Kingdom Hearts RPG


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresConnexion

Partagez | 
 

 Solace, l'ancien maître du Soleil. [Fiche Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Solace, l'ancien maître du Soleil. [Fiche Terminée]   Mar 30 Aoû - 14:12

^^Moi^^

Prénom : Tanguy Dor.
Age : 20 ans (Né le 20 Décembre 1995).
Mangas favoris : Shokugeki no Soma, Fairy Tail, Nanatsu no Taizai et Assassination Classroom (ma plus grande surprise en manga O.O)
Jeux vidéos préférés : Kingdom Hearts (plutôt évident), Final Fantasy, la série des Tales of..., Assassin's Creed, Elsword et League of Legends.
Sports préférés : Basket et volley.
Aime : L'écriture, les animaux et sortir avec mes amis.
Déteste : Les légumes, je déteste ça.
Personnage de Kingdom Hearts préféré : Axel/Lea.
Scène préférée des Kingdom Hearts : Kingdom Hearts Birth by Sleep : Le combat final de Ven contre Vanitas.
Invocation préférée de Kingdom Hearts : Chicken Little.

^^Mon Personnage^^

Nom : Perdu depuis des années.
Prénom : Solace.
Age : Le compte a été arrêté après le premier siècle.
Groupe : Crépuscule (Gardien du Crépuscule de la flamme bleue).
Points forts : Redoutable au corps-à-corps, je suis un combattant aguerri qui est dôté d'une concentration énorme, d'un grand sens du combat et d'un instinct très développé. Je suis aussi un bon stratège, bien que plus un homme d'action.
Points faibles : Je ne suis pas doué quand il s'agit d'affronter quelqu'un à distance, le contact étant la meilleure approche selon moi. Je ne sais pas non plus résister au fait de protéger un innocent et n'hésiterait pas à le faire, même en cas de piège potentiel.
Ses traits physiques :

Mesurant environ un mètre quatre-vingt-dix pour quatre-vingt kilos de muscle, je suis un homme ayant une apparence d'environ 25 ans, ce qui n'est, évidemment, pas mon véritable âge. Mon teint de peau est assez pâle sans allez jusqu'à être blanc comme un linge. Mes cheveux en bataille peuvent sembler noir, mais ils sont en fait d'une teinte grise très foncée et l'iris de mes yeux est coloré par un rouge qui tend vers le pourpre. Sous mes deux yeux, une marque pourpre est visible, marque réapparaissant souvent de manière plus ou moins différente sur ma tenue. Au niveau du reste du corps, les muscles, surtout la partie abdominale, est particulièrement visible au travers de ma tenue, bien que le reste de mon corps soit tout autant entretenue que la partie précédemment citée.

En ce qui concerne ma tenue, cette dernière est celle qui me fut attribuée quand je pris le rôle de maître du soleil. Cette dernière est composé d'un haut noir moulant sans manche par-dessus lequel se trouve un manteau noir qui est particulièrement ouvert sur le dessous pour presque se refermer une fois au niveau du col, se dernier étant relevé et dans une teinte beige. On retrouve sur ma veste des lignes pourpres au niveau du torse ainsi que sur le bas de cette dernière, le bas se séparant en plusieurs grandes lanières au niveau des genoux et arborant des bords beiges ainsi que le bout pourpre et dans le dos, on retrouve, en beige, le symbole du soleil. Sur mon épaule gauche se trouve une très légère épaulette beige avec la même marque que citée précédemment, si ce n'est qu'elle est noire et que son contour est légèrement pourpre. Il est aussi remarquable que la partie beige est séparée en deux et une plaque pourpre est posée entre les deux. Sur mon épaule droite se trouve une épaulette plus massive et plus détaillée, devenant plus grande au fur et à mesure qu'elle se rapproche de mon visage, et étant composé d'une plaque beige avec la même marque que sur l'autre épaulette, une plaque pourpre, une seconde plaque beige et une ultime plaque pourpre. A noter que les deux épaulettes sont accrochés à mon manteau et ne peuvent donc en être détaché aisément. On retrouve sur le manche du manteau des brassards beiges avec une autre marque noire aux bords pourpres, ces derniers ayant une plaque pourpre inférieure. Pour finir le haut, mes mains sont enveloppés dans des gants entièrement noirs.

Pour le bas, mes jambes se retrouvent plongés dans un pantalon noir où, sur les hanches, se trouvent deux renforcement beiges qui appartiennent au haut sans manche décrit tout-à-l'heure. A partir du milieu des cuisses, je portes de légères grèves en métal noir avec les mêmes marques pourpres que tout-à-l'heure, ces grèves commençant à virer au beige une fois qu'on arrive au niveau des pieds et laisse donc ainsi place à des chaussures en métal beige. Pour venir compléter ma tenue, on retrouve un pendentif en métal avec un cristal vert en son centre, dernier cadeau de la dame que je protégeais.

Son caractère :

Je suis quelqu'un dont le caractère peut sembler assez étrange de part son unicité et le fait que je pense plus à mon devoir qu'au reste. Je suis quelqu'un de plutôt calme et serein, bien que souriant très peu, et qui n'est pas non plus très bavard, sans pour autant être totalement asocial, j'évite juste de perdre mon temps en discussion stérile ou inutile. Mes paroles sont pour la plupart directes et peuvent être accompagner d'une certaine dose de tact si cela est nécessaire, car bien que je ne sois pas très causant, je sais juger l'ambiance d'une situation et éviter de remuer le couteau dans la plaie ou de mettre les pieds dans le plat. J'utilise très rarement l'humour, ce qui a pour effet d'étonner fortement ceux qui me connaissent et parfois, ça leur fait même un peu peur. En plus de cela, il faut prendre en compte un esprit de chevalerie sans faille, s'occupant toujours d'aider ceux qui en ont besoin sans rien demander en retour et qui cherchera toujours à accomplir son objectif avec le moins de perte possible.

Cependant, derrière cette apparence de soldat gentil mais taciturne se cache un être prit de remords pour ses actions passés qui partaient pourtant d'une intention qui était louable. Mon esprit est rongé par le spectre de tous ceux qui sont morts à cause de mes actions passés et cela pèse énormément sur mon mental, pouvant ainsi me faire paraître plus froid et renfermé que je ne le suis habituellement. Dans certaines situations, je ne peux retenir cette autre partie de moi et je deviens quelqu'un de beaucoup plus méchant et cruel, bien que le côté calme soit toujours là, montrant ainsi un côté terrifiant à mes opposants ou à ceux qui se mettent sur ma route. Toutefois, en plus de ce côté bien plus sombre, j'ai aussi une part de tristesse gravée en moi qui ne partira jamais et me faisant souvent réfléchir à ce que j'aurais du faire et ce que je dois faire.

Son arme : Quand j'étais maître sur Elrios, j'ai reçu l'épée Solaris, une épée uniquement utilisable par le maître du soleil. Cette épée est totalement blanche, de la pointe de la lame jusqu'au bas de la garde, le pommeau étant noir et quelques reflets noirs apparaissant sur la lame ainsi qu'une lueur rouge très sombre étant visible sur les bordes de l'épée. La garde ressemble à deux petites ailes de chauve-souris tandis que la lame est plus classique, une lame droite finissant en légère pointe au bout. Cette lame possède deux particularités très importantes : La première est d'avoir deux formes (épée à une main et épée à deux mains) et la seconde est que sous la forme épée à une main, elle peut se dédoubler.
Sa magie : La magie solaire et la magie des flammes bleues.
Invocation : /
Son passé :

Chapitre 0 : L'avant-Solace.

"A toi qui vient de ressusciter devant la Dame d'El, tu n'es plus celui que tu était autrefois, tu es maintenant Solace, maître du soleil et porteur de vie d'Elrios."


Tels étaient les mots qui m'étaient adressés une fois que je fus revenu de la mort pour devenir un des garants de la paix de mon monde, mais avant de devenir Solace, j'étais quelqu'un d'autre, un être humain parmi tant d'autres...

Je ne saurais dire à quand remonte ma naissance, ni même où je suis né, mais je me souviens de quelque chose en particulier, le visage d'une femme. Qui était-elle ? Je ne saurais plus vous le dire aujourd'hui, mais je pense qu'il s'agissait de ma mère, une magnifique femmes aux yeux d'argent à la chevelure dorée. Je n'ai jamais eu de père, ce dernier étant parti à la guerre et n'étant jamais revenu, mais ça allait, car cette dame était là pour moi et elle était toujours accompagnée d'une fille un peu plus âgé que moi, je crois qu'elle était ma soeur, le portrait craché de ma mère, en plus jeune. Je ne me souviens pas de grand chose de mon enfance, si ce n'est que je jouais avec d'autres enfants et que je m'entraînais à l'épée pour devenir fort et protéger les deux seules personnes qui comptaient à l'époque pour moi. Les années passèrent et je continuais de suivre la même routine, si ce n'est qu'une nouveauté s'était ajouté quand j'avais six ans : l'école. J'étais bon élève, je m'en sortais sans rien faire et donc, j'avais plus de temps libre pour m'entraîner.

Cependant, malgré cette routine classique, quelque chose me dérangeait. De temps en temps, un homme qui ne m'inspirait pas confiance passait voir ma mère et parlait de choses que je ne pouvais comprendre à l'époque et maman, qui souriait tout le temps, semblait toujours triste quand il repartait. Les aller-retours de cet homme durèrent plusieurs années jusqu'au jour où, en revenant de l'école, je vis ma soeur partir avec cet homme. Elle pleurait, pleurait toutes les larmes de son corps et la seule chose que ma mère me dit, c'était que ma soeur reviendrait. J'avais douze ans à l'époque. Quatre années passèrent, j'avais bien grandit et ma soeur n'était pas rentrée. Pire encore, c'était au tour de ma mère de partir et elle me promit qu'elle reviendrait. J'ignore pourquoi, mais à l'époque, j'avais cru à son mensonge, peut-être parce que pour moi, c'était un modèle d'excellence, d'honnêteté et de gentillesse. Mais après quatre autres années à attendre le retour de ma mère et ma soeur, je finis par ne plus rester dans l'inaction et partit à leur recherche. Si je n'avais pas fait ce choix, je n'en serais pas là aujourd'hui.

Pendant trois années entières, j'avais voyagé à travers Elrios pour les retrouver et ce fut dans une des rues de la capitale que je vis une jeune femme ressemblant trait pour trait à ma mère en train de faire le trottoir. Je ne pu m'empêcher de m'approcher d'elle et une fois à sa portée, elle fondit en larmes quand elle me vit et me prit dans ses bras. Je ne le compris pas de suite, mais je venais de retrouver ma grande soeur, mais je n'étais pas prêt pour la suite. Elle me fit rentrer dans ce qui semblait être sa maison et m'expliqua toute son histoire depuis qu'elle avait quitté la maison. J'avais mal, terriblement mal. Chaque mot qu'elle prononçait me fendait un peu plus le coeur et plus elle me décrivait ce qui lui était arrivé, plus grande devenait la rage qui venait de naître dans mon coeur. Je la coupai pour lui demander où était notre mère, mais elle ne répondit pas. Je lui reposai une seconde fois la question et elle se mit à marmonner quelque chose. Je lui demandai alors de hausser la voix et les mots qu'elle prononça me firent exploser de rage. Elle n'eut même pas le temps de me retenir que je me trouvais déjà dans la rue en train de chercher le fumier qui avait gâché la vie des deux personnes qui comptaient pour moi.

Ma recherche dura plusieurs heures, mais elle s'avéra payante quand je finis par le trouver dans une rue. Quand il croisa mon regard, il comprit bien vite qui j'étais et ce que j'étais venu faire. Sans même prononcer le moindre mot, nous dégainèrent nos épées et commencèrent un duel qui attira fortement l'attention. Rapidement, un attroupement se forma autour de nous qui nous étions engagés dans un duel à mort. J'évitais toutes ses attaques et les miennes faisaient mouches, ma domination était évidente, mais ma haine l'était encore plus. Je finis par le renverser et je me retrouvai au-dessus de lui, mon pied sur ton torse et ma lame au-dessus de sa gorge. Plus qu'un mouvement et il était mort, rien ne pouvait m'empêcher de lui faire payer ses actes, rien... sauf sa fille.

Au milieu de la foule, il y avait une femme qui portait une petite fille qui ne devait pas avoir plus de trois ans. Quand je la vis, les larmes montèrent et je finis par pleurer, pleurer pour cette petite à qui j'allais faire ce qu'on m'avait fait et je ne pouvais pas le faire, j'en étais incapable. Je rengainai mon arme, m'avançai vers la femme et sa fille et je m'agenouillai, lui demandant pardon pour ce que j'étais sur le point de commettre. Elle accepta mes excuses et m'expliqua la situation actuelle de son mari qui s'était retrouvé dans l'obligation de faire son travail ingrat pour sa sécurité à elle. Cela ne fit pas disparaître la haine que je portais à cet homme, mais au moins, une partie de moi était heureuse de savoir que je n'avais pas franchi la limite qui me séparait de ceux qui m'avait enlevé ce que j'avais. Je finis par laisser l'homme auprès de sa famille avant de retourner voir ma soeur, à laquelle j'expliquai ce qui venait de se passer. Elle me prit dans ses bras avant d'aller préparer à manger et de me laisser me reposer de tous les événements qui venaient de se produire.

Les deux années suivantes, je les avais passé à la capitale, passant le test pour devenir chevalier et rejoignant l'armée de Parte. Toutefois, le jour où j'allais partir pour ma première mission, mon supérieur ne me laissa pas y aller et m'expliqua que j'avais à faire autre part. Il me conduisit dans l'église d'El et me demanda d'attendre sagement que l'heure arrive. Je ne comprenais pas ce qu'il voulait dire, mais pendant que j'attendais, cinq autres personnes me rejoignirent dans l'église et une fois que le crépuscule montra le bout de son nez, un petit groupe de personnes entrèrent dans l'église. Au milieu des six personnes, qui semblaient être des accompagnateurs, se trouvaient une belle femme coiffé d'un voile transparent, laissant ainsi paraître ses cheveux blancs. Elle se présenta sous le nom de Dame d'El, celle qui surveillait la puissance ultime d'Elrios, l'Edrit. Elle nous expliqua qu'avec la fin de la guerre, elle voulait créer un ordre qui pourrait l'épauler dans sa mission et les six personnes qui avaient été rassemblés dans cet église étaient les personnes qu'elle souhaitaient avoir à ses côtés. Nous avions étés choisis pour notre potentiel, mais surtout pour notre manière d'être et notre morale. Nous nous regardâmes tous les six et aucun d'entre nous n'hésita, nous étions tous prêt à devenir les nouveaux garants de la paix en Elrios. Nous allions devenir les six maîtres d'Elrios.


Chapitre 1 : Solace et la Dame d'El.

La cérémonie pour devenir maître consistait en notre mort et notre résurrection. Nous ressortions de cette épreuve plus fort, mais aussi plus apte à contrôler les immenses pouvoirs qui nous étaient attribués, bien que pour mon cas, un pouvoir inconnu fit son apparition, des flammes bleues. Peu d'information étaient connues sur ce pouvoir étrange, mais certaines rumeurs voulaient que ces flammes soient des flammes démoniaques, chose à laquelle je ne prêta que peu d'intention. Je venais donc ressusciter en temps que Solace, maître du soleil. En plus de gérer les chevaliers de Parte, un de mes devoirs était de garder l'équilibre de la vie en Elrios, de la même manière que le soleil est source de vie. J'étais fier de ce nouveau rang et avec mes cinq homologues, nous étions aimés et respectés du peuple que nous défendions. Cependant, je compris l'importance de notre rôle deux années plus tard, le jour du Festival de l'Harmonie. Cette journée n'arrivait qu'une fois tous les trois ans et était le jour le plus paisible et le plus joyeux d'Elrios, un jour où toutes les créatures étaient capables de vivre en paix. De plus, ce jour se démarquait des autres grâce à deux particularités : La première était une éclipse solaire et la seconde était la grande instabilité de l'Eldrit. En effet, en ce jour spécial, l'énergie d'El circulait aisément, comme de part sa propre volonté, mais cela rendait l'Eldrit très vulnérable et instable nécessitant le pouvoir des maîtres et de la Dame d'El pour le canaliser. Chaque Festival de l'Harmonie était ainsi, nous calmions l'Eldrit tandis que le reste du monde vivait son jour le plus heureux et prospère. A l'époque, pour que personne ne voit jamais notre visage, les maîtres portaient un masque recouvrant le haut du visage, je ne faisais pas exception à cette règle.

De nombreuses années passèrent, je ne vieillissais plus et je continuai de tenir mon rôle de maître. Avec le temps, les autres maîtres et moi étions comme des frères et soeurs d'armes, mais la personne dont j'étais la plus proche était la Dame d'El. Chaque jour, je discutais avec elle de tout et de rien, me surprenant même à rire et sourire en sa présence. J'ignore comment, mais j'avais de la sympathie et une grande compassion pour elle. Toutefois, je me sentais mal pour elle quand je voyais la charge de travail colossal qui lui était destiné. Était-ce cela le fardeau de la Dame d'El, sacrifier l'entièreté de sa vie pour permettre au monde de vivre paisiblement ? Peu importe l'angle sous lequel je voyais la situation, je trouvais cela inadmissible qu'elle doive faire cela, je ne pouvais le supporter et ce fut lors d'une de nos discussions, quand elle me confia la peine qu'elle avait de ne pouvoir vivre librement, que ma décision fut prise. J'allais la libérer de son fardeau et rien ne m'en empêcherait, pas même mes frères.

J'attendis le Festival de l'Harmonie pour mettre mon plan à exécution. Les chevaliers qui acceptèrent de m'aider se jetèrent sur les gardes de la tour d'El où résidait l'Eldrit et me permettirent d'entrer et de retrouver la Dame. Une fois près d'elle, je lui proposai de fuir avec moi son funeste destin, chose qu'elle accepta. Notre fuite allait être imminente, mais les autres maîtres se dressèrent sur ma route. Ils comprenaient mon point de vue et le respectaient, mais ils ne pouvaient laisser la Dame d'El et un maître quitter Parte sans prendre le risque que l'Eldrit devienne folle et explose. Nous étions dans une impasse, nous n'avions pas d'autres choix que de combattre. Je ne pouvais gagner ce combat, chacun possédait la même force que moi et ils étaient cinq, un combat perdu d'avance en somme, mais mon désir de rendre sa liberté à celle que j'étais venu sauver me permit de combattre plus vaillamment qu'à mon habitude et je réussi à vaincre deux des cinq maîtres. Hélas, il en restait trois, je ne pouvais réussir. C'est alors que l'Eldrit commença à s'emballer et des émanations d'énergies apparurent au sommet de la tour. La stabilité du cristal venait d'être rompue. Je fis disparaître mon arme et prit la Dame d'El avec moi avant de m'éclipser, laissant à mes homologues le soin de contenir cette énergie. Nous partîmes le plus vite et le plus loin possible, mais l'explosion d'énergie fut telle qu'une énorme colonne azurée s'éleva vers le ciel et de ce dernier se mit à pleuvoir des petits fragments de l'Eldrit sur le monde entier. Mais en contre-partie, j'avais tué les autres maîtres, toute la population de Parte et j'avais plongé dans un profond sommeil celle que je tenais tant à sauver. J'avais commis une erreur impardonnable, une erreur qui me hanterait toute ma vie.


Chapitre 2 : Solace, le coupable.

Je fuyais loin, le plus loin possible pour me cacher et trouver une solution pour elle. Je finis par atteindre ce qui semblait être une station volante géante, un étrange endroit empli de machines appelées Nasod. Je me souvenais de ces créatures, la dernière grande guerre les avait opposés à nous et ils en étaient sortis perdants. C'était donc ici qu'ils avaient trouvés refuge, bien qu'ils l'aient sûrement créer eux-mêmes. Cependant, à mon arrivée, la station était attaquée par une pluie de météorite et les habitants ne savaient comment contrer cela. Je pris l'initiative et utilisa mes pouvoirs pour protéger la ville de la destruction. Je fus remercier par celui qui semblait être le créateur de la station ainsi que des Nasod, un certain Adrien. Il accepta de m'offrir l'hospitalité sur cette station qui appelait Elysion suite à mon intervention, bien que le véritable chef de la station, un certain Herjuno, semblait avoir des craintes à mon sujet. Je ne pouvais pas me permettre d'avoir le moindre gêneur dans mes plans et je me chargeai de faire disparaître Herjuno en le faisant tomber sur Atlas, une petite station intermédiaire dont il est impossible de remonter sans être repéré. Le principal problème ayant disparu, je pouvais m'atteler à mon objectif principal sans être dérangé.

Adrien remplaca bien vite le précédent chef d'Elysion par Herbaon, un autre Nasod qui était plus docile que son prédécesseur, chose parfaite pour moi car j'avais maintenant un impact énorme sur Elysion. Je conclu un arrangement avec le père des Nasod pour que moi et la Dame d'El obtenions deux capsules d'hibernation qui nous permettrait de nous réveiller bien plus tard dans le futur, le seul endroit où je pourrais réellement trouver un moyen de réveiller ma Dame. Cependant, j'eu vent de certaines intentions d'Adrien, qui espérait pouvoir se servir de la Dame pour ses dessins extravagants de créateur. Je pris les devants et ne le laissa pas faire, l'enfermant avec Herbaon dans leur palais d'Elysion, empêchant ainsi quiconque de rentrer ou de sortir et même d'avoir la moindre communication. Je ne pouvais avoir confiance en personne et alors, je m'arrangeais avec certain Nasod pour créer une forteresse qui serait la mienne, le seul endroit où je pourrais être en sécurité et exécuter mes plans sans le moindre risque.

Les années passèrent, il y en eut tellement que je perdis le compte, mais mon corps ne vieillissait toujours pas, ne faiblissait pas, tandis que mon esprit se ternissait, me plongeant presque dans la folie, mais je finis plutôt dans une tristesse éternelle où j'ignorais si j'allais en sortir un jour. Nuit et jour, je restais dans la salle où ma Dame était en hibernation et je réfléchissais à toutes les méthodes pour la sortir de ce sommeil, mais aucune ne fonctionna. J'en profitai aussi pour étudier plus en profondeur ce pouvoir étrange qu'était ces flammes bleues et je compris qu'il était lié à quelque chose d'autre, sûrement quelque chose qui ne se trouvait pas sur Elrios, mais cette étude était une méthode minable pour me détourner de ma tristesse. Je ne savais plus quoi faire, si bien que je finis par perdre ma foi et je ne faisais plus que poser des fleurs devant la capsule de celle que j'avais moi même condamnée dans mon égoïsme primaire. J'étais détruit, j'avais tout échoué, je ne méritais rien  de ce que j'avais. Mais alors que je me lamentais sur mon sort et je déposais une énième fleur, un groupe composé de douze personnes arrivait dans la pièce où je me trouvais, tous armé et prêt à me vaincre. Je les connaissais, le groupe de recherche de l'Eldrit, un groupe à la base composé d'un enfant, d'une adolescente et d'une elfe qui s'était agrandit au fil du temps. Ils avaient donc enfin finit par arriver à moi, peut-être était-ce mes derniers instants dans ce monde, mais quand bien même le goût de la vie m'avait été enlevé depuis bien longtemps, ils ne m'empêcheraient pas de me battre et je me moquai de leurs vies, ils en voulaient à la mienne et au possible avenir avec ma Dame.

Je les affrontai sans aucune retenue, les envoyant au sol les uns après les autres, mais ils continuaient de se relever pour venir me terrasser. Pourquoi donc voulaient-ils tant me vaincre, ces humains étaient-ils encore emplis de haine pour mes erreurs passées ? Non, c'était différent. Il se battait pour quelqu'un, pour honorer une mémoire, la mémoire de quelqu'un qui était mort. Était-ce ma faute ? Avais-je encore tué quelqu'un sans m'en rendre compte ? J'avais beau ressassé le passé, je ne voyais pas de qui il pouvait s'agir... jusqu'à ce que je finisse par comprendre. Ils étaient forcément passé par Atlas pour arriver ici, ils devaient avoir rencontrer Herjuno et ce dernier devait sûrement être mort pour leur permettre d'arriver à Elysion. Ainsi ils voulaient uniquement venger Herjuno, mais encore une fois, je me trompais, ce n'était pas une vengeance pure et dure. Ils voulaient me tuer pour arrêter ma folie, arrêter mes actes désespérés, arrêter ma chute inexorable dans les ténèbres. Pour la première fois depuis dans années, je revoyais enfin clairement le monde et je ne si que sourire quand la lame du jeune garçon se planta dans mon torse.

Le combat était fini, ils avaient gagnés. Je ne pouvais plus combattre, j'en étais incapable aussi bien physiquement que mentalement, mais cela m'importait peu. Je sentais peu à peu ma vie s'écouler hors de mon corps et cela me rappelait le jour où j'étais devenu Solace. Je chutai dans un univers neutre, entre la lumière et les ténèbres et bien que la mort m'accueillait petit à petit, je n'avais aucune peur, comme-ci j'avais déjà une place là-bas. Je ressentai la même sensation que cette fois là, et je me laissais aller, jusqu'à ce qu'une voix finisse par atteindre mes oreilles, une voix que je n'avais pas entendu depuis fort longtemps, une voix que je n'espérais même plus entendre... La Dame d'El me releva légèrement et posa ma tête sur ses genoux. Elle était en larmes, ses mots mélangeant insultes et excuses à mon égard, mais au fond, elle était dévasté de perdre celui qui était son seul ami. Pour la première fois depuis que j'étais le maître du soleil, je retirai mon masque pour lui permettre d'enfin voir mes yeux, ces derniers laissant quelques larmes s'échapper. Elle prit le masque dans ses mains et comprit qu'il était temps pour moi de partir. Les flammes bleues que j'étudiais firent leur apparition et enveloppèrent peu à peu mon corps, mais ma Dame ne me lâcha pas, les flammes ne lui faisant aucun mal. Mon corps fini par être totalement enveloppé et ces dernières commencèrent à disparaître, jusqu'à ne plus être présente, ces dernières ayant emporté mon corps.


Chapitre 3 : La rédemption de Solace ?

Je me sentais bien, flottant quelque part, sans aucun soucis. Étais-je mort ? Sûrement, mais je pouvais enfin me reposer. Dans cet étrange endroit, il y avait aussi les autres maîtres qui avaient vu l'entièreté de ma vie après l'accident de Parte et qui me pardonnèrent pour tous mes pêchés. Maintenant, je devais me pardonner moi-même, mais en étais-je réellement capable ? Je n'en étais pas certain et cela allait être difficile car j'ignorais ce qui nous attendait dans cet endroit. Mes homologues et moi même finirent par être mystérieusement secouer et nous nous retrouvâmes séparer les uns des autres. J'ignore encore ce qui se passa cette fois là, mais je me retrouvai sur une plateforme dont le sol semblait être un énorme vitrail qui me représentait. Je ne comprenais pas où j'étais, l'atmosphère n'était pas mauvaise, bien au contraire, elle me paraissait chaleureuse et je me sentais même bien. Je fis le tour rapide de la plateforme et je finis par m'asseoir au bord, me demandant ce que je venais faire ici, c'était incompréhensible.

En observant une nouvelle fois autour de moi, je vis une petite flamme bleue apparaître et je ne pu m'empêcher de m'approcher d'elle. Cette flamme bleue, elle était plus qu'une simple flamme, je pouvais le sentir. C'était comme-ci elle me connectait à quelqu'un, quelqu'un qui était lié d'une manière ou d'une autre à moi sans même que je ne comprenne comment. Je finis par la toucher et je fus transporter sur une autre plateforme, bien différente de celle sur laquelle j'étais précédemment, car le vitrail ne me montrait plus moi, mais quelqu'un d'autre que je ne pu reconnaître. Je compris juste qu'il s'agissait d'une fille, mais j'ignorais qui elle était et en quoi nous étions possiblement liés. Je finis par être retransporté à nouveau et je me retrouvais avec les autres maîtres qui me sautèrent dessus, me demandant ce qui venait de m'arriver. Je ne comprenais rien à ce qui disait, mais visiblement, j'avais disparu l'espace d'un instant et je venais de réapparaître. J'ignorais ce que cela voulait dire, mais visiblement, si j'étais vraiment mort, je n'allais pas le rester longtemps.

Je réfléchissais à la signification de tout ça, mais j'étais autant perdu que les autres maîtres qui finirent par en conclure que j'avais sûrement quelque chose à faire avec ce pouvoir étrange qu'était mes flammes bleues. Je me mis alors à me demander si le destin ne me surveillait pas depuis tout ce temps, sachant parfaitement ce que j'allais faire et préparant un joker pour me permettre de me racheter et de me pardonner à moi-même. Même si ce n'était pas le cas, rien que d'y penser me fit bien rire et les autres finirent presque de me convaincre que j'avais encore des choses importantes à faire autre part. Je finis par croire en cette possibilité et je pris la décision de m’entraîner pour essayer de maîtriser le mieux possible ces flammes bleues. J’ignore combien de temps passa, mais je finis par savoir utiliser les flammes sans trop de difficultés et je finis par comprendre que ce pouvoir n’était bel et bien pas d’Elrios, mais d’autre part. Alors que je continuai mon apprentissage, mes flammes échappèrent à mon contrôle et formèrent une sorte de passage. Mes homologues et moi-même comprirent que l’heure était venue pour moi de m’en aller vers ma nouvelle mission. J’empruntai le passage et lors de ma traversée, dans mes pensées, se dessinait le visage de celle que j’allais devoir retrouver, Mélodie...


Code : Code validé par Kairi-sama
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Princesse de Coeur des Ténèbres du Magma
Manipulatrice des Rêves
MembrePrincesse de Coeur des Ténèbres du MagmaManipulatrice des Rêves
avatar
Nombre de messages : 792
Age : 18
Localisation : Ville de Traverse, au coté de Vanitas.
Arme : Keyblade 'Fractum Lux'
Invocation : //
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Solace, l'ancien maître du Soleil. [Fiche Terminée]   Mar 30 Aoû - 14:27

Je l'ai déjà dis hier, mais bienvenu encore une fois !! ^_^


_________________

♥Yûki & Vanitas♥:
 

♥~MakiSushi Day~♥:
 


Yûki's Theme
Yûki's Battle Theme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Simili de Princesse de Coeur des Ténèbres
La Sucrerie des Ténèbres
MembreSimili de Princesse de Coeur des TénèbresLa Sucrerie des Ténèbres
avatar
Nombre de messages : 395
Age : 21
Localisation : dans la Demeure, QG de l'Organisation
Arme : diverses sucreries
Invocation : Sans-coeur, Simili et sucreries
Date d'inscription : 16/02/2013

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Solace, l'ancien maître du Soleil. [Fiche Terminée]   Mar 30 Aoû - 17:58

Et bien comme tu le disais, tu n'as pas perdu la main ! ^^

Bienvenue~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 362
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Solace, l'ancien maître du Soleil. [Fiche Terminée]   Mer 31 Aoû - 13:05

Bienvenue ou rebienvenue?
Est-ce que ta fiche est termnée ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Gardien du Crépuscule des Flammes Bleues
Le Maître du Soleil
MembreGardien du Crépuscule des Flammes BleuesLe Maître du Soleil
avatar
Nombre de messages : 66
Age : 21
Localisation : Ici... Non, ici ! Mais non pas là... Laisse tomber.
Arme : Solaris
Invocation : Aucune
Date d'inscription : 29/08/2016

Feuille de personnage
vie:
100/100  (100/100)
Expérience:
500/500  (500/500)
magie:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Solace, l'ancien maître du Soleil. [Fiche Terminée]   Mer 31 Aoû - 13:17

Juste bienvenue et merci ^^
Normalement oui, elle est terminée (à moins que j'ai oublié quelque chose, mais je ne pense pas).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fonda
Allié du Crépuscule
Stray Cat
FondaAllié du CrépusculeStray Cat
avatar
Nombre de messages : 362
Age : 27
Date d'inscription : 18/02/2014

MessageSujet: Re: Solace, l'ancien maître du Soleil. [Fiche Terminée]   Mer 31 Aoû - 21:36

Bon dans ce cas je te valide =)
Bon rp a toi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Solace, l'ancien maître du Soleil. [Fiche Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Solace, l'ancien maître du Soleil. [Fiche Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» &&. Sophia Luz Serrano ; Fiche terminée
» Miu décide de vous pourrir la vie (FICHE TERMINÉE!!)
» Sea Yoon Na - Fiche terminée
» SIGNALER UNE FICHE TERMINÉE
» Sidney Happy Thomson | Fiche Terminée ? [jour 3.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom Hearts RPG :: Règles et Présentations :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: