséquence de sa notoriété de courtière en informations. Pour en savoir autant, il n'y a pas de secrets, il faut faire l'effort de chercher.

-Ah... Coupa t-elle dans un soupir méprisant. -Maître de la Keyblade... Le sésame qui ouvre toutes les portes, ennoblit l'esprit, excuse tous les pêchés et rend unique. Quelle arrogance... En ce cas, je m'incline et vous avez raison je ne suis moins que rien à côté d'un "Maître" de la Keyblade.

Nul besoin je suppose de préciser que le ton était ironique à l'extrême. De toute façon, Mei ne parlait jamais d'elle. Elle ne se glorifiait d'aucun acte, parfois même plutôt l'inverse, et pourtant, elle en avait vécu des choses, changé des destinées, évincé et formenté des coups d'état, tué des sommités de ce monde, modifié le cours de l'histoire. Mais tout ça, Mei n'en parlait pas. Les autres le faisaient pour elle. De toute façon, elle semblait n'en avoir cure. C'était fait et seul importait le présent. En même temps, certains prétendaient même qu'il y avait eu plusieurs Mei et donc que celle-ci pouvait très bien ne rien avoir encore fait. Donc... Allez savoir...

De toute façon, elle n'avait pas besoin d'étaler sa vie puisqu'elle n'avait besoin de l'approbation, de l'admiration ou de la reconnaissance de qui que ce soit. Surtout que ça serait plutôt souvent l'inverse: la haine, le mépris, la peur et la rancoeur. Elle savait qui elle était, pas besoin de se justifier.

-Ces enfants savent bien plus de choses sur ce qu'il se passe en ville que n'importe qui. Ce sont les yeux et les oreilles de Oogie Boogie. Ce qu'il s'est passé ici, ils le savent dans les moindres détails. Monsieur le maire... La place de la ville. Haruhi.

Le maire sursauta. A croire qu'il espérait presque qu'on l'avait oublié. Il se mit à marcher à toute vitesse vers la porte et sortit. Toutefois, Mei ne le suivit pas. Elle resta à fixer Oswald. Elle cherchait une utilité à ce gêneur.

-Cette ville a connu récemment un drame. Oh ces abrutis n'ont pas vécu la chose comme telle, mais les étrangers qui en ont été la cause et les victimes ne sont pas près d'oublier cette nuit. Elle est gravée jusque dans leur chair, littéralement pour certains. C'est pour savoir ce qu'il s'est vraiment passé que je suis là. Pour savoir si l'un de ces étrangers mérite la rédemption ou d'être puni. Ce qu'il s'est joué ce jour-là a déjà eu des retombées désagréables. Comme une tentative de vengeance qui a failli coûter la vie d'innocents. Même celle qui a été la cible de cette vengeance est probablement innocente.

_________________


Mei's theme: http://tindeck.com/listen/xktf
Et tout l'album Consolation de Kalafina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 640
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Lun 29 Aoû - 17:49

Le lapin chanceux, aussi fier qu'il se donnait l'air, n'eu pas envie de rebondir sur le sarcasme de son interlocutrice. Quoi qu'il puisse dire pour, ne serait-ce que se sentir mieux et se rassurer, il savait que Mei arriverait à mettre le doigt là où ça faisait mal. Et qu'elle aurait même tendance à y enfoncer son ongle jusqu'à la chaire. Oswald avait déjà sa cour et son peuple pour s'occuper de cela, il était déjà bien assez malmener dans son propre royaume, est-ce que cela pouvait réellement le suivre jusqu'à un monde supposé être aussi festif que la Ville d'Halloween ? Il semblerait que oui, quelle chance mon cher lapin !

Le Roi d'Ostown repris son calme. Malgré les paroles insupportables de la borgne pour sa personne, il se dit qu'elle n'était peut-être pas si mauvaise pour la ville que ce qu'il pensa. Elle avait bien raison sur le fait que les enfants de la cité était sous les ordres de la véritable mauvaise graine du coin, et ça Oswald ne pouvait l'ignorer. Faire le tri pour régler les problèmes d'un royaume était quelque chose que le lapin aurait voulu pouvoir faire de sa propre personne, dans son domaine surtout, mais la peine de mort y avait été aboli pour faire oublier certains penchants d'Ostown et paraître comme un monde plus moderne et ouvert d'esprit. Il aurait pu enfilé un masque et agir en tant que justicier de nuit, mais à vrai dire, c'est plus ou moins ce qu'il faisait ici. Il masquait son incompétence derrière une envie d'acte plein d'héroïsme, pouvait-il profiter de l'occasion pour s'accaparer un peu de gloire ?

"Je n'ai pas eu vent de ces événements, j'étais plutôt...", occupé ? Pas le moindre à vrai dire, c'est plutôt qu'il n'en avait rien à faire de ce monde concrètement. Ne souhaitant pas continuer sur cette voie, il reprit sa réponse après avoir tousser dans ses pattes noires. "Étiez-vous présente lors de ce fameux drame ? Êtes-vous capable de mettre des noms et visages
sur les étrangers qui ont rendus la Ville d'Halloween bien plus lugubre qu'elle ne devrait l'être ?", qu'il demanda. Si Oswald voulait agir et régler les problèmes d'autrui, il devait connaître tout le déroulement de cette nuit d'horreur. Il aurait été intéressant pour lui d'avoir la version des choses du Maire de la ville, mais il se doutait que Mei était certainement plus impliquée dans cela qu'un froussard adorateur de mauvaises farces.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Chef du Conseil des Ombres
MembreChef du Conseil des Ombres
avatar
Nombre de messages : 106
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Lun 29 Aoû - 18:54

Mei Misaki fixait Oswald sans plus mot dire. Et Oswald en faisait de même. Apparemment, Mei avait gagné cette première manche. La fierté du lapin ne le forcerait pas à aller plus avant dans cette confrontation où Mei semblait avoir toujours une longueur d'avance. Était-elle satisfaite ? Allez savoir... Elle n'eut même pas un sourire ou le moindre signe de satisfaction. C'était comme si c'était juste fait et plus à refaire. Elle avait dit ce qu'elle avait à dire, ni plus ni moins. A la voir ainsi, c'était juste comme de l'instinct de survie, comme un chat feule devant un chien pour l'intimider. Simplement pour mettre au clair, rapidement et efficacement, que Mei n'avait aucunement l'intention de laisser passer quoique ce soit de la part d'Oswald ou même de sa propre part et qu'elle avait l'intention de mener la partie.

Du coup, Oswald préféra laisser tomber les affaires le concernant et se focaliser sur celles concernant ces fameux étrangers dont parlait Mei. Les affaires de la ville de Halloween. Il n'était bien entendu pas au courant des événements dont parlait Mei. Pas étonnant, ça n'avait pas vraiment été d'une importance capitale pour les autres mondes. Ca n'avait finalement fait que déranger drastiquement la vie de deux, trois personnes. Et ça le faisait encore, du reste.

Il demanda donc à Mei de bien vouloir l'instruire, en particulier sur les personnes concernées que la femme n'avait fait que nommer "étrangers" jusqu'à maintenant. Seul le nom de Haruhi était sortie et en fait, quand on y pense, c'était faire une erreur que de nommer ce nom tel quel, sans préciser.

-Si j'étais présente, je n'aurais pas besoin de faire le voyage jusqu'ici. Décocha t-elle désagréablement.

Elle resta un long instant silencieuse. Peut être pour lui laisser le temps d'apprécier son sarcasme. Ou voir si elle allait le relancer dans son agacement. Mais elle poursuivit un peu plus vite que d'habitude.

-Cette sombre affaire concerne trois personnes: Haruhi, Kavitchie et Sylvanas. Leurs chemins se sont croisés et leur destin s'en sont retrouvé chamboulés. Mais ce n'est que mensonge, manipulation et violence, que cette histoire. Si un semblant de vérité n'est pas rétabli, cela va s'envenimer.

Elle s'arrêta encore. Elle le fixait toujours, le passant au rayon x, façon de parler. Et sans prendre le temps de s'assurer qu'elle ne l'interromprait pas s'il s'était mis à parler, elle enchaîna:

-Je connais donc ces visages. En fait, je peux même te les montrer et montrer une partie de ce que j'ai déjà glané sur cette nuit funeste. Dit-elle en prenant un air sombre et en pointant du doigt son cache oeil.

Elle se releva, le doigt toujours posé sur sa joue en dessous du cache oeil, tendu vers celui ci. Elle marcha vers lui avec un regard froid, inexpressif mais angoissant. S'arrêtant non loin de lui, elle insista:

-Alors ? Tu veux voir ?

_________________


Mei's theme: http://tindeck.com/listen/xktf
Et tout l'album Consolation de Kalafina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 640
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Lun 29 Aoû - 19:43

Même s'il avait souhaité connaître les noms des protagonistes de cette mésaventure, il se doutait bien que les avoirs n'allaient pas l'avancer clairement sur le coup. Il ne connaissait aucune de ses trois personnes, ou en tout cas, pas de cette vie. Mais il allait tout de même tâcher de retenir ses prénoms, même si ce n'était pas son fort, pour rechercher leur porteur s'il le fallait plus tard. En attendant, c'était surtout mademoiselle Misaki qui occupait l'esprit du Roi déchu. Cette fille, en plus d'être des plus agaçantes pour n'importe qui qui manquait de répondant, elle arrivait à faire de la concurrence aux gens du coin. On aurait pu nommer la jeune fille Reine d'Halloween tellement elle pouvait donner une véritable chaire de poule au lapin qui avait crainte de finir en civet lorsque Mei s'avança en pointant son oeil couvert. Elle pouvait lui montrer les événements de la nuit où Haruhi fut tuée, véritablement ? Maintenant ? Oswald avait pu en voir de nombreuses choses, et ce n'est pas une scène de tuerie qui l'effrayait, mais bien le fait d'imaginer ce qui pouvait se trouver sous le cache oeil de la demoiselle.

Il n'appréciait pas qu'on le tutoie de la sorte, mais face à cette peste ambulante, Oswald ne pouvait que garder sa fierté et s'habituer à être traiter comme une personne des plus communes, car il se doutait bien que sa couronne finirait par n'être qu'un souvenir d'ici peu. Se dressant, debout sur sa chaise, le petit personnage se permit d'avancer sa patte vers le visage de son interlocutrice. "Je le souhaite", qu'il répondit à la question directe de l'effrayante brunette après avoir avaler sa salive aussi discrètement qu'il le pouvait. Ses doigts étaient près à soulever le bandeau qui cachait sûrement bien plus qu'une blessure de combat comme celles que le lapin pouvait avoir sur le corps. Il tortillait ses bouts de doigts potelés, puis recula sa main après une hésitation qu'il chercha à justifier difficilement.

"Es- es- est-ce que je peux avoir confiance en l'arrogante justicière que tu me sembles être ?", qu'il demanda, incertain, en se dressant sur la pointe de ses pattes arrières pour prendre un peu plus de hauteur. Deux trois centimètres de plus étaient importants pour une personne qui ne fait même pas un mètre, sans prendre en compte la longueur de ses oreilles.
"Qu'est-ce qui me dit que derrière ce cache-oeil ne se trouve pas un mensonge, qui pourrait justement me manipuler à mon tour ?", qu'il voulait savoir. Rien ne pouvait montrer la véracité de ses paroles, surtout en l'absence du maire. Oswald ne laissa pas le temps à la concernée de répondre à sa question pourtant existentielle, qui pouvait bien être de vie ou de mort. Il craignait de se prendre une nouvelle remarque salée qui pouvait le faire chuter de son piédestal, déjà disparu depuis son entrée dans la mairie, s'il n'agissait pas et continuait d'hésiter. S'il n'arrêtait pas de se montrer craintif, que ce soit devant Mei ou n'importe qui d'autre, il n'aurait plus la moindre raison de valoir son trône. 

"Bon. Je n'ai rien à perdre, je veux en savoir autant que toi". Reprenant son sang-froid, qui était même plutôt glacé devant le regard de la jeune fille, le lapin rapprocha sa patte pour soulever le bandage, tout en priant tous les dieux qu'il connaissait (que ce soit de nom ou en personne) pour ne pas avoir une mauvaise surprise.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Chef du Conseil des Ombres
MembreChef du Conseil des Ombres
avatar
Nombre de messages : 106
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Mar 30 Aoû - 20:27

Le roi était hésitant. Avait-il peur de ce qu'il allait découvrir sous le cache-oeil ou au travers de ce qui se cachait dessous ? Ou bien d'être trompé ? N'allait-elle pas l'hypnotiser et en faire sa chose ?... Si elle en avait le pouvoir cependant... Il affirma tout de même sa volonté de voir ce que Mei lui offrait. Celle-ci termina donc de s'avancer vers lui, son regard perdu dans le sien.

Il prit un peu plus de hauteur, tendit la main, apparemment décidé à le faire bien que tout chez lui transpirait l'appréhension. A tel point qu'il finit par hésiter. Il demanda en bredouillant s'il pouvait avoir confiance en elle. Non, en ce qu'il appela une arrogante justicière. Mei eut un léger sourire narquois. Arrogante, certainement, elle ne le se cachait pas. Mais justicière ? Ca la faisait beaucoup rire. Elle, une justicière ?

Sans doute que ses paroles avaient pu être interprétées comme celles d'une femme venu redresser un tort. Mais en vérité, Mei n'avait jamais dit qu'elle souhaitait elle même aider ces gens. A vrai dire, elle n'avait pas encore décidé. Ce n'était pas dans ses habitudes de prendre parti facilement. Elle n'avait pas encore décidé et même, si son enquête la tirait vers cette conclusion, elle était même prête à envisager de prendre le parti inverse: tout faire pour envenimer la situation de ces trois victimes. Si ça pouvait être dans un intérêt... Pas forcément le sien d'ailleurs ironiquement...

Et le roi réenchaîna presque aussitôt avec une question presque similaire. Il se faisait des hypothèses dans sa tête. Il exigeait une garantie que rien ne lui arriverait, que Mei ne lui mentirait pas. A cela, Mei se sentit tout de même obligée de répondre:

-Enfin une bonne question... Tu n'as aucune garantie. Mais ne dit-on pas que les yeux ne peuvent mentir ? Qu'il faut regarder les gens dans les yeux pour prouver sa sincérité ? Ce que tu verras ne sera qu'une suite d'images, une histoire incomplète, découpée. Ton esprit va alors de lui-même tenter de faire des liens. En d'autres termes, si quelqu'un risque de te tromper... C'est toi-même.

Après qu'elle eut fini de lui expliquer, elle retourna dans son mutisme, le regard fixe, inexpressif, glaçant, une vraie poupée de cire. Elle descendit son doigt puisqu'Oswald prenait lui-même la responsabilité de lui enlever son cache oeil.

Après un temps, Oswald lui enleva son cache-oeil et découvrit deux paupières closes, tout ce qu'il y avait de plus normales. Mais soudain, elles s'ouvrirent et découvrirent à leur tour un oeil à l'iris jaune, exorbité, les veines visibles qui regardait frénétiquement tout autour. Et lorsqu'il sembla remarquer Oswald, l'oeil se mit à reculer dans son orbite, à s'engouffrer profondément dans l'obscurité du crâne et à y disparaître.

Tandis que l'oeil faisait cela, Oswald lui-même pouvait se sentir comme être aspiré en tourbrillon et chuter au fond de l'abîme, perdant le sens de ce qui l'entourait. L'instant d'après, des images lui parvinrent, comme des flash. Il y eut d'abord Néo-Haruhi dans son manteau de cuir rouge, avec son corbeau. Elle était devant les habitants et clamait en un écho: "Adorez moi, je suis votre reine". Une autre image: une femme blonde, Kavitchie, était entré et la désignait du doigt, menaçante.

L'image d'après, Néo Haruhi la pointait de son pistolet. L'image d'après, elle sautait par la fenêtre. L'instant d'après, Kavitchie changée en Bloody Kavitchie torturait une Néo Haruhi effrayée. Puis, Kavitchie, revenue à la normale, sauvait Néo Haruhi, lui transfusait le sang qu'elle venait de perdre. L'instant d'après, Néo Haruhi souffrait le martyr. Puis, Néo Haruhi, sur la place de la ville, jubilait devant une idole à son effigie, en flammes, hurlant: "Adorez moi je suis votre reine". L'instant d'après, Néo Haruhi était transpercée par Kavitchie d'une épée de glace, et en mourrait. L'instant d'après, Néo Haruhi, sur le lit où on lui avait transfusé du sang et avait souffert le martyr, devenait une elfe à la peau bleutée pâle.

Oswald fut aspiré vers l'arrière et put retrouver son corps, l'esprit rendu un peu vaseux. Mei avait déjà remis son cache oeil.

-Les choses n'ont peut être encore aucun sens à ton esprit. Elles sont confuses. Mais c'est que moi aussi, il me manque des détails pour lier tout ceci.

_________________


Mei's theme: http://tindeck.com/listen/xktf
Et tout l'album Consolation de Kalafina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 640
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Dim 4 Sep - 14:52

Le léporidé se doutait bien qu'il n'allait pas avoir le droit à des belles mirettes dignes des plus belles princesses du Domaine de la Lumière, surtout en se trouvant dans la Ville d'Halloween, là où le morbide et l'épouvante est à l'honneur. Mais pour autant, le Roi Oswald fut légèrement troublé par ce qu'il avait en face de ses propres yeux, celui de la demoiselle Misaki, un oeil qui pouvait faire une décoration magnifique pour une pâtisserie du coin en tant que cerise sur le gâteau. L'organe semblait premièrement hyperactif, et Oswald cru fortement que si l'oeil tournait dans tous les sens cela était pour l'hypnotiser ou le mettre dans une folie proche de celle qu'il émanait, mais il fini par se stabiliser et resta fixe, observant le lapin, avant de l'absorber dans une vision comme ce que Mei lui avait indiqué. Il n'y avait, à priori, aucune entourloupe mais rien qui permettait non plus de se réjouir car cette hallucination avait un côté cauchemardesque semblable au rêve d'une nuit au sommeil des plus agités.

Il eut l'impression de se faire aspirer à l'intérieur de l'esprit de la brunette, comme s'il avait suivi l'étrange organe macabre à travers la tête de sa détentrice. Il aurait beau avoir crier, il savait que là où il était transporté il n'aurait pas eu moyen d'interagir sur la réalité, il ne pouvait que suivre ce qui lui était montré après une chute presque éternelle vers la noirceur de la scène nocturne.

Il y vu premièrement une jeune fille qu'il ne connaissait pas dans cette existence, la victime de cette nuit de sang, suivi d'une femme à la longue chevelure blonde qui ne semblait pas vouloir du bien à la première demoiselle qui se proclama "reine" de la Ville d'Halloween. Oswald savait très bien qu'il ne risquait pas la mort à travers une vision, mais il craignit de se retrouver avec une balle entre les deux yeux tellement le pistolet de la jeune fille au manteau rouge lui paraissait réel, et prêt à faire feu. Est-ce qu'elle s'en était servie réellement contre la femme blonde ? Pour l'attaquer, ou bien se défendre ? Oswald pencha plus pour cette hypothèse suite à ce qu'il pu voir, la première fille semblait fuir en sautant par une fenêtre après s'être fait torturé par la seconde qui ne paraissait clairement plus dans un état normal, ou en tout cas plus dans celui qu'elle était précédemment, puisqu'elle finit par reprendre son apparence initiale et porta des soins à la demoiselle au manteau de cuir. Mais celle-ci paru à nouveau dans un état de souffrance, la transfusion avait-elle été réellement bénéfique ? Un nouveau flash emmena à nouveau Oswald là où la jeune fille au manteau rouge se proclamait reine, devant une figure enflammée d'elle-même, avant de se faire transpercer par une épée de glace tenue par la femme blonde dans un autre passage. Un coup létal.
Laquelle des deux inconnues avait pu annoncé la mort de l'autre en premier ? Comment cet affrontement avait débuté ? Pour quelle raison ? Que pouvait-il interpréter de tous ces moments qui ne semblaient même pas tous se suivre ? Les personnes de la vision étaient toutes les deux inconnues pour le roi d'OsTown, il avait du mal à comprendre comment tout cela avait pu s'enchaîner. Sa vision se termina en voyant la première demoiselle, changeant d'apparence, là où elle reçu des soins...

Le lapin revînt à la réalité, mais son esprit n'était pas encore entièrement revenu de là où il s'était égaré. Par instinct, sans doute primaire, le roi fit apparaître sa Keyblade avant de l'agripper à deux mains, même si on avait pu remarqué qu'elle eut du mal à se matérialiser directement. Sortant de l'emprise de l'oeil rangé derrière son cache, le lapin repris petit à petit conscience d'où il était et de ce qu'il venait de voir, et fit disparaître son arme qu'il pointait dans le vide.

"J-je...", qu'il commença à balbutier, "je ne sais pas si je dois te remercier de m'avoir montrer cela, mais j'espère que cela servira à régler cette affaire dans laquelle tu sembles si investie", qu'il ajouta en se frottant le front, comme s'il supportait un mal de tête suite aux nombreux flashs.
"Ne faudrait-il pas retrouver de suite le Maire ?", reprit Oswald en sautant de sa chaise pour mettre ses pattes nues sur le sol, "un bon paquet d'habitants du monde a pu voir la prétendue "reine" à l'oeuvre, ils pourront sans doute nous éclairer sur ses intentions et peut-être sur celle de sa tueuse, le Maire pourrait nous dire qui était présent à la place de la ville, non ?", qu'il proposa encore un peu fébrile à Mei, en espérant qu'elle n'était pas contre le fait d'avoir un camarade d'investigation dans ses recherches, avant d'ouvrir la porte de la mairie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Chef du Conseil des Ombres
MembreChef du Conseil des Ombres
avatar
Nombre de messages : 106
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Dim 9 Oct - 15:21

Le roi Oswald sortit peu à peu de sa torpeur tandis que Mei lui tournait le dos, semblant patienter, ou carrément s'en ficher pas mal de l'état de sa victime. Elle était en fait surtout perdue dans ses pensées. En fait, cela avait été aussi l'occasion pour elle de revisiter rapidement ses informations et ainsi faire un nouveau bilan. Du coup, elle réfléchissait à nouveau à ce qui avait pu se passer exactement.

En vérité, elle savait un peu plus que ce qu'elle avait montré. Non qu'elle avait caché des choses mais plutôt que son esprit de déduction l'avait amené à imaginer assez bien ce qui avait dû se passer. Elle souhaitait avant tout heurter sa vision à la réalité des choses. Ensuite, elle pourrait déterminer si Haruhi avait à être punie ou si Kavitchie était plus coupable encore.

Exactement ce dont le roi lui parla après coup. Il était encore un peu en état de choc lorsqu'il lui proposa d'aller voir le maire et de rencontrer les habitants afin de savoir si l'un d'eux n'avait pas des informations supplémentaires pour les aider à mieux comprendre. Mei devait admettre que cela n'était pas une mauvaise idée. C'est juste qu'elle avait plus l'habitude de faire appel à des informateurs chevronnés, souvent des enfants, que demander à n'importe quel quidam aux souvenirs flous/

Mais la question était tout autre. Devait-elle vraiment laisser cet animal traîner dans ses pattes ? Après tout, elle travaillait rarement en duo, surtout une personne qui ne faisait pas partie du conseil des ombres. D'un autre côté, elle se dit que si personne d'autre qu'elle-même ne découvrait la vérité... Alors, cela ne servirait pas à grand chose. Si Oswald, en voyageant, pouvait faire savoir par delà les mondes, ce qu'il s'était passé ici, cela aurait un réel impact. Alors, sans doute valait-il mieux qu'il voit tout cela de ses propres yeux.

-C'est une bonne idée... Il y a un autre endroit qu'il faut visiter de toute façon. L'endroit où Haruhi s'est vidé de son sang: dans et à côté de la maison de Jack Skellington...

Elle se retourna lentement et sans un regard pour Oswald, elle marcha vers la porte de la maison du maire. Elle sortit et constata que les enfants, Am, Stram et Gram étaient bien partis. En revanche, la place se remplissait de badauds, qui avait dû s'étonner de voir le maire aussi agité. Il n'en faudrait pas plus pour que l'autre starlette de la ville, Jack, vienne mettre son nez dans les affaires de la ville, et de Mei par la même occasion.

_________________


Mei's theme: http://tindeck.com/listen/xktf
Et tout l'album Consolation de Kalafina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 640
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Jeu 20 Oct - 14:43

Le lapin s'attendait à une réponse froide, oui, mais négative. Il avait imaginé se prendre une nouvelle remarque, être rabaissé à un rang qu'il n'aurait pu supporter, mais il semblerait que la demoiselle était partante pour être accompagnée par le roi d'Ostown, ou du moins ce qui restait de ce personnage, à travers son enquête. Ils allaient donc devoir se rendre dans la demeure de l’idole du coin, s'il avait bien compris. Oswald n'avait jamais rencontré personnellement le "Roi des Citrouilles", celui qui répondait à ce titre chaque année et représentait parfaitement l'esprit d'Halloween pour tous ses plus fervents admirateurs : monsieur Skellington, Jack. Même si le Maire était officiellement le dirigeant de la ville, Oswald cru avoir compris que si elle arrivait à tourner rond, enfin autant que cela est possible dans ce monde, c'était grâce à ce type squelettique. Une personne plutôt respectable donc, non ? Le lapin espérait pour l'individu qu'il n'avait pas été directement impliqué dans le meurtre d'Haruhi. Cela pourrait nuire à sa réputation, quoi que, ce genre de chose pouvait peut-être ravir les gens du coin, même les plus sains d'esprit.

Sortant de l’hôtel de ville, le lapin passa entre les fines jambes de sa nouvelle camarade d'aventure pour découvrir la petite foule qui s'était amassée devant la battisse à la suite du départ du Maire. Qu'est-ce qui s'passe ? Un problème dans les préparatifs ? DES MORTS ? FAITES QU'IL Y AIT DES MORTS ! que l'on pouvait entendre dans l'attroupement de monstres poilus, griffus, et parfois gluants. Les trois à la fois aussi. Il ne fallait pas que la visite de Mei et d'Oswald provoque ce genre de bouleversements dans la Ville d'Halloween, cela risquerait de peut-être trop attirer l'attention, et de faire fuir les coupables de la mort de la jeune fille. Si Oswald arrivait à régler tout cela, cela pourrait lui faire une bonne pub', mais si rien ne se passait comme il le fallait pour le Roi, on risquerait de penser qu'il était parti semer la zizanie dans d'autre royaume que le sien. Chose qu'il ne pouvait se permettre. Il devait donc calmer la masse qui se formait, c'est ce dont il était certain.

Le rongeur regarda autour de lui, avant de quitter les bottes de Mei pour sautiller sur un muret, avant de s'accrocher à un réverbère à l'aspect douteux. Il prit son souffle, comme il avait l'habitude de le faire avant de s'adresser à son peuple, et au moment où il allait prononcer quelques mots, la foule s'excita de plus belle. L'hôte de la maison qu'Oswald et sa camarade devait visiter venait de pointer le bout de son nez, au sens figuré, puisqu'il n'avait concrètement pas de nez.

"Que se passe-t-il mes chers amis ? Je vous entends de chez moi, non pas que vos voix toutes plus affreuses et disgracieuses les unes que les autres me dérangent, mais j'aimerai tout de même savoir ce qu'il peut bien arriver ! Serait-ce une nouvelle idée pour Halloween qui vous rassemble ici ?", qu'il demanda en arrivant dignement, signant quelques épitaphes sur son passage. "Que vois-je ? Serait-ce là un invité de Pâques !?", qu'il s'écria en se rapprochant du luminaire sur lequel était perché le petit roi.
"Hum je ne- oui bien évidemment ! Je suis ici avec une amie, nous aimerions pouvoir nous entretenir avec vous, ouuuu du moins, pouvoir nous inspirer de votre macabre décoration, surtout celle de votre demeure. N'est-ce pas ... Mei ?", répondit le rongeur en sautant de son perchoir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Chef du Conseil des Ombres
MembreChef du Conseil des Ombres
avatar
Nombre de messages : 106
Age : 25
Date d'inscription : 13/08/2014

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Jeu 17 Nov - 19:14

Tandis qu'ils descendaient sur la place où les badauds s'attroupaient, Mei enregistrait patiemment les visages, les impressions, les remarques de chacun. C'était comme si en un instant elle constituait une encyclopédie complète et précise de chacun des habitants qu'il s'agisse de leur apparence ou de leur personnalité. Il fallait admettre qu'elle appréciait le faire, et ce même quand elle avait déjà fait ce travail des dizaines de fois et qu'elle connaissait déjà tout d'eux. Car, on pouvait lire sur les visages si des choses avaient changé, si des évènements dramatiques les avaient marqués récemment... Et là, la question était: quelle personne était-elle en train de devenir ?

Jack s'approcha en s'enquérant des nouvelles. Oswald ayant pris de la hauteur, il le remarqua aisément dans la foule, contrairement à Mei dans la foule, qui plus est elle était assez petite comme femme. Jack le prit pour le lapin de pâques, ce à quoi Oswald répondit par l'affirmative, sans assumer parfaitement son mensonge. Sans doute se croyait-il investi et obligé par cette règle qui voulait que les voyageurs entre monde évitent de parler des autres mondes. Mais très franchement, Mei s'en fichait, et d'autant plus qu'elle savait bien que depuis quelques années, cette règle ne valait plus grand chose avec tout le passage qu'il y avait eu. Des gens moins discrets. Bref, qu'il y ait d'autres mondes n'était plus un secret.

D'un autre côté, et peut être était ce la vraie raison d'Oswald, se présenter sincèrement, comme étant le roi Oswald et Mei du conseil des ombres, ça avait quelque chose de formel et aussi d'exceptionnel. Ca aurait nui à leur enquête que de commencer à laisser penser à Jack qu'il devait dérouler le tapis rouge. Peut être tout le monde tout autour se serait tourné vers lui, l'aurait assailli comme un être important... Encore que la présence du lapin de pâques les intriguait au moins autant...

Mais si Oswald était le lapin de pâques, est ce à dire que sa compagnon Mei était la cloche de pâques ? Sympa.... Mieux valait penser que c'était là une pensée paranoïaque et passer à plus important, de suite.

-Mei ? Mei Misaki ? De sa grande hauteur, Jack se redressa et vit la tignasse noire mal coiffée de Mei, et surtout sa mèche rebelle caractéristique. Il sembla quelque peu réservé. Il n'était pas spécialement heureux de la voir, semblait-il. Il fallait dire que la première fois, Jack l'avait trouvé, comme Oswald l'avait pressenti, tout à fait en accord avec l'ambiance de Halloween. Mais lui et Sally avaient fini par s'entendre sur le fait que Mei était plus qu'elle ne paraissait et qu'elle attirait les ennuis. -Et vous vous cachiez... Allons donc, ne soyez pas timide. Chevêche et Revêche ne sont pas avec vous ?

C'était le nom de deux jumelles, deux enfants très joueuses qui avaient fait le voyage avec Mei. Et faisaient partie du conseil des ombres. Bien que d'un caractère plus enjoué que Mei, elles étaient aussi de vraies tempêtes dont il fallait tout autant se méfier. Elles étaient d'une nature surprenante. Il fallait éviter de les quitter des yeux, même un quart de seconde, où elles disparaissaient pour réapparaître dans les lieux et dans des conditions improbables...

-Je suis venue visiter ta maison. Rapport à Haruhi. Fit stoïquement Mei sans le moindre bonjour, sans la moindre politesse.

-Et plus vite tu l'auras vu, plus vite tu partiras... Grinça t-il entre ses dents, davantage pour lui-même, à mi voix, se donnant lui-même l'argument pour se convaincre de la laisser faire sans poser de questions.-Mi casa es tu casa... Dit-il en faisant un large geste du bras pour lui indiquer d'aller vers chez lui.

Mei marcha d'un pas lent vers la maison. C'était son rythme habituel. Mais c'était aussi qu'elle enregistrait déjà les moindres détails du décor entre la place et la maison. Une trace de sang même infime, une empreinte presque effacée, un cheveu... Rien ne pouvait échapper à son oeil.

Bien sûr, depuis le temps, la maison et ses alentours étaient impeccables et ne laissaient aucune trace de ce qui avait pu se passer. En tout cas, pas pour l'oeil humain.

-Il y a eu beaucoup de haine et de colère ici... De la bestialité à l'état pur... Mei se mit à observer le canapé où Haruhi avait été allongée, blessée.

La seule chose que Mei ne semblait pas encore avoir vue, c'était un éclat de verre à demi enfoui sous le tapis. Il pulsait d'énergie noire et on pouvait presque l'entendre murmurer.

_________________


Mei's theme: http://tindeck.com/listen/xktf
Et tout l'album Consolation de Kalafina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Membre de l'Organisation
Gardien du Crépuscule du Vide
Le Botteur de l'Extrême
MembreMembre de l'OrganisationGardien du Crépuscule du VideLe Botteur de l'Extrême
avatar
Nombre de messages : 640
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2010

MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   Sam 17 Déc - 0:25

Puisque Jack Skellington reconnu la coéquipière d'Oswald, celui-ci souffla de soulagement. Il avait hésité à mentir sur l'identité de la demoiselle, ce qui aurait pu nuire gravement à l'enquête en fin de compte. Le lapin aurait peut-être dû faire de même quant à son propre nom, il risqua de se mettre dans une situation périlleuse s'il ne maîtrisait pas le sujet de son mensonge, mais "heureusement" pour lui Mei su faire dans le concret. Nette dans sa requête, elle réussi à attirer l'attention de l'épouvantail qui exécuta la demande, à contre cœur semblait-il, peut-être pour ne pas déplaire à son public.

Le "lapin de Pâques" tâcha de se faire oublier, trouvant qu'il y avait quelque chose dans l'air entre Mei et Jack qui le dérangeait et auquel il ne voulait pas se mêler. Il suivi simplement la sommité de la polka, en appréciant l'allure à laquelle avançait Mei. Ce n'était certainement pas par rapport à Oswald, mais le petit roi se dit qu'elle marchait lentement en prenant en compte les courtes pattes du rongeur. Un détail attentionné qu'il aimerait voir plus souvent, et grâce auquel il n'a pas à s'user les cuisses pour suivre une cadence inadaptée à son gabarit.

"C'est... minimaliste ? C'est le terme à la mode nan ?", marmonna le petit bonhomme en observant la décoration intérieure de la demeure de Jack Skellington. Il aurait imaginé plus de luxe de la part du personnage haut en couleurs, en noir et blanc certes, auquel il avait à faire. Vraiment, la bâtisse de Jack était des plus banales, trop pour le coin et surtout pour ce qui s'y serait dérouler. Et puis il y avait ce tapis sur lequel Oswald marchait, il était loin d'être agréable au toucher, c'était comme si l'on marchait sur du verre pillé. Et l'image était un poil trop réaliste, le rongeur se rendit compte qu'il y avait quelque chose sous sa patte.
"Mei, regarde ça" , qu'il dit en attrapant un petit morceau dont l'un des coins dépassait du tapis.
"Il n'est pas des plus banals..." , qu'il dit en observant la pièce à conviction qui représentait vraiment à la perfection les paroles de mademoiselle Misaki, on ressentait une grande charge de négativité émanée de ce petit bout tranchant. "Est-ce que ça dit quelque chose à quelqu'un ?", qu'il demanda, meme s'il savait d'où cela pouvait venir en repensant à la vision qu'il avait eu à travers l'oil dissimulé de Mei, "... hein, monsieur Skellington ? Ça fait parti de la déco, pour blesser un invité joyeusement ?", qu'il demanda sur un ton décalé sans laisser le temps à son interlocuteur d'apprécier son humour, "ça fait tache quand meme !" .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les souvenirs des heureux jours [PV: Ozwald+un autre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ah les jours heureux
» Des passagers d'Air Algérie bloqués pendant trois jours
» [KAZEBUL] Derniers jours avant fermeture définitive !
» The Marathon Man: 365 marathons en 365 jours
» Série Jours de Gloire : le programme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: RPG - Domaine de la Lumière :: La ville d'Halloween-
Sauter vers: